Issuu on Google+

Le magazine de la commune de Saint-Joseph N° 28 Janvier – Février 2008

Pour un mieux-être social et économique à Saint-Joseph

La Saint-Jo, fête patronale, du 19 au 22 Mars Saint-Joseph, Ville militante pour un développement durable Saint-Jo INFOS - 14


Info ...

Sommaire

LE SERVICE DES AFFAIRES SCOLAIRES

INFOS – EN BREF

P. 2

EDITO

P.3

AU SERVICE DE LA POPULATION

P. 4 et 5

- Un Institut MÊdico-Social pour le Sud Sauvage - TÊlÊthon 2008 : quand la gÊnÊrositÊ prime - Un toit pour... la vie ?! - SolidaritÊ en rayon‌ - Portrait : Mme CÊcile K/Bidy

P. 6 et 7

LES ECHOS DE LA VILLE

P. 8 et 9

- La dÊviation de Saint-Joseph sur les rails - Des vitamines pour le centre ville - Les JournÊes RÊunionnaises de l’environnement, rencontre avec Valmyr Turbot : le bio lÊ bon ! - La patronne des gendarmes à l’honneur, la Sainte Geneviève P. 10

- Si on lisait - A Saint-Jo, bientôt, c’est la SAINT-JO !! DOSSIER

P. 11 Ă  14

Aux horaires d’ouverture au public vous pourrez y puiser une mine d’informations utiles : - du lundi au vendredi de 07h30 à 12h et de 13h à 16h Adresse du service : 277, rue RaphaÍl Babet - BP 1 - 97480 SAINT-JOSEPH e-mail : ascolaire@mairie-saintjoseph.fr

Info ...

CULTURE

Les recueils des actes administratifs sont à la disposition du public. Ils peuvent être consultÊs aux horaires d’ouverture (de 7h30 à 12h et de 13h à 16h) à : - la Direction GÊnÊrale des Services - la Bibliothèque Municipale - la Mairie annexe des Lianes - la Mairie annexe de Vincendo - le centre Multi-services de Langevin.

P.15

- De Bourbon Ă  Versailles - Muses et poĂŠtesses P. 16 et 17

- NRJ Mobile Party Mix Live - JournĂŠe de lutte contre le Sida

Info ... LE PC ORSEC

SPORTS

P. 18 et 19

- RĂŠtrospective 2007 LA VIE DANS NOS ECOLES

P. 20 et 21

- Vacances en folie - C’est pour qui la coupe ? L’Ecole du Centre !! - De meilleures conditions pour une meilleure Êducation LA PAGES DES ELUS

P. 23 et 24

C’est pour cela que notre projet nous l’imaginons collectivement. Nos chantiers sont le fruit d’une histoire commune, d’une coopÊration, cherchant j VLPSOLÀHU DPpOLRUHU OH TXRWLGLHQ GHV 6DLQW JosÊphois.

- la prÊparation des Conseils d’Administration de la Caisse des Ecoles - le recensement et l’achat de matÊriels, de produits d’entretien et de mobiliers pour l’ensemble des Êcoles - la distribution de petits matÊriels et produits dans les Êcoles - l’organisation de rÊunions avec les directeurs et directrices des Êtablissements - l’organisation de manifestations dans le cadre scolaire - la mise à disposition des locaux en dehors du temps scolaire DXSURÀWGHVDVVRFLDWLRQV - la gestion des appartements communaux pour Êtudiants situÊs à Saint-Denis (capacitÊ d’accueil : 40) - le recensement et le suivi des besoins en travaux divers dans les Êcoles - en matière de transports scolaires : assure le relais entre les familles et le Service des Transports du Conseil GÊnÊral - la rÊalisation des menus travaux dans un dÊlai très court - le recensement des besoins en personnel dans les Êcoles - la ventilation des diffÊrentes demandes des Êcoles en direction des services communaux - cellule d’Êcoute de tous les acteurs des Êcoles et des parents

- Le dÊveloppement durable, pour vous c’est quoi ?

EVENEMENTS

Il ne s’agit pas non plus d’importer des mÊthodes et des techniques‌.. . Il faut à notre avis l’accord parfait entre notre territoire, notre population et notre projet de dÊveloppement durable.

Le service des affaires scolaires joue un rôle important pour vous, parents, dont les enfants sont scolarisÊs sur la Commune de SaintJoseph. Interface entre les Êcoles et les parents d’Êlèves, plusieurs missions lui sont attribuÊes pour vous faciliter l’Êcole !

PAGES SPECIALES : La RĂŠvision du POS EN PLU : Explications

CULTURE

Édito

La saison cyclonique (2007-2008) a dÊbutÊ le 15 Novembre 2007 et le PC ORSEC a ÊtÊ activÊ à cette date. Nous vous rappelons les systèmes d’alerte cyclonique : Vigilance cyclonique : il s’agit d’une mise en garde contre le risque cyclonique.

Le dÊveloppement durable pour moi, je le vois comme le dÊveloppement de bons usages, une forme de politesse avec notre environnement, un objectif ambitieux pour tisser de nouveaux liens entre nos habitants et permettre à Saint-Joseph GHUpSRQGUHDX[GpÀVGHGHPDLQ

Saint-Joseph, ville militante... pour un dĂŠveloppement durable

Nous sommes tous familiarisÊs aujourd’hui avec le tri sÊlectif de nos dÊchets, les efforts en matière d’Êconomie d’Ênergie. Mais ce n’est pas VXIÀVDQWLOIDXWDOOHUELHQSOXVORLQ

Nos rÊalisations, nos projets pour Saint-Joseph, n’ont de sens que si elles rÊpondent à des besoins ! Les vôtres !

Le dĂŠveloppement durable, au-delĂ  de la prise en compte de nos responsabilitĂŠs dans la GpJUDGDWLRQ GH OD SODQqWH FŇ‹HVW DXVVL PRGLĂ€HU nos comportements pour un mieux-ĂŞtre social et ĂŠconomique.

De fait, notre commune s’est lancÊe dès l’annÊe 2006 dans la rÊdaction de son agenda 21, son projet de dÊveloppement durable.

Ainsi s’ouvrent à nous de nouveaux champs de citoyennetÊ, d’action, d’innovations‌

Je vous rassure, il ne s’agit pas pour nous d’un effet de mode, mais bien d’une prÊoccupation, que nous avons mÝrie longuement au travers de nos combats pour l’accès à l’eau pour tous les quartiers par exemple. Il ne s’agit pas non plus d’un nouveau schÊma à faire appliquer mais bien de la mise en lumière d’un Êtat d’esprit, le rapprochement des services publics de nos concitoyens.

$YHF YRXV MH GLUDLV PrPH GH GpÀV PXWXHOV ceux de Saint-Joseph, ville militante pour un dÊveloppement durable.

Le DĂŠputĂŠ-Maire Patrick LEBRETON

Alerte orange : la menace se prÊcise ; il y a danger pour l’Île dans les 24 heures ; les Êtablissements scolaires et les crèches ferment mais la vie Êconomique continue. Alerte rouge : elle indique que le danger cyclonique est imminent. Le cyclone affectera l’Île ou sa pÊriphÊrie immÊdiate dans les heures qui viennent. Ce passage en alerte rouge est annoncÊ avec un prÊavis de trois heures. Pendant cette alerte, toute circulation est interdite, la population se met à l’abri et chacun prend toutes les mesures propres à assurer sa sÊcuritÊ et celle de ses proches. NumÊro utile (uniquement en cas d’Alerte Rouge) : 0262 35 80 00 PC ORSEC de Saint Joseph.

