Issuu on Google+

WM N°6

1


É dito

Directeur de la publication et de la rédaction Mario Barravecchia contact@welcomemagazine.fr Directeur Commercial Jean-Michel Torrente jmtorrente@welcomemagazine.fr Assistante de Direction Karine Dupray karinedupray@welcomemagazine.fr Régie publicitaire Tél : 06 37 72 80 76 pub@welcomemagazine.com Conception WM6 Aude Caruana Rédaction Bruno Cortot Journaliste Pierre Brincourt Traductions Estelle Poret-Crowther englishsolutions.fr@gmail.com Webmaster Clément Chaudat clement.chaudat@wm-c.com Distribution Distri’Medias Crédits photos MLB Médias Editeur MLB MEDIAS SAS 8 rue du Tribunal 21200 Beaune www.welcomemagazine.fr Imprimé en France par Darantiere Toute reproduction même partielle est interdite. Welcome Magazine est une marque déposée. Les photos et manuscrits non publiés par la rédaction ne l’engage pas et ne sont pas rendus. Distribution gratuite.

Une année déjà ! C’était un pari fou que de démarrer Welcome Magazine… Rien n’était joué d’avance. Il a fallu constituer une équipe solide, unie et courageuse pour mener à bien l’aventure. Aujourd’hui, Welcome Magazine tient une place plus que respectable dans le paysage des magazines de tourisme dans le département. Tout a été possible grâce à ses partenaires de la première heure qui nous ont fait confiance et qui sont le socle de la réussite d’aujourd’hui et qui sont aussi nos meilleurs ambassadeurs. Dans ce nouveau numéro, la rédaction vous invite à découvrir la fondation Carla Bruni-Sarkozy, à travers la voix de sa fondatrice, qui nous livre ses convictions, ses souhaits et les valeurs de son engagement. Une rencontre avec Alain Chamfort, parrain du premier Côte d’Or Festival Song, qui livre en toute simplicité, son ressenti sur sa longue carrière et l’avenir de la chanson française. Alain Suguenot, Député Maire de Beaune, évoque le développement économique, culturel et touristique du Sud Côte d’Or. Mais aussi toutes vos rubriques habituelles … Sportive, historique, culturelle, ... Welcome Magazine est distribué gratuitement dans les offices de tourisme, les aéroports de Dijon et de Dole, les Golfs, les Relais & Châteaux, les Hôtels de Luxe, les Grands Restaurants, les boutiques haut de gamme, les Cercles privés, et tous les lieux à la mode. Nous vous souhaitons à tous une excellente nouvelle année, et un excellent séjour en Côte d’Or. One year already! In the beginning nothing was certain, but as of today Welcome Magazine has established itself solidly in the department thanks to our partners and a dedicated, unified team who made it all possible. In this issue, we invite you to discover the Carla Bruni-Sarkozy Foundation, through the voice of its founder, giving us her opinions, wishes, values​​ and commitment. In this sixth issue there’s also an interview with Alain Chamfort, sponsor of the first Gold Coast Song Festival, sharing his feelings about his long career and the future of French music. Alain Suguenot, Deputy Mayor of Beaune, tells us about the economic, cultural and touristic development of Southern Côte d’Or. We will also find our usual columns such sport , history, culture... Welcome Magazine is distributed free at tourist offices, Dijon and Dole airports, golf clubs, “les Relais” newsagents, castles, Luxury Hotels, Great Restaurants, upscale boutiques, private clubs and other fashionable places. We wish all the very best for the new year and a great stay in the Côte d’Or.

La Rédaction

Sommaire Welcome MAGAZINE N°6

10 CARLA BRUNI Présidente de la 152e Vente des Vins des Hospices Beaune 18 Welcome Magazine Sa première bougie ! 22 Détente et Bien-Etre La Butte 25 La Route des Grands Crus présentée par le Domaine Dubreuil-Fontaine

10

30 Alain Chamfort Un artiste humble et attachant ! 36 ALAIN SUGUENOT Acteur économique de la Côte-d’Or 43 Table d’Exception Nunzio, la gastronomie italienne 64 Ville d’Europe à l’Honneur Colmar

30

64

22

70 Monument Historique Hôtel Philippe Le Bon

⁃ Musées ⁃ Agenda ⁃ Shopping ⁃ News Coups de cœur ⁃ Bonnes adresses

N°INPI: 3845723 WM N°6

7


Présidente de la 152e Vente des Vins des Hospices de Beaune !

SIPA

« Quand on a eu comme moi de la chance dans la vie, il me semble naturel d’en redistribuer à ceux qui en ont eu moins »

Que représente votre Fondation et quels sont les objectifs ? La vocation de la Fondation est de favoriser l’accès à l’éducation et à la culture pour des publics vulnérables. Nous travaillons sur trois axes, le soutien à l’éducation pour les jeunes issus de milieux défavorisés, la lutte contre l’illettrisme et l’accès à la culture pour tous. Nos actions s’adressent à des publics divers mais qui ont un point commun  : ils vivent tous un sentiment d’exclusion, d’isolement, parfois de honte, que ce soit à cause d’une incapacité physique, d’un problème social, de la précarité financière ou d’un décrochage. Le lien entre eux et le reste de la société est brisé. L’éducation et la culture, au delà de l’enrichissement qu’elles apportent, sont des outils formidables pour tisser du lien social, ce lien à l’autre, si fragile, que je crois absolument essentiel à tout être humain. What is your charity? What are its objectives? The mission of the Foundation is to promote access to education and culture for vulnerable people. We’re working on three areas, supporting education for young people from poor backgrounds, fighting against illiteracy and giving access to culture for everyone. It’s aimed at different people who all have one thing in common: they all live with a sense of exclusion, shame sometimes, either because of a physical disability, social problems, financial hardship or a

breakdown. Education and culture beyond being enriching, are great tools for building social relationships.

Depuis quand existe-t-elle  ? Elle a été créée sous l’égide de la Fondation de France en avril 2009 et les premiers programmes ont commencé dès septembre 2009. Depuis nous avons déjà reversé plus de 5 millions et demi pour nos actions. Nous avons par exemple accompagné plus de 1800 lycéens en difficulté et distribué près de 200 bourses d’études ; quatre services pédiatriques pour enfants atteints de polyhandicap ont été équipés en matériel ludo-éducatif, plusieurs centaines d’adultes réapprennent les savoirs de base grâce à des ateliers de lecture et d’écriture, nous soutenons le Samusocial dans son action auprès des plus vulnérables… How long has the foundation existed? It was created under the aegis of the “Fondation de France” in April 2009 and first operations began in September 2009. Since then, we’ve already allocated more than 5 and a half million towards our causes. For example, we’ve helped more than 1,800 students in difficulty and distributed nearly 200 scholarships. Four pediatric services for children have been equipped with fun educational materials, several hundred adults have relearned basic skills through workshops in reading and writing and we also support the “Samu Social”. WM N°6

11


ment des fonds que nous lèverons dans les prochaines années … How do you see its future? My wish is to continue existing programs: access to education, the fight against illiteracy, and «Culture in Hospital» among others, but I would like to develop new programs in partnership with the Samu Social. I admire their work more than anything and I hope we can find the funds for this project. But the future will obviously depend on the funds we raise in the coming years...

Connaissiez vous cette vente de charité, la plus importante au monde au niveau des vins  ? J’en avais bien sûr entendu parler. Elle est si prestigieuse ! Et certains de mes amis y ont participé les années précédentes. Did you know about this charity auction, the largest in the world in terms of wine? Of course, I’ve heard of it. It’s so prestigious! And some of my friends have participated in previous years.

SIPA

Comment avez-vous perçu votre invitation ? Comme un honneur personnel. Mais aussi comme la reconnaissance du travail formidable effectué en si peu de temps par la petite équipe de la Fondation. Les résultats obtenus nous ont permis d’acquérir

12

WM N°6

Which motivations led you to create it? I needed to make sense of my position. The attention I had by being First Lady was out of proportion. So, I decided to use my notoriety to raise funds. Well, when you’re lucky in life like me, it seems natural to me to give to those who have less. I was already doing that before, like most artists, participating in charitable events, but I do it now more in a “professional” way.

Comment voyez-vous son évolution ? Mon souhait est de continuer les programmes existants  : l’accès à l’éducation, la lutte contre l’illettrisme, et «  Culture à l’hôpital  » entre autres mais j’aimerais développer de nouveaux programmes en partenariat avec le Samusocial. J’admire leur travail plus que tout et j’espère que nous trouverons les fonds nécessaires à ce projet qui me tient très à cœur. Mais l’avenir dépendra évidem-

Quelles seront les priorités, au niveau de votre Fondation, que vous financerez avec les fonds récoltés ? Les programmes pour lesquels il nous est le plus difficile de trouver des financements sont la lutte contre l’illettrisme et l’accompagnement des grands exclus. Ce sont donc vers ceux-là que nous affecterons les fonds récoltés en priorité. What are the priorities within the charity that will be financed with the funds raised? Causes which are more difficult to raise funds for, such as the fight against illiteracy and supporting people abandoned by society.

Connaissiez-vous notre département avant votre venue pour cette vente des vins  ? Non, je n’avais jamais eu l’occasion de venir auparavant et je suis ravie de découvrir la région. Hélas le séjour est très court… j’espère venir plus longtemps une prochaine fois. Did you know our region before coming to the wine auction? No, I’ve never had the opportunity to visit before, and I’m delighted to discover the region. Unfortunately my stay is very short ... Hopefully I’ll stay a bit longer next time.

Mairie de Beaune

Quelles sont les motivations qui vous ont conduite à la créer ? J’avais besoin de donner un sens à ma position. L’attention qu’on me portait en tant qu’épouse du chef de l’Etat m’apparaissait démesurée. J’ai donc décidé de la rediriger vers d’autres que moi et d’utiliser ma notoriété comme levier pour lever des fonds. Et puis quand on a eu comme moi de la chance dans la vie il me semble naturel d’en redistribuer à ceux qui en ont eu moins. Je le faisais déjà avant, comme la plupart des artistes, en participant à des évènements caritatifs par exemple, mais j’avais là une opportunité exceptionnelle de le faire de façon plus «  professionnelle  ». C’aurait été du gâchis que ne pas profiter de l’occasion pour construire quelque chose.

How did you feel about your invitation? As a personal honor, but also as recognition of the great work done by the small team of the Foundation. In return, it’s enabled the foundation to get respect as a charity.

Carla Bruni, Présidente de la Vente des Vins des Hospices de Beaune, accompagnée de Gui Roux, et le Député Maire Alain Suguenot.

en peu de temps un statut respectable et respecté dans le milieu caritatif. C’est donc une grande fierté pour moi d’avoir été invitée.

Quels rapports entretenez-vous avec la dégustation des vins et plus particulièrement ceux de Bourgogne  ? Des rapports d’amatrice bien peu éclairée… je ne m’y connais quasiment pas et je bois très peu mais j’apprécie volontiers un verre de bon vin et j’avoue un faible pour le Puligny-Montrachet… What do you think about wine tasting and more specifically those from Burgundy? Like an amateur, with very little knowledge. Besides I hardly drink but do appreciate a nice glass of wine and I’ve a weakness for Puligny-Montrachet... . Bruno Cortot WM N°6

13


Musées / museum Cassissium L'univers du Cassis Avenue du Jura 8, passage des Frères Montgolfier 21700 Nuits-St-Georges Tél. : 03 80 62 49 70 www.cassissium.com La Moutarderie Fallot 31, rue du Faubourg Bretonnière 21200 Beaune Tél. :03 80 26 21 30 www.fallot.com Musée archéologique 5, rue du Docteur Maret 21000 Dijon Tél. : 03 80 48 83 70 Musée Magnin 4, rue des Bons Enfants 21000 Dijon Tél. : 03 80 67 11 10 www.musee-magnin.fr

Hospices de Beaune Hôtel Dieu Rue de l'Hôtel-Dieu Place de la Halle 21200 Beaune Tél. : 03 80 24 45 00 www.hospices-de-beaune.com Musée d'Art Sacré Monastère des Bernardines 21000 Dijon Tél. : 03 80 48 80 90 www.dijon.fr Abbaye de Fontenay Abbaye de Fontenay 21500 Marmagne Tél : 03 80 92 15 00 www.abbayedefontenay.com Abbaye de Cîteaux 21700 St-Nicolas-les-Citeaux Tél. : 03 80 61 35 34 www.citeaux-abbaye.com

Musée des Beaux-Arts de Beaune Porte Marie de Bourgogne 6, boulevard Perpreuil ou 19, rue Poterne 21200 Beaune Tél. :03 80 24 56 92 www.beaune.fr Musée du Vin de Bourgogne Hôtel des Ducs de Bourgogne Rue d'Enfer 21200 Beaune Tél. : 03 80 22 08 19 www.musees-bourgogne.org Musée des Beaux-Arts de Dijon Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne Tél. : 03 80 74 52 09 mba.dijon.fr Musée Le Dalineum 26 place Monge 21220 Beaune Tél. : 03 80 22 63 13

WM N°6

15


2 10 3

14

11

1

12 4

Shopping

13

5

8 15 17

6

9

7

1. Antiquité, Deschamps Beaune - www.antiquites-beaune.fr • 2. Robe de mariée, Grain de Poudre Dijon - 03 80 30 47 87- www.graindepoudre.fr • 3. Opel Mokka/Nissan Juke, JCL Beaune - 03 80 25 90 43 www.jclauto.fr • 4. Piano, Prévalet Musique - 03 80 74 13 88 - www.prevalet-musique.com • 5. Crémant, Veuve Ambal - 03 80 25 90 81www.veuveambal.com • 6. Fleurs, Art Végétal - 03 80 24 79 32 - www.artvegetal-beaune.fr • 7. Machine Nespresso, Connexion - 03 80 25 05 60 • 8. Chocolats, Fabrice Gillotte - 03 80 30 38 88 - www.fabrice-gillotte.fr • 9. Collection

16

WM N°6

16

hiver, Grain de Malice - 03 80 22 14 87 • 10. Aloxe-Corton, Domaine Chapuis - www.domainechapuis.com • 11. Cuisine, Galerie 117 - 03 80 30 67 63 - www.galeries-117.fr • 12. Déco, L’encadreur Dijon - 03 80 30 76 56 www.encadreur.fr • 13. Jacuzzi, Peips 21 - 03 80 20 08 43 • 14. Veranda, Capelli - 03 80 21 70 37 - www.capelli-sas.fr • 15. Blond Signature, Dessanges Beaune • 16. Gamme Mizuno, Golfinger - 09 81 92 49 57 www.golfinger.fr • 17. Atelier By Estelle, Beaune - www.byestelle.com

WM N°6

17


Sonorisation Eclairage Vidéo

Location mobilier design Décors Accessoires

Une première bougie soufflée au Château de Gilly Ils étaient tous venus, élus, partenaires et amis, à l’invitation de l’équipe de Welcome Magazine pour souffler, au château de Gilly, le 28 septembre dernier, la première bougie d’anniversaire de la revue. Rémi Besozzi, le directeur des lieux, accueillait, sur la terrasse, dans une ambiance très jazz, les convives. Verre à la main, autour d’un buffet soigné, tous les acteurs qui ont fait vivre d’une façon ou d’une autre ce magazine durant toute année complète, découvraient, en même temps que la parution du dernier numéro du guide de tourisme prestige, le cadre magnifique du château. 18

WM N°6

Lors de cette cérémonie particulièrement conviviale, tout le monde a pu faire connaissance avec les uns et les autres et notamment avec l’équipe active de Welcome Magazine que dirige Mario Barravecchia qui n’a pas manqué de remercier tous ses collaborateurs qui ne ménagent pas leurs efforts pour faire de la revue ce qu’elle est aujourd’hui et qui cherchent à l’améliorer encore et toujours. Avec ce nouveau numéro, c’est une deuxième année qui commence et qui verra sans aucun doute la venue de nouveaux partenaires et de nouvelles aventures se mettre en place.

