3 minute read

AG PLUS /Services Partenaires - service à la personne

le Club Toocash est parti à la rencontre de Jérôme GARCIA, Directeur des opérations d’AGPluS/Services Partenaires les deux Structures d’Aide au Maintien à Domicile du groupe ELSAN (ex Médipole partenaires). Dans son bureau d’Ille-sur-Têt sobrement décoré par une orchidée et un tableau diptyque en arrière-plan, M. GARCIA s’est prêté au jeu des questions-réponses.

Le Club TOOCASH: Merci de nous recevoir en tant que nouvel adhérent au Club Toocash. Tout d’abord, pouvez-vous nous parler de l’historique d’AGPluS ?

JÉRÔME GARCIA. AGPluS est une structure qui compte onze années d’existence. Elle fait aujourd’hui partie du groupe ELSAN (Groupe à l’origine du rachat de MédiPôle Partenaires, institution bien connue dans le département, NLDR), de même que Services Partenaires, la jeune structure à l’initiative des services à la personne. Voilà une année qu’AGPluS l’a rejointe au sein du groupe ELSAN. Pour ma part, je dirige l’ensemble des opérations liées au service à la personne.

Quelles ont été les circonstances de votre intégration au groupe ELSAN ?

J’ai découvert l’existence de Services Partenaires lors d’une réunion, presque par hasard. La structure faisait alors partie du groupe Médipôle, et j’ai songé à prendre contact avec eux pour découvrir dans quelle mesure nous pourrions collaborer. Dès notre premier entretien, nous avons compris que nous étions faits du même ADN, que nous étions pour ainsi dire, faits l’un pour l’autre. Travailler ensemble a été une évidence à laquelle nous nous sommes rapidement employés.

Quel est approximativement votre effectif ?

Dans les PO, AGPluS et Services Partenaires totalisent environ 80 employés.

Et le nombre de bénéficiaires de vos services ?

Nous dénombrons à présent plus de 500 bénéficiaires sur le territoire des Pyrénées-Orientales, que nous couvrons intégralement.

Quelle est la philosophie d’AGPluS ?

La même qu’elle a toujours été depuis sa création et qu’elle partage d’ailleurs avec Services Partenaires et le groupe ELSAN. Il s’agit en premier lieu d’être à l’écoute du personnel de la structure car il nous semble évident que l’on ne peut réussir dans une telle mission de services sans se sentir soimême écouté et considéré. Le travail fourni par nos employés est ainsi de meilleure qualité, et la satisfaction des bénéficiaires d’autant plus grande. Il reste bien entendu des réalités financières incontournables qui viennent s’ajouter à l’équilibre que nous devons garder entre l’écoute et le bien-être de nos employés, la qualité de service auprès de nos bénéficiaires et les impératifs liés au fonctionnement de l’entreprise. Si nous sommes très bien placés en termes de qualité de service, nous le sommes aussi en termes de gestion de personnel, et cela s’illustre chaque mois, avec un nombre d’employés et de bénéficiaires en constante augmentation.

Vous êtes donc un homme passionné et engagé ?

Oui je crois. Je crois sincèrement que tout ce que l’on fait, il faut le faire avec passion et engagement, tout en conservant le sens du service, ce que beaucoup de nos élus ont oublié. Je pense qu’ils ne devraient pas crier de joie quand ils sont élus, mais plutôt conserver le ton grave adapté à la situation actuelle et se rendre compte que l’on est au service des citoyens. Cela veut dire que nos patrons, ce sont les citoyens et que c’est à eux que nous devons rendre des comptes. C’est ma philosophie, et on comprendra donc que ma démarche est d’agir d’une façon différente de celle utilisée jusqu’à aujourd’hui.

Pourquoi avoir adhéré à TOOCASH ?

Donner une chance à votre initiative est pour moi tout à fait logique, puisque j’ai à cœur le devenir des centres-villes de demain. Je pense que le Club Toocash, grâce à une mutualisation d’activités au service des entreprises, est un élément qui ne peut qu’apporter du positif pour les centres-villes et leurs commerces. Je ne me suis pas posé de question quand vous m’avez décrit le projet ; je me suis dit « Super ! ». J’invite d’ailleurs les commerçants à réfléchir à votre démarche ; dans une époque telle que celle que nous vivons, vous apportez une solution globale qui peut plaire aux clients comme aux commerçants. A l’ère du numérique, du changement, de l’innovation, vous arrivez pour proposer des solutions adaptées à tous, et ce n’est pas pour rien : vous êtes dans l’air du temps.

En dehors d’AGPluS, qui êtes-vous, et quel est votre lien avec la commune d’Illesur-Têt ?

J’ai toujours été engagé auprès d’AGPluS, et je le suis maintenant auprès de Services Partenaires et du groupe ELSAN. Mais je suis aussi et surtout un citoyen engagé qui a envie de faire changer les choses en utilisant des méthodes innovantes. J’ai envie de parler vrai, et j’ai envie de m’engager à œuvrer à quelque chose qui servira demain. Je serais ainsi honoré d’avoir l’opportunité de pouvoir travailler à apporter des changements, que ce soit au niveau de la municipalité, ou autre. Dans le cas contraire, je ne le vivrai pas mal ; c’est aussi ça la démocratie. Quoi qu’il en soit, mes objectifs personnels me poussent clairement à faire avance ce que j’aime, et ce que j’aime, c’est ma ville, Ille-sur-Têt.

Merci Jérôme, et encore bienvenue dans le club Toocash. A très vite pour un partenariat que nous espérons durable et efficace pour tout le monde.

Y. L’Houé pour le Club TOOCASH

Le site d’AGPLUS Services Partenaires : http://www.agplus66.com

This story is from: