EXPO VENTE PALAIS DE BONDY ROTARY

Page 1

DOSSIER PRESSE De l’Art à l’autre…

1


EXPOSITION VENTE

ART & CIE 1 – 9 avril 2017 PALAIS DE BONDY 18/20 Quai de Bondy, 69005 Lyon Horaires : 10h – 18h. Dimanche : 10h – 17h Fermeture lundi Vernissage Public 1er avril à partir de 14 h Suivez Art&cie

www.art-et-cie.org www.facebook.com/artetcie2017/

Couverture : Devant la maison œuvre de Fréderic Deprun

2


SOMMAIRE

Communiqué de presse...………………………………………………… 4 Pour en savoir plus sur l’exposition Art&cie – de l’Art à l’Autre….… 5 Pour en savoir plus sur Savoir-Lire……………………………………. 5 - 6 Pour en savoir plus sur le Rotary International………………………… 6 Les artistes………………………………………………………………. 7 - 18 Informations pratiques…………………………………………………… 19

3


COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Rotary Club Lyon Part-Dieu mobilise 25 artistes de renommée internationale au profit de l’éducation et de la réussite scolaire Le Rotary Club Lyon Part-Dieu organise du 1er au 9 avril 2017 au Palais de Bondy (Lyon 5ème) l’exposition-vente d’art contemporain Art&cie au profit de l’association SavoirLire. Il réunira 25 artistes de renommée internationale (peintres, sculpteurs, et photographes): Agnès Baillon, Jean-Jacques Bernard, Nora Boudjemaï, Anne Brérot, Etienne Cail, Jean Claverie, Georges Damin, Jean-Noël Delettre, Frédéric Deprun, Pierre-Aymeric Dillies, Dalva Duarte, Daniel Favre, Evelyne Galinski, Elisabeth Gilbert Dragic, Gordon Hart, Dietlind Horstmann–Köpper, Gilbert Houbre, Isabelle Jarousse, Chloé Malard, Michel de Matteis, Jean-Luc Mege, Lise Roussel, Pierre Sgamma, Pierre Souchaud, Jhy Cheng Wu. Cette exposition-vente Art&cie a pour signature : de l’Art à l’Autre. L’Art : ce sont les artistes exposés qui ont accepté de s'associer à cette opération en faveur de Savoir-Lire. Cette association agit avec succès depuis plus de quinze ans pour la prévention de l’illettrisme et de l’échec scolaire. L’Autre : ce sont les enfants qui bénéficieront des « clubs Coup de Pouce » mis en place par Savoir-Lire. Ceux-ci permettent aux élèves de cours préparatoire de s’entraîner à la lecture après la classe. Ces clubs de lecture et d’écriture affichent des résultats remarquables. Il en existe déjà 37 en région lyonnaise et deux clubs supplémentaires pourront être ouverts grâce aux bénéfices de l’exposition-vente Art&cie. De l’Art à l’Autre : ce sont les amateurs d’art et collectionneurs qui auront ainsi l’opportunité d’acquérir des œuvres d’artistes reconnus dans le milieu de l’art contemporain pour la qualité, la puissance et l’originalité de leur travail – tout en contribuant à offrir à un enfant le bonheur de la lecture et du savoir.

4


POUR EN SAVOIR PLUS SUR L’EXPOSITION ART&CIE – DE L’ART A L’AUTRE Une vingtaine d’artistes internationaux, peintres, sculpteurs, photographes… feront escale au Palais de Bondy (Lyon 5ème) du 1er au 9 avril 2017 pour offrir la plus belle et la plus fascinante des compagnies : celle de l’art. L’art qui ouvre les yeux, émeut, interroge, transporte et magnifie la vie. La variété des styles illustrera les différentes pratiques de l’art contemporain et permettra de toucher le plus grand monde. Ces artistes qui ont accepté de s'associer à cette opération en faveur de l’association Savoir-Lire. L’Art va de compagnie avec l’Education. Apprendre, prendre confiance, grandir, devenir soi, s’accomplir… est un chemin aussi exigeant, aussi magique et aussi libérateur que celui de la création. L’art se partage. L’éducation est l’affaire de tous. Collectionneurs avertis et amateurs, rotariens, amis de l’association Savoir-Lire, entreprises et institutions, promeneurs éclairés seront conviés au vernissage ou accueillis sur la durée de l’exposition-vente. Chaque acquisition sera un pas de plus vers le savoir et l’autonomie, pour les jeunes élèves qui rejoindront les Clubs Coup de Pouce ainsi soutenus par l’association Savoir-Lire. Parce que l’art unit les Hommes, même quand il provoque ou dérange, parce que l’art sauvera le monde (dixit le poète), parce que l’art est un mystère aussi profond que l’identité, la signature de cette exposition vente Art&cie est de l’Art à l’Autre. De l’Art à l’Autre, il n’y a qu’un pas : un pas d’humanité et de générosité que serons invité à faire tous les visiteurs d’Art&cie.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR SAVOIR-LIRE Un quart des élèves de sixième sont en grande difficulté de lecture et d’écriture. Ce triste constat se répète malheureusement depuis plusieurs années. Il existe pourtant une solution. L’association Savoir-Lire a été créée en 2000 par des Rotary clubs de Lyon pour prévenir l’illettrisme et l’échec scolaire. Elle rassemble aujourd’hui une vingtaine de Rotary clubs, en Auvergne-Rhône-Alpes et dans le reste de la France, ainsi que des personnes physiques. Depuis 16 ans, elle soutient le dispositif ‘’Club Coup de pouce’’ qui a fait ses preuves en accompagnant les élèves de cours préparatoire rencontrant des difficultés dans l'apprentissage de la lecture. L’association Savoir-Lire a aidé au lancement de 37 5


clubs Coup de pouce sur l’agglomération lyonnaise. Un Club Coup de pouce réunit après la classe sur toute l'année scolaire cinq élèves et un animateur (100 000 enfants accompagnés en 2015). Les évaluations des Clubs Coup de pouce démontrent de manière incontestable l’efficacité de la méthode basée sur des activités ludiques qui nourrissent le désir d’apprendre et la confiance en soi. Les bénéfices de l’exposition-vente Art&cie permettront d’aider de jeunes enfants à réussir malgré des environnements sociaux et familiaux difficiles. L’enjeu à court terme est la maîtrise de la lecture ; à moyen terme, la réussite scolaire et plus largement l'égalité des chances, en application de notre promesse républicaine. L’association Savoir-Lire est l’un des principaux partenaires du dispositif Coup de Pouce. http://www.coupdepouceassociation.fr/nos-partenaires/societe-civile/

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LE ROTARY INTERNATIONAL Depuis sa création en 1905, le Rotary International s’est attaqué à des défis mondiaux majeurs et a accompagné dans leurs premiers pas plusieurs organisations internationales et humanitaires, telles que les Nations unies ou Easter Seals. Avec 1 200 000 adhérents dans 170 pays, le Rotary International est l’une des plus grandes O.N.G. du monde. Sa mission : changer le monde durablement. Le Rotary International s’est défini six priorités mondiales :  L’alphabétisation et l’éducation de base  La santé de la mère et de l'enfant  L’approvisionnement en eau potable  La lutte contre les maladies  La promotion de la paix  Le développement des économies locales. La force du Rotary International est de créer un lien unique entre des hommes et des femmes de toutes origines, cultures et professions. Ses membres sont des professionnels reconnus dans leur domaine d'activité et leur ville. Cette diversité aide à appréhender les problématiques sous plusieurs angles et à mieux les résoudre. La passion et la persévérance de ses membres produisent des changements durables pour produire un impact local sur les territoires, mais également global, grâce aux membres issus des quatre coins du monde. En unissant leurs forces au service de la solidarité, les rotariens peuvent accomplir l'impossible. Avec Art&cie, les lyonnais pourront accomplir ce qui semble à première vue insoluble : augmenter sensiblement les chances des jeunes élèves en difficulté scolaire d’acquérir les bases de la lecture et du savoir, et donc de choisir et mieux maîtriser leur vie. https://www.rotary.org/fr 6


LES ARTISTES

AGNES BAILLON JEAN-JACQUES BERNARD NORA BOUDJEMAI ANNE BREROT ETIENNE CAIL JEAN CLAVERIE GEORGES DAMIN JEAN-NOEL DELETTRE FREDERIC DEPRUN PIERRE -AYMERIC DILLIES DALVA DUARTE DANIEL FAVRE EVELYNE GALINSKI ELISABETH GILBERT-DRAGIC GORDON HART DIETLIND HORSTMANN-KÖPPER GILBERT HOUBRE ISABELLE JAROUSSE CHOE MALARD MICHEL de MATTEIS JEAN-LUC MEGE LISE ROUSSEL PIERRE SGAMMA PIERRE SOUCHAUD JHY CHENG WU

7


AGNES BAILLON Sculpture

http://agnesbaillon.com/ « J’éprouve aussi, en inventant ces corps qui ont leur propre existence, comme un apaisement, l’idée de donner la vie à des personnages qui nous survivront. Je me rappelle d’un film de Scorcèse « After hours » où le personnage principal, pour sortir d’un interminable cauchemar, est recouvert de papier mâché et se retrouve transformé en sculpture… comme si la sculpture était la seule issue… Elle l’est pour moi. A travers la sculpture, je suggère ce qui parfois n’a pas besoin d’être dit ou formulé, revendiqué, j’essaye de rappeler l’essentiel et la beauté de la nature humaine sans pour autant la mythifier ». Agnès Baillon.

JEAN-JACQUES BERNARD Photographie http://www.jeanjacquesbernard.fr La vérité est-elle dans les lieux communs (en couleur) ? On dit communément que la photographie est là pour monter. J’ai tendance à penser qu’elle est plus efficace pour brouiller les repères, ou pour imposer les siens. ’’Le réel est toujours l’objet d’une fiction. C’est la fiction dominante, la fiction consensuelle, qui dénie son caractère de fiction en se faisant passer pour le réel luimême et en traçant une ligne de partage entre le domaine de ce réel et celui des représentations et des apparences, des opinions et des utopies.’’ Jacques Rancière Et puis aussi, la photo intellectuelle m’ennuie, je la préfère en mode manuel. Jean-Jacques Bernard

8


NORA BOUDJEMAÏ Peinture http://nora-boudjemai.tumblr.com « Lorsque Nora Boudjemaï attaque sa toile d'assauts "calligraphiques". L'enjeu de ses gestes, qui concluent l'œuvre et emportent la figure ailleurs, est aussi important que dans la calligraphie : pas droit à l'erreur. Soit l'œuvre émerge définitivement, soit la toile est bonne pour le rebus. La peinture de Nora Boudjemaï est aussi cela, une conscience du danger et une tentative d'apprivoisement, une épreuve de la toile et une épreuve du visage, de soi, de l'autre, dans un dialogue sourd et intense, physique et psychique. L'artiste ne remplit pas ses toiles, elle compose avec le vide, crée des latences, réserve des espaces comme autant de respirations qui laissent la liberté d’entrer et de sortir de l’œuvre. Elle préserve ci et là le vide originel à la source de tous les commencements ». CM, 2013

ANNE BRÉROT Peinture http://anne.brerot.free.fr Le spectaculaire est dans ce que m’offre la vie, là sous mes yeux. Réalité et réminiscence sont mes camarades d’atelier. Mes tableaux sont des révélateurs d’images qui à force d’être éprouvés en deviennent presque étranges comme une vision récurrente d’un souvenir, d’un sentiment lointain, une empreinte. La vie est là fragile, magnifique et douloureuse dans sa perpétuelle mise au monde. Et pour lui appartenir, je pétris la couleur dans le chaos de la matière. Je traverse les lumières et les ombres avec l’irrésistible désir de restituer des bouts de monde en quête d’un tableau pouvant contenir la vie. Anne Brérot 9


ETIENNE CAIL Peinture https://www.etiennecail.com/

On pourrait dire de l’Orientalisme d’Etienne Cail qu’il est un orientalisme onirique et idéalisé, couchant sur la toile la vision européenne d’un Orient fantasmé. Dans le cœur du peintre, chaque pays correspond à une expérience sensible qui l’engage à se laisser porter par ce qu’il y découvre et à glorifier ses trouvailles à sa façon. La culture et le passé de chaque terre, enfouis dans chaque être, chaque monument est un point essentiel pour Etienne dont la peinture puise dans les richesses historiques et artistiques du néo classicisme qu’elle soumet à un regard et à un geste contemporain.

