Touloulou Magazine 2020

Page 1

touloulou . magazine

La revue officielle du carnaval de Guyane - 3€ Édition 2020

Théâtre et magie SA MAJESTÉ VAVAL 25ème ANNIVERSAIRE PARADES 2020 BALS PARÉ-MASQUÉ PORTRAITS

MAGAZINE OFFERT PAR

VOTRE SPÉCIALISTE DE L’ÉVÉNEMENTIEL



SOMMAIRE

ÉDITO DU FONDATEUR P.5 MOT DE RODOLPHE ALEXANDRE P.7 CARNAVAL SAISON 2020 P.8 BALS PARÉ-MASQUÉ P.6 MOT D’ALEX MADELEINE P.11 LES BALS PARÉ-MASQUÉ P.12 THÉÂTRE DES RUES P.14 25 ANS D’ORGANISATION P.16 PARADE DE CAYENNE P.18 LE TOULOULOU À L’UNESCO P.21 CULTURE, TRADITION ET ÉCONOMIE P.23 VILLAGE NANA P.25 NÈG’MARRON P.26 PHILIPPE ALCIDE DIT CLAUZEL P.27 LES BLUE STARS P.28 NANA TI MOUNE P.30 REINES POPULAIRES P.32 LES MUSIQUES DU CARNAVAL P.34 RUDDY MAURICE P.35 LA TRADITION EXALTÉE P.36 CARNAVAL TAN LONTAN P.38 HOROSCOPE SAISON 2020 P.40 ILS FONT LE CARNAVAL P.41 LES MÉCÈNES P.42 ART ET CARNAVAL P.44 EXPO TOULOULOU P.46

TOULOULOU MAGAZINE - ÉDITION 2020

Directeur de la publication : Philippe ALCIDE DIT CLAUZEL Conception et réalisation : Gwayana Média Presse Rédaction : Anthony BLOUD Crédits photos : Anthony BLOUD Commerciale : Christine Jean-Baptiste Remerciements : Hôtel Mercure Amazonia Cayenne, Transports Zunève, Carine ATECE, Myrtho TÉROSIER, Keilla PIERRE, Anthony ALCIDE DIT CLAUZEL, Henri GRIFFIT.

Touloulou Magazine Édité par l’association Touloulou.com Résidence Évasion, rue Poupon 97354 Rémire-Montjoly Tél. : 0594 38 10 11 Email : touloulou.com@gmail.com Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur est strictement interdite.


VIVEZ LES FÊTES AUX COULEURS 100 % MÉTIS !


ÉDITO

Touloulou Magazine est avant tout une histoire de passionnés et de défenseurs des traditions du carnaval guyanais qui, durant ces années, ont partagé leur connaissance avec le public comme: Auxence CONTOUT, Armand HIDAIRE et Cornélia BIRBA, nos compagnons aux premières heures du magazine.

This 25th anniversary of the Touloulou Magazine underlines a quarter of a century of meetings with our readers but also with the carnival of French Guiana where we have been a privileged observer. Touloulou Magazine is above all a story of enthusiasts and advocates of the traditions of the Guyanese carnival which, during the over the years, have shared their knowledge with the public as: Auxence CONTOUT, Armand HIDAIRE and Cornélia BIRBA, our companions in the early hours of the magazine.

Il y a 25 ans, le carnaval de Guyane se structurait enfin autour d’une fédération de ses comités pour offrir un spectacle mieux organisé avec des groupes plus impliqués et d’avantage soutenus. Notre ligne éditoriale a ainsi emboîté le pas de cette nouvelle organisation qui plaçait la Guyane sur la carte des meilleurs carnavals du monde.

25 years ago, the carnival in French Guiana was finally structured around a federation of its committees to offer a better show well organized with more involved groups and more sustained. Our editorial line has followed the same trend of this new organization that placed French Guiana on the map of the best carnivals of the world.

Touloulou Magazine est ainsi devenu un acteur incontournable parce qu’il est unique. 25 ans après, nous sommes fiers d’être toujours cette vitrine de l’un des carnavals les plus extraordinaires, un théâtre à ciel ouvert où la magie s’opère instantanément.

Touloulou Magazine has become an unavoidable actor because it is unique. 25 years later, we are proud to be always this window of one of the carnivals the most extraordinary, a theater in the sky open where the magic happens instantly.

La saison de carnaval 2021 étant annulée pour lutter contre la propagation du virus Covid-19 permettra sans doute à tous, acteurs comme passionnés, de mûrir une réflexion profonde autour de la valorisation et de la préservation du carnaval traditionnel guyanais. Bonne lecture à tous !

The 2021 carnival season being cancelled to fight against the spread of the virus Covid-19 will undoubtedly allow everyone, actors as passionate, to mature a deep reflection around the valorization and the preservation of the Guyanese traditional carnival Good reading to all!

Ce 25ème anniversaire du Touloulou Magazine marque un quart de siècle de rendezvous avec nos lecteurs mais aussi avec le carnaval de Guyane dont nous avons été un observateur privilégié.

Philippe ALCIDE DIT CLAUZEL Directeur de la publication et fondateur de Touloulou Magazine Director of publication and founder of Touloulou Magazine 5



Edito de Rodolphe Alexandre, Président de la Collectivité Territoriale de Guyane Événement phare dans le calendrier de la Guyane, le Carnaval guyanais est un atout culturel, économique, social, touristique, culturel, incontestable de notre territoire. Manifestation populaire, où chaque individu devient acteur, cet évènement fait partie intégrante de l’identité et du patrimoine culturel guyanais et fédère toutes les générations, avec notamment, depuis le 19è siècle, cette particularité régionale que sont les dancings des bals paré-masqué. Sur le plan économique, le Carnaval permet de promouvoir, de dynamiser et de fédérer une filière plurielle locale. En alliant spectacle vivant, tourisme, enseignement, recherche, gastronomie, vie associative, etc., il participe au développement d’un secteur économique porteur. Sur le plan social, le Carnaval est vecteur de cohésion ainsi qu’un marqueur identitaire fort qui mobilise et rassemble toutes les communautés. Sur le plan culturel et touristique, le Carnaval est un vecteur de transmission des savoirs et des savoir-faire qui contribue au rayonnement de la Guyane de par le monde… Un rayonnement qui sera amplifié avec le classement du personnage du Touloulou sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco, un projet soutenu par la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG). Chaque année la CTG apporte donc son soutien financier aux acteurs du Carnaval ainsi qu’aux initiatives qui ont pour objectif de promouvoir et de pérenniser cet événement culturel fondateur de notre Patrimoine. Dans son Schéma Territorial de Développement Culturel, la CTG formule un plan d’actions afin d’accompagner, financièrement et en ingénierie, les actions et initiatives multiples portées par les collectivités locales et les Comités d’organisation carnavalesques du territoire guyanais. Parmi les projets phares, nous pouvons citer : • La Maison du Carnaval de Guyane; • L’accompagnement pour la structuration du carnaval comme produit touristique de référence; • L’annuaire des acteurs du Carnaval; • Les bourses de troisième cycle pour l’étude et la valorisation du carnaval guyanais; • L’achat chaque année de collections en lien avec carnaval, notamment celles de costumes de créateurs carnavalesques (Toni Riga, Heri Egalgi, Robert Sebas...); • L’aide à l’édition d’ouvrages; • Le soutien à la labellisation du carnaval (au patrimoine de l’Unesco) par l’accompagnement de l’Observatoire Régional du Carnaval Guyanais. En 2021, en raison du contexte sanitaire et de l’annulation officielle des festivités de rues et des bals paré-masqué, le Carnaval prendra une dimension toute particulière. La Collectivité Territoriale de Guyane entend toutefois jouer la carte de la solidarité et de l’entraide et poursuivra son implication auprès des partenaires du monde de la Culture dans le respect du protocole sanitaire : nous souhaitons que plusieurs temps forts caractérisent cette édition 2021 avec des expositions, des présentations de personnages et de costumes du carnaval guyanais, des concours et des animations culturelles et musicales dans le respect des gestes barrières. Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente nouvelle année 2021 en santé et un bon Carnaval 2021 !

Rodolphe ALEXANDRE

Président de la Collectivité Territoriale de Guyane 7


Le Roi Vaval et la Reine du Carnaval à la parade du Littoral - 2020

SAISON 2020 Pure allégresse

Le carnaval de Guyane, spectaculaire et incomparable, est l’événement populaire le plus attendu chaque année par des dizaines de milliers de personnes. De l’épiphanie jusqu’au mercredi des Cendres c’est tout un territoire qui vit au rythme de ses bals et de ses parades.

Le

carnaval 2020 aura livré son lot de magie et de spectacles tant cette saison a été riche d’événements et de couleurs. Ouvert par un Roi Vaval symbole de la diversité d’une Guyane multiethnique bien présente dans notre carnaval, les festivités 2020 s’annonçaient des plus féeriques. De parades en parades, d’Est en Ouest, le Roi Vaval et la Reine du Carnaval étaient très attendus dans les communes, proposant chacune un beau spectacle.

Ce carnaval traditionnel et authentique, encore vivace dans les communes de Guyane, est célébré par ses participants dans une grande liesse populaire. Au coeur de cette organisation on retrouve les Comités locaux de carnaval qui, grâce à leurs nombreux bénévoles passionnés maintiennent les parades dans les bourgs les plus éloignés : MontsinéryTonnégrande, Saint-Georges de l’Oyapock, Mana ou encore Sinnamary sont

8

autant de communes qui proposent une parade qui trouve sa place dans le calendrier des festivités. Attractive, source de développement local, le carnaval est bien ancré sur ces territoires. Ses acteurs, symboles d’une combinaison intergénérationnelle réussie, affichent un haut niveau d’organisation où se côtoient créativité, innovation et tradition. Des ingrédients devenus les atouts d’un carnaval plus que vivant.




Le mot du Comité du Tourisme de la Guyane La stratégie marketing portée par le Comité du tourisme de la Guyane (LE CTG), définit le produit carnaval de Guyane comme un des axes incontournables de la promotion du tourisme culturel. En effet, le carnaval de Guyane, tradition séculaire, point d’orgue du calendrier évènementiel guyanais arbore des particularismes qui lui confèrent son caractère exceptionnel ! Articulé autour de l’emblématique « Touloulou » personnage énigmatique des bals parés masqués, de ses cavalcades de rue et autres grandes parades, le carnaval de Guyane est une manifestation multiforme et conviviale ancrée durablement dans le triptyque « CULTURE, CONVIVIALITE et RENCONTRES ». A l’aune de l’année 2021, force est de constater pourtant qu’à l’échelle planétaire, partout où s’est développée la pratique culturelle attachée au carnaval, la crise sanitaire liée à la Covid-19 et les contraintes de distanciation qu’elle impose, mettra certainement en berne pour quelques temps encore cet évènement festif, en altérant l’essence même ! Le carnaval de Guyane, comme tous les autres carnavals du monde, sera donc contraint à faire une pause, voire se réinventer… Néanmoins, Le CTG, qui en a inscrit l’identité dans le positionnement image de la destination Guyane, continuera nécessairement à lui conférer une honorable visibilité sur l’ensemble de ses réseaux de communication. Faisons donc le pari de l’analogie et gageons que tel le Roi Vaval qui s’éteint le Mercredi des cendres puis renaît pour annoncer une nouvelle ère de festivités carnavalesques, le carnaval de Guyane remettra très vite en appétit ses fidèles et autres carnavaliers émérites pour affirmer la dimension festive de la destination GUYANE. Le CTG tient enfin à saluer chaleureusement cette 25ème édition du Touloulou magazine, partenaire de longue date qui s’est fait, depuis ses débuts, le porte-parole engagé du carnaval de Guyane. Rendez-vous est pris, en cette année 2021, sur l’ensemble de nos réseaux sociaux pour continuer à apprécier virtuellement le Carnaval de Guyane et tous ses atouts …un carnaval « Naturellement généreux » . Alex MADELEINE Le Président

