Page 1

apollonia, échanges artistiques européens présente

Rencontrer l’Europe

Istanbul

Projet «e.cités»

Expositions + Projections + Résidence + Rencontres + Publication du 26 novembre 2009 au 30 janvier 2010

Dans le cadre de la Saison de la Turquie en France Projet « e.cités » soutenu par ICADE et MEDICIS


Rencontrer l’Europe Istanbul « e.cités… »

SOMMAIRE

3/ Tamam

Nazif Topçuoğlu, The Bridge, 2007 © Nazif Topçuoğlu, galerie Nev

Fikret Atay, Gül Ilgaz, Servet Kocygit, Nazif Topçuoğlu

Aucune cité mieux qu’Istanbul, ne pouvait refléter les transitions, transformations, bouleversements urbains et socio-économiques que subissent les métropoles aujourd’hui.

Art contemporain

Istanbul, la Ville par excellence, préfigure ainsi un nouveau projet d’apollonia : « e.cités… », consacré à la diversité culturelle européenne et plus particulièrement à la pluralité des expressions artistiques contemporaines.

4/ Regards Projetés - TURQUIE Art vidéo

Coup d’œil sur 35 ans d’art vidéo turc

5/ Fikret Atay

Résidence et exposition de l’artiste En partenariat avec l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg

6/ Le voyageur et le diplomate. regards sur la Turquie au tournant du 20e siècle Photographie

Sélection issue de la collection du Musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône.

7/ « De Constantinople à Istanbul. Voyage photographique » Exposition présentée à la Médiathèque Ouest de Lingolsheim

8/ INFOS PRATIQUES

« Rencontrer l’Europe – Istanbul », c’est avant tout un positionnement clair, celui de notre intérêt pour les situations limitrophes, non seulement géographiques, mais surtout culturelles et artistiques. Par le biais de nos expositions, nous contribuons à notre échelle, aux interrogations identitaires que peuvent rencontrer les sociétés à forte mixité culturelle. Nous nous penchons également sur ces subtils conflits qui opposent les cultures dominantes aux cultures et expressions minoritaires. « Rencontrer l’Europe – Istanbul » se propose de présenter à un large public européen, quelques aspects de la création artistique turque. Inutile de préciser qu’il s’agit bien de certaines pistes, qui nous paraissent certes significatives et représentatives, mais en aucun cas exhaustives. D’une Constantinople byzantine à une Istanbul turque, la ville s’est construite à partir d’innombrables éléments issus de civilisations diverses, tout en étant elle-même la source d’inspiration de nombreuses cultures. « Rencontrer l’Europe – Istanbul » se base sur la dualité éternelle du passé et du présent, sur la continuité, mais aussi sur les ruptures culturelles à travers le temps. Avec la présente édition, qui regroupe l’ensemble des manifestations organisées dans le cadre de cet événement, nous avons essayé, en nous appuyant sur des textes critiques et monographiques, de mettre au jour certaines clefs dans le but de mieux appréhender les différents aspects de la création contemporaine. À travers des interviews d’artistes, critiques d’art et galeristes, nous avons souhaité interroger et surtout susciter la réaction sur des questions fondamentales de la société turque, qui sont encore parfois source de malentendus avec nos sociétés occidentales. Nous avons justement voulu pointer quelques clichés et stéréotypes qui sont habituellement associés à la Turquie, à ses artistes et à sa création actuelle, comme la question de la femme ou de la religion, ou encore les éternelles interrogations sur l’orientalisme et l’exotisme. Le débat est lancé mais ce n’est qu’un début, tant nous sommes loin, me semble-t-il, d’une compréhension réciproque, loin d’arriver à ce que nous souhaitons tous, c’est-à-dire respecter, admettre et vivre avec nos différences culturelles. Au-delà des agitations politiciennes sur l’identité nationale, il serait absurde d’imaginer nos futures sociétés en dehors d’un système de mixité et composite des pluralités culturelles y compris ethniques et religieuses. Strasbourg, ville également limitrophe, peut être la plateforme idéale pour poursuivre ces débats et ces actions. Le projet « e.cités… » c’est avant tout une rencontre avec soimême, c’est se poser la question de l’Autre, cet autre qui est différent mais pas pour autant dans un rapport conflictuel ou destructeur. Il s’agit de passer à une société de la culture des différences. Dimitri Konstantinidis Directeur d’apollonia, échanges artistiques européens


