Page 1

Sara Tassi Architecte

-0-


SOMMAIRE

CONCEPTION ARCHITECTURALE

I 4

Les lieux du quotidien

14

Requalification urbaine Lambrate, Milano : une identité tiraillée entre usine et logement .

26

La « densité verte »

36

Mosquée Saint-Antoine

50

El Hikma : l’architecture comme moyen d’expression religieuse, politique et sociale

II TECHNOLOGIE DE LA CONSTRUCTION 66

Les systèmes constructifs en bois

III TECHNIQUE DE LA REPRÉSENTATION 78

G8 House

URBANISME

VI 90

Ferrara, les connexions vertes


-3-


-4-


1.1 CONCEPTION ARCHITECTURALE L’espace vital L’ expérimentation architecturale et spatiale : l’architecture comme dilatation/ contraction de l’espace. Università degli studi di Ferrara Laboratorio di progettazione Architettonica 2 A.A. 2009/2010 Prof. Maria Grazie Segantini [ C2A ]

-5-


-6-


Le projet se présente comme un véritable « exercice » architectural au sein duquel le « vécu quotidien » se nuance avec les véritables protagonistes du projet : la lumière et l’articulation spatiale. La totalité de l’espace se structure autour du grand escalier central qui compose les volumes et les ouvertures en conférant un caractère monumental à la répétitivité des pratiques quotidiennes. La lumière zénithale en correspondance du grand vide central contribue à mettre en lumière la matérialité de l’élément monumental-coeur du projet. D’ailleurs, l’essentialité et la simplicité de l’extérieur de l’unité d’habitation suggèrent indirectement l’ intérêt introspectif d’une intimité liée à la dimension privée/quotidienne. -7-


-8-


-9-


« [...] La magie du réel est pour moi l’alchimie de la transformation des substances matérielles en sensations humaines [...]» Peter Zumthor

En bas : Coupe transversale Page suivante : Coupe longitudinale Page suivante :Plan rez de chaussée

- 10 -


- 11 -


- 12 -


- 13 -


- 14 -


1.2 CONCEPTION ARCHITECTURALE Requalification urbaine Lambrate, Milano : une identité tiraillée entre usine et logement. L’  « ex ville » : l’architecture et l’urbanisme à l’époque de la «  requalification » et de la « reconversion ». Università degli studi di Ferrara Laboratorio di progettazione Architettonica 2 a.a 2009/2010 Prof. Alfonso Femia (5+1 AA)

- 15 -


- 16 -


Sur la base de la nécessite de transformation des quartiers industriels en zones à caractère résidentiel, ce projet s’inscrit dans une logique de réadaptation fonctionnelle et spatiale dont l’analyse et la réflexion sur l’existant s’intègrent biunivoquement à une «vision projectuelle» liée au nouveau caractère du quartier même. Cette double approche du projet est concrétisée par le dialogue «quasi symétrique» entre l’ancienne usine, appartenant au tissus urbain existant, et le nouveau « bloc résidentiel » conçu comme un véritable monolithe à creuser. La spatialité de l’îlot est donc sensiblement marquée par les formes et les matérialités compactes et imposantes de ces deux éléments. Cet espace devient donc un « terrain symbolique » où l’identité intrinsèque et historique du lieu fait face à son nouveau caractère émergent. - 17 -


- 18 -


- 19 -


Existant

- 20 -


Monolithe

- 21 -


Monolithe

- 22 -


Monolithe

- 23 -


- 24 -


- 25 -


- 26 -


1.3 CONCEPTION ARCHITECTURALE La « densité verte » Rovigo : Le paysage traditionnel comme nouveau symbole du « progrès industriel ».

Università degli studi di Ferrara Laboratorio di progettazione Architettonica 3 a.a 2010/2011 Prof. Alessandro Gaiani et Thomas Ghisellini

- 27 -


- 28 -


Ce projet se développe à partir de la demande de la municipalité de Rovigo de réaliser une tour dans la périphérie nord de la ville. Cet élément, consideré comme un nouveau symbole « commercial » de la ville, devait donc répondre à des « canons généraux et génériques » totalement détachés du contexte local d’intervention. Ces considérations m’ont donc amené à contourner la demande initiale en proposant une nouvelle interprétation de la typologie des « tours ». Dans une vision globale du site d’intervention, la tour devient exclusivement une continuation verticale d’un parcours perceptif qui génère, dans la densité verte des plantations typique de la Pianura Padana, des véritables « salles vertes » accueillant les différentes fonctionnes prévues par le programme imposé. La tour, perd donc sa matérialité et sa densité fonctionnelle, en devenant un « squelette » éphémère et fragile. Son hauteur, sa visibilité et sa « non-fonctionnalité » deviennent donc le symbole d’une polémique finalisée à se requestionner sur la pertinence de proposer ces modèles architecturaux dans des contextes quasi ruraux ignorant totalement la problématique de la densification urbaine et du développement « en verticale ». - 29 -


- 30 -


- 31 -


- 32 -


- 33 -


- 34 -


- 35 -


- 36 -


1.4 CONCEPTION ARCHITECTURALE Mosquée Saint-Antoine L’architecture sacrée comme révélateur historique, anthropologique, social et politique.

