__MAIN_TEXT__

Page 1

WWW.TOUTIMMO.CH • 21 SEPTEMBRE 2020 • NO 1005

PAGE 37

GENÈVE VERT ©DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTURE


©DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTURE


LE PLUS GRAND NOMBRE D’OFFRES • LE PLUS FORT TIRAGE (158’000) SPÉCIAL GENÈVE/VAUD

FONDÉ EN 1998

322 OFFRES

WWW.TOUTIMMO.CH • ACHAT, LOCATION, VENTE • GENÈVE, VAUD, FRANCE VOISINE • HEBDOMADAIRE • 21 SEPTEMBRE 2020 • NO 1005

SUPPLÉMENT PROMOTIONS IMMOBILIÈRES • 12 PAGES

COVID ET IMMOBILIER

Le déménagement a la cote! PAGE 16

INSTALLATIONS & DEPANNAGES / DOMOTIQUE / ETUDES INSTALLATION & DÉPANNAGE CONTRÔLES OIBT / RESEAUX INFORMATIQUE BOUTIQUE CADEAUX / LUMINAIRES

232, Rue de Bernex CH-1233 Bernex Rue de BERNEX 232 / 1233 BERNEX / Tél +41 22 757 10 02 +41 22 757 10 02 - info@mp-electricite.ch Rue de BERNEX 232 / 1233 BERNEX / Tél +41 22 757 10 02 INSTALLATIONS & DEPANNAGES / DOMOTIQUE / ETUDES CONTRÔLES OIBT / RESEAUX INFORMATIQUE BOUTIQUE CADEAUX / LUMINAIRES

info@mp-electricite.ch - www.mp-electricite.ch

MICHEL PUCHAT ELECTRICITE www.mp-electricite.ch

info@mp-electricite.ch - www.mp-electricite.ch

SUCCESSEUR SUCCESSEUR MICHEL PUCHAT ELECTRICITE

EN VEDE T TE

ADOBE STOCK

COLOGNY «LE PARC MÔLAN» Appt. attique de 6 pièces, 185.6 m2 hab. Contact: +41 58 201 34 00 Page 30

NOUVEAU ! TRANSFERT OPTION COVID-19

UN TRANSPORT EN TOUTE SÉCURITÉ !

OFFRES D’EMPLOI: P. 39 • WWW.TOUTEMPLOI.CH

www.geneva-partners.ch

Le signe enchaîné et le canard déchaîné

PAGE 37


PUBLIRÉDACTIONNEL

6

A M E U B L E M E N T

ATELIER SIMORGH

Une nouvelle vie pour les tapis Usure, décoloration, accroc ou trou… Restaurateur de tapis, Assad Ghaderi leur redonne vie dans son atelier situé à Plainpalais. Un travail d’expert réalisé dans le respect des techniques traditionnelles.

L

a Covid-19 aura eu au moins un effet positif: nous faire (re)prendre conscience de l’importance de notre intérieur, de la décoration et du sentiment de bien-être, de quiétude, que l’on éprouve installé dans un fauteuil avec un livre, ou derrière son écran, en télétravaillant. Mais c’est aussi le moment où l’on constate toutes ces petites ou grandes réparations indispensables pour améliorer le confort et l’esthétique de son home sweet home. Le tapis, par exemple, que l’on a acheté lors d’un voyage dans un pays lointain ou que l’on a hérité d’une grand-mère, présente des traces d’usure que l’on n’avait jamais remarquées auparavant, ou un trou situé exactement devant le canapé sur lequel les invités s’assoient. Aucune raison pourtant de désespérer, car un passage entre les mains expertes d’Assad Ghaderi suffit à redonner une nouvelle jeunesse à n’importe quel tapis en laine ou en soie. Dans son atelier qu’il a ouvert en 2002 et où il travaille seul, réparant chaque pièce à la main avec des outils traditionnels, Assad Ghaderi entretient une longue relation avec les tapis. «Un tapis vous parle», dit-il avec un petit sourire affectueux. Pour Assad Ghaderi, le tapis est une affaire de famille depuis 1813. Enfant déjà, il observe le travail minutieux des tapissiers, il apprend comment faire les nœuds, sélectionner les fils de laine aux couleurs naturelles et les motifs. Amoureux de ce métier et de sa culture - «l’histoire du tapis en Iran remonte à plusieurs siècles» -, il choisit ensuite de se consacrer à la restauration plutôt qu’à la vente. «J’aime la notion de transmission liée au tapis, dit-il. Il est porteur d’un patrimoine, de souvenirs et d’un savoir-faire artisanal millénaire». Penché sur sa table avec, accrochés aux murs, de gros écheveaux de laine, Assad Ghaderi travaille patiemment, avec des gestes précis, expression d’années de pratique et d’une connaissance encyclopédique du tapis où chaque détail compte, de la teinture de la laine au choix du motif. La restauration se révèle un travail complexe, qui demande du temps, mais aussi de «comprendre le tapis». «Je ne connais pas le motif que l’artisan avait choisi, dit-il. Contrairement à lui, je ne dispose pas d’un dessin; je dois écouter mon intuition». Selon le mode de fabrication propre à l’ouvrage, chaque nœud est reconstitué, chaque fil recousu, faisant revivre les dessins et les couleurs. Une fois terminée, la réparation est indécelable. En vrai passionné, Assad Ghaderi prend plaisir à conseiller et à expliquer les mille et une subtilités d’un tapis. «Je me mets à la place des gens, je les écoute, j’explique les méthodes de travail,

je montre tous les détails, je fais toucher les tapis, je donne aussi des astuces pour leur entretien…». Assad Ghaderi souligne que les réparations sont réalisées dans les règles sanitaires liées à la Covid-19. «Il y a juste moi et mes tapis», dit-il. Julia Rossi Atelier Simorgh 4, rue de l’Aubépine – 1205 Genève Tél. 079 364 04 61 – E-Mail: assadghaderi@gmail.com

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


LE BOUSINGOT sait que Genève a deux conseillers aux Etats de gauche, et se dit qu’un jour, la «Tribune de Lausanne» (02.09.20) découvrira peut-être que Carlo Sommaruga est l’un d’entre eux:

est consterné. Les «minipeople» genevois croqués chaque semaine dans notre confrère «GHI» (09.09.20) se mettent à parler patois vaudois:

0,73 % à 10 ans

est fasciné par la lisibilité de l’écriture inclusive:

Le taux le plus bas, négocié la semaine du 14 au 18 septembre 2020 découvre dans le «Matin Dimanche» (19.07.20) un portrait de Mme Noghero, nouvelle secrétaire générale du PLR suisse. Et le périodique lausannois de titrer:

On imagine les bolchéviques de 1917 hurler: «Travailleur-e-x-s de tous les pays, unissez-vous!».

www.d-l.ch Hebdomadaire distribué gracieusement à tous les ménages du Canton de Genève, de l’agglomération de Nyon et de toutes les autres communes de la Zone économique 11 (Triangle GenèveGland-Saint-Cergue). 158’000 exemplaires.

constate que même lorsque la «Tribune de Lausanne» (18.09.20) prétend traiter du terroir genevois, l’effet est contrasté:

Ah, parce que d’habitude ils fuient?

0844 10 10 10

Il eût été optimiste d’imaginer que les rédacteurs de Tamedia Welschland sussent qu’une éminence grise est quelqu’un qui conseille, dans l’ombre et sans apparaître, tel ou tel détenteur de pouvoir. En somme, l’inverse d’une secrétaire générale, porte-parole d’un parti.

Edité par Plurality Presse SA. Paraît le lundi. Directeur-Rédacteur en chef: Thierry Oppikofer. Coordination: Rachel Autieri. Publicité: Maximilien Bonnardot, Charly Dujardin, Patrick Gravante, Alain Godard. Valérie Noël. Maquette: Imagic Sàrl Carouge, Daniel Hostettler, Sophie Hostettler. Flashage et impression: Mittelland Zeitungsdruck AG. Distribution: Epsilon SA. Rédaction, Administration, Service de publicité: Plurality Presse SA, 8, rue Jacques-Grosselin, 1227 Carouge. Tél.: 022 307 02 20 - Fax: 022 307 02 22 – CCP: 17-391772-2 E-mail: annonces@toutimmo.ch - Internet: www.toutimmo.ch. © Plurality Presse SA, 2020

architectes R E TROUVEZ

NOTR E

PRO JE T

EN

PAGE

Favre+Guth I 25, route des Acacias I 1227 Acacias I Genève I +41 22 827 02 20 I www.favre-guth.ch T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0

10


8

I N F R A S T R U C T U R E S

LA GRAVIÈRE

Un nouveau groupe scolaire à Meyrin Le groupe de bureaux genevois GDAP Architectes a remporté le concours d’architecture portant sur l'implantation et les caractéristiques du nouveau bâtiment pour l'enseignement secondaire II, à Meyrin. Une école prévue pour accueillir plus de 1000 élèves à la rentrée 2026.

C’

est un projet ambitieux qui verra le jour à Meyrin, au lieu-dit «La Gravière», avec la construction d’un groupe scolaire comprenant une école et une salle omnisports, construite en partenariat avec la commune de Meyrin, qui pourra accueillir 1500 spectateurs, et, d’ici une dizaine d’années, un pôle culturel communal. En effet, avec ses 1400 futurs élèves et ses 200 collaborateurs et collaboratrices, le groupe scolaire ES II Meyrin sera, comme l’ont souligné les autorités genevoises lors de

L’école est prévue pour accueillir plus de 1000 élèves à la rentrée 2026.

un cahier des charges de concours. L’occasion aussi pour les autorités de rappeler que l’Etat de Genève se devait désormais d’être exemplaire en matière de développement durable.

Présence non invasive

Les espaces de circulation sont ingénieusement hiérarchisés.

la remise des prix du concours en ce chaud mois de septembre, «un format jamais vu dans le canton, mais appelé à se généraliser en raison des difficultés rencontrées pour trouver des parcelles disponibles». Le projet intitulé «Villeneuve», de GDAP Architectes, retenu parmi les 66 projets reçus, a séduit le jury qui a estimé à l’unanimité que «celui-ci avait résolu de manière convaincante la plupart des thématiques posées par le cahier des charges et disposait encore d’un potentiel d’optimisation, sans dénaturer ses grandes qualités architecturales». Les aspects du développement durable étaient en effet, pour la première fois, imposés de manière aussi détaillée et contraignante dans

Le futur groupe scolaire sera construit sur une parcelle située en limite urbaine des immeubles de la Cité de Meyrin, face à un paysage agricole. Afin de préserver la vue des habitants des logements voisins sur le paysage, les architectes ont fait le choix d’un bâtiment bas, à l’architecture épurée, qui produit une impression de légèreté et de transparence, tout en créant par son gabarit et son caractère compact un contraste original avec les bâtiments de la Cité. Le bâtiment est percé de quatre patios permettant d’amener la lumière naturelle aux espaces de vie. Il affche une identité reconnaissable, basée sur une trame modulaire régulière et une structure en bois apparent qui devient le fil rouge du projet. Une importance particulière a été accordée aux accès, dont le principal se fait depuis une nouvelle place publique arborisée. Au centre, l’entrée couverte devient en même temps la terrasse du réfectoire. Au rez-dechaussée, l’entrée se prolonge, traversant

tout le bâtiment, telle une rue intérieure. Dans les étages, l’ensemble des classes est inséré horizontalement sur deux niveaux. Rompant avec la disposition classique d’une école, qui veut que les portes des classes soient disposées de part et d’autre des couloirs, et compte tenu du nombre important d’élèves – 1400, âgés de 15 à 20 ans -, GDAP Architectes a conçu l’école «comme une ville, avec des rues, des places et des quartiers que chacun peut utiliser selon son envie».

