__MAIN_TEXT__

Page 1

LE PLUS GRAND NOMBRE D’OFFRES • LE PLUS FORT TIRAGE (158’000) SPÉCIAL PROMOTIONS

337 OFFRES

FONDÉ EN 1998

WWW.TOUTIMMO.CH • ACHAT, LOCATION, VENTE • GENÈVE, VAUD, FRANCE VOISINE • HEBDOMADAIRE • 1

ER

MARS 2021 • NO 1026

■ RESTAURATION

Laurent Terlinchamp: «Le scandale continue»

Installations photovoltaïques

PAGE 4

Tél.: 022 348 73 66 SA SUNWATT contact@sunwatt.ch

EN VEDE T TE GRAND – SACONNEX 3 magnifiques villas de standing au label THPE

Ouve Autoris rture ation imm inen délivrée te du chan tier

Contact: +41 (0)78 737 69 07 Page 22

Exigez le meilleur pour votre prêt hypothécaire. Gratuit En ligne 100% écologique 100% locale

Fait ici, pour ici,avec nous. Plus de 160 projets environnementaux et d’innovation durable financés par les Fonds Vitale de SIG.

Indépendant

www.e-potek.ch +41 22 566 01 10

Permis bateau moteur Offrez un permis bateau Port des Pâquis - Genève Tél. 022 731 00 63

ecoledenavigation.ch

OFFRES D’EMPLOI: P. 35 • WWW.TOUTEMPLOI.CH

Qui est le «vaurien»?

PAGE 34


LE MAGAZINE DE LA LIBERTÉ DE DÉPLACEMENT Mensuel • Février 2021

Dès le 8 mars, découvrez le nouveau supplément mensuel de Tout l’Immobilier Quelles sont les nouvelles tendances en matière de déplacement? Quelles nouveautés les constructeurs automobiles proposent-ils? T O U T E L ’ A C Moteur! T U A L I enquête T É D Eet UX E Tinforme. Q U AT R E R O U E S vous M ejournalistes n s u e l • p a r a î t proposent 1 0 x p a r a n essais • o c t o b rexclusifs, e 2020 Nos comparatifs inédits et analyses pertinentes. Contact annonceurs: Patrick Gravante I T. 022 307 02 34 I pg@plurality.ch


LE BOUSINGOT décèle une volonté d’économie dans les titres de Tamedia Welschland. On en est à supprimer une ou deux lettres par mot, l’éventuel lecteur étant supposé ne pas le remarquer. Un exemple? («Tribune de Lausanne» du 19.02.21):

découvre que l’Italie démocratique a discrètement réalisé le vieux rêve de Mussolini, selon cette brochure des CFF, de Suisse Tourisme et d’Hôtellerie Suisse, trois petites entreprises n’ayant pas les moyens de se payer des traducteurs:

Et hop! «affection» au lieu d’«affectation», deux lettres économisées! M. Suppino (patron de Tamedia) sera content.

note que la Coop, dans une annonce diffusée dans la presse Tamedia, propose des objets vraiment pratiques :

note qu’un dessinateur déprimant sévissant depuis longtemps dans la presse vaudoise publie un nouveau livre stimulant et joyeux («Tribune» du 18.02.21):

Pourtant d’origine francophone, M. Barrigue semble ignorer que le «ô» vocatif, qui s’emploie pour invoquer ou interpeller, ne s’écrit pas avec un «h» et n’est jamais suivi directement par un point d’exclamation, mais par un nom ou plus rarement un adverbe ou un adjectif.

Avec une hache de 1200 kg, le cyclope Polyphème aurait réglé sans problème le sort d’Ulysse et le grand traducteur de l’«Odyssée» qui vient de décéder, Philippe Jaccottet, aurait eu moins de boulot! constate, dans une interview de Bernard Pivot parue dans la «Tribune» (23.01.21) que l’ancien animateur d’«Apostrophes» dit à son interlocuteur:

se dit que «20 Minutes» (23.12.20) est en constant accroissement de sa qualité:

L’opposant russe Navalny est une des seules personnes capables de survivre à un assassinat, ce qui facilite évidemment le dialogue avec son assassin.

Voilà pour ceux qui reprochent parfois au Bousingot d’appeler «Tribune de Lausanne» un quotidien produit et rédigé quasi exclusivement à Lausanne… n

1 %

à 12 ans

Le taux le plus bas, négocié la semaine du 22 au 26 février 2021

0844 10 10 10 www.d-l.ch Hebdomadaire distribué gracieusement à tous les ménages du Canton de Genève, de l’agglomération de Nyon et de toutes les autres communes de la Zone économique 11 (Triangle GenèveGland-Saint-Cergue). 158 000 exemplaires. Edité par Plurality Presse SA. Paraît le lundi. Directeur-Rédacteur en chef: Thierry Oppikofer. Coordination: Rachel Autieri. Publicité: Maximilien Bonnardot, Charly Dujardin, Patrick Gravante, Alain Godard. Valérie Noël. Maquette: Imagic Sàrl Carouge, Daniel Hostettler, Sophie Hostettler. Flashage et impression: CH Media Print AG. Distribution: Epsilon SA. Rédaction, Administration, Service de publicité: Plurality Presse SA, 8, rue Jacques-Grosselin, 1227 Carouge. Tél.: 022 307 02 20 - Fax: 022 307 02 22 – CCP: 17-391772-2 E-mail: annonces@toutimmo.ch - Internet: www.toutimmo.ch.  © Plurality Presse SA, 2021

Vente – Service après-vente – Toutes marques Rue Eugène-Marziano 23 A – 1227 Les Acacias/Genève Tél. +41 22 3OO 58 58 – info@philippemarechal.ch www.philippemarechal.ch


4

P O L I T I Q U E

G E N E V O I S E

■ RESTAURATION

Laurent Terlinchamp: «Le scandale continue» Alors que, selon la décision du Conseil fédéral du 24 février, les cafetiers et restaurateurs devront attendre au minimum le 22 mars pour rouvrir leurs établissements, leur président ne croit plus aux solutions de survie proposée à ce vaste secteur, qui compte quelque 2400 établissements et 16 000 emplois.

Vision sinistre de cafés déserts: une mesure sans fondement scientifique?

A

près consultation des cantons, Berne a confirmé son plan de réouverture progressive, ébauché le 17 février. Sourd à la levée de bouclier du secteur de l’hôtellerie-restauration et aux positions cantonales favorables à un déconfinement plus rapide, l’Exécutif fédéral a décidé une réouverture des restaurants le 22 mars, ainsi que

des ajustements possibles, pour autant que la situation sanitaire s’avère favorable, à la mi-mars. «Quels ajustements? tonne Laurent Terlinchamp, président de la Société des cafetiers, restaurateurs et hôteliers de Genève. Va-t-on nous soumettre à des gestes barrières supplémentaires ou nous obliger à respecter trois mètres de distance entre les tables?».

50% Vison

15, rue Jean-Jacques Rousseau (à côté de Manor) 1201 Genève - Tél.: 022 732 31 96

www.werner.muller.fourreur.ch

Et de rappeler «qu’à part un pseudo-rapport américain, aucune étude suisse ou européenne ne prouve que les restaurants constitueraient des foyers de contamination majeurs». Quant à l’ouverture des seules terrasses soumise aux caprices de la météo et à l’option du take-away, qui accuse une baisse drastique de clientèle, causée notamment

La sécurité d’un transport de qualité Case postale 413 - 1214 Vernier Tél. 022 753 12 66 - info@rrvsa.ch - www.rrvsa.ch

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1


P O L I T I Q U E

par le froid hivernal et par le télétravail, ce sont des solutions aléatoires qui ne font pas évidemment pas le poids».

5

de 40 jours depuis le 1er novembre 2020 ou qui ont connu une baisse de leur chiffre d’affaires de 25% ou plus durant l’année 2020. Préalablement, cette participation a donné droit pour novembre et décembre à un montant plafonné à 10 000 francs par mois et par établissement. «Des mesures qui restent totalement insuffisantes. Il ne suffit pas de se gargariser du mot «solidarité», quand elle se fait sur le dos des commerçants. Nous n’attendons pas d’être aidés, mais d’être dédommagés à hauteur des pertes réelles et des préjudices subis depuis des mois», tonne le responsable de la SCRHG.

Un drame économique et psychologique Sa colère va de pair avec la détresse d’un secteur qui sombre face à l’imprévisibilité totale qui touche tous les acteurs de la branche. Cinq mois après le début de la crise sanitaire, la situation était déjà délicate et l’avenir opaque. Le chiffre d’affaires avait baissé en moyenne de 42%. «En 2020, nous n’avons travaillé qu’à 60% et les indemnités ont été minimes. Aujourd’hui, nous sommes dans le gouffre. Le sondage de Gastrosuisse, organisation faîtière de la branche, indiquait en novembre dernier que 30% des établissements du pays étaient déjà condamnés à ne pouvoir se relever. Comment croire encore aux promesses et aux discours de la Confédération? A Genève, certains établissements ne peuvent plus s’endetter, certains sont pratiquement en faillite avant d’être aidés. Par ailleurs, les exploitants qui veulent jeter leur tablier ne peuvent proposer leur exploitation qu’à 20% à 40% de sa valeur commerciale. La valeur de leur commerce constitue pourtant leur deuxième pilier. Bizarrement, les repreneurs intéressés ne manquent pas, mais ils attendent que les prix baissent encore. Et que feront ensuite ces gens qui sont

G E N E V O I S E

Le président des cafetiers exprime le désarroi d’un secteur sinistré.

pour la plupart loin de l’âge de la retraite?». Laurent Terlinchamp n’a pas de mots assez forts pour dénoncer l’état d’abandon dans lequel est plongé le secteur: «La décision du Conseil fédéral et sa gestion de la crise sont dramatiques, tant sur le plan économique qu’humain. Sustentés par la manne et les directives de la Confédération, les plans d’aide cantonaux - aussi clairs qu’ils tentent de l’être à Genève - se succèdent, s’annulent et se chevauchent, à tel point que tout le monde, y compris les fiduciaires, se perd dans les méandres administratifs». Pour rappel, le nouveau système d’indemnisation concernant les charges incompressibles, établi en janvier, élimine le seuil d’accès aux seuls cas de rigueur et s’étend à toutes les entreprises qui ont fait l’objet d’une fermeture de plus

Des assurances ne jouent pas le jeu «Ajoutez à cette situation, l’attitude de certaines assurances, des polices contre les épidémies qui ne fonctionnent pas en cas de pandémie et des assurés contre les pandémies qui sont insuffisamment indemnisés, car tout cas est soumis à interprétation… On ne compte plus le nombre de procédures en cours. Le drame, concut-il, c’est aussi, bien sûr, l’augmentation du chômage dans ce secteur, avec ses conséquences sur le plan social et son impact économique, malgré les mesures gouvernementales visant nous dit-on à sauvegarder les emplois et le pouvoir d’achat. n Viviane Scaramiglia

VOTRE INSTALLATION ÉLECTRIQUE NÉCESSITE UN CONTRÔLE ? Un seul partenaire pour toute la région lémanique. Profitez aussi de conseils et expertises dans le domaine de la thermographie et des perturbations. Faites confiance à de vrais professionnels de la sécurité électrique, Securelec c’est 350 ans d’expérience cumulée !

Securelec

SECURELEC garde une parfaite neutralité dans l’expertise des installations électriques car SECURELEC ne réalise pas d’installations électriques. Santé & Sécurité au travail

EXPERTISE CECB ENTREPRISE ACCREDITEE

CONCEPT DE SECURITE CHARGÉ DE SECURITE

AUDITEUR RPC

Votre sécurité • Notre priorité SECURELEC

Organisme d’inspection accrédité depuis 2005 Case postale 2007 - 1227 CAROUGE Tél. 022 308 16 20 - Fax 022 308 16 30 securelec@securelec.ch

www.securelec.ch ENTREPRISE ET CONSEIL INSTALLATIONS ELECTRIQUE

SECURELEC - VAUD

Case postale 297 - 1024 ECUBLENS Tél. 021 632 80 20 - Fax 021 632 80 25 securelec-vd@securelec.ch

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1


6

U R B A N I S M E

n VOTATION DU 7 MARS

Pour une zone piétonne digne de ce nom à Genève Lors d’une conférence de presse organisée par le Groupement Transports et Economie (GTE), plusieurs personnalités se sont exprimées afin de relever l’exemplarité du projet Clé de Rive, qui fait l’objet d’un déchaînement de communication de la part de ses opposants – le journal «Le Courrier» n’hésitant pas non plus à intimer l’ordre de voter «non» en «une» et sur ses affichettes! - et sur lequel les habitants de la Ville de Genève se prononceront le 7 mars prochain. Meilleure qualité de vie, réorganisation de la mobilité et aménagement paysager sont parmi les améliorations attendues si le «oui» l’emporte dans les urnes.

R

appelons que le projet Clé de Rive - initié il y a une douzaine d’années - est le fruit d’un consensus entre des acteurs de tout bord, partenaires publics et privés. Il prévoit un aménagement de 33 000 m2, dont 2/3 réservés aux piétons, grâce à la fermeture au trafic de treize rues et la construction d’un parking souterrain. Bénédicte Montant, architecte, souligne que partout ailleurs, les zones piétonnes fleurissent et s’érigent en véritables ambassadrices des villes. Les Genevois doivent, quant à eux, se rendre à Carouge ou à Annecy pour pouvoir bénéficier de tels espaces publics accueillants. Comment est-il possible qu’une ville à la notoriété internationale comme Genève ne soit pas dotée d’une zone piétonne et commerciale attractive, s’interroge Yves Menoud, secrétaire patronal de la Nouvelle organisation des entrepreneurs (Node). «Si Clé de Rive est accepté, convivialité et animation seront au rendez-vous, avec la présence de terrasses et d’un marché permanent. Une condition pour rayonner à l’échelle du Grand Genève, voire au-delà, en attirant davantage de touristes. Genève n’est pas seulement une ville d’affaires, elle doit également être une ville de loisirs!». Aux commerçants et restaurateurs mis à mal par les restrictions sanitaires, Clé de Rive offre une lueur d’espoir, puisque le projet va de pair avec une vaste zone de chalandise.

Un projet fédérateur et ambitieux «Clé de Rive permettra de se doter d’un pôle de mobilité ultramoderne. Celui-ci comblera un manque évident en bornes de re-

Si Clé de Rive est accepté, convivialité et animation seront au rendez-vous, avec la présence de terrasses et d’un marché permanent.

charge électrique et en places de parc pour les deux-roues (près de 400 emplacements planifiés)», note Nathalie Hardyn, de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, ancienne présidente du GTE. L’ouvrage souterrain - destiné en partie aux habitants - sera entièrement financé par des privés. Cerise sur le gâteau: il rapportera à la Ville de Genève 169 millions de francs (pourcentage versé sur le chiffre d’affaires et non sur le bénéfice), pendant toute la durée du droit de superficie. A terme, l’infrastructure reviendra gratuitement à la Ville, qui pourra en disposer comme bon lui semble. Yvan Slatkine, président de la Fédération des entreprises romandes (FER) Genève insiste

sur la question de la mobilité: «Organiser et maintenir le chaos au carrefour de Rive ne sert à rien, si ce n’est à augmenter la pollution et les bouchons, le stress et l’insatisfaction générale de la population. Sans compter les heures perdues par les entreprises dans la congestion du trafic». Le président de la FER invite les acteurs concernés à enterrer la hache de guerre et à avancer ensemble, en faisant appel à l’intelligence collective. Clé de Rive vise une mobilité multimodale, mais avec la liberté offerte à chacun de choisir son moyen de transport. Pour cela, il faut sortir du dogme anti-voitures. Relevons que les autorités profiteront du réaménagement de cette zone pour entreprendre des

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1


U R B A N I S M E

7

hérente et équilibrée (LMCE) et la convention qui lie les partenaires du projet. L’ouvrage évitera également aux automobilistes de tourner inlassablement dans le quartier à la recherche d’une place de parc, produisant des nuisances importantes. Un projet qui se veut viable et réaliste, pour une ville qui le vaut bien! n Véronique Stein En approuvant Clé de Rive, on encourage les Genevois et visiteurs à consommer dans notre canton.

travaux d’assainissement indispensables, couplés avec le réseau thermique GeniLac (infrastructure qui fonctionne avec l’eau du lac).

La construction du parking est incontournable «La voiture n’est pas morte, même si certains le souhaitent, enchaîne Céline Amaudruz, conseillère nationale UDC. Selon les projections à l’horizon 2040, la mobilité va

continuer à croître, de 50% par le biais des transports en commun et de 18% par celui des véhicules individuels motorisés. On le voit bien: l’automobile demeure présente, qu’on le veuille ou non! Elle est d’ailleurs toujours plus liée aux loisirs». En approuvant Clé de Rive, on encourage les Genevois et visiteurs à consommer dans notre canton. Et cela ne créera pas de places de parking supplémentaires: celles en surface seront simplement compensées en sous-sol, comme le veut la loi pour une mobilité co-

GROS PLAN

Le Groupement Transports et Economie Le GTE a été créé en 1992 pour mettre en place une politique des transports axée sur les besoins de l’économie genevoise. Il est en contact régulier avec les pouvoirs publics et défend des concepts de circulation visant à faciliter la mobilité des entreprises et des habitants du canton de Genève, quel que soit le moyen de déplacement choisi. Ses membres sont essentiellement des associations professionnelles et économiques.

LES HUMEURS DE PÉCUB

À chacun ses quatre m2. La vie sociale réaménagée.

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1


8

E L E C T I O N

A U

C O N S E I L

D ’ E TAT

D U

7

M A R S

2 0 2 1

■ CYRIL AELLEN, CANDIDAT PLR

«Un État plus agile, plus solidaire, plus réactif» Dès le 6 février 2021, les médias se faisaient l’écho d’une baisse importante du taux d’occupation des EMS du Canton. Cette baisse avait deux causes: l’une, très malheureuse, soit une augmentation de la mortalité liée à la Covid-19; l’autre, de nature connexe, à savoir que les familles ne souhaitaient pas voir leurs aînés intégrer de tels établissements en période de crise sanitaire.

F

ace à une telle situation, certains responsables d’EMS ont annoncé vouloir se séparer, pour des raisons financières, d’une partie de leur personnel. Dire que j’ai été surpris de

Les régies en un clin d'oeil

Vos contacts utiles Genève I T +41 22 707 10 10 Carouge I T +41 22 827 55 55 Nyon I T +41 22 365 92 00

Route de Chêne 36 1208 Genève T: 058 810 30 00

Ici votre adresse utile

Ici votre adresse utile

Cyril Aellen: «Les métiers ne sont pas toujours identiques pour les soins à domiciles et au sein des EMS, mais ces institutions ont toutes l’avantage de disposer d’un personnel compétent et qualifié».

cette volonté affichée relève de l’euphémisme. Je me suis donc risqué à faire une proposition simple et facile à mettre en œuvre. En effet, alors que l’occupation des EMS se réduit provisoirement en raison de la crise sanitaire actuelle et qu’ainsi le personnel des EMS est sous-occupé, à l’inverse, le personnel chargé de l’aide à domicile est totalement débordé. De surcroît, il peine à recruter du personnel qualifié. Il m’a semblé qu’une solution pragmatique et adéquate pouvait rapidement voir le jour: au lieu de licencier les premiers et de surcharger les seconds, j’ai proposé que, pour une période donnée, certains employés d’EMS puissent venir soulager ceux qui travaillaient sans relâche, par exemple à l’Institution genevoise de maintien à domicile, plus communément appelée l’Imad. Suite à ma proposition, Nicolas Walder, conseiller national du parti Les Verts, mais surtout président de la Fédération genevoise des établissements médicaux-sociaux (Fegems), m’a aimablement répondu ce qui suit: «C’est une idée intéressante, que nous avions aussi abordée au sein de la Fédération, mais qui n’est malheureusement pas si simple. D’abord parce que les métiers et donc les compétences

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1


Les régies enenununcliclinnd'd'oeioeill

Pour une période donnée, certains employés d’EMS pourraient venir soulager ceux qui travaillent sans relâche, par exemple à l’Imad.

ne sont pas forcément identiques entre les soins à domicile et les EMS. Aussi parce que, les EMS étant des lieux de vie, de nombreuses fonctions ne concernent pas le secteur des soins, et donc pas transférables à l’Imad. Enfin parce que cela ne pourra se faire que sur base volontaire et avec une coordination au niveau du réseau de soins. Mais notre idée est bien de pouvoir discuter avec le Département de ce type de collaboration». De mon point de vue, cette réponse n’est pas satisfaisante. Elle illustre bien le manque d’agilité de l’Etat et de ses institutions subventionnées. J’aurais aimé en effet que l’on me dise que ma proposition était si logique qu’elle avait déjà été abordée au sein de la Fegems. Même si sa mise en œuvre implique de dépasser certaines entraves administratives, l’Imad et les EMS doivent y montrer un intérêt et esquisser un début de collaboration en faveur de nos personnes âgées. Certes, les métiers ne sont pas toujours identiques pour les soins à domicile et au sein des EMS, mais ces institutions ont toutes l’avantage de disposer d’un personnel compétent et qualifié. Les EMS sont des lieux de vie, mais plusieurs fonctions concernent aussi le secteur des soins. De nombreux collaborateurs pourraient être immédiatement utiles à l’Imad, même si d’autres devaient certainement suivre de brèves formations complémentaires. A mon sens, les EMS et l’Imad auraient dû obtenir spontanément l’aide conjointe et coordonnée du Département de l’instruction publique, du Département de la cohésion sociale et du Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé. Il est certain que cette collaboration ne peut se faire que sur une base volontaire, mais cela n’est concrètement pas un obstacle: j’imagine qu’il y aurait de nombreux volontaires. Les employés des EMS aiment leur métier et ont à cœur d’apporter aide, soins et soutien aux seniors de notre canton. Les employés concernés seront contents d’être ainsi reconnus comme des acteurs indispensables de la lutte contre la Covid-19. Ils savent, de surcroît, que cette expérience nouvelle leur sera profitable et qu’ils pourront la valoriser tout au long de leur carrière professionnelle. Il est évident qu’une collaboration de cette nature ne peut exister que si les directions des EMS et de l’Imad prennent leurs responsabilités et obtiennent la pleine confiance des autorités politiques. On me dit parfois que je rêve. J’aime croire que l’on peut agir. ■ Cyril Aellen T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1

www.stoffelimmo.ch www.stoffelimmo.ch

Rue François-Perréard 4 Rue François-Perréard 1225 Chêne-Bourg 4 1225 Chêne-Bourg T: 022 349 12 49 T: 022 349 12 49

R É G I E S C H M I D Agence immobilière

w w w. r e g i e - s c h m i d . c h

Nyon: 022 365 17 60 Vaud: 022 365 17 60 Genève: 022 860 87 87 Genève: 022 860 87 87

www.comptoir-immo.ch

Chemin Malombré 10 Cours Rive 7 1206de Genève 1204 Genève T: 022 839 09 00 T: 022 319 89 89

Tout Genève et rien que Genève. Tout Genève et rien que Genève.

www.pilet-renaud.ch www.pilet-renaud.ch Boulevard Georges-Favon 2 Boulevard Georges-Favon 2 1204 Genève 1204 Genève T: 022 322 92 22 T: 022 322 92 22

REGIEDUMAIL REGIEDUMAIL www.immogeste.com www.immogeste.com Rue de Cornavin 3 Rue deGenève Cornavin 3 1201 1201 Genève T: 022 840 06 43 T: 022 840 06 43

moservernet.ch

VosVoscontcontaactctssututilileses

Rue Saint-Joseph 34 Rue Saint-Joseph 1227 Carouge 34 1227 Carouge T: 022 308 19 19 T: 022 308 19 19

www.ax-properties.com www.ax-properties.com AvenueKrieg Krieg7 7 Avenue 1208Genève Genève 1208 022300 30062 6262 62 T:T:022

Avenue de Champel 31 1206 Genève Avenue de Champel 31 T: 022 301 70 01 1206 Genève T:info@lpsa.ch 022 301 70 01

Case postale 1288, Place de Case postale de Cornavin 3 -1288, 1201 Place Genève Cornavin 3 - 1201 T: 022 809 09 09Genève T: 022 809 09 09

Route de Ferney 211 Route Ferney 211 1218 de Le Grand-Saconnex 1218 Le 718 Grand-Saconnex T: 022 32 32 T: 022 718 32 32


LA CHRONIQUE DE CGI CONSEILS C E T T E S E M A I N E PA R A N N E H I LT P O L D , AV O C AT E

PPE et droit d’usage particulier Je suis copropriétaire dans une propriété par étages, dans laquelle certains copropriétaires bénéficient de jardins privatifs. Un des copropriétaires souhaite également disposer d’une partie du terrain se trouvant à l’arrière de son appartement, situé au rez-de-chaussée. Peut-il en obtenir la jouissance exclusive et si oui, comment les autres copropriétaires peuvent-ils la lui accorder? (Agnès M., Vandœuvres)

En tant que copropriétaire, peut-on obtenir la jouissance exclusive d’une partie du terrain appartenant à la PPE?

D

ans une PPE, selon la loi, le bienfonds, c’est-à-dire le terrain, est impérativement une partie commune et ne peut faire l’objet d’un droit exclusif, c’està-dire être constitué en lot. Le législateur a en effet prévu que certaines parties soient impérativement communes, telles que le terrain sur lequel l’immeuble est construit ou les parties élémentaires et les structures porteuses (les façades, le toit, les murs porteurs, etc.). Le terrain appartient donc à tous les copropriétaires, qui peuvent l’utiliser tout en respectant le droit des autres propriétaires. Il n’est donc pas loisible de vendre une partie du terrain avec un lot. Il est toutefois possible de créer, par conven-

tion, des droits d’usage particuliers. Cela revient à accorder un droit à un (ou plusieurs) propriétaire d’étages sur une partie commune, qui lui permettra d’exclure tout acte d’utilisation des autres propriétaires d’étages ou de tiers. Cela en fait, autrement dit, un espace privatif. Tel est le cas notamment lorsque des propriétaires d’étages ont la jouissance exclusive d’un jardin ou d’une place de parc.

Les options Plusieurs solutions sont envisageables pour constituer des droits d’usage particulier. Les parties peuvent opter pour la

constitution d’un droit réel limité, comme par exemple une servitude qui grève l’immeuble de base. Il est également possible de prévoir la constitution d’un droit d’utilisation exclusif par une inscription expresse dans le règlement d’administration et d’utilisation de la propriété par étages. Enfin, les droits d’usage particuliers peuvent faire l’objet d’un contrat, comme par exemple un contrat de bail à loyer, entre le propriétaire d’étages bénéficiaire et la communauté des propriétaires d’étages. Une servitude foncière ou personnelle permet d’accorder un droit d’usage particulier à l’un des propriétaires d’étages. Si elle est foncière, la servitude est rattachée au

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1


C H R O N I Q U E

fonds dominant, soit au lot de la propriété d’étage. Concrètement, c’est le propriétaire du lot, actuel ou futur, qui en bénéficiera. Si elle est personnelle, la servitude est accordée à une personne, qu’elle soit propriétaire ou non du lot. Le risque que peut représenter la servitude personnelle est qu’elle suit son titulaire et non la part d’étage. Il est donc vivement recommandé de constituer une servitude foncière et non personnelle. De plus, une servitude ne peut être radiée qu’avec le consentement de son bénéficiaire, de sorte qu’une fois inscrite, il sera très difficile de revenir en arrière. C’est la raison pour laquelle la loi prévoit que les propriétaires d’étages doivent adopter cette décision à l’unanimité. L’acte constitutif d’une servitude n’est valable que s’il a été passé en la forme authentique, soit dans un acte notarié. S’ils ne souhaitent pas constituer une servitude, les propriétaires d’étages peuvent accorder un droit d’usage particulier en l’insérant dans le règlement d’administration et d’utilisation. Le règlement peut accorder le droit d’usage particulier à un propriétaire d’étages individuellement désigné mais il est également possible de rattacher le droit d’usage particulier à une part d’étage déterminée. Dans les deux cas, ce droit doit être adopté à la majorité qualifiée des propriétaires d’étages et des quotes-parts (sauf dispositions contraires du règlement). Pour le supprimer, il faudra en sus obtenir l’accord du propriétaire concerné, de sorte qu’il sera également très difficile de revenir en arrière, une fois ce privilège accordé.

Enfin, un contrat de bail ou de prêt peut être conclu entre la communauté des propriétaires d’étages et l’un des propriétaires d’étages. Le contrat fixera l’étendue du droit accordé, ainsi que sa durée. Selon l’étendue et la durée de ce droit, la majorité pour la prise de cette décision pourra varier. Si un contrat de bail à loyer est conclu pour une durée de dix ans, par exemple, la double majorité sera requise. Si en revanche, une partie commune est prêtée pendant trois semaines à un propriétaire d’étage, il s’agira d’un acte d’administration courante. C’est à l’administrateur, si la communauté des propriétaires d’étages en a nommé un, à qui reviendra la compétence de conclure un tel contrat. Lorsque la communauté des propriétaires d’étages n’a pas désigné d’administrateur, un tel droit d’usage particulier devra, dans tous les cas, être pris par une décision de l’assemblée des copropriétaires, approuvée par la majorité simple, au moins, des propriétaires d’étages. Dans tous les cas, il est très important de formuler avec précision le contenu et les limites de ce droit. La question de l’entretien et des réparations de la partie cédée en droit d’usage exclusif devra aussi avoir été clairement établie, afin d’éviter toute discussion ultérieure entre les copropriétaires. Dans votre cas, il s’agira de voir si l’ensemble des copropriétaires de votre PPE sont d’accord de constituer une servitude. A défaut, il faudra alors envisager une modification de votre règlement pour instaurer un droit d’usage particulier, ce à la double majorité. n

C G I

C O N S E I L S

11

B R È V E S

Méthodes de calcul de loyer: changements de jurisprudence bienvenus! Le prochain séminaire juridique organisé conjointement par l’APGCI et CGi Conseils aura lieu le 23 mars prochain via Zoom, de 9h à 12h. Le programme est le suivant: Accueil chaleureux au revirement de jurisprudence sur les paramètres de calcul de rendement, par Me Tatiana Gurbanov, avocate associée en l’Etude Bory & Associés, spécialiste FSA en droit du bail, chargée de cours à l’APGCI. Le revirement de jurisprudence en matière de rendement net – point de départ d’un effet domino? Conséquences de l’arrêt sur le calcul de rendement sur la LDTR, les hausses de loyer après travaux à plus-value, le rendement brut ou la méthode relative, par Me Daniel Kinzer, avocat en l’Etude CMS von Erlach Poncet. Méthode absolue à la fin de la période d’indexation, la disparition d’un couperet, par Me Isabelle Salomé Daïna, avocate associée en l’Etude BMG Avocats, spécialiste FSA en droit du bail, chargée de cours à l’Université de Lausanne et à la SVIT School. Informations et inscriptions via www.cgiconseils.ch

CGI Conseils

Association au service de l'immobilier 4, rue de la Rôtisserie Case postale 3344 – 1211 Genève 3 T 022 715 02 10 – F 022 715 02 22 info@cgiconseils.ch Pour tout complément d'information, CGI Conseils est à votre disposition, le matin de 8h30 à 11h30, au tél. 022 715 02 10 ou sur rendez-vous. Pour devenir membre: www.cgionline.ch

GRANDE OUVERTURE DU 01-13 MARS FESTIVAL DES PRIX 1239 Collex-Bossy, 55 Rte des Fayards - Tél. 022 774 18 19 - info@meubleskranck.ch

www.meubleskranck.ch T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1


FINANCE IMMOBILIÈRE PA R

STEPHAN

MISCHLER

DIRECTEUR DE DL MONEYPARK

Possibilités d’économies dans un environnement de taux bas L’analyse des hypothèques à taux fixe sur 10 ans conclues en 2020 montre que de nouveaux records d’économies potentielles ont été atteints durant l’année, malgré le faible niveau des taux d’intérêt. Pour un prêt hypothécaire de 10 ans, les emprunteurs ayant comparé les offres ont économisé en moyenne 22% par rapport au taux indicatif de 2020. La présence grandissante des caisses de pension dans la classe d’actifs des hypothèques est l’une raisons No 154 •des 6 octobre 2014principales de ce phénomène. Une corrélation est constatée entre les possibilités d’épargne et l’augmentation du nombre d’hypothèques accordées par des bailleurs de fonds alternatifs. La concurrence entre les prestataires semble se poursuivre en 2021, laissant présager des conditions hypothécaires très avantageuses.

C

omparer différentes offres hypothécaires reste très intéressant du point de vue financier. Une analyse des hypothèques à taux fixe sur 10 ans conclues via MoneyPark montre que de nouveaux records d’économies potentielles ont été atteints en 2020, malgré le faible niveau des taux d’intérêt. Les personnes ayant comparé les offres hypothécaires et les ayant renégociées avec l’aide d’un spécialiste ont ainsi pu économiser en moyenne 22% ou 26 points de base (0,26%) sur l’année par rapport au taux indicatif (les taux hypothécaires moyens de 100 banques, compagnies d’assurance et fonds de pension) de 1,17%. Au cours du 1er semestre 2020, une économie record de près de 25% ou 29 points de base a même été enregistrée par rapport au taux de référence. Une valeur record sur les cinq

Le rangement, qu

dernières années! L’hypothèque à taux fixe née 2020, les bailleurs de fonds alterna«L'ordre, plus beau mot de la langue sur 10 ans est actuellement de loin le la forme tifs, en particulier, ont fait française!», pression sur les s'excl l'Université, et helléniste distingué, de financement la plusCollège populaire.et EnàSuisse banques.latiniste Les personnes ayant contracté une romande, 85% du volume prêts hypothéhypothèque à tauxcette fixe sur 10 ans auprès La de maison, aujourd'hui, reprend antienne pleine de b caires est conclu pour 10 ans ou plus. C’est d’une caisse de pension ont économisé en mais elled’emprunaspire désormais une sérieuse en main pourquoi un nombre important moyenne 46à points de base, cereprise qui repréteurs hypothécaires ont bénéficié de taux sente une économie de 34 500 CHF sur 10 ordre, ça un sert ans à quoi? Ca sert à indicatif. tout de même quelques ef d’intérêt extrêmement attrayants. Pour par rapport au taux L’économie vivre confortablement, paisiblement, tout cas un cadre prêt hypothécaire de 750 000 CHF, une éco- moyenne était de 29 points de base en cede vie a nomie de 26 points de base représente un qui concernait les prêtsque conclus auprès de agréablement. Ca sert à se sentir dynamique et conviv montant de 19 500 CHF surchez 10 ans. d’assurance et de 20 de bien soi, bien danscompagnies sa peau et bien dans sentir bienpoints et comment a base pour les banques. des autres s'il est impos sa vie. Pour Camille Anseaume, journaliste concurrencel'ordre pour les bien meilleurs adepte de mode et deLa décoration, chez taux soi? d’inPression sur les banques térêt s’est est une exigence élémentaire, uneaffaiblie conditionau cours des derniers On observe une corrélation entre pour les posmois 2020. phénomène s’exnécessaire profiter dedesal’année maison et Ce L'art du rangemen sibilités d’économie prendre et l’augmentation par le fait que les prestadu plaisir dansplique la vie. d’une Dans part un petit du nombre d’hypothèques accordées par tairesmalin» ne se battaient pournechaque va pastranse mentir livre intitulé «Le rangement (Leduc.Splus«On des bailleurs de fondsEditions), alternatifs, que saction à la fin de l’annéeleet,rangement, d’autre part,ce parn'est pa elletels explique que si l'ordre a soules caisses de pension.vent Au mauvaise cours de presse l’an- (parce l’augmentation des taux plus d’intérêt du marché glamour dans la vie. qu'il demande

L'

Modules de formation JURIDIQUE

Module VI

FIN DU CONTRAT DE BAIL, RÉALISATION (FORME ET MOTIVATION) Lundi 15 mars 2021 de 8 h30 à 11 h30

Renseignements et inscription sur www.cgiconseils.ch / Cours & Séminaires

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1

Modules de formation


des capitaux. Cela signifie que les investissements alternatifs produisent à nouveau des rendements nettement supérieurs à ceux du début de l’année 2020. Les bailleurs de fonds fixent actuellement des rendements hypothécaires minimums légèrement plus élevés que ceux observés il y a un an. Le marché hypothécaire présente des signes clairs que la concurrence entre les fournisseurs va à nouveau s’intensifier. Certains fournisseurs de capitaux alternatifs, tels que les caisses de pension et les fondations de placement, investissent à nouveau dans des hypothèques ou prévoient d’augmenter leurs parts dans les mois à venir. En même temps, les banques et les compagnies d’assurance sont préoccupées par le maintien ou le développement de leurs parts de marché. Cette situation devrait entraîner une baisse des meilleurs taux hypothécaires, en parti-

Taux très bas: c’est le bon moment pour acheter!

culier pour les financements ne présentant pas de difficultés particulières.