Easy Sono et Easy Plus, prestataires techniques pour tous vos événements 7, rue René Coty 21000 DIJON Tél. 03 80 67 27 27 contact@easysono.com / contact@easyplus.fr


. EVENTS . concerts, spectacles, théâtre, expos...

OPERA DE DIJON

ZENITH

JANVIER 12/01 - 20H Zhu Xiao-Mei Concert «Piano»

JANVIER 26/01 - 20H30 Dany Lary «La clé des Mystères»

FÉVRIER 01/02 - 20H / 02/02 - 15H Actéon «Charpentier» Opéra dirigé par Emmanuelle Haïm, mis en scène par Damien Caille-Perret

FÉVRIER 01/02 - 20H30 Salut les copains

14 & 15/02 - 20H Les enfants et les sortilèges «Ravel» Opéra dirigé par Didier Puntos, mis en scène par Arnaud Meunier MARS 22 au 30/03 - 20H- 24/03 - 15H Don Giovanni «Mozart» Opéra dirigé par Gerard Korsten, mis en scène par Jean-Yvez Ruf Opéra de Dijon infos: 03 80 48 82 82 www.opera-dijon.fr

20

WM N°6

03/02 - 20H30 Katie Melua 08/02 - 20H30 Christian Legal & invités 1er spectacle anti-crise sauf de rire !

Théâtre de Beaune LA VAPEUR

Agora

MARS 07/03 - 14H30/20H15 Age tendre et têtes de bois - Saison 8

JANVIER 12/01 - 20H30 ARIFA (jazz oriental)

JANVIER 25/01 - 20H30 Gérard Lenorman

08/03 - 20H30 Michel Sardou

26/01 - 20H30 Déshabillez-mots (théâtre / humour)

09/03 - 20H30 Gospel pour 100 voix 15/03 - 20H30 Le Lac des Cygnes 20/03 - 15H/17H Oui Oui et le grand carnaval Zénith Infos : 03 80 72 21 21 www.zenith-dijon.fr

FÉVRIER 05/02 - 20H30 Poulet bicyclette (danse africaine) MARS 09/03 - 20H30 Le cabinet de curiosités vocales (théâtre musical)

JANVIER 23/01 - 20H Great Mountain FireEwert and the two DragonS FÉVRIER 07/02 - 20H Lilly Wood & The Prick

MARS 16/03 - 20H30 Isabelle Boulay Genlis Infos : 03 80 10 22 04

09/02 - 20H John Cale MARS 07/03 - 20H Lou Doillon La Vapeur Infos: 03 80 48 86 00 www.lavapeur.com

14/03 - 20H30 Un tigre dans le crâne (théâtre) Théâtre de Beaune Infos: 03 80 24 55 61 www.beaune.fr

WM N°6

21


… La Butte une échapée belle vers la détente !

Respirez une nature généreuse, iodée et vivifiante ... Située à Plouider, petit village du Finistère Nord, face à la baie de Goulven, à quelques kilomètres des sites de Kerlouan et Keremma, La Butte vous fait découvrir tout le charme et la beauté discrète de la Côte des Légendes, d’une nature encore protégée. Rénovée en 2012, La Butte a entièrement été repensée et redistribuée pour profiter de cette vue imprenable sur la baie, sur l’océan. Pureté des lignes et ambiance zen, elle se pare de blanc, de gris, d’ardoise et de bois pour une ambiance aux notes minérales. Sobre et design, chaleureuse et intimiste, la décoration de La Butte est propice à la détente et au repos. Come and breathe the fresh sea breeze... Situated in Plouider, a small village north of Finistère and facing the Goulven bay a few kilometers from Kerlouan and Keremma, the Butte is a place where you can discover the charm and beauty of the Cote des Legends, a protected nature reserve. Renovated in 2012, the Butte has been completely redesigned to take advantage of the view over the bay and the ocean.

Quelques mots d’histoire … La Butte, c’est une histoire de famille, une passion en héritage. C’est en 1952 que l’aventure commence, quand JeanneYvonne BÉCAM, cuisinière de son état, crée une auberge à Plouider. Installée au coeur 22

WM N°6

du village, Jeanne-Yvonne sert une cuisine gourmande aux traditions bretonnes et sa demeure devient très vite le rendez-vous culinaire et incontournable de la région. Reprise du flambeau en 1975, quand son fils Hervé lui succède avec son épouse Yvonne, après 5 années passées à la Mère Brazier à Lyon. Pendant plus de 25 ans, ils se donnent sans compter pour perpétuer le savoir-faire de Jeanne-Yvonne tout en faisant évoluer le restaurant vers une cuisine gastronomique et raffinée. En 2000, c’est au tour de Solène Bécam et de son mari Nicolas Conraux de porter La Butte avec dynamisme et créativité. Tous deux diplômés de l’école hôtelière de Strasbourg (sur les bancs de laquelle ils se rencontrent), ils rejoignent l’entreprise familiale où chacun apporte son savoir faire et son expérience... ils donnent un nouveau souffle à La Butte qui fête aujourd’hui ses 60 ans ! Its beginnings date back to 1952 when the chef Jeanne Yvonne Becam set up a hostel in the heart of the village which soon earned a reputation for its traditional regional cuisine The torch was passed to his son Hervé who for over 25 years in partnership with his wife perpetuated and refined the legacy. In 2000, it changed hands again to Solène Bécam and her husband Nicolas Conraux who injected dynamism and creativity giving new life to the establishment now celebrating its 60th anniversary.

L’Hôtel … Les chambres simples et raffinées avec une vue magnifique sur la mer vous séduiront. Tonalités douces, sable, blanc et bleu, rappellent que l’océan est là... Les couleurs sobres, les matériaux nobles, le raffinement et la pureté des lignes et des éléments de décoration créent une ambiance à l’élégance subtile et discrète. Refined and simple rooms with a beautiful view of the sea will seduce you. Soft sandy, white and blue tones create an atmosphere of subtle elegance.

Le Restaurant … Délices du palais et plaisir des yeux, le restaurant de La Butte offre une vue panoramique sur la baie de Goulven, sur les dunes et sur la campagne bretonne. Le Chef, Nicolas Conraux, élabore une cuisine qui sert avant tout l’authenticité et la fraîcheur des produits régionaux. Fort de la générosité de l’océan, des richesses de la région et des traditions gastronomiques de son terroir, Nicolas mitonne une cuisine de saison dans le plus pur respect du produit. Si sa carte est empreinte d’une identité très régionale et familiale,elle propose encore des plats phares créés par Jeanne-Yvonne (la fameuse brochette de Saint-Jacques façon JeanneYvonne). Pleasing to the palate and to the eyes, La Butte restaurant includes panoramic views over the bay of Goulven, the dunes and the Brittany countryside.

Chef Nicolas Conraux, has developed a cuisine with emphasis on authenticity and freshness of produce. The restaurant also offers signature dishes created by Jeanne Yvonne (the famous Saint-Jacques skewer in the style of Jeanne Yvonne).

Le SPA … Résolument raffiné, chaleureux et propice à la détente, le spa de La Butte dispose de 4 cabines spacieuses, entièrement pensées et dédiées au bien-être et au voyage sensoriel. Et pour un moment de complicité et de partage, les soins peuvent être effectués en cabine duo. Entrez dans un cocon de bienêtre et laissez-vous porter vers la quiétude et la relaxation... Les cérémonies de soins sont issues de cultures ancestrales, un instant précieux rien que pour soi. Les produits de soin combinent les pouvoirs des thés verts, rouges, blancs et noirs, pour des effets antioxydants, apaisants, régénérants et stimulants. En vacances ou le temps d’un week-end, en famille, entre amis ou à deux, La Butte est l’endroit idéal pour se reposer, se ressourcer et prendre du temps pour soi. Warm and relaxing, the spa at La Butte comprises 4 spacious cabins fully dedicated to the body and mind to take you on a sensuous journey. For those who wish to share, care can also be requested in a duo cabin. Healing ceremonies are derived from ancestral cultures and the care products used combine the powers of green, red, black and white teas, for a cleaning, soothing, rejuvenating experience. During holidays, at the weekend with family, friends or both, La Butte is the perfect place to rest, relax and take time for yourself. . MB

WM N°6

23


24

WM N°6

WM N°6

25


La

Route des Grands Crus

Pernand-Vergelesses, l’un des plus beaux anciens villages viticoles de la Côte ! Pernand signifie en celte «la source qui se perd»... Construit en amphithéÂtre, Pernand-Vergelesses est dominé par l’oratoire de Notre Dame de Bonne Espérance d’où l’on peut admirer le vignoble. L’église du XIIème siècle, la source «la Mère Fontaine» et les lavoirs témoignent d’un lieu chargé d’histoire. Pernand in Celtic means «the lost source» ... Built as an amphitheater, Pernand Vergelesses is dominated by the oratory of Notre Dame de Bonne Espérance where you can admire the vineyard and other notable features of a place steeped in history.

Pernand-Vergelesses, c’est aussi une tradition culturelle vivace à travers l’homme de théâtre Jacques Copeau, fondateur du « Vieux Colombier » à Paris, qui se fixa au village avec sa troupe en 1925.Niché au confluent de deux combes, PernandVergelesses se situe sur les hauts de la Côte de Beaune. C’est la « Montagne de Corton  » qui abrite trois villages et une même passion partagée avec Aloxe-Corton et LadoixSerrigny sur un site viticole remarquable : Corton en rouge, Corton-Charlemagne en blanc, deux prestigieux Grands Crus. À flanc de coteau et aux rues pentues, Pernand a le visage souriant. Un haut lieu culturel : rénovateur du théâtre en France (la RRF, le Vieux Colombier à Paris), artisan durant les années 1920 de l’une des premières « décentralisations » de l’art dramatique.

26

WM N°6

Nestled at the confluence of two valleys, Pernand Vergelesses is located on the top of the Côte de Beaune. This is the “Corton Mountain” which is home to three villages and a shared passion with Aloxe-Corton and Ladoix-Serrigny: Corton for the red and Corton-Charlemagne for the white, two prestigious Grands Crus.

Ses Vins ...

Les vins rouges de Pernand-Vergelesses se présentent sous des traits rubis foncé à reflets pourpres intenses. Le nez s’ouvre sur la fraise, la framboise, la violette également. Plus âgé, le vin tire sur le sous bois, les épices. La bouche est conciliante avec des épaules solides, des tanins bien fondus. Charnu et corsé, son gras lui offre toute l’harmonie nécessaire.  En blanc, l’or blanc et le jaune pâle se teintent de doré avec l’âge. Les arômes de fleurs blanches annoncent avec le temps l’ambre et le miel, les épices . Au palais, un vin minéral, harmonieux et très aimable. The Pernand Vergelesses red wines appear dark ruby ​​with hints of intense purple. The scent is of strawberry, raspberry and even violet. The older is the wine, the more distinct the woody, spicy tones

become. In the mouth it’s fleshy and full bodied with well-integrated tannins. White, golden-white or pale yellow tinged golden with age, the aromas of white flowers eventually turn to amber, honey and spices again. On the palate it has the character of a mineral wine, harmonious and friendly.

Notre coup de cœur est décerné au Domaine Dubreuil-Fontaine qui est depuis longtemps le plus célèbre du village. Our favorite is Domaine Dubreuil-Fontaine which has been the most famous for a long time.

