Issuu on Google+

RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009


GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 2

SOMMAIRE

3

AVANT-PROPOS

9

ORGANIGRAMME

11

FAITS MARQUANTS

12

EUROPE 12 14 16 18 28 32

BELGIQUE Bagon Ingénieurs-Conseils Louis Engineering TPF-Basse Sambre TPF Engineering TPF-Utilities TTR Energy

33 ESPAGNE FRANCE

34 Beterem Ingénierie 38 Secmo GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG

40 TPF Luxembourg POLOGNE

42 E&L Architects PORTUGAL

44 TPF Planege ROUMANIE

48 TPF Romania

50

AFRIQUE ALGÉRIE

50 TPF Algérie 52

ANGOLA TPF Angola MAROC

54 Pyramide Ingénierie 57

58

TUNISIE MonaStab

AMÉRIQUE BRÉSIL

58 Projetec - Projetos Tecnicos Ltda

62

ASIE INDE

62 S.N. Bhobe & Associates Pvt. Ltd

66

PRÉSENTATION DES COMPTES

68

BILAN CONSOLIDÉ

70

COMPTE DE RÉSULTAT


page 3 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

2010 : Une année tout en contraste pour TPF. L’Europe résiste tant bien que mal. L’Amérique latine décolle. L’Asie et l’Afrique confirment leur envol. Face à une conjoncture morose frappant de plein fouet l’économie européenne, TPF ne s’est guère contentée de faire le gros dos et a résolument joué la carte de l’optimisme, tout en raison gardant. Attitude non dénuée de risques mais, en cette fin 2009, le pari s’avère, à coup sûr, réussi. Pour faciliter sa montée en puissance, TPF put prendre appui sur quatre éléments : ■ ■ ■ ■

Les ventes sont passées de 80 075 191 euros à 82 090 941 euros. La marge opérationnelle (EBIDTA) est demeurée stable à 8.360.456 euros. Le niveau de goodwill réduit se chiffre à 3.558.826 euros. Le ratio EBITDA/dettes bancaires nettes s’élève à 2,76.

Sur ces bases, TPF a réalisé les acquisitions suivantes : ■ au Brésil, investissement dans la société Projetec, riche de 400 collaborateurs et présente également au Panama et en Equateur, ■ renforcement de notre position en Afrique : ■ en Tunisie, grâce à l’achat du bureau d’études MonaStab qui compte environ 10 personnes, ■ au Maroc, par une prise de participation majoritaire dans la société Pyramide Ingénierie, occupant une petite centaine de collaborateurs.

Ce faisant, et suite à l’augmentation en Inde du volume de l’emploi, TPF occupait 1 600 collaborateurs fin 2009, la majorité du personnel employé se trouvant hors continent européen. En Europe, malgré la sévérité de la crise économique, TPF a réussi à y maintenir, à 3 % près, le même volume d’emploi.

AVANT-PROPOS


GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 4

AVANT-PROPOS

12

03

08

07

14

06 13 15 10 01

09 11

05 04 02

01. Algérie - 02. Angola - 03. Belgique - 04. Brésil - 05. Equateur - 06. Espagne - 07. France 08. Grand-Duché de Luxembourg - 09. Inde - 10. Maroc - 11. Panama - 12. Pologne - 13. Portugal - 14. Roumanie - 15. Tunisie

A ce jour, l’entreprise compte des filiales dans quinze pays, basées par ordre d’importance au Brésil, en Inde, en France et en Belgique. Le chemin parcouru depuis 1991, année où TPF après sa création comptait 25 collaborateurs, est impressionnant. En 2000, forte de ses 250 collaborateurs, elle restait toujours exclusivement belge. Elle décida de prendre le large et au fil du temps s’installa dans plusieurs pays européens. En 2005, 600 collaborateurs dont une majorité hors de Belgique, veillaient sur sa destinée. Ainsi donc, il s’en est suffi de quatre années seulement pour que TPF occupe 1 000 travailleurs en plus, puisqu’en 2009, ils étaient déjà 1 600 à porter nos projets de par le monde.

TPF a également renforcé de façon sensible sa présence dans le monde des énergies renouvelables. Comme nous vous l’annoncions l’année passée, TPF s’est associée avec Transcor Astra Group (Groupe CNP) pour développer des investissements renouvelables à travers le monde, en créant ensemble la société TTR Energy. En partenariat avec la Banque Degroof, TTR Energy gère un fonds d’un montant de 46 millions d’euros consacré au développement d’énergies renouvelables. Ce fonds a racheté notre participation dans le projet Bioenergetica qui produit de l’électricité à partir de noyaux d’olives. Il a également réalisé d’importants investissements dans deux projets hydroélectriques en Espagne et dans une société de développement de parcs éoliens établie dans le Nord de la France, comptant 38 MW en construction et 100 MV de projets en développement.


page 5 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

Que retenir de l’année 2009 ? EN EUROPE BELGIQUE

Division Engineering Bagon Ingénieurs-Conseils, Louis Engineering, TPF Engineering Si 2008 fut marquée par le début de la crise des investissements tant dans le secteur industriel que dans celui de la promotion immobilière, pour TPF Engineering 2009 se caractérise heureusement par un début de redressement suite à une activité commerciale soutenue. En effet, le chiffre d’affaires global est passé de 7,4 M€ à 8,7 M€ retrouvant ainsi le niveau atteint en 2008. L’activité est demeurée très faible dans le secteur industriel ce qui nous a contraint en fin d’année à diminuer le volume d’emploi dans cette division. Fort heureusement, les deux autres pôles stabilité/ génie civil et techniques spéciales n’ont pas rencontré ces mêmes difficultés. Le carnet de commandes s’étant bien étoffé, l’objectif fixé pour 2010 vise la poursuite de la croissance du chiffre d’affaires et de la valeur ajoutée. Perspective parfaitement envisageable sauf si des reports ou des annulations de projets devaient survenir. Quant au Bureau d’Etudes Hubert Louis, désormais dénommé Louis Engineering, il a réitéré en 2009 ses excellentes performances de 2008 et a pu maintenir son chiffre d’affaires. Ces bons résultats sont dus à sa forte capacité de réaction et à son aptitude à tirer profit d’affaires de petite dimension. En 2010, on devrait assister à une réédition de ces performances. Enfin, Bagon Ingénieurs-Conseils a vécu une année décevante plombée par une chute brutale de l’activité au dernier trimestre, par l’annulation de projets immobiliers privés et par le report de projets d’infrastructures publiques. Toutes ces circonstances ont engendré une perte significative. En 2010, une intégration plus poussée de Bagon Ingénieurs Conseils avec TPF Engineering devrait l’aider à retrouver sa rentabilité d’antan.

Division Utilities TPF-Utilities Bien qu’affectée dans son secteur industriel, TPF-Utilities a néanmoins bien résisté à la crise. En effet, les contrats d’exploitation « perdus » en Industrie ont été plus que largement compensés par un nouvel essor dans le bâtiment, notamment en énergie La partie études a maintenu son niveau d’activité dans le domaine du traitement de l’eau et a acquis une expertise complémentaire dans tous les domaines liés à l’énergie renouvelable Malgré la crise, la structure financière et les résultats de cette filiale sont demeurés très solides.

Division Ensemblier TPF-Basse Sambre Notre filiale TPF-Basse Sambre, qui, fin 2008, avait remporté le plus important contrat de son histoire d’une valeur de 40 M€ portant sur un nouveau réseau incendie pour une des usines de

AVANT-PROPOS


AVANT-PROPOS

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 6

notre client algérien Sonatrach, a vu la mise en vigueur de celui-ci reportée jusque fin 2009. Ces déboires ont entraîné une baisse importante du chiffre d’affaires. Néanmoins, la réalisation sous peu de cet important contrat devrait générer pour TPF-Basse Sambre un bénéfice appréciable en 2010, venant ainsi combler en partie la perte de 2009.

ESPAGNE Econoler Espagne a été scindée en deux structures : d’une part, Econoler Espagne, qui conserve seulement la participation dans Bioenergetica et qui a été vendue au Green Fund et d’autre part, Nueva Econoler qui, quant à elle, a conservé les autres actifs d’Econoler Espagne et dont la poursuite de la réalisation de ceux-ci aura lieu dans les années à venir.

FRANCE Malgré la crise significative qui a frappé le secteur du bâtiment en France, Beterem a connu une stabilisation de son chiffre d’affaires s’élevant à 20.364.813 € et de son résultat net atteignant 717.137 €. Quant au bureau d’études Secmo, il bénéficie d’un chiffre d’affaires de 2.311.554 € et a maintenu une excellente rentabilité à 346.937 €. Une attention soutenue s’est portée sur le contrôle des frais généraux. Elle devrait entrainer un effet positif marqué pour l’exercice 2010. Le carnet de commandes pour 2010 est correctement rempli et devrait engendrer un chiffre d’affaires en légère croissance pour 2010. L’absorption par Beterem Ingénierie des sociétés Beterem RAC, Beterem SI et la liquidation de Beterem Maintenance ont accru l’efficacité du groupe Beterem et ont renforcé son identité à l’égard de nos collaborateurs, de nos clients et de nos partenaires financiers. Dans la foulée, Beterem Groupe, société holding actionnaire de Beterem Ingénierie et de Secmo, s’est défaite de son appellation et s’appelle désormais TPF France.

GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Au Luxembourg, l’ancrage de TPF s’est poursuivi. Après une année de forte croissance, le chiffre d’affaires, en 2009, est demeuré constant : 928 000 €. TPF Luxembourg compte 6 collaborateurs.

POLOGNE Malgré un contexte excessivement concurrentiel, notre filiale polonaise E&L Architects a maintenu le cap. Réitérant ses excellents résultats de 2008, elle a en 2009 réalisé un chiffre d’affaires de 4.586.915 € et engendré un résultat net de 911.741 €. Le marché immobilier se redressant en Pologne, nous prévoyons des performances du même ordre pour 2010. La dénomination sociale E&L Architects sera abandonnée en 2010 pour faire place à TPF Polska.

PORTUGAL Grâce à la variété des marchés couverts par notre filiale TPF Planege, celle-ci a pu affronter, avec succès, la crise de 2009. Opérant avec d’autres filiales du groupe, en Angola, en Algérie, en Pologne, en Roumanie et naturellement au Portugal, TPF Planege a atteint un chiffre d’affaires de 14 MEUR, en croissance


page 7 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

de 1,2 MEUR dont 50 % réalisés hors Portugal et un résultat de 653.093 €, en baisse de 449.318 € par rapport au résultat exceptionnel de 1.102.411 € en 2008. En 2009, les actions les plus significatives de TPF Planege ont été : ■ la concrétisation de l’intégration du bureau d’études P&V, ■ l’ouverture d’une succursale en Roumanie, ■ l’organisation de l’activité selon trois branches : TPF Engineering (études de projets), TPF Planege (gestion et supervision de chantiers) et TPF Contract (gestion et études de projets industriels). TPF Planege compte 140 collaborateurs.

ROUMANIE En 2009, la crise a frappé avec force TPF Roumanie. Des annulations et reports de projets ainsi que la faillite d’un client nous ont amené à subir une perte de 661.470 €. Pressentant que la situation resterait préoccupante en Roumanie en 2010, nous avons été amenés à réduire nos effectifs d’une dizaine d’unités et avons décidé de nous focaliser sur nos contrats en cours ainsi que sur des projets rentables avec des clients solvables. Grâce à ces remaniements, nous pouvons escompter pour 2010 une forte réduction de la perte intervenue en 2009.

EN AFRIQUE ALGÉRIE En 2010, TPF Algérie a servi de base d’appui pour les projets remportés et menés par TPF Planege. A l’heure actuelle, cette structure compte une quinzaine de collaborateurs. Elle est amenée à croître progressivement.

ANGOLA Comme en Algérie, TPF Angola, à l’heure actuelle, sert essentiellement d’assise pour le développement des projets remportés par TPF Planege. TPF Angola compte une quinzaine de collaborateurs.

MAROC Pyramide Ingénierie compte une centaine de collaborateurs et a connu une excellente année 2009. Le chiffre d’affaires atteint 4.698.999 € et le résultat net 1.230.854 €. Bien que le secteur touristique immobilier haut de gamme ait été impacté par la crise, Pyramide Ingénierie a pu engranger des contrats significatifs dans d’autres secteurs, public notamment. Si bien qu’elle détient actuellement un carnet de commandes à cinq ans et devrait en 2010 réitérer ses excellents résultats de 2009.

TUNISIE En 2009, MonaStab, petite structure d’une dizaine de collaborateurs, a en ordre principal réalisé des plans d’exécution pour des projets initiés par d’autres sociétés du Groupe TPF. Notre dessein est de développer progressivement cette structure. En 2010, la société se dénommera TPF Tunisie.

AVANT-PROPOS


GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 8

AVANT-PROPOS

EN AMÉRIQUE BRÉSIL – ÉQUATEUR - PANAMA En décembre 2009, TPF a conclu un accord d’acquisition de 70 % des actions de Projetec. Le transfert est intervenu en mars 2010 dès l’achèvement des procédures administratives. En 2009, Projetec a réalisé un chiffre d’affaires de 16.102.000 euros et un résultat net de 1.502.300 euros. La société compte 400 collaborateurs. En 2010, les citoyens brésiliens étant appelés aux urnes, Projetec devrait connaître une croissance plus modérée de son activité mais le taux de celle-ci devrait se maintenir encore à 20 %.

EN ASIE INDE Profitant de la croissance en Inde (7,4 % en 2009), SN Bhobe, notre filiale indienne poursuit son envol sans désemparer. Le chiffre d’affaires a atteint 3.322.402 € et le résultat net 990.013 €. En quatre ans, date de notre entrée dans le capital, le chiffre d’affaires a été multiplié par plus de 8 et le résultat net par 14. En 2010, on devrait assister à la consolidation et au renforcement des structures managériales et connaître un moindre développement.

Perspectives pour 2010 La répartition de l’activité de TPF, à savoir : 50 % de nos collaborateurs en Europe et 50 % en Amérique latine, en Afrique et en Asie dans des pays en forte croissance, ainsi qu’une résistance correcte face à la crise en Europe devraient en 2010 nous permettre, sauf évènement imprévisible à ce stade, de franchir le cap des 100 millions d’euros de chiffre d’affaires et d’afficher un résultat net en croissance. D’autre part, la forte évolution de TPF à la fois sur le plan géographique et en termes de métiers depuis 10 ans nous a incité à modifier notre sigle dans une construction simple, précise et dynamique liée aux métiers de TPF. Les quatre lames s’assemblant en une forme stable et solide mais percée d’ouvertures, jouant de transparence et de multiples facettes représentent désormais le groupe. Nous ne pouvons pas terminer cette introduction sans nous acquitter d’un bien agréable devoir. Il nous plaît d’adresser nos vifs remerciements à tous les collaborateurs du groupe pour le travail accompli. Le succès de TPF, c’est aussi le leur. Ils nous confortent dans notre volonté d’aller de l’avant car nous savons que nous pouvons compter sur leur professionnalisme, leur capacité entrepreneuriale et leur enthousiasme.

Christophe Gilain, Directeur Général

Thomas Spitaels, Président du Comité Exécutif


page 9 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

ORGANIGRAMME

Organigramme simplifié du groupe TPF EUROPE

BELGIQUE

ESPAGNE

AFRIQUE

100 %

TPF Engineering

100 %

Louis Engineering

100 %

Bagon Ingénieurs-Conseils

91,5 %

TPF-Utilities

91,5 %

TPF-Econoler

100 %

Socageth

100 %

TPF-Basse Sambre

50 %

TTR Energy

70,5 %

Econoler

70 %

Gensabon

35 %

Mesogen

63 %

Sabondel

100 %

Beterem Ingénerie

100 %

Secmo

51 %

E.S.O.

91,5 %

TPF-Utilities

100 %

TPF International

50 %

TTR Luxembourg

100 %

E&L Architects

ALGÉRIE

97 %

TPF Algérie

ANGOLA

93,4 %

TPF Angola

MAROC

70 %

Pyramide Ingénerie

TUNISIE

70 %

MonaStab

BRÉSIL

70 %

Projetec

PANAMA

70 %

Projetec

ÉQUATEUR

70 %

Projetec

51 %

S.N. Bhobe &

AMÉRIQUE

FRANCE

GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG

POLOGNE

ASIE

INDE

Associates Pvt. Ltd

LÉGENDE

PORTUGAL

94,4 %

TPF Planege

= 100 % Ingénierie

ROUMANIE

99,9 %

TPF Romania

= 100 % Réalisation - exploitation dans les secteurs de l’eau et de l’énergie


GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 10

COMITÉ EXÉCUTIF

Composition du Comité Exécutif

DE GAUCHE À DROITE :

Frédéric Lassale Thomas Spitaels Marc Capelle Jorge Nandin de Carvalho Christophe Gilain Atul Bhobe

Membre du Comité Exécutif Président du Comité Exécutif Membre du Comité Exécutif Membre du Comité Exécutif Directeur Général - Membre du Comité Exécutif Membre du Comité Exécutif


LES FAITS MARQUANTS 2009


EUROPE / BELGIQUE

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 12

En 2009, notre bureau d’études Bagon Ingénieurs-Conseils est intervenu principalement dans des projets ayant trait au secteur de la construction d’immeubles de bureaux, de logements sociaux et résidentiels et au secteur des infrastructures de transport.

Penchons-nous quelque peu sur les projets actuellement en cours : TUNNEL FERROVIAIRE SCHUMAN-JOSAPHAT, BRUXELLES

Maillon clé du futur RER, ce tunnel ferroviaire mis en œuvre par Infrabel et financé par Beliris, se construit sur le tronçon 1 du lot 2, sous le tunnel routier de Cortenbergh pour passer ensuite sous la place de Jamblinne de Meux. Rappelons que ce gigantesque chantier, représentant un investissement de 134 millions d’euros, démarré mi-2008 devrait s’achever début 2012. Il convient de souligner que la réalisation de cet important ouvrage d’art constitue une véritable prouesse technique. En effet, il faudra accéder au chantier souterrain par des puits d’accès très étroits. Pour réaliser le tronçon du tunnel sous l’îlot d’immeubles de dix niveaux entre la rue Archimède et la rue Cortenbergh, la future toiture du tunnel sera posée pratiquement à l’emplacement des semelles de fondation des immeubles.

ensemble immobilier de 44 000 m² sera réalisé en deux phases. Les trois bâtiments constituant la première phase sont en cours de parachèvement. Quant à la seconde phase du chantier, celleci est prévue au printemps 2010. TRANSFORMATION LOURDE D’UN IMMEUBLE MIXTE, RUE NEUVE - RUE D’ARGENT À BRUXELLES

La transformation lourde de cet immeuble à vocation mixte comprenant des commerces et des bureaux est un bel exemple de projet de rénovation urbaine développé par le promoteur Optima Financial Planners. Y sont prévus, au dessus des étages dédiés aux commerces et aux bureaux, l’aménagement d’une surface brute de 10 000 m² en appartements et l’ajout d’un sixième étage. L’activité commerciale du rez-de-chaussée et du premier étage sera maintenue pendant toute la durée des travaux. A l’heure actuelle, les études sont finalisées, l’entrepreneur est désigné et le chantier débutera en mars 2010.

DIAGNOSTIC DES TUNNELS DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

RECONVERSION DU BÂTIMENT DIT MAGRITTE, ANCIENNEMENT CHU BRUGMANN, JETTE (BRUXELLES)

La société Egis Tunnels France a fait appel à Bagon IngénieursConseils pour procéder à un diagnostic de stabilité des 25 tunnels routiers de la Petite et de la Grande Ceinture de Bruxelles, gérés par l’Administration des Equipements et des Déplacements (AED) et par la Direction de Gestion et d’Entretien (DGE). Ils représentent un linéaire total de tubes de 16 kilomètres. Chaque ouvrage fait l’objet d’un état des lieux détaillé accompagné des plans de situation et de structures. Ce projet vise à mettre en évidence les écarts entre le dispositif de sécurité des tunnels et le référentiel technique en termes de sécurité adopté par la Région de Bruxelles Capitale et d’établir les recommandations qui s’imposent. Signalons, par ailleurs, que le diagnostic du plus grand tunnel bruxellois, le tunnel Léopold II, a été réalisé fin 2009.

Ce projet immobilier porte sur la reconversion d’un bâtiment hospitalier en logements à caractère social. Réalisation technique et structurelle complexe dans la mesure où la structure des murs porteurs d’un établissement hospitalier ne se prête pas idéalement à la conception architecturale de logements. Les études de stabilité que nous a confiées le maître d’ouvrage SPF MT / DIT sont en cours. Un défi de taille consistait à respecter scrupuleusement les budgets, par ailleurs, particulièrement réduits.

