Page 1

UN CONDENS É MENSUEL POUR INFOR M ER ET ÉC LA I R ER L ES PL A N I FI C AT E URS

VOL. 12 - No.1 2014

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

TENDANCE PERFORMANCE


FAIRMONT LE CHÂTEAU FRONTENAC Notre centre de villégiature entame un important projet de rénovation. Un ajout de 15 000 pi2 d’espaces de réunion avec vues et lumière naturelle totaliseront 40 000 pi2 répartis dans 23 salles de réunions. Confort somptueux et haute technologie seront au rendez-vous dans un décor complètement revisité. MICHELINE DUBÉ 418-691-2130 micheline.dube@fairmont.com

FAIRMONT.FR/FRONTENAC

TRYP QUÉBEC HÔTEL PUR Vivez la ville au TRYP Québec Hôtel PUR! Situé au cœur du centre-ville de Québec, c’est l’endroit idéal pour vous assurer une expérience unique et exceptionnelle. Savourez une sélection de tapas uniques ou un délicieux coquetel au restaurant Table, bar gastronomique.

REBECCA CLOUTIER 418-647-1444, poste 6162 rcloutier@wyndham.com

TRYPQUEBECPUR.COM

HILTON QUÉBEC Service attentionné, 571 chambres rénovées avec vues imprenables, 22 salles de réunion avec éclairage naturel et la plus grande salle de bal en ville. Relié au Centre des congrès de Québec, le Hilton Québec est l’endroit idéal aux portes du Vieux-Québec!

FRANÇOIS LANOUETTE 418-648-6486 francois.lanouette@hilton.com

HILTONQUEBEC.COM

HÔTEL CHÂTEAU LAURIER QUÉBEC Hôtel 4 étoiles, judicieusement situé au cœur du centre-ville entre les plaines d’Abraham et la Grande Allée. L’établissement se distingue par la qualité et la créativité de la nourriture banquet, son jardin pour les événements extérieurs et ses 17 salles pouvant accueillir jusqu’à 500 personnes. MICHELLE DE BILLY 418-522-3848, poste 630 michelledebilly@vieuxquebec.com

HOTELCHATEAULAURIER.COM


STATION TOURISTIQUE DUCHESNAY L’Auberge Duchesnay fête ses 10 ans! Réservez dès maintenant votre réunion d’affaires pour 10 personnes et plus et obtenez une gratuité pour la 10e personne de votre groupe. Profitez au maximum du site exceptionnel en jumelant activités de consolidation d’équipe et de réunion. Certaines conditions s’appliquent. LUCIE CORRIVEAU 418-380-5875, poste 2358 corriveau.lucie@sepaq.com

AUBERGEDUCHESNAY.COM

MUSÉE NATIONAL DES BEAUX-ARTS DU QUÉBEC Ajoutez style et élégance à vos réunions ou réceptions. Le Musée est l’endroit idéal pouvant accueillir jusqu’à 1 000 personnes. Service de traiteur sur place et visites d’expositions privées. L’agrandissement offrira encore plus d’espace dès 2015. Le Musée, un lieu d’exception!

LULU TURGEON 418-646-9661 locationdesalles@mnbaq.org

MNBAQ.ORG

HÔTEL DELTA QUÉBEC Hôtel 4 étoiles situé à deux pas du Vieux-Québec et relié au Centre des congrès par un passage souterrain. L’hôtel offre 12 000 pi2 d’espaces de réunions pouvant accommoder des groupes de 10 à 500 personnes. 377 nouvelles chambres ModeRoomMC novatrices avec technologie de pointe.

PÉNÉLOPE DINAN-MITCHELL 418-647-6595 penelope.dinan-mitchell@deltahotels.com

DELTAQUEBEC.COM

LÀ, VOUS ÊTES EN AFFAIRES.

WI-FI GRATUIT*

UTILISATION DE VOTRE CELLULAIRE

Entreprendre un voyage d’affaires ne devrait pas vous empêcher de faire des affaires – voilà pourquoi la classe Affaires de VIA Rail vous offre tout le confort et la commodité d’un bureau à bord. Nos tarifs pour entreprises et pour groupes peuvent s’avérer une solution économique pour votre entreprise.

viarail.ca

*Offert dans la plupart des trains. **Dans la grande majorité des cas. La gare d’Ottawa est située à 6 km du centre-ville. MC Marque de commerce propriété de VIA Rail Canada inc.

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA | No. 01 | VOLUME 12 | VL25635_5464_14_TourismeQuebec.indd 1

CENTRE-VILLE À CENTRE-VILLE**

PLANIFICATEUR 3

Le

14-01-10 09:02


RÉGIS FLEURY Délégué commercial Office du tourisme de Québec

LINE ROCHEFORT Professeur titulaire au Département de phytologie Université Laval

Vous méditez un événement? RESTEZ ZEN! Complices de votre réussite, les délégués et hôteliers de Québec vous guideront pas à pas dans la réalisation de votre projet. Peu importe vos exigences ou vos passetemps, Régis est prêt à se plier en quatre pour assurer votre bien-être. Yoga, ski, dîner d’affaires ou congrès d’envergure, rien n’est à son épreuve. Toujours à vos côtés, nos délégués vous offriront tranquillité d’esprit et feront de votre événement un succès retentissant. Québec : là où affaires et plaisirs s’harmonisent comme le yin et le yang. RÉGIS FLEURY, Délégué commercial 418-641-6654, poste 5424 | regis.fleury@quebecregion.com


L’équipe Éditeur

Note de l’éditeur

Michel Geoffroy, CMM, mg@leplanificateur.ca

Directrice Générale et Rédactrice Laura Bony, lbony@leplanificateur.ca

Bravo !

Graphiste Matthew Riopel, mriopel@leplanificateur.ca

Aux organisateurs et aux participants des Jeux Olympiques qui

Directrice Marketing et des Événements

comme tous les quatre ans, ont accompli des exploits tant au

Amber Jackson, ajackson@leplanificateur.ca

niveau de la logistique qu’au niveau sportif.

Circulation

En effet, on sait que les Olympiques ont rassemblé cette

Patricia Lemus, circulation@leplanificateur.ca

année 13 000 journalistes et que 120 000 personnes étaient attendues pour l’occasion. Pour la sécurité de tous, 100 000 agents avaient été mobilisés. Un budget de 37 milliards

Communications Lysanne Pelletier, lpelletier@leplanificateur.ca Vanessa Charbonnier, vcharbonnier@leplanificateur.ca

d’euros a d’ailleurs été consacré au bon fonctionnement de

Commentaires et suggestions

l’organisation.

info@leplanificateur.ca

L’équipe canadienne se composait de pas moins de 221 athlètes de haut niveau évoluant dans 14 sports différents.

Collaborateurs Émilie André, Marie-Annick Boisvert, Serge Dahan, Jean-Pierre Laurier, Richard Maréchal

Nos canadiens, comme aux jeux précédents, ont accompli des performances extraordinaires. Que dire de l’équipe de hockey féminine ou encore du curling masculin et féminin, sans évoquer les autres disciplines et je ne parle pas des exploits sur neige et glace. De plus, nous ne pouvons que nous arrêter sur la fabuleuse démonstration de dévouement et d’amitié de Gilmore Junio qui a gracieusement offert sa place à son coéquipier Denny Morrison pensant que celui-ci avait plus de chances que lui de remporter la victoire. Un acte de valeur symbolisant parfaitement l’engagement de nos athlètes et une inspiration pour tous.

PLANIFICATEUR

LE

La seule publication canadienne francophone pour les planificateurs d’événements

Pour nous joindre 2075 rue University, Bureau 1202 Montréal, Québec H3A 2L1 Téléphone 514 849-6841 poste 315 Fax 514 284-2282

Michel Geoffroy, CMM

Web www.leplanificateur.ca

Le Planificateur est diffusé neuf fois par an aux organisateurs

Facebook - Le Planificateur

professionnels d’événements et réunions partout au Canada.

Poste-publication No. 40934013 - Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2010

Actu utile et idées créatives An English version of this publication is available.


s’y connaît en réunions!

VOUS AVEZ UN AMI À TORONTO Il por te maintenant le nom Eaton Chelsea, Toronto — mais c’est le même hôtel que vous avez toujours aimé! À une différence près — des espaces fonctionnels y ont été aménagés grâce à un projet de rénovation de plusieurs millions de dollars. Avec notre personnel attentionné, notre grand éventail de prestations y compris le réseau Wi-Fi gratuit dans les chambres, sans oublier notre terrasse avec centre de mise en forme et piscine à l’étage 27 — ce point de rencontre de Toronto est vraiment le cadre parfait pour vos événements.

Offre de lancement : forfait réunions tout compris de 100 $ par personne avec formule améliorée, un lunch chaud gratuit!

eatonchelsea.com / 1-800-CHELSEA (243-5732) Pour en savoir plus sur l’offre et les conditions générales, visiter eatonchelsea.com

Membre du Langham Hospitality Group


Dans ce numéro Vol. 12, No 01 08 10

La réussite : une question d’attitude Début d’une série d’articles du formateur Jean-Pierre Lauzier.

Visite de sites et cocktail de Noël du Planificateur Cette fois, le Quartier Griffintown de Montréal est à l’honneur.

La commandite : une action marketing à part entière

12

Suite à sa formation complète sur la commandite offerte par le Campus Infopresse, Laura Bony fait le tour d’horizon d’un outil souvent mal cerné.

Ici et là avec Laura

14

Laura Bony partage les plus récents potins et nouvelles de l’industrie.

17

Découvrez, grâce au sommelier Serge Dahan, les coups de cœur du monde vinicole.

28

Speed Dating d’affaires 2014

Lysanne Pelletier fait le point sur les tendances que nous avons pu découvrir lors de notre événement Conférences & Speed Dating.

Chronique vinicole

La planification, une bonne résolution

21

La bonne résolution 2014 d’Émilie André.

22

Lysanne Pelletier vous livre tous les secrets du sirop d’érable.

Tout sur l’obtention de l’or canadien

Les cinq tendances culinaires majeures

24

Benchmark Hospitality International vous fait découvrir cinq tendances culinaires du moment.

26

Nouveau produit événementiel : Lysanne Pelletier vous fait partager son initiation au doublage de film par La Réplique.

20

Des tendances justement

Laura Bony vous dévoile les résultats d’une enquête Clientis à propos du secteur événementiel.

On a testé pour vous

L’art de convaincre : inné ou acquis ?

34 35

Richard Maréchal reprend pour vous les conseils de Pierre Cardinal, dispensés lors de sa formation sur la maîtrise du « Elevator Pitch ».

Tournée de familiarisation à Laval

32

Les tendances de la résolution

Tout ce que vous devez savoir sur 2014 par Marie-Annick Boisvert, bloggeuse tendances.

Lysanne Pelletier vous présente les incontournables de la ville de Laval. WWW.LEPLANIFICATEUR.CA | No. 01 | VOLUME 12 |

PLANIFICATEUR 7

Le


SÉRIE

Par Jean-Pierre Lauzier

LA RÉUSSITE :

UNE QUESTION D’ATTITUDE

C

ertaines personnes semblent être beaucoup plus disposées que d’autres à réussir parce qu’elles nous donnent l’impression que tout ce qu’elles touchent tourne rapidement à leur avantage et que leur réussite est toujours au rendez-vous. Mais est-ce un don qu’elles ont eu à la naissance? La réponse facile, simple et rapide serait de dire oui et l’on n’en parlerait plus. Par contre, si on y réfléchit davantage, on constate que nous sommes tous, sans exception, destinés à réaliser de grandes choses. Même si nous possédons des talents différents, nous pouvons tous les exploiter et réaliser ce qu’on désire. Malheureusement, la plupart ont choisi d’exploiter leurs talents à un « minimum acceptable », que ce soit au travail ou dans d’autres sphères d’activité. Pourquoi est-ce ainsi? D’abord, parce qu’ils sousestiment l’immense potentiel qu’ils ont et ensuite, parce qu’ils regardent le sommet comme étant beaucoup trop haut pour leurs capacités. Par

8

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

contre, la plupart de ceux qui réalisent de grandes choses ont adopté une attitude d’amélioration continue, c’est-à-dire un petit pas de plus chaque jour dans la même direction afin de se rapprocher de leur rêve. Lorsque vous déciderez que ce « minimum acceptable » n’est plus « acceptable », vous aurez alors franchi la première étape vers l’exploitation de votre potentiel et de la puissance qui sommeille en vous. Votre plus grand défi est de croire que vous possédez tous les ingrédients pour réaliser ce

« minimum acceptable » n’est plus « acceptable »