Le magazine d’information de la Commune de Saint-Joseph Publication de la Mairie de Saint-Joseph - B.P.1 - 97480 Saint-Joseph - TÊl. : 02 62 35 80 00 - Fax : 02 62 35 80 07 Directeur de la Publication : RÊgis Payet - Responsable de la rÊdaction : Service Communication Textes : Le comitÊ de rÊdaction du Saint-Jo Infos - Photos : imazcom - www.imazcom.net Maquette : - Impression : imprimerie Graphica Tirage : 13 500 exemplaires - DÊpôt lÊgal : 3827 - FÊvrier 2008


Au service de la population

Au service de la population ...

Un institut MÊdico-Social pour le Sud Sauvage L’Institut MÊdico Social RaphaÍl Babet a ÊtÊ inaugurÊ le Jeudi 6 DÊcembre 2007, dans le quartier de Cayenne, à Saint-Joseph, face à la RÊsidence pour personnes âgÊes fraÎchement implantÊe. VÊritable structure dÊdiÊe au handicap et d’une capacitÊ d’accueil de 80 places, l’Institut MÊdico Social RaphaÍl Babet regroupe en son sein diffÊrents services qui permettent à l’enfant de 3 ans jusqu’au jeune adulte de 21 ans de trouver des rÊponses adaptÊes à leur kJH HW j OHXU GpÀFLHQFH PRWULFH RX intellectuelle, tout au long de la première partie de leur vie. Cet accueil se rÊalise grâce à la prÊsence de diffÊrents professionnels spÊcialisÊs : ensei-gnants, psychologues, orthophonistes, DVVLVWDQW VRFLDO LQÀUPLqUH HUJRWKprapeute, mÊdecins et l’ensemble du personnel administratif et technique. /HV HQIDQWV SRUWHXUV GH GpÀFLHQFHV motrices ont maintenant la possibi-litÊ - pour une grande majoritÊ - de rester sur Saint Joseph à l’IEM (insti-tut d’Êducation motrice) et au CEAP (centre d’Êducation pour adolescents

polyhandicapÊs), ce dernier Êtant le 2Ême de l’Île. Il existe aussi un centre d’accueil familial spÊcialisÊ qui permet de manière exceptionnelle, temporaire et dans certaines situations une prise en charge par une assistante mater-nelle agrÊÊe, l’accueil d’enfants. Si de 3 ans à 21 ans, les enfants et leurs familles trouvent des rÊponses face à FHUWDLQHVGpÀFLHQFHVLOQҋHQUHVWHSDV moins qu’il existe encore des pistes à H[SORUHU DÀQ GH FRPSOpWHU OҋRIIUH HQ direction des adultes : FAO (foyer accueil occupationnel), CAT (centre d’aide par le travail), ou encore en ateliers protÊgÊs‌ les projets d’avenir ne man-quent pas ! Aujourd’hui, le regroupement de ces services et la crÊation de nouveaux, au sein de l’IMS RaphaÍl BABET, est une avancÊe certaine pour les jeunes et leurs proches : gain de temps, proximitÊ, implication, prÊsence, facilitÊ dans les dÊplacements, acces-sibilitÊ, maintien dans l’environnement gÊographique‌autant d’ÊlÊments qui ne peuvent que favoriser l’Êpanouis-sement, l’intÊgration et l’Êvolution des enfants et ainsi soutenir les familles.

TĂŠlĂŠthon 2008 :

Quand la gÊnÊrositÊ prime Parce qu’une opÊration TÊlÊthon se juge sur des chiffres, en voici quelques uns : tout d’abord 8 386,80 Euros. Il s’agit de la somme rÊcoltÊe lors des 3 journÊes de mobilisation du DÊcaTÊlÊthon, issue du Village TELETHON de St-Joseph, lequel s’est dÊroulÊ du vendredi 7 au dimanche 9 dÊcembre dernier. Un village basÊ sur l’ensemble du site du gymnase Henri Ganofsky, y compris piscine et abords, et orchestrÊ par

l’AAA USRIF, et dont les protagonistes et compères se nommaient l’ACSJ Escale, Handisport, la MDA, le CCAS et la MunicipalitÊ de St-Joseph. D’autres chiffres ? Une quarantaine d’acteurs issus du monde associatif de la commune, 30 heures de mobilisation et 9 mois de travail intensif pour les organisateurs. Un DÊcaTÊlÊthon, articulÊ autour de 10 ateliers sportifs et culturels, parrainÊ par Sonia Tarby et Patrick Allane, Saint-Jo INFOS - 4

les deux animateurs vedette de RFO Radio, mais aussi les mÊdaillÊs des derniers Jeux de l’OcÊan Indien saintjosÊphois. Juste un dernier calcul ! 1 euro par personne tous les mois sur 10 mois. Pour un foyer de 3 personnes cela fait 30 Euros. 17 373 foyers à St-Joseph au recensement de 1999. Si 10 % des foyers font ce geste c’est plus de 52000 Euros qui peuvent être collectÊs en dÊcembre 2008. A mÊditer.

Un toit pour‌ la vie ?! Le logement est considÊrÊ comme un ÊlÊment indispensable à toute insertion, qu’elle soit professionnelle, Êconomique et sociale. Ainsi, depuis plusieurs annÊes, la Ville de Saint-Joseph, notamment par le biais du Service Habitat Social et du CCAS, œuvre pour une vÊritable politique du logement en faveur des personnes relevant des minima sociaux. C’est pourquoi, un des premiers axes de l’intervention communale vise à l’amÊlioration de l’habitat. Ces amÊliorations ne peuvent se rÊaliser que si les familles rÊpondent à certaines conditions d’ÊligibilitÊ. Le second axe consiste à dÊvelopper

des opÊrations de logements locatifs sociaux (LLS) eu Êgard aux besoins (dÊmographiques, Êconomiques‌) et aux disponibilitÊs du foncier. Grâce à des partenariats avec des bailleurs sociaux, la Commune offre un parc locatif plus important à ses administrÊs. (QÀQOHWURLVLqPHD[HYLVHjIDYRULVHU l’accès à la propriÊtÊ, dans le cadre des opÊrations de LES (logements Êvolutifs sociaux). Toutefois, ces opÊrations sont de moins en moins nombreuses, compte tenu de nombreux impÊratifs. L’opÊration de logements (LES) inaugurÊe le 19 Novembre 2007, dans le quartier des Jacques, a ÊtÊ menÊe en partenariat avec l’opÊrateur

SolidaritÊ en rayon‌ Saint-Joseph est aujourd’hui et plus que jamais Ville solidaire depuis la crÊation de sa Boutique SolidaritÊ. InaugurÊe le vendredi 30 Novembre 2007 en prÊsence de Madame la responsable du rÊseau national Boutiques SolidaritÊ, FrÊdÊrique MOZER, la Boutique SolidaritÊ de SaintJoseph est dÊsormais fonctionnelle. En effet, ouverte depuis le dÊbut de l’annÊe 2008, la Boutique SolidaritÊ de notre ville gÊrÊe par l’Association Humanitaire de l’OcÊan Indien est un lieu d’accueil de jour dans le Sud Sauvage destinÊ à aider les personnes en situation de grande prÊcaritÊ en proposant des services de base nÊcessaires à toute vie sociale. Ouverte sur le quartier, le territoire communal et le Sud Sauvage, la Boutique SolidaritÊ est un lieu convivial pour tous, les accueillis, les bÊnÊvoles, les acteurs de l’insertion et les institutions pour permettre des rencontres et des Êchanges. Elle pratique un accueil anonyme et sans discrimination basÊ sur la libre adhÊsion des individus.