Faculté La Cambre Horta de l’ULB Atelier «Terrain d’architecture», MA2 A.A 2012/2013 Prof. Victor Brunfaut, Graziella Vella, Bertrand Terlinden

- 37 -


- 38 -


Au sein du quartier de « Forest » à Bruxelles, la présence de l’ASBL musulmane « El Hikma » a généré un nouveau pôle culturel, cultuel et sportif qui témoigne du changement identitaire, social et culturel d’une grande partie de la ville de Bruxelles. D’ailleurs la perte d’importance de la communauté chrétienne au sein du même quartier a progressivement amené à se questionner autour de la « réaffectation » et de la « réadaptation » de l’église Saint Antoine. Ce symbole et point de repère du quartier de Foret est en fait actuellement fréquenté par une dizaine de fidèles chrétiennes incapables financièrement de gérer les travaux d’entretien du bâtiment. Fort de ce constat le projet propose la formation d’un pôle d’échange au cœur du quartier de Forest en identifiant la maison de quartier, la communauté chrétienne et la communauté musulmane comme les trois acteurs principaux du scénario architectural et social. En s’inscrivant dans l’interstice spatial côtoyant l’église, la nouvelle mosquée s’imbrique avec le noyau architectural de l’église même en proposant un échange spatial et fonctionnel tout en conservant jalousement les symboles identitaires intrinsèques à chaque identité cultuelle et culturelle. - 39 -


- 40 -


- 41 -


En bas : schèma conceptuel : le rythme de la composition architecturale de l’église comme générateur de porjet. Page quarante-six/sept : Plan rez de chaussée et coupes montrant l’imbriquation entre la nouvelle mosquée et le noyau architectural et symbolique de l’église.

- 42 -


- 43 -


- 44 -


- 45 -


- 46 -


- 47 -


- 48 -


- 49 -


- 50 -


1.5 CONCEPTION ARCHITECTURALE El hikma : l’architecture comme moyen d’expression religieuse, politique et sociale « La medina bruxelloise » : l’interrelation culturelle et spatiale entre la pratique cultuelle musulmane et le tissu urbain bruxellois.

Faculté La Cambre Horta de l’ULB Atelier «Terrain d’architecture», MA2 A.A 2012/2013

Prof. Victor Brunfaut, Graziella Vella, Bertrand Terlinden

- 51 -


- 52 -


En poursuivant la réflexion autour de la question de la visibilité de la mosquée à Bruxelles, ce projet montre clairement la manière dont la pratique culturelle et culturelle musulmane se dessine au sein du contexte social et politique bruxellois. Les deux protagonistes du projet sont encore une fois : les usagers et l’espace ; le dynamise de l’association El Hikma et la richesse historique, patrimoniale et architecturale de l’ancienne piscine année ‘30 située au cœur du quartier de Forest. La totalité de l’espace gravite autour de la « cicatrice » du périmètre de l’ancien bassin de natation qui définit (au rez de chaussée) l’espace sacré proprement dédié à la prière. Les codes et les spatialités typique de l’ancienne piscine ont donc été readaptés aux contraintes et aux exigences liées à la pratique religieuse musulmane en mettant en place un processus spontané de transformation et d’auto-construction. L’analyse et le relevé de cette dynamique spontanée étaient à la base de ma démarche projectuelle visant à remettre en valeur le potentiel spatial de l’état actuel tout en reliant sa stratification historique, patrimoniale et fonctionnel avec les attentes et les ambitions des usagers.

- 53 -


- 54 -


- 55 -


Façade principale

État existant

État projeté

- 56 -


État existant

État projeté

- 57 -


État existant

État projeté

- 58 -


État existant

État projeté

- 59 -


Plan sous-sol

État existant

Plan rez de chaussée

État projeté

- 60 -


État existant

A

État projeté

- 61 -


DÊtail : Salle de prière

- 62 -


DÊtail : Structure plancher de la salle de prière

- 63 -


- 64 -


- 65 -


- 66 -


2.1 TECHNOLOGIE DE LA CONSTRUCTION Gare régionale de la ville de Rovigo PRIX D’ ARCHITECTURE «FASSABORTOLO» : «CONSTRUIRE CON SISTEMI IN LEGNO» Università degli studi di Ferrara Laboratorio di progettazione Architettonica 2 a.a 2009/2010 Prof. Pietromaria Davoli

- 67 -


- 68 -


Le projet s’inscrit dans le cadre d’un concours visant à réfléchir sur les possibilités structurelles liées à la construction en bois. En se développant sur la trace du chemin de fer , ce projet reprend le simplicité du contexte rural de la périphérie de la ville de Rovigo. Le décalage entre les deux blocs principaux génère un « espace-filtre » intermédiaire qui permet de disposer la totalité des fonctions le long du chemin de fer. Cette organisation évite donc « la formation indirecte » d’ espaces de congestion en rendant les services facilement accessibles depuis l’extérieur du complexe bâti. La recherche structurelle se concentre principalement sur l’expérimentation de nouvelles typologies constructives « bois-béton » en essayant de réfléchir à l’intégration de nouveaux matériaux d’isolation thermique et sonore.

