Issuu on Google+


2

31 août 2013 No 929

AGENDA DE

Préparé par Daphney Valsaint MALANDRE

Découvrez chaque semaine les coins branchés, les restos en vogue et les meilleures affiches de la ville avec en prime les recommandations de votre magazine préféré ! N’hésitez pas non plus à nous faire parvenir vos affiches à l’adresse e-mail suivante : daphneyvalsaint@gmail.com Samedi 31 août 2013

Relish

Voyez la vie en couleurs avec l’artiste latin Kevin Herrera et les dj Hot, Steezy et Djenill à Tabu lounge ce samedi à partir de 9 h p.m. Admission : 25 USD

NOS-TAL-J à One-6

« Ma rose » de Zin, « An tout franchiz » de K-Dans, « Ole ole » de Lakòl, « Webe » de Mizik mizik… autant d’anciens succès que le groupe K-Zino reprendra pour les amateurs de bon konpa. Dj Icce se chargera d’apporter une autre couleur à cette affiche déjà prometteuse. Mélomanes nostalgiques, à vos marques !

Compétition annuelle de Body-Building à Café Trio

Ne ratez pas la compétition annuelle de body-building qui se fera à Café Trio ce samedi à partir de 7 h pm. L’animation musicale sera assurée par les groupes Rap in Family et Team Lòbèy et les dj Extasy et Nal. Admission : 20 USD

Fifa 2013 Tournament à Barak Club

nat Fifa 2013 de PlayStation X-Box. Ne ratez pas le dernier jour de ce championnat baptisé « The tournament » et remportez des prix comme les dernières consoles, des TV, iPhone 5 et autres.

Dimanche 1er septembre 2013

Sunday BBQ à La Réserve

Célébrez la fête des pères famille ou entre amis autour d’un bon barbecue au restaurant La Réserve ce dimanche entre 1 h et 4 h p.m. Les amateurs de football pourront par la même occasion regarder la finale de la coupe des Confédérations. Admission : US $30

Lundi 2 septembre 2013

Lundis du jazz à The Backyard

Arrêtez-vous à The Backyard ce lundi et laissez-vous emporter par le charme de la soirée baptisée «Les lundis du jazz», idée du guitariste Alex Jacquemin avec le soutien de la Fondation Haïti Jazz et de la fondation Haïti Jazz Club. Alex Jacquemin sera accompagné de John Bern Thomas à la batterie, d’Hermand Duverné à la basse et d’autres musiciens invités. Admission : 400 gdes, tarif normal, et 200 gdes pour les musiciens (ces prix incluant une boisson).

Le Club Barak accueillera depuis le 28 août la troisième édition du champion-

Frantz-Dee Joseph Flannè vil la

Comme son oncle le député et chanteur Gracia Delva, le jeune Frantz-Dee Joseph, originaire de Marchand-Dessalines résidant à New York, se lance dans la musique. Il vient tout juste de faire sortir son premier single titré « Party people » featuring Shabba de Djakout #1 et Réginald Cangé de Zenglen. Cette chanson sera enregistrée dans son album qui s’intitulera « Flannè vil la », sur laquelle chantera Gracia Delva de Mass Konpa. Le disque comportera neuf chansons dont « Emmanuella », « Peche latè » (featuring Armstrong Jeune), « Debouche chanpay la » (featuring Dabenz de Fidèl), « Dwa pa’m » (featuring Réginald Cangé), « Pouki » (featuring Kenny Desmangles), « Lè w damou », « Party people », « Kite peyi m mache » (featuring Papito de Septen) et « Flannè vil la » qu’il chante en duo avec son oncle Gracia Delva. D’autres artistes tels que Jocel Alméus

de Tabou Combo et Shedly Abraham participeront à l’élaboration de cet opus qui sortira le mois de septembre à venir. Frantz-Dee affirme avoir commencé à faire de la musique dès l’âge de 14 ans. Il révèle que c’est après que Jocel Alméus de Tabou Combo a entendu sa première chanson, « Debouche chanpay la », que ce dernier a décidé de l’encourager en travaillant avec lui. Très bientôt, deux clips de FrantzDee, « Party Peole » et « Emmanuella » seront en rotation sur les différentes chaînes télévision du pays et sur les réseaux sociaux. Frantz-Dee soutient avoir embrassé sa carrière solo sur les conseils de son oncle Gracia Delva qui fera l’intro de l’album et chantera en duo avec lui « Flannè Vil la ». Gilles Freslet gillesfreslet@yahoo.fr

