Page 1


Édito

Sommaire Welcome MAGAZINE N°8

10 EVA LONGORIA L'actrice la plus sexy et généreuse au monde !

L’été... c’est le temps des vacances, on oublie tout et on ne pense qu’au soleil !

Régie publicitaire Tél : 06 37 72 80 76 pub@welcomemagazine.com Conception Aude Caruana aude@welcomemagazine.fr Rédaction Bruno Cortot Journalistes Pierre Brincourt Ben Granger Charlène Raverat Traductions Estelle Poret-Crowther englishsolutions.fr@gmail.com Webmaster Clément Chaudat clement.chaudat@wm-c.com Photographe foxaep Distribution Distri’Medias Crédits photos MLB Médias Editeur MLB MEDIAS SAS 8 rue du Tribunal 21200 Beaune www.welcomemagazine.fr

27 LA ROUTE DES GRANDS CRUS par le Domaine Bohrmann 30 INGRID CHAUVIN Belle, épanouie, heureuse...

Vous retrouverez aussi l’interview de Roselyne Bachelot, ancienne ministre qui anime aujourd’hui le Grand Huit sur D8, la très belle et talentueuse Ingrid Chauvin et la chanteuse de Mamma Mia, Gaëlle Gauthier.

34 ROSELYNE BACHELOT De la politique à la TV

Sur ce numéro d'été, Welcome Magazine vous fera découvrir sa ville du monde à l'honneur, une des destinations touristiques préférées des français, Marrakech.

10

Welcome Magazine vous souhaite d’excellentes vacances !

Summer ... it's time for holidays, you forget about everything and think only of sunshine! Welcome Magazine has put together a colorful edition, with an exclusive interview with the international star Eva Longoria, from the Global Gift Gala in Paris. She talks to us about her charity, current events and love of France. There’s also an interview with the most gentlemanly of French television presenters, Nikos Aliagas! You will also find an interview with Roselyne Bachelot, a former minister who now hosts the Big 8 on D8, the very beautiful and talented Ingrid Chauvin and the singer from Mama Mia Gaël Gauthier.

62

62 NIKOS ALIAGAS Un Gentleman au grand coeur 30

Welcome Magazine wishes you a great holiday!

Imprimé en Europe Toute reproduction même partielle est interdite. Welcome Magazine est une marque déposée. Les photos et manuscrits non publiés par la rédaction ne l’engage pas et ne sont pas rendus. Distribution gratuite. N°INPI: 3845723

38 Gaëlle Gauthier De Dijon à Mamma Mia 45 CÔTE D'OR FESTIVAL SONG Appel à candidatures !

© Christophe Lartige

Directeur Commercial Jean-Michel Torrente jmtorrente@welcomemagazine.fr

13 GLOBAL GIFT GALA Des stars pour la bonne cause

© TF1

Directeur de la publication et de la rédaction Mario Barravecchia contact@welcomemagazine.fr

Welcome Magazine vous a concocté un numéro haut en couleur, avec en exclusivité l’interview de la Star internationale Eva Longoria, rencontrée à Paris lors du Global Gift Gala. Elle nous parlera de sa fondation, de son actualité et de son amour pour la France. Rencontre aussi avec le plus Gentleman des présentateurs de la télévision française, Nikos Aliagas !

La Rédaction

68

68 VILLE DU MONDE Marrakech

Musées ⁃ Agenda ⁃ Shopping ⁃ News Coups de cœur ⁃ Bonnes adresses WM N°8 • 7


Eva Longoria, vous étiez à Paris le 13 mai dernier pour présider la 4ème édition du Global Gift Gala, afin de récolter des fonds pour des associations. Pouvez-vous nous parler de votre engagement ? Je suis engagée dans le Global Gift Gala depuis 5 ans en tant que présidente d’honneur. C’est une merveilleuse initiative philanthropique à but caritatif qui se déroule partout en Europe, au Mexique et aux États-Unis. Elle apporte non seulement une sensibilisation médiatique et des fonds à ma fondation mais elle met aussi l’accent sur les associations locales où se déroulent ces galas. Ce sont de véritables lieux d’échanges entre associations qui permettent ainsi de partager les changements synchronistiques.

« Il ne faut pas êtrE célèbre pour aider ceux dans le besoin » "you DON'T need to be a celebrity to help those in need "

Eva Longoria, you were in Paris on the 13th of May to chair the fourth Global Gift Gala to raise funds for charity. Can you tell us about your commitment? I’ve been involved with The Global Gift Gala for the past 5 years as Honorary Chair. It’s been an wonderful philanthropic initiative taking place all throughout Europe, Mexico & US which not only gives my foundation the media awareness along with funds but it highlights the local foundations where these galas are hosted. I am honored to share this platform with the former and future foundations to share the synchronistic change we all share.

Vous êtes très impliquée dans votre fondation «The Eva Longoria’s Foundation», la cause des femmes est donc très importante pour vous ... Quels sont les projets futurs ? La fondation Eva Longoria évolue

avec divers projets afin d’aider les femmes à la fois dans l’éducation et l’entrepreneuriat. Nous étudions de nouvelles propositions telles que des activités extra-scolaires afin de motiver les élèves et de favoriser l’accès au Lycée. Nous nous intéressons également à la formation des enseignants et plus précisément celle des femmes afin qu’elles puissent servir davantage d’exemple et qu’elles participent au recrutement des jeunes diplômés dans l’enseignement. You’re very involved in your charity «The Eva Longoria’s Foundation», and women’s issues are very important to you ...What are the plans for the future? The Eva Longoria Foundation is evolving with many future project with helping women in both education and entrepreneurship opportunities. New initiatives that we’re exploring are extracurricular activities in order to expand access and help motivate students to keep their grades up and expose them to college. We’re also looking into educating teachers more into women so they can serve as better role models and help recruit college graduates into teaching.

Le Global Gift Gala a été une fois encore un véritable succès cette année, 500 000 € ont été récoltés et de nombreuses célébrités étaient présentes pour apporter leur soutien. Quand on est une star, est-ce normal de venir en aide à ceux qui en ont besoin ? Je ne pense pas qu’il faille être célèbre pour aider ceux dans le besoin. C’est une responsabilité sociale dont tout le monde devrait avoir conscience pour aider les individus autour de WM N°8 • 11


. EVA LONGORIA . soi. Il existe de nombreuses manières d’aider, à commencer tout simplement avec ceux qui vous entourent. Une fois sensibilisé aux diverses nécessités et injustices, vous trouverez « la cause » qui va vous pousser à faire une différence dans la vie de tant d’autres. The Global Gift Gala was once again a great success this year, €500,000 was raised and numerous celebrities were present to offer their support. As a celebrity, is it normal to help those in need? I don’t think you need to be a celebrity to help those in need. It’s a social responsibility that everyone must have to help those in your community. There are many ways we all can help and it simply begins with those closest to you. When you begin to educate yourself with all the necessities and injustices that surround you, you will find that one cause that moves you to make a difference in the lives of so many others.

Nikos Aliagas, présentateur star de la télévision française, a évoqué avec grande émotion la disparition de Grégory Lemarchal, qui aurait dû fêter ses 30 ans le même jour, pourquoi avoir choisi cette association ? Oh, quand j’ai entendu parler de l’histoire de Gregory pour la première fois je fus très bouleversée. Il a eu une influence très forte dans la vie de tellement de gens, ici, en France, avec pour mission de démontrer que lorsque vous avez un rêve, il faut se battre jusqu’au bout pour y arriver. Malheureusement, il est partit trop vite, mais sa mission perdure encore aujourd’hui notamment en développant la sensibilisation et la recherche pour les patients et leurs familles touchées par la mucoviscidose dans le but d’améliorer leur qualité de vie.

for patients and their families affected by cystic fibrosis with the purpose of improving their quality of life.

Il y a une très belle complicité entre vous et Nikos, comment est né votre rencontre et que pouvez-vous nous dire sur lui ? J’ai rencontré Nikos lorsque nous avons créé l’évènement philanthropique caritatif à Paris, il y a 5 ans. C’est un ami très cher, qui me soutient dans mon travail, ici en France, et partout dans le monde. Nikos n’est pas seulement un individu talentueux, mais il est aussi la personne la plus généreuse que je connaisse, ainsi grâce à lui, nous avons rencontré l’association Grégory Lemarchal. Je suis si fière de pouvoir dire qu’il est mon ami! There’s a very strong bond between you and Nikos, how did you meet and what can you tell us about him? I met Nikos when we first created my philanthropic event in Paris 5 years ago. He’s been a dear friend and supporter of the work that I do in France and all over the world. Nikos is not only a talented individual but he has the most generous heart that I know because of him we met Associacion Gregory Lemarchal. I’m so proud to call him a friend!! MB

Eva Longoria à Paris p o u r l e Gl o b a l G i f t G a l a ! Le Global Gift Gala a été un véritable succès ! Plus de 500 000 euros ont été récoltés au profit de trois associations, la Fondation Eva Longoria, The Great Initiative et l’Association Gregory Lemarchal. L’actrice américaine Eva Longoria était le 12 mai dernier au Four Seaons, Hôtel Georges V à Paris pour présider le Global Gift Gala . Une action de charité à destination des enfants et des femmes à travers le monde. Après Punta Mita, Londres, et Marbella, c’était autour de la capitale française d’accueillir cette soirée prestigieuse de bienfaisance pendant laquelle de nombreuses célébrités ont récolté des fonds au profit de différentes associations.La «  Desperate Housewife », à l’origine de cette initative, à toujours montré son engagement pour les nobles causes, notamment à travers sa fondation « The Eva Longoria’s Foundation ».

Un hommage à Grégory Lemarchal

Autre célébrité bien présente dans les esprits ce soir-là, Grégory Lemarchal. Le chanteur, gagnant de la Star Academy en 2004, est décédé en 2007 de la mucoviscidose. Une maladie dure à combattre et un parcours émouvant qui ont donné naissance à l’association Grégory Lemarchal qui aide à lutter contre cette maladie. C’est en tant que représentants et porte-parole que de nombreuses personnalités françaises sont donc venues soutenir et assister au Global Gift Gala 2013 : Lara Fabian, Marine Lorphelin « Miss France 2013  », Nikos Aliagas, Anouchka Delon, Patrick Fiori, Massimo Gargia, Claudia Cardinale, Kamel Ouali, Mélanie Doutey, Laurence Ferrari, Emmanuel Moire, les parents de Grégory Lemarchal, Sylvie Tellier, Benjamin Castaldi, Karine Ferry, Steve Mandanda (gardien de but de l’OM), les finalistes de The Voice...

Nikos Aliagas, the famous French television presenter, spoke with great emotion about the loss of Gregory Lemarchal, who would have celebrated his 30th birthday on the same day - why did you choose this organization? Oh wow, when I first heard about Gregory’s story it completely touched me. He was such an impact in the lives of so many here in France and he had a mission to demonstrate to so many that when you have a dream you fight till the end. Unfortunately, his life was cut too short but his mission still lives on with creating the awareness and research

12

WM N°8

WM N°8 • 13


02 13 14 01 03

04 12 15

Shopping

05

16

11

10

17 08

06

19 09 18

20 07

1. Il Bagno, Lyon - 04 26 28 85 74 - ilbagno-lyon.fr • 2. Max Mara, Dijon - 03 80 30 79 48 - maxmara.com • 3. Le Boudoir, Chalon-sur-Saone - 03 85 46 75 19 • 4. Espace tissus, Beaune - 03 80 22 37 53 - espace-tissus.fr • 5. Fabrice gillotte, Dijon - 03 80 30 38 88 - fabrice-gillotte.fr • 6. L'Atelier des Fées, Saint-Marcel - 03 85 46 75 19 •` 7. La Cueillette, Meursault - lacueillette.com • 8. En Apparté, Chalon-sur-Saone - 03 85 90 80 18 - www.enapparté.fr • 9. Art Végétal, Beaune - 03 80 24 79 32 - artvegetal-beaune.fr • 10. Longchamps, Dijon -03 80 23 24 43 - longchamp.com

• 11. Lunettes Thierry Lasry, Bruno Curtil - Dijon - 03 80 30 23 06 - brunocurtil.fr • 12. Capelli, Beaune - 03 80 21 70 37 capelli-sas.fr • 13. L'Encadreur, Dijon - 03 80 30 76 56 - encadreur.fr • 14. JCL Motors, Beaune - 03 80 25 90 43 • 15. Fromagerie Hess, Beaune • 16. Domaine bohramnn, Meursault - 03 80 21 60 06 - domaine-bohrmann.com • 17. Michel Pernès, Beaune - 03 80 24 92 67 pernes.com • 18. Galerie 117, Dijon - 03 80 30 67 63 - galerie-117.fr • 19. Dandies, Dijon - 03 80 35 75 81 - chicandshoes.fr • 20. Dalineum, Beaune - 0800 33 32 54 •


Musées / museum Cassissium L'univers du Cassis Avenue du Jura 8, passage des Frères Montgolfier 21700 Nuits-St-Georges Tél. : 03 80 62 49 70 www.cassissium.com La Moutarderie Fallot 31, rue du Faubourg Bretonnière 21200 Beaune Tél. :03 80 26 21 30 www.fallot.com Musée archéologique 5, rue du Docteur Maret 21000 Dijon Tél. : 03 80 48 83 70 Musée Magnin 4, rue des Bons Enfants 21000 Dijon Tél. : 03 80 67 11 10 www.musee-magnin.fr

Hospices de Beaune Hôtel Dieu Rue de l'Hôtel-Dieu Place de la Halle 21200 Beaune Tél. : 03 80 24 45 00 www.hospices-de-beaune.com Musée d'Art Sacré Monastère des Bernardines 21000 Dijon Tél. : 03 80 48 80 90 www.dijon.fr Abbaye de Fontenay Abbaye de Fontenay 21500 Marmagne Tél : 03 80 92 15 00 www.abbayedefontenay.com Abbaye de Cîteaux 21700 St-Nicolas-les-Citeaux Tél. : 03 80 61 35 34 www.citeaux-abbaye.com

/

Hôtel Ibis Restaurant La Ferme aux Vins

/

face Palais des Congrès Rue Yves Bertrand Burgalat 21 200 Beaune 03 80 22 46 75 www.lafermeauxvins.com

/

Musée des Beaux-Arts de Beaune Porte Marie de Bourgogne 6, boulevard Perpreuil ou 19, rue Poterne 21200 Beaune Tél. :03 80 24 56 92 www.beaune.fr Musée du Vin de Bourgogne Hôtel des Ducs de Bourgogne Rue d'Enfer 21200 Beaune Tél. : 03 80 22 08 19 www.musees-bourgogne.org Musée des Beaux-Arts de Dijon Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne Tél. : 03 80 74 52 09 mba.dijon.fr Musée Le Dalineum 26 place Monge 21220 Beaune Tél. : 03 80 22 63 13

rejoignez la FAV sur


La Côte -d’Or une vraie destination près de chez vous !

« On a trop souvent tendance à l’oublier ou à ne plus le remarquer mais notre département est une destination dont on peut se nourrir à volonté, le corps certes mais aussi l’esprit, et quels que soient ses goûts. Le mieux reste de le savourer ! ». Jean-Pierre Rebourgeon, Président de Côte-d’Or Tourisme. Pour vous guider cet été, Côte-d’Or Tourisme, l’Agence de développement touristique de la Côte-d’Or met à disposition des visiteurs une information précise et actualisée, au jour le jour.

 La Côte-d’Or à visiter 

N’hésitez pas à pousser la porte des offices de tourisme pour vous procurer « La Côte-d’Or j’adore ! ». Aussi bien destiné aux vacanciers qu’aux locaux, ce guide touristique renferme une mine de bonnes adresses et d’idées de sorties. La carte qui l’accompagne se révèle être un formidable partenaire pour toutes vos balades sur les routes de Côte-d’Or.

 La Côte-d’Or à déguster 

À la table d’un grand chef ou à la fraîcheur des belles caves de la région, prenez rendezvous avec l’un des 217 prestataires labellisés Vignobles & Découvertes. De Dijon à Santenay : hébergements, restaurants, caves et sites patrimoniaux se feront un plaisir de vous en apprendre un peu plus sur la vigne et le vin et d’initier vos papilles aux vins bourguignons.

 La Côte-d’Or mobilisée 

En Bourgogne, quand on parle de climat, « on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre » comme le dit si bien Bernard Pivot. Depuis 2009, c’est toute une région qui soutient la candidature des Climats à l’inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. La mobilisation continue !

 La Côte-d’Or en pédalant 

Le 2 juin, le Conseil Général organisait la première Fête du Vélo en Côte-d’Or. Dans le cadre de l’année du vélo, une vingtaine de manifestations seront proposées toute l’année. Tous en selle sur les routes et chemins de Côte-d’Or !

 La Côte-d’Or se la joue nature 

www.bouger-nature-en-bourgogne.com Amoureux des grands espaces et des activités de plein air, Côte-d’Or Tourisme met son nouveau site nature à portée de clic. Le département abonde de sentiers de randonnées, de véloroutes, de circuits VTT, de plans d’eau, de sites d’escalade… pour petits et grands, touristes, sportifs ou flâneurs.

 La Côte-d’Or à raconter 

Le MuséoParc Alésia, qui a soufflé sa première bougie, va animer votre été. Rencontres thématiques, ateliers pédagogiques, démonstrations historiques, visites guidées, ludothèque… suivez le guide et tous les secrets du siège d’Alésia vous seront dévoilés. Les plus jeunes pourront s’initier aux manœuvres romaines, équipés comme de véritables légionnaires romains !

Côte-d’Or Tourisme © Rozenn Krebel

Côte-d’Or Tourisme © J.-M. Schwartz

© Igor Yaruta - Fotolia.com

Toutes vos idées de sorties et de balades sur www.cotedor-tourisme.com. Et, pour les suggestions de loisirs nature, une seule adresse :www.bouger-nature-en-bourgogne.com


. EVENTS . concerts, spectacles, théâtre, expos...

SPORT Circuit DIJON-PRENOIS 31/08 - 01/09 Championnat de France Superbike Infos: 03 80 35 32 22 www.circuit-dijon-prenois.com

EVENEMENT Nocturn’Alésia

Du 12 juillet au 18 août, vendredi et samedi, à partir de 19 h 30

Zenith de Dijon 4/07 THE VOICE TOUR

12/13 juillet : Agrippine par la Cie Acidu

LES FESTIVALS

19/20/26/27 juillet & 2/3 août : Vol mystérieux à Alésia par la Cie Spiralum

DIJON

BEAUNE

9/10 août : Marcellinnette, guide du patrimoine par la Cie le Rouge et le Vert

COMPAGNIE FFORTISSIMO THEATRE DES FEUILLANTS 06/07 - 21H

Festival international d'opéra baroque de Beaune Du 5 au 28 juillet

16/17 août : FrançoisEdouard Pouillard, archéologue d’un genre tout à fait particulier.

Infos : 03 80 22 97 20

Infos: 03 80 96 96 23 www.alesia.com

FESTIVAL OPERA D'ETE EN BOURGOGNE

ORCHESTRE DE CHAMBRE NOUVELLE EUROPE / NICOLAS KRAUZE Cour De Flore 17/07 - 21H DIVA OPERA Cour De Flore 20/07 -21H Chateau De Fontaine Française 21/07 - 17H NUITS-SAINT-GEORGES Festival Sons d'une Nuits d'été du 2 au 6 juillet - 20H30 Parc du Château du Clos de Lupé : Maurane, Nadéah, Jane Birkin, Les Blérots de R.A.V.E.L. Infos: 06 81 30 38 87 22

WM N°8

19e Festival Ciné Rétro Du 27/07 au 24/08 tous les jours expo à partir de 16h, spectacles ciné-concerts à 21h Chapelle St-Etienne Infos: 03 80 24 90 57

Aux alentours...

MARCHE NOCTURNE SOUS LES HALLES 10/08

FESTIVAL DU CHABLISIEN du 16 au 23 juillet Concerts de musique médiévale, classique et Jazz Chablis

SOIREE GUINGUETTE- 21H KIOSQUE PLACE CARNOT 17/08

Festival Musiques en voûtes du 30/08 au 29/09

Les Festivités du CFDB À Beaune

Infos: 06 61 17 11 97 www.cfdb.fr

Infos : 03 80 67 11 22 03 86 42 80 80

Autres départements STING 06/07 à Arras DEPECHE MODE 16/07 Arênes de Nîmes ELTON JOHN 19/07 à Carhaix MIKA 06/08 à Monaco SNOOP DOG 14/08 à Colmar EMINEM 22/08 Stade de France


veau Number one, mais à Meaux (77). Ainsi se succéderont Le Zodiac (63), Le Macumba (10), Le Papayou (71). En 1999, il prend en main l’Opéra Nigth à Beaune et en 2005, le Copacabana.

Bernard Salvat, « LE » Papa Nigth de Beaune

Trente-deux ans après, le métier de la nuit le passionne toujours autant. « C’est stressant, fatigant, usant… On a toujours une épée de Damoclès au-dessus de la tête, ajoute-t-il, mais quelle aventure humaine. » Pour lui la réussite d’un tel établissement tient en peu de mot : « il faut être bien entouré par une équipe compétente et efficace. » Son plaisir ? C’est de voir une salle pleine de gens qui s’amusent. Aujourd’hui, un noyau fidèle d’habitués vient se retrouver sur la piste de danse du « Copa » comme ils le

COPACABANA • Publi-reportage •

surnomment affectueusement. « C’est avant tout un établissement convivial, note ce gérant qui porte un regard très protecteur sur ses clients. Je serre, chaque soir, trois cent mains et je fais deux cents bises… » Connu et reconnu pour son sérieux, « Papa Nigth » comme le surnomment les plus anciens, reçoit désormais dans son établissement les enfants de ses anciens clients. Il a même été parfois aux mariages de certains. Il a vécu avec eux, des déchirures aussi. Etablissement aux musiques très généralistes et actuelles, il accueille les personnes âgées de plus de vingt-cinq ans. Les jeudis, sont réservés aux soirées à thèmes : soirées latino, soirées filles, soirées blanches, en fonction des saisons.. Pierre Brincourt

Bernard Salvat a l’expérience d’un homme de la nuit depuis plus trente-deux ans déjà. Après avoir été à la tête de six établissements, il gère depuis 2005, Le Copacabana, installé dans la zone des Portes de Beaune. Originaire de Narbonne, alors qu’il a dix-huit ans, à sa première sortie en discothèque avec ses copains, il se dit : « c’est ça que je veux faire ! » Et il le fera, ce qui démontre toute sa détermination et trace sa vocation. Il obtient un BTS en électromécanique et, comme il est issu d’un milieu modeste, il part travailler sur les plateformes pétrolières dans le golfe persique pour y gagner de l’argent.

24

WM N°8

« Nous ne nous bousculions pas beaucoup à cette époque-là, pour ce genre de boulot, car, il y avait conflit meurtrier entre Iran et Irak qui faisait craindre beaucoup pour la région. Mais nous étions très bien payés. » De retour en 1981, il achète un premier établissement à Bourges (18) : le Number One, qu’il revend en 1985. Il rachète alors un nou-

Pour le confort des danseurs, il existe une terrasse fumeurs et un snack est ouvert à partir de 4 heures jusqu’à 7 heures.

Horaires d’ouverture Jeudi de 23 heures à 6 heures. Vendredi, samedi et veilles de jours fériés, de 24 heures à 7 heures. Séminaire sur demande du dimanche au mercredi.

Côté sécurité, on ne badine pas : alcootest mis à disposition et navette.

Entrée libre, consommation obligatoire. Tenue correcte exigée.

Contact : 03.80.22.37.25.

club-copacabana.com WM N°8 • 25


La

Route des Grands Crus

La Bourgogne est devenue ma Maison ! Sofie Bohrmann

Le Domaine Bohrmann est créé en 2002 !

Née à Hasselt en Belgique, Sofie Bohrmann s’installe à Meursault ! La famille Bohrmann a toujours été amoureuse de la Bourgogne et séjournait régulièrement dans la région. Leur amour pour le vin a commencé grâce à son père qui rapportait à chaque fois quelques bonnes bouteilles de vin. Il rêvait de s’installer en Bourgogne nous confie Sofie.

Même si quelques critiques se sont faites entendre, les Bourguignons ont accueilli chaleureusement toute la famille. «Nous sommes jeunes et nous n’avons bien sûr pas plusieurs générations de viticulteurs derrière nous» avoue Sofie... L’unique solution pour prouver notre crédibilité est de produire des vins de qualité.

Burgundy has become my home! Born in Hasselt, Belgium, Sofie Bohrmann moved to Meursault! The Bohrmann family has always been in love with Burgundy being regular visitors to the area. Their love for wine started thanks to her father who always brought back a few bottles of good wine. She dreamed of settling in Burgundy.

Après avoir acheté, en 1989, la Quinta do Passadouro dans la vallée de Douro au Portugal, la famille Bohrmann trouve une maison à Meursault et s’installe en 1996. Avec sa soeur, Sofie exauce alors le rêve de leur père. In 1989, after purchasing the ‘Quinta do Passadouro’ in the Douro Valley in Portugal, the Bohrmann family found a house in Meursault and settled in 1996.

28

WM N°8

Domain Bohrmann is created in 2002! The whole family was warmly welcomed in Burgundy. “We’re young and we don’t have several generations of winemakers behind us”, admits Sofie.. “The only way to prove our credibility is to produce quality wines.”

Il est toujours difficile pour une étrangère de s’installer sur les terres des plus grands vins du monde, mais cela prouve qu’il faut être amoureux de la vigne et respecter les traditions. Sofie Bohrmann s’est entourée de Dimitri Blanc pour s’occuper du Domaine, il en est le régisseur et a en charge la culture de la vigne ainsi que la vinification et l’élevage des vins. “It’s always difficult for foreigners to establish themselves in an area which produces the most prestigious wines in the world, but it shows that we must have a love for the vines and respect traditions.” Sofie took on board Dimitri Blanc to look after the Domaine, he is in charge of the wine growing, processing and ageing.

12 hectares de vins BIO ! Les vendanges sont faites entièrement à la main et l’élevage à 100% en fût, 15% en fût neuf pour les blancs et 50% pour les rouges sans ajout de levure. 12 hectares of organic wines! The harvest is done entirely by hand and 100% of the wine is aged in barrels, 15% in new barrels for whites and 50% for red without adding yeast.

Le Domaine propose évidemment des vins de Meursault, mais aussi de PulignyMontrachet (1er Cru), Saint-Romain, SaintAubin (1er Cru), Monthelie, Gevrey-Chambertin, Pommard (1er Cru) et du crémant. The Domaine naturally offers wines from Meursault, but also from Puligny-Montrachet (1er Cru), Saint-Romain, Saint-Aubin (1er Cru) Monthelie, Gevrey-Chambertin, Pommard (1er Cru) and sparkling varieties.

Sofie est aussi propriétaire du Caveau des Forges ! Datant du 17ème siècle, ce caveau est ouvert à toutes réceptions : réunions d'affaires, mariages, évènements privés... Sofie is also the owner of the ‘Caveau des Forges’ Dating from the 17th century, the vault is open for all events, business meetings, weddings, private functions...

Particularité Sofie vend du porto de son Domaine du Portugal à Meursault ! Feature: Sofie sells port from her Domaine in Portugal in Meursault! MB

Carte d’identité Meursault AOC Désignation : Côte de Beaune Appellation : Meursault Type d’appellation : AOC Reconnue depuis 1937 Région parente : Vignoble de Bourgogne Sous-région: Côte de Beaune Sol: Marnes calcaire Cépages dominants : chardonnay et pinot noir Vins produits : 96% blancs et 4% rouges Production: 19400 hectolitres

WM N°8 • 29


Ingrid Chauvin Elle a été Marie Kermeur, héroïne de la série « Dolmen » (2005), aux côtés de Bruno Madinier où elle marquE l’esprit des téléspectateurs qui la consacrent après déjà une longue carrière d’actrice qui lui a offert de nombreux rôles dans divers téléfilms ou feuilletons. Battante, avec un grand sourire et beaucoup de classe, Ingrid Chauvin, réussit un grand retour après un grave accident de la route d’où elle ressort vivante mais gravement blessée. C’est au cinéma qu’aujourd’hui, on la retrouve aux côtés de Frédéric Diefenthal. Confidences autour d’un tournage.

In June, Bruno Garcia’s movie will be released, «A good lesson,» (« une bonne leçon ») where you have a leading role along side Frédéric Diefenthal. Can you tell us about your character? It’s a romantic comedy adventure, mainly shot in Morocco. I play a lawyer whose sister is deeply heartbroken by an unscrupulous seducer. So I go searching for the Don Juan who’s responsible for my sister’s amnesia...

Comment s’est passé le travail avec Frédéric ? Avec simplicité et complicité. C’était d’ailleurs le cas avec toute l’équipe. Il faut dire que les conditions de travail étaient assez difficiles. Loin de chez nous, au Maroc. À proximité des animaux. Il fallait se 30

WM N°8

lever parfois à trois heures du matin pour tourner dans le désert. On vivait en vase clos et il valait mieux, dans ces conditions, que l’équipe soit soudée. Ca a plutôt bien marché. On se souvient forcément de ces tournages un peu particuliers et on en garde toujours de belles images. Surtout pour moi qui ne connaissais que très mal le Maroc. How was it working with Frederic? Simplicity and complicity which was also the case with the entire crew. I must say that working conditions were quite difficult. Sometimes we had to get up at three in the morning to shoot in the desert. Far from home in Morocco, we were isolated during shooting but the team became united. You always remember these rather special moments. Especially me, as I knew very little about Morocco.

Comment choisissez-vous vos rôles ? Je pars toujours sur des coups de cœur. How do you choose your roles? Impulsively.

Connaissiez-vous le casting quand vous avez donné votre accord pour ce film ? Non ! Pas du tout ! Ce casting a été pour moi une belle surprise. Et nous nous sommes tous parfaitement entendus. Nous étions tous heureux de faire quelque chose ensemble.

