Issuu on Google+


Je pose mon sac et m’assoie. En face de moi de nombreux voyageurs lisant, rêvant, surveillant leurs bagages… Je me demande lesquels seront du voyage pour atterrir avec moi à Prague. En file indienne les passagers se dirigent sur le tarmac vers l’avion rose… Les consignes de sécurité sont annoncées en hongrois, tchèque et finalement en anglais. L’avion décolle de l’aéroport de Charleroi Bruxelles Sud en fin d’après midi traverse les nuages toujours plus à l’Est, pour arriver à Prague 1h30 plus tard. Après avoir récupérer mes bagages je rejoins le flot des passagers pour apercevoir mon nom sur un petit papier qu’une jeune femme tient en main. Après quelques mots bafouillés en anglais je comprends qu’elle s’appelle Kakta Bilova et qu’elle est la responsable des cours CIEL qui commencent demain. Après l’avion, un énorme bus sans âge nous déposera directement au campus universitaire à l’entrée de la ville. Elle m’emmène au dortoir où je logerai pour le mois d’Août avec les autres Erasmus participant au cours de langue.


Prague Coté Jour Capitale de la république tchèque au cœur de l’Europe de l’Est, cette ville tout d’abord déstabilise par son aspect. En effet, cette ville influencée par les goûts architecturaux des Habsbourg, mêlées aux influences artistiques slaves se révèle rose. La rue est rose, les façades sont roses, les toits sont roses. Avec Prague on entre dans un monde féerique rempli de tours, de clochers et de rose ; on pourrait croire à un Disneyland pour adulte. A chaque instant, au détour d’une ruelle, on s’attend à voir une princesse, un chevalier en armure… Ce qui arrive parfois au pied d’une des tours de l’ancienne muraille qui délimitait la vieille ville, deux fantassins en côtes de maille se battant à l’épée devant une horde de touristes jubilant. Un peu plus loin un bourreau hache posée à ces pieds se dégourdit les jambes et fume sa cigarette, annonceur d’un des musées de la torture. Le centre ville de Prague est presque entièrement piéton et il est plus rare de croiser une automobile qu’un carrosse, chevaux attelés et cochet en tenue d’époque. Personne n’est dupe et on se doute que la municipalité fait tout pour presser le jus du tourisme, et ça marche…


Prague est anachronique, et on se laisse tout naturellement poussé vers les temps anciens, artisanaux, rustiques et raffinés à la fois. Sur la place Staromestské Namesti on peut croiser tout au long de l’année le forgeron battant le fer, le rôtisseur etc… Sur les bord de la Vlatva les marins habillés de vareuse blanche et bleu alpaguent les touristes leur promettant une virée magique à bord de leurs vieilles barques. Au château on espère croiser les alchimistes dans la ruelle d’or… De Prague je garde cette impression dans ma mémoire: une ville musée, remplie de magie, belle, suivant le rythme de la Vlatva, tranquille. Prague Disneyland touristique mais pas que... Cette ville a été pour moi un réservoir inépuisable de rencontres, de découvertes, d’envies. La ville recèle un nombre impressionnant de galeries d’art, d’architecture, de design, et il est assez facile de découvrir la face cachée de la ville grâce à ces différentes galeries situées en dehors des circuits touristiques. De voir cette bouillonnante activité artistique dans des endroits parfois incongrus confère à la ville une dynamique jeune, fraîche et sexy.


Prague Coté Nuit Prague, toujours dans l’optique Disneyland pour adultes, provoque un choc. En effet, la nuit tombée la ville change complètement de visage et se pare de couleurs acidulées, bleu et jaune lampadaire. Les clochers des églises alors se découpent sur un bleu sombre tandis qu’à terre tout n’est que lumière. Les nuits praguoises peuvent s’apparenter à un marathon, n’ayant pas de changement horaire entre la France et la République Tchèque, la nuit tombe très tôt (sans parler de l’hiver). La plupart des Praguois se ruent littéralement au bar pour déguster leurs bières et manger quelques viandes rôties, en sauces, ou frites. La population de manière générale change à partir de 19h – 20h pour laisser place à des hordes de « jeunes » fêtards, mais, ici, difficile de trouver de véritables tchèques. Les nuits à Prague sont généralement envahies par des personnes de toutes les nationalités venues faire la fête pour un moindre prix. Après un apéritif bien arrosés dans tel ou tel bar, on peut alors se diriger vers les clubs dont la ville est littéralement truffée, claustrophobe s’abstenir, ici on descend dans les caves pour danser et s’amuser jusqu’au petit matin.