Petite ville Enjeu capital dans une école de cette importance, les espaces de circulation, ingénieusement hiérarchisés, offrent une grande générosité et des ambiances variées, se contractant et se dilatant avec des vues dégagées sur le paysage et les patios. Les classes sont regroupées par petites unités, se rapprochant des quartiers d’une ville. Anne Emery-Torracinta, conseillère d’État genevoise en charge du Département de l’instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP), s’est félicitée de cette réalisation, tout en regrettant que de tels projets soient trop rares.

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0

Virginia Aubert


1895 – 2020

FÊTEZ AVEC NOUS NOTRE ANNIVERSAIRE

DU 21 AU 26 SEPTEMBRE 20% SUR TOUT LE MAGASIN

LA RÉFÉRENCE DU MEUBLE ANGLAIS EN SUISSE MEUBLES KRANCK. BP SÀRL 55 RTE DES FAYARDS 1239 COLLEX-BOSSY TÉL: 022 774 18 19 www.meubleskranck.ch Mail: info@meubleskranck.ch


10

G E N È V E

V E RT

FAVRE ET GUTH SA ARCHITECTES ASSOCIÉS

Vivre enveloppé de verdure Concevoir un bâtiment vert avec des contraintes programmatiques et budgétaires strictes: c’est l’exercice très abouti mené dans le cadre d’un concours par le bureau genevois Favre & Guth, associé à l’architecte parisien Dominique Perrault. Bien que la proposition «Genève vert» de ce groupement n’ait pas été retenue (2e place), elle mérite toutefois d’être présentée. Elle est fondée sur des études réalistes, tout en constituant une véritable source d’inspiration pour la ville verte de demain.

D

éveloppement durable, urgence climatique, écologie…on en parle depuis longtemps. Mais quelque chose a profondément changé en nous, accentué par le semi-confinement que nous avons traversé: un rapport intime s’est créé avec

la nature. Nous n’effectuons les bons comportements écologiques plus seulement par raison. C’est avant tout le désir qui dicte nos actes. L’écrivain-philosophe Régis Debray résume: «Un autre monde est en train de naître sous nos yeux. L’écologie, qui donne

sa couleur au siècle nouveau, n’annonce rien moins qu’un changement d’englobant. Ce fut l’histoire, ce sera la nature. De quoi prendre le vert au sérieux». Ainsi, les nouveaux codes de la vie sont les codes de la vie verte. Et cela vaut pour tous

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


D O S S I E R

FAV R E

&

G U T H

11

©DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTURE

les domaines de notre existence, y compris l’architecture. Des professionnels parsèment le monde de leurs toits et murs végétalisés. «Face à cette richesse d’interventions végétales, Genève reste à la traine, déplore Nabil Oulhaci, associé chez Favre & Guth SA. Pourtant, le territoire de notre canton regorge de toitures plates accessibles et peu exploitées; elles auraient offert un souffle d’air aux personnes confinées dans leurs logements durant la Covid». Même sans pandémie, il serait bien agréable de monter en toiture pour profiter d’un cadre verdoyant propice à la détente! Cela ne doit pas rester le monople d’une poignée de privilégiés qui se rendent sur les rooftops branchés de la ville; tous les citadins, y compris les personnes âgées et ceux à faibles revenus, sont concernés. «N’est-il pas contraire à la logique que toute la surface d’une ville reste inutilisée et demeure réservée au dialogue

avec les étoiles?», se demandait Le Corbusier au début du XXe siècle. Les tours du Bosco Verticale («forêt verticale») à Milan sont souvent citées en exemple, avec leur abondance d’arbres qui viennent jusqu’à camoufler les bâtiments. La réussite d’un tel projet tient certainement à sa conception, mais il ne faut pas se leurrer: des moyens financiers conséquents sont investis dans cette réalisation luxueuse. N’estil pas envisageable d’arriver à un résultat similaire avec un coût moindre et des solutions plus faciles à mettre en œuvre?

En phase avec la réalité urbaine Lancé il y a quelques mois par un maître d’ouvrage privé, un concours sur invitation portait sur la reconstruction d’un îlot d’immeubles situé au cœur du quartier des Acacias. Les bureaux d’architectes Dominique

Perrault et Favre & Guth ont collaboré pour répondre au cahier des charges, un partenariat qui a déjà fait ses preuves dans d’autres projets genevois (développement du quartier de l’Etang à Vernier par exemple). Le projet a été chiffré par Perret Construction avec une extrême précision, comme cette entreprise en a l’habitude. D’autres bureaux spécialisés ont collaboré (voir encadré page 15). Le bloc de bâtiments en question est typique de l’architecture des années 1960, avec sa façade en panneaux de verre émaillé. Le propriétaire souhaite démolir l’ensemble devenu vétuste pour y reconstruire un nouveau complexe comprenant 275 logements, des bureaux et des commerces. «Le plan financier du concours est basé sur les critères de la zone de développement, alors que le projet se trouve en pleine ville, indique l’architecte Patrice Bezos, associé depuis 1985 chez Favre & Guth. La densité est forte et •

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


12

D O S S I E R

FAV R E

&

G U T H

©DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTURE

les gabarits à respecter au maximum autorisé. Les logements doivent être conçus pour des loyers raisonnables et les jardins que nous avons prévus constituent des surcoûts. Alors comment faire pour rendre une telle opération réaliste?». Afin de démontrer la faisabilité du projet, le groupement a effectué un chiffrage très précis; le coût des amé-

nagements paysagers, ainsi que leur entretien, ont été évalués dans le moindre détail.

Des jardins différenciés Comme son nom l’indique, «Genève vert» se démarque avant tout par sa végétation qui pénètre, à différentes strates, l’espace

de vie. La solution en îlot a été retenue par le pool de partenaires (comme par la plupart des participants). Afin de le verdir, les architectes et paysagistes ont identifié plusieurs possibilités, qui donnent lieu à une composition inédite. Et ils se sont pris au jeu. «Suivre mon cerisier du bourgeon au fruit est le sujet le plus excitant que je •

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


G E N È V E

V E RT

13

©DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTURE

©DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTURE

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


14

D O S S I E R

FAV R E

&

G U T H

©DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTURE

connaisse», a dit le célèbre artiste américain David Hockney. Et si une réalisation de ce type ne va pas changer le climat de la planète, elle va certainement contribuer au bien-être des habitants! La contrainte d’une construction en retrait par rapport aux immeubles voisins s’est mué en opportunité. Sur le pourtour du bâtiment sont aménagés des jardins en pleine terre: c’est le paysage urbain, des arbres plantés à l’image d’un péristyle lui-même traversé par des allées dédiées à la mobilité douce. Passons au jardin vertical. Les pans de façades sont généreusement habillés de plantes grimpantes, créant un réseau vert du sol aux toitures. Plantée dans des bacs en béton, cette végétation s’accroche aux supports par câbles, filets tressés en acier inoxydables et pincés en pied et en tête. Le type de plantation est à choisir selon l’orientation et la prise au vent des façades, la priorité étant

donnée à des essences robustes et faciles d’entretien. S’ouvrant sur l’intérieur de l’îlot, les balcons filants sont agrémentés de plantations, notamment grâce à des jardinières intégrées dans la structure du bâtiment. Les habitants peuvent s’approprier ces espaces en les végétalisant à leur goût, créant ainsi un paysage vernaculaire original. Ces loggias sont dotées d’une galerie de maintenance qui permet un accès sécurisé et indépendant aux logements. La cour est aménagée avec soin. Dans ce cœur de jardin s’alternent lanières végétales aux essences variées, arbres en pleine terre, aires de jeux et cheminements piétonniers.

La 5e façade Les toitures - accessibles aux habitants - sont également pourvues de plusieurs types de jardin. De vastes plateaux à la vé-

gétation extensive (proches de l’état naturel et ne nécessitant que peu d’entretien) peuvent aisément être combinés avec des panneaux solaires photovoltaïques. Les plantes permettent d’éviter que la toiture ne surchauffe, ce qui augmente en même temps l’efficience des panneaux solaires. Nécessitant une couche de substrat plus épaisse, d’autres zones sont plantées d’arbustes et d’arbres. Des espaces dédiés à l’agriculture urbaine sont également imaginés. Les potagers en toiture sont une solution intéressante: ils fournissent un rendement non négligeable et sont particulièrement intéressants dès lors qu’une surface d’une certaine envergure leur est consacrée. Les habitants - en charge de leurs parcelle privées - récoltent légumes, salades et herbes aromatiques. Ils sont conseillés par un jardinier professionnel, qui s’assure de la cohérence et de la péren-

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


G E N È V E

V E RT

15

©DOMINIQUE PERRAULT ARCHITECTURE

nité de l’ensemble (entretien, contrôle des plantes envahissantes, etc.). Pour accueillir des logements sur les deux niveaux supérieurs, tout en laissant apparaître la corniche du bâtiment, les toits sont dotés de longues maisons; la perception de la hauteur de l’immeuble s’en trouve atténuée.

Services écosystémiques «La plus belle émotion architecturale touche le cerveau sans passer par l’intellect», disait le peintre britannique Francis Bacon. Le cerveau, avec sa composante émotionnelle…Pas besoin d’être architecte pour sentir que les édifices végétalisés nous font du bien! L’investissement supplémentaire des enveloppes végétales se justifie à plusieurs niveaux. En termes écologiques, les

toitures et façades végétalisées constituent de formidables régulateurs thermiques, favorisent la biodiversité et limitent les risques d’inondation. La composition végétale apporte une plus-value esthétique et paysagère au bâtiment, lui conférant une «signature» particulière. Enfin, une couverture végétale augmente la durée de vie du toit et induit des économies d’énergie (effet tampon). Tous ces processus participent à la qualité de vie des êtres humains: il est aujourd’hui démontré que le contact avec des éléments naturels est essentiel à notre équilibre psychique et physique. «Quoiqu’il en soit, la végétalisation des bâtiments est l’expression d’une nouvelle civilisation, celle de la nature. Et verdir les villes, c’est faisable!», conclut Patrice Bezos.

