Page 1


« Ce qui est en jeu, dans l’érotisme, c’est toujours une dissolution des formes constituées. » (Georges Bataille)


pour


EXTRAITS DESSINS ET TEXTES


j’ai des soupirs dans la culotte à force de t’attendre cette nuit tu viendras ou pas me prendre ou pas à l’hôtel dans la chambre dans le lit ou sur le sol ou contre le mur OU PAS.

concentration point par point de fil en anguille j’échappe à ta bouche suceuse main droite coincée sous matelas pour une prise plus certaine cul en l’air cambrure effet explosion la gauche de main - cinq doigts c’est peus’emploie à défaire les noeuds de mon excitation un coup d’oeil en arrière et sans l’avoir pressentit, je jouis ta fusion personnelle main pieu m’a éblouie

Les fils de mon tissu peau chinés arc-en-ciel par ton vit magique sont détendus à mort l’abandon en corps liquide je savoure les yeux mi-clos les palpitations décadencées de mon sexe hagard.


« Sur les murs, des lignes emmêlées racontent des scènes érotiques. Légères et colorées, sans détails autres que la forme des corps en interaction. [...] Des textes à la typographie légère s’enchevêtrent donc aux dessins : phrases au rythme épileptique disséminées un peu partout à lire dans sa tête ou à voix haute. »

PROJECTIONS DANS L’ESPACE


Literie sérigraphiée de textes et d’images (housse de couette et taies d’oreiller). Sur l’envers, une lettre codée, anciennement attribuée à George Sand.

AMBIANCE


le paravavent Paravent cylindrique aux parois trouées permettant d’épier (autre usage possible). Les deux parties se referment de manière à former une cabine. En toile sur structure tubulaire en acier (effet de transparence) ou en contreplaqué fin plié à chaud. Sur roulettes avec freins.

«trou-trou »


Impression d’un lé à poser sur un petit pan de mur (entre deux fenêtres, sur une porte, etc.).

la tapisserie

Motif


« Entre les murs de « cul sec », les dormeurs sont pour nous des amoureux, des amants, quelle que soit leur histoire. La nuit correspond à un soupir durant lequel la rencontre des corps se réalise dans un espace mettant en abyme leur échange. Sur les murs, des lignes emmêlées racontent des scènes érotiques. Légères et colorées, sans détails autres que la forme des corps en interaction. Dans toutes les étapes de la rencontre amoureuse, les mots ont un pouvoir. Des textes à la typographie légère s’enchevêtrent donc aux dessins : phrases au rythme épileptique disséminées un peu partout à lire dans sa tête ou à voix haute. La lecture des images et des mots s’entrecroisent et s’additionnent jusqu’à former l’essence même de La rencontre. Le sujet érotique de « Cul sec », textes et dessins initialement imaginés et prévus pour l’édition, nous permet de manière naturelle d’envisager sa mise en espace dans une chambre, lieu propice aux ébats amoureux. »

INTENTIONS

Culsec issuu  

Proposition graphique pour une chambre de l'hôtel Au vieux panier à Marseille. Habillage érotique et poétique des murs avec dessins et texte...

Advertisement