IMMEUBLES DE LOGEMENTS « CLOS BIZET », ANDERLECHT

Dans un cadre verdoyant, le promoteur bruxellois JM Construction propose un programme portant sur six immeubles à appartements de standing, respectueux de l’environnement. Ce vaste

CONSTRUCTION DE NOUVEAUX LOGEMENTS SOCIAUX, MOLENBEEK-ST-JEAN (BRUXELLES)

Pour ce projet à vocation sociale, le Fonds du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale a sollicité notre concours pour la réalisation des études de stabilité. Il s’agit de construire, sur une surface totale de 13 900 m², deux immeubles neufs de logements aux coins formés par les rues Candries et Carl Requette d’une part et par les rues Carl Requette et Lemaire d’autre part. Mission accomplie pour notre part. Quant aux travaux, ceux-ci débuteront au printemps 2010.


page 13 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

BAGON INGENIEURS-CONSEILS

CONSTRUCTION DE NOUVEAUX LOGEMENTS SOCIAUX,

RECONVERSION DU BÂTIMENT DIT MAGRITTE,

Molenbeek-St-Jean

anciennement CHU Brugmann

TUNNEL FERROVIAIRE SCHUMAN-JOSAPHAT, Bruxelles

TRANSFORMATION LOURDE D’UN IMMEUBLE MIXTE, rue Neuve - rue d’Argent à Bruxelles

TUNNEL DU CINQUANTENAIRE, Bruxelles

Bagon Ingénieurs-Conseils aura engrangé quelques belles commandes en 2009. Certains projets bruxellois ne manquent pas d’intérêt. MISE EN TUNNEL DE LA PETITE CEINTURE DE BRUXELLES

Ce projet consiste à mettre en tunnel la section de la Petite Ceinture située entre la Porte Louise et la Place du Trône. Ainsi, nos experts, au sein d’une Association Momentanée créée à cet effet, pourront mettre au service de l’Administration des Equipements et des Déplacements (AED) et de la Direction de Gestion et d’Entretien (DGE) leur expérience dans le domaine des tunnels et des ouvrages souterrains. Cette nouvelle commande comprend l’étude des nouveaux ouvrages d’art mais aussi en fonction des besoins, l’adaptation des ouvrages existants. Précisons, par ailleurs, que ce tunnel devra pénétrer physiquement dans le parking actuel des Deux Portes comptant 5 étages en sous-sol. Ajoutons enfin que l’aménagement d’une bretelle routière souterraine fera l’objet d’une étude visant à permettre aux usagers, en provenance de la gare du Midi, de rejoindre le Bois de la Cambre via le goulet Louise, sans remonter en surface.

RÉAMÉNAGEMENT DE LA STATION DE MÉTRO DE LA GARE CENTRALE, BRUXELLES

Pour le compte de l’Administration des Equipements et des Déplacements, Direction Infrastructure des Transports Publics de la Région de Bruxelles-Capitale, notre filiale Bagon Ingénieurs-Conseils, en collaboration avec le bureau d’architecte Van Campenhout, a reçu pour mission de procéder au réaménagement complet de la station de Métro de la Gare Centrale. L’objectif du projet est de faire de cette station un lieu accessible à tous, confortable, convivial, propre et sécurisé. PROJET IMMOBILIER MIXTE « WATERLOO CITY CENTER », WATERLOO

A Waterloo, plus précisément dans le quartier Wellington, ING Real Estate Development Holding Belgium souhaite réaliser un projet intéressant dénommé « Waterloo City Center ». 35 000 m² y accueilleront des surfaces commerciales, des logements sur deux niveaux et un parking souterrain. Les travaux scindés en deux phases démarreront en 2011. Les études de stabilité nous ont été confiées.


GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 14

EUROPE / BELGIQUE

En 2009, les missions conduites par notre filiale liégeoise relèvent principalement du génie civil, de la topographie et des infrastructures. L’année qui vient de s’écouler fut riche en inaugurations, marquant ainsi l’aboutissement de projets intéressants, portant parfois sur plusieurs années de travail.

B.E.P. BÂTIMENT RELAIS

RÉAMÉNAGEMENT BOULEVARD ZÉNOBE GRAMME SITE NEW TUBE MEUSE, Flémalle

SITE INTÉGRÉ DE GESTION DES DÉCHETS, Floreffe

C.I.B. TOURNAI


page 15 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

Au mois d’août, eut lieu la réouverture officielle de la PISCINE OLYMPIQUE DE SERAING. Suite à l’écroulement du fond mobile en 2006, il avait été décidé d’opérer une mise à neuf de l’infrastructure et de poser un nouveau fond. A ce titre, il convient de souligner que la construction d’un bassin d’échauffement annexe à la piscine olympique a fait l’objet de la signature d’un nouveau contrat avec la province de Liège. A Liège, le réaménagement du rez-de-chaussée de la FNAC s’est effectué à la fin du mois d’août 2009 après avoir subi de profondes modifications en vue, entre autres, de répondre aux normes de sécurité actuelles. Dans le cadre de la création du Site Intégré de Gestion des Déchets à Floreffe, le Bureau Economique de la Province de Namur, le BEPN, a pu, en septembre, inaugurer le nouveau pont de plus de 50 mètres de long surplombant la Sambre. A Herstal, en octobre a été inaugurée UVELIA, la nouvelle usine de traitement des déchets ménagers et résiduels de l’Intercommunale de Gestion des Déchets Intradel. Elle est dotée des technologies les plus pointues en matière de valorisation énergétique et d’impact environnemental. Cette même commune aura également pu voir s’achever la première phase du réaménagement du BOULEVARD ZÉNOBE GRAMME s’étendant du croisement de la rue Marexhe au croisement avec la rue des Mineurs. Louis Engineering a également contribué à la réhabilitation du site NEW TUBEMEUSE à Flémalle pour le compte de l’agence de développement pour la Province de Liège SPI+ et de la Sorasi (Société de rénovation et d’assainissement des sites industriels), un exemple éloquent de réaménagement de sites d’activité économique désaffectés. Le site accueille désormais de nouvelles entreprises sur 8,5 hectares. A Tournai, notre équipe liégeoise peut se féliciter de l’aboutissement des deux premières phases du projet de réhabilitation des bâtiments de la C.I.B. (Compagnie immobilière de Belgique) visant la création d’espaces dévolus aux nouveaux bureaux du Ministère des Finances. Mentionnons à ce propos que notre mission d’ingénieur-conseil se poursuit pour une deuxième phase de nouveaux espaces, dévolus cette fois, au Ministère de la Justice.

De même, 2009 a vu la finalisation de nombreuses études pour lesquelles nous incombera le suivi des travaux. Citons, notamment, les études d’aménagement de la PLACE DE LA GARE DES GUILLEMINS A LIÈGE donnant accès à la gare TGV internationale, les études d’aménagement des terrains du PORT AUTONOME DE NAMUR, les études de l’avant-projet du contournement de la ville de Tubize pour le compte du SPW (Service Public de Wallonie) et les études de la deuxième phase du projet de réaménagement du BOULEVARD ZÉNOBE GRAMME. Mentionnons également les études des réseaux d’égouttage

LOUIS ENGINEERING

réalisées pour les villes de Raeren, Héron, Fexhe-le-Haut Clocher ou encore Sprimont pour le compte de l’AIDE (Association intercommunale pour le démergement et l’épuration des communes de la Province de Liège) et de la SPGE (Société publique de Gestion de l’Eau). Sans oublier les études de mise en conformité des recyparcs des villes d’Ans, de Juprelle, de Nandrin, de Remicourt, de Wanze, de Waremme et de Seraing pour le compte d’INTRADEL (Intercommunale de Traitement des Déchets). Et dans un tout autre domaine à Ans, les études portant sur l’extension d’un complexe scolaire. Enfin, terminons par le SECTEUR DE LA TOPOGRAPHIE avec la réalisation des levés du terril du Hénâ à Flémalle pour le compte d’Electrabel et de divers levés de terrains pour le compte de la SPW, de l’AIDE ou d’autres entrepreneurs et bureaux d’études.

D’autres études ont été engagées et aboutiront d’ici peu. Certains projets auxquels nous avons pris part au cours de ces derniers mois méritent une attention particulière. D’une part, EN PROVINCE DE NAMUR, à Gembloux et plus précisément sur le site Créalys, le Bureau économique de la province de Namur (BEP) nous a confié la réalisation des études dans le cadre de la construction d’un bâtiment relais destiné à accueillir des PME. Il présentera la particularité essentielle d’être passif. A Andenne, nous poursuivons les études portant sur les travaux d’extension et de rénovation du complexe sportif visant à rendre les installations plus performantes et accueillantes. D’autre part, EN PROVINCE DE LIÈGE, les études initiées par la société IMMO RETAIL ESTATES portant sur le projet de construction à Neupré d’un complexe immobilier mixte offrant logements et commerces progressent tout comme les études concernant la rénovation des accès et des parkings du site Redevco à Fléron. A Welkenraedt, les études des réseaux d’égouttage commandées par l’AIDE sont en cours.

Parmi les contrats nouvellement obtenus, figurent notamment : ■ les études d’aménagement des parcs d’activité économique de Theux et d’Ans pour le compte de la SPI+, ■ les études d’aménagement de l’axe routier reliant la rue J. Jaurès à la rue des Français à Ans de même que les études du contournement de la ville de Wavre et la liaison de la Nationale 575 à la zone portuaire de Montignies-sur-Sambre pour le compte du SPW et les études d’implantation d’éoliennes à Ciney pour le compte de la SPE. Enfin, citons les études relatives à l’allongement de la piste de l’aéroport de Bruxelles-Sud, à Charleroi, pour le compte de la SOWAER (Société wallonne des Aéroports) ou encore les études d’exécution des travaux d’aménagement dans le cadre du projet de réhabilitation du Triage Lavoir à Charbon de Peronnes.


EUROPE / BELGIQUE

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 16

En 2009, TPF-Basse Sambre a confirmé sa présence sur ses principaux marchés-cibles. La réalisation complète de projets clés en main lui fut confiée et ses ingénieurs-conseils ont été appelés à fournir des prestations de conseil pour l’industrie cimentière. Pour l’essentiel, l’activité clés en main aura été orientée vers les secteurs porteurs du gaz et du pétrole avec comme centre de gravité l’Algérie, l’Europe s’intéressant au traitement des déchets solides. Quant à l’activité de conseil, celle-ci s’est développée principalement au Moyen Orient, un des plus grands producteurs de ciment.

COMPLEXE DE LIQUÉFACTION GL2-Z, Arzew

TERMINAL DÉPART SKIKDA

SITE INTÉGRÉ DE DÉCHETS DE FLOREFFE SITE INTÉGRÉ DE DÉCHETS DE FLOREFFE - LIGNE DE BROYAGE


page 17 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

EN BELGIQUE

A Namur, se sont poursuivies les prestations de conseil dans le cadre de la construction de la station d’épuration de ses eaux usées (81 500 équivalents-habitants) pour le compte de l’Intercommunale Namuroise des Services Publics (INASEP). Les essais sont prévus fin 2010 et la mise en service début 2011. Le Bureau Economique de la Province de Namur (BEPN) nous a demandé d’agir à titre d’ingénieur-conseil pour deux projets majeurs. L’un porte sur la construction du site intégré de déchets de Floreffe. L’avancement du projet est conforme au planning initial. Les essais débuteront en mars 2010 et l’ensemble sera opérationnel en fin d’année. L’autre porte sur la construction d’un crématorium à Assesse où nous nous sommes acquittés de notre mission de conseil. Enfin, citons à Charleroi, pour le sidérurgiste Industeel, la poursuite de deux missions entamées en 2008. Il s’agit de deux contrats clés en main, l’un pour la construction d’une tour de refroidissement des eaux industrielles de la coulée continue et l’autre pour la réalisation d’un nouveau circuit des eaux de refroidissement du four électrique avec raccordement aux aéroréfrigérants et réseaux existants. Ajoutons que 2009 marque également le début d’une nouvelle mission de conseil en électricité.

EN ALGÉRIE

Conformément au contrat conclu dans le cadre de la construction des ouvrages annexes à la conduite GPL Skikda Khroub avec la société NAFTAL, filiale du groupe SONATRACH, la période de garantie a débuté après la réception provisoire. Les responsables de la raffinerie NAFTEC implantée à Arzew, près d’Oran, également filiale du groupe SONATRACH, ont exprimé une large satisfaction pour la réalisation de l’unité de conditionnement de lubrifiants. Egalement à Arzew, un important contrat de quelque 40 millions d’euros a été signé en juin 2009 avec le groupe SONATRACH. Il s’agit de remplacer l’ensemble du réseau incendie du complexe de liquéfaction GL2-Z qui est le plus important d’Algérie, précisons-le. Le contrat est entré en vigueur en novembre 2009. La sécurité en matière de détection et de lutte contre l’incendie tout comme l’ininterruption de l’activité durant les travaux demeurent les grandes priorités. Mentionnons également que la majeure partie des quelque 16 km de tuyauterie à remplacer

TPF-BASSE SAMBRE

est située en sous-sol. L’opération, étalée sur une période de 36 mois, nécessitera d’imposantes mesures en matière de sécurité et d’organisation.

AU QATAR

A la cimenterie de Umm Bab, la mise en service, en 2009, de la nouvelle ligne de production de ciment Portland d’une capacité de 5 000 t/jour marque l’aboutissement de notre contrat d’ingénierie-conseil conclu avec la Qatar National Cement. En 2010, s’achèvera par ailleurs une mission annexe au contrat de base.

AU YEMEN

Pour la Yemen General Corporation for Cement Industry and Marketing (YCC), TPF-Basse Sambre a mené à bien sa mission principale de conciliation « Amicable Settlement Procedure » afin de régler les différends opposant le client et le fournisseur dans le cadre de la réalisation de la nouvelle ligne de production pour la cimenterie d’Amran, d’une capacité de 3 300 t/jour de clinker de ciment Portland. En 2009, notre filiale a remporté un nouvel appel d’offres lancé par cette même société portant sur une mission de conseil. Cette dernière s’inscrit dans le cadre du projet d’extension de l’usine d’Al Barth et plus particulièrement de l’implantation d’une nouvelle ligne de production. Dans un premier temps, notre équipe se chargera de préparer le cahier des charges, d’assister à l’évaluation des offres et aux négociations avec les fournisseurs. Dans un deuxième temps, elle assurera le suivi des études et de la réalisation. Ces actions complexes s’étaleront sur une période extrêmement longue : 68 mois au total.


EUROPE / BELGIQUE

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 18

Solidement établie dans le secteur de l’ingénierie, TPF Engineering déploie, grâce à la complémentarité de ses trois divisions, une forte expertise dans les domaines du bâtiment, des infrastructures, du transport et de l’environnement. La diversité de ses réalisations en porte témoignage.

MÉDIACITÉ, Liège

CENTRE COMMERCIAL POUR LA US ARMY, Chièvres


page 19 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

TPF ENGINEERING

LA DIVISION « STABILITÉ ET GÉNIE CIVIL »

Même si les secteurs de l’immobilier, du bureau et du logement, frappés de plein fouet par la crise financière, accusent un ralentissement considérable des investissements, l’activité Stabilité et Génie Civil affiche par contre une hausse de son chiffre d’affaires, grâce au développement de projets d’infrastructure de grande envergure. Domaine dans lequel TPF Engineering dispose d’une expertise indéniable. Par ailleurs, l’acquisition, voici un an, de la société BAGON Ingénieurs-Conseils, a permis l’élargissement des services que nous pouvons offrir en matière de génie civil. Ce bilan positif nous pousse à persévérer dans la même direction. Et l’entrée cette année, dans le groupe TPF, de la société tunisienne MonaStab confirme cette orientation. Quant à la division Stabilité et Génie Civil, elle fut particulièrement active ces derniers mois au cours desquels se sont concrétisés de nombreux projets. A titre d’exemple très réussi dans le domaine de l’immobilier, prenons l’inauguration à Liège du centre commercial et de loisirs Médiacité ou dans un tout autre domaine, à Navagne, la construction des centrales électriques CCGT et, en France à Flamanville, celle de la centrale nucléaire EPR.

MÉDIACITÉ, LIÈGE

L’inauguration, au mois d’octobre 2009, du centre commercial et de loisirs Médiacité a considérablement modifié le visage du site des anciens laminoirs de l’Espérance au quartier du Longdoz. Quelque 45 000 m² sont désormais consacrés aux commerces, aux loisirs, aux services et à la restauration. D’une superficie totale de 160 000 m², ce projet a non seulement porté sur la rénovation, mais aussi sur l’extension de la galerie marchande du Longdoz. S’étirant le long d’une artère de 400 m recouverte d’une charpente ondulante, jouant avec bonheur sur la transparence et des courbes élégantes, ce vaste centre commercial s’avère une réussite architecturale incontestable due, rappelons-le, à la patte de Ron Arad, ce célèbre architecte-designer londonien. CENTRE COMMERCIAL POUR LA US ARMY, CHIÈVRES

Les travaux de construction du nouveau supermarché « Commissary » sur la base militaire de Chièvres se sont achevés fin 2009. Aménagé pour les personnes à mobilité réduite, il regroupe une surface de vente, une zone administrative, un département de production, un autre consacré à la viande, un troisième aux produits laitiers, un secteur d’aliments surgelés, un deli/bakery, un service de support technique et des aires de chargement et de déchargement. Equipé de sprinklers automatiques, ce centre commercial a été conçu conformément aux normes anti-terroristes US mais aussi en vue d’obtenir la certification LEED Argent.

MONTOYER 51, BRUXELLES

En cette fin d’année, les travaux de rénovation de cet immeuble de bureaux, situé au cœur du centre administratif de Bruxelles, construit au début des années 1980, sont arrivés à leur terme. Comptant désormais 3 étages en sous-sol (1 niveau destiné aux bureaux et 2 niveaux de parkings) et 8 étages de bureaux hors-sol répartis sur une surface de 18 000 m², le Montoyer 51 a fait l’objet d’une rénovation lourde impliquant la mise en place d’une nouvelle façade après démolition des allèges, la reconstruction du 7ème étage, la construction d’un nouvel étage en toiture et la création d’un lobby sur deux niveaux (agrandissement du patio au niveau -1). TPF Engineering a pu y mener à bien la mission complète de stabilité et de techniques spéciales, à la grande satisfaction de la société Montoyer 51 Leasehold. PROJET IMMOBILIER RUE E. VAN OPHEM, BRUXELLES (UCCLE)

Ce nouvel ensemble de logements, appelé « Pré de la Perche » comptant 3 immeubles à appartements et une nouvelle maison de repos redessinera profondément la rue Egide Van Ophem. Durant l’exercice 2009, nos ingénieurs ont mené à bien l’ensemble des études d’exécution du gros œuvre et la supervision des travaux de construction des 2 premiers immeubles de haut standing, abritant l’un 36 et l’autre 31 appartements, ainsi que les études portant sur la construction du troisième immeuble dont la concrétisation est prévue en 2010. Ces missions se sont complétées par les études de stabilité portant sur la construction d’une nouvelle maison de repos comportant un rez + 5 étages. Au total, cette nouvelle maison de repos offrira l’année prochaine un parking en sous-sol, 121 chambres réparties sur 3 étages et 28 flats services répartis sur 2 autres niveaux ainsi que des zones communes et des zones commerciales. RÉAMÉNAGEMENT DES SITES CARREFOUR ET BRICO, GHLIN ET FLÉRON

A la demande de la société Redevco Retail Belgium SA, TPF Engineering a poursuivi l’ensemble des études de stabilité et de génie civil pour le réaménagement des sites de l’hypermarché Carrefour et du magasin de bricolage Brico à Ghlin et à Fléron. Rappelons qu’à Ghlin, une partie des bâtiments existants sera démolie pour y construire de nouvelles surfaces. En revanche, Fléron bénéficiera de l’extension de ses surfaces commerciales. Pour les 2 sites, les parkings et les abords seront totalement remaniés. PROJET IMMOBILIER ARTEVELDE, GAND

En juin 2009, notre division Stabilité et Génie Civil a développé sur ce projet tout son savoir faire. Ce projet résidentiel de 11 000 m², constitué d’un rez + 5 étages en superstructure, accueillera 91 appartements répartis sur trois immeubles et offrira un parking de 3 400 m² en sous-sol d’une capacité de 87 places.


EUROPE / BELGIQUE

CENTRALES ÉLECTRIQUES CCGT, NAVAGNE

Ce contrat d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPC) décroché en association avec le bureau d’études anglais Parsons Brinckerhoff Ltd auprès de la société SPE SA est en très bonne voie. Il s’agit de la construction, sur le site de Navagne près de Visé, en bordure de Meuse, de 2 centrales électriques TGV (turbine à cycle combiné, gaz, vapeur) de 400 MW chacune. Le projet avance à grands pas : en effet, les permis de bâtir et d’environnement ont été obtenus et l’analyse des offres des soumissionnaires est chose faite. La désignation de l’entreprise est attendue début 2010, les travaux pourront dès lors débuter en mai 2010. CENTRALE NUCLÉAIRE EPR, FLAMANVILLE (FRANCE)

Dans le cadre du projet de construction du nouveau réacteur nucléaire de type EPR (European Pressurized Reactor) de 3e génération à Flamanville, en Basse-Normandie, l’année 2009 aura permis d’entamer les études des plans d’exécution de ferraillage du BAN (Bâtiment des Auxiliaires Nucléaires) qui se poursuivront, par ailleurs, sur l’ensemble de l’exercice 2010. Précisons que l’élaboration des plans, que nous a confiée la société GIE Flamanville, sur base des plans guides réalisés par la société EDF à adapter aux méthodes et aux phasages de l’Entreprise, est conçue selon les Eurocodes et les dispositions particulières propres à EDF, le tout sous le contrôle de l’Autorité de Sûreté Nucléaire. Ajoutons enfin que la centrale, d’une puissance de 1 650 MW, devrait être apte à produire de l’électricité en 2012.

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 20

Commune de Forest pour le projet de construction d’une Maison de l’emploi et de l’entreprise. TUC RAIL - TRONÇON ENTRE RIXENSART ET PROFONDSART DU RER DE LA RÉGION BRUXELLES-CAPITALE

TPF Engineering, en association avec Bagon, s’est vu attribuer le premier contrat confié au secteur privé pour les études de conception et le suivi des ouvrages de génie civil du RER sur le tronçon entre Rixensart et Profondsart. La mise à quatre voies de ce tronçon ferroviaire de 3 km implique l’aménagement des ouvrages d’art et nécessite la mise en œuvre de travaux de génie civil de grande envergure, en particulier : l’aménagement d’un talus de 13 mètres de haut par inclusions rigides, la réalisation d’une tranchée couverte (terrassement en stross) de 250 m de long au droit de la future gare de Rixensart, l’agrandissement et l’élargissement de 4 ponts dont 3 passages inférieurs et 1 passage supérieur en béton précontraint et enfin la construction d’un passage inférieur pour les piétons. Grâce à ces aménagements, la vitesse maximale des trains pourra être augmentée. MAISON DE L’EMPLOI ET DE L’ENTREPRISE, FOREST

Nos ingénieurs ont été chargés d’assurer la mission complète de stabilité concernant la construction de cette maison de l’emploi et de l’entreprise. Ce bâtiment de 1 700 m² répartis sur un rez et trois étages hébergera une crèche communale et la toute nouvelle antenne décentralisée d’Actiris (Service public de l’emploi à Bruxelles). RÉAMÉNAGEMENT DU SITE DE FLÉMALLE POUR REDEVCO

ASSAINISSEMENT DU GRAND NAMUR

Dans le domaine du traitement des eaux usées en Belgique, nous avions conclu en 2007, pour le compte de la Société Publique de Gestion de l’Eau (SPGE), un contrat avec le groupement d’entreprises piloté par Bageci pour la construction de trentecinq Vortex, de deux stations de pompage, de dix stations de relevage, de cinq déversoirs d’orage, d’un dessableur, d’un siphon sous la Sambre et enfin de cent dix-huit chambres de déviation. Fin 2009, nous nous sommes concentrés sur les études de génie civil de 34 ouvrages majeurs. Notre mission s’achèvera dans le courant du deuxième semestre 2010. STATION D’ÉPURATION DE MORNIMONT

Pour cette station, la mise en place de bassins anaérobies et d’aération, de clarificateurs, d’un système venturi, d’équipements de recirculation des boues et d’un décanteur d’eaux d’orage ont fait l’objet d’études d’exécution. Celles-ci se sont achevées, avec succès, à la fin de l’année. Précisons encore que ce complexe, d’une capacité de 45 000 EH, est équipé d’une unité de réception et d’une unité de prétraitement de matières de vidange des fosses septiques, ainsi que de collecteurs.

Pour ce qui est de l’obtention de nouveaux contrats, l’exercice 2009 s’achève sur une note positive. On relèvera, entre autres, les études de génie civil commandées par la société TUC RAIL dans le cadre des travaux du RER (Réseau Express Régional) et les études de stabilité et de génie civil commandées par la

A la demande de la société Redevco Belgium, l’un des plus importants investisseurs sur le marché immobilier belge, nos équipes plancheront sur un vaste projet destiné à l’aménagement d’espaces commerciaux. Pour le réaménagement du site de l’hypermarché Carrefour à Flémalle, il leur a été demandé de réaliser les études de stabilité et de génie civil. Après transformation de l’espace commercial existant, le projet prévoit de libérer quelque 3 000 m² afin d’y implanter un nouveau magasin pour l’enseigne Krëfel, un des leaders, comme chacun sait, de la distribution de matériel électroménager et hi-fi en Belgique. Une nouvelle zone de manœuvre et de déchargement sera construite à cet effet. Quant aux parkings et aux abords, ceux-ci feront l’objet d’un remaniement.


page 21 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

TPF ENGINEERING

MONTOYER 51, Bruxelles

PROJET IMMOBILIER RUE E. VAN OPHEM, Bruxelles


GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 22

EUROPE / BELGIQUE

LA DIVISION « TECHNIQUES SPÉCIALES »

Au cours de l’année, l’activité Techniques Spéciales s’est concentrée sur ses marchés de base : les immeubles de bureaux, les hôpitaux et les hôtels. Elle a porté sur différentes opérations de construction durable (éco-construction, éco-gestion, confort et santé) prenant appui sur la démarche HQE (Haute Qualité Environnementale) et sur la Directive Européenne PEB (Performance Energétique des Bâtiments). A cet égard, il convient de signaler l’obtention d’un contrat environnemental très intéressant portant sur l’éco-construction d’une maison de repos et de soins (MRS) d’une capacité de 135 lits dans la région bruxelloise. Pour 2010, l’ambition de TPF Engineering est de poursuivre dans cette voie et de mettre davantage encore l’accent sur des projets intégrant les principes de développement durable. Parmi les faits saillants de l’année, on retiendra la livraison de plusieurs ouvrages majeurs tels que le LEX 2000 ou encore l’Hôtel militaire de l’OTAN à Chièvres mais aussi la poursuite de prestigieux projets comme le nouveau centre anticancéreux de référence Jules Bordet, l’Hôtel SOUTH CITY, …. Pour mener à bien ces projets, la collaboration entre les différentes divisions de TPF Engineering s’est avérée nécessaire et elle s’est déroulée avec succès et dans la plus parfaite harmonie.

un souci environnemental, les études en vue de l’obtention d’une certification LEED Argent. NOUVEAU CENTRE ANTICANCÉREUX DE RÉFÉRENCE JULES BORDET, BRUXELLES

En matière de développement hospitalier, TPF Engineering s’impose sans conteste de plus en plus comme une référence. Pour rappel, le consortium international ARCHI 2000-BrunetSaunier-Beterem-TPF Engineering a été retenu pour la réalisation des études de techniques spéciales et de stabilité dans le cadre de la reconstruction du centre anticancéreux Jules Bordet, sur le site hospitalo-facultaire d’Anderlecht. Bénéficiant déjà à l’heure actuelle d’une renommée internationale, ce nouveau centre couvre une surface imposante de 50 000 m², comptant un rezde-chaussée, 3 étages hors sol et deux niveaux en sous-sol. Le nouvel institut, doté des derniers perfectionnements et d’une remarquable équipe médicale, assoira davantage encore son aura. Ainsi, une structure de 250 lits, 40 lits d’hospitalisation de jour et des soins oncologiques à la pointe du progrès seront mis à disposition des patients. Cette année aura vu la livraison de l’avant-projet mais aussi le début de la phase d’élaboration des permis et de réalisation du projet. La réception des travaux est prévue d’ici 2013. WATSON & CRICK PARK, LOUVAIN-LA-NEUVE

LEX 2000, BRUXELLES

L’attribution de ce projet confirme notre bonne position au sein des institutions européennes en matière d’ingénierie et de techniques spéciales. Situé en plein cœur du quartier européen, ce complexe de bureaux de 75 000 m², abritant le Conseil des Ministres de l’Union, a été réceptionné cette année. Il dispose de 8 salles de conférence, comptant chacune 220 places équipées de 30 cabines d’interprétation. Les cafétérias et les restaurants permettent désormais aux 1 250 occupants de l’immeuble de disposer d’un cadre de vie agréable. Pour y arriver, TPF Engineering a eu recours aux techniques de pointe telles que la mise en place de façades dynamiques et de plafonds froids ou encore l’installation de cogénération et de pompes à chaleur. HÔTEL MILITAIRE POUR L’OTAN, CHIÈVRES

Citons encore dans le cadre de la collaboration entre les différentes sociétés du groupe, cet autre projet livré avec succès en 2009 : la construction d’un nouvel hôtel sur la base miliaire de Chièvres pour le compte de l’armée américaine. L’édifice, d’une superficie de 7 000 m², comprend 33 logements standards, 2 logements pour long séjour et 60 suites familiales réparties sur 3 étages. L’hôtel a été conçu conformément aux normes anti-terroristes US et aux normes belges et US d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Précisons que l’immeuble est totalement climatisé et équipé de sprinklers anti-incendie. TPF Engineering a mené de front la mission complète d’architecture et d’ingénierie couvrant les études et le suivi de chantier tant en techniques spéciales qu’en structures mais aussi, dans

Le Watson & Crick Park, développé par le promoteur immobilier européen Pylos, sera un véritable parc d’affaires. La première phase du projet relative à la rénovation de trois bâtiments et à l’aménagement des abords s’est achevée fin 2009. Le deuxième volet portant sur la construction de nouveaux bâtiments vient de débuter. Précisons par ailleurs que ce projet fait la part belle aux nécessités environnementales : diminution de l’empreinte écologique, respect des normes en la matière, certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) de certains bâtiments. SOUTH CITY OFFICE & HOTEL, BRUXELLES

Ce projet, de haute qualité environnementale, porte sur la construction d’un ensemble mixte de près de 30 000 m² de bureaux développé par South City Office et d’un hôtel trois étoiles de 142 chambres développé par South City Hotel. Face à la gare du Midi et au Terminal TGV, cet ensemble immobilier s’inscrit dans l’important programme de redéveloppement du quartier du Midi. Plus précisément, l’hôtel, exploité par la société Résidor, sera doté d’une cuisine semi-industrielle, d’un parking de 30 places, et mettra à disposition de ses clients un service de fitness et de housekeeping. Les deux immeubles de bureaux, quant à eux, comptent des parkings souterrains et présentent, grâce à une enveloppe architecturale performante et à l’utilisation de techniques de pointe, des valeurs d’isolation K et E, largement inférieures aux prescriptions PEB actuelles. Les travaux de construction, ayant débuté en janvier 2008, s’achèveront en 2010.


page 23 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

TPF ENGINEERING

LEX 2000, Bruxelles

SOUTH CITY OFFICE & HOTEL WATSON & CRICK PARK

HÔTEL MILITAIRE POUR L’OTAN, Chièvres

NOUVEAU CENTRE ANTICANCÉREUX DE RÉFÉRENCE JULES BORDET


EUROPE / BELGIQUE

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 24

CITÉ ADMINISTRATIVE DE L’ÉTAT

MAISON DE REPOS ET DE SOINS LA CERISAIE

CENTRE DE JEUNESSE POUR LA US ARMY


page 25 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

CITÉ ADMINISTRATIVE DE L’ÉTAT, BRUXELLES

Situé en plein cœur de Bruxelles, l’ancien site administratif des Pouvoirs publics belges fait l’objet d’une rénovation et d’une réhabilitation complète. La réalisation du projet se déroule en plusieurs phases. La première et la deuxième portent sur la rénovation de 70 000 m² de bureaux tandis que la troisième concerne la création de quelque 6 000 m² de logements en lieu et place de bureaux existants. Le cahier des charges des performances a été livré et les travaux devraient commencer en juillet 2010 pour se terminer fin 2012. SITE REYERS DE LA RTBF, BRUXELLES

A Bruxelles, au Boulevard Reyers, la RTBF entend densifier l’occupation de ses espaces en réduisant à 45 000 m² les 70 000 m² occupés aujourd’hui. Les 25 000 m² excédentaires, susceptibles d’être concédés, feront l’objet d’une rénovation complète. Précisons, par ailleurs, que les travaux seront réalisés par phases jusqu’en 2011, voire 2012, afin de garantir la continuité des services. A cet égard, signalons que TPF Engineering a entamé les études relatives à la demande de permis unique et de permis d’environnement, l’élaboration des cahiers des charges mais aussi les études de stabilité et de techniques spéciales portant sur la rénovation des locaux, les nouvelles régies des plateaux TV (2 et 4) ; études qui se poursuivront jusqu’en 2010. Outre les missions décrites ci-avant, il a été procédé à la signature de nouveaux contrats d’ingénierie, remportés seuls ou en association avec d’autres divisions. On relèvera par exemple : MAISON DE REPOS ET DE SOINS LA CERISAIE, BRUXELLES (SCHAERBEEK)

La compétence de TPF ne cesse de s’affirmer dans le domaine des maisons de repos. Ainsi, à Bruxelles, nous nous réjouissons de participer au projet environnemental ambitieux d’éco-construction d’une nouvelle maison de repos et de soins, d’une capacité de 135 lits, dont 120 lits MRS et 15 lits MRPA : il s’agit de « La Cerisaie ». Le Centre Public d’Aide Sociale nous a confié la mission de maîtrise d’ouvrage déléguée : gestion technique, administrative et financière de la construction, depuis la phase d’attribution du premier lot du marché de travaux jusqu’à la réception définitive de l’ensemble des travaux. BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE, BRUXELLES

Autre succès, l’obtention d’un contrat pluriannuel de 4 ans (2009-2012) pour le compte du siège central de la Banque Nationale de Belgique, couvrant diverses missions d’ingénierie. Sur le site de Bruxelles, un ensemble de 200 000 m² de bâtiments, dont 80 000 m² de bureaux, fera l’objet d’études en techniques spéciales. CENTRE DE JEUNESSE POUR LA US ARMY, BRUXELLES (STERREBEEK)

Dans le cadre du programme d’amélioration des services destinés aux employés de la garnison de Bruxelles, la US Army nous réitère sa confiance en nous attribuant la mission complète d’architecture et d’ingénierie pour la construction et la super-

TPF ENGINEERING

vision des travaux d’un nouveau centre de jeunesse d’une capacité d’accueil de 150 jeunes, âgés de 6 à 18 ans. Ce centre multifonctionnel sera doté de salles polyvalentes permettant l’organisation de manifestations culturelles et sportives, d’un laboratoire technologique, ainsi que de tous les services techniques et administratifs correspondants. Les études se sont achevées en 2009. En 2010, après l’obtention des permis, pourra débuter la construction. ÉCOLE AMÉRICAINE DE BRUXELLES

Le projet résultant d’un contrat-cadre signé avec la US Army, relatif à l’extension de l’école américaine, nous a été confié pour les tâches de supervision des travaux d’ingénierie et d’architecture. Les quelque 400 élèves bénéficieront dans un avenir proche d’une salle de sports polyvalente et de salles de musique et d’art. Notre mission a débuté en avril de cette année pour une durée de 12 mois.


EUROPE / BELGIQUE

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 26

LA DIVISION « BUILDING »

FRIANDA

Il ne fait aucun doute que le niveau de l’activité dans le secteur industriel a été durement touché par la crise. Ainsi, les marchés dans lesquels la division Building s’implique fortement, à savoir les opérations liées à l’agroalimentaire, aux secteurs pharmaceutiques et de la logistique ont subi les répercussions du ralentissement économique mondial. Aussi, de manière à faire face à cette conjoncture, la division Building s’est attelée à amplifier sa diversification. Grâce à la qualité de ses prestations, à sa détermination et à sa volonté de renforcer ses relations avec ses clients, la filiale Building a été, dès le début, l’objet de plusieurs sollicitations, notamment, de la part de l’entreprise de supermarchés, le Groupe luxembourgeois Cactus, ainsi que de la boulangerie industrielle, le Groupe Teugels et de l’ASBL MABRU pour le Marché de Gros de Bruxelles. Dans ce cadre, des missions importantes lui ont été confiées. Avant d’y venir, rappelons quelques performances qui ont marqué l’année écoulée.

Tout d’abord, dans le secteur alimentaire, à Herstal, les travaux de construction de la nouvelle unité de production de la société anonyme FRIANDA , fabricant de pâte feuilletée et produits traiteur, sont en voie d’achèvement. Ensuite, dans le domaine de la logistique, sur le site du Parc Scientifique de la Province de Namur « Crealys », l’entreprise FRI-PHARMA a vu démarrer la construction de son nouvel

entrepôt frigorifique grande hauteur de type silo et de son magasin entièrement automatisé pour le stockage et la manutention de marchandises pharmaceutiques. Dans le cadre de ce projet, un réfrigérateur d’une capacité maximale de stockage à température de + 5°C de 13 000 palettes et un bâtiment destiné au stockage congelé à une température de - 25°C de 2 200 palettes seront conçus et mis en construction. Outre ces zones de stockage, le complexe abritera également des zones de réception et d’expédition, des surfaces dédiées aux bureaux et aux locaux sociaux. Les premiers lots ont pu être livrés fin 2009. En ce qui concerne le secteur des centrales électriques, citons le projet de construction des DEUX CENTRALES ÉLECTRIQUES CCGT A NAVAGNE pour lequel la division Building a été appelée en tant que consultant en bâtiment. Dans le chapitre consacré à la division Stabilité et Génie Civil, nous avons déjà salué ce bel exemple de synergie entre les différentes filiales du groupe. Mentionnons également le projet d’édification de la CENTRALE ÉLECTRIQUE DE 400 MW A MANAGE pour le compte du fournisseur d’énergie NUON. A cet égard, l’exécution du contrat suit son cours. Il porte principalement sur la phase d’adjudication, l’élaboration des permis et l’étude du transport d’eau froide entre le Canal Bruxelles-Charleroi et le site de la centrale. Enfin, terminons par un projet qui nous tient particulièrement à cœur : la rénovation de l’ANCIEN CENTRE DE TRIAGE-LAVOIR À CHARBON DE PERONNES. Les études architecturales se poursuivent. 12 000 m² seront occupés par le département Archéo-


page 27 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

TPF ENGINEERING

FRI-PHARMA

CENTRE DE TRIAGE-LAVOIR À CHARBON DE PERONNES

logie du Service du Patrimoine wallon. Y seront notamment aménagés des laboratoires d’analyses du matériel provenant des fouilles ainsi que des salles de dessin, de lecture, de formation et des locaux de stockage. Les travaux devraient se finaliser en 2012.

En 2009, TPF Engineering s’est investie également dans les activités de conseil, d’audit et d’études environnementales. D’une part, en qualité d’AUDITEUR PEB AGRÉÉ par la Région flamande et par la Région de Bruxelles Capitale : les équipes de TPF Engineering ont veillé à améliorer la performance énergétique globale de plusieurs bâtiments et leur climat intérieur. D’autre part, en qualité d’EXPERT LEED AGRÉÉ (Leadership in Energy and Environmental Design) : les spécialistes de la division Building ont, tout au long de cette année, accompagné nos clients dans leurs démarches de certification « construction durable ». Comme ce fut le cas en 2008, les sociétés AIB-VINCOTTE (ISA) et LLOYD’S REGISTER ont renouvelé leurs accords avec notre division Building : la première pour la réalisation d’audits de certification (BRC et IFS) concernant de nombreuses entreprises agro-alimentaires et la seconde pour les systèmes de gestion environnementale dans le cadre de l’accréditation ISO 14000.

Il importe aussi de dire que le carnet de commandes s’est étoffé d’un nombre intéressant de nouvelles missions.

Le GROUPE TEUGELS situé à Niel a été la proie des flammes au mois de mars dernier. Depuis cet incendie, la production de cette boulangerie industrielle est complètement paralysée. Dans ce contexte, TPF Engineering a passé un nouveau contrat pour une mission d’Ingénieur-Architecte Conseil visant à la valorisation, dans les plus brefs délais, du nouveau bâtiment acquis par la société. A Laeken, la société gestionnaire du Marché de Gros de Bruxelles, l’ASBL MABRU (marché matinal de Bruxelles), a fait appel à nos compétences dans le domaine de l’hygiène. Précisons que ce marché de gros, centre du frais par excellence situé au centre du pays et offrant l’avantage de fonctionner la nuit, compte 5 halles couvertes dans lesquelles 250 commerçants indépendants et petites entreprises proposent un éventail complet de produits. Quant aux sociétés IMMO-HORIZON SARL ET CATERMAN SA, membres du groupe Cactus, celles-ci nous ont renouvelé leur confiance en nous attribuant le Project Management des infrastructures de leur site à Windhof, au grand-duché de Luxembourg. Le projet porte sur le remplacement des impétrants (séparation des réseaux d’assainissement, adduction d’eau et de gaz), sur la rénovation complète des voiries mais aussi sur l’optimalisation et la mise en œuvre des réseaux techniques (moyenne et basse tension, informatique). Viennent s’ajouter à ces opérations, la réalisation d’une station de pompage pour amener les eaux usées industrielles vers la station de prétraitement et la réalisation d’une station de lavage pour une flotte de 6 semi-remorques. Les travaux seront finalisés en 2011.


EUROPE / BELGIQUE

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 28

L’année 2009 fut une année contrastée. Mais en finale, l’exercice s’est bien terminé. L’importante crise que traverse le secteur industriel, et en particulier la sidérurgie, a entraîné un ralentissement de l’activité dans le bassin liégeois. Dans le secteur de l’eau, les prestations de « gestion déléguée » ont aussi accusé le coup. En revanche, TPF-Utilities a vu son activité progresser considérablement dans le secteur public et les réalisations dans le domaine de l’énergie confirment sa place incontournable sur le marché des énergies renouvelables. En témoigne l’événement majeur de l’année pour notre filiale : la mise en service du premier parc éolien au Kenya. Enfin, en France, TPF-Utilities a pris possession de son nouveau siège dans le zoning industriel de Hénin-Beaumont, près de Lens.

Notre filiale a comptabilisé bon nombre d’interventions dans des domaines aussi variés que l’eau, l’énergie ou encore la gestion déléguée. Jetons un regard rétrospectif sur les études récemment réalisées.

