Page 1

NUMÉRO SPÉCIAL BILAN 2014-2019

TOUJOURSFIDELESAUXCHIROQUOIS.FR

Toujours Fidèles aux Chiroquois est une association qui a pour objectif de rassembler tous les Chiroquois dans la construction d’un projet collectif favorisant le bien vivre ensemble à Chilly-Mazarin. Par le biais de la démocratie participative, l’association entend encourager les habitants à la citoyenneté active. Nous vous proposons de réfléchir ensemble aux enjeux à venir de notre ville, aux impératifs liés au développement durable et à la place de chacun dans un esprit solidaire et soucieux de l’intérêt général. Lier réflexion et action nous permettra de dessiner collectivement le portrait de la ville dans laquelle nous voulons vivre, une ville apaisée qui favorise l’épanouissement de chacun. QUI SOMMES-NOUS ?

LE VRAI BILAN DE JEAN-PAUL BENEYTOU ET DE SON ÉQUIPE

L’élection de Jean-Paul Beneytou en 2014 a marqué un tournant dans notre ville. Peu connaissaient son ignorance des dossiers et des problèmes d’une ville comme la nôtre. Aujourd’hui Maire, le résultat est catastrophique. > DES FINANCES DÉGRADÉES

Depuis 5 ans, il a beaucoup dégradé les finances de la ville. Les impôts locaux ont augmenté, la dette aussi. Ses décisions irrationnelles ont poussé son adjointe aux finances à la démission en 2018.

> UN BÉTONNAGE MASSIF

Promettant avant son élection l’arrêt des constructions tant que les problèmes de circulation ne

seraient pas réglés, il a pourtant engagé la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) qui permet la construction de 1353 logements supplémentaires en 5 ans. Pour mémoire, entre 1977 et 2014, la population de la ville n’a augmenté que de 3000 habitants (source INSEE). Là encore, son adjoint à l’urbanisme a jeté l’éponge au bout de 20 mois, faute d’avoir réussi à raisonner le maire engagé dans ses projets délirants.

> LE LIEN SOCIAL ABÎMÉ

Prétendant poursuivre les partenariats culturels, il est le seul maire de France à démolir une MJC qui rassemblait plusieurs générations et rayonnait dans toute l’Essonne. Les tarifs des services communaux explosent et les subventions aux associations ont été gravement diminuées. Depuis 2014, J-P Beneytou se détourne des vrais besoins des habitants et dégrade la qualité des services publics qui étaient la fierté de notre ville. Au bout de 5 années de mauvaises décisions, c’est un accablant bilan que nous livre M. Beneytou.


SUR-DENSIFICATION DE LA VILLE

Embouteillages quotidiens route de Massy > Les Champarts dès 17h30

UNE VILLE QUI ÉTOUFFE ! J-P Beneytou a ouvert les portes de la Mairie à tous les promoteurs et a engagé avec eux la révision du PLU. Résultat : 2000 à 2500 logements supplémentaires pourront être construits d’ici 10 ans. La ville passerait de 20000 à 25000 habitants.

Ce devait être le point fort de son mandat. Conscient de ses contradictions, J-P Beneytou propose des bretelles d’autoroute sans même les inscrire sur les plans de son PLU.

Le nouveau PLU autorise, à la place de l’ex-MJC, la construction d’immeubles hauts de 17,50m (comme autour du marché) au plus près de l’A6 alors que l’Agence Régionale de Santé demande une « zone de vigilance inconstructible » de 100m afin de protéger les populations sensibles. La hauteur peut même atteindre 20 mètres sur le terrain « Découflé » (à côté de la Mairie).

Quant au projet d’échangeur à hauteur du cimetière (pour régler le cisaillement entre A6 vers Paris et A126 vers Versailles), il a été soutenu par G. Funès et R. Rezgui auprès des présidences Sarkozy et Hollande. Il figure dans un dossier de préconisations, laissé sur le bureau de J-P. Beneytou lors de son élection, en 2014. Toujours rien 5 ans plus tard.

1353 logements prévus sur 5 ans (270 logts/an).

1000 logements supplémentaires au bord de l’A6, c’est le blocage total d’axes routiers déjà saturés aujourd’hui.

C’est 4 fois plus que la demande de l’Etat (67 logements par an entre 2012 et 2030 - en 18 ans).

