Issuu on Google+


2

25 avril 2013 No 846

AGENDA DE

Préparé par Daphney Valsaint MALANDRE

Découvrez chaque semaine les coins branchés, les restos en vogue et les meilleures affiches de la ville avec en prime les recommandations de votre magazine préféré ! N’hésitez pas non plus à nous faire parvenir vos affiches à l’adresse email suivante : daphneyvalsaint@gmail.com

Jeudi 25 avril

Buffet autour du Monde à Le Plaza

jeudi, profitez du buffet préparé pour l’occasion tout en appréciant la musique de Cynthia Lamy et son groupe Extase. Admission : U$ 25 par personne

Vendredi 26 avril

« Konpa Friday » à Garden Studio

Ne ratez pas le « Konpa Fridays » de Garden Studio ! Au cours de cet événement, vous pourrez revivre ces succès de notre musique nationale qui avec le temps sont devenus des classiques. Dj Live apportera sa touche pour la réussite de cette soirée qui devrait débuter vers 9 h pm. Admission : 250 gourdes

Samedi 27 avril

Full Moon Party à Rustik Les chefs du restaurant Kanèl de l’hôtel Le Plaza vous emmènent faire le tour de la cuisine italienne ce jeudi, de midi à 3 h pm. Au menu, salade caprese, soupe minestrone, crevettes capri, aubergine à l’italienne, panna cota et bien d’autres plats italiens pour le bonheur de vos palais !

« I love Thursday », à Acajou La traditionnelle soirée « I love Thursday » de Acajou, le bar-restaurant de l’hôtel Montana, se