Issuu on Google+

Le bulletin du

12 Master MOM Promotion 2013-2014

Bonjour à tous ! De retour après trois mois d’expérience en entreprise, les MOMs sont prêts à entamer leur deuxième session de cours, et découvrir les nouvelles matières avec les intervenants professionnels. C’est le réseau du master MOM, construit tout au long de son histoire, qui nous a permis d’avoir ces opportunités de rencontrer et d’apprendre avec les experts du métier. Nous sommes heureux de vous présenter notre douzième bulletin, ayant pour thème principal l’anniversaire des 25 ans du master MOM. Sa première promotion était celle de 1888-1989 ; cette année, le Master MOM est heureux de souffler ses 25 bougies. Notre formation a été créée en 1988 à la demande de la Société de Bourse Française (devenue NYSE EURONEXT) sous le nom DESS Organisation et contrôle des activités de marchés financiers Back / Middle Office. En 2003, le diplôme a été renommé Master 2 Management des Opérations de Marché (conformément à la réforme LMD). Contrairement à l’intitulé initial du Master, les étudiants sortant de ces 25 promotions ne font pas que du Back et Middle Office. Avec l’évolution du marché financier, les métiers ont aussi évolué et se sont diversifiés dans plusieurs types de fonctions autres que le Back-Middle Office comme : le front office, la maîtrise d’ouvrage, la gestion des risques, la compliance et contrôle interne... Dans ce numéro, vous trouverez également une présentation de ces différentes fonctions occupées actuellement par les MOMs, ainsi que des interview auxquelles des professionnels de Lipton Fit et Sham ont bien voulu participer. Bonne lecture à tous !

Mars 2014

Master MOM en chiffre : 25 promotions 608 anciens étudiants  Répartition géographique: Europe (89%), Amérique du Nord (5%), Asie (4%), autres (2%)  Répartition par métier


Management des risques

Maîtrise d’ouvrage/Chef de projet MOA

Suite à la crise financière en 2008, les métiers du risque se développent et se spécialisent en lien avec les nouvelles règlementations : Bâle III pour le secteur bancaire, Solvabilité 2 pour le secteur assurance, mutuelles et institutions de prévoyance, etc. Les nouvelles règles plus exigeantes en matière de valorisation des actifs, d’estimation des risques ainsi que d’exigences en fonds propres et liquidité entrainent un besoin des acteurs de marché (banques, société de gestion, …) d’analyser, et de maîtriser les risques. Les activités du risk manager/risk analyst sont transversales, couvrant l’ensemble des fonctions et activités de l’entreprise. Il est chargé d’identifier et d’évaluer les risques afin de proposer les solutions pour les réduire et les contrôler, informer la direction, suivre quotidiennement le respect des limites et assurer la cohérence des activités de l’entreprise en matière de risk management. « Les connaissances sur les produits financiers et les infrastructures du marché et surtout la compréhension des nouvelles règlementations du secteur bancaire acquise pendant le master MOM m’ont permis d'appréhender rapidement les risques sur les différentes activités de la banque, ainsi que ses politiques de gestion de risque pour faire face à son nouvel environnement opérationnel et juridique. Une bonne maîtrise des outils informatiques : VBA, Access, Excel est également nécessaire pour optimiser les procédures d’analyse et de reporting. » Thi Hoang Na VUONG, Apprentie Risk Analyst, BPSS

L’application des systèmes informatiques sophistiqués dans les activités du post-marché implique l’importance du métier de maîtrise d’ouvrage. La MOA assure l’interface entre les services opérationnels et les équipes informatiques. Le chef de projet MOA est responsable de l’avancée du projet (délai de livraison, problèmes de développement, respect du cahier des charges, fonctionnalités du produit) et doit vérifier que le projet correspond bien aux attentes des utilisateurs. Ses missions principales sont :  Identifier, formaliser les besoins de l’utilisateur  Participer aux projets d’évolutions du système d’information  Valider les développements (recettes et tests)  Participer au déploiement des projets  Rédiger la documentation utilisateurs