Etude comparative indispensable Pour conclure, au vu du potentiel d’économies réalisables, comparer plusieurs offres pour un prêt hypothécaire reste indispensable. La baisse des taux du marché des capitaux, de même que certaines offres spéciales des fournisseurs, constituent des opportu-

nités de prêt très avantageuses pour les emprunteurs. Un expert du domaine pourra vous renseigner et effectuer une recherche comparative sur mesure auprès des différents partenaires de financement, afin d’identifier la solution la plus adéquate dans votre situation. En effet, le taux à lui seul ne fait pas toute la différence. Les conditions cadres du contrat de prêt, ainsi que les aspects de prévoyance et de fiscalité, jouent également un rôle central dans le choix du financement. n

DL MoneyPark

Genève • Lausanne • Nyon • Vevey • Neuchâtel • Fribourg • Bulle • Morges • Tél.: 022 730 10 10 • info@d-l.ch • www.d-l.ch

www.confort-lit.ch

Av.de Grandson 60 Yverdon-Les-Bains 024 426 14 04

Le plus grand choix de lits rabattables en Suisse romande

Rue Saint-Martin 34 Lausanne 021 323 30 44

ans

32

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1

Votre partenaire qualité et confort en ameublement & literie


C’est l’information et les offres immobilières, mais aussi: Depuis sa fondation en 1998 2330 articles «construction»

1230 articles «politique»

1882 articles économie

1308 articles «culture»

975 articles «énergie»

et 2440 chroniques juridiques, fiscales, financières et de société.

+ 1430 articles plus de 9000 offres


L E S Q U AT R E V É R I T É S D E J E A N - M A R C VA U D I A U

Le néo-puritanisme

N

otre époque, pétrifiée et passive, assiste à l’arrivée d’une nouvelle forme de puritanisme. Il ne s’agit nullement d’une résurgence des mouvements anglo-saxons des XVIIIe et XIXe siècles, dont le fondement était religieux et qui prônaient la vertu, mais il s’agit de tout autre chose: c’est un puritanisme qui prend appui sur le néo-féminisme. Je suis le premier à condamner le harcèlement sexuel, mais ici on est en plein délire. La structure de cette élucubration repose sur un processus bien connu, la surenchère: on pousse une réalité condamnable vers le superlatif, puis vers l’hyperlatif. L’hyperlatif est la situation où on se trouve lorsqu’on passe au-delà de l’extrême; on a tellement poussé une réalité qu’on l’a transfigurée. Et cela fait abandonner le réel au profit d’un pur fan-

tasme. Pour faire simple: «certains hommes transforment la femme en objet» devient «les hommes ont tendance à cette transformation», puis «les femmes sont les objets des hommes», ensuite «les femmes sont des

Louer la beauté d’une femme et montrer qu’on y est sensible s’apparente à une transgression. victimes», enfin: «il faut passer de victime à bourreau». Progressivement, presque sans heurts, on transite du réel au fictif, de la vérité au mensonge; on hurle au sexisme. Mais on suit une logique… celle de l’illogisme. Le mythe chassé du réel par l’hyperlatif trouve

alors refuge dans les réseaux sociaux, et toute tentative de séduction masculine, tout regard, tout hommage est non seulement suspect, mais il est à proscrire. Louer la beauté d’une femme et montrer qu’on y est sensible s’apparente à une transgression. Le néo-puritanisme se nourrit de ce nouveau référentiel. Et dupes d’applaudir, à droite comme à gauche! L’époque jette ainsi une authentique censure autour de la sexualité et du rapport hommefemme. Cette censure ne prône pas une retenue des instincts, mais un interdit. Ce puritanisme d’un nouveau genre est envahi par un contenu fantôme qu’il est assez facile de repérer, mais plus compliqué de dénoncer, parce que le lointain fondement de ce vide sidéral est assez juste: certains hommes sont de vrais salauds et leur manière d’en user est insupportable.■

Sophie Dubuis Présidente de la Fédération du Commerce Genevois Présidente de la Fondation Genève Tourisme

OUI à Clé de Rive

« Je m’engage pour une piétonnisation harmonieuse, valorisant la mobilité douce et dynamisant le commerce de proximité » Comité politique élargi en faveur de Clé de Rive :

à une piétonnisation harmonieuse

ALDER Murat Julian AMAUDRUZ Céline AUMEUNIER Christophe AZARPEY Darius BARAZZONE Guillaume BARTHASSAT Luc BENNAÏM Gary BURRI Rémy CONTI Virna DE BOCCARD Pierre DE CARLO Sébastien DUBUIS Sophie EGGLY Jacques-Simon GOTTSCHALL Christian GUINCHARD Jean-Marc IVANOV Christo KRAFT-BABEL Florence LAGANA Carmelo

LATAPIE Vincent LORETAN Raymond MAÎTRE Vincent MATTER Michel METTAN Guy ORSINI Magali PETROZ Pascal PROVINI Maxime RICHARD Patricia RÜFENACHT Gilles RYS Alexandra SEYDOUX Laurent SLATKINE Ivan SORMANNI Daniel SPÜHLER Pascal SUBILIA Vincent WASMER Olivier WINET René

ouiaclederive.ch/soutien

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1


16

O P I N I O N

■ QUELQUES RÉFLEXIONS D’UN ANCIEN ÉLU

Le bonheur d’être genevois «De toutes les villes du monde, Genève me semble la plus propice au bonheur…». Voilà les propos que Genève avait inspirés au célèbre écrivain argentin Jorge Luis Borges (1899 – 1986), qui fréquenta le Collège Calvin durant la Première Guerre mondiale et revint à Genève pour y mourir. En utilisant l’adjectif «propice», Borges – qui maniait admirablement la langue française - ne prétendait pas que les Genevois étaient heureux, mais bien que leur cité se prêtait tout particulièrement à ce qu’ils le fussent.

C’

était il y a de cela près d’un siècle, après que les Genevois en ont en quelque sorte fait la démonstration, notamment entre 1815 et 1848, une période qui est restée dans l’histoire genevoise comme celle des «Trente années de bonheur», puis au début d’un vingtième siècle connu sous le nom de «Belle Epoque» (c’est probablement à elle que se référait Borges). Genève a de nouveau connu une période faste après la Deuxième Guerre mondiale, en participant à ce que l’économiste français Jean Fourastié a appelé les «Trente Glorieuses» dans un ouvrage publié en 1979 sur la croissance exceptionnelle que l’Europe occidentale a connue entre 1948 et 1978. Qu’en est-il aujourd’hui, au début d’un XXIe siècle déjà confronté durant ses deux premières décennies à deux crises majeures, financière d’abord en 2008, puis sanitaire en 2020? Pour essayer d’y répondre, il importe de se pencher sur les ingrédients à la base du

«bonheur genevois», des ingrédients qui ont fait de beaucoup de Genevois – nonobstant d’inévitables sujets de frustration – des hyper-privilégiés bénéficiant d’une qualité de vie dont on ne trouve pas beaucoup d’équivalents dans le monde. Est-ce là une forme de bonheur? Au moins, elle est de nature à y contribuer, ce qui nous ramène aux ingrédients évoqués ci-dessus. Ces ingrédients sont à la fois multiples et souvent difficiles à appréhender. Ils vont de l’environnement naturel au domaine du spirituel, en passant par bien d’autres facteurs – à commencer par la sécurité au sens large, y compris la couverture des besoins vitaux – dont la perception en tant que composants du bonheur varie selon les époques et les individus. De manière plus générale, la recherche du bonheur a de tout temps été une préoccupation humaine. Mais comment l’appréhender alors qu’il s’agit d’une notion éminemment subjective? Pour résoudre ce dilemme, on a cherché à l’approcher à l’aide de critères per-

çus comme objectifs, c’est-à-dire mesurables en termes quantitatifs. Il en va ainsi du PIB (produit intérieur brut), défini comme la valeur de la production de biens et de services pendant une année dans un territoire donné. Le PIB est censé refléter l’état de santé économique d’un tel territoire et, par voie de conséquence, la prospérité de sa population. Il saute cependant aux yeux que ce degré de prospérité (mesuré en termes monétaires) ne coïncide pas nécessairement avec le degré de bonheur ressenti par cette même population. D’où l’idée d’un revenu national incluant des éléments relatifs au bien-être (ou au mal-être) de la population prise en considération, cela sous la forme d’un «indice de bonheur national». Le petit royaume du Bhoutan au cœur de l’Himalaya occidental a fait œuvre de pionnier en la matière en adoptant un «indice au bonheur national brut» (BNB), qui se substitue au PIB traditionnel. Ce BNB repose sur quatre principes fondamentaux, à savoir (i) la croissance et le

Séminaires immobiliers JURIDIQUE

METHODES DE CALCUL DE LOYER: DES CHANGEMENTS DE JURISPRUDENCE BIENVENUS ! Mardi 23 mars 2021 de 9 h à 12 h

Renseignements et inscription sur www.cgiconseils.ch / Cours & Séminaires

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1


O P I N I O N

«De toutes les villes du monde, Genève me semble la plus propice au bonheur…». Voilà les propos que Genève avait inspirés au célèbre écrivain argentin Jorge Luis Borges.

développement économiques (ce qui correspond au PIB); (ii) la conservation et la promotion de la vie culturelle (ce qu’on entend en d’autres termes par «civilisation»); (iii) la sauvegarde de l’environnement et l’utilisation durable des ressources et (iv) la bonne gouvernance responsable. Cette approche novatrice nous ramène à la réflexion de Borges, pour relever qu’il incombe en définitive aux Genevois eux-mêmes de

déterminer si cette réflexion leur paraît encore justifiée aujourd’hui, cela à la lumière de leur propre ressenti et en évitant que celui-ci soit exagérément affecté par des phénomènes qu’on peut espérer temporaires, comme la pandémie actuelle. Une réponse positive de leur part constituerait en même temps un satisfecit pour leurs autorités. En Suisse, la démocratie semi-directe offre aujourd’hui une possibilité de tester ce de-

17

gré de satisfaction – et cela d’une manière plus concrète qu’un indice du BNB par définition synthétique. A des degrés divers, les sujets sur lesquels les citoyens et citoyennes sont appelés à se prononcer le 7 mars, puis le 13 juin prochain, s’inscrivent dans cette perspective, d’où la question: la démocratie semi-directe ne serait-elle pas pour la Suisse une sorte d’alternative à un indice du BNB? Par rapport à un tel indice qui n’est en définitive que le miroir de ses diverses composants, les mécanismes de la démocratie semi-directe présentent l’énorme avantage de permettre de déboucher sur des actions concrètes et d’apporter ainsi leur contribution à la gouvernance comprise comme «l’exercice du pouvoir pour gérer les affaires publiques». Les citoyens et citoyennes de ce pays disposent ainsi d’un pouvoir qui - n’en déplaise à certains – est d’une étonnante modernité. n

Route de Drize 73A • 1234 Vessy GE T. +41 22 525 25 66 info@rafaelstores.ch • www.rafaelstores.ch RAFAEL STORES, chaque projet reste unique!

