Page 1

TUC RAIL Rapport annuel 2011

Rapport annuel 2011

1


2

TUC RAIL Rapport annuel 2011

Limal-Limelette (L161)


TUC RAIL Rapport annuel 2011 Editeur responsable Dirk Demuynck (CEO TUC RAIL) Avenue Fonsny 39 1060 Bruxelles Cette brochure a été imprimée sur un papier labellisé FSC. Toute reproduction, même partielle, est interdite, sauf autorisation de TUC RAIL. juin 2012

Sommaire 4

Préface

5 5 5 5

Qui sommes-nous ? Ce que nous faisons Conseil d’Administration 2011 Actionnariat

6 6 8 12

TUC RAIL en 2011 Les faits marquants Nos projets Une année cruciale pour le projet Diabolo

14

Nos projets internationaux

16 16 16 17

Les chiffres-clés Compte de résultats Bilan Evolution des effectifs 1993-2011

3


4

TUC RAIL Rapport annuel 2011

Préface Malgré la crise de l’euro, 2011 a été une année fructueuse pour TUC RAIL. Notre volume d’activités a atteint un niveau record et, grâce aux études que TUC RAIL a réalisées ces dernières années, le nombre de chantiers en cours d’exécution a été plus élevé que jamais. Le RER, le projet Diabolo et la liaison ferroviaire du Liefkenshoek, deux projets réalisés dans le cadre d’un partenariat public privé (PPP), ainsi que la concentration des postes de signalisation ont été les projets les plus importants. Sur le plan international, nous avons également franchi plusieurs étapes importantes en 2011 : TUC RAIL a été associée à deux grands projets TGV en France et a noué des contacts prometteurs dans plusieurs autres pays dans le cadre de projets liés à la grande vitesse.

« TUC RAIL peut compter sur de nombreux talents qui sont autant d’atouts pour envisager l’avenir avec confiance. » Pour concevoir et suivre tous ces projets, TUC RAIL peut aujourd’hui compter sur les compétences de plus de 1000 collaborateurs. En 2011, plus de 200 nouveaux collègues nous ont en effet rejoints et 100 nous ont quittés. TUC RAIL poursuit ainsi le rajeunissement de ses effectifs. Ces nombreux talents mettent chaque jour leur créativité et leur flexibilité au service de nos clients. Ils sont autant d’atouts pour envisager l’avenir avec confiance et prouvent que TUC RAIL peut jouer aujourd’hui, plus que jamais, un rôle essentiel pour améliorer la mobilité de demain. Les chiffres que vous trouverez dans le présent rapport annuel attestent de la bonne santé de TUC RAIL et des perspectives qu’elle offre pour l’avenir. Vous trouverez également dans le présent rapport un aperçu de nos principaux projets et activités en 2011. Bonne lecture, Dirk Demuynck CEO


TUC RAIL Rapport annuel 2011

Qui sommes-nous ? Ce que nous faisons TUC RAIL est un bureau d’ingénierie et de Project Management spécialisé en technologie ferroviaire. Les compétences de TUC RAIL s’axent autour du Project Management, des études et de l’exécution des travaux, tant pour la construction de nouvelles infrastructures ferroviaires que pour l’adaptation et la modernisation d’infrastructures existantes. En Belgique, TUC RAIL travaille principalement pour Infrabel et gère de façon continue des projets complexes de grande ampleur pour développer et moderniser l’un des réseaux ferroviaires les plus fréquentés situé au coeur de l’Europe occidentale. Cela lui permet d’acquérir une expérience précieuse. TUC RAIL met également ses compétences au service de projets à l’étranger. Elle valorise ainsi les connaissances acquises en Belgique, relève de nouveaux défis et diversifie ses expériences.