Dans le secteur de l’énergie, certaines prestations doivent être mises en évidence. La société publique belge de services énergétiques FEDESCO a fait appel à notre bureau d’études pour réaliser l’étude du bilan énergétique de toutes les prisons belges, visant à évaluer la pertinence d’un investissement ayant recours à la cogénération. En particulier, notre équipe a été chargée de l’élaboration du cahier des charges, du choix du fournisseur et du suivi des travaux. De même, la Tour du Midi à Bruxelles, abritant l’Office National des Pensions ONP, a fait l’objet d’une étude portant sur la consommation d’énergie thermique et électrique. Le contrat portant sur la rédaction du cahier des charges et sur le suivi de la négociation et des travaux a été exécuté avec succès. Pour le compte de l’administration de service public de la Région de Bruxelles-Capitale BRUXELLES MOBILITÉ , il nous a été demandé, dans le cadre d’une étude portant sur la consommation d’énergie de toutes les installations électriques et des éclairages de la Ville de Bruxelles, de rédiger le cahier des charges relatif à l’achat d’électricité, de conduire les négociations avec les fournisseurs et de procéder au suivi de la facturation.

Dans le secteur de l’eau, deux études méritent qu’on s’y attarde. La première concerne le centre de traitement des déchets à Thumaide dans l’entité de Beloeil, géré par l’intercommunale IPALLE, et plus particulièrement la détermination des caractéristiques des eaux de procédés utilisées dans son four d’incinération. TPF-Utilities a assuré sa mission : rédaction du cahier des charges, choix de la technologie et suivi des travaux sur le site. La seconde permet de mettre en exergue notre savoir-faire dans le domaine des stations d’épuration municipales. Il s’agit de la construction de la station d’épuration des eaux de la commune de Signeulx dans la province de Luxembourg. Cette station, gérée par l’Association Intercommunale pour la Protection et la Valorisation de l’Environnement pour la Province de Luxembourg AIVE, aura une capacité de 3 200 équivalents-habitants et elle sera réalisée conjointement avec les autorités françaises. Notre filiale a été mandatée pour mener l’étude conceptuelle, pour rédiger le cahier des charges, pour sélectionner l’entrepreneur et pour procéder au suivi des travaux de construction.

Enfin, dans le secteur de la gestion déléguée d’installations techniques, notre filiale n’a guère hésité à conclure des contrats s’échelonnant sur plusieurs années. Pour la DÉFENSE NATIONALE BELGE, un contrat de gestion déléguée de 10 ans a été signé pour toutes les installations techniques des casernes de la région de Charleroi et de Liège.


page 29 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

TPF-UTILITIES

AILENERGIE - PARC ÉOLIEN, Champagne-Ardenne

STATION D’ÉPURATION, Mornimont

STATION D’ÉPURATION, Rosieres


EUROPE / BELGIQUE

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 30

STATION D’ÉPURATION - UNITÉ DE DIGESTION ANAÉROBIE DES BOUES, Mouscron

KENGEN KENYA - PARC ÉOLIEN

CORUS - SITE MYRIAD


page 31 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

L’établissement de plans d’optimisation des consommations énergétiques fait partie intégrante du contrat. TPF-Utilities a été désignée par l’Intercommunale pour la Gestion et la Réalisation d’Etudes techniques et économiques IGRETEC dans le cadre du contrat de gestion déléguée des installations techniques de l’ensemble des bâtiments de l’Aéropole de Charleroi, un nouveau parc technologique accueillant un nombre croissant de centres de recherche et d’entreprises de haute technologie. Conclu pour une durée de trois ans, il couvre également l’établissement des plans d’optimisation des consommations énergétiques.

D’autres contrats en cours d’exécution méritent qu’on s’y intéresse plus particulièrement. IPALLE - FLUXYS (STATION DE TURBO-DETENTE), MOUSCRON

TPF-Utilities, en charge de l’exploitation de la station, peut se réjouir des résultats obtenus cette année puisque la turbine de détente de gaz naturel d’une capacité de 440 kWe et les deux cogénérateurs de 330 kWth ont produit plus de 4,4 GWhel, générant quelque 672 certificats verts. L’installation a été fiabilisée de telle sorte qu’elle atteint aujourd’hui une disponibilité de 99 %.

TPF-UTILITIES

TTR ENERGY - PARCS ÉOLIENS

Deux ans après la création de la société TTR Energy (Degroof Green Fund), laquelle a pour vocation de réaliser des investissements en énergies renouvelables, le bilan de l’année 2009 s’avère positif. Plusieurs projets éoliens sont en cours d’élaboration en Région wallonne et dans le nord-est de la France. Les experts de TPF-Utilities ont participé activement aux évaluations préalables et ont été chargés du suivi opérationnel de plusieurs acquisitions. Parmi celles-ci, deux sociétés, développant des parcs éoliens de grande capacité, émergent tout particulièrement : D’une part, la société Ailenergie en Champagne-Ardenne qui travaille à la mise en œuvre de deux parcs éoliens : le premier ensemble de 5 éoliennes Enercon E-82 (chacune d’une puissance de 2 MW, d’un diamètre de 80 m et d’une hauteur de 80 m) est en cours de création tandis que pour le second, la commande de 18 éoliennes GE (chacune d’une puissance de 2,5 MW, d’un diamètre de 100 m et d’une hauteur de 85 m) est en cours d’exécution. Et, d’autre part, la société Kyotec qui s’attelle, sur la commune de Ciney, à la réalisation d’un projet de 3 éoliennes REpower, actuellement en commande (d’une puissance maximale unitaire de 3,4 MW, d’un diamètre de 104 m et d’une hauteur de 98 m).

CORUS - SITE MYRIAD, LOUVROIL (FRANCE)

Le contrat avec le groupe Corus pour son site Myriad, l’un des plus grands sites de production d’aciers pré-revêtus en Europe, a été reconduit. Rappelons qu’il concerne la gestion déléguée des circuits de refroidissement et des installations de traitement des eaux des lignes de finition.

De la même manière, le contrat de gestion déléguée des circuits de refroidissement des fours à verre conclu avec le groupe AGC, l’un des plus grands fabricants de verre plat, a été prolongé.

De façon générale, TPF-Utilities a maintenu sa présence sur le marché belge des stations d’épuration municipales en prenant part à divers projets pour compte de l’Intercommunale du Braban wallon (IBW), l’Intercommunale namuroise de services publics (INASEP), l’Intercommunale de propreté publique de la région du Hainaut occidental (IPALLE), l’Association intercommunale pour le démergement et l’épuration (AIDE) et l’Intercommunale de développement économique et d’aménagement du territoire.

Les énergies renouvelables, et en particulier l’électricité éolienne connaissent un succès croissant dans le monde entier. 2009 aura été l’année de l’éolien par excellence.

Pour la station d’épuration de Mornimont (45 000 EH), l’année aura été marquée par le début des travaux de génie civil. Quant aux stations d’épuration d’eaux résiduaires d’Ittre et de Leuze, les travaux de génie civil progressent bien.

AGC, SITE BOUSSOIT (FRANCE)

Revenons sur les grands moments de cette année verte au travers de spectaculaires réalisations.

A Rosières, les travaux de construction de la station d’épuration de la vallée de la Lasne (145 000 EH) ont pris un peu de retard. La mise en service est assurée pour mars 2010.

KENGEN KENYA - PARC ÉOLIEN

Sur le plateau de Ngong Hills, près de Nairobi, 6 éoliennes de 50 mètres de haut produisant chacune 850 kW ont été réceptionnées en août 2009. Cet ensemble d’une puissance totale de 5,1 MW constitue désormais le plus grand parc éolien de l’Afrique subsaharienne. Le principal producteur d’électricité du Kenya, KenGen, a fait appel à TPF Econoler (filiale à 100 % de TPF-Utilities) pour réaliser cette opération d’envergure, opération qui s’est déroulée dans le délai record de 18 mois. Autre élément clé de ce succès : la production annuelle de 20 GWh est plus élevée que celle escomptée.

L’année aura également été marquée par la finalisation de la pré-étude et de l’étude d’incidences de la station d’épuration de Sprimont ou encore par la fin des travaux de génie civil dans le cadre de l’unité de digestion anaérobie des boues de la station d’épuration de Mouscron. Précisons que sur ce dernier site, la mise en service des cogénérateurs au biogaz est prévue pour fin 2010 et qu’une pré-étude portant sur le séchage des boues vient de se terminer. Enfin, mentionnons l’ouverture des chantiers pour la pose de tronçons d’environ 20 km de collecteurs d’eaux usées, notamment à Villers-la-Ville.


EUROPE / BELGIQUE - TTR ENERGY

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 32

En 2008, TPF Groupe et Transcor Astra Group (filiale de CNP) se sont associés pour créer TTR ENERGY, une co-entreprise dédiée aux énergies renouvelables. Sa mission est de développer et d’investir dans des projets couvrant les énergies éolienne, hydroélectrique, solaire, ainsi que la biomasse.

BIOENERGETICA

PROJET ÉOLIEN

En association avec TTR Energy, la banque Degroof a développé un fonds d’investissements dédié aux énergies renouvelables dans un nombre limité de pays d’Europe occidentale. Notre filiale est le gestionnaire de ce fonds qui s’élève à 46 millions d’euros.

A fin 2009, quelque 17,2 millions d’euros avaient été investis principalement dans deux sociétés. La première Bioenergetica, détenue à 45 %, est une cogénération (20 MW) en Espagne utilisant des déchets d’olives. La seconde, Ailenergie, détenue à 60 %, est une société française de développement de parcs éoliens.


page 33 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

EUROPE / ESPAGNE

En Espagne, TPF est actionnaire de trois sociétés détenant des centrales de production d’électricité par cogénération.

GENSABON, d’une puissance installée de 14 600 kW, produit

de l’électricité pour le client industriel Leyma, producteur de produits laitiers. MESOGEN, d’une puissance installée de 1 000 kW, produit de

l’électricité pour le client industriel Madeiras - Beceira, fabricant de bois. SABONDEL, d’une puissance installée de 4 120 kW, produit de l’électricité pour le client industriel Inosa, fabricant de polystyrène expansé.

Par ailleurs, TPF, qui était actionnaire de Bioenergetica Egabrense, a cédé sa participation à un fonds d’investissement spécialisé dans les projets d’énergies renouvelables. L’installation industrielle, qui a ainsi fait l’objet de cette transaction, était composée de deux unités de production d’électricité, l’une basée sur le principe de la cogénération et d’une puissance installée de 13 MW, l’autre basée sur le principe de la combustion de biomasse dérivée de déchets de fabrication d’huile d’olive et d’une puissance installée de 8 MW.

GENSABON

SABONDEL


GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 34

EUROPE / FRANCE

En France, dans un contexte de crise économique et financière affectant plus particulièrement le secteur du Bâtiment et des Travaux publics, Beterem Ingénierie a néanmoins clôturé l’année avec un chiffre d’affaires stable, attribuable à plusieurs facteurs. Tout d’abord, l’aboutissement de l’important chantier de réorganisation interne par la fusionabsorption de Beterem RAC, Beterem SI et Beterem Maintenance par Beterem Ingénierie. Ensuite, la poursuite de son développement en France et sur le plan international, grâce notamment à l’obtention au Maroc de deux projets en groupement avec Pyramide. Enfin la fixation à Paris du siège de notre holding française désormais dénommée TPF France. Trois événements de bon augure lorsque seront fêtés en 2010, comme il se doit, les 50 ans de Beterem.

HÔTEL LE BRISTOL

PROJET CLINATEC - CENTRE DE BIOLOGIE MÉDICALE, Grenoble

IMMEUBLE DE BUREAUX BBC - LA BUIRE, Lyon


page 35 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

Epinglons les projets les plus marquants et les plus représentatifs de l’année.

BETEREM INGÉNIERIE

Beterem assure une mission d’ingénierie spécialisée dans les domaines suivants : fluides, gaz spéciaux, électricité, HQE et VRD. La livraison est prévue pour 2011.

HÔTEL « LE BRISTOL » - RÉSIDENCE MATIGNON, PARIS

Partenaire de l’hôtel Bristol depuis 2003 pour y avoir réalisé l’extension des parkings (en sous œuvre sous un bâtiment R+8) puis la restructuration de la cuisine du restaurant gastronomique et du room service, Beterem Ingénierie a pu en septembre 2009 livrer la toute dernière extension de ce palace parisien, la Résidence Matignon. L’opération a consisté en une restructuration complète d’un immeuble haussmannien, initialement à usage d’habitation. 26 chambres ont été créées dont 5 suites avec salon ainsi que la cuisine et le nouveau restaurant y attenant. Il s’agit du « 114 Faubourg », dirigé par Eric Frechon, titulaire de 3 étoiles au guide Michelin. La superficie de ce nouvel ensemble est de 3 000 m². Beterem Ingénierie a assuré, au prix de contraintes techniques de haut niveau, l’ingénierie des lots CVC, plomberie, courants forts, courants faibles, SSI et ascenseurs. IMMEUBLE DE BUREAUX BBC « LA BUIRE », LYON

Le projet s’inscrit dans l’aménagement du quartier de la Buire et consiste en la construction de bureaux (10 700 m²) et d’un restaurant d’entreprises (4 600 m²). L’infrastructure comprend deux niveaux de parkings en sous-sols et constitue une enceinte étanche plongée dans la nappe phréatique : les parois périphériques et le plancher bas du niveau inférieur sont dimensionnés pour résister à la sous-pression. Aux étages, des patios largement ventilés et agréablement arborés procurent des vues agréables pour chaque plateau de bureau. La façade sud, érigée en retrait de la rue, dispense un ensoleillement maximum. Les jardins, situés à l’arrière du bâtiment sont équipés de bassins permettant de rafraîchir l’atmosphère autour de l’immeuble par évaporation d’eau et assurent également la rétention des eaux pluviales. Le bâtiment sera certifié BBC (Bâtiment Basse Consommation) et HQE tertiaire. En coopération avec l’architecte F. Hammoutène, Beterem Ingénierie assure les missions structure, fluides, HQE, SSI et maintenance. PROJET CLINATEC - CENTRE DE BIOLOGIE MÉDICALE, GRENOBLE

Ce projet de quelque 4 800 m² (SHON) comprend la conception et la réalisation pour le compte du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) d’un nouveau bâtiment au sein du pôle Minatec à Grenoble, dans le cadre de l’aménagement du polygone scientifique (projet GIANT). Appelé CLINATEC, ce centre de recherche biomédicale est consacré aux applications des micro-nanotechnologies. Ses principaux objectifs se concentrent sur l’innovation médicale et sur l’amélioration de la qualité des soins. Le bâtiment R+4 est composé de 5 secteurs fonctionnels distincts : un secteur accueil-communication, un secteur sujet-patient, un secteur laboratoires, un secteur préclinique et un secteur de bureaux. Le bâtiment fait l’objet d’une démarche HQE avec pour objectif énergétique le label BBC. Dans le cadre d’un groupement de conception et réalisation en association avec les sociétés Léon Grosse, Tourret et Bruno Jonery Architectes, Clima+ et IMRIS,

CENTRE DE BIOLOGIE INTÉGRATIVE, ILLKIRSH (ALSACE)

Le Centre de Biologie lntégrative et son Hôtel des Plates-formes sont réalisés à Illkirch-Graffenstaden dans le cadre du contrat de Plan Etat-Région Alsace (2007- 2013). L’opération nécessite une surface utile de 2 910 m² et le projet comporte une surface hors œuvre de 4 410 m². Le programme exige la r��alisation d’une construction répondant aux exigences du label Effinergie (bâtiment basse consommation). L’objectif est de réduire de 50 % les consommations d’énergie. Le projet doit aussi s’insérer dans une démarche de qualité environnementale. Le bâtiment est de type R+3 comprenant en sus un niveau technique partiel R+4. La structure béton est réalisée en poteaux/poutres béton et ossature bois pour la terrasse technique. Les façades ont été montées en recourant aux procédés de bardage industrialisé. L’enveloppe bâtie doit présenter des hauts niveaux de performance d’isolation thermique. Les équipements techniques, électricité, chauffage ventilation et climatisation sont optimisés pour assurer la livraison d’énergie du projet, tout en limitant les consommations. On prévoit aussi la sécurisation des installations et du bâtiment. Enfin, vu l’importance des installations techniques en termes économiques quant à l’exploitation future, un processus de maintenance du projet doit être prévu. CENTRE HOSPITALIER D’ANTIBES

Depuis de nombreuses années, l’hôpital d’Antibes - Juan les Pins subit des restructurations en vue de l’humaniser et de l’adapter aux nouvelles réglementations en vigueur en recourant aux technologies permettant d’offrir un confort accru aux patients. A l’issue du concours de la phase dite « Action 2 », lancé dans le cadre du « Plan Hôpital 2012 », le choix du jury s’est porté sur le projet présenté par l’Equipe Groupe 6 - Beterem Ingénierie. Cette dernière assurera l’ingénierie des structures et des équipements techniques ainsi que la synthèse de ces derniers et l’OPC en phase travaux. Le projet comprend la réalisation d’une SDO (surface dans œuvre) de 4 250 m² en extension et la restructuration de l’extrémité ouest de l’existant. L’ensemble devra accueillir le pôle mères-enfants, des chirurgies de spécialités et l’hospitalisation de jour en cancérologie. Le projet prévoit également la restructuration complète de l’accueil de l’hôpital pour les visites ainsi qu’une extension du parking enterré pour l’étendre de 90 places à 238 places. Les études ont commencé au quatrième trimestre 2009 et doivent s’achever fin 2010. Les travaux couvriront deux années pleines. La livraison de l’ensemble des bâtiments et parkings est prévue en décembre 2012. CONSTRUCTION D’UN COMPLEXE SPORTIF ET CULTUREL LE « VENDESPACE », MOUILLERON LE CAPTIF

La pose de la première pierre de ce projet tant attendu par le Conseil général de Vendée s’est déroulée en février 2010. Ce bâtiment de 21 000 m² dédié aux sports et à la culture ouvrira ses portes fin 2012. Fleuron incontestable de ce projet, la grande


EUROPE / FRANCE

salle multifonctions pourra recevoir aussi bien des compétitions sportives de haut niveau que des spectacles culturels avec une capacité d’accueil variant de 2 000 à 4 000 personnes en fonction des évènements. Un dojo doté de quatre aires de combat et une salle de sport de 2 200 m² viennent compléter cette installation. Cette construction allie prouesse technologique (portée ossature métallique de 60 m, centrales de traitement d’air de 110 000 m3/h, système acoustique assisté par ordinateur, tribunes télescopiques, …) et démarche environnementale (insertion dans le parc paysager de Beaupuy, parking engazonné, membranes photovoltaïques en toiture, énergie solaire, …). Beterem Ingénierie a été chargée d’assurer l’ensemble de la mission technique : terrassements, gros-œuvre, charpente métallique, réseaux divers, chauffage, ventilation, sanitaire, électricité et ascenseurs ainsi que le lot affichage des scores. La mission de base type loi MOP a été complétée de la mission EXE synthèse. PROJET UHSADP, TOULOUSE

Améliorer l’accès et la continuité des soins psychiatriques pour les personnes détenues en milieu carcéral, tout en assurant la sécurité pénitentiaire, tels sont les objectifs généraux d’une Unité Hospitalière Spécialement Aménagée (UHSA). D’une surface SHON d’environ 3 500 m², ce bâtiment de 40 lits lancé en procédure de conception réalisation par le maître d’ouvrage a été conçu par les architectes Espagno et Milani associés à Trinh et Laudat, en collaboration avec l’entreprise mandataire GCC sur le site de l’hôpital Marchant à Toulouse. Les façades des unités d’hébergement et le mur d’enceinte sont réalisés à base d’éléments préfabriqués en béton matricé représentant un rideau d’arbres, conférant à l’ouvrage une finition élaborée et un support propice au développement de l’imaginaire lié au thème de la forêt. Ce thème pictural à dominante verticale, sécurisant les baies dans le traitement général des murs, permet d’intégrer les claustras en béton inesthétiques, masqués, par bonheur, par la frondaison. A l’intérieur sont regroupés un poste d’entrée principale gérant l’unique accès véhicules et piétons du site, une zone hospitalière-pénitentiaire servant de sas comprenant les locaux de l’administration, les parloirs et la logistique, et une zone hospitalière comprenant les lieux d’activités, de consultation et deux unités de soins de 20 lits. Beterem Ingénierie assure les missions d’ingénierie des lots structure, VRD, charpente métallique, électricité, sûreté, complétées par les études d’exécution. Les travaux débuteront en Juin 2010 pour une livraison prévue en Juin 2011. EXTENSION DE L’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE CACHAN, RENNES

Le contrat de Plan Etat-Région (2007-2013) prévoit la création d’une plateforme « Mouvement-Sport-Santé » sur le campus universitaire de Ker Lann à Bruz. Celle-ci viendra compléter l’antenne Bretagne de l’Ecole Nationale Supérieure de Cachan. Elle sera composée d’un plateau technique permettant l’analyse du mouvement (espace de capture du mouvement, réalité virtuelle, salle épreuve effort,…), d’installations pour la mesure de l’activité physique et de ses effets (pôle biologie, pôle animalerie,…) et des locaux d’accueil pour les chercheurs et

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 36

dirigeants d’entreprise. Les locaux comprennent une salle de sport virtuelle, des laboratoires, des locaux d’enseignement et informatique. En groupement avec l’équipe d’architectes Y.M Maurer / C. Proux, Beterem Ingénierie réalise la mission de maîtrise d’œuvre complète de ce projet de 2 300 m². Bâtiment basse consommation d’énergie (BBC). La construction s’inscrit également dans une démarche HQE. CAP CONSTELLATION, TOULOUSE

Le premier bâtiment tertiaire de Midi-Pyrénées à la fois certifié HQE® et labellisé THPE (très haute performance énergétique) s’appelle CAP CONSTELLATION. Il est situé face aux bâtiments de la chaîne d’assemblage de l’AIRBUS A380 au cœur de la ZAC Andromède, proche de Toulouse. Ce bâtiment comprend 13 000 m² de bureaux en espaces modulables, 450 places de parkings répartis sur 3 niveaux de sous-sol et un restaurant interentreprises avec salons et cafeteria. Notre travail avec les architectes (KPF à Londres et Puig / Pujol à Toulouse) a d’abord porté sur la conception d’une enveloppe du bâtiment la plus performante possible grâce à l’isolation, la qualité des vitrages, la conception des brises soleils orientables et les terrasses partiellement végétalisées. Beterem Ingénierie a également imaginé le système de traitement d’air, avec production frigo-thermique par PAC air/eau et récupération d’énergie à haut rendement sur l’air extrait, ainsi que tous les dispositifs d’éclairage économique permettant d’envisager un niveau de consommation d’énergie primaire de l’ordre de 105 kWhep/m² SHON/an et de ne le chauffer que moins d’une semaine par an. Enfin, nous avons conçu l’ensemble de la structure du bâtiment, dont les 3 niveaux de paroi moulée, ainsi que les voiries et réseaux extérieurs. PROJET IMMOBILIER, SAINT MARTIN DE CRAU

L’opération des Ferrades est située sur un terrain de 21 750 m² à Saint Martin de Crau dans les Bouches du Rhône. Cet ensemble immobilier à usage de logement est composé de 18 bâtiments, d’une surface hors œuvre brute (SHON) d’environ 21 750 m², sur un terrain de 20 837 m². L’opération totalise 352 logements, répartis en 4 programmes distincts : 100 logements destinés à la location, 46 logements destinés aux primo accédants, 100 logements destinés à la vente aux particuliers et 106 logements sociaux destinés à la vente à un bailleur social. Suite au dépôt du permis de construire par le Cabinet d’architecture ARCIADIA, Beterem Ingénierie s’est vu confier la maîtrise d’œuvre d’exécution sur les 106 logements sociaux et la maitrise d’œuvre complète sur les autres programmes.


page 37 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

BETEREM INGÉNIERIE

CENTRE DE BIOLOGIE INTÉGRATIVE, Illkirsh

CENTRE HOSPITALIER D’ANTIBES

PROJET UHSADP, Toulouse

EXTENSION DE L’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE CACHAN, Rennes

CAP CONSTELLATION, Toulouse

PROJET IMMOBILIER, Saint Martin de Crau


EUROPE / FRANCE

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 38

Qu’il s’agisse des études réalisées pour le Siège Régional Crédit Agricole, pour le Nouvel Hôpital Ambroise Paré ou encore pour le Centre Régional de la Méditerranée, les prestations réalisées au cours de cette année confirment la maîtrise de notre filiale française dans le secteur structure du bâtiment.

Jugeons-en par ce regard porté sur l’ensemble de son activité en 2009 : SIÈGE RÉGIONAL CRÉDIT AGRICOLE, AIX-EN-PROVENCE

L’enjeu de ce projet est de regrouper les filiales régionales du Crédit Agricole Alpes Provence dans un nouveau siège social intégrant les tout derniers critères internationaux de fonctionnalité, d’équipement et de développement durable. Dans ce site paysager exceptionnel, l’intégration du siège social se devait d’être particulièrement harmonieuse. Pour y répondre, le promoteur immobilier ALTAREA COGEDIM a retenu les entreprises BEC et CARI et le bureau d’études structure SECMO pour ce bâtiment très technique situé en zone sismique. NOUVEL HÔPITAL AMBROISE PARÉ, MARSEILLE

Les Hôpitaux Ambroise Paré et Paul Desbief ont décidé de se regrouper pour créer un nouvel hôpital au coeur de la zone d’aménagement Euroméditerranée à Marseille. C’est donc un ensemble d’environ 120 000 m2 qui rassemblera les deux hôpitaux. Grâce à cette nouvelle structure, la Ville de Marseille sera dotée du premier établissement du futur Pôle Santé Nord de Marseille. Le groupement d’entreprises « Les Travaux du Midi et CampenonBernard », du Groupe Vinci, associé à Léon Grosse a été désigné par le maître d’ouvrage pour la réalisation des travaux, SECMO assurant l’intégralité de la mission structure. La construction de ce nouvel hôpital s’étendra sur 30 mois.

CENTRE RÉGIONAL DE LA MÉDITERRANÉE, MARSEILLE

Avec le Musée des Civilisations Méditerranéennes (MUCEM), le Centre Régional de la Méditerranée est sans conteste le bâtiment emblématique de Marseille, capitale européenne de la culture en 2013. Ce bâtiment hors norme, imaginé par l’architecte de renommée internationale Stephano Boeri, a nécessité l’utilisation de techniques particulières pour concevoir le porteà-faux de grande dimension qui abritera la salle d’exposition, ainsi qu’une adaptation des procédés constructifs des ouvrages maritimes pour la création des parties immergées dans la darse. La forme en « C » du bâtiment permet d’accueillir l’eau de mer entre les deux plans horizontaux, créant ainsi un plan d’eau pouvant recevoir de petites embarcations. Le matériau utilisé pour la façade principale est une pierre de synthèse dont la couleur et la texture sont proches de la pierre du Fort Saint Jean, monument historique à proximité du bâtiment. L’Atrium, hall central, traverse la totalité de la construction. Présent sur toute la hauteur de la superstructure, il est le trait d’union entre l’espace d’accueil, le niveau des expositions accessible par des escalators et la mezzanine inférieure, desservant le centre de conférences. Le lieu d’exposition de 1 200 m², en partie situé dans le porte-à-faux, comprend quatre plateaux successifs reliés par des rampes. La Région Provence Alpes Côte d’Azur, maître d’ouvrage, a choisi le groupe Fayat avec les entreprises BEC, SEFI INTRAFORT, CASTEL FROMAGET et le bureau d’études SECMO pour la réalisation de cet ouvrage exceptionnel.


page 39 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

SECMO

SIÈGE RÉGIONAL CRÉDIT AGRICOLE, Aix en Provence

NOUVEL HÔPITAL AMBROISE PARÉ, Marseille

CENTRE RÉGIONAL DE LA MÉDITERRANÉE, Marseille


EUROPE / GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 40

Au grand-duché de Luxembourg, notre filiale a réussi à élargir sa position en remportant son tout premier marché public. La convention porte sur la construction d’un centre scolaire. Et de plus en plus, TPF Luxembourg s’affirme comme un acteur majeur dans le domaine de la construction, de la transformation et de la rénovation d’immeubles de bureaux.

CONSTRUCTION D’UN CENTRE SCOLAIRE, Dahl

OPERATION ROYAL MONTEREY, Luxembourg

WEST SIDE VILLAGE


page 41 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

En s’acquittant avec succès de ses missions, TPF Luxembourg confirme son savoir-faire. Ainsi, plusieurs projets intéressants se sont achevés, d’autres sont encore en cours d’exécution. Certains d’entre eux ont retenu notre attention. OPERATION ROYAL MONTEREY, LUXEMBOURG

Comme prévu, cet immeuble de bureaux de standing de 9 600 m² répartis sur 9 étages hors sol et 6 niveaux de sous-sol a été livré dans le courant de cette année. Notre filiale luxembourgeoise s’est consacrée à la tâche d’Ingénieur-Conseil que l’Immobilière Immo Charlotte lui avait confiée. BEI (BANQUE EUROPÉENNE D’INVESTISSEMENT)

En 2009, TPF Luxembourg a été chargée de réaliser la sécurisation des salles informatiques de la Banque Européenne d’Investissement pour son siège à Luxembourg-Ville. Précisons, par ailleurs, que ces prestations font partie d’un contrat cadre conclu pour une durée de 3 ans.

TPF LUXEMBOURG

Sur le plan opérationnel, TPF Luxembourg a prouvé sa capacité à conquérir de nouveaux clients et à signer de nouveaux contrats. CONSTRUCTION D’UN CENTRE SCOLAIRE, DAHL (GOESDORF)

Comme annoncé plus haut, ce marché a valeur de symbole pour TPF Luxembourg car il s’agit du tout premier marché public remporté au grand-duché de Luxembourg. Notre équipe a été désignée pour réaliser les études techniques dans le cadre de la construction d’un complexe scolaire de 8 000 m². Ce programme mixte prévoit la réalisation d’une école primaire, d’une crèche, d’une maison relais et d’un centre sportif. Ce bâtiment à haute qualité environnementale, grâce à une faible consommation d’énergie, sera livré en 2012. DEXIA LUXEMBOURG

Pour ce vaste projet de rénovation de ses agences bancaires, notamment à Redange, Bascharage et Weiswampach, Dexia Banque n’a pas hésité à tabler sur notre expertise dans le domaine des techniques spéciales.

OPERATION CENTRE ETOILE, LUXEMBOURG

Toujours à Luxembourg-Ville, TPF Luxembourg est intervenue pour l’ensemble des études de techniques spéciales pour la construction d’un nouvel immeuble de bureaux de quelque 8 500 m². Le projet est en cours et la livraison est prévue pour 2011. WEST SIDE VILLAGE, MAMER CAPELLEN

Développé par le promoteur S.A. SOPRIMA, cet ensemble immobilier, situé le long de l’axe autoroutier Luxembourg-Bruxelles, se compose de 6 immeubles de bureaux high-tech totalisant quelque 23.000 m² de surfaces parachevées et quelque 30.000 m² de surfaces en sous-sol. Sa construction se déroule en plusieurs phases, la première est terminée. La seconde phase débutera en 2010 et sera finalisée en 2011. Nos équipes ont pour mission de réaliser les études et le suivi des équipements techniques. Ajoutons également que notre filiale Bagon Ingénieurs-Conseils est intervenue au niveau du gros-œuvre. IMMOGARE, LUXEMBOURG

Dans un souci de confort pour ses occupants, cet immeuble de 10 étages hors sol et de 5 sous-sols, situé à proximité de la gare de Luxembourg, regroupera à l’horizon 2011, après rénovation complète et mise en conformité en matière de sécurité, deux commerces au rez-de-chaussée et quelque 3 500 m² de bureaux. Précisons que les espaces doivent demeurer occupés pendant toute la durée des travaux.

ENTREPRISE DES POSTES ET TÉLÉCOMMUNICATIONS, MERSCH

La signature de ce nouveau contrat vient confirmer la confiance de l’Entreprise des Postes et Telecommunications luxembourgeoise dans la qualité de nos prestations. Dans le cas présent, il s’agit de rénover son agence à Mersch et plus particulièrement de procéder au remplacement, à la modernisation et à l’individualisation de l’ensemble des techniques spéciales. La mission sera accomplie en 2010.


GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 42

EUROPE / POLOGNE

En Pologne, notre bureau E&L Architects a maintenu son niveau d’activité tant dans le secteur de l’architecture que dans celui des infrastructures.

NOUVEAU TRONÇON S8

BATORY OFFICE BUILDINGS

KONSTRUKTORSKA OFFICE BUILDING

Plusieurs missions prestigieuses ont été accomplies. D’importants projets de construction d’immeubles de bureaux et de logements, en cours voici quelques mois encore, sont arrivés à leur terme. Citons quelques projets-clés : BATORY OFFICE BUILDINGS, VARSOVIE

Situé dans l’artère principale de la ville, à front de la rue Aleje Jerozolimskie, cet ensemble composé de deux bâtiments se distingue par son design éclectique et sa configuration très particulière, inspirée du célèbre paquebot « T/S Stefan Batory » de la compagnie maritime polonaise Polish Ocean Lines. L’année 2009 aura vu l’achèvement du deuxième bâtiment et ce, neuf ans après l’érection du premier.

KONSTRUKTORSKA OFFICE DEVELOPMENT, VARSOVIE

Conçu par nos architectes, cet immeuble de bureaux à utilisateurs multiples, dont les plans de détail reflètent une architecture tournée vers la flexibilité et l’efficacité, développera une superficie à louer de 41 066 m². Le bâtiment s’articulera autour de deux cours intérieures avec vaste jardin reliant plusieurs arcades ouvertes sur les rues environnantes, ce qui lui confère un caractère convivial. Sous ces arcades s’étageant sur deux niveaux, la galerie couverte offrira de nombreuses facilités en terme de services tant aux occupants de l’immeuble qu’aux personnes extérieures. L’immeuble sera assorti d’un parking en sous-sol réservé à l’usage de ses visiteurs et de ses locataires, ainsi que de plusieurs zones de stationnement temporaire en surface réservées au personnel chargé de l’entretien, aux li-


page 43 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

vraisons et aux coursiers. E&L Architects est intervenu sur ce projet depuis la conception jusqu’au permis de bâtir. FABA OFFICE BUILDING, BABOSZEWO

A une petite centaine de kilomètres de Varsovie, au centre de la ville de Baboszewo, c’est la construction du futur siège du fabricant et distributeur d’outils pour le travail du bois FABA S.A. qui mérite une attention toute particulière. Les trois étages de bureaux composant l’immeuble s’organiseront autour d’un atrium lumineux et élégant. La façade sera recouverte d’un revêtement mixte alliant travertin, verre et aluminium. Outre la mission de design, E&L Architects a également assuré la supervision et le project management de l’ensemble des travaux.

E&L ARCHITECTS

MODERNISATION DE LA GARE FERROVIAIRE GDYNIA GLOWNA OSOBOWA

En novembre 2007, le consortium TPF Planege et E&L Architects avait signé le contrat de modernisation de la première phase du tronçon Warszawa - Gdynia de la ligne de chemin de fer E-65. Il s’agissait notamment de moderniser des voies ferrées d’une longueur de 5,8 km et des infrastructures s’y rapportant, d’assécher les sols, de moderniser 51 traversées-jonctions doubles, de reconstruire les installations de traction électrique sur une longueur de 10,8 km, de configurer voire de reconfigurer les systèmes informatiques de contrôle du trafic ferroviaire et de réaliser divers travaux d’infrastructure permettant d’éliminer tout obstacle ou tout risque de collision. Les travaux progressent comme prévu et s’achèveront en décembre 2010.

En 2009, E&L Architects, conjointement avec son partenaire portugais TPF Planege a poursuivi la fourniture de services

FABA OFFICE BUILDING

LIGNE DE CHEMINDE FER E-65

NOUVEAU TRONÇON AUTOROUTIER A1

complets de Conseil et de Gestion pour des projets relevant principalement du domaine des transports. NOUVEAU TRONÇON S8 DE LA VOIE RAPIDE ARMII KRAJOWEJ, KONOTOPA/PRYMASA TYSIACLECIA, VARSOVIE (KM 1 + 099,00 - KM 11 + 477,07)

Rappelons que ce projet cofinancé par le Fonds de Cohésion de la Communauté européenne porte sur la construction d’un tronçon à 2 x 3 voies, d’une longueur de quelque 10 km visant à améliorer non seulement le trafic de transit, mais également le trafic de proximité. En effet, le projet prévoit 22 nouveaux ponts, trois échangeurs et le réaménagement substantiel de la voirie existante. La construction d’un passage supérieur sur la voie ferrée et de trois passages supérieurs routiers a été réalisée cette année.

NOUVEAU TRONÇON AUTOROUTIER SOSNICA - BELK, RÉGION DE LA SILÉSIE

C’est le 23 décembre 2009, soit 39 mois après le début des travaux, que le nouveau tronçon autoroutier à trois voies de 15,5 km entre Sosnica et Belk sur l’A1 a été ouvert au trafic. Défi relevé d’autant mieux que, s’agissant d’une région minière, des méthodes particulières telles que l’injection sous pression de matériaux de renforcement ou la pose de colonnes ballastées ont dû être appliquées. Précisons toutefois que ce nouveau tronçon comprend 3 échangeurs de type trompette – double giratoire – quatre bretelles, des équipements de sécurité routière et des systèmes de gestion et de télécommande de contrôle de trafic.


EUROPE / PORTUGAL

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 44

Durant l’exercice 2009, TPF Planege s’est attaché principalement à développer des projets susceptibles de renforcer sa position sur le marché portugais et ce, en dépit d’un contexte économique difficile. Aussi, notre bureau d’études s’est-il particulièrement investi dans des prestations liées tant au bâtiment (hôpitaux et logements) qu’aux infrastructures routières et ferroviaires.

Au nombre des projets réalisés ou en cours d’achèvement figurent : COMPLEXE TOURISTIQUE DU MARTINHAL, SAGRES

C’est au sud-ouest du Portugal, en Algarve, que s’étendra ce complexe 5 étoiles en surplomb de la magnifique plage de Sagres, lieu chargé d’histoire s’il en est : au 14ème siècle, le prince Henrique le Navigateur y fonda une prestigieuse école nautique unique en son genre en Europe. Les navigateurs, géographes et physiciens les plus célèbres de l’époque mirent un point d’honneur à la fréquenter. Outre son restaurant et ses 38 chambres et suites, le complexe offrira, grâce à ses 180 habitations unifamiliales et à ses appartements, un choix varié de logements donnant vue sur mer pour la plupart. L’hôtel sera doté d’installations telles que piscines, courts de tennis, terrains multisports, spa, centre de remise en forme et beach club. TPF Planege a été chargé des études d’exécution et de stabilité de ce vaste ensemble qui ouvrira ses portes en 2010.

et les unités de soins intensifs et au niveau 2, les installations techniques. Aux étages suivants, seront regroupés tous les services spécialisés, le dernier abritant un restaurant, un lieu de culte et une bibliothèque. JARDINS DE SAO LOURENÇO, LISBONNE

Notre bureau d’études portugais a été mandaté pour réaliser le contrôle de qualité et sécurité, des coûts et du planning de ce domaine d’exception. Ces jardins bénéficient, à coup sûr, d’un environnement privilégié de toute grande qualité. Ils s’inscrivent dans un vaste domaine verdoyant de 16 000 m² dont 12 000 m² publics et 4 000 m² privés. Lancé en 2007, cet ambitieux projet de 33 500 m², implanté au cœur de Lisbonne, près de la Place d’Espagne, en est à sa dernière phase. Les 91 appartements de 4 à 7 pièces et les penthouses de 10 à 13 pièces, se prolongeant agréablement par des terrasses ou des jardins privés, si ce n’est par des piscines et des jacuzzis, pourront être livrés dans quelques semaines.

TERMINAL MARITIME JARDIM DO TABACO, LISBONNE

PROJET IMMOBILIER, TELHEIRAS

Lancé en 2007, ce vaste projet d’aménagement Jardim do Tabaco, un des anciens quais du port de Lisbonne, se trouve en bonne voie. Après réalisation de l’extension sur une longueur totale de 650 m (réhabilitation de 200 m et construction de 450 m supplémentaires), ce quai sera appelé à accueillir fin 2010 les bateaux de croisière. Le projet prévoit également l’élargissement du quai sur 450 m comprenant une dalle en béton armé fondée sur pieux.

Cette nouvelle construction s’inscrira, à Telheiras, dans la zone résidentielle nord de Lisbonne, d’une surface de 44 000 m², dont 30 % dédiés au stationnement. Deux édifices de 20 étages (16 hors sol) viendront entourer un ensemble constitué également de deux immeubles de 12 étages (9 hors sol). Ajoutons que la structure des tours relève du principe de la dalle champignon et que les fondations sont posées sur des pieux en béton armé. Quant à notre équipe de TPF Planege, elle a été distinguée pour mener à bien les études de stabilité.

HÔPITAL CUF, PORTO

Le projet de construction de ce nouvel hôpital de Porto avance à grands pas. Cet établissement privé offrira une capacité de 150 lits. D’une surface totale de 50 000 m², répartie sur 8 étages hors sol et 4 niveaux de parkings en sous-sol, il sera en mesure d’assurer un service de qualité et une infrastructure hospitalière de tout premier ordre. Jugeons-en par son infrastructure : au niveau -1, des zones réservées aux examens spéciaux, aux cuisines, à la pharmacie et à la centrale de déchets, au niveau 0, les urgences, les services de thérapie physique, de radiologie et de pathologie clinique, au niveau 1, les blocs opératoires

NOUVEL HÔPITAL PÉDIATRIQUE, COIMBRA

Cinq ans après le début des travaux, l’hôpital pourra voir le jour dans un proche avenir. D’une capacité de 160 lits, cette unité est composée de deux entités réparties sur 90 000 m² : un immeuble principal de 14 étages, dont 7 niveaux de sous-sols, réservés à tous les services de soins de santé, et un bâtiment secondaire qui sera affecté au secteur de l’Horeca, aux services et aux équipements techniques ainsi qu’à la centrale thermique. Appel a été fait aux compétences de TPF Planege pour la révision des études d’architecture et d’ingénierie, la supervision de la


page 45 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

TPF PLANEGE

COMPLEXE TOURISTIQUE DU MARTINHAL, Sagres

TERMINAL MARITIME JARDIM DO TABACO, Lisbonne

HÔPITAL CUF PORTO

MODERNISATION DES INFRASTRUCTURES SCOLAIRES DANS LE RÉSEAU DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE, Portugal

PROJET IMMOBILIER, Telheiras


GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 46

EUROPE / PORTUGAL

VIADUC FERROVIAIRE DU SADO, Alcacer MODERNISATION DE LA GARE FERROVIAIRE, Raquete

AUTOROUTE A4 - TUNNEL MARAO

VARIANTE DE LA ROUTE NATIONALE N° 14

NOUVEL HOPITAL PEDIATRIQUE, Coimbra


page 47 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

TPF PLANEGE

qualité des travaux, le contrôle des coûts et du planning et le commissionnement des installations techniques. Enfin, signalons que le montage des équipements médicaux s’opère actuellement.