Gül Ilgaz, Between two lands and a river, 2001-2002 © Gül Ilgaz

TAMAM

Art Contemporain Artistes // Fikret Atay / Gül Ilgaz / Servet Kocyigit / Nazif Topçuoğlu Commissaire // Dimitri Konstantinidis

3/8

Comment aborder la création contemporaine turque en évitant clichés orientalistes et stéréotypes exotiques ? Comment appréhender cette terre si lointaine et si proche à la fois ?

que Nazif Topçuoğlu nous invite à revisiter l’histoire de l’art mondial. Une démarche artistique unique qui nous interpelle et nous rappelle que les codes sont aussi là pour être dépassés, repensés.

« Tamam », mot magique concentrant à lui seul une myriade de symboles et de représentations de la société turque, est le titre du volet contemporain du projet « Rencontrer l’Europe - Istanbul ». Quatre artistes révélateurs de leur temps, de leur culture, nous invitent à travers leurs œuvres à découvrir et tenter de saisir quelques aspects de la scène artistique turque.

Pour finir, nous avons souhaité présenter le travail de Fikret Atay. Originaire de Batman, il porte en lui ce subtil et fragile équilibre de la société turque, composite et mosaïque de minorités. C’est avec une forte acidité et un point de vue critique qu’il aborde, par le biais de sa courte vidéo Theorists, les thèmes de la jeunesse et de l’éducation religieuse. Un des fondements essentiels en Turquie, à l’origine de nombreuses controverses tant au niveau national qu’international.

L’absurdité et le paradoxe caractérisent relativement bien les images de Servet Kocygit. Bien que fabriquées de toutes pièces, les compositions et installations qui nous sont proposées s’imprègnent des situations antinomiques que l’on retrouve au quotidien. Motherland en est une belle illustration. Avec humour et ironie, l’artiste met en scène cinq officiers et une danseuse orientale, portée à l’horizontale et bercée à la cadence militaire. Cette association interpellante nous amène à réfléchir sur l’ambiguïté, la complexité et la contradiction du pouvoir (en l’occurrence militaire) qui nous protège tout en nous surveillant. Gül Ilgaz aime aborder dans ses travaux la dualité qui peut s’établir entre le passé et le présent. En y associant de nombreux éléments autobiographiques, elle pousse ses recherches photographiques aux racines de la multiculturalité stambouliote à l’image emblématique des rives du Bosphore. Jeunes filles plongées dans des ambiances et schémas purement imaginaires, mises en scène denses et complexes, sentiment étrange de familiarité et de renouveau, c’est avec un langage singulier et très référencé

Contradictions, incompréhensions nous amènent à nous questionner sur la contextualité de la création contemporaine, sur sa globalisation mais avant tout sur la survie des expressions et attitudes singulières. Ces œuvres nous éclairent également sur nos interrogations occidentales, nos capacités de coexister avec des personnes de cultures différentes et de cohabiter pacifiquement sur la base de schémas citoyens qui restent peut-être à inventer. Dimitri Konstantinidis Directeur d’apollonia, échanges artistiques européens


Extraits vidéo de la sélection « Regards Projetés - Turquie »

REGARDS PROJETÉS - TURQUIE 35 ans d’art vidéo turc

Artistes // Hakan Akçura / Selda Asal / Nancy Atakan / Bülent Baş / Tennur Baş / Ali M. Demirel / Burkay Doğan / Köken Ergun / Esra Ersen / Özlem Günyol / Gülsün Karamustafa / Mustafa Kunt / Ahmet Öğüt / Erkan Özgen / Ferhat Özgür / Şener Özmen / Candaş Sişman / Kağit Toplayicilari / Nil Yalter Commissaires // çelenk Bafra et Ege Berensel

Au cours de ces dernières années, notre association, apollonia, échanges artistiques européens, a mis en place un projet présentant des œuvres de vidéastes de plusieurs pays d’Europe. Ce projet s’intitule « Regards projetés ».

