Page 56

TASAKI

Tasaki, l’autre japonais, également grand spécialiste de la perle de culture, n’hésite pas à faire travailler de talentueux créateurs pour lui offrir une nouvelle jeunesse et révéler toute sa sensualité. Depuis sa première collaboration avec Tasaki, l’audacieuse Mélanie Georgacopoulos joue avec les perles d’eau douce, les transforme, les coupe, les ouvre, révélant la beauté de leurs couches de nacre concentriques dans une esthétique ultramoderne. Cette façon troublante et inédite d’utiliser la perle surprend par sa vision avant-gardiste et très originale. L’intérieur se dévoile, laissant apercevoir le rose nacré de ses stries et la délicatesse de son noyau, dans un collier asymétrique qui oppose la blancheur satinée de la gemme à l’or et au velouté de sa coupe transversale découvrant des trésors de fabrication. Le collier est clos par une boule d’or de la taille des perles, dans un souci d’équilibre et d’élégance. Très novatrices, les collections M/G Tasaki font preuve d’une modernité folle offrant un nouveau rôle aux perles.

OLE LYNGGAARD (Boucle d’oreille en or jaune, page de droite) Ole Lynggaard, le joaillier venu du froid, apprécie l’émotion tranquille qui se dégage des perles, loin des débordements passionnés associés aux diamants ou aux rubis. Inspiré par la beauté glacée de la voûte céleste et ses millions d’étoiles étincelantes, mais également par l’éclat et la fraîcheur des roses sauvages, Ole Lynggaard cultive un style unique, né de la rencontre entre un luxe subtil et un design minimaliste. Doté d’un savoir-faire exceptionnel apprécié par la cour du Danemark, le joaillier danois fait appel au charme des grands espaces enneigés des paysages de Scandinavie pour donner cette sérénité et cette féerie à ses créations. Les boucles d’oreilles uniques se posent sur l’oreille, les feuilles de la rose sculptée remontent le long du pavillon, tandis qu’un diamant briolette en suspension équilibre l’ensemble et qu’une longue chaîne retient une perle en forme de poire. Avec la légèreté d’un funambule, Ole Lynggaard invente sa propre poésie.

Mystérieuse et magique, la perle enveloppe les bijoux d’un manteau de volupté et de sensualité unique.

92

T121  
T121  

Magazine Trajectoire N°121, hiver 2017.