En se baladant la nuit on peut s’apercevoir qu’une autre économie se met en route celle de la drogue et de la prostitution. Encore un aspect de Prague assez destabilisant, les drogues étant officiellement légalisées, il est donc très facile de s’en procurer. La prostitution, et ses rabatteurs assez insistant, quant à elle, a pignon sur rue dans Vaclavske Namesti et dans ses environs. Prague ville de la nuit, bleu, noir, jaune lampadaire, secrète… et festive. La ville regorge d’établissements de nuit, bars et clubs sont omniprésents. De part le foisonnement culturel artistique de Prague, la plupart des sorties de nuit permettent la découverte de nouveaux mondes, de nouvelles identités, de nouvelles ambiances. Dans une même soirée on peut assister à une projection d’un film étranger, un concert, boire une bière au bord de la Vlatva, manger une saucisse sur Vaclavske Namesti et finir dans un club pour danser jusqu’au bout de la nuit.


Vie pratique Climat

La République tchèque possède un climat continental marqué. L’été il peut faire très chaud (35°) et en hiver très très froid (-20°). 
 Octobre et novembre sont les mois les plus pluvieux, mais il pleut tout au long de l’année, donc il est indispensable de se munir d’un parapluie au fond du sac. Il pleut également parfois en été, ce qui permet de rafraîchir l’atmosphère. En hiver, les chutes de neige sont assez impressionnantes et, au vu des températures, le blanc se maintient sur de longues périodes, ce qui est beau (surtout lorsque le smog ambiant laisse la place à quelques rayons de soleil) mais un peu dangereux. 
 Dès le mois d’avril, les températures redeviennent clémentes même s’il peut encore neiger, et le soleil permet à la nature de se parer de nuances infinies de vert. Les parcs de la ville se remplissent de fleurs multicolores.

Argent

L’unité monétaire tchèque est la koruna (couronne) tchèque (Kc). Le taux de change est d’à peu près 25Kc pour 1€, par conséquent il est facile de calculer le prix des biens. La république n’utilisant toujours pas l’Euro, il est parfois très coûteux de retirer et payer avec une carte bancaire française. Renseignez vous auprès de votre banque française pour obtenir des informations. Durant cette année, j’ai opté pour l’ouverture d’un compte tchèque par le biais de la KB bank, car pour certaines opérations (payer son loyer quand vous habiter en appart...), il est nécessaire de faire des transferts d’argent. Vous pouvez vous rendre au Rektorat à Dejvicka pour avoir plus d’informations par les personnes en charge de votre échange, mais attendez vous à quelques difficultés avec les banquiers parlant à peine quelques mots d’anglais.


Logement

Lors de mon arrivée un logement avait déjà été réservé à 2 dortoirs l’un pour mes cours de tchèque, l’autre pour l’année universitaire. Libre à vous de choisir si vous préférez vivre en communauté ou plutôt en appartement. Les logements universitaires sont très petits, 9m2 à partager avec un colocataire, de plus les immeubles sont très vétustes, mais il vous en coûtera à peine 90-100€. Les appartements sont plus confortables, mais plus chers. Compter 200€ pour une chambre à partager, et 350-400€ pour une chambre seul.

Santé

Lors de l’inscription à l’ENSAG en France avant de partir, vous devrez payer comme chaque année l’assurance maladie étudiante française. Vous devrez également souscrire à votre complémentaire habituelle en France. A Prague, connectez vous au site de l’ambassade pour obtenir un numéro d’un médecin parlant français. Lors de vos consultations n’oubliez pas de demander une facture aussi bien chez le docteur qu’à la pharmacie pour vous faire rembourser à votre retour.


Transports urbain

Les transports en commun Praguois sont extrêmement bien organisés aussi bien de jour que de nuit, et il est extrêmement économique par votre statut d’étudiant. Le tarif pour 3 mois est de 750Kc (30€) et vous pouvez utilisez autant le métro, que le tramway ou le bus, mais attention n’oubliez surtout pas votre carte d’abonnement ou il vous en coûtera 400Kc. De plus notez qu’il est interdit de fumer au arrêt bien que vous soyer à l’extérieur, la police veille. Les taxis de Prague sont à éviter car la plupart vous ferez un très beau pigeon. Malgré ça, la nuit si vous annoncez le tarif avant de monter, vous pouvez toujours négocier et vous en tirer pour 2€ par personnes. Bien que certains tramways fonctionnent de nuit certains clubs sont quelques peu excentrés et quand il fait -15° dehors le taxi est la meilleur option.

Voyager

Prague possédant un aéroport international situé au milieux de l’Europe de l’Est, vous pouvez très facilement voyager et pour vraiment pas chers. http://www.skyscanner.fr Les bus internationaux sont aussi un très bon moyen de voyager économiquement aussi bien en République tchèque qu’à l’étranger. De plus, ils sont pour la plupart très confortables. http://www.eurolines.com http://www.studentagency.eu Les trains par contre sont à éviter, car on sait quand on part, mais jamais si on arrivera à l’heure. De plus les trains desservent les même villes que les bus internationaux en quelques heures de plus pour un tarif équivalent.