pour le week-end du Labor Day août 2013. Ayant obtenu leur visa de travail au consulat américain le jeudi 29 août, les musiciens quittent Haïti via la République Dominicaine le vendredi 30 août, à destination de New York. Le dimanche 1er septembre 2013, le groupe jouera avec Klass à Mangoville. Le lendemain, soit le lundi 2 septembre, K-Dans se produira, de concert avec Djakout # 1, à Mink Lounge, à New York City, avant de rentrer au pays mardi prochain. Les responsables et musiciens de K-Dans en profitent pour annoncer à leurs fans en

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Frantz DUVAL RÉDACTEUR EN CHEF Gaëlle C. ALEXIS SECRÉTAIRE DE RÉDACTION Daphney Valsaint MALANDRE RÉDACTION Dimitry Nader ORISMA Gilles FRESLET Myria CHARLES Winnie Hugot GABRIEL Teddy Keser MOMBRUN Junior Plésius LOUIS Raphaël FÉQUIÈRE Enock NÉRÉ Légupeterson ALEXANDRE CORRECTION Jean-Philippe Étienne CRÉATION ARTISTIQUE Responsable graphique Réginald GUSTAVE Stevenson ESTÈVE Photographes Frederick C. ALEXIS Homère CARDICHON Jules Bernard DELVA Moranvil MERCIDIEU Yonel LOUIS

K-Dans à New York Les choses s’améliorent pour K-Dans. Après la sortie de leur dernier album intitulé « Nou fè sa deja », qui n’a pas connu le succès escompté, les responsables du groupe ont vu la nécessité de faire une « messe musicale » tous les dimanches soirs à Backyard, en attendant de se mettre au travail en vue d’enregistrer un autre disque. Contre vents et marées, le public effectue toujours le déplacement pour supporter ce groupe qui a tant charmé et fait danser tant de couples. K-Dans laisse le pays ce vendredi 30

Une publication de Ticket Magazine S.A.

particulier et au public en général qu’ils ne seront pas présents au Backyard ce dimanche. Gilles Freslet gillesfreslet@yahoo.fr

Publicité: 2941-4646 publicite@lenouvelliste.com Rédaction: 2945-4646 / 3806-3717


31 août 2013 No 929

3

“Splash” Toxic - Mizik Mizik à The Backyard

Mizik Mizik, toujours de ger !

Manno Obas et Kéké Bélizaire

De droite à gauche : Kéké Bélizaire,Harry Luc, Mercedes, Fabrice Rouzier et une amie Toxic confie une fois encore son histoire cachée à ses fans !

Men se konpa k ap tonbe !

Jean-Yves Jason, ex-magistrat de Port-au-Prince, bien entouré

Eglise Baptiste de Bolosse

Camp du 13 au 19 août 2013 à Port-Salut


4

31 août 2013 No 929

virgule posée à l’envers et à l’horizontale, une représentation stylisée de l’aile de la déesse.

Article 50

Niké couchée

LES CHAUSSURES MASCULINES : SAVOIR MIEUX S’HABILLER Le mot ‘‘chaussure’’ provient du latin ‘‘calceus’’ qui signifie soulier. L’homme se chausse depuis des temps très reculés, comme l’illustrent des peintures rupestres de douze à quinze mille ans avant notre ère. Les chaussures se composent de trois parties : La tige, partie supérieure qui enveloppe le pied; La semelle qui protège la plante du pied; Le talon, sur lequel repose l’arrière

logo de Nike

Bien avant l’entreprise « Nike », la compagnie Rolls-Royce, en 1911, s’en est aussi inspirée pour créer la mascotte qui décore ses bouchons de radiateur. Cette statuette nommée « Esprit d’extase » (the Spirit of Ecstasy) ou « Femme volante » aux USA, représente une jeune femme dynamique inclinée vers l’avant.

mocassins hauts

Ainsi, les convenances rejettent avec le costume, le port de bottines ou de mocassins bas.