Bourbon Bois. BaptisÊe  CÊcile K/BIDY en hommage à une honorable GDPHGHYHQXHÀJXUHHPEOpPDWLTXHGX quartier, elle a permis à une vingtaine de familles d’être accompagnÊes et ainsi voir aboutir leur projet d’acquisition de logement. La rÊalisation de ces Logements Evolutifs Sociaux marque une rÊelle volontÊ politique d’offrir un toit aux familles. Cette action reste une prioritÊ de la MunicipalitÊ.

PORTRAIT : Mme CĂŠcile K/BIDY

Fonctionnement de la boutique : Ouverte du lundi au vendredi de 7h à 12h et de 13h30 à 16h et le jeudi journÊe continue, la Boutique SolidaritÊ propose : - petit dÊjeuner (du lundi au vendredi de 7h à 9h30) et un repas tous les jeudis - Êcoute et dÊmarche administratives et accompagnement social - distribution du courrier et domiciliation - buanderie et bagagerie - hygiène corporelle - banque alimentaire (distribution de colis) - activitÊs de la boutique prÊvue (thaï chi, activitÊ artistique, jardin potager‌.) - vide grenier, vente de vêtements sur le marchÊ de Saint-Joseph - activitÊs pÊdagogiques Ces services, associÊs à un accompagnement social et à une Êcoute chaleureuse, redonnent à chaque individu la dignitÊ et l’estime de soi à laquelle tout le monde peut prÊtendre. Saint-Jo INFOS - 5

Marie Anne CÊcile BENARD est nÊe le VHSWHPEUHDXOLHXGLW3LWRQÀOOH de BÊnard Joachim (39 ans cultivateur) et de Boyer Marie IphigÊnie Clistère (36 ans) matrone. CÊcile BÊnard se marie le 3 septembre 1929 (19 ans) avec Joseph Julicien K’Bidy commerçant-cultivateur aux Jacques. CÊcile aide son mari et tient la boutique, Julicien s’occupant de l’approvisionnement et des produits de ses cultures vendues dans la boutique. C’Êtait à l’Êpoque la seule boutique des Jacques, ce n’est que bien plus tard que s’est ouvert la boutique Ah Moye. Femme de carac-tère et de très bon cœur, CÊcile n’hÊsitait pas, à l’insu de son mari, à ne pas inscrire certains achats dans le carnet de crÊdit des familles qu’elle savait dans le grand besoin. Elle faisait Êgalement toutes les piqÝres du quartier, chez elle ou à domicile, sans se faire payer. Elle meurt à 41 ans et, le jour de son enterrement, les uns et les autres rÊvèlent tout ce que CÊcile avait fait pour eux. A la surprise de nombre d’entre eux et surtout de son mari, chacun dÊcouvre que CÊcile avait ÊtÊ, malgrÊ ses faibles moyens, une vÊritable providence discrète pour tout le quartier.


Pages spĂŠciales

Pages spĂŠciales ...

communiquĂŠ

La rÊvision du POS en PLU : explications Au mois de novembre 2007, le Conseil municipal a prescrit la rÊvision gÊnÊrale du Plan d’Occupation des Sols (POS) en Plan Local d’Urbanisme (PLU) pour doter Saint-Joseph d’un nouveau document d’urbanisme.

Le Plan d’Occupation des Sols (POS) ou le Plan Local d’Urbanisme (PLU), qu’est-ce que c’est ? C’est le document qui permet de gÊrer le territoire de la commune, en maÎtrisant l’extension urbaine et en protÊgeant les terrains agricoles et les espaces naturels. Ainsi, chaque projet de construction devra être conforme à ce nouveau document pour obtenir un permis de construire.

POS et PLU, quelles sont les diffÊrences ? Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) remplace le Plan d’Occupation des Sols (POS), mais au-delà d’un changement d’appellation, le PLU est un outil nouveau pour anticiper les Êvolutions du foncier et de l’amÊnagement du territoire.

Il intègre les enjeux qui ont guidÊ les choix de la commune et le projet pour Saint-Joseph dans les 10/15 prochaines annÊes.

Comment faire dĂŠclasser mon terrain ?

Le DÊputÊ-Maire de la Commune de Saint-Joseph informe que par dÊlibÊration en date du 30 novembre 2007, le conseil municipal a procÊdÊ à la prescription de la rÊvision gÊnÊrale du Plan d’Occupation des Sols valant Plan Local d’Urbanisme sur l’ensemble du territoire communal. La dÊlibÊration du conseil municipal HVW DIÀFKpH GDQV OH KDOO GH OD PDLULH et à la direction de l’urbanisme et de l’habitat durant un mois, aux jours et heures habituels d’ouverture à savoir : du lundi au vendredi de 7h30 à 12h00 et de 13h00 à 16 h00. Cette dÊlibÊration prÊcise les modalitÊs

de concertation du public pendant toute la durÊe de l’Êlaboration du projet. En fonction du dÊroulement de la procÊdure, la concertation prendra la forme suivante : - mise à disposition d’un registre destinÊ à recueillir les observations pendant toute la durÊe de l’Êlaboration du projet ; - informations concernant le lancement de la procÊdure et les modalitÊs de concertation dans le journal municipal ; - organisation d’une rÊunion publique d’information et de concertation par entitÊ

La dÊmarche est simple. La demande de dÊclassement se prÊsente sur papier Comment la population libre, sur laquelle il faudra indiquer va être associÊe à ce les rÊfÊrences cadastrales du terrain projet ? concernÊ. Cependant, Êtant donnÊ le nombre très important de demandes, La concertation de la population est il est vivement conseillÊ d’argumenter une dÊmarche importante qui permet votre demande : parcelle trop petite de garantir la qualitÊ du projet de PLU. pour l’activitÊ agricole, habitation à La lÊgislation impose la concertation proximitÊ directe, rÊseaux AEP et selon les modalitÊs suivantes : (OHFWULFLWp j SUR[LPLWp (QÀQ OD demande est à adresser à M. le DÊputÊ* Pendant toute la durÊe des Êtudes, Maire de Saint-Joseph, accompagnÊe un registre sera tenu à disposition d’un extrait de matrice cadastrale GHV KDELWDQWV DÀQ GH UHFXHLOOLU OHXUV ou de POS. Il est très important de observations ou souhaits, à la Direction comprendre que la Mairie ne dÊcide de l’Urbanisme et de l’Habitat pas seule. Elle propose aux services associÊs et notamment aux services * Les ÊlÊments techniques seront de l’Etat, un ensemble cohÊrent de DIÀFKpV j OD 'LUHFWLRQ GH Oҋ8UEDQLVPH demande de dÊclassement. L’Etat et de l’Habitat au fur et à mesure de la tranche et les nÊgociations s’engagent rÊalisation des Êtudes. de la sorte. Toutes les demandes seront reçues et instruites dans des conditions * Des rÊunions publiques seront Êgales, et même si en dernier ressort organisÊes par secteur (centre- l’Etat aura le dernier mot, la commune ville, Langevin/Vincendo, hauts des dÊfendra ses dossiers. OҋRXHVW DÀQGHSUpVHQWHUODGpPDUFKH et de recueillir l’avis des habitants. Saint-Jo INFOS - 6

Saint-Jo INFOS - 7

gÊographique cohÊrente (grand centre ville, Vincendo/Langevin, hauts de l’ouest, hauts du centre, hauts de l’est), en dÊbut de procÊdure et à la rÊalisation du Projet d’AmÊnagement et de DÊveloppement Durable ; SUpVHQWDWLRQSDUDIÀFKDJHHQ mairie des ÊlÊments techniques au fur et à mesure de leur rÊalisation. Par ailleurs, pendant la procÊdure de rÊvision gÊnÊrale, la collectivitÊ pourra mettre en place toute autre modalitÊ de concertation et d’information qu’elle jugera utile en fonction de la situation.