Les mandataires du pool «Genève vert» • Dominique Perrault Architecture et Favre & Guth SA Architectes Associés • Construction Perret SA • Gilbert Henchoz Architectes Paysagistes Associés SA • Daniel Starrenberger, du bureau B+S ingénieurs conseils SA • AAB Atelier Acoustique du Bâtiment • SRG engineering ingénieurs CVSE • Orqual SA, expert sécurité feu

Véronique Stein

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


16

M A R C H É

I M M O B I L I E R

COVID ET IMMOBILIER

Le déménagement a la cote! Partenaire et membre (avec sa division Naef Prestige) du réseau Knight Frank, spécialiste de l'immobilier de luxe dans le monde, le groupe Naef participe l'élaboration d'analyses portant sur l'évolution et les tendances du marché en Suisse et à l'international. La dernière étude Knight Frank, «Global Buyer Survey», analyse l’impact que la pandémie de Covid-19 a eu sur les marchés de l’immobilier et, en particulier, sur les attitudes des acheteurs résidentiels à travers le monde. Selon ce document, une personne sur quatre est plus susceptible de déménager au cours des 12 prochains mois à la suite de la pandémie de Covid-19!

L’

enquête, qui représente les opinions de plus de 700 clients dans 44 pays, souligne les points suivants: • Le Royaume-Uni, l’Espagne et la France, sont les trois principales destinations pour ceux qui envisagent un déménagement à l’étranger après Covid-19, suivis par la Suisse, l’Australie et le Canada. • Un meilleur accès à des soins de santé de qualité est devenu maintenant le deuxième motif le plus important pour l’achat d’une propriété. • La moitié des acheteurs s’attendent à ce que les prix de l’immobilier baissent au cours des 12 prochains mois, bien que 53% des personnes interrogées affirment que leur budget est demeuré le même ou a augmenté depuis le début de la crise. • Plus d’un quart des répondants disent qu’ils sont plus enclins à acheter une résidence secondaire suite à la pandémie.

• Plus de la moitié des personnes interrogées ont déjà voyagé à l’étranger ou le feront dans les trois mois suivant la réouverture des frontières. Kate Everett-Allen, responsable de la recherche résidentielle internationale de Knight Frank, déclare: «La crise a fondamentalement changé notre façon de vivre au quotidien, la maison étant désormais un centre à partir duquel nous travaillons, faisons de l’exercice, apprenons, socialisons et nous détendons. Avec l’expansion des demandes de logement et le fait que les gens ont eu le temps de réfléchir à la façon dont ils vivent et utilisent leur espace, il est inévitable qu’à mesure que nous sortons de l’isolement, ces changements aient des répercussions sur les marchés immobiliers du monde entier». Certaines conclusions de l’enquête sont sans surprises, comme par exemple le sou-

hait de disposer de plus d’espace extérieur et d’un bureau à domicile. Cependant, la gestion de la crise de la Covid-19 par les gouvernements étrangers est également devenue une considération essentielle pour les acheteurs de résidences secondaires dans le monde entier.

Intentions d’achat Une personne interrogée sur quatre a déclaré qu’elle était plus susceptible de déménager au cours des douze prochains mois en raison de la pandémie, la plupart de ces répondants cherchant une propriété différente au même endroit (40%). Quelque 26% se sont dits prêts à déménager dans une autre propriété ailleurs, mais dans le même pays, et 34 % de ceux qui envisagent un déménagement envisagent un achat à l’étranger (9% de tous les répondants).

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


M A R C H É

I M M O B I L I E R

17

pace. Quarante-cinq pour cent des sondés disent qu’ils sont plus susceptibles d’acheter une maison familiale individuelle qu’ils ne l’étaient avant la Covid-19. Sur les 56% de personnes interrogées qui s’attendent à une baisse de prix au cours des 12 prochains mois, 27% s’attendent à une baisse de moins de 10%, mais 25% ne prévoient aucun changement et 19% s’attendent à une augmentation des prix.

Résidences secondaires

Une personne sur quatre est plus susceptible de déménager au cours des 12 prochains mois à la suite de la pandémie de Covid-19.

L’amélioration de la résidence principale de la famille est la première raison d’achat, un meilleur accès à des soins de santé de qualité arrive en deuxième position, une maison de vacances au soleil en troisième

position, suivie par des raisons professionnelles ou d’emploi en quatrième place. Après une période de confinement, le message des répondants à l’enquête est, sans surprise, que les acheteurs veulent de l’es-

Plus de 26% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles étaient plus susceptibles d’acheter une résidence secondaire en raison de la pandémie, probablement pour améliorer leur mode de vie et pour s’en servir comme retraite en cas de deuxième pic. Les données de Knight Frank confirment ce point de vue, avec une augmentation des demandes de renseignements observées immédiatement après la fermeture des principaux points d’accès aux résidence secondaires en France et en Italie. Près des deux tiers des acheteurs affirment que lorsqu’ils cherchent une résidence secondaire à l’étranger, ils sont influencés par la façon dont le gouvernement local a géré la crise de la Covid-19.

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0

François Berset


18

L E

P R O J E T

D E

L A

S E M A I N E

FIN DU GROS ŒUVRE A PALETTES 14A

Un toit pour redonner espoir Le 15 septembre 2020, l’événement du bouquet de chantier de l’immeuble des Palettes à Lancy marque une étape importante pour l’Association «Les Vernets d’Arve». Cette association fondée en 1960 a pour objectif de procurer des logements à loyers modérés à des femmes seules ou avec enfants à charge (voir notamment Tout l’Immobilier No 541, du 10 mai 2010).

P

iloté par le département Asset Development de la SPG, l’ouvrage de très haute performance énergétique (THPE) a été conçu par le bureau d’architecture carougeois Amaldi Neder; il est actuellement réalisé par Maulini Entreprise Générale SA, en droit de superficie, sur un terrain de la Fondation pour la promotion du logement bon marché et de l’habitat coopératif (FPLC). Créée en 1960, l’Association «Les Vernets d’Arve» (AVA) a permis à 550 femmes aux revenus modestes de bénéficier d’un logement adéquat, tremplin vers un avenir meilleur. L’association est actuellement propriétaire de trois immeubles (7, quai des Vernets et 5-7, avenue de Chamonix) à Genève, totalisant près de 130 appartements; le bâtiment au chemin des Palettes 14A sera donc le quatrième édifice de cet organisme à but non lucratif, créé par des femmes genevoises, la plupart issues de la bourgeoisie et attentives aux moins privilégiées qu’elles, à une époque où une femme ne pouvait pas signer un bail sans l’autorisation de son mari. L’immeuble dont le chantier a démarré avec la démolition des constructions préexistantes en mars 2019, devrait être finalisé courant 2021. L’édifice d’un gabarit de cinq étages est constitué de trois allées distinctes appartenant à trois maîtres d’ouvrage: Mmes Burger, Promau SA et l’Association «Les Vernets d’Arve». L’immeuble de l’AVA accueillera 29 logements de 2 à 4 pièces. Comme le soulignent Paolo Amaldi et Federico Neder, du bureau d’architectes Amaldi Neder, «les appartements - tous mono-orientés - bénéficieront d’un maximum de dégagement visuel grâce aux vastes fenêtres et aux balcons». Depuis le 5e étage, les résidantes pourront même apercevoir le Jet d’eau! Conçue comme un lieu de sociabilité, la généreuse cage d’escalier centrale sera dotée d’un puits de lumière. Le parking souterrain collectif met-

Un bâtiment porteur d’espoir et d’avenir.

tra à disposition des locataires trois places de voiture, ainsi que de nombreux emplacements pour vélos.

Soutien aux femmes en situation précaire Après avoir chaleureusement remercié les ouvriers qui ont travaillé sur le chantier, Sheila Buemi-Moore, présidente de l’AVA, s’est réjouie de l’aboutissement de ce projet immobilier: «Dans le cadre de la mission de notre association, notre souhait a toujours été de réaliser un bâtiment sur mesure qui

réponde pleinement à notre cause. Et c’est en grande partie grâce à notre pilote la SPG et au soutien de la directrice du département Asset Development, Mme Dominique Bakis-Métoudi, que ce rêve a commencé à se réaliser». En 2016, à la suite de discussions avec la FPLC, l’attribution d’un terrain en droit de superficie a été proposé à l’AVA. Un travail considérable s’ensuivit, avec des études de faisabilité, des démarches administratives et une bonne dose de persévérance. L’autorisation de construire a finalement été obtenue le 23 octobre 2018. Dès lors, le projet prit forme.

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


L E

P R O J E T

D E

L A

S E M A I N E

19

Belle équipe pour un beau projet, de g. à dr.: Thibault De Reure et Nicolas Maulini (Entreprise Maulini); Françoise Burger; Paolo Amaldi (Amaldi Neder Architectes); Dominique Burger; Raphaël Soulié (Maulini); Francisco Garcia Lezama et Federico Neder (Amaldi Neder Architectes); Gilles Léonard (SPG); Françoise Mongilardi, Khadidja Masker Bersenev et Sheila Buemi-Moore (AVA); Thierry et Valentine Barbier-Mueller (SPG); Marie Barbier-Mueller (AVA et SPG); Nabil Kanaa (SPG).

Avec une pointe d’émotion, la présidente de l’AVA a exprimé sa gratitude envers les partenaires et mandataires qui soutiennent le projet dès le début de l’aventure, à savoir: le département Asset Development de la SPG, la FPLC, la banque Raiffeisen, les architectes du bureau Amal-

di Neder, l’entreprise générale Maulini, l’ingénieur civil Pillet SA, l’ingénieur CVC K. Wintsch & Cie, le géomètre MBC Ingéo, l’étude Bernasconi & Terrier et l’assureur Axa. Sans oublier bien entendu le comité de l’AVA, en particulier Khadidja Masker Bersenev et Françoise Mongilar-

di, pour leur dévouement. L’évènement du bouquet de chantier s’est poursuivi en échanges informels et enthousiastes autour de longues tablées dressées dans la cour de l’immeuble. Véronique Stein

Non Toutimmo 101/137.qxp_Mise en page 1 13.08.20 12:08 Page 1

n o i s s e r p p su

Les Ateliers de Virginie

Votations cantonales 27 septembre 2020

0 0 0 4

s g n i k r pa Objet

No

5

Réfection de meubles Rideaux Stores

René Desbaillets—Rte-de-Crêt-de-Choully 3—1242 Satigny

de

places de

Décoratrice d’Intérieurs Tapissière

NON

Coussins Tenture murale Literie Chemin de la Distillerie 4 1233 Bernex 022 757 02 07 www.lesateliersdevirginie.ch virginie@lesateliersdevirginie.ch

Maison fondée en 1990

Luminaires

VG

Alain Godard Courses rapides

076 369 00 86 – alaingodard56@gmail.com

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


Acheter. Louer. Gérer. Construire. Investir. Brolliet.ch

graphisme : www.hybride.design

Peinture réalisée par Chufy


L E S Q U AT R E V É R I T É S D E J E A N - M A R C VA U D I A U

Cocottes-minute L a liste des attaques islamistes n’en finit pas de grossir. Dans un restaurant à kébab de la gare de Morges, un homme a été poignardé à mort. Les polices vaudoise et fédérale n’écartent pas la piste islamiste. On verra de quoi il retourne… si on ne nous cache pas la vérité, comme c’est souvent le cas. La victime est un homme portugais de 29 ans. Il existe deux raisons principales aux attaques islamistes: d’une part une volonté de déstabiliser un Etat ennemi qui combat les tenants de l’islamisme (c’est le cas en France, en Angleterre, aux Etats-Unis ou en Allemagne) et il s’agit alors de représailles; soit la volonté d’étendre les territoires déjà occupés par ces terroristes, et il s’agit ici de conquête. Mais il ne faut pas non plus oublier que les musulmans sont très souvent les victimes de ces attentats.