Niké, symbole de vitesse et de victoire, est représentée aussi sur le premier trophée de la Coupe du monde de football. Cette coupe, nommée « trophée Jules Rimet », a été dérobée pour la deuxième fois en 1983, et n’a jamais été retrouvée.

Conseil Bottines

du pied. Actuellement, même si la mode a atteint son apogée dans les modèles les plus inimaginables, le soulier classique est à bout rond, et une bonne chaussure est entièrement en cuir, semelle com-

Toutes les variantes du mocassin demeurent des chaussures informelles, comme le loafer, parfois nommé college ou penny loafer (dépourvus de boucles ou de lacets).

Plus élégant

formel

mocassin bas

moins élégant

On évalue une bonne paire de chaussures à sa qualité (cuir) et à l’entretien de ses talons. Mais on juge de l’élégance et de la propreté d’une personne par ses chaussures. Ainsi, elles doivent être toujours bien cirées.

Recommandation

Comme la propreté est un paramètre important pour l’image et la personnalité d’une personne, on recommande d’avoir une petite éponge dans le tiroir de son bureau, de son véhicule ou dans son sac.

informel

prise. La chaussure lacée est considérée comme le modèle le plus formel, et ce laçage doit être parallèle et non croisé.

Avec le costume, il est recommandé les chaussures lacées (derby ou richelieu).

Derby

richelieu

Le derby à boucles, appelés ‘‘monk’’ en anglais, est aussi un modèle formel, mais celui à lacets, étant plus rigoureux, est recommandé pour les occasions hautement protocolaires.

Chaussures bateau

Durant le jour, pour une tenue de ville, les couleurs formelles sont le noire ou le marron, mais le soir, pour les occasions formelles ou officielles, le noir est de rigueur. On dit, pas de brun après six heures. La couleur noire demeure la plus chic et la plus pratique. La couleur des chaussures s’agence avec celle de vos pantalons. Les chaussures noires accompagnent le complet gris ou bleu marine. Les chaussures brunes (ou bordeaux) accompagnent le beige ou le kaki.

Cette recommandation vaut aussi pour les chaussures sportives ; même si on porte un jean, elles se doivent d’être propres.

EN LIBRAIRIE

Le tome V (le savoir-faire du monde professionnel)

LE SAVIEZ-VOUS ?

Saviez-vous que tous ceux qui visent la victoire s’inspirent de Niké ? Le nom Nike de l’entreprise américaine spécialisée dans le matériel sportif est inspiré de Niké, une divinité de la mythologie grecque personnifiant la Victoire. On l’appelle la déesse ailée puisqu’elle est capable de se déplacer à grande vitesse. Sa représentation la plus connue est la « Victoire de Samothrace », exposée au musée du Louvre. Le logo de Nike n’est autre qu’une

monk

À part ceux cités antérieurement pour le formel, les convenances admettent aussi les mocassins hauts puisqu’ils se limitent au cou-de-pied (cheville), ne laissant pas ainsi le pied à découvert. Tout comme les monks, ils ne se portent pas pour une situation protocolaire.

Le classique n’est certes pas immuable, mais comme son nom l’indique, il ne dépasse pas les limites. Certains comportements vestimentaires se rapportent à la mode qui est plutôt de large spectre dans son évolution.

Déesse Niké

Pour contacter l’auteur : dismoicommentrecevoir@yahoo.com www.magalypelissier.weebly.com Sur twitter : dismoicommentrecevoir