Signalons également qu’un système de signalisation électronique de dernière génération sera mis en place. TPF Planege s’est vu confier la supervision des travaux.

MODERNISATION DES INFRASTRUCTURES SCOLAIRES DANS LE RÉSEAU DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE, PORTUGAL

AUTOROUTE A4 - TUNNEL MARAO

Dans le cadre du programme gouvernemental de modernisation du parc scolaire, TPF Planege a été désigné pour assurer le suivi et le contrôle des travaux de rénovation réalisés dans six écoles de la zone nord et ouest de Lisbonne et des régions de Sintra et de Caldas da Rainha. La modernisation implique une réorganisation des surfaces, la rénovation des revêtements intérieurs et de la structure béton, le remodelage complet des installations électriques, des réseaux d’eaux, des égouts et des systèmes de télécommunication. Afin d’augmenter la capacité d’accueil de ces établissements, de nouvelles constructions (gymnases) et des aménagements extérieurs sont prévus. Le projet porte sur une surface totale de 46 000 m² et aboutira fin 2010. VIADUC FERROVIAIRE DU SADO, ALCACER

Nous nous réjouissons de l’avancement de la construction de l’ouvrage d’art appelé à devenir le plus long viaduc ferroviaire du Portugal. Situé sur le nouveau tronçon de 30 km de la ligne du sud reliant Lisbonne à la région de l’Algarve, le viaduc du Sado aura une longueur de 2 735 m entrecoupée de trois travées en arc successives (de type Bowstring) de 160 m chacune. Au terme des travaux, cette ligne sera équipée selon les normes les plus modernes de nouveaux systèmes de signalisation et de caténaires aériens. Sa nouvelle voie pourra être homologuée pour une vitesse de circulation de 220 km/h. TPF Planege est responsable du contrôle de la qualité, des coûts et du planning. PROGRAMME DE MODERNISATION DE LA LIGNE DE CHEMIN DE FER, PORTO

Ce projet, faut-il le rappeler, s’inscrit dans le cadre du programme d’investissement pour la Modernisation des systèmes d’alimentation électrique du réseau ferroviaire de la banlieue de Porto, lancé par la société REFER (Réseau Ferroviaire National) et en particulier des conducteurs de retour du courant de traction, des dispositifs de mise à la terre et de mise à niveau technique de la signalisation et des systèmes de contrôle. Il concerne quelque 150 km de voies ferrées. Les travaux sont coordonnés de manière à ne pas interrompre le trafic, ce qui nécessite la mise en place de procédures spéciales en matière de sécurité et d’équipes de nuit. Les missions incombant à notre équipe portugaise sont multiples : gestion et surveillance de la construction et coordination de la sécurité du chantier. La livraison des travaux est prévue dans le courant de l’année prochaine. MODERNISATION DE LA GARE FERROVIAIRE DE RAQUETE

Il importe de moderniser cette gare en vue d’améliorer le tri et l’acheminement des marchandises destinées aux usines de la zone industrielle de Sines, notamment aux complexes pétrochimiques de Repsol et Galp et à son port commercial, l’un des plus importants terminaux de containers d’Europe. Les travaux portent, entre autres, sur la modernisation de 3 km de voies et la construction de huit voies parallèles à la voie existante.

Concernant ses infrastructures routières, le gouvernement portugais a lancé l’année dernière un ambitieux projet de neuf appels à concessions portant sur quelque 1 250 km. Ainsi, un nouveau tronçon de 30 km sera réalisé sur l’autoroute « Transmontana » A4 reliant, dans une région très vallonnée et accidentée, les villes d’Amarante et de Vila Real et comprenant la construction d’un tunnel à deux galeries de 5,6 km de long (tunnel du Marao) qui sera non seulement le plus long tunnel routier du Portugal mais aussi un des plus longs de la péninsule ibérique. Le nouveau tracé prévoit également l’élargissement de la route de montagne existante et la réalisation de 13 échangeurs. Ces travaux ont commencé en mai 2009 et se termineront en 2012. Notre bureau d’études, leader du consortium comprenant la société Pengest, n’est pas peu fier d’avoir remporté le contrat de supervision de la construction et de la coordination sécurité santé, d’autant plus qu’il s’agit d’une concession de trente ans. VARIANTE DE LA ROUTE NATIONALE N° 14

TPF Planege a été chargé des études relatives à l’exécution des ouvrages d’art portant sur la variante de la route nationale n° 14 reliant la ville de Maia à celle de Famalicao dans la région de Porto. En l’occurrence, il s’agissait de 67 ouvrages d’art dont 18 d’une grande singularité. Deux de ces ouvrages méritent d’être particulièrement mis en exergue : le pont sur la rivière Ave d’une longueur de 1 668 m ainsi que le viaduc de Beleco d’une longueur de 1 072 m. D’une hauteur maximale de 50 m, ces ponts sont des ponts jumeaux (un par bande de circulation) de type caisson en béton précontraint sur piles en béton armé. CONVERSION DE LA RAFFINERIE DE PORTO

Notre contribution au projet d’augmentation de la capacité de raffinage (diesel, essence et fuel) de la société Petrogal démontre, avec force, l’intérêt que notre filiale accorde à l’essor du secteur énergétique. Pas moins de quinze techniciens sont à pied d’œuvre. Ils gèrent la construction du chantier, en supervisent le suivi et la sécurité tout en épaulant la société Fluor Corporation dans ses fonctions de project manager et de concepteur. Ajoutons enfin que l’investissement est impressionnant : 350 millions d’euros. NOUVEAUX HÔPITAUX CENTRAUX AU PORTUGAL PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE

C’est la deuxième année consécutive qu’en qualité de consultant officiel auprès du Ministère de la Santé, TPF Planege se voit charger de l’analyse et de l’évaluation technique des offres en partenariat public-privé (PPP). L’hôpital Central d’Algarve et l’hôpital Oriental à Lisbonne figurent au nombre de ceux-ci. Leur mise en œuvre ne va pas sans une connaissance pointue de la problématique de l’eau et des eaux usées, de l’architecture, de la structure, de l’électricité, de la télécommunication, de l’HVAC et de tout ce qui touche à la sécurité.


GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 48

EUROPE / ROUMANIE

Notre bureau d’études roumain a témoigné de son savoir-faire en de nombreuses disciplines d’ingénierie, qu’il s’agisse d’établissements de soins de santé, d’infrastructures routières ou du secteur de l’eau.

Parmi les faits marquants de l’année, retenons principalement quatre projets. GIURGIU

Au sud de Bucarest, à Giurgiu, pour la deuxième année consécutive, TPF Romania veille à améliorer la qualité de l’eau. En association avec notre filiale TPF-Utilities, notre bureau d’études roumain apporte son assistance technique pour la supervision des travaux portant sur la réhabilitation et l’extension, d’une part,

GIURGIU

des réseaux d’assainissement et d’adduction d’eau et d’autre part, des stations de traitement de l’eau et des eaux usées et ce, au sein de trois villages de pas moins de 300 000 habitants. Afin d’arriver à une mise en service en 2012, quinze collaborateurs de TPF Romania s’activent avec ardeur sur les différents sites. RAMNICU SARAT

En 2008, l’année fut consacrée à la réalisation d’études de


page 49 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

faisabilité se rapportant à la construction du futur parc industriel de la ville de Ramnicu Sarat. En 2009, on s’employa à la confection des documents techniques nécessaires à l’obtention d’investissements mais aussi à l’étude de faisabilité du projet de réhabilitation du réseau urbain et des réseaux d’eau de cette ville des Sous-Carpathes. L’objectif du projet vise à améliorer l’infrastructure routière existante, à fluidifier le trafic, en modernisant les routes et les croisements et à créer, au final, de nouveaux emplois. AMARA

Au sud-est de la Roumanie, la ville d’Amara, située en bordure du lac, du même nom, compte aujourd’hui quelque 8 000 habitants. Sa station balnéaire, reconnue pour ses eaux riches en soufre et magnésium, accueille chaque année plus de 10 000 touristes et n’entend pas en rester là. Aussi, les autorités ontelles lancé, cette année, un projet de réhabilitation et de modernisation de l’infrastructure routière. Huit axes principaux d’une longueur totale de 30 200 m et les tuyauteries annexes devraient être réhabilités. Le projet prévoit également l’aménagement de trottoirs, de zones vertes, de rampes d’accès, l’installation de signalisation routière et la remise en état des caniveaux et collecteurs. Cette nouvelle infrastructure s’avèrera, d’une part, d’une sérieuse utilité pour l’expansion touristique et économique de la région et d’autre part améliorera la fluidité

TPF ROMANIA

routière vers le centre ville et vers la station. Dans ce contexte, la mission de supervision des travaux, qui sera étalée sur dix mois, nous a été confiée. CRAIOVA

Tout comme dans d’autres pays, l’expertise acquise par TPF en matière hospitalière fait mouche. Aussi, attardons-nous quelque peu au projet de réhabilitation et de modernisation des équipements de l’hôpital régional d’urgence de Craiova, principal centre urbain et administratif du district de Dolj au sud-ouest de la Roumanie. Cet établissement procure des soins et des services spécialisés à 30 % de la population du district et environ 10 % de celle-ci fréquente chaque année les services d’urgence. Outre les travaux de consolidation, la réhabilitation thermique et la mise en place d’utilités, ce plan hospitalier comporte un volet design s’articulant autour de deux objectifs majeurs : d’une part, l’optimisation des installations et des équipements et d’autre part, la recherche de solutions innovantes combinant technologies de pointe et utilisation de matériaux écologiques et durables, répondant aux exigences basse énergie. La tâche impartie à notre équipe roumaine porte sur la conception technique, les détails d’exécution, l’élaboration du dossier visant à l’obtention des permis de bâtir ainsi que la préparation du dossier d’appel d’offres.

RAMNICU SARAT

AMARA

CRAIOVA


AFRIQUE / ALGÉRIE

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 50

En Algérie, l’urbanisme, en voie de redéfinition, connaît un bouillonnement sans précédent. Il foisonne de démarches novatrices. Le rail fait de même. Le programme de modernisation du réseau, engagé dès 1999, avance à un rythme soutenu. Si bien qu’au total, l’année 2009 aura vu le lancement de plans structurants et audacieux proposant une reconfiguration urbaine tant spatiale que sociale. Aussi, les nouvelles esquisses pour les infrastructures de communication et de transport ne se comptent plus.

DOUBLE VOIE FERRÉE ÉLECTRIFIÉE OUED TLELAT - TLEMCEN

LIGNE DE CHEMIN DE FER ANNABA - RAMDANE DJAMEL

TRAMWAY DE CONSTANTINE


page 51 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

TRAMWAY DE CONSTANTINE

Aujourd’hui en chantier, le tramway de Constantine est considéré comme le moyen le plus efficace pour pallier l’encombrement et l’asphyxie générés par la ville, laquelle s’étend jusqu’à Ali-Mendjeli, à plus de 25 km du centre. Pour cette nouvelle agglomération, on escompte, d’ici 2020, près de 300 000 habitants. Suite à une étude récente, il a été décidé de réaliser une extension de la première ligne de tramway qui reliera sur 9,1 km, le quartier Zouaghi à la nouvelle ville Ali-Mendjeli de manière à desservir les principaux pôles résidentiels, commerciaux, culturels, sportifs, médicaux et d’enseignement. Nul doute que cette réalisation contribuera à améliorer le quotidien des Constantinois. Le volumineux contrat ayant trait aux études d’avant-projet détaillé, au dossier de consultation des entreprises, à l’assistance au contrat et à la maîtrise d’œuvre pour la construction a été attribué au groupement constitué par le Bureau d’Etudes Idom (Espagne), TPF Planege et Sidem (Algérie). MODERNISATION DE LA LIGNE MINIÈRE

En Algérie, on dénombre maints projets de grande ampleur visant à développer les infrastructures. La modernisation, l’électrification et la densification du réseau ferroviaire figurent parmi les priorités. L’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif) a lancé 8 appels d’offres et certains projets viennent d’être attribués. Ainsi, l’étude de renouvellement de la voie et du ballast sur 292 km de la ligne minière Souk Ahras-Ghardimaou, Souk Ahras-El Kouif, TébessaDjebel Onk, Annaba-frontière tunisienne, Oued Kébérit-Ouenza et Chénia-Boukhdra a été confiée au groupement composé de TPF Planege (Portugal), Gentisa (Espagne) et Saeti (Algérie). Nos équipes participeront au contrôle et à la surveillance des études d’exécution, de la qualité des travaux, au suivi et au respect du planning et des coûts. DOUBLE VOIE FERRÉE ELECTRIFIÉE OUED TLELAT - TLEMCEN

Le gigantesque projet de cette double voie de 130 km, permettant d’atteindre une vitesse de 220 km/h prévoit 98 ouvrages (81 viaducs d’une longueur totale de 30,2 km, 12 tunnels d’une longueur totale de 7,3 km et 5 gares), et fait partie de la ligne ferroviaire reliant Oued Tlelat (Oran) à la frontière algéro-marocaine (Tlemcen). Cette ligne à grande vitesse bénéficiera de l’installation d’une caténaire (25 KV - 50 Hz) et de systèmes de télécommunication et de signalisation des plus performants comme le système de contrôle européen des trains ETCS ou encore le système de télécommunication numérique international GSM-R, visant à renforcer la sécurité du transport des voyageurs et des marchandises. Les rails de type UIC60 seront fixés sur des traverses en béton. C’est fin mars 2009 qu’a été

TPF ALGERIE

donné le premier coup de pioche des travaux appelés à durer 39 mois. Les tâches de supervision ont été confiées au consortium formé par TPF Planege avec le soutien de notre filiale TPF Algérie, la société Getinsa (Espagne) et la société Saeti (Algérie). DOUBLE VOIE FERRÉE ELECTRIFIÉE ANNABA - RAMDANE DJAMEL

Le rapport d’activités 2007 vous annonçait le lancement d’une des plus grandes priorités ferroviaires nationales, à savoir le projet des travaux de mise à double voie et de modernisation des installations sur la ligne Annaba - Ramdane Djamel (96 km de long). Ces travaux s’inscrivaient dans le programme de modernisation de la rocade ferroviaire Annaba - Alger Oran. D’une manière plus large, ceux-ci ne pouvaient se concrétiser sans l’édification de différents types d’ouvrages (bâtiments, génie civil et équipements). Qu’on en juge : 6 gares, 3 haltes, 20 ponts, 89 aiguillages, 3 tunnels d’une longueur totale de 6,2 km, … Pareil projet devrait permettre une substantielle augmentation de la vitesse (200 km/h). En cette fin 2009, constatons que les travaux n’ont pas avancé autant que souhaité : en cause, l’apport de modifications au projet, précisément quant à la vitesse exigée pour la circulation des trains.


AFRIQUE / ANGOLA

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 52

Transformé en immense chantier à ciel ouvert, la nouvelle image de l’Angola se dessine peu à peu. Les projets à l’étude ou en cours de réalisation ne se comptent plus : ports, aéroports, lignes ferroviaires, routes, logements, … De grands travaux routiers ont été initiés et de nouveaux bâtiments semblent sortir de terre chaque jour. Dans la banlieue de Luanda, l’Etat a notamment financé des projets de logement pharaoniques comme ceux de Kilamba Kiaxi, Cacuaco ou encore Dundo. TPF Angola y est désormais à pied d’œuvre pour concevoir les plans urbains et superviser les travaux. La construction de ces nouvelles villes entièrement équipées répond au problème de surpopulation dont souffre la capitale angolaise. En dépit de la crise économique mondiale, le pays qui émerge de 27 années de guerre civile, opère avec succès son retour sur le devant de la scène.

CACUACO

KILAMBA KIAXI

DUNDO


page 53 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

TPF ANGOLA

RÉHABILITATION DE LA ROUTE NATIONALE ENTRE MUCONDA ET LUAU

CIMENTERIE DE CACUACO

KILAMBA KIAXI

La nouvelle ville de Kilamba Kiaxi, située à une trentaine de kilomètres de Luanda, où 20 000 immeubles de 6 à 13 étages sont actuellement en construction dont une soixantaine en phase finale, permettra à quelque 180 000 Angolais de vivre dans des conditions de vie décentes. L’objectif de ce projet est également de donner aux habitants de cette ville nouvelle, l’accès aux équipements et aux infrastructures de base tels qu’écoles, hôpitaux, installations de loisirs, centres commerciaux, églises et équipements publics de transport… Une station d’épuration sera construite pour faire face au développement urbain. Les bâtiments sont fortement influencés par l’architecture chinoise. Ceci n’a rien d’étonnant si l’on sait que la Chine est devenue en quelques années le deuxième partenaire commercial de l’Afrique. Le coup d’envoi de ce vaste chantier a été donné fin 2008 pour se terminer d’ici 2012 - 2013. Précisons par ailleurs que l’intervention du gouvernement angolais est de l’ordre de 3 500 MUSD.

de la première phase prévoit la construction de 5 000 logements répartis en immeubles de 5, 9, 11 ou 18 étages. Sachant combien il est difficile d’acheminer les matériaux de construction et les équipements en provenance de Luanda, nous pouvons nous réjouir de l’avancement de ce vaste chantier puisque fin 2009, 11 % des constructions étaient achevées. RÉHABILITATION DE LA ROUTE NATIONALE ENTRE MUCONDA ET LUAU

En consortium avec notre filiale portugaise TPF Planege et avec la société angolaise 4 000, TPF Angola conduira les opérations, en tant qu’adjudicataire du contrat de réhabilitation de la route nationale reliant la ville de Muconda à celle de Luau. Du point de vue économique, cet axe de pénétration d’une centaine de kilomètres vers la République Démocratique du Congo est d’une importance stratégique. L’étude comprend, entre autres, la rénovation des ouvrages et le renouvellement des voiries sur une largeur de 9 m. Fin 2010, les voyageurs retrouveront l’usage de cet axe routier entièrement remodelé.

CACUACO

A une vingtaine de kilomètres de la capitale, la construction de la nouvelle ville de Cacuaco, issue de l’extension de la ville actuelle, accuse un léger retard causé par la crise financière, fort heureusement rattrapable, sauf survenance de contraintes du même ordre. Ainsi, fin 2009, 307 immeubles étaient en cours de construction et 265 immeubles étaient achevés. Une belle performance lorsque l’on sait que le programme initial prévoyait de mettre en construction 265 immeubles fin 2009 et d’en terminer 143. Au terme des travaux, 10 000 logements, comprenant des immeubles de 5, 9 et 11 étages, pourront accueillir quelque 45 000 habitants. Le montant à investir s’élève à 700 MUSD. DUNDO

C’est près de la frontière congolaise, dans une zone minière diamantifère, que la première pierre de la nouvelle ville de Dundo a été posée le 4 avril 2009. Cette nouvelle métropole hébergera dans un futur proche 90 000 habitants. L’ensemble

Par ailleurs, dans un tout autre secteur, notre filiale angolaise a pu également mettre en valeur ses compétences dans le cadre de la construction de la CIMENTERIE DE CACUACO. L’usine, qui pourra produire jusqu’à 2 000 000 de tonnes de ciment par an, en vrac et conditionné dans des sacs, est déjà en construction. Elle sera opérationnelle dès 2012. En collaboration avec TPF Planege, l’équipe angolaise, composée d’un ingénieur, d’un superviseur et d’un topographe assure la coordination et le suivi des travaux de génie civil actuellement en cours, à savoir : silos d’entreposage de ciment, de clinker et de farine crue, respectivement d’une capacité de 36 000, 100 000 et 30 000 tonnes par an, silos horizontaux d’entreposage des matières premières (calcaire et argile) extraites des carrières et enfin bâtiments annexes (administration, local technique, laboratoire, …).


GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 54

AFRIQUE / MAROC

Comme déjà annoncé au fil de ces pages, un évènement exceptionnel est intervenu au cours de l’année 2009. Saluons avec contentement l’entrée dans notre groupe de Pyramide, l’un des plus grands bureaux d’études pluridisciplinaires du Maroc à la fois par le nombre de ses projets, leur ampleur et leur diversité. Son rang de leader pour l’ingénierie du bâtiment dans le public, le tertiaire et l’industrie confortera le rayonnement international du groupe TPF. Par ailleurs, Pyramide excelle sur un autre point fort : son aptitude à couvrir les différentes missions inhérentes à la vie d’un projet, depuis ses prémisses jusqu’à sa réalisation finale.