Les échos de la ville ...

La déviation de Saint-Joseph sur les rails La dernière Commission Permanente de la Région Réunion de l’année 2007 s’est déroulée le Mardi 18 Décembre à Saint-Joseph. A cette occasion, c’est la première tranche de la déviation de Saint-Joseph (entre Manapany et la Rivière des Remparts), VRQ WUDFp H[DFW HW VRQ ÀQDQFHPHQW

qui ont été validés par la Commission. Pour marquer cet important événement, un totem a été inauguré à Goyaves, à l’endroit même d’où partira le futur pont de la Rivière des Remparts. La visite de la Commission Permanente s’est achevée par l’inauguration de la nouvelle porcherie du Lycée

Professionnel Agricole Paul Langevin ÀQDQFpH SDU OD 5pJLRQ &HWWH MRXUQpH aura également été l’occasion pour la Ville de Saint-Joseph, cœur du Sud Sauvage, d’exposer ses problématiques et ses grands projets structurants devant les membres de la Commission Permanente Régionale.

Des vitamines pour le centre ville C’est une agence moderne au concept innovant qui a ouvert ses portes dans le centre ville de Saint-Joseph. Inaugurée en présence de M. Christian BLAISE (Directeur Territorial RéunionMayotte et Directeur Général Orange) et M. le Député-Maire, cette agence

France Télécom Orange met en avant un nouveau concept d’agencement décoré par le Janus du Commerce en 2007. La Ville de Saint-Joseph dispose donc aujourd’hui d’une des premières agences France Télécom Orange de ce type : une agence basée sur Saint-Jo INFOS - 8

Rencontre avec Valmyr TURBOT : le bio lé bon !

un accueil dynamique et personnalisé permettant de mieux conseiller et orienter le client. Avec cette nouvelle agence, c’est aussi de nouveaux services qui sont mis à portée des Saint-Joséphois, plus de vitalité et de dynamisme pour notre centre ville !

Organisées du 3 au 9 Décembre par la Diren, l’Ademe et le Conseil Général, les Journées Réunionnaises de l’Environnement permettent la valorisation de projets innovants et soucieux de préservation environnementale. Sur invitation de la Chambre d’Agriculture une journée portes ouvertes a été organisée le 7 décembre en partenariat et sur l’exploitation de Monsieur TURBOT Valmyr, agriculteur biologique à Carosse. Le but était de montrer que des objectifs économiques pouvaient être atteints tout en respectant l’environnement. La Mairie de St Joseph qui entend faire de 2008, une année phare du développement durable, encourage cette initiative depuis la précédente Université Rurale en 2006. M. TURBOT rappelle que le souci de rentabilité est nécessaire à la survie de l’exploitation.

Ce dernier a fait ses débuts en agricul-ture bio en 2003. Son chiffre d’affaires est encore modeste (de l’ordre de ½DQ HWPrPHVLOHVREMHFWLIVGH rentabilité n’ont pas été atteints à cause de Gamède et du volcan principalement, les recettes tirées de l’exploitation progressent régulièrement et laissent présager un avenir encourageant. Ces produits issus de l’agriculture biologique sont en vente directement sur les marchés ou en coopérative, mais les visiteurs sont invités à découvrir l’exploitation à Carosse et les paniers bio, composés de fruits, légumes, épices et aromates ainsi que des tisanes disponibles sur le site... Et c’est bon alors pour une visite gourmande... Adresse de l’exploitant : 2 chemin Isautier - Carosse 97 480 St Joseph Tél. : 0692 98 34 73 Saint-Jo INFOS - 9

La patronne des gendarmes à l’honneur, la Sainte-Geneviève Patronne des gendarmes, Sainte Geneviève a été célébrée le vendredi 14 Décembre 2007. L’occasion étant ainsi donnée de rendre hommage au courage de ces hommes dévoués qui tous les jours veillent à notre sécurité. Le rassemblement a fait objet d’une célébration religieuse portée par le Père Fontaine. D’autre part, l’évènement aura également permis de rendre hommage au Père Ibrahim, ancien curé de l’Eglise Sainte-Geneviève des Lianes, qui change de paroisse.


MICRO-TROTTOIR

Culture ... Si on lisait ...

Cours, ma jolie

La Soupe aux fraises

Auteur : Lisa Unger Editeur : Belfond AnnĂŠe 2007

Auteur : Isabelle Bonameau Editeur : Ecole des Loisirs Mars 2007

Une lettre anonyme. /DSKRWRGҋXQHSHWLWHÀOOHGHGHX[DQV 8QHQRWHŠ(VWXPDÀOOH"ª L’existence de Ridley Jones, journaliste new-yorkaise bohème, vient de basculer. Lisa Unger, originaire du Connecticut, a travaillÊ dans l’Êdition à New York pendant plusieurs annÊes. Aujourd’hui, elle vit en Floride et se consacre à l’Êcriture.

Yvette et Jules, les petits poulets, se sont ÊchappÊs et s’enfuient dans la forêt. Là-bas, tout est vraiment fantastique, mais quand un renard passe par là, ils s’interrogent sur la FRQÀDQFHTXҋLOVSHXYHQWOXLDFFRUGHU Isabelle Bonameau est nÊe en 1967 à Louvain. Après des Êtudes de design industriel, elle a commencÊ à publier des livres pour enfants.

A Saint-Jo, bientôt, c’est la Saint-Jo ! Evènement incontournable de la ville de Saint-Joseph, la fête patronale est fêtÊe le 19 mars. CÊlÊbrÊe de longue date, elle a revêtu une nouvelle identitÊ et de nouvelles couleurs en 2006 : rebaptisÊe Saint-Jo et  relookÊe ª HOOH DUERUH ÀqUHPHQW OH YHUW HW OH bleu du Sud Sauvage, en somme sa ruralitÊ. Ce nouveau concept se veut plus convivial et moderne, plus accessible à l’ensemble des SaintJosÊphois, de 7 à 77 ans.

Des animations A l’occasion de la fête patronale, les animations traditionnelles seront proposÊes aux Saint-JosÊphois, à commencer par la messe christmale cÊlÊbrÊe par l’Êvêque Monseigneur

Aubry devant l’Êglise du Centre-Ville le 19 mars. Comme chaque annÊe, les associations locales ne seront pas en reste et prÊsenteront leurs spectacles jOHXUVFRQFLWR\HQV(QÀQGHVDUWLVWHV divers et variÊs exposeront leur vision de Saint-Joseph à la galerie Art ThÊ à partir du 19 mars sur le thème de  I love Saint-Joseph .

Des rÊcompenses La Saint-Jo est aussi l’occasion d’honorer certains citoyens. Ainsi dix projets de Saint-JosÊphois recevront les trophÊes Joseph Hubert, instaurÊs dans l’esprit de ce gÊnie autodidacte et humaniste qui fut le crÊateur de la commune. Ces trophÊes, Saint-Jo INFOS - 10

accompagnÊs d’une bourse de 5 000 euros pour les adultes, de 1 250 euros pour les enfants et les jeunes, viennent encourager des initiatives valorisantes pour leurs auteurs comme pour la Ville ou servant l’intÊrêt gÊnÊral. Le 19 mars, on dÊsignera Êgalement les citoyens d’honneur de la Ville, ces Saint-JosÊphois exemplaires qui se sont investis au service de leurs concitoyens ou ont contribuÊ au rayonnement de leur commune.