Aujourd’hui, c’est Christine Dubreuil (5ème génération) qui est aux commandes du navire, elle s’occupe du Domaine et succède à son père Bernard ! Grâce à son savoirfaire, ses valeurs, et l’amour de sa famille, elle apporte un travail encore plus précis à la vigne, tout en assurant la pérennité des terroirs. Christine fait aussi connaître son vin dans le monde entier où elle fait déguster ses meilleures appellations : Pernand-Vergelesses Clos Berthet Monopole blanc, Savigny-Les-Beaune Premier Cru Les Vergelesses rouge, PernandVergelesses Premier Cru Île des Vergelesses rouge, Aloxe-Corton Premier Cru Les Vercots rouge, Pommard Epenots Premier Cru, Corton Grand Cru Bressandes … Une gamme de vins tous exceptionnels qui vous laissera au Palais un souvenir magique de votre passage à Pernand-Vergelesses.. Today, Christine Dubreuil (5th generation) is the captain of the ship, taking care of the vinery after her father Bernard. Thanks to her knowledge, values

and love of her family, her work in the vineyard has brought an even greater degree of precision, while ensuring the sustainability of its soils. Christine’s wines are also know all over the world. She presents for tasting her best appellations: Pernand Vergelesses Clos Berthet Monopole blanc, Savigny-les-Beaune Premier Cru Les Vergelesses rouge, Pernand Vergelesses Premier Cru Ile frd Vergelesses rouge, Aloxe-Corton Premier Cru les Vercots rouge, Pommard Epenots Premier Cru, Corton Grand Cru Bressandes ... An exceptional range of wines that will leave you with magical memories of Pernand Vergelesses... MB

Domaine Dubreuil-Fontaine 21420 Pernand-Vergelesses Tél : 03 80 21 55 43 www.dubreuil-fontaine.com

Carte d’identité Appellation principale : Pernand-Vergelesses Type d’appellation : AOC Reconnue depuis 1936 Région parente : Vignoble de Bourgogne Sous-région : Côte de Beaune Climat : tempéré océanique à tendance continentale Sol : argilo calcaire Cépages dominants : Pinot noir et Chardonnay Vins produits : 65% rouges et 35% blancs

WM N°6

27


28

WM N°6

WM N°6

29


ALAIN CHAMFORT

Il est venu à Beaune parrainer la première édition du Côte d’Or festival Song en novembre dernier, Alain Chamfort pose un regard humble et honnête sur une carrière longue de plus de quarante ans. Attachant, touchant, son expérience lui apporte une lucidité poignante sur le monde actuel et sur l’avenir de la variété, la chanson, le système, le talent…Rencontre avec un artiste qui assume ses choix. Alain Chamfort who was in Beaune last November sponsoring the premier of the song contest “Côte d’Or festival Song”, gave us his humble but honest opinion about his career over the last 40 years. From his experience, he has now sharp views about today’s world, the future of pop music, showbiz and talent…Meeting with an artist who takes responsibility for his choices.

« Le succès, c’est comme tout. Quand on l’a, ça parait normal !»

" Success is like anything. When it was, it seems normal! !"

30

WM N°6

Quand vous regardez votre carrière aujourd’hui, avec les différents virages musicaux que vous avez pris tout au long de celle-ci, comment analysez-vous votre évolution ? L’évolution ? On la fait sans s’en rendre compte vraiment. Au départ, je n’ai aucune prédisposition pour faire ce métier. Je n’avais pas les éléments pour être chanteur et je n’en ai surtout jamais rêvé. J’étais musicien accompagnateur et c’est le hasard des rencontres qui m’a conduit à travailler pour Claude François. J’ai été porté par la frénésie, presque l’hystérie, qui l’entourait. Ca m’a beaucoup influencé et dès que j’ai, sur ces conseils, commencé à chanter, un peu comme lui, son public a été très attentif et ça a marché rapidement. J’ai pris du plaisir dans ce répertoire. J’attirais surtout les minettes de 15/18 ans et tous les mois, j’étais en poster dans une revue de l’époque « Podium » afin d’entretenir le succès. Cela a duré quatre ans.

When you look at your career today with all the different style of music you’ve been through, how would you describe your career? A career? It has happened by chance. I was not born to be a singer and I’d never have dreamed of being one. Originally, I was a musician and it’s by chance and circumstances that I’ve worked with Claude François. I got caught by this buzz and madness which surrounded him. It has influenced me a lot when I’ve started singing myself, following his advice and, like him, I’ve found an audience and had hits quickly. I had pleasure with this style of music. I attracted 15/18 years old teenage girls and I was in cover of “Podium” magazine. This lasted four years.

Et par la suite  ? J’ai fini mon contrat avec Claude François. Alors j’ai monté mes propres galas, comme on disait à ce moment là et on tournait beaucoup : 150 à 200 concerts par an. J’avais le besoin d’interpréter autre chose, d’adapter mon répertoire. J’avais besoin de plus de reconnaissance aussi de mon travail. Je voulais quelque chose qui me ressemblait WM N°6

31


les salles de concert, je retrouve quelques personnes de la première époque, un peu nostalgiques, mais qui suivent toujours, de plus ou moins loin, ce que j’ai fait. Mais j’ai trouvé plus de satisfaction et des gens plus réceptifs à ce que je faisais. Des gens plus proches, qui se reconnaissaient dans mon travail. What about your audience? Has it not been confusing for them? It has been a little step back from people, some lost interest. But today, in concerts I found some people from the “1st generation”, a bit nostalgic, but who still follow what I’m doing. So I found more satisfaction from those people, they are more receptive to what I was doing and recognized my work.

Alain Chamfort et Mario Barravecchia

plus. Oui  ! J’ai pris un tournant musical assez marqué, je me suis rapproché de Gainsbourg… And after that? My contract with Claude François ended. So I’ve set up my own tour and we’ve had between 150 and 200 concerts per year. Then I needed to sing something different, and adjust my songbook. I also needed more recognition for my work. I wanted something that sound more like me. Well, I did make a musical change quite noticeable getting closer to Gainsbourg ..

Votre succès a donc connu des hauts et des bas…  ? Le succès, c’est comme tout. Quand on l’a, ça parait normal. On ne s’aperçoit même pas qu’il est là. C’est quand on ne l’a plus qu’il manque. Your sucess has had its ups and downs ...? Being succesfull is like anything else, you get use to it and don’t realize it until you’re losing it and start missing it.

Et votre public, n’a-t-il pas été dérouté ? Il a été un peu désarçonné. Une grande partie s’est désintéressée. Mais aujourd’hui, dans

32

WM N°6

Malgré quelques creux de vague, pensezvous que le fait de vous être éloigné de Claude François, c’est ce qui vous a permis de durer  ? Je le pense certainement. Plus personne aujourd’hui n’aurait l’idée de chanter comme Cloclo. Et puis il y a eu le grand succès de Manuréva. Aujourd’hui, mon public est très éclaté. C’est amusant. Si je n’avais gardé que mes fans de la première heure, j’aurais bien du mal à remplir les salles. J’ai un public aujourd’hui hétéroclite qui vient autour de ma personne. En milieu de concert je propose un medley de chansons étendu sur tout mon répertoire. Ca rassemble. Honnêtement j’assume pleinement ma carrière. Je n’ai aucune raison de cacher ce que tout le monde connaît. Je ne renie rien. Despite some downs, do you think that ended with Claude François helped you to last? I definitely think so. No one nowdays would sing some Cloclo (Claude François’ songs). And then there was the great hit, Manuréva. Today, my audience is diversified which helps to sale out my show, otherwise I’ll be struggling and it’s fun. I now have an audience who comes for my personality. In the middle of the show I offer a medley covering all my songs so that people get together. I truly and fully assume my career. I have no reason to hide what everyone knows. I’ve got nothing to deny.

Comment voyez-vous l’avenir de la chanson  ? L’avenir dépend de nombreux facteurs. On ne peut nier aujourd’hui, que la chanson, comme beaucoup de chose du reste, est en crise. Les chanteurs sont de plus en plus autonomes et ne peuvent plus s’appuyer sur aucun système. Les ventes de disques chutent. Les concerts, aussi… Il est difficile de savoir comment tout cela va évoluer. Sans être dans le regret d’un temps passé et révolu, mais internet doit contribuer un peu à tout ça. Ca touche d’ailleurs le cinéma aussi. Tout ça est lié au risque de la grande démocratisation du système. Il n’y a plus de filtre, comme l’étaient les maisons de disques, et aujourd’hui, c’est le consommateur et ses humeurs changeantes qui décide de tout, du début à la fin. How do you see the future of the showbusiness? The future depends on many factors. One of them, let’ face it, is the credit crush. Singers are more independent and can no longer rely on support. CD sales are falling. Concerts, too ... It’s hard to know how it will evolve. Without regretting a passed time, Internet has contributed a little to all of this. It has also affected the cinema. There is a democratization of the system. Labels were protected all this, but today it’s the consumer who decides and all depends on his mood swings.

Et qu’avez-vous retenu du Côte d’Or Festival Song  de Beaune? La salle (NDLR  : La Lanterne Magique) est superbe, bien pensée et chaleureuse. L’organisation était plutôt bien faite et avait une certaine tenue, bravo d’ailleurs à Mario Barravecchia qui eu cette belle idée d’imaginer ce Festival. Il faut souhaiter à tous ceux qui se sont investis dans ce beau projet, qu’ils pourront poursuivre l’année prochaine... And will you remember from the Côte d’Or Festival Song in Beaune? The venue (NDLR : La Lanterne Magique) is superb, well designed and warm. It was well organised, congratulations also to Mario Barravecchia who had this great idea to create a song contest. Hopefully all those who have invested in this wonderful project, they will carry on next year .... Bruno Cortot Photos: Cécile Devienne

E PICERIE F INE I TALIENNE Charcuteries, fromages, pâtes fraîches, huiles d’olive et vinaigres balsamiques, truffes blanches d'Alba, ... Dégustation sur place ! Toutes les saveurs de l'Italie à Beaune

3, rue Poterne - 21200 Beaune Tél: 03 80 21 86 41 www.larneis.fr

WM N°6

33


34

WM N°6

WM N°6

35


Alain Suguenot Vous parlez très souvent de Beaune comme d’une «  marque  ». Qu’entendez-vous par là ? BEAUNE, est bien sûr une ville avec ses habitants, son histoire et des projets. Mais sa notoriété est telle, en particulier grâce au patrimoine prestigieux des Hospices, à la tradition de la Vente des vins, mais aussi à des projets inscrits dans la modernité tels que le Festival International du Film Policier et le Festival des Lumières, qu’elle fait également aujourd’hui figure de véritable marque de prestige connue à travers le monde. De nombreux projets sont actuellement à l’étude sur le sud Côte d’Or. Les plans d’eau par exemple. Ces travaux sont liés essentiellement au développement touristique. Ne craignez-vous pas, à terme, de désintéresser les locaux et de faire de Beaune, et de ses environs, une ville très saisonnière ? Pour les plans d’eau, c’est plus qu’une étude : le parc Eco Loisirs des Etangs

36

WM N°6

d’Or de MERCEUIL-TAILLY est une réalité. Les amateurs de promenades et de nature sont d’ores et déjà nombreux à profiter de ce site remarquable. Les travaux de la piscine naturelle, sur MONTAGNY-lès-BEAUNE cette fois, vont également bon train. L’objectif, pour l’instant tenu, est d’ouvrir au printemps prochain. S’il s’agit de nouveaux atouts touristiques, ces équipements sont bien évidemment destinés en premier lieux aux Beaunois. En ce sens des liaisons douces depuis BEAUNE sont prévues. Vous parlez d’activité saisonnière, c’est vrai pour la piscine naturelle, mais pas du parc Eco Loisirs que l’on peut parcourir toute l’année. J’invite chacun à le découvrir au fil des saisons. C’est d’ailleurs l’une de mes préoccupations de toujours  : permettre à BEAUNE d’être attractive toute l’année. Le Festival International du Film Policier, dont la 5e édition aura lieu du 3 au 7 avril participe de cette volonté, tout comme le Festival Mômes et Merveilles, en décembre. Alors BEAUNE une ville saisonnière, oui dans le sens où à chaque saison il se passe quelque chose ! Mais je voudrais aussi vous faire remarquer que grâce à l’aménagement de la Zone d’activité des Portes d’Or, toute proche d’ailleurs, nous enregistrons de nombreuses installations d’entreprises. Transferts agrandissements ou créations pures ces installations sont synonymes de nombreux emplois nouveaux. N’y a-t-il pas en ce sens, sur la circonscription une forte disparité entre Beaune et sa côte vinicole et l’est, la plaine de la Saône  ? Plus que de disparité je parlerais de complémentarité. J’ai la chance d’avoir une circonscription qui offre une diversité de paysages extraordinaires où l’on trouve, pour ne parler que d’agriculture, des productions très variées. Le vin vous l’avez dit, mais aussi l’élevage, les petits fruits ou encore les légumes que l’on trouve justement dans la plaine de la Saône. La Saône est elle même un atout de tout premier

ACTEURS DE LA VIE ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE DU DÉPARTEMENT •

plan pour notre région. Le Technoport de PAGNY, ou encore le tourisme fluvial porté par SEURRE et SAINT-JEAN-de-LOSNE en sont deux illustrations de premier plan. Si oui, comment serait-ce possible d’y remédier ? Il ne s’agit pas de remédier à cette situation, car cette diversité est une chance, mais de valoriser ces particularismes. Un exemple récent est celui que la Communauté d’Agglomération et le Pays Beaunois portent pour mettre à l’honneur la viande charolaise à travers l’opération «  Le Goût d’ici ». D’autres productions devraient bénéficier de cette démarche, telles que le lait par exemple. Quel impact a réellement la crise que nous connaissons actuellement sur l’économie locale ? Je ne dirais pas qu’il n’y a pas d’impact, mais la Ville de BEAUNE tout particulièrement fait figure d’exception dans ce climat pour le moins morose, avec un taux de chômage largement en-dessous de la moyenne nationale  : 4%. Les implantations d’entreprises ne faiblissent pas et notre nouvelle ZAC des Portes de BEAUNE sera bientôt pleine, avec à la clé des centaines d’emplois créés. La dernière Vente des Vins et ses résultats record, a aussi démontré, s’il en était besoin, que l’attractivité de notre ville et de notre côte viticole est toujours considérable. Le projet de classement des climats au patrimoine mondial de l’UNESCO aura-t-il une réelle influence sur l’avenir de la côte de Dijon à Santenay  ? Bien sûr. En terme de notoriété tout d’abord. J’en veux pour preuve l’exemple d’ALBI, classée en juillet 2010, et dont la fréquentation touristique ne cesse de progresser depuis. Dans le même temps nous allons pouvoir valoriser encore mieux notre environnement avec des outils comme l’AVAP, l’Aire de Mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine, qui a pour objet d’assurer la protection de notre patrimoine bâti et paysager. Il s’agit de promou-

voir notre patrimoine urbain et naturel en garantissant la qualité architecturale des constructions et sites particulièrement sensibles, en définissant un périmètre de la ou des zones à protéger, en y instaurant des règles urbanistiques et architecturales particulières. Mais il faut comprendre aussi que le Classement aura des répercussions positives pour toute la région Bourgogne et pas seulement la Côte de DIJON à SANTENAY. Le développement culturel est aussi facteur de créations d’emplois et générateur d’économie (hôtels, restaurants, intermittents du spectacle, etc.) Comment voyez-vous son avenir sur le sud du département quand on sait que ce sont les premiers budgets touchés en période difficile ? Ce n’est pas le cas à BEAUNE, comme en témoigne le budget alloué à la Lanterne Magique, cette nouvelle salle exceptionnelle qui offre de nombreux spectacles tout au long de l’année et qui a connu cette année la création de nouveaux festivals : Mômes et Merveilles, le Festival Beaune Vibrations et le Côte-d’Or Festival Song. Beaune, c’est aussi le Festival International du Film Policier qui verra cette année sa 5ème édition sur le thème de l’Italie et le Festival d’Opéra Baroque que nous soutenons activement. Mais Beaune sera surtout en 2013 l’année LELOUCH avec le lancement du chantier de création des Ateliers du Cinéma et de la Maison de l’Image et du Mouvement Etienne Jules Marey, en partenariat avec Claude LELOUCH qui va bénéficier d’un investissement de 1  850  000€. Nous avons par ailleurs repensé le musée des Beaux-Arts, qui bénéfice d’un nouvel accrochage. Dans mes projets, j’ai également annoncé la création d’un nouveau musée dédié au Camp Américain. Vous le voyez - et encore il ne s’agit que d’exemples parmi bien d’autres - il n’est pas question de sacrifier la culture, et pas seulement pour des raisons économiques. La culture est une richesse dans tous les sens du terme.. BC

WM N°6

37


38

WM N°6

WM N°6

39


Les plus belles stations de ski ! . Le charme des chalets à l’ancienne et des domaines skiables tout confort... A l’heure des tout premiers flocons, Welcome Magazine vous présente ces stations qui font rêver ! Saint-Martin-de-Belleville « loin des foules » Niché au pied du domaine des 3 Vallées, à 1 400 mètres d’altitude, le vieux village de Saint-Martin vit comme autrefois, autour de son clocher, de ses ruelles étroites et de ses maisons de pierre et de bois. Un écrin montagnard à l’écart des foules et de l’agitation, où il fait bon se ressourcer.  Nombreuses activités nature : chiens de traîneau, raquettes, ski de fond, ULM, ... Notre coup de cœur : le Saint-Martin, un 3 étoiles de grand charme, doté de deux excellents restaurants et d’un miniclub pour les 4-11 ans. www.hotel-stmartin.com Office de tourisme : 04 79 00 20 00

Megève « La plus chic des stations française » Cette station qui rime avec le luxe veille amoureusement sur ses petits chalets anciens et ses ruelles où tintent les grelots des chevaux. Ici, le ski se vit avec élégance et distinction ! Vous retrouverez des restaurants raffinés, des boutiques haut de gamme et du bien-être avec une offre de SPA excellente. Le paradis existe à la montagne … pour les skieurs ou pas !  Nos coups de cœur : le Lodge Park et sa cuisine ultraraffinée des lodges du monde (100, rue d’Arly, 04 50 93 05 03 - www.lodgepark.com ), et les Enfants Terribles, pour son ambiance lounge inspirée par l’époque où Cocteau y faisait ripaille (place de l’Eglise, 04 50 58 76 69).  Le Chalet du Mont d’Arbois, récemment couronné d’une cinquième étoile, Tél : 04 50 21 25 03 www.domainedumontdarbois.com Office de tourisme : 04 50 21 27 28 www.megeve.com

Méribel « l’une des plus anciennes station » Dotée d’une surface de glisse de 600 kilomètres, Méribel est une des stations qui innovent le plus. Cet hiver, la sécurité des toutpetits est à l’honneur: les télésièges équipés du système Magnestick, permettant aux enfants de rester «collés» au télésiège lors de la montée. Méribel, la championne écolo, a été récompensée de la Marianne d’or 2009 du Grenelle de l’environnement pour sa gestion des eaux usées dans les restaurants d’altitude. Notre coup de cœur : le tout nouvel Hélios Hôtel & Wellness ! Très beau chalet traditionnel sur les hauteurs de la station dont le point fort est la déco. www.lhelios.com Office de tourisme : 04 79 08 60 01 www.meribel.net

40

WM N°6

Les Gets « Les Portes du Soleil » Dans un univers préservé, Les Gets se situe au coeur du domaine des Portes du soleil, en Haute-Savoie. Son histoire remonte au XIe siècle. Le cadre est resté enchanteur, avec la chaîne du Mont-Blanc en toile de fond. Mais cette petite station frontalière a l’ambition d’une grande, puisqu’elle ouvre sur 650 kilomètres de pistes, de Morzine à la Suisse.  Notre coup de coeur: l’Alpina, un 3-étoiles aux allures de chalet suisse avec sauna, hammam et petite piscine. Tél : 04 50 75 80 22 www.hotelalpina.fr Office de tourisme : 04 50 75 80 80 www.lesgets.com

Serre Chevalier « l’un des domaines skiables les plus grands des Alpes » Serre Chevalier est une grande vallée des Hautes Alpes ouverte toute l’année, entre col du Lautaret et Briançon où s’égrènent plusieurs villages et hameaux du plus moderne au plus authentique. Sensations fortes garanties dans l’une des plus grandes stations d’Europe  ! Profitez des 300 jours de soleil par an et de bonne neige jusqu’en avril. Pour faire le plein d’émotions, les activités de glisse s’adaptent à toutes vos envies : pistes larges ou plus intimes dans les forêts de mélèzes, spots de snowboard, snowparks, ski nocturne... Vous êtes au coeur du plus haut département des Alpes du Sud, profitez de la montagne à l’état pur. Notre coup de cœur : La Renardière... au pied des pistes, ce chalet 5 étoiles entièrement réalisé en bois de mélèze vous séduira. Son parc de plus de deux hectares vous offrira discrétion et vues magnifiques sans vis-à-vis sur la montagne et la vallée. Pour vous détendre : sauna, jacuzzi, et terrasse plein sud ! www.chalet-larenardiere.com Office de Tourisme : 04 92 24 98 98 www.serre-chevalier.com

La Plagne « La Belle » Entre 1 800 et 3 250 mètres d’altitude, la station savoyarde dispose d’un domaine skiable de 425 kilomètres, d’une piste de bobsleigh unique en France, d’une structure artificielle pour s’initier à l’escalade de la glace, d’un stade de slalom aménagé pour le ski de nuit, de patinoires, de piscines, d’activités raquettes, aile delta... Pas de doute, La Plagne reste le paradis des sportifs amateurs de sensations fortes et de nouveautés. Notre coup de cœur : le Vancouver, un nouveau 3 étoiles situé sur les pistes. 42 chambres familiales à la déco sans chichis, où le confort privilégie l’espace et la présence d’un espace fitness (piscine intérieure, sauna, hammam, salle de sport). Tél : 04 79 65 07 65 www.madamevacances.com Office de tourisme : 04 79 09 79 79 www.la-plagne.com

WM N°6

41


Table d'Exception Honneur à la Gastronomie italienne Nunzio, Vous êtes d’origines calabraise et sicilienne, est-ce que votre envie de cuisiner vient d’Italie ? Je suis de père sicilien et mère calabrese. Mon envie de cuisiner me viens de mes parents qui ont toujours été restaurateurs et m’ont baigné dès ma plus tendre enfance dans une atmosphère gourmande. Mes premières émotions sont liées à des parfums, des saveurs et des odeurs de cuisines. Ces mêmes odeurs qui me réveillaient le matin, je m’empressais d’aller aider mon père qui faisait les fameuses « cassatelle »( pâte fraiche farcies) avec de la ricotta fraiche au lait fermier que faisait mon grand père Nunzio et dont il en avait le secret ! Que du bonheur ! On les dégustait avec un ragout à la viande légèrement parfumé à la cannelle. Nunzio, you have Calabrian and Sicilian origins. Does your drive for cooking come from Italy? My father is Sicilian and my mother Calabrese. My drive for cooking comes from my parents who’ve always owned restaurants and who immersed me from an early age in a culinary world. I used to help my father who made the famous “cassatelle” (freshly stuffed dough) with fresh ricotta milk, which my grandfather Nunzio made and who had the secret! What a great time! We used to eat it with a meat ragu lightly flavored with cinnamon.

Quel a été votre plus beau souvenir culinaire ? C’est en Sicile que je l’ai eu ! Lorsque la Zia Rosina (ma tante), admirable cuisinière, me préparait au petit déjeuner ses grosses tartines chaudes de pain de campagne frot42

WM N°6

tées avec de belles tomates sucrées du jardin, de l’origan à peine séché et une huile d’olive extraordinaire  ! Ma madeleine de Proust à moi  ! Vous voyez la cuisine chez nous c’est une histoire de famille… What’s your most memorable culinary moment? It was in Sicily! It was when Zia Rosina (my Aunt) made me a breakfast of large hot toasts from crusty bread rubbed with beautiful sweet garden tomatoes, barely dried oregano and extraordinary olive oil! She was like Madeleine de Proust to me! You see the kitchen at our home is a family affair...

Vous avez travaillé aux côtés de grands chefs étoilés en Europe et dans de prestigieuses adresses à travers le Monde, que retenez-vous de plus important de votre apprentissage ? Avec le goût pour la cuisine, j’ai également eu la fibre pour les voyages, après avoir eu mon diplôme à l’école hôtelière de Poligny, j’ai décidé d’aller me perfectionner auprès de grand chefs en Europe et dans le monde. Ces différentes expériences m’ont fait prendre conscience que malgré toutes les richesses gastronomiques que l’on peut découvrir à travers le globe et rencontrer certains chefs de talent, il n’y a qu’une chose à retenir c’est qu’il faut beaucoup de cœur et de générosité pour être un bon chef ! Je me suis aussi rendu compte qu’il existe malgré tout différentes philosophies dans la cuisine : la première que je qualifierais de cuisine « Business », là ce qui est important c’est la WM N°6

43


rentabilité peu importe si l’on mange mal ! La deuxième, une cuisine « Hollywood », c’està-dire une cuisine tape à l’œil, un mélange aussi savant qu’indescriptible de différentes cuisine du monde  .Il faut épater  ! Et la troisième, qui est ma philosophie, une cuisine de cœur et de passion où l’on respecte les produits, les terroirs ; elle peut être technique et créative, du moment qu’elle soit faite avec sincérité ! You’ve worked alongside great chefs in Europe and in prestigious locations across the world. What was the most important part of your apprenticeship? Along with my interest in cooking, I also had an urge to travel, so after getting my diploma from the catering school of Poligny, I decided to go and perfect my craft alongside the great chefs of Europe and the world. Those experiences made me realize that despite all the gastronomic riches that can be found across the globe, the thing to remember is that it takes a lot of heart and generosity to be a good chef! I also realized that despite all the different philosophies in the kitchen, the first I’d ascribe value to is «Business», meaning lack of profitability if the food is bad! The second is a “Hollywood” style of cooking, that’s to say, flashy and well thought out world cuisine which needs to impress! And the third which is my philosophy, passionate cooking which comes from the heart respecting local produce which can be technical and creative, as long as it’s done with sincerity!

Pour vous, quelle est la différence entre la gastronomie française et italienne ? Très bonne question ! Les deux cuisines se ressemblent énormément avec une histoire, des traditions, une culture axée particulièrement sur les produits des différents terroirs. La gastronomie italienne est selon moi une cuisine savoureuse et généreuse, qui met en avant les produits locaux sans les dénaturer, mais avec une recherche évidente de saveurs et fraicheur, une cuisine sans «chichi» (c’est le seul pays au monde à avoir autant de produits d’appellation contrôlé). La gastronomie française, je la qualifierais plutôt de cuisine riche et sophistiquée, une cuisine plus élaborée, qui la rend malgré tout plus lourde. La gastronomie italienne a su garder

44

WM N°6

son identité et son terroir par rapport à la gastronomie française qui elle, par sa mixité ethnique, est plus ouverte sur des produits et des saveurs du monde. In your opinion, what’s the difference between French and Italian gastronomy? A very good question! Both styles are very similar in terms of the history, traditions and culture particularly when it comes to different local produce. Italian food I think is tasty and generous, highlighting local ingredients without changing their nature. There’s an emphasis on freshness and a balance of flavors without being overly complicated. French gastronomy I would describe as rich and sophisticated cuisine, more elaborate and therefore heavier. Italian cuisine has kept its identity and its relationship to local gastronomy. France on the other hand, due to its ethnic mix, is more open to outside produce and flavors.

Si vous deviez nous citer une de vos spécialités préférées ? A vrai dire, je n’en ai pas vraiment ! Ma carte évolue au fil des saisons, je déteste lorsque la cuisine est figée, même si un plat est en place pour 3 mois, il ne cesse d’évoluer pour atteindre le meilleur. Je pense que ma cuisine est toujours en mouvement pour justement surprendre et donner de l’émotion  ! Malgré tout, j’adore travailler les produits d’exception comme un bar de ligne ou le pigeonneau élevé au lait et en plein air…J’ai aussi beaucoup d’émotion lorsque qu’avec une bonne farine et des œufs fermiers, je fais des pâtes fraiches que je sublime avec de la truffe blanche d’Alba ou un beurre de sauge tout simplement.

