Page 1


>

Ici et là

PAR CAMILLE LAY

Où est passé Lord Mount Stephen ?

Ne la cherchez plus, la statue du fondateur et premier président du Canadian Pacific (CP) Lord Mount Stephen a été transférée vers Calgary, où se trouve aujourd’hui le siège social de l’entreprise. Absente aujourd’hui de la Gare Windsor à Montréal, la sculpture de bronze de Lord Mount Stephen aura « participé » pendant des années à de nombreux événements qui y ont eu lieu. Action méprisante de l’héritage montréalais pour certains, simple délocalisation logistique pour d’autres, le déplacement de la statue de ce banquier qui aura marqué l’histoire de Montréal résulte en un débat houleux. Personnage d’origine écossaise ayant élu domicile au Québec en 1850, George Stephen, 1er baron Mount Stephen, a laissé derrière lui des établissements de renommée tel le Club Mount Stephen, qui était sa demeure sur la rue Drummond, ou encore l’Hôpital Royal Victoria qui bénéficia de sa richesse.

La récession fait mal aux événements-bénéfice

Défi de taille pour les planificateurs d’événements, les événements de levée de fonds continueront de subir cette année de profonds changements. En effet, la crise économique a rendu frileuses de nombreuses entreprises qui ont du revoir à la baisse leur soutien financier aux organismes caritatifs. Tournois de golf, galas, bals, réceptions ou tout autre événement permettant le maintien de nombreuses causes, ont vu leurs taux de participation diminuer. La baisse des ventes de billets et la chute des investissements des entreprises dans ce genre d’activités montrent que « ces événements arrivent à maturité et doivent être revus », souligne Gil Desautels, vice-président principal au Québec de la firme conseil en philanthropie KCI. Redoubler de créativité pour offrir aux commanditaires de vos événements des rendements supérieurs sera au menu de vos sessions de remueméninges cette année. À ce propos, ne manquez pas les conseils de Lyne Branchaud en février.

Un mandat de taille au Palais des congrès de Montréal

Marc Tremblay, nouveau PDG du Palais des congrès de Montréal, ne mâche pas ses mots et annonce haut et fort son nouveau mandat : doubler le nombre d’événements d’ici 5 ans et générer 300 millions de dollars de retombées économiques par année. Après tout, le Palais se place déjà au premier rang au Canada en nombre de congrès internationaux, un atout dont il faut prendre parti, comme par exemple sa localité à distance de

Décembre ’09 – Janvier ’10

marche de nombreux hôtels et centres d’intérêt de la ville. À cela, M. Tremblay ajoute que les avantages écologiques dont bénéficie le Palais profiteront également à son nouveau plan de développement, avec comme « mission première de remplir les grands hôtels, les restaurants, les spas, les salles de spectacles, les boutiques de Montréal ». Selon un premier rapport trimestriel public de congrès à venir, le Palais accueillera entre juillet et septembre quatre congrès internationaux et deux congrès canadiens, qui devraient générer au total des retombées de 16 millions de dollars et représenter près de 23 000 nuitées dans les hôtels de la ville. Sur le Web : www.congresmtl.com

Tous les revenus sont bons

Du moins pour Air Canada, qui depuis peu, offre à ses passagers un abonnement annuel permettant l’accès à ses salons Club Feuille d’érableMC, ainsi qu’aux salons des lignes aériennes partenaires dans certaines villes d’Amérique du Nord et d’Europe, pour seulement 425$. Pour 599$, 235 salons seront accessibles autour du globe pour les passagers en escale entre deux vols, pour se détendre, se restaurer ou encore travailler. Une source de revenus non négligeable pour la ligne aérienne canadienne, qui cependant, pourrait déplaire à ses voyageurs en classe affaires qui déboursent plusieurs milliers de dollars par billet. Sur le Web : www.airclublounge.com

Votre carte d’embarquement sur votre téléphone

Le mois dernier, je vous informais de la possibilité de recevoir sur votre téléphone intelligent votre carte d’embarquement afin d’accélérer votre processus d’enregistrement chez Air Canada. Pour l’avoir essayé, c’est un outil que les voyageurs pressés devraient tous utiliser ! Simple comme bonjour, il suffit de garder votre téléphone à portée de main, affichant le lien qu’Air Canada vous envoie dans la seconde suivant votre enregistrement à une borne automatique (par SMS ou courriel) et vous passerez tous les points de contrôle en un rien de temps. Puisque les files d’attente pour les voyageurs munis de ce système sont privilégiées, vous vous sentirez comme un VIP durant un instant, du moins dans les aéroports principaux, comme Montréal-Trudeau par exemple. Ne reste plus qu’aux autres aéroports de s’équiper !

Modifier votre réservation

Cet hiver, le même transporteur aérien implante aussi un nouveau système de gestion des vols annulés ou retardés. Les voyageurs seront ainsi automatiquement contactés par téléphone, message-texte ou courriel en cas d’annulation ou de prévision d’annulation afin de se voir offrir une alternative à leur voyage et modifier ou annuler leur vol en perdant le moins de temps possible et en évitant les files d’attente déplaisantes.

PLANIFICATEUR

Le

SUITE

À LA PAGE

9 3


Dans ce numéro

Note du rédacteur

De mieux en mieux L

6 Les taxes à l’international >

orsque que vous lirez ceci, une nouvelle année aura débuté. Selon nos estimations, la seule différence majeure que nous observons pour 2010 est que nous apercevons enfin la lumière au bout du tunnel, après avoir traversé une sombre période économique. Même si l’année à venir risque d’être aussi une année difficile, ne lâchez pas prise et restez positifs. Dans peu de temps, nous verrons la lumière au grand jour. Nous avons surmonté 2009, une année laborieuse, mais nous en sommes venus à bout. Par conséquent, les années à venir ne peuvent être que plus faciles désormais. Vous avez travaillé dur l’an passé et devriez continuer ainsi en 2010, mais souvenez-vous de vous gâter de temps à autre. Achetezvous une bonne bouteille de vin et prenez le temps de la savourer, ou prenez soin de vous en allant au spa. Choisissez vos soins de massothérapie en ayant vérifié au préalable ceux qu’inclut votre plan de couverture médicale offert au travail pour en profiter au maximum. Parce que vous êtes un (une) planificateur(rice) et que vous passez vos journées à vous occuper des autres, rappelez-vous de vous occuper de vous-même aussi. Faites-vous plaisir, si ce n’est toutes les semaines, le plus souvent possible. Comme le dit le célèbre slogan « parce que vous le valez bien », vous le méritez, même si on ne vous le répète pas assez. Ainsi, 2010 sera semblable à 2009, à une exception près. Les gens deviendront de plus en plus positifs à mesure que nous nous rapprocherons de la normale. Demeurez donc optimistes, comme vous l’êtes déjà, n’est-ce pas ? Et surtout, encouragez les gens qui vous entourent à l'être aussi. Toute l’équipe du Planificateur vous souhaite une nouvelle année remplie de bonne santé et de prospérité. LEO GERVAIS

Se renseigner sur la législature des pays accueillant vos événements est primordial afin de connaître vos obligations et vos droits. Voici un article qui vous éclairera sur les systèmes des États-Unis et de l’Europe.

8 Évaluer votre conférencier >

Conférencier expérimenté, Bruno Daigle vous amène à vous interroger sur le rendement de vos investissements sur les conférenciers de vos événements. L’audace et la rigueur font partie de votre plan d’évaluation.

10 Edmonton au grand jour >

Les avantages qu’offre la capitale de l’Alberta méritent d’être mis en lumière. Son Bureau des congrès et du tourisme vous informe cordialement des attractions de la ville et de sa région.

BONU S

>

LE

101 façons de se détendre Le Planificateur cherche toujours pour vous les meilleurs moyens d’augmenter votre productivité. Votre bien-être nous importe aussi, c’est pourquoi nous vous proposons ce mois-ci 101 façons de vous détendre.

PLANIFICATEUR

La seule publication canadienne pour les planificateurs francophones R ÉDACTEUR

EN CHEF

R ÉDACTRICE

EN CHEF ADJOINTE

G RAPHISTE V ENTES A DMINISTRATION C ONTRIBUTEURS

Leo Gervais lgervais@leplanificateur.ca Camille Lay clay@leplanificateur.ca Matt Riopel info@leplanificateur.ca Patricia Lemus circulation@leplanificateur.ca Lyne Branchaud, Bruno Daigle, Guylaine Dallaire, Manon Harvey, Barry Siskind, Sharon Worsley

2105, de la Montagne, bureau 100 Montréal, Québec H3G 1Z8 Téléphone : (514) 849-6841 poste 315 Télécopieur : (514) 284-2282 Vos commentaires sont appréciés : info@leplanificateur.ca Le Planificateur est diffusé mensuellement aux professionels canadiens de l’industrie du tourisme et des affaires. Le Planificateur utilise du papier recyclé 30 %. Le Planificateur est publié dix fois par année.

Poste-publication No. 40934013

Imprimeur : Litho Express, (514) 816-3865, www.lithoexpress.ca PAP – No d’enregistrement 11101 Nous reconnaissons l’appui financier du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’aide aux publications pour nos dépenses d’envoi postal.

4

PLANIFICATEUR

Le

Décembre ’09 – Janvier ’10


Fatigué de courir comme un hamster ? Séjournez au Hamster Hotel

En 2004, le Time Magazine a qualifié Nantes en France de « (…) ville la plus agréable en Europe. » Aujourd’hui, Nantes attire les gens et les « hamsters ». En fait, la Villa Hamster offre à ses invités l’occasion unique de quitter le monde des humains pour vivre comme un rongeur. Son site Web demande à ceux qui ont de l’affection pour les copeaux de bois et les fourrures : « Est-il possible de me mettre à la place d’un hamster ? » Apparemment oui. Niché dans l’édifice vieux de plusieurs siècles, on a aménagé une petite pièce de 18m2 conçue pour réchauffer le cœur de tout grand « rongeur ». Les installations comprennent des contenants à céréales, un tube d’eau pour les invités et un lit deux places accessible seulement par un escabeau et une escalade à quatre pattes. Le clou est une roue de métal de deux mètres dans laquelle peuvent tourner les résidents (maximum deux), côte à côte s’ils le désirent. Depuis son ouverture en novembre, la Villa est inondée de demandes. Jusqu’à maintenant, la plupart des gens se transforment en hamster pour un séjour d’une nuit, souvent reçu en cadeau. Les affaires vont si bien que le tarif augmentera de 157 CAD à 238 CAD et les propriétaires Yann Falquerho et Fréderic Tabary planifient un hôtel sœur à Londres. De plus, le duo nantais songe à une autre création audacieuse : un appartement qui vise à ramener ses occupants « à leurs origines » en utilisant des

lumières et des sons qui leur donneront l’impression d’être dans un utérus. Sur le Web : www.uncoinchezsoi.net/#/villes/nantes/la_villa_hamster/

JPdL acquiert HOST Canada DMC

Mark Hannah, vice-président – Motorcoach Operations, a confirmé la vente des actifs de la division HOST Canada DMC à JPdL Destination Management de Toronto. « Il était temps […] de se détacher des affaires de gestion de destination pour se concentrer sur (notre) secteur d’acitivté principal de transport, a déclaré Hannah. Afin d’assurer que nos clients continuent de recevoir un service hors pair, nous avons cherché une compagnie à la réputation impeccable… C’était JPdL. » Grant Snider, président de JPdL Toronto, a expliqué pourquoi HOST Canada DMC a été vendu. Selon lui, « l’acquisition contribue à la stratégie de croissance que nous avons maintenue malgré la récession. Elle suit la récente ouverture de notre bureau à Niagara, l’embauche de Bruce MacDonald comme vice-président et directeur général et l’acquisition de Sorelcomm Destination & Conference Management plus tôt cette année. ».

ÉCRIRE, C’EST UNE FAÇON DE PARLER SANS ÊTRE INTERROMPU.

J ULES R ENARD

DOUX PLAISIRS EN VOGUE Invitez votre groupe pour une réunion au Loews Hôtel Vogue entre le 1er janvier et le 31 mars 2010 et nous vous offrirons une pause chocolat chaud incluant un gâteau quatre-quarts à la vanille. Contactez notre équipe des ventes au 514 285.5728



INDULGE EN VOGUE Book a meeting at the Loews Hotel Vogue between January 1st and March 31st, 2010 and we will treat your attendees to a complimentary hot chocolate station served with vanilla cake. Call our sales team at 514 285.5728 Suivez-nous sur Follow us on

La promotion « Doux plaisir en Vogue » est disponible pour les nouvelles réservations de groupe qui seront confirmées et qui auront lieu avant le 31 mars 2010. Minimum de 10 chambres par nuit. Maximum une pause complémentaire par groupe confirmé. Ne peut être jumelé à aucune autre offre promotionelle. 1425, rue de La Montagne Montréal (Québec) H3G 1Z3 www.loewshotels.com 514 285.5555

Décembre ’09 – Janvier ’10

The Indulge en Vogue offer is available on new definite group bookings signed prior to March 31st, 2010 with a minimum of 10 guestrooms per night. Limit of one complimentary break per new definite group booking. Not available in combination with any other offer or promotion.