COMITÉ DU TOURISME DE LA GUYANE 12, rue Lallouette 1, rue clapeyron 97300 Cayenne 75008 Paris Tel : 05 94 29 65 00 Tel : 01 42 94 15 16 Fax : 05 94 29 65 01 Fax : 09 70 06 75 84 Guyane Amazonie / Guyane tourisme Yana infos Tourisme Comité du Tourisme de la Guyane Guyane-Amazonie est aussi présente sur Instagram et Youtube ctginfo@guyane-amazonie.fr

www.guyane-amazonie.fr


BALS PARÉ-MASQUÉ Les bals traditionnels paré-masqué incarnent tout le mystère des soirées du carnaval de Guyane.



THÉÂTRE DES RUES En quelques mots

Durant les parades du carnaval guyanais, le public assiste tous les dimanches après-midi à une véritable scène ouverte où les personnages les plus incroyables sont mis en scène par des acteurs inventifs et audacieux qui s’élancent sur le grand parcours de l’avenue Héder.

S

’il y a bien une chose qui caractérise le carnaval de Guyane, c’est bien la spontanéité de ses acteurs qui rivalisent d’audace et de créativité. Dès 15h le dimanche après-midi, ces personnages déambulent vers la place des Palmistes à Cayenne sous les acclamations du public.

Maude et Charles ne rateraient pour rien au monde ce rendez-vous avec la rue où le temps d’un défilé, ils deviennent des personnages les plus rocambolesques. Loin des costumes flamboyants de Venise, ici c’est l’improvisation qui compte, laissant s’échapper les rires.

14

Ce bonheur indescriptible qui flotte dans: «la plus belle ville du monde» - dit Anne, rend hommage à la plus vieille des traditions du carnaval de Guyane. Un théâtre des inconnus, inspiré bien souvent par les faits d’actualité et dans lesquels le public se voit en miroir de la société.



25 ANS D’ORGANISATION du carnaval de Guyane

C’est en 1993 que le carnaval de Guyane connaît un tournant fondateur dans son organisation avec la création du premier Comité des Festivals et Carnaval de Guyane. Des bénévoles et des passionnés du carnaval vont alors apporter une structuration à son organisation.

R

éunis un soir d’octobre 1993, un groupe d’hommes et de femmes soucieux de développer mais aussi de structurer le carnaval de Guyane, se concertent pour lui donner un nouvel essor. Jusqu’alors, les festivités ne sont encadrées par aucune organisation, laissant part à l’improvisation totale des associations et de certains acteurs institutionnels.

Reconnu pour sa spontanéité le carnaval de Guyane devait franchir un cap lui permettant d’être reconnu à l’international comme l’un des meilleurs carnavals du monde. Un défi relevé à partir de 1994 où le Comité prit à son compte l’organisation des différentes parades marquant un tournant décisif dans l’organisation des festivités carnavalesques.

16

En 1996 le Comité du Carnaval devient Fédération des Festivals et Carnaval de Guyane. Cette nouvelle organisation a eu pour objectif de fédérer les nombreux comités de carnaval créés dans les communes. Depuis, un thème est donné chaque année à la nouvelle saison et les parades suivent un parcours.


LES GRANDES DATES du carnaval de Guyane

Création du Comité des Festivals de Carnaval de Guyane.

1993 SUCCÈS ET RECONNAISSANCE En 1998, le carnaval de Guyane se hisse au 4ème rang des meilleurs carnavals du Monde. Une reconnaissance au-delà de nos frontières qui valide les efforts des organisateurs qui se sont investis pour structurer les parades et pour le développement d’un carnaval sur le littoral, à l’Est comme à l’Ouest. Les grandes parades de Cayenne et de Kourou attirent chaque année des dizaines de milliers de personnes qui viennent désormais assister à un grand spectacle de son et de couleurs où la créativité des groupes est récompensée par un premier prix très convoité. Aujourd’hui, les parades se sont déclinées dans six autres communes de Guyane (Saint-Laurent, Matoury, Saint-Georges, Sinnamary, Montsinéry- Tonnégrande et Macouria) et se déroulent pour certaines le samedi. Ces parades qui historiquement ne se déroulaient que le dimanche après-midi, traduisent une évolution quant à la programmation de ces nombreux événements. Les Comités de Carnaval des communes démontrent tout le potentiel de leur territoire, riche d’événements et de spectacles carnavalesques.

Création de la Fédération des Festivals de Carnaval de Guyane.

1996

Création de l’Union des Comités des Festivals et Carnaval de Guyane .

2010

Création de l’Observatoire Régional du Carnaval de Guyane.

2014

2017

Le Touloulou a été classé au patrimoine français en octobre 2017.

UN OBSERVATOIRE RÉGIONAL DU CARNAVAL GUYANAIS Créé en février 2014, cet structure a pour vocation l’observation des événements du carnaval de Guyane et de porter une réflexion quant à son évolution. Ses membres participent à cet état des lieux dans le but de valoriser les parades du carnaval et ses bals paré-masqué.