JEAN CLAVERIE Peinture/ Dessin http://www.jeanclaverie.fr/ C'est aujourd'hui du peintre qu'il faut parler. Chez lui, le dessin qu'il a toujours défendu, capital dans son œuvre, ne se résume pas au trait aussi sensible soit-il. C'est l'expression, la forme interne, le modèle qui l'intéressent sans pour autant tomber dans l'emphase. Son réalisme ne satisfait Jean Claverie que s'il palpe la vie, s'il la tient d'une prise solide à partir du corps offert au regard. Il sait mieux que personne décrire la fragile chair féminine. Aux frontières de l'impudeur. En équilibre entre novation et convention, il sait piéger le mouvement et le fixer pour un moment d'éternité. Et révéler avec sensualité l'énigme féminine. Pourquoi cet homme de son temps a-t-il choisi l'aquarelle et le pastel alors que l'art dit contemporain utilise plutôt le Fenwick et le marteau-piqueur pour s'exprimer ? Pourquoi cet homme de son temps, rockeur à ses heures, peint-il des nus que personne ou presque ne peint plus ? C'est le mystère Jean Claverie. Peut-être sait-il que les plus audacieux ne sont pas ce que l'on imagine. JM. Requien

10


GEORGES DAMIN Peinture http://www.damin.fr Georges Damin est né en février 1942. Très jeune, il dessine le pont de Serin et les pavés du quai SaintVincent. Il fait ses études à l’Ecole de Tissage de Lyon, fréquente l’Ecole des Beaux-Arts, et avec ses amis JeanMichel Hardy et Elena Brugo, suit les cours de dessin de Pierre Pelloux, peintre lyonnais qui restera son maître. Sa technique graphique du début s’enrichit d’une palette de plus en plus affinée, les tons pastels, gris nacrés roses et bruns, apparaissent sur la toile. Il va beaucoup exposer : Bruxelles, Ostende, Amsterdam, Bristol, New-York. En 1982, il est invité pour sa première exposition personnelle à Carmel, en Californie à la galerie Zantman. Souvent le trait l’emporte sur la couleur « juste le tracé des noirs et blancs, le graphisme exprime le soleil éblouissant ». Christine Mässer

JEAN-NOËL DELETTRE Peinture http://delettre.org « Privé lui-même un temps de sa propre liberté aussi bien physique que psychique, le travail de Jean-Noël Delettre est entièrement dédié à son rapport à la vie. Par le corps en mouvement, les cimes des montagnes et par l’immensité apaisante de la couleur bleue qui ont jalonné sous différentes formes son univers pictural, il nous propose une réflexion sur l’universalité du corps et des sentiments, sur la vie et le temps qui passe… » Cette liberté de plus en plus menacée, l’injustice et la révolte pour les uns et l’indifférence pour les autres entraînent l’artiste sur un chemin où la réalité submerge le rêve. F.P CM, 2013

11


FRÉDÉRIC DEPRUN Peinture http://www.fredericdeprun.com Frédéric Deprun est engagé depuis plus de quinze ans dans une œuvre picturale et poétique résolument figurative. Il invite le spectateur à découvrir ses peintures allégoriques qui se déploient par la réalisation de saynètes peuplées de figurines et de jouets. Ainsi, la peinture est bien souvent envisagée comme un diorama à l’intérieur du cadre, sorte de boîte ou les plans sont superposés sans profondeur de champ. L’attention portée aux détails accumulés lui permet de créer des contrastes émotionnels avec des sujets obsessionnels : l’enfant, la famille, le miniature, la relation à l’autre (l’étranger). Les dispositifs d’intégration des figurines dans leurs environnements picturaux sont les données-clef de la démarche du peintre. Frédéric Deprun considère chacun de ses travaux comme le reflet, l’antichambre d’un drame qui se noue ou au contraire la figuration d’un espace nouvellement paisible.

