2 minute read

Association SIPEL - œuvrer pour l'économie locale

L'ASSOCIATION SIPEL

Une soutient associatif et efficace de nos commerces locaux !

Le Club TOOCASH : Bonjour Marie. Tu es venue répondre à mes questions en tant que présidente du SIPEL, et non en tant que coprésidente de TOOCASH ; mais le SIPEL, c’est quoi au juste ?

MARIE PANNI : Le SIPEL c’est le Soutien Innovant pour la Pérennité de l’Economie Locale. C’est une Association qui a pour but de redynamiser l’économie locale par le biais du réseau de fidélisation TOOCASH, et sa carte de fidélité.

Je comprends, mais quelle différence avec TOOCASH ?

La création de l’association a été motivée par une demande grandissante de particuliers souhaitant distribuer eux-mêmes la carte de fidélité Toocash afin d’aider à développer le réseau. Notamment parce qu’ils adhèrent à notre philosophie. Nous nous sommes dit que nous avions intérêt à créer l’association pour faciliter l’extension du réseau de distribution, sans que cela n’interfère avec la partie commerciale de TOOCASH. Ces particuliers qui viennent bénévolement nous aider dans cette tâche sont dénommés « ambassadeurs ». En tant que membre, ils reçoivent vingt-cinq cartes qu’ils peuvent librement distribuer à leur entourage, famille, amis, etc. Ce système de distribution rend un service à TOOCASH, qui, en contrepartie, s’engage à reverser 0,5% des montants des d’achats effectués via ces cartes à l’association SIPEL pour l’aider dans sa mission.

Le SIPEL étant une association, nous demandons à tous la même cotisation, très abordable. Ceci-dit, nous restons une association, et au-delà de ces 15 euros de cotisation, nous avons besoin de bonnes volontés et de la générosité de mécènes convaincus du bien-fondé de notre action. Les dons sont donc les bienvenus !

Et concrètement, quelle est cette action ?

Grâce aux fonds récoltés, le SIPEL souhaite renforcer la création et la pérennisation des commerces et artisans locaux. Ses prérogatives seront par exemple d’aider un entrepreneur à créer son commerce par le biais d’une assistance dans ses démarches administratives – comptables, fiscales, juridiques, etc. Ou encore apporter un conseil à d’autres entrepreneurs, déjà installés, sur ces mêmes thématiques administratives. On le sait, les administrations et les entrepreneurs font rarement bon ménage, les derniers accusant les premiers d’une lourdeur et d’une complexité inadéquates avec leurs propres impératifs de réactivité. Le SIPEL veut donc être là pour leur épargner ces batailles ; ainsi délestés de ces charges, ils peuvent pleinement se concentrer sur leur activité principale. Ces petits patrons pourront donc trouver chez nous un véritable soutien, d’où le nom de l’association. Le but primordial du SIPEL, c’est qu’il devienne un relai, plus accessible que les institutions classiques, et dans lequel les membres pourront retrouver en un seul lieu, tous les accès à leurs démarches administratives.

On envisage aussi de créer un système de mutualisation pour d’autres actions, telles que des travaux, des transformations de commerces, etc. Mais cela reste encore une idée à mûrir dont nous espérons parler dans un futur numéro du magazine.

A ce jour, quelle est l’étendue du SIPEL ?

Nous démarrons tout juste et comptons déjà une quinzaine de membres actifs, dont une dizaine d’ambassadeurs sur Perpignan. Nous sommes donc en pleine phase d’accueil de partenaires associatifs ; qu’ils soient particuliers et donc futurs ambassadeurs, ou bien professionnels juridiques, fiscaux, comptables, ou autres pour renforcer notre équipe de Soutien via des tarifs préférentiels ou du bénévolat. A ce jour, nos prospections et appels au bénévolat se font principalement sur le Conflent, lequel a déjà offert un bel accueil à TOOCASH.

Le SIPEL n’agit pas par le même processus que TOOCASH. SI la philosophie reste la même, c’est-à-dire soutenir l’économie locale, le SIPEL ne cherche en aucun cas à en tirer profit. Quant au seul lien financier entre TOOCASH et le SIPEL, il s’agit de la reversion des 0,5% du montant des achats des cartes distribuées via

l’association au SIPEL, sous forme de don. En dehors de cela, le SIPEL reste une association à but non lucratif financée uniquement par les cotisations et les dons, et aucun membre ne reçoit de compensation pour son action associative.

Que diriez-vous aux gens pour qu’ils vous rejoignent ?

Ensemble, on est plus fort, et c’est ensemble qu’il faut avancer. Et sans attendre des autres qu’ils agissent à notre place !

Merci Marie, et merci Florianne. Sempre endavant ! Vous pouvez retrouver l'association SIPEL sur FACEBOOK /

contact mail : assosipel@gmail.com.

Y. L’Houé pour TOOCASH

This story is from: