Issuu on Google+


2 CATÉGORIES DE PERSONNES PROSTITUÉES : LES VICTIMES DE LA TRAITE LES TRAVAILLEUR(SE)S DU SEXE

IMPOSSIBILITÉ D’EXERCER LA PROFESSION MÊME LORSQU’ELLE EST CHOISIE

(À CAUSE DES LOIS VISANT À PROTÉGER LES VICTIMES)

DIFFICU DIFFICULTÉS DE RÉINSERTION PROFESSIONELLE POUR LES PERSONNES SOUHAITANT QUITTER LA PROSTITUTION LA PROFESSION LA PLUS STIGMATISÉE LA PROSTITUTION DOIT RETROUVER SA PLACE

Mise en place d’un équipement pour DESENCLAVER LA PROSTITUTION La proximité avec d’autres lieux offre une OUVERTURE (des prostituées sur la société et inversement) C’est par la PROGRAMMATION que je propose de solutionner la condition d’une partie des personnes prostituées. OFFRIR UNE POSSIBILITE DE REINSERTION PROFESSIONNELLE AVEC L’APPRENTISSAGE D’AUTRES METIERS. RECONNAISSANCE DES PERSONNES PROSTITUEES «VOLONTAIRES» COMME «TRAVAILEUSES». DESTIGMATISATION DE LA PROSTITUTION MISE SUR LE MÊME PLAN QUE D’AUTRES LOISIRS. Dans le cadre d’un projet basé sur le thème de la PROSPECTIVE, définition d’un nouveau cadre législatif théorique :

La redéfinition du proxénétisme

(afin de lutter efficacement contreles violences, la coercition, l’extorsion des revenus et non contre les personnes avec qui les prostitué(e)s vivent)

La reconnaissance des droits sociaux Le droit de former des coopératives autogérées par les travailleu(r)ses du sexe



Tiphaine demoury