Compliance La compliance est une fonction support qui occupe une place de plus en plus importante depuis ces dernières années. Le compliance officer, également appelé responsable conformité, se positionne comme un véritable expert capable d’identifier, d’évaluer et de contrôler le risque. Doté d’une excellente culture juridique et d’une sensibilité forte au monde financier, son rôle principal est de détecter les transactions suspectes dans les établissements bancaires. Il s’assure de la bonne conformité aux différentes législations et réglementations bancaires, et aux nouvelles directives européennes. Il peut également être amené à gérer des problématiques de lutte contre le blanchiment d’argent et contre le financement du terrorisme. De plus, il protège la banque et ses clients contre les agissements internes inappropriés : prévention des abus de marché et des conflits d’intérêts (déontologie). « La conformité m’a permis d’apprécier la vision transversale qu’offre ce service, d’avoir une vue d’ensemble et d’aborder les opérations sous plusieurs angles. J’ai trouvé intéressant et très enrichissant le fait d’être en contact avec des interlocuteurs différents puisque la conformité est en relation avec une grande partie des métiers. » Paul BELLANGER, Assistant Compliance, NATIXIS

Gestion de Projet Dans une banque, les équipes Projet sont des éléments clés dans le fonctionnement et l’organisation de celle-ci. Elles ont un rôle d’accompagnement et de conduite du changement. Les enjeux principaux d’un chef de projet sont d’assurer une activité de support et de contrôle du Front Office, de s’adapter aux évolutions réglementaires et de marché, d’uniformiser les systèmes pour répondre aux besoins de la banque, et d’assister le Front Office dans sa stratégie de développement. Ainsi, les missions d’un chef de projet sont diverses et nombreuses : amélioration des procédures front to back avec les équipes IT et opérationnelles, suivi et accompagnement des changements informatiques, suivi des budgets des projets, réponse à des enquêtes, production de statistiques… « La gestion de projet requiert une connaissance générale de la banque, de ses infrastructures et de ses métiers. On se doit donc d’être extrêmement polyvalent que ce soit dans la connaissance des produits, des processus et des différents systèmes informatiques. Il faut également savoir être autonome et organisé car on est maître du déroulement de nos journées et de nos projets. Chaque projet est différent et nécessite d’être en contact permanent avec toutes les équipes et c’est ce qui me plaît dans ce métier. » Mohamed BENREBAI, Chef de Projet Junior, CA-CIB

Front office Fait partie d’un des trois pôles dans une société financière (banque, assurance, bourse). Le front office luimême regroupe deux tables (« desks ») :  Les opérateurs de marché (« traders ») qui ont la relation avec le marché, fournissent des cotations au marché et à l’équipe commerciale, prennent des positions et gèrent les risques ;

Les commerciaux (« sales »), qui gèrent les relations avec les clients, font le lien entre les demandes exprimées par ceux-ci et les produits financiers existants et proposent des solutions financières ; Cette année, 2 étudiants de notre promotion font leur alternance/stage au sein des salles de marchés : Jonathan CUSIMANO, Assistant Trader chez BONY Mellon et Mathieu VERNAY, Assistant Trader au Crédit Mutuel Nord Europe.


Interview La gestion de projet chez Lipton Fit Le cabinet Lipton Fit est depuis quelques années maintenant un partenaire proche de notre Master. Ces activités concernent la gestion de projet, comprenant des missions riches et variées que Monsieur El Warroudi, ancien étudiant du Master MOM nous fait le plaisir de nous faire partager et nous le remercions. A sa sortie du master MOM Samad El Warroudi commence sa carrière au sein du service opérationnel « Emissions Marché Primaire » chez Euroclear France. Il rejoint ensuite Lipton Fit en 2006 en tant que consultant Maitrise d’Ouvrage et traite des projets dans le domaine du Post Marché. Depuis 2008, il occupe le poste de Global Account Manager, « en charge du développement des comptes clients et sur la formation des consultants notamment auprès du MOM et sur la veille sur des sujets réglementaires, comme MIFID, EMIR, AIFMD ».

Y a-t-il une différence entre le métier que vous exercez dans votre entreprise, et ce même métier dans une banque d’investissement ? Etre consultant, c’est très différent d’être interne à la banque. Si le métier peut paraître similaire, en termes de tâches, l’esprit n’est pas le même. Le client, par exemple la banque d’investissement, n’est pas notre employeur. Il n’a pas les mêmes attentes visà-vis de nous, par exemple en termes de conseil. Et nous construisons avec le cabinet une relation très spécifique, à travers des groupes de travail, des points réguliers, qu’ils soient formels ou informels…. Et en plus, nous changeons de mission régulièrement, pour évoluer plus rapidement, et sur des axes très variés. -

Quelles sont les compétences nécessaires à avoir dans ce secteur ?

Outre les compétences fonctionnelles acquises auprès du Master MOM, nous attendons des compétences de gestion de projet… mais surtout une posture, un regard, une attitude par rapport au client : être à l’écoute, s’interroger, être curieux et rigoureux… une appétence pour les Systèmes d’Information est un plus ! -

Quelles sont les perspectives d’évolution du métier dans ce secteur ?

LIPTON FIT peut accompagner ceux qui veulent faire de la gestion de projet et qui s’intéressent au conseil et au management des personnes. Le marché de demain ? Dans un monde en évolution constante, avec une visibilité à très court terme, la question est complexe. Management, off-shore & near shore, outsourcing ou encore haute technologie au service de la Banque (big data, cloud) … voilà quelques clés pour demain.

« Fondé en 1991, le Cabinet LIPTON FIT assure des missions de Conseil et de Maîtrise d’Ouvrage auprès des principaux acteurs de la Banque, de la Finance et de l’Assurance, pour servir les Métiers, les Fonctions et leur DSI. Notre mission ? Conduire des Etudes et apporter des solutions durablement créatrices de valeur. Notre positionnement Conseil et Pilotage Conseil : Conseil en Transformation, Conseil en organisation, Conseil en management de projet, Conduite du changement, Ingénierie de formation, Définition d’architecture fonctionnelle, Conseil SI. Pilotage : Direction de Programme, Pilotage et management de Projets, PMO, Mise en place de gouvernance.

- En tant que partenaire du master MOM, pour quelles raisons recrutez vous des alternants venant du master MOM ? (apports pour votre entreprise et pour un alternant)

Notre périmètre d’intervention en Maîtrise d’Ouvrage (Métier et SI)

Nous sommes partenaires du master MOM depuis des années parce que, en tant que spécialistes de la Banque et de la Finance, nous ne pouvons pas passer à côté d’une formation d’excellence comme celle là. Dans notre contexte, l’Expertise fonctionelle et les connaissances Réglementaires par exemple sont des leviers non négligeables.

Accompagnement des Départements Métiers pour la mise en place de projets, offres Clients, Reporting…

Pour ce qui est des alternants, l’avantage de rejoindre nos équipes est de pouvoir découvrir un métier enrichissant (différents domaines, différents sujets, différents acteurs, différentes activités…) et qui permet de monter en compétences rapidement.

Définition et optimisation de processus, Etudes réglementaires, de faisabilité et d’opportunité, Architecture fonctionnelle, Expressions des Besoins, Redaction du Cahier des charges, Apport de veille réglementaire, Stratégie de migration & de bascule, Apport de méthodologie… » Propos recueillis auprès de Mr El Warroudi.


Interview Le contrôle des risques chez Sham Sham, société d’assurance mutuelle spécialisée dans l’assurance et le management des risques des acteurs de la santé, du social et du médicol-social, est depuis cette année un nouveau partenaire du master MOM. Nous avons donc souhaité découvrir ses activités tournées sur le contrôle des risques dans une société d’assurance. Nous avons pu interviewer Monsieur Reydellet, analyste risque marché chez Sham et ancien étudiant du Mater 2 Banque et Finance de Lyon 2, et nous le remercions pour sa contribution à la présentation de son secteur. Diplômé du Master 2 Banque et Finance de l’université Lyon 2 en 2007, Benjamin Reydellet a d’abord commencé sa carrière à la salle des marchés du Crédit Agricole Centre-Est comme assistant trésorier avant de rejoindre le Trade Support Middle Office chez Bnp Paribas Fund Services. C’est en 2010 qu’il a rejoint la Direction des Risques de Sham en tant qu’Analyste Risque de Marché. Sa principale mission est « d’assurer le suivi, la modélisation et l’analyse des risques financiers de Sham liés à la gestion du portefeuille d’actifs dans le cadre de la mise en place de la directive Solvabilité 2. »

Y’a-t-il une différence entre le métier que vous exercez dans votre entreprise, et ce même métier dans une banque d’investissement ? Les actifs financiers d’une compagnie d’assurance sont gérés sous contrainte du passif de l’assureur (sinistres à payer aux assurés) L’objectif de la gestion financière d’un assureur est donc de générer des revenus afin de couvrir les sinistres futurs à payer :  en générant un flux récurrent de revenus (coupons, dividendes, loyers, plusvalues réalisées…).  en renforçant le stock de plus-values latentes de son portefeuille d’actifs. Cette gestion financière s’inscrit ainsi dans un cadre strict de gestion des risques :  en assurant une liquidité suffisante en cas de survenance de sinistres importants.  en gérant l’actif au regard de l’horizon long du passif. Afin d’atteindre ces objectifs, Sham doit donc optimiser la performance économique de son portefeuille de placements tout en respectant les contraintes internes (limites de gestion internes) et externes (code des assurances et solvabilité 2). -

Quelles sont les compétences nécessaires à avoir dans ce secteur ?

Outres la connaissance nécessaire du fonctionnement du système financier, des instruments financiers ou plus largement de l’économie, un Analyste des Risques d’une société d’assurance doit disposer de solides connaissances en matière de réglementation du secteur (Code des assurances, directive Solvabilité 2). De plus l’analyste risque doit faire preuve de rigueur, de qualités de synthèse, d’un bon relationnel et d’un esprit de curiosité afin d’évoluer dans un environnement exigeant en perpétuel changement. -

Quelles sont les perspectives d’évolution du métier dans ce secteur ?

Suite à la crise financière de 2008 et l’avènement de la directive Solvabilité 2, les fonctions risques des banques et des assureurs se sont fortement renforcées. L’analyste risque est de plus en plus amené à travailler sur l’optimisation du couple rendement risque du fait d’un environnement économique très incertain (contexte de taux bas, volatilité des marchés actions). En tant que partenaire du master MOM, pour quelles raisons recrutezvous des alternants venant de ce master ? (apports pour votre entreprise et pour un alternant?) Le master 2 Mom forme des étudiants sur le fonctionnement des marchés financiers et des instruments financiers qui peuvent rapidement être opérationnels en support de l’analyste risque de marché (rédaction de commentaires macroéconomiques, suivi et gestion des risques d’un portefeuille d’actifs, études qualitatives sur des instruments financiers complexes).

« Sham, composée d’une équipe pluridisciplinaire de plus de 300 personnes, est une société d’assurance mutuelle spécialisée dans l’assurance et le management des risques des acteurs de la santé, du social et du médico-social. Sham assure tous les risques de l’ensemble des acteurs de la santé, du social et du médico-social : établissements, organisations et professionnels, personnes morales comme personnes physiques. L’offre globale de Sham est construite autour de deux métiers dont la complémentarité permet un accompagnement optimal des problématiques du risque en santé et médico -social : -L’assurance des risques professionnels et vie privée (biens et personnes) -Le conseil et services en management des risques Sur ces deux domaines de compétences, Sham a développé un large panel de solutions qui positionne la société aujourd’hui comme : -un expert de l’environnement de la santé, du social et du médico-social -le leader de la Responsabilité Civile Médicale en France Au 31/12/2012, Sham a réalisé un chiffre d’affaires de 301.2 Millions € et un résultat net de de 18.5 M€. Sham gère en direct un portefeuille d’actifs financiers (79% d’obligations et de monétaires, 6% d’immobilier et 15 % d’actifs diversifiés) de 1.4 Milliards € qui a généré un revenu financier de 18.5 Millions € au 31/12/2012. » Propos recueillis auprès de Mr Reydellet.


Dans le prochain bulletin : Voyage d’étude à Londres du 06 au 09 mars 2014 Comme chaque année, les MOMs ont fait leur voyage d’étude pour rencontrer des professionnels de la finance. Cette année, nous avons choisi comme destination Londres. Nous vous invitons à découvrir notre voyage et nos expériences dans notre prochain bulletin, prévu pour le mois d’avril. De belles rencontres avec BNP Paribas Londres, LCH Clearnet ou encore Barings Asset Management. Et de beaux souvenirs entre MOMs … A très bientôt !!!

Nos partenaires :

Nous contacter Ce bulletin vous est proposé par l’équipe communication du Master MOM 2013-2014 : Trong Duong NGUYEN Mélanie PHLEK

Billel SENEINA Thi Hoang Na VUONG

communication.mastermom@gmail.com www.orcofi.org

www.facebook.com/momlyon2

Mylène ROJON


Bulletin master mom no 12