Page 1

1 Monsieur le Président, Mesdames, messieurs du conseil d’administration, Mesdames les conseillères élues sous la bannière de l’ERD, Chers amis membres de l’ERD, Il me fait plaisir de me présenter devant vous ce matin pour vous faire rapport de l’état de la situation de la place de l’ERD dans la vie démocratique à Saguenay et de vous projeter dans l’avenir. Je le ferai en trois temps. • Une rétrospective des 12 derniers mois • Une évaluation de la situation actuelle • Une esquisse des perspectives d’avenir Rétrospective des 12 derniers mois Notre formation politique est jeune mais fait déjà preuve d’une grande maturité et de beaucoup d’initiative. Rappelez-vous Lorsqu’en 2010, Monsieur Léonard Gagnon a créé le comité de citoyens, lui et les quelques personnes qui l’accompagnaient démontraient beaucoup de courage et d’audace. Oser mettre en doute l’invulnérabilité du régime en place après deux élections décevantes, celles de 2004 et 2009 tenait de l’insouciance ou de la naïveté. Quelle ingratitude que de ne pas reconnaitre la grandeur et la magnanimité du Prince. Pourtant le groupe s’est élargi. En mai 2011, il soumet au DGE une demande l’autorisation pour créer un parti municipal. Je dois ici rendre témoignage aux efforts et à la persévérance de Jacques Pelletier, sans qui le parti ne se serait pas si rapidement structuré et obtenu l’autorisation de se former, autorisation acquise le 12 juillet 2011- Bravo Jacques et bravo à tes collaborateurs. Le 5 novembre 2011, l’ERD tenait son assemblée d’ouverture, adoptait ses statuts et règlements et formait les principaux comités. Léonard Gagnon en devenait le chef et Jacques Pelletier le président. L’ERD a ensuite tenu 2 colloques pour développer son programme qui a été adopté en février 2013. En bref, c’est le degré de préparation que l’ERD avait atteint en vue de se présenter pour l’élection du 3 novembre 2013.

Discours de Paul Grimard, chef de l’ERD Assemblée annuelle 2014


2

À pareille date l’an passé, c’est le poids que nous représentions pour faire face à la machine de Jean Tremblay. Je ne veux pas minimiser le travail qui a été fait mais je veux souligner qu’au printemps, 2013, à pareille date, nous n’avions pas de candidat officiel à la mairie, quelques candidats s’étaient annoncés dans les districts, nous n’avions pas de plate-forme électorale, l’organisation de campagne était embryonnaire et nos finances étaient pour le moins restreintes. Sans compter que notre image était souvent associée à la ligue du vieux poêle, à un groupuscule d’insatisfaits et d’éternels mécontents. Les médias daignaient à peine reconnaitre notre existence et nous faire une petite place. Je vous remémore ces choses parce qu’il est important de se rappeler d’où l’on vient pour voir où l’on va pour paraphraser Mgr Victor Tremblay, notre historien régional. Et puis la précampagne a débuté. Après moult tergiversations, nous nous sommes arrêtés sur une stratégie de campagne. Le message : Montrer comment nous pouvions agir mieux et autrement sur tous les aspects concernant l’administration de notre ville. Nous devions rejoindre les électeurs de Saguenay et leur donner les raisons de nous appuyer. Nous devions montrer aux citoyens pourquoi il était dans leur intérêt d’appuyer l’équipe de l’ERD. Nous devions ignorer l’adversaire (sans le ménager au passage) et faire valoir nos valeurs, notre approche de gestion, nos projets. Quinze candidats ont été présentés au cours de conférences de presse, ce qui a permis de les faire connaitre rapidement et de reprendre certains thèmes de la campagne. Les médias ont ainsi commencé à prendre l’habitude de l’ERD. Nous avons innové avec l’idée du motorisé. Une solution originale et économique à l’impossibilité (parce que trop coûteuse) d’ouvrir trois locaux de campagne dans les trois arrondissements. Les candidats dans les districts et moi-même nous sommes réunis régulièrement pendant toute la campagne et après l’élection. Ces rencontres ont permis de cimenter l’équipe, de partager

Discours de Paul Grimard, chef de l’ERD Assemblée annuelle 2014


3 nos expériences respectives, d’adapter notre stratégie au besoin et de faire le point sur notre message. La plupart des candidats ont pris leur rôle très au sérieux et ont mené une solide campagne avec des moyens limités. Je veux les remercier et les féliciter pour leurs efforts. Nous devons leur être reconnaissants pour leur implication, leur courage et leur dévouement. Je peux vous le dire : c’est tout un contrat dans des conditions très exigeantes autant physiquement que mentalement. Et nous avons le résultat le 3 novembre dernier : • 2 élues • Plus de 37% du vote exprimé à la mairie. Peu d’analystes avaient prédit un tel résultat. Personne ne pensait que Jean Tremblay avec un appui de moins de 70%. Les colonnes du temple ont tremblé le trois novembre dernier. Ça, c’est le résultat des membres, de l’organisation et des candidats. Nous devons en être fiers. C’est une source de motivation inestimable. Évaluation de la situation actuelle Aujourd’hui, le 12 avril 2014, comment pouvons-nous percevoir la situation comme opposition officielle, légalement reconnue. Le 7 avril dernier, l’ERD comptait 883 membres à Saguenay. 883. C’est une excellente raison d’être, vous en conviendrez, et toute l’organisation de l’ERD se mobilise pour être au service des membres de l’ERD pour répondre à leurs attentes légitimes et à celle de la population. Ceux qui avaient prévu le démantèlement de l’ERD après l’élection du 3 novembre doivent commencer à être déçus. 883 membres. 2 élues 1 chef défait mais pas abattu 1 cabinet de l’opposition compétent, disponible et déterminé. Sous la direction de Luc Desbiens, avec Nadia Bergeron et avec Catherine Bergeron, l’équipe apporte un support inestimable à nos élus et à moi-même. En décortiquant la documentation, en effectuant des recherches, en suggérant des lignes de communications, en répondant aux citoyens qui nous contactent, en maintenant de bonnes

Discours de Paul Grimard, chef de l’ERD Assemblée annuelle 2014


4 relations avec les médias, les membres du cabinet nous facilitent énormément la tâche et nous permettent d’approfondir et de préciser nos interrogations et de peaufiner nos interventions. Je vous invite à leur exprimer notre gratitude. Leur présence et notre action ont donné en peu de temps des résultats non négligeables. Je vous en rapporte quelques-uns : • Retour du droit d’intervention des conseillers • Reconnaissance du droit des conseillers à présenter une motion • Vote des conseillers (9 vs 5) (à au moins deux reprises) • Engagement du maire à fournir une justification pour l’attribution d’une subvention à Camping Jonquière Notre arrivée comme opposition au conseil a forcé le maire à réduire le budget de son cabinet. Nous sommes au fait que c’est en partie une réduction artificielle et nous le talonnerons à ce sujet (à suivre) Nous sommes intervenus sur le processus budgétaire sur la saga du Festival forestier de Shipshaw. Nous avons fait le bilan des 100 premiers jours de mandat du maire, nous avons démontré l’incohérence dans la budgétisation du déneigement à Saguenay, nous avons dénoncé le mode de sollicitation de fonds relatifs au procès sur la prière, nous avons dénoncé l’absence de critères objectifs dans l’attribution de subvention par Promotion Saguenay. Des plaintes ont été déposées auprès des instances compétentes contre l’utilisation inappropriée de fonds publics. Nous attendons la suite. Le maire se plaint du nombre de demandes d’informations qui sont adressées à la ville et aux organismes qui en dépendent, mais il faudra qu’il s’habitue, mais surtout qu’il commence à répondre correctement aux demandes. C’est une question de reddition de compte et de transparence et vous savez que ce sont des valeurs auxquelles l’ERD tient. Les conseillères ont des dossiers propres à leurs districts respectifs et les membres du cabinet leur fournissent tout l’appui requis. Elles sont soucieuses d’être attentives à leurs électeurs en priorité, mais sont conscientes de leur rôle de représentantes de l’ERD au conseil. C’est cela l’ERD aujourd’hui. Un parti et une équipe qui est passée de l’adolescence à l’âge adulte en quelques mois et qui doit maintenant assumer pleinement et correctement le rôle d’opposition officielle. C’est ce que nous nous efforçons de faire avec les moyens dont nous disposons. En arrière-plan, de façon plus discrète mais non moins déterminée, il y a le conseil d’administration, une instance indispensable au fonctionnement de l’ERD en tant que formation