- 69 -


- 70 -


- 71 -


En bas : Elevation nord, Elevation sud. Page suivante : Plan d’exécution. Page soixante-quatorze : Coupe transversale et détails d’exéctuion. Differentes typologies d’isolation thermique et sonore des façades verticales et des cloisons intérieures.

- 72 -


- 73 -


- 74 -


- 75 -


- 76 -


- 77 -


- 78 -


3.1 TECHNIQUE DE LA REPRÉSENTATION G-House Les nouvelles techniques de la représentation au service de la lecture et de la compréhension spatiale.

Università degli studi di Ferrara Laboratorio di Construzione Architettonica 1 A.A. 2008/2009 Prof. Bughi et Dosi

- 79 -


- 80 -


La représentation et la graphique architecturale constituent désormais le filtre de lecture de tout projet architectural. Le choix du moyen de représentation est progressivement devenu la véritable clé de lecture d’un projet. Fort de ce constat, cet exercice visait à mettre en lumière la capacité de développer une relecture personnelle d’un projet existant à travers des choix et des techniques graphiques de représentation. En reprenant l’exemple d’une villa à coté du Lac de Como, j’ai sélectionné et réalisé une série de vue 3d soulignant des détails et des point de vue (à mon avis) emblématiques du projet même. Le résultat est sans doute « un nouveau projet » qui se détache de la dimension objectif du « fait architectural » en montrant comment une représentation architecturale (réelle ou fictive) peut toujours s’ouvrir à des nouvelles lectures et interprétations. - 81 -


- 82 -


- 83 -


En bas : Vue nocturne 3D, Façade nord-est. Page suivante : Plan rez de chaussée. Page quatre-vingt-huit: Maquette 3D des volumes. Page quatre-vingt-neuf : Coupe transversale AA’.

- 84 -


C

50

B 30

-0.15

470

+1.35

550 30

30

190

30

270

610

85 230

100 2000

350 280

0.00

85 230

85 230

A

85 230

disimpegno 5.26 m² -0.15

130 230

130 230

470

30

90

20

130 220

430

80

100

250

130 230

30

55

110

110 300

170

30

280 130

390

cucina 28.23 m² 1790

bagno 8.02 m²

85 230

130 230

0.00

350 280

30

bagno 5.76 m²

130 230

55

130

A

30

245 230

150

245 230

365

350

530

440

0.00

soggiorno aperto 28.67 m²

470

soggiorno 58.28 m² 0.00

610

240

30

610

1240 250

740

0.00

30

30

1240 1300

110

170

1580

-4.15

-2.40

-2.30

-3.04 -2.15 -2.65

-4.16

-2.40

C

B

-5.44

- 85 -

-1.50


- 86 -


56

- 87 2.54

65

5.05

3.20

2.80

40

+3.20

2.60

65

-0.15 65

+2.60

2.60

2.75

2.25

2.60

2.80

1.60

55

20

50

50

+6.50

+4.35

+3.20 +3.25

±0.00

-3.25 +1.35

-0.15


- 88 -


- 89 -


- 90 -


4.1 URBANISME Ferrara, les connexions vertes L’espace entre deux : La ceinture de la ville et ses relations extérieur/intérieur.

Università degli studi di Ferrara Laboratorio di progettazione Urbanistica a.a 2010/2011 Prof. Marco Zaoli, Michele Ronconi

- 91 -


- 92 -


Le projet se concentre sur une analyse urbanistique des « espaces filtre » entourant le centre historique de la ville de Ferrara. En effet, le cœur de la ville apparait fortement déconnecté par rapport à la réalité « périphérique » située juste au delà de la ceinture verte marquant les traces des anciens murs historiques de la ville. En ayant mené une analyse attentive à la fois sensorielle/personnelle et urbanistique/ technique, ce projet a comme objectif final le développement d’une nouvelle vision globale de la ville. Les limites cloisonnés et statiques, héritages d’un « imposant » passé historique commencent progressivement à s’ouvrir à une nouvelle « dimension diffuse » du tissu urbain. Ce changement implique nécessairement une réflexion d’aménagement au sein de laquelle la connaissance et le respect des traces historiques se mélangent progressivement à la nouvelle dimension de la ville. - 93 -


- 94 -


- 95 -


Á côté : Analyse du réseau des voiries urbaines. Analyse de la mobilité et des «coupures vertes». Page suivante : Analyse des principaux équipements de la ville. Page cent : Carte sensorielle du parcours vert entourant le centre historique. Page cent un : Anayse historique des éléments composant le maillage urbain de la ville. Page cent deux : Analyse des différents tissus urbains.

- 96 -


- 97 -


- 98 -


- 99 -


- 100 -


- 101 -


Portfolio sara tassi