Page 1

Rapport d’activité Année 2011 / Télécom Saint Etienne

 

 

                             

                          

Télécom Saint‐Etienne,   25 rue du Docteur Rémy Annino,  42000 Saint‐Etienne  — juin 2011 

     


Rapport d’activité année civile  2011 

 

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 

     


Sommaire 1 Stratégie et politique : Axes stratégiques principaux de l'année 2011 .......................... 1  2  Direction de la formation ............................................................................................. 1  2.1 

Introduction ................................................................................................................. 1 

2.2

Recrutement  et effectifs ............................................................................................. 2 

2.2.1 Recrutement ........................................................................................................................ 2  2.2.2  Effectifs ................................................................................................................................ 3 

2.3

Les formations ............................................................................................................. 3 

2.3.1 CiTiSE ................................................................................................................................... 3 

2.3.3 Filière par apprentissage ..................................................................................................... 4 

2.4

Résultats et Débouchés ............................................................................................... 5 

2.4.1 Diplômés 2011 ..................................................................................................................... 5  2.4.2  Débouchés ........................................................................................................................... 5 

2.5

Vie des formations ....................................................................................................... 5 

3 Relations institutionnelles et extérieures (DD) ............................................................. 6  3.1 

Relations internes avec l’Université ............................................................................ 6 

3.2

Relations avec l’Institut Mines Télécom ...................................................................... 7 

3.3

Autres relations institutionnelles ................................................................................ 8 

3.4

Relations industrielles ................................................................................................. 9 

3.5

Relations internationales ........................................................................................... 11 

4 Actions de recherche .................................................................................................. 12  5  Moyens ...................................................................................................................... 15  5.1 

Ressources Humaines ................................................................................................ 15 

5.1.1 Recrutements 2011 ........................................................................................................... 15  5.1.2  Formation des personnels ................................................................................................. 15  5.1.3  Système indemnitaire ....................................................................................................... 15  5.1.4  Effectifs et masse salariale ................................................................................................ 16 

5.2

Finances 2011 ............................................................................................................ 17     Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

     Rapport d’activités – Année civile 2011   ‐  Stratégie et politique : Axes stratégiques principaux de l'année 2011 

2.3.2 Filière Initiale ....................................................................................................................... 4 


5.2.1 Recettes ............................................................................................................................. 17  5.2.2  Dépenses ........................................................................................................................... 18  5.2.3  Résultat de fonctionnement ............................................................................................. 20  5.2.4  Investissements ................................................................................................................. 20 

5.3

Logistique et aménagements .................................................................................... 21 

6 Vie étudiante, vie de l'école ........................................................................................ 22  6.1 

Vie étudiante ............................................................................................................. 22 

6.2

Événements de l'école en 2011 ................................................................................. 22 

6.3

Outils de la vie de l'école ........................................................................................... 22 

          Rapport d’activité année civile  2011 

 

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 


1 Stratégie et politique : Axes stratégiques principaux de l'année 2011 Les grands axes de l’année  peuvent se résumer ainsi :  ●

mise en œuvre du contrat d’objectifs et de moyens avec l’université, décliné suivant les 4  chantiers principaux du COM  ○ Améliorer la qualité́, qualité du recrutement des élèves, qualité de nos formations, et qualité  de nos procédures internes.  

○ ○ ○ ●

Développer nos relations entreprises,  Accroitre l’insertion  de Télécom Saint‐Etienne dans l’écosystème des écoles,  (Re)mettre en place les conditions d’un développement conjoint et harmonieux de l’école et  de l’université.́  

continuer et renforcer les axes de coopération avec l’institut Télécom : mise en œuvre  pratique de l’antenne locale de l’Institut Carnot Télécom et Société Numérique,  développement d’échanges pédagogiques  débuter une réflexion sur l’évolution/rénovation de la filière en apprentissage 

Ces axes  stratégiques  ont  été  nourris  des  réflexions  et  décisions  des  différents  conseils  dont  en  particulier  les  conseils  de  gouvernance  et  les  conseils  de  stratégie  de  Télécom  Saint‐Etienne.  En  2011,  deux  séances  du  conseil  de  stratégie  ont  eu  lieu  (en  mai  et  en  octobre).  Les  points  de  réflexion abordés concernaient : la filière en apprentissage, une présentation de notre cycle initial  post‐bac, une réflexion sur la possibilité de répondre à l’appel IDEFI (volet formation des appels du  grand emprunt) autour des compétences conjointes de l’école et du consortium Manutech, et enfin  un point d’étape sur la convention d’école associée de l’Institut Télécom.     

2 Direction de la formation 2.1 Introduction Le fait marquant de l’année 2011 est très certainement la remise des diplômes du 9 décembre 2011  qui est la première promotion Télécom Saint‐Etienne ayant suivi la formation basée sur la nouvelle  maquette avec le système de parcours.  Un des objectifs important de l’année était également de lancer le chantier du suivi des diplômés et  de l’insertion professionnelle.  On  notera  également  au  cours  de  l’année,  divers  travaux  pour  l’amélioration  de  la  qualité  et  du  fonctionnement  des  formations  :  nouvelle  organisation  pour  la  rentrée  de  septembre  2011,  décision de mise en place d’un module d’orientation professionnelle en filière initiale, travail sur le  programme  de  formation  lié  aux  sciences  humaines,  économiques  et  sociales,  travail  sur  l’équité  dans les surveillances d’examen, uniformisation du système de notation dans les LV2. 

  Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

1

     Rapport d’activités – Année civile 2011  ‐             Stratégie et politique : Axes stratégiques principaux de l'année 2011  


2.2 Recrutement et effectifs 2.2.1

Recrutement

a) CPGE (Filière initiale)

Admissibles

Inscrits entretiens 

Présents entretiens 

Intégrés

5750

1334

847

57

b) DOSSIERS Français (Filière initiale)

Dossiers reçus 

Admissibles

Inscrits oraux 

Présents oraux 

Admis

Intégrés

100

58

45

42

30

13

c) DOSSIERS Étrangers (Filière initiale)

Dossiers reçus 

Admissibles

Inscrits oraux 

Présents oraux 

Admis Intégrés 

73

37

37

36

14

d)

6 + 5 chinois (3+3) 

DOSSIERS (Filière apprentissage)

Dossiers reçus 

Admissibles

Inscrits oraux 

Présents oraux 

Admis

Intégrés

55

46

40

39

31

23

e) GEIPI POLYTECH (Filière CiTiSE)

Inscrits concours 

Admis

Intégrés

Rang dernier intégrés  

9722

6822

42

5629

       Rapport d’activités – Année civile 2011   ‐ Direction de la formation 

f) Coût direct du concours 2011

coût concours INT  déplacement paris  vacations jurys  réception St Etienne 

40 224€  14 730€  9 547€  3 273€ 

Communication missions divers   

15 509€  1 640€  84 923 € 

A noter : Lors de la réunion du futur groupe des écoles Mines Télécom (lors de la Codem) du 8  décembre à Gardanne des réflexions sont lancées sur le recrutement et les concours. En résumé, les  choses devront changer mais pas de directives particulières pour l’instant.   