17

Depuis 3 ans, l’Observatoire Régional du Carnaval s’est fortement engagé en faveur de l’inscription du Touloulou au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Classé en octobre 2017 au patrimoine français, le Touloulou, serait ainsi reconnu mondialement.


PARADE DE CAYENNE

Cette année, les différents groupes ont été plus ambitieux, offrant au public l’une de ses plus belles parades du carnaval jamais vues.




LE TOULOULOU À L’UNESCO Une candidature en route

S

ymbole de la singularité du carnaval de Guyane, le Touloulou est tout proche de faire son entrée au patrimoine culturel mondial immatériel. Une action majeure enclenchée par l’Observatoire Régional du Carnaval. Cette année encore de nombreuses actionsde promotion ont été menées par la caravane du Touloulou créée par l’Observatoire Régional du carnaval de Guyane, chargée de récolter les signatures et de soutenir le projet de candidature pour l’inscription du Touloulou guyanais au patrimoine immatériel de l’UNESCO. Des démarches accompagnées par l’édition de bon nombre d’ouvrages, permettent de vulgariser ce projet auprès du grand public mais aussi des acteurs institutionnels ainsi que le monde scientifique, littéraire et documentaire. Symbole de la singularité du carnaval de Guyane, le Touloulou est tout proche de faire son entrée au patrimoine culturel mondial immatériel. Une action majeure enclenchée par l’Observatoire Régional du Carnaval.

21

2


...

Gwayana Média Presse

CONSULTANTE PATRIMONIALE

Notre but est de vous offrir des opportunités sociétales innovantes, adaptées à votre situation et à vos objectifs pour : • • • • •

AUGMENTER VOTRE PATRIMOINE SÉCURISER VOTRE FAMILLE RÉDUIRE VOS IMPÔTS PRÉPARER VOTRE RETRAITE VOUS CRÉER DES REVENUS COMPLÉMENTAIRES

IRÈNE-DELPHINE

INNOCENT

CONTACTEZ-NOUS

07 69 14 48 76

irenedelphine.innocent@gmail.com

...


Des visiteurs de la Corée du Sud avec Philippe ALCIDE DIT CLAUZEL, gérant du dancing Chez Nana

CULTURE, TRADITION ET ÉCONOMIE Un événement à forte valeur économique

Le carnaval attire chaque année des foules venues de toute la Guyane et des milliers de touristes du monde entier. Ses événements boostent l’économie locale dont les différents acteurs espèrent un réel développement.

La promesse de voir se

développer une filière autour du carnaval retient l’attention de tous les observateurs. Le carnaval qui se vit désormais 365 jours de l’année a vu émerger une économie autour de ses principales activités avec une économie locale qui tourne à plein régime durant les mois de janvier et de février. Outre son effervescence annuelle, le Carnaval emploie une centaine de personnes dans des postes occasionnels dans les métiers aussi divers que la couture et les arts, le tourisme et la sécurité.

23

L’économie du carnaval, c’est aussi toute une série de produits de créations artisanales, de prêt-à- porter. Tous les ans, plusieurs centaines de milliers d’euros de produits commercialisés durant le carnaval sont vendus sur le marché local. En cumulant les recettes des 50 bals de la saison carnavalesque, des hôtels, des restaurants et des produits dérivés, les retombées économiques du carnaval sont estimées à plusieurs millions d’euros



Le village Nana organisé par la ville de Cayenne

LE VILLAGE NANA

Animations et dégustations Inauguré en 2016, le village situé aux abords du dancing Chez Nana, vous plonge au cœur de l’ambiance carnavalesque avec la ronde des touloulous et ses baraques où l’on déguste les spécialités culinaires créoles du carnaval. «Nous ouvrons les portes de notre village au coeur de la ville pour que les visiteurs découvrent les multiples saveurs de ce patrimoine exceptionnel.» M-L Phinéra Horth, maire de Cayenne. Tous les samedis soirs, ils sont plusieurs centaines de promeneurs à arpenter la rue qui longe Chez Nana, tout en dégustant une spécialité locale, les yeux rivés sur l’entrée du Dancing pour apercevoir les mystérieux touloulous et l’entrée des musiciens.

I

l est 21h quand la foule déambule dans le village, rue du 14 et 22 juin 1962 à Cayenne. Des terrasses à ciel ouvert accueillent les habitués qui s’installent en famille ou entre amis, venus déguster une soupe créole ou un colombo traditionnel. Le maire de la ville de Cayenne, Marie-Laure Phinéra Horth, au bras du Prince d’Armire, visite le stand de l’Office de Tourisme communautaire qui offre des conseils avisés aux nombreux touristes présents. 25


NÈG’MARRONS Sécurité oblige

Les spectateurs des parades évitent de se frotter à eux lorsqu’ils foncent à toute allure sur ceux qui s’aventurent au-delà du trottoir. Si vous vous frottez à cette police du carnaval vos vêtements seront tâchés de marques indélébiles.

Les

Nèg’marrons, personnages traditionnels du carnaval, représentent les esclaves qui se sont enfuis des plantations. Habillés seulement d’un simple kalembé, ils s’enduisent le corps de suie et d’huile noire, et serrent entre les dents une graine d’awara. Précédant les groupes de la parade, ils obligent les spectateurs à monter sur le trottoir, pour ne pas gêner le passage des groupes. Un rôle de sécurité pris très à coeur par le groupe d’une centaine de membres de tous âges et qui se préparent le dimanche matin dans un lieu tenu secret. Sous le parrainage du journaliste José Blézes, ils reçoivent les dernières consignes, tous impatients de rencontrer le public. Le Nèg’marron est tantôt farceur, quand sur son passage il reconnaît des amis et tantôt sévère quand il aperçoit des enfants descendus du trottoir. Si ce personnage est l’un des plus anciens du carnaval guyanais, il connaît un second souffle depuis quelques saisons et voit son groupe devenir de plus en plus important. La parade des Nég’marrons permet aussi de mettre en lumière une partie de l’histoire de Guyane et de ses peuples bushinenge, héros de la période esclavagiste.