« Je pense toujours à mon public » "I always think about my public "

photo © Christophe Lartige

Juin est le mois de sortie de ce film de Bruno Garcia, « Une bonne leçon », où vous tenez le premier rôle en compagnie de Frédéric Diefenthal. Que pouvez-vous nous dire de ce rôle ? Il s’agit d’une comédie romantique d’aventure, tournée essentiellement au Maroc. J’y interprète le rôle d’une avocate dont la sœur est profondément marquée par une déception amoureuse provoquée par un séducteur peu scrupuleux. Je pars donc à la recherche de ce Dom Juan, coupable de la terrible amnésie de ma sœur…

WM N°8 • 31


. INGRID CHAUVIN . Did you know the cast when you agreed to do this film? No! Not at all! The cast was a nice surprise for me. And we all understood each other fully and were happy to work together.

Vous vous êtes récemment mariée. N’estce pas difficile de travailler si loin de chez soi ? Nous sommes restés une vingtaine de jours aux Maroc. Après, il s’agit d’organisation. D’abord, il y a des moyens technologiques de communication pour nous voir et nous parler : skype, Internet… Et puis mon mari est venu me rejoindre durant quelques jours. Maintenant des séances de tournage, même loin, il y en a trois ou quatre dans l’année. Ce n’est pas tant que ça. C’est un beau métier que je fais. Je ne vais quand même pas faire la fine bouche et me plaindre parce que je suis éloignée quelques temps de ceux que j’aime. Ce serait indécent. You recently married. Is it not difficult working so far from home? We stayed about twenty days in Morocco. First, there are means of communication where you can see and talk to others: Skype, the Internet... And then my husband joined me for a few days. I only have to work away three or four times a year. I can’t complain really, it’s a nice job

Avez-vous des projets à longs ou moyens termes ? L’écriture ? Passer derrière la caméra ? Je suis actuellement en pleine phase de réflexion. J’ai arrêté les séries depuis octobre dernier et je reçois actuellement des projets de nouvelles séries et des unitaires. Sinon je ne suis pas faite pour la caméra, ni pour l’écriture. Je peux être une source de proposition sur un lieu de tournage, apporter une idée à la construction d’un film… mais de là écrire… Je tire d’ailleurs mon chapeau à tous ces gens qui savent le faire, car c’est un métier très dur. Do you have any projects for the medium or long term? Writing? Getting behind the camera? Since last October, I’m “on hold” to think about different projects: series and other individual projects.

32

WM N°8

Est-il difficile de passer de la télévision au cinéma ? Ah ! On me pose souvent cette question. Il existe un racisme réciproque. C’est bien dommage, car c’est un frein à nos carrières. En revanche, il est plus facile pour un acteur de cinéma de passer à la télé que de l’acteur télé de passer au cinéma, surtout pour les femmes. Moi cela ne m’a jamais dérangée. Quand on est une héroïne de télévision on a l’avantage de rentrer chez les gens qui nous attendent. C’est un véritable rendez-vous. La relation est plus forte. Les adolescents de mes débuts, sont les adultes d’aujourd’hui et les liens qui existent sont très forts. Il est important de dire ce que l’on a à dire et communiquer avec son public. Je pense toujours à mon public. Non ! Je ne ressens aucune frustration. Is it difficult to switch from TV to cinema? Ah! I’m often asked this question. There is mutual racism between them which is a pity because it’s an obstacle to many careers. However, it’s easier for a movie actor to get into TV than for a TV actor to star in movies, especially for women but that has never bothered me. A TV character goes into people’s homes and it becomes regular viewing. The relationship is stronger. My teen colleagues who are now adults have a very strong relationship with the public which is why I always think about them. No! I’m not frustrated.

Comment voyez-vous la télé aujourd’hui ? J’adorerais qu’elle prenne plus de risques. Qu’elle ne reste pas sur ses acquis. Nous avons le pouvoir de propositions. L’ère des grandes sagas à l’air de vouloir revenir. Il est vrai que ce type de séries, qui pour certains peut paraître obsolètes, dans une conjoncture aussi difficile que celle de maintenant, demande des budgets colossaux à réunir… Mais il existe une vraie nostalgie de ce genre télévisuel. How do you perceive TV nowadays? I’d love to see more risks taken so that it doesn’t rest on its laurels. Some would love to see the return of TV sagas but these often require huge budgets which is a shame as there is true nostalgia for this type of program. Bruno Cortot


Roselyne Bachelot « Je préfère exister que durer » " I prefer to exist than

photo © Vincent Flouret

last "

Roselyne Bachelot a servi les plus hautes responsabilités de l’état, notamment à la tête de plusieurs ministères sous les gouvernements Raffarin et Fillon, avant de tourner complètement le dos à la politique, en 2012, et débuter une carrière de journalisme à la télévision : le Grand 8 sur la chaîne française D8. Roselyne Bachelot has served in the highest echelons of the state, including as the head of several departments under the Raffarin and Fillon government, before completely turning her back on politics in 2012 and starting a career as a television journalist on the French channel D8.

Comment êtes-vous venue à la politique, et quels souvenirs gardez-vous de vos fonctions ministérielles ? La politique ? Dans la famille, c’était une tradition. Mes deux parents étaient résistants. Puis, mon père a exercé des fonctions parlementaires. Maman, elle, était militante féministe et grand-mère, syndicaliste… Donc c’est un peu un héritage familial qui m’a été transmis. C’est vrai ! J’ai exercé les plus hautes fonctions de la République, après avoir occupé un certain nombre de sièges dans des assemblées locales, générales et 34

WM N°8

nist activist and my grandmother was a trade unionist ... So a bit of a family heirloom was passed on to me. It’s true! I held the highest office in the Republic, after holding a number of seats in local, general and regional assemblies. Then voters put me in the National Assembly and the European Parliament. I’m proud to have served my country and three ministries, I have great memories.

Comment se fait le passage de la politique à la télévision ? Naturellement ! Depuis trente ans, j’ai écumé les plateaux de télévision. Ce monde ne m’était donc pas si étranger que cela. Même si l’on est plutôt des personnes extérieures invitées, on a des idées du fonctionnement d’une émission. J’avais régulièrement des sollicitations de médias. Un peu comme ça, lancée au hasard. Je m’étais donné l’année 2012 pour respirer, mais très vite, quelques propositions plus formelles me sont parvenues. Je n’ai pas eu à démarcher. C’est un travail très personnel et j’apprends à découvrir un peu plus les coulisses. Il faut 8 heures de travail pour 1 heure 20 d’émission. J’ai de grandes facultés d’adaptation, un peu comme le chat de Mahomet et ses neuf vies. J’ai donc travaillé sur ma première émission en octobre 2012, bien sûr, les émissions de télévision ont une durée de vie limitée dans le temps et j’envisagerai, un jour, de faire une autre émission. Actuellement ma vie s’articule autour de trois grandes activités : le Grand 8, l’écriture d’un livre qui sortira en novembre, et des actions de soutien pour des causes humanitaires.

régionales. Puis les électeurs m’ont conduit à l’assemblée nationale et au parlement européen. Je suis fière d’avoir pu servir mon pays et de mes trois ministères, de l’Environnement, de l’Écologie et du Développement durable, de la Santé, de la Jeunesse et des Sports, des Solidarités et de la Cohésion sociale, j’en garde des souvenirs formidables.

How was the transition from politics to television? Natural! For thirty years, I scoured TV screens. This wasn’t as foreign a world to me as all that. Even if we are more outside guests, we have ideas about how programs work. I was intending to have a break in 2012, but I soon received more formal offers.I’m very adaptable, like a cat with nine lives. Of course, television has a limited shelf life and I’ll consider doing another program one day.Currently my life revolves around three main activities: the ‘Grand 8’, writing a book which comes out in November, and supporting charity causes.

How did you enter into politics, and what are your memories of ministerial office? Politics? In my family, it was tradition. Both my parents were resistant. Then my father held parliamentary duties. Mum was a femi-

Reviendrez-vous à la politique un jour ? Non ! Je suis déterminée ? Non ! Il y a actuellement des jeunes extrêmement brillants qui ont

Roselyne Bachelot . Entretien •

de grandes capacités et qui savent très bien faire. Cependant, je reste une citoyenne engagée. Je m’intéresse et je participe, mais pas question de solliciter de nouveaux mandats politiques, quels qu’ils soient. J’ai tout simplement changé de monde. Je suis plus dans la culture, l’art, la musique… Quand je sors, et je sors tous les soirs, c’est plus pour me rendre à un concert que dans une réunion politique. Will you return to politics someday? No! I’m determined! There are currently some extremely bright young people with great ability. However, I remain a committed citizen. I’m interested and participate, but in no way seek new political office whatsoever. I’ve simply changed worlds. I’m more into culture, art and music... When I go out, and I go out every night, it’s to go to a concert rather than a political meeting.

Revoyez-vous Nicolas Sarkozy ? Non, je n’ai plus de contact avec l’ancien Président de la République. Je n’ai plus de contact avec les hommes politiques. Ceux que j’ai gardés sont amicaux. Il s’agit de se retrouver pour dîner ou déjeuner ensemble sans entrer dans le monde politique. Have you seen Nicolas Sarkozy again? No, I’ve no contact with the former President. I have no more contact with politicians. The ones I’ve kept in contact with are friendly; we meet for dinner or lunch without getting into politics.

Qu’est-ce que l’action caritative pour vous ? J’ai toujours été très engagée dans la lutte contre les discriminations, qu’elles soient liées au sexe, homme/femme, aux orientations sexuelles, culturelles, ethniques, ou aux situations de handicap. Cela a été toujours un fil rouge dans mes engagements. On constate aujourd’hui que l’engagement volontaire et bénévole dans les associations s’essouffle. Je pense que ceci est lié à notre pays dans lequel il y a un fort taux de prélèvements obligatoires qui autorise les gens à ne pas s’engager : « j’ai payé mes impôts, mes taxes pour cela… j’ai fait ce que je devais faire. » C’est dommage. La politique sociale est le paravent des égoïsmes. WM N°8 • 35


What does charity mean to you? I’ve always been very involved in the fight against discrimination, whether related to gender, sexual orientation, cultural, ethnic, or the handicapped. This has always been the thread in my commitments. Today it appears that voluntary involvement in non profit organisations is slowing. I think it’s related to our country where there’s a high rate of compulsory levies which allows non commitment from people: “I’ve paid my taxes for that... I’ve done what I’m supposed to.”

Quels sont vos projets ? Comme je vous l’ai dit, je travaille sur un livre qui paraîtra en novembre, qui retracera la vie intime et amoureuse de Giuseppe Verdi. Cela représente un énorme travail de recherche. Et puis mon éditeur, m’a déjà passé commande pour un autre livre prévu en 2015 qui sera plus politique. What are your plans? As I said, I’m working on a book due to be published in November, which traces the intimate love life of Giuseppe Verdi. This represents a huge amount of research. My publisher has already requested another book for 2015, which will be more political.

Quels sont vos rapports avec la Bourgogne et le vin ? Je suis bourguignonne d’origine puisque je suis née à Nevers. Je connais très bien la région où j’y ai gardé d’excellents amis et puis Dijon est une ville très agréable. Côté vins, moi qui actuellement suis angevine, troisième région viticole de France après le Bordelais et la Bourgogne, j’estime que la Bourgogne est au top. J’aime d’ailleurs plus les vins blancs que les vins rouges. J’ai toujours eu le souci, quand j’étais au ministère de la santé, de lutter contre l’abus d’alcool et de protéger les patrimoines viti-vinicoles. Mais on ne s’enivre pas de bons vins. Si c’était le cas, la gueule de bois ne vient pas de l’exagération d’absorption de grands crus, mais le trou fait dans le portefeuille. What is your relationship with Burgundy wine? I’m of Burgundy origin as I was born in Nevers. As for wines, I believe Burgundy stands at the top. I also prefer white to red wines. It was always a concern, when I was at the Ministry of Health, to fight against alcohol abuse and protect wine-estates. . Bruno Cortot


« J’ai déjà eu beaucoup de chance ! » "I’ve been very lucky! "

Gaëlle Gauthier

Originaire de Fontaine-lès-Dijon, Gaëlle Gauthier rencontre le succès dans la comédie musicale « Mamma Mia » dans laquelle elle tient le rôle principal. Elle mesure, avec humilité, toute la chance qu’elle a rencontré dans son début de carrière d’artiste. Originally from Fontaine-les-Dijon, Gaëlle Gauthier has found success in the musical «Mamma Mia» in which she plays the leading role. She takes stock of all the luck she had during her early career as an artist.

38

WM N°8

Vous êtes native de la région dijonnaise. Comment en êtes-vous arrivée là où en êtes vous professionnellement ? À Dijon, très jeune j’ai pris des cours de danse et de chant. J’avais la chance d’avoir des parents très compréhensifs qui m’ont donné l’occasion d’intégrer l’école du Forum du mouvement où je recevais à la fois un enseignement général et un enseignement artistique danse, chant et comédie. Puis j’ai la chance d’être là au bon moment, de rencontrer Philippe Châtel et d’être la personne qui correspond à celle qu’il recherche pour interpréter le rôle-titre, pendant trois années, sa comédie musicale pour enfants « Emilie jolie  ». J’enchaîne ensuite les spectacles pour enfants : « Le prince le pauvre », « Cendrillon », « Kid manoir »… Puis j’ai intégré la troupe de Mamma Mia, il y a trois ans. Nous avons joué durant deux ans au théâtre de Mogador à Paris avant de partir en tournée pendant sept mois. Pour l’instant, nous sommes en relâche, mais nous reprendrons la tournée en septembre à Paris puis dans les villes qui ont très bien marché pour nous. You’re a native of the Dijon region. How did you get to where you are professionally? In Dijon, when I was very young I took dance and singing lessons. I was lucky to have very understanding parents who gave me the opportunity to join the ‘école du Forum’ where I received both general education and training in the arts of dancing, singing and acting. And I was lucky to be there at the right moment to meet Philippe Chatel and be the person he was looking for to play the main character in his children’s musical ‘Emilie jolie.’ I then appeared in the children’s shows: ‘Le prince et le pauvre,’ ‘Kid manoir,’ ‘Cinderella’... Then three years ago, I joined the cast of Mamma Mia. We played for two years at the Mogador Theatre in Paris before going

Gaëlle Gauthier • Entretien

out on tour for seven months. At the moment, we’re taking a break, but we’ll start touring again in September in Paris and cities where we had the most success.

Vous envisagez l’après Mamma Mia. Quels sont vos projets ? Je vais tout d’abord tenir un rôle dans la comédie « Le roi nu » que l’on va mener en Avignon Puis je travaille sur des programmes courts pour la télévision avec Dan Médasche, mon fiancé Sky dans « Mamma Mia », qui s’appellent « bande demo » destinés à la promotion de comédiens. J’ai surtout envie de continuer le théâtre, la télé et peut-être le cinéma. Pourquoi pas. Mais c’est un autre travail et c’est très difficile de trouver… What do you see after Mamma Mia. What are your plans? I’ll first be taking a role in the comedy ‘Le roi nu’ that we’ll be performing in Avignon. Then I’ll work on short television programs called ‘demo tapes’ which promote artists with Dan Médasche, my fiance Sky in ‘Mamma Mia.’ I particularly want to continue with theater, television and perhaps film.

Revenez-vous en Bourgogne ? Non ! Malheureusement pas aussi souvent que je le souhaiterais. Mais dès que je peux, je viens retrouver ma famille. Do you come back to Burgundy? No! Unfortunately, not as often as I’d like. But as soon as I can, I come back to stay with my family.