PLANIFICATEUR

Le

5


Événements à l’extérieur du Canada… Qu’en est-il des taxes ? PAR GUYLAINE DALLAIRE ET MANON HARVEY

ans le cadre de nos articles précédents, nous vous avons surtout informés sur l’application de la TPS à divers égards lors de l’organisation et la tenue d’un événement ou d’un congrès au Canada. Mais qu’en est-il si l’événement en question a lieu à l’extérieur du Canada ? Que doit-on considérer ? Est-il possible de récupérer la taxe de vente payée sur les dépenses engagées dans le pays en question ? Pour la présente édition, nous allons donc traiter de façon générale des États-Unis et de l’Europe qui présentent tous deux des systèmes de taxes différents. Nous allons particulièrement cibler les questions que tout organisateur devrait se poser si un événement est tenu aux États-Unis ou en Europe.

D

AUX ÉTATS-UNIS Il faut d’abord mentionner qu’il n’existe pas de taxe de vente au niveau fédéral américain, mais uniquement au niveau des états, à l’exception des états suivants : l’Alaska, l’Oregon, le New Hampshire, le Delaware et le Montana. Il s’agit d’un système de taxe de vente au détail et seules les ventes de biens meubles corporels et de certains services sont assujettis à la taxe. Les droits d’entrée ou d’admission à des événements peuvent également être assujettis à la taxe de vente, dépendamment des états. De façon générale, c’est le consommateur final qui est assujetti au paiement de la taxe et cette taxe n’est pas récupérable1, contrairement au système que nous connaissons au Canada où les entreprises qui exercent des activités commerciales sont en mesure de récupérer la TPS payée sur leurs dépenses sous forme de crédit de taxe sur intrant. Le système américain est similaire à celui que nous retrouvons dans les provinces de la ColombieBritannique, le Saskatchewan, le Manitoba, l’Ontario et l’Ile du Prince-Édouard2 et les mêmes types d’exemptions vont généralement s’appliquer (biens achetés à des fins de revente, immeubles, équipements de production, etc.). Il est également important de noter que si des biens ou des équipements sont apportés dans l’état afin de réaliser un service par exemple ou pour être utilisés dans l’état, il peut exister une obligation d’autocotisation (« Use Tax ») à l’égard de ces biens3. Afin de déterminer s’il existe une obligation de s’inscrire et de percevoir la taxe dans un état américain, nous devons premièrement déterminer s’il existe un « nexus » dans cet état, c’est-à-dire une présence suffisante. Par présence suffisante on entend, par exemple, la présence de représentants, d’employés, d’entrepôts, d’un bureau, d’inventaire, etc. La notion de « nexus » peut également comprendre la participation à des foires commerciales ou à des événements pendant un certain nombre de jours qui peut 6

varier d’un état à l’autre. Il faut par la suite déterminer si des ventes taxables sont réalisées dans cet état. Il faut noter que même si les ventes de droits d’entrée à un événement ne sont pas assujetties à la taxe, il peut tout de même exister une obligation d’inscription. VOS VENTES SONT-ELLES TAXABLES OU PAS ? Nous avons eu l’occasion d’analyser l’impact des taxes de vente relativement à la tenue d’un congrès d’une durée de 4 jours dans l’État de la Californie. Le prix de vente incluait les éléments habituels tels les frais d’inscription, les brochures, le matériel de cours et les repas. Le client a effectué des achats en Californie dont la location de chambres d’hôtel pour les conférenciers et la location de matériel audiovisuel. Le client n’avait pas d’autre présence en Californie. De façon générale, la conclusion fut la suivante. La vente des droits d’inscription pour un congrès constitue un service en Californie qui n’est pas assujetti à la taxe de vente. Le client n’avait donc pas l’obligation de s’inscrire au registre de la taxe. En ce qui concerne les dépenses, le client a payé la taxe à l’égard de la location des chambres d’hôtel et sur le matériel audiovisuel. Aucun remboursement de taxe n’était disponible à cet égard. Ainsi, si une organisation décide de tenir un événement aux États-Unis, les questions suivantes doivent être posées : • Doit-on s’inscrire dans l’État ? Quelles sont les conditions ? • Les droits d’inscription ou d’entrée à l’événement sont-ils taxables ? • Les revenus provenant de la location d’espace aux exposants sont-ils taxables ? • En ce qui concerne les dépenses à engager dans le cadre du congrès telles que la location du centre des congrès, l’achat ou la location de biens (matériel audio, chaises, tables, etc.), est-ce que les taxes s’appliquent et représentent-elles un coût ? Si oui, est-ce qu’il existe des exemptions particulières ? Des remboursements ? • Si des biens sont vendus pendant l’événement (par le promoteur ou les exposants), est-ce que la taxe doit être perçue ? • Si on apporte des biens et des équipements dans l’état afin de tenir son événement, doit-on autocotiser et remettre de la taxe sur ces biens (Use Tax)4 et si oui, sur quelle valeur ? • Doit-on fournir une garantie monétaire au gouvernement s’il existe une obligation d’inscription ? • Quels sont les formulaires à remplir ? Voilà des questions qui doivent nécessairement faire l’objet de réponses préalablement à la décision de tenir un événement dans un état. L’implication des taxes pourra ou non être importante, dépendamment des états.

PLANIFICATEUR

Le

*

Décembre ’09 – Janvier ’10


États-unis et Europe : Des systèmes différents EN EUROPE De façon générale en Europe, il existe dans les pays un système de taxe sur la valeur ajoutée ou « TVA ». Il faut savoir qu’il existe des règles particulières qui trouvent application au sein des pays membres de l’Union Européenne qui dépendent de plusieurs facteurs dont la nature du service effectué, le lieu où sont établis le fournisseur ou l’acquéreur, le type d’acquéreur (entreprise ou non), etc. Les règles sont plutôt complexes et il faut analyser l’interaction entre les lois de chaque pays avec les directives provenant de l’Union Européenne. Il faut noter que les règles applicables au sein de l’Union Européenne font actuellement l’objet de projets de modifications. Nous avons eu l’occasion d’analyser la situation d’une société canadienne qui a organisé un congrès en France. Dans ce pays, la tenue d’un congrès ainsi que les droits d’inscription sont caractérisés de « services » assujettis à la TVA et ce, même si l’entreprise était non-résidente de la France. L’entreprise avait alors l’obligation de s’inscrire (s’immatriculer) au registre de la TVA avant la vente des droits d’inscription. De plus, l’entreprise avait besoin de recourir à un représentant fiscal pour agir pour et en son nom, une exigence du gouvernement français que nous retrouvons également dans d’autres pays européens. Une fois immatriculée, l’entreprise était en mesure de réclamer la TVA payée sur ses dépenses engagées en France relativement au congrès. Si le congrès avait été tenu dans un autre pays européen, la conclusion aurait pu être différente. Il faut donc analyser la législation de chaque pays afin de déterminer les obligations et surtout se poser les questions suivantes : • Doit-on s’inscrire au registre de la TVA dans le pays ? Quels sont les critères ? • Les revenus provenant des droits d’inscription sont-ils taxables ? • Les revenus provenant de location d’espace aux exposants sont-ils taxables ? • En ce qui concerne les dépenses à engager dans le cadre du congrès tels que la location du centre des congrès, l’achat ou la location de biens (matériel audio, chaises, tables, etc.), est-ce que les taxes s’appliquent et représentent-elles un coût au niveau du budget ? Si oui, est-ce qu’il existe des exemptions particulières ?

Des remboursements ? • S’il existe des obligations au niveau de la TVA, a-t-on besoin d’un représentant fiscal dans le pays ? Nous tenons d’ailleurs à attirer votre attention sur la possibilité de récupérer la TVA payée dans le pays. Nous avons assisté divers clients qui n’avaient pas l’obligation de s’inscrire au registre de la TVA du pays, mais qui étaient en mesure de récupérer la TVA payée à des fournisseurs européens relativement aux dépenses engagées dans le cadre du congrès. Les conditions peuvent parfois être exigeantes et les demandes peuvent souvent être faites dans la langue du pays. Nous avons aidé diverses entreprises à récupérer la TVA et ce, à l’aide de notre réseau international Grant Thornton dont les professionnels procèdent fréquemment à ce genre de demandes de remboursements.

Il faut donc analyser la législature de chaque pays afin de déterminer vos obligations.

Décembre ’09 – Janvier ’10

NOTES 1 Certains remboursements existent 2 Les provinces de BC et de l’Ontario ont toutefois indiqué leur intention de s’harmoniser avec le fédéral. Une TVH de 12 % et 13 % trouvera donc application dans ces provinces. 3 Selon un calcul prévu à la loi qui prend généralement en considération le nombre de jours pendant lesquels le bien est dans l’état. 4 Note 3 RÉSERVE Ce texte ne constitue pas une opinion légale. Chaque situation doit être analysée en regard des faits propres au dossier puisque les conclusions pourraient être différentes que celles exprimées à l’égard des deux exemples mentionnés. Guylaine Dallaire, CA, M.Fisc., est associée au département des taxes à la consommation chez Raymond Chabot Grant Thornton s.e.n.c.r.l. Conférencière à de nombreuses occasions auprès d’associations spécialisées, elle enseigne également à l’Université de Sherbrooke (maîtrise en fiscalité). Elle est l’auteure de deux volumes de référence, dont un en matière municipale et l’autre dans le domaine de la santé. Celui-ci se retrouve sur le site Internet du gouvernement du Québec. Elle s’occupe activement de clients majeurs dans les domaines de l’immobilier, des services d’utilité publics et parapublics, des secteurs gouvernementaux et d’organisateurs d’événements. Manon Harvey, Directrice Principale, LL.B., LL.M.oeuvre au sein de la firme Raymond Chabot Grant Thornton s.e.n.c.r.l. depuis 10 ans. Elle se spécialise en taxes à la consommation canadiennes et a développé un intérêt particulier pour les taxes de ventes américaines et européennes.

PLANIFICATEUR

Le

7


Votre conférencier invité en valait-il la peine ? PAR BRUNO DAIGLE otre événement est chose du passé, l’heure des bilans est arrivée. Les conférenciers auxquels vous avez fait confiance en valaient-ils le coup ? L’investissement était-il rentable ? Comment mesurer l’impact de leur passage dans votre organisation ? Lorsque l’on investit de 2 000 à 3 500 $ en moyenne pour un conférencier professionnel au Québec, le retour sur investissement est important.

V

ÇA NE CHANGE PAS LE MONDE SAUF QUE… D'abord, soyons clairs, une conférence de 60 à 90 minutes ne changera pas vos participants ; mais si votre invité a su laisser derrière lui un bon souvenir, une énergie contagieuse ainsi que de nouveaux outils à ajouter dans le coffre à outils personnel et/ou professionnel des participants présents à la rencontre, les chances sont bonnes pour l’obtention d’une satisfaction collective. Est-ce que le passage de cet invité aura suscité des échanges entre vos participants ? Y avait-il des phrases ou concepts qui seront repris après coup ? Quand est-il du formulaire d’évaluation lorsque l’exercice le permet ; est-ce un outil d’évaluation que vous utilisez ? Est-ce que votre invité peut vous en fournir un ? Pour vous assurer d’un excellent retour sur votre investissement, faites-vous un devoir de clarifier vos attentes ! Quel est votre principal objectif en faisant appel à un conférencier ? Par son intervention, qu’est-ce que votre invité est en mesure d’apporter à votre organisation ? Aurez-vous droit à un résumé des principaux thèmes pouvant être remis aux participants après la rencontre ? Et pourquoi ne pas pousser l’audace jusqu’à

8

demander si ce dernier serait prêt à offrir une clause de satisfaction garantie ou argent remis ? Foncez, brassez les négociations afin de mesurer la confiance de votre orateur quant à la puissance de son intervention. Le but de l’exercice n’est pas tant d’obtenir l’acceptation d’une telle close, mais de mesurer le campement des positions de votre communicateur professionnel ! Vous ne pouvez vous permettre un échec. L’intervention d’un orateur au sein de votre organisation a le potentiel de laisser des traces indélébiles chez vos participants. En plus d’informer, une conférence offerte par un orateur passionné a le potentiel d’amorcer un vent de changement, une prise de conscience ou un fort désir de dépassement de soi. Faites vos devoirs ; posez les bonnes questions ; enquêtez ses références ; si possible faites-vous inviter à une de ses présentations. Un conférencier professionnel démontrera un haut taux de professionnalisme dans ses communications ainsi qu’une forte conviction quant à sa capacité d’intervenir positivement lors de vos évènements. Votre conférencier en valait-il la peine ? Si vous avez bien enquêté afin de trouver la perle rare, vous serez surpris du talent des orateurs de chez nous. Le métier de conférencier professionnel au Québec a plus que jamais pignon sur rue. Les interventions d’un orateur professionnel au sein de vos réunions à très certainement le potentiel d’être plus qu’un bon spectacle. Il en dépend de votre invité ainsi que de votre capacité à dénicher le talent. Bonne conférence ! Bruno Daigle est Consultant, formateur et conférencier en entreprise. Président de CAD Communication, on peut le joindre par courriel à info@cadcommunication.com ou consulter son site Web au www.cadcommunication.com.