Ne nous trompons pas: le monde musulman condamne dans son immense majorité ce terrorisme, qui joue en sa défaveur. Or la ville de Morges semble étrangère à l’un ou l’autre de ces motifs. Néanmoins,

Il ne faut pas oublier que les musulmans sont très souvent les victimes de ces attentats. il faut avoir en mémoire que le courant qui oscille entre religieux et politique, qui porte en lui les germes de la radicalisation, peut se réveiller loin des motivations traditionnelles et pousser à l’action indivi-

duelle. En effet, l’usage de la terreur pour mettre en place des conditions favorables à la propagande islamiste est connu, notamment dans les pays en marge des régions visées par les attentats organisés. On ne peut pas exclure, en plus des raisons usuelles, le fait que certains islamistes éprouvent le sentiment d’être humiliés; ils sont persuadés que les Occidentaux considèrent l’islam comme une religion sous-développée. Il ne faut pas minimiser ce sentiment, qui s’alimente à la manière des cocottes-minute explosant à la faveur d’un simple prétexte. L’humiliation est cause de violence. Certes, mais dans NOTRE démocratie, la liberté d’expression rend possible de se moquer des idées, des opinions et des croyances, mais pas des individus eux-mêmes. Que ceux qui ne sont pas d’accord aillent vivre ailleurs!

Votez 3 fois OUI pour l’avenir de la Suisse et de notre canton 1. Oui à l’initiative de limitation, pour favoriser l’emploi des résidents genevois. Son acceptation réduira le chômage à Genève et dans le reste de la Suisse. 2. Oui aux avions pour une protection efficace et crédible de notre espace aérien. Nous devons garantir l’avenir du pays, sa souveraineté et son indépendance. Il serait impensable de ne plus avoir de police aérienne pour surveiller et sécuriser les avions civils.

Modules de formation FISCALITÉ IMMOBILIÈRE

MODULE DE FISCALITÉ I Vendredi 9 octobre 2020 de 8h30 à 12 h30

Renseignements et inscription sur www.cgiconseils.ch / Cours & Séminaires

3. Oui pour maintenir l’aide à domicile en faveur de nos aînés. La pandémie actuelle a encore démontré l’importance d’assurer ce service (Imad) pour la population.

Le MCG pour la défense des Citoyens

Modules de formation www.toutimmo.ch

Modules de formation

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


LA CHRONIQUE DE CGI CONSEILS C E T T E S E M A I N E PA R A N N E H I LT P O L D , AV O C AT E

Mon locataire joue à Airbnb Je loue un appartement à une personne qui, selon toute vraisemblance, le sous-louerait très souvent, pour de courtes durées, à des touristes, à un prix sensiblement plus élevé que le loyer qu’elle me verse. Que puis-je faire? Puis-je demander au locataire de me verser les profits qu’il tire de son activité, qui ressemble à une activité commerciale? (Paulette M. Genève, Genève).

L

a loi prévoit que le locataire peut souslouer tout ou partie de la chose, avec l’accord du bailleur. Le bailleur peut refuser de donner son accord à la sous-location dans plusieurs situations. La première est le refus du locataire de communiquer au bailleur les conditions de la sous-location, par exemple le montant du loyer ou la durée de la sous-location, ou encore le nom du sous-locataire. Le bailleur peut également s’opposer à la sous-location en cas de conditions abusives, c’est-à-dire lorsque le loyer de la sous-location est beaucoup plus élevé que le loyer principal, sans que cela ne soit justifié par des prestations supplémentaires du locataire. La jurisprudence considère qu’au-delà de 20% à 30% du loyer principal, le loyer est manifestement abusif. Enfin, le bailleur est fondé à rejeter la demande de sous-location lorsqu’elle présente pour lui des inconvénients majeurs, par exemple lorsque la destination des locaux est sensiblement modifiée. Le Tribunal fédéral a introduit dans sa jurisprudence un quatrième motif de refus.

Il s’agit de l’hypothèse dans laquelle le locataire abuse de son droit de sous-location. En effet, le bailleur peut également refuser son consentement lorsque la sous-location n’a pas un caractère provisoire, soit lorsque le locataire n’a pas l’intention de réutiliser la chose dans un délai prévisible. Ces conditions étant alternatives, il suffit que l’une d’elles soit réalisée pour que le bailleur puisse refuser son consentement à la sous-location.

L’accord du propriétaire est indispensable La mise à disposition par un locataire de son appartement pour de courtes durées via des plates-formes de type Airbnb est considérée comme de la sous-location. Votre locataire doit dès lors vous demander votre accord avant chaque sous-location et vous transmettre les conditions de cette mise à disposition. Vous pourriez vous entendre pour un accord de principe, mais nous vous le déconseillons pour que vous gardiez une

meilleure visibilité de l’occupation de votre appartement. A noter encore que la loi genevoise interdit cette mise à disposition pour une durée totale supérieure à 90 jours par année. A défaut, cela s’apparenterait à une activité commerciale, interdite selon la législation en vigueur. Dans votre cas, votre locataire ne vous a visiblement pas demandé votre accord. Il convient dès lors de l’interpeller en de lui demandant de vous transmettre les conditions de ces mises à disposition, en particulier le montant des sous-loyers qu’il encaisse et les différentes dates ou périodes concernées. Si le locataire ne répond pas à votre courrier de mise en demeure demandant les conditions de la sous-location, vous pourriez résilier son bail. S’il vous transmet les informations et qu’il apparaît que les conditions de la sous-location sont abusives, vous pourrez alors refuser de donner votre consentement et lui demander de réintégrer son logement dans un

4x moins de papier. Gagnez 1 heure par jour et par gérant ! La meilleure plateforme pour simplifier l’interaction dans les régies immobilières.

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


C H R O N I Q U E

C G I

C O N S E I L S

23

les profits qui résultent de cette ingérence. Il faut néanmoins que le locataire soit de mauvaise foi, ce qui devra être examiné de cas en cas. B R È V E S

Les Sprints de l’immobilier, 2e manche (droit privé)

Le locataire doit demander l’accord du propriétaire avant chaque sous-location et lui transmettre les conditions de cette mise à disposition.

délai de 30 jours, en le menaçant de résilier son bail s’il ne s’exécute pas, ou de mettre fin à ces mises à dispositions ponctuelles. Les conditions d’un tel congé extraordinaire étant extrêmement strictes, je vous recommande également d’adresser à votre locataire un congé ordinaire pour la prochaine échéance contractuelle de son bail, afin de sauvegarder vos droits. En outre, vous pourrez éventuellement exiger de votre locataire la remise du gain obtenu frauduleusement par la sous-location.

Il y a quelques années, un locataire a été condamné à rembourser à son bailleur une somme de près de CHF 190 000.- avec intérêts, correspondant au profit réalisé frauduleusement. Il est en effet admis que le locataire, procédant à une sous-location non autorisée, excède les limites du droit que lui confère le contrat et, en sous-louant sans droit la chose d’autrui, empiète sur le patrimoine du bailleur et gère frauduleusement l’affaire d’autrui. Le bailleur peut alors s’approprier

La prochaine édition des sprints de l’immobilier aura lieu le 29 septembre 2020 en Webinaire, de 9h à 11h30. Sept orateurs de renom, professeurs ou avocats spécialisés, vous commenteront en une quinzaine de minutes chacun les dernières jurisprudences, modifications législatives ou changements de pratique en droit privé. Motivation de l’avis de fixation de loyer, loyers et Covid, nouvelles conditions générales, résiliation de bail pour sous-location ou hypothèque légale des artisans et entrepreneurs seront entre autres les sujets abordés durant cette matinée. Vous voulez rester à la pointe de l’actualité immobilière? Alors, inscrivez-vous! Renseignements complémentaires et inscriptions sur www.cgiconseils.ch.

CGI Conseils

Association au service de l'immobilier 4, rue de la Rôtisserie Case postale 3344 – 1211 Genève 3 T 022 715 02 10 – F 022 715 02 22 info@cgiconseils.ch Pour tout complément d'information, CGI Conseils est à votre disposition, le matin de 8h30 à 11h30, au tél. 022 715 02 10 ou sur rendez-vous. Pour devenir membre: www.cgionline.ch

Le spécialiste des stores, vitrerie et miroiterie. DÉCELER LE POTENTIEL – OUVRIR DES PERSPECTIVES rives-de-la-baye.ch

A Montreux, Steiner SA développe un projet unique permettant de valoriser le site d’une ancienne menuiserie. Le projet des Rives de la Baye redonne vie à une zone du centre montreusien tout en respectant l’esprit du lieu. Faisant écho au passé du lieu, il met remarquablement en lumière le travail du bois par la mise en œuvre de menuiseries extérieures uniques, de gardecorps à motifs ajourés ou encore d’ornements en façade.

Découvrez notre large gamme de produits et faites appel à nos professionnels.

+ 41 22 525 25 66 - +41 78 832 26 69 Route de Drize 73A - 1234 Vessy GE info@rafaelstores.ch www.rafaelstores.ch

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


PUBLIRÉDACTIONNEL

24

E N T R E P R I S E

G E N E V O I S E

VISION FENÊTRE

Bien plus qu’une fenêtre Spécialiste de la fenêtre sur-mesure, l’entreprise familiale genevoise n’a qu’un engagement: la qualité maximale. Active sur les grands chantiers comme auprès des propriétaires de villa, elle offre ses conseils en vertu des exigences techniques, esthétiques et sécuritaires, assurant le suivi du projet choisi de A à Z.

A

près quarante ans d’expertise et de savoir-faire, le fenêtrier Jean-Charles Vallon a créé sa propre entreprise, en 2016, avec son fils Stéphane Vallon, ingénieur mécanique. Un cumul de compétences qu’ils ont décidé de projeter dans l’univers du service personnalisé, selon un rapport qualité-prix parfaitement maîtrisé et un contrôle rigoureux et complet des travaux, de la préparation technique à la pose jusqu’au service après-vente. Vision Fenêtre œuvre avec ses propres équipes de poseurs dûment expérimentés. Outre l’analyse des besoins et le conseil qui sont offerts au maître d’ouvrage, les coûts de l’intervention sont fixés contractuellement, sans dépassement du devis. «Notre devis est clair, simple et complet». C’est du reste cette transparence et ce rapport de confiance avec le client, promoteur immobilier, régisseur, architecte ou propriétaire privé, qui confirme l’excellente réputation de l’entreprise.

La meilleure solution Tous certifiés selon les normes internationales en matière de système qualité, environnement et sécurité, les systèmes de fenêtres sont proposés dans une gamme d’options diversifiées: grand choix d’essences de bois et de finitions, ainsi que réalisation de formes spéciales, cintrées ou en anses de panier, par exemple. Ils répondent aux exigences de confort et d’esthétisme, tout en assumant les critères actuels en matière d’isolation thermique et acoustique. A cet égard, Vision Fenêtre a acquis une solide expérience dans le domaine phonique, grâce à sa participation à d’importants chantiers, notamment aux abords de l’Aéroport de Genève. «Toutes nos fenêtres sont disponibles avec des vitrages à protection phonique renforcée».

Avec un choix entre des fenêtres en bois, bois-aluminium, PVC et PVC-alu, la meilleure solution est la vôtre en fonction de vos goûts et du style architectural de votre habitat, qu’il soit traditionnel ou contemporain. Le grand siècle de l’architecture genevoise, avec ses nombreux bâtiments de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, nécessite également, pour leur rénovation et leur mise aux normes, le recours au bois à l’ancienne, dont l’esthétique est identique aux fenêtres d’origine dans les moindres éléments, y compris l’espagnolette. C’est une option idéale, validée par le Service des monuments et des sites, lors de travaux sur des immeubles faisant partie d’un ensemble protégé.

Sécurité Les verres peuvent être classiques, trempés ou feuilletés, et l’évolution technologique en la matière assure des performances sécuritaires accrues. Toutes les fenêtres sont disponibles avec des ferrures et des verres retardant les effractions. Parallèlement, depuis 2018, la directive SIGAB-002 relative aux éléments de construction en verre est appliquée à la sécurité des personnes, pour prévenir tout risque d’accident. Vision Fenêtre est ainsi parée sous tous les aspects pour répondre à votre désir de confort et d’amélioration de votre habitat, selon vos attentes les plus personnelles. Viviane Scaramiglia

De gauche à droite: Jean-Charles Vallon et Stéphane Vallon.

Vision Fenêtre Sàrl Chemin de Grange-Collomb 34 1212 Grand-Lancy Tél.: 022 301 87 47 www.vision-fenetre.ch

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


7 BONNES RAISONS DE PLANTER DES ARBRES : 1. Stockage de carbone 2. Restauration de territoires déboisés 3. Développement de l’agroforesterie 4. Conservation de la biodiversité 5. Amélioration du cycle de l’eau 6. Génération de revenus pour les populations locales 7. Renforcement de la sécurité alimentaire Découvrez l’avancement de notre projet un contrat / un arbre sl.spg-rytz.ch/reforestation

SOCIÉTÉ PRIVÉE DE GÉRANCE SA Route de Chêne 36 – CP 6255 1211 Genève 6 T +41 (0)58 810 30 00 | info@spg.ch www.spg-rytz.ch

Affiliée au groupe SPG-Rytz Genève - Nyon - Lausanne


26

P R E S S E

I M M O B I L I È R E

Prestige Immobilier se penche sur le monde d’après Que diront les historiens du futur de la grande peur de la Covid-19 et du confinement qu’elle aura provoqué dans le monde entier en cette année 2020, dans une sorte de psychose collective sortie tout droit des grandes pestes au Moyen Âge? Dans son nouveau numéro d’automne qui vient de paraître, le magazine Prestige Immobilier, référence de l’immobilier de luxe en Suisse romande, s’interroge sur ce moment étrange et invite surtout ses lecteurs à redécouvrir au plus vite la vie, les voyages, le plaisir, l’élégance, le luxe.

L

e confinement c’était quoi? Le confinement total, en France, ou le semi-confinement, en Suisse, c’était surtout le signe de quoi? Dans son nouveau numéro, sous une belle couverture bleue à motifs géométriques, Prestige Immobilier part à la rencontre de la vie alors que les ultimes remous de Covid-19 n’en finissent pas de hanter et de faire trembler des sociétés fragilisées et paniquées. Faut-il encore parler et reparler de ce virus, qui monopolise tous les discours depuis six mois?Faut-il replonger une énième fois dans cette inévitable ritournelle?

Les nouveaux codes Directeur du magazine Prestige Immobilier - et par ailleurs rédacteur en chef de Tout l’Immobilier -, Thierry Oppikofer relève dans son éditorial que l’épidémie qui s’est abattue depuis des mois et continue de ravager notre pays, comme tous les autres, est un peu particulière. Elle n’est pas simple, insaisissable, avec des phénomènes et des apparences qui vont dans tous les sens. C’est tout un nouveau monde qui est né, avec ses mots codés de «distanciation sociale» et de «gestes barrières», sa toute nouvelle découverte du masque, qui

n’était jusqu’ici connu qu’en Asie et superbement ignoré ou méprisé en Occident. «De vigilants sycophantes réveillent leurs bas instincts, explique Thierry Oppikofer, dénonçant avec délice les masques absents ou posés de travers. Ils s’étaient entraînés durant le confinement en signalant les comportements inappropriés de leur voisin».

Le virus de l’idéologie La délation vertueuse, bien sûr, mais aussi une espèce de souffle liberticide qui s’étend désormais partout, saccage, contamine, ravage tout. Vous avez parlé d’épidémie et de virus, mais il ne s’agit pas de cela! Il s’agit d’une étrange pulsion de l’époque, d’une envie d’interdit nichée dans l’inconscient collectif et d’un refus de la société libérale qui est la nôtre. «Alors que l’économie peine à redémarrer, explique Thierry Oppikofer, des mesures de circulation délirantes - Paris et Genève faisant figure d’exemples à ce propos - sont prises sous prétexte de pandémie à combattre, ouvrant la voie à d’autres exigences de minorités actives: il faut renommer les rues, abattre les statues, interdire les voitures, chasser les multinationales, supprimer l’armée, subventionner da-

vantage, légaliser les travailleurs au noir, augmenter les dépenses de l’Etat. Là où la raison et la solidarité auraient dû triompher après l’épreuve commune du printemps, la démesure idéologique fleurit». Conséquence directe, pourtant, de ces deux longs mois de semi-confinement, l’immobilier a retrouvé toute sa valeur, tout son lustre. S’il faut rester chez soi, autant être bien chez soi! «Le confinement a provoqué une vraie prise de conscience, reprend l’éditorialiste. Le logement et son environnement immédiat ont été valorisés; on veut un logis plus accueillant, plus confortable. Le marché reprend peu à peu des couleurs: ce n’est vraiment pas le moment de céder aux sirènes jusqu’au-boutistes, de multiplier les tracasseries administratives et d’accroître la pression fiscale».

Les vélos sont entrés dans la ville Prestige Immobilier, en tout cas, ne se laisse pas contaminer par l’air du temps mais cultive au contraire le bonheur sous toutes ses formes, à la maison, sur la route, au travail. Un grand article explique pourquoi les vélos, aujourd’hui, sont entrés dans la ville: le sentiment de la liberté, le doux

iale Offre spéc e de tous vos réseaux

curag pour un premier hydro pompes drainage, contrôle des s), ire cla ux (eaux usées, ea

0.- T TC CHF ée49 aux particuliers/villas)

(Offre réserv

Assainissement • Débouchage • Inspection caméra Tél. 022 552 90 16 Sanitaire • Dépannage 7/7 24/24 • Rénovation Route de la Maison-Carrée 27 – 1242 Satigny – info@tuyoservices.ch – www.tuyoservices.ch

T O U T L’ I M M O B I L I E R • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


P R E S S E

I M M O B I L I È R E

27

Restaurant - Brasserie

ST-GEORGES

Rte du Pont-Butin 12 1213 Petit-Lancy - 022 793 64 45

www.saint-georges.ch

Le midi, les filets de perche à CHF 23.Nos succulentes fondues chinoises & Bacchus NOS SUGGESTIONS DE SAISON: - Carpaccio de bœuf - Tartare de saumon - Vitello tonato - Rosbeef froid Longeole, atriaux, tête de veau, rognon de veau

Les vélos sont entrés dans la ville et dans Prestige Immobilier.

frisson de la vitesse, le charme de la communion à la fois individuelle et collective. «Après la ville ordonnée et strictement codifiée, explique François Valle, dévorée par les routes et les voitures, le bruit et la pollution, c’est une ville nouvelle qui apparaît avec les vélos, plus joyeuse, plus simple, un peu comme un village d’autrefois». Ouvert sur la décoration et le jardin, l’architecture et le design, les frémissements de la ville et les envies de nature, Prestige

Immobilier explore aussi les nouveautés en architecture, les créations des stars de l’urbanisme, les variations et les nouveaux défis des grandes villes. Une rubrique dédiée, «Urban Life», donne enfin ses bonnes adresses en matière d’hôtellerie, de performance énergétique, de vêtements, de tapis, de voitures, d’aménagement de bureau, de plaisir au spa… Jaques Rasmoulado

Ouvert du lundi au vendredi Fermé samedi et dimanche Nous organisons vos soirées d’entreprise, anniversaires, ainsi que les collations d’enterrements

Parking gratuit Arquebuse

VOTRE INSTALLATION ÉLECTRIQUE NÉCESSITE UN CONTRÔLE ? Un seul partenaire pour toute la région lémanique. Profitez aussi de conseils et expertises dans le domaine de la thermographie et des perturbations. Faites confiance à de vrais professionnels de la sécurité électrique, Securelec c’est 350 ans d’expérience cumulée !

Securelec

SECURELEC garde une parfaite neutralité dans l’expertise des installations électriques car SECURELEC ne réalise pas d’installations électriques. Santé & Sécurité au travail

EXPERTISE CECB ENTREPRISE ACCREDITEE

CONCEPT DE SECURITE CHARGÉ DE SECURITE

AUDITEUR RPC

Votre sécurité • Notre priorité SECURELEC

Organisme d’inspection accrédité depuis 2005 Case postale 2007 - 1227 CAROUGE Tél. 022 308 16 20 - Fax 022 308 16 30 securelec@securelec.ch

www.securelec.ch ENTREPRISE ET CONSEIL INSTALLATIONS ELECTRIQUE

SECURELEC - VAUD

Case postale 297 - 1024 ECUBLENS Tél. 021 632 80 20 - Fax 021 632 80 25 securelec-vd@securelec.ch


LES HUMEURS DE PÉCUB

C’est la crise ? Oui, et alors ? Entreprendre ou ne pas entreprendre, là est la question.

S W I S S

SHOOTING


On parle de vous...

ners a Part v e n e G fer yer Oppiko A y l r ë r a ie h Rap wé par Th intervie

Retrouvez l’interview de Raphaël Ayer sur Geneva Partners

Les interviews de Geneva Partners

Entreprises, associations, culture, sport, tous vos projets...

Contactez-nous: info@geneva-partners.ch • Tél.: 022 307 02 34 • www.geneva.partners.ch


30 //

GEN 4E V IE L L- A VS A, UADP4 P A RV TI LE LMA ES N TE TS AE PT P PA AR RT EK M I NE GN T S 4 A

V EN DRE

VENTES RÉSIDENTIELLES

ANIÈRES BOIS ET CHARME AU CŒUR DES CHAMPS

GENÈVE BEL APPARTEMENT LUMINEUX

COLOGNY « LE PARC MÔLAN »

GENÈVE PLACE DE PARKING

• Villa de 8 pièces, 398 m2 • Terrain arboré de 4'000 m2 • En annexe, une dépendance de 114 m2

• Appt. de 9 pièces, 264.9 m2 hab. • 2 terrasses de 9.5 m2 et 25 m2 • Proche des comm., au cœur de Champel

• Appt. attique de 6 pièces, 185.6 m2 hab. • Terrasse de 167.21 m2 • 2 places de parking intérieures

• Surface de 10 m2 • Accès par ascenseur sécurisé • Louable CHF 400.-/mois

Un écrin de verdure au cœur de la campagne genevoise, maison rustique et chaleureuse.

Appartement traversant, occupe tout le 6e étage d’un immeuble résidentiel.

Magnifique résidence composée de 7 appartements traversants sur 3 étages.

Place intérieure idéalement située au 1er sous-sol de la rue Muzy en plein cœur des Eaux-Vives.

CHF 4’950’000.-

CHF 4’250’000.-

CHF 3’341’000.-

CHF 140’000.-

Réf. 3071261

Contact I +41 58 201 34 00 I

Réf. 3343362

Réf. 3522928-2.1

ventes@brolliet.ch

Réf. 2510892

www.brolliet.ch

Pour passer votre annonce dans notre journal:

www.toutimmo.ch

Contact: 022 307 02 20 - annonces@toutimmo.ch

BERNEX

COLLEX-BOSSY

De rni ère opp ort un ité

GRAND-LANCY

5 pièces duplex avec terrasse

App. lumineux. de 130 m2 hab. 3 ch., 2 salles d’eau, cuisine, séjour/salle à manger avec accès terrasse. Parking et cave en sous-sol complètent ce bien. CHF 1’530’000.-

Villa THPE, cuisine ouv. sur sàm avec accès à la terrasse, spacieux salon, 4 ch. à coucher et 2 salles de bains. Jardin privatif et grand sous-sol. 2 pl. de parc. CHF 1’900’000.-

Promotion «Le Vignoble»

Agréable villa dans un jardin nourricier

VESSY

LA GRADELLE

GRAND-SACONNEX

Appartement contemporain

Bel appartement traversant de 130 m2 habitables avec 2 jardins. Entièrement rénové, 3 chambres, 2 sdb. Cave et parking en sous-sol. CHF 1'690'000.-

Pour investisseur

Appartement d’environ 40 m2, situé en étage supérieur. Piscines extérieure et intérieure. Parking visiteurs CHF 555'000.-

Villa jumelle avec une cuisine équipée fermée, 3 chambres et 2 salles de bains. Jardin, garage, places de parc, atelier et studio indépendant complètent ce bien. CHF 2'590'000.-

Appartement d'angle avec jardin

Dans une petite copropriété, appt de 4 pièces d’une surface PPE de 105 m2. 2 chambres, 2 salles de bains, cuisine et séjour. Cave. Parking en sus. CHF 1'480'000.-

Agence Immobilière Gérard PALEY & Fils SA • T + 41 22 899 18 00 • www.gpaley.ch


GENEVE

-

VAUD4

VILLAS

ET APPARTEMENTS

4 A VENDRE

// 31

GENÈVE – MALAGNOU Beaux volumes et vue dégagée

CORSIER Villa rénovée, 404 m2 de terrain

BASSINS Attique, 4,5 p., terrasse, vue lac

NYON App. 3,5 p. neuf loué – dispo. à discuter

119,10 m² 3 2 CHF 1’550’000.– (box et pkg inc.)

120 m² 3 CHF 1’690’000.–

154 m² 3 CHF 1’555’000.–

126 m² 2 CHF 1’290’000.–

1

4

2

EXCLUSIVITÉ

CHÊNE-BOURG Villa atypique avec beau jardin

VILLETTE – CONCHES Sublime appartement avec jardin

BOGIS-BOSSEY Villa contiguë de 6 p. sur 3 niveaux

CRASSIER Villa ind., 8 p., avec studio ind.

246 m² 4 CHF 1’740’000.–

276,20 m² 3 2 CHF 4’100’000.– (box 3 pl. inc.)

205 m² 4 CHF 1’390’000.–

240 m² 4 CHF 2’390’000.–

3

SOCIÉTÉ PRIVÉE DE GÉRANCE SA Route de Chêne 36 – CP 6255 – 1211 Genève 6 T +41 (0)22 518 62 67 | vente@spg.ch

RYTZ & CIE SA | NYON Avenue Alfred-Cortot 7 – CP 1360 – 1260 Nyon T +41 (0)22 363 60 89 | vente@rytz.com

NOUS ESTIMONS VOTRE BIEN SANS ENGAGEMENT Discrétion assurée

Chemin Malombré 10 – 1206 Genève T +41 22 839 09 00 – moservernet.ch

2

4

www.spg-rytz.ch

Contactez-nous :

VENTES 022 839 09 47 ventes@moservernet.ch

LOCATION DE PRESTIGE 022 839 09 80 gerance.residentielle@moservernet.ch


32 //

G E N E V EE -

VAUD4

VILLAS

ET APPARTEMENTS 4 A

V EN DRE

Office cantonal des faillites Vente aux publiques CANTON DEenchères GENÈVE

RÉPUBLIQUE ET Objet :

2 villas individuelles sises 24 et 22 route

OFFICE DES POURSUITES d'Hermance, 1222 Vésenaz, commune de Collonge-Bellerive.

: CHF 15'562'000.- (pour le 24) et VENTE Estimation IMMOBILIÈRE CHF 13'700'000.- (pour le 22) AUX Lieu ENCHÈRES : Route de Chêne 54, Genève (rez-de-chaussée)

Date : aura lieu àLe 20 novembre à 09h00 Le mardi 24 septembre 2019 à 14 heures Genève, à la Salle2020, des ventes de MALAGNOU er étage, la vente l’Office cantonal des Poursuites, rue du Stand 46, 1204 Genève, au 1 Dans un quartier résidentiel Visite : Le 9 octobre 2020, à 10h00 (sur place) aux enchères publiques de la villa de 199 m2 avec garage, piscine, terrrain de 3321 m2, sise Dossier : Les dossiers complets (expertises, chemin de la Châtière 3, de la commune de Plan-les-Ouates.

BASTIONS

Local commercial

conditions de vente, photos remises par l'administrateur) sont consultables sur Internet et à la réception de l'office cantonal des Sous-sol: une buanderie, un local chaufferie, une cave à vin, une salle defaillites. fitness, un spa avec

Elle se compose comme suit: sauna et hammam.

Renseignement : + 41 (22) 388 89 63

BON A TIRER n°1005

Internetun: grand salon, https://www.ge.ch/vente-aux-encheres Rez: entrée, WC invités, une salle à manger, une cuisine, une chambre d’amis avec salle de bains, une grande véranda et une véranda pour l’entrée. Twitter : https://twitter.com/GE_encheresOP

Dans immeuble datant début XXe siècle, au rez inférieur. Atelier / appartement 3 pièces, arcade 1 pièce, 1 dépôt. 1 chambre, 1 salle d’eau. À rénover. Surf. hab.: 65.36 m2 atelier / appartement Surf. hab.: 33.13 m2 arcade Surf. hab.: 11.09 m2 dépôt

5 pièces traversant et lumineux enEtage: étage élevé. Salon / Salle2à salles manger,de bains, une grande terrasse et 2 balcons. 4 chambres, 3 chambres et 3 salles d’eau. Rénové. Combles: Cave et box. chambre principale avec salle de bains et 2 dressings. BERNEX I VILLA D’ARCHITECTE Surf. hab.: 137 m2 2 balcons: m2 occupée par le propriétaire. La villa36est

CHF 875'000.-

Une2'200'000.visite unique CHF

CHF 3'400'000.-

Parcelle d’env. 1’300 m2 est organisée par l’Office cantonal des poursuites le mercredi 4i septembre Rénovée en 2012 2019 à 14 heures 30. 3 chambres Vue dégagée sur la Les conditions de vente ainsi que l’expertise sont à disposition à l’Office des Poursuites campagne (rue du Stand 46 – 1204 Genève) au 1er étage et sur le site internet http://ge.ch/opf/ventes. Env. 300 m2 hab.

OFFICE CANTONAL DES POURSUITES Martine KOHLER, juriste (% 022 388 91 41)

Natacha Da Silva +41 22 839 09 47

VESENAZ I MAISON DE VILLAGE

CHF 3'190'000.-

i

4 AVI S

DE

RECHERCHE

Env. 244 m2 hab.

Famille de médecins installée en Suisse, venant d’accueillir son deuxième enfant, cherche dans un délai raisonnable:

Natacha Da Silva +41 22 839 09 47

VILLA OU APPARTEMENT PPE (éventuellement sur plans) • Minimum 5 pièces, 3 chambres, salon/salle à manger, cuisine séparée et jardin si possible. • Proche des écoles et des transport publics. • Ville de Genève ou Rive droite (Pregny, Bellevue), ou encore Onex, Petit-Lancy, Satigny. • Budget 1,5 à 1,8 million. Faire offre sous chiffre n°999.01 à Tout l’immobilier Rue Jacques-Grosselin 8 - 1227 Carouge

Parcelle d’env. 3’100 m2 6 chambres 3 salles d’eau Charme atypique

Chemin Malombré 10 – 1206 Genève T +41 22 839 09 47 – moservernet.ch


Dès CHF 2'350'000.Ref. 32939 CROIX-DE-ROZON Coup de cœur Pour les amoureux des belles pierres, ce très bel appartement de 206 m2 est situé au calme, dans la campagne genevoise. Très lumineux, il se compose d’un séjour, d’un bureau, d’une cuisine aménagée de 3 chambres dont une suite parentale, de 2 SDB et d’un jardin privatif arboré de 1’000 m2.

CHF 3'590'000.Ref. 32130 MIES Un si joli coin de paradis Villa de 520 m2 utile sur 5 niveaux. Position idéale, au calme et proche de la gare. 5 chambres, 4 SDB, salon, salle à manger avec cheminée, séjour, cuisine, salle de jeux, garde-manger, garage pour 2 voitures. Terrain arboré avec rivière et piscine.