Et le vin ? Et la gastronomie ? Quels rapports avez-vous avec eux ? Je suis une vraie gourmande ! Je suis obligée de faire attention à ma ligne. C’est important dans notre métier. Mais je suis une vraie Bourguignonne gourmande. À Paris, dans les brasseries, je prends toujours un verre de vin de Bourgogne. J’ai le palais aiguisé et je ne peux absolument pas me faire au bordeaux. And the wine? And the gastronomy? What’s your relationship with them? I’m a real foodie! I have to watch my figure. It’s important in this business. In brasseries in Paris, I always have a glass of burgundy. My palate couldn’t switch to Bordeaux. Bruno Cortot WM N°8 • 39


photo © CG21

Laisser une chance un m e ssag e d ’ e sp o ir !

Les jeunes du Conseil Général de Côte-d’Or ont enregistré un disque. « Laisser une chance » est le titre de la chanson solidaire des jeunes élus, une façon d’apporter un peu de soleil aux personnes les plus fragilisées. Pour marquer la fin de leur mandature, les jeunes Conseillers Généraux Juniors ont donné de la voix pour la bonne cause. Dirigé par Mario Barravecchia, chanteur et directeur artistique du projet, les apprentis chanteurs ont été très appliqués lors de l’enregistrement studio. Ce projet n’aurait jamais vu le jour sans Catherine Louis (Présidente de la commission jeunesse, animation touristique, sportive, et culturelle du Conseil Général) et Philippe Hervieux (responsable communication au Conseil Général et du CGJ), qui sont très fiers d’avoir partagé des moments uniques aux côtés de ces jeunes côte-d’oriens. Laisser une chance, composé par Jérôme Falson, sera bientôt disponible en CD et sera diffusé sur les ondes de France Bleu Bourgogne, partenaire du projet. Un clip devrait aussi voir le jour... Qui sait… peut-être un HIT from Côte-d’Or ? 40

WM N°8

Mario Barravecchia « Lorsque j’ai été sollicité par le Conseil Général, j’ai été emballé  !  », explique Mario Barravecchia. « Faire passer un message de solidarité à travers une chanson est très intéressant et touchant. Avec Jérôme Falson, le compositeur, nous avons voulu faire un titre pop/club avec un air qui se retient. Le résultat à la hauteur de nos espérances »

PhIlippe Hervieux « Ce projet n’aurait jamais vu le jour sans l’implication de tous  ! Le travail mené par les jeunes dirigé par Mario Barravecchia a abouti à un résultat dont nous sommes tous très fiers. »

Catherine Louis

« Pendant 2 ans, nos jeunes élus ont axé leur projet d’intérêt départementale autour de l’action humanitaire et de solidarité. L’enregistrement de cette belle chanson est l’aboutissement logique de la découverte des enjeux liés à cette thématique »


Les coups de cœur de Bruno Cortot

L’Atelier des Fées, Leslie Saada « Quand on aime les belles choses, les belles pierres, les beaux objets…» Toute l’aventure a commencé quand la petite Leslie avait douze ans. Elle peint sa première armoire et dès lors, elle prend le goût de la décoration, de la peinture… C’est donc décidé, ce sera la filière qu’elle suivra désormais. Elle se dirige alors vers un BAC Arts plastiques avant de suivre des cours de décoratrice d’intérieur à Besançon. Elle acquiert de nombreuses bases techniques qui viennent compléter son sens inné de l’originalité et du beau. Mais malheureusement, à la sortie de l’école, il n’y a guère d’emplois salariés qui attendent les jeunes diplômés. « Si je voulais faire ce dont j’avais envie, précise Leslie Saada, il fallait créer sa propre entreprise et son propre emploi. » The whole adventure started when little Leslie was twelve. She painted her first cabinet and from then on developed a taste for painting and decoration... The decision was hereby made; it would be the area she would pursue. She studied interior decoration in Besançon, learning the technical knowledge that would complement her innate sense of originality and beauty. Unfortunately, upon leaving the college, there were few paid jobs awaiting graduates. “If I was going to do what I wanted”, says Leslie Saada, “I needed to create my own company and own job.”

C’est un bâtiment de 350 m² qui lui offre, avec son mari Hacene Saada, le déclic. Il s’agit de l’ancien cinéma de Saint-Marcel (71) dont il tombe amoureux. Très vite avec des heures de patience, pas mal de travaux, l’établissement se transforme vite en boutique : L’Atelier des Fées. Hacene Saadi, possède déjà une entreprise E2CA, tout corps de métier, assez spécialisée dans les salles de bain Haut de 42

WM N°8

gamme et c’est en associant les deux entités, qu’ils travailleront de concert, avec les neufs collaborateurs employés, sur des projets de décorations intérieures. Alongside her husband Hacene Saada, she fell in love with the old cinema in Saint-Marcel (71), a 350m squared premises which they would turn into a shop: L’Atelier des Fees. Hacene Saada, who already owned the company E2CA specializing in up market bathrooms, decided to combine the two functions, working with collaborators on interior decoration projects.

Leslie Saada se rend sur les chantiers où elle écoute le client sur ses envies et ses idées. Elle prend ensuite les mesures, les idées et met en scène, sur des dessins totalement faits à la main, les espaces, les matières, les couleurs, les lumières qu’elle chiffre ensuite pour proposer un projet entièrement cohérent et chiffré. « Si mon travail d’écoute a bien été fait, explique-t-elle, le devis est accepté. C’est d’ailleurs pratiquement toujours le cas. Ensuite mon mari intervient pour réaliser les travaux avec ses équipes. » Leslie Saada visits construction sites where she listens to client’s needs and ideas. She then takes measurements, comes up with ideas for space, materials, colors and lighting and using entirely handwritten drawings, establishes a coherent and fully budgeted project. “If I’ve done my work as a listener”, she says, “The quote is accepted. It’s almost always the case. Then my husband comes in to do the work with his team.”

Elle peut ainsi relooker entièrement un intérieur, aménager et optimiser une terrasse, relooker une façade… tout en respectant le

choix, le goût et le budget du demandeur. Ainsi, sur Chalon-sur-Saône, on peut découvrir l’hôtel Ibis, le spa Nuxe de l’hôtel SaintGeorges pour lesquels elle a œuvré, ainsi que la très belle réalisation de la bijouterie Joyerot. She can thus completely revamp interiors, rearrange and optimize a terrace, perform a facade makeover... while respecting the choices, taste and budget of the customer. In Chalon-sur-Saone you can discover her work at the Hotel Ibis, the spa Nuxe at the Hotel St.George, and the beautiful decor at Joyerot jewelers.

Quant à l’Atelier des fées, le chaland peut y découvrir en plus d’une surface de vente destinée aux canapés, luminaires, aux bougies, aux objets de décoration… mais aussi un espace destiné à la création sous forme de cours donnés en atelier : relooking de petit mobilier, réalisation de toiles peintes… As for the workshop, there is a sales area for sofas, lamps, candles, decorative ornaments and also space for training in the makeover of small furniture, producing painted canvases...

Quand on lui demande si, avec un tel emploi du temps, elle arrive à s’en sortir, Leslie Saada répond très simplement : « ce n’est

qu’une question d’organisation. Je travaille le soir à la maison, Parfois la nuit aussi. Mais quand on aime les belles choses, les belles pierres, les beaux objets … » When asked, how she manages with such a schedule, Leslie Saada simply replies: “It’s a matter of organization. I work at home in the evenings, sometimes at night as well. But when you love beautiful things, beautiful stones, beautiful objects...”

Depuis peu, une deuxième boutique a vu le jour à Chalon-sur-Saône, 10, rue des Poulets, Le boudoir, dans laquelle il est possible de trouver les produits de la marque Ladurée. Et, dans un avenir plus éloigné, Leslie Saada envisage l’éventualité d’ouvrir un espace de vente sur Beaune. Recently, a second shop was opened in Chalon-surSaone, on 10 rue des Poulets called ‘le Boudoir’, and as for the distant future, Leslie Saada is considering the possibility of opening a shop in Beaune..

L’atelier des Fées 12, rue Philippe Flatot. 71380 Saint Marcel. Tél. : 03 85 46 75 19. / Mobile : 06 75 69 54 93. Mail : atelierdesfees@gmail.com www.atelier-des-fees71.com


CHANTEUR, INTERPRÈTE, AUTEUR-COMPOSITEUR ... C’EST LE TEMPS OÙ JAMAIS DE TE FAIRE CONNAÎTRE !

IN SCRIS - TO I AU CÔTE-D’OR FESTIVAL SONG 2013 LES 8 & 9 N OVEM B RE À B EAUNE LA LANTERNE M AGIQ UE

www.cotedorfestivalsong.fr


Espace lumineux, enveloppé dans des lignes courbes, l’atmosphère, à la décoration changeante évoque la fluidité et le fractal. Il est particulièrement étonnant au point que ce lieu a été repéré au niveau national : « La singularité est intéressante. Il faut oser y entrer sans pour autant être dans l’obligation d’acheter. Ca se visite ! Explique l’opticien. C’est avant tout un lieu de convivialité. »Et cette convivialité, Bruno Curtil l’accentue encore, grâce à des soirées événementielles qu’il intitule, non sans humour, « Soirées Verres à l’œil ». Ce sont des moments privilégiés lors desquels l’opticien reçoit ses clients, ses amis, les amis des amis… Tous ceux que la vie du magasin intéresse. Ainsi il a été possible de découvrir, autour du verre de l’amitié des ambiances « Dessous chics

B runo C urtil

Bruno Curtil • Publi-reportage •

et musique choc », « 50 ans d’odyssée », « Bières et bretzels »… Côté produits, une fois encore, Bruno Curtil fait le choix de se démarquer. Pas de fabrication chinoise… Priorité à tout ce qui se fait de mieux sur le marché. A disposition, les dix meilleures marques connues : L. A. Eyeworks (plus vieille marque du monde à Los Angeles), Théo (marque belge, numéro 1 de la créativité), Anne et Valentin (fabrication française basée à Toulouse), Thierry Lasry (marque française qui fournit de nombreuses stars)… Ainsi, le magasin avec ses cinq collaborateurs, n’est pas qu’une surface de vente, mais bien un lieu de vie qui n’en met pas forcément plein la vue... Pierre Brincourt

Habiller la vue pour s’émerveiller la vie

Le chemin de Bruno Curtil semblait tout tracé. Originaire des Rousses dans le Jura, ses grands-parents étaient fabricants de lunettes et ses parents, opticiens à Dijon. Diplômé de l’école d’optique de Morez (39), le chemin était bien plus qu’une rue… C’était un boulevard. Mais c’était sans compter sur le tempérament de Bruno Curtil qui a tout d’abord emprunté des chemins de traverses pour assouvir ses passions et son goût pour l’aventure humaine. Il s’investit ainsi dans le théâtre, au Parvis Saint-Jean, goûte aux joies des libertés sportives extrêmes… Pourtant, c’est à Gap, auprès de Claude Maitenaz, dont le frère Bernard n’est autre que l’inventeur du verre progressif (Varilux), qu’il épouse vraiment le métier d’opticien. Il travaille alors à Dijon dans l’entreprise fami46

WM N°8

liale qui avait été créee en1962, avant d’en prendre la direction en 1997. Pour fêter le cinquantenaire de la création de l’entreprise, en 2012, le magasin est entièrement repensé et prend un look que l’on ne retrouve nulle part ailleurs, grâce à l’intervention de Pierrick Hemon architecte (D. Architectura). Il faut dire que Bruno Curtil, n’a pas son pareil pour ne pas suivre les traces de ses confrères et visiter les bas-côtés non défrichés des routes.

Bruno Curtil opticien EYE LIKE. 17, rue Piron. 21000 Dijon. Tél : 03.80.30.23.06. Visitez notre blog en tapant « lunettes et mirettes » ou à l’adresse brunocurtil.fr sites partenaires : eye-like.fr et funoptic.com

Horaires d’ouverture : le lundi de 14 heures à 19 heures, du mardi au vendredi de 10 heures à 13 heures et de 14 heures à 19 heures et le samedi de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 19 heures.

WM N°8 • 47


PEOPLE La toute première Soirée PARADISE de Welcome Magazine ! Sensualité, Chic, Glamour, ... ce sont les ingrédients de cette soirée qui fut une réussite ! Tel un fruit défendu, objet de toutes les convoitises que l’on caresse que du regard... c’est avec beaucoup d’élégance que les danseuses venues spécialement de Paris ont dévoilé leur charme. Effeuillages langoureux au rythme du son du saxophone et regards envoutants dans un univers totalement PARADISE ... Bal'tazar 20 Avenue Garibaldi - Dijon 06 25 82 76 71 www.bal-tazar.fr


CHâteau de chailly . Monument historique •

des siècles et va connaître différents propriétaires par héritages ou par acquisition. Il échappe à la destruction lors de la Révolution .parce qu’il est exploité en ferme par la famille Godard (une pierre tombale a été retrouvée lors des travaux dans le château) qui en deviendra ensuite propriétaire jusqu’en 1987. C’est la famille Chalon qui exploite la propriété, château et terrains, à l’embouche de Charolais.

Le château de Chailly-sur-Armançon Comment une maison forte devient un hôtel**** Golf & SPA

Situé à quelques kilomètres seulement de la sortie autoroute de Pouillyen-Auxois, le château de Chailly-sur-Armançon présente un intérêt non seulement hôtelier, gastronomique et sportif avec son parcours de golf très apprécié, mais aussi historique classé en tant que tel. Lieu de passage au XIIIe siècle, situé sur la route Dijon/Nevers, le village ne compte pas moins de trois foires importantes consacrées au blé et aux moutons. Lors des travaux d’installation du golf, des pierres sculptées de croix celtiques attestent de l’ancienneté du site. Le côté oriental du bâtiment offre un aspect plutôt défensif avec ses deux grosses tours et un décor plutôt sobre. Sa façade occidentale et ses deux tours hexagonales, ses fenêtres de croisées à meneaux (rare !) et ses frises ornées de petits anges, appelés « putti », signent l’influence de la Renaissance florentine. Du plus loin qu’il soit possible de retracer l’histoire de cette bâtisse, les écrits histo50

WM N°8

riques signalent sa présence au XIIe siècle en tant que maison forte. Vers 1400, Agnès de la Boulaye apporte la maison forte lors de son mariage avec Guillaume De Loges. Elle aura une place très importante au niveau du village en supprimant le droit de « mainmorte » qui pénalisait les héritages des paysans sans enfant. Très proche du pouvoir politique des puissants Grands Ducs de Bourgogne, la famille De Loges, prend une importance, notamment avec Simon De loges, chambellan de Charles Le Téméraire, puis après la chute de ce dernier, chambellan de l’ordre du roi. Le château se transforme au fur et à mesure