Nourriture

knedliky : accompagnent typiquement chaque plat de viande, sorte de quenelles ou gnnochis, cuitent à la vapeur elles sont ensuite coupées en tranches. Gulash : soupe d’origine hongroise dégustée en entrée aussi bien en hiver qu’en été. Saucisses : vous pouvez trouver toutes sortes de saucisses un peu partout et à toute heure à manger avec modération. Les saucisses peuvent rester plus de 24h pendu à l’échoppe… Smazeny syr : morceau d’edam pané et frit, servit avec une sauce moutarde. Idéal accompagné d’une bière. Carpe : à Noël, il est traditionnel de manger une carpe en famille. Les filets sont panés et frits.

Boisson

Bière : premier buveur de bière du monde, la bière est omniprésente, elle sponsorise à peu près tout en ville, et il est difficile de ne pas voir une publicité ou une devanture où la bière est présente. En république tchèque, chaque ville possède sa propre brasserie, et les tchèques sont assez fidèles à leurs marques de prédilection. Les bières les plus connues : la Pilsner Urquell de Plzeň, la Staropramen ou la Gambrinus de Prague, la Budweiser de České Budějovice, la Radegast de Nosovice, et la Bernard (non pasteurisé) de Humpolec. Becherovka : c’est un alcool amer fabriqué à Karlovy Vary en République tchèque. Aromatisée avec des graines d’anis, de la cannelle et près de 32 autres herbes, elle est normalement servie glacée ou avec du tonic du jus de citron et des rondelles de citron (le cocktail ainsi constitué est appelé « Beton »). Son degré d’alcool est de 38°.


Loisirs

A Prague faite ce qui vous plait… Musées, Galeries, opéra, concerts, parcs et jardins, clubs, bars… La pluparts des activités sont peu onéreuses alors n’hésité pas à vous faire plaisir. Je vous invite a visiter ce site internet http://www.spottedbylocals.com, pour les détails…


Vie universitaire CVUT

L’Université Technique de Prague (en tchèque, České Vysoké Učení Technické v Praze), fondée en 1707, est la plus ancienne université technique d’Europe centrale ou, plus précisément, la plus ancienne université technique de l’Empire austro-hongrois. La région de Prague était et restera le cœur industriel de l’empire continental, il était donc nécessaire de former des ingénieurs et des techniciens. Actuellement, le personnel de l’Université s’élève à environ 3300 personnes et elle accueille près de 23000 étudiants tchèques et étrangers. Les locaux sont situés principalement dans le quartier de Dejvice et près de la place Karlovo Naměstí.


Computer Aided Design semestre 1&2 : enseignement du logiciel Autocad 2D et 3D Computer Aided Design semestre 1&2 : enseignement du logiciel 3DSmax, rendu photoréaliste.

Landscape architecture : enseignement des différentes étapes dans l’histoire de la définition du paysage, ainsi que quelques visites des jardins et parcs de Prague aux cours desquelles nous avons dû effectuer des relevés sensibles des parcours, des ambiances… Building construction : cours sur les principaux éléments constructifs d’un bâtiment, des fondations jusqu’à la toiture où j’ai pu apprendre les différentes dénominations internationales des différents éléments de construction.

Urban Planning 1 : cours sur les différentes phases historiques de l’urbanisme tchèque

et européen jusqu’à nos jours et les différents instruments de la compréhension et de la conception urbanistique.

Urban Planning 2 : séminaire ayant pour objet la compréhension, l’analyse, les propositions sur les réponses à l’étalement urbain et l’après pétrole dans la banlieue Sud de Prague. History of Archittecture : enseignement sur l’histoire de l’évolution de l’Architecture Gothique en France et en République Tchèque.

Visual Design 3 : Réalisation d’un livre à l’aide de Photoshop et Indesign. Visual Design 6 : Réalisation de compositions picturales.


Experimental Studio : Studio ayant pour sujet la réutilisation des déchets les plus courant de notre vie quotidienne, pour créer du mobilier. Design Studio semestre 1 (Vladimir Kratky) : Studio d’architecture travaillant sur différentes parcelles dans Prague et ses environs. Régénération de la parcelle choisie. Design Studio semestre 2 (Achten, Molab): Studio se basant sur la conception architecturale paramétrée. Utilisation de logiciels de conception et modélisation assistée par ordinateur, tel que Generative component ou Grasshopper. Le sujet proposé par le studio était la réalisation d’un abri pour réfugiés, ce dernier devait remplir un cahier des charges bien spécifique, en réponse aux différentes analyses effectuées.


Bilan et suggestions Préparation au départ

Prenez contact avec les étudiants ayant déjà fait l’échange ainsi que ceux qui la font actuellement, ils seront de bons conseils. Préparez vous activement à parler anglais par le visionnage de film en VO avec les sous titres en anglais, cela vous permettra d’habituer vos oreilles à la langue, et d’apprendre du vocabulaire utilisé dans la vie de tous les jours. Il peut être utile d’acheter un guide de la République tchèque avant votre départ. Celui du National Geographic est bien détaillé et illustré, il vous permettra de réviser l’histoire, la culture etc. de la République tchèque.

Remerciement

Merci à l’ENSAG de m’avoir autoriser à faire cette année d’échange qui m’a changée la vie.



Republique Tchèque, Prague 2009-10, Damien B.