PLANIFICATEUR

Le

Décembre ’09 – Janvier ’10


>

Le tourisme manquera de main-d’œuvre

Ici et là SUITE DE LA PAGE

3

Échange de bons procédés… Pas pour tout le monde

L’été prochain, un changement interne de gestion des appels chez Air France-KLM et Delta surviendra. Le client, lui, se verra toujours répondre au téléphone sans s’apercevoir de la destination réelle de son appel. En effet, l’alliance transatlantique des deux transporteurs aériens a permis la mise en commun de services comme les réservations par téléphone. Ainsi, Delta Airlines sera responsable des activités de réservation et du service à la clientèle d’Air France-KLM en Amérique du Nord et vice-versa en Europe. Un système qui assurerait plus d’efficacité, autant en français qu’en anglais, bien que la suppression du centre d’appels d’Air France-KLM, aujourd’hui situé à Montréal, impliquerait l’envol de nombreux emplois vers les États-Unis. Sur le Web : www.airfrance.ca

La récession n’aura englouti ni Montréal ni Québec

Selon l’indice d’activité métropolitain de la banque CIBC, Québec et Montréal se tirent de la récession au 9ème et 10ème rang économique, calculé selon l’évolution de neuf variables macroéconomiques sur 10 ans, parmi lesquelles la croissance de population, de l’emploi, le taux de chômage, le niveau des faillites personnelles et des entreprises, la revente de maisons, etc. Classées derrière Halifax qui s’en sort au 1er rang avec un indice de 16,8 comparativement à 5,6 pour Montréal et 7,8 pour Québec, ces deux villes demeurent tout de même dans les 10 zones urbaines les plus dynamiques du pays. Avec un glissement au 7ème rang, Toronto souffre plus du climat de récession avec une évolution médiocre de l’emploi et une augmentation considérable des faillites.

Décembre ’09 – Janvier ’10

Selon les prévisions du Conseil québécois des ressources humaines en tourisme, ce secteur d’activité devrait ressentir un manque sérieux de main-d’œuvre dès 2011. Pour cause, le tourisme procurant au Québec 45 % des emplois d’été aux étudiants et 62 % des emplois des étudiants durant l’année, le déclin de la population des jeunes de 15 à 24 ans (estimé à plus de 13 % entre 2011 et 2021) résultera en une pénurie de travailleurs. Selon les statistiques, l’industrie touristique manquera de 4 100 jeunes en 2011 et plus de 30 000 en 2016.

Des spectacles aux retombées époustouflantes

Cinquante-sept représentations projetées en extérieur, 578 000 spectateurs, des séjours d’en moyenne 3 nuits, 26,5 millions de dollars dépensés, 594 emplois maintenus, plus de 5 millions de dollars de taxes fédérales et provinciales ; voilà en chiffres le spectacle Le moulin à images, de Robert Lepage, dont la représentation a eu lieu à Québec en été 2009. Quant aux 55 représentations sur rue du Cirque du Soleil, Les chemins invisibles, il s’est compté 514 000 spectateurs, 20,5 millions de dollars dépensés, des séjours d’en moyenne 3,5 nuits et 4,4 millions de dollars de taxes fédérales et provinciales. Plus de la moitié des spectateurs provenaient de l’extérieur de la région. Les statistiques de la firme SOM ont dû réjouir la ville de Québec, ou presque, puisque selon l’étude, la ville aura déboursé 52 millions de dollars sur 5 ans pour que ces deux spectacles prennent vie, sans en tirer de revenus directs.

À TOUS NOS SUCCESSEURS NE LAISSONS RIEN À DIRE.

PLANIFICATEUR

Le

A LEXIS P IRON

9


La capitale de l’Alberta revendique son droit dmonton est probablement mieux connue pour son vaste centre commercial West Edmonton Mall et son équipe de la LNH, les Oilers. Mais, saviez-vous qu’il s’agit de la deuxième capitale provinciale la plus habitée après Toronto ? Que sa région métropolitaine compte plus d’un million de résidents ? C’est aussi une plaque tournante pour les importants projets de sable bitumineux du Nord de l’Alberta et l’exploitation à grande échelle de mines de diamants dans les Territoires du Nord-Ouest. La ville acquiert rapidement la réputation d’un lieu où les événements et les activités abondent. Le Planificateur en a parlé avec son Bureau des congrès et de tourisme.

E

Q : Si vous étiez planificateur, pourquoi amèneriez-vous un groupe à Edmonton ? R : Les événements annuels d’Edmonton – plus de 30 festivals – offrent des attractions uniques pour divertir vos délégués lorsqu’ils y sont pour une réunion ou un congrès. De plus, le programme primé Festival City in a Box est conçu pour aider les planificateurs corporatifs ou associatifs à incorporer les thèmes des festivals dans leurs événements. La ville abrite aussi le West Edmonton Mall, le plus gros complexe commercial et de divertissement en Amérique du Nord, ainsi qu’une équipe professionnelle de hockey (LNH) et de football (LCF). Jumelés au plus vaste parc d’Amérique du Nord (22 fois plus grand que Central Park), tout le monde y trouve son compte. Q : Pourquoi considérez-vous son emplacement géographique comme un avantage ? R : Edmonton est facile d’accès avec des vols directs venant de la plupart des points de transfert importants d’Amérique du Nord. La beauté des quatre saisons offre des choix illimités pour tous les groupes. C’est la porte d’entrée des Rocheuses canadiennes. Trois heures et demie sur des routes agréables la séparent du Jasper National Park et du Gateway to the North avec ses spectaculaires aurores boréales. Service aérien Air Service Edmonton International Airport, le cinquième aéroport canadien le plus occupé, est situé à 29 km au sud du centreville. Les Frais d’amélioration aéroportuaire sont inclus dans le prix du billet. Pour plus d’information sur les services aériens, visitez le www.flyeia.com. Autoroutes Située près du centre géographique d’Alberta, Edmonton est à 514 km au nord de la frontière du Montana aux États-Unis. Elle est à 294 km au nord de Calgary. 10

L’édifice de l’Assemblée législative d’Alberta fut construit entre 1907 et 1913. Q : Quelles sont en général les basses et hautes saisons et leurs avantages respectifs ? R : La haute saison est en été (d’avril à septembre). Plusieurs de nos festivals se déroulent pendant cette période et avec 20 heures d’ensoleillement, vous pouvez savourer un délicieux dîner et avoir le temps de jouer un 18 trous. L’hiver (de novembre à mars) est plus tranquille. Pour compenser nos jours moins cléments, il y a un merveilleux réseau de voies pédestres souterraines pour permettre à vos invités de se rendre dans tous les hôtels clés du centre-ville et au centre des congrès. Le plus récent festival d’Edmonton, Winter Light, célèbre la saison et offre une programmation variée. Q : Donnez-nous des exemples d’attractions saisonnières. R : À l’année : Fort Edmonton Park, Muttart Conservatory, TELUS World of Science, Old Strathcona Historic Area, Valley Zoo, West Edmonton Mall. En été : River City Shakespeare Festival, Edmonton International Jazz Festival, REXALL Edmonton Indy. En hiver : Canadian Birkebeiner Ski Festival, International Children’s Festival, Global Visions Film Festival. Q : À quelles activités un groupe pourrait-il prendre part ? R : En voici quelques-unes : • Randonnée en canoë sur la rivière North Saskatchewan avec Edmonton Canoe • Programmes de consolidation d’équipe et courses d’orientation au Strathcona Wilderness Centre • Promenade en chariot dans le Fort Edmonton Park (jusqu’à 15 passagers) • Randonnée de groupe en Segway au West Edmonton Mall/River Valley • Promenade dans les galeries d’art avec 124street Gallery Walk Association – sur rendez-vous • Visite guidée de l’Assemblée législative d’Alberta (visite gratuite aux heures)

PLANIFICATEUR

Le

*

Décembre ’09 – Janvier ’10


Edmonton vit à l’année • Dîner ou croisière sur l’Edmonton Queen Riverboat (tarif de groupe applicable) • Visite des fantômes d’Old Strathcona (5$, été seulement) Voici d’autres activités pouvant s’adapter aux groupes : • Pêche avec Get Hooked Fishing • Observation de la nature avec Watchable Wildlife • Tournée de shopping en limousine avec Finding Sophie’s Rubies • Tournée des brasseries – Amber’s Ale et Alleycat (visites pour petits groupes) Q : Donnez-nous quelques faits et chiffres pour les planificateurs ; nombre de chambres d’hôtel, de salles de réunions et de l’information sur les centres de congrès. R : Les hôtels d’Edmonton donnent une nouvelle signification à l’expression « chambre avec vue ». Les propriétés du centre-ville surplombent le majestueux ruban de verdure de la ville : son réseau de parcs River Valley. Ou encore, optez pour une des douze chambres à thème différentes dans l’un des hôtels les plus uniques au monde. Réservez aussi une chambre dans l’hôtel qui abrite le meilleur lieu de souper théâtre au Canada. Ce ne sont qu’une fraction des possibilités qu’offrent les 13 000 chambres disponibles parmi les hôtels de chaînes majeures, les hôtels résidences, les hôtels boutiques et les motels. L’industrie en croissance – les propriétaires entreprennent activement de nouveaux projets de construction – offre une sélection urbaine au cœur du centre-ville, une variété d’options dans le sud animé de la ville et une profusion de possibilités du côté ouest, l’une des zones préférées pour s’amuser et séjourner chez nous. Vue d’ensemble : 13 000 chambres, dont 3 000 au cœur de la ville. Plus de 93 000 m2 d’espace pour événements, en majorité au centre-ville (19 000 m2 au centre des congrès et 47 000 m2 à quelque sept minutes de là au Northlands, nouvellement agrandi). SITES D’ÉVÉNEMENTS (NORTHLANDS, MAYFIELD, U OF A, ETC.) Il y a 50 lieux dans le grand Edmonton qui offrent des espaces flexibles convenant à des événements de toute ampleur. En voici des exemples : SITES TRADITIONNELS : • Northlands : offre des installations remarquables pour répondre aux besoins de tous les événements, depuis les salons professionnels jusqu’aux spectacles. On propose aussi un service de traiteur, de marketing et de salon sur place et des kilomètres de stationnement. Lieux : Northlands’ Spectrum, AgriCom, Sportex et Rexall Place. Décembre ’09 – Janvier ’10

• Shaw Conference Centre : situé au cœur du centre-ville, c’est le centre de congrès le plus grand en Alberta. Il s’enorgueillit de l’ajout du Hall D – un espace entièrement vitré accueillant jusqu’à 1200 invités avec vue incroyable de 270 degrés sur River Valley. Il y a aussi une salle de 7 500 m2 divisibles en trois et 23 salles de réunions. • University of Alberta Conference Centre et le TELUS Centre for Professional Development. Le premier offre de nombreuses installations de réunion pouvant accueillir de petits groupes jusqu’à des congrès de classe internationale. Le deuxième utilise une technologie d’apprentissage et de communication à la fine pointe pour offrir à ses utilisateurs un maximum de flexibilité et de rendement, ainsi qu’un accès efficace aux ressources d’apprentissage (4320 m2). SITES UNIQUES : • Art Gallery of Alberta : actuellement soumise à un programme de rénovation et d’agrandissement majeur, cette nouvelle installation de 7 900 m2 ouvrira début 2010. Conçu par le célèbre architecte de Los Angeles, Randall Stout, cet édifice signature deviendra un grand site du centre-ville et l’une des influences de premier plan dans la culture visuelle de l’Ouest canadien. • Fort Edmonton Park : situé à River Valley à seulement 15 minutes du centre-ville, ce lieu peut accommoder des groupes de 10 à 450 personnes ou encore plus de 1 000 personnes à l’extérieur. Choisissez un édifice d’époque comme lieu d’événement ou réservez tout le parc pour la soirée. Agrémentez l’événement avec des interprètes-historiens costumés, des chariots tirés par des chevaux ou un voyage dans le train à vapeur datant de 1919. • West Edmonton Mall : les possibilités et la grandeur de ce site permettent de personnaliser les forfaits d’événements pour répondre aux besoins et aux désirs particuliers, comme un authentique menu pour une soirée hawaïenne dans le World Waterpark, ou une fête country avec mottes de foin et bœuf albertain cuit sur barbecue au Galaxyland Amusement Park, ou encore une réception intime éclairée aux bougies à bord de la réplique du bateau Santa Maria. Q : Comment décririez-vous brièvement ce qui rend Edmonton différent ? R : Edmonton offre un mélange unique de sympathie d’une petite ville et de sophistication d’une grande ville avec une foule de lieux de réunions divers et haut de gamme. La capitale culturelle 2007 du Canada présente des festivals de toute envergure et offre 13 000 chambres d’hôtel et plus de 93 000 m2 de sites d’événements. Depuis notre aire de magasinage dans le Strathcona historique jusqu’au regroupement d’hôtels du sud et de l’ouest, Edmonton vit à l’année !

PLANIFICATEUR

Le

SUITE

À LA PAGE

12 11


Une ville amusante, accueillante et sécuritaire Edmonton augmente constamment la barre du niveau des services et surpasse les attentes des planificateurs. C’est une ville amusante, accueillante et sécuritaire. Nos installations et la valeur globale que nous apportons à un événements en assurent la réussite.

Sudoku

Commandité par La Taverne Magnan

D’origine japonaise, chaque case doit contenir un chiffre de 1 à 9 de façon à n’utiliser chaque chiffre qu’une fois par ligne, colonne et grille.

Q : Si les planificateurs souhaitent organiser leurs activités à Edmonton, qui devraient-ils contacter ? R : Pour l’Est du Canada : Brent Beatty Directeur principal, voyages d’affaires 780-917-7625 et bbeatty@edmonton.com Pour le Centre et l’Ouest du Canada : Crystal DeCosta Directrice des ventes 780-969-0480 et cdecosta@edmonton.com Sur le Web : www.edmonton.com

QUESTION QUIZ DU MOIS

Niveau facile

Réponse à la page 20.

Niveau moyen

Réponse à la page 20.

Droits d’auteur : Êtes-vous à la hauteur ? Il n’est pas illégal de faire des reproductions d’extraits d’œuvres (livres, journaux, revues), si ces reproductions sont effectuées à des fins internes, pour le bénéfice des employés. VRAI OU FAUX ?

RÉPONSE : FAUX. Que la reproduction soit effectuée à des fins internes et non lucratives ou à des fins externes, il est nécessaire d’obtenir les autorisations et de payer les redevances avant d’effectuer toute reproduction. Les entreprises et les organismes dont les employés effectuent occasionnellement des reproductions devraient obtenir une licence de reproduction auprès de COPIBEC pour légaliser leurs pratiques. Pour toute question sur les droits d’auteur et les droits de reproduction, n’hésitez pas à contactez Copibec, société de gestion collective des droits de reproduction, l’unique en matière de publications imprimées au Québec : info@copibec.qc.ca / www.copibec.qc.ca.

12

PLANIFICATEUR

Le

SUDOKU SUR LE WEB : www.websudoku.com www.sudoweb.com www.dailysudoku.com www.sudokupuzz.com

Décembre ’09 – Janvier ’10


L’A380 « maximise » les places assises

Ça mort à l’hameçon

La pêche en eau douce rebondie en Colombie-Britannique à hauteur de 500 M$ dépensés par plus de 300 000 pêcheurs, selon une nouvelle étude de Freshwater Fisheries Society of B.C. (FFSBC). L’étude a révélé que les pêcheurs sportifs dépensent sept fois plus en équipement que les skieurs alpins et injectent plus dans l’économie provinciale que les passagers des bateaux de croisière. En 2008, on a vendu 340 200 permis et les dépenses des pêcheurs en équipement, voyage et services d’hébergement et repas se sont élevées à 530 M$, une augmentation de plus de 10 % par rapport à 2005 où les pêcheurs ont dépensé 480 M$. Si la tendance se maintient, d’ici 2017, il y aura 416 700 pêcheurs sportifs dans la province de l’Ouest canadien – un retour au taux de participation d’avant le déclin de 1990. Don Peterson, président de FFSBC, a déclaré que plusieurs initiatives ont contribué à ces augmentations, notamment : un allègement des règlements de pêche, la facilité d’acheter un permis par Internet, des programmes de sensibilisation de la communauté qui a fait connaître le sport aux enfants et aux immigrants et des programmes de repeuplement qui ont amélioré les occasions de pêche. Le rapport a révélé que les pêcheurs relâchent les trois quarts des poissons attrapés et que le pêcheur moyen dépense 120 $ par jour pour 2,1 poissons.

Décembre ’09 – Janvier ’10

Vous n’êtes pas un admirateur des avions bondés ? Évitez l’Airbus 380 géant d’Air Austral pouvant accueillir 850 passagers se rendant sur l’île de la Réunion dans l’océan Indien. Surnommé l’avion de « classe bétail », il volera vers l’île française neuf fois par semaine. La minuscule compagnie aérienne a déclaré que l’avenir de ses routes vers le continent tient à son offre de transport à faible coût. Selon Airbus, l’avion offrira un meilleur rendement énergétique que la Toyota Prius avec son seul conducteur à bord en raison du grand nombre de passagers. À deux litres de carburant par passager par 100 km, l’avion consommera environ la moitié de ce que consomme la Prius. Actuellement, l’A380 transporte moins de 600 passagers, mais l’entreprise a fait remarquer que la grandeur de l’avion permet quand même aux passagers de bénéficier de sièges et d’allées plus larges que dans les avions de ses concurrents. Le record du plus grand nombre de personnes « entassées » dans un avion passager est détenu par El-Al qui pendant l’Opération Salomon en 1991 a transporté des milliers de Juifs éthiopiens en Israël. Le vol a aussi un autre fait notable à son actif : deux bébés sont nés à bord. Sur le Web : www.air-austral.com

PLANIFICATEUR

Le

PLUS ÇA CHANGE, PLUS C’EST LA MÊME CHOSE. A LPHONSE K A R R ( E N 1849)

13


Et vous, quels sont vos olympiques ? PAR SHARON WORSLEY es Jeux olympiques 2010 de Vancouver étant à nos portes, cela m’a fait réfléchir sur la préparation des athlètes pour cet événement et sur la façon dont nous pouvons les imiter dans notre quotidien. Selon moi, les athlètes déterminent clairement les résultats souhaités. Ils établissent ensuite les objectifs à atteindre et les stratégies nécessaires pour les amener au sommet de leur forme afin d’être prêts à entrer dans la compétition. Nombre d’entre nous en sont encore à se demander ce qu’ils envisagent de faire quand ils seront grands… mais ils le sont déjà ! Pour beaucoup, comme nous ignorons ce que nous voulons être, faire ou avoir dans la vie, nous demeurons déconnectés de ce qui est requis pour devenir la meilleure personne que nous pouvons être globalement ou dans un domaine précis. Je suis toujours inspirée par les gens qui savent ce qu’ils veulent (leur version des olympiques) et font tout pour l’obtenir, particulièrement lorsque les chances sont minces. Les personnes suivantes m’ont amenée à réfléchir sur la façon de devenir la meilleure personne possible, sur ce qui est réalisable dans ma vie et sur les buts que je désire viser.

L

OSEZ RELEVER LE DÉFI DE VOTRE VIE Tout d’abord, l’humoriste Steve Mazan, qui m’a amenée à réfléchir à la façon dont je voulais vivre ma vie à l’avenir. Steve, qui a reçu il y a quelques années un diagnostic de cancer du foie inopérable, rêvait depuis toujours de se produire dans l’émission de David Letterman. Son rêve s’est récemment réalisé et il a pris la scène d’assaut pour présenter son numéro. Quand j’ai entendu parler de Steve, j’ai visité son site Web www.dyingtodoletterman.com et regardé sa courte vidéo qui détaille ce qu’il a fait pour concrétiser son rêve cher. J’ai particulièrement aimé le titre de l’une des entrées de son blogue : Rêve accompli. Combienparmi nous ont abandonné leurs rêves et leurs buts en pensant qu’ils ne les réaliseraient jamais ? Oui, cet homme, s’il avait eu une autre attitude, aurait pu s’apitoyer sur son sort et laisser tomber l’idée de se produire un jour sous les projecteurs du Ed Sullivan Theatre à New York. Parfois, ce n’est que lorsqu’on est obligée de revoir sa vie en raison d’une maladie comme le cancer qu’on est capable de faire des changements importants et d’arrêter de remettre les choses que l’on aimerait accomplir. Steve remercie ses nombreux admirateurs qui l’ont aidé à se faire inviter à l’émission télévisée de Letterman en envoyant des lettres et des courriels à ses producteurs. J’adore une de ses citations : « Si vous cessez de poursuivre vos rêves, vous êtes déjà mort. » 14

Il est vraiment inspirant. La personne suivante est Phyllis Turner, une arrière-arrièregrand-mère vivant à Adelaide en Australie. À l’âge de 12 ans, Phyllis a dû quitter l’école pour aider sa mère à élever ses frères et sœurs après que leur père les ait abandonnés. C’était son rêve de retourner à l’école, mais elle n’a pu y revenir qu’à l’âge de 72 ans, après avoir élevé sept de ses propres enfants et deux beaux-enfants. Enfin, à 94 ans, en 2007, elle détenait le record Guinness de la plus vieille personne au monde à être recevoir un diplôme de maîtrise. Ma dernière inspiration est un Népalais qui a grimpé le mont Everest à l’âge de 76 ans, devenant la plus vieille personne à l’avoir fait. Min Bahadur Sherchan a été cité ainsi : « J’étais déterminé à escalader le sommet ou à mourir en essayant.» Fait intéressant, c’était son premier essai. Imaginez cela, faire un si GRAND pas à un âge aussi avancé. Je remarque plusieurs caractéristiques chez ces individus qui ont contribué à leur réussite et j’aimerais que vous les preniez en considération pour voir comment elles pourraient s’appliquer à votre vie. L’ÉTABLISSEMENT DES DÉSIRS Même si elle avait 12 ans lorsqu’elle quitta l’école, Phyllis avait un merveilleux prétexte de ne pas reprendre les cours et enrichir son éducation. Pourtant, à un moment où la plupart des gens ralentissent dans leur vie, elle est retournée étudier entre l’âge de 72 et 94 ans pour compléter les étapes nécessaires à l’obtention de sa maîtrise. Demandez-vous combien de fois vous avez commencé quelque chose seulement pour l’abandonner rapidement ou, mieux encore, songez à toutes ces choses que vous n’avez jamais entreprises parce que vous étiez convaincu que c’était impossible, que vous étiez trop vieux, n’aviez pas l’instruction nécessaire ou vous inquiétiez de l’opinion des autres. LA TÉNACITÉ Il semble que peu importe les événements, ces gens ont persévéré contre toute logique et dans le cas de Mazan, même en souffrant d’un cancer incurable. Alors que la plupart des gens s’avouent vaincus et abandonnent leur combat pour la vie avec ce genre de diagnostic, Steve était plus décidé que jamais à atteindre son but. L’ŒIL SUR LA RÉCOMPENSE Ces trois personnes ont probablement gardé l’œil sur ce qui était important pour elles et se sont concentrées sur ce qui devait être accompli. Elles ont surement divisé les étapes en portions gérables et ne se sont pas laissé intimider par l’objectif global.