En 1987, la famille Sata, originaire du Japon, devient le huitième propriétaire. Il faudra deux ans de travaux colossaux pour transformer, ce qui était une ferme, en hôtel golf. Le nouveau propriétaire, Monsieur Sata, homme de cœur et de paix, souhaite solidifier les liens culturels entre la Bourgogne et le Japon. Profondément attaché à ce que son établissement s’intègre parfaitement dans la commune de Chailly-sur-Armançon, qui compte actuellement, environ trois cents habitants, il crée la fête des œufs à laquelle tous les enfants du village sont conviés, organise

un événement sportif pour la paix dans le monde, et s’investit généreusement pour venir en aide aux victimes de Fukushima. Déçu par l’absence de lieu de culte, Monsieur Sata décide de créer, dans une pièce du château, une chapelle, tout en mosaïque extrêmement contemporaine, pour pouvoir s’y recueillir sans distinction de religion. Actuellement, le château est un hôtel**** de quarante-cinq chambres dont huit suites, de 159 € à 679 €, deux restaurants placés sous la responsabilité du chef de cuisine Eric Lurthy, issu de la Tour d’Argent : un gastronomique, « L’Armançon » (52 € et carte), un bistrot, « Le Rubillon » (24 €), un golf dix-huit trous. La cave est très variée et compte, parmi un large choix de vins de Bourgogne, des appellations prestigieuses comme RomanéeConti, Montrachet, Clos des Mouches… Et une gamme de vins biologiques. Dans l’esprit de donner une âme et une vie, des événements sont organisés dans l’établissement : concerts, expositions… Pierre Brincourt

Château de Chailly Hôtel **** Golf Rue Dessous 21320 Pouilly en Auxois Tél : 03 80 90 30 30 reservation@chailly.com www.chailly.com


Jonathan Lefèvre

La Table des Saveurs … L’art d’entretenir la nostalgie

C’est un véritable retour aux sources qu’effectue Jonathan Lefèvre en créant le restaurant gastronomique La Table des Saveurs à Bouze-lès-Beaune. « Il y a vingt-deux ans en arrière, mon père avait en ces lieux, une boîte de nuit appelée Le Bouzin, souligne le jeune chef. L’affaire a été vendue et la boite s’est ensuite appelée le Bouz’ Brothers. Je l’ai reprise l’année dernière. » Pour y avoir vécu dans son enfance, originaire du village, plus que la création d’une affaire, c’est une force sentimentale et nostalgique qui motive Jonathan Lefèvre dans sa démarche : « Un restaurant ici, c’est aussi faire revivre le village qui ne se situe guère qu’à quelques kilomètres de Beaune. » Le parcours de ce jeune restaurateur passe par un apprentissage chez Eric Briones, restaurant des trois Ducs à Daix. Il obtient un CAP et BP d’où il sort major de sa promotion. Ses débuts professionnels se font dans

des établissements aux tables prestigieuses : Lameloise (Chagny) Le Jardin des Remparts (Chanliaud) à Beaune, Le Cabanon (restaurant des stars) à Porto Vecchio… Il s’installera en tant que traiteur haut de gamme sur Beaune en 2008. Après avoir tout refait sur deux étages, il offre une ambiance chic et sobre à un intérieur qui peut accueillir quarante-huit ouverts. Il restaure un caveau plus intimiste avec chandelles, très bourguignon, dans lequel il peut recevoir des groupes de quarante convives maximum lors d’étapes touristiques, de réunions de familles, banquets... Et en extérieur, la terrasse peut recevoir une trentaine de couverts. Côté carte, le chef de cuisine insiste sur le label Goût d’ici made in Beaune et sa clientèle apprécie avant tout son tournemain pour les côtes de veau, son bœuf charolais, son

tartare de magrets fumés ou sa nage d’escargots. L’important pour lui est de faire bouger la carte au rythme des saisons et il avoue très volontiers que son objectif à plus ou moins long terme serait d’obtenir le titre de maître restaurateur et faire du lieu un restaurant de tourisme et de créer par la suite trois chambres d’hôtes. La cave compte essentiellement des vins de Bourgogne et principalement des vins de viticulteurs de la côte de Beaune ou de la côte de Nuits. Bien évidemment, l’amateur pourra déguster un whisky Couvreur, maison de

Bouze-Lès-Beaune. Le vin au verre est possible, mais uniquement en fonction des rentrées du moment. Un endroit calme et sympa pour bien prendre le temps de déguster une cuisine de qualité. Pierre Brincourt Menus à 14.90 € le midi en semaine (entrée, plat, dessert). Menu de 26 à 54 € tous les jours, midi et soir + carte.

La table des Saveurs. ` Route de Beaune. 21200 Bouze-lès-Beaune. Tél. : 03 80 21 10 68 WM N°8 • 55


danse à l’âge de 5 ans. J’ai eu un enseignement classique et, comme toutes les petites filles, je rêvais de devenir danseuse étoile. Ensuite, j’ai fait plusieurs auditions pour intégrer des ballets et la réponse était toujours la même « Vous êtes trop grande Mademoiselle ». Je mesure 1m78 (NDLR : le minimum au Lido est 1m75) et les danseuses ne sont jamais aussi grandes. À 17 ans, j’ai rencontré Pierre Rambert, le directeur artistique du Lido. Il m’a dit « Reviens dans un an ». Un an plus tard, j’ai intégré la compagnie. Je n’ai pas eu le temps de réfléchir. J’ai quitté l’Alsace et je me suis installée à Paris.

photos © Eric Lanuit

Sur la scène de la salle mythique du Lido, sur les Champs-Elysées à Paris, Charlène Klemm perfectionne ses chorégraphies pour les deux shows de la soirée. Elancée, blonde, plantureuse, aux lèvres rouges, cette Alsacienne de 23 ans a su devenir l’une des stars de la compagnie des Bluebell Girls. On the stage of the legendary hall of Lido on the Champs Elysées in Paris, Charlene Klemm is perfecting her choreography for two shows in the evening. Blonde and slender, this 23 year old from Alsace has become one of the stars of the Bluebell Girls.

Vous êtes une Bluebell Girls au Lido depuis déjà 3 ans. Quel regard portez-vous sur votre parcours ? Je réalise chaque jour la chance que j’ai. Quand je monte sur scène, c’est toujours le même plaisir. Je ne m’étais pas destinée aux cabarets et maintenant que j’y suis, je ne me verrais plus faire autre chose. La femme est sublimée. J’ai appris à devenir glamour. Je porte des costumes magnifiques, des rivières de diamants... Je voyage à travers le monde pour danser. Je suis heureuse ici, tout simplement. 56

WM N°8

You’ve been a Bluebell Girl at Lido for the past three years. What do you look upon your career? I realise how lucky I am every day. When I go on stage, it’s always the same pleasure. I didn’t intend to do cabaret, but now I couldn’t see myself doing anything else. I’ve learned to become glamorous. I wear beautiful costumes and travel round the world dancing. I’m happy here, simply put.

Pourtant, vous avez une formation plutôt classique. Comment se retrouve-t-on à danser avec des hauts talons et des chapeaux lourds de 5 kilos ? J’ai commencé la

However, your training is more in ballet. How do you find dancing with high heels and heavy 5 pound hats? I started dancing at the age of 5. I trained in ballet and, like all little girls, I dreamed of becoming a ballerina. Then I had several auditions and the answer was always the same “You’re too big Mademoiselle.” At 17, I met Pierre Rambert, the artistic director of the Lido. He said “Come back in a year.” A year later, I joined the production. I didn’t have time to think about it. I left Alsace and moved to Paris.

Cela a dû être un grand changement. Quitter la province, mais aussi la danse classique… L’équipe du Lido m’a très bien accueilli. Nous sommes plus de 30 filles, avec toutes des origines et des vies différentes. Australiennes, Anglaises… Certaines sont mêmes maman. Mais nous sommes très soudées. Le Lido, c’est comme une famille. On mange ensemble, on répète ensemble, on sort

Le LIDO . Une vraie famille !

ensemble. Ce qui a été le plus difficile c’est d’oublier ma formation classique. C’est important d’avoir une base technique de danse classique mais le cabaret c’est tellement différent. Il faut apprendre à danser avec des talons de 10 cm, être moins rigide et surtout être plus à l’aise dans son corps. Nous représentons le chic et l’élégance parisienne. It must have been a big change. Leaving the area, but also ballet dancing... The team at Lido really welcomed me. We’re over 30 girls, all with different backgrounds and lives. Australian, English... Some are even mums. The Lido is like a family. We eat together; we rehearse together, we go out together. The most difficult thing was forgetting my ballet training. It’s important to know ballet as a base technique but cabaret is so different. We have to learn how to dance in 10 cm heels, be less rigid and above all be more comfortable in our skin. We represent chic Parisian elegance.

Quel serait votre conseil à une jeune danseuse ? Travailler, toujours travailler. Aujourd’hui, je suis soliste remplaçante. C’est un honneur et mes parents ont pleuré lorsqu’ils m’ont vu sur scène. Je suis sérieuse et assidue, je pense que c’est la clé de la réussite. La danse classique demande beaucoup de sacrifice mais le plaisir sur scène est incomparable. What would your advice be to young dancers? Always work. Today, I’m a replacement soloist. It’s an honor and my parents cried when they saw me on stage. I’m serious and diligent; I think this is the key to success. Ballet requires a lot of sacrifice but the fun on stage is incomparable. Charlène Raverat

Petite histoire du Lido En 1946, Joseph et Louis Clérico reprennent le Lido, un établissement en vogue à la Belle Epoque. Ils le transforment en un cabaret mythique des Champs Elysées qui accueille aujourd’hui les plus beaux spectacles, imaginés autour de la nuit parisienne. La revue Le Bonheur, présentée depuis 2003, fait voyager la femme à travers 23 décors et 600 costumes. Sur scène, 70 artistes se succèdent pour présenter deux shows par soir. A short history of Lido... In 1946, Joseph and Louis Clerico took over the Lido, a venue in vogue during the ‘Belle Epoque.’ They transformed it into a mythical cabaret on the Champs Elysées which today hosts some of the finest shows. ‘Le Bonheur’, performed since 2003, uses 23 sets and 600 costumes. On stage, 70 artists take turns presenting two shows a night.

WM N°8 • 57


Vouloir se sentir belle, prendre soin de soi , fait de nous un être unique • clientèle une garantie de bons conseils et surtout de respect des envies de chacun. La mise en forme du produit élaboré, par souci de traçabilité et d’honnêteté est réalisée en direct et devant le client.

Il suffit de pousser la porte du 6 de la rue du Docteur Mauchamp, pour comprendre d’un seul coup, d’un seul, qu’on a franchi le seuil d’un univers AU cœur de la ville de Chalon-Sur-Saône et de ses tumultes, pour s’enivrer d’un calme reposant. Le temps de franchir les quelques mètres de cour qui séparent l’entrée et le pas de la porte du havre de paix de Sylvie Martin, chacun aura compris qu’ici, vouloir se sentir belle, PRENDRE SOIN DE SOI, fait de nous un être unique. L’équipe, à l’accueil souriant est à l’écoute de votre moindre désir : « ici, vous êtes chez vous, explique Sylvie Martin, professionnelle reconnue et appréciée, passionnée des arts de la beauté et du cheveu. » Après avoir dirigé un salon de coiffure traditionnel durant plusieurs années et avoir enseigné le métier, Sylvie Martin a voulu apporter un visage nouveau sur une profession qui sait aussi mettre en valeur la personnalité de chacun dans une ambiance calme et reposante. Impossible de résister ! La clientèle se laisse emporter par le professionnalisme des collaborateurs de Sylvie,

60

WM N°8

qui, travaillant dans la même philosophie qu’elle, ne manquent pas de respecter la valeur humaine dans les règles de l’art qui flirtent avec la beauté. Lieu unique, sur deux niveaux, où le client se sent seul au monde et profite de l’attention particulière, la suite bien-être et les mains de l’Esthéticienne Marina, sont autant de choses dont on ne peut plus se passer dès qu’on y a goûté. De la pause gourmande aux conseils avisés, tout est fait pour faire de votre prestation « bien être » une récréation bienfaitrice ! Le bar à couleurs qui permet des colorations et balayages sur mesure, donne à la

Une décoration soignée, une lumière douce, des espaces cosy font de ce lieu privilégié un havre de paix où prendre soin de soi devient une évidence dans un esprit cocooning et apaisant. L’originalité de cet endroit d’exception avec ses espaces bain/massages/soins du cuir chevelu, bar à couleurs, espace de coiffage, devient votre propre maison lorsque vous le souhaitez pour y fêter des moments conviviaux entre amis : anniversaires, enterrements de vie de jeune fille… Et pour faire de votre mariage, le plus beau jour de votre vie, sur site ou dans les murs d’en Apparté, Sylvie Martin se met en quatre pour faire de vous la plus belle du monde…. Pierre Brincourt L’établissement est distributeur des produits haut de gamme japonnais de soins capillaires Shu Uemura. Pour que la quête du beau soit aussi un plaisir, Sylvie Martin vous attend au :

6 rue du Docteur Mauchamp. 71100 Chalon-sur-Saône. Tél : 03.85.90.80.18. sylvie@enapparte.fr www.enapparte.fr facebook.en apparté by sylvie martin

20% de remise pour les lecteurs de Welcome Magazine ! Une journée en «Apparté» : Vacances à Bali (soin corps) Deep cérémonie Shu Uemura (soin cheveux) Conseil en image (coiffure) Valeur : 280 € Mot de passe réduction : WELCOME PRESTIGE


Nikos Aliagas Il a explosé en 2002, lors de la première saison de la Star Académy, et depuis, Nikos Aliagas n’a plus quitté, les appartements, les maisons, les studios du public, via la petite lucarne télévisuelle. Pourtant, tout ça est le résultat de longues années de travail sur Lesquelles il pose un regard lucide, critique et surtout plein de bon sens sur un métier qui s’est donné à lui plus qu’il ne l’a choisi.

Quel regard portez-vous sur votre parcours télévisuel au vu du nombre d’émissions auxquelles vous avez participé ? Je n’ai pas vu le temps passer. Depuis 1988... Ca fait vingt-cinq ans que je suis dans les médias. J’avais ma carte de presse à l’âge de vingt-deux ans alors que j’étais étudiant en lettres, mais J’ai toujours l’impression que je suis un débutant. Voilà comment je suis entré à la télévision, il n’y a pas de règle, pas de piston, pas plus de capacité ou de facilité que cela. D’abord, il te faut choisir, faire, te planter et recommencer. Il n’y a que ça. Ecouter ton instinct et recommencer encore. Il ne faut pas écouter les autres. Leurs expériences leurs sont propres et n’ont de valeur que pour eux. Tu es un éternel débutant.

What do you think about the number of programs you’ve participated in over the course of your television career? I didn’t see the time passing. Since 1988.... It’s been twenty-five years I’ve been in the media. I had my press card at the age of twenty-two when I was a literature student, but I still feel like a beginner. Here’s how I got on television, there’s no rules. Listen to your instincts but don’t listen to other people. Their experiences are their own and have value only to them. You’re a newbie forever.

Dans tout ce que vous avez fait, avezvous des regrets ou des choses que vous ne voudriez pas avoir faites ? Non ! Je n’ai pas de vrais regrets parce que tout d’abord j’assume tout. Mais il y a des choses que j’aurais faites autrement. Mieux, certainement. J’ai fait parfois des choix plus fragiles et risqués que j’aurais

« On ne vend pas de rêve, on le partage » "We don’t sell dreams, we share them "

photo © Olympia Krasagaki

He exploded onto the scene in 2002 with the first season of Star Academy, and since, Nikos Aliagas has become a familiar face to the public. Yet all this is the result of many years of work with which he looks upon with a critical eye, full of common sense, towards show business.


. Nikos AlIAgas .