PIERRE-AYMERIC DILLIES Photographie http://www.pierre-aymeric-dillies.com Ayant découvert plus de 40 pays sur tous les continents, c'est en famille qu'il partage cette passion, à l'aventure. Ce qui me plait le plus est d'arriver dans un pays et demander à ma femme : "à droite ou à gauche ?". Avec la photo, la magie s'opère en quelques centième de seconde : le passage d'un motard au casque vert devant un feu rouge, la ballade improbable d'un bonze sur le pont de Brooklyn ou simplement un instant de vie où tout est là sans que rien ne soit attendu… L'aventure laisse la place à l'imprévu. L'imprévu déclenche des souvenirs enchanteurs. Pierre-Aymeric Dillies

12


DALVA DUARTE Peinture http://dalva-duarte.com « Quand j'ai pris conscience de la vie et du monde, je dessinais déjà j'avais 3 ans. 'Cette passion a grandi avec moi. Peindre fait partie de mon corps et de mon esprit. C'est une manière de vivre, et de penser, d 'observer les gens, de traduire Ie « paysage intérieur » des choses. C'est recréer et décrire, observer la réalité et la douleur des autres. C'est une manière de participer au monde. Quand je ne peins pas, j 'ai la sensation de perdre mon temps. J’aime penser que mes tableaux ont leur propre vie. Quand ils sortent de l'atelier, Ils n 'ont plus besoin du peintre. Ils parlent par eux-mêmes. » Dalva Duarte

DANIEL FAVRE Sculpteur http://www.daniel-favre-sculpture.fr

« Imaginez des parois rocheuses. Voyez dans ces pics, de belles endormies. Mélangez ces lignes tendues à des masses rectangulaires qui seraient autant de genoux et de bras, de creux et de vides. Hanches, fesses, cous, épaules deviennent des repères où s’accrocher. Ce sont les femmes de Daniel Favre, qui les sculpte avec la maîtrise d’un grimpeur lancé dans une ascension sans cordée… » Arnaud Dimberton

13


EVELYNE GALINSKI Sculpteur http://www.evelynegalinski.com/ Mes personnages naissent d'une mémoire personnelle inconsciente et profonde. Il me semble qu'ils peuvent également émerger d'une mémoire collective. Ils ne racontent pas le corps humain, mais un rêve d'humanité. Ils brouillent les pistes... Ils invitent à perdre les repères du temps, ceux du féminin/masculin, enfant /adulte, vivant ou mort. Ils incitent à laisser tomber toute forme de référence et à retrouver un regard semblable à celui de l'enfant. Evelyne Galinski

ELISABETH GILBERT-DRAGIC Peinture/plasticienne http://www.elisabeth.gilbert-dragic.fr

Le travail d’Elisabeth Gilbert-Dragic représente essentiellement des fleurs : pivoines dans l’atelier, roses, tulipes, lys, dahlias… La fleur, coupée, fanée, est son support de travail en peinture acrylique, sur des formats plus grands que nature. « Motifs hypnotiques surgis de l’intime et du quotidien, ils fonctionnent comme des interfaces capables de catalyser des énergies paradoxales. Vitalité ou mélancolie. Eros et mort. Ils questionnent la banalité du réel, laissant le regard éclaircir les bons ou les mauvais présages qui se dégagent de la surface des choses ». Clément Montolio

14


GORDON HART Peinture http://www.galeriemottet.fr/gordon-hart/ Les œuvres de la série Back to Black n’ont absolument rien à voir avec le désespoir existentiel d’Amy Winehouse et la chanson qui porte ce titre. Elles se rapprocheraient plutôt de Rehab. Eh oui, Amy, certains disent « oui » à la cure de désinto. Moi par exemple, qui ai fini par faire une overdose après m’être empoisonné pendant des années avec les délices de la couleur et d’un registre chromatique intense. Décidé à me racheter, j’ai nettoyé ma palette et restreint mon vocabulaire visuel au noir et blanc comme un moyen d’atteindre une clarté de perception et de privilégier le tactile par rapport aux distractions sensuelles de la couleur. La couleur devient secondaire ; les gestes sur la surface deviennent prioritaires, autrement dit la forme de la touche ; les coups de pinceau, la source et le signifiant. Gordon Hart

DIETLIND HORSTMANN-KÖPPER Peinture/sculpture http://www.horstmann-koepper.de L’artiste allemande est renommée pour ses œuvres de grand format qui renouvellent toujours la controverse absolue concernant l’être humain et sa relation envers les autres. Sa technique picturale, exubérante, voire frôlant, l’expressionnisme contraste consciemment avec le contenu clair de son message. Les visages des personnes s’estompent étrangement et semblent apparaître dans le lointain mais cependant demeurent très concrets. Ils évoquent toujours la blessure et l’errance. Les visages ne sont plus soumis à l’idéal de beauté imposé par les médias. Marie-Claude Joly