PLANIFICATEUR

Le

SUITE

À LA PAGE

19

Décembre ’09 – Janvier ’10


Visualisez ce que vous désirez réaliser SUITE DE LA PAGE

14 VISUALISER CE QUI EST POSSIBLE Maintenant, imaginez tous les athlètes attendus de 80 pays qui entreront en compétition lors de 86 événements en février 2010. Sur des milliers d’athlètes présents, seules 250 médailles seront distribuées environ. Vous pourriez vous dire : « Pourquoi se donnent-ils cette peine ; quelles chances ont-ils de gagner ? » Toutefois, pour de nombreux athlètes, la compétition n’est qu’une façon de faire ce qu’il faut pour être aussi bons qu’ils le peuvent et la médaille n’est que la cerise sur le gâteau. Souvent, ils se battent contre eux-mêmes et non contre les autres, particulièrement s’ils ne s’attendent pas à se classer parmi les trois premiers. La plupart de ces athlètes utilisent la visualisation pour atteindre la réussite, c’est-à-dire qu’avant l’événement ils passent des heures à visualiser le début, le milieu et la fin de l’événement ainsi que leur performance et pour rendre l’expérience vraiment réelle, ils ressentent aussi ce qu’ils ressentent quand ils réussissent. Je suis certaine que les trois personnes que j’ai décrites ci-dessus ont aussi visualisé leur entreprise. Vous aussi pouvez vous exercer à visualiser ce que vous voulez faire, avoir ou devenir dans la vie. ••• Sharon Worsley, chef de la direction de Live With Intent, est coach professionnelle en leadership et motivatrice. Sa conférence « Live by Choice, not by Chance » éclairent les individus sur la façon de garantir leur qualité de vie ou celle de leur organisation.

Les probabilités sont grandes de trouver autour de vous de formidables exemples de personnes qui font exactement ce que vous souhaitez faire...

Phyllis a eu besoin de terminer son collège pour ensuite passer son baccalauréat, puis sa maîtrise. Pour Sherchan, planifiant d’escalader l’Everest, il aurait aussi divisé la montée à plusieurs niveaux, en commençant par la planification du projet, puis le regroupement de son équipe et de son matériel, et enfin l’escalade en plusieurs étapes dans le temps.

ILS N’ONT PAS NÉCESSAIREMENT FAIT LEURS PREUVES DANS CE QU’ILS DÉSIRAIENT DANS LE PASSÉ Dans chaque cas, ces individus n’avaient pas nécessairement atteint leur but dans le passé, donc n’avaient aucune preuve qu’ils y parviendraient. Sherchan avait peut-être fait de l’escalade auparavant, mais pas sur l’Everest qui a du lui paraître comme une montagne très différente des autres. Nous pouvons nous limiter en croyant que parce que nous n’avons jamais fait une chose il est peu probable que nous la réussissions maintenant. Les probabilités sont grandes de trouver autour de vous de formidables exemples de personnes qui font exactement ce que vous souhaitez faire ; il n’y a donc aucune raison de réinventer la roue. Récemment, j’ai sollicité un homme très prospère, gagnant des millions par année, afin qu’il devienne mon mentor. J’ai couru le risque que cela ne l’intéresse pas de prendre une filleule, mais je n’avais rien à perdre en lui demandant. En regardant les succès qu’a eus cette personne dans sa vie, je sais que notre relation me fera découvrir les choses à faire et à ne pas faire afin de raccourcir ma courbe d’apprentissage. ILS ONT TOUS ENDOSSÉ LA RESPONSABILITÉ DE LEURS RÉSULTATS Je suis incapable de vous dire combien de fois j’ai conseillé des clients qui commençaient par blâmer les autres pour les résultats dans leur vie. Le pas le plus important à franchir est celui d’accepter toute la responsabilité de votre situation actuelle et ce que vous vivez. Je sais que pour plusieurs personnes c’est un fait difficile à avaler. Cependant, si vous jouez à la victime, comment pouvez-vous faire ce qu’il faut pour être le meilleur ? Phyllis aurait pu avoir cette attitude de victime pour expliquer pourquoi elle n’avait pas poursuivi son éducation, mais elle a préféré éviter cette voie en optant pour le contraire en acceptant la responsabilité de terminer ses études, peu importe l’âge qu’elle aurait lors de la réalisation de son rêve. Décembre ’09 – Janvier ’10

Le Canada mange

Selon le Globe & Mail, « Ne voyagez pas sans... ». Non, il ne s’agit pas de la carte Amex, mais de Where to Eat in Canada, le guide de restaurants d’Anne Hardy. Ce guide indépendant a noté plus de 500 restaurants de plus de 200 villes et villages d’Est en Ouest du pays. Tous les journalistes qui les ont visités ont travaillé incognito afin de ne pas s’attirer de faveurs du personnel ou des propriétaires des restaurants et aucun paiement n’a été exigé pour l’inscription dans le guide. Comme le proclame fièrement le livre : « Personne ne peut acheter son inscription, ni payer pour ne pas y être. » Le guide est publié par Oberon Press, une entreprise gérée et détenue par des Canadiens, qui publie uniquement des auteurs canadiens. Sur le Web : www.oberonpress.ca

PLANIFICATEUR

Le

19


Note : Tous les montants sont en dollars américains, sauf avis contraire.

ON RECONNAÎT LE SUCCÈS À SON ODEUR MG Hotels Group lance un nouveau service de conférence dans ses deux prestigieux hôtels. The Red Lion à Henley-onThames (Oxfordshire) et The Manor à Datchet près de Windsor sont deux vieux édifices au charme d’antan situés dans des endroits pittoresques sur la Tamise. Tous deux diffusent des parfums d’ambiance uniques dans les salles de réunions pouvant être changés durant la journée afin de stimuler la créativité et la participation des délégués, selon Mandip Gill, directeur général. Par exemple, il prétend que les arômes d’agrumes calment et rendent les participants énergiques en matinée, ainsi qu’après le déjeuner. L’utilisation de ces senteurs organiques est presque imperceptible et la réaction des clients a été positive jusqu’à maintenant, a-t-il ajouté. MG Hotels a aussi développé un menu spécial « aliments énergétiques » à base d’ingrédients frais et légers comme les fruits et le poisson, soigneusement équilibré pour susciter une libération idéale de nutriments pendant la journée.

Le Norwegian Star, qui ne faisait pas partie du plan, a dû revoir sa structure et ses prix pour attirer des clients. Il y a encore des places à partir de 650 CAD par cabine par nuit, a récemment déclaré la compagnie. Sur le site Web 2010 Destination Planner, il y a plus de 2 300 chambres d’hôtels disponibles dans le district régional du Grand Vancouver et la Sunshine Coast. Il y a aussi 526 condominiums et maisons privées disponibles dans le district. Un autre programme appelé Home for the Games, qui demandait aux propriétaires de louer des chambres et de remettre une partie des profits à un organisme de charité, comptait 86 offres dans le Lower Mainland. À Whistler, les chambres sont maintenant réservées à 90 %, a annoncé Casey Vanden Heuvel de Tourism Whistler, et il reste quelques centaines de chambres à environ 500 CAD la nuit. « Nous sommes heureux du pourcentage de réservation », a-til ajouté, faisant remarquer que les réservations étaient plus nombreuses que celles enregistrées près des centres de villégiature en montagne ayant accueilli les Jeux d’hiver 2002 et 2006. Les Jeux olympiques 2010 de Vancouver se tiendront du 12 au 28 février. Sur le Web : www.vancouver2010.com

LE FOUR SEASONS SE RÉCHAUFFE L’ÉCONOMIE COULE LES BATEAUX DE CROISIÈRE DES JEUX Un plan d’hébergement pour les Jeux olympiques 2010 selon lequel des milliers de visiteurs auraient séjourné sur sept bateaux de croisière a été annulé en raison de la faiblesse de l’économie. Le manque de financement combiné à la faible demande d’hébergement dans la région de Vancouver a fait dérailler ce plan innovateur. On compte environ 32 000 chambres d’hôtel dans le Lower Mainland et 10 000 lits à Whistler. La majorité est réservée pour les commanditaires, les officiels des Jeux et le personnel de soutien comme les agents de sécurité et du gouvernement. Il reste encore des chambres libres et d’autres options comme les parcs de véhicules récréatifs – 210 places sur deux plages à Vancouver, selon le bureau de tourisme de Colombie Britannique –, un bateau de croisière et des maisons privées.

Le Philly Cheesesteak est une tradition célèbre dans la « ville de l’amour fraternel ». Si le Four Seasons là-bas a sa façon de le faire, la chaleur recyclée ajoutera une corde à son arc. Les microturbines de 1 M$ de l’hôtel, situées sur son toit, utilisent du gaz naturel pour générer 25 % de son électricité. Ce procédé produit aussi une quantité de chaleur capable de chauffer 275 maisons types pendant l’hiver. Pour devenir plus écologique, l’hôtel de Philadelphie réutilise cette chaleur pour réchauffer l’eau des douches, pour la cuisine, la lessive, le spa et la piscine intérieure, chauffée à un confortable 29o C. La récupération et le recyclage de cette chaleur aideront à payer les microturbines en quatre ans environ, selon Marvin Dixon, directeur de l’ingénierie de l’hôtel. Sur le Web : www.fourseasons.com/philadelphia

UN LAPIN À LA RESCOUSSE DU SAGAMORE SOLUTION SUDOKU FACILE PAGE 12

SOLUTION SUDOKU MOYEN PAGE 12

Conseil aux sages planificateurs : surveillez vos acomptes aux hôtels et suivez les nouvelles hôtelières très attentivement (comme vous le faites maintenant dans votre source sûre Le Planificateur). Voici un cas précis : le Sagamore, un hôtel en vogue de South Beach, n’a pas réglé ses trois derniers versements hypothécaires et court le risque d’être saisi. Heureusement pour eux, Playboy veut s’associer à l’hôtel, selon un rapport dans le Miami Herald.

*

20

PLANIFICATEUR

Le

Décembre ’09 – Janvier ’10


UN LAPIN (SUITE

DE LA PAGE

20)

Une porte-parole de Playboy a récemment déclaré que la très populaire ville de South Beach a une ambiance qui s’associerait formidablement bien à leur marque. Que signifierait un tel partenariat pour le Sagamore, un hôtel reconnu pour sa précieuse collection d’art contemporain ? Marty Taplin, le propriétaire, répond que le logo de Playboy, un lapin, est emblématique et qu’il pense qu’il s’agit d’une « formidable occasion. » Petit problème: l’administrateur de l’hypothèque n’a pas approuvé le partenariat. Toutefois, Playboy tente de se détacher du magazine de nudité déficitaire pour devenir une marque de mode de vie. À suivre… Sur le Web : www.sagamorehotel.com

Contrôlez votre tension artérielle

Une nouvelle étude d’Harvard réalisée auprès de 30 000 hommes professionnels de la santé suggère que les grains entiers pourraient aider à contrôler la tension artérielle. Les hommes qui consommaient le plus de grains entiers (environ trois portions par jour) avaient 19 % moins de chances de développer de l’hypertension sur une période de 18 ans que les autres. Une étude précédemment menée auprès de femmes a obtenu des résultats similaires.

Décembre ’09 – Janvier ’10

Le 13 janvier 2010 Le Planificateur Speed Dating d’affaires-Rencontres sur les Tendances 2010, Centre Mont-Royal, Montréal, Qué. Contact : www.leplanificateur.ca, (514) 849-6841 poste 331 Le 22 janvier 2010 MPI Montréal Célebrations du Nouvel An, Hôtel W , Montréal, Qué. Contact : www.mpimontreal.com

Du 20 au 23 février 2010 MPI international Meet Different, Cancun, Mexico. Contact : www.mpiweb.org/events/md2010/home.aspx Le 29 mars 2010 Salon Symposium de l’événement corporatif 13e édition, Centre des Sciences de Montréal, Montréal, Qué. Contact : www.salondelevenement.com

Avez-vous un événement ? Envoyez-nous un courriel à : info@leplanificateur.ca

PLANIFICATEUR

Le

•••

21


Les optimistes et les pessimistes PAR BARRY SISKIND

eux groupes fixent le même verre à moitié rempli d’eau et tirent des conclusions différentes. C’est ainsi depuis toujours alors que les optimistes et les pessimistes se font une guerre d’opinions. Toutefois, je dois admettre que récemment, dans le monde actuel des salons professionnels, les pessimistes semblent l’emporter. Tous les indicateurs majeurs pointent vers une victoire nette des pessimistes: réduction du nombre de pieds carrés net d’espace d’exposition, déclin de la présence de professionnels, diminution du nombre d’exposants, revenus en baisse, réduction des dépenses des consommateurs, moins de voyages et un PIB en chute libre. Les deux seuls indicateurs en hausse sont les annulations et le chômage. L’économie est tellement morose que même l’optimiste pur et dur éprouve de la difficulté à ne pas faire la moue. Ce monde nouveau alimenté par les pessimistes laisse-t-il une place à l’espoir? Oui. Même les plus pessimistes doivent admettre que les salons ont encore un avenir. Nous devrons seulement attendre une année ou deux que pour que les choses se stabilisent. Donc, que faisons-nous entre-temps ? Rester assis sans bouger ne sert à rien. Récession ou non, les entreprises ont encore des besoins de base : profit, marque, production et capitaux propres. Nous ne pouvons pas améliorer ces derniers en faisant passer le marketing direct au second plan. Alors, pendant que nous patientons pour voir comment le monde des salons professionnels évoluera, voici quelques petites choses à faire en attendant. Prenez le temps de repenser à votre approche : le marketing direct est-il important pour la santé de votre entreprise ? La rencontre face à face constitue probablement l’avantage numéro un du marketing d’exposition. Maintenant que les sites de réseautage ont pris de l’importance, vous devez vous demander si c’est encore nécessaire de rencontrer vos clients en personne.

D

DANS QUELLE MESURE VOTRE ENTREPRISE EST-ELLE ENGAGÉE ENVERS VOTRE PROGRAMME D’EXPOSITION ? Il y a trois niveaux de ressources que votre organisation doit fournir : financier, humain et matériel. Si dans le passé votre programme a eu l’air du parent pauvre dans le plan global de marketing, c’est le bon moment de réévaluer l’attitude de la haute direction. Pour obtenir un engagement des ressources en ces temps difficiles, assurez-vous d’avoir fait vos calculs de rendement sur capital investi (RCI) et de rendement par rapport aux objectifs (RRO).

Aujourd’hui, les pessimistes sont vainqueurs ; demain, les optimistes seront prêts à orchestrer un retour sain.

LA MESURE EST-ELLE IMPORTANTE ? Oubliez un instant votre idée préconçue qu’il est difficile de mesurer votre réussite. Si vous pouviez la mesurer, serait-ce utile ? Si la réponse est oui, alors votre prochaine étape est d’apprendre les techniques qui vous permettront d’établir des mesures quantifiables réelles. 22

QU’AVEZ-VOUS APPRIS DE VOS EXPÉRIENCES D’EXPOSITION ? Si vous faites partie de ces directeurs de salon qui ne font pas d’évaluation après leur exposition, alors vous êtes en net désavantage. Une évaluation de vos efforts va au-delà du nombre de prospects recueillis ou du nombre de personnes ayant visité votre kiosque. Ce que vous devez faire, c’est réfléchir à toute l’information qui vous serait utile pour déterminer ce qui fonctionne ou non dans votre programme. Vous serez ensuite en bonne position pour faire de meilleures recommandations pour l’avenir. Voici quelques exemples de points à mesurer : nombre de clients à fort potentiel recueillis, qualité des visiteurs de votre kiosque, habitudes des participants pendant le salon, votre cycle de vente, vos moyennes de succès, l’utilisation d’outils de vente comme les systèmes de mémorisation de l’information des clients visiteurs et le temps passé avec les visiteurs de grande valeur. Plus vous amassez de l’information, plus vous êtes en mesure de fortifier votre programme. QUE PRÉVOYEZ-VOUS FAIRE À L’AVENIR, UNE FOIS QUE L’ARGENT SERA DE NOUVEAU DISPONIBLE ? La récession ne durera pas toujours et les optimistes reprendront le contrôle. Maintenant que vous disposez de plus de temps, c’est le moment de revoir votre budget d’exposition item par item pour vous assurer que vous tirez le maximum de votre argent investi. Vous serez étonné de ce qu’un œil critique et une attitude sceptique vous feront découvrir. Ainsi, les pessimistes, votre travail est simple. Au lieu de mettre votre programme d’exposition sur la glace, profitez de cette période pour le transformer sérieusement. Aujourd’hui, les pessimistes sont vainqueurs ; demain, les optimistes seront prêts à orchestrer un retour sain. Barry Siskind est président de l’International Training and Management Company et auteur de plusieurs livres. Visitez son site Web : www.siskindtraining.com.

PLANIFICATEUR

Le

Décembre ’09 – Janvier ’10


VOS FAÇONS À VOUS DE VOUS DÉTENDRE Vous aussi vous avez de nombreuses façons de vous détendre et certains d’entre vous ont bien voulu partager leurs secrets les mieux gardés pour atteindre les sommets de la relaxation. Merci à tous ceux qui nous ont envoyé leurs précieux conseils.

« Après une bonne journée de travail, j’aime m’asseoir près du foyer avec un verre de vin rouge et regarder la télévision ou lire un bon livre. Lors d’un événement, j’aime aller à la piscine de l’hôtel où je loge.

« Comment je me détends ? De mille et une façons : en regardant des comédies, en prenant une marche le soir très tard (lorsque le quartier dort), en lisant des revues et des livres qui n’ont rien voir avec mon travail, en sautant dans mon pyjama dès que je rentre à la maison, en planifiant des fins de semaines hors de l’ordinaire, en prenant un bon bain tourbillon, en prenant un massage par ci, par là, en prenant un bon repas entre amis. » Suzanne Asselin Ville de Montréal

Nous ne répondons pas au téléphone et ne sortons pas de la maison. Nous buvons du bon vin et le soir, nous nous faisons venir du resto ! » Dominic Venne Radio-Canada « Vous ne me croirez pas, mais j’ai pris des cours d’ébénisterie depuis septembre et j’adore cela. Travailler le bois avec des outils manuels, c’est sublime. » Francine Charlebois Association des obstétriciens et gynécologues du Québec

101

« Chaque matin, du lundi au vendredi, je me lève à 5h00 pour méditer 30 minutes et parfois plus alors que ma famille dort. Je savoure ce moment de paix avec moimême où je peux me ressourcer et me recentrer.

Parfois, je vais prendre l’air à l’extérieur pour quelques minutes histoire de respirer par le nez ! Le plaisir le plus intense et celui qui me déstresse à coup sûr, c’est de m’offrir à la fin d’un événement, un traitement au spa (massage, pédicure ou manucure). Là, c’est le bonheur total ! » Nathalie Raymond Hydro-Québec « Entre Noël et Jour de l’an, à chaque année, je me fais chez moi une journée détente. Ça commence en après-midi après avoir tout préparé avant. Pas de téléphone, musique relaxante, repas léger et savoureux (fruit, salade, tisane), bougie odorante dans tout l’appartement, bain moussant tourbillon, bon livre qui se lit tout en douceur. Coucher tôt. Et je suis prête pour commencer la nouvelle année. » Danielle Boulais L’Ordre des pharmaciens du Québec « J'envoie les enfants chez leur grandmère et devant un bon feu de foyer, ma blonde et moi passons une journée complète en pyjama à écouter une série télévisée en rafale toute la journée.

« Personnellement, je fais le ménage de ma maison et ça me vide la tête. Je change mes énergies ! » Nathalie Thibout Coordonnatrice logistique aux événements spéciaux « Mon meilleur truc, c'est de regarder le ciel - soit à travers les fenêtres du bureau au 17e ou soit en marchant dans un endroit calme ! Meilleurs vœux pour 2010 ! » Denise Lainesse, Allard-Johnson Communications Inc. « Pour la détente… Respirer, prendre un bain avec lumière tamiser et encore une fois respirer, une scéance de Reiki, brosser mon chat en écoutant de la musique classique prendre le temps de manger à table sans télévision même lorsque je suis seule, s’adonner à un passe temps: tricotter, dessiner, jouer d’un instrument de musique ... » Isabelle Gélinas L’Association pulmonaire, Québec

« Pour me détendre, je fais un casse-tête de 1000 morceaux. Quand on cherche le morceau avec un peu de rouge et la petite pointe jaune, on ne pense pas à autre chose... » Carmen Lachance Réseau Conseil en Technologie et en innovation

VOTRE MAGAZINE ET DÉCOUVREZ

Vers 6h00 je fais un bon café et je le bois tranquillement en lisant ou en écrivant quelques pages. Vers 6h30, je suis toute détendue et bien reposée. Après avoir réveillé mon conjoint et mon ado, je m’apprêt à aller m’investir pleinement et positivement dans ma journée de travail. » Monique Cantin Centre de référence du Grand Montréal

RETOURNEZ

FAÇONS DE VOUS DÉTENDRE.


86. Délice d’après-midi. Le docteur du stress recommande une salade de fruits frais couronnée de yaourt comme collation rapide et goûteuse. 87. Mordez à pleines dents. Faire travailler votre mâchoire sur une pomme croquante soulagera le stress et vous fournira une bonne dose de vitamine C et de l’antioxydant quercétine. 88. Mangez par couleur. Des hormones de stress comme le cortisol épuisent vos vitamines essentielles. Établissez votre régime à base des fruits et légumes vert foncé, jaunes et rouges pour emmagasiner des vitamines. L’antioxydant caroténoïde qui crée les couleurs vives améliore aussi votre immunité et protège votre corps contre les maladies du cœur. 89. Nourrir le cerveau. Mangez des poissons gras (comme le maquereau et les sardines) au moins deux fois par semaine en plus de noix en collation pour obtenir vos omégas 3 afin de vous éclaircir les idées. 90. Mangez sereinement. Nourrir le corps et l’esprit avec des repas réguliers constitue une technique éprouvée de réduction du stress. Essayez d’éviter de manger sur le pouce. Asseyez-vous, nettoyez le fouillis et éteignez le téléviseur et la radio avant vos repas. 91. Mangez un repas cuisiné maison. La nourriture a toujours meilleur goût quand elle est préparée avec des ingrédients frais. Devenez un chef du week-end si vous n’avez pas le temps en semaine et prenez-le comme un loisir. Cuisinez simplement des ingrédients locaux afin de conserver leur texture et leur saveur. Essayez une salade de saison, des viandes séchées, des fromages intéressants et des fruits de saison pour dessert, comme des figues ou des melons. 92. Tous ensemble. Encouragez la famille et les colocataires à partager les repas au moins une fois par jour ainsi qu’un repas festif une fois par semaine, peut-être avec vin, bougies et invités. Cela devrait augmenter un peu la sociabilité des participants et diminuer leur stress. STRESS ET TECHNOLOGIE 93. Plongez. De nombreuses études démontrent qu’une musique appropriée détend l’esprit et éloigne l’angoisse et la dépression. Et peut-être que vous pouvez déduire la dépense de votre nouveau iPod si vous convainquez votre patron qu’il vous rend plus productif. Décembre ’09 – Janvier ’10

94. Ne soyez pas esclave de la technologie. Vérifiez les courriels une fois l’heure (ou mieux, deux fois par jour) et, si possible, débranchez le téléphone pendant une heure. Une étude auprès d’employés Microsoft a démontré qu’après avoir répondu à un courriel, il leur fallait quinze minutes pour reprendre le fil de leurs activités. 95. Libérez-vous. Gardez une pièce sans équipement électronique afin de profiter d’un espace de repos silencieux pour rêvasser, lire ou faire la sieste. 96. Éteignez la télé. Essayez d’éteindre le téléviseur un jour par semaine et constatez si vous vous sentez mieux de ne pas avoir regardé les nouvelles quotidiennes. Nous sommes certains que si. CES PETITES PAUSES, RIEN POUR SOI 97. Dûment noté. Un cahier pour noter vos pensées et vos idées les empêchera de vous quitter un jour de stress. Gâtez-vous avec un modèle relié en cuir contenant du papier fait main et complétez votre ensemble avec un stylo de style ancien au charme distinct. 98. Les bienfaits de l’écriture. Essayez d’écrire dans votre cahier dix minutes chaque jour. Oubliez les fautes d’orthographe : soyez simplement créatif et regroupez vos pensées sur papier. Voici quelques sujets possibles : • J’aime l’été parce que… • Mon moment favori • Ma meilleure amie 99. Dessinez un avenir sans stress. Prenez un carnet à croquis et quelques crayons et laissez voguer votre imagination. Vous serez peut-être attiré par les couleurs d’automne ou des gens intéressants assis dans un parc. Pas besoin d’être Picasso ou Emily Carr – amusez-vous. 100. Récompensez-vous. Après toutes les exigences auxquelles vous avez répondu dans une journée, accordez-vous une récompense : achetez une délicieuse pâtisserie ou des fleurs, appelez un ami, terminez la lecture de cet article de magazine si intéressant. 101. Travaillez pour vivre et non l’inverse. Si vous pouvez pratiquer des activités dont vous avez envie en dehors du travail, vous avez plus de chance de regarder le monde d’une manière plus équilibrée et détendue.

IL EST TEMPS DE SE DÉTENDRE LORSQU’ON N’A PAS LE TEMPS DE LE FAIRE.