Throughout everything you’ve done, do you have any regrets or things you shouldn’t have done? No! I have no real regrets because first of all I take responsibility for everything. But there are things I would have done differently. Better, certainly. When I went to TF1, no-one bar the director had confidence in me. The first contract you have is with the public. It’s a moral contract, ethics ... To last; you need to do your job and give your best... After that it’s the public who decides. You know, you can’t fool people. They don’t forgive dishonesty. What counts is not the number of things you do, but the integrity and honesty in your work.

Vous avez explosé avec la Star Ac’. Comment voyez-vous cela avec le recul ? C’était une émission tendre. On a joué aux apprentis sorciers. Nous étions des pionniers en la matière. On réinventait le concept plus ancien du radio-crochet. Du moins en France. On n’était pas dans le buzz. Le phé64

WM N°8

nomène nous a dépassé. On a fait la une du Parisien lors des premières demi-finales et finales. On était en pointe avec 14 millions de téléspectateurs. C’était un peu fou. Mais voilà, l’émission a duré huit années et il en est sorti des personnes qui font leur bout de chemin, Nolwen Leroy, Jennifer, Elodie Frégé… C’était une belle aventure. You burst onto the scene with Star Academy. How do you see it in hindsight? It was a sweet show. We played apprentice sorcerers. We were pioneers in the field. We reinvented the old concept of radio talent, at least in France. Its success took us by surprise. During the first semi-finals and finals, we were doing the front page of “le Parisien”. There was a point when there were 14 million viewers. It was a little crazy. But then, the show lasted for eight years and produced people who’ve made their way, Nolwen Leroy, Jennifer, Elodie Frege... It was a great adventure.

Et The voice, La plus belle voix qui cartonne ? Ce sont les gens qui portent cette émission.  Huit millions d’audience en moyenne, c’est exceptionnel. Ce sont les mêmes équipes que celles de Star Académy qui sont là. Même si nous ne savons pas encore ce qu’il faut faire, avec une certaine expérience nous connaissons les pièges à éviter. Pour une émission comme celle-ci, il faut promettre un voyage, il faut surprendre… Cela demande énormément de travail. La télévision a changé depuis la première Star Académy. Le rythme, les discours, la sémantique changent en permanence… il faut s’y adapter… Et c’est ce qu’attend le public. Je précise bien « le » public, car « mon » public serait présomptueux. And as for “The Voice, La plus belle voie” which is currently a hit? These are the people who carry the show. An audience averaging eight million is exceptional. They’re the same teams as those in Star Academy and through experience we know the pitfalls to avoid. For a show like this, you need to promise a journey, you need to surprise... It takes hard work. Television has changed since the first Star Academy. Rhythm, speech, and semantics change constantly ... you need to adapt ... and the public expects that.

Precisely, Grégory Lemarchal... I was very much linked to Grégory Lemarchal, not only because he had the same birthday as me, but because we really connected. I retain strong ties with his family. It’s hard to lose a child!

photo © Olympia Krasagaki

dû. Quand je suis entré à TF1, hormis le directeur, personne n’avait misé sur moi. Dans ce métier il ne faut pas avoir de certitudes, mais des envies. Le premier contrat que tu passes, c’est avec le public. C’est un contrat moral, éthique… Pour durer, il faut faire son taf… Après, c’est le public qui décide. Il faut comprendre que l’on est de passage, partout et en tout ; il ne faut pas s’accrocher à tout prix. Il faut faire à fond tout ce que tu entreprends et donner le meilleur de ta démarche. Tu sais, les gens ne sont pas dupes. Ils ne pardonnent pas la malhonnêteté. J’assume complètement. Puis il faut dire que nous sommes tout le monde : avec les mêmes préoccupations, les angoisses… Si parfois nous sommes sous le feu des projecteurs, au milieu des paillettes… Nous sommes tout le monde ! Nous n’avons aucun passe-droit. Du moins, je n’en accepte aucun. Alors évidemment, il y a les couvertures de magazines. Ca, c’est un prêt ! Ca ne marche pas comme ça. Ce qui compte ce n’est pas le nombre de Unes que tu as faites, mais bien ton intégrité et ton honnêteté dans ton travail.

Vous intervenez souvent également auprès d’actions humanitaires ou caritatives. C’est un ADN familial. Mon père et ma mère étaient déjà très sensibilisés à ces causes. Enfant, ils m’emmenaient régulièrement visiter les hôpitaux… Et puis on me prête une certaine notoriété. Il faut bien qu’elle serve à quelque chose. Il faut la donner aux autres, quand on peut, car je suis très sollicité. Mais je suis intervenu pour soutenir des luttes contre les maladies  : le cancer, le sida, la mucoviscidose… You also often take part in humanitarian and charitable causes. It’s in my family’s DNA. My father and mother were already drawn towards such causes. As a child, they regularly took me on hospital visits... But I’ve taken part in supporting the struggle against diseases: cancer, AIDS, cystic fibrosis...

Justement, Grégory Lemarchal… J’étais très lié à Grégory Lemarchal, pas uniquement parce qu’il avait la même date de naissance que moi, mais nous étions vraiment connectés. Je garde des liens très profonds avec sa famille. C’est dur de perdre un enfant !

Et Mario Barravecchia, Directeur de Welcome Magazine aujourd’hui ? J’ai des attaches fortes avec Mario. Nos origines méditerranéennes et nos parents qui avaient un accent… C’est une belle personne, pleine d’humour. Qu’est-ce qu’on a pu rigoler lors de la toute première Star Académy. And Mario Barravecchia, the Director of Welcome magazine today? I have strong ties with Mario. Our Mediterranean origins and our parents who had an accent.... He’s a nice person, full of humor. We had a good laugh at the first Star Academy.

Question désormais traditionnelle pour la revue : vos rapports avec la Bourgogne et le vin ? Le vin est un passage obligatoire de partage. Mon père disait : « Méfietoi de celui qui ne partage pas ton vin à table ! » Je prends maintenant cette phrase à mon compte. Je suis toujours ému, même honoré, quand je bois un vin un peu âgé. Je pense à ces gens qui ont travaillé la terre, scruté le ciel, goûté, pour nous apporter de tels miracles qu’ils soient de Bordeaux ou de Bourgogne. Mais il ne faut pas nous mentir, les vins de Bourgogne sont extraordinaires. D’ailleurs je rêve de prendre quelques heures pour visiter des caves à Beaune, et moi qui suis passionné de photos, m’en donner à cœur-joie avec l’objectif. A now traditional question for the magazine: your relationship with Burgundy wine? Wine needs to be shared. My father used to say, «Beware of those who don’t share your wine at the table!» I always feel privileged when drinking aged wine whether it’s Bordeaux or Burgundy, but lets be honest, Burgundy wines are extraordinary. Besides, I dream of spending a few hours visiting the cellars in Beaune. Bruno Cortot

WM N°8 • 65


F abri c e G ill o tt e Orf è vr e e n c h o c o lat e t c is e l e ur du plaisir

66

Il aura fallu que les franchisés belges s’implantent sérieusement en France, pour découvrir que le chocolat n’est pas qu’un simple support des festivités de Noël et de Pâques, mais qu’il est bien un produit de plaisir, de culture et de détente. Cela, Fabrice Gillotte l’avait bien compris avant beaucoup d’autres, mais il aura fallu qu’il se batte durant plusieurs années pour faire valoir cet art. Aujourd’hui, il est certes très présent sur le marché français, mais la réputation de son entreprise, dépasse largement les frontières hexagonales. Probablement un des meilleurs chocolatiers du monde, il occupe une place importante au Japon où il rencontre un succès important.

un événement important dans la vie de cet orfèvre, lui ouvre des perspectives qu’il va par la suite oser emprunter. En 1991, il est reçu meilleur ouvrier de France lors du tout premier concours national de chocolatier. En 2007, le Parrain Généreux perd son enseigne pour devenir Fabrice Gillotte. La boutique, les vitrines aux tons de bleu élégants remplacent le teint vieillot existant pour un univers plus adapté à la qualité et à l’accueil recherchés.

Tout a commencé lorsqu‘il obtient son CAP de pâtissier chocolatier glacier. « Le métier de chocolatier, à ce moment-là, se souvient Fabrice Gillotte, faisait partie d’un tout. Il n’était pas reconnu comme une spécialisation. » En 1985, il reprend la fabrication de produits dans une boutique très ancienne, créée rue du Bourg à Dijon : Au Parrain Généreux. En 1993, son épouse Catherine en reprend la gérance. Mais entre-temps,

Autodidacte parfait, Fabrice Gillotte, véritable créateur, considère le chocolat comme une œuvre d’art difficile à dompter, à l’alchimie complexe travaillée avec des produits nobles et sans conservateur. Il lui faudra trente années pour développer son originalité, au point d’être aujourd’hui, avec toute l’humilité qui lui sied, reconnu comme meilleur chocolatier du monde. Il est vrai que pour conquérir l’international,

WM N°8

« Les débuts ont été assez difficiles. Il a fallu s’imposer. Aujourd’hui le chocolat est devenu un produit culturel. Autrefois il ne se vendait qu’à des périodes de l’année précises : fête des mères, Pâques, Noël… »

il a dû s’adapter aux réglementations contraignantes, aux exigences d’une clientèle extrêmement connaisseuse. « Ouvrir le marché du Japon, c’est merveilleux ! s’étonne encore ce maître chocolatier. La première fois, à Tokyo, sur leur salon spécialisé où il est très difficile de figurer (quatre-vingts exposants triés sur le volet), nous n’avions plus rien à vendre dès le premier après-midi ! Ce sont des gens que l’on ne peut pas tromper. » En 2010, le fils Julien a rejoint ses parents dans l’entreprise familiale, après avoir terminé ses études de commerce international, dans le but de développer et d’ouvrir encore la maison Gillotte déjà riche de deux boutiques à Dijon et déjà deux au Japon, dont une à Tokyo et l’autre à Sapporo. L’équipe que forme la famille Gillotte, accompagnée de ses

Fabrice Gillotte 21, rue du Bourg 21000 Dijon. Tél : 03 80 30 38 88. Fax : 03 80 35 58 51 Z.A de Beauregard. 21490 Norges-la-Ville. Tél : 03 80 35 58 50. Fax : 03 80 35 58 51

www.fabrice-gillotte.fr

collaborateurs au nombre d’une vingtaine, est en permanence dans la création : « Nous n’avons pas le droit de nous endormir, ajoute Fabrice Gillotte. Nous nous devons d’avoir toujours une longueur d’avance sur les autres, même si nous demeurons très difficilement imitables aujourd’hui. Nos fabrications sont au chocolat, ce qu’est la haute couture dans l’habillement.» Pour cela, il va jusqu’à inventer, créer et protéger, ses moules uniques et exclusifs pour répondre, non seulement à la qualité exigée de la clientèle, mais pour épancher également son besoin d’originalité. Le cartoon, la BD… l’inspirent énormément pour le plus grand plaisir des enfants… mais aussi des grands. Le plaisir du chocolat se déguste et peut s’offrir comme un bijou ! Pierre Brincourt


Marrakech ✫

Nikki Beach

La ville touristique préférée des européens !

Marrakech, la Ville Impériale surnommée « La perle du sud  » est devenue une des destinations favorites pour les célébrités. Elle sait allier luxe, raffinement et authenticité. De nombreuses stars françaises ont d’ores et déjà leur riad privé en plein cœur de la Médina. L’apparition de ce tourisme de luxe remonte à 1967 avec l’arrivée d’Yves Saint Laurent. Son rachat en 1980 du jardin de Majorelle devient un lieu réputé pour sa culture, ses arts, ses traditions et son patrimoine architectural qui séduit peu à peu un grand nombre d’artistes de renom. Marrakech, the imperial city known as “The Pearl of the South”, has become a favorite destination for celebrities. It knows how to combine luxury, refinement and authenticity. Many French stars already have already private riads in the heart of Medina. The appearance of this luxury tourism dates back to 1967 with the arrival of Yves Saint Laurent. His acquisition in 1980 of the ‘Majorelle Gardens’, a place renowned for its culture, arts, traditions and architectural heritage has gradually seduced many artists.

Marrakech ne peut laisser indifférent, mais il faut savoir l’aborder et s’imprégner de son atmosphère. La grande place Jemaael-Fna et son agitation, de jour comme de nuit, vaut à elle seule le déplacement. Mais ce sont surtout ses souks colorés et bruyants que l’on vient arpenter ici, sans doute les plus riches, les plus divers, les plus fascinants que l’on connaisse. Le tourisme, souvent décrié, a grandement favorisé la redécouverte d’un artisanat aujourd’hui florissant. Marrakech, c’est aussi un ensemble architectural fascinant, de plus en plus sauvegardé dans la médina, avec ses superbes mosquées et ses palais remarquables qui

offrent au voyageur la griserie d’un envoûtement inoubliable. Elle est également le point de départ de nombreuses excursions pour les randonneurs désireux de parcourir l’Atlas ou le désert plus au sud. Marrakech can not be ignored, but you need to know how to approach and soak up the atmosphere. The main square Jemaa el Fna which is bustling day and night is alone worth the price of the trip. But it is above all the colorful and noisy souks with their richness and diversity that make simply strolling around a fascinating experience. Tourism, often maligned, has greatly promoted the rediscovery of a thriving crafts trade. Marrakech also has a fascinating architectural heritage, sheltered within the boundaries of the Medina, with its beautiful mosques and remarkable palaces that can put the traveler under an unforgettable spell. It is also the starting point for many excursions for hikers wishing to browse the Atlas’s or the desert to the south.

un peu d’ h i stoi re

Fondée en 1070-1072 par les Almoravides, Marrakech fut longtemps un centre politique, économique et culturel majeur de l’occident musulman. Des monuments grandioses remontent à cette période : la mosquée de la Koutoubia, la Casbah, les remparts, les portes monumentales, les jardins… Plus tard, la ville accueillera d’autres merveilles, telles le Palais Bandiâ, la Medersa Ben Youssef et les tombeaux saâdiens. A little history ... Founded in 1070-1072 by the Almoravids, Marrakesh had long been a major political, economic and cultural Muslim center in the west. Grandiose monuments dating from that period: the Koutoubia Mosque, the Kasbah, the battlements, monumental doors and gardens. Later, the city would host other wonders, such as the Bandiâ Palace, the Ben Youssef Medersa and the Saadian Tombs.

Jad Mahal

6 l i eus i ncontournables ✫

La Medina de MarrakecH ✫

Pour l’UNESCO qui l’a classé en 1985, elle n’est pas seulement un chef d’oeuvre du génie et de la créativité humaine, mais également un extraordinaire exemple d’implantation traditionnel représentatif d’une culture et d’une époque. ✫

La place Jemaa El-Fna ✫

La place Jemaa El-Fna est aussi reconnue par l’Unesco comme patrimoine oral de l’humanité par sa richesse sonore, de musiques et de langues qui tous les soirs l’animent et la transforment en une immense tribune. ✫

La Palmeraie ✫

Vaste plateau où 100 000 palmiers sont plantés sur 13 000 hectares. Tout autour, de nombreux palais et riads ont été construits pour des personnalités françaises et étrangères. Des excursions sont organisées afin de découvrir le charme de la Palmeraie et ses couchers de soleil uniques ! ✫

Le Jardin de Majorelle ✫

Un havre de fraîcheur et de végétation luxuriante composé de nombreuses plantes

venant des 5 continents, le tout dans un cadre exceptionnel à vous couper le souffle ! ✫

Le Palais Bahia ✫

Une somptueuse résidence digne d’un conte des Milles et une nuits... qui mérite le détour. Un chef d’oeuvre de l’architecture marocaine construit à la fin du 19ème siècle par le grand vzir Sidi Ahmed ben Moussa pour l’une de ses 24 concubines. ✫

Les Jardins de la Ménara ✫

Une invitation à une promenade extraordinaire et à un moment unique lorsque le soleil se couche sur la ville rouge. Bassin impérial, oliviers centenaires... contemplez pendant des heures les horizons particuliers qui s’offrent à vous !

by night. . .