A ne pas manquer : A l’occasion du premier anniversaire du site de la Ville de Saint-Joseph, rendez vous sur le web : www.ville-saintjoseph.fr, pour participer à un grand jeu !!

Pour ce premier numÊro dÊdiÊ au dÊveloppement durable, la rÊdaction du Saint-Jo Infos a arpentÊ les rues de la Ville pour recueillir votre avis sur le sujet‌ Voyez-vous-même !

LE DEVELOPPEMENT DURABLE : CA VOUS EVOQUE QUOI

? Saint-Jo INFOS - 11


MICRO-TROTTOIR

(Président de

LY Alain AKBARA

Azeddine BO la Maison du

e Carolin

UALI

Tourisme du

MICRO-TROTTOIR

Sud Sauvage)

(11 ans)

(Commerçant)

« Miser sur le commerce de proximité est une composante du développement économiquement durable ! » A la question sur le développement durable, M. AKBARALY nous tend une documentation qu’il vient de recevoir en relation avec le sujet. « J’envisage sérieusement d’importer des vêtements répondant au label commerce équitable. » Dans ce domaine également des expériences sont menées et donnent d’excellent retour (coton bio, coopérative ouvrière, etc….). Très pragmatique, M. AKBARALY explique que miser sur le commerce de proximité est une composante du développement économiquement durable. La multiplication des parkings au centre ville entamée par la 0XQLFLSDOLWpFRQWULEXHHIÀFDFHPHQW jÀ[HUOHVFOLHQWVVXU6DLQW -RVHSK'ҋDXWUHVUpÁH[LRQVVRQW en cours avec l’Association des Commerçants.

« Ma grande préoccupation aujourd’hui, c’est la Rivière Langevin ! » « Le Pays d’Accueil intervient beaucoup sur l’aménagement des sites touristiques et bien évidemment sur leur entretien. La structure a fait depuis quelques années le pari de la jeunesse en impliquant les élèves des écoles avoisinantes sur les aménagements. C’est ensuite ces mêmes écoliers qui, de retour chez eux, sensibilisent les adultes. Et l’expérience tend à prouver que la formule est payante avec beaucoup moins de dégradations constatées. Ma grande préoccupation aujourd’hui, c’est « la Rivière Langevin ». Nous sommes tous très fiers de la beauté de ce site, mais la rivière est victime de son succès (6000 personnes certains dimanches). Cette affluence ne va pas sans causer certaines difficultés, ainsi le Pays d’Accueil et la municipalité mettent de gros moyens humains et matériels pour protéger ce site exceptionnel. »

Saint-Jo INFOS - 12

« Le tri des déchets, je connais ! » Si au premier abord ces deux mots développement durable jetés comme cela dans la conversation ne lui évoque pas grand-chose, quand on développe un peu le concept, on s’aperçoit qu’à onze ans la jeune collégienne est déjà très bien informée sur les enjeux. Sensibilisée dès l’école primaire, elle sait parfaitement ce qui va dans la poubelle jaune et YpULÀHGpMjORUVGHVHVDFKDWV les pastilles apposées sur les boîtes (éco-emballage, produit recyclable). Cette année en géographie, ils ont déjà étudié les interventions de l’homme sur le « Milieu » et évoqué les effets du réchauffement climatique. 11 ans et déjà très « éco citoyenne ». Quel bel exemple !

MONT

Idriss A

SVAT

(Comme rçant)

« Mon équipe et moi-même tentons de limiter notre consommation. » Ce qui inquiète M. ASVAT en premier lieu, c’est le retard pris dans ce domaine : « N’est-il pas déjà trop tard ? ». Le commerçant pense que tous les espoirs reposent sur la prochaine génération, par une éducation aux sujets environnementaux dès le plus jeune âge. « Certains pays sont beaucoup plus vigilants que la France sur ce sujet ! Au jour le jour, mon équipe et moi-même tentons de limiter notre consommation. Le magasin est équipé en lampes éco et la climatisation est contrôlée régulièrement. Les vendeurs évitent également de distribuer trop de sacs plastiques. »

Lyz DU

e radio)

imatric te et an

lis (journa

Claude BERL IE-CAILLAT

(Directeur de

l’Association

Art Sud)

« Avoir un comportement éco responsable. »

« Il faut passer de la parole aux actes ! »

La journaliste et animatrice radio annonce d’emblée la couleur : « Sur une île, la notion de développement durable est vitale. L’insularité nous oblige à avoir un comportement éco responsable. »

Le développement durable, Claude BERLIE-CAILLAT baigne dedans depuis toujours. L’artiste vit cela au jour le jour. Ce qui l’inquiète c’est l’effet de mode, et une mode, comme chacun sait, a vocation à être démodée.

Lyz participe dès qu’elle le peut ou qu’elle soit sollicitée à rendre le message sur le développement durable plus accessible.

« Il était temps qu’on s’aperçoive qu’il y a une génération qui vient après nous et que ceci nous oblige à leur léguer une planète saine. »

« Dans ce domaine, la communication gagnerait à être plus simple et plus conviviale afin que chaque citoyen puisse se l’approprier. »

Saint-Jo INFOS - 13

&ODXGH%(5/,(&$,//$7ÀQLW sur une note optimiste, des pistes existent on sait désormais clairement ce qu’il faut faire et ne pas faire. Il ne reste plus qu’à passer de la parole aux actes.


MICRO-TROTTOIR

... Culture

De Bourbon Ă  Versailles FrĂŠdĂŠric de (Directeur

GHEFSI

nitaire de

ion Huma

l’Associat

l’OcÊan

Indien)

 Il faut remettre l’Homme au centre du projet !  Si à titre personnel, c’est à la gÊnÊration qui vient que pense en premier M. GHEFSI, quand on Êvoque le dÊveloppement durable, ses responsabilitÊs professionnelles l’amènent rapidement à Êvoquer la dimension sociale des enjeux durables : -  crÊer du lien  -  impliquer tout le monde  Repenser la dimension humaine du dÊveloppement pour qu’il soit durable.

ValĂŠrie GERA

(Institutrice Ă 

ET ld PAY Reynau teur)

RDIN

(agricul

Langevin CP/

CE1)

 Il est urgent d’agir dans la gestion des dÊchets, sur une nouvelle façon de consommer. Le choix des supermarchÊs de supprimer petit à petit les sachets aux caisses est une très bonne chose. Pour ce qui est des Ênergies, il est nÊcessaire d’aller de plus en plus vers des sources propres (Êoliennes, Ênergie marÊmotrice).  Dans son Êcole, un projet est en train de se mettre en place sur le tri sÊlectif, la gestion du papier. Il s’agit ici d’associer les Êlèves à la mise en valeur de leur quartier, en l’occurrence le quartier de Langevin.

 La prise de conscience est gÊnÊrale  C’est un agriculteur optimiste que nous avons rencontrÊ.  La profession est de mieux en mieux ÊpaulÊe, informÊe. La prise de conscience est gÊnÊrale et les intÊrêts compris de tous dans un souci de prÊserver les sols pour des cultures pÊrennes.  Une utilisation plus rationnelle des diffÊrents  entrants  prÊsente Êgalement de sÊrieuses Êconomies. En rÊsumÊ, une profession dÊjà très engagÊe dans la prÊservation du milieu naturel.

Et vous ‌ Qu’en pensez-vous ?

