Page 74

SECREtS DE PARFUMEUR

EN étAt DE GRASSE GRASSE, BERCEAU DE LA PARFUMERIE

Le patrimoine grassois prend naissance dans les champs de rose, de jasmin et de tubéreuse, de mimosa et de lavande. Autrefois destinées à parfumer les cuirs, les fleurs ont rapidement colonisé la Côte d’A zur et offert à Grasse son statut de berceau de la parfumerie. Au cours du XXe siècle, les promoteurs immobiliers investissent peu à peu les parcelles de terre, mettant en péril cet art ancestral et la pérennité des fleurs emblématiques de la région... Jusqu’à ce qu’une célèbre maison française décide de perpétuer l’histoire.

PÉGOMAS, L’ANTRE DE LA PARFUMERIE CHANEL

Respectueuse de son histoire enracinée à Grasse, la maison Chanel souhaite sauvegarder ce patrimoine en s’engageant durablement pour l’avenir. Cinq récoltes exceptionnelles sont réalisées chaque année en exclusivité pour les parfums Chanel, un fait plutôt rare chez les parfumeurs. Récoltées à la main, les fleurs sont recueillies et versées dès leur récolte dans les extracteurs d’une usine située au beau milieu des champs. Le gage d’une maîtrise absolue et d’une parfaite constance.

UN PATRIMOINE DE LÉGENDE

L’histoire du N°5 commence avec le jasmin de Grasse ; c’est donc tout naturellement que la maison Chanel a eu l’envie de poursuivre l’aventure de cette fleur. Redoutant une pénurie de jasmin trop importante, le parfumeur Jacques Polge lance en 1987 un partenariat entre la maison Chanel et la famille Mul, propriétaire de plusieurs hectares de champs de fleurs à Pégomas. Une entente motivée par l’avenir des matières premières d’exception et la préservation d’un patrimoine de légende.

UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Depuis maintenant cinq générations, la famille Mul règne sur un domaine de 20 hectares dédié aux fleurs à parfum. Des terres qui sont l’objet de nombreuses convoitises, sauvées au fil des années par Joseph Mul et son gendre Fabrice Bianchi. Lorsque M. Mul accepte d’augmenter sa production de jasmin, Chanel lui assure en retour qu’elle l’écoulera en totalité. Ce partenariat offre à la maison de parfumerie une traçabilité parfaite de la fleur, de la plantation à la transformation.

144

Il y a toujours une fleur dans les parfums Chanel. Parfois démonstrative,

parfois dissimulée, parfois coquine ou jalousée… Où qu’elle soit, c’est la fleur qui donne l’impulsion à la composition, qui imprime sa marque et dessine à chaque fois un nouvel élan olfactif. Par Siphra Moine-Woerlen

T121  

Magazine Trajectoire N°121, hiver 2017.

T121  

Magazine Trajectoire N°121, hiver 2017.