15


GILBERT HOUBRE Peinture/gravure http://www.gilberthoubre.fr Comment concilier les deux extrêmes d'une pratique picturale…la maîtrise des formes et leurs inventions libres ? Le figuratif et l'abstraction, la rapidité du geste et la maîtrise du temps ? La brosse, le pinceau, la pointe sèche m'emportent audevant d'une ligne libre, femme, homme, animaux, arbres, peu importe, la forme vient comme une respiration, accumulation de strates, de touches, de doutes...... Peindre, graver n'est pas une pratique anodine, elle engage le regard…le corps même.... Je présente une série de gravures faites il y a quelques années, reprisent en couleur par deux monotypes successifs sur la plaque, le trait étant imprimé après... D'où cette sensation tactile de l'encre de gravure écrasé par la pression du rouleau sur le papier... Recherche entre la peinture et son espace couleur et le trait... Je montre également deux autres gravures noires et blanc.

Gilbert Houbre

ISABELLE JAROUSSE Dessin/sculpture http://www.isabelle-jarousse.com Le papier est devenu pour elle matière et matrice, à la fois support et creuset d’un langage, provocation à la création. Son art subtil est qu’elle obéit, d’une certaine façon, aux suggestions géologiques émanant des épaisseurs qu’elle projette et structure, comme si elles étaient-elles mêmes en enfantement de genèse, et qu’elle n’en impose pas moins ses rythmes et sa vision grouillante et obstinée, figures humaines, flore et faune enlacées d’un paradis exotique qui lui appartient. [...] Un peuple sans histoire, non narratif, car il n’est point le héros d’une fable mais l’alphabet d’un langage, l’ornementation d’une surface plane ou ravinée, un répertoire de signes pour l’ordonnance d’une composition très volontaire dont Isabelle Jarousse affirme qu’on peut la tenir pour abstraite. [...] L’alchimie d’Isabelle Jarousse, combinant abstraction et figuration, fait surgir sur les parois de papier un monde qui ne relève que de la poésie. Visible et même familier et pourtant énigmatique. Jean-Jacques Lerrant (extrait)

16


CHLOE MALARD Peinture http://chloemalard.wixsite.com/peinture

Née en 1987 à Paris, débute des études d'arts graphique à l'école Emile Cohl à Lyon en 2006 puis se lance dans la peinture et commence à exposer une série de portraits en 2009. Principalement axé sur l'homme et l'intériorisation , tantôt au travers de grands coups de pinceau à l'acrylique et cadrages serrés, tantôt des "personnages" en pied au rendu plus graphique, l'univers de ces portraits reste majoritairement influencé par le milieu de la BD, du graphisme et de l'illustration.

MICHEL DE MATTEIS Peinture https://www.facebook.com/peinturemicheldematteis Le jardin du ciel a de tout temps été un schème offert à l’imagination. La cosmologie un espace de création, un jardin pour organiser le quotidien des civilisations, un plan pour le savoir et les connaissances. La cosmogonie un mystère pour l’envol des poètes. Pour moi, le boisseau du cosmos, est l’infini nuage anthropomorphique des peintres paysagiste, « un ruban » d’incantation qui laisse aux hommes poser le verbe sur le souffle de l’invisible.

17


JEAN-LUC MEGE Photographie http://jeanlucmegephotography.com Porté par une grande sensibilité et par la formule de Philippe Soupault « Le cœur dans les yeux », Jean-Luc MEGE fait plus que des prises de vues. Fort d'un parcours vraiment très éclectique, photo-journalisme, grandreportage, humanitaire, mode, Presse Magazine et presse People, Jean-Luc a parcouru une bonne partie de la planète, fréquenté les plus grand, partagé la vie des plus humbles, côtoyé la misère, la détresse, le luxe et parfois la mort... Ses images, il est souvent allé les chercher au bout du Monde, dans des pays en crise ou en guerre... Quand Jean-Luc prend son appareil photo, c’est donc pour vous offrir plus que des photographies ; il sait vous transporter dans le récit si distinct qu'il créer en vous rencontrant.