31 août 2013 No 929

5

Frères Dodo

33 ans de troubadour Le troubadour est la musique de sa vie. Depuis trente-trois ans il accorde guitare et banjo pour apporter des sérénades bien au-delà de nos frontières. Jean Lucien, plus connu sous le nom de Frère Dodo, est un chanteur-guitariste. Une figure incontournable du troubadour haïtien. Découvrons un homme qui brille dans l’ombre de sa renommée. Vous avez sûrement entendu parler de lui ou peut-être déjà écouté une de ses chansons. Il est l’auteur du morceau à succès « 4 Kanpe » qui figure sur l’album « Ayiti Troubadour » qui a cartonné dans les médias en 2004. La plus célèbre composition musicale que l’on reconnaisse de Jean Lucien. Visage pâle, air affaissé, yeux remplis de contusions, à soixante-sept ans, cet homme au crâne rasé traîne une carrière de musicien infatigable. Un chanteur qui demeure fidèle à sa vocation, le seul moyen de gagner sa vie. Timide, simple comme bonjour, le guitariste n’est pas d’un abord facile. Le cofondateur de Frères Dodo donne du fil à retordre pour offrir un sourire. Dans sa conversation, il évite de parler de lui et de sa vie privée, il accorde toujours la priorité au troubadour. Une passion de jeunesse qui vieillit avec lui. « J’ai appris à jouer de la guitare tout seul. Je devais avoir douze ans lorsque j’ai fabriqué mon propre instrument pour continuer à vivre mon amour en musique. Dans mes souvenirs, je ne me suis jamais essayé à autre chose qu’au troubadour. Je suis resté attaché à ma guitare sans imaginer à quoi ressemblerait ma vie si j’avais emprunté un autre chemin. » Compositeur de morceaux fantaisistes, au début de sa carrière, Lucien a puisé dans le répertoire musical de Coupé Cloué pour assoir son succès. Les textes qu’il compose passent en revue les faits subtils et croustillants de la réalité haïtienne. Ils sont disponibles sur les deux albums que le groupe a réussi à

produire en trente-trois ans. Un manque à gagner que Lucien tente d’expliquer. « Le fait qu’on a choisi de jouer le troubadour nous exclut en quelque sorte des grands événements qui réunissent souvent les groupes compas. En plus, les cassures qu’il y a eu au sein du groupe nous ont empêchés d’aboutir à certains projets. Actuellement on envisage de sortir un nouvel album. Mais les moyens du bord ne nous permettent vraiment de démarrer ce projet », regrette Lucien. Avant d’être reconnu comme Frères Dodo à Port-au-Prince, le groupe avait pris naissance en province et évoluait sous le nom de « Lavi p ap di w ». Selon Lucien, Frères Dodo est une expression qui traduit le fait que ces musiciens considérés comme frères jouent pour endormir les mélomanes. Ainsi, dans les moindres recoins du pays, et aussi à l’échelle internationale, le groupe a marqué son passage. Martinique, Nassau, Bahamas, Guadeloupe, République Dominicaine, France... Les Frères Dodo ont foulé beaucoup de scènes. En 2011, la bande à Lucien a eu même le privilège de briller au Zénith avec Carimi, Djakout, Kreyòl La. « Je ne pensais pas que le groupe allait subsister après toutes les difficultés qu’on a enduré. Au commencement c’était un passe-temps qu’on avait pris à la légère, bien qu’on pouvait aller loin avec la musique que l’on fait. Avec le temps, cela est devenu très sérieux. Maintenant, c’est avec ça que je gagne vie et que je subviens aux besoins de mes

enfants », affirme le guitariste. Pour l’heure, la principale requête de Jean Lucien est une aide pour digitaliser le groupe. Tentative qui toutefois pourrait compromettre l’authenticité du troubadour de Frères Dodo. Quoi qu’il en soit, désormais le groupe compte mieux s’afficher dans le paysage musical haïtien. « Je fais des démarches en vue de trouver un local stable pour que le

La playlist de

Baky

Baky s’est lancé dans une polémique acharnée avec P-Jay, son prédécesseur à RKM Recordz, actuellement PDG de Men Sak Best Music group (MSB). Cette polémique, très profitable au Cayen, lui permet d’étendre sa popularité dans la capitale qu’il souhaite dominer. Le lendemain de la sortie de « Ki yès sa ?», musique vidéoclipée dans laquelle Baky lance des propos pas très tendres à son vis-à-vis. RKM Films finit le tournage de « Fè m konfyans » qui sera bientôt sur le petit écran. Et comme si tout cela ne suffisait pas, Baky Popilè est entré en studio pour accoucher et diffuser, en une heure, « La pa la m vre », une réponse à « Chache ran w » de P-Jay publiée une heure auparavant sur le net, avec une superbe vidéo. Baky, fier de sa popularité qui s’accroît, publie dans nos colonnes dix des chansons qu’il adore.

« Paske m se Ayisyen » (Baky)

C’est avec cette chanson que j’ai débuté ma carrière, elle m’a ouvert pas mal de portes. Et je dois aussi mentionner que l’inspiration que j’avais en écrivant ce texte était exceptionnelle.

« Level » (Remix) de Baky, featuring Wendy et P-Jay Vu le succès de cette musique, les on-dit affirment que c’est la plus belle collaboration qu’il n’y ait jamais eu dans le rap kreyòl. Je suis d’autant plus fier que c’est ma chanson. Félicitations à RKM Recordz pour cette production.

« Prend bien soin d’elle », Baky Featuring Flav

Le duo est bon, et plein de gens auraient aimé raconter cette histoire. J’ai su trouver les mots parfaits pour écrire cette chanson. Avec la touche de Flav, le résultat a surclassé nos attentes. La vidéo est pour très bientôt.

« Promise » (version compas) par Réginald Cangé

Tu peux ne pas être fan du compas, mais tu ne pourras résister à la sensation qu’apporte cette interprétation.

groupe puisse performer régulièrement. Cela allégerait les conditions de travail que nous confrontons, peut-être qu’on trouvera des débouchées plus prometteuses », révèle Jean Lucien, le numéro un de Frères Dodo. Dimitry Nader Orisma

« Istwa Dayiti » (Blaze One)

De mon avis personnel, ce morceau mérite d’être primé. Si quelqu’un veut savoir pourquoi, je l’invite à l’écouter. Blaze One a fait un superbe travail.

« Contre Nous » (Kery James, Youssoupha et Medine)  J’adore le contexte de ce morceau : trois grands rappeurs qui se clachent sur le même track, et tout ça, amicalement. C’est du jamais vu.

« Mi Vida » (Divino) 

C’est une chanson slow en espagnol, mais j’adore les paroles et la symphonie. Cette chanson et moi, nous avons notre petite histoire. (rires)

« Regarde-moi » (Soprano) 

C’est la plus belle histoire racontée sous forme de chanson que j’aie écoutée. L’imagination et la conception sont extraordinaires.

« A thousand Years » (Christina Perri) 

J’adore les paroles et la mélodie de cette chanson, vraiment très belle.

« 10 questions à Dieu » (K-libr) 

L’un des chefs-d’œuvre du rap kreyòl mais qui n’a pas eu le grand succès mérite. Ce texte a été trop bien travaillé. Respects, K-Libr. Plésius Junior LOUIS (JPL 109) junior.jpl007@yahoo.fr


6

Samedi 31 août et dimanche1er septembre 2013

JEUX DE LA FRANCOPHONIE Junior Classic / 6e édition

Qui détrônera Pierre Claudy ?

En route pour Nice Six chevaliers de la petite renne et deux officiels seront les ambassadeurs du cyclisme haïtien aux prochains Jeux de la Francophonie prévus l’automne prochain à Nice (France).

Pierre Claudy n’est pas passé par quatre chemins pour déclarer qu’il entend se transformer en un véritable cyclone pour balayer tout sur son passage afin de remporter la 6e édition de « Junior Classic » prévue ce samedi 31 août à Café Trio.

M

ettant la dernière main à sa préparation pour ce challenge de bodybuilding, Pierre Claudy se dit optimiste. Il espère réaliser la passe de deux comme cela avait été le cas pour la 5e édition en se hissant à la première place chez les lourds et le « overall ». Une 6e édition qui promet d’être passionnante avec un face-à-face mettant aux prises Pierre Caudy, détenteur du titre, et Reneks Métayer, champion du dernier concours de bodybuilding organisé dernièrement au centre sportif de Carrefour. Reneks Métayer est parmi ces athlètes de la nouvelle génération de bodybuilders appelés à prendre la relève des Philippeaux Mackenzie, Patrick Coicou, et Junior Volcy qui est passé maître dans sa façon d’organiser

Junior Amazan Reneks Métayer et Pierre Claudy

le traditionnel « Junior Classic ». Rencontré en la circonstance, ce dernier nous a déclaré que, pour devenir le « best overall champion », le concurrent doit passer le cap de ces huit épreuves bien connues dans tout concours de bodybuilding et qui sont : - Front Double Bicep - Rear Double Bicep - Side Chest - Side Triceps - Front lateral spread - Rear lateral spread - Abs and Thighs - Mass muscular Les amateurs de musculation

seront très gâtés ce samedi à Café Trio puisque, en plus du concours de bodybuilding, d’autres attractions ont été programmées à cette soirée, dont un show de power lifting, bench press et squat et des chorégraphies qui seront exécutées par la troupe JAP Dance. Pour seulement $ 20 US, le public aura droit à ce spectacle qui sera animé par Team Lobey, Rap in Family, DJ Nal et DJ Extasy Be there ! Emmanuel Bellevue manubellevue@yahoo.fr