Discours de Paul Grimard, chef de l’ERD Assemblée annuelle 2014


5 politique. Il est le mandataire des membres et le gardien du bon fonctionnement de l’activité du parti. Après le 3 novembre, certains membres ont démissionné. Ils ont été remplacés de façon intérimaire et les postes vacants ont été comblés. Le conseil se réunit mensuellement et délibère sur tout sujet jugé opportun. Monsieur le président nous a fait rapport et je souligne la pertinence de ses propos. Perspectives d’avenir Le conseil actuel siège déjà depuis 5 mois et demi. C’est donc dire qu’il reste 3 ans et demi au maximum avant la prochaine élection. C’est long et c’est court. C’est long parce qu’il peut se passer beaucoup de choses en 3 ans et demi et c’est court si on considère la tâche à accomplir pour être prêt pour une campagne électorale qu’on veut mener avec succès. De toute manière, une campagne peut survenir en tout temps et mieux vaut être sur le pied d’alerte et être en mesure un bon scout : c’est-à-dire toujours prêt Dans l’immédiat, il y a deux grands volets sur lesquels je veux porter votre attention et pour l’un d’entre eux solliciter votre implication et votre engagement. 1er volet Le premier volet concerne notre rôle d’opposition officielle. Ce volet incombe principalement au chef, aux élues et au cabinet en collaboration avec les instances des partis. C’est un travail quotidien de vigilance, d’écoute, d’analyse, de réflexion et d’intervention. C’est la responsabilité des élues et de moi-même de faire valoir le point de vue de l’ERD dans le débat démocratique à Saguenay, d’être présent dans les médias, d’assurer une visibilité de l’ERD. Notre présence doit être fidèle aux valeurs et au programme de l’ERD et contribuer à la recherche des meilleures solutions dans l’intérêt des citoyens de Saguenay, tout faire ce qui est en notre pouvoir pour assurer de saines pratiques de gouvernance, pour contribuer au développement durable de notre ville, tout faire pour assurer une utilisation optimale des fonds publics. 2ième volet Le parti est d’abord ses membres, il vous appartient, vous en êtes les instigateurs, les promoteurs, les défenseurs et il doit nous ressembler. Cela ne peut se produire sans votre implication et sans votre engagement. Comment