26


PHILIPPE ALCIDE DIT CLAUZEL

25 ans d’initiatives

Insatiable organisateur et passionné du carnaval de Guyane, il créa il y a 25 ans, le Comité des Festivals et carnaval de Guyane, premier comité chargé de l’organisation des parades. Depuis, le carnaval guyanais s’est structuré autour de l’arrivée du Roi Vaval et du Prince d’Armire.

I

l dirige aujourd’hui les 2 dancings les plus importants de Guyane, Chez Nana et Le Grand Palace, qui accueillait pour une deuxième saison l’orchestre emblématique : les Mécènes. Il milite pour la survie d’un carnaval traditionnel, riche de ses personnages emblématiques et de ses lieux mythiques que sont les Universités. L’organisateur reste attaché à un carnaval authentique qui a fait la renommée de la Guyane à l’international. 27


LES BLUE STARS FÉROCES

Des légendaires Chez Nana

L’orchestre mythique du Soleil Levant qui fête son cinquantième anniversaire s’est offert une seconde jeunesse avec une célébration qui a enchanté les fans. Victor Clet, dit Quequette et tout l’orchestre ont animé une édition 2020 tout aussi inoubliable.

R

ares sont les formations musicales nationales qui peuvent se vanter de fêter un demi siècle d’existence comme les Blue Stars Féroces. Une longévité enviable avec des milliers d’heures de live devant leur public tous les samedis soirs durant le carnaval. Infatigables ambianceurs des bals paré-masqué Chez Nana mais aussi des vidés au petit matin, les Blue Stars pourraient viser d’autres Records : « Depuis tout petit, dans les rues de Cayenne, je chantais, et puis avec des amis du quartier, on s’est mis à faire du bruit sur des pots de lait, et les Blues Stars sont nés » - Victor Clet, son leader charismatique n’avait que 17 ans au moment de la création de l’orchestre.

28



NANA TI MOUNE Le bal des tout-petits

A l’initiative l’association ATEC Prod, présidée par Carine ATECE, Le Nana Ti Moune s’est installé comme le bal carnavalesque de référence des enfants, en maintenant l’esprit des kermesses traditionnelles. Chez Nana, les enfants prennent possession des lieux pour une grande fête costumée.

Véritable rendez-vous de

l’agenda du carnaval, le bal des Ti Moune chez Nana est devenu incontournable. Déguisés en personnages de séries, grands films d’animation ou créations personnelles, près de trois cent enfants de 6 à 12 ans font trembler à leur tour les murs du dancing Chez Nana.

Dès le début de l’aprèsmidi, ils sont des centaines à rejoindre le mythique dancing, accompagnés de leurs parents. C’est un moment que les organisateurs ont voulu festif et inoubliable pour des enfants qui découvrent l’ambiance magique des bals carnavalesques.

30

Ils rencontrent leurs personnages préférés et parfois se sont les parents qui se laissent entraîner dans la folle ambiance. Des artistes viennent y chanter des succès carnavalesques repris en choeur dans la salle. Le bal Ti Moun s’achève en fin d’après-midi après un mini vidé en live.


Nana ti moune


REINES POPULAIRES

Plumes et paillettes

Sur leur passage, rythmé par la samba, leur danse contagieuse électrise la grande parade. Anonymes reines des défilés qui paradent sur le passage des chars brésiliens du carnaval de Guyane, elles incarnent la beauté et l’allégresse populaire de nos parades. Elles ne passeront qu’une fois et seulement en fin de cortège, hypnotiques et frénétiques sous les percussions aux influences africaines, brésiliennes et guyanaises. Avec le port de costumes imposants, les danseuses, parfois pieds nus, parcourent la grande avenue sans pause et reprennent leur souffle derrière un large sourire, qui finalement ne quitte jamais leur visage. Dans les quartiers de Cayenne et des environs, les jeunes filles ont suivi durant un semestre les répétitions dirigées par les danseuses expérimentées qui ont eu la charge de transmettre cette culture du carnaval aux accents du Brésil. Le grand jour arrivé, les plus jeunes emboîtent le pas de leurs aînées avec bonheur et assurance, heureuses de partager autant de joie avec un public qui se resserre sur les trottoirs au passage de la « batteria ». En haut du grand char, la reine de toutes les reines adresse mille « beijos » (baisers) pour remercier les spectateurs qui les acclament tout au long de la parade inoubliable.

32



LES MUSIQUES DU CARNAVAL les sons de la rue Présent dans les parades, le son du carnaval de rue triomphe aujourd’hui jusqu’aux ondes radios. Autrefois réduite à sa plus simple expression, sa dimension artistique est désormais reconnue.

L

es musiques du carnaval de rue jouées par les groupes lors des parades ont connu ces dernières années une retentissante mutation. Véritables formations musicales avec une identité propre, ces orchestres de rue se sont perfectionnés dans l’utilisation des cuivres et des percussions. D’ailleurs, ces groupes s’entraînent toute l’année sans relâche à la recherche du jeu parfait mais aussi pour répondre aux rivalités bien établies entre groupes de quartiers. Cette rivalité entretenue lors des cavalcades du dimanche trouve son apogée lors du concours «Mizik Lari» réservé exclusivement aux orchestres de carnaval de rue. Chaque année, un champion est désigné à l’issue d’un concours où chacun laisse échapper une musicalité et une ingéniosité qui donne une toute autre dimension aux sons de la rue. Depuis février 2012, le titre de meilleure musique carnavalesque de rue du carnaval de Guyane est disputé par les groupes phares de Cayenne (Kassialata et Eruption), Rémire Montjoly (Mayouri Tchó Nèg’), Macouria (Vibration de la Kaïmit) et Kourou (Wanted). Cette année, c’est devant le Comité du Tourisme que les groupes de musique se sont produits.