Publication// Regards - Projetés II

apollonia oeuvre constamment pour enrichir cette collection unique qui couvre d’ors et déjà de nombreux pays : Arménie, Georgie, Slovénie, Serbie, Macédoine, Moldavie, Bulgarie, Grèce, Pologne, Chypre, Hongrie, Roumanie, Malte, BosnieHerzégovine, Slovaquie, Belgique.

Catalogue édité par :

apollonia, échanges artistiques européens Auteurs // Ruben Arevshatyan, Isak Berbić, Cécilia Bezzan,Vince Briffa, Irina Cios, Zlatan Filipović, Dimitri Konstantinidis, Mira Putišová, Krassimir Terziev.

À l’occasion du projet « Rencontrer l’Europe – Istanbul » nous avons décidé de confier la réalisation du chapitre turque aux critiques d’art çelenk Bafra et Ege Berensel. Présentée sous la forme d’une exposition, cette sélection nous offre un vaste panorama de l’utilisation du médium vidéo en Turquie, des premières expérimentations aux tendances les plus contemporaines. Œuvres présentées : Hakan Akçura Mr. President let me challenge you to face his (1- 2) (Suggestions of nightmares for G. W. Bush), 4’19’’ // Look What Beatiful Seashells!, 12’18’’ Ferhat Özgür I Am Like This 7 Days of Week, 01’20’’ // It is Time To Dance Now, 05’50’’ Selda Asal See me, 11’40’’ // Hey world, hear my voice , I am alive ! , 8’50’’ Burkay Doğan Ankarasea , 4’26’’// Three Noose, 04’01 Ahmet Öğüt Death Kit Train, 02’57’’ // Short Circuit, 03’32’’ Nancy Atakan Downpour, 4’ 27”// Grandmother’s Lace, 12’ Ali M. Demirel Disconnect, 3’11’’// $100, 5’18’ Esra Ersen Brothers And Sisters, 23’20’’// This is the Disney World 9’15”

Bülent Baş Untitled 4.2, 02’32”// 24 Second, 02’33”// Smoke, 06’13” Candaş Sişman Ruun, 04’10”// OGX, 06’23”// Retory, 03’25” // Lonitt, 03’52” // Edicisum, 03’08” Gülsün Karamustafa Making Of the Wall, 14’19” Köken Ergun I, Soldier, 07’14” Erkan Özgen Adult Games, 4’ Şener Özmen The Exit, 2’ 38” Özlem Günyol, Mustafa Kunt, Section, 14’44” Tennur Baş Slip of the Tongue, 01’06” Kağit Toplayicilari From Hakkari to Ankara Scavengers + Hommage à Nil Yalter, 10 vidéos présentées

4/8

Sélections // Arménie, Belgique, Bosnie-Herségovine, Bulgarie, Malte Roumanie, Slovaquie.

Un premier catalogue consacré au projet a été édité en 2002. Celui-ci regroupait les premières sélections dédiées à l’art vidéo dans les Balkans. La publication du deuxième volet est prévue pour l’ouverture de st-art. À découvrir sur notre stand où à l’espace apollonia.

EN RÉSONANCE Conférence // table ronde Le 26 novembre de 16h à 18h30 à ST-ART sur le stand apollonia Présentation de la scène artistique émergente Turque par Selen Ansen, enseignante à l’université d’Istanbul

Table Ronde sur « L’art vidéo en Turquie » avec çelenk Bafra, critique d’art, accompagnée de Selen Ansen


(à droite) Fikret Atay, Theorists, 2008 © Fikret Atay, Galerie Outlet, Galerie Chantal Crousel (à gauche) Fikret Atay, Tinica, 2004 © Fikret Atay, Galerie Outlet, Galerie Chantal Crousel

FIKRET ATAY Résidence et exposition de l’artiste En partenariat avec l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg

5/8

Fikret Atay sera accueilli du 16 au 30 novembre 2009 à l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg. Lors de sa résidence l’artiste va s’infiltrer dans le tissu culturel strasbourgeois en vue de produire une nouvelle oeuvre vidéo : King of the Ring, qui sera présentée en avantpremière au public alsacien. « Le hip-hop, apprécié par les jeunes est le symbole d’une rébellion s’exprimant à la fois comme une opposition et comme une réaction. C’est une manière d’exprimer son identité ainsi qu’un exutoire pour les populations exclues, pour tous ceux qui sont encore considérés comme des « étrangers ». Il donne une voix à ceux qui n’en ont pas, à la jeunesse en colère d’ici et d’ailleurs. Le hip-hop est né dans les rues, remplies de codes cachés qui attendent d’être révélés. Dans King of the Ring deux jeunes hommes se font face sur un ring de boxe et échangent des paroles à la place des coups. C’est un duel, un combat de mots. Le terrain de la lutte ! La scène se déroule sur un ring de boxe et l’un des deux doit triompher. Le silence de l’un induit le triomphe de l’autre. Le roi est maintenant couronné ! » Fikret Atay Fikret Atay, Tinica, 2004 © Fikret Atay, Galerie Outlet, Galerie Chantal Crousel

Présentation simultanée de Fikret Atay à ST-ART et à la Chaufferie. L’artiste est également exposé, jusqu’au 3 janvier prochain, à la Xe Biennale d’art contemporain de Lyon

à La Chaufferie, galerie de l’École Supérieur des Arts Décoratifs de Strasbourg // du 27 novembre au 3 décembre / 15h-19h Vernissage le jeudi 26 novembre à 19H30 La Chaufferie / 5, rue de la Manufacture des Tabacs 67000 Strasbourg


Garabed Lekegian, Dame turque voilée, années 1850–1860

Sebah et Arnoux, Mosquée Valide, fin du XIXe

« LE VOYAGEUR ET LE DIPLOMATE. Regards sur la Turquie au tournant du 20e siècle » Commissaire // François Cheval Conservateur en chef du Musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône

Dans le cadre de la 14e édition du salon St-art, où Istanbul est mis à l’honneur, le Musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône propose une sélection de soixante huit photographies issues de ses collections.

Photographies Sélection unique des premières photographies de Constantinople

« Ces images nous montrent la Turquie au tournant du XXe siècle, période charnière sur le plan géopolitique, marquée par le déclin de l’Empire Ottoman et l’avènement de la République de Turquie. Les sujets photographiés témoignent indirectement des mutations que connaît alors le pays. Des derniers sultans à Atatürck, tous cherchent en effet une légitimité internationale en insistant sur la modernisation des infrastructures (chemin de fer, routes, ports…), sur la puissance de l’armée, et sur la qualité du système d’enseignement. Les images ici présentées rappellent également au spectateur la fascination, savamment entretenue par le pouvoir, exercée par Istanbul, l’ancienne Constantinople. Sites archéologiques, palais, trésors impériaux, restent les points de vue privilégiés des grands ateliers fondés à partir des années 1850 (Abdullah Frères, Sebah et Joaillier, etc.). Deux points de vue se trouvent donc réunis dans cette exposition : celui d’un pouvoir en quête de reconnaissance et celui d’un voyageur à la recherche de certitudes. » François Cheval

Sebah et Joaillier, Intérieur du Grand Bazar, années 1880-1890

6/8


Établissements Jules Richard, Constantinople. Quartier de Scutari, années 1890

Anonyme, Constantinople. La tour de Léandre, fin du XIXe

« De Constantinople à Istanbul. Voyage photographique » 7/8

Dans le même esprit de croisement entre histoire et contemporanéité et en complément des expositions présentées à St-art’09, apollonia, échanges artistiques européens, propose une autre manifestation mettant en lumière la création artistique actuelle et le riche patrimoine turcs. L’exposition « De Constantinople à Istanbul. Voyage photographique » présentée à la médiathèque Ouest de Lingolsheim sera constituée de deux volets :

Photographies d’artistes contemporains turcs Regards photographiques sur la société turque contemporaine, entre Orient et Occident. commissariat // Dimitri Konstantinidis

Photographies d’Istanbul du 19e siècle images inédites de la collection du Musée Nicéphore Niépce de Chalons-sur-Saône. commissariat // François Cheval