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

que vous désirez. Cette conviction vous permettra de garder un degré élevé de motivation lors de votre ascension vers le sommet. Pour grandir, vous devez changer vos actions, car si vous faites toujours les mêmes choses de la même façon, vous obtiendrez toujours les mêmes résultats. Alors, quelles actions devez-vous mettre de l’avant? Ce sont les actions qui vous rapprochent de vos buts et qui vous sortent de votre zone de confort, mais que vous n’osez pas effectuer. Il ne faut surtout pas essayer de tout changer la première journée, mais plutôt viser à faire un « petit plus » chaque jour. Pour certaines personnes, le chemin est plus rapide, mais ce qui est important, c’est de progresser en donnant votre maximum sans pour autant vous lancer dans le vide sans parachute. L’expression se « presser lentement » semble être très appropriée pour décrire cette attitude. Vous êtes organisateur d’événement et souhaitez réussir une belle vie professionnelle? Alors, prenez


une heure, deux heures ou même trois heures par jour pour développer vos qualités, vos compétences et vos habiletés : ces actions vous permettront de vous rapprocher davantage de votre but. Croyez-vous que des gens comme le président du Cirque du Soleil Guy Laliberté, le financier milliardaire montréalais Stephen Jarilowsky, un des hommes d’affaires les plus respectés au Canada ou Jean Coutu, qui a ouvert une première pharmacie en 1969 et dont le groupe détient aujourd’hui plusieurs centaines de pharmacies, sont nés avec plus de qualités que vous? Pas du tout. Ils exploitent simplement leurs talents, exactement comme vous pourriez le faire vous-même. Qu’est-ce que ces personnes ont en commun? Elles ont toutes bâti leur fortune à partir de presque rien, en y croyant, en s’améliorant, en faisant de mieux en mieux, de plus en plus, de jour en jour. En ce qui vous concerne, quelles sont les actions différentes que vous avez faites aujourd’hui qui vous sortent de votre zone de confort? En général, les gens savent ce qu’ils doivent faire, mais n’osent pas le faire parce que cela leur fait peur ou les dérange. Mais nous avons tous le choix de vivre nos peurs ou de vivre nos rêves. C’est la progression et le dépassement de soi, en sortant constamment de notre zone de confort, qui rend la vie excitante. Si vous avez des enfants, rappelez-vous leurs premiers pas. Vous avez certainement vécu un grand sentiment de fierté, mais après quelques années, le fait qu’ils marchent ne vous excite probablement plus autant. Un autre exemple : la première fois que vous avez eu une carte professionnelle, vous avez certainement ressenti un profond sentiment de fierté en la voyant, mais cette excitation est disparue graduellement avec le temps et vous devez maintenant faire autre chose pour vous dépasser. Si vous prenez le chemin de sortir de votre zone de confort, de vous développer et de progresser de façon assidue, vous ferez sûrement des erreurs, vous essuierez des échecs et vous tomberez peut-être plus d’une fois. Mais plus vous développerez vos talents et les mettrez à contribution dans votre travail, plus vous obtiendrez du succès et moins vos peurs vous paralyseront. À vous de décider de la grandeur des succès que vous désirez atteindre, d’abord en sortant de votre zone de confort actuelle et, ensuite, en créant de nouvelles zones de confort et en sortant à nouveau de ces zones de confort. Prenez bonne note que vos talents et vos qualités ont un rôle secondaire à jouer dans votre réussite; si vous prenez la décision de changer en osant affronter vos peurs et en ayant le courage de vous prendre en main pour réaliser les rêves et les objectifs que vous désirez atteindre, vous aurez sûrement beaucoup d’obstacles à surmonter, mais vous vivrez de façon excitante et palpitante. Personne d’autre que vous ne peut prendre cette décision.

Jean-Pierre Lauzier Conférencier, formateur, expert-conseil JPL Communications inc. info@jeanpierrelauzier.com www.jeanpierrelauzier.com 450 444-3879


Visite de sites

Visite de Griffintown et cocktail de Noël avec Le Planificateur Par Lysanne Pelletier

La neige et le vent du 9 décembre dernier n’ont pas empêché nos fidèles lecteurs de participer à une autre visite de sites organisée par Le Planificateur. Cette fois-ci, un autobus les a escortés en compagnie d’un guide, entre les quartiers Griffintown, Saint-Henri et La Petite-Bourgogne à Montréal. Nous vous invitons, chers lecteurs, à découvrir à travers ces lignes ce que les planificateurs ont eu l’occasion de voir et goûter lors de cette excursion urbaine.

1- Chef en Vous se retrouvait en tête de liste pour cet après-midi de découverte. Il se définit comme un espace conçu pour les groupes qui souhaitent expérimenter des activités culinaires d’entreprise. Une équipe professionnelle vous accompagne à travers les étapes d’un repas préparé par vous-même à partir d’un menu de votre choix. Pour les plus compétitifs, un combat de chefs peut aussi prendre place. Faites part de vos idées, goûts et exigences à l’équipe responsable qui s’adaptera pour séduire papilles et budget. Contact : Michel Poirier - mpoirier@chefenvous.com, 514-303-9801 2- Courte halte à l’espace Chai Versay. Par définition, un chai est un espace où on élabore et entrepose des vins. Seul chai urbain dans l’est du Canada, Versay offre une douzaine de vins d’importation privée servis à partir de fûts. L’endroit peut accueillir jusqu’à 1 500 personnes ou se déplacer à l’emplacement de votre choix avec une unité de service mobile. Contact : Jean-François Bieler - jfbieler@versay.ca, 514-969-6571 3- Sur notre chemin se trouvait le fleuriste La Quenouille. Ce court arrêt nous a permis d’en entrevoir les services, offerts depuis 30 ans. Contact : Carolyn De Bien - info@floristlaquenouille.com, 514-846-2006

4- L’Arsenal, un centre d’art contemporain, occupe un édifice de plus de 83 000 pieds carrés construit en 1846. Son architecture intérieure et extérieure confirme son passé industriel. Aujourd’hui, le centre héberge la galerie Division, un studio d’artistes constitué de vastes espaces multifonctionnels : 4 salles, 2 cuisines, 1 loge, 2 bureaux fermés, 2 salles de conférence et 1 salle de projection. Accrochage possible dans la plupart des salles. Tout y est! Contact : Sarah Lachance - s.lachance@arsenalmontreal.com, 514-931-9978 poste 206

10

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA


Visite de sites

5- Érigé en 1912, le théâtre Corona a récemment été rebaptisé le Théâtre Corona Virgin Mobile. Les rénovations majeures qu’il a connues dans les années 1990 lui ont donné une deuxième vie. Aujourd’hui, il présente des interprètes de musique et de chansons. Il offre également un lieu tout indiqué pour la tenue d’événements d’entreprise et de soupers-spectacles. Enfin, il accueille écoles et organismes du quartier pour des ateliers portant sur les arts de la scène. Contact : Valérie White - vwhite@evenko.com, 438-931-4341 6- Le Burgundy Lion, pub situé dans un quartier en plein essor, est quasiment rempli chaque soir. Réservation oblige. Adeptes de soccer et de hockey sauront y trouver leur compte mais l’endroit est également propice aux autres types d’événements . Dans cette ambiance de pub, Guinness et whiskey sont à l’honneur. Un endroit intéressant pour plonger vos invités dans un environnement « British ». Contact : Paul Desbaillets - paul@burgundylion.com, 514-284-4919 7- Au bord du canal Lachine, la brasserie McAuslan a été la première microbrasserie à offrir sa bière en bouteille. Reconnue pour ses bières Saint-Ambroise et Griffon, elle est en exploitation depuis 1989. Sous le même toit se trouve le centre Saint-Ambroise, présentement fermé et qui rouvrira en tant que pub en 2014. Accessible par la piste cyclable du canal, sa célèbre terrasse est ouverte au public de mai à septembre entre midi et 21 heures. Contact : Taylor McAuslan - tmcauslan@mcauslan.com, 514-939-3060 8- Avec sa cuisine traditionnelle et moderne, le restaurant portugais Bitoque est situé à quelques pas du marché Atwater. Sa particularité est sans aucun doute le mariage de l’art visuel et de l’art culinaire. Une galerie privée sous-jacente au restaurant peut être aménagée en salle et accueillir jusqu’à 75 personnes. Autre avantage, le restaurant est un « apportez votre vin ». Comme quoi vous pouvez gâter vos invités à moindre prix. Et ce n’est pas tout! En plus d’offrir un menu d’été et un autre d’hiver, le chef est fier d’annoncer qu’il achète principalement local et biologique. Bref un concept alléchant à prix abordable. Contact : Herman Alves - reservations@bitoque.ca, 514-303-6402 9- Niché dans le château Saint-Ambroise, le restaurant L’Ambroisie attire une clientèle d’affaires effervescente, sans parler des 5 à 7 sur la terrasse en été. Le restaurant offre une cuisine française dans un décor qui allie l’industriel au chic. Des salles multifonctionnelles peuvent recevoir des groupes d’affaires ou une rencontre intime. Toujours dans une ambiance d’anciennes manufactures, les salles sont revêtues de plancher de bois et habillées de brique rouge. Signature authentique du quartier Saint-Henri. Contact : Stuart Abrams - restaurant.ambroisie@bellnet.ca, 514-932-0641 10- Le dernier et non le moindre, l’Entrepôt Dominion nous a accueillis pour les festivités du temps des fêtes. Au début du 20e siècle, ces bâtiments abritent le plus grand employeur du Québec. La Dominion Textile Company embauche à l’époque 3 000 travailleurs. Après l’aire industrielle, le quartier attire au cours des années 90 des entreprises de toutes sortes. Aujourd’hui, les entrepôts Dominion de jadis sont transformés en salles d’événements exceptionnelles. D’ailleurs, leur design architectural a été honoré par le prix spécial du jury Créativité Montréal 2007. Contact : Emmanuel Goubard - emmanuel@entrepotsdominion.ca, 514-373-2981

L’ambiance chaleureuse se prête à la décoration de votre choix puisque les deux salles sont vides, laissant place à votre esprit créatif. Pour notre événement, le groupe de location ABP a relevé le défi avec brio. L’animation était signée Productions Oulala! Cocktails inventifs et bières à volonté par JABS inc. Vins en fût offerts par Versay. Dégustation de fines bouchées avec Anne-Marie Traiteur. L’audio-visuel était fourni par Stagevision et le Dj par Nat Raider Productions. Des moments mémorables photographiés par Madame B. Finalement, nous tenons à remercier Guidatour pour le formidable guide René Lemieux qui nous a accompagnés tout au long du trajet en autocar, une gracieuseté d’Autobus Mont-Royal. Au plaisir de vous revoir pour une prochaine visite en cette nouvelle année qui débute!

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA | No. 01 | VOLUME 12 |

PLANIFICATEUR 11

Le


Pour Votre Info

LA COMMANDITE UNE ACTION MARKETING À PART ENTIÈRE Par Laura Bony

Toujours dans l’optique de faire découvrir de nouvelles choses à nos lecteurs, nous avons voulu en savoir plus sur le petit dernier d’Infopresse : Campus Infopresse. Lancé en 2011, le Campus propose des formations spécialisées pour les professionnels des communications et du marketing, dispensées par des professionnels des communications et du marketing. Ainsi, j’ai eu l’opportunité de participer à une formation sur la stratégie de commandite, l’objet de cet article, avec pour professeur Madame Pascale Chassé, Viceprésidente, leader client chez Cossette.

12

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

LA COMMANDITE N’EST PAS MORTE Depuis quelques années, on a tendance à croire que la commandite est passée de mode et que son importance économique diminue alors qu’en fait, les investissements en commandite augmentent chaque année et partout dans le monde (+5% par an en moyenne depuis 2009, d’après l’IEG, organisme américain spécialisé dans l’évaluation des commandites). Cependant, les commanditaires font beaucoup plus attention à leur stratégie marketing avant de commanditer, ce qui était moins le cas auparavant. La crise économique et financière ayant obligé les entreprises à devenir plus rationnelles. En Amérique du Nord, les commandites ont été évaluées à 20 milliards de dollars en 2013 (dont 1.57 milliards pour le Canada et 315 millions au Québec), soit 40% des 53 milliards de dollars que représentent tous les commandites à travers le monde cette même année. Par ailleurs, les commandites représentent 5,5% des investissements marketing en 2013. Mais le plus gros changement qu’ont connu les commandites concerne leurs canaux d’activation. Les média sociaux et les relations publiques représentent 77% des canaux d’activation des commandites. D’ailleurs, depuis plusieurs années, média sociaux et commandites sont indissociables : quoi de mieux que des photos, vidéos, témoignages en direct pour activer sa commandite ? La communication interne à l’entreprise est également un excellent canal d’activation puisqu’elle permet d’améliorer considérablement l’image des entreprises. Par exemple, Ubisoft ne fonctionne plus que par la communication interne (ou presque) pour activer ses commandites. Cette stratégie fonctionne puisque la compagnie conserve depuis toutes ces années son image jeune, dynamique et innovante, qui lui permet aussi de retenir et d’attirer les meilleurs talents.