S IDNEY J. HARRIS 9

101 FAÇONS DE SE DÉTENDRE


75. Cultivez. Cultivez des herbes odorantes et vivifiantes comme la lavande, le romarin, la menthe et la verveine citronnée. Conservez-les près d’une porte pour vous permettre de les caresser d’une main quand vous passez pour libérer les huiles parfumées. Les plantes aux propriétés relaxantes comme la camomille ou le jasmin émettent des odeurs apaisantes. Songez à vos choix pour un jardin de soirée paisible. La tomate aussi est facile à cultiver et peut vous aider à diminuer votre tension artérielle. Achetez de jeunes plants et cherchez les variétés en buisson qui n’ont pas besoin de tuteur. Cultivez du basilic également et obtenez instantanément une salade (ajoutez-y un peu de poivre noir et un zeste d’huile d’olive). LES ALIMENTS AUSSI PEUVENT VOUS AIDER 76. Évitez les aliments causant du stress. Les aliments préparés élevés en gras, les collations sucrées, l’alcool et les boissons caféinées augmentent et maintiennent les hormones de stress à un haut niveau. 77. Consommez plus de protéines. Quand vous êtes stressé, mangez des protéines (sources d’acides aminés) à chaque repas, par exemple de la viande, du poisson et des œufs ou une combinaison de protéines végétales comme le riz et les fèves. 78. Bananes et abricots. Le potassium, très présent dans ces deux fruits, contribue à régulariser la pression sanguine. Les abricots séchés sont une excellente collation et les bananes contiennent de la vitamine B essentielle au bon fonctionnement des cellules cérébrales et à la production d’énergie. Bon appétit ! 79. Un bon déjeuner. Selon une étude récente, seulement

8

3 % des gens prennent une heure pour manger le midi. Passer trop de temps à votre bureau peut fatiguer et handicaper votre cerveau, alors faites une pause. 80. Chocolat, oh oui ! Les Aztèques avaient trouvé un bon filon – le chocolat noir est un puissant remontant ; il détend les vaisseaux sanguins qui améliorent la circulation sanguine et réduisent la pression. Préférez les variétés contenant au moins 70 % de cacao. 81. Mélangez-les. Les noix et les grains peuvent avoir un effet sédatif sur le cerveau. Ayez sous la main un « mélange du randonneur » composé d’amandes, de noisettes et de graines de tournesol hautes en protéines à grignoter. Elles contiennent du tryptophane, un acide aminé qui contribue à sécréter de la sérotonine, la substance qui crée un sentiment de sérénité. 82. Un peu de thé ? En 2006, une étude a prouvé que les hommes qui boivent du thé noir se remettent plus vite des effets du stress et sont plus détendus même après 50 minutes. On dit aussi que la boisson la plus populaire du monde améliore la performance mentale. 83. Restez léger, léger… Préférez un repas léger comme une salade, un poisson gras avec pain de blé entier ou même une soupe au poulet et non les viandes rouges ou les plats de pâtes lourds. Évitez l’alcool. 84. Épicez le tout. Les caris épicés avec curcuma, cannelle ou clou de girofle peuvent contribuer à régulariser le niveau d’insuline, réprimant l’angoisse. 85. Goûtez la nourriture. Avant de manger, sentez les arômes et remarquez la texture et les couleurs des aliments. Changent-ils quand vous mâchez et avalez ? Soyez conscient de chaque bouchée.

101 FAÇONS DE SE DÉTENDRE

Décembre ’09 – Janvier ’10


58. Lâchez prise. Rejouer sans cesse un scénario stressant dans votre tête peut causer des problèmes de santé, alors essayez de ne plus penser à l’événement en question. Une étude a démontré que s’accrocher à un événement passé ayant suscité la colère ou une contrariété supprimait les anticorps qui forment la première ligne de protection contre les infections et les maladies. 59. Trouvez les bonnes choses. Les personnes et les choses positives vous protègent contre les mauvaises. Pensez de façon positive pour améliorer votre santé physique et morale. 60. Sous pression. Formez un poing avec votre main gauche. Le point sous le bout du majeur est un puissant point de détente shiatsu. Libérez la tension en exerçant une pression sur ce point avec le bout de votre pouce droit pendant une minute. 61. Enfilez la muselière. Pour endiguer une rage, arrêtez de parler, allez à une fenêtre et regardez dehors quelques minutes. Suivez un nuage ou un avion. Faites-le pendant cinq bonnes minutes. Si la colère est toujours là, avant de lâcher des mots que vous regretteriez, comptez jusqu’à dix. Ensuite, si vous avez toujours envie de les dire, allez-y. Le temps d’arrêt vous permettra d’exprimer votre point de vue d’une façon plus mesurée et constructive. 62. Dans les dents ! Partez à la poursuite du plaisir pendant la pause déjeuner ou après le travail pour vous aider à disperser une partie de votre tension avant de revenir à la maison. Le kickboxing est une excellente façon d’apprendre des techniques sécuritaires pour frapper et donner des coups de pied qui vous permettront de canaliser votre agressivité et de gagner un sentiment de réalisation. 63. Courez. 30 minutes sur un tapis roulant ont un effet calmant et sédatif sur vos émotions. Et les gens en forme semblent faire fi du stress mieux que leurs homologues sédentaires, selon une étude de l’American Journal of Hypertension. 64. Sur la corde raide. Nous savons tous qu’apprendre une nouvelle habileté nous rend plus forts : pourquoi alors ne pas essayer le trapèze volant ou le fil de fer dans une école de cirque ? Augmentez votre assurance et votre force intérieure en vous inscrivant à des leçons hebdomadaires.

– ont prouvé qu’elles sont plus saines pour les gens que les stratégies traditionnelles « masculines » comme le retrait et l’hostilité. 67. Votre sourire intérieur. Asseyez-vous droit, mais d’une manière détendue. Concentrez-vous calmement sur votre respiration et imaginez votre sourire intérieur. Laissez-le s’élever depuis vos pieds jusqu’à votre visage et votre tête en passant par vos jambes, votre abdomen, votre dos, votre poitrine, vos bras, vos mains, vos épaules, votre cou. Sentez vos muscles se détendre quand il passe à travers votre corps, laissant un sentiment de légèreté. Retenez ce sourire intérieur en revenant dans la réalité. 68. Possédez un espace de création. Essayez d’aménager un espace à la maison en studio d’artiste ou en chambre noire ou au moins de poser un chevalet devant la fenêtre de la chambre à coucher. 69. Que la lumière soit ! Utilisez des stores au lieu de rideaux pour maximiser la lumière naturelle. Il est prouvé que cela augmente le bien-être et clarifie les pensées. Des études ont démontré que des étudiants réussissaient mieux lorsqu’ils passaient un examen dans une pièce à l’éclairage naturel. Aussi, faites du nettoyage des vitres intérieures et extérieures une priorité mensuelle. 70. De l’air ! Ouvrez une fenêtre pour une bouffée d’air frais (l’air intérieur est deux à cinq fois plus pollué que l’air extérieur). 71. Optez pour l’humour. Regarder des films ou des émissions humoristiques peut réduire les hormones de stress, encourager la sécrétion de l’hormone de croissance qui régit la guérison du corps et chasse les cellules meurtrières du corps pour nous protéger des infections. Une demi-heure suffit à susciter ces réactions. 72. Adoptez un passe-temps. Une étude récente a démontré que les hommes avec un passe-temps étaient moins enclins à prendre des congés pour maladie, étaient moins déprimés et avaient un niveau de stress moins élevé et un système immunitaire plus efficace.

*

66. Soyons comme les femmes. Les façons traditionnelles des femmes de gérer les événements stressants – par l’amitié et les soins

73. Ne travaillez pas les fins de semaine. La fin de semaine doit demeurer une zone de détente. Si nécessaire, il vaut mieux travailler tard un soir de semaine pour y parvenir.

65. Le changement est constant. Seul le changement est constant dans la vie. Si vous essayez de nager à contrecourant, vous serez inévitablement déçu, insatisfait et lutterez ardemment. Essayez de réagir de manière plus posée quand la direction change ou que la technologie fait défaut. Si vous prévoyez que les plans seront modifiés, vous serez mentalement préparés pour la suite.

Décembre ’09 – Janvier ’10

74. Soyez rétro. Demandez à votre grand-oncle ou un autre parent âgé de vous parler des dîners familiaux du dimanche quand les magasins étaient fermés. Utilisez leurs vieilles recettes et invitez des êtres chers à goûter le résultat. Puis, faites une promenade d’après-midi en groupe. 7

101 FAÇONS DE SE DÉTENDRE


• • • • •

Insomnie Maux de tête et problèmes digestifs Perte de concentration Colère Angoisse et dépression

41. Gérez cet agenda. C’est utile de diviser la journée en blocs : périodes tranquilles, réunions, appels, courriels, etc. Planifiez des tâches dans votre agenda avec suffisamment de temps. Essayez de prévoir une variété d’activités pour rester concentré. 42. Les listes fonctionnent. Lister les tâches les concrétise. Liste A : tâches réalisables dans la journée ; liste B : tâches réalisables en une semaine ; liste C : tâches réalisables en un mois. Classez les tâches de chaque liste par priorité. Commencez et terminez chaque jour en revoyant votre liste A, rayant les tâches complétées et inscrivant les tâches restantes sur la liste B. Chaque semaine, essayez de terminer une tâche de la liste C. Le vendredi, organisez la liste A du lundi. 43. Faites le point. De temps à autre, prenez du recul et demandez-vous si vous respectez le plan de la journée en réalisant la tâche la plus utile maintenant. Quelqu’un d’autre pourrait-il s’en acquitter plus efficacement ? 44. Pensez positivement. Pensez plutôt « c’est un nouveau défi » que « je n’ai jamais fait cela ». Se concentrer sur la difficulté de la tâche ne fait que vous ralentir. 45. Déléguez. Si vous demandez à des gens de se charger d’une chose, la plupart relèveront le défi et se sentiront valorisés. Tenez des séances où tout le monde peut s’exprimer sans retenue. 46. La technique de la tortue. Si vous n’avez pas le temps de terminer une longue tâche, essayez de la diviser en petites tâches et de les réaliser quand vous avez quelques minutes. Cinq minutes de véritable concentration vont loin. 47. Utilisez les temps morts. Entre les réunions ou pendant que le café s’infuse ou qu’un document s’imprime, faites un appel, répondez à un courriel, revoyez des notes ou accomplissez quelques tâches courtes. 48. Embauchez les bonnes personnes. Ayez comme objectif d’embaucher des gens meilleurs que vous. Vous pourrez alors déléguer les responsabilités. 6

49. Prenez le taureau par les cornes. Attaquez-vous aux choses importantes et effrayantes quand vous êtes frais et dispo ; gardez les autres pour la fin de la journée. 50. Moins de tâches multiples. Une étude récente démontre que mener plusieurs tâches de front augmente le risque d’erreur et diminue votre taux d’efficacité en diminuant votre capacité à traiter de l’information. 51. Fermez la porte. Informez vos collègues de vos heures de « portes ouvertes » et respectez ce temps établi si vous vous sentez assiégé par les gens qui entrent et sortent de votre bureau. 52. Réunions allégées. Pouvez-vous remplacer des réunions par des pièces jointes en courriel ou des téléconférences ? Revoyez la liste des réunions prévues pour inclure uniquement les gens qui doivent absolument y assister. 53. Agissez. Comme Nike l’a dit, faites-le. Réagissez au courriel en le lisant, prenez des décisions plus rapides. Vous vous libérerez du temps et serez moins stressé d’être stressé. 54. Classez. Prenez quelques minutes chaque jour pour classer des papiers avec lesquels vous ne travaillez pas et jetez le reste. Cela désencombrera votre bureau et vous donnera l’impression que les choses s’accomplissent. 55. Personne n’est parfait. Certaines personnes souffrent de paralysie de la perfection et remettent les choses de peur de ne pas produire un résultat impeccable. Visez le « assez bon », qui est peut-être le meilleur score d’un autre. 56. Concentration. Choisissez un objet dans votre esprit sur lequel vous concentrer, peut-être une pierre, une fleur ou un symbole spirituel. Regardez sa couleur, sa forme et sa texture et réfléchissez aux qualités qu’il incarne comme la force, la solidité ou la compassion. Ensuite, visualisez cette image avec une lumière intense. Sentez son essence avec vos sens, par exemple si c’est une rose, sentez-la, touchez ses fins pétales, etc. Si l’esprit vagabonde, ramenez-le à l’objet. Après avoir médité, restez assis en silence quelques minutes, puis commencez à travailler. 57. Trouvez la source. Essayez de trouver les déclencheurs de votre colère et leur source sous-jacente dans les situations stressantes. Prendre conscience de la différence peut vous aider à vous retirer des émotions violentes.

101 FAÇONS DE SE DÉTENDRE

Décembre ’09 – Janvier ’10


22. Pour votre écran. Collez cette citation positive sur votre écran : «… tout va bien, et tout ira bien, et tout ira bien en tout. » Conservez-la comme mantra : dites la première partie en inspirant et la deuxième en expirant. 23. Soyez ouvert d’esprit. Regardez chaque expérience comme une toile vierge sans idées ni jugements préconçus. Cela vous aidera à affronter des conséquences imprévues. 24. La mâchoire doit aussi se détendre. Si vous serrez les dents et prenez conscience de l’endroit où vos muscles tressaillent, vous avez localisé l’articulation temporo-mandibulaire responsable de la tension dans la mâchoire. Frottez-la en mouvements circulaires avec deux doigts en appliquant autant de pression que nécessaire. 25. Gardez la tête haute. Quand nous sommes perdus dans nos pensées ou plongés dans l’inquiétude, nous avons tendance à baisser la tête. Quand vous marchez, levez les yeux et regardez à trois mètres devant vous et imaginez que vous êtes sur un trottoir roulant. 26. La posture compte. La façon la moins stressante de s’asseoir devant l’ordinateur est d’avoir les coudes à angle droit avec le haut des bras et les épaules détendues. Essayez d’éloigner l’écran et de l’abaisser, tout en le plaçant directement devant vous, puis abaissez légèrement le menton pour allonger l’arrière de votre cou. Quand vous cessez de taper, détendez vos mains et prenez régulièrement une pause pour faire tourner vos épaules et vos poignets afin de libérer la tension dans vos doigts. 27. Tourne et tourne. Posez le menton sur votre poitrine, baissez la tête sur le côté, l’oreille contre l’épaule. Laissez le poids de votre tête créer un étirement (sans forcer). Faites rouler votre tête de l’autre côté et répétez. 28. Bien s’asseoir. Assurez-vous de poser les deux pieds à plat sur le sol et que l’arrière de vos cuisses soit bien soutenu par la chaise. Imaginez que votre coccyx tombe et que votre tête s’élève en espaçant chaque vertèbre. 29. Ajustez votre chaise. Des chaises de bureau mal ajustées causent souvent des problèmes de dos. La hauteur devrait permettre à vos pieds de reposer à plat sur le sol. Ajustez le dos de la chaise afin qu’il soutienne bien le bas de votre dos. Vos épaules doivent s’équilibrer au-dessus de vos hanches et vos oreilles doivent s’aligner sur vos épaules. 30. Ne manquez pas l’entraînement. Planifiez vos séances d’exercices (appelez-les des rendez-vous) et considérez-les comme sacrosaints. 31. Les siestes, c’est bon. Selon une étude auprès de travailleurs, une sieste de 30 minutes trois fois par semaine peut augmenter

Décembre ’09 – Janvier ’10

votre productivité. La sieste a aussi aidé ce groupe d’hommes à diminuer du tiers leur risque de maladies cardiaques. 32. Prévoyez les pauses. Planifiez de courtes pauses pour manger et vous détendre, par exemple une course rapide au magasin du coin ou une marche rapide. 33. Merci de ton amitié. L’amitié en milieu de travail est une bonne idée. Une étude de 2003 a démontré que des collègues unis sont plus productifs, peut-être parce qu’ils savent aussi lire entre les lignes. Une autre étude a découvert que les gens avec des amis au travail ont une tension artérielle moins élevée dans des situations de stress au travail. 34. Souriez. Si vous avez envie de pleurer, souriez plutôt. Des études démontrent qu’un comportement heureux déclenche des changements biochimiques provoquant le bonheur, tout comme un comportement sérieux entraîne les mêmes changements physiques que chez les personnes angoissées. 35. Rebranchez-vous. Levez-vous, soulevez votre jambe gauche et touchez votre genou avec votre bras droit. Faites la même chose de l’autre côté et continuez en alternant pour former un mouvement fluide. Cela aide à relier les deux hémisphères du cerveau pour retrouver concentration et énergie. 36. Quand c’est assez. Isolez-vous. Tenez-vous debout avec les pieds bien écartés, pivotez vers l’avant et restez ainsi en vous tenant les coudes. Détendez votre cou et le haut de votre corps ; ils recevront du sang oxygéné. Après une minute, relevez-vous lentement, redressant une vertèbre à la fois. Terminez par la tête. (Évitez si vous souffrez de haute pression.) 37. Passer le stress au polissage. Un rapide polissage d’ongles amène du sang frais et des nutriments à vos ongles. 38. Une manucure chasse le cafard. Bichonner vos mains vous aidera à soulager la tension dans votre visage et vos épaules. Essayez de trouver un salon « holistique » qui n’utilise pas de produits contenant du formaldéhyde et du toluène qu’on associe à la fatigue et à la faiblesse. 39. Cherchez les défis. Un peu de stress, source d’adrénaline stimulante, est bienvenu. Il peut aussi améliorer le système immunitaire, suggère une étude, si le défi est défini, réalisable et a une fin déterminée, suivi d’un moment de détente. Cherchez les défis à court terme pour augmenter l’estime de soi : proposez de faire une présentation ou un appel délicat. Assurez-vous seulement de vous détendre après coup. 40. Reconnaissez les signes. Les symptômes peuvent venir de la pression au travail, alors maintenez un journal « déclencheurs et symptômes » et consultez votre patron et votre médecin.

*

101 FAÇONS DE SE DÉTENDRE

5


8. Planifiez bien. Si vous êtes matinal, planifiez vos tâches minutieuses à ce moment-là et les appels en après-midi. 9. Donnez-leur du gâteau ! Les hydrates de carbone augmentent le niveau de sérotonine, ce qui explique pourquoi nous avons envie de gâteau et de pain en période de stress. Essayez de vous limiter au blé entier et mangez du gruau au petit-déjeuner. DURANT LA JOURNÉE AU TRAVAIL, À L’EXTÉRIEUR OU EN WEEK-END : 10. Je marche, oui je marche. Des banlieusards ont avoué dans de nombreuses études qu’une grande partie de leur stress provient du sentiment d’impuissance et de frustration lié aux contraintes d’horaires, de feux de circulation et de la foule dans les autobus et les métros. Donc, quand cela est possible, prenez les rues d’assaut et rendez-vous à pieds à destination. 11. Quittez vos murs. Y a-t-il quelque chose de plus aliénant qu’un bureau à cloisons ? Alors, sortez de votre cube et cherchez le contact humain. Essayez aussi de personnaliser votre espace de travail avec vos photos personnelles, souvenirs et quelques plantes. Vous entourer de photos d’êtres chers peut augmenter la productivité. 12. LOL. Des études ont démontré que le rire peut aider à soulager le stress et la douleur et améliorer le système immunitaire. Il est aussi très contagieux ; votre rire déclenche une activité dans le cerveau de ceux qui l’entendent et les fait rire à leur tour. Conclusion : continuez à faire le clown et nous nous en porterons tous mieux. 13. Le silence est d’or. S’octroyer un moment de silence et contempler ses effets sur votre moral est très bénéfique. Cherchez un endroit où le trouver, comme dans la nature, par exemple. 4

14. Or bleu = performance. Boire jusqu’à six verres d’eau par jour aide à garder les idées claires. Des études ont démontré que les étudiants qui boivent de l’eau pendant un examen réussissent mieux. On peut même se contenter d’eau courant par opposition à de l’eau embouteillée. 15. Les bienfaits de la marche. Une récente étude a démontré que dix minutes d’exercice physique suffisent à dissiper la somnolence et l’angoisse et fournissent deux heures de productivité. Pendant que vous marchez, trouvez une façon de caser une séance encore plus utile de 45 minutes d’activités aérobiques pour améliorer votre humeur, réduire votre pression sanguine et augmenter votre énergie. 16. Redonnez. En donnant, nous recevons une formidable dose de satisfaction et des études suggèrent que cela nous aide à vivre plus vieux. Vérifiez auprès de votre employeur s’il a un programme de tutorat ou communiquez avec vos associations communautaires locales pour aider les jeunes près de chez vous. 17. Organisez-vous. L’encombrement physique nous rappelle les choses à faire et c’est stressant. Rangez le fouillis que vous voyez et vous éliminerez tout encombrement mental en plus de vous sentir énergisé. 18. Frottez ce front. Placez vos deux index au centre de votre front, au-dessus des sourcils. Effectuez un mouvement de massage circulaire avec vos doigts, l’un vers l’autre, puis inversez le mouvement. 19. Caresses calmantes. Des frottements du sourcil jusqu’à la naissance des cheveux soulagent le stress. Travaillez un côté à la fois à partir du centre du front. 20. Soins du visage le midi. Cherchez les spéciaux du midi où vous pouvez vous allonger 45 minutes pendant qu’on vous nettoiera votre visage et le massera pour soulager le stress accumulé. 21. Soyez positif. Révisez vos pensées négatives ; la négativité peut former des rides tombantes au coin de la bouche. Au contraire, la positivité adoucira vos traits faciaux.

101 FAÇONS DE SE DÉTENDRE

Décembre ’09 – Janvier ’10


101 façons de se détendre En 2009, nous vous proposions 101 façons d’économiser. Voici maintenant 101 façons de se relaxer. Le récent livre de Chuck Martin, Tough Management Without Being a Tough Guy contenait certaines statistiques révélatrices : Les mauvaises nouvelles • 90 % des cadres et gestionnaires travaillent neuf heures ou plus par jour. • 70 % travaillent dix heures ou plus. • La semaine de 40 heures n’existe pas pour eux : 64 % travaillent plus de 50 heures. • Une étude de 2004 sur le niveau de stress des banlieusards faisant la navette en ville établit que leur rythme cardiaque et leur pression sanguine équivalent à ceux des pilotes de chasse, entraînant frustration, angoisse et même amnésie à court terme. Les gens d’affaires ont besoin de décrocher, de trouver des façons de se détendre. Selon l’étude, la majorité des cadres ont moins de 90 minutes de temps personnel les jours de travail. Ainsi, le travail s’allonge et le temps de détente raccourcit – une combinaison malsaine, qui pourrait être pire. De plus, les heures de travail ont changé ; la vitesse des courriels, la vidéoconférence, les réunions accrues, les décisions et l’économie actuelle ajoutent au stress personnel. Si laissée intacte, cette façon de vivre peut entraîner un grand déséquilibre. Nous avons donc trouvé 101 façons d’y remédier. Les voici : POUR COMMENCER DU BON PIED : 1. Commencez la journée en chantant. Si vous adorez cette vieille chanson des Beatles ou la nouvelle de Rihanna, allez-y : époumonez-vous sous la douche. Chanter améliore la santé en débloquant la respiration, améliorant la circulation et la posture. Cela sécrète aussi des endorphines qui annulent les symptômes du stress. Décembre ’09 – Janvier ’10

En chantant à tue-tête votre chanson préférée, redressezvous avec les pieds bien ancrés à terre et imaginez étendre votre colonne vertébrale jusqu’au plafond. 2. Étirez-vous. Détendez vos épaules, écartez bien vos pieds. Étirez vos deux bras au-dessus de votre tête, puis prenez une profonde respiration et tendez la main droite vers le ciel, l’étirant jusqu’au bout de vos doigts. Expirez, puis répétez le mouvement avec la main gauche. Répétez dix fois en alternant les côtés. 3. L’avenir est si brillant, je porte des lunettes de soleil. Vous, lève-tôt assis dans les trains et les autobus éclairés artificiellement, installez-vous confortablement et détendez-vous derrière vos lunettes de soleil jusqu’à ce que le jour se lève. 4. La fenêtre. Comme le chantaient les Beatles : « When you find yourself in the thick of it, Help yourself to a bit of what is all around you. » Et quelle meilleure façon de le faire qu’en regardant par la fenêtre, laissant le va-et-vient du monde vous rappeler sa nature instable et toujours changeante ! Si vos pensées suivent une voie fermée, laissez-vous aller à un état de conscience plus large et moins centré. 5. Commencez la journée du bon pied. Soyez productif en faisant la navette : écrivez des courriels, des lettres ou terminez des rapports. Avoir l’impression de maîtriser son temps est la clé de la détente. 6. Sur le chemin du travail. Un long trajet constitue une occasion de lire sans interruption. 7. Faites le Sudoku du Planificateur. Les casse-têtes entraînent votre cerveau à toute heure de la journée. Les scientifiques disent que la logique et la concentration peuvent se développer à l’aide de ces exercices mentaux, alors dites à votre patron qu’un Sudoku du Planificateur est à la fois intéressant et stimulant.

*

101 FAÇONS DE SE DÉTENDRE

3


Déc 2009 - Jan 2010  

* Événements à l'extérieur du Canada… Qu'en est-il des taxes ? * Votre conférencier invité en valait-il la peine ? * Edmonton : La...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you