If you had to name one of your favorite specialties? Actually, I haven’t really thought about it! My menu evolves over the seasons so even if a dish is on offer for 3 months, it continues its evolution to become as good as possible. I love working with exceptional produce like line caught Bar and free range milk fed squab. I also love working with good flour to make fresh pasta coated in white Alba truffle or just simply sage butter.

Quel message souhaitez-vous faire passer dans votre façon de cuisiner ? Que malgré tous les déboires que l’on peut rencontrer, il est important de se battre chaque jour pour essayer de faire comprendre aux gens que de bien manger est un bien-être, un moment de partage et surtout un capital santé ! What message do you want to give with your cooking? That despite all the troubles you may encounter, it’s important to fight every day towards trying to make people understand that eating well is a form of well-being and a time for sharing.

Rencontre avec Nunzio Iacono •

Vous travaillez avec votre Epouse, est-ce que pour vous, le sens du mot famille, rime avec «Gastronomie» ? C’est une évidence  ! Famille & Gastronomie ... Sans mon épouse, je ne pourrais pas faire ce que je fais aujourd’hui, c’est mon soutien et mon inspiration. Sans ma famille, je n’aurais pas eu tous ces liens forts, ces valeurs, cette générosité, ces partages, l’amour, les émotions, et les sensations qu’ils m’ont transmis, et qui, a mon sens sont des valeurs essentielles pour cuisiner ! You work with your wife. For you, does the word family rhyme with «Gastronomy»? It’s obvious! Family & Gastronomy ... Without my wife, I couldn’t do what I do today. She’s my support and inspiration. Without my family, I wouldn’t have had all these strong links, these values, this generosity, sense of sharing, love, emotions, which in my opinion are core values to cooking! MB DA NUNZIO 3 Rue de Strasbourg à Chalon-sur-Saône 03 85 48 39 83 - www.danunzio-restaurant.com

WM N°6

45


46

WM N°6

WM N°6

47


depuis 1995 : l’encadrement. Inscrite en formation en 2007 et reçue en candidat libre au CAP en 2009, elle s’installe en auto-entrepreneur sur Marsannay-la-Côte. En reprenant L’Encadreur, elle se dote d’un nouvel outil de référence dans lequel elle pourra exprimer toute sa créativité et son sens du goût pour la mise en valeur des œuvres qui lui seront confiées. « Je ne souhaite pas tout révolutionne, confie-t-elle, car le travail de Christian Tiercin est apprécié et reconnu. Je souhaite avant tout poursuivre sa démarche et apporter peu à peu mon sens personnel. » Laurence Ménégon, who worked mainly in education, wished to change career and pursue her passion that she’s practiced as a hobby since 1995 : framing. By taking over « L’encadreur » , she’s acquired a new tool with which to express her creativity and bring out the best in the artwork entrusted to her. «I don’t want to revolutionize» she says, «as the work of Christian Tiercin is appreciated and recognized. I wish above all to pursue his approach and gradually bring my own personal touch.»

Côté galerie, il est évident que le carnet d’adresses de Christian Tiercin est bien rempli, et que son goût pour la qualité lui a permis de donner une certaine réputation à l’endroit. « Nous organisons six expositions à l’année dont quatre d’artistes habitués à nos cimaise. Explique-t-il. Nous n’accueillons, par an, que deux nouveaux artistes professionnels, à condition que nous jugions leur travail de qualité correspondant à nos exigences. » As for the gallery, Christian Tiercin is fully booked, and his appetite for quality is responsible for its reputation. «We organize six exhibitions a year including four artists who are used to our cyma. We only welcome, two new professional artists per year, if their work matches our quality requirements.»

Dans ce métier très technique, où le travail manuel doit apporter une amélioration, une mise en valeur, un autre regard de l’œuvre… Une touche féminine va probablement, très doucement, changer les habitudes de l’endroit.

l’excellence d’un savoir-faire change de mains Christian Tiercin, diplômé de l’école Boule à Paris, avait ouvert, il y a vingt-cinq ans, rue Charrue un atelier et une galerie d’art qu’il avait simplement appelé « L’Encadreur » . Durant toutes ces années, l’artisan, passionné d’art et par son métier, a construit une solide réputation dont la renommée a dépassé les simples limites de la ville de Dijon. Aujourd’hui, c’est avec la sérénité d’un devoir accompli au service des artistes et de leurs œuvres, qu’il décide de se mettre un peu en retrait et de donner les clés du magasin à une nouvelle professionnelle qui souhaite pérenniser la philosophie et l’esprit de l’atelier et de sa galerie.

48

WM N°6

Excellence of expertise changes hands Christian Tiercin, graduate of the Boule school in Paris, opened twenty-five years ago on the rue Charrue, a workshop and art gallery that he simply called « L’Encadreur ». During all these years, the craftsman has built a solid reputation whose fame goes beyond the city of Dijon. Today, it’s with peace of mind and a feeling of accomplishment that he has decided to step back and pass the keys of the workshop onto a new artist who wishes to perpetuate the philosophy and spirit of the workshop and gallery.

Laurence Ménégon, qui a travaillé surtout dans l’enseignement, a souhaité, après une reconversion professionnelle se réorienter vers une passion qu’elle pratiquait en loisir

In this highly technical job where manual labor should bring improvements, and bring a new perspective to the work ... A feminine touch could slowly change the habits of this establishment.

Pierre Brincourt

L’Encadreur. Laurence Ménégon. 30, rue Charrue. 21000 Dijon. 03.80.30.76.56. lencadreurdijon@gmail.com. Site : www.encadreur.fr

WM N°6

49


29 av de la Sablière - 21200 Beaune Tél. 03 80 22 37 53

TISSUS D’HABILLEMENT ET D’AMEUBLEMENT VOILAGES ET RIDEAUX MERCERIE DÉCORATION DES IDÉES, DES CONSEILS & UN LARGE CHOIX POUR VOTRE DÉCO


Christian Legal Une générosité scénique et un grand coeur Il était un des invités d’honneur du CFDB (comité des fêtes et du développement du pays Beaunois) lors de la 152e vente des vins des Hospices de Beaune, Christian Legal, dijonnais d’origine, rencontre une carrière d’humoriste et imitateur heureuse et durable, avec un succès qui ne se dément pas. C’est une longue aventure qui a commencé dès l’âge de seize ans dans les discothèques du sud de la France, puis en animation radio. S’ensuivent alors des petites scènes, des petits boulots…

va de son avis, de l’urgentiste, à l’anesthésiste, en passant par l’infirmière, les médecins, psychiatres… Jusqu’au « pétage de plombs  ». Quand on sait que tous ces intervenants prendront successivement les voix de Johnny Hallyday, de Muriel Robin, de Florent Pagny… et d’autres encore, on comprendra que le délire caustique, généreux et délirant offrira un grand moment d’émotions heureuses. La seconde partie offrira quant à elle un éventail de « duos impossibles et décalés qui n’auraient jamais du avoir lieu » et des guest star telles que Daniel Fernandez, Christian Mansour, Passe-partout (Fort Boyard)…

Mais au-delà de l’artiste qui donne beaucoup en spectacle, Christian Legal est aussi un homme de cœur, puisque pour ce Zénith de Dijon, les places sont plafonnées à 12 € et qu’il en a offert 450 à des associations de Bourgogne : Restos du Cœur, Idées Intérim, Secours Populaire Français.. Un beau geste qui mérite d’être largement salué. Quant à son avis sur la vente des vins des Hospices de Beaune : « C’était extraordinaire. On a bien rit, on a pu rencontrer le public simplement. Tout le mérite revient d’ailleurs aux bénévoles qui ont travaillé durant tout le week-end. Moi, je reviens tous les ans, s’ils le veulent ! » Bruno Cortot

Mais en 1997, c’est l’émission « Graine de Star », diffusée sur M6 qui est un véritable déclencheur. « C’était, se souvient-il, une chance extraordinaire. Une émission en prime time, à une heure d’audience importante. » Ce sont ensuite les télévisions régionales, nationales qui l’invitent. Les spectacles se mettent en scène et commencent à tourner régulièrement. « Construire cette petite carrière, c’est long, ironise-t-il volontiers. » Puis il crée sa maison de production Génération Prod. Il s’absente durant trois années pour revenir à la scène avec un spectacle construit en collaboration avec Olivier Lejeune : « Legal : Cent voix en l’air. » C’est ce spectacle que l’on retrouvera sur la scène du Zénith de Dijon le 8 février 2013. Réalisé en deux parties, ce « spectacle anticrise », comme il le définit lui-même propose de donner la parole au personnel soignant lors d’un séminaire. Tout le monde y

WM N°6

53


Le nouveau Club de la Jam ! O

14 14 Place de la République 21000 Dijon Tél: 03 80 73 52 19 / www.lecerclejamaique.com 54

WM N°6

WM N°6

55


Michaël Llodra « Le vin, véritable patrimoine culturel à préserver »

Où en êtes-vous dans votre carrière professionnelle ? Etre joueur professionnel de tennis a toujours été pour moi un rêve. Quand j’étais gamin, je m’imaginais jouer au stade de Rolland Garros, à Wimbledon… Dans ce sens, j’ai pleinement réussi mes objectifs. Participation à la Coupe Davis, une médaille d’argent aux jeux Olympiques de Londres… Après une quinzaine d’années sur les courts je pense mettre un terme à ma carrière. Je joue encore l’année prochaine et après on verra.

Le tennisman professionnel Michaël Llodra, affiche un palmarès international assez éloquent, en simple et surtout en double. Associé à Jo-Wilfried Tsonga, il obtient notamment, une médaille d’argent aux jeux olympiques de Londres l’été dernier. Préparant en partie sa reconversion, il investit dans un bar à vin, dans le cœur de Dijon, pour poursuivre une autre passion : la dégustation partagée. 56

WM N°6

Where are you in your career? Being a professional tennis player has always been a dream for me. When I was a kid, I imagined playing Roland Garros, Wimbledon ... In this sense; I have fully achieved my goals: participating in the Davis Cup, a silver medal at the London Olympics ... After fifteen years, I’m thinking of ending my career. I’ll still play next year and we’ll see.

Vous pensez donc à l’après ? Je pense toujours à l’après même si je suis toujours là. Bien sûr, les sportifs ont des carrières plus courtes que les autres professionnels, et il faut imaginer poursuivre dans des voies différentes après le haut niveau. Avec Arnaud Clément, nous ouvrons un bar à vin, un club aussi, rue Musette à Dijon, à l’ombre des gargouilles de Notre Dame : Dr Wine. So you’re thinking about afterwards? I always think about afterwards. Of course, athletes have shorter careers than other professionals, and we need to think about pursuing different paths after reaching a high level. With Arnaud Clement, I opened a wine bar and also a club in the “Rue Musette” in Dijon: Dr. Wine.

Le Vin et le sport : n’est-ce pas incompatible ? Non ! Il ne faut pas confondre alcoolisme et dégustation. Le vin est un excellent produit tant que l’on n’est pas dans les excès. D’ailleurs, un verre de vin par jour est bon pour la santé. Même lors de compétitions, je buvais un verre de vin. Et puis il ne faut pas oublier que le vin fait partie intégrante de la culture française et de son patrimoine. Certains oublient ce patrimoine et ce serait vraiment dommage de s’en passer. Wine and sport: isn’t that incompatible? No! You shouldn’t confuse alcoholism and tasting. Wine is an excellent product as long as it’s consumed in moderation. Moreover, a glass of wine a day is good for your health. Even at competitions, I drink a glass of wine. And we must not forget that wine is an integral part of French culture and heritage.

Justement, à propos du patrimoine, que pensez-vous du projet de classement des climats à l’UNESCO ? Avec Dr Wine, nous nous sommes portés grands mécènes du projet. Speaking of heritage, what do you think of the proposed classification of climates into UNESCO? With Dr. Wine, we are major sponsors of the project.

Comment vous est arrivée la passion pour le vin ? C’est assez marrant. Je suis rentré sur le vin par la vallée du Rhône où je me suis formé le palais. Ensuite je suis venu sur les bordeaux qui sont une véritable vitrine en France avant d’arriver tout doucement sur les bourgognes. Je me suis senti très proches des bourguignons. Tout d’abord, le bourgogne est très bon et c’est un endroit où l’on se lie vite d’amitié avec les gens. Autour des vins du bordelais et ceux de Bourgogne, il y a des façons différentes d’aborder le sujet. On ressent plus le buisines près de Bordeaux. Moins par ici. How did you become passionate about wine? It’s pretty funny. I started with wine from the Rhône

MICHAËL LLODRA • sportif .

valley where I trained my palate. I then turned towards Bordeaux being a showcase in France, before slowly discovering Burgundy. I feel very close to Burgundians. Firstly, the wine is very good and it’s a great place where you can make friends with people quickly. In terms of the wines from Bordeaux and Burgundy, there are different ways of approaching the subject. It feels more business like near Bordeaux. Less so here.

Comment se présente la carte de Dr Wine ? 200 références sont à la carte essentiellement en bourgogne pour les deux tiers et à 50/50 en blanc et rouge. On sert aussi le vin au verre et les dégustations peuvent être accompagnées de planchettes simples pour lesquelles nous sommes très attentifs aux mariages mets/vins. What’s on the wine menu at Dr. Wine? 200 selections making up two thirds of the menu are mainly from Burgundy split 50/50 between white and red. We also serve wine by the glass and tasting can be accompanied by simple snacks with which we are very attentive to the marriage between food and wine.