Pour le président de la Fédération haïtienne de cyclisme (FHC), Kénelt Léveillé, rien n’est négligé au niveau de la préparation de cette équipe haïtienne de cyclisme (moyenne d’âge 23 ans) qui, matin et soir, s’activent sur les routes nationales dans la préparation, question justement de répondre présent à ce grand et important rendez-vous des prochains Jeux de la Francophonie. Seul point noir pour le président de la FHC, on ne s’est pas encore fixé au niveau de l’instance de tutelle qu’est le ministère de la Jeunesse et des Sports, sur le la valeur (per diem) qui sera attribuée à ces jeunes athlètes qui manifestent tous la volonté de faire bonne figure.

Championnat national “Digicel” de D1

Choc à Mirebalais et le Racing défie l’Aigle Le Valencia effectuera un difficile déplacement dimanche sur la pelouse du seul club invaincu du groupe des champions depuis le début de la 2e phase, l’AS Mirebalais. Quand à l’unique invaincu et leader du groupe des relégables, il joue contre le Don Bosco samedi.

L

e Parc Saint-Louis de Mirebalais accueillera dimanche le choc du groupe jouant le titre avec le duel qui mettra aux prises le Valencia leader de la compétition et l’Association Sportive de Mirebalais jusqu’ici invaincue dans ce groupe et actuel 3e au classement. N’ayant plus grand espoir dans la

Ligue des Champions de la Concacaf après son revers devant Cruz Azul 1-2 mercredi, le Valencia qui veut concentrer toute son énergie dans la course au titre n’aura pas la tâche facile dimanche. Lors de son dernier déplacement au parc Saint-Louis, le Valencia avait encaissé 2 buts sans en mettre un seul et, sur l’ensemble des confrontations entre les deux équipes cette saison, les Mirebalaisiens, bien qu’ils aient été battus 3-1 le 28 avril au parc Hendrich, gardent le mince avantage d’avoir inscrit un but sur la pelouse du Valencia cette saison. En fait, au match retour, pour avoir dominé les champions 2-0 le 7 juillet, ils passeraient la phase s’il s’agissait d’une confrontation à élimination directe. Dimanche, l’ambition sera de ramener au moins un point du parc Saint-Louis pour le Valencia au moment de grimper le morne-à-Cabri. Au moins un point pour conserver

son fauteuil de leader mais aussi pour espérer faire la différence quand il accueillera l’AS Mirebalais le 6 octobre pour le compte de la dernière journée. Ce sera surtout l’enjeu qui fera de ce match rencontre une rencontre disputée avec spectacle à la clé.

Le petit derby de Port-au-Prince

2e au classement depuis la 4e journée, le Racing Club Haïtien se déplacera dimanche sur la pelouse de la lanterne rouge du groupe jouant le titre avec l’ambition de l’enfoncer encore plus et de prendre la tête du classement de la compétition. Si le Racing Club s’impose dimanche et qu’en même temps l’AS Mirebalais réussit à prendre le meilleur sur le Valencia, le Racing Club Haïtien deviendrait automatiquement leader du groupe qui joue le titre avec 10 pts et aurait un point de plus que le Valencia et l’ASM.

Frantzy Appollon Malgré tout, il a tenu à remercier le ministère pour les moyens logistiques apportés à la fédération. Des remerciements tout à fait spéciaux vont à l’endroit de l’Ambassade de France qui a répondu d’une manière positive aux démarches pour l’obtention des visas et l’Organisation internationale de la Francophonie représentée par Mme Chantal Moreneau. On ne doit pas oublier la ville de Nice qui a pensé à mettre à la disposition de la FHC six vélos de course flambant neuf d’une valeur chacune de $ 3500 US. L’un des athlètes rencontré en la circonstance déclare que cette présence du cyclisme haïtien à ces joutes francophones est


7

Samedi 31 août et dimanche1er septembre 2013

TENNIS

L’US Open terminé pour Victoria Duval La belle aventure de Victoria Duval s’est arrêtée au second tour de l’US Open 2013 durant la nuit de jeudi à vendredi du côté de Flusing Meadows. Notre compatriote, âgée de 17 ans, n’a rien pu faire face à l’expérimentée Slovaque Daniela Hantuchova (30 ans). Cette dernière s’est imposée aisément aux dépens d’elle, en deux petites manches (6-2, 6-3).