34


Ruddy MAURICE Animateur insatiable

Personnage désormais incontournable du carnaval de Guyane, Ruddy Maurice agité par une énergie inépuisable transmet au public joie et enthousiasme. Déjà adolescent, l’infatigable Ruddy Maurice se transformait en divers personnages les plus loufoques, provoquant sur son passage les fous rires des spectateurs. Son art de la transformation et de la mise en scène au service du carnaval seront à la base de sa démarche. Surprendre et divertir, mais aussi transporter les spectateurs vers le rêve. Une folie toute mesurée où se mêlent une audace et une créativité singulière pour cet autodidacte cayennais. Tantôt imaginaires, tantôt sulfureux, ses personnages ont en commun une générosité qui séduit tous les publics du carnaval guyanais. L’animateur le plus demandé pendant la période carnavalesque, fier de son parcours, pose un regard amusé sur ses débuts. Une nostalgie d’une époque où tout était permis à condition de respecter la tradition tout en apportant sa touche personnelle. Le carnaval de Ruddy Maurice est ainsi joyeux, débordant de rires et de surprises, parce qu’il se vit toujours comme si c’était le dernier. Désormais accompagné par son staff à chacune de ses sorties, l’animateur montre la voie pour une professionnalisation des activités liées au carnaval de Guyane, qui lui aussi enclenche sa transformation. Ruddy Maurice en 1996 - Photos H. GRIFFIT 35


LA TRADITION EXALTÉE La parade des créateurs

La Grande Parade de Cayenne et de Kourou qui attirent chaque année environ vingt mille spectateurs sont des événements très attendus par le public mais aussi par les groupes qui, depuis 20 ans rivalisent d’originalité pour remporter les premiers prix. Depuis 1998, les groupes carnavalesques lauréats des Grandes Parades du Littoral ou de Cayenne entretiennent une douce rivalité qui pousse chacun à décupler sa force créative et à innover sans cesse.

36

Cette joute entre les meilleurs groupes du carnaval de Guyane livre un formidable spectacle lors des parades. Transcendés par le concours, les groupes carnavalesques se subliment comme jamais.



CARNAVAL TAN-LONTAN

Des personnages traditionnels encore présents Parfois solitaires ou par petits groupes, les personnages traditionnels sont encore présents lors des parades à Cayenne comme dans les communes. Souvent liés à la culture créole, ces personnages sont aussi le reflet de l’imaginaire et des croyances locales. Malgré la modernisation des grands groupes, certains poursuivent un carnaval d’une autre époque avec ses personnages historiques. Les plus connus sont nés de l’imaginaire créole ou d’événements qui ont marqué son passé et nous replongent au siècle dernier. Les bagnards, les chinois, les coupeurs de cannes sont autant de rappels historiques qui malgré les générations sont encore très ancrés dans les parades du carnaval guyanais. Ces personnages fantastiques ou légendaires tel que le Bobi, le zombi baré-yo sont encore présents ces dernières années. Malgré l’époque, ils co-existent avec les costumes flamboyants et modernes et sont toujours acclamés par le public. Jé farin’, Béf voló béf, le Nèg’marron ou encore le Touloulou sale ont tous la particularité d’interagir avec les spectateurs. Chaleureux, joueurs et farceurs, ils sont aussi là pour rappeler certaines périodes difficiles de l’histoire de la Guyane. Les costumes traditionnels les plus présents sont le Jé farin’, la Rivière salée, la Caroline, le Soussouri, les Balayeuses, le Zombi baré-yo et Lan-mó.

38



HOROSCOPE 2021 JÉ FARIN’ BÉLIER 22 mars - 20 avril

CANCER 22 juin - 22 juillet

BALANCE 22 sept - 22 oct.

CAPRICORNE 22 déc. - 21 jan.

Cette année 2021 est pour vous, les natifs Bélier, une année charnière de concrétisation de tous vos projets ! Jupiter vous oblige à respecter une organisation sans faille et vous propulse dans vos objectifs de façon très efficace.

Cette année 2021 est synonyme de prise de responsabilités pour vous. Jupiter ne vous fera pas de cadeaux, et ce surtout pour les natifs du 1er Décan qui ne pourront plus fuir certaines obligations ou contingences matérielles.

Durant cette année 2021, vous serez en construction avec la présence de Jupiter qui vous oblige à vous adapter à une certaine réalité qui n’est pas forcément celle dont vous rêvez.

Vous aurez le soutien de Jupiter durant toute cette année 2021 pour concrétiser vos démarches, Cher Capricorne, et vous démarrez l’année sur les chapeaux de roues…

BÉF’ TAUREAU 21 avril - 20 mai

GORILLE LION 23 juillet - 22 août

LAN MÓ SCORPION 23 oct. - 22 nov.

VIDANJÈR VERSEAU 21 jan. - 19 fév.

Uranus, bien implanté chez vous cette année, vous offre de belles ouvertures en 2021 à ne pas manquer. Les natifs Taureau du 1er décan pourraient voir un changement radical de vie, avec un formidable soutien de Jupiter. Vous hésitez ? 2021 est votre année !

Vous abordez une année importante qui vous oblige à vous positionner, Uranus annonce un changement important qui nécessitera de revoir certaines de vos habitudes. Mais vous saurez conserver votre foi en vous et en votre Destinée !

Cette année prolonge la continuité des efforts que vous avez entrepris fin 2020, et place certains Scorpions dans une bonne affirmation d’eux-mêmes. Mais il vous en faut plus pour vous déstabiliser, Ami Scorpion !

Vous allez vivre cette année 2021 sous la forte influence d’Uranus, votre Maître planétaire, les natifs Verseau. Cette énergie vous pousse dans l’affirmation de vousmême, dans vos vérités et annonce certains changements matériels.

CAROLINE GÉMAUX

BOBI SAGITAIRE 23 nov. - 21 déc.

GROS TÊT POISSON

21 mai - 21 juin

MISS MARIE VIERGE 23 août - 22 septembre

20 fév. - 20 mars.

C’est une année de remise en question pour vous les Gémeaux. Vous ne saurez trop quelle direction prendre, mais Saturne qui flirte en Verseau entre mars et mai vous incite à prendre certaines décisions, surtout les natifs Gémeaux du 1er Décan.

Suite à une fin d’année 2020 remplie d’incertitudes, vous mettez de nombreuses choses en place pour 2021. Jupiter en Capricorne assoit vos sécurités et Saturne vous procure une bonne stabilité intérieure, surtout pour les natifs Vierge.

L‘année 2021 s’ouvre avec de belles énergies, notamment une belle énergie d’audace et d’efficacité pour vous, les natifs Sagittaire ! Mais tout au long de l’année, vous aurez à gérer des affaires matérielles ou des contingences.

Cette année 2021 est une année de transition pour vous, les natifs Poissons. Jupiter en Capricorne vous soutient dans vos projets et vos aspirations et donne corps à Neptune dans votre signe. Vous ferez donc preuve d’un esprit vif.

BALÉYEUZ

ZOMBI BARÉ YO

40

NÈG’MARRON


ILS FONT

le carnaval de Guyane

Danick DEGRAS Président du l’union des Festivals et Carnaval

Maryline CESTO-BRACHET Créatrice de robes traditionnelles de carnaval

Monique BLÉRALD Présidente de l’Observatoire Régional du Carnaval

Ancien membre du Comité de Cayenne de 2008 à 2011, il a été élu président de l’Union Régionale des Festivals et carnaval de Guyane. Danick DEGRAS, observateur privilégié du carnaval constate une évolution du carnaval et espère que celle-ci conduira à sa transformation autant pour les bals du samedi qui se multiplient, que les parades de rue qui naissent dans les communes. Si pour le président l’Union Régionale les retombées économiques existent, il aimerait que le carnaval de rue puisse bénéficier davantage de ces retombées économiques qui aiderait à son organisation. Les comités de carnaval qui ont des difficultés d’ordre financier ont surtout besoin d’une structure solide pour encadrer et organiser le carnaval sur tout le territoire. Danick DEGRAS rêve aussi d’une maison du carnaval, un musée du carnaval qui contribuera à l’essor de notre carnaval en Guyane.

C’est en 1988 que Maryline CESTO-BRACHET se lance dans la création et la confection de robes pour les touloulous en Guyane. Cette passionnée de couture et de carnaval sera la première à créer une activité de location de robes pour touloulous. Les robes créées par Maryline CESTO-BRACHET respectent les codes stricts du bal paré masqué et des robes traditionnelles portées lors des soirées ou des parades. En trente années d’activité, elle a confectionné des milliers de robes, une collection incroyable qui a marqué toutes les époques et les styles. Sans limite à son imagination, la créatrice de robes de touloulou innove et donnera une dimension nouvelle à ce vêtement dont certains modèles sont bien plus que du prêt-à-porter. Cette évolution inévitable du style des robes de touloulou s’est faite tout naturellement et tout en respectant les codes vestimentaires traditionnels.

En créant en février 2014 l’Observatoire R égional du carnaval, Monique BLÉRALD a pour objectif de faire reconnaître au monde la dimension culturelle exceptionnelle du touloulou mais aussi du carnaval de Guyane. Ce spectacle qui l’inspire depuis toujours, pour ses recherches mais aussi pour ses voyages, est la représentation d’une Guyane singulière, riche d’un patrimoine unique. Présente en décembre dernier à la 10ème édition du festival des rituels et des danses masquées au Bénin, Monique BLÉRALD milite pour le beau carnaval, celui qui est si authentique que l’on vient l’admirer des quatre coins du monde. Un enjeu culturel qui doit hisser la Guyane à l’international et attirer chaque année des milliers de touristes, clé du développement économique du carnaval. Totalement investie à l’observatoire, elle enclenche une nécessaire évolution du carnaval.

41


LES MÉCÈNES

au sommet du Grand Palace Désormais au Dancing Grand Palace depuis la saison dernière, les Mécènes retrouvent une seconde jeunesse en s’appropriant à nouveau le Palais Régional Omnisport. Cette année encore, les créateurs du piké-djouk ont tout renversé. Pour leur baptême dans la toute nouvelle salle du PROGT, les Mécènes se sont sentis mieux qu’à la maison, à tel point que le public sent ce vent de fraîcheur qui accompagne le jeu des musiciens.

42

Complètement transcendés ils ont su transporter touloulous et cavaliers dans ce nouveau décor. Tout sourire, Rénato DÉCATER, l’un des leaders vocaux des Mécènes affiche une tranquillité légendaire à l’aube d’une deuxième saison de carnaval au Dancing Grand Palace. Les musiciens qui avaient déjà eut à quitter l’université Chez Nana en 1995 ont su relever ce nouveau défi malgré les plus sceptiques. Le public, fidèle à l’orchestre de feu Bernard Inglis, a été en fusion chaque samedi soir. Jean-Clair ANNI, son tromboniste des premières heures se réjouit de ce lien renforcé entre les fans et l’orchestre les Mécènes.


BAL PARÉ-MASQUÉ Animé par l'orchestre Les Mécènes

2021

VO

SO IRÉES

CARNA V

GUYA N E

DE AL

S

SP LU S BELLE

Tous les samedis soirs bal paré-masqué Navettes gratuites

0694 38 05 05


IMAGES

CARNAVAL TOUR 2020 L’édition 2020 des soirées du carnaval de Guyane aura été marquée par le «Carnaval Tour» où de nombreuses personnalités, à l’invitation de Philippe ALCIDE DIT CLAUZEL, ont pu découvrir d’une autre façon le carnaval de nuit et ses bals paré-masqué. Embarqués dans un circuit de découverte des dancings Chez Nana et au Grand Palace, ils ont pu écouter au cours de ce trajet inédit en bus, les récits éclairés de l’universitaire Monique Blérald, spécialiste du carnaval et d’Isabelle Hidair-Krivsky, anthropologue sociale et ethnologue.

PUBLI INFORMATION

Je n’ai pas toujours été celle que je suis actuellement. Aujourd’hui, je m’apprête à devenir propriétaire et je roule dans la voiture que j’ai choisie. La vie que je mène est le résultat d’un parcours semé d’embûches mais essentiellement de choix. Ma liberté financière est le fruit d’une décision associée intrinsèquement à des actions et une stratégie commerciale que j’adapte au quotidien aux besoins de la société. Il y a huit ans de cela, j’étais employée dans une entreprise dans l’attente d’un contrat à durée indéterminée en vain. Au quotidien, je m’alimentais sans prendre conscience de l’importance des aliments présents dans mon assiette et je pensais à tort que l’activité physique intense et soutenu me permettrait d’obtenir le corps de « mes » rêves. En revanche, je récoltais une silhouette dont je n’étais pas fière avec en prime des problèmes gastriques. C’est dans cette désillusion que j’ai rencontré une personne qui m’a proposé de suivre un rééquilibrage alimentaire avec un programme alliant remise en forme et bien-être. Comme je n’étais pas du tout une référence en termes de nutrition, j’ai décidé de me laisser accompagner pour mon mieux-être. Alors que je constatais les bénéfices de ce processus à long terme sur ma santé et ma silhouette, je prenais également connaissance de l’opportunité de la « libre entreprise ». Peu à peu, je suis devenue passionnée par la nutrition, le bien-être et les effets des plantes sur le corps humain. J’avoue aussi que la possibilité de modeler sa silhouette en associant « nutrition & fitness » a fait émerger l’identité de mon entreprise : « Bee FIT Enterprise ». Grâce à mon expérience, mes formations et mes connaissances, j’accompagne et aide de nombreuses personnes à se sentir mieux dans le corps, dans la tête et même au niveau des finances. De plus, le marketing relationnel m’a fait prendre conscience de la base de la réussite : il faut être discipliné, constant, assidu et persévérant pour obtenir ce que l’on désire. Je possède toutes ces qualités aujourd’hui et bien d’autres grâce au développement personnel. D’ailleurs mon parcours m’a conduit à adopter la devise « à cœur vaillant, rien n’est impossible ». Pour résumer, le marketing de réseau c’est avoir une activité génératrice de revenus depuis chez vous, travailler à son rythme avec ses collaborateurs, partager son expérience, partager ses rêves et surtout s’entraider. Si mon histoire vous parle et que vous avez l’impression que vous devez changer des choses dans votre vie, posez-moi vos questions!!! Contact : +594694 44 26 25

Email :beefitenterprise@gmail.com


HISTOIRE

Une fresque géante au coeur de Cayenne Il y a 28 ans, alors qu’il venait de terminer les décors du film «Jean Galmot aventurier», Cartooch réalisait l’une de ses oeuvres les plus visibles en Guyane.

C

ette fresque géante peinte par Cartooch en 1992 sur la façade d’un immeuble, à l’angle des rues F. Arago et De Gaulle en plein coeur de Cayenne, célèbre un carnaval singulier et multicolore nourri par l’allégresse des carnavaliers et des touloulous. Ses personnages les plus emblématiques s’entremêlent dans un jeu de couleurs qui restitue toute leur magie. Théâtre intemporel d’une pièce qui se joue à ciel ouvert, comme pour figer cette rencontre attendue entre l’art et le carnaval de Guyane. Après avoir oeuvré à la décoration sur les plateaux de télévisions, Cartooch se plongeait dans le street art pour réaliser de nombreuses fresques dont la plus imposante s’étend sur 800m2 . Cette fresque au coeur de Cayenne est un peu son jardin, qu’il entretient chaque année pour que le plus beau des carnavals soit toujours celui de la Guyane. 45


EXPO

Le Touloulou d’hier à aujourd’hui Proposée par Maryline CESTO-BRACHET, présidente de l’association La Pompadour Atelier Marly, cette exposition retrace la fabuleuse histoire du Touloulou, figure mythique et central du carnaval guyanais. Un voyage dans le temps qui a ravi les visiteurs de tous âges, venus à la salle des expositions de la ville de Matoury, revoir ces personnages devenus rares et qui ont su évoluer au fil des époques sans perdre de leur magie.

Natur'L Beauty Espace Beauté, Bien-Etre Plus qu'un institut de beaute, un concept !

0594 35 55 35 - 0694 03 68 61

1334 Route de Remire 97354 REMIRE-MONTJOLY


T

H

E

*La BMW Série 4 Coupé. Modèle présenté : Modèle présenté : BMW M440i xDrive. Consommation en cycle mixte : 7,5 – 8,1 l/100km Emissions Co² : 170 - 186 g/km.

JCS AUTOMOBILES. 406-405 Route de Montabo. 97327 CAYENNE. 0594 30 56 11.

0594 300 020 ZI Collery III Route de Dégrad des Cannes