Issuu on Google+

#9

Le magazine des golfeurs toulousains

-

Printemps 2011

toulousegolf

news - interviews - dossiers - Destination - Leรงon - reportages - agenda


2


édito Rangez vos skis et ressortez vos clubs, les parcours de la région vous attendent pour la reprise de saison. Tandis que le calendrier des compétitions démarre tout juste, les entraînements reprennent de plus belle. à cette occasion, notre conseiller technique Jean-Marc de Polo vous donne quelques conseils pour vous entraîner à la maison afin d’être plus performant quand vous arrivez sur les parcours. 2011 sera une année riche en golf, et les choses vont beaucoup bouger dans la région. Dans ce numéro nous dressons un portrait de Lucie André qui vient de passer pro. Nous revenons également sur l’anniversaire du plus grand groupe dans le domaine du golf en France : les 20 ans de Golfy, Alain Jeanjean, le président, répond à nos questions. Enfin nous découvrons le sac de Karine Mathiot pour en savoir plus sur elle et son implication dans le golf. Reprise de saison oblige, nous avons moins de reportages photo dans ce numéro, mais nous nous rattraperons dans le prochain.

Bonne lecture et bonnes parties !

Steve Gallais

sommaire 04 – NEWS

16 – 18 TRous

Chris Liley

08 – Reportage

18 – leçon

Golfy

par Jean-Marc de Polo

12 – Portrait

20 – Le sac de...

Lucie André

Karine Mathiot

14 – Reportage

21 – Destination

Allianz Tour Open

Sport Hôtel Hermitage & Spa

22 – ReportageS photo 32 – Agenda 34 – HOROSGOLF / infos

Numéro 9 - Printemps 2011 Directeur de la publication : Steve Gallais / Rédacteur en chef : Jean-Wifrid Forquès / Maquette et direction artistique : Germain Boffelli / Rédaction : Jean-Wifrid Forquès, Steve Gallais, Florence Poirier / Photos : Martine Moga, Damien Warcollier, Germain Boffelli / Consultant technique : Jean-Marc de Polo / Imprimerie : In Print Toulouse / Dépôt légal à parution – ISSN 1966-5806 Toulouse Golf est un magazine trimestriel édité par Wellcommunication, 5, place Wilson - 31000 TOULOUSE - Tél. : 05 47 747 500 - contact@wellcommunication.fr Les prix communiqués dans ce magazine sont donnés à titre indicatif. Toute reproduction, même partielle des photos et textes figurant dans ce magazine est interdite, sauf accord préalable de l’éditeur. Wellcommunication décline toute responsabilité sur les documents fournis par les annonceurs. Les documents fournis ne pourront être restitués.

3


news Le golf municipal de Luchon (9 trous, 2400 mètres), pourrait subir de légères modifications dans les prochains mois. «  Nous envisageons de transformer le trou numéro 5 (par 3 de 160 mètres) en par 4. Pour cela, nous attendons une décision de la municipalité. Nous avons demandé des devis pour évaluer le coût et la faisabilité d’un tel projet », explique le directeur, Jérôme Doumergue. Le golf de Luchon compte 185 membres dont 18 jeunes de moins de 18 ans. «  C’est un club dynamique qui essaie d’avoir une vie sportive », ajoute le directeur du club.

Thomas Le Berre (Chantilly) dans la catégorie benjamin et Kenny Subrégis (Bordeaux Lacq, en photo) dans la catégorie minime ont remporté, sur le parcours de Toulouse-Seilh, le tournoi fédéral 2010 (qualificatif pour la rencontre FranceEspagne). Chez les filles, en benjamine, c’est Claudia Chemin (Bussy) qui s’est imposée. Manon Mollé (Saint-Cloud) a obtenu la première place dans la catégorie minimes. Ce tournoi, qualificatif pour la rencontre France-Espagne, n’a pas permis aux jeunes de Midi-Pyrénées d’obtenir leur sélection chez les « bleus ». Sur le magnifique parcours de Fontarrabie, les espagnols se sont imposés sur le score de 14 à 10 !

4

Après avoir quitté le club de Téoula Antoine Maisonhaute, 28 ans, prépare son diplôme DES à Paris, au golf National. Il espère enseigner dans un club de la région très prochainement. Le jeune pro est en charge des moins de 17 ans à la Ligue Midi-Pyrénées de golf. www.antoinemaisonhaute.fr


news Pour la première fois à Toulouse, le magasin

Golf Plus

Anyssia Herbaut,

organise une grande journée de démo multi-marques. De retour du salon du golf, les plus grandes marques d’équipementiers présentent leurs nouveaux produits: Callaway, Taylor Made, Cleveland, Ping, Mizuno. De nombreux lots seront également à gagner. Rendez-vous le Samedi 14 mai, durant toute la journée au Golf de Seilh.

jeune joueuse du Pôle Espoir a réalisé une petite performance «  en jouant sur une jambe  » à l’occasion des Internationaux de France de Palmola. Victime d’une entorse à la cheville, Anyssia a disputé les 4 tours de tournoi « dans la douleur » et obtenu une belle 14ème place.

Stéphanie Arricau, 2010

a

été

une superbe saison pour Le présentateur du journal de France 3 Sud a obtenu le titre de champion de France des journalistes. Membre de l’équipe de France handisport, Pierjean a participé cette année encore aux différentes compétitions des tricolores.

Pierjean Frison.

37 ans, est de retour sur les greens. La paloise, victorieuse à l’Open de France en 2004, entraîne de jeunes joueurs du circuit professionnel et les filles du pôle France. « Je m’occupe surtout de leur petit jeu, de la stratégie et de la gestion de la pression  », explique la jeune maman. L’ancienne joueuse sur le LET et sur le circuit américain prend très au sérieux ce « rôle de conseiller dans un milieu dominé par les hommes  ». Depuis plusieurs mois, la maman nage dans le bonheur. Et ça se voit !

Les divisions régionales vont passer de 8 à 12 équipes par groupe à partir de cette année. La décision a été prise par la commission sportive de la Ligue de Midi-Pyrénées. «  C’est tout simplement pour des raisons économiques  », explique Serge Lechaptois (en photo), président de la commission sportive de la Ligue, « nous avions du mal à équilibrer notre budget. Les frais de déplacements des arbitres et l’accès aux différents terrains n’étaient pas couverts par les droits d’engagement ».

Le golf d’Estolosa fait son apparition sur Facebook. Pour communiquer avec l’équipe du golf ou les membres du club, il suffit de se rendre sur le site en tapant « Domaine Estolosa ». Vous y apprendrez, par exemple, qu’il n’y aura pas d’augmentation des tarifs d’abonnement pour cette saison 2011 !

5


news Ariane Provot (handicap +1,4) du Pôle France vient de rejoindre le Stade Toulousain Formation (centre de formation du Stade). La joueuse de Vielle-Toulouse va pouvoir suivre un enseignement adapté à son emploi du temps de sportive de haut niveau. Elle souhaite obtenir un BTS Management d’Unités Commerciales. La formation s’effectue sur une période de deux ans. Ariane Provot (de profil sur cette photo), âgée de 18 ans, pourra donc concilier golf et études. La Ligue va suivre de très près cette expérience ! Cette année encore, les 16 et 17 avril, le club de Palmola organise une compétition destinée à Laurette Fugain. L’association est engagée dans la lutte contre la leucémie et les maladies du sang. Ce combat s’articule autour de trois axes essentiels : informer et sensibiliser le plus grand nombre de personnes au don de soi, don de sang, plaquettes et moelle osseuse, dont la pénurie ne doit plus faire obstacle au traitement des patients ; ensuite aider financièrement les recherches sur les maladies du sang ; enfin apporter un soutien aux familles et aux malades. De nombreux partenaires seront présents pour une dotation exceptionnelle. Pour les inscriptions, il vous suffit d’appeler le club de Palmola : 05 61 84 20 50.