LE MODÈLE RENOUVELÉ DE LA COMMANDITE La commandite, c’est lorsqu’une marque commanditaire paie un coût d’entrée à la marque commanditée. Le commanditaire obtient donc des droits commerciaux, des visibilités, des accès privilégiés et autres bénéfices. Le commanditaire doit aussi investir dans l’activation de sa commandite pour que celle-ci n’ait pas été mise en place en vain. D’autre part, la commandite peut être intégrée à campagne de communication globale ou bien être à son origine, tout dépend de votre objectif. D’ailleurs, il est primordial que l’objectif d’une commandite soit défini avant l’activation de celle-ci. La commandite peut être utile à votre compagnie de différentes façons (réputation, développement des affaires, communication, partenariat, engagement...), il est important de savoir laquelle est essentielle pour vous. Ainsi, vous retirez plus facilement tous les bénéfices de la commandite. Par ailleurs, un logo sur une affiche ou dans une infolettre N’EST PAS un bénéfice de commandite, parce que cette méthode ne sert à rien étant donné tous les moyens à notre disposition pour donner de la vraie valeur à une commandite : média sociaux, blogs, applications mobiles, interaction avec les participants directement sur site, accès à une communauté, accès à une zone VIP, etc. Donc dans l’activation d’une commandite, que vous soyez commanditaire ou commandité, ne vous contentez pas d’une visibilité logo mais visez plutôt l’expérience via tous les canaux possibles et imaginables (sur le site, sur internet, partout). Aujourd’hui, l’aspect le plus important d’une commandite est l’histoire qu’elle raconte (qui va de paire avec sa stratégie et ses objectifs). Plus qu’une impression, une commandite réussie représente une vraie expérience, d’où l’importance des canaux choisis et du budget alloué à son activation. Il existe une multitude d’exemples de commandites expérientielles, comme celle de P&G avec sa campagne «  Merci maman  » dans le cadre de son commandite pour les Jeux olympiques. Lancée il y a deux ans, la campagne de P&G a connu un succès

phénoménal et vise à faire connaitre le groupe en lui-même plus que chacune de ses filiales de façon indépendante. Adaptées dans tous les pays, les publicités du groupe ciblent une clientèle féminine, leur cœur de marché. Autre succès impressionnant, celui de Chevrolet et du Festival Osheaga. Tous les participants avaient reçu un bracelet RFID numéroté à leur arrivée au festival, avec pour objectif de trouver leur paire au milieu de la foule. Une fois réunis, les deux protagonistes remportaient un prix et participaient au tirage au sort pour gagner une Chevrolet Spark. Cette campagne fait partie de la logique de rajeunissement de la marque Chevrolet et ce fût un véritable succès : les participants ont créé une communication virale sur les réseaux sociaux (cherchant leur « paire », sur Facebook, Twitter, Instagram), plusieurs milliers de personnes ont été impliquées dans le commandite et le commanditaire a surpassé ses espérances en matière de retombées.

MESURE ET APPRENTISSAGE Tout comme P&G, Chevrolet, ou encore Coca-Cola qu’on connait bien pour ses commandites hors du commun, comme tous ces commanditaires qui ont apparemment compris le principe, devenez indispensables sur les événements commandités et engagez les consommateurs. En tant que commandité, il est aussi de votre devoir de trouver des solutions créatives avec vos partenaires pour créer des campagnes virales qui vont marquer les esprits pour longtemps. Par contre, après un événement commandité, n’oubliez jamais de faire le suivi : regardez si les objectifs de chacun ont été atteins, mesurez les retombées par rapport à vos bénéfices d’avant événement, publiez des revues de presse, mesurez la nouvelle perception de votre marque, faites vos recommandations, ... D’ailleurs, il existe des techniques pour chiffrer les retombées intangibles suite à une commandite. Les agences de publicité proposent notamment des méthodes simples et efficaces pour ne plus jamais faire ou recevoir des propositions dans le vent.

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA | No. 01 | VOLUME 12 |

PLANIFICATEUR 13

Le


ICI

&LA

avec Laura

Le Rosalie : tout ce qui n’a pas changé, c’est l’adresse Vous pensiez connaître le Rosalie Restaurant de Montréal ? Il est temps de le redécouvrir. Je vous rassure tout de suite, son auguste terrasse est toujours là. Légèrement enneigée au moment où l’on parle mais toujours fièrement postée sur la charmante rue De La Montagne. Par contre, nous aimions déjà beaucoup l’endroit pour son menu parfaitement italien, on l’appréciera encore plus. Viandes et poissons plus tendres que jamais, sauces savoureusement mystérieuses, légumes frais et cuits à souhait… Une (re) découverte. Deuxième bonne surprise : la salle de réception du 3ème étage entièrement rénovée, moderne et lumineuse, pouvant accueillir jusqu’à 90 personnes assises et 150 en cocktail. Murs de brique, bars en cuivre, fenêtres au plafond et cocktail signés Rosalie, un vrai délice pour les yeux et les papilles. Le restaurant a bien entendu conservé son cellier privé au 2ème, intime et authentique, parfait pour vos déjeuners d’affaires en ville. Les nouveaux propriétaires prévoient d’autres travaux d’aménagement pour le printemps, on a hâte d’en prendre encore plein la vue !

une association branchée L’association touristique régionale des Îles de la Madeleine s’est vue récompensée lors de la 19e édition des prix Boomerang, le concours de référence en matière de communications interactives au Québec, qui s’est déroulée le 5 décembre 2013 à Montréal. En effet, Tourisme Îles de la Madeleine a remporté un prix dans la catégorie « Site ou application de marque grand public - PME ». Les gagnants ont été sélectionnés par un jury formé des membres des Éditions Infopresse. Cette reconnaissance place le site web de l’Office du tourisme comme une des meilleures réalisations web 2013 au Québec. Par ailleurs, le site termine au 3e rang du même concours dans la catégorie « Grand prix du public 2013 », sur 123 sites en compétition. Le site internet de Tourisme Îles de la Madeleine propose en fait un moteur de recherche simple et efficace pour inciter les visiteurs à réserver en ligne leur hébergement et leur transport. Ce moteur de recherche permet d’accéder à la quasi-totalité de l’hébergement disponible de l’archipel en quelques clics. Depuis son lancement en avril 2013, les réservations aux Îles de la Madeleine ont augmenté de 10%.

14

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

La Coupole vous souhaite bon appétit Le restaurant La Coupole, de l’hôtel Crystal à Montréal, a connu quelques transformations intéressantes en fin d’année dernière. Tout a commencé avec la nomination d’Éric Hamel au poste de directeur général. Puis, ce fut l’arrivée d’une nouvelle équipe : le chef cuisiner Cédric Désilets, le maître d’hôtel et mixologue Chris Natale et le directeur de la restauration et sommelier Bruno Meril, meilleur ouvrier de France. Enfin, un tout nouveau menu a vu le jour, pour le plus grand plaisir de nos papilles. En effet, la carte signée Anne Desjardins arbore fièrement la mention « Aliments du Québec et aliments préparés au Québec ». Rien que ça! La Coupole est située au 1325 du boulevard René-Lévesque Ouest, angle de la Montagne. | En savoir plus : www.restaurantlacoupole.ca


N’ayez plus peur de Paris Afin d’améliorer l’accueil des touristes étrangers à Paris, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Île-de-France et le Comité Régional du Tourisme Paris Île-de-France lancent une opération d’envergure baptisée « Do you speak touriste? ». Le dispositif s’adresse aux taxis, hôteliers, restaurateurs et commerçants, et repose sur un principe simple : cerner les spécificités et les attentes des touristes pour leur assurer un accueil de qualité. Selon les résultats d’une enquête rapportés par ETN (Global travel industry news), sur 30 000 touristes interrogés, 96 % sont satisfaits de l’accueil qu’ils ont reçu dans la capitale française. De quoi mettre à mal les idées reçues mais de quoi montrer également que des progrès sont toujours possibles et bienvenus. Surtout que Paris reçoit 30 millions de visiteurs par an, qui permettent la création de 600 000 emplois et injectent 15 milliards d’euros dans l’économie locale. 30 000 exemplaires du Guide « Do you speak touriste? » ont été distribués l’été passé aux professionnels de l’industrie du tourisme de la Ville-Lumière, espérons que l’initiative ne s’arrêtera pas là. doyouspeaktouriste.fr/#&panel1-1

Des applis pour mieux voyager Dans son dernier numéro, Tourisme Zoom dévoilait quelques applications mobiles utiles pour gagner du temps et de l’argent pendant vos voyages : WiFi Finder : Cette application permet de trouver le réseau Wi-Fi le plus proche grâce à sa base de données de 826 000 bornes, gratuites ou payantes, dans 144 pays. CityMaps2Go : Téléchargez des cartes du monde entier qui vous indiqueront où vous vous trouvez, en temps réel. L’application permet également de repérer tous les sites touristiques et monuments historiques du quartier, y compris les hôtels, restaurants, hôpitaux, etc. Berlitz : « Tous les mots qu’il faut », comme dans n’importe quel Guide Berlitz 100 %. Pour se faire comprendre en toute situation, en anglais, espagnol, italien, portugais et allemand. Flight Track : Pour vérifier en temps réel les horaires de vols partout dans le monde. Le journal Les affaires quant à lui, a opté pour des appli made in Québec : Busbud : Globe-trotter, cette application détient les horaires d’autobus de la plupart des villes d’Amérique du Nord. Transit app : Conçue pour faciliter la vie des usagers des transports en commun. Géolocalisation, itinéraires, horaires, tout y est. Breather : Pour 10$ de l’heure, cet outil vous permet de louer une poignée de bureaux à Montréal, débarrés via l’application. Si vous n’avez pas pu réserver de chambre d’hôtel… Yourextralife : Si vous trouvez vos voyages d’affaires trop monotones, cette application est faite pour vous. Il faut l’essayer pour le croire !

En +, la sélection du Planificateur :

Lier l’utile à l’agréable L’équipe commerciale de l’Hôtel St Paul de Montréal a eu la brillante idée de transformer une de ses Suites Deluxes en espace de réunion. Ces emplacements étant prisés par la clientèle corporative de l’hôtel, il ne restait plus qu’à lier l’utile à l’agréable. La Suite peut donc désormais accueillir jusqu’à 14 personnes en réunion sur 650 pieds carrés. La luminosité offerte par les larges fenêtres avec vue sur le Vieux Montréal et le salon adjacent à l’espace de réunion stimuleront sans aucun doute votre créativité. Cet environnement de travail original et confortable devrait également avoir une incidence bénéfique sur la productivité de vos collaborateurs.

JetLag Genie : Cette application aide à gérer le décalage horaire avant, pendant et après le voyage, simplement en vous aidant à adapter votre sommeil à la situation. XE Currency : Gratuite, cette appli indique en temps réel le taux de change dont vous avez besoin, où que vous soyez. Packing Pro : Pour vous aider à faire votre valise (et surtout à faire en sorte que tout entre dedans…) en fonction de la destination et de la durée du voyage! TravelSafe Pro : Cette application détient les coordonnées de centaines de services d’urgence partout dans le monde— numéro de votre ambassade, de la police locale, des pompiers ou de l’hôpital le plus proche. PS : Il est assez déconseillé d’utiliser des applications de gestion de documents dans les aéroports car le piratage y est très présent. Sur votre ordinateur ou votre téléphone, vous devriez conserver à l’abri d’un mot de passe toutes les données que vous considérez confidentielles. WWW.LEPLANIFICATEUR.CA | No. 01 | VOLUME 12 |

PLANIFICATEUR 15

Le


pour votre info

Location de voiture : un sondage révèle les destinations américaines les plus chères Portland a gagné la distinction d’être la destination américaine la plus chère pour louer une voiture. C’est ce qu’un nouveau sondage de CheapCarRental.net a conclu après avoir comparé les tarifs de location de voiture de 50 destinations des États-Unis. La période de comparaison comprenait les mois de juin, juillet et août 2013.

1, 2, 3…

Méditez

Le stress, un fléau pour beaucoup d’entreprises et surtout, pour beaucoup trop de salariés. On estime qu’à lui seul, le stress coûte chaque année 300 milliards de dollars aux compagnies américaines, principalement en absentéisme, baisse de productivité et roulement de personnel. D’ailleurs, une récente expérimentation menée sur quatre générations de souris vient de démontrer que le stress est héréditaire... sur trois générations au moins. Heureusement, pour préserver votre santé, celle de votre progéniture ou de votre entreprise, un psychiatre de la faculté de médecine de Harvard réalise actuellement une étude selon laquelle la méditation et le yoga ont un effet très positif sur la santé et pourraient nous épargner du stress. En fait, tout comme le stress a un effet néfaste sur les gènes, la méditation les conditionne de manière positive. L’étude du dr John Denninger s’achèvera en 2015, mais il n’est jamais trop tôt pour commencer ce travail sur soi.