SIÈGE DE LA FONDATION MOHAMMED VI

TOUR MAROC TELECOM CASA GREEN TOWN BOUSKOURA, Casablanca

CENTRE TERTIAIRE INTERMODAL, Tanger


page 55 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

Grâce à de tels atouts, Pyramide peut, pour l’année écoulée, s’exciper d’un fort beau bilan. Epinglons quelques projets d’envergure : COMPLEXE ADMINISTRATIF ET SOCIO-CULTUREL DE LA FONDATION MOHAMMED VI, RABAT

C’est au début 2009 que se sont achevés les travaux de construction du complexe administratif de la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation. Implanté en plein quartier universitaire Al Irfane sur une superficie de 16.000 m², il comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée, quatre niveaux, deux bâtiments R+4 à usage de bureaux destinés à la location, un amphithéâtre et une médiathèque. Cet espace de lecture est ouvert aux adhérents de la Fondation, aux nonadhérents parrainés, aux étudiants et aux personnes mal ou non voyantes. L’ensemble sera inauguré le 9 février 2010 en grande pompe en présence du Roi Mohammed VI. NOUVEAU SIÈGE MAROC TELECOM, RABAT

Maroc Telecom se dotera d’un nouveau siège high-tech appelé à devenir la plus grande tour de la capitale : du haut de ses 91 m, sa façade en verre surplombera le quartier Hay Riad. D’une superficie totale de 5 hectares, le bâtiment sera orienté de manière telle qu’il soit visible en tous points de la ville de Rabat. Le cabinet parisien Jean-Paul Viguier a été retenu pour la conception du projet en collaboration avec l’architecte d’opération casablancais Omar Kobbité et les sociétés Setec Bâtiment et TPI ont été retenues pour assurer la phase d’études. Quant à Pyramide Ingénierie, il ne peut que se féliciter d’avoir été désigné pour assurer la phase Réalisation et Suivi d’exécution. Cette tour de 20 étages, desservie par 13 ascenseurs, accueillera, outre les plateaux de bureaux, un show-room, un musée et un restaurant. Sa partie haute sera consacrée aux espaces de représentation. Un vaste auditorium d’une surface de 2 500 m2 et d’une capacité de 600 places sera configurable en salle de banquets ou cocktails grâce à un système de gradins escamotables sur sa partie basse. Le site est conçu selon des tracés qui dessinent un jardin menant à la tour, à l’auditorium ainsi qu’au Musée des Télécoms. Ajoutons aussi que l’ouvrage s’inscrit dans une démarche environnementale en profondeur, tout en intégrant les critères de gestion de l’énergie (utilisation des énergies renouvelables pour la production d’eau chaude, mise en place d’un système de récupération des eaux pluviales pour l’irrigation des espaces extérieurs, …). Représentant un investissement considérable, l’ensemble du projet appelé à se dérouler sur une période de 36 mois en est à mi parcours. Pyramide Ingénierie a pu mettre à disposition de ce projet grandiose, une équipe expérimentée composée d’une dizaine de ses meilleurs éléments. En vue d’assurer les opérations de contrôle des documents d’exécution et de veiller à ce que les travaux des entreprises tous corps d’état soient en conformité avec les normes en vigueur et satisfassent aux règles de l’art. CENTRE TERTIAIRE INTERMODAL, TANGER

Situé à proximité immédiate du port conteneurs, du port roulier

PYRAMIDE INGENIERIE

et de la zone franche logistique, le long bâtiment blanc du Centre Tertiaire Intermodal de 450 m et totalisant une surface de 50 000 m² constituera le centre vital du Complexe Portuaire Tanger Med. Conçue par l’architecte Jean Nouvel en collaboration avec le cabinet Confluences, l’architecture du CTI respectera scrupuleusement l’environnement physique et écologique dans lequel elle s’inscrira. Comme son nom l’indique, ce centre sera dédié à l’accueil des entreprises et à la localisation des activités sous-jacentes, nécessaires à la gestion de l’ensemble du port Tanger Méditerranée, comme : ■ les bureaux des organismes administratifs tels que douanes, sûreté nationale, gendarmerie, marine marchande, ministères, ONCF, ■ les bureaux des entités de gestion et exploitation du port (TMSA/TMPA, terminaux, remorquage, lamanage, transporteurs, transitaires, agents consignataires, tractionnaires, armateurs, experts maritimes, assurances, gestionnaires de réseau), ■ les bureaux offerts en location pour des entreprises momentanées (environ 2 500 m2), ■ le centre de vie, où se situeront l’accueil, des espaces de restauration, un centre médical et des services tels que commerces, agences bancaires, poste, traduction, …, ■ une gare routière, ■ une gare ferroviaire située sous le bâtiment érigé sur pilotis. Pour cette opération, Pyramide Ingénierie a assuré les études de conception en génie civil, électricité, fluides, ascenseurs ainsi que l’économie du projet et ce, en collaboration avec les cabinets des architectes. Actuellement, le projet est en phase d’exécution. Le suivi des travaux est assuré par une de nos équipes d’ingénieurs et de techniciens. CASA GREEN TOWN BOUSKOURA, CASABLANCA

Il s’agit d’un concept global de développement urbain situé au sud de Casablanca à proximité de la forêt de Bouskoura. Lancée par la compagnie générale immobilière (CGI), cette nouvelle ville verte se décline en résidences collectives et individuelles, un centre ville et des services, un golf de 18 trous, un hôtel, un spa, un club house ainsi qu’un campus universitaire. Notre filiale marocaine a remporté l’adjudication comme bureau d’études tous corps d’état sur cette opération, en particulier pour les études et le suivi de la première tranche composée de 800 villas et d’une centaine d’appartements. Le projet se structure en plusieurs îlots : certains sont en phase de début de travaux, d’autres, en phase d’appel d’offres ou en phase d’études de conception. L’ensemble sera finalisé en 2012. STATION TOURISTIQUE PLAGE DES NATIONS, MEHDIA

D’une superficie globale de 450 hectares, la plage des Nations à Salé fait l’objet d’un projet d’aménagement. Quelque 90 hectares seront notamment consacrés à l’aménagement de golfs. Un nombre impressionnant de résidences, plusieurs hôtels et restaurants seront construits. Le Cabinet JLA a été désigné comme architecte et maître d’ouvrage délégué tandis que Pyramide Ingénierie a été mandaté au titre de bureau d’études


AFRIQUE / MAROC

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 56

STATION TOURISTIQUE PLAGE DES NATIONS, Mehdia

CASA ANFA, Casablanca BAHIA BEACH GOLF

tous corps d’état pour certaines tranches relatives à la construction des immeubles. Précisons que ce programme immobilier est financé par le groupe marocain ADDOHA. Notre filiale a été chargée de la finalisation des études de certains îlots et du suivi de la réalisation d’autres îlots adjugés précédemment. CASA ANFA, CASABLANCA

A 5 km du centre urbain actuel, le site de l’ancien aérodrome de Casa Anfa sera prochainement reconverti pour le développement urbain. Le programme d’aménagement du secteur Anfa prévoit la construction d’un ensemble de bureaux et de logements. Le bureau d’architecture français, Reichen et Roberts & Associés en collaboration avec le cabinet local Groupe 3A, a été choisi pour concevoir l’ébauche du projet. Quant aux études techniques, celles-ci seront menées pour le compte du maître d’ouvrage, la Compagnie Générale Immobilière (CGI), par Pyramide Ingénierie, en synergie avec l’équipe de notre filiale française Beterem Ingénierie. Les études portant sur l’avantprojet ont été lancées cette année.

BAHIA BEACH GOLF, BOUZNIKA

Fruit de la coopération maroco-émiratie entre les groupes Emaar et Onapar, filiale du Groupe ONA, c’est sur une longue bande côtière d’une superficie totale de 530 hectares, entre les communes de Mansouria et Bouznika, que s’inscrira le projet immobilier Bahia Beach Golf sur une plage de 6 km. Le programme prestigieux compte environ 4 500 appartements de haut standing, chacun d’entre eux comprenant de 3 à 6 pièces réparties sur une superficie allant de 120 à 300 m². Ce complexe de haut standing comptera aussi 1 500 superbes villas, implantées dans un écrin de verdure ouvert sur la mer. Chaque villa sera dotée d’une piscine privative et bénéficiera d’une technologie domotique de pointe. De vastes résidences entourées de piscines et de fontaines complèteront ce cadre idyllique. La maîtrise d’œuvre du projet a été confiée au cabinet JLA et à notre bureau d’études Pyramide Ingénierie pour la partie bâtiments. Les réseaux extérieurs et les voiries ont été attribués à un deuxième bureau d’études. Les études de conception sont terminées et nos missions de suivi et de réception des travaux sont en bonne voie.


page 57 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

AFRIQUE / TUNISIE - MONASTAB

La stabilité des bâtiments est un domaine majeur d’activité pour notre récente filiale tunisienne. Disposant des compétences des meilleures spécialistes en la matière, MonaStab est en mesure d’apporter un véritable support technique aux projets complexes conduits par les filiales du Groupe TPF. Le travail en commun de nos équipes spécialisées a, de toute évidence, suscité une réelle synergie entre les sociétés MonaStab, TPF Engineering et Bagon Ingénieurs Conseils, auxquelles il arrive de s’associer pour mener à bien certains projets.

CLOS BIZET, Anderlecht

PROJET IMMOBILIER ARTEVELDE, Gand

Au cours de l’année 2009, les prestations de nos techniciens tunisiens ont porté sur la réalisation de plans d’exécution de stabilité et de ferraillage de projets déjà évoqués dans les chapitres précédents. Tout d’abord, pour le PROJET IMMEUBLES DE LOGEMENTS « CLOS BIZET » à Anderlecht, notre filiale Bagon Ingénieurs Conseils a sous-traité à MonaStab la réalisation des plans d’exécution des trois premiers bâtiments, constituant la première phase du projet. La réalisation des plans de ferraillage de la superstructure des blocs B et C et de l’infrastructure commune aux deux bâtiments lui a également été confiée. Cette mission sera achevée début 2010. Ensuite, pour le PROJET IMMOBILIER ARTEVELDE à Gand, MonaStab a pris en charge la réalisation des plans d’exécution de stabilité pour le compte de notre filiale TPF Engineering. Tâche appelée à se terminer fin février 2010. Enfin, c’est encore à cette même équipe que notre filiale TPF

Engineering s’est adressée pour la réalisation des plans d’exécution de stabilité du CENTRE DE JEUNESSE POUR LA US ARMY à Bruxelles. Précisons que ce projet est soumis aux fortes contraintes inhérentes à la spécificité du bâtiment : normes US de sécurité, normes US anti-terroristes …

Quant aux commandes reçues cette année, relevons : Le PROJET IMMOBILIER RUE E. VAN OPHEM à Bruxelles et en particulier la CONSTRUCTION DE LA NOUVELLE MAISON DE REPOS pour laquelle notre bureau d’études TPF Engineering a chargé MonaStab de procéder aux études d’exécution. Il s’agit d’une superficie totale de 8 800 m². Mentionnons enfin le PROJET DE CONSTRUCTION DE NOUVEAUX LOGEMENTS SOCIAUX à Molenbeek-St-Jean pour lequel MonaStab intervient en tant que taskforce d’appoint pour notre filiale Bagon Ingénieurs Conseils.


AMERIQUE / BRÉSIL

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 58

Pour le groupe TPF, l’année se termine en beauté. En s’implantant cette fois au Brésil, suite à l’acquisition de la société Projetec, le groupe TPF saisit l’opportunité de décupler son internationalisation. Pour sa part, le bureau d’études Projetec, fort de ses quarante années d’expérience dans les domaines de l’eau et de l’irrigation tant pour le secteur public que privé, entend optimiser son offre en se diversifiant. On retiendra cette année ses nombreuses interventions dans le développement d’infrastructures de transport, de projets portuaires et d’études environnementales. Et en sus, la croissance de son activité d’ingénierie tous azimuts en Amérique Latine, qu’il s’agisse de l’Equateur, du Mexique, du Panama, du Pérou ou du Venezuela.

NOUVEAU PLAN DIRECTEUR SUAPE, Pernambuco


page 59 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

PROJETEC – PROJETOS TECNICOS LTDA

Regard sur cette première année.

TROIS HÔPITAUX URBAINS ET 14 UNITÉS D’URGENCE, PERNAMBUCO

NOUVEAU PLAN DIRECTEUR - PORT DE SUAPE, PERNAMBUCO

Le gouvernement de l’Etat du Pernambuco a mis en œuvre une importante stratégie sanitaire en décentralisant les services de santé publics dans la zone urbaine de Recife, la capitale de l’Etat. Plus précisément, ce projet, d’une durée de trois ans, repose sur la construction de trois hôpitaux d’une surface totale de 40 242 m² occupant une position stratégique et de quatorze services d’urgence d’une surface totale de 18 250 m². L’ensemble des trois hôpitaux, chacun d’une capacité de 150 lits, pourra prendre en charge des interventions médicales de complexité moyenne (plus précisément : par an, 270 440 interventions médicales normales ou d’urgence et 53 670 admissions hospitalières). Afin d’atteindre cet objectif, le gouvernement a conclu un contrat de conseil et d’assistance technique avec notre équipe brésilienne visant la programmation, la promotion, la coordination, la supervision, le contrôle, l’inspection et l’évaluation des activités de gestion et de conseil en surveillant l’état d’avancement physique et financier.

Projetec est sur le point de conclure l’acte le chargeant du nouveau plan directeur du port de Suape, dans l’Etat de Pernambuco. Par sa superficie de 140 km², le port et son complexe industriel forment désormais la plate-forme portuaire la plus importante dans la région nord-est du pays. En accueillant un nombre croissant d’entreprises, Suape ambitionne de devenir le plus grand pôle fournisseur de biens et services destinés au marché local et à l’exportation. Par ailleurs, le complexe de Suape a connu une croissance exceptionnelle. Sa direction, ayant pu bénéficier d’un investissement public à court terme de 1,5 milliard US$ en 2010 et d’un investissement privé de 7 milliard US$, a revu les plans initiaux et a désigné Projetec pour la conception d’un nouveau schéma directeur prenant en compte 13 éléments dont l’ingénierie portuaire, le transport, la sécurité, l’aspect économique, environnemental et social, la fourniture de services, les lotissements, la conception des canaux de navigation et des postes d’amarrage.

HÔPITAUX PERNAMBUCO


AMERIQUE / BRÉSIL

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 60

LIGNE DE CHEMIN DE FER TRANSNORDESTINA

BARRAGE SUR LA RIVIÈRE PARNAIBA

FLEUVE SAO FRANCISCO

IRRIGATION


page 61 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

LIGNE DE CHEMIN DE FER TRANSNORDESTINA

La Transnordestina est l’un des plus grands projets du Programme d’Accélération de Croissance (PAC) du gouvernement fédéral. L’investissement porte sur une étendue de 1 730 km pour permettre l’acheminement des marchandises à travers la région. Il favorisera largement le développement du nord-est. Ainsi cette ligne de chemin de fer reliera les zones intérieures de production aux centres de consommation majeurs et aux plates-formes portuaires telles que le port de Suape dans l���Etat de Pernambuco ou encore le port de Pecém dans l’Etat de Ceará. Depuis le début des travaux, Projetec a assumé une multitude de tâches : gestion en matière d’indemnisation pour l’utilisation des terres et conseils techniques. Actuellement, notre filiale est responsable de la supervision de la construction portant sur un tronçon long de 730 km. BARRAGES SUR LA RIVIERE PARNAIBA

Cet autre projet imposant concerne la construction de cinq barrages hydroélectriques sur le fleuve Parnaíba, le deuxième fleuve du nord-est brésilien par l’importance de son bassin occupant une superficie de quelque 344 112 km². Le consortium privé-public qui remporta la concession a mandaté Projetec aux fins d’effectuer l’évaluation de l’impact environnemental de ces infrastructures. L’étude comprend l’identification de la flore et de la faune présentes dans la région et la présentation des résultats en audiences publiques, préalables à tout processus d’autorisation environnementale. FLEUVE SAO FRANCISCO - PROJET D’ADDUCTION D’EAU

L’immense région semi-aride du nord-est du Brésil, essentiellement rurale, est continuellement soumise à de longues périodes de sécheresse avec comme conséquence la désertification et la dégradation des sols. La population doit y dépendre des modes de stockage d’eau de pluie bien souvent inefficaces ou encore s’y approvisionner de l’eau des municipalités, transportée en cas d’urgence par des camions-citernes. Pour remédier à ces difficultés, le gouvernement brésilien a imaginé un projet dénommé Sao Francisco. Il prévoit le transfert partiel des eaux du fleuve, du même nom, grâce à la construction de 720 kilomètres de canaux (pour un débit de 26,4 m³/s) destinés à assurer la répartition de l’eau du fleuve dans l’ensemble de la région. Ce gigantesque chantier permettra de répondre aux besoins de quelque 12 millions de personnes et coûtera, selon l’évaluation du gouvernement, aux alentours de 2,7 milliards US$. Toute une équipe d’experts s’est mobilisée pour assurer la conception technique des canaux de première ligne, des stations de pompage, des unités de stockage, des routes rurales et des autres équipements annexes. IRRIGATION

A l’heure actuelle, l’humanité tout entière se trouve face à deux défis majeurs : combattre la famine par l’accroissement de sa production agricole et ne pas dilapider ses ressources précieuses en eau. Pionnière dans l’ingénierie d’irrigation, Projetec est en mesure de relever cette gageure. Elle possède les compétences requises pour concevoir et mettre en œuvre des projets durables ayant fait cruellement défaut jusqu’à présent.

PROJETEC – PROJETOS TECNICOS LTDA

C’est ainsi que notre filiale a, cette année, accompli un grand éventail de missions. Nous nous limiterons à n’en citer que quelques unes comme, notamment, l’analyse hydrologique aux fins de déterminer les sources d’eau, l’élaboration de plans d’utilisation de ressources en eau, y compris des barrages, des puits, des stations de pompage et des canaux, la planification des périmètres d’irrigation, y compris les plans des terrains et des rues, des systèmes de distribution d’eau et de pressurisation, la conduite d’études agronomiques comprenant la pédologie, la climatologie et la viabilité des cultures, l’organisation de formations pour la réalisation et la mise en œuvre de projets d’irrigation ou encore l’analyse des marchés.

Certains projets méritent une attention toute particulière. Ainsi, Projetec a conçu ce qui apparaît aujourd’hui comme le plus vaste projet d’irrigation au Brésil : celui de Jaiba, dans l’Etat du Minas Gerais, destiné à irriguer 100 000 hectares. Notre filiale a également conçu et participé à la mise en œuvre du tout premier projet d’agriculture irriguée pour la production de la canne à sucre : celui de Tourão à Juazeiro, dans l’Etat de Bahia. Par ailleurs, elle a participé au nouveau programme d’irrigation financé par la Banco do Nordeste et par l’IADB (Inter-American Development Bank). Citons encore la modélisation et l’étude de faisabilité de concessions et les projets d’irrigation, de partenariats public-privé tels que celui de Salitre dans l’Etat de Bahia, ou encore celui du Canal do Sertão dans l’Etat du Pernambuco. Pour ceux-ci, notre filiale a presté des services allant de la conception à l’assistance marketing. Nous nous en voudrions de ne pas ajouter qu’en matière d’irrigation, l’expertise de Projetec va bien au-delà des opérations d’ingénierie et dépasse amplement les frontières du Brésil. Au Panama, par exemple, la société a apporté son soutien aux bénéficiaires du projet d’irrigation Remigio Rojas dès la phase de la planification jusqu’à celle de la commercialisation, permettant ainsi l’exportation de leurs produits vers les marchés américains et européens. AMÉRIQUE LATINE

Avant d’entrer dans notre giron, Projetec, durant ces sept dernières années, s’était déjà pleinement appliquée à prospecter le marché latino-américain afin d’y saisir des opportunités intéressantes. Dès 2004, fut signé un premier contrat portant sur le projet d’irrigation Carrizal-Chone dans la Province de Manabi en Equateur. Ce contrat fut le prélude à une longue série, ininterrompue jusqu’à présent. Notre équipe apporta son appui technique pour la conception des plans. Depuis cette date, Projetec a pris pied au Panama et en Equateur. Aujourd’hui, son ambition va plus loin. Elle prospecte le Pérou, le Venezuela et le Mexique.


GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 62

ASIE / INDE

En Inde, fort heureusement, l’impact de la crise mondiale n’a pas été ressenti avec autant d’intensité que dans la plupart des pays développés. Malgré la conjoncture difficile, l’expansion du pays s’est maintenue grâce notamment à la volonté du gouvernement indien de poursuivre le développement des infrastructures : secteur porteur pour S.N. Bhobe, notre dynamique filiale. Grâce à l’ouverture sur le territoire de plusieurs succursales régionales et aux nombreux engagements de personnel, les résultats, pour l’exercice écoulé, montrent un doublement du bénéfice et du chiffre d’affaires. Une belle performance dont nos experts indiens peuvent être fiers. Tout comme l’attribution à S.N. Bhobe du prestigieux prix du « Meilleur Pont » dans la catégorie des ouvrages en acier/béton précontraint. Cette récompense, décernée par l’Organisation Indienne des Ingénieurs des Ponts et Chaussées, distingue le pont surplombant la rivière Pawana, à proximité de Pune, à quelque 150 km de Bombay.