Discours de Paul Grimard, chef de l’ERD Assemblée annuelle 2014


6

En participant au conseil d’administration, en participant au comité électoral et aux comités permanents. Comité électoral Si le comité électoral prend toute son ampleur en pré-campagne et en campagne électorale, il ne devrait pas être complètement inactif entre les périodes charnières. La mise à jour des stratégies, le suivi de la conjoncture, les responsables des arrondissements doivent rester en contact et assurer un minimum de suivi et d’anticipation. Les membres qui ont des talents, le goût et un peu de disponibilité sont conviés à le faire savoir et à aider à structurer le comité électoral. On prendra vos noms à la fin de l’assemblée. Nous avons trois comités permanents : 1- le comité des communications 2- du recrutement et du financement et 3- le comité des programmes. Ces trois comités sont essentiels à la vitalité et à la permanence du parti. Sauf le comité du recrutement et de financement, les deux autres comités ont été inactifs depuis l’élection. Je vous invite ardemment à vous impliquer dans l’un ou l’autre des comités. Les membres du conseil et moi-même pouvons vous supporter mais il en tient de la démocratie du parti que ses membres apportent leur contribution. Nous comptons sur vous et sommes prêts à recevoir vos noms. Je fais des efforts pour rester en contact avec les membres mais je suis sûr que c’est insuffisant. Venez m’aider. Suzanne Tremblay, Marguerite Larouche et Lise Belley font un travail remarquable au chapitre du membership et du financement. Vous savez que ce sont des tâches ardues et exigeantes qui demandent beaucoup de suivi. Apportez votre temps et vos contributions SVP. Nous en avons besoin. Certains d’entre vous peuvent avoir l’impression que parce que la ville accorde un budget au cabinet d’opposition, le parti en bénéficie. Je voudrais clarifier la situation. Le budget que nous accorde la ville est strictement réservé au support des élues et ne peut servir qu’à assumer les salaires et rien d’autre. Nous n’avons pas le droit d’utiliser ces fonds pour les activités du parti. Même en faisant des efforts, le parti a un minimum de dépenses à assumer : location de salles, timbres, papeterie, site WEB, convocations, imprimerie, fonds de campagne. On ne peut rien

Discours de Paul Grimard, chef de l’ERD Assemblée annuelle 2014


7 faire sans vos contributions. C’est VITAL. Chaque dollar donné est nécessaire et significatif et est utilisé parcimonieusement. Le comité du programme a une tâche fondamentale et essentielle. Il contient notre vision du développement de notre ville, les projets que nous voulons prioriser, les valeurs que nous voulons promouvoir, le style de gestion que nous voulons implanter. Tel que conçu actuellement, notre programme nécessite déjà une mise à niveau. Nous ne devons pas attendre en 2017 pour procéder à sa mise à jour et à son enrichissement. Venez faire part de vos réflexions, de vos visions sur le développement de notre ville. Une élection ne se fait pas sans candidats. Nous en avons eu 178 à la dernière élection, les derniers s’étant joints à la dernière minute et je dois le dire à leur corps défendant. Ils n’en sont pas moins méritoires pour autant. Pour la prochaine élection, je souhaiterais que les choses aient été davantage planifiées et préparées. Si certains d’entre vous envisagez une candidature dans un district donné ou si vous connaissez un citoyen qui vous souhaiteriez nous présenter, manifestez-vous. Il n’est pas trop tôt. Connaitre la vie de son district, connaitre les gens qui y habitent, connaitre les rouages de la vie municipale, se familiariser avec la règlementation, identifier les enjeux du développement de notre ville nécessitent une certaine préparation. Osez vous avancer et nous vous supporterons dans votre démarche, nous vous intégrerons dans notre équipe. C’est une invitation à considérer très sérieusement. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’ERD dérange au point où le maire panique. Il a annulé la plénière avec les conseillers, à deux reprises il a abruptement mis fin à la période de questions des citoyens, il se fait escorter par des policiers pour sortir de la salle du conseil. Bien sûr l’ERD n’est pas le seul responsable de l’attitude du maire, mais nous y mettons notre grain de sel. Avec votre support et votre implication, nous allons continuer notre travail d’opposition officielle pour deux raisons : • Parce que c’est la seule manière de ramener un peu de démocratie à ville de Saguenay et de fournir un peu d’information aux citoyens. • Parce que l’ERD vise à gérer l’administration municipale et que nous devons faire la démonstration aux citoyens que nous avons toute la compétence pour être le meilleur gestionnaire que ceux en place. Merci. Discours de Paul Grimard, chef de l’ERD Assemblée annuelle 2014


8 Paul Grimard Chef de l’ERD

Discours de Paul Grimard, chef de l’ERD Assemblée annuelle 2014

discoursassembleeannuelle2014  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you