Les endroits pour sortir à Marrakech ne manquent pas ! Que vous soyez d’humeur sereine ou que vous recherchiez le dernier endroit en vogue, Marrakech doit abrité la perle rare qui correspond à vos critères et vos envies...


. Ville du monde . MARRAkech .

quelques bonnes adresses Côte resto ...

✫ Le Comptoir Darna, institution de Marrakech, qui rime avec soirée à l’Hivernage. ✫ Le Palais Jad Mahal... des volumes hors norme, une déco entre Maroc et Inde, une lumière tamisée   orientale, une cuisine invitant au voyage, des danseuses expérimentées, une musique des années 80 par un Live Band, voilà les ingrédients des soirées au Palais Jad Mahal. ✫ Le Bô Zin est une invitation au rêve, savant métissage de zénitude, d’élégance et de sobriété.

Côté clubs ...

✫ Le Théâtreo, la plus démesurée des boites de nuits où les plus grands Djs se sont produits ! ✫ Le Pacha, réputée pour être la plus grande

discothèque d’Afrique du Nord. ✫ Le 555 Famous Club, grandiose et moderne qui n’a rien a envier aux plus grands club mondiaux.

Les VIP ...

✫ Nikki Beach, le lieu par excellence où passer une somptueuse journée dans le luxe, bercé par le meilleur de la musique lounge. En fin de journée, autour des 3 piscines, l’ambiance se fait plus douce, plus feutrée... matelas et lits éparpillés dans les jardins, idéal pour une séance de massage à l’ombre des rideaux blancs. ✫ La Plage Rouge, le parrain de la mode des clubs-piscines. Un décor de rêve avec la plus grande piscine de la ville bordée de sable fin. Bar, restaurant, club... tout y est pour passer un moment de rêve !

LA VRAIE CUISINE MAROCAINE A BEAUNE ! Couscous, Tajines, Pastillas, Pâtisseries Orientales... A déguster sur place ou à emporter Terrasse privée ombragée

110 route de Dijon à Beaune Tél: 03 80 21 43 52 www.lamamounia-beaune.com


NEWS F&B The place to Be à Beaune !

FOOD AND FUN PLACE... C’est le BIM !

Christophe et Vanessa, propriétaires de la célèbre discothèque le Chat Noir et du Bal’tazar ont ouvert leur restaurant. Le BIM ! Juste à côté du complexe de nuit, il propose une cuisine moderne dans un cadre chic & décontracté. 18 Av. Garibaldi à Dijon 06 38 52 80 19

DANDIES La nouvelle adresse de la chaussure de luxe pour femme à Dijon !

Christelle a repris l’ancienne boutique «Marais» 2 place Notre Dame. Elle y propose des marques prestigieuses : Jean-Michel Cazabat, Atelier Mercadal, Michel Perry, Kenzo, Givenchy... Le nouveau paradis féminin.

LE BOUDOIR Nouvelle boutique à Chalon-surSaone !

Le raffinement par excellence... Retrouvez la gamme de bougies, senteurs et cosmétiques "Ladurée" 10 rue des poulets à Chalon-sur-Saone 03 85 93 25 65

Tél: 03 80 35 75 81 www.chicandshoes.fr

Déco originale et élégante pour ce bar à vin-restaurant qui vous donne rendez-vous tous les jours d'été. Venez savourer le véritable fish & chips, la volaille aux morilles, le tartare de veau, la brochette EN APPARTE Un institut haut de gamme dans de chamalo... Jérôme Baronchelli se fera un une ancienne limonaderie ! Sylvie Martin et son équipe plaisir de vous accueillir ! vous accueillent dans une 6-8 rue d'Alsace à Beaune 03 80 21 04 19 atmosphère chic & raffinée. Soin du cheveu & du corps, massages du visage et du corps, make-up, barbier... 6 rue du Docteur Mauchamp 71100 Chalon-sur-Saône 03.85.90.80.18. www.enapparte.fr

L'EPICERIE & COMPAGNIE Incontournable à Dijon !

Les oeufs en meurette de Mamie Dedette, la cuisse de poulet Gaston Gérard ou la gamelle de l'ouvrier... Oui oui c'est bien ça, un retour à l'enfance garanti ! Ouvert 7/7 au 5 place Emile Zola 03 80 30 70 69 www.lepicerie-dijon.fr

L'ATELIER DES FEES

L’ARNEIS Un petit coin d’Italie... au centre ville de Beaune.

Cette nouvelle épicerie fine pour les amoureux de produits italiens trouveront leur bonheur. Pâtes fraiches, charcuteries, fromages, huiles d’olives, vinaigres balsamiques...Venez déguster sur places ! 3 rue Poterne à Beaune www.larneis.fr 72

WM N°8

Le DR WINE ouvre sa boutique !

Vous connaissez désormais le Dr Wine, rue musette à Dijon, connu pour sa prestigieuse carte des vins et ses bonnes planchas... Cet été, ne zappez pas les apéros rosés ! Découvrez aussi leur nouvelle boutique Dr Wine Parvis Notre Dame. 03 80 53 35 16

LES NEGOCIANTS Un concept de brasserie revisité par Alban Rapezzi !

Une déco moderne réalisée avec goût, vous trouverez aux Négociants une carte variée... burger maison, salade de homard, carpaccio de dorade, cannelloni de Morteau…La nouvelle brasserie "Dandy" de Dijon. 6 rue Bannelier à Dijon 03 80 34 12 86

Leslie Saada vous invite à découvrir son atelier-boutique de décoration situé dans l'ancien cinéma de Saint-Marcel à coté de Chalon-sur-Saône. Diplômée en arts plastiques et arts appliqués, Leslie vous BENTO propose la création de lofts, la Nouvelle carte cet été au Bento ! rénovation de vieilles bâtisses Découvrez le "bentobrun- ainsi que tout autre travail de chbazaar, un tout nouveau décoration. À découvrir ... concept de brunch. 12 rue Philippe Flatot Infos sur facebook "i love Bento" 29 rue chaudronnerie à Dijon 03 80 67 11 50

71380 Saint Marcel 03 85 46 75 19

CHEZ COPAINS Un vrai bonheur !

Ambiance bistrot année 50, Chez Copains est une adresse à ne pas manquer. Une cuisine simple et authentique avec un accueil chaleureux. 10 rue Quentin à Dijon 03 80 40 20 10 WM N°8 • 73


74

WM N°8


. AEV . Publi-reportage .

AEV Michel Balaguer la transparence du verre au service de l’art et du patrimoine D’origine catalane, Michel Balaguer avait un grand-père relieur spécialisé dans le cuir et une mère architecte d’intérieur art-déco, installée à son compte. C’est donc cette fibre artistique qu’il revendique. « J’avais une maman qui avait du caractère, souligne-t-il avec un brin d’ironie. Car dans les années 60, être femme, à son compte, occuper une place de décisions dans un métier très masculinisé, il fallait savoir se faire respecter. J’ai probablement hérité d’une partie de ses gènes au niveau de la détermination. » C’est sûrement, également, à cause de ce passé familial que Michel Balaguer porte sur son travail personnel un œil déco avant un œil technique. Of Catalan origin, Michel Balaguer’s grandfather specialized as a bookbinder working with leather and his mother was an interior designer. It’s therefore natural that he himself should claim to have artistic flair. “I had a mother who had a strong personality being a woman working in a male industry alone in the 60s, she had to earn respect. I probably inherited some of her genes in terms of my own determination.” It may also be on account of his family background that Michel Balaguer takes an artistic as opposed to technical approach to his work.

Sa vie professionnelle débute tout naturellement avec sa maman, avec laquelle, dès l’âge de 14 ans, il commence à travailler et à apprendre. Comme il le dit volontiers, il passe son CAP de dessinateur projeteur « sur le tas ». Il poursuit sa voix en tant que salarié dans des cabinets d’architecture. Mais c’est à Mâcon que son goût pour le verre et la miroiterie s’affirme lorsqu’il y découvre le matériau et son façonnage. L’entreprise qui l’emploie alors, remarque ses capacités et sa volonté. Elle lui confie la responsabilité d’une agence à Montceau-les-mines : agence qu’il va très vite faire prospérer. Il participe ensuite à la mise en place, avec un ami, d’une nouvelle entreprise pour laquelle il est salarié intéressé aux résultats. His professional experience started with his mother at the age of 14. He passed his diploma in design by “learning on the job”, as he often says. Following this, his career developed through working at architectural firms. However, it was in Mâcon where his passion for glass and mirrors was asserted by the discovery of materials and processing techniques. His employer at the time noticed his skill and willingness, entrusting the management of the agency in Montceau-les-Mines to him. He subsequently established a new business with a friend where he received a dividend based salary.

Mais c’est en 2009, qu’il ose, seul, se lancer dans une nouvelle expérience en créant AEV (Aluminium Et Verre) au Creusot (71). Aujourd’hui, AEV compte quatre salariés. Son domaine de compétence est très vaste. Il s’étend de la menuiserie aluminium et PVC, en passant par les volets roulants, les portails et portes de garages, cloisons vitrées, planchers, escaliers de verre et miroiterie, à destination des particuliers, des petits commerçants et artisans, jusqu’aux grandes entreprises. Mais surtout, Michel Balaguer, qui a le souci de l’esthétique certes, est un bon conseiller dans sa maîtrise du bel ouvrage et un homme qui a le sens de la relation avec la clientèle. C’est aussi un homme qui ose, dans le respect des règles de l’art, des innovations

pour répondre au mieux, aux souhaits et aux exigences de ses clients. Dans cet esprit, il prend sérieusement en considération la maintenance des ouvrages installés et en assure le dépannage. Les remplacements de la casse et les urgences sont aussi les points forts d’AEV qui n’hésite pas à se déplacer. In 2009, he ventured out on his own, embarking on a new experience with the creation of AEV (Aluminium Et Verre) in Creusot (71). Today, AEV has four employees. His area of expertise is vast. It extends from aluminum to PVC joinery, through electronic shutters, gates, garage doors, glass panels, floors, stairs and glass mirrors for individuals, small traders, artisans and large companies. More importantly, Michel Balaguer, an expert in fine craftsmanship, is also a man with a sense of customer relations, constantly striving to meet their requirements. Installation and maintenance are provided, so don’t hesitate to contact AEV in cases of emergency.

En constant développement sur le département de Côte d’Or, on peut notamment voir une de ses réalisations dans le célèbre Hôtel Dieu de Beaune avec un verre posé dans la salle surplombant La Bouzaize, pour que le public puisse mieux comprendre que la rivière servait, en des temps reculés, de vide ordure à l’hôpital. In constant development around the Côte d’Or region, you can see an example of his work at the famous Hôtel Dieu in Beaune with glass placed within the room overlooking the Bouzaize, so the public can appreciate the purpose of the river for the hospital during times past. Pierre Brincourt

Contact : AEV. Michel Balaguer. 77 route de Montcenis. 71200 Le Creusot. Tél. : 03 85 56 23 22. Fax : 03 65 79 90 12. michelbalaguer@orange.fr

WM N°8 • 77


. L’Emile Brochettes . Publi-reportage . ou dîner uniquement avec des brochettes. Pour cela, il réorganise l’établissement, lui augmente l’amplitude horaire pour mieux répondre aux besoins de la clientèle. Autour du chef de cuisine, Yannick Bonnerot, le personnel de confiance évolue pour rester très proche de sa réputation de qualité et de service. Le décor, quelque peu troglodyte et lumières douces, façon vintage, année 70, apporte une touche qui plait aux convives. Lors de la belle saison, la terrasse, particulièrement conviviale, en fond de place, accueille ceux qui souhaitent prendre leurs repas en extérieur. In 2008, he bought «L’Emile Brochettes» in the ‘Emile Zola’ square, with a desire to give the establishment new notoriety while retaining simplicity and based on the original idea of having lunch or dinner using skewers. The chef Yannick Bonnerot is surrounded by trusted staff which helps maintain a reputation for quality and service. In a 70’s vintage decoration, the restaurant also offers outdoor dinning facilities.

L’Emile Brochettes ou les potences de la faim Il est passé un peu partout, Pascal Richebourg : par l’automobile (durant 10 ans), par les produits pharmaceutiques et par l’encadrement dans la construction de maisons individuelles, avant de participer, en 2003, à la création du restaurant “Chez Septime”, à Dijon, tout près de la gare Porte-Neuve. Cette expérience lui offre l’occasion de découvrir une nouvelle orientation professionnelle qu’il aborde avec plaisir et envie, au point de rouvrir un autre restaurant, il y a 18 mois, à Auxerre : « L’Atelier » 78

WM N°8

Pascal Richebourg has dabbled in lots of things: Automobiles (for 10 years), pharmaceuticals and guidance in the construction of houses, before participating in the creation of the restaurant “Chez Septime” in Dijon in 2003. This new career gave him the opportunity to open another restaurant, 18 months ago in Auxerre, called “L’Atelier”

En 2008, il rachète « L’Emile Brochettes » place Emile Zola avec une envie de donner à l’établissement une notoriété nouvelle en restant à la fois simple et basée sur l’idée d’origine qui consiste à pouvoir déjeuner

Côté carte, il est possible de se constituer, bien évidemment, un menu brochettes qui va de l’entrée jusqu’au dessert en passant par les viandes, poissons et fromages. Mais les habitués viennent y déguster la spécialité de l’établissement : les potences, sortes de cylindres sur lesquels sont suspendues les viandes ou les poissons qui finissent de cuire. Pour le déjeuner en semaine, à destination des personnes pressées, ou au travail, il existe deux formules. Une première, à 9,90 €, propose une entrée + plat ou un plat + dessert, et la seconde à 11, 8c0 €, avec ses trois plats Tous les jours, les propositions de plats, au nombre de trois quotidiennes, sont différentes. La carte des vins compte trente-trois références issues de Bourgogne, mais aussi d’autres régions françaises, dont vingt-huit sont servies au verre. In terms of the menu, it is possible to order a menu based on skewers which runs from starter to dessert taking in meat, fish and cheeses. But regulars come for the specialties of hung meat and fish which finish cooking in special cylinders. During the week, lunch is aimed at busy people and there are two formulas. The first at €9.90, offers a starter, main course or main course and dessert, and the second at €11.90, offering three courses. The wine list has thirty-three references from Burgundy, as well as other French regions, twenty-eight are served by the glass.

Pascal Richebourg tient à signaler, qu’il a utilisé la baisse de la TVA dans la restauration, pour fermer l’établissement durant un mois complet afin d’investir et rénover la cuisine. «La fermeture d’un mois est une chose plutôt exceptionnelle dans la profession, souligne-t-il volontiers. » Pierre Brincourt

L’Emile Brochettes. 16, place Emile Zola. 21000 Dijon. Tél : 03 80 49 81 04.