Saint-Jo INFOS - 14

Du 29 novembre au 16 dÊcembre 2007, l’association Allons Marron et la Maison des LycÊens du LycÊe Pierre Poivre ont prÊsentÊ un spectacle musical en plein air, sur le PDJQLÀTXH VLWH VSRUWLI GH /DQJHYLQ Š De Bourbon à Versailles , une fresque musicale, raconte l’histoire de trois crÊoles de l’Île Bourbon qui parviennent

à pÊnÊtrer la cour de Versailles à l’aube de la RÊvolution Française. De l’avis des participants, ce spectacle a ÊtÊ avant tout une belle expÊrience humaine : les rÊpÊtitions ont commencÊ en septembre, douze reprÊsentations ont ÊtÊ donnÊes dont une gratuite pour la population de Langevin. Trentetrois artistes et plus d’une centaine

de participants se sont lancÊs dans l’aventure. Quant aux costumes, ils ont ÊtÊ entièrement rÊalisÊs par les organisateurs eux-mêmes.  De Bourbon à Versailles  a mobilisÊ beaucoup d’Ênergie et de bonnes volontÊs, et a conquis les 1 600 spectateurs venus y assister.

Muses et poÊtesses Le 5 janvier 2008, l’association Bourgine a organisÊ sa dÊsormais traditionnelle Nuit de la PoÊsie. Pour l’occasion, plus de 120 personnes se sont rÊunies à l’auditorium Harry Payet et ont assistÊ à l’Êlection de Miss PoÊsie. Au programme des rÊjouissances

UpVHUYpHVDX[QHXIMHXQHVÀOOHVHQOLFH SRXUOHWLWUHGpÀOpGDQVTXDWUHWHQXHV diffÊrentes, mais surtout le rÊcit d’un poème de leur cru. Et pour rythmer cette nuit poÊtique, les prestations de quelques artistes ont ÊtÊ offertes au public : Manimal, JÊrôme Saint-Jo INFOS - 15

Payet, Babou Drice, Guy NoÍl Grondin, Sergio LatÊrade et son groupe. (QÀQ OD VRLUpH VҋHVW DFKHYpH SRpWL quement par l’Êlection de Mathilde LatÊrade, fraÎchement Êlue Miss SaintJoseph par ailleurs, et de ses deux dauphines Julie K’Bidi et MilÊna ThÊrÊzo.


... EvĂŠnement

20e journĂŠe de la lutte contre le sida : alon koz sante

NRJ Mobile party Mix Live Vous Êtiez plus de 8 000 personnes‌à danser, chanter, dans une ambiance de folie sur le site de la Caverne des hirondelles le 1er DÊcembre 2007 pour la toute première Êdition des NRJ Mobile Party Mix Live‌à Saint-Joseph.

C’est donc tout le staff de la radio des jeunes, animateurs, gogos danseuses qui se sont dÊplacÊs à FHWWH RFFDVLRQ SRXU YHQLU HQà DPPHU la scène transformÊe pour l’occasion en discothèque gÊante. Mais l’Êquipe d’NRJ n’Êtait pas venue seule‌

et vous avez ainsi pu apprÊcier sur scène les prestations de MÊlissa M, nouveau talent français de la scène R’n’B et la Diva Avari, deux des cartons actuels aussi bien dans les clubs que sur les radios ! Une soirÊe oÚ l’ambiance Êtait au rendez-vous !

A l’initiative de la Mission Locale Sud, la manifestation ALON KOZ SANTE a pour objectif de sensibiliser la population jeune sur diverses problÊmatiques liÊes au domaine de la santÊ. Point d’orgue de cette opÊration, la journÊe du 1er DÊcembre, comme partout en France, a ÊtÊ consacrÊe à la lutte contre le Sida et autres IST/ MST (Infections et Maladies Sexuellement Transmissibles), commÊmorant ainsi le 20ème anniversaire de l’Êvènement. A cette occasion, ce sont plus de 1 000 jeunes qui se sont rassemblÊs pour montrer leur motivation et leur implication à cette cause. La journÊe a dÊbutÊ par la marche de la solidaritÊ. AccompagnÊs de la fanfare et de la dÊlÊgation Foot du Monde venue

spĂŠcialement pour l’Êvènement, ce sont SUqV GH  MHXQHV TXL RQW GpĂ€Op GH la Place François Mitterrand au Gymnase Henry Ganofsky. Une multitude d’activitĂŠs ĂŠtaient au programme avec notamment une activitĂŠ Fitness, des stands d’information prĂŠvention SantĂŠ tenus par les pharmaciens du Sud Sauvage et animĂŠs par la FEDAR, un tournoi de ÂŤ Foot en salle Âť animĂŠ par le service des sports regroupant 10 ĂŠquipes des communes du sud, parrainĂŠ par le champion du monde 98 Monsieur Bernard DIOMEDE, en prĂŠsence des footballeurs Foot du Monde et des journalistes prĂŠsents. L’Êvènement de la journĂŠe s’est tenu le soir mĂŞme au Stade RaphaĂŤl BABET oĂš

Foot du Monde : prÊsentation Au dÊpart, il y a le dÊsir de faire vivre une Êquipe. Foot du Monde naÎt de la complicitÊ d’une bande de copains liÊs depuis toujours par le ballon. Mais un ballon aux multiples facettes : La première, c’est la rÊunion sur une aire gazonnÊe d’amoureux du beau jeu.  La balle qui rend fou  comme aime à le rÊpÊter le prÊsident Fermanian, lui l’ancien professionnel du Red Star et du Stade de Reims, coÊquipier en son temps de R. Kopa et qui a des fourmis dans les jambes à l’approche du lundi soir, le rendezvous hebdomadaire incontournable. Robert a l’âge d’être dirigeant mais ses jambes de 20 ans et son foot

en disent long sur son amour du sport qui rapproche un mÊdecin, un informaticien, un Êlectricien, des journalistes, un chef d’entreprise, un cadre commercial ... La deuxième facette de Foot du Monde est qu’elle rassemble toutes les vies sous un même maillot. Et ces dernières n’en font qu’une ... OH WHPSV GҋXQ PDWFK (QÀQ VRXV OH ballon de Foot du Monde, il y a des ambitions gÊnÊreuses. Frapper dans un ballon peut servir des causes humanitaires. RÊunir des anciens professionnels pour des matchs de JDODV DX SURÀW GҋK{SLWDX[ GҋHQIDQWV HQ GLIÀFXOWpV GH Oҋ$UPpQLH RX Saint-Jo INFOS - 16

d’associations sans moyen : c’est leur manière de rendre le foot intelligent. Amour du ballon, Fair-Play, soucis d’altruisme et d’oecumÊnisme, Foot du Monde a bien l’intention de prouver longtemps qu’il y a quelque chose d’exceptionnel à courir derrière un ballon pendant 90 minutes. La dÊlÊgation prÊsente Êtait composÊe de plusieurs journalistes nationaux (Christophe TORTORAT ; Arnaud ROMERA ; Alain VERNON ‌ de France 2 ou Etienne BONAMY du Journal l’Equipe) et de professionnels du foot (Bernard DIOMEDE ; Lionel ROUXEL ; Pascal VAHIRUA ; ‌).