Conseil d’Administration 2011 Luc Lallemand Dirk Demuynck Ann Billiau Vincent Bourlard Eddy Clement Georges Dupont Antoine Martens Jean-Marie Raviart Patrick Steyaert Ivan Thielemans Luc Vansteenkiste Alex Migom Emile Story

Président Administrateur délégué Administrateur (à partir du 16.12.2011) Administrateur (jusqu’au 27.03.2011) Administrateur Administrateur (à partir du 24.03.2011) Administrateur (jusqu’au 27.03.2011) Administrateur (jusqu’au 30.09.2011) Administrateur (jusqu’au 27.03.2011) Administrateur (à partir du 24.03.2011) Administrateur Administrateur (à partir du 24.03.2011) Secrétaire

TUC RAIL nourrit l’ambition de rester un partenaire de confiance pour Infrabel et, sur le plan international, de compter parmi les meilleurs bureaux d’ingénierie en technologie ferroviaire. TUC RAIL emploie environ 1000 personnes et a réalisé, en 2011, un chiffre de « ventes et prestations » de plus de 100 millions d’euros.

Actionnariat

75%

25%

5


6

TUC RAIL Rapport annuel 2011

TUC RAIL en 2011 Les faits marquants janvier Réception provisoire des arrêts de la L36 entre Diegem et Herent

janvier Début de la 2e phase du génie civil pour le RER à Hoeilaart

février Début de la concentration des postes de signalisation dans la région de Courtrai

février Projet du Liefkenshoek au Port d’Anvers : passage du deuxième tunnelier sous l’Escaut février Début des travaux de génie civil pour le RER sur la L161 à Rixensart

mars Début des travaux de génie civil pour le RER sur la L161 à La Hulpe

mars Mise en service de la signalisation PLP (Postes à Logique Programmable) sur la L161 à hauteur des gares de Bruxelles-Schuman et de BruxellesLuxembourg

avril Réception provisoire de la première phase des travaux de génie civil pour le RER sur la L124 à Uccle

mai Début de la mise en œuvre des portiques de caténaires pour le RER sur la L161 entre Hoeilaart et Ottignies

mai Campagne publicitaire pour recruter de nouveaux talents

avril Début de la réalisation de l’écoduc de Watermael-Boitsfort sur la L161 dans le cadre du projet RER mars Nomination du nouveau Conseil d’Administration

mars Essai de mise en charge sur le pont en arc métallique enjambant la Woluwelaan à Machelen (projet Diabolo)

avril Organisation d’une session, en collaboration avec le SPF Personnel et Organisation, pour informer les soumissionnaires des marchés publics sur l’introduction d’offres en ligne

mai Début du bétonnage des tabliers du viaduc de Pede sur la L50A


mai Liefkenshoek : fête pour l’arrivée du premier tunnelier après un parcours de 6 km

juillet Fin des travaux de génie civil du viaduc « Iris » et du viaduc « G » (projet Diabolo)

TUC RAIL Rapport annuel 2011

septembre Début de la concentration des postes de signalisation en Région liégeoise

septembre Début des travaux d’équipement de la liaison ferroviaire de Schuman-Josaphat pour le RER sur la L161

octobre Mise en service d’une partie de la nouvelle caténaire à Hatrival sur la L162 (Namur – Sterpenich)

novembre Début des travaux de signalisation pour le RER sur la L161 entre Boitsfort et Ottignies

juin Début de la concentration des postes de signalisation à AthTournai

juillet Liefkenshoek : le deuxième tunnelier atteint le point d’achèvement. juin Mise en service de la signalisation PLP à SchaerbeekFormation

août Des orages violents causent de gros dégâts sur les chantiers en Région bruxelloise.

septembre Concentration des postes de signalisation : mise en service sur le tronçon Asse - Jette sur la L60

septembre Mise en œuvre des différentes techniques sur neuf chantiers différents de la L161 et mise en service de la signalisation PLP à Etterbeek

novembre Début du bétonnage des dalles de voie dans les tunnels de la liaison ferroviaire du Liefkenshoek

décembre Divers travaux de génie civil sur la L50A, notamment la démolition de l’ancien pont de la chaussée de Ninove à Dilbeek