Ouvert 7 jours sur 7 Vendredi et samedi, service jusqu’à 23 heures. emilebrochettedijon@bbox.fr

WM N°8 • 79


—78e—

Grand Gala de Cluny

Robes de soirées & smoking pour l’un des plus grand Gala de France Comme chaque année, les élèves ingénieurs des Arts & Métiers se sont surpassés pour construire les décors des 17 salles et accueillir les 4 000 convives qui font la renommée de ce prestigieux évènement. Différentes ambiances ont animé les très belles salles de l’Abbaye, concerts Jazz, Rock, Blues, électro, cracheurs de feu, défilé, feu d’artifice... Tout y était pour que cette soirée soit une réussite ! Aboutissement d’un an de préparation et d’un mois de montage, il faut féliciter les élèves d’une des plus grandes écoles d’ingénieurs de France qui ont encore une fois montrer tout leur savoir-faire.

Miss France 2013, Marine Lorphelin la Princesse du Grand Gala ! Originaire de la région, c’est avec un grand plaisir que la Charnaysienne, Marine, à accepté l’invitation. C’est aux côtés de ses dauphines que Miss France 2013, accompagné de son couturier, le Mâconnais Laurent Crépeau, fait son entrée majestueuse à l’Abbaye. Dans l’espace «Dolce Vita», Marine ouvre le grand défilé et chantonne même le banc bourguignon... Était-elle venue chercher son prince charmant ?... non, notre Miss «célibataire» est bien trop occupée à représenter notre pays ! cluny.grand-gala.org photos © Foxaep


2013

année faste pour M. Paul Le pape de la cuisine française, qui a fêté ses 87 ans, a encore quelques beaux projets dans les casseroles en cette année 2013. Désigné « cuisinier du siècle » par Gault & Millaut, consacré « Chef du siècle » par The Culinary Institute of America, Paul Bocuse est décidément inoxydable. Le natif de Collongesau-Mont-d’Or - où il reprend l’auberge de son père en 1962 - aura pourtant démarré l’année 2013 par une crise d’arthrose lui occasionnant un court séjour à l’hôpital en janvier. Mais Paul Bocuse est un roc. Sur pied quelques jours plus tard pour les trente ans du salon mondial de la Restauration et de l’Hôtellerie (SIRHA) de Lyon, M. Paul voit l’équipe de France remporter le Bocuse d’Or au nez et à la barbe du Danemark et du Japon. Quelques jours après son anniversaire du 11 février, le maître s’envole pour New-York. A la joie de fêter 82

WM N°8

son anniversaire outre-Atlantique succède le bonheur d’inaugurer un restaurant-école éponyme dans la Grosse Pomme. Toujours en avance d’un projet sur ses concurrents, Paul Bocuse aura repris en 2012 l’auberge de Fond Rose à Caluire. Cette année, c’est du côté de l’avenue des Frères Lumières que le triple étoilé depuis 1965 fait parler son appétit d’ogre. Le businessman reprend en effet une ancienne villa bourgeoise, La Maison Winckler, ayant appartenu à la dynastie de brasseurs aux XIX et XXe siècles. La 17e brasserie de Paul Bocuse ouvrira en octobre prochain, et les cuisines seront confiées à Tabata Bonardi, la Brésilienne au cœur de Lyon révélée par l’émission Top Chef. L’inventeur de la Sole Fernand Point, de la Soupe aux Truffes et du Rouget en écailles de pommes de terre n’a pas fini de nous surprendre et de nous régaler. Immense respect, M. Paul.. Ben Granger


. ADRESSES PRESTIGE . restos, golfs, boutiques...

Gastronomie BEAUNE Loiseau des Vignes * 31, rue Maufoux Tél. : 03 80 24 12 06 www.bernard-loiseau.com Le Bénaton * 25, rue du Faubourg-Bretonnière Tél. : 03 80 22 00 26 www.lebenaton.com Hostellerie de Levernois * rue du Golf 21200 Levernois Tél. : 03 80 24 73 58 www.levernois.com Le Clos du Cèdre * 12, boulevard Maréchal Foch Tél. : 03 80 24 01 01 www.lecedre-beaune.com Le Relais, Hôtel de la Poste 5, boulevard Clemenceau Tél. : 03 80 22 08 11 www.hoteldelapostebeaune.com L'Ermitage de Corton 21200 Chorey-les-Beaune Tél. : 03 80 22 05 28 www.ermitagecorton.com L'Ecusson 2, rue Lieut Dupuis Tél. : 03 80 24 03 82 www.ecusson.fr Le Caveau des Arches 10, boulevard de Perpreuil Tél. : 03 80 22 10 37 www.caveau-des-arches.com Le Fleury 15, place Fleury Tél. : 03 80 22 35 50 www.restaurant-beaune.com La Garaudière Grande Rue 21200 Levernois Tél. : 03 80 22 47 70 La Ferme aux vins rue Yves Bertrand Burgalat Tél. : 03 80 22 46 75 www.lafermeauxvins.com

84

WM N°8

Dijon Hostellerie du Chapeau Rouge ** 5, rue Michelet Tél. : 03 80 50 88 88 www.chapeau-rouge.fr Stéphane Derbord * 10, place Wilson Tél : 03 80 67 74 64 www.restaurantstephanederbord.fr Le Pré aux Clercs * 13, place de la Libération Tél. : 03 80 38 05 05 www.jeanpierrebilloux.com Auberge de La Charme * 12, rue de la Charme Tél. : 03 80 35 32 84 www.aubergedelacharme.com Les Œnophiles 18, rue Sainte Anne Tél. : 03 80 30 73 52 www.restaurant-lesoenophiles.com La Dame d'Aquitaine 23, place Bossuet Tél. : 03 80 30 45 65 www.ladamedaquitaine.fr Le Château Bourgogne 22, boulevard de la Marne Tél. : 03 80 72 31 13 Les Jardins de la Cloche 14, place Darcy Tél. : 03 80 30 12 12 www.hotel-lacloche.com Au 3 Vauban 3, rue Vauban Tél. : 03 80 30 28 09 www.au3vauban.com La Maison des Cariatides 28 Rue Chaudronnerie 03 80 45 59 25 www.lamaisondecariatides.fr Nuits-St-Georges Le Chef Coq La Gentilhommière 13, vallée de la Serrée Tél. : 03 80 61 12 06 www.lagentilhommiere.fr La Cabotte 24, Grande Rue Tél. : 03 80 61 20 77

Saulieu Le Relais Bernard Loiseau *** 2, rue d'Argentine www.bernard-loiseau.com Aux alentours… Le Charlemagne * 21420 Pernand-Vergelesses Tél. : 03 80 21 51 45 www.lecharlemagne.fr Le Chassagne * 4, impasse Chevenottes 21190 Chassagne-Montrachet Tél. : 03 80 21 94 94 www.restaurant-lechassagne.com Abbaye de la Bussière * 21360 La Bussière-sur-Ouche Tél. : 03 80 49 02 29 www.abbaye-dela-bussiere.com Le Montrachet * 21190 Puligny Montrachet Tél. : 03 80 21 30 06 www.le-montrachet.com L'Armançon, Château de Chailly Tél. : 03 80 90 30 30 www.chailly.com Castel Très Girard 7, rue de Très Girard 21220 Morey-Saint-Denis Tél. : 03 80 34 33 09 www.castel-tres-girard.com Chez Simon 12, place de l'Eglise 21640 Flagey-Echézeaux Tél. : 03 80 62 88 10 www.restaurant-simon.fr Le Château de Saulon 67, rue de Dijon 21910 Saulon-la-Rue Tél. : 03 80 79 25 25 www.chateau-saulon.com Château de Gilly 21640 Gilly Les Citeaux Tél. : 03 80 62 89 98 Christophe Quéant Château de Pommard 21630 Pommard Tél: 03 80 20 62 33 www.christophe-queant.fr


. ADRESSES PRESTIGE . restos, golfs, boutiques... La Table des Saveurs 14 route de Beaune 21200 Bouze les Beaune Tél : 03 80 21 10 68 www.la-table-des-saveurs.fr La Bouzerotte 21200 Bouze-les-Beaune Tél. : 03 80 26 01 37 www.labouzerotte.com Le Clos Napoléon 4, rue de la Perrière 21220 Fixin Tél. : 03 80 52 45 63 www.clos-napoleon.com Auprès du Clocher 1 rue Nackenheim 21630 Pommard Tél : 03 80 22 21 79 www.aupresduclocher.com Le Millésime 1 rue Traversière 21220 Chambolle-Musigny Tél: 03 80 62 80 37

Cuisine d'ailleurs Beaune Le Sushikaï 50, rue du Faubourg St Nicolas Tél. : 03 80 24 02 87 www.sushikai.fr La Mamounia Cuisine marocaine 110, route de Dijon Tél. : 03 80 21 43 52 www.lamamounia-beaune.com L'Amarone Cuisine italienne Avenue Charles de Gaulle Tél. : 03 80 26 17 29 www.lamarone.fr Dijon Masami 79 Rue Jeannin Tél: 03 80 65 21 80 www.restaurantmasami.com Little Italy 25 rue Verrerie Tél: 03 80 30 58 37

86

WM N°8

Place to be Dijon Bento 29, rue Chaudronnerie Tél. : 03 80 67 11 50 Grill & Cow 2 bis, rue Claude Ramey Tél. : 03 80 50 05 88 www.grillandcow.fr La Place 27, place de la République Tél. : 03 80 39 99 80 www.restaurant-laplace.com Le Grand Café 5, rue du Château Tél. : 03 80 30 97 26 www.legrandcafedijon.fr Chez Septime 11 Avenue Junot Tél: 03 80 66 72 98 www.chezseptime.fr L’Emile Brochette 16 Place Emile Zola Tél : 03 80 49 81 04 www.lemilebrochettes-dijon.fr Les Negociants 6, rue bannelier Tél: 03 80 34 12 86 BIM 18 Avenue Garibaldi Tél: 03 71 19 21 18 Beaune La Tavola Calda 20, rue Poterne Tél. : 03 80 24 24 57 www.latavolacalda.fr F AND B 8 rue d’Alsace Tél: 03 80 21 04 19

Clubs & wine bar Dijon La Jamaïque / O 14 Live Music - Club 14, place de la République Tél. : 03 80 73 52 19

Baltazar Club salon 20, Avenue Garibaldi Tél. : 06 25 82 76 71 www.bal-tazar.fr L'autre Entrée Wine Bar 19, rue Berbisey Tél. : 03 80 30 73 52 www.lautreentree.com Dr Wine rue Musette Tél: 03 80 53 35 16 Le Tsar 88 rue Vannerie Tél: 06 01 48 07 04 Beaune Le Vogue 4, rue Buffon Tél: 03 80 24 00 10 Le Copacabana Av. Charles de Gaulles Tél: 03 80 22 37 25

Les golf Golf Jacques Laffite - Dijon Bourgogne Bois de Norges 21490 Norges La Ville Tél. : 03 80 35 71 10 www.golf-dijon.fr Golf de Chailly Château de Chailly 21320 Pouilly en Auxois Tél. : 03 80 90 30 40 www.chailly.com Golf Blue Green - Quetigny Dijon Rue du golf 21800 Quetigny Tél. : 03 80 48 95 20 www.bluegreen.com/quetigny Golf de Beaune - Levernois 21, rue du Golf- 21200 Levernois Tél. : 03 80 24 10 29 golfdebeaune.free.fr


. ADRESSES PRESTIGE . restos, golfs, boutiques...

Boutiques Dijon Rebecca 15 Place Bossuet 21000 Dijon Tél: 03 80 30 80 66 Luisa Maria Emmanuelle Boutique Rue de la Poste Tél: 03 80 50 02 86 Show Room Créateurs de Mode 8-10, rue Verrerie Tél. : 03 80 49 90 76 www.showrooms-dijon.com Mylsand Prêt-à-porter de luxe Femme 38, rue des Forges Tél. : 03 80 30 58 59 www.mylsand.com Dandies Chaussures femmes 2 Place Notre Dame O3 80 35 75 81 www.chicandshoes.fr Nature d'Homme 46, rue Amiral Roussin Tél. : 03 80 58 95 13 www.naturedhomme.fr Hugo Boss 4, place Grangier Tél. : 03 80 30 76 73 www.hugoboss.com Fabrice Gillotte Chocolatier 21, rue du Bourg Tél. : 03 80 30 38 88 www.fabrice-gillotte.fr Isabelle Minini - Fleurs 30, rue Chaudronnerie Tél. : 03 80 68 03 56 www.minini.fr La Rose de Vergy 1, rue de la Chouette Tél. : 03 80 61 42 22 www.rosedevergy.com Hermès 6, place Grangier Tél. : 03 80 30 59 01 www.hermes.com

Saint-Aubin Joallier Fabricant 6, place Grangier Tél. : 03 80 30 59 01 www.joaillier-saintaubin.com Heyraud Chaussures, Femme & Homme 34, rue Liberté Tél. : 03 80 30 52 40 www.heyraud.fr Max Mara 31 Rue Amiral Roussin Tél: 03 80 30 79 48 www.maxmara.com Beaune Capucine 28, rue Maufoux Tél. : 03 80 22 86 53 Art Végétal - Fleurs 15, rue du Faubourg Madeleine Tél. : 03 80 24 79 32 www.artvegetal-beaune.fr Clarisse & Boyz Prêt-à-porter de luxe Femme - Homme 11, place Carnot Tél. : 03 80 24 60 40 Gris Souris Prêt-à-porter de luxe Femme 14, rue Monge Tél. : 03 80 24 03 11 Square Boutique Prêt-à-porter Femme 19, place Fleury Tél. : 03 80 24 03 02 T-Shop Prêt-à-porter Homme 14, Rue Alsace Tél. : 03 80 22 85 62 Christy’s Cuir 30 rue Carnot Tél : 03 80 21 70 91 Le Théâtre Chaussures Femme 50, rue de Lorraine Tél. : 03 80 26 14 41 Fairfax Art & Décoration 5, rue Victor Millot

Tél. : 03 80 20 71 04 www.fairfax-decoration.com Farfalla Chaussures italiennes Femme & Accessoires de mode 8, rue Victor Millot Tél. : 03 80 247 265 Grain de Malice 38 rue d'Alsace Tél: 03 80 22 14 87 Deco DC - Art & Décoration 6, rue Pasumot Tél. : 03 80 22 66 59 www.decodc-beaune.com Nuits-St-Georges Céline Foucher- Décoration 6, quai Poyen Tél. : 03 80 62 18 90

Beauty & relax Dijon Carlo Bay 6, place Bossuet Tél. : 03 80 41 01 29 www.carlobay.it Eman & Sens Spa 68, rue de la Liberté Tél. : 03 80 42 43 18 www.emanetsens.com Beaune Dessanges 30, rue d'Alsace Tél. : 03 80 22 73 89 Au Premier 26, Place Monge Tél. : 03 80 22 07 24 www.sergechamoy.com Shambali Bien-être rue Hyppolyte Michaud Tél. : 03 80 22 39 87 www.shambali.fr L'Occitane 17, rue d'Alsace Tél. : 03 80 24 63 54


90

WM N°8

WM N°8 • 91


92

WM N°8

Welcomemagazine n8