LISE ROUSSEL Peinture / sérigraphie http://liseroussel.com Le paysage est une invention des peintres. C’est le nom qu’ils donnèrent, à partir du XVIe siècle, aux morceaux de nature idéalisée qu’ils représentaient sur leurs tableaux. Si Lise Roussel peint des paysages, c’est au sens initial de ce mot-là. Montagnes, lacs, bords de mer et silhouettes d’architecture : c’est notre mémoire des choses, notre expérience du monde, qui nous pousse à interpréter presque mécaniquement ces peintures comme des paysages. En vérité, chez Lise Roussel, la peinture est inaugurale : geste fondateur prolongé par de la couleur. De ce recouvrement du papier par de la peinture naissent des formes vagues, que l’artiste appuie évasivement, allusivement. [...] L’acte de peindre est pure poésie. L’acte précède le sens. Le sens ne vient que par surcroît. Le sens est en retard sur l’acte: il se contente de le consacrer. Il le justifie postérieurement. La vérité, c’est qu’ici, la peinture se suffit à elle-même. Jean-Louis Roux

18


PIERRE SGAMMA Sculpteur http://pierresgamma.com « Le travail de Pierre Sgamma ne laisse pas indifférent. Ses mises en scène étranges et énigmatiques, dérangent, émeuvent, provoquent, choquent parfois. Cet artiste français aux origines culturelles multiples, a développé un langage plastique audacieux, où le mystère côtoie le réel dans une grande liberté d’expression. Son univers tout à fait singulier nous parle de nous, sans complaisance, nous bouscule, nous éveille à nous-mêmes en nous révélant notre part d’ombre, nos démons, le poids de nos actes, le drame de l’existence. Sa démarche, spirituelle et exigeante, explore les territoires de l’âme pour nous donner à voir ce que nous sommes, dans une vérité nue, sincère et juste ». Véronique Baron

PIERRE SOUCHAUD Peinture http://pierre-souchaud.com Dans ces vives peintures, le dehors et le dedans se rejoignent, et le monde pictural naît de ces embrassements. La matière, subtilement travaillée, tient du parchemin d’âme, et de peau lointaine aux sombres plis indéfinis. S’il y a paysage, verticale et abstrait, le corps profond en serait l’horizon caché. Sur fond de douces ténèbres, couleur de vieille terre et de boue intime, surgissent de claires fenêtres chromatiques, fines clartés qui ensemencent l’espace. Tout bouge, dans cette fine érotique d’univers. Pierre Souchaud a saisi l’instant magique d’un miracle spatial et humain, où les soubresauts de la chair secrète épouseraient les mouvements profonds de l’univers. Une souterraine sensualité anime l’œuvre tout entière. Les espaces se pénètrent en picturale et secrète extase. Christian Noorbergen (extrait)

19


JHY CHENG WU Peinture http://jhychenwu.blogspot.fr Originaire de Taiwan et installé en France, Jhy Cheng Wu, fut le premier prix du concours international d'art contemporain de Genève en 2002, cet ancien élève des Beaux-Arts de Lyon expose dans le monde entier. Il poursuit son trajet de peintre, toujours à saisir les mouvements dans la vie et le flou de l'existence. « Il travaille la peinture comme un acte de résistance et de joie, où les flous du destin sont attrapés dans des images envolées, à travers le monde. » Anne Hebert

20


INFORMATIONS PRATIQUES

EXPOSITION VENTE

ART & CIE 1 – 9 avril 2017 PALAIS DE BONDY 18/20 Quai de Bondy, 69005 Lyon Horaires : 10h – 18h. Dimanche : 10h – 17h Fermeture lundi Entrée libre Accessibilité aux personnes à mobilité réduite 1er

Vernissage Public avril à partir de 14 h

Accès Vaporetto : Saint Paul Autobus C3 terminus - gare Saint Paul Velo’v : Cathédrale Saint Jean et gare Saint Paul Métro : Vieux Lyon ou Hôtel de Ville Parking Saint Jean quai Romain Rolland, Lyon 5ème Pour plus d’informations contact@art-et-cie.org Point Presse 31 mars à 18 h Palais de Bondy CONTACT PRESSE : Angela Beneitez Commissaire d’exposition T +33 (0)695 54 09 54 contact@art-et-cie.org 21