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 


2.2.2

Effectifs

a) Filière initiale

Fi1 TOTAL 

MP

PC

PSI

PT

TSI

Dossiers

Etrangers

CiTiSE

Redoublants

116

12

9

19

11

6

12

9

31

7

Fi2 TOTAL 

dont Redoublants 

dont AST 

PARCOURS

1 2 3

110

4

3

dont 3 en échange  étranger 

2 6 20 5  4  5  20  35  13

Fi3 TOTAL 

dont Redoublants 

dont Etrangers  en échange

PARCOURS

1 2  3 

105

1

8

dont 24 en mobilité

2 5  16  12  4  1  16  37  9

4 5  6  7 

4

8

5 6  7 

9

8

9

dont 1 en césure 

b) Filière par Apprentissage OVI

FA1 TOTAL 

dont redoublants 

BTS

DUT

CiTiSE

Licence

Autre

24

9

6

3

5

1

FA2 TOTAL 

dont redoublants 

19

FA3 TOTAL 

dont redoublants 

28

BAC TB  1 

BAC B  13 

BAC  AB  22 

BAC P  5 

BAC sans info  1 

CiTiSE1 TOTAL  42 

Dont redoublants  0 

CiTiSE2 TOTAL 

26

0

2.3 Les formations 2.3.1 ● ● ● ●

CiTiSE Le recrutement s’est passé de façon satisfaisante avec 42 élèves issus du concours (plus  grosse promo à ce jour)  Un syllabus complet a été réalisé  Le CiTiSE a fait l’objet d’une fiche spécifique dans le contrat quinquennal de l’Université,  projet qui a été retenu par le ministère  Le CiTiSE a été présenté au Conseil Stratégique en mai. L’accueil a été très favorable et le  conseil engage l’école à promouvoir ce cycle et à communiquer fortement.     Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

3

     Rapport d’activités – Année civile 2011  ‐             Direction de la formation  

c) Filière CiTiSE


2.3.2 ● ●

Un comité de pilotage du cycle a été mis en place et s’est réuni pour la première fois le 8  juin. Il regroupait des représentants de Télécom Paris Tech, Télécom Bretagne, Télécom Sud  Paris, Institut d’Optique et des partenaires du CiTiSE. Le cycle a été présenté et les écoles se  sont positionnées pour établir une collaboration pérenne de recrutements potentiels des  CiTiSE pour leurs formations.    Filière Initiale 9 décembre 2011, remise des diplômes. C’est le première promo ayant suivi la nouvelle  maquette avec le principe des parcours.  Un travail a été mené sur la surveillance des examens. TSE a reçu l’autorisation de l’UJM de  pouvoir faire appel à des surveillants externes (de façon limitée), notamment pour les  matières ne faisant intervenir que des vacataires extérieurs. Ce travail a permis de définir  comme objectif que chaque titulaire ne devrait pas avoir à faire au cours de l’année  universitaire plus de 1 surveillance en dehors des enseignements dans lesquels il intervient.  L’appel à des surveillants extérieurs sera principalement réalisé sur le 2eme semestre.  Le logiciel d’emploi de gestion d’emploi du temps permet de saisir et de comptabiliser les  absences des étudiants. Il devient possible de réaliser des états pour les jurys, mettant en  évidence les absents chroniques. L’utilisation de l’outil est lancée sur l’année, avec objectifs  de mettre en place une réflexion sur l’absentéisme.  Mise ne place d’un module dédié à l’orientation professionnelle en première année.  Objectif : faire réfléchir en amont au choix d’orientation de parcours et au métier visé en  s’appuyant sur leur expérience de stage ouvrier. Mme Gamet prend en charge ce module  avec l’aide de Mme Proust et de Mme Legrand‐Bayard.  Un travail d’évolution sur les programmes liés aux sciences humaines, économiques et  sociales. Diverses réunions ont été menées avec les vacataires du secteur et Mme Braun,  chargée d’animer cette réflexion. Des modifications ont été proposées pour faire évoluer le  syllabus, modifications qui vont faire bouger la maquette à la rentrée de septembre 2011 et  septembre 2012. 

2.3.3         Rapport d’activités – Année civile 2011   ‐ Direction de la formation 

Filière par apprentissage Formalisation d’un tableau de compétences entreprise avec objectifs spécifiques selon  l’année d’étude. Cette approche sera déployée au cours de l’année pour les 3 années. Les  points attendus sur ces compétences seront : fin de 1ère année, milieu de 2ème année (mi‐ cursus) et fin de 3ème année.  Une présentation de la filière a été faite au Conseil Stratégique de mai, point de départ d’une  réflexion sur le positionnement et les évolutions possibles de la filière. 

   

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 


2.4 Résultats et Débouchés 2.4.1

Diplômés 2011

Diplôme

Nb diplômés 

2.4.2

Ingénieur de Télécom  Saint‐Etienne 

Ingénieur de Télécom  Saint‐Etienne par  apprentissage, mention  OVI 

94

29

Dont 66 diplômés et 28  auxquels il manque encore  le TOEIC ou l’expérience  internationale 

Dont 25 diplômés et 4  auxquels il manque encore le  TOEIC ou l’expérience  internationale 

Diplôme Universitaire du Cycle  Initial en Technologie de  l’Information et de la  Communication  34 

Débouchés

25% avaient un  contrat en septembre, lors de leur soutenance de stage.  Temps moyens pour trouver un emploi (promo 2010) < 3 mois  Des enquêtes sur l’insertion des diplômés ont été lancées. Elles concernent la promo sortante et la  promo d’il y 3 ans. Une enquête qualité/satisfaction a également été préparée. Ces questionnaires  ont été diffusés aux anciens.  Pour  suivre  efficacement  les  débouchés  et  les  résultats  de  ces  enquêtes,  la  mise  en  place  d’un  observatoire  de  l’emploi  (recommandation  CTI)  doit  se  faire  sur  l’année  universitaire  2011‐2012.  Stéphane Capraro a accepté d’en prendre la responsabilité. 