Service client 24h/24 Désormais, Air France propose une assistance 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 à ses clients sur les réseaux sociaux. Une question relative à votre voyage, un doute sur votre horaire de vol ou une envie de modifier votre réservation, Air France vous répond directement sur Facebook depuis sa page officielle et sur Twitter en mentionnant #AirFrance. Ce service en continu est assuré en français et en anglais. Par ailleurs, la Compagnie répond à ses clients sept jours sur sept dans neuf langues : français, anglais, espagnol, allemand, chinois (mandarin et cantonais), coréen, japonais, portugais et italien. Air France et les réseaux sociaux en chiffres : • Près de 3 millions de fans sur Facebook • Plus de 450 000 followers sur Twitter • 35 000 demandes mensuelles sur les réseaux sociaux • 8 plateformes sociales : Facebook, Twitter, Instagram, YouTube, Pinterest, Google+, Sina Weibo et LinkedIn 16

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

Pour louer une voiture à Portland, les visiteurs devaient payer un tarif quotidien moyen de 86 $ - et il s’agissait du véhicule le moins cher. Ce prix a placé la ville la plus populeuse de l’Oregon légèrement en avance sur la deuxième place occupée par la ville de New‑York. Une location de voiture en période estivale dans cette ville s’élève en moyenne à 83 $ par jour. La troisième place revient à Boston, Massachusetts où le coût de location le plus abordable s’est établi à 75 $ par jour en moyenne. Orlando s’est avéré la destination la moins chère pour louer une voiture l’été dernier. Le tarif minimal était de 17 $ par jour, en moyenne, pour la voiture la moins chère, plaçant cette ville de la Floride au bas de la liste. Miami et Philadelphie affichent des taux semblables et ces deux destinations figurent à égalité en avant-dernière place dans le sondage avec un tarif de location journalier moyen de 19 $. Le tableau suivant montre les cinq destinations les plus chères et les cinq destinations les moins chères des ÉtatsUnis en matière de location de voitures. Les montants indiqués reflètent le tarif quotidien moyen pour la moins chère des voitures disponibles dans chaque destination pendant la période de juin à août 2013. 1. Portland 86 $ 2. New-York 83 $ 3. Boston 75 $ 4. Denver 65 $ 5. Chicago 63 $

46. Miami 20 $ 47. Philadelphie 19 $ 48. Tampa 18 $ 48. Fort Lauderdale 18 $ 50. Orlando 17 $


Pour Votre Info

CHRONIQUE VINICOLE : Le Languedoc-Roussillon Cette année, le sommelier Serge Dahan nous propose une série d’articles autour du monde vinicole, pour que vous puissiez impressionner vos convives lors de vos prochains événements. LA RÉGION À DÉCOUVRIR

La France est le pays dont la productivité et la renommée de ses vins de qualité ne sont plus à faire. Entre la chaîne des Pyrénées et la Mer Méditerranée, des vignobles du LanguedocRoussillon souvent cultivés en terrasses, produisent à plus de 90%, des rouges puissants, aromatiques et épicés qui sont le reflet des sols et des microclimats de cette région chaude au fort ensoleillement et à la pluviométrie regroupée à l’extrême.

LE VIN « COUP DE CŒUR »

Les Sorcières 2011, Domaine du Clos des Fées, Côtes du Roussillon, Code SAQ : 11016016, 19,50 $ Un assemblage de Syrah 50 %, Grenache 30 %, Carignan 20 %, de couleur dense aux reflets rubis. Le nez dévoile des arômes fruités et épicés. Soyeux, moyennement corsé, il est délicieux et  pourra se bonifier pendant deux à trois ans.

L’ACCORD PARFAIT

Le mariage régional du vin avec le cassoulet  vous fera voyager dans ce coin de France à la tradition culinaire renommée. Le cassoulet de Castelnaudary en est d’ailleurs le fleuron.  www.confrerieducassoulet.com, Serge Dahan, Sommelier ITHQ, diplômé et formateur.

Des centres de congrès multiservices - LE MONTAGNAIS CENTRE DE CONGRÈS ET HÔTEL - DELTA SAGUENAY CENTRE DES CONGRÈS - LA SAGUENÉENNE CENTRE DE CONGRÈS ET HÔTEL - HÔTEL CHICOUTIMI

© Mathieu Dupuis / Croisières du Saint-Laurent

© Alain Dumas

Plus de 700 chambres de catégorie 4 étoiles

TOMBEZ EN AMOUR AVEC SAGUENAY

Des établissements de charme pour vos réunions - AUBERGE DES 21 - AUBERGE DES BATTURES - POURVOIRIE DU CAP AU LESTE Des activités enivrantes Facile d’accès - nouvelle route panoramique à 4 voies divisées - 55 minutes de Montréal en avion


Culture

DIX

meilleurs livres de 2013 Chaque année, la rédaction de Lire nous révèle son palmarès des meilleurs livres de l’année, en voici une sélection : MEILLEUR LIVRE DE L’ANNEE

La Fin de l’homme rouge, Svetlana Alexievitch, Actes Sud. Un livre explorant la Russie d’aujourd’hui, à travers des centaines d’heures d’entretiens avec des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux, des méchants, des idiots, des innocents, des bourreaux, des victimes.

ROMAN ETRANGER

Mudwoman, Joyce Carol Oates, Philippe Rey.  Thriller psychologique. Les personnages de  Joyce Carol Oates  ont toujours quelque chose à cacher, de sale, honteux ou effrayant. 

REVELATION ROMAN FRANCAIS Voir du pays, Delphine Coulin, Grasset. 

La réalisatrice et romancière Delphine Coulin évoque le retour d’Afghanistan de deux jeunes filles françaises. Elles qui voulaient voir du pays ont surtout vu le versant le plus inavouable de l’âme humaine.

VOYAGE

Béton armé, Shanghai au corps à corps, Philippe Rahmy, La Table Ronde.  La vision que Philippe Rahmy nous livre de Shanghai est celle d’un homme pour qui cette ville ne représente pas un lieu parmi d’autres mais bien un nouveau monde.

DECOUVERTE

Un monde beau, fou et cruel, Troy Blacklaws, Flammarion.  Professeur au Zimbabwe, Jabulani n’a d’autre choix que de fuir la répression qui s’abat sur son pays. Comment imaginer ce qui l attend de l autre côté de la frontière ?

HISTOIRE

Quattrocento, Stephen Greenblatt, Flammarion.  L’Italie de la Renaissance. Un jour de 1417, un obscur lettré redécouvrit un manuscrit perdu de Lucrèce… et la face du monde en fût changée. 18

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

Continue à la page 27


Par ailleurs, Le Planificateur semble avoir de belles années devant lui puisque « la créativité ressort comme étant une valeur ajoutée très appréciée des organisateurs d’événements », toujours d’après le compte rendu de l’enquête 2013. Blague à part, notre équipe reçoit très régulièrement des sollicitations de planificatrices et de planificateurs à la recherche de sites pour leurs événements. Ce n’est pas pour rien que Montréal et Québec s’échangent souvent la place de première destination pour le tourisme d’affaires : les organisateurs d’événements sont sans cesse à la recherche de nouvelles idées et de nouveaux sites.

Par Laura Bony

Des tendances,

justement

C

ela fait près de 15 ans que la compagnie Clientis développement d’affaires, spécialisée dans le tourisme d’affaires, réalise des enquêtes dans le milieu de l’événementiel d’entreprise pour mieux cerner les évolutions et les enjeux du secteur. C’est donc le 8 novembre 2013 à Grévin Montréal que Clientis nous dévoilait les résultats de sa 6e étude de marché sur les besoins des planificateurs d’événements au Québec et en Ontario. Sans surprise, on apprend notamment que la planification de dernière minute semble devenir le modèle d’affaires de notre industrie. Parmi les personnes interrogées, 34 pour cent disent commencer à planifier leurs événements 3 mois à l’avance seulement. En même temps, la demande tend vers des événements plus petits, mais plus exigeants. De plus, l’emplacement aurait pris le pas sur le budget pour la première fois depuis 4 ans. La qualité primerait donc sur la quantité et, dans la même logique, la qualité du service à la clientèle demeure primordiale pour toutes les personnes sondées.

20

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

Cependant, l’omniprésence du stress, allant de paire avec les constats précédents, est également citée dans les résultats de l’étude. Le phénomène « de dernière minute » et l’innovation constante, combinés à toute la pression engendrée par la mise en place d’un événement semblent être une contrainte pour les professionnels du milieu. Heureusement, les établissements le savent et nous proposent de plus en plus de salles de sport, d’espaces méditation, de spas et autres menus santé pour pallier le stress. D’ailleurs, Clientis organise justement son événement annuel « Ressour-C, mieux vivre en entreprise » pour vous aider dans la gestion des désagréments quotidiens liés au travail. Cette étude confirme des tendances constatées au quotidien dans l’industrie événementielle. Plus personne ne peut faire semblant d’être efficace, créatif ou encore polyvalent dans nos métiers. Profitons-en également pour rappeler l’importance du suivi régulier et de la prise de décision rapide en organisation d’événements, des concepts encore sous-estimés mais qui aideront beaucoup de planificateurs et de fournisseurs à sortir du lot dans les mois à venir. Pour en savoir plus sur la compagnie Clientis développement d’affaires (qui a aimablement remis les résultats de son étude de marché 2013 au Planificateur pour cet article) : www.clientis.ca


Par Émilie André

La planification, une bonne résolution

On entend souvent que la meilleure des résolutions, c’est de ne pas en faire. Un bon point quand on sait que notre fameuse liste ne survivra pas très longtemps malgré toute cette bonne volonté qui s’empare de nous le jour de l’an. Mais toute résolution n’est pas bonne à chasser du revers de la main. Je vous propose d’accueillir 2014 avec un soupçon de planification.

A

lors que nos vies sont branchées sur un rythme effréné nous donnant l’impression de voir les jours défiler telles des secondes, planifier notre nouvelle année pourrait nous faire voir les choses sous un autre angle.

Pourquoi planifier? Parce qu’on veut optimiser son temps, éviter les oublis et ne pas être pris au dépourvu. Parce qu’après tout, le temps c’est de l’argent. Prévoir le déroulement de sa journée permettra par exemple de maximiser ses déplacements. Au delà de l’aspect financier et pratique, c’est surtout une belle façon de se projeter dans cette nouvelle année qui apportera son lot d’expériences et de défis. Et quoi de mieux que d’y être préparé. On oublie les stéréotypes qui pointent du doigts la planification comme un tueur de spontanéité. Planifier ne rime pas avec rigidité. Prévoir son itinéraire, ses menus de la semaine, son prochain voyage, quelque soit l’occasion, la planification est un outil qui permet d’évaluer nos besoins en optant pour les solutions les plus adaptées à notre réalité.

On utilise des outils qui vont nous aider à réaliser notre nouvelle résolution. A chaque projet son calendrier. On bâtit un échéancier quotidien, hebdomadaire ou encore mensuel. Agenda, tableau blanc, « check-list », répertoire et enregistreuse digitale trouveront facilement leur place dans votre nouvelle organisation. On crée des dossiers électroniques et version papier, avec par exemple un code de couleurs, pour avoir l’information à portée de main. On évite ainsi la perte de données. Point non négligeable, fini la montagne de papiers pêle-mêle et la panique lors des rapports d’impôts qui nécessitent justificatifs sur justificatifs, période qui met à rude épreuve notre patience. Dans notre sphère professionnelle, la planification nous permet d’avoir une vision à court, moyen et long terme, d’établir nos objectifs et nos priorités, de rentabiliser nos actions et nos investissements et d’évaluer notre capacité de production et d’action. On évite également que les urgences des autres deviennent les nôtres. Bref, autant d’impacts positifs sur notre vie personnelle et professionnelle qui chasseront le stress pour faire place à du temps de qualité. Si on résume avant de se quitter pour préparer cette nouvelle année, planifier permet de prévoir et d’anticiper, de choisir les options les mieux adaptées à nos besoins et à notre budget et d’optimiser notre temps. Parce que planifier, c’est choisir d’avoir le temps, je vous souhaite une très belle période des fêtes et une merveilleuse année 2014 placée sous le signe de la planification.

Émilie André a fondé Parenthèse Productions, entreprise spécialisée dans la planification de productions évènementielles et vidéo. Création, esprit d’équipe et organisation rythment son quotidien. Pour la réalisation de vos projets : info@parentheseproductions.com – (438) 870-4306 – www.parentheseproductions.com. WWW.LEPLANIFICATEUR.CA | No. 01 | VOLUME 12 |

PLANIFICATEUR 21

Le


Pour Votre Info

TOUT SUR L’OBTENTION DE L’OR CANADIEN Par Lysanne Pelletier

Bientôt, nous connaîtrons encore cette époque où la beauté de l’hiver est derrière nous et où nous nous languissons pour les chauds rayons du soleil. Heureusement, au Québec, nous avons une douceur qui aide à passer l’entre-saison. Héritage du XIXe siècle, le temps des sucres éveille le désir des repas d’antan, des grandes tablées, d’une ambiance conviviale et, bien sûr, de se sucrer le bec. Tout bon Québécois connaît le doux nectar, mais la plupart d’entre nous ignorons le processus de création. Comme les méthodes rudimentaires d’autrefois ont bien changé, nous vous invitons à découvrir celles d’aujourd’hui. pub 1

1/29/14

10:57 AM

LE MYSTÈRE DE LA SÈVE À l’automne, les arbres produisent des provisions d’amidon qui agissent comme antigel sur les racines en hiver. Au printemps, avec la fonte de la neige, l’eau pénètre dans les racines et « l’eau sucrée  » commence à circuler dans l’arbre en préparation de la saison de croissance. Au moment du dégel, le bois se dilate et l’eau emprisonnée dans les rayons de l’arbre est soumise à une pression importante. Il suffit de percer un trou pour que l’eau jaillisse. Cette étape se reproduit jusqu’à ce que les bourgeons se changent en feuilles, soit de mars jusqu’à avril. Mais ce n’est pas si simple. Pour récolter, les journées doivent connaître des températures supérieures à zéro et la nuit, tomber sous le point de congélation.