2

UNE CIRCULATION À L’ARRÊT !

Encore plus de temps dans les bouchons et autant de temps perdu et de stress.


LE VRAI BILAN DE JEAN-PAUL BENEYTOU

L’ÉCOLOGIE NÉGLIGÉE Les conséquences du dérèglement climatique inquiètent le monde entier mais pas J-P Beneytou : > Il suspend l’exécution et le suivi de l’Agenda 21 voté par la Municipalité précédente en 2012. > Il abandonne le projet de jardins familiaux et associatifs prévu rue de Launay : « Créer des jardins familiaux ? Ça fait cher le kilo de tomates ! » déclara le maire en conseil municipal (2015) > Il déserte les réunions du Plan climat de la communauté d’agglomération et s’affranchit de ses préconisations. Il ne reste que quelques rescapés : le potager et le verger pédagogique, les composteurs collectifs, les ruches, les diagnostics thermiques.

L’année 2018 a été marquée par plusieurs épisodes d’inondations à Chilly-Mazarin.

Découflé, un « écoquartier » qui n’a rien d’écolo : 18 immeubles prévus Alors que le PLU 2011 imposait 365 arbres en cas de constructions sur cette parcelle, le PLU 2018 réduit l’obligation et permet de les rassembler sur la partie basse et inconstructible. Sur les 2 hectares réellement constructibles, le retrait des immeubles par rapport aux rues est de 2 m et 6 m entre deux bâtiments. Avec un tel règlement, ce n’est plus un éco-quartier mais un étouffe-quartier.

LA DISPARITION DES COMMERCES SUPPRESSION des étals devant le marché qui permettaient une visibilité et une vraie synergie. DISPARITION de nombreux commerçants et chute de la fréquentation. DÉLOCALISATION prochaine du supermarché Lidl du domaine du Château aux Champarts. FERMETURE du Carrefour Contact de la rue d’Athis. Le marché a perdu son attractivité depuis le départ forcé des commerçants de la Place de la Libération.

SUPPRESSION de la signalisation des commerces en ville.

3


L’IMPASSE CULTURELLE Destruction de la MJC-Centre Social qui avait 50 ans et comptait 1500 adhérents, au profit du promoteur Eiffage. La MJC, c’était une salle de spectacle refaite à neuf, 3 salles de danse labéllisées par le ministère de la Culture et un studio d’enregistrement datant de 2002. J-P Beneytou, seul maire de France à démolir une MJC : Sur la quarantaine d’activités proposées, une trentaine a totalement disparu de Chilly au grand regret des adhérents qui les pratiquaient.

CINÉMA TRUFFAUT : LA DOUBLE PEINE. Réduction de la subvention à notre cinéma mais soutien à la création du multiplex Pathé de Massy qui confisque les sorties nationales de films au détriment de Chilly. Conséquences : le cinéma Truffaut a perdu en 2018 6% de ses entrées.

SPORTS

Aujourd’hui, J-P Beneytou propose de dépenser 400 000€ pour construire un deuxième bar et inverser l’entrée et la sortie. Rien qui améliore le confort des spectateurs. TFAC a proposé en vain des travaux moins coûteux et plus fonctionnels.

DIMINUTION considérable des subventions de fonctionnement aux clubs les obligeant à augmenter leurs tarifs d’adhésion.

LE CONSERVATOIRE. Bien qu’à moyens constants, cet équipement s’est développé grâce à une équipe exceptionnelle. Nous saluons l’indispensable extension du conservatoire mais nous regrettons l’absence de nouvelles salles de danse pour compenser celles détruites à la MJC.

MENACES SUR LA PÉRENNITÉ DE LA PISCINE COMMUNALE dont J-P Beneytou ne demande pas la modernisation auprès de la Communauté d’agglomération.

Coup d’arrêt à l’entretien et à la réhabilitation des bâtiments sportifs.

LA JEUNESSE Explosion des tarifs des centres de loisirs. Réduction de l’offre de séjours de vacances pour les jeunes.

4

ESPACE JEUNES : un coup de peinture, un changement de nom et voilà la Maison des ados (MDA), existant depuis 30 ans, nommée à présent Espace Jeunes : une inauguration et une plaque de plus !


LE VRAI BILAN DE JEAN-PAUL BENEYTOU

L’ÉDUCATION N’EST PLUS UNE PRIORITÉ Priorité nationale en France, elle ne l’est manifestement plus à Chilly-Mazarin : abandon de la rénovation de l’école du Centre, faible attention portée aux enseignants, aux parents d’élèves et aux conseils d’école. Même les travaux Vigipirate, imposés par l’État, ont été étonnamment reportés de deux ans. Réduction des séances de natation scolaire entre 2015 et 2017. Réduction du nombre de classes de découverte. Refus de scolariser les enfants des familles logées par le Samu Social. A cause de ces violations des droits fondamentaux des enfants, l’image de notre ville a été abîmée dans les médias nationaux.

SUPPRESSION DES REPAS DE SUBSTITUTION EXISTANT DEPUIS 50 ANS DANS PRESQUE TOUTES LES VILLES DE FRANCE et inclus dans le contrat avec la cuisine centrale. Refus de la proposition de TFAC de repas alternatifs végétariens. En urgence et avant condamnation par la justice, M. Beneytou commande un 2ème plat à un 2ème prestataire et refuse de communiquer le coût supplémentaire pour la ville.

LA SOLIDARITÉ RÉDUITE Opacité dans l’attribution des logements sociaux : la commission où était représentée l’opposition est supprimée. Désormais, tout est décidé dans le bureau du maire, sans témoin. Départ du Centre d’Information et d’Orientation, de la Maison Départementale des Solidarités avec ses assistantes sociales et du Centre médico-psychologique , transfert annoncé du point d’accès au droit de Chilly pour Longjumeau : J-P Beneytou ne fait rien pour les maintenir à Chilly ! Le jumelage avec Diéma (Mali) est vidé de sa substance, les financements ayant été supprimés.

SENIORS : Combien d’années faudra-t-il attendre pour voir aboutir le projet de construction d’une maison de retraite rue de Launay engagé avant 2014 ?

LA PETITEENFANCE : LES RENONCEMENTS DU MAIRE Les décisions du maire sont contraires aux besoins des parents, privés de place de crèche.

Abandon, dès 2014, du projet de micro-crèche rue de Launay.

Fermeture annoncée de la crèche Mazarin alors que les constructions s’intensifient dans le nord de la ville.

65

C’est le nombre de places en crèches supprimées.

Réduction des horaires d’accueil des enfants et de la capacité d’accueil de la crèche familiale : 60 berceaux au lieu de 120.

Suppression des 5 berceaux réservés à la crèche des Petits chaperons rouges.

5


TRANQUILLITÉ PUBLIQUE : CARTON ROUGE ! SUPPRESSION du service Prévention et abandon des actions de sensibilisation avec les partenaires. SILENCE TOTAL sur les chiffres de la délinquance.

SUPPRESSION du médiateur urbain, des cellules de tranquillité publique et des cellules de veille scolaire qui suivaient mensuellement les situations difficiles au collège.

ABANDON de la procédure de rappel à l’ordre pour les mineurs mise en place avec le Procureur de la République et le commissaire de police.

POLICE AU SERVICE DU MAIRE OU DES HABITANTS ? 3 policiers armés pour des conseils municipaux ou une ouverture de saison culturelle : tout ce temps d’affichage, de représentation, c’est autant d’heures en moins auprès des Chiroquois, des commerçants et dans les quartiers. Pourtant, la population se plaint de la montée des délits (vols de voitures, cambriolages) ainsi que des rassemblements nuisants, notamment place de la Libération.

UNE GESTION ILLÉGALE RÉGULIÈREMENT SANCTIONNÉE é M. Beneytou La Justice a déjà sanctionn loi : pour ses décisions hors la

Interdiction d’accès au Forum des Associations de 5 associations qui lui déplaisent.

Mise au placard d’un agent sans motif. Engagement d’un emprunt de 3,5 Millions d’Euros sans décision du conseil.

Vote d’un règlement intérieur empêchant l’expression de l’opposition.

Le maire a refusé 23 fois des documents officiels demandés par l’opposition : 23 fois, la CADA (Commission d’accès aux documents administratifs) a imposé au maire de communiquer ces documents.

6

DÉCISION ILLÉGALE :

+1200 € / mois pour le maire

Rejet par le Préfet de plusieurs délibérations dont celle du 23 février 2017 sur l’augmentation des indemnités du maire et des adjoints.


LE VRAI BILAN DE JEAN-PAUL BENEYTOU

UNE MAUVAISE GESTION DES FINANCES A peine élu, J-P Beneytou a sollicité un audit de la Chambre Régionale des Comptes qui a confirmé qu’avant 2014, les comptes étaient bien tenus, la gestion rigoureuse et l’endettement faible. Pourtant, il supprime l’abattement à la base sur la taxe d’habitation (instauré par G. Funès en 1995) et inflige ainsi à tous une hausse permanente d’impôts de 200€ par foyer.

UN MAIRE BLING BLING Dès son élection en 2014, le 1er acte de J-P Beneytou a été la réfection de son bureau : peinture, sol et mobilier hors de prix. En juin 2015, contrairement à la maire précédente, il se fait attribuer une voiture de fonction.

Destruction de la salle de spectacle de la MJC : 1,6 million€ de perte pour la ville.

Le maire s’attribue l’initiative de la rénovation de l’église Saint-Etienne. L’opération a été lancée par Rafika Rezgui qui a obtenu toutes les subventions, y compris celle de Monaco (le Prince Albert l’a souligné lors de sa visite).

L’endettement a été aggravé pour servir des investissements au coût exorbitant : > 5 millions€ pour l’opération « Cité Administrative ». > 400 000€ pour changer l’entrée du cinéma. > 150 000€ pour démolir la MJC. > 3,3 millions€ pour remplacer la salle de spectacle de la MJC, entièrement rénovée en 2008, par une « salle des fêtes ». > 4 millions€ pour le nouveau Centre technique municipal.

LE PERSONNEL COMMUNAL MALMENÉ Depuis son élection, le maire a fait fuir 90% des cadres. L’organisation des services est modifiée sans consultation des instances paritaires et l’obligation légale de réunir le Comité Hygiène et Sécurité n’est pas respectée. Opacité de l’avancement et de la promotion : désormais, tout se décide dans le bureau du maire et pas dans la commission où siègent les élus de l’opposition. Malgré le nombre important de postes vacants et la suppression de services, dont certains transférés au privé, les dépenses de personnel continuent d’augmenter, sans explication. Grève des agents communaux le 14/04/2016

7


CONCLUSION | C’est bien une ville particulièrement fragmentée et sinistrée que J-P Beneytou et son équipe vont laisser aux Chiroquois, contrairement à ce qu’affiche la propagande du magazine communal financé par les contribuables. Depuis 5 ans, les élus TFAC s’engagent à vos côtés pour que la satisfaction des besoins des Chiroquois et l’amélioration de leur cadre de vie deviennent LA priorité de toutes les décisions de la municipalité. Certaines de nos initiatives ont permis de limiter les dégâts et de faire appliquer la loi. Mais tant d’autres se sont heurtées à l’autoritarisme du maire. Nous pensons qu’ensemble, nous pouvons inverser le cours des choses. Remettre le citoyen au cœur de l’action municipale, telle est notre ambition. Ensemble, nous pouvons restaurer une ville apaisée, bienveillante et rassemblée. Ne pas jeter sur la voie publique - Cette lettre est financée sur nos fonds propres.

PS : Toutes les informations dans ce bilan sont vérifiables. Nous sommes disposés à vous fournir les preuves en plus de celles déjà en ligne sur www.toujoursfidelesauxchiroquois.fr

RESTONS EN CONTACT : Vous pouvez adhérer à TFAC et recevoir des informations régulières sur les actions que nous menons (toujoursfidelesauxchiroquois@gmail.com)

COUPON D’ADHÉSION

Prénom

Nom

Adresse CP

Ville

Tél.

Mail Membre actif (15€)

Membre bienfaiteur (45€)

Etudiants et revenus modestes : 10 € Autres :

Réglement par chèque à l’ordre de « TOUJOURS FIDÈLES AUX CHIROQUOIS » COUPON À RENVOYER À : TFAC, 34 rue François Mouthon – 91380 Chilly-Mazarin

@TFAC91380

Toujours fidèles aux Chiroquois

toujoursfidelesauxchiroquois.fr

Profile for toujoursfidelesauxchiroquois

Le bilan accablant de Jean-Paul Beneytou à Chilly-Mazarin !  

New
Advertisement