Une nouvelle organisation de la rentrée a été mise en place. En accord avec les BDE, le  week‐end d’intégration a été déplacé une semaine après la rentrée. Un des objectifs  premiers est de mettre les étudiants au travail dès l’arrivée et non pas de les faire rentrer  dans une grande fête. Le départ en WEI se déroule donc le vendredi de la semaine suivant la  rentrée.  La campagne d’élection du nouveau BDE a été réduite au sein de l’école à une semaine. Le  fait d’accorder une semaine par liste rendait impossible une atmosphère studieuse. Cette  campagne a été placée sur la dernière semaine de décembre, semaine habituellement  difficile pour les étudiants et les enseignants. Pas de contrôle ou d’examen sur cette  semaine.  La manifestation « danse des cultures », proposée par des étudiantes de 2ème année, s’est  déroulée le 25 novembre. Leur objectif était de faire connaître leurs pays d’origine, leurs  traditions, leurs danses, leur cuisine. La plupart des étudiants d’origine étrangère ont préparé  une vidéo sur leur pays et tenu des stands avec des spécialités culinaires, le tout en costume  traditionnel. Certaines régions françaises étaient également représentées.  Cette  manifestation culturelle et conviviale a été une réussite et il est souhaitable qu’elle perdure  dans les années à venir.  En début d’année, réunion de tous les vacataires de LV2 pour harmoniser notamment les  pratiques en termes de notation.       Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

5

     Rapport d’activités – Année civile 2011  ‐             Direction de la formation  

2.5 Vie des formations


3 Relations institutionnelles et extérieures (DD) 3.1 Relations internes avec l’Université Le socle sur lequel le développement de Télécom Saint‐Etienne s’appuie est notre appartenance à  l’Université  Jean  Monnet.  Le  tableau  ci‐dessous  résume  les  principaux  éléments  de  travail  avec  notre université au cours de l’année 2011.   Engagements et objectifs 

point en décembre 2011 

stabiliser les effectifs en première  année sur un maximum de 120  étudiants par promotion en filière  initiale et d’une trentaine en filière  par apprentissage  

Effectifs constatés fin 2011 en 1ère année :146 (dont 118 en  FI et 28 en FA) 

Transformation du CiTSE (Cycle  Initial de Telecom Saint‐Etienne) en  CITISE (Cycle Initial en Technologies  de l’Information de Saint‐ Etienne).  

Mise en œuvre d’un comité de pilotage conjoint avec l’IUT de  Saint‐Etienne et les autres écoles Télécom intéressées par le  dispositif (Télécom Bretagne, Télécom Sud Paris, Télécom  Lille, IOGS) 

       Rapport d’activités – Année civile 2011   ‐ Relations institutionnelles et extérieures (DD) 

Effectif CITISE 1 fin 2011 : 42  Intégration du campus roannais  dans le CITISE 

Démarrage de la réflexion pour adapter le dispositif aux  contraintes géographiques d’un site délocalisé. 

Rénover le cursus de formation de  la filière en apprentissage 

Structuration du processus de réflexion, mise en place des  groupes de travail 

Etude de l’adéquation des diplômés  avec le marché du travail  

Mise en œuvre de l’observatoire de l’emploi, réalisation d’une  première enquête. Résultats satisfaisant.  

Améliorer l’impact des relations  entreprises de Télécom Saint‐ Etienne 

Objectif affiché de doubler le montant de taxe  d’apprentissage collecté (70k€/ an à ce jour) et de tripler le  volume d’affaires généré par la formation continue (25k€/ an  à ce jour) avec l'embauche du chargé d'affaires en janv. 2012  et la mise en place d’une convention avec l'ARUFOG sur la  formation continue.  Mise en place des éléments favorables pour la progression  dans ces objectifs 

Développer l’envergure de  l'incubateur adossé à Télécom Saint‐ Etienne 

4 projets d’entreprises incubés, dont le projet hydrorestore  sans lien direct avec TSE ;   Développement d’un projet région “entrepreneuriat” porté  par l’incubateur; et signature d’une convention “essaimage”  avec SEM à hauteur de 45k€ pour accompagner les projets  innovants.    

6

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 


Sur le volet Ressources Humaines, en 2011 l’Université Jean Monnet nous a accompagné au travers  de :   ● ● ● ●

la transformation d’un poste de maître de conférences en professeur,  le recrutement d’un PRAG d’anglais dans la perspective de la rentrée 2012  le recrutement partagé avec TSE d’une chargée d’affaires pour développer les relations  entreprises.   l’augmentation de quotité de travail pour différents personnels administratifs (accueil,  gestion financière),  

TSE a accompagné cet effort par :   ● ● ●

le recrutement d’une personne en charge du volet logiciel de notre système d’informations,  renforcement et objectivations d’un régime indemnitaire pour les enseignants chercheurs  sur la base de fiches missions  début de réflexion sur la mise en œuvre d’un régime indemnitaire pour les personnels  administratifs.  

3.2 Relations avec l’Institut Mines Télécom Sur l’activité  recherche  et  recherche  partenariale,  nous  avons  démarré  en  2011  deux  nouveaux  projets futur et ruptures :  Thèse électronique / photonique JETPHOT+ : Etude et optimisation de jets photoniques non  conventionnels pour des applications optiques et hyperfréquences (TSE / ENSPS)  ● Thèse optique photonique : Optimisation de la gravure laser en vue de l’intégration de  capteurs micrométriques pour applications biomédicales (ENSPS / TSE)  Ces 2 projets viennent soutenir l’activité déjà forte puisque 4 projets étaient d’ores et déjà lancés  sous la forme de thèse ou de post‐doc).   Ces  actions  de  recherche  amont  sont  complétées  par  des  actions  de  recherche  à  but  finalisé  en  partenariat avec le monde socio‐économique :  ●

● ●

mise en place locale du Carnot «Télécom et Société Numérique» constitué des écoles de  l’Institut, de TSE, de l’ENSPS, des laboratoires de mathématiques et d’informatique de  polytechnique et enfin de Strate Collège. Cette activité s’est traduite en 2011 par 602k€ de  base contrats industriels abondables pour Télécom Saint‐Etienne, permettant d’obtenir un  abondement de l’état de 70k€. Cet abondement a permis en particulier le financement d’un  post‐doc sur “Cristaux magnéto‐photoniques : vers l’intégration de l’isolateur optique”.   le développement de l’action ciblée de la fondation Télécom propre à Télécom  Saint‐Etienne : DENURAA (Développement de l’économie numérique en Rhône Alpes  Auvergne)   le lancement de la plateforme de marquage laser à bas coût sur tout type de surfaces  MARKINOV via l’appel à projet “innovation”  la finalisation du projet LITHO2PP de Photolithographie avancée pour la fabrication  d’éléments optiques diffractifs de haute résolution, utilisables dans l’ultra‐violet (Partenaire  ENSPS) 

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

7

     Rapport d’activités – Année civile 2011  ‐             Relations institutionnelles et extérieures (DD)  


Sur le volet Formation, les activités 2011 ont concernés :   ●

● ● ● ● ●

3ème Semaine de la photonique (TSE / ENSPS) : Echange d’étudiants entre Strasbourg  (logiciel de simulation pour la photonique) et Saint‐Etienne (photonique et plateformes  laser),   la participation d’étudiants de TSE au dispositif “TIC & Santé” mis en place par l’institut à  Montpellier (4 étudiants en mobilité)  le lancement d’une mobilité sortante (échange académique d’une année) sur le parcours  «risques industriels et financiers» TSP  la mutualisation d’actions à l’international en particulier au travers du dispositif de  recrutement «3+3» avec l’Université de Xidian en Chine  les oraux de recrutement du concours Télécom INT pour Télécom Saint‐Etienne à Télécom  Paris Tech (900 entretiens effectués en juillet 2011)  et enfin la formalisation d’ouverture de débouchés pour le CITISE avec d’autres écoles de  l’institut Télécom (Sud Paris, Bretagne, …) 

Enfin, diverses actions ont aussi eu lieu sur le volet Communication dont le prix du meilleur stage  «gestion de projet» 2011 pour Yasmine Arsalane (Bouygues Telecom, Télécom) et la mise en œuvre  d’un accès au fil Twitter de l’institut Télécom pour les problématiques de recrutement RH de  doctorants et post‐doctorants et le signalement des publications remarquables. 

       Rapport d’activités – Année civile 2011   ‐ Relations institutionnelles et extérieures (DD) 

3.3 Autres relations institutionnelles Télécom Saint‐Etienne  participe  au  consortium  AMI  “Alliance  pour  la  Manufacture  Innovante”,  consortium composé de 12 écoles d’ingénieurs des territoires stéphanois, clermontois et lyonnais.  Parmi  les  projets  engagés  par  le  consortium  citons  :  le  collège  des  hautes  études  industrielles  (CHEI),  projet  visant  au  renforcement  de  la  proximité  entre  le  monde  économique  et  l’enseignement  supérieur  via  la  mise  en  contact  des  enseignants‐chercheurs  en  début  de  carrière  avec l’entreprise au travers d’un parcours de formation qualifiant, en alternance, leur permettant  d’acquérir  des  bases  solides  et  pratiques  de  connaissance  de  l’industrie  et  des  mécanismes  de  l’innovation. Un dispositif de formation a ainsi été élaboré et accueillera les premiers enseignants‐ chercheurs au cours de l’année 2012.  Télécom Saint‐Etienne a démarré par ailleurs un programme de collaboration ambitieux avec la cité  du  design,  afin  de  participer  à  l’attractivité  design  du  territoire.  La  généralisation  d’une  double  approche  “usages/technologie”  est  facteur  de  différenciation  tant  sur  des  projets  étudiants,  des  projets de création d’entreprises (incubateur USE’in) ou encore des projets de recherche. Ainsi 2011  a vu le démarrage du projet UNUOC Usage et Non‐Usage des Objets Communicants, avec comme  thématique d’application les services à la personne dans le cadre du maintien à domicile. Outre la  cité du design et Télécom Saint‐Etienne, l’école des Mines est partenaire de ce projet financé par  Saint‐Etienne Métropole.     Les  collectivités  locales  et  régionales  soutiennent  de  manière  constante  les  actions  de  Télécom  Saint‐Etienne :  

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 


la région au travers de différents axes de son schéma régional. Télécom Saint‐Etienne est en  particulier porteur pour l’université d’actions sur l’entrepreneuriat, sur le développement de  relations internationales, et sur l’usage en pédagogies des technologies de l’information. En  2011, nous nous sommes dotés grâce au soutien de la région d’un analyseur ADSL  permettant de compléter la plateforme de tests sur les réseaux très haut débit.  la métropole contribue au soutien de divers projets de recherche auprès de Télécom Saint‐ Etienne, projet ayant trait à l’adaptation de l’information à l’usager, au support de  consultation et à la bande passante réseau. Ces projets sont la préfiguration de  développement de projets ambitieux pouvant prendre corps dans la thématique “Smart‐ Media” sur la presse du futur (pole télécom et Média de SEM)  le conseil général au travers du financement de l’activité de recherche SATIN.  L’idée  structurante de cette activité est de trouver des modèles et de les éprouver  technologiquement en vue d’adapter applicatifs, interfaces, et informations aux conditions  réseau, aux utilisateurs, aux média, et à la sécurité globale. Cette activité s’inscrit dans le  schéma de développement numérique du territoire et à vocation à alimenter le cluster  Numélink en apports fondamentaux.  

3.4 Relations industrielles En 2011, nos élèves ont réalisés :  

La répartition géographique de stages de fin d’études est représentée dans le graphique ci‐dessous. 

    Globalement,  l’outil  de  gestion  de  la  relation  entreprise  de  l’école  comprend  les  fiches  de  1217  comptes dont la répartition géographique est : 

  Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

9

     Rapport d’activités – Année civile 2011  ‐             Relations institutionnelles et extérieures (DD)  

● 97 stages de fin d’études dont 10 stages EDEN d’une durée moyenne de 27 semaines  ● 21 projets industriels  ● 89 stages d’initiative personnelle d’une durée moyenne de 8,8 semaines.  Par ailleurs, 24 nouvelles conventions d’apprentissage ont été signées.  


15 entreprises  sont  partenaires  de  Télécom  Saint‐Etienne  et  participent  activement  à  la  construction  de  relations  approfondies  (accès  à  des  stages  long,  interventions  en  amphithéâtres  récurrentes, …). Sur le forum carrières 2011, 66 entreprises présentes avec plus de 1500 entretiens  en vue de stages et premier emploi.   Au‐delà de ces entreprises, Télécom Saint‐Etienne participe à l’activité de nombre de clusters :  

       Rapport d’activités – Année civile 2011   ‐ Relations institutionnelles et extérieures (DD) 

Numélink au travers de la labélisation de projets innovants, de la commission R&D, d’actions  de formations professionnalisantes, …  ● d’autres clusters sur l’orientation stratégique et scientifique (collectif designer +, pôle  Optique Rhône Alpes, cluster éditeur de logiciels en Rhône Alpes).    La taxe d’apprentissage a permis de collecter 88667€ pour Télécom Saint‐Etienne au travers de 75  entreprises verseuses dont en particulier Orange, plus gros verseur en 2011.   La formation continue prend plusieurs formes :   ●

la formation diplômante (1 étudiant suit la formation par apprentissage sous couvert de son  entreprise)  ● la formation inter ou intra entreprise à vocation d’acquisition de compétences,  En 2011, le chiffres d’affaires de ces activités représentent 25k€. Afin de faire progresser cela, nous  avons mis en œuvre un rapprochement stratégique avec les formations organisées par l’Arufog sur  les  formations  “fibres  optiques”,  et  nous  nous  sommes  dotés  d’une  chargée  d’affaires  pour  favoriser la mise en place et le suivi de ces actions.      

10 

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 


3.5 Relations internationales Tous les étudiants de Télécom Saint‐Etienne acquièrent une expérience internationale au cours de  leur  cursus  ingénieur,  c’est  une  condition  à  la  délivrance  du  diplôme.  L’ingénieur  est  censé́  comprendre  le  monde  dans  son  ensemble,  l’expérience  à  l’international  est  donc  un  paramètre  incontournable.   Pour  faciliter  cette  expérience,  un  apprentissage  soutenu  des  langues  est  proposé́  ainsi  qu’une  période minimale de 12 semaines à l’étranger. La plupart des élèves ont rempli cette condition au  travers de période de stages (la moitié des stages d’initiatives personnelle ont lieu à l’étranger, 15%  des stages de fin d’études). Les destinations les plus courantes dans ce cadre sont la Finlande, l’Asie  (Taiwan), l’Ecosse, le Brésil.   D’autres  étudiants  réalisent  cette  période  via  un  échange  académique  au  sein  de  semestre(s)  de  formation.  Télécom  Saint‐Etienne  noue  des  accords  avec  différentes  écoles  ou  universités  à  l’étranger  afin  que  les  étudiants  puissent  choisir  la  formation  internationale  qui  correspond  le  mieux  à  leur  projet  professionnel.  Ces  accords,  généralement  bilatéraux  (impliquant  à  la  fois  une  mobilité́  entrante  d’étudiants  étrangers  et  sortante  des  élèves  de  Télécom  Saint‐  Etienne),  s’appuient sur de nombreux programmes de soutien financier aux études tels que :  les programmes Erasmus,  les programmes de mobilité́ de la région Rhône Alpes les programmes FITEC (brafitec avec le  Brésil, arfitec avec l’Argentine, etc...)  Au  sein  du  programme  Erasmus,  Télécom  Saint‐Etienne  a  signé́  des  accords  avec  de  grandes  universités européennes dont : les universités de Tampere et de Joensuu en Finlande, Aberdeen en  Ecosse, Freiburg en Allemagne, Alicante ou San Sébastian en Espagne, Padoue en Italie, Prague en  République  Tchèque,  etc...  Au‐delà̀   de  ces  accords  Erasmus,  Télécom  Saint‐Etienne  participe  activement à des programmes d’échanges bilatéraux avec :  ● la National Sun Yat‐Sen University, Kaohsiung à Taiwan  ● l’INPT de Rabat au Maroc,  ● l’Université́ de Tianjin en Chine  ● les Universités de Chicoutimi et Windsor au Canada  ● l’Université́ de Fortaleza au Brésil.  Enfin, Télécom Saint‐Etienne recrute entre 15 et 20% de ses élèves du cycle ingénieur au travers de  différents centre de recrutement ou de concours à l’étranger :  ● le dispositif 3+3, piloté par l’institut Mines Télécom, en partenariat avec l’Université ́ de  Xidian en Chine (5 étudiants en 2011)   ● des entretiens de recrutement au Maroc pour l’ensemble des pays du Maghreb,   ● des entretiens au Liban.  Enfin, la dimension internationale est présente au cœur même des études : Télécom Saint‐Etienne  impose l’étude de 2 langues vivantes :   ● ●

Anglais (750 points au TOEIC)  2ème  langue au choix (allemand, espagnol, chinois, italien, russe, japonais, français langue  étrangère) 

  Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

11

     Rapport d’activités – Année civile 2011  ‐             Relations institutionnelles et extérieures (DD)  

● ●


Figure 1 : Répartition par continent de la mobilité sortante des élèves et apprentis de Télécom Saint‐Etienne 

 

4 Actions de recherche Télécom Saint‐Etienne  s’appuie,  concernant  la  recherche  fondamentale,  sur  ses  2  laboratoires  de  recherche :   ●

       Rapport d’activités – Année civile 2011   ‐ Actions de recherche 

Le laboratoire Hubert Curien (UMR CNRS, pierre angulaire du laboratoire d’excellence  Manutech‐SISE)  ● Le laboratoire Télécom Claude Chappe, équipe d’accueil de l’Université.   Globalement,  les  37  enseignants  chercheurs  de  l’école  contribuent  à  l’effort  de  recherche  de  ces  laboratoires,  assurant  un  lien  constant  entre  l’innovation  et  nos  activités  de  formation.  41  doctorants  sont  encadrés  par  les  enseignants  chercheurs  de  Télécom  Saint‐Etienne,  25  au  laboratoire  Hubert  Curien,  16  au  laboratoire  Télécom  Claude  Chappe.  Ces  doctorants  et  leurs  encadrants ont produit 36 publications dans des journaux ou des congrès internationaux référencés  au cours de l’année.   Par ailleurs, Télécom Saint‐Etienne a depuis plusieurs années une activité de recherche tournée vers  les besoins de la société numérique, en particulier avec le conseil général de la Loire (programme  «cyberloire»/SATIN). Ce programme a été renouvelé en 2011 pour les années 2012 à 2014.  

12 

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 


Cette activité a donné lieu en toute fin d’année 2011 à la labélisation du projet CloudForce dans le  cadre  des investissements d’avenir  (appel du fonds  pour la société Numérique). Ce projet  dont la  réalisation  couvre  les  années  2012  à  2015  concerne  l’adaptation  dynamique  de  Cloud  aux  conditions  d’usages.  Télécom  Saint‐Etienne  intervient  dans  le  cadre  de  son  activité  de  recherche  partenariale  auprès  d’entreprises  telles  qu’Orange  sur  l’apport  des  technologies  du  web  sémantique  à  cette  problématique.  Globalement,  ce  projet  représente  un  apport  de  2  nouveaux  doctorants et 1 ingénieur de recherche spécifique.   En 2011, Télécom Saint‐Etienne a été labélisé Institut Carnot au sein du Carnot «Télécom et Société  Numérique».  Le  dispositif  Carnot  vise  à  reconnaitre  la  capacité  des  structures  à  collaborer  efficacement  avec  des  partenaires  socio‐économiques.  Télécom  Saint‐Etienne  et  le  laboratoire  Claude  Chappe  contribue  ainsi  au  dispositif  du  Carnot  “Télécom  et  Société  Numérique”,     Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