L’ENTAILLAGE L’érable rouge, l’érable argenté et l’érable noir peuvent être entaillés pour la récolte de l’eau d’érable, mais l’érable à sucre offre une eau plus sucrée. C’est pourquoi il est plus recherché. Les acériculteurs percent un trou de 1 cm de diamètre et de 5 cm de profondeur à l’aide d’une mèche. Il est possible de faire plusieurs entailles dans un arbre dont le diamètre est de plus de 25 cm. Puis, un chalumeau est inséré, ce qui permet à la sève de couler. Le même érable peut recevoir plusieurs incisions, tout dépendant de sa taille et de sa santé. Afin de bien répartir la récolte tout au long de la saison, il faut orienter les entailles de façon égale, aux quatre points cardinaux, ainsi qu’à des hauteurs diverses.

Page 1

depuis 1978

L’expérience d’une vraie cabane à sucre, là où le passé devient présent Ouvert à l’année 22

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

www.sucreriedelamontagne.com

300, chemin Saint-Georges, Rigaud QC J0P1P0 • 450 451-0831


Pour Votre Info

Il faut savoir qu’un entaillage bien fait n’affecte pas la santé de l’arbre. Il est vrai qu’après la coulée du printemps, une mince et longue marque apparaît au haut et au bas de la fissure. L’arbre se colmate et le trou cicatrise au bout de deux ou trois ans. Il isole la blessure et continue sa croissance, ce qui lui permet de vivre jusqu’à 200 ans.

liquide sucré une pression mécanique supérieure à la pression osmotique. Ainsi, l’eau quitte le liquide qui devient plus sucré. De plus en plus d’acériculteurs possèdent un appareil de concentration partielle par osmose inversée qui leur permet d’augmenter le taux de sucre dans la sève et réduire ainsi leur consommation de combustible.

COLLECTE DE LA SÈVE

L’ÉVAPORATION DE LA SÈVE

Traditionnellement, les acériculteurs ramassaient à la main la sève tombée dans des seaux de métal, après quoi ils acheminaient la récolte à l’aide de leur traîneau tiré par un cheval jusqu’à la cabane à sucre.

La sève doit être impérativement bouillie le même jour que la cueillette. Elle est déposée dans les évaporateurs, réservoirs de métal plats, jusqu’à l’obtention du sirop. Un feu vif et constant doit être maintenu pour obtenir un bon sirop. Il faut de 30 à 40 litres de sève pour fabriquer 1 litre de sirop d’érable.

Aujourd’hui, un système élaboré de tuyaux appelé tubulure relie les arbres les uns aux autres et conduit la sève directement à la cabane à sucre.

CONCENTRATION PARTIELLE DE LA SÈVE PAR OSMOSE INVERSÉE Une technique déjà utilisée pour dessaler l’eau de mer sert désormais la culture acéricole. La filtration par osmose inversée permet des économies très importantes en réduisant les coûts de combustibles nécessaires à l’évaporation de la sève d’érable. L’osmose est un processus par lequel un solvant, notamment l’eau, passe dans une membrane naturelle ou artificielle, de sorte à équilibrer les concentrations. L’osmose inversée quant à elle consiste à forcer l’eau à voyager contre nature. Pour ce faire, on applique sur le

pub 1

1/29/14

10:57 AM

La couleur et la saveur obtenues sont dues à une séquence complexe de réactions chimiques que subit la sève lors de l’évaporation. La sève est finalement transformée en sirop lorsqu’elle atteint une température de 104° C (219.2° F).

LA FILTRATION Dernière étape avant de l’emballer ou de le transformer en produits divers, le sirop est filtré pour le débarrasser des impuretés. Même si le printemps demeure la meilleure saison pour déguster la tire sur neige, certaines érablières offrent visite et repas tout au long de l’année. Trouvez la cabane à sucre la plus près de chez vous sur www.cabaneasucre.org.

Page 2

depuis 1978

L’expérience d’une vraie cabane à sucre, là où le passé devient présent

Événements corporatifs • Réunions d’affaires • Party de Noël • Consolidation d’équipe (team building)

Ouvert à l’année

• Cabane volante Nous recréons sur place une cabane à sucre typique avec nos décors en bois de grange.

www.sucreriedelamontagne.com

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA | No. 01 | VOLUME 12 |

PLANIFICATEUR 23

Le

300, chemin Saint-Georges, Rigaud QC J0P1P0 • 450 451-0831


TENDANCES

Les cinq tendances

culinaires majeures

Benchmark Hospitality International® est une société de gestion hôtelière américaine de premier plan qui administre deux portefeuilles distincts de propriétés : Resorts & Hotels Benchmark® et Personal Luxury Resorts & Hotels®. Les tendances de l’heure ont été observées par des chefs exécutifs de Benchmark et des experts culinaires de 39 hôtels de luxe, centres de villégiature et restaurants de la société. Ceux-ci vont du luxueux Bardessono dans la vallée de Napa en Californie à l’emblématique Turtle Bay Resort sur la côte nord d’Oahu, en passant par l’extraordinaire ONE Bal Harbour Resort & Spa à Miami et l’exotique Santa Barbara Beach & Golf Resort, à Curaçao.

« Il n’y a rien de plus

Tendance culinaire no 1

personnel que la nourriture »,

explique le chef exécutif Victor Scargle de l’hôtel Bardessono et son restaurant réputé, Lucy. « Le consommateur d’aujourd’hui a un lien personnel étonnant avec ce qui entre dans son corps. Des produits frais, de provenance locale et de saison — c’est ce que tout consommateur averti recherche. » Il poursuit : « Ce n’est vraiment pas nouveau, c’est ce que faisaient nos grands-mères, jour après jour. Elles savaient exactement ce qu’elles servaient à leur famille car elles faisaient leur jardin et allaient chez le boucher local. Tout était frais, de saison, et débordant de saveur. » Monsieur Scargle conclut : « Dans tout le pays, c’est ce que les consommateurs d’aujourd’hui veulent – rien de bien différent de la table de leur grand-mère! » plusieurs fois par semaine. Notez qu’Air Canada assure actuellement un service quotidien vers Nassau.

24

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

Créé par le chef cuisinier! C’est l’une des tendances les plus populaires dans le monde de la gastronomie, qu’il s’agisse de fumaison, mise en conserve, confitures, condiments, marinades ou même d’activités agricoles. Les chefs d’aujourd’hui créent personnellement chaque composant et chaque ingrédient dans leur cuisine pour un contrôle total de la qualité et de la saveur de ce qui sera servi. Beaucoup ont appris ces compétences sur les genoux de leurs grands-mères et nous font bénéficier de cette expérience culinaire au 21e siècle.

Tendance culinaire no 2 3 000 ans pour obtenir la parfaite protéine! Le super aliment sans gluten, le quinoa, est parmi les meilleurs ingrédients qu’utilisent les cuisiniers cette année. Pas étonnant que le quinoa soit servi au petit déjeuner comme un muesli, ou comme plat d’accompagnement aux autres repas. Le grain riche en protéines a été domestiqué il y a trois millénaires par les peuples des Andes. Les Incas ont considéré cette nourriture riche en protéines comme sacrée. L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré 2013 comme « l’Année internationale du quinoa! »

Tendance culinaire no 3 Le contrôle parental! Les parents exigent des préparations plus saines concernant les sélections de menus traditionnels pour enfants – les doigts de poulet seront grillés plutôt que frits, les frites seront passées au four plutôt qu’à la friteuse, l’hummus et les trempettes de fruits frais remplaceront les sauces riches en gras. Tous les parents savent que briser les habitudes alimentaires des enfants est difficile, ils veulent donc s’assurer que ces habitudes sont aussi santé que possible.

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA


Aller au restaurant est devenu une expérience complète, un peu comme il y a un siècle, lorsqu’on savait que les huîtres dégustées le soir avaient été cueillies le matin même dans le port, tout près, et que le restaurant reflétait le caractère de son quartier. La restauration d’aujourd’hui est une expérience interactive, et les clients n’ont pas peur de poser des questions au serveur et au chef cuisinier sur la vitalité des aliments, sur l’élevage responsable, et sur la provenance des ingrédients préparés par le chef cuisinier.

À propos de Resorts & Hotels Benchmark® Cette entreprise représente le meilleur en matière d’hébergement, restauration et espaces destinés aux réunions et séminaires. Nombre de leurs établissements sont homologués par l’International Association of Conference Centers, le principal organisme professionnel régissant une industrie qui représente des milliards de dollars sur les cinq continents. Pour en savoir plus : www.BenchmarkResortsandHotels.com www.facebook.com/BenchmarkResortsandHotels www.twitter.com/BenchmarkHotels

Tendance culinaire no 4

Fumer, pourquoi pas? Le fumoir est considéré comme système de conservation depuis que fut allumé le premier feu. Mais c’est seulement maintenant que la « fumaison » est sortie du fumoir pour être à la mode. Que diriez-vous de cocktails fumés, d’huiles d’olive fumées à point, de crème fumée pour les sauces... ou même d’eau fumée? Oui, de l’eau fumée! Et la mode du thé en cuisine de ces dernières années est en train d’évoluer vers le café et le cacao fumés.

Tendance culinaire no 5 Dis-moi encore une fois, plus précisément, de quel bateau s’agit-il? De plus en plus, les clients insistent pour savoir l’origine spécifique de leur nourriture, y compris les eaux où leur saumon a été pêché, le nom du bateau et le nom de son capitaine. Le fait de dire « sauvage » ne suffit plus. Dans la même veine, les clients veulent connaître l’histoire du restaurant où ils ont l’intention d’aller, et même celle de la région environnante.

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA | No. 01 | VOLUME 12 |

PLANIFICATEUR 25

Le


Crédit photo: Madame B

On a testé pour vous

N’hésitez pas à répliquer Par Lysanne Pelletier

Chaque jour, avec des idées préconçues, des opinions, des convictions, nous supposons, nous avons un avis sur tout. Bref, nous croyons savoir. C’est seulement lors de l’expérience que nous arrivons à relativiser. « Je n’aurais pas cru », « Je ne verrai plus la chose de la même manière », « C’est plus difficile que je pensais ». Il n’est pas surprenant que ces expressions furent les premières à sortir de la bouche des planificatrices lors du lancement de La Réplique. Comme quoi expérimenter demeure la meilleure façon de comprendre, vivre et constater. Le Planificateur est fier d’avoir été l’entremetteur entre son créateur et celles qui se sont prêtées au jeu. Nous avons invité 6 planificatrices à tenter l’exercice. Qu’est-ce que La Réplique? Ce nouveau concept frais et unique a pour but de vous initier au doublage de film. Accompagnés d’un acteur et doubleur renommé, les participants sont plongés dans une ambiance glamour. On les accueille dans une une boite de production sonore, dans ce cas-ci, le studio Audio Z, au 26e étage de la Tour de la Bourse à Montréal. Inutile de décrire la vue imprenable sur le centre-ville, brillant de mille feux la nuit tombée. Une équipe chaleureuse invite les convives à échanger, bulles et bouchées à portée de main, bref, encore une soirée ennuyante! Après la petite partie dégustation et réseautage, on nous invite en salle d’enregistrement pour commencer le doublage d’un film préalablement choisi par des professionnels, textes compris. 26

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA


Moteur… Avant que la soirée commence, l’équipe de La Réplique s’assure d’abord de l’objectif de votre événement (départ à la retraite, mariage, etc.) et du message que vous voulez faire passer. Le premier entretien a lieu un mois avant l’événement, puisqu’il faut bien sûr laisser le temps à vos hôtes de choisir les scènes et de rédiger les dialogues. Un monteur professionnel procède à la sélection et au montage d’extraits vidéo et c’est à lui que revient le choix à cause de la complexité des droits. Puis, un scripteur rédige un texte personnalisé à partir de l’information fournie par les complices.

Action! Maintenant, place aux vedettes. Une fois les participants bien décontractés (l’effet champagne sans doute!), ils passent en salle d’enregistrement. Petit exercice de diction où toutes les parties de votre bouche sont mises à l’épreuve. Le maître d’œuvre, dont nous parlerons plus tard, explique quelques rudiments du doublage et enseigne brièvement comment lire une bande rythmo. C’est à ce moment précis que les choses se corsent. Car tout comme le doubleur professionnel, on ne découvre le texte que quelques instants avant la prestation. Donc impossible de mémoriser, il faut lire le texte qui se précipite à disparaître sous nos yeux. Le réel défi est de comprendre l’état du personnage et d’incarner celui-ci en même temps qu’on découvre le

texte. C’est exactement à ce moment que les participants ressentent un énorme respect pour celui qui en fait son métier. Comme l’horaire est très serré, le professionnel ne peut reprendre une scène que 2 ou 3 fois. Pour le débutant, la patience est de mise. Fous rires et moments inoubliables assurés!

C’est dans la boîte L’enregistrement terminé, des techniciens synchronisent le tout. Une vidéo est remise aux personnes concernées, le soir même ou encore au moment venu lors d’une surprise. Un making of réalisé pendant la soirée est également offert.

Pour qui, pourquoi? Au delà d’offrir des sensations exceptionnelles à ceux et celles qui le vivent, le produit fini sert souvent à surprendre des proches. Un départ à la retraite, un anniversaire, un mariage, un remerciement, un bar mitzvah ou tout simplement pour le plaisir. Pour ce qui est des options, tout est possible, ou presque. Il suffit de faire part de vos besoins et désirs à l’équipe de La Réplique pour qu’elle mette en place un événement sur mesure. Une seule question s’impose : les invités font la surprise ou les invités se font surprendre?