7


8

TUC RAIL Rapport annuel 2011

Nos projets 2011 a été une année record pour nos activités. Grâce aux études réalisées ces dernières années, nous avons eu plus de chantiers en cours que jamais. La concentration des postes de signalisation, le RER, la liaison ferroviaire du Liefkenshoek et le Diabolo ont été nos principaux projets, mais d’autres projets tout aussi ambitieux sont venus compléter cette liste. L’un de nos projets les plus importants en 2011 a été la concentration des postes de signalisation qui implique le remplacement des anciens postes par un système électronique ultramoderne. Ce projet a atteint sa vitesse de croisière pour atteindre l’objectif de 31 postes à la fin 2014. Outre le remplacement d’installations vétustes, le projet prévoit le déploiement de la TBL1+, un système de freinage automatique des trains, contribuant ainsi à la sécurité et à la ponctualité du réseau ferroviaire. Le Réseau Express Régional (RER) est un autre grand projet de TUC RAIL. Il vise à améliorer la mobilité dans un rayon de 30 km autour de Bruxelles par une augmentation de la capacité de plusieurs lignes importantes de et vers la capitale.

La nouvelle liaison Watermael-Schuman-Josaphat pour le RER a connu, en 2011, la réalisation d’une phase importante du nouveau tunnel SchumanJosaphat dans un environnement urbain très dense. Ce tunnel reliera directement le quartier européen de Bruxelles à Brussels Airport ainsi qu’à plusieurs autres villes belges (Malines, Louvain, Hasselt et Liège). Toujours dans le cadre du RER, les mises à quatre voies de la L161 entre Bruxelles et Ottignies et de la L50A entre Bruxelles et Denderleeuw ont connu une activité de chantier de génie civil sur toute la longueur du tronçon. Sur la L124, entre Bruxelles et Nivelles, la mise à quatre voies a été ralentie par des recours contre le permis d’urbanisme en Région flamande.


TUC RAIL Rapport annuel 2011

Henri Detandt, Head of Department, Program Management & System Integration

« L’année 2011 : le changement dans la continuité »

« En 2011, nous avons poursuivi nos activités dans une multitude de grands programmes d’investissement d’Infrabel. Ces activités s’étendent des études préalables jusqu’aux prestations liées à l’homologation des nouvelles infrastructures. Nos activités sur le terrain et les études d’exécution y relatives ont été fortement influencées par des nouvelles mesures spécifiques. Ces dernières concernent la sécurité sur chantier ; elles ont été mises en place suite à un incident survenu à Ternat en mars 2011 où une machine de grande hauteur s’est couchée sur les voies en service. Une autre nouveauté concerne la structure fonctionnelle du département en charge du Program Management au sein de TUC RAIL. Mise en place le 1er avril 2011, elle a pour objectif de mieux gérer les programmes en créant des ensembles cohérents avec les portfolios d’Infrabel. »

Le désenclavement du port d’Anvers est un autre projet d’envergure. Les travaux du Liefkenshoek qui se déroulent dans le cadre d’un partenariat public privé (PPP) ont connu, en 2011, la fin des forages des deux tunnels sous l’Escaut. La bifurcation de « Oude Landen » et le deuxième accès ferroviaire au port d’Anvers sont, eux, encore au stade des procédures administratives avant travaux. Les projets d’élargissement de plate-forme entre Gand et Bruges d’une part et entre Bruges et Dudzele d’autre part ont fait l’objet, en 2011, d’études détaillées pour l’obtention des permis d’urbanisme et pour la publication des cahiers des charges. Le projet du bypass ferroviaire de Malines vise à poser deux nouvelles voies rapides à l’est de l’actuelle gare de Malines.

Genval (L161)

Hoeilaert (L161)

9


10

TUC RAIL Rapport annuel 2011

Le permis d’urbanisme a été délivré et les procédures administratives pour l’attribution de trois grands marchés de travaux sont en cours. En 2011, TUC RAIL a également réalisé des études de faisabilité pour accroître la capacité ferroviaire de la jonction Nord-Midi à Bruxelles. En outre, à côté de ses activités visant à l’extension de la capacité ferroviaire, TUC RAIL est de plus en plus active dans des projets de maintien de la capacité, comme par exemple au travers de travaux d’électrification (Bruxelles-Midi, Bruxelles-Nord, L162, …)

Philippe Van Bogaert, Head of Department, Design « L’année 2011 a été une année de contrastes pour le Département Design. Beaucoup moins d’études de détail et d’exécution et de cahiers des charges ont été délivrés mais nous avons malgré tout parfois dû faire appel à des bureaux d’études partenaires pour respecter les délais fixés.

« Période de transition pour la préparation de 2012 » Arrêt Arcades à Watermael-Boisfort (L161)

De nombreux dossiers ont pu prendre une tournure définitive. Plusieurs études préalables devaient permettre à Infrabel de choisir certaines options (la Jonction Nord-Midi à Bruxelles, le deuxième accès au port d’Anvers, le désenclavement ferroviaire de l’aéroport de Charleroi). Celles-ci ont été soutenues par des simulations et des visualisations virtuelles de manière de plus en plus intensive. Les études de détail des tracés de câbles pour la concentration des postes de signalisation ont atteint leur vitesse de croisière et nous avons procédé à la création d’un groupe de travail permanent chargé de la détection, de l’analyse et de l’amélioration de la sécurité pendant l’exécution des travaux de terrassement et de fondation. Nous avons également été actifs dans le domaine de la haute tension pour plusieurs missions à l’étranger, tant pour les vérifications que pour les offres. Enfin, de nouveaux développements nous ont permis de réaliser nos tâches de manière multidisciplinaire et plus poussée et de réduire les risques de malentendus et d’erreurs. »


TUC RAIL Rapport annuel 2011

Gustaaf Lievens, Head of Department, Sites « 2011 a été caractérisée par une augmentation des effectifs du Département Sites d’environ 15 %, presque exclusivement pour des fonctions de surveillance sur nos chantiers sur tout le territoire belge. Ces effectifs ont été affectés à des projets dans toutes les disciplines techniques : le génie civil mais également les techniques ferroviaires spécifiques comme les caténaires, la pose de voie et la signalisation.

Grâce au projet Diabolo, Brussels Airport est, depuis juin 2012, desservi directement et plus rapidement par les grands axes du réseau ferroviaire belge et ainsi relié à plusieurs grandes métropoles européennes. C’est sans aucun doute le projet qui, en 2011, aura connu une grande effervescence liée à la proximité de la date de la fin des travaux, à savoir début 2012 (voir en pages 12 et 13).

« Recrutement de personnel de surveillance et valorisation de leurs compétences »

Maquette du bypass ferroviaire à Malines

Toute notre attention s’est focalisée sur l’augmentation de la sécurité d’exploitation et de travail en milieu ferroviaire complexe ainsi que sur la régularité du trafic des trains. Le nombre croissant des chantiers en milieu ferroviaire a également exigé le recrutement de personnel de sécurité supplémentaire. La formation et la certification suivant les procédures d’Infrabel ont été indispensables. En outre, dans le cadre d’un suivi uniforme de qualité des divers chantiers, tous les processus en vigueur au sein du Département Sites ont fait l’objet en 2011 d’une analyse en vue du développement et du transfert de savoir-faire. »

Liaison ferroviaire du Liefkenshoek

11


12

TUC RAIL Rapport annuel 2011

Une année cruciale pour le projet Diabolo Pour le Diabolo, l’un des projets les plus importants que TUC RAIL ait entrepris ces dernières années, 2011 a été une année cruciale. La date contractuellement convenue pour la fin des travaux était le 25 février 2012 et pour la mise en service, juin 2012. Le projet Diabolo vise essentiellement le désenclavement de Brussels Airport. L’ancienne gare en cul-de-sac de l’aéroport de Zaventem s’est transformée en gare de passage et relie l’aéroport au Nord du pays ainsi qu’au reste de l’Europe. L’achèvement de ce projet impressionnant a permis à TUC RAIL d’ajouter un nouveau chapitre important à son portfolio.

Sara Van Loock, Program Manager Diabolo

« La coordination des nombreux partenaires internes et externes a été très complexe. Les efforts soutenus et la grande expertise de toutes les parties concernées sont les facteurs-clés du succès du projet. »


TUC RAIL Rapport annuel 2011

« La grande diversité des ouvrages en acier et en béton a permis à tous les collaborateurs du projet Diabolo de mettre en exergue leur créativité dans un design réussi. Une grande précision a été nécessaire dans la conception en vue de la réalisation sur chantier. » Johan Biebaut, Drawing Office Coordinator

Marc Schaevers, Site Leader

« Aux côtés des différentes parties prenantes du chantier, nous avons sué sang et eau pour tenter de respecter les délais prévus de manière efficace. Nous y sommes parvenus et tout le travail fourni en valait certainement la peine… »

13


14

TUC RAIL Rapport annuel 2011

Nos projets internationaux Sur le plan international, TUC RAIL s’est concentrée en 2011 sur trois grands projets : la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique, la LGV Bretagne – Pays de la Loire et le Haramain High Speed Rail Project.