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1

Georges-André Cuendet Ancien maire de Cologny


18

S O RT I R

Offre culturelle mars 2021

Jusqu’au 20 juin | MAMCO Genève

Jusqu’au 23 janvier 2022 | Muséum Genève

CALVIN EN AMÉRIQUE

CHRYSANTHÈMES, DRAGONS ET SAMOURAÏS

La nouvelle grande exposition temporaire met en lumière sa collection de céramique japonaise. Avec près de 800 pièces, datant du milieu du 17e au début du 20e siècle.

© Boris Dunand, Musée Ariana

À travers cette exposition inédite, le public est invité à découvrir, pour la première fois en Suisse, un exceptionnel ensemble de jades et de gemmes archaïques chinois issu de la collection de Sam et Myrna Myers. Jusqu’au 23 mai | Fondation Baur

MASQUES & THÉÂTRE

Jusqu’au 9 janvier 2022 | Musée Ariana

LA MAISON IMAGINAIRE © Musée International de la Réforme

© Musée d’histoire des sciences

LE THÉÂTRE DES EXPÉRIENCES

GENÈSE DE L’EMPIRE CÉLESTE, DRAGONS, PHÉNIX ET AUTRES CHIMÈRES © Fondation Baur

© Philippe Wagneur / Muséum Genève

© MAMCO Genève

Avec cette installation, l’artiste George Nuku poursuit sa vision mãori du changement climatique qui se matérialise en 2120. Un plongeon dans l’océan du futur, où la vie mutée est créée entièrement à partir de bouteilles en plastique et de plexiglas recyclés.

(Re)découvrez la riche et surprenante collection du musée: des œuvres emblématiques aux plus discrètes.

Jusqu’au 23 mai | Musée Ariana

Jusqu’au 23 août | Musée Barbier-Mueller

BOUTEILLE À LA MER 2120 - TE AO MÃORI

INVENTAIRE

© Steve McCurry

Le musée Barbier-Mueller a invité le célèbre photographe Steve McCurry à élaborer une exposition qui reflète deux valeurs qu’ils partagent: leur ouverture sur l’humanité et leur forte sensibilité à la beauté.

Jusqu’au 27 juin | Muséum Genève

Jusqu’au 27 juin | Musée d’art et d’histoire

Le peintre, Uwe Wittwer, propose un dialogue entre ses œuvres peintes sur plaques de verre et des perroquets en porcelaine allemande des 18e et 19e siècles sélectionnés par l’artiste au sein des collections du musée.

Présentation du cabinet d’instruments de démonstration et d’expérience de la physique, du savant genevois Marc-Auguste Pictet (1752-1825). Un ensemble d’objets accompagné de répliques et de dispositifs pour que chacun-e puisse comprendre les phénomènes!

Une exposition plurielle qui réunit musique, témoignages et même réalité virtuelle afin de revisiter, du Mayflower (1620) à aujourd’hui, la fondation d’une nouvelle communauté de Réformés.

Jusqu’au 11 avril | Musée d’histoire des sciences

Jusqu’au 2 mai | Musée International de la réforme

© Fondation Martin Bodmer

Changez de perspective et imaginez-vous marcher sur l’eau, à travers cette nouvelle et surprenante exposition.

La célèbre exposition présentant les lauréat-e-s du 55e concours international de photographie organisé par le Muséum d’histoire naturelle de Londres en 2019 prend ses quartiers pour la première fois à Genève.

LES ÉCRINS DE LA COLÈRE

© Mauro Magliani & Barbara Piovan

© Walk on the Water

MARCHER SUR L’EAU/ WALK ON THE WATER

STEVE McCURRY & MUSÉE BARBIER-MUELLER © Philippe Wagneur / Muséum Genève

WILDLIFE PHOTOGRAPHER OF THE YEAR

© Uwe Wittwer

A (re)découvrir dans nos musées

Une ouverture au métissage artistique en convoquant dans la même exposition le cinéma, la peinture, la céramique et la poésie. Trois artistes, le peintre Uwe Wittwer, la céramiste Aiko Watanabe et le poète Jürg Halter croisent leur pratique et leur regard en partant d’une même source d’inspiration, un film culte japonais dont le protagoniste est un potier. Jusqu’au 23 mai | Musée Ariana

Un partenariat détonant entre d’une part des écrits, les trésors de l’exceptionnel Fonds d’œuvres de théâtre du monde (papyrus, parchemins, incunables, éditions imprimées rares et prestigieuses, manuscrits autographes…) et, d’autre part, une collection homogène de masques. Jusqu’au 8 août | Fondation Martin Bodmer


S O RT I R

n ACCORD DE COFINANCEMENT

Un geste fort pour l’art contemporain Voilà une bonne nouvelle qui va réjouir la population, les artistes et les institutions culturelles: grâce à un partenariat public-privé, le Bâtiment d’art contemporain (BAC) à Plainpalais pourra être rénové et réaménagé. Une étape majeure pour ce haut-lieu de l’art, inscrit à l’inventaire du patrimoine genevois, qui deviendra ainsi un centre muséal attractif.

G

enevois et touristes ont eu le plaisir, une fois ou l’autre, de contempler une exposition ou de participer aux activités culturelles du BAC. Ce bâtiment - qui abritait l’ancienne usine de la Société genevoise des instruments de physique - s’est profilé dans les années 1990 pour devenir un pôle d’art dans le quartier des Bains à Genève; très rapidement, il a attiré aux alentours une multitude de galeries. Rayonnant bien au-delà des frontières cantonales, l’édifice s’élève sur cinq étages et comprend deux bâtiments contigus. Il abrite plusieurs entités: le Musée d’art moderne et contemporain de Genève (Mamco), le Centre d’Art Contemporain (CAC), le Centre de la photographie Genève ainsi que trois structures de la Ville, à savoir le Fonds municipal d’art contemporain (FMAC), la Médiathèque et le Commun (espace d’expositions et de manifestations ouvert à tous).

Le soutien du mécenat Après vingt ans d’usage et en dépit de son charme vintage, le BAC montre aujourd’hui ses limites. Il affiche un état général de vétusté, des conditions d’exposition et de conservation inadaptées, ainsi qu’un accueil du public obsolète. La bâtisse doit par conséquent être urgemment rénovée; le principal défi consiste à l’assainir tout en préservant son identité. En 2010, une étude de faisabilité avait été réalisée, avant d’être mise de côté en raison de contraintes budgétaires et d’autres priorités. La convention qui vient d’être conclue permettra de couvrir le montant – estimé à 40 millions de francs – nécessaire à une rénovation globale, incluant un crédit d’étude; 25 millions seront amenés par des fondations privées (Mamco, CAC et autres mécènes), le reste étant financé par la Ville de Genève, propriétaire des lieux. Cet accord s’inscrit dans la lignée d’une tradition genevoise de mécenat que le Maire de Genève et magistrat en charge de la culture, Sami Kanaan, n’a pas manqué de saluer. Si le financement est en bonne voie, il faudra encore patienter pour découvrir le nouveau visage du bâtiment. Courant 2021, le développement du projet sera confié à une équipe d’architectes choisie à l’issue d’un mandat d’études parallèles. Le crédit de construction devrait être déposé en 2023, suivi des travaux qui se dérouleront sur deux ans.

S’adapter aux évolutions de la création Le programme comprend une amélioration de l’enveloppe thermique, la dépollution du site et la mise aux normes (sécurité, contrôle de la température, etc.) de certaines parties du bâtiment. Le plan architectural d’agencement vise à organiser les trois institutions culturelles distinctes - le Mamco, le CAC et le Centre de la photographie - autour d’un large espace mutualisé dédié au public comprenant, entre autres, une librairie, une cafétéria et une salle de médiation. Notons que pour mettre en œuvre cet ambitieux projet et libérer 1100 m2, les organismes de la Ville (FMAC, Médiathèque et le Commun) seront amenés à déménager sur d’autres sites. «Le BAC remis au goût du jour répondra à la soif de culture de la population, relève Sami Kanaan. Le Musée d’ethnographie est un bon exemple, puisque sa fréquentation a largement augmenté après sa rénovation-extension en 2014». Comme le relève Philippe Bertherat, mécène et président de la Fondation du Mamco, «l’art des XXe et XXIe siècles disposera enfin d’un lieu adapté aux normes muséales, permettant d’accueillir tout type d’œuvres et d’expositions à Genève». Même satisfaction du côté du Centre d’Art Contemporain Genève. Son président Pierre Gillioz ajoute: «Nous nous réjouissons de la rénovation historique du Bâtiment d’Art Contemporain, qui distinguera la Ville de Genève et ses institutions sur la scène artistique suisse et internationale!». Sans aucun doute, ce partenariat unique à Genève sera le moyen de pérenniser un bâtiment industriel qui fait désormais partie de l’âme du musée. n Véronique Stein

19


20

S O C I É T É

■ L’EFFET COVID

Les citadins veulent s’installer à la campagne Rats des villes ou rats des champs? Si le débat entre ces frères ennemis remonte à la nuit des temps et n’est pas près de se terminer, il vient de retrouver une nouvelle vigueur dans le sillage de la Covid qui va bientôt entrer, au mois de mars prochain, dans sa deuxième année. Avec ses confinements à répétition, son couvre-feu et ses restrictions de toute sorte, à commencer par la fermeture des cafés, des restaurants et des magasins, le spectre Covid incite de plus en plus de gens à quitter la ville pour retrouver le charme et les plaisirs de la nature.

L

e célèbre psychiatre Boris Cyrulnik n’a cessé de le rappeler avec son sourire pince-sans-rire: le confinement obligatoire en France, au printemps puis en hiver, ce n’était pas la même chose pour tout le monde, aussi bien mentalement que psychologiquement. Il y a ceux qui se sont retrouvés reclus dans leur grand appartement ou dans leur belle maison à la campagne, avec un jardin et parfois une piscine. C’était d’ailleurs son cas, puisqu’il a la chance d’ha-

biter dans une vaste villa au bord de la mer, près de Toulon. Et puis il y a l’immense majorité des gens qui se sont cloîtrés dans leur appartement plus ou moins exigu, sans perspective, sans balcon, avec comme seuls contacts extérieurs les bruits de leurs voisins et de la rue, et avec comme seul horizon les murs à mourir de tristesse des immeubles alentour. Si les premiers ont vécu le confinement comme des vacances un peu particulières, agrémentées souvent par les petites

distractions du télétravail, les seconds l’ont traversé comme une épreuve douloureuse et injuste.

La tentation de la campagne Même si l’épisode de la Covid n’est pas encore terminé, on constate d’ores et déjà une première retombée un peu partout, en Suisse comme en France et ailleurs en Europe: les citadins ont eu très peur pendant

Leave it to Me...™

Assistance Personnelle, Conciergerie & Services Emménagement

Alain Godard

Trouvez-vous que vous tournez en rond ? Tant de choses à faire… et si peu de temps ?

Courses rapides

Nous avons les compétences et le savoir-faire pour répondre à tous vos besoins. Notre objectif est de vous redonner du temps pour faire ce dont vous avez vraiment envie !

076 369 00 86 – alaingodard56@gmail.com

Nos Anges pourront gérer vos attentes avec soin, discrétion et attention aux détails. Assistance Personnelle Déménagement & Emménagement Conciergerie Aide aux petites Entreprises Événements & Soirées Services de Nettoyage Sorties Désencombrement

Organisation de Voyages Mode de vie en Suisse Courses Gestion d'Activités Homme à tout faire Assurances Réparation de véhicules, nettoyage, maintenance Demandez nous...