Dès CHF 1’750’000.Ref. 31885 COLLEX BOSSY Promotion «Villas Sophie» Deux villas jumelles de 6 pièces de 164 m2. Bâties sur 2 niveaux + s-sol. 3 chambres dont une avec balcon et salle de douche privative. Cuisine, salon / salleà-manger, terrasse, bureau, SDB. Combles: à aménager selon besoins. S-sol: pièce polyvalente, buanderie, local technique, cave. 1 garage pour 2 voitures.

CHF 1'850'000.Ref. 32563 BERNEX Coup de charme Joli quadruplex de 198 m2 avec terrasse proposant un hall d’entrée avec armoires, 3 chambres, 4 SDB, une cuisine aménagée et ouverte sur le salon, une salle à manger d’un cachet tout particulier. L'appartement est complété par trois parkings extérieurs et un rangement de 6 m2 utilisé comme cave.

CHF 1'800'000.Ref. 32341 ANIÈRES Adorable maison mitoyenne Bel appartement de 6 pièces, 199 m2 hab. composé comme suit: 4 ch. dont une suite parentale, 3 salles-de-bains, cuisine avec îlot central ouverte sur un vaste salonsalle-à-manger avec cheminée donnant sur une jolie terrasse de 60 m2, cave à vin, cave, 2 places de parking intérieures.

CHF 3'300’000.Ref. 30795 PLAINPALAIS Espace à plainpalais Proche de toutes commodités, cet appartement de 89 m2 propose 2 chambres, 1 salle de douche, 1 salon et 1 cuisine. Un balcon de plus de 10 m2 prolonge agréablement la surface intérieure. Service de conciergerie, buanderie et local à vélo.

A VILL E R E NI LE DER PONIB S DI

CHF 1'860'000.Ref. 32528 VESSY Promotion AM 43 Cette promotion est situé au cœur de la charmante commune de Veyrier. Elle se compose de 3 spacieuses villas mit. Bâtie sur 3 niveaux, la dernière villa disponible propose 3 ch., 2 SDB, cuisine équipée ouverte sur séjour. Pour finir une terrasse, un jardin privatif et des parkings couverts complètent le bien.

CHF 5'350’000.Ref. 33037 CHÊNE-BOURG Charmante maison de ville Cette villa profite d’un emplacement idéal au cœur de la ville. Elle offre près de 300 m2 hab., dont 4 ch., 3 SDB. Elle propose à l'étage inférieur un appartement complet avec son entrée indépendante. Un magnifique jardin vous offre un cadre de vie exceptionnel.

Prix sur demande Ref. 32601 THÔNEX Route de Genève Idéalement, cet appartement de 4 chambres, 2 SDB, salle à manger, balcon de 9 m2, cave-dépôt de 75 m2 et 3 places de parking en s-sol. Proche des écoles, des transports publics, des centres commerciaux et à 15 minutes du centreville.

COMPTOIR IMMOBILIER SA I comptoir-immo.ch ventes@comptoir-immo.ch - 022 319 88 03


VERNIER

CAROUGE

Réf. R0124

Maison de 6 pièces en triplex, entièrement rénovée en 2018 • Style contemporain, lumineuse, surface habitable d’environ 90 m² • Cuisine équipée, 2 chambres, 2 salles d’eau

Duplex moderne de 7 pièces au 5e + combles • Env. 166 m² habitables au 5e, bureau et grenier • Cuisine américaine avec îlot central, 4 chambres, 2 salles d’eau

Fabien Marty 058 219 04 11

Marine Caillat 058 219 04 14

CHF 260.- frais accessoires

CHÊNE-BOURG

Réf. R0398

CHF 3’400.-/mois

Charges individuelles

Réf. R0528

Appartement de 4 pièces avec jardin, quartier calme et résidentiel • Cuisine équipée, salon/salle à manger, 2 chambres, salle de bains • Jardin clôturé, cave, 2 places de parking extérieur Marine Caillat 058 219 04 14

PETIT-LANCY

CHF 2’500.-/mois

Charges individuelles

Réf. R0534

Beau 6 pièces dans résidence de standing, certifié Minergie • Rez-de-jardin, env. 130 m² hab, 1 box double, places visiteurs • Cuisine ouverte équipée, vaste salon / salle à manger, grande terrasse Marine Caillat 058 219 04 14

CHF 5’300.-/mois

CHF 200.- de charges

CHF 4’334.-/mois

PETIT-SACONNEX

Réf. R0126

Magnifique attique traversant de 7 pièces proche Org. Internationales • Env. 180 m² habitables au 6e étage, vue dégagée sur le jet d’eau • 2 chambres, cuisine équipée, 2 salons dont 1 avec cheminée Fabien Marty 058 219 04 11

CHF 5’000.-/mois

CHF 300.- de charges

THÔNEX

Réf. R0490

Lumineuse villa mitoyenne de 7 pièces avec jardin arboré et clôturé • Sur 3 niveaux + sous-sol • 5 chambres, cuisine fermée équipée avec accès véranda Fabien Marty 058 219 04 11

CHF 5’800.-/mois

Charges individuelles

BARNES : achat, vente, projets neufs, location résidentielle – www.barnes-suisse.ch GEROFINANCE-DUNAND | RÉGIE DE LA COURONNE | RÉGIE DU RHÔNE : gérance, administration de copropriétés – www.gerofinance.ch - www.regierhone.ch


w w w . t o u t i m m o . c h

G E N E V E 4LO C A U X

4 A LOUER CHÊNE-BOUGERIES | ARCADE 137 M2

// 35 À LOUER

Fontaine 2 CHF 4'345.-/mois

REMI(COM)

d’une A la recherche rciale surface comme ts, bureaux)? ô p é d , s e d a rc (a enève 1000 offres à G

i Visibilité Open space Proche toutes commodités Disp. : 15 janvier 2021 Sophie EXCHAQUET DOMS 022 839 09 17

MALAGNOU | BUREAUX 210 M2

: Contactez-nous om www.remicom.c 022 700 22 22

À LOUER Rue Le-Corbusier 28 CHF 6'125.-/mois

i Neufs Contemporains Entièrement équipés Terrasse et parkings Proche toutes commodités Sophie EXCHAQUET DOMS 022 839 09 17

SOCIÉTÉ PRIVÉE DE GÉRANCE SA Affiliée au groupe SPG-Rytz Genève - Nyon - Lausanne www.spg-rytz.ch

Nouveau départ ? Nouveaux bureaux ?

Chemin Malombré 10 – 1206 Genève T +41 22 839 09 79 – moservernet.ch

Mandatez-nous au +41 (0)22 539 11 47 - locom@spg.ch

4 PARKINGS À LOUER

4 places de parking

Rue Jacques-Grosselin 8

Rue de la Gabelle

CAROUGE

CAROUGE

1 place de parking 3 places de parking à louer

à louer

Soir de 17h30 à 07h30, week-end et jours fériés Disponibilité immédiate

Soir de 17h30 à 07h30, week-end et jours fériés Disponibilité immédiate

CHF 80.-/mois

CHF 80.-/mois

Tout l’immobilier Tél. 022 307 02 30

REMI(COM)

Vous souhaitez remettre votre ité? iv t c a e r t o v u o commerce

: Contactez-nous om .c m o ic m e .r w w w 022 700 22 22


36 //

F RA N C E 4 VILLA S

E T

A P PA RT E M E NT S

COLLONGES-SOUS-SALÈVE Propriétaire vend un appartement de 57 m2

4 A VENDRE

Beau T5 de 82,5 m² à Annemasse

Cuisine agencée ouverte sur séjour - 1 chambre - Chauffage au sol 10 m² de balcon exposé plein Sud - Cave en sous-sol Au 4e étage (ascenseur) de la Résidence "La Corraterie" 273, Route de Genève A deux pas de la frontière et des transports publics pour GENÈVE Possibilité de location d'un parking privé

Prix: 231'800 Euros non meublé et 236'800 Euros avec meubles Tél. 0033 450 43 73 74 ou 00 33 613 35 53 21

A VEIGY au centre du village

L'appartement est situé dans un quartier très calme (proche des transports publics pour Genève Léman Express + tram 17)

Il comprend:

• 4 chambres • Cuisine neuve équipée • Séjour • SDB, WC, douche séparée • Wifi • Machines à laver • Garage à vélos Cet appartement est particulièrement intéressant pour un investisseur

Prix: 299'000 €

Professionnels s'abstenir

Contact: 079 626 93 74

Superbe corps de ferme rénové contenant 2 grands appartements d’env. 250 m2 chacun, dans un magnifique parc arboré de 2'600 m2 sans vis-à-vis avec piscine et pool house. Prix: 1'950'000.- Euros Tél.: 079 / 637 45 55 – Agence s’abstenir

4 A LOUER A LOUER: disponible de suite Appartement T3 dans maison de village à BOSSEY Surface utile, environ 80 m² sur 3 niveaux + mezzanine Au rez: séjour avec coin cuisine agencé A l'étage: une chambre et une salle-de-bains (baignoire) Sous toiture: une grande pièce de 25 m² avec une mezzanine de 10 m² Chauffage central gaz de ville - Petite terrasse d'entrée Loyer mensuel: 1'135 Euros, hors consommations locatives (Frais d'agence: 920 Euros)

Tél. 0033 450 43 73 74 ou 00 33 634 17 50 25

Nous réalisons les rêves d’enfants gravement malades en Suisse Faire un don: IBAN CH26 0027 9279 2794 5940Y

makeawish.ch


LIBERTÉ D’EXPRESSION

Le signe enchaîné et le canard déchaîné Il y a deux semaines, on montrait comment le médecin – savant parmi les savants – avait perdu pied dans la science, à force de se regarder dans le miroir. On peut en dire autant du diplomate, qui s’écoute réciter les formules obligées. Et veut couper les ailes, la langue et le nez des canards qui nasillent…

U

n timide devait se déclarer à une fille: «D’abord, parle de famille… puis d’amour… enfin, de philosophie», lui conseilla-t-on. Il le prit au pied de la lettre: «Avez- vous un frère?»; «Non!», telle fut la réponse à la première question sur la famille; amour: «Aimez-vous votre frère?»; «Mais je viens de vous dire que je n’en avais point!»; philo: «Si vous aviez un frère, l’aimeriez-vous?». A force d’entendre des diplomates, cette vieille blague enfouie dans la mémoire revient à l’esprit. Quoique la «philo» de la paix ou des droits ne se hisse guère à ce niveau. Preuve par trois… rencontres récentes: un film sur le Laos, la visite de la présidente suisse, une séance sur les droits de l’homme à notre Mission.