Projet de ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique La ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique (LGV SEA) entre Tours et Bordeaux va compter 340 km de lignes nouvelles, dont 302 km de ligne à grande vitesse et une quarantaine de kilomètres de raccordements à la ligne existante. Le contrat de concession pour la future LGV SEA entre Tours et Bordeaux a été signé le 16 juin 2011 par la société concessionnaire LISEA (pilotée par VINCI) et Réseau Ferré de France (RFF). Ce contrat, d’une durée de 50 ans, porte sur le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance de la LGV, ceci au travers d’un partenariat public privé (PPP). L’opération représente un investissement total de 7,8 milliards d’euros. Les travaux dureront 73 mois, à partir de mars 2012. Dans le contrat de concession avec LISEA, RFF a prévu la désignation d’un Organisme Technique Indépendant (OTI) chargé d’évaluer la conformité technique et le respect de ses obligations en matière de développement durable, pour l’ensemble des domaines techniques et environnementaux liés à la conception et à la construction de la nouvelle ligne. RFF a lancé un appel d’offre pour cette mission d’OTI, et c’est TUC RAIL, en association avec deux partenaires français, qui a remporté le contrat. Diverses prestations anticipées ont été effectuées dans le courant de 2011 et le contrat a finalement été signé en novembre 2011.

Cette mission comprend : • Conformité technique et respect des obligations du concessionnaire en matière de développement durable ; • Evaluation de la conformité des études ; • Evaluation de la conformité des travaux ; • Formulations d’avis pour toutes les évolutions du projet ; • Respect du schéma directeur de la qualité et du plan de qualité environnementale ; • Assistance aux opérations de réception de l’infrastructure ; • Suivi de l’avancement. La fin de la mission est prévue à la date de mise en service de la nouvelle ligne prévue en 2017.


TUC RAIL Rapport annuel 2011

Projet LGV Bretagne – Pays de la Loire Le contrat de PPP pour la future ligne à grande vitesse Bretagne - Pays de la Loire (LGV BPL) entre Le Mans et Rennes a été signé le 28 juillet 2011 entre Réseau Ferré de France (RFF) et la société Eiffage Rail Express (pilotée par Eiffage). Sa construction représente un investissement total de plus de 3,3 milliards d’euros. Ce contrat, d’une durée de 25 ans, porte sur le financement, la conception, la construction, et la maintenance de la LGV BPL. La future ligne à grande vitesse aura une longueur de 182 km à laquelle s’ajouteront 32 km de raccordements. Elle prolongera l’actuelle ligne à grande vitesse entre Paris et Le Mans qui fait 180 km de long et qui a été mise en service en 1989. Calendrier : • Etudes/concertations/procédures : mai 2011 – juillet 2012 • Travaux préparatoires : juillet 2012 • Grands travaux de terrassements : décembre 2012 • Fin de travaux : automne 2016. Dans le cadre de ce projet, TUC RAIL a été approchée pour la réalisation d’une mission de maîtrise d’œuvre particulière (MOE) des installations fixes de traction électrique (études caténaires et d’alimentation électrique). Cette mission serait réalisée en collaboration avec un partenaire.