Frédéric Gommard,

Béatrice Soubiron, 30 ans, joue de moins en moins au golf, mais la joueuse de Palmola n’a rien perdu de son petit jeu et de son putting ! Cet automne, elle a réalisé un énorme exploit en obtenant la 2ème place aux derniers Internationaux de France (Palmola). Pour la 1ère place, il n’y a pas eu photo. L’espagnole, Noémi Jimenez, a dominé le tournoi de la première à la dernière journée. Elle a joué -15 sous le par. Béatrice Soubiron a joué -6.

est le nouveau responsable du golf de Seilh. Il est de retour sur un site qu’il connait bien après avoir passé plus de deux ans à la tête du golf de Saint-Donat (06). Frédéric Gommard, âgé de 36 ans, est un ancien joueur de rugby professionnel (Castres et Béziers). Frédéric est un grand amateur de golf. Il est 9,9 d’index.

Le groupe « jeunes » de la Ligue Midi-Pyrénées va être réduit cette année. Il y aura 15 garçons et filles contre plus d’une quarantaine en 2010. «  On veut recentrer notre travail  en choisissant les meilleurs », explique Serge Lechaptois, président de la Commission sportive, «  on s’intéressera en particulier aux plus jeunes. A terme, nous souhaitons créer un Centre régional d’entraînement, avec un internat qui sera destiné aux garçons et filles scolarisés en classe de 6e et âgés de 11 ans. Plusieurs partenariats sont actuellement étudiés ». Réponse dans les prochains mois.

Le golf de Luchon est en pleine forme. «  Le parcours centenaire a accueilli 1100 compétiteurs au cours des 4 mois d’activité en 2010  », indique Nicole Castignolles (ci-contre), présidente de l’Association sportive, «  nous avons organisé cette année une trentaine de compétitions parrainées par des partenaires locaux  ». L’affluence a également été au rendez-vous pour l’étape du circuit senior de la Ligue. 249 joueurs ont participé à l’épreuve en 2010. Score à battre en 2011 ?

Le golf Corpo se porte bien en Midi-Pyrénées. Les

d’Entreprises

Associations Sportives

ont fêté leur 20ème anniversaire le 26 novembre dernier. Pour célébrer l’événement, le golf de Toulouse La Ramée a organisé une compétition sur 18 trous avec changement de formule tous les six trous (foursome, greensome et chapman). A cette occasion, les champions du golf d’entreprise 2010 ont été fêtés lors d’un dîner au restaurant les Ecuries de la Tour à Mondonville.

6


7


Tous droits réservés Massane loisirs

8

Reportage réalisé par Jean-Wilfrid Forquès Photos © GOLFY

Le complexe de Massane à Baillargues, près de Montpellier, fief de la famille Jeanjean.


reportage

GOLFY 20 ans déjà La recette d’un succès ! Il est parti de rien ou presque. Alain Jeanjean est aujourd’hui à la tête d’un Empire. Le réseau Golfy, qu’il dirige, est un acteur incontournable dans le golf hexagonal.

Chez les Jeanjean, il y a un goût certain pour l’innovation. Dans les années cinquante, Joseph, le père, crée une entreprise de travaux agricoles. C’est la naissance du Groupe Jeanjean. En 1956, alors que la France est perturbée par des températures glaciales (-30 ), les salariés de cette entreprise familiale sont chargés d’arracher les vignes et les oliviers du Languedoc, affectés par le gel. Quelques années plus tard, le fils aîné de la tribu, Guy, se lance dans le BTP. Alain, le cadet, est également attiré par cette aventure et participe à la création de ce petit empire local qui comptera jusqu’à 200 salariés. Le Groupe a de l’ambition et poursuit sa diversification : construction de piscines, de pistes d’athlétisme, de terrains de tennis, de football ou de rugby. Dans les années 80, la famille veut diversifier ses activités. Elle se lance dans le golf. En 1986, la famille Jeanjean achète 120 hectares de terrain à Baillargues, aux portes de Montpellier, pour y créer le golf de Massane. C’est le début d’une nouvelle aventure pour Alain, qui est toujours le chef d’orchestre 24 ans plus tard !

Pour se lancer, il a suffi d’une conversation avec deux des principaux responsables de la Fédération Française de Golf. A l’époque, en 1987, Hubert Chesneau et Hervé Fraysinneau expliquent à Alain Jeanjean que « la France compte 150.000 golfeurs et qu’il n’existe pas suffisamment de parcours pour les accueillir. De même, le nombre des practices est largement insuffisant ». Les deux dirigeants soulignent également que « les accès sur les parcours sont très limités et que les tarifs pratiqués pour pouvoir jouer sont inabordables pour la grande majorité des joueurs ». Dans les Enfin, la FFG souhaite « multiplier par années 80, trois le nombre de ses pratiquants la famille veut (150 000 golfeurs recensés en 1987) ». diversifier ses Très concrètement, Chesneau et activités. Fraysinneau donnent le feu vert à Jeanjean : « il faut démocratiser le golf en l’ouvrant au plus grand nombre ». Le message est reçu 5 sur 5. Avec son équipe, Alain se lance alors dans la création de practices géants, situés à proximité des grandes agglomérations.

99


reportage

La première de ces structures voit le jour à Baillargues, fief de la famille et berceau de la marque Golfy. De Strasbourg à Lyon, en passant par Dijon ou Lille, les practices signés Jeanjean poussent comme des champignons. Le PDG héraultais se rend compte que le secteur est loin d’être complètement structuré. Ainsi, il opte pour la création d’une Académie des Métiers du Golf (AIMG). Dans ce centre, basé également à Montpellier, il forme des directeurs de golfs, des jardiniers ou des responsables il forme des d’accueil. Plus de 20 ans après, les directeurs de chiffres sont là pour le confirmer : golfs ou des un directeur de golf sur deux a été jardiniers formé dans la structure imaginée par Alain Jeanjean. Sur sa route, il croise également l’un des maîtres de l’enseignement dans le golf. Un certain David Leadbetter ! Ensemble, ils décident de signer un partenariat avec la création d’une académie de formation de joueurs sur le complexe de Massane : l’Académie Leadbetter. Pour véhiculer cette image et ce savoir-faire, Alain veut fédérer les clubs en créant le réseau Golfy. 20 ans plus tard, il est toujours à la baguette. Et les affaires se portent plutôt bien. Des décors de rêve...

De grandes étendues et le luxe à proximité...

10


reportage 5 questions à Alain Jeanjean, 60 ans, PDG du Réseau Golfy. Golfy est présent dans toute la France ? Depuis le 1er janvier 2011, le réseau compte 110 golfs. Il y en a 90 en France, et 20 à l’étranger. Dans ces 110 golfs, il y a 38 domaines (hôtel + golf), ainsi que 12 structures en 9 trous et 60 Golfy Course. Golfy compte 30 salariés et 3 millions d’euros de C.A. en 2010. Sur le réseau, l’ensemble des établissements affiliés représente plus de 100 millions d’euros de C.A. Golfy génère plus de 8 millions d’euros de trafic. Nous pouvons avoir ces chiffres grâce à la puce de nos cartes d’abonnés sur le réseau. Comment procédez-vous pour fidéliser vos abonnés ? Il existe deux types de cartes : la carte Indigo (99 €, valable un an de date à date, elle donne droit à 25% de réduction sur les greens-fees et 15% sur l’hébergement). Nous avons 30 000 cartes Indigo en France. Ensuite, nous proposons la carte Platine. Elle coûte 163 € par an (elle offre 30% de remise et 20% sur l’hébergement). C’était un pari un peu fou à l’époque, s’il fallait le refaire, seriez-vous partant ? Aucune hésitation, je recommencerai. Il y a 20 ans, je l’avais conçu de cette manière. J’ai pu construire cet empire à mon rythme et comme je le souhaitais. La réussite de Golfy, c’est de la patience et de la ténacité. Quelles sont les prochaines étapes ? Nous souhaitons développer ce concept en Europe du nord grâce à ce fabuleux outil qui s’appelle Internet. Aujourd’hui, les golfeurs qui voyagent n’ont plus besoin de passer par les Tours Opérateurs. Tous les mardis, nos abonnés reçoivent déjà une Newsletter qui s’appelle « Golfy de par en par ». Ils peuvent y trouver des offres « coups de cœur » pour des voyages et des propositions de séjours. Les détenteurs de la carte Golfy bénéficient de tarifs préférentiels. Par ailleurs, nous voulons nous installer en Belgique et en Angleterre. Très concrètement, nous allons tisser une toile : 300 golfs dans toute l’Europe en 2017.

Alain Jeanjean, PDG de Golfy.

Un objectif concret ? 35  000 clients possèdent la carte Golfy (Indigo et Platine) ! C’est bien, mais nous pouvons faire mieux. Nous espérons avoir 100 000 cartes dans 7 ans. Ce sera juste avant la prochaine Ryder Cup. Celle qui se déroulera en France (sourires). Je l’espère !!!

Des parcours à l’américaine....

11


portrait

Lucie

André De la graine de pro... Durant de longs mois, elle a été l’une des meilleures joueuses françaises chez les amateurs. Lucie André, la joueuse du Pôle France veut franchir le pas en devenant professionnelle. Itinéraire d’une golfeuse déterminée.

il

Elle a eu 23 ans le 17 janvier dernier. Pour cette jeune fille, originaire de Bourg-en-Bresse dans l’Ain, « le golf est arrivé très tard dans sa vie », rappelle-t-elle, « j’ai découvert ce sport grâce à mes parents. Ils y jouaient tous les deux. Un jour, ils m’ont proposé de taper dans la balle. Alors, j’ai tenté ! J’avais onze ans. Et j’avoue que cela m’a plu assez rapidement ». Lucie passe donc sa carte verte. C’est une formalité car elle avait cela « dans les gênes ». En douze mois, à peine, elle passe de 36 à 22 d’index. L’année suivante, elle est classée 12, puis très rapidement 7, et quelques mois plus tard, elle se retrouve 3. Lucie est douée. Elle dispute et remporte de nombreuses compétitions de clubs. Puis, ce sont les Grands Prix Fédéraux. « J’ai parcouru la France, du nord au sud et d’ouest en est. Chaque Pour Lucie, fois, c’était un vrai bonheur. J’ai ne faudra rien découvert de très nombreux parcours lâcher... et j’ai fait la connaissance de très nombreuses personnes : des joueuses, des entraîneurs ou des directeurs de clubs. J’ai toujours adoré l’ambiance dans les compétitions ». Cela dit, Lucie reste une fille lucide. La golfeuse ne néglige pas ses études. Lucie passe son baccalauréat, puis, se retrouve en 1 ère année de Staps. « J’ai passé un an dans cette section », souligne-t-elle, « pour être honnête, ce n’était pas vraiment mon truc. J’ai donc envoyé ma candidature au Pôle France. Et j’ai été retenue. Depuis ce jour-là, je ne pense qu’au golf ». Lucie engrange les performances : victoires en Grands Prix, victoire aux Internationaux d’Espagne 2009 sur le parcours de Las Palmas aux Îles Canaries et succès aux Internationaux d’Allemagne sur le golf de Düsseldorf. Place maintenant à la carrière professionnelle : « cela me trotte dans la tête depuis mon arrivée au Pôle à Toulouse ». Lucie André est convaincue qu’il « va falloir élever son niveau de jeu. Il ne faudra rien lâcher. Il faut avoir faim pour espérer gagner un tournoi ». Et la jeune championne confesse : « J’ai beaucoup discuté de cet aspect avec Stéphanie Arricau ou Marine Monnet, deux anciennes joueuses professionnelles. Elles ont évolué, toutes les deux, sur le circuit américain. Je sais que ce n’est pas facile ! Mais avec de la motivation, de la détermination et beaucoup de travail, les résultats peuvent être au rendez-vous. Si le choix de Lucie se confirme dans les prochaines semaines, elle pourra s’appuyer sur un partenaire commercial qui prendra en charge sa saison. « Dans un premier temps, il ne regardera pas les résultats. C’est donc à moi de faire la différence. J’espère que je serai à la hauteur », confie-t-elle avec beaucoup d’humilité. La petite balle blanche est dans le camp de Lucie. Lucie a déjà la tête ailleurs. Le circuit européen ?

12


portrait

Fiche d’identité : Lucie André Née le 17 janvier 1988 à Bourg-en-Bresse (01) Etudes : Bac, 1ère année de STAPS Au Pôle France depuis 2007 Vainqueur des Internationaux d’Espagne Vainqueur des Internationaux d’Allemagne Meilleur handicap amateur : -4 Classement actuel : Numéro 2 française Point fort : Driving (230 mètres)

L’avis de sa coach : Karine Mathiot Karine Mathiot connaît Lucie. Elle l’encadre au Pôle ou en équipe de France. « Lucie est une joueuse ultra complète. Elle joue juste. Elle fait rarement des fautes de stratégies sur le parcours. Il faut qu’elle soit plus agressive ou offensive. Son putting et son petit jeu vont de mieux en mieux. Ce sont des points qu’elle doit rendre plus efficaces », analyse La jeune fille Karine Mathiot, qui ajoute : « Lucie peut a un fort s’appuyer sur une mise en jeu consistante et des coups de fers généralement assez potentiel ! précis. Je l’ai vu évoluer au sein du pôle. Elle a beaucoup changé dans son jeu et dans sa tête. Elle a grandi et mûri rapidement avec des objectifs précis. Au cours des derniers mois, Lucie a appris à se connaître. Elle sait ce qu’elle aime, ce qu’elle n’aime pas. Je dirai que c’est une fille épanouie. Aujourd’hui, elles est heureuse dans ce qu’elle fait ou entreprend. C’est une fille qui a un fort potentiel et un grand avenir professionnel » ! Reportage de Jean-Wilfrid Forquès Photos DR

Lucie et ses coéquipières de l’équipe de France aux derniers championnats du monde. Lorsque Lucie André joue, Karine Mathiot n’est jamais très loin.

Internationaux de France à Palmola 1 Noemi Jimenez (ESP) 64 69 68 72 (273) 2 Béatrice Soubiron (FRA) 74 72 68 68 (282) 3 Morgane Bazin de Jessey 70 73 70 74 (287) 9 Lucie André 76 70 76 70 (292) Championnats du monde Dames par équipes (Argentine) 1 Corée (-30) 2 USA (-13) 3 France (-4). L’équipe de France était composée de : Lucie André, Manon Gidali et Aleaxndra Bonetti.

13


reportage

Allianz Tour Open du Grand Toulouse Un autrichien gagne a Seilh ! Pour gagner à Seilh et dompter le parcours imaginé par Jean Garaïalde, en 2010, les joueurs ont dû s’adapter à une météo exceptionnelle : pluie, vent et froid. Bernd Wiesberger s’est imposé pour la seconde fois de la saison. Charles Russo, le tricolore, prend la 2ème place de l’Open. Bernd Wiesberger a empoché le joli chèque de 24.000 euros. L’autrichien a surtout assuré sa présence, en 2011, au plus haut niveau européen grâce à cette belle victoire. En jouant -9 après 4 tours de tournoi, ce joueur, âgé de 25 ans et originaire de Vienne, a tenu à distance son principal adversaire, le français Charles Russo. Pour gagner sur le parcours de Seilh, en 2010, il fallait être capable de maîtriser une météo exceptionnelle : pluie, vent et froid. Lors du dernier tour, le dimanche, Bernd Wiesberger avait mis son bonnet. « Je voulais protéger mes oreilles et conserver toutes les sensations au putting », a confié le vainqueur du tournoi de Seilh. Lors du 3ème tour, le vent a beaucoup gêné les joueurs. 12 des 73 qualifiés ont rendu une carte sous le par. Après sa belle victoire estivale à Lyon, Wiesberger réalise ainsi la passe de deux à Toulouse. Charles Russo n’a pas démérité, mais il n’a jamais fait douter l’autrichien. Il a été la seule éclaircie sur le sol toulousain. A Seilh, Olivier David, le régional de l’étape (ancien joueur amateur et équipier de Palmola) avait bien entamé son tournoi en réalisant un superbe 68 (-3 sous le par), mais ensuite, il a connu des difficultés : putting irrégulier et coups de fers imprécis sur les pars 4 notamment. « J’avais bien démarré, j’ai commis trop d’erreurs par la suite », a commenté l’ancien vainqueur de l’Orange Bowl, « je suis très déçu car il y avait un coup à jouer cette semaine ». Les joueurs à l’échauffement au putting green.

Le classement :

Bernd Wiesberger, vainqueur de l’édition 2010

14

1 Bernd Wiesberger (AUT) 275 (-9) 2 Charles-Edouard Russo (FRA) 279 (-5) 3 Lloyd Saltman (ECO) 280 (-4) Olivier David ne cache pas sa déception.


reportage

Laurent Legrand et Andréa Harto.

Mon Pro-Am avec Andréa, inoubliable ! Laurent Legrand est un passionné de golf. Il tape dans la petite balle blanche depuis 2005. Membre NGF, handicap 19, Laurent joue régulièrement sur les parcours de Fiac, La Ramée ou Téoula. A Seilh, à l’occasion de l’Open, il a disputé son 1 er PRO-AM. Il a joué deux autres amateurs dans l’équipe de TLT, aux côtés du joueur professionnel danois, Andréa Harto. Laurent, comment avez-vous abordé ce PRO-AM ? Je vais être très honnête avec vous. J’étais tendu ! Très tendu au départ du trou numéro un. Il y avait beaucoup de stress au départ, mais le Pro et mes partenaires m’ont donné de Andréa sera la confiance. C’est la première fois que un très grand je disputais un PRO-AM. Il y avait un peu joueur. d’appréhension. J’ai débuté par les 9 trous du retour. Sur le trou numéro 10 (par 3), grâce à ma mise en jeu réussie, je me suis décontracté. Et petit à petit, je me suis senti relativement à l’aise. Andréa Harto, âgé de 22 ans, est un jeune joueur du circuit. C’était également son premier PRO-AM en tant que joueur professionnel. Comment cela s’est-il passé ?

aurait tellement de choses à corriger ! Et donc, il n’a pas modifié mon mouvement et mon jeu. J’ai joué comme d’habitude, avec mes points forts et mes défauts. En revanche, il m’a beaucoup parlé. Il m’a donné des indications sur les distances et sur les clubs à jouer. Il a beaucoup puisé dans son carnet de parcours. Du coup, tout s’est bien déroulé car c’est un garçon très ouvert. C’était très agréable de partager sa partie. Il avait toujours le sourire ! Au final, quel bilan faites-vous de cette journée ? J’ai très envie de refaire un PRO-AM. Pour cela, j’espère que mon niveau de jeu va s’élever de manière à pouvoir en profiter au maximum. Une chose est sûre, j’ai beaucoup appris au contact de ce jeune joueur professionnel. J’ai été impressionné par son jeu. Cela change de la partie du dimanche avec les copains sur les parcours de Fiac, La Ramée ou de Téoula. Ces joueurs, dont c’est le métier font vraiment ce qu’ils veulent avec la balle ! Ils tapent tout en relâchement et sans forcer. Andréa sera un grand joueur, je l’espère ! Je regrette simplement qu’il n’ait pas passé le cut à l’Open. Il faut dire que les conditions de jeu n’étaient pas vraiment favorables. S’il reste sérieux, Andréa sera un grand joueur. Il y a du Martin Kaymer chez ce joueur (Kaymer avait disputé l’Open à Seilh). Une chose est sûre, pour moi, cette journée restera inoubliable !

Andréa est un garçon extrêmement sympathique. Il nous a mis en confiance. Sur le parcours, il ne m’a pas donné beaucoup de conseils techniques. Il y

Enquête de Jean-Wilfrid Forquès Photos DR

15


18trous Chris Liley Sa vie a basculé en quelques secondes. Il a suffi d’un coup de fil ! « C’était à prendre ou à laisser », se souvient Chris Liley. A l’autre bout du téléphone, l’ancien directeur de Téoula, Christophe Rondelet, un proche de Jean Van de Velde : « Jean cherche un cadet pour l’Open de France, si ça t’intéresse, tu prends l’avion tout de suite ! ». Chris n’a pas hésité une seconde. Et voilà comment l’ancien joueur du circuit français et du Challenge Tour a rebondi après avoir connu de grosses difficultés en tant que joueur professionnel. « Ce métier de cadet, je ne l’ai pas choisi. C’est vraiment grâce à ce concours de circonstances « , analyset-il. Chris a été le cadet de VDV durant deux saisons. Puis, il a porté le sac du belge Nicolas Colsaerts. Deux ans de collaboration avant de rejoindre Raphaël Jacquelin. « Raphaël est un bon patron. Il est très sympathique mais très exigeant. Cela fait 5 ans que nous travaillons ensemble. On forme déjà un vieux couple. Et comme cela arrive parfois, il y a des hauts et des bas ! Il faut dire que je passe presque plus de temps avec lui qu’avec ma femme ». Agé de 39 ans, Chris, natif de Northampton jongle avec les avions. « La première partie de l’année se déroule en Asie, puis, il y a l’Australie avant un retour en Europe. Ensuite, nous faisons un petit crochet parfois par les Etats-Unis, les Iles britanniques, l’Espagne, l’Italie et la France. J’organise mes déplacements en fonction du calendrier de Raphaël. Je partage ma chambre sur les tournois avec d’autres cadets. Généralement, ce sont des britaniques comme moi. Nous formons une vraie communauté », souligne l’ancien joueur amateur (handicap 0 de Téoula). Chris est plutôt fier de faire ce métier : « c’est tous les jours un grand plaisir de faire ce job. Je travaille dans le golf, ma passion, même si je ne suis pas l’acteur principal. On dira que le métier de cadet est un bon deuxième choix ». Côté salaire, Chris peut compter sur un fixe comme tous les cadets. Il perçoit des primes en fonction des résultats obtenus par Raphaël Jacquelin. « Sa victoire en Chine ou à Madrid, sa 3ème place avec

Havret aux championnats du monde, c’était du bonus, évidemment à la fin du mois », remarque le cadet. Entre deux tournois, Chris revient à Toulouse où vit toujours sa famille. « J’ai besoin de retrouver ma femme et ma fille, âgée de 7 ans », explique-t-il, « c’est fondamental pour se ressourcer. Car vous savez, pour le cadet, aussi, sur les tournois, il y a une vraie pression, il faut conseiller le joueur, l’encourager, le guider, parfois il ne faut rien dire et laisser passer l’orage. Bref, lorsque je suis ici, je pense à tout, sauf au golf. Cela dit, j’ai retrouvé mon statut d’amateur. Je suis handicap 0, et j’ai très envie de rejouer en équipe. C’est un vrai plaisir de pratiquer avec quelques copains » !

18 trous/18 questions Trou n•1 : vous souvenez-vous de vos débuts au golf ? Oui, on n’oublie pas ce genre de moment. C’était dans le jardin de mes parents. J’avais douze ans. J’avais emprunté les clubs de ma mère. Au départ, mon père ne voulait pas que je joue. J’ai débuté deux ans plus tard, et je n’ai quasiment jamais arrêté ! Trou n 2 : où avez-vous débuté le golf ? C’était en Angleterre, sur le parcours d’Hawkhurst, un petit neuf trou qui existe toujours. C’est un parcours assez joli situé au milieu des arbres. Il y avait un hors limite à gauche sur les neufs trous. Et donc, il fallait taper droit. Je peux vous assurer que pour apprendre, c’était une superbe école. Et bien sûr, il fallait être capable de jouer sous la pluie et parfois sous la neige. C’est le golf à l’anglaise, en somme !!! •

• Trou n 3 : vous préférez jouer au golf à la montagne ou au bord de la mer ? Je n’ai pas le moindre doute, je préfère les parcours situés en bord de mer. Les « links of course » (bien sûr). Pour bien jouer au golf, il faut affronter les éléments !

Trou n 4 : partie amicale ou compétition ? J’adore jouer en partie amicale. Mais, j’ai un faible pour les compétitions par équipes. J’apprécie jouer pour mon club ! Il y a une vraie excitation. •

Trou n•5 : regrettez-vous de ne pas avoir réussi à percer sur le circuit professionnel ? Franchement, je n’ai aucun regret. J’ai tenté. Je n’ai pas réussi. C’est très dur. Il y a beaucoup de candidats et peu d’élus. En fait, j’aime bien être honnête avec moi-même et

je me rends compte que je n’avais pas le niveau. Maintenant, à force de regarder les autres, j’ai stocké de l’expérience. Je pourrai réussir peut-être quelques coups sur le circuit professionnel. Mais dans la durée, c’est franchement compliqué !

golf, ce n’est pas encore son truc ! Trou n•12 : pour le plaisir ou pour le business ? Pour le business, en tant que cadet ou lorsque j’etais pro. Maintenant, ce n’est que pour le plaisir. Pour jouer avec des amis et boire une bonne bière à l’arrivée au club housse...

Trou n•6 : hexagone ou étranger ? Je vis toute l’année à l’étranger. Je passes ma vie dans les aéroports et sur les parcours de golf. Je préfère jouer en France, en l’occurrence, à la Ramée et à Téoula, mes deux anciens clubs. J’y retrouve des amis. Trou n 7 : regardez-vous le golf à la télévision ? Pas beaucoup. J’ai vu la Ryder Cup, simplement. En fait, je préfère être sur le parcours avec les joueurs. J’ai horreur d’être spectateur (rires)... •

Trou n•8 : quel est votre golfeur préféré ? Raphaël Jacquelin !!! (rires), Raph est un bon joueur, il peut faire des choses encore sur le circuit. J’aime beaucoup le jeu de Westwood ou l’état d’esprit de Kaymer. Trou n 9 : êtes-vous superstitieux ? Absolument pas ! •

Trou n 10 : lorsque bous jouez, vous portez votre sac, vous tirez le chariot ou vous êtes plutôt caddy-car ? Lorsque que je joue, je porte. Et croyez-moi, je suis rodé. J’ai un sac léger, avec généralement une 1/2 série. Je vais vous faire une confidence : parfois, je me fais caddeyer. Il m’arrive d’avoir des goûts de luxe... •

Trou n•11 : en famille ou avec des inconnus ? Avec les amis, pas en famille, car ma fille préfère s’amuser au fond des bunkers. Le

Trou n•13 : en force ou en toucher ? Plutôt en toucher, j’aime manier la balle. J’adore le chipping, le putting. D’ailleurs, ce sont mes points forts. Trou n•14 : bunker ou rough ? Lorsque je joue, je préfère me retrouver dans le bunker. Pour travailler la balle, c’est beaucoup plus facile. Le rough, c’est dur ! Sur le circuit professionnel, si je devais jouer, ce serait terrible ! En Ecosse, dans les links, il ne faut pas y mettre les pieds ! Trou n 15 : putting ou driving ? Putting, j’y ai passé des heures dans ma jeunesse au putting green, à Téoula, j’y ai passé des heures ! •

Lorsque je joue, je porte mon sac...

Trou n•16 : tôt le matin ou dans l’après-midi ? Très franchement, je n’ai pas de préférence... Trou n•17 : autodidacte ou conseils de pros ? J’ai appris seul. Ma première leçon, c’était en France avec Richard Olalainty, à VieilleToulouse. Trou n•18 : le golf, c’est quoi ? C’est mon métier, c’est ma passion. L’autre partie de ma vie, c’est la famille : ma femme et ma fille. C’est aussi mon jardin secret.

Propos recueillis par JWF

16


17


leçon Entraînez-vous à la maison ! par Jean-Marc de Polo

Notre conseiller technique Jean-Marc de Polo nous accompagne dans la préparation du swing pour cette nouvelle saison. Aujourd’hui, il se penche sur les exercices que vous pouvez faire « à la maison » pour vous perfectionner et acquérir les bons réflexes.

1/ Le Putting fig. A

L’idéal est de s’exercer directement sur votre carrelage ! Si vous ne possédez pas de carrelage chez vous, vous pouvez tout à fait disposer au sol deux clubs parfaitement parallèles qui remplaceront les joints du carrelage (ici simulés par les 2 barres noires). Placez vos pieds le long d’un joint (où d’un club le cas échéant), placez la ligne de votre putter (voir photo) le long d’un autre joint. Fléchissez légèrement les genoux. Il est important de « sentir » les bras bien plaqués contre le corps (fig. A). Attention aux idées reçues, le fait de décoller les bras du corps et d’écarter les coudes ne permet pas de faire un meilleur balancier, au contraire, alors plaquez bien vos bras

oui

fig. B

Exercice 1 : Une fois en posture idéale, placez une balle sur votre œil gauche, à l’aplomb de votre balle laissez-là tomber. Si elle touche la balle au sol en faisant un « carreau », c’est que votre posture est idéale, sinon vous devez recommencer jusqu’à obtenir satisfaction (fig. B).