Moins y’en a, plus ça pèse Fin août au Grütli, le Département fédéral des affaires étrangères et le Festival (…) du film sur les droits humains s’est associé au Centre (…) de déminage humanitaire pour un débat – film «The Remnants» à l’appui – sur le Laos, «pays le plus bombardé au monde», truffé d’engins explosifs. Nul doute, un enfant qui saute sur une mine, ça fend le cœur le plus endurci, même à telle distance. L’ambassadeur du Laos et les commentaires du film sur les Américains ont rappelé – sans haine – qui sont les coupables: les Américains, précisément. Las! Comme toujours, ce qu’on tait pèse plus que ce qu’on dit. D’abord, la guerre a pris fin depuis… un demi-siècle. L’ambassadeur suisse l’a rappelé au moment du débat, mais sans noter la portée du chiffre: qu’est-ce que ça dit de l’incurie du régime «populaire» laotien… surtout si on sait – la soirée n’en a dit mot – que les Etats-Unis eux-mêmes ont consacré des centaines de millions depuis un quart de siècle à aider le Laos à se net-

toyer des bombes? La question de fond est enfouie encore plus profond que les mines: est-ce juste par sadisme que les Américains ont bombardé le pays?

Des génocides «démocratiques» Dans les années soixante et septante, l’opinion européenne s’est beaucoup émue de ce que pensaient les étudiants américains et les partis progressistes de la Seconde Guerre d’Indochine… mais personne ne s’est soucié à ce jour de ce que pensaient les Vietnamiens. Pour les Cambodgiens, ce fut encore plus tragique, car l’opinion européenne a tout à tour soutenu puis éreinté les Khmers rouges avec un génial talent d’amnésie. Quant au Laos, on le voyait juste comme un bonus bariolé dans le panier: bariolé, c’est le mot. Car ce soir d’août, c’est sur la tête des Hmongs et autres Jaraïs qu’ont dansé les ambassadeurs de Suisse et du Laos. L’intervention américaine n’a pas eu la masse des Vietnamiens contre elle, et a eu les Montagnards d’Indochine à fond pour elle! A ce jour, ils restent les grands oubliés de la Révolution et de notre Coopération: une fois crié «Vive le Tibet!», on en a assez fait pour les peuples qu’on fout en l’air (voir «Science» du 13 février 2015). Et ce n’est pas un sujet anecdotique: depuis la chute du nazisme, on tient pour acquis que les deux volets de la démocratie font bon ménage… celui de la volonté de la majorité et celui des droits des minorités. Pas de place ici pour creuser la question. Le premier volet est simple – comme en Espagne ou au Chili - à mettre en place… le second est dur à faire durer. Quand le «peuple» reprend le pouvoir, les minorités en font souvent les frais: on l’a vu en Egypte, au Myanmar, aux Balkans, en Asie du Sud, voire autour des Grands Lacs ou aux pays du Jihad populaire. Alors, la soi-

La promotion de la femme justifie bien des choses... (voir redcrossmuseum.ch)

rée du Grütli a évité – comme toujours – de voir en face ce sujet brûlant… qui en cache un autre: depuis la fin du siècle dernier, les abus viennent moins des rois fous ou des polices secrètes que de mafias privées ou d’élus populaires: du Mexique à la Turquie, à la Russie, à l’Inde, on en a moult exemples; ce qui met les Nations Unies dans l’impasse.

Ça manque de femmes! La séance à la Mission était «off the record», alors je m’en tiens à ce qu’on peut savoir de toute façon en tendant la feuille au Palais des Nations. Un diplomate marche au guide-ânes: «Ça fait cinq minutes que je n’ai plus rien dit pour la femme ou contre le carbone… alors allons-y!». Alors tout diplomate bien né entonnera le «Ce n’est que la seconde fois qu’une femme est élue à la tête du Conseil des droits de l’homme». Le hic, c’est que les Commissaires aux droits de l’homme – le poste suprême – sont le plus souvent des femmes depuis une génération. Qu’importe, d’ailleurs, car de plus en plus, le cœur des «droits de l’homme» bat contre les «multinationales»: ce n’est pas sans raison qu’à la Mission suisse, on a confié les droits de l’homme à une groupie du Cetim et de •

E M P L O I & F O R M AT I O N • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0


38

L I B E RT É

D ’ E X P R E S S I O N

Public Eye. Tout ce qui touche aux «droits économiques, sociaux et culturels» ou promeut les «objectifs du développement durable» sonne si bien… or, leur effet le plus clair, c’est de miner les deux derniers articles de la Déclaration. Reste le problème du «canard déchaîné»: sur les trois rencontres, deux ont vu le soussigné, Tintin de

service, censuré par… des confrères, aidés de diplomates. Une à avoir encore le sens de l’écoute et de l’honneur, c’est Simonetta Sommaruga: dommage, quand elle cite l’adage selon lequel «une société se juge à la manière dont elle traite le plus faible de ses membres», elle est la seule à y croire. La censure au Palais des Nations, cela

mériterait un article en soi, voire un livre. Pour faire court par une métaphore sur les derniers incidents: blâmer un reporter d’être trop long ou hors sujet, c’est comme demander à un inspecteur – sous prétexte de mieux cibler par étapes - de découper son chien en morceaux avant l’enquête! Boris Engelson

C A S P R AT I Q U E SOCIÉTÉ SUISSE DES EMPLOYÉS DE COMMERCE – SECRÉTARIAT ROMAND – YVERDON-LES-BAINS – INFO@SECSUISSE.CH – FACEBOOK.COM/SECSUISSE – TÉL.: 032 721 21 37

Transfert du contrat de travail – Quid du bonus ? Gérard a été engagé en 2001. Son lieu de travail se situait à Genève. A côté de son salaire, il percevait divers bonus. En 2009, Gérard a été détaché auprès de la filiale de sa société, à Singapour. Son contrat le liait toutefois toujours à la société genevoise. L’avenant à son contrat de travail prévoyait les mêmes rétributions complémentaires qu’auparavant. Il a par ailleurs bénéficié d’une prime de mobilité, d’une indemnité géographique, d’une indemnité du coût de la vie, d’une couverture d’assurance maladie internationale… Il disposait aussi d’une voiture et d’un logement.

E

n 2013, Gérard a refusé de revenir travailler à Genève. Son employeur lui a alors proposé de transférer le contrat de travail à la filiale de Singapour. La proposition de contrat prévoyait un salaire mensuel fixe en dollars singapouriens et un bonus de performance discrétionnaire. Le document, que Gérard a finalement signé, lui garantissait la reconnaissance de son ancienneté au sein du groupe et la continuité des rapports de travail. Aucun temps d’essai n’était prévu et l’horaire de travail demeurait inchangé. L’employeur genevois lui a confirmé que son contrat avec lui prendrait fin, ainsi que les avantages liés au statut d’expatrié. Dans ces conditions, Gérard a démissionné. La question est de savoir à quelle société Gérard peut demander le versement de son bonus pour le travail effectué en tant qu’expatrié.

Toutes les parties doivent être d’accord Le transfert du contrat entraîne le transfert de l’intégralité du rapport contractuel, avec tous les droits et obligations. Cette question n’est toutefois pas réglée expressément dans le Code des obligations, car il ne s’agit pas d’une simple cession de créance et d’une reprise de dette. Au vu de la liberté contractuelle, le transfert de contrat n’est donc soumis à aucune forme, mais suppose l’accord de tous les intéressés. Autrement dit, le remplacement d’une partie dans un rapport de droit bilatéral ne peut intervenir qu’à la condition qu’il

y ait deux accords: l’un entre la partie sortante et la partie reprenante, et l’autre entre celle-ci et la partie restante, soit en l’espèce le travailleur.

Transfert limité ou illimité? Si toutes les parties se sont mises d’accord, l’intégralité du rapport contractuel, avec tous les droits et obligations, passe d’une partie cocontractante à un tiers, dans le sens d’une substitution de celui-ci dans le rapport contractuel. Ainsi, il y a transfert illimité lorsque la partie entrante prend la place de la partie sortante également pour la période qui a précédé le transfert. Elle assume toutes les obligations et acquiert tous les droits qui ont pris naissance depuis la conclusion du contrat préexistant. En revanche, il y a transfert limité lorsque la partie entrante ne remplace la partie sortante que pour l’avenir, soit pour la période postérieure au transfert.

Une question d’interprétation L’étendue du transfert est affaire d’interprétation des déclarations de volonté des parties. Selon la jurisprudence, en cas de doute sur la volonté des parties, il convient de se référer à l’intérêt supposé des cocontractants. Dans le cas présent, il parait clair que le contrat n’a pas été transféré de manière illimitée. En effet, Gérard perd de nombreux avantages (notamment ceux liés à son

statut d’expatrié). Le fait que le poste de travail est en tout point identique à celui qu’il occupait précédemment et que la filiale de Singapour ait eu la volonté d’assurer la continuité des conditions contractuelles ne suffit pas pour conclure à l’existence d’un transfert de contrat. Et cela d’autant moins qu’il n’a pas été établi que le nouveau salaire compenserait la perte des avantages de l’employé. Il n’y a donc pas de transfert illimité de contrat.

Un nouveau contrat? La filiale de Singapour a proposé à Gérard de l’engager à partir du 1er juillet 2013. Celui-ci a donné son accord et son salaire a ainsi été versé à partir de ce moment-là par la filiale. Certaines dettes passées (comme le bonus afférant à la période précédant le nouveau contrat) restent toutefois celles de la première société qui l’employait, car le transfert était, comme on l’a vu, limité aux droits et obligations futurs, dans la mesure où rien ne démontre que les parties auraient accepté le remplacement de l’ancien employeur débiteur par le nouvel employeur. Ainsi, le bonus pour les prestations passées aurait dû faire l’objet d’une reprise de dette propre, si l’entreprise genevoise avait voulu en être libérée.

E M P L O I & F O R M AT I O N • N O 1 0 0 5 • 2 1 S E P T E M B R E 2 0 2 0

Nicole de Cerjat, juriste, responsable du service juridique


4EMPLOI & FORMATION4 21 SEPTEMBRE 2020

// 39

4 FORMATION

ECOLE DE NAVIGATION ecoledenavigation.ch

Enseignante en anglais, spécialisée dans les cours individuels pour très jeunes enfants, adolescents et adultes donne

Le soleil estencore là, profitez-en!

Louez un bateau sans permis, dès CHF. 30.- / h. Port des Pâquis - Genève - Tél. 022 731 00 63

Vous souhaitez publier une annonce dans nos pages? Pour tout renseignement: T. 022 307 02 20 ou annonces@toutemploi.ch

DES COURS D’ANGLAIS A DOMICILE

Excellentes références

www.toutemploi.ch

Tél.: 0033 950 47 97 14

Prochaine édition

Formation Lundi 28 septembre 2020

Informations: T. 022 307 02 34 annonces@toutemploi.ch - www.toutemploi.ch


Profile for Tout l'immobilier Tout l'emploi

Tout l'immobilier, Emploi et Formation du 21.09.20  

Hebdomadaire gratuit d'annonces immobilières, d'offres d'emploi et de formation

Tout l'immobilier, Emploi et Formation du 21.09.20  

Hebdomadaire gratuit d'annonces immobilières, d'offres d'emploi et de formation

Advertisement