Comment avez-vous souhaité l’ambiance de Dr Wine ? C’est avant tout un bar à vin assez sélect, calme, classe. Mais c’est aussi un club avec une carte de membre qui permet d’assister à des soirées à thèmes, à des présentations spéciales par des viticulteurs. C’est un endroit privilégier où l’on aime à se retrouver. Dr Wine, c’est aussi une boutique spéciale membres. What kind of ambiance do you want at Dr. Wine? This is primarily a select wine bar, quiet and classy. But it’s also a club with membership where you can attend theme nights and special presentations by winemakers. It’s a privileged place where people like to meet up. Dr. Wine is also a boutique for special members.. Bruno Cortot

Dr Wine. 5 rue Musette. 21000 Dijon. 03.80.53.35.16

WM N°6

57


58

WM N°6

WM N°6

59


Mario Barravecchia avec les vainqueurs du concours, Cynthia Maillot et Louka

Karine Dupray

Mario et le Député-Maire Alain Suguenot

Le premier Côte d’Or Festival Song s’est tenu les 2 et 3 novembre à la Lanterne Magique de Beaune. Concours parrainé par Alain Chamfort et destiné à faire émerger de nouveaux talents de la chanson d’expression française, cette première édition a rencontré un vif succès auprès du public. Retour avec le créateur de cette manifestation, Mario Barravecchia et la présentatrice de l’évènement, Karine Dupray. 60

WM N°6

Mario Barravecchia PRÉSIDENT DU FESTIVAL

Karine Dupray présentatrice de l’événement

Quel retour faites-vous de ce premier festival ? Dès les auditions, j’ai été surpris, bluffé par la qualité des candidats et leur professionnalisme. C’est plutôt rassurant. Cela veut dire, même si de nombreux candidats venaient d’ailleurs, qu’il existe un berceau de talents entre Beaune et Dijon. Et puis ça a tellement bien marché, que nous recevons déjà des inscriptions pour 2013. Du côté organisation, même s’il s’agit d’une première, tout a fonctionner comme sur des roulettes. Bien sûr, il existe quelques imperfections qu’il faudra gommer à l’avenir, mais dans l’ensemble, le résultat est plutôt flatteur.Pour la demi-finale et la finale, le public, que l’on a tendance à décrire comme plutôt froid sur Beaune, s’est, au contraire, montré très chaleureux. C’est un véritable succès populaire et élégant et tout cela grâce au travail formidable que réalisent les gens qui m’entourent.

Quel bilan établissez-vous pour cette première expérience en tant que présentatrice ? J’ai été super heureuse de participer à cette première édition. Je ne retiens de l’événement, que du positif. L’aventure a été plus qu’enrichissante  : autant dans les loges avec les participants qu’avec le public ou les membres du jury. Mon rôle d’animatrice allait au-delà de la simple présentation. Avec Cidalia, que les candidats avaient surnommée la Nounou, je les briffais. J’ai voulu leur donner quelques conseils comme on l’avait fait pour moi lors de ma première télé : abandonner le stress et tout donner dans les toutes premières secondes !

Du côté média, ce festival a plutôt été bien accueilli… Je suis très content des critiques qui sont très positives ; Oui, le festival a rencontré de belles critiques. La municipalité n’a pas manqué de m’adresser des messages dithyrambiques. Le parrain de la manifestation, Alain Chamfort, s’est même proposé de nous apporter un peu d’aide par la suite en tant que membre du conseil d’administration de la Sacem. C’est vrai que l’organisation d’un tel festival demande un travail considérable et lourd. Mes connaissances et l’expérience que j’ai acquise durant toutes ces années m’a beaucoup servi. En conclusion  ? Nous avons apporté du rêve pour deux soirées et nous ne nous sommes pas trompés, car les résultats du public et ceux du jury étaient totalement concomitants.

Et vous-même aviez vous le trac  ? Je n’avais jamais fait ce genre d’exercice. C’était difficile pour moi. J’étais en tournage et je n’ai pas pu préparer ce travail comme je l’aurais souhaité. J’avais un délai très court et je n’ai pas pu me familiariser avec les noms de la région. Je me sentais stressée et j’aurais préféré échanger plus avec le public qu’avec mes fiches. Mais je suis partante pour l’année prochaine et même tenter une autre expérience de ce type. Pour ce qui est du jury  ? Lors des délibérations, j’ai rejoint le jury pour écouter les discussions. J’ai trouvé que tout le monde a pris son rôle au sérieux et s’est comporté d’une façon très professionnelle. Chaque membre a réellement joué le jeu. Et respecté chacun des autres membres et ceci dans une excellente ambiance. Nous retrouvons Karine Dupray, égérie de la marque SEGURA, dans la série « Les mystères de l’amour » sur TMC et en fin d’année 2013 dans une toute nouvelle série dont le tournage débutera en janvier. Mario Barravecchia prépare un album pop français pour 2013 avec des compositions dont une d’Olivier Delattre repéré au Côte d’Or Festival Song.. Bruno Cortot - Photos : Cécile Devienne WM N°6

61


Vous souhaitez communiquer dans

U NIQUE

EN

C ÔTE D ’O R

contactez-nous 09 82 45 28 36 pub@welcomemagazine.fr www.welcomemagazine.fr

Vous n’avez jamais été aussi bien ! Profiter de vrais moments de détente et s’abandonner à une profonde relaxation chez soi. Peips 21 vous propose un espace de détente inédit et unique de bien-être intégral. Les spas de la gamme Peips 21 allient esthétisme et ergonomie dans une symbiose parfaite. Massage, affichage digital, projecteur à LED multicolores avec réglage d’intensité, ... Les Spa Peips 21, un océan de bulles sur votre corps. PEIPS 21 11 rue Pierre Guidot 21200 Beaune Tél: 09 83 35 75 20 Email: contact@peips21.fr 62

WM N°6


la Magie d’une Ville AlsacienNE

COLMAR Ville d’Europe à l’honneur

Colmer en alsacien, Colmar ou Kolmar en allemand est une des plus belles villes de France. Troisième ville de la région après Strasbourg et Mulhouse par sa population, Colmar est intégrée au découpage pragmatique dit du CentRe-Alsace. Colmar est une ancienne ville de la Décapole (créée en 1354), la ligue des dix villes libres alsaciennes faisant alors partie du SaintEmpire romain germanique. La situation de Colmar, au centre du vignoble alsacien et proche du piémont vosgien, et son climat particulier propice à la culture de la vigne, lui vaut le surnom de «Capitale des vins d’Alsace». Au Moyen Âge, le vin alsacien était déjà l’un des plus prisés d’Europe. Colmar in Alsace is one of the most beautiful cities in France being the third largest city in the region after Strasbourg and Mulhouse in terms of population. The location of Colmar, close to the foothills of the Vosges and providing a unique climate conducive to wine cultivation, has earned it the nickname “Capital of Alsace wines.”

Elle possède aussi un des musée des beauxarts les plus visités de France, le musée d’Unterlinden qui abrite le retable d’Issenheim. Également dans le domaine culturel, Colmar est la ville natale du créateur de la statue de la Liberté à New York, Auguste Bartholdi et de Jean-Jacques Waltz, plus connu sous le nom de Hansi.Bien que le chef-lieu de la région soit Strasbourg, Colmar abrite une cour d’appel. Cette particularité est due à l’élévation de la ville au rang 64

WM N°6

de capitale judiciaire par l’ancien Conseil souverain d’Alsace en 1698. Colmar est également classée ville fleurie «quatre fleurs» depuis 1984 et a obtenu à de nombreuses reprises depuis 1996 le Grand Prix national du fleurissement. It is also home to the Unterlinden museum of fine arts which is the most visited in France, being home to the Isenheim Altarpiece. Also in the cultural field, Colmar is the birthplace of Auguste Bartholdi, creator of the Statue of Liberty in New York, and JeanJacques Waltz, better known as Hansi. Colmar has also been classified since 1984 as the city of “four flowers”, having received numerous awards from the “Grand Prix national de fleurissement” (National flowering competion)

On dit de Colmar que c’est un condensé de l’Alsace dans ce qu’elle a de plus typique... Une ville de plaisirs, une ville gourmande par excellence remplie de très bons restaurants prestigieux et de winstubs, leur tavernes gourmandes offrant des plats du terroir. C’est pendant les Trente Glorieuses que la ville connait un formidable essor, notamment grâce à Joseph Rey. De nombreux aménagement ont été apportés tel que le port ou l’aérodrome mais surtout l’ambitieux programme de restauration du centre-ville qui est à l’origine de la vocation touristique de Colmar. WM N°6

65


Notre coup de cœur ! Le Château d’Isenbourg

Epitomizing the region, Colmar is a city for fun and for food lovers thanks to its excellent restaurants and prestigious “winstubs” taverns offering local dishes. It was after the Second World War that the city experienced tremendous growth, thanks to Joseph Rey. A lot of redevelopment has taken place at the port, the airport and also an ambitious restoration of the city center which is at the heart of tourism in Colmar.

Une ville d’art et d’histoire, très bien restaurée et entretenue, en grande partie « piétonnière » attire chaque année près de 3,5 millions de touristes du monde entier provenant principalement d’Europe, d’Amérique et du Japon. La ville possède un grand nombre de bâtiments typiques de l’architecture alsacienne tels que la maison Pfister avec ses colombages, oriel et peintures murales, le Koïfhus ou ancienne douane qui est un des plus vieux bâtiment public de la ville (1480), le corps de garde qui servait de maison de police et était construit à l’emplacement d’une ancienne chapelle ou la maison Adolph, l’une des plus anciennes de la ville. Beautifully restored, maintained and largely pedestrianised, Colmar attracts annually nearly 3.5 million tourists from around the world, mostly from Europe, America and Japan. The city has a large number of buildings typical of the regional architecture such as the half timbered “Pfister” residence with its bay windows and murals, the “Koïfhus” being the former customs building and one of the oldest public buildings in the city (1480), and the guard house which served as the police station and was built on the site of an old chapel.

Toute l’année, une mise en lumière originale ! 1100 points lumineux pilotés par ordinateur grâce à la fibre optique du réseau câblé, sont habilement disséminés à travers la ville et permettent ainsi, toute l’année, une mise 66

WM N°6

en lumière originale, variant en intensité et en couleur. Tel un pinceau magique, elle redessine la ville, lui offre de nouveaux contours, un nouveau relief, en mettant en valeur mille et un détails architecturaux. Throughout the year there’s also an original lightshow with 1100 lit areas cleverly scattered throughout the city. Like a magic paintbrush, it redraws the city; offering new contours and highlighting architectural details.

Laissez-vous séduire par l’atmosphère intime et chaleureuse de cette ville dont le patrimoine exceptionnel sert d’écrin à la fête ! Partout où le regard se pose, ce ne sont que des vitrines et maisons décorées, des successions de rues et de ruelles animées où se mêlent des odeurs d’orange et de cannelle. Un sublime ‘cheminement lumière’ entraîne le promeneur à la découverte des cinq marchés de Noël, chacun blotti dans un cadre idyllique et dégageant une identité propre. Let yourself be seduced by the warm and intimate atmosphere which provides an exceptional setting for a party! Wherever the eye rests there are decorated windows, houses and bustling streets filled with the scent of orange and cinnamon. A sublime “path of light” leads visitors to five Christmas markets; each nestled in an idyllic setting with their own unique identities.

Gentilé : Colmariens et les Colmariennes Population : 70 000 Région : Alsace Département : Haut-Rhin Site web : www.colmar.fr /www.ot-colmar.fr Infos : 03 89 20 68 92 Photos : O.T. Colmar

Notre coup de cœur ! Le Château d’Isenbourg A quelques kilomètres de Colmar, sur la célèbre route des vins, c’est au cœur du vignoble que vous trouverez le Château d’Isenbourg. Surplombant la ville de Rouffach, on y découvre un panorama magnifique  : contreforts des Vosges, plaine du Rhin et Forêt Noire au loin... Détente et raffinement sont au rendez-vous dans cette étape idéale pour découvrir paisiblement l’Alsace et sa gastronomie. A few kilometers from Colmar on the famous “Route des Vins”, right in the heart of the vineyards, you will find the château of Isenbourg overlooking the city of Rouffach, offering a panorama over the magnificent foothills of the Vosges, the Rhine valley and the Black Forest. Relaxation and refinement await you in a prime location where you can peacefully discover Alsace and its gastronomy.

Le Château d’Isenbourg dispose de 41 chambres classées en 6 catégories, de l’appartement le plus raffiné a la chambre la plus charmante: suite, junior suite, chambre Deluxe, Supérieure, Tradition, ou Classique. Elles sont situées dans le château ou dans le parc, à proximité. Toutes les chambres sont décorées avec élégance dans le respect des lieux et jouissent du confort moderne. Son Restaurant « Aux Tommeries » propose deux salles au caractère bien marqué. La « Salle panoramique « ouverte sur la terrasse et les vignes du Clos d’Isenbourg. Style Louis XV, lustres de cristal, beau sol de pierre, fresque panoramique lui confèrent une grande élégance. La « Salle Dagobert «, très haute salle voûtée du XIIe siècle, séduit par son authenticité et son décor Louis XIII.

The château of Isenbourg has 41 rooms classified into 6 categories: suite, junior suite, deluxe, superior, traditional, and classic. They are located in the castle and in the nearby park. All rooms are elegantly furnished in respect of the premises and offer a take on modern comfort. Its restaurant “Aux Tommeries” has two rooms with distinct character. The Louis XV style “Salle Panoramique”, opens to the terrace and the vineyards of Clos Isenbourg and the “Salle Dagobert” being in the style of Louis XII.

Le Château d’Isenbourg possède aussi un SPA, il est ouvert toute l’année aux résidents de l’hôtel comme aux personnes extérieures. Equipé de nombreuses installations telles qu’une piscine intérieure, piscine extérieure chauffée, hammam, sauna, de nombreuses cabines de soins, il offre notamment un bel espace jacuzzi offrant une vue panoramique sur le vignoble. Une large gamme de soins du corps et du visage est proposée, parmi lesquels des massages traditionnels thaïlandais. Une véritable escale détente dédiée à la relaxation du corps et à l’harmonie des sens. The château of Isenburg also has a spa open yearround to residents of the hotel and the public. It is equipped with an indoor pool, heated outdoor pool, hammam, sauna, numerous treatment rooms and a beautiful Jacuzzi with panoramic views of the vineyards. A wide range of body and face treatments are offered, including traditional Thai massages. A really relaxing stopover dedicated to relaxation of the body and harmony of the senses.