Sélection des premières photographies et cartes postales de Constantinople . Vernissage le samedi 5 décembre 2009 à 11h Exposition visible jusqu’au 30 janvier 2010 Mardi 12h-19h / Mercredi 10h-18h / Jeudi 12h-18h Vendredi 12h-19h / Samedi 10h-17h Fermée les 25 et 26 décembre 2009 et le 1er janvier 2010 Médiathèque Ouest 8 Rue de la Bibliothèque 67380 Lingolsheim


Rencontrer l’Europe

Istanbul

Expositions + Projections + Résidence + Rencontres + Publication du 26 novembre 2009 au 30 janvier 2010

À ST-ART

8/8

Publication //

TAMAM

Rencontrer l’Europe

REGARDS PROJETÉS - TURQUIE

Catalogue édité par :

LE VOYAGEUR ET LE DIPLOMATE. REGARDS SUR LA TURQUIE AU TOURNANT DU 20e SIÈCLE

Istanbul

apollonia, échanges artistiques européens

Vernissage le Mercredi 25 Novembre à 19H carton d’invitation à retirer à l’espace apollonia Expositions du 26 au 30 novembre 26, 28 et 29 novembre 11h-20h 27 novembre 11h-21h 30 novembre 11h-19h

Auteurs // Selen Ansen, Fikret Atay, Çelenk Bafra, Ege Berensel, Mélina Bourki, François Cheval, Gül Ilgaz, Servet Kocyigit, Dimitri Konstantinidis, Nazif Topçuoğlu.

Entrée 12 euros / tarif réduit 10 euros

En vente à St-art ainsi qu’à l’espace apollonia au prix de 5 euros :

parc des expositions du wacken 7 place du wacken - F - 67000 strasbourg www.st-art.fr

Les auteurs de ce catalogue ont eu pour mission d’apporter leur regard critique sur les manifestations proposées dans le cadre du projet « Rencontrer l’Europe – Istanbul ».

À LA CHAUFFERIE Galerie de l’École Supérieur des Arts Décoratifs de Strasbourg.

« KING OF THE RING » FIKRET ATAY résidence et exposition de l’artiste Vernissage le jeudi 26 novembre à 19h30 Exposition du 27 novembre au 3 décembre Ouverture du mercredi au samedi de 15h à 19h Entrée libre 5 rue de la Manufacture des Tabacs, Strasbourg http://www.esad.stg.org

À LA MÉDIATHÈQUE OUEST DE CONSTANTINOPLE À ISTANBUL. VOYAGE PHOTOGRAPHIQUE Vernissage le samedi 5 décembre 2009 à 11h Exposition visible jusqu’au 30 janvier 2010 Mardi 12h-19h / Mercredi 10h-18h / Jeudi 12h-18h Vendredi 12h-19h / Samedi 10h-17h Fermée les 25 et 26 décembre 2009 et le 1er janvier 2010 8 Rue de la Bibliothèque 67380 Lingolsheim

Commissariat général : apollonia, échanges artistiques européens En étroite collaboration avec : François Cheval pour « Le voyageur et le diplomate. Regards sur la Turquie au tournant du 20ème siècle » et « De Constantinople à Istanbul. Voyage Photographique » / çelenk Bafra et Ege Berensel pour « Regards Projetés - Turquie »/ l’ESAD pour la résidence de Fikret Atay. Visuel Couverture : Preview ImageMaker Conception graphique : brokism Impression : DNA

Pour tout renseignement : +33(0) 3 88 52 15 12 apollonia-art-exchanges@wanadoo.fr www.apollonia-art-exchanges.com

Profile for Hakan Akcura

2009 Dans le cadre de la Saison de la Turquie en France Projet Brochure  

Expositions + Projections + Résidence + Rencontres + Publication du 26 novembre 2009 au 30 janvier 2010 Projet «e.cités» Dans le cadre de la...

2009 Dans le cadre de la Saison de la Turquie en France Projet Brochure  

Expositions + Projections + Résidence + Rencontres + Publication du 26 novembre 2009 au 30 janvier 2010 Projet «e.cités» Dans le cadre de la...

Advertisement