Exercice 2 : Placez au sol deux clubs parallèles, les plus longs de votre sac (fer 3 et 4 par exemple). Ecartez-les de la largeur d’un putter. Placez votre balle au milieu et exercez-vous à suivre les rails en faisant de petits mouvements. Le club ne doit pas sortir des rails, ni à la montée, ni à la descente (fig. C).

NON

fig. C

NON Attention : le fait d’allonger les deux index le long du grip n’améliore pas l’équilibre, au contraire, vous ne tenez plus rien. Inutile de crisper votre grip, ou de serrer de toutes vos forces, cela risque de vous faire trembler, et ne vous aidera pas à rentrer votre putt !

Propos recueillis par Steve Gallais Photos de Germain Boffelli

18


leçon 2/ Avec un club

fig. D fig. E

De la même manière que pour les exercices précédents, placez votre corps sur un axe parallèle (fig. D). Attention au grip, serrez votre club avec les trois derniers doigts de la main supérieure (petit doigt, auriculaire, majeur de la main gauche) et les deux derniers de la main inférieure (pouce et index de la main droite). Faites quelques swings à vide. Puis, contrôlez bien qu’il existe un axe parfait entre votre épaule, votre genou et le coup de pied (fig. E).

NON

NON

Exercice 1 Devant un miroir, ne faire que la montée de votre swing (fig. F). Vérifiez que votre tête reste bien sur la balle. fig. F

oui

NON

Exercice 2 Se mettre à l’adresse, les fesses contre le mur (fig. G). Effectuer la montée avec un objectif (fig. H) sans toucher le mur avec votre club. fig. G

fig. H

NON

NON

NON

19


Date et lieu de naissance : 25 juillet 1973 à Toulouse. Profession : Entraîneur national de golf. Passion : Golf, ski et la montagne plus généralement. Sans oublier les voyages. Actuellement : Entraîne les filles du Pôle France à Toulouse et les joueuses de l’équipe de France. Handicap : Pro. Ses débuts : J’ai débuté le golf à l’âge de 15 ans sur le parcours de Vieille-Toulouse. J’étais à fond dans le ski et ma mère a insisté pour que je joue au golf. Son argument était : « tu verras, le professeur est vraiment beau et drôle ». Alors, j’y suis allé. Le professeur n’était autre que Richard Olalainty. J’étais très assidue. Je voulais des leçons quasiment tous les jours. À la base, j’étais skieuse. J’avais un bon niveau puisque je suis arrivée en équipe de France amateurs. Dans cette équipe, j’ai pu côtoyer des championnes comme Carole Montillet. Ses parcours : J’adore les parcours en Ecosse, les links en Angleterre ou en Irlande. Mon favori reste le parcours de Royal Saint David’s ou Troon (Ecosse) J’adore le golf de De Zalze près du Cap en Afrique du Sud. C’est un site merveilleux, avec des vues fantastiques, c’est idéal pour réaliser une partie de golf entre amis. Ici, dans la région, j’adore jouer le parcours de Palmola en partant des boules blanches. Cela reste un parcours très compétitif. J’aime le parcours d’Albi et celui de VieilleToulouse pour « parier l’apéro » avec Christophe Berthelot. Il faut le jouer des boules blanches, dans le vent, sinon ce n’est pas drôle !

Pour l’anecdote, ce sont des clubs qui portent mon prénom. Ping me les a offerts à l’occasion de la Solheim Cup Junior.

J’ai un capuchon « Titi » (le Titi de Gros minet) et les capuchons de la Solheim junior.

J’ai un hybride I15, 23 de la marque Ping, ainsi qu’un bois 7, type G15, 21,5 Dans mon sac il y a également un bois 4, série G15 en 17 et un driver, modèle G15, en 9 .

Lorsque je jouais sur le circuit europeén (5 ans), j’étais sous contrat avec Cleveland. Depuis, j’ai changé. Je joue avec des clubs Ping (point rouge). J’utilise la série I15 du pitch au fer 7. Du fer 6 au fer 4, ce sont des G15.

Mon putter est un G2 de chez Ping. C’est un putter normal. Il n’a pas de grosse tête type « deux balles ».

J’ai deux wedges, un 52 et 58 , ce sont des Tours W de la marque Ping.

Voici mon grigri portebonheur. Il reste systématiquement dans mon sac. Je ne peux pas m’en passer !

Dans le sac, j’ai toujours de quoi grignoter : deux ou trois barres de céréales. Sur le parcours, j’aime bien manger des fruits. J’ai systématiquement une bouteille d’eau dans le sac. Je suis méthodique, j’ai les tees dans une poche, le relève dans un endroit précis, idem avec les pièces pour les marques balles. J’essaie d’inculquer cette rigueur aux filles que j’entraîne au pôle France, mais ce n’est pas simple ! Cette rigueur fait la différence entre les professionnels et les amateurs. J’ai également des serviettes dans le sac pour nettoyer les clubs, je les humidifie légèrement avant de me rendre sur le tee de départ. En fait, tous les détails comptent pour les joueuses professionnelles qui se bagarrent sur le circuit européen (LET).

20

Je joue des balles Titleist Pro V1. Ce sont des balles qui permettent de travailler certains coups. Il y a une vraie tolérance. Elles offrent la possibilité de faire beaucoup de distance. Pour les identifier je dessine 3 croix rouges.

Propos recueillis par Jean-Wilfrid Forquès Photos de Germain Boffelli.


destination Sport Hôtel Hermitage & Spa***** Situé à Soldeu en plein cœur des Pyrénées andorranes, à 1 850 mètres d’altitude, il est l’unique 5 étoiles d’Andorre, aux pieds du plus haut golf d’Europe à 2250 mètres d’altitude. Ce parcours de 9 trous offre un décor unique au cœur d’un environnement naturel exceptionnel. Que l’on vienne seul, en couple ou en famille, Sport Hôtel Hermitage & Spa***** a été conçu pour que chacun se sente comme chez soi. Inauguré en décembre 2006, ce temple du design se compose uniquement de suites et de grands espaces de détente. Volume, caractère et qualité des matières sont les maîtres mots des suites. Le bois et les tissus rivalisent d’élégance créant ainsi pour chacune d’entre elles une personnalité et une ambiance propre. Les salles de bain ont été revêtues de marbre et de bois et disposent de baignoire à hydro massages. Toutes les suites sont dotées d’une terrasse avec vue sur la montagne. Au sein de l’hôtel, de grands espaces comme le salon, permettent de passer d’agréables moments entre amis ou en famille. Les cinq sens se trouvent satisfaits par une gastronomie d’excellence. Une cuisine méditerranéenne et moléculaire se côtoient au

Sport Hôtel Hermitage & Spa***** Ctra General. s/n AD 100 Soldeu - Andorre Tel : + 376 870 870

Sport Hôtel Hermitage & Spa*****. Deux restaurants, le 1.8 et le 5.0 offrent aux vacanciers un large choix de saveurs, entre tradition et modernité. Comme nouveauté cette année, le 5.0 propose de découvrir les saveurs et mets asiatiques avec une carte dédiée à la « Cuisine Fusion Japonaise ». Sport Hôtel Hermitage & Spa***** possède également un accès direct au Sport Wellness Montain Spa. Ce havre de paix ouvre les portes de ses 5 000 m2 de piscines, hammam, sauna, salles de soins et de massages, jacuzzis extérieurs avec vue sur les cimes pyrénéennes… Il offre une véritable expérience sensorielle pour rétablir l’équilibre du corps, de l’esprit, et préserver la santé de la peau. Sport Hôtel Hermitage & Spa***** répond à toutes les attentes : rêve, luxe, design, détente, gastronomie, évasion, bien-être, calme & authenticité. Un lieu idéal pour passer des vacances idylliques !

hotel.hermitage@sporthotels.ad www.sporthotels.fr

© Photos DR

21


reportages Trophée Carre Baragnon samedi 9 octobre 2010, Vieille Toulouse

baud Cousturie Jacques Krynen, Thi . et aFernandez Olivier

Eric Coustols.

Estelle Charlier,

Arnaud Martin, André Auriol et Bertrand Jacob.

Sophie Cadel. Valérie Rotenberg et

ia Corbin. Laurent Cilibert et Sam

Alexis Rotenber et Max Barros.

Pierre Juglard. Sylvaine Souville et M.

Renate Geddo.

Jean-François Leurs,

J.Michel Laliard, Anthony Fres se et Claude Regis.

Steve Gallais. Etienne Reverchon et

William Idoux, Patrick Huguenard et Patrick Le digabel.

Paule Ferran, Danièle Meda et Sylvie Tomasello.

inique Guy Hernandez, J. Dom asello. Tom Caszalot et Christian

Trophée Golf Cgpme vendredi 24 septembre 2010, Téoula

uton, Jean Cohadon, Eric Mo

Katia Pizzasegola.

lippe Sartre Katia Pizzasegola, Phi et Emilie Teychenne.

Michel Lacroix, Christian Mont uret,

22

René Rouille et Laurent Soucaze-Suberbielle.

Steve Gallais.

Stéphane Deniel, Guillaume Desmeubles et Jean-René Lacr oix.

Denis Pouchain et Hélène Monjo - Pouchain.

Philippe Roussel, Clothilde Caumette,

Olivier Mandon, Alain Diloy,

Jany Trauque, François Rolland,

Josette Coreggi et Patrick Caumette.

Thierry Cazeaux . et Denis Cambus

Jean-Philippe Huc et Michel Lechat.

Alain Diloy.

Nicolas Poux.

Etienne Reverchon, Nicolas Roqu es, Steve Gallais et Jean-François Leurs.

. Emilie Teychenne


reportages Trophée TLB / Movida dimanche 5 septembre 2010, Seilh

Matilde Bremaud.

Pascal Ausina.

ce Bruniera et Steve Alcock, Lauren Pierre Quillery.

Stéphane Bellio.

Mombelli et Eric Touati, Jacques

Jean-Pierre Moneglia et Martine Moga.

Antoine Del brio Nicolas Granchamp, et Cédric Philippot.

Philippe Desbordes.

Roland Fourcade, Florent et Serge Fourca Bonnafous de.

Jacky Bernois, Michael Poujade et Philippe Bisoffi.

Romain Assaoui, Max-Pierre Marie et Fréderic Diaz.

Romain Assaoui,

Olive Jones et P. Alain Boulay.

Max-Pierre Marie et Fréderic Diaz.

Batiste Poujade.

Ludovic Rigolat.

Christian Jacquart, Marc Giraud et François-Louis Petit.

Roxane Gallet, André Knabben et Martine Bernois.

présente

à T oulouse le 14 mai

  au

Gol f de s ei l h

de  9 h0 0   à  1 8 h0 0 eNTréieTe GraTu

offr spéciaes les

testez  to u tes  les  n o u veau tés * POUR 3 DOUZAINES IDENTIQUES (HORS PROV1 ET PROV1X), DANS LES MAGASINS PARTICIPANTS.

GOLF PLUS 25, ROUTE DE TOULOUSE 31840 SEILH TÉL. : 05 62 21 16 15

www.golfplus.fr

www.golfplus.fr

23


agenda Samedi 12 mars Compétition Carnaval Salies du Salat Jeudi 17 mars Compétition de Classement 18 trous Téoula - Stableford Samedi 19 mars Qualification Championnat P&P Golf Entreprises Salies du Salat Dimanche 20 mars Compétition du Printemps Saint-Gabriel – Stableford Challenge Le Club Téoula - Stableford Compétition Schweppes Palmola – Stroke play Samedi 26 mars Compétition de Classement Estolosa - Stableford Coupe du Printemps Toulousain La Ramée - Stableford Toulousaide Palmola – Stableford CD 31 – Jeunes Seilh Dimanche 27 mars Coupe du Printemps Toulousain La Ramée - Stableford 1ère étape PYRENGOLF Salies du Salat Toulousaide Palmola - Stableford Master de la Chandeleur Seilh – 4 balles-meilleure balle Dimanche 3 avril Compétition de Classement Saint-Gabriel – Stableford Greens de l’espoir Palmola – Stroke play Mardi 5 avril Circuit séniors Midi-Pyrénées La Ramée – Stableford Circuit Mardi Saint-Gabriel – Stableford Compétition de Classement 18 trous Téoula - Stableford Mercredi 6 avril Circuit séniors Midi-Pyrénées La Ramée - Stableford Coupe des Kiwanis Comminges - scramble à 2

Samedi 9 avril Compétition « Carre Golf » La Ramée – Stableford Carré Golf Téoula - Stableford Dimanche 10 avril Compétition « Carre Golf » La Ramée - Stableford Compétition de Classement Saint-Gabriel - Stableford Carré Golf Téoula – Stableford Open Golf Plus Seilh – Scramble à 2 Mardi 12 avril Circuit Mardi Saint-Gabriel – Stableford Jeudi 14 avril Compétition de Classement 18 trous Téoula - Stableford Vendredi 15 avril Promotion nationale Seilh – 17 ans garçons inter-région Samedi 16 avril Stade Toulousain Téoula – Stableford Promotion nationale Seilh – 17 ans garçons inter-région Dimanche 17 avril Compétition au profit de « Vaincre la mucoviscidose » Estolosa – Stableford 2ème étape PYRENGOLF Salies du Salat Stade Toulousain Téoula – Stableford Laurette Fugain Palmola – Stroke play Promotion nationale Seilh – 17 ans garçons inter-région Mardi 19 avril Compétition de Classement 18 trous Téoula - Stableford Circuit Séniors Comminges - Stableford Mercredi 20 avril Circuit Séniors Comminges - Stableford Jeudi 21 avril Circuit Séniors Comminges - Stableford

Jeudi 7 avril Circuit séniors Midi-Pyrénées La Ramée - Stableford

24

Golf de St-Gabriel


agenda Samedi 23 avril Salat Cup Salies du Salat Coupe du Restaurant Téoula - Stableford Compétition des 3 Golfs Palmola / Seilh / Vieille Toulouse Dimanche 24 avril Salat Cup Salies du Salat Compétition de Pâques Saint-Gabriel – Stableford TIS – Green de l’Espoir Téoula - Stableford Compétition des 3 Golfs Palmola / Seilh / Vieille Toulouse Lundi 25 avril Compétition des 3 Golfs Palmola / Seilh / Vieille Toulouse Mardi 26 avril Circuit Mardi Saint-Gabriel – Stableford Compétition de Classement 18 trous Téoula - Stableford Samedi 30 avril 3ème étape PYRENGOLF « 1,2,3 Poucets » Salies du Salat Coupe des commerçants Comminges - Stroke / Stableford Championnat de l’AS Seilh – Stroke-play / Stableford Pyren Golf Seilh – Pitch&Putt Dimanche 1er mai Avilys Alliance Palmola – Stroke play Mercredi 4 mai Trophée Fédéral Séniors La Ramée - Stroke play Championnat de France de 3ème division Seilh – Division Nationale Messieurs Jeudi 5 mai Trophée Fédéral Séniors La Ramée – Stroke play Compétition de Classement 18 trous Téoula – Stableford Championnat de France de 3ème division Seilh – Division Nationale Messieurs

Dimanche 8 mai ATSCAF Téoula – Stableford Audi / Sterlin Automobiles Palmola – Stroke play Championnat de France de 3ème division Seilh – Division Nationale Messieurs

Mardi 10 mai Compétition de Classement 18 trous Téoula - Stableford Samedi 14 mai Compétition de Classement Estolosa - Stableford Peugeot Challenge Club Seilh- Scramble à 2 Open des bénévoles Seilh - Stableford Dimanche 15 mai Maison Pillon / Boutique des vins Palmola – Stroke play Compétition de l’AS Seilh – A défénir Jeudi 19 mai Compétition de Classement 18 trous Téoula – Stableford Samedi 21 mai Bosch Téoula – Stableford Rotary Cup + Green de l’espoir Seilh – Stableford Dimanche 22 mai Bosch Téoula - Stableford Coupe des familles Palmola – Greensome Rotary Cup + Green de l’espoir Seilh – Stableford Lundi 23 mai Compétition privée Lagardère La Ramée Mardi 24 mai Compétition de Classement 18 trous Téoula – Stableford Trophée des Aînés (+50 ans) Seilh – Stableford

Vendredi 6 mai Championnat de France de 3ème division Seilh – Division Nationale Messieurs

Golf de la Ramée

Samedi 7 mai Championnat de France de 3ème division Seilh – Division Nationale Messieurs

25


horosgolf Bélier 

Taureau 

Gémeaux 

Cancer 

Lion 

Vierge 

Cœur à prendre ? C’est le moment de vous lancer. Vous avez plus d’un tour dans votre sac pour séduire l’âme sœur, sur le green ou en ville.

Un bon ménage de printemps s’impose : videz votre sac, faites le point et repartez du bon pied.

La star des astres c’est vous ! Un Swing d’exception sur le green et sourire charmeur à la ville. Une chose est sûre : tout roule pour vous !

Restez zen ! Vos amis sont là pour vous aider. Demandez leur conseil et profitez d’un verre au club house.

A bien y regarder quelqu’un n’est pas indifférennt à vos charmes. Sachez jouer de votre style et tout ira comme sur des roulettes.

Pris la main dans le sac, ce n’est plus le moment de faire marche arrière. Foncez, le parcours est dégagé !

Votre sac : Sun Mountain Votre sac : Titleist Premium Votre sac : Callaway Euro G2 C130 Stand Bag - TB1SX7 105 €* 175 €* 199 €*

Balance 

Scorpion 

Sagittaire 

Capricorne 

Verseau 

Poisson 

Si la plume fait l’oiseau, l’équipement fait l’homme beau. Préparez-vous à briller sur le green : un hole-in-one est à votre portée.

Pluton vous réserve quelques surprises pour ces prochains jours. Préparez-vous à vivre une belle expérience avec votre club !

Vous vous emmellez les clubs en ce moment. Sortez de ce sac de nœuds et partez à l’aventure... au 18° trou !

Peur de l’air-shot ? N’ayez crainte, les dieux sont avec vous. Détentez-vous et lancez vous confiant dans la compétition.

Près pour un match-play ? Ouvrez-les paris, l’affaire est dans le sac : vous allez surement remportez plus que prévu.

Les premiers bourgeons sont là : en attendant le printemps détendez-vous et laissez-vous aller... sans oublier de travailler votre style.

Votre sac : Par 72 Golf a 14 ways 140 €*

Votre sac : Golf Copenhagen Votre sac : Palm Springs - Virginia Deluxe double sangle 200 € unité* 49 € unité*

Votre sac : Cleveland Golf Votre sac : Ping Tour Staff Votre sac : Dynatour DXS -Trooper tour 965 Cart Bag 149 €* 99 €* 370 €*

*Tarif minimum observé

Votre sac : Wilson staff - Elite Votre sac : Mizuno - aerolite 149 €* Votre sac : Bagboy black platinum Revolver + 129 €* 160 €*

infos e Golf International Toulouse Seilh Route de Grenade – 31840 Seilh Tél. : 05 62 13 14 14 www.latitudes–hotels–toulouse.com Golf de Palmola Route d’Albi – 31660 Buzet–sur–Tarn Tél. : 05 61 84 20 50 www.golfdepalmola.com Golf Saint Gabriel Lieu-dit Castié – 31850 Montrabe Tél. : 05 61 84 16 65 www.golfstgabriel.com Golf Estolosa Le Domaine Estolosa Borde Haute 31280 Drémil Lafage Tél. : 05 62 18 84 00 www.estolosa.fr

26

haute–garonne

U

boutiques

Golf de Vieille Toulouse 2 Chemin Planho 31320 Vieille-Toulouse Tél. : 05 61 73 45 48 www.golfclubdetoulouse.fr

Golf Club de Luchon Route de Montauban BP 40 31110 Bagnères de Luchon Tél. : 05 61 79 03 27 www.golf-luchon.net

Golf de Toulouse la Ramée Ferme du cousturier 31170 Tournefeuille Tél. : 05 61 07 09 09 www.nouveauxgolfsdefrance.com

Golf du Comminges Capélé - 31210 Montrejeau Tél. : 05 61 95 90 20 golf.comminges@wanadoo.fr

Golf Plus Route Toulouse – 31840 Seilh Tél. : 05 62 21 16 15 www.golfplus.fr

Golf de Salies du Salat Quartier du Bout du Pont, 31260 Salies du Salat Tél. : 05 61 87 46 29 www.golfdesaliesdusalat.com

Toulouse Golf Center 41, rue de Metz - 31000 Toulouse Tél. : 05 61 23 04 73 www.lemondedugolf.fr

Golf de Téoula 71, avenue des Landes 31830 Plaisance du Touch Tél. : 05 61 91 98 80 www.golftoulouseteoula.com e e simulateur

Toulouse Golf Indoor 27, av du Larrieu - 31100 Toulouse www.toulousegolfindoor.com

US Golf Allée Pablo Picasso 31120 Portet sur Garonne Tél. : 05 62 87 65 00 www.usgolf.fr

Golf Amerik 11 bis, av. Léonard de Vinci 31880 La Salvetat Saint-Gilles Tél. : 05 34 57 45 51 www.golfamerik.fr

Golf de Palmola

ulouse

U

AUTOUR de to


27


28


Toulouse Golf #9