Saint-Jo INFOS - 17

l’Êquipe des anciens de l’EXCELSIOR a donnÊ la rÊplique à la prestigieuse Êquipe de Foot du Monde. Les locaux ont montrÊ qu’ils sont toujours en forme en menant 3 - 1 à la mi-temps. Cependant, l’expÊrience et la technique de nos invitÊs ont pris le dessus. Ils se VRQWDLQVLLPSRVpVjDXÀQDO Cette opÊration a ÊtÊ donc une formidable occasion d’assurer une action de prÊvention santÊ sur le thème des IST / MST auprès d’un grand public et de placer les jeunes dans une dÊmarche citoyenne. La Ville de Saint-Joseph a Êgalement eu l’occasion d’être promue notamment à travers un reportage consacrÊ à l’Êvènement et diffusÊ dans l’Êmission TELEMATIN.


Sport ...

Sport ...

RÊtrospective 2007 : une annÊe en or ! COURSE PEDESTRE 2ème FoulÊe FÊminine de Grand Coude Les guerrières ont rÊpondu prÊsentes SRXUFHWWHqPHpGLWLRQDÀQGHYHQLUj bout de  La Route du Feu 

NATATION (CSNJ) En 2007, ils n’ont pas eu peur de se mouiller. À l’instar de Camille VITRY mÊdaillÊe d’Or au Jeux des Îles de Madagascar : - 26 mÊdaillÊs aux jeux des Îles, dont 7 en Or, 10 en Argent et 9 en Bronze TXDOLÀpVDX[FKDPSLRQQDWVGH France - 34 mÊdailles au championnat de la commission de la jeunesse et des sports de la l’OcÊan Indien, dont 17 en Or, 11 Argent, 6 Bronze et 3 records du CJSOI - 15 mÊdailles au 19ème Meeting International de l’OcÊan Indien, dont 1 en Or, 8 en Argent et 6 de Bronze. - 14 Titres de champion de la RÊunion au championnat d’ÊtÊ, 17 titres de vice champion - 6 titres de champion de la RÊunion au championnat d’hiver, 16 titres de vice champion. PETANQUE LOISIR Grand Coude Champion Amical Jacquerie Vainqueur de la Coupe Oms

FOOTBALL Saint-Joseph plus que jamais ville du Football AS EXCELSIOR vice champion de la RÊunion (avec pas moins de 5 mÊdaillÊs d’Or aux Jeux des Îles)

LOISIR - AJL (Langevin) : Vainqueur de la Coupe de la RĂŠunion - FC LA COUR : Vice champion de La RĂŠunion Inauguration du Stade de BĂŠzaves le 5 AoĂťt dernier

Saint-Jo INFOS - 18 14

MOTOCROSS (MCSJ) La relève‌ 3 pilotes du Moto Club de Saint-Joseph ont pu participer à la Coupe des RÊgions de France de MotoCross : - MAILLOT HervÊ (vice Champion de la RÊunion Cadet) - HUBBERT Robbin (3ème au championnat de la RÊunion Cadet) - PAYET Nicolas (jeune de 16 ans Êvoluant en Êlite en se classant 10ème sur plus de 80 pilotes) 5HFRUGGҋDIà XHQFHj*UDQG&RXGH avec 182 pilotes‌

HANDBALL (HBCSJ) l’encadrement rÊcompensÊ En Janvier dernier, la FÊdÊration Française de Handball, par l’intermÊdiaire de la Commission Nationale de DÊveloppement, a accordÊ le label  ARGENT Ecole de Handball  au Handball Club de Saint-Joseph. Cette rÊcompense est la rÊsultante de plusieurs annÊes de dur labeur pour le HBC Saint-Joseph. Pour cette nomination, la Commission s’est basÊe sur les critères suivants : - Action mise en œuvre en direction des jeunes enfants, - Les conditions d’accueil, - La qualitÊ d’entraÎnement qui ne se FRQÀQHSDVVHXOHPHQWDXVSRUWPDLVDXVVL à la formation de nos futurs citoyens

KICK BOXING Émergence du boxeur Yannick Nativel de la Plaine des Grègues qui a remportÊ le titre de champion de la RÊunion Classe B en dÊcembre GHUQLHUHWVҋHVWTXDOLÀpSRXUOHV championnats de France qui auront lieu le 29 mars 2008. Il reprÊsentera de fort belle manière l’A.S.C.E lors du gala national, le 10 mai 2008 au Gymnase +HQUL*DQRIVN\$OҋDIÀFKHGHFHJDOD national, le combat vedette entre le Parisien Manda 3 fois champion de France Classe A , champion d’Europe et le RÊunionnais BASQUAISE champion du monde.

TWIRLING BÂTON /ҋDVVRFLDWLRQ%RXUJLQHTXDOLÀpHSRXU le Grand National à Chalon-Sur-Saône, n’a malheureusement pas pu s’y prÊsenter.

RALLYE 2ème Rallye National de Saint-Joseph, avec le nouveau prologue de Grand Coude qui a fait le bonheur unanime des compÊtiteurs.

LUTTE Thomas FONTAINE (Ă  gauche) invincible aux jeux des ĂŽles - Julien LAURET Vice Champion de France Minime 38 kg, - Nicolas GRONDIN Vice Champion de France Cadet 63 kg, - AurĂŠlie RIVIERE Championne de France Cadette 48 kg,

VELO (VCSJ) À vos pÊdales, prêt, ‌PÊdalez ! - 1er de la Coupe RÊgionale Cadet Guillaume RIVIERE - 1er de la Coupe RÊgionale Master 2 Patrick FOURREAU - Champion Junior Eric FOLIO (Athlète de haut niveau) - 3ème Espoir Alexandre BOUC

Jeux des Îles de l’OcÊan Indien

- Thomas FONTAINE mÊdaille d’Or 74 kg, - Alexandre BARRET mÊdaille d’Argent - MÊdaille d’Argent par Êquipe pour ces deux athlètes - MÊlanie BIBIAN mÊdaille d’Argent 48 kg et de bronze par Êquipe Championnat de France UNSS

- MĂŠlanie BIBIAN Vice Championne de France 45 kg - Dimitri RIVIERE Vice Champion de France 55 kg

Saint-Jo INFOS - 19


La vie dans nos ĂŠcoles ...

C’est pour qui la coupe ? L’Êcole du centre !!

Vacances en folie !

Une classe de CM1 de l’Êcole du Centre de Saint-Joseph s’est illustrÊe comme la meilleure de sa catÊgorie en remportant l’enduro dÊpartemental qui s’est dÊroulÊ à Saint-BenoÎt sur le parcours de la Rivière des Roches le jeudi 8 novembre 2007. Nos petits Saint-JosÊphois ont ramenÊ XQH PDJQLÀTXH FRXSH GHV PpGDLOOHV

d’or et un diplôme en totalisant une distance moyenne de 2329 m parcourus en 15 minutes. Surpris et ÀHUV GH OHXU SHUIRUPDQFH OHV pOqYHV de M. DUJARDIN tÊmoignent :  Nous nous sommes entraÎnÊs au piton Babet et à la caverne des Hirondelles. Parmi nous, les meilleurs coureurs, Lucie CAZAMBO, KÊvin BOYER,

Esteban CLACK, Nicolas ALBERT et Anthony TATHOUE, ont servi de coach aux autres. Le rÊsultat a ÊtÊ Êpatant, même s’il a fallu s’entraÎner dur, car tout le monde a très bien couru . FÊlicitations à l’ensemble de la petite Êquipe !

De meilleures conditions pour une meilleure Êducation Vive les vacances‌Voilà qui rÊsume l’Êtat d’esprit de tous dans les diffÊrents Centres de loisirs sans hÊbergement de la commune de Saint-Joseph !! Pour que vacances riment avec rÊjouissance pour tous nos bambins, cette annÊe encore, la MunicipalitÊ et les associations ASCJ/ESCALE – AJMD – CAROSSE ENSEMBLE LES AMIS DE LA CAYENNE – OMS se sont investies pour mener à bien ce temps de dÊtente aux portÊes Êducatives, ludiques et culturelles proposÊ aux enfants le temps des vacances. Des activitÊs innovantes, des thÊmatiques attrayantes Êtaient au programme de chaque CLSH dans les diffÊrents quartiers.