Dans l’ensemble, cette année 2009 fut excellente : elle vit l’achèvement de plusieurs grands projets. Evoquons notamment, la construction de la première passerelle piétonne (skywalk) à Bandra, la réalisation de prestigieux auto-ponts (flyovers) ou encore la finalisation de notre première mission dans le secteur aéroportuaire. Parmi les projets en bonne voie ou devant aboutir dans le courant des prochains mois, citons la construction du skywalk de Kandivali ou encore la réalisation de la seconde phase de la construction du flyover à Malad. SKYWALKS

En juin de cette année, l’inauguration, à l’est de Bombay, du skywalk de Bandra, autrement dit de la première passerelle piétonne couverte, d’une longueur totale de 1 500 m et d’une largeur de 4 m, se déroula en présence du Premier Ministre de l’Etat du Maharashtra. C’est dire l’importance de l’évènement. Pour rappel, notre équipe indienne a assuré l’ensemble des opérations (de la conception de l’ouvrage à la supervision de sa réalisation). Ayant apporté la preuve de son expertise en matière de construction de skywalks et par ce premier succès convaincant, SN Bhobe a pu décrocher d’autres missions pour le compte des agences MMRDA (Mumbai Metropolitan Region Development Authority) et MSRDC (Maharashtra State Road Development Corporation). A cet égard, mentionnons la construction des skywalks de Grant Road à l’ouest de Bombay mais aussi

à l’est de Bombay la construction des skywalks de Kandivali et de Virar ainsi que l’extension du skywalk de Bandra. La plupart de ces projets sont bien avancés. Déjà fin 2010, les piétons pourront emprunter ces imposantes passerelles. Précisons que l’ouvrage de Kandivali présentera une longueur de 1 km. Celui de Grant Road, d’une longueur de 650 m, affichera un design novateur par la suspension de son cœur à un seul et unique pylône. ROUTES

Un autre des principaux projets de cette année porte sur la concession de la route Bhiwandi-Kalyan-Shilphata, à une quarantaine de kilomètres de Bombay, dans l’Etat du Maharashtra, projet d’envergure concrétisé sous le couvert d’un contrat B.O.T. (Built-Operate-Transfer). Voici quelques temps déjà, l’appel d’offres pour la réalisation de cette route expresse longue de 21,8 km avait été lancé par la MSRDC. S.N. Bhobe remporta le marché en tant «qu’ingénieur indépendant» aux fins d’assurer le contrôle et la supervision des travaux. Chose faite dès cette année qui vit la mise en service de ce nouvel axe routier. Cette première mission se double durant la période de concession de la prise en charge du contrôle et de la surveillance des opérations de péage, de la gestion de la sécurité et de la maintenance de la route et de ses équipements. Pour compte de la société municipale locale, Surat Municipal


page 63 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

S.N. BHOBE & ASSOCIATES PVT. LTD

SKYWALK DE BANDRA

SKYWALK DE KANDIVALI

ROUTE BHIWANDI-KALYANSHILPHATA

Corporation, deux projets de routes en béton ont été mis à exécution début de cette année dans cette région située à 300 km au nord de Bombay. Notre équipe a oeuvré en qualité de Project Manager. Au total un réseau de 18 km de routes d’une largeur de 23 m, comprenant des tronçons en cinq endroits différents. Les chantiers progressent bien puisque fin 2009 le premier lot était achevé à 75 % et le second à 50 %. Comme prévu, tous deux aboutiront dans le courant des prochains mois. A l’avenir, S.N. Bhobe entend bien se prévaloir de cette première expérience réussie pour se voir confier la réalisation de routes en béton et leur gestion dans tous ses aspects. La mention d’autres projets en cours s’avère également intéressante. Ainsi, à Indore, dans l’Etat du Madhya Pradesh, la société municipale locale, Indore Municipal Corporation, a sollicité notre filiale dans le cadre de la réalisation d’une route bétonnée pour apporter des conseils et assurer un appui technique. Et à Nagpur, également au centre de l’Inde, un contrat de project management a été conclu avec la société municipale, Nagpur Municipal Corporation, pour la réalisation d’une route bétonnée. Pour cette dernière, les travaux débuteront au second semestre 2010, dès la clôture de l’appel d’offres. PONTS

A juste titre, S.N. Bhobe peut se targuer d’une grande expertise

et d’un appréciable savoir-faire en matière d’ingénierie de ponts et d’auto-ponts (flyovers). En effet, ses experts sont à même d’offrir un service complet allant de la conception du projet, des études qui en découlent, à la réalisation et à sa gestion. Ainsi, cette année, notre équipe indienne a contribué à la construction de quatre auto-ponts sur la “Dr. Ambedkar Road”, l’épine dorsale de la ville de Bombay, capitale financière de l’Inde. L’adoption de la construction par segments visait à limiter les problèmes de mobilité engendrés par la déviation du trafic. D’une indubitable esthétique, ces ouvrages sont sans doute appelés à faire figure d’incontournables dans le ciel de la capitale. Aussi, c’est dans une certaine émotion qu’en décembre 2009, fut coupé le ruban du premier flyover. Il ne reste qu’à attendre l’ouverture du second pont en janvier 2010 et des deux autres fin 2010. Pour ce qui concerne la construction des sept flyovers à Thane, ville satellite de Bombay, les prestations de S.N. Bhobe incluant les études détaillées et la préparation des documents d’appel d’offres se sont achevées. Parmi ceux-ci, les ponts de Kapurbavadi (1 500 m), de Manpada (500 m), de Waghbil (500 m) et de Patlipada (500 m) sont entrés, fin 2009, dans leur phase d’exécution, S.N. Bhobe ayant été désigné par l’agence MSRDC (Maharashtra State Road Development Corporation) pour vérifier l’ensemble de leur conception structurelle.


ASIE / INDE

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 64

PONT SUSPENDU DE SION

STATION DE MÉTRO RAJAJINAGAR, Bangalore

PONT DE KENGERI, Bangalore

Au sud du pays et plus précisément à la jonction de Magadi à Bangalore, un nouveau Flyover est venu transformer et embellir le paysage dans cette région appelée aussi la Silicone Valley. Ce pont à poutres préfabriquées précontraintes illustre le recours à différentes techniques. Appel a été fait également à nos services par la “Bangalore Development Authority” pour assurer l’ensemble de la gestion du projet. De la même manière, notre filiale a fourni, à la demande du ‘Highway Department’ de l’Etat du Tamil Nadu, le plus méridional de l’Inde, les services de gestion d’un projet portant sur la construction d’un pont au lac de Pulicat. Ce pont, long de 600 m, est appelé à enjamber la rivière et à embellir sans nul doute la cité lacustre. D’autres projets ont vu le jour dans la banlieue de Bombay. Ils donnent à nos experts l’occasion de démontrer pleinement leurs capacités en tant que gestionnaire de projets. Mentionnons en premier lieu à Santacruz la réalisation d’un pont supérieur à la station de métro “Milan”. Cet édifice, à la structure très complexe, d’une portée de 60 m, surplombera les lignes de chemin de fer de banlieue ainsi que les grandes lignes. L’accessibilité aux quais restera intégralement préservée pendant l’exécution des travaux. Il faudra également tenir compte

des restrictions imposées par les Autorités de l’Aviation Civile en matière de gabarit eu égard à la proximité de l’Aéroport International. Une structure provisoire en acier, d’un poids total de 800 tonnes, a été réalisée de manière à permettre l’exécution de l’ouvrage principal sans perturber l’accès aux voies des usagers, une gageure quand on sait que la fréquence de passage est de l’ordre d’un train toutes les deux minutes. Cette structure temporaire a été mise en place par le procédé de lancement. Les travaux battent leur plein. A nous d’assurer la gestion du projet, la planification et la vérification des études structurelles. En deuxième lieu, mentionnons la construction du flyover à la jonction dite du “Times of India” à Malad. Cette structure unique à travées continues constituées de dalles évidées précontraintes est réalisée en deux phases. La première phase, consistant à réaliser trois bandes dans une direction, a été exécutée et mise en service en août 2009. La production de la deuxième phase, portant sur les trois bandes dans l’autre direction, est prévue pour juin 2010. Enfin, clôturons ce chapitre par le projet de construction d’un échangeur à la jonction Kengeri à Bangalore. La majeure partie s’est achevée en 2009. Caractérisé par ses arches en acier d’une hauteur de 23 m pour la travée principale longue de 80 m,


page 65 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

S.N. BHOBE & ASSOCIATES PVT. LTD

AÉROPORT NASIK

STATION DE MÉTRO SWASTIK, Bangalore

cet ouvrage est conçu de telle sorte qu’aucun pilier n’empiète sur l’autoroute. A terme, il assurera la connexion entre l’autoroute fortement fréquentée de Mysore-Bangalore et Kengeri dans la banlieue de Bangalore. Plusieurs embranchements sont prévus pour assurer la mobilité du trafic dans les différentes directions. Trois embranchements furent réalisés fin 2009 tandis que les deux embranchements restants seront opérationnels fin 2010. Nul doute que cette imposante structure d’acier est appelée à devenir un point de ralliement dans la ville de Bangalore. AÉROPORTS

Après l’édification de ponts de toute nature, commence une nouvelle aventure grâce au premier projet que notre equipe a remporté dans le secteur aéroportuaire. En effet, sous l’autorité du gouvernement indien, la société aéronautique indienne, la « Hindustan Aeronautics Ltd. (HAL) », connue pour son savoirfaire dans le domaine des avions de combat destinés à la Force Aérienne Indienne, nous mandata pour assurer « la conception et la gestion du projet portant sur la réalisation de pistes, de zones de parking et de manœuvre » au champ d’aviation d’Ojhar près de Nasik, à quelque 200 km de Bombay. Au vu de cette première mission menée avec succès, S.N. Bhobe a été chargée d’une part essentielle dans le projet de construction du bâtiment du terminal de l’aéroport. La HAL nous a confié les études et la conception des plans d’architecture, la préparation des docu-

ments d’appel d’offres, le contrôle de la qualité et la supervision durant l’exécution des travaux. Désormais, notre bureau d’études s’est hissé au rang des rares sociétés indiennes possédant une expertise en matière de conception et de gestion de projet dans le domaine éminemment porteur à l’heure actuelle de l’aéroportuaire. LIGNES DE CHEMIN DE FER

La plus grande partie de notre activité dans le secteur du rail s’est concentrée sur les sept stations de métro aériennes en plein cœur de Bangalore. Notre contrat de consultance portant sur la planification, la conception structurelle et architecturale se termine tout prochainement. Pour terminer, mentionnons les deux autres ponts ferroviaires d’Amravati et de Nagpur, au centre de l’Inde pour lesquels S.N. Bhobe a assuré la conception et la gestion de projet.


PRÉSENTATION DES COMPTES


BILAN CONSOLIDÉ

ACTIF ACTIFS IMMOBILISÉS I.

FRAIS D’ÉTABLISSEMENT

II.

IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

III.

ÉCARTS DE CONSOLIDATION

IV.

IMMOBILISATIONS CORPORELLES

A. Terrains et constructions

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 68

2009

2008

70.571,32 676.495,07

527.644,68

3.558.826,85

2.035.579,52

9.361.430,08

9.083.071,37

B. Installations, machines et outillages

861.320,57

627.378,36

C. Mobilier et matériel roulant

910.600,51

1.038.805,50

536.262,56

584.672,44

D. Location-financement et droits similaires E. Autres immobilisations corporelles F. Immobilisations en cours et acomptes versés TOTAL IV. V.

43,61

167,03

11.669.657,33

11.334.094,70

IMMOBILISATIONS FINANCIÈRES

A. Entreprises mises en équivalence 2.262.865,87

1. Participations 2. Créances B. Autres entreprises 1. Participations, actions et parts

1.574.331,02

1.652.004,86

2. Créances

1.017.683,88

1.794.001,02

2.592.014,90

5.708.871,75

18.567.565,47

19.606.190,65

1.507.114,82

1.814.829,81

592.737,66

712,08

2.099.852,48

1.815.541,89

437.701,31

460.436,50

3. Produits finis

11.029.586,24

5.991.520,41

4. Marchandises

4.820,00

2.500,00

TOTAL V.

TOTAL ACTIFS IMMOBILISÉS

ACTIFS CIRCULANTS VI.

CRÉANCES À PLUS D’UN AN

A. Créances commerciales B. Autres créances C. Impôts différés TOTAL IV. VII. STOCKS ET COMMANDES EN COURS D’EXÉCUTION

A. Stocks 1. Approvisionnements 2 En-cours de fabrication

5. Immeubles destinés à la vente 6. Acomptes versés TOTAL A.

11.472.107,55

6.454.456,91

B. Commandes en cours d’exécution

16.046.757,56

14.331.666,89

TOTAL VII.

27.518.865,11

20.786.123,80

VIII. CRÉANCES À UN AN AU PLUS

A. Créances commerciales B. Autres créances TOTAL VIII. IX.

36.589.306,40

41.317.122,75

8.774.737,32

10.861.283,51

45.364.043,72

52.178.406,26

PLACEMENTS DE TRÉSORERIE

A. Actions propres

222.539,36

228.053,61

B. Autres placements

2.734.979,59

2.229.736,69 2.457.790,30

TOTAL IX.

2.957.518,95

X.

VALEURS DISPONIBLES

4.312.217,64

9.681.957,04

XI.

COMPTES DE RÉGULARISATION

3.329.318,71

2.602.397,20

85.581.816,61

89.522.216,49

104.149.382,08

109.128.407,14

TOTAL DES ACTIFS CIRCULANTS

TOTAL DE L’ACTIF


page 69 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

PASSIF CAPITAUX PROPRES I.

CAPITAL

II.

PRIMES D’ÉMISSION

III.

PLUS-VALUES DE RÉÉVALUATION

BILAN CONSOLIDÉ

2009

2008

13.299.386,00

13.299.386,00

IV.

RÉSERVES

6.304.207,24

4.996.192,07

V.

ÉCARTS DE CONSOLIDATION

2.123.955,83

1.597.943 ,50

VI.

ÉCART DE CONVERSION

-118.483,74

-349.792,33

VII. SUBSIDES EN CAPITAL TOTAL CAPITAUX PROPRES DU GROUPE VIII. INTÉRÊTS DES TIERS

TOTAL CAPITAUX PROPRES GROUPE ET TIERS IX.

240,39

594.884,29

21.609.305,72

20.138.613,53

2.757.713,51

3.737.421,39

24.367.019,23

23.876.034,92

PROVISIONS ET IMPÔTS DIFFÉRÉS

A. Pensions et obligations similaires

103.615,00

137.387,50

B. Charges fiscales

115.516,13

478.412,26

C. Grosses réparations et gros entretiens

1.089.506,62

976.193,24

D. Autres risques et charges

2.262.651,65

2.085.755,20

E. Impôts différés

TOTAL IX.

34.746,93

38.588.94

3.606.036,33

3.716.337,14

1.778.353,96

2.051.043,95

210.060,00

350.100,00

DETTES X.

DETTES À PLUS D’UN AN

A. Dettes financières 1. Emprunts subordonnés 2. Emprunts obligataires non subordonnés 3. Dettes de location-financement et assimilées 4. Etablissements de crédit 5. Autres emprunts TOTAL A.

35.464,85

66.474,56

10.578.231,96

12.258.395,21

4.850.238,28

4.362.522,95

17.452.349,05

19.088.536,67

B. Dettes commerciales 1. Fournisseurs

15.010,15

2. Effets à payer TOTAL B.

C. Acomptes reçus sur commandes

15.010,15 10.595.644,38

8.625.478,09

28.063.003,58

27.719.499,76

6.070.448,65

4.340.469,70

13.618.273,79

12.991.160,27

5.485,00

D. Autres dettes TOTAL X. XI.

DETTES À UN AN AU PLUS

A. Dettes à plus d’un an échéant dans l’année B. Dettes financières 1. Etablissements de crédit

177.197,18

1.709.711,77

13.795.470,97

14.700.872,04

10.104.896,93

12.627.945,87

10.104.896,93

12.627.945,87

2.836.383,59

3.301.822,40

1. Impôts

5.511.225,87

4.042.835,16

2. Rémunérations et charges sociales

5.463.013,57

5.597.282,97

2. Autres emprunts TOTAL B.

C. Dettes commerciales 1. Fournisseurs 2. Effets à payer TOTAL C.

D. Acomptes reçus sur commandes E. Dettes fiscales, salariales et sociales

TOTAL E.

F. Autres dettes TOTAL XI. XII. COMPTES DE RÉGULARISATION

TOTAL DES DETTES

TOTAL DU PASSIF

10.974.239,44

9.640.118,13

2.202.934,22

2.181.598,90

45.984.373,80

46.792.827,04

2.128.949,15

7.023.708,30

76.176.326,53

81.536.035,10

104.149.382,09

109.128.407,16


COMPTE DE RÉSULTAT

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ

I.

GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009 page 70

2009

2008

73.025.435,97

74.295.562,22

7.772.956,44

4.183.576,12

VENTES ET PRESTATIONS

A. Chiffre d’affaires B. Variation des en-cours de fabrication, des produits finis et des commandes en cours d’exécution (+, -) C. Production immobilisée D. Autres produits d’exploitation TOTAL I.

II.

1.292.548,83

1.596.052,45

82.090.941,24

80.075.190,79

19.420.368,50

21.145.138,46

COÛT DES VENTES ET DES PRESTATIONS

A. Approvisionnements et marchandises 1. Achats 2. Variation des stocks (+, -)

20.415,19

-296.520,39

TOTAL A.

19.440.783,69

20.848.618,07

B. Services et biens divers

18.240.986,01

18.596.138,57

C. Rémunérations, charges sociales et pensions

35.650.141,74

31.957.765,51

1.790.533,45

1.583.649,98

1.781.310,35

270.189,35

D. Amortissements et réductions de valeur sur frais d’établissement, sur immobilisations incorporelles et corporelles E. Réductions de valeur sur stocks, sur commandes en cours d’exécution et sur créances commerciales (+,-) F. Provisions pour risques et charges (+,-)

121.827,94

452.276,16

G.Autres charges d’exploitation

398.572,98

472.093,90

77.424.156,16

74.180.731,54

4.666.785,08

5.894.459,25

H.Charges d’exploitation portées à l’actif au titre de frais de restructuration I. Amortissements des écarts de consolidation TOTAL II.

III.

BÉNÉFICE D’EXPLOITATION

IV.

PRODUITS FINANCIERS

V.

A. Produits des immobilisations financières

445.621,89

126.669,31

B.Produits des actifs circulants

253.796,31

554.921,50

C. Autres produits financiers

151.478,05

412.211,40

TOTAL IV.

850.896,25

1.093.802,21

2.385.593,72

2.531.415,13

CHARGES FINANCIÈRES

A. Charges des dettes B. Réductions de valeur sur actifs circulants autres que ceux visés sub II.E. (+,-) C. Autres charges financières D. Amortissements des écarts de consolidation TOTAL V.

VI. BÉNÉFICE COURANT AVANT IMPÔTS DES ENTREPRISES CONSOLIDÉES

1.088.097,48

168.104,52

658.736,46

568.598,72

4.132.427,66

3.268.118,37

1.385.253,67

3.720.143,09

VII. PRODUITS EXCEPTIONNELS

A. Reprises d’amortissements et de réductions de valeur sur immobilisations incorporelles et corporelles B. Reprises de réductions de valeur sur immobilisations financières

2.073,28 13.875,59

6.607,66

C. Reprises de provisions pour risques et charges exceptionnels D.Plus-values sur réalisations d’actifs immobilisés E. Autres produits exceptionnels TOTAL VII.

2.975.457,56

44.436,14

677.734,60

193.278,43

3.669.141,03

244.322,23


page 71 GROUPE TPF / RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ

COMPTE DE RÉSULTAT

2009

2008

VIII. CHARGES EXCEPTIONNELLES

A. Amortissements et réductions de valeur exceptionnels sur frais d’établissement, sur immobilisations incorporelles et corporelles B. Réductions de valeur sur immobilisations financières

1.612,23

C. Provisions pour risques et charges exceptionnels D. Moins-values sur réalisations d’actifs immobilisés E. Autres charges exceptionnelles

5.307,20

14.959,03

2.023.203,79

110.560,61

F. Charges exceptionnelles portées à l’actif au titre de frais de restructuration (-) G. Amortissement exceptionnel sur écarts de consolidation TOTAL VIII.

12.367,61 2.042.490,83

125.519,64

3.011.903,87

3.838.945,68

IX. BÉNÉFICE DE L’EXERCICE AVANT IMPÔTS, DES ENTREPRISES CONSOLIDÉES X.

TRANSFERTS/PRÉLÈVEMENTS IMPÔTS DIFFÉRÉS & LATENCES FISCALES

A. Transferts aux impôts différés & latences fiscales B. Prélèvements aux impôts différés & latences fiscales

XI.

40.855,36 3.509,88

IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT

A.Impôts

2.376.656,10

2.169.127,93

B. Régularisations d’impôts et reprises de provisions fiscales

-5.565,52

-42.488,26

XII. BÉNÉFICE DES ENTREPRISES CONSOLIDÉES

644.323,17

1.671.450,65

XIII. QUOTE-PART DANS LE RÉSULTAT DES ENTREPRISES MISES EN ÉQUIVALENCE

A. Résultats en bénéfice

425.933,05 172.788,29

B. Résultats en perte

XIV. BÉNÉFICE CONSOLIDÉ XV. PART DES TIERS DANS LE RÉSULTAT

XVI. PART DU GROUPE DANS LE RÉSULTAT

1.070.256,22

1.498.662,36

-237.759,56

207.073,85

1.308.015,76

1.291.588,50



TPF RAPPORT D’ACTIVITÉS 2009