C’est dans ce cadre que TUC RAIL a signé, en juin 2009, un contrat d’assistance technique avec la société Khatib & Alami (K&A), membre du consortium Al-Rahji Alliance pour des missions ponctuelles comme consultante et experte en matière de lignes à grande vitesse. La désignation de TUC RAIL comme consultante pour le consortium a été approuvée et reconnue par SRO. TUC RAIL a fourni de la consultance et de l’expertise spécialisée dans le domaine ferroviaire dans divers domaines comme par exemple la révision des critères de conception, la révision des documents techniques ou encore des recommandations en matière de génie civil relatives à la grande vitesse. Fin 2010, TUC RAIL a reçu de K&A une nouvelle commande pour l’étude d’avant-projet et de projet détaillé du viaduc « Makkah Flare ». Ce viaduc d’environ 1,5 km permettra l’entrée de la nouvelle ligne à grande vitesse dans la gare de La Mecque. Durant l’année 2011, TUC RAIL a réalisé les études préalables et a débuté la réalisation des études détaillées.

Sakakah Tabuk Ha’il Buraydah

Haramain High Speed Rail Project Le Haramain High Speed Railway Project consiste en la réalisation d’une ligne ferroviaire à grande vitesse à double voie de 444 km entre La Mecque et Médine en Arabie saoudite. En mars 2009, les Chemins de fer saoudiens “Saudi Railway Organization” (SRO) ont attribué le contrat relatif aux travaux de génie civil, de murs de soutènement, de passage sous voies, de construction de ponts, viaducs, voies et terrassements, etc. au consortium Al-Rahji Alliance.

Riyadh

Medina

Jeddah Mecca

Abha Jizan

Ad Damman

15


16

TUC RAIL Rapport annuel 2011

Les chiffres-clés COMPTE DE RESULTATS Ventes et prestations Chiffre d’affaires Variation des commandes en cours d’exécution Autres produits d’exploitation EBITDA EBIT Bénéfice

€ 102 037 769,19 € 92 016 762,89 € 7 810 799,90 € 2 210 206,40 € 1 188 971,84 € 1 385 313,79 € 121 116,37

BILAN Total de l’actif / passif

€ 128 407 108,13

DOMAINES D’ACTIVITé Postes de signalisation 22 %

Projets en PPP 3%

Extension capacité + autres projets pour Infrabel 35 %

RER 25 %

TGV 7%

Autres projets pour le Groupe SNCB 1% Autres projets pour des tiers 7%


TUC RAIL Rapport annuel 2011

EVOLUTION DES EFFECTIFS 1993-2011

1000 800 600

Externes

400

Employés contractuels TUC RAIL

200

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1994

0

1993

Empoyés détachés Groupe SNCB

Ivan Keuller, Head of Department, Corporate Services En 2011, la hausse de l’activité de TUC RAIL a été possible grâce à une nouvelle augmentation des effectifs de 12 %. Comme les années précédentes, cette hausse des effectifs est le résultat d’une action à deux niveaux : d’une part, nous avons recruté de nouveaux collaborateurs et d’autre part, nous avons renforcé notre collaboration avec des partenaires fournisseurs de main-d’œuvre hautement qualifiée.

« TUC RAIL a continué à croître en volume tout en préparant le futur »

Une priorité nécessaire a également été donnée à des projets internes stratégiques essentiels à notre fonctionnement futur. Ces projets ont pu être lancés en 2011 avec succès. Citons par exemple l’intégration toujours plus avancée de nos outils informatiques ainsi que le lancement réussi d’un programme de développement de notre personnel à haut potentiel. Une troisième réalisation significative est la création de comités d’innovation et d’amélioration : ils rassemblent les talents nécessaires pour stimuler l’apparition de nouvelles idées, les développer et les implémenter.

17


18

TUC RAIL Rapport annuel 2011


TUC RAIL Rapport annuel 2011

19


20

TUC RAIL Rapport annuel 2011

Nederlandse versie

TUC RAIL Creative Rail Technology for Sustainable Mobility

En savoir plus ? Pour en savoir plus sur TUC RAIL et ses différents projets, n’hésitez pas à demander notre brochure d’entreprise. Vous pouvez l’obtenir sur simple demande en envoyant un e-mail à info@tucrail.be. Vous pouvez également la consulter en ligne sur www.tucrail.be.

TUC RAIL S.A. Avenue Fonsny 39, 1060 Bruxelles T +32 2 432 78 11 - F +32 2 432 78 10 - www.tucrail.be

Flexible thinking, reliable results

TUC RAIL rapport annuel 2011  

TUC RAIL rapport annuel 2011

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you