CONTACTEZ VOS ANGES POUR UNE CONSULTATION GRATUITE! 078 739 22 82

-

angel@leave-it-to-me.ch

-

www.leaveittome.ch

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1

www.toutimmo.ch Contact: 022 307 02 20 annonces@toutimmo.ch


SO C I É T É

le confinement et rêvent désormais de quitter la ville pour s’installer à la campagne. Ils ont eu l’impression d’avoir été enfermés, du jour au lendemain, dans un espace clos et anxiogène; ils veulent retrouver à l’avenir le sentiment rassurant et les douceurs de la campagne: l’espace, la nature, le calme, le rythme des saisons, la proximité des champs, les vignes, les nuages… Tout se passe en fait comme si le confinement avait ravivé une envie qui flottait déjà puissamment dans l’air du temps, celle de vivre autrement, de manière plus simple, plus conviviale, plus profonde. L’utopie à la mode, l’utopie verte, a définitivement supplanté la vieille utopie marxiste qui prétendait changer le monde en domptant la nature! Un véritable changement de civilisation que le philosophe et essayiste français Régis Debray, ex-compagnon de Che Guevara dans les maquis communistes en Bolivie au cours les années 60, devenu avec l’âge une sorte de vieux conservateur bougon, avait parfaitement perçu et expliqué dans un petit livre, «Le siècle vert», paru chez Gallimard en décembre 2019, au moment même où l’épidémie de Covid commençait silencieusement à Wuhan, en Chine, avant de se propager dans le monde entier.

L’angoisse du futur et celle du passé Il y avait déjà, depuis une bonne vingtaine d’années, le discours ambiant sur le réchauffement de la planète, le dérèglement climatique, la biodiversité, l’empreinte carbone. Mais il y avait aussi plus profondément, sans que personne ne s’en doutât, une angoisse enfouie dans l’inconscient collectif, celle des grandes pestes du Moyen Âge qui avaient décimé le tiers ou la moitié de la population européenne, fauchant indistinctement jeunes et vieux, hommes, femmes et enfants.

Vivre à la campagne, pour ne plus subir l’enfermement covidien.

Mais comment imaginer que ces deux peurs viscérales, celle du futur et celle du passé, allaient se rencontrer soudain et se renforcer l’une l’autre avec l’apparition d’un virus peu létal? Comment imaginer que cette peur panique allait tout emporter sur son passage et mettre à l’arrêt quasiment tous les pays de la planète? «Ignorant que ce que nous détruisons nous détruit nous-mêmes, expliquait Régis Debray avant le virus, le locataire de la planète qui se prenait pour son propriétaire se retrouve en squatter insolvable, menacé d’expulsion. La définition des bonnes manières s’est renversée. S’émanciper, hier, c’était s’affranchir des fléaux naturels, aujourd’hui, c’est s’affranchir du marteau-piqueur pour épouser la photosynthèse. Nous quittons les chantiers pour embrasser les arbres. Nous envions la bonne conduite de la panthère et de l’orchidée: la première ne laisse rien traîner et la seconde émet de l’oxygène, et non, comme nous, du gaz carbonique».

Redistribution des cartes Quitter la pollution et les lourdeurs de la ville pour retrouver la respiration de la campagne: la tendance se renforce chaque jour alors que la menace du virus, traqué par les vaccins, se fait moins virulente. Mais de la ville à la campagne, c’est-à-dire de la réalité

de la ville au rêve de la campagne, le chemin est plus complexe et plus sinueux qu’il n’y paraît. Les frontières sont un peu floues, ambivalentes, changeantes, et elles s’inscrivent davantage dans les têtes que sur le terrain. Musicologue et écrivain, membre de l’Académie française, esprit subtil et pénétrant, Philippe Beaussant se moque volontiers de «ceux qui croient naïvement que ce qui est blanc n’est pas noir et que ce qui n’est pas la ville est la campagne». Mais si la campagne n’est pas le contraire de la ville, où peut-on donc échapper à la ville? La Covid a redistribué les cartes, mais c’est aussi pour mieux les embrouiller. Car si elle a redonné le goût de la nature, c’est le goût d’une nature invisible et insaisissable, une nature imaginaire qui se dérobe sans cesse. L’Occident veut désespérément être vert, reprend Régis Debray, mais il veut l’être à sa manière, «soft, light et fun». Le café du village, la vieille école, l’église, les champs qui sentent le purin et les fermes qui sentent les bêtes ne lui plaisent pas toujours… Les citadins veulent se libérer des demi-dieux qu’ils ne supportent plus - la voiture, le stress, l’agressivité, la vitesse - et retrouver une sensibilité, une qualité d’émotion, une ouverture du cœur et de l’esprit. Méditation, silence, zénitude: les codes éternels de la campagne titillent les rats des villes. ■ François Valle

4 2 / 4 2 7 / 7 n io t n e Interv Tél. 022 552 90 16

21

Toilettes ou écoulements bouchés, problèmes de canalisations, dégâts d’eau

Route de la Maison-Carrée 27 – 1242 Satigny – info@tuyoservices.ch – www.tuyoservices.ch

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 2 6 • 1 E R M A R S 2 0 2 1


22 //

G E V D GF R E

P R OMO TIO N S

Nicolas Maggiori

Daniele Boër

Roland Sutter

4 A VENDRE

Alessia Estupina

Daniela Dhotel

LANCY

ONEX

PERMIS EN FORCE

PERMIS EN FORCE Exclusivité

Reste une villa à vendre - Ouverture du chantier juin 2021 - Dernière villa à saisir (2 vendues, une réservée). - Surface utile d’env. 233 m2 - Une variante de 4 chambres à l'étage peut être envisagée. - Parcelle de plus de 650 m2 - 2 places de parc extérieures. CHF 1'720’000.-

Reste 2 villas sur 10 à saisir Ouverture du chantier mai 2021 - 5 pièces normes HPE - 2 places de parc intérieures N’attendez plus et contactez-nous pour plus de renseignements. CHF 1'640'000.- (hors places de parc)

Contactez-nous afin d'obtenir un dossier complet Notre équipe se tient à votre entière disposition pour vous renseigner Genève: 022 839 30 20 • Etoy: 021 623 30 20 • info@vpicourtage.ch • www.vpi-sa.ch Une nouvelle promotion de

h

• Surface utile d’env. 225 m2 • Magnifique véranda lumineuse incluse • 3 niveaux, y.c. sous-sol ent. aménagé m2 HPE de haute • 3Finitions - 4 chambres et 4qualité salles d’eau aménagé Agréable jardin privatif avec terrasse • Finitions de haute qualité au gré es d’eau Ecole et commerces à 100m du preneur g Calme absolu, vue Salève Quartier préservé • Place pour voiture et pour vélos

ATEAU DE PINCHAT

DU CHANTIER IMMINENTE

RNEE

11h à 15

h

OU

J

www.13db.ch

Ou ver Au www.13db.ch tur tor e im isa mi tion ne dé nte liv du rée ch an tie r

OU

P

RNEE

ER TES

11h à 15

TES O

ER TES

UV

GRAND – SACONNEX

…dans un environnement résidentiel unique à un pas de tout, absolument tout…

OR

J

O

UV

3 MAGNIFIQUES RVILLAS DE STANDING AU LABEL THPE TES O

P

&

VESSY - PLATEAU DE PINCHAT

• Très généreux jardin privatif avec terrasse 5 villas d’environ 180m2 HPE Finitions de haute qualité • Ensoleillement et exposition optimalesAgréable jardin privatif avec terrasse 3 niveaux y.c. sous-sol aménagé 3-5 chambres et 4 salles d’eau • Environnement soigneusement arborisé Ecole et commerces à 100m Deux places de parking • Écoles, bus, grands commerces à 500 mCalme absolu, vue Salève Ensoleillement optimal Quartier préservé • Quartier préservé de villas, adjacent OUVERTURE DU CHANTIER IMMINENTE au Parc Sarasin

www.toutimmo.ch

Renseignements sur demande

Renseignements sur demande T. 022 736 39 80 www.praemium.ch I info@praemium.ch Renseignements sur demande CIMA Stratégies SA - Tél. 078 737 69 07 - Email: info@cima-strategies.com

T. 022 736 39 80

www.praemium.ch I info@praemium.ch


Tous types de biens et surtout le vôtre

Envie de louer un appartement neuf‡? Retrouvez tous nos projets neufs à la location sur www.gerofinance.ch/neufs

UNIQUE À GIMEL Fitness privé!

GIMEL

CLOSEZ 3 www.closez3.ch

11 appartements neufs de standing • 1.5, 2.5 et 3.5 pièces • 47 à 87 m2 habitables • Labelisé Minergie® • Ventilation avec free cooling

Dès CHF 1’580.-/mois + charges CHF 120.Contact Ginette Firinu-Gonthier 022 950 97 98

GENÈVE

MONTREUX

FRIBOURG

40 appartements du 3 au 5 pièces dès CHF 1’080.-/mois

Appartements de 2.5 et 3.5 pièces dès CHF 1’530.-/mois

42 appartements du 2.5 au 4.5 pièces dès CHF 1’280.-/mois

www.residence-jeansimonet.ch

www.lacorsaz.ch

www.hameaudecormagens.ch

RÉSIDENCE JEAN SIMONET

LA CORSAZ

GEROFINANCE | RÉGIE DU RHÔNE: gérance, copropriétés, mises en valeur – gerofinance.ch BARNES: achat, vente, projets neufs, location résidentielle – barnes-suisse.ch

HAMEAU DE CORMAGENS

gerofinance.ch Genève | Vaud | Fribourg | Neuchâtel | Valais | Zurich


GE

 THÔNEX «LE C LO S DE L A BÉC H E T T E» 2 VILLAS JUMELÉES PAR LES GARAGES • 6 pièces : 3 chambres, 2 salles de bains • Jardin de plus de 300 m² • Construction THPE • Livraison courant 2022 • Dès CHF 1’760’000.Agence de Genève 022 809 06 09

VD

www.closdelabechette.ch

OUVERTURE DU CHANTIER MARS 2021

DISPONIBLES DE SUITE

OLLON «LES TERRASSES DU CHABLAIS» YVERDON-LES-BAINS «CLENDY 10» 40 28 APPARTEMENTS DE 1.5 À 4.5 PIÈCES

DERNIER LOT DISPONIBLE: 4.5 PIÈCES

Agence de Montreux 021 962 80 80 | Dès CHF 245'000.-

Agence d’Yverdon 024 425 44 44 | CHF 750'000.-

ECHALLENS «OS I R I S »

BULLE «LES

Agence de Lutry 021 796 35 35 | Dès CHF 520’000.-

Agence de Fribourg 026 347 47 60 | Dès CHF 425’000.-

www.clendy-parc.ch

VD/FR

www.terrasses-chablais.ch

113 35 APPARTEMENTS DE 2.5 À 5.5 PIÈCES

www.quartier-osiris.ch

JARDINS DE L A PÂ L A » 105 28 APPARTEMENTS DE 2.5 À 5.5 PIÈCES

BARNES : achat, vente, projets neufs, location résidentielle – www.barnes-suisse.ch GEROFINANCE | RÉGIE DU RHÔNE : gérance, copropriétés, mises en valeur – www.gerofinance.ch


OUVERTURE CHANTIER IMMINENTE LIVRAISON FIN 2022

DOMAINE DE LA COCUAZ – VANDŒUVRES 5 17 appartements de haut standing répartis sur 2 immeubles, en harmonie avec leur environnement

87 à 150 m² de surface PPE

jardin ou spacieuse terrasse

triple exposition

matériaux nobles et finitions soignées

4-pièces à CHF 1’250’000.– | 5-pièces dès CHF 1’340’000.– Parking en sus

www.domainedelacocuaz.ch SOCIÉTÉ PRIVÉE DE GÉRANCE SA Ventes résidentielles Route de Chêne 36 – CP 6255 – 1211 Genève 6 T +41 (0)22 518 62 67 | vente@spg.ch

Affiliée au groupe SPG-Rytz www.spg-rytz.ch


26 //

GENEVE

EXCLUSIVITÉ

VD V S 4

-

VILLAS

E T A P P A R T E M E N T S 4 A

V EN DRE

EXCLUSIVITÉ

GENÈVE – PETIT-SACONNEX

LANCY

App. moderne, terrasse de 74 m2

Villa mitoyenne, proche gare CEVA

120.50 m²

2

263 m²

1

CHF 1’550’000.– (pkg int. inc.)

4

3

CHF 1’820’000.– EXCLUSIVITÉ

BURSINS Villa avec piscine et vue panoramique • Sur les hauteurs de la commune, villa individuelle de 7.5 pièces. • 350 m2 habitables, 6 chambres, 4 salles de douche, 1 salle de bains. • Construite en 1962 puis rénovée en 2007 et 2012. • Adossée à une forêt, jardin d’environ 1’260 m2 avec piscine et jacuzzi.

MALAGNOU – EAUX-VIVES

CHÊNE-BOUGERIES

App. aux généreux volumes

Sur plan, villa de haut standing

186 m²

4

190 m²

3

CHF 2’650’000.– (box double)

4

4

CHF 3’190’000.–

SOCIÉTÉ PRIVÉE DE GÉRANCE SA T +41 ( 0 ) 22 518 62 67 | vente@spg.ch Affiliée au groupe SPG-Rytz Genève - Nyon - Lausanne

• Grande annexe avec cuisine, salle de douche et WC. • Garage double et 3 places de parc extérieures.

CHF 3’300’000.–

RYTZ & CIE SA NYON-LAUSANNE T +41 ( 0 ) 22 363 60 89 | vente@rytz.com

www.spg-rytz.ch

Affiliée au groupe SPG-Rytz Genève - Nyon - Lausanne

www.spg-rytz.ch

COINTRIN I MAISON INDIVIDUELLE CHF 2'000'000.i

Parcelle de 863 m2 4 chambres Proche commodités Garage Env. 155 m2 habitables Natacha Da Silva +41 22 839 09 47

ET SI ON PARLAIT DE TOIT ? www.stoffelimmo.ch - +41 22 349 12 49

CHAMPEL I STUDIO EN ÉTAGE ÉLEVÉ CHF 650'000.ACHAT - VENTE - ESTIMATION - CONSEILS

i

Grande pièce à vivre Kitchenette 7e étage Vue dégagée 34 m2 PPE Natacha Da Silva +41 22 839 09 47

Chemin Malombré 10 – 1206 Genève T +41 22 839 09 47 – moservernet.ch


CHF 3'940'000.Ref. 30772 COLOGNY Cocon à Cologny Spacieuse surface / Rénovée en 2014 / Grand hall d’entrée / Vaste salon-salle à manger / Cuisine aménagée / Suite parentale avec cheminée et salle de bains / 3 chambres / Salle de douche / Salle de bains / Deux boxes.

CHF 2'850'000.-

CHF 2'960’000.Ref. 30795 PLAINPALAIS Espace à Plainpalais 199 m2 / 6 pièces / 4 chambres dont une suite parentale / 3 salles d’eau / Cuisine ouverte avec îlot central / Salon salle à manger avec cheminée / Terrasse de 60 m2 / cave à vin / Cave / 1 place de parking intérieure en sus.

Ref. 32533 SUCHY Magnifique maison de village (VD) Charmante maison / Entièrement rénovée avec cachet / Hall d’entrée / 2 cuisines aménagées / Salon avec cheminée / Salle à manger ouvrant sur terrasse / 7 chambres / 5 salle de bains / Grande terrasse / Barbecue / Garage fermé pour 3/4 voitures / 3 places de parking extérieures.

E ET LUXLME CA

CHF 1'750’000.Ref. 29094 AVUSY Villa mitoyenne Maison familiale de 9 pièces en pignon / 250m2 utiles sur 4 niveaux / Hall d’entrée / 4 chambres / 2 salons dont un avec plafond cathédrale et l’autre avec cheminée / Cuisine ouverte et équipée / 3 salles d’eau / Dernier étage en mezzanine à aménager selon besoins / Garage pour 2 voitures / Local technique. OUSE WNH O T E IÈR DERN ONIBLE P S DI

CHF 2'090'000.-

PLATEAU DE PINCHAT Ref. 33096 Promotion LaKe Park Magnifique projet de 3 villas mitoyennes bâties sur 2 niveaux + sous-sol / Jardin privatif / 3 chambres / 1 terrasse / Parkings / Parc avec un lac et une île / Proche commodités / Ecoles / Transports publics.

CHF 1'345’000.Ref. 32601 THÔNEX Route de Genève Appartement de 4 chambres / 2 salles de bains / Salle à manger / Balcon de 9 m2 / Cave-dépôt de 75 m2 / 3 places de parking en sous-sol / Proche des écoles, transports publics et centres commerciaux / A 15 minutes du centre-ville.

CHF 3'480’000.Ref. 33037 CHÊNE-BOURG Charmante maison de ville Entièrement rénovée en 2004 / Emplacement idéal / Proche de toutes commodités / 300 m2 habitables / 4 chambres / 3 SDB / Cuisine entièrement équipée / Jardin d’hiver / Studio complet avec entrée indépendante à l’étage inférieur / Magnifique jardin / Environ 800 m2 de terrain.

CHF 5'800'000.Ref. 33524 CHAMPEL Plein sud Immeuble récent de belle facture avec piscine / Appartement de 299 m2 / 6 pièces / 3 chambres / Splendide terrasse de 64 m2 plein sud / Loggia de 6.4 m2 / Finitions élégantes / Conciergerie / Vaste local / Box double.

CHF 2’580'000.Ref. 33674 VERBIER Appartement de montagne 5 pièces de 110 m2 au 1er étage / 3 chambres / 2 salles d’eau / Salon – salle à manger donnant sur terrasse exposé sudouest / Studio complet indépendant / Local à skis / Cave / Place de parking / Cuisine / A 5 minutes des pistes de ski et du centre.

COMPTOIR IMMOBILIER SA I comptoir-immo.ch ventes@comptoir-immo.ch - 022 319 88 03


28 // // G E N E V EE 4 - VV IALUL DA 4 S EVTI L AL PA PS A RE T E AMP EP NA TR ST E M E N T S 4 A

Rue du bonheur 1, ...

Estimer votre bien

CENTRE RIVE DROITE

COLLEX-BOSSY

Au tor isa tio ne nf orc e

VESSY

V EN DRE

Les Villas «Arizona »

Appartement de caractère

Villa jumelle

Dernière villa contiguë disp. d’un projet de 2 – Cuisine ouverte sur salon/salle à manger, 5 chambres et 2 sdb. Généreuse terrasse et jardin privatif, grand sous-sol et garage double. CHF 2'930'000.-

Situé au dernier étage, sous combles, surface habitable env. 160 m2, 3 chambres, 2 salles de bains, très lumineux, au calme. Pas de balcon, possibilité de louer un parking à proximité. CHF 1'800'000.-

Sur une parcelle de plus de 800 m2, villa d’environ 320 m2 utiles. 4 chambres et 4 sanitaires. Studio indépendant. Géothermie. Terrain piscinable. CHF 2'370'000.-

VANDŒUVRES

COLOGNY

RIVE DROITE

Modernité pour cet ancien corps de ferme Cette propriété propose env. 350 m2, 4 chambres, 2 séjours, grande luminosité naturelle grâce aux nombreuses baies vitrées. Fin des travaux: 1.5.2021. Prix sur demande

Chantier en cours

Livraison des appartements en Septembre 2021. Contactez-nous pour obtenir des renseignements sur les dernières opportunités. Prix sur demande

Villa à rénover ou à démolir

Cette magnifique parcelle dispose d’env. 2200 m2. La maison existante est à rénover entièrement ou à démolir. Possibilité de construire qu’une seule propriété. Prix sur demande

Agence Immobilière Gérard PALEY & Fils SA • T + 41 22 899 18 00 • www.gpaley.ch


EXCLUSIVITÉ

GENÈVE

EXCLUSIVITÉ

EXCLUSIVITÉ

Réf. BA-118736

CHAMPEL

Réf. BA-118247

CHARMILLES

Réf. BA-118743

Splendide appartement sur les quais avec vue lac. 202 m² habitables, 3 chambres, beaux volumes, parquet et moulures.

Attique d’exception en pignon. 270 m² habitables, terrasse de 155 m², 4 chambres, vue imprenable, à rafraîchir, 2 caves, 3 parkings.

Superbe triplex avec terrasse en toiture. Spa et fitness dans l’immeuble. 171 m² habitables, 3 chambres, balcons de 33 m², plein sud.

Sylvia Patella 022 809 00 50

Sébastien Rohner 022 809 00 86

Sylvia Patella 022 809 00 50

FLORISSANT

CHF 7’250’000.-

Réf. BA-118200

Prix sur demande

PETIT-SACONNEX

Réf. BA-118713

CHF 2’900’000.-

PETIT-SACONNEX

Réf. BA-118061

2 appartements dans immeuble de 2010. - 3 pièces de 64 m² avec balcon de 23 m² - 4 pièces de 89 m² avec balcons de 19 m²

Magnifique appartement de 4 pièces. Résidence de haut standing, 125 m² habitables, 2 chambres, balcon de 15 m², 1 box.

Lumineux 5 pièces traversant. 131 m², balcon, dernier étage, 3 chambres, proche des Organisations Internationales, pl. de parc intérieure.

Céline Cerino 022 809 00 74

Prix sur demande

Sébastien Rohner 022 809 00 86

Sacha Bertocchi 022 809 00 77

CARTIGNY

Réf. BA-117856

CHF 1’950’000.-

GRAND-SACONNEX

Réf. BA-1186251

CHF 1’750’000.-

CROIX-DE-ROZON

Réf. BA-117808

Belle maison de village. 200 m² SBP, parcelle d’environ 420 m², 3 chambres, partiellement rénovée, au calme, couvert à voiture

Lumineux 5 pièces à proximité des Organisations Internationales. Env. 126 m² habitables, 3 chambres, balcon 11 m², pl. de parc en sus.

Charmant duplex traversant. 141 m² hab, au 2e et dernier étage, 3 chambres, balcon de 7 m², place de parc intérieure.

Sacha Bertocchi 022 809 00 77

Céline Cerino 022 809 00 74

Veronica Esposito 022 809 00 71

CHF 1’750’000.-

CHF 1’510’000.-

BARNES : achat, vente, projets neufs, location résidentielle – www.barnes-suisse.ch GEROFINANCE | RÉGIE DU RHÔNE : gérance, copropriétés, mises en valeur – www.gerofinance.ch

CHF 1’250’000.-


Pour votre immobilier futur, ici.

Duplex Genève, GE

Attique dans le quartier des Organisations Internationales Mezzanine de 46 m2 pouvant être aménagée en chambre ou bureau 2 chambres à coucher Terrasse avec vue dégagée Rare, calme et bien situé

Marion Amram

+41 22 839 38 55 marion.amram@naef.ch

CHF 1’850’000.— Réf. 33272

Genève, GE

Bel appartement dans un écrin de verdure 2 chambres Marion Amram et 2 salles d’eau complètes +41 22 839 38 55 Quartier calme et attractif marion.amram@naef.ch Vue sur le parc Cave et box en sous-sol

CHF 1’290’000.—

Bonne situation

Réf. 33470

Parfait état

Veyrier, GE

Appartement moderne dans une résidence sécurisée Terrasse de 30 m2 Nombreux rangements Lumineux et Traversant Place de parking en sous-sol

CHF 1’350’000.—

Foncièrement Durable [NAEF GE]_Mutli-Biens_Tout-Immobilier-20210225_204x289mm.indd 1

Marion Amram

+41 22 839 38 55 marion.amram@naef.ch

Réf. 33527

naef.ch 26/02/2021 11:13:34


ZI de Satigny Meyrin

Enfin un pôle artisanal à votre image… Créez votre futur espace professionnel adapté à vos besoins. • •

9’000 m² de surface d’activité modulables au gré du preneur Divisibles dès 200 m²

En bordure du pôle ZIMEYSA de la haute horlogerie, Les Cabinotiers offrent une situation très stratégique et prestigieuse pour vos collaborations et relations d’affaires. Pour plus d’informations : lescabinotiers.ch Contacts : Olivier GRILLET 079 357 17 19

Eric FINO 079 379 08 35

comptoir-immo.ch ventes@comptoir-immo.ch

An International Associate of Savills


32 // G E N E V E 4 L O C A U X

4 A LOUER PLAINPALAIS | BUREAU 106 M2

À LOUER Rue des Maraîchers 8 CHF 394.-/m2/an des Bains i Quartier Esprit « loft » Espace très lumineux Transports publics Sandrine LECLERC 022 839 91 30

PLAINPALAIS | DÉPÔTS 8 À 52 M2

À LOUER Rue des Maraîchers 8 CHF 150.-/m2/an sécurisé i Accès 1er sous-sol

QUARTIER DES PÂQUIS

Places de parking intérieures et locaux Voitures - mini-bus Dès CHF 280.- plus TVA

Accès par ascenseur Conditions flexibles

A LOUER ARCADE 225 m2

Sandrine LECLERC 022 839 91 30

Quartier Sécheron (zone industrielle) Loyer sur demande et visite sur rendez-vous Contact: secheron51@gmail.com

Tél. 022 731 26 00 Chemin Malombré 10 – 1206 Genève T +41 22 839 09 79 – moservernet.ch

Nouveau départ ? Nouveaux bureaux ? Mandatez-nous au +41 (0)22 539 11 47 - locom@spg.ch

4 PARKINGS A LOUER

4 places de parking

SOCIÉTÉ PRIVÉE DE GÉRANCE SA Affiliée au groupe SPG-Rytz Genève - Nyon - Lausanne www.spg-rytz.ch

  r e t i s i v     Venez   site :  notre

h c . o m m i t u o t . www

Rue Jacques-Grosselin 8

Rue de la Gabelle

CAROUGE

CAROUGE

1 place de parking 3 places de parking à louer

à louer

Soir de 17h30 à 07h30, week-end et jours fériés Disponibilité immédiate

Soir de 17h30 à 07h30, week-end et jours fériés Disponibilité immédiate

CHF 80.-/mois

CHF 80.-/mois

Tout l’immobilier Tél. 022 307 02 30


F R A N C E 4 A P P A R T E M E N T S

VALLEIRY - VULBENS Centre 149, Chemin de la Fontaine

Dans petite copropriété de 6 logements sur 2 niveaux "Le Lauriane" Propriétaire vend à hauteur sous combles

4 A VENDRE

// 33

CENTRE DE SAINT-JULIEN-EN-GENEVOIS

un T3 - 69 m² - neuf

2 chambres - 1 pièce indépendante bureau - Balcon couvert Ouest Parking privatif - Garage box fermé - 105 m² de jardin clos Libre, disponible

Prix: 299'000 Euros

Tél. 0033 613 35 53 21

Nouvelle PPE Nous réalisons les rêves d’enfants gravement malades en Suisse Faire un don: IBAN CH26 0027 9279 2794 5940Y

makeawish.ch

70 78 appartements de 2,5 pièces à 5,5 pièces A partir de 232 000 € Contact: +33 472 53 32 98

habiter-stjulien.ch

Ne manquez pas le prochain spécial

LOCAUX COMMERCIAUX

Lundi 8 mars 2021


Qui est le «vaurien»?

«Je ne vaux donc rien?»… c’est le genre de pensées qu’on a parfois lors d’un dépit amoureux ou après un échec aux examens… sinon à la sortie d’une confession à l’église ou d’une querelle de famille. Si la question est sans réponse du point de vue moral, elle en a une trop simpliste au travail: «Plus!» que ce qu’on me donne... parce que je le vaux bien. On peut aussi y voir une métaphore, à l’heure où les uns parlent des «avantages indus» aux autres. Mais dans ce texte, on l’aborde sous l’angle de ce qui est dû aux stagiaires.

C

e n’est pas la première fois qu’on traite le sujet, mais deux éléments en sont revenus à la surface ces jours (voir plus loin). Le sujet est: faut-il payer les stagiaires? Celui/Celle qui dirait «non» serait lapidé sur la place publique comme un esclavagiste. Souvent par ceux-là même qui tournent toute l’année au stagiaire gratuit: le monde culturel et humanitaire. Mais entre les stagiaires qui ne savent encore rien faire et qui sont tout à former, et ceux/ celles qui d’emblée peuvent remplacer leur chef avec fougue, ce n’est pas la même chose. En tout cas, rendons grâce au Palais des Nations, qui laisse traîner sur les présentoirs de ses couloirs les papillons accusateurs de la «Fair Internship Initiative».

En défense des «esclavagistes» Les Nations Unies sont donc le premier lieu qui m’a rappelé au sujet ce mois-ci; l’autre, c’est une association, avec laquelle j’étais en conflit depuis des années, et qui a fini par m’exclure… sur cette question. Refuser des stagiaires bénévoles car «ce n’est pas social»... même s’ils nous implorent à genoux me semble une drôle d’«éthique». Surtout si l’alternative, c’est de bassiner un Palais Eynard réfractaire jusqu’à ce qu’il lâche un subside… pour qu’on recrute non ceux qui en ont besoin, mais les petits copains. Cette logique, par son côté loufoque, m’a ouvert les yeux. Et donc, cette fois, je suis un peu plus sévère pour ceux qui réclament des «avancées sociales» à tout bout de champ et sous n’importe quel prétexte (comme le décrivait jadis François de Closets dans le livre bien nommé «Toujours plus»).

Les dividendes sont-ils «sociaux»? Les syndicalistes sont plus cléricaux qu’ils le pensent: ils croient dur comme fer aux miracles de

et le «partenariat social» pousse les patrons à ouvrir leur bourse et investir dans l’avenir. Mais étudier, est-ce investir dans l’avenir: «études» est un terme qui peut être plein ou vide de sens… ou même signifier une prêtrise ou un mirage, selon les époques. On sait que la dette estudiantine – surtout en Amérique – est une bombe à retardement. Son coût n’est pas sa valeur.

la multiplication des pains: «avancée sociales», en français syndical moderne, ça veut dire «des sous!». A ce compte, on vient de priver le patron de l’Hôpital de septante mille francs annuels «d’avancée sociale » sur son salaire annuel de près d’un demi million. Revenons à la question de départ: des stagiaires sans salaire, est-ce un scandale? Si ces stagiaires sont encore en formation, cela renvoie à la question: des étudiants… des écoliers… voire des enfants… doivent-ils toucher «salaire»? Certes, des enfants salariés au berceau sont plus libres de faire des procès à leurs parents: dans les pays totalitaires, les enfants nourris par l’Etat dénoncent père et mère… et aux Etats-Unis du journaliste Edward Behr, même sans salaire, les gosses se donnaient des trucs à la récré pour traîner leurs parents en Justice. Mais ce ne sont là que des «dommages collatéraux», et restons sur la question centrale: n’est-ce pas une «fausse bonne idée» que de mettre des gens encore «improductifs» sous le régime du salariat? L’école rend un service de formation… qui lui coûte cher… c’est donc celui qui en profite qui doit payer, pas l’inverse. L’«avancée sociale», c’est d’aider les pauvres avec des bourses, de donner des allocations aux parents, et d’abord de rendre l’école gratuite grâce à l’impôt… mais recevoir un «salaire» pour étudier est une idée… perverse. Les apprentis sont un peu entre les deux cas,

Mauvais exemple des Églises? Revenons donc aux Nations Unies ou à la CroixRouge, dénoncées même à une de leurs soirées de gala par un humoriste: certes, on pourrait les pointer du doigt en clamant qu’elles devraient donner l’exemple. Et c’est vrai que ces employeurs ne sont pas toujours modèles, quand ils font faire le plus dur du boulot à des consultants, plus encore qu’à des stagiaires. Mais, d’abord, les associations qui les dénoncent sont souvent mal placées, faisant pire elles-mêmes. Surtout, si les Nations Unies ont besoin de recruter, alors elles ne prendront pas forcément ceux qui ont réussi à s’y faufiler par un stage. De toute façon, de nos jours, les qualifications ne sont plus guère qu’un jeu de l’avion: on fait son stage pour avoir un diplôme, censé garantir une place bien payée. Or les vraies compétences viennent plutôt de la vie de bohème et de ses vaches enragées: suffit de voir les perroquets sortis de nos «hautes écoles»... Quant au «revenu universel», c’est un sujet en soi, et pour l’instant, le «peuple» a dit «non». Quand on écrit un article, le plus dur à trouver, c’est la «chute»: comme juste «salaire», un journaliste ne «vaut» souvent qu’un lancer de tomates. Quant au gens de pouvoir, ne sont-ils pas tous des apprentis-sorciers... et leur «dû» n’est-il pas toujours un «avantage indu»? n

E M P L O I & F O R M A T I O N • N O 1 0 2 6 • 1 ER M A R S 2 0 2 1

Boris Engelson


4EMPLOI & FORMATION4 1

ER

M A R S

// 35

2 0 2 1

4 FORMATION

et COURS EN LIGNE : L'art d'être proche à distance

SCHWYZERDUTSCH - SUEDOIS - TURC

ECOLE VARADI SA

38 ans

Apprenez une langue en 3 mois !

Anglais • Allemand • Français • Russe + 33 langues  particuliers • entreprises • expatriés • diplomates

Diplôme de Secrétariat en 3 à 12 mois Horaires à la carte de 7 h à 22 h • 7 jours sur 7 Premier cours sans engagement

32, avenue de Frontenex - 1207 Genève

% 022 736 28 74

www.ecole-varadi.ch

ROUMAIN - PORTUGAIS - POLONAIS - JAPONAIS - HONGROIS - HOLLANDAIS 1 ère

leç

on

FRANÇAIS - ALLEMAND - ANGLAIS - ITALIEN - ESPAGNOL - CHINOIS

38 ans

ECOLE VARADI SA

38 ans

Programmes stimulants et motivants pour enfants et adolescents Allemand • Anglais • Français • Italien + 33 langues

Soutien scolaire • Remotivation Pédagogie personnalisée HP, TDAH, DYS...

Horaires à la carte de 7 h à 20 h • 7 jours sur 7 Premier cours sans engagement

32, avenue de Frontenex - 1207 Genève www.ecole-varadi.ch

% 022 736 28 74

C R O AT E - F A R S I - F I N N O I S - G R E C

38 ans

ALBANAIS - ARABE - HEBREU

FRANÇAIS - ALLEMAND - ANGLAIS - ITALIEN - ESPAGNOL - CHINOIS

RUSSE - SERBE - SUEDOIS - ARABE

4 F O R M PRÉSENTIELS ATION COURS

ROUMAIN - PORTUGAIS - POLONAIS - JAPONAIS - HONGROIS - HOLLANDAIS

g

rat uit ECOLE e* DE NAVIGATION

ecoledenavigation.ch

 Français & English  Cursus solide & innovant  Nouvelles compétences  Focus carrière

BACHELOR / MASTER / MBA

Permis bateau moteur Port des Pâquis - Genève - Tél. 022 731 00 63 *sur présentation de ce bon sur forfait 12 cours. Offre non cumulable

T. 0223222580 - www.ifm.ch

Management, International Business Finance, Transformation Digitale, Entrepreneuriat & Innovation

Prochaine édition

Formation Lundi 8 mars 2021

Informations: T. 022 307 02 34 - annonces@toutemploi.ch www.toutemploi.ch


Profile for Tout l'immobilier Tout l'emploi

Tout l'immobilier, Emploi et Formation du 01.03.21  

Hebdomadaire gratuit d'annonces immobilières, d'offres d'emploi et de formation

Tout l'immobilier, Emploi et Formation du 01.03.21  

Hebdomadaire gratuit d'annonces immobilières, d'offres d'emploi et de formation

Advertisement