Le Château d’Isenbourg 68250 Rouffach Tél : 03 89 78 58 50 www.isenbourg.com WM N°6

67


NEWS février des menus à partir de 28€ les soirs et week-end. Salle de jeux pour les enfants avec vidéo surveillance. Calme, détente et bien-être dans un cadre unique en Bourgogne... En coulisse avec Le Chef des Oenophiles !

Vincent Bourdon vous invite à passer une demi-journée en sa compagnie.Courses au marché, élaboration de plats avec Le Chef, repas, dégustation de vins …. Faites vous plaisir ou faites plaisir à vos proches, rendez-vous au restaurant Les Oenohpiles pour des cours de cuisine pas comme les autres ! Infos & Réservation au 03 80 30 73 52

13 Vallée de la Serrée à Nuits-St-Georges

Fêtez le jour de l’An au TSAR !

La Gentilhommière se repose du 23 décembre au 25 janvier 2013 !

René Pianetti et toute son équipe vous proposera dès 68

WM N°6

MC CALLAGHAN 8 rue Vannerie à Dijon Tél : 03 80 30 82 46

dans une toute nouvelle déco ultra moderne, venez retrouver une ambiance hors du commun ! Un accueil toujours VIP et une programmation musicale TOP… Rendez-vous dans votre Club dijonnais, le 0 14. Place de la République à Dijon Tél 03 80 73 52 19 www.lecerclejamaique.com

Nouvelle épicerie fine italienne à Beaune !

Alberto, et oui … le seul et unique, celui que tout le monde connaît grâce au beau succès de L’Amarone, vient d’ouvrir une nouvelle adresse pour les amoureux de vrais produits italiens  : L’Arneis  ! Charcuteries, fromages, pâtes fraîches, huiles d’olive et vinaigres balsamiques en dégustation sur place, truffes blanches d’Alba en saison, citrons et oranges, câpres frais…. Une grande sélection de produits made in Italy !

La soirée Black & Gold avec 3 rue Poterne à Beaune www.larneis.fr Mc Adrian «  The Voice  » et Didier Limonet le DJ que tout le monde connaît … rendez-vous le 31/12 à partir de 23H jusqu’à l’aube. Entrée gratuite. Infos : 06 95 08 90 40 TSAR - 88 rue Vannerie à Dijon

il devint prêtre, puis évêque. Venez nombreux fêter la Saint-Patrick dans votre PUB préféré !

Venez fêter le Nouvel An Russe le 12 janvier 2013 ! Cocktail 19H30, Concert 20H & Dîner 21H Prenez aussi des cours de cuisine autour de la Truffe le samedi 19 janvier 2013. 13 Rue du Golf à Levernois Tél : 03 80 24 73 58 www.levernois.com

Le Clos Napoléon s’agrandit …

Pour accueillir avec encore plus de qualité et de confort sa clientèle, Le Clos Napoléon va créer un tout nouvel espace cuisine  ! Cet espace qui est pour l’instant à l’étage, va laisser place à un salon privé ; il se transfère au rez-de-chaussée dans de nouveaux locaux du bâtiment voisin. Toujours ouvert durant les travaux, toute l’équipe vous accueille toujours au 4 rue de la Perrière à Fixin. Tél : 03 80 52 45 63 www.clos-napoleon.com

La « Saint-Patrick » au MC CALLAGHAN !

Cette Fête Nationale irlandaise sera célébrée le 17 mars, c’est la Fête du Saint Patron d’Irlande. Il fut élevé à l’âge de 16 ans par des pirates celtes. Il s’échappa et partit se réfugier en France où

Hostellerie de Levernois

0 14... Le Club Chic et Décalé  !

Au sous-sol de La Jamaïque

La Saint-Vincent à l’italienne !

L’Encadreur

La prochaine exposition de la Galerie L’Espace se tiendra du 26 janvier au 16 février 2013. Les oeuvres de Marcel Demagny y seront exposées. 30 rue Charrue à Dijon Tél : 03 80 30 76 56

C’est Alberto Iacono, d’origine sicilienne, ce restaurateur passionné de vin est à la fois membre de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin au Château du Clos de Vougeot et membre de  la Confrérie de La Truffe Blanche en Italie. Il a créé cette «  San Vincenzo  », qui prend place le mercredi suivant la Saint-Vincent Tournante en Bourgogne, pour célébrer l’amitié entre l’Italie et la France, deux grandes nations du vin et de la gastronomie. Après l’énorme succès de l’an passé, il vous donne rendez-vous le 30 janvier 2013 au Palais des Congrès de Beaune ! Infos & réservation au 03 80 26 17 29 

WM N°6

69


Monument historique • Hôtel Philippe Le Bon

group of doctors moved into 21 rue Berbisey at the “Legouz de la Berchère” Hotel, creating the first Pathology center in Dijon.

A cette date, un groupe de médecins s’installe au 21 rue Berbisey en l’Hôtel « Legouz de la Berchère » pour créer le premier centre de Pathologie de Dijon. Dans un état lamentable, l’ensemble de la propriété fut rénové en 1968. En 1973, à la place des écuries, au 18 rue Sainte-Anne, il y eut la construction du 2ème centre de Pathologie qui permet de libérer l’ensemble de l’Hôtel. Le reste des locaux a servi de restaurant d’entreprise et de salle de réceptions. Plus de 100 couverts ont été servi dans les caves à des prix de fast-food actuels ! En 1970, Pierre Dusserre lance la compagnie Bourguignonne des Oenophiles car à cette époque les vignerons souhaitaient vendre directement leurs produits dans le cadre d’un club d’amateurs de vins.

L’Hôtel Philippe Le Bon, un monument du 15e siècle au cœur de Dijon ! Médaillée du Tourisme en 2012 au nom du Secrétariat d’Etat au Tourisme et par délégation du Préfet de la Côte-d’Or, Isabelle Gorecki nous livre quelques secrets de l’histoire de son hôtel. Winner of a medal for tourism in 2012 on behalf of the State Tourism Secretary and the Prefect of the Côte-d’Or, Isabelle Gorecki tells us the secret history of the hotel.

L’Hôtel Philippe Le Bon est actuellement situé au 18 rue Sainte-Anne mais autrefois c’était au 30 rue des crais  ! En effet, son histoire commence en 1549 grâce à Bonaventure Ramaille qui acheta la propriété à la chapelle aux riches. Plusieurs propriétaires 70

WM N°6

se succèdent, avec Cothenot de Mailly en 1640, qui fut conseiller du Roi et Trésorier de France  ; il vend en 1714 à l’Abbe Fyot. Ensuite, se succèdent Anne Pion en 1730, Pierre Petitot, greffier aux Requêtes du Palais en 1758, le Vicomte De Virieu en 1777, qui fut Gentilhomme d’honneur de Monsieur Le Colonnel de son Régiment demeurant au Palais du Luxembourd à Paris... et bien d’autres et ce jusqu’en 1967. The Philippe Le Bon Hotel is currently located at 18 rue Sainte-Anne, but was originally at 30 rue des crais! Its story begins in 1549 with Bonaventure Ramaille, who was the first to buy the property. Subsequent owners included Cothenot de Mailly in 1640, Anne Pion in 1730, the Viscount of Virieu in 1777 and many others up until 1967. Around this time, a

Having fallen into disrepair, the entire property was renovated in 1968. In 1973, on the site of the stables at 18 rue Sainte-Anne, construction of the second Pathology center began, freeing up the entire hotel. The rest of the premises served as a restaurant and reception room. In 1970, Pierre Dusserre launched the “Compagnie Bourguignonne des Oenophiles” because at the time the tenants wanted to sell their products directly through a club for wine lovers.

En 1977, alors que l’on ignore qu’au 19 de la rue Berbisey existait une magnifique cour gothique, l’une des banques de Dijon demanda de reprendre l’ensemble immobilier du 19 de la rue, qui correspond à l’Hôtel « Thomas Berbisey ». Les deux ensembles furent réunis et rénovés car la partie la plus ancienne correspond aux années 1495. L’ensemble devint le siège du Restaurant de la Compagnie Bourguignonne des Oenophiles appelé Toison d’Or. En 1987, l’Hôtel du « Jeu de l’Arc » fut mis en vente par le propriétaire et le groupe d’associés de la C.B.D.O. acheta une partie de cet hôtel. Ainsi furent réalisés les bureaux, les salle de réceptions et la grande salle «  Jean Sans Peur  » pouvant recevoir 200

personnes. Dès 1978, le Docteur Jean-François Dusserre créa « le musée des figurines » et organisa la décoration de tout l’ensemble en se basant sur l’histoire de la Bourgogne. In 1977, one of the Dijon banks acquired the “Thomas Berbisey” Hotel. The two were combined and renovated; the oldest part dating from 1495. At this time, this new estate became the main restaurant of the Company then called “Philippe Le Bon.” In 1987, the “Jeu de l’Arc” Hotel was put up for sale by the owner and subsequently a group of associates of the CBDO bought a part of it. And thus were born the reception offices and large “Jean the Fearless” hall which can accommodate up to 200 people. Since 1978, Dr. Jean-François Dussière has created the “miniatures museum” and themed the decoration around the history of Burgundy.

Actuellement, le complexe des trois Hôtels Particuliers rénovés appartient à quelques associés et permet de recevoir jusqu’à 2O0 couverts dans des salles racontant l’histoire de notre belle région. Grâce à Isabelle Gorecki, qui y met chaque jour passion, amour et générosité, l’histoire continue de faire rêver … Dans une décoration soignée où riment Raffinement & Gastronomie, Isabelle vous propose 3 établissements  : l’Hôtel Philippe Le bon, un 4 étoiles tout fraîchement rénové ; le Restaurant Gastronomique « Les Oenophiles », et le Bistrot Wine Bar « L’Autre Entrée ». Currently, the complex of three renovated mansions belongs to a group of associates and can accommodate up to 250 guests in halls which tell the story of our beautiful region. Thanks to the determination of Isabelle Gorecki, the story continues to develop and she can offer 3 different establishments: The Philippe Le Bon Hotel, a freshly renovated 4 star hotel, the Gourmet Restaurant «The Oenophiles» and the wine bar/ bistro «L’Autre Entree.» MB

H.P.L.B. Les Oenohpiles 18 rue Sainte Anne 21000 Dijon Tél : 03 80 30 73 52 www.hotelphilippelebon.com www.restaurant-lesoenophiles.com www.lautreentree.com

Rendez-vous aux Oenophiles pour trouver l’objet mystérieux...

WM N°6

71


Les coups de cœur de Bruno Cortot Jurga : « Lorsque l’art entre dans une maison, la violence en sort.» Très attachante, Jurga. ! Sculpteur d’origine lituanienne, elle a posé, en 2009, ses valises à Beaune où elle a fondé une famille et où elle trouve, dans son atelier qu’elle pris soin de bien cacher, tout le rêve nécessaire aux vagabondages imaginaires. Elle construit un monde à la fois simple et compliqué dans lequel la naïveté et le doute s’entrechoquent, le paraître dévoile l’être et fait rejaillir les plus grandes joies et meurtrissures de l’enfance.

ne tienne… Jurga, sous apparences fragiles et douces, cache un caractère trempé. Elle prend des cours du soir et partage l’atelier avec son professeur de sculpture. « Quand j’ai mis les mains sur la terre, c’était évident ! » Elle découvre qu’elle a un véritable sens du volume alors qu’elle a de nombreuses difficultés avec le dessin et ses deux dimensions. Elle est à ce moment là en Normandie où elle apprend beaucoup, participe à ses premières expositions et obtient ses premiers titres. Yet nothing predisposed her to becoming the recognized artist she is today. As I child, there was no encouragement to move in an artistic direction. Like most parents, hers wanted a real profession for their child and she thus took on language studies. On her arrival in France, she discovered during job seeking that her degree was not recognised. Never mind ... Jurga, soft and fragile in appearance, hides a strong character. She took evening classes and shared the studio with her sculpture teacher. «When I first laid hands on the clay, it was obvious! «, and it was during this time in

Normandy where she learned a lot, participating in her first exhibitions and winning her first award.

Son travail très figuratif, en terre patinée et en bronze, explore l’enfant enfermé à l’intérieur de tout être humain. Elle cherche à le découvrir, à le faire parler, C’est en quelque sorte la forme d’un journal intime de chacun qu’elle dévoile au public. C’est ainsi que chacun retrouve une partie de sa vie… «  Mes personnages ne sont pas des enfants, insistet-elle. C’est une sculpture qui va au-delà des apparences  : intériorisée, spirituelle….  Je ne cherche pas à expliquer mes œuvres. Le pourrais-je seulement ?» Son statut d’artiste figurative, elle le revendique totalement. « Je sais pas faire de l’abstrait. L’art, d’une façon générale, c’est 50 % de technique et 50 % d’âme. L’équilibre de l’œuvre passe par là. Et c’est en cela que l’art est l’art  : il doit nous surprendre avant tout. C’est la surprise qui génère la vie. »

Loveable, Jurga. ! The Lithuanian-born sculptor settled in Beaune in 2009, starting a family and establishing a workshop wherein she builds a world that is both simple and complicated and in which naivety and doubt collide.

Pourtant rien ne prédisposait cette jeune fille à devenir aujourd’hui une artiste reconnue. Pas question enfant, de se diriger vers une formation artistique. Comme énormément de parents, les siens voulaient une vraie profession pour leur enfant. L’artiste, c’est beau, mais chez les autres ! » Elle suivra donc une formation linguistique. Mais voilà  ! Les diplômes ont aussi leurs limites et leurs frontières. Arrivée en France, Jurga, en quête d’emploi, découvre que son diplôme n’a aucune reconnaissance. Attirée depuis toujours par les beaux-arts, elle tente d’entrer sur un cursus artistique classique. Mais elle a déjà un certain âge, maîtrise difficilement la langue française et se voit donc les portes fermées. Qu’à cela 72

WM N°6

WM N°6

73


Her work is very figurative, using clay and bronze patina and explores the inner child inside each of us. «My characters aren’t children, she insists. This is sculpture that goes beyond appearances.... I’m not trying to explain my work”. She claims to be a completely figurative artist. «I don’t know abstract. Art, in general, is 50% technical and 50% soul. The balance of a piece comes from there. And this is why art is art. It should above all surprise us. Surprises drive life.’