E

n effet, Victoria n’a pas eu la même réussite face à Daniela, comme ça été le cas contre l’Australienne, Samantha Stosur. Peut-être trop euphorique, autosatisfaite ou encore épuisée par la fatigue après deux heures 39 minutes de jeu pour s’imposer (5-7, 6-4, 6-4) face à la lauréate de l’édition 2011 de l’US Open, Duval n’a pas fait forte impression. Elle a pourtant bien débuté son match en gagnant ses deux premiers services, au même titre que son adversaire du jour. Au fil des minutes, elle a montré ses limites en ratant ses premières balles de service et a commis beaucoup de fautes. En face, Hantuchova en a profité pour mettre à profit son expérience et s’imposer aisément au premier set (6-2). A la reprise, Victoria a beau essayé de refaire son retard, « Je ne me sens jamais à l’aise dans ce match »,

a confié Duval en conférence, avant d’ajouter : « Ce fut une belle expérience. A présent, je sais que je peux rivaliser avec les plus expérimentés et jouer dans la cour des grands », a-telle confié. Victoria grappillerait en principe quelques points à l’apparition du nouveau classement de la WTA au terme de la quinzaine new-yorkaise. La Slovaque, très en jambes et bien concentrée à l’idée de ne pas subir le sort de Samantha Stosur, a remporté fort logiquement le deuxième set (6-3). Cependant, elle a reconnu en conférence que l’avenir du tennis mondial est assuré avec son adversaire du jour. « Victoria est une étoile montante dans le tennis mondial. Je suis persuadée qu’elle aura une carte importante à jouer à l’avenir dans le circuit WTA », a-t-elle expliqué. Par ces mots et sa victoire face à Stosur, Duval, issue des qualifications,

a confirmé qu’elle faisait bien partie de cette génération américaine dorée avec notamment Madison Keys, Taylor Townsend, Jamie Hampton, Christina McHale et Sloane Stephens qui a déjà fait une entrée remarquée dans la cour des grandes. Victoria duval était la troisième joueuse la plus jeune du tableau. Elle avait déjà disputé un match du grand tableau à l’US Open l’an dernier. Cependant, elle a été battue par Kim Clijsters. Cette année, elle n’a gagné que deux matches dans un grand tableau (Memphis et Miami) et comptait deux victoires sur des joueuses du Top 70 (Larsson et Hlavackova). En 2012, cette fan des sœurs Williams, de Kim Clijsters, inspirée par Monica Seles et André Agassi, avait atteint les demi-finales de l’US Open juniors. Un an plus tard, elle sort une ancienne gagnante du tournoi, Samantha Stosur en affichant le visage d’une sacrée compétitrice. Il faudra encore attendre pour savoir si elle peut devenir une grande, mais la promesse est déjà belle. Pour rappel, la 296e joueuse mondiale a marqué les esprits. Victoria Duval qui avait foulé l’antre du Cercle Bellevue, autrefois temple du tennis haïtien, tout juste avant le séisme du 12 janvier 2010, était devenue en quelques jours, la grande révélation de la quinzaine new-yorkaise, et ce, même si son brillant parcours s’est interrompu dans la nuit de jeudi à vendredi face à la Slovaque Daniela Hantuchova. Qu’elle ne cesse de surprendre dans le haut niveau !

Le Baltimore dans la forteresse

Enfin le Baltimore effectuera un déplacement difficile dans la forteresse de l’Association Sportive de Petit-Goâve. En effet, les promus se sont toujours montrés imprenables dans leur forteresse du parc Anglade et sortir vivant de cette forteresse est toujours l’objectif principal de chaque

club qui s’y déplace. “Voir parc Anglade et mourir”, le Baltimore en connaît un bout. Lors de la dernière journée de la première phase le 7 juillet dernier, les hommes de David Télémaque avaient été battus 1-0 là-bas. Et comme ils connaissent le comportement maison de l’ASPG ils savent aussi quoi faire pour revenir vivants. Créer la sensation en battant cet hôte difficile pour se remettre dans la course.

Dans le groupe des relégables

Le FICA tentera dès samedi de venir faire la différence sur la pelouse du Don Bosco au stade Sylvio Cator pour conserver son fauteuil de leader. L’America accueillera le Tempête de Saint-Marc avec l’ambition de conserver sa 2e place alors que le Victory tentera dimanche d’obtenir son premier succès depuis le début de la 2e phase afin d’essayer de redresser la barre dans la course au maintien.

une façon de parler de son retour sur la scène sportive internationale et plus particulièrement sur le continent européen.

Augustin Jameson Cela explique la raison qu’ils se sont sacrifiés en compagnie bien sûr des autres coéquipiers de l’équipe nationale dans la préparation déroulée à la fois en plaine et dans les montagnes. Le public sportif et plus particulièrement les passionnés de vélo auront l’occasion de se faire une idée de cette équipe nationale de cyclisme à l’occasion de l’ultime course d’évaluation qui se fera sur le circuit Port-au-Prince - Montrouis (aller-retour) et dont la distance à parcourir est de 130 km. Le départ ainsi que l’arrivée pour cet ultime test d’évaluation se fera à l’Aigle du Nord, km 14, route nationale # 1

Légupeterson Alexandre /petoo76@aim.com

St Jour Sterlin

Choc à Mirebalais... Cependant l’Aigle Noir ne l’entendra pas de cette oreille. Pour les Belairiens qui n’ont pas encore obtenu de victoire depuis le début de la phase décisive et qui veulent sauver l’honneur, cet honneur ne sera sauf qu’à condition de renouer avec la victoire. Une victoire avec la manière devant leur public sur le “vieux lion” dans le petit derby de Port-au-Prince. Autrement dit, un honneur qui passe par un gros match dimanche face à un Racing Club Haïtien plus que jamais contraint de sortir le grand jeu.

En route pour Nice

Calendrier complet de la 5e journée Groupe des concurrents au titre Dimanche 1er septembre Parc Anglade de Petit-Goâve AS Petit-Goâve - Baltimore de Saint-Marc Parc Saint-Louis de Mirebalais AS Mirebalais - Valencia de Léogâne Stade Sylvio Cator Aigle Noir - Racing Club Haïtien Dans le groupe des relégables Samedi 31 août Stade Sylvio Cator Don Bosco - FICA Land des Gabions America des Cayes - Tempête de Saint-Marc Parc Cayes Jacmel Victory Sportif Club - Cavaly de Léogane Enock Néré/nereenock@gmail.com

La délégation du cyclisme sera composée des athlètes suivants : Benchel Cadet, Frantzy Appolon, Sterlin Saint Jean, Prénelus Jacky, Junior Faril Amazan et Augustin Junior.

Jacky Frénélus Bernard Laudé jouera pour la délégation le rôle d’accompagnateur. Le délégué et chargé de mission est le président de la FHC, Kénelt Léveillé. Emmanuel Bellevue (Photos: Yonel Louis)


8

31 août 2013 No 929

DEKOLE EPI

! N O Y S A G N O L WO PW P Jiyè, Dawout, Septanm Gagnants Tirage Août 2013 Prénom

Téléphone

Prime

Francois Charles

509****4463 509****1936

Motocyclette Motocyclette

Wilbert Andre Pierre

509****7520 509****1401 509****5090

Caisse Rhum Barbancourt 3 étoiles Caisse Rhum Barbancourt 3 étoiles Caisse Rhum Barbancourt 3 étoiles

Saladin

509****4140

Caisse Rhum Barbancourt 3 étoiles

Joseph

509****5748

Caisse Rhum Barbancourt 3 étoiles

Chimene

509****0437

5,000 Gdes de communication Digicel

Bernard

509****9545

5,000 Gdes de communication Digicel

Michelet

509****9946

5,000 Gdes de communication Digicel

Guerline

509****7972

5,000 Gdes de communication Digicel

.PUPTt $FMMVMBJSFT(t$BSUFEFSFDIBSHFt64#.PEFN JOUFSOFUt$BJTTFTEF3IVN#BSCBODPVSU et plusieurs autres primes!


Frères Dodo, 33 ans de troubadour