606 enfants ont ĂŠtĂŠ accueillis au mois de janvier. Pendant ces 3 semaines, GXDXMDQYLHULOVRQWSXSURĂ€WHUGH la nature (randonnĂŠes dĂŠcouverte), de l’eau et des activitĂŠs nautiques comme la pĂŞche ou encore le kayak.., et les plus assoiffĂŠs de connaissance ont ĂŠtĂŠ Ă  la dĂŠcouverte des 5 continents Ă  travers ses animaux, ses danses et la gĂŠographie. Nos jeunes citoyens ont ĂŠtĂŠ aussi sensibilisĂŠs Ă  la lutte contre le moustique et le chikungunya par un intervenant des services santĂŠ de la DRASS. Le centre de loisirs est un espace d’Êchange oĂš se mĂŞlent jeux, connaissances, dĂŠcouverte et partage et oĂš les enfants sont acteurs. Il ne faut pas oublier que beaucoup de

Saint-Jo INFOS - 20

familles n’ont pas les moyens d’offrir des vacances à leurs enfants. Le CLSH reprÊsente une issue pour ces familles et ces enfants qui par cette occasion peuvent s’Êvader de leur quotidien et dÊcouvrir toujours un peu plus les activitÊs que proposent notre Commune et notre Île. Mais toute bonne chose a une ÀQHW OD ÀQ GX &HQWUH DpUp FҋHVW aussi le jour du spectacle de clôture et ainsi l’occasion de montrer à Maman et à Papa les meilleurs moments de nos vacances. Toujours GLIÀFLOH GH VH VpSDUHU DSUqV WURLV semaines de vie en collectivitÊ, de nouvelles amitiÊs crÊÊes‌mais on se quitte pour mieux se retrouver‌ au mois de Juillet alors !!

En prĂŠvision des grosses chaleurs estivales, 620 ventilateurs muraux ont ĂŠtĂŠ achetĂŠs par la Ville et posĂŠs Ă  raison de 4 par classe dans les treize ĂŠcoles du littoral. L’opĂŠration GŇ‹XQFR€WGH½KRUVSRVHVŇ‹HVW achevĂŠe pendant les vacances de janvier 2008. De plus, pour rĂŠpondre aux exigences en matière de sĂŠcuritĂŠ contre OŇ‹LQFHQGLH HW DĂ€Q GŇ‹DPpOLRUHU OHV conditions d’accueil des ĂŠlèves et des enseignants dans les salles de classe (limiter l’ensoleillement, la lumière et la chaleur), une première acquisition de rideaux ignifugĂŠs d’un coĂťt de 18 ½DpWpIDLWHVXUOŇ‹H[HUFLFH Elle a permis de rĂŠpondre aux besoins d’une première tranche des ĂŠcoles de la Commune. La pose est actuellement en cours et devrait s’achever ce moisci pour cette première tranche. Une seconde tranche est prĂŠvue cette DQQpH HW HQĂ€Q XQH GHUQLqUH YLVDQW j terminer le remplacement de tous les rideaux en tissu dans les ĂŠcoles au cours de l’annĂŠe 2009. Saint-Jo INFOS - 21


La page des élus

Présence des élus aux séances du M. Patrick Axel LEBRETON M. Alain Henri Bertin TELEGONE Mme Martine BENARD M. Axel VIENNE Mme Véronique DENES Mme Marguerite Rose-May HUET M. Jean Philippe METRO M. Joseph Guy LEBON Mme Rose Andrée MUSSARD M. Jean Daniel Patrice LEBON M. Régis Rénal PAYET M. Henri-Claude HUET M. Joseph Harry MUSSARD Melle Simone Hermance LEBON Mme Reine Lia ALBIAC M. Olivier PAYET Mme Marie Raymonde VIENNE Mme Jocelyne BATIFOULIER Mme Marie Florence PAYET M. Willy TELEGONE Mme Blanche Reine JAVELLE M. Antoine Jacky PAYET Mme Marie Denise NATIVEL Melle Manuella Muriel HOSTEIN M. Jean François GRONDIN M. Henri Claude YEBO Mme Danielle Hélène DUFLOT M. Jean Michel LEBON Mme Rosanne DIJOUX M. Fred Gérard HOAREAU M. Fred Lucien K/BIDY M. Carlo Paul GUEZELLO M. Max VIENNE M. Henri Dominique LEBON M. Yoland BENARD M. Charles André FAUBOURG Mme Marie Pascaline HOAREAU Mme Marie Lyliane GIGAN Mme Liliane Nathalie ALBAC

29-janv-07 x x x x Abs x x x x x x x x Abs Abs x x x x REP x x x x x x Abs x x x Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs

REP : Réprésenté

X : Présent

Abs : Absent

09-mars-07 x x Abs x Abs Abs x x x x x x x Abs x x x REP x Abs x x x x x x Abs x Abs x Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs

Saint-Jo INFOS - 22

26-mars-07 x x Abs x Abs Abs x x x x x x x Abs x Abs x x x Abs x x x x x x Abs x REP x Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs

29-mai-07 x x Abs x Abs Abs x x x x x x x Abs x x x x x Abs x x x x x x Abs x x x Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs

Conseil municipal - année 2007/2008 28-juin-07 x x Abs x Abs Abs x x x x x x x Abs x Abs x REP x x x x x x x x Abs x x Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs

29-août-07 x x Abs x Abs Abs x x x x x x x Abs x Abs x REP x x x x x x x x Abs x Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs

24-sept-07 x x Abs x Abs Abs x x x x Abs x x Abs x x x x x x REP x x x x x Abs x REP x Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs

30-nov-07 x x Abs x Abs Abs x x x x x x x Abs x x x x x x x x x x x x Abs x x Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs

Saint-Jo INFOS - 23

31-janv-08 x x Abs x Abs Abs x x x x x x x Abs x x x x x REP x x REP x x x Abs x x Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs Abs

Total présences de 2001 à 2008 69/69 67/69 49/69 67/69 31/69 49/69 67/69 67/69 68/69 65/69 64/69 68/69 68/69 9/69 59/69 32/69 66/69 51/69 69/69 50/69 67/69 62/69 61/69 69/69 25/69 64/69 23/69 65/69 46/69 43/69 0/69 0/69 3/69 0/69 2/69 2/69 0/69 3/69 4/69


NRJ Mobile Party Mix Live : Plus de 8000 personnes sur le site de la Caverne des Hirondelles

Saint-Jo Pratique La Gendarmerie : 0262 56 50 12 Pompiers : 18 Police : 17 Samu : 15 Agence de la Poste Centre-Ville : 0262 31 47 55 Les Lianes : 0262 37 52 31 Vincendo : 0262 37 20 64 Jean-Petit : 0262 90 89 08 Site internet : www.ville-saintjoseph.fr

La Mairie Centre ville : 0262 35 80 00 Les Mairies Annexes Vincendo : 0262 37 20 12 Jean-Petit : 0262 56 10 86 Les Lianes : 0262 37 52 31 Langevin : 0262 56 51 03 Numéro d’astreinte le week-end : 0692 76 12 31 Cabinet Médical de garde : 0262 31 99 20 ou 0262 31 63 20 ou 0262 02 20 64


Saint-Jo-28