Actuellement Jurga développe des travaux autour de personnages grandeur nature. Ce travail, très physique, lui offre une plus ans la recherche du cœur et de l’âme. Son rêve, installer des sculptures grandeur nature dans les rues, les parcs, sur les places…Il faut descendre les grands hommes et les rois de leurs piédestaux de quatre mètres de haut. La sculpture, il faut la toucher. Pour cela elle a des idées : « la souscription publique est un moyen extraordinaire de mettre la sculpture à disposition de tout le monde. Même avec seulement dix euros, la sculpture vous appartient un peu.  » Faut-il encore qu’elle

fût entendue par les décideurs. Elle reprend volontiers à son compte cette citation de Fernando Botero  : «  Lorsque la sculpture entre dans une maison, la violence en sort. » La sculpture, elle manque terriblement dans nos paysages urbains et même ruraux. Jurga is currently developing work around life sized characters. This work being very physical offers greater freedom and releases all her energy towards the search of the heart and soul. Her dream is to install life sized sculptures in the streets, parks, squares …She has ideas on how to achieve this. «Public subscription is a great way to make sculpture available to everyone. She willingly quotes Fernando Botero: «When art enters a house, violence comes out.» Sculpture, is sorely lacking in our rural and even urban landscapes.

Contact : Galerie Espace Contemporain, place des Halles à Beaune ou taper sur google « Jurga sculpteur »

Bar à vins & Champagne Champagne & Wine Bar

Cuisine créative et traditionnelle Créative & traditional Cuisine

Déco chic design, ambiance contemporaine, musique lounge Contemporary atmosphere, loung muisc

Un lieu unique en plein centre de Dijon Unique place in the center of Dijon

Terrasse de 100m2 Du lundi au samedi / 10h - 2h Monday to Saturday /10am - 2am

27, place de la République – 21000 Dijon Tél. : 03 80 39 99 80 – www.restaurant-laplace.com WM N°6

75


. ADRESSES PRESTIGE . restos, golfs, boutiques...

Gastronomie BEAUNE Loiseau des Vignes * 31, rue Maufoux Tél. : 03 80 24 12 06 www.bernard-loiseau.com Le Bénaton * 25, rue du Faubourg-Bretonnière Tél. : 03 80 22 00 26 www.lebenaton.com Hostellerie de Levernois * rue du Golf 21200 Levernois Tél. : 03 80 24 73 58 www.levernois.com Le Clos du Cèdre 12, boulevard Maréchal Foch Tél. : 03 80 24 01 01 www.lecedre-beaune.com Le Relais, Hôtel de la Poste 5, boulevard Clemenceau Tél. : 03 80 22 08 11 www.hoteldelapostebeaune.com L'Ermitage de Corton 21200 Chorey-les-Beaune Tél. : 03 80 22 05 28 www.ermitagecorton.com L'Ecusson 2, rue Lieut Dupuis Tél. : 03 80 24 03 82 www.ecusson.fr Le Caveau des Arches 10, boulevard de Perpreuil Tél. : 03 80 22 10 37 www.caveau-des-arches.com Le Fleury 15, place Fleury Tél. : 03 80 22 35 50 www.restaurant-beaune.com La Ferme aux vins rue Yves Bertrand Burgalat Tél. : 03 80 22 46 75 www.lafermeauxvins.com La Garaudière Grande Rue 21200 Levernois Tél. : 03 80 22 47 70

76

WM N°6

Dijon Stéphane Derbord * 10, place Wilson Tél : 03 80 67 74 64 www.restaurantstephanederbord.fr Hostellerie du Chapeau Rouge * 5, rue Michelet Tél. : 03 80 50 88 88 www.chapeau-rouge.fr Le Pré aux Clercs * 13, place de la Libération Tél. : 03 80 38 05 05 www.jeanpierrebilloux.com Auberge de La Charme * 12, rue de la Charme Tél. : 03 80 35 32 84 www.aubergedelacharme.com Les Œnophiles 18, rue Sainte Anne Tél. : 03 80 30 73 52 www.restaurant-lesoenophiles.com La Dame d'Aquitaine 23, place Bossuet Tél. : 03 80 30 45 65 www.ladamedaquitaine.fr Le Château Bourgogne 22, boulevard de la Marne Tél. : 03 80 72 31 13 Les Jardins de la Cloche 14, place Darcy Tél. : 03 80 30 12 12 www.hotel-lacloche.com Au 3 Vauban 3, rue Vauban Tél. : 03 80 30 28 09 www.au3vauban.com Nuits-St-Georges Le Chef Coq La Gentilhommière 13, vallée de la Serrée Tél. : 03 80 61 12 06 www.lagentilhommiere.fr La Cabotte 24, Grande Rue Tél. : 03 80 61 20 77

Aux alentours… Le Charlemagne * 21420 Pernand-Vergelesses Tél. : 03 80 21 51 45 www.lecharlemagne.fr Le Chassagne * 4, impasse Chevenottes 21190 Chassagne-Montrachet Tél. : 03 80 21 94 94 www.restaurant-lechassagne.com Abbaye de la Bussière * 21360 La Bussière-sur-Ouche Tél. : 03 80 49 02 29 www.abbaye-dela-bussiere.com Le Montrachet * 21190 Puligny Montrachet Tél. : 03 80 21 30 06 www.le-montrachet.com L'Armançon, Château de Chailly Tél. : 03 80 90 30 30 www.chailly.com Castel Très Girard 7, rue de Très Girard 21220 Morey-Saint-Denis Tél. : 03 80 34 33 09 www.castel-tres-girard.com Chez Simon 12, place de l'Eglise 21640 Flagey-Echézeaux Tél. : 03 80 62 88 10 www.restaurant-simon.fr Le Château de Saulon 67, rue de Dijon 21910 Saulon-la-Rue Tél. : 03 80 79 25 25 www.chateau-saulon.com Château de Gilly 21640 Gilly Les Citeaux Tél. : 03 80 62 89 98 Christophe Quéant Château de Pommard 21630 Pommard Tél: 03 80 20 62 33 www.christophe-queant.fr

Saulieu Le Relais Bernard Loiseau *** 2, rue d'Argentine www.bernard-loiseau.com WM N°6

77


. ADRESSES PRESTIGE . restos, golfs, boutiques... La Bouzerotte 21200 Bouze-les-Beaune Tél. : 03 80 26 01 37 www.labouzerotte.com Le Clos Napoléon 4, rue de la Perrière 21220 Fixin Tél. : 03 80 52 45 63 www.clos-napoleon.com Auprès du Clocher 1 rue Nackenheim 21630 Pommard Tél : 03 80 22 21 79 www.aupresduclocher.com Le Millésime 1 rue Traversière 21220 Chambolle-Musigny Tél: 03 80 62 80 37

Cuisine d'ailleurs Beaune Le Sushikaï 50, rue du Faubourg St Nicolas Tél. : 03 80 24 02 87 www.sushikai.fr La Mamounia Cuisine marocaine 110, route de Dijon Tél. : 03 80 21 43 52 www.lamamounia-beaune.com L'Amarone Cuisine italienne Avenue Charles de Gaulle Tél. : 03 80 26 17 29 www.lamarone.fr Dijon Masami 79 Rue Jeannin Tél: 03 80 65 21 80 www.restaurantmasami.com L'Osteria Cuisine italienne 33, rue Amiral Roussin Tél. : 03 80 50 07 36 Little Italy 25 rue Verrerie Tél: 03 80 30 58 37

78

WM N°6

Place to be Dijon Bento 29, rue Chaudronnerie Tél. : 03 80 67 11 50 DZ' Envies 12, rue Odebert Tél. : 03 80 50 09 26 www.dzenvies.com Grill & Cow 2 bis, rue Claude Ramey Tél. : 03 80 50 05 88 www.grillandcow.fr La Place 27, place de la République Tél. : 03 80 39 99 80 www.restaurant-laplace.com Le Grand Café 5, rue du Château Tél. : 03 80 30 97 26 www.legrandcafedijon.fr Chez Septime 11 Avenue Junot Tél: 03 80 66 72 98 www.chezseptime.fr L’Emile Brochette 16 Place Emile Zola Tél : 03 80 49 81 04 www.lemilebrochettes-dijon.fr Beaune La Tavola Calda 20, rue Poterne Tél. : 03 80 24 24 57 www.latavolacalda.fr F AND B 8 rue d’Alsace Tél: 03 80 21 04 19

Clubs & wine bar Dijon Le Tsar 88 rue Vannerie Tél: 06 01 48 07 04

La Jamaïque / O 14 Live Music - Club 14, place de la République Tél. : 03 80 73 52 19 Baltazar Club salon 20, Avenue Garibaldi Tél. : 06 25 82 76 71 www.bal-tazar.fr L'autre Entrée Wine Bar 19, rue Berbisey Tél. : 03 80 30 73 52 www.lautreentree.com Dr Wine rue Musette Tél: 03 80 53 35 16 Beaune Le Vogue 4, rue Buffon Tél: 03 80 24 00 10 Le Copacabana Av. Charles de Gaulles Tél: 03 80 22 37 25

Les golf Golf Jacques Laffite - Dijon Bourgogne Bois de Norges 21490 Norges La Ville Tél. : 03 80 35 71 10 www.golf-dijon.fr Golf de Chailly Château de Chailly 21320 Pouilly en Auxois Tél. : 03 80 90 30 40 www.chailly.com Golf Blue Green - Quetigny Dijon Rue du golf 21800 Quetigny Tél. : 03 80 48 95 20 www.bluegreen.com/quetigny Golf de Beaune - Levernois 21, rue du Golf- 21200 Levernois Tél. : 03 80 24 10 29 golfdebeaune.free.fr

WM N°6

79


. ADRESSES PRESTIGE . restos, golfs, boutiques...

Boutiques Dijon Rebecca 15 Place Bossuet 21000 Dijon Tél: 03 80 30 80 66 Luisa Maria Emmanuelle Boutique Rue de la Poste Tél: 03 80 50 02 86 Show Room Créateurs de Mode 8-10, rue Verrerie Tél. : 03 80 49 90 76 www.showrooms-dijon.com Mylsand Prêt-à-porter de luxe Femme 38, rue des Forges Tél. : 03 80 30 58 59 www.mylsand.com Marais 2, place Notre-Dame Tél: 03 80 35 75 81 Nature d'Homme 46, rue Amiral Roussin Tél. : 03 80 58 95 13 www.naturedhomme.fr Hugo Boss 4, place Grangier Tél. : 03 80 30 76 73 www.hugoboss.com Zébulon & Pimprenelle Enfants - Cotons Bio 5, rue des Gandrans Tél. : 03 80 30 47 84 www.zebulon-pimprenelle.com Fabrice Gillotte - Chocolatier 21, rue du Bourg Tél. : 03 80 30 38 88 www.fabrice-gillotte.fr Isabelle Minini - Fleurs 30, rue Chaudronnerie Tél. : 03 80 68 03 56 www.minini.fr La Rose de Vergy 1, rue de la Chouette Tél. : 03 80 61 42 22 www.rosedevergy.com

80

WM N°6

Hermès 6, place Grangier Tél. : 03 80 30 59 01 www.hermes.com Saint-Aubin Joallier Fabricant 6, place Grangier Tél. : 03 80 30 59 01 www.joaillier-saintaubin.com Heyraud Chaussures, Femme & Homme 34, rue Liberté Tél. : 03 80 30 52 40 www.heyraud.fr

Tél. : 03 80 20 71 04 www.fairfax-decoration.com Farfalla Chaussures italiennes Femme & Accessoires de mode 8, rue Victor Millot Tél. : 03 80 247 265 Grain de Malice 38 rue d'Alsace Tél: 03 80 22 14 87 Deco DC - Art & Décoration 6, rue Pasumot Tél. : 03 80 22 66 59 www.decodc-beaune.com

Beaune

Nuits-St-Georges Céline Foucher- Décoration 6, quai Poyen Tél. : 03 80 62 18 90

Capucine 28, rue Maufoux Tél. : 03 80 22 86 53 Art Végétal - Fleurs 15, rue du Faubourg Madeleine Tél. : 03 80 24 79 32 www.artvegetal-beaune.fr Clarisse & Boyz Prêt-à-porter de luxe Femme - Homme 11, place Carnot Tél. : 03 80 24 60 40 Gris Souris Prêt-à-porter de luxe Femme 14, rue Monge Tél. : 03 80 24 03 11 Square Boutique Prêt-à-porter Femme 19, place Fleury Tél. : 03 80 24 03 02 T-Shop Prêt-à-porter Homme 14, Rue Alsace Tél. : 03 80 22 85 62 Christy’s Cuir 30 rue Carnot Tél : 03 80 21 70 91 Le Théâtre Chaussures Femme 50, rue de Lorraine Tél. : 03 80 26 14 41 Fairfax - Art & Décoration 5, rue Victor Millot

Beauty & relax Dijon Carlo Bay 6, place Bossuet Tél. : 03 80 41 01 29 www.carlobay.it Eman & Sens Spa 68, rue de la Liberté Tél. : 03 80 42 43 18 www.emanetsens.com Beaune Dessanges 30, rue d'Alsace Tél. : 03 80 22 73 89 Au Premier 26, Place Monge Tél. : 03 80 22 07 24 www.sergechamoy.com Shambali Bien-être rue Hyppolyte Michaud Tél. : 03 80 22 39 87 www.shambali.fr L'Occitane 17, rue d'Alsace Tél. : 03 80 24 63 54 WM N°6

81


82

WM N°6



Welcomemagazine n6