L’homme derrière l’idée Acteur, voix et maître de cérémonie, Patrick Chouinard adore ce qu’il fait et ça paraît! Reconnu dans l’art du doublage, c’est un réel

artisan de la voix. Vous l’avez souvent entendu sans le savoir dans des séries télé, films, publicités et narrations. Il a entre autres prêté sa voix à Otto dans Les Simpsons et à Sherlock Holmes interprété par Robert Downey Jr. Il a aussi été narrateur dans Tank. Et que se passe-t-il lorsqu’on est passionné et généreux de sa personne? On désire partager. En créant La Réplique, M. Chouinard allie enfin ses deux grands amours, la voix et l’événementiel. C’est pourquoi il propose un environnement professionnel, sans se prendre au sérieux, pour vous faire vivre une expérience unique. Pour en savoir plus sur le concept, visitez www.lareplique.ca. En terminant, grand merci à tous les collaborateurs : Photographes : Bérangère Ferrand : bbferrand@yahoo.ca Yannick Mondoux : ygmondoux@yahoo.ca Traiteur : Anne&Marie traiteur, Anne-Marie Hinse Technicien lors de la soirée : Studio Audio Z 514-998-9961, Martin Rouillard Création et adaptation du texte : Daniel Vincent, Montage vidéo : Simmie Vidéo Plus de photos sur : www.leplanificateur.ca

Suite et fin du classement… SCIENCES En cherchant Majorana, Etienne Klein, Editions des Equateurs. 

Ettore Majorana est un physicien très connu en Italie –né en 1906 et mort… on ne sait quand. Un autre physicien, Etienne Klein, lui rend hommage dans son livre.

BD

Mauvais genre, Chloé Cruchaudet, Delcourt. 

Paul et Louise s’aiment et se marient mais la Première Guerre mondiale éclate et les sépare. Pour échapper à l’enfer des tranchées, Paul imagine alors une solution : changer d’identité, se travestir.

GASTRONOMIE

Des abysses à la lumière, Gérald Passédat, Flammarion. 

À Marseille, la culture se cuisine aussi. Notamment grâce à l’enfant du pays Gérald Passédat, dont le premier livre est sortit en 2013.

POLAR

Le tueur se meurt, James Sallis, Rivages. 

Dans ce roman, James Sallis accompagne des silhouettes en fin de course, des hommes et des enfants hantés par la perte. Les 20 meilleurs livres 2013 selon Lire sont tous sur l’Express Culture : www.lexpress.fr WWW.LEPLANIFICATEUR.CA | No. 01 | VOLUME 12 |

PLANIFICATEUR 27

Le


Speed Dating D’affaires 2014

Crédit photo: Memogramme

Par Lysanne Pelletier

LES TENDANCES 2014 SELON 9 CONFÉRENCIERS

Le Windsor, en plein cœur de Montréal, accueillait le 7 janvier dernier le premier Speed Dating d’Affaires de 2014. En après-midi, les participants ont rencontré divers fournisseurs pour échanger sur leurs possibilités de collaboration. Mais auparavant, dès 8h30, neuf conférenciers étaient présents pour parler des tendances à venir dans l’industrie événementielle. Voici un court résumé de cette rencontre matinale. Le président de La Réplique Patrick Chouinard a ouvert le bal avec son tout nouveau concept de doublage événementiel. Ce doubleur professionnel depuis plus de 20 ans a créé La Réplique afin de partager sa passion avec ceux et celles qui souhaitent vivre l’arrière-scène du doublage. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l’article « N’hésitez pas à répliquer » dans la rubrique « On a testé pour vous » du site internet du Planificateur. En savoir plus : www.lareplique.ca – www.leplanificateur.ca Notre deuxième invitée, la comédienne et conférencière Catherine Lachance, a parlé de la formation en créativité utilitaire offerte par Formax. Cette méthode vise à présenter un problème sous un autre angle à l’aide d’un outil. Par exemple, une compagnie connaît un grand roulement et aimerait y remédier. Avec l’aide d’un conférencier, toute l’entreprise est invitée à participer à un atelier afin de comprendre le problème et trouver une ou des solutions. Des techniques analogiques, associatives, combinatoires ou oniriques (qui relèvent du rêve) sont utilisées pour explorer une piste différente, ce qui déséquilibre le cerveau, dont le réflexe consiste à chercher un sens dans ce chaos. En trouvant des liens et une logique, une solution émerge. Le processus offre trois grands atouts : pouvoir découvrir son côté créatif, donner un pouvoir et une importance aux employés et assurer la pérennité de l’entreprise à moindre coût. L’atelier de 3 heures ou d’une journée entière accueille facilement un groupe de 5 à 12 personnes. En savoir plus : www.formax.qc.ca.

28

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA


Doreen Asthon Wagner de Greenfield Services est venue présenter les tendances et statistiques des réseaux sociaux. Le 1er juillet 2014, le Canada appliquera sa Loi anti-pourriel. Dès lors, il faudra obtenir l’autorisation du destinataire avant d’envoyer un courriel de masse. Si cette personne ne vous a pas précisé clairement souhaiter faire partie de votre liste d’envois, elle pourra porter plainte et vous poursuivre pour la modique somme de 10 millions $. Une vérification de votre liste s’imposera désormais avant de cliquer sur envoyer! Et qui dit médias sociaux dit Facebook. Étonnamment, Facebook connaît une hausse avec les 55 ans et plus mais une baisse avec les plus jeunes. L’une des causes serait qu’un adolescent n’est pas intéressé à partager sa vie en ligne si sa grand-mère peut «  aimer  » et commenter ses photos. Inévitablement, ce groupe d’âge se tourne vers d’autres applications comme Vine, Instagram, WhatsApp ou WeChat. Mais au-delà d’un conflit de génération, Facebook a perdu de la crédibilité quant à son moteur de recherche depuis qu’il est monétisé. Selon Mme Wagner, mieux vaut étudier son marché et se concentrer sur ce qui l’atteint plutôt que de dépenser temps et énergie sur tous les médiaux sociaux. En savoir plus : www.greenfield-services.ca. D’abord éditeur puis distributeur et libraire, Ulysse est LA référence en matière de guides de voyage. Nous avons donc invité le directeur des ventes et marketing Olivier Gougeon à nous parler des tendances voyages. Selon son palmarès, le Québec arrive une fois de plus en tête de liste pour les destinations préférées des Québécois. Du 2e à au 5e rang, nous ne retrouvons que des destinations nord-américaines. Le Costa-Rica entre en jeu au 6e rang et l’Europe au 8e, avec l’Italie. Sans surprise, la première destination en Asie et 12e de la liste est la Thaïlande. La Grèce, la Turquie et le Portugal seront de plus en plus populaires grâce aux prix en chute libre. Mais au tableau des tendances, il y a plus, soit la façon de voyager ou le but du voyage : volontourisme, tourisme thématique, voyages intergénérationnels, location d’une maison ou du logement d’un tiers (exemple : www.airbnb.ca). En savoir plus : www.guidesulysse.com. Annie Savoie, ambassadrice pour Lululemon et professeure de yoga, a dégourdi la salle avec quelques étirements de base. Une sorte de rappel à l’ordre pour qui passe beaucoup trop d’heures à l’écran et trop peu à bouger. Comme le yoga connaît de multiples approches, vous pourriez visiter le www.federationyoga. qc.ca et trouver celle qui vous convient. Vous pouvez également participer gratuitement aux séances de yoga partout en Amérique du Nord, dans toutes les boutiques Lululemon. En savoir plus : www.lululemon.com

Crédit photo: Memogramme

Speed Dating D’affaires 2014

La firme de communication et de marketing multiservices Apollo nous a parlé de nouveautés et présenté quelques-uns de ses partenaires. Reconnue pour les jeudis d’Apollo, l’équipe Éric Sicotte et Patrick Lalonde ne sort jamais sans son fidèle maître de cérémonie Goofy Welldone, venu « bousculer  » l’auditoire pour lui démontrer ce dont il est capable. Il a cédé la place aux représentants d’Oculus (www.oculusvr. com), ambassadeur du futur et de la technologie. Son dernier gadget, un masque qui vous projette dans monde virtuel avec immersion complète à 360 degrés, était sur place pour essai. Puis, M. Sicotte a présenté le traiteur Globetrotteur (www.globetrotteur.ca) qui offre l’exotisme aux carnivores avec de la viande de kangourou ou de chameau. Enfin, si vous êtes en manque d’inspiration pour une activité de Team Building, l’Agence Apollo propose le Sumo Soccer. Entourés d’une énorme bulle, les participants sont invités au jeu et aux bousculades rebondissantes. Et puisqu’une image vaut mille mots : www.sumosoccer.com. Véronique Hébert a travaillé plus de 10 ans chez Décorum. Aujourd’hui directrice du développement des affaires pour le traiteur Georges V à Québec, elle est venue présenter les tendances en décoration. Tout comme le turquoise a été la couleur de l’été 2013, le radiant orchid (mauve-lilas) sera celle de l’année 2014. La forme géométrique à surveiller sera l’hexagone et trois styles différents seront en tête d’affiche. D’abord, le rustique chic, un mélange de matières comme le bois, le métal, le jute ou la paille. Une grange, par exemple, se prêterait à merveille à ce thème. Des pots Mason agrémentés de bougies ou d’eau colorée pour les centres de table et des planches de bois pour le service du traiteur. La 2e thématique est celle du miroir et de la transparence. Par exemple, un bar couvert de miroirs ou des présentoirs transparents. Enfin, le Gatsby, qui évoque les années 20, se traduit par un décor beaucoup plus masculin, chargé de chandeliers, de perles et de cristal. Côté plus technique, nous avons invité Sylvain Fortier de Star Flash à nous parler d’audio-visuel. Dans une salle où l’espace est restreint, il suggère un projecteur à grand angle qui peut être placé à 4 pieds seulement de l’écran. À l’inverse, lorsque la pièce et grande et qu’on veut atteindre un grand public, des écrans de 82 pouces sont parfaits. Pour un côté futuriste, vous pouvez disposer des présentoirs de réalité mixte (180 ou 360 degrés), installer un holocube d’une hauteur de 6 pieds ou installer une surface interactive pour deejay et table de poker. L’entreprise offre un vaste éventail de possibilités! En savoir plus : www.star-flash.com. Toujours avec l’agence de conférenciers Formax, le fondateur et président Guy Bourgeois et venu nous éclairer quant au choix d’un conférencier. Demander à un champion d’inspirer votre entreprise ne suffit pas. Aidé de l’agence, choisissez une personne qui saura motiver les employés et dont le discours adapté leur permettra de se reconnaître. Dans le doute, vous pouvez magasiner votre conférencier en ligne grâce aux extraits proposés sur le site www.formax.qc.ca. Plusieurs sujets peuvent être abordés : reconnaissance au travail, importance du travail en équipe, leadership, mobilisation pour une cause, motivation/inspiration, vente et service à la clientèle, créativité. Enfin, motiver les participants ne suffit. Il faut s’assurer qu’ils apprennent quelque chose. En terminant, l’équipe du Planificateur aimerait remercier tous ses collaborateurs, fournisseurs et participants pour une fois de plus, faire un succès de nos évènements. WWW.LEPLANIFICATEUR.CA | No. 01 | VOLUME 12 |

PLANIFICATEUR 29

Le


Tendances

POINT TENDANCE Par Vanessa Charbonnier

Pour se faire, un évènement incontournable est sans conteste, le Retail’s Big Show, à New York, du 12 au 15 janvier. En effet, celui-ci est l’occasion de découvrir plus de 27000 professionnels et vendeurs de 80 pays environ. Ressortent ainsi diverses tendances qui se rejoignent toutes sur un même point : mettre le consommateur au centre de leur produit. TENDANCE À L’UNICITÉ

En ce début d’année 2014, quoi de plus normal que de se mettre au courant des dernières tendances.

Trois salles en bois de GranGe

capacité : groupes de 15 à

300 personnes

animaTion musicale folklorique

randonnées pédesTres, balades en carriole 555 rue richelieu saint-marc-richelieu Québec, j0l 2e0

30

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

Réel effet de mode ou pas, mais ces dernières années le consommateur tend de plus en plus à vouloir se démarquer des autres tout en essayant d’être original. Les gens sont devenus de plus en plus exigeants non seulement avec eux-mêmes mais aussi avec les produits de consommation qui les intéressent. Et, il n’en fallut pas plus pour que trois jeunes novateurs se lancent dans l’aventure mymuesli.com. Concept simple et efficace « : fini les céréales de supermarchés où il fallait faire le tri quand un ingrédient vous déplaisait, les clients ont ici la possibilité de créer leurs propres céréales, expédiés s’il-vous plaît dans cinq pays d’Europe !


Tendances

Dans le même esprit, le magasin Jockey propose des sous-vêtements sur mesure afin de satisfaire au mieux, les recherches de chacune d’entre nous. Le prix a vraisemblablement un coût (autour des 60 dollars), mais ce n’est pas si élevé si l’on considère le confort d’avoir un soutien-gorge à sa taille !