13

     Rapport d’activités – Année civile 2011  ‐             Actions de recherche  


représentant près de 45M€ de  chiffres d’affaires de recherche avec les entreprises en 2011. Pour  Télécom  Saint‐Etienne,  l’activité  de  recherche  s’est  valorise  à  602k€  en  2011,  permettant  un  abondement de 53k€. Cet abondement a été utilisé pour déclencher divers projets dont :   ●

le lancement d’un projet de post‐doc “Cristaux magnéto‐photoniques : vers l’intégration de  l’isolateur optique”. Les lasers, filtres, photo‐détecteurs, multiplexeurs, amplificateurs,  modulateurs, ou encore commutateurs optiques sont tous des éléments intégrés au sein des  circuits de télécommunications optiques. L'isolateur est le seul élément qui n'a pas encore pu  être intégré́. Ce composant autorise le passage de la lumière dans une seule direction, en  bloquant la propagation dans le sens retour. Cette fonction permet ainsi d'éviter tout risque  d'endommagement ou d'instabilité́ des lasers ou amplificateurs dus aux réflexions parasites.  Elle est basée sur l'effet la non réciprocité́ de la rotation Faraday des matériaux magnéto‐  optiques (MO)  la professionnalisation de nos procédures en particulier vis à vis du système d’information de  l’école et des dispositifs de gestion financière relatif au Carnot. 

Enfin,  Télécom  Saint‐Etienne  participe  depuis  2008  aux  appels  à  projets  “Futur  et  Ruptures”  financés  par  l’institut  Télécom  dans  le  cadre  du  dispositif  Carnot.  En  2011,  cela  nous  à  permis  de  démarrer deux nouvelles thèses :   ●

Thèse électronique / photonique JETPHOT+ : Etude et optimisation de jets photoniques non  conventionnels pour des applications optiques et hyperfréquences (TSE / ENSPS)  ● Thèse optique photonique : Optimisation de la gravure laser en vue de l’intégration de  capteurs micrométriques pour applications biomédicales (ENSPS / TSE)  L’ensemble  de  ces  éléments  doivent  nous  servir  de  base  pour  développer  un  programme  de  recherche  ambitieux,  largement  tourné  vers  les  besoins  de  l'économie  et  de  la  société,  en  phase  avec  les  missions  d’une  école  d’ingénieurs  en  Sciences  et  Technologies  de  l’Information  et  de  la  Communication.    

       Rapport d’activités – Année civile 2011   ‐ Actions de recherche 

14 

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 


5 Moyens 5.1 Ressources Humaines 5.1.1

Recrutements 2011

6 enseignants‐chercheurs et 5 personnels BIATOS (dont 1 apprenti) ont été recrutés en 2011 soit :  Créations de poste :  ● ● ●

1 MC Satin,  1 chargé d’affaires (contractuel A) financement UJM/TSE,  2 techniciens : gestionnaire (tech RF) financement UJM, maintenance informatique  (contractuel B) financement TSE  Suite à vacance de poste : 

5.1.2

2 PR : 1 LaHC, 1 LT2C  2 MC : 1 LaHC, 1 LT2C  1 ATER  1 technicien responsable accueil (+0,2) financement UJM  1 apprenti maintenance informatique financement TSE    Formation des personnels

5.1.3

Système indemnitaire

a) Mise en place du référentiel EC au sein de l’Université

● ●

TSE propose l’explicitation des missions par le biais de fiches : 28 fiches validées à l’automne  2011 par la commission de choix.  Pour les responsabilités 2010/2011, paiement de 616 heures 

b)

Primes BIATOS

Comme prévu dans le COM, des primes ont été versées aux personnels BIATOS de l’école  pour investissement hors norme.  Montant total distribué : 2,1k€ 

  Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

15

     Rapport d’activités – Année civile 2011  ‐             Moyens  

● ● ● ● ●


c) Indemnités de jurys

● 5.1.4

Pour la 1ere année, les enseignants intervenant dans les oraux de recrutement sont  indemnisés pour leur participation ; le montant de cette mesure a été de 6,4k€ en 2011.  Effectifs et masse salariale

a) Effectifs

TSE compte 72 personnels1 en 2011, représentant 61 ETP, et se répartissant comme suit :   51 enseignants, 21 personnels BIATOS    37% de femmes   39% de contractuels   Ceci pour une masse salariale consolidée, évaluée sur la base de coûts moyens à 3 597 k€ en 2011. 

Figure 2 : Répartition du personnel 

       Rapport d’activités – Année civile 2011   ‐ Moyens 

b) Heures enseignements et primes pédagogiques 2010/2011

total heures payées 

12 792 

dont dotation 

10 462 

heures auto financées 

2 330 

                                                                     1

enseignants TSE, BIATOS TSE et LT2C, contractuels TSE et LT2C. 

16 

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 


5.2 Finances 2011 5.2.1

Recettes

a) Répartition des recettes 2011 y compris Ressources affectées (hors SAIC)

Ressources propres dotation

total hors-recherche

fonctionnement

88 000 €

investissement Total

88 000 €

recherche

661 187 €

299 389 €

1 048 576 €

5 000 €

58 000 €

63 000 €

666 187 €

357 389 €

1 111 576 €

Figure 3 : Répartition des ressources propres (hors SAIC et ressources affectées) 

b) Evolution des ressources propres (hors SAIC et hors ressources affectées)

Elles sont  constituées  des  prestations  de  services,  prestations  internes,  versements  au  titre  de  la  taxe  d’apprentissage,  et  versements  de  l’Institut  Télécom    dans  le  cadre  du  financement  de  la  recherche  par  le  biais  du  programme  Futur&Ruptures,  et  de  projets  subventionnés  par  les  collectivités locales.  2010 

2011



72

88,6

+23%

380,3

390,3

+3%

SRES

19

colloque

4,8

prestations relations internationales 

54

38

‐30%

formation continue et VAE 

24

30,2

+26%

taxe d’apprentissage  conventions d’apprentissage 

  Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

17

     Rapport d’activités – Année civile 2011  ‐             Moyens  

Hors recherche 


La renégociation  avec  l’IFAI  de  la  convention  d’apprentissage  en  décembre  2010  a  entrainé  une  légère  progression  du  montant  perçu,  très  limitée  cependant,  les  effectifs  conventionnés  n’ayant  pas  été  atteints  faute  de  candidats  ;  par  ailleurs,  la  progression  enregistrée  au  niveau  de  la  taxe  d’apprentissage  collectée  devrait  se  poursuivre  en  2012  suite  à  l’embauche  même  tardive  d’une  chargée  de  relations  entreprises  en  janvier  2012.  TSE  a  maintenant  les  moyens  de  mener  l’indispensable  suivi  des  partenariats  avec  les  entreprises,  et  les  ressources  propres,  tant  en  TA  collectée  qu’en  formation  continue,  alternance  ou  en  contrats  de  partenariats  devraient  très  logiquement progresser de façon significative dès 2012.    Recherche  En dépit de la mise en place de l’UB recherche au sein de l’université, TSE a souhaité garder une sur  son  budget  les  ressources  et  crédits  relevant  de  l’activité  de  l’équipe  Satin,  et  des  programmes  financés par l’Institut Télécom.  Ces ressources  s’élèvent à 357,3k€ pour 2011, soit une progression de 166% par rapport à  2010, et  sont  constituées de la participation de la fondation Télécom pour le biais de l’Institut Télécom dans  le  cadre  des  appels  à  projets  Futur&Ruptures  et  des  cofinancements  associés)  et  de  conventions  avec  les  collectivités  locales.  L’implication  de  TSE  dans  la  réponse  aux  appels  à  projets  divers  entraine cette année encore une très forte croissance des ressources propres recherche de l’école  puisqu’elles  étaient  de  27k€  en  2009.  Le  retard  pris  dans  la  labellisation  des  Instituts  Carnot  implique  en  outre  que  les  prévisions  d’abondement  initialement  prévues  en  2011  seront  inscrites  en 2012.  Institut télécom futur&ruptures et innovation  130,4 

5.2.2

Co‐ financements IT (SEM, Lhc, TSP) 

50,6

Convention Conseil Général 

114

SRES

40

Dépenses

a) Répartition des dépenses 2011 y compris ressources affectées hors SAIC

       Rapport d’activités – Année civile 2011   ‐ Moyens 

hors‐recherche

recherche

fonctionnement

523 217  €

54 636  €

577 853  €

investissement

100 137  €

39 638  €

139 775  €

personnel

108 152  €

240 965  €

349 117  €

731 506  €

335 239  €

1 066 745  €

Total 

Les dépenses totales de TSE progressent de 17% entre 2010 et 2011.   

18 

total

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 


● ●

La part de la recherche régresse un peu par rapport à 2010 (passant de 33% à 29%), mais  compte tenu du rattachement du LT2C à l’UB recherche, c’est en fait une part en nette  progression puisqu’elles passent de 157k€ à 335k€. Les dépenses ne se répartissent pas de  façon homogène selon l’activité, puisque 72% des dépenses recherche sont des charges de  personnel : chercheur, post‐docs, et doctorants ; elles ont été multipliées par 1,5 entre 2010  et 2011.  Globalement les dépenses de personnel ont progressé de 62% par rapport à 2010,  essentiellement du fait de l’activité recherche ; TSE a initié comme indiqué dans le COM,  l’accroissement de son taux d’encadrement au niveau du personnel BIATS, en recrutant dès  la rentrée sur ressources propres un technicien en informatique ; l’embauche prévue du  chargé d’affaires a finalement été repoussée à janvier 2012 ; les dépenses de personnel  devraient donc connaître l’année prochaine encore une forte progression.  Les investissements ont retrouvé en 2011 un niveau plus habituel (ils ont plus que doublé) ;  au vu des résultats de l’année 2010, une grande attention a été portée à la prévision et à la  mise en œuvre des projets d’acquisition ; le taux d’exécution est donc à la fin de l’exercice de  99,9%.  Côté fonctionnement enfin, on note peu d’évolution au niveau du volume d’activité hors  recherche, mais des typologies qui évoluent.  La structure des dépenses évolue suite aux changements intervenus dans l’organisation  financière de TSE. Ainsi, ayant transféré aux services centraux de l’UJM la gestion financière  du site Carnot, les postes correspondant à l’outillage, les produits d’entretien, les services de  télécommunication, et les services de maintenance diminuent fortement. De même, le  transfert au Service Commun de Documentation de l’UJM de la constitution et de la gestion  de notre fonds documentaire a entrainé une forte progression des dépenses dans la famille  de produit correspondante. Les plus gros postes sont constatés dans les familles de produits  liés à notre activité de base (tant au niveau enseignement qu’au niveau recherche) :  informatique, électronique, sources lumineuses, équipement de radio ou matériels optiques, 

  Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

19

     Rapport d’activités – Année civile 2011  ‐             Moyens  

b) Evolution des dépenses de TSE par activité et par masse de 2010 à 2011


ou aux déplacements des personnels (transport et hébergement) et frais de réception qui  restent stables entre 2009 et 2010, malgré les dépenses liées à l’inauguration des locaux  Concernant le taux d’exécution des dépenses, il diffère selon la masse, mais s’est nettement  amélioré par rapport à 2009, passant de 78 à 91% en 2010. Si les prévisions budgétaires de  personnels sont totalement exécutées (99,6%), la consommation des crédits de  fonctionnement est bonne (95,8%) ; seule la prévision d’investissement doit être optimisée,  ce qui sera plus accessible en 2011, comme évoqué plus haut, les opérations de transfert de  l’école étant terminées. 

5.2.3

Résultat de fonctionnement

Le résultat de fonctionnement pour 2010 est très inférieur à celui de 2009, puisque qu’il passe de  23% à 3% des recettes de fonctionnement pour la partie hors recherche et de 55% à 22% pour le  secteur recherche.  La première raison de cette évolution est l’amélioration de la consommation des crédits ouverts au  budget  et  de  la  rigueur  de  la  prévision  delà  évoqués.  Une  seconde  est  la  baisse  de  122k€  des  recettes de fonctionnement, laissant des marges de manœuvres beaucoup plus réduites, une fois le  fonctionnement  courant  assuré,  pour  dégager  des  crédits  d’investissement.  Enfin,  les  services  centraux  de  l’Université  ayant  pris  en  charge  la  majeure  partie  de  nos  dépenses  d’investissement  avec  les  crédits  de  1er  équipement  qu’ils  géraient,  nos  besoins  de  financement  ont  été  sensiblement  moindres  et  ne  nous  ont  pas  poussés  dans  une  logique  d’autofinancement.  Cette  situation atypique ne devrait pas perdurer, bien que nous recevions par ailleurs plus facilement des  subventions d’équipement que de fonctionnement.  5.2.4

Investissements

Classe

9644101

21358000

21537000

       Rapport d’activités – Année civile 2011   ‐ Moyens 

9644110

16 425  €

2 068  €

43 837  €

60 262  €

30 243  €

21887000

7 564  €  16 425  €

Total

2 068  €

21877000

Total

9644610

83 712  €

39 638  €

69 881  €  7 564  €

39 638  €

139 775  €

   Les domaines privilégiés en 2011 ont été l’optique et l’informatique ; une salle de TP télécom a été  renouvelée ; et les dernières salles TD ont été équipées en vidéoprojecteurs installés ; construction  et mise en œuvre de la plate‐forme MARK’INNOV.        20 

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 


5.3 Logistique et aménagements L’année 2011 a vu notre installation se poursuivre et se finaliser dans les nouveaux locaux.   ●

Les salles TD ont toutes été  équipées de vidéoprojecteurs installés ; 3 salles info ont été  renouvelées.  ● Les modalités d’utilisation de la salle de réception J010, gérée par le CROUS ont été arrêtées  et diffusées à l’ensemble des usagers du site.   ● Un bilan très positif de la collaboration SCD/TSE pour la gestion de la bibliothèque installée  dans nos murs ; pour mémoire, l’animation et la mise à disposition du personnel sont  assurées par la BU de sciences, et TSE pourvoit aux achats, tant en matériels qu’en ouvrages  et abonnements pour étoffer le fonds documentaire (11,4 k€ en 2011).  ● La sonorisation des amphis a été revue pendant la période estivale, et a donc été  opérationnelle dès la rentrée. De la même façon, l’installation vidéo de la salle du conseil a  été finalisée.   ● Dans les amphis, des plaques numérotées d’identification utilisant la technologie QRCode  ont été conçues, usinées puis installées en collaboration avec l’entreprise QIOVA (hébergée  dans l’incubateur de l’école). Cette numérotation des places, ayant pour but de faciliter  l'organisation et le déroulement des examens, constitue aussi, sous réserve de mise à jour,  un support de communication actuel à destination des visiteurs de nos amphis dans le cadre  de manifestations ou de cérémonies (coût 2 350€).  ● QIOVA a également été le partenaire de l’école dans la mise en place de la PF MARK’INNOV,  installée dans le bâtiment A ; cette opération soutenue par l’Institut Télécom par une  subvention de 40k€, s’est montée à 55 k€ pour les  coûts directs de  mise en place, et a  généré des travaux d’aménagement pour 2 k€.   ● Côté plates‐formes, TSE poursuit au BHT le financement des loyers pour SPIDI et EUROP  pour 18,5k€ par an.  Enfin, 2 opérations ont été lancées pour l’amélioration du cadre de vie :   ● ●

mise en place de plantes dans l’atrium et la salle du conseil (2k€),   finalisation de l’équipement du foyer des étudiants : TV et banquettes (2,7k€). 

A noter qu’au niveau du parking, une enquête de satisfaction ayant été menée fin 2011, les usagers  semblent  globalement  satisfaits  des  moyens  mis  en  œuvre,  à  l’exception  notable  de  l’état  du  parking situé en contrebas de LaHC ; un courrier a été fait aux services concernés pour demander  l’amélioration du revêtement et la mise en sécurité des accès.  Le véhicule de service de TSE a été renouvelé en novembre. L’option de la location sur 36 mois a  été retenue (4,9k€ par an) ; l’ancien véhicule a été donné aux services centraux de l’Université.       

  Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

21

     Rapport d’activités – Année civile 2011  ‐             Moyens  

Malgré ces  interventions,  il  restera  quelques  chantiers  pour  2012  :  amélioration  du  chauffage,  nettement  insuffisant,  mise  aux  normes  de  la  verrière,  management  distant  de  la  barrière  du  parking à mettre en place (interphone), et mise en place de la signalétique intérieure. 


6 Vie étudiante, vie de l'école 6.1 Vie étudiante L’équipe élue au BDE début 2011 a souhaité travailler en étroite collaboration avec la direction de  l’école  ;  celle‐ci  s’est  avérée  fructueuse,  et  l’équipe  laisse  une  situation  claire  et  préparée  aux  successeurs, et des procédures finalisées (notamment pour la passation de pouvoir), et l’habitude  du dialogue avec la direction de l’école.  Le gala organisé par un groupe d’étudiants a eu lieu à Magneux Haute‐Rive ; la subvention accordée  a permis à un plus grand nombre de personnels d’y participer.  Quelques étudiants étrangers, soutenus par l’école, ont organisé en mai 2011 la première édition  de la “Danse des cultures”, manifestation visant à faire connaître à l’ensemble des membres de la  communauté  de  l’école  les  pays  d’origine  des  étudiants  étrangers  de  TSE,  par  le  biais  de  documentaires, de présentation de costumes, et de préparations culinaires.  Au total, l’école a versé plus de 14k€ en subventions aux différentes associations, sans tenir compte  de l’aménagement du foyer évoqué plus haut.  ●

lancement du chœur des écoles de Saint‐Etienne en septembre 2011. 

6.2 Événements de l'école en 2011 ● ●

       Rapport d’activités – Année civile 2011   ‐ Vie étudiante, vie de l'école 

● ● ● ● ● ● ● ●

Journée portes ouvertes : 16 février 2011 (7 647€)  remise des kits électroniques : 28 février 2011 : suite à l’attribution de la subvention de 24k€  au titre des projets blancs 2010. (990€)  ateliers de la contradiction : 18 mars 2011 (884€)  meilleur stage IT : 22 mars 2011 ; Rémi Chabard lauréat 2e prix ex‐aequo (2 882€)  MCE Awards : 28  mars 2011 (419€)  journée du personnel : 26 mai à la Jasserie : course d’orientation organisée par le  SUAPS  (775€)  colloque CDEFI : du 6 et 7 juin 2011 (budget total : 9 797€)  2e édition du challenge innovation : 16 juin 2011  rentrée officielle : 20 septembre 2011 (849€)  célébration des 20 ans de l’école : les 8 et  9 décembre 2011, (jour de la remise des  diplômes). (10 218€) 

6.3 Outils de la vie de l'école ● ● ● ●

vidéo institutionnelle : 2 631€ ; réalisée en septembre 2011.  mise en œuvre MOOTSE : nouveau portail pédagogique moodle déployé à la rentrée 2011 ;  formation des personnels et accompagnement assurés par Télécom Bretagne.  mise en œuvre affichage dynamique : avec le logiciel Neotess par le biais des téléviseurs.  site web : première refonte assurée en interne au printemps 11. 

22 

   Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012 


livrets : en plus des livrets de l’étudiant et des personnels, création du livret pour les  intervenants extérieurs, livret qui a été diffusé à une cinquantaine d’exemplaires lors de la  signature des contrats. (coût total livrets 2011 : 3 072€ + repro UJM). 

  Document présenté lors des Conférences Budgétaires le 17 juillet 2012

23

     Rapport d’activités – Année civile 2011  ‐             Vie étudiante, vie de l'école  

Rapport activités 2011  

Synthèse des activités de Télécom Saint-Etienne en terme de formation, recherche, innovation, ressources humaines et budget. Télécom Saint-E...