TENDANCE CONSOMMATION FACILE

Quoi de plus agréable que de se faire servir sans avoir à se déplacer, vos produits de consommation à disposition. L’ère de l’internet est bel est bien au top et plusieurs commerçants ont ainsi eu la bonne idée de profiter des temps de transit des gens dans le métro par exemple ou dans leur voiture. Ainsi, Walmart a proposé la mise en vente en ligne d’une sélection de jouets via une vitrine exposée à la gare centrale de Montréal. Scannez le code de l’article, payez et vous serez livré à la maison, c’est aussi simple que ça ! D’autres ont conquit le secteur de l’habillement avec des boutiques ambulantes un peu à la mode des camions cuisine de rue, en inventant ainsi, le « fashion truck ».

TENDANCE PARTICIPATIVE Tête en l’air, vous perdez tout, ne cherchez plus, le système Tile est fait pour vous ! Ce petit carré blanc qui s’attache à vos objets du quotidien, clés, téléphone et autres, est votre garantie anti-perte. Pour la modique somme de 20 dollars, le signal sonore ou visuel de cet appareil vous permettra de localiser aisément vos biens égarés. Une autre initiative, celle de Quirky.com, implique ses consommateurs dans la sélection d’inventions proposées à la manufacture et à la vente. Les magasins allemands de la chaîne LIDL permettent à leurs clients de décider des soldes sur les aliments.

CONSULTEZ NOS NOUVEAUX

FORFAITS AFFAIRES RÉSERVATIONS INFO@AUBERGEHANDFIELD.COM

450.584.2226 1.855.579.2226

WWW.AUBERGEHANDFIELD.COM


TENDANCES

Les tendances

de la résolution

La nouvelle année apporte toujours son lot de résolutions et de spécialistes qui dévoilent les tendances pour la nouvelle année. On m’a demandé de vous dévoiler les tendances, je sors donc ma boule de cristal. Par Marie-Annick Boisvert

Musique Technologie

En 2013, avec la chanson de Daft Punk « Lose Yourself to Dance » on a remarqué cette tendance de « Old school » réinventée. Je m’explique, on sent reconnaître une vieille chanson, un vieux rythme, mais avec des instruments analogues. L’album de Daft Punk a vraiment lancé le bal en 2013. Daft Punk nous a rappelé comment la musique disco était bonne et à quel point elle était également futuriste. Même chose avec la chanson « Take Back the Night »  de Justin Timberlake, la nouvelle chanson de Chromeo, « Over Your Shoulder » et Blurred line de Robin Thicke et Pharrell.

Si vous êtes allé au Festival d’été de Québec ou Osheaga l’été dernier, vous avez vu les bracelets RFID utilisés pour rentrer sur le site. Le RFID est une méthode pour mémoriser et récupérer des données à distance en utilisant des marqueurs appelés « radioétiquettes » (« RFID tag » ou «  RFID transpondeur » en anglais). Cette technologie est très utile, car pour les organisateurs d’événements elle leur facilite la vie en permettant une entrée sur le site plus rapide. De plus, elle collectionne les données sur les participants et incitent les participants à ce « check in » sur les réseaux sociaux ce qui donne une visibilité supplémentaire à l’évènement et possiblement pour des commanditaires. Dans certains évènements, il est possible de tout payer ( nourriture, boisson, merchandising, etc) avec ces bracelets donc aucune manutention d’argent sur le site. On adore. Vous verrez de plus en plus ces bracelets ou cette tendance en 2014.

La télé

Donc, cette tendance entamée en 2013 devrait continuer en 2014 avec des artistes comme Pharrell, Justin Timberlake et Beyonce. Au plus grand bonheur de nos oreilles.

Gadget intelligent La télé passe maintenant par le web. Les deux sont maintenant indissociables. Et c’est dû à l’arrivée de Netflix qui a bouleversé le marché de l’offre télévisuelle. Depuis, YouTube, Amazone, Hulu et plusieurs autres se sont lancés dans la course. Les SmartsTV se sont développées et elles sont équipées de wifi et d’applications. Les nouveaux gadgets qui auront pour principale fonction le bien-être des gens auront la cote en 2014. On a vu cette tendance apparaître en 2013 avec les bracelets d'exercice de Nike FuelBand, puis par les montres intelligentes. Que ce soit pour améliorer sa santé, aider à planifier un budget et contribuer à accomplir diverses tâches. Une voiture qui calcule la fréquence cardiaque de son conducteur, un chandail de compression pour femme enceinte qui rapporte les signes vitaux du bébé sur le téléphone de la mère ou un bijou connecté qui permet de se protéger des coups de soleil n’est que quelques exemples que nous verrons apparaître en 2014. 32

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

Les tablettes et les smart phones vont être utilisés comme des interfaces pour accéder à la TV Internet. Cette tendance sera fascinante à suivre au grand bonheur de nous consommateurs.

Smoothie et Détox Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais mes feeds de réseaux sociaux sont remplis de photos et de recettes de smoothies. Il y a une tendance à manger sainement, manger vert, faire des cures de détox, etc. Ce sera l’année où les entreprises de juicer feront fortune.


Médias sociaux

Linkedin

Cela fait des années que l’on dit que ce sera l’année des médias sociaux, que les entreprises seront plus présentes sur les réseaux sociaux.

Lorsque les gens choisissent une plateforme médias sociaux pour communiquer avec leur communauté, la majorité choisissent Facebook, twitter. Toutefois, avec l’algorithme de Facebook, ce dernier ne rejoint que 10% de ces fans. Dans le lot des plateformes, Linkedin est trop souvent oublié. Il n’a peut-être pas le plus haut taux de clicks ou impressions, mais il offre un plus haut taux de conversion.

La question n’est pas tant que les marques soit présentes sur les réseaux sociaux, mais plutôt qu’elles intègrent les médias sociaux dans leur plan marketing. Les médias sociaux doivent être reconnus pour leur portée et leur retour sur investissement au même titre qu’un autre outil marketing. J’espère que nous verrons les marques le faire en 2014.

Contenu commandité Le contenu éditorial commandité communément appelé « branded content » ce n’est pas nouveau. L’ancêtre de cela est le publireportage. Toutefois, ce qui différencie le « branded content » des publireportages est que la marque est intégrée dans le contenu. C’est le nouvel outil pour les relationnistes. De cette façon, ils contrôlent le message. Auparavant ils dépendaient des journalistes. Le consommateur ne se fait pas berner puisque le blogueur qui parle de la marque l’adapte selon son style et endosse en quelque sorte la marque. Ce nouvel outil des relationnistes deviendra un point de convergence entre les relations publiques et l’industrie du média. Ce que les relations publiques appellent du «  contenu commandité  « le monde des médias appelle cela de la « publicité native ». Dans les deux cas, le but est d’engager avec notre audience. Vous en verrez de plus en plus en 2014.

Voyage Avec la popularité d'Airbnb et de couchsurfing.voulezvousdiner, on remarque que les gens sont à la recherche d'alternatives et on envie de vivre une expérience chez l’habitant. Une expérience locale. On verra de plus en plus cette tendance en 2014. L’imagerie lenticulaire et/ou illusion d'optique L'imagerie lenticulaire est un procédé permettant de produire des images qui donnent une impression de relief (3D) ou qui changent en fonction de l’angle. Cette tendance a été remarquée en 2013 et on devra la voir plus en 2014.

Video Les réseaux sociaux et autres ont eu pour effet au cours des années de réduire notre temps d’attention. Et ainsi a développer ou intensifier le trouble déficitaire de l’attention (TDA). L’arrivée des vidéos de vine (10 secondes), d’Instagram (15 secondes ) et même de l’app snap shat (2 secondes) ne font que confirmer cette tendance. Les marques doivent donc penser passer leur message rapidement pour rejoindre ces consommateurs qui ont avec une courte durée de voter attention. Donc, oubliez de faire des vidéos de 3 minutes, c’est tellement 2010.

Saviez-vous que les personnes dans un état d’esprit professionnel sont plus réceptives à l’impact des marques dans leur vie alors que sur les réseaux personnels, les utilisateurs sont nettement moins réceptifs à l’activité des marques. Il y a 26 % moins de chance qu’ils la mentionnent comparé aux utilisateurs dans un état d’esprit «professionnel». Cette plateforme est sous-utilisée et selon moi gagnera en popularité dans l’année.

Personnalisation des messages Lorsque je vais dans des boutiques, on me demande souvent mon courriel, mes infos personnels, etc. Que font les marques avec ces datas ? Malheureusement, souvent pas grand-chose. La majorité d’entre elles se contentent d’utiliser nos courriels pour faire des envois de masse. Belle opportunité manquée. Nous sommes dans une ère où l'on est en mesure d'identifier les intérêts des consommateurs et, de surcroît, de prévoir leurs besoins.  Les consommateurs se disent très favorables à recevoir de l’info si celle-ci est en lien avec leur goût. Je souhaite en 2014, que les marques commencent à analyser davantage les habitudes des consommateurs afin de personnaliser et humaniser leur communication avec eux. D’avoir de vraies conversations à propos de choses qui leur tiennent à cœur. Les marques qui sauront mieux utiliser leur data et qui les utiliseront pour personnaliser leur message auprès de leur consommateur seront celles qui auront le plus haut taux d’engagement. Voir cet épisode paru à Generation inc où on démontre comment l’utilisation de la banque de données peut être utile pour le Balnea.

Valeur Avec tous les scandales vécus l’an dernier, je crois vraiment que nous verrons un retour vers des valeurs comme l’intégrité et l’authenticité. En 2014, les marques qui seront transparentes, authentiques et intègres auront la cote.

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA | No. 01 | VOLUME 12 |

PLANIFICATEUR 33

Le


Pour Votre Info

Par Richard Maréchal

L’ART DE CONVAINCRE : INNÉ OU ACQUIS ?

Le 21 novembre dernier, la Jeune Chambre de commerce Mont-Royal/Saint-Laurent (www.jccsl.org) proposait une formation ouverte à tous sur la maîtrise du « Elevator Pitch », ou « Comment convaincre en 45 sec ». Assurée par l’entrepreneur émérite Pierre Cardinal, cette séance a rassemblé une dizaine de professionnels québécois de parcours et de carrières bien distincts.

L

a qualité d’une idée est bien souvent jugée d’après celle du pitch. Guy Kawasaki, l’un des premiers responsables marketing chez Apple, résume dans La réalité de l’entrepreneuriat : « Pensez mantra (trois mots) et non déclaration de mission (30 mots). Pensez que le temps, et non l’argent, est la denrée importante. Si vous ne pouvez pas susciter l’intérêt en 30 secondes, votre carrière sera longue et ennuyeuse. » Et vous, pouvez-vous définir le «  Elevator Pitch  » ou, comme l’appelle Monsieur Cardinal, le « Spiel », qui peut être traduit par « avoir du bagou » dans la langue de Molière? Serait-ce :

Devoir vendre? Savoir vendre? Se vendre? Voyons les choses d’un autre angle. Et s’il s’agissait tout simplement de savoir écouter, se faire comprendre, véhiculer votre message et ce, simplement pour vendre, savoir vendre, se vendre. Ce concept vient tout droit des studios Days d’Hollywood lorsqu’un réalisateur, qui se trouvait alors dans le même ascenseur que le décideur, saisit l’occasion pour lui faire part d’une nouvelle idée le temps du trajet. Ainsi naquit l’exercice du « Speech Elevator ».

34

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

La maîtrise de cet exercice nous concerne tous, quelle que soit notre place dans une compagnie. Nous devons communiquer chaque jour, en un court instant, de l’information à un interlocuteur que nous connaissons ou non. Stress, fatigue accumulée ou manque de confiance, autant de facteurs qui rendent trop souvent cet échange difficile. Par ailleurs, si vous pouviez rencontrer le client, l’investisseur tant attendu, ou encore le recruteur de vos rêves, que lui diriez-vous pour attirer son attention? Sauriez-vous spontanément le convaincre? C’est dans ce cadre que s’est inscrite cette formation et, s’il fallait la résumer en quelques mots, je vous dirais ceci : soyez pertinent. Mais aussi : • • •

définissez votre objectif; adressez-vous à la bonne personne; déterminez et caractérisez votre message.

Ayez un objectif clair et défini. Cela vous permettra de mieux véhiculer vos idées et d’atteindre vos objectifs initiaux sans devoir complexifier votre accroche et vous perdre dans une sinuosité profonde digne d’un politicien, car vous êtes en affaires! Alors foncez, il vous reste 45 secondes.


POUR VOTRE INFO

TOURNÉE DE FAMILIARISATION À LAVAL Par Lysanne Pelletier

À ma grande surprise, la 3e ville la plus peuplée du Québec est limitrophe à notre métropole. Loin d’être une banlieue de Montréal, Laval est une ville résidentielle, et commerciale, voire touristique. Le 24 octobre dernier, Tourisme Laval a voulu partager avec les planificateurs d’événements quelques-uns de ses incontournables. Le Planificateur a été convié à participer et à partager son expérience avec vous. Notre hôte nous réservait une journée bien chargée et le Sheraton Laval fut le premier à nous recevoir pour la tournée de familiarisation. Nous avons d’abord assisté à un déjeunerconférence avec Martin Latulippe. Président-fondateur de Latulippe Centre de Team Building, il était là dans le but de nous sensibiliser aux méthodes pour atteindre la performance en équipe. Spécialiste en mobilisation et fort de 15 ans d’expérience dans le domaine, il réalise en moyenne 80 interventions par an au Canada. M. Latulippe nous a entre autres expliqué la différence entre le Team Building et le Team Learning. Parmi les endroits à Laval susceptibles de recevoir une activité Team Building, concept connu de tous, se trouvent Sky Venture, l’Académie culinaire, Maeva Surf, le Cosmodôme, le Cirque Éloize et le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles. Quant à eux, les exercices de Team Learning visent des objectifs à long terme et s’étendent généralement d’un à 4 jours. Ils sont composés en partie de résolutions de problèmes et d’exercices axés sur l’apprentissage par l’action. Après la causerie, nous avons enchaîné avec la visite de sites. Pour les détails techniques et les personnes à contacter, nous vous invitons à consulter notre Guide Source des sites d’événements de Montréal et des environs.

Sheraton Laval Doté de 4 clés vertes, l’hôtel se situe à quelques pas du Centre commercial le Carrefour Laval. Les tapis et le mobilier seront améliorés au cours des années 2014-2015.

Embassy Plaza Membre du groupe PMG, le centre de banquets et réunions est ouvert depuis 4 ans et demi. Dans l’attente d’une approbation nécessaire pour faire les rénovations extérieures, on a misé sur l’intérieur avec un décor drapé de blanc et un mobilier de style rococo.

Le Palace Déjà établi depuis 25 ans, c’est le Centre de Congrès à Laval. Il a d’abord été construit pour les mariages grecs qui, encore aujourd’hui, remplissent l’endroit à raison de 4 ou 5 mariages tous les samedis de mai à novembre.

Hilton Laval Aussi marqué de 4 clés vertes, l’hôtel a rénové son bar il y a un an et demi. Les chambres et les couloirs seront eux aussi rafraîchis d’ici 2015. L’entreprise entend développer davantage le marché du long terme pour des séjours d’un à trois mois.

Holiday Inn Laval Montréal Un grand merci à tous les participants qui ont contribué au succès de cette journée de découverte. Pour organiser un événement dans le secteur, n’hésitez pas à communiquer avec l’équipe de Tourisme Laval qui se fera un plaisir de vous aider.

Pour plus d’information : Nicolas Fournier Agent commercial, nfournier@tourismelaval.com 450 682-5522, www.leSimplificateur.com

Sous la bannière Radisson jusqu’en 2011, les investisseurs ont injecté 5 millions $ pour créer le Holiday Inn. Depuis mai 2013, l’hôtel propose partout de nouveaux matelas et un choix d’oreiller, moelleux ou ferme. Des chambres pour fumeurs sont toujours offertes.

Le temps d’une pause, nous avons résauté et savouré des plats délicieux au restaurant Zircon du Holiday Inn. Parmi ceux qui se sont joints au groupe, j’ai eu l’occasion de discuter avec des personnes ressources du Cirque Éloize, de Sky Venture et du Parc de la Rivièredes-Mille-Îles. Histoire de se dégourdir après le lunch, nous sommes partis en direction du Cosmodôme pour une activité de consolidation d’équipe. Nous avons participé à des exercices pour tester nos habiletés à commander et à mémoriser. Au-delà de ces jeux, on peut aussi monter à bord de trois simulateurs différents. La salle qui les héberge peut aussi être louée pour des événements. Un autre bel exemple d’endroit thématique où l’étape décoration est éliminée. Après avoir testé nos neurones, nous avons été mis à l’épreuve du simulateur de vagues de Maeva Surf. Certains ont préféré siroter un cocktail tandis que d’autres n’ont pas hésité à se mouiller. Enfin, avant d’assister au tout nouveau spectacle de l’humoriste Rachid Badouri à la Salle André-Mathieu, nous avons fait une halte gastronomique au restaurant Ammos. Situé au cœur du Centropolis, il offre une cuisine méditerranéenne axée sur les saveurs et produits grecs. Coup de cœur pour ses vins, grecs aussi, merveilleusement assortis au menu.

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA | No. 01 | VOLUME 12 |

PLANIFICATEUR 35

Le


Forum Davec es Fonceurs Daniel Laliberté Au cœur du domaine hôtelier depuis plus de 35 ans, Daniel Laliberté est fort d’une expertise incomparable en termes de gestion d’équipe. Le besoin de travailler à l’âge de 15 ans s’est transformé au fil des ans en aptitudes à communiquer et à diriger de grandes équipes. En tant que gérant de restaurant d’hôtel et ensuite directeur hôtelier, il a traversé sept provinces pour finalement occuper le poste de directeur au Ottawa Marriott

Hotel, poste qu’il occupe depuis 15 ans.

Par Lysanne Pelletier D’où vient votre passion pour le domaine des services? À 15 ans, j’ai eu envie de gagner de l’argent pour m’acheter une guitare. J’étais laveur de vaiselle dans un camp de jeunesse et depuis, je n’ai jamais cessé de travailler. J’aime le roulement, le changement et la capacité d’adaptation que requiert le domaine.

Un rêve non réalisé? J’aimerais travailler, là où il fait un peu plus chaud, dans un centre de villégiature avec terrain de golf. Quoi de mieux qu’un 9 trous pour commencer la journée!

Comment assuret-on le succès d’un concept aussi grandiose que celui du Marriott? La base, c’est une équipe qui pense et qui s’implique. J’engage toujours des gens avec qui je crois pouvoir apprendre. Au delà de ça, il faut un propriétaire qui investit!

Pourquoi le Marriott? En 1999, Marriott n’avait qu’un hôtel au Canada. Ils ont désiré agrandir le marché. Ils ont donc engagé le président de Delta à l’époque, pour qui je travaillais également. Fidèle et reconnaissant qu’il m’ait donné mon premier boulot en tant que directeur, j’ai suivi.

Un message pour les planificateurs? Quel a été le plus grand obstacle dans votre carrière de directeur général? Il n’y a pas d’obstacle une fois qu’on les transforme en occasion. Toutefois, le plus beau défi a été de convertir à deux reprises la bannière d’un hôtel. Vous avez intérêt à bien communiquer avec votre équipe!

Qu’est-ce que vous remarquez en premier lorsque vous mettez le pied dans un hôtel à l’étranger?

Des idées vertes pour les projets à venir?

Le plus important, c’est le service à la clientèle, suivi de la propreté. Si le personnel est accueillant et serviable, il me fera oublier plus rapidement la petite tache sur le tapis, mais pas l’inverse!

Nous considérons créer « un toit de verdure » près de la piscine. Ce sera à la fois écologique et agréable à l’œil.

36

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

Conscients qu’ils doivent justifier chaque dépense à leur client, il y a certaines choses à ne pas délaisser. Par exemple, mieux vaut avoir l’esprit tranquille avec un technicien en audio‑visuel que d’économiser quelques dollars et salir un événement.


GUIDE DES

BONNES PRATIQUES EN

FORMATION CONSEILS ET SUGGESTIONS UTILES POUR DES FORMATIONS EFFICACES L’organisation d’une formation représente souvent un défi. Il faut bien définir ses besoins, s’assurer de l’engagement des participants, trouver le bon formateur, bien préparer la séance et choisir parmi le vaste éventail des lieux de formation ainsi que des services et activités disponibles. Afin de vous aider à penser à tous les détails et tirer plein profit de votre investissement, nous avons élaboré un guide des bonnes pratiques en formation qui sera l’allié de votre réussite. Assurez le succès de vos formations en vous simplifiant la vie !

Téléchargez GRATUITEMENT votre guide au www.leSimplificateur.com/le.guide.formation ou appelez-nous au 1 877 6 FACILE (1 877 632-2453)

GRATUIT GUIDE DES

BONNES PRATIQUES EN

FORMATION CONSEILS ET SUGGESTIONS UTILES POUR DES FORMATIONS EFFICACES


POUR VOTRE INFO

VOUS AVEZ UN

PLAN B? Par Barry Siskind

Voici une liste de neuf éléments à inclure dans votre Plan B. Contacts d’urgence Obtenez de vos fournisseurs les coordonnées des personnes-ressources du salon qui peuvent régler les problèmes de dernière minute. Assurez-vous que vous pouvez joindre ces personnes en dehors des heures normales de bureau. Les gestionnaires du salon auront leur personnel sur place mais votre liste devrait inclure certains de vos propres fournisseurs comme l’installateur de stand, les techniciens en audiovisuel ou les prestataires de services de divertissement.

Documents d’expédition

Lorsque la loi de Murphy décide d’appliquer sa magie à la stratégie commerciale de votre salon, vous avez besoin d’une solution, le Plan B. Prévoir une solution de secours est toujours une excellente idée, si bien qu’en 2006, l’acteur de cinéma Brad Pitt a nommé son entreprise Productions B. Plus récemment, la fameuse pilule du lendemain a été surnommée Plan B. Le défi que les exposants doivent relever est une question de synchronisation : tout repose sur une présentation parfaite avant l’ouverture des portes du salon. Une heure de retard peut entraîner des pertes importantes pour votre entreprise, en termes d’occasions manquées. Ainsi, les gestionnaires avertis incluent un Plan B dans leur stratégie pour atténuer les conséquences d’un imprévu.

Conclusion Questionnez n’importe quel gestionnaire de salon chevronné sur l’importance d’un Plan B et il saura vous convaincre que prendre des précautions est une valeur sûre.

Barry Siskind est le plus populaire spécialiste nordaméricain dans le domaine des foires commerciales et des salons du consommateur. Visitez son site Web à : www.siskindtraining.com ou envoyez-lui un courriel à : barry@siskindtraining.com

38

PLANIFICATEUR |

Le

VOLUME 12

|

No. 01

|

Apportez des copies de tous les documents d’expédition pour le salon. Si votre stand ou vos produits ne sont pas prêts ou disponibles à temps, avoir de la documentation à portée de main accélère le suivi de dernière minute.

Trousse d’outils Pour effectuer des réparations et des ajustements de dernière minute, une trousse d’outils et de fournitures est indispensable. La trousse en question devrait inclure, par exemple : un tournevis, des ciseaux, du ruban adhésif, une brocheuse, un chargeur de téléphone cellulaire, des diachylons et une bouteille d’Advil. L’achat de fournitures sur place pourrait être onéreux, il serait donc utile de faire un peu de recherche à l’avance pour trouver un magasin où acheter des articles de dernière minute.

Documentation de voyage Le succès de votre participation à un salon dépend des personnes qui travaillent avec vous. Vous avez besoin de savoir en tout temps où elles sont. C’est pourquoi vous devez conserver une liste à jour des données de vol et des réservations d’hôtel de tous vos collaborateurs.

WWW.LEPLANIFICATEUR.CA

Donnez vos coordonnées à l’ensemble du personnel En cas de problème avec votre personnel ou un entrepreneur, il est crucial de rester en contact. Faites savoir comment on peut vous joindre et vérifiez régulièrement vos messages.

Renseignements médicaux Obtenez les numéros d’urgence médicale des responsables du salon et de l’hôtel et transmettez‑les à votre personnel.

Procédures d’urgence Tous les établissements et hôtels ont mis au point un plan d’urgence concernant les risques d’incendie, les phénomènes naturels et les problèmes gérés par la police. Savoir que ces données sont affichées à l’arrière de la porte de l’hôtel n’est pas suffisant. Informez-vous à l’avance sur les procédures d’évacuation et autres situations d’urgence et transmettez ces renseignements à votre personnel avant d’arriver sur les lieux.

Accueil, transport local et possibilités d’hébergement Double réservation, pannes de courant, plomberie défectueuse, grèves… la liste de ce qui pourrait mal tourner dans les hôtels et restaurants où vous avez réservé est sans fin. Vous avez besoin d’une liste d’autres solutions que vous pourrez facilement obtenir en effectuant une recherche sur Google. La plupart des grandes villes ont aussi un office du tourisme qui peut se révéler utile lorsque vous dressez votre liste de solutions.

Documents importants La perte d’un document important peut causer de graves problèmes. Demandez à chacun de vos employés de vous envoyer au besoin des photocopies de la page intérieure de leur passeport et de leur visa, et copie de leurs cartes de crédit. Avoir ces renseignements en main vous met en meilleure position pour faire face aux problèmes de dernière minute causés par une perte ou un vol.


OMNIprésent dans votre planification Nouveau décor. Nouveau concept. Salles de réception élégantes, lumineuses et ouvertes sur la ville Une gastronomie signée Laurent Miot, chef exécutif Localisation idéale au cœur du Golden Square Mile

OFFRE DU PRINTEMPS Réservez votre premier groupe de l’année à l’Hôtel Omni Mont-Royal pour un événement se tenant d’ici le 31 mars 2014 et obtenez un tarif avantageux à partir de 129 $*/chambre. * Cette offre est disponible jusqu’au 31 mars 2014 inclusivement et est assujettie à la disponibilité. Elle ne peut être jumelée à une autre offre ou rabais.

Appelez-nous au 514 284-1110 et mentionnez le code spécial : OMNI2014.

Hôtel Omni Mont-Royal 1050, rue Sherbrooke Ouest Montréal (Québec) H3A 2R6 514 284-1110 • omnihotels.com/montreal atessier@omnihotels.com


Réservez maintenant 1 888 679-4000

Enfin l’heure de couper le ruban! La foule se presse à nos portes. Serez-vous parmi les premiers à tenir votre événement dans notre nouveau secteur?

INAUGURATION

73 000 PI2 D’EXPANSION

www. convention. qc.ca

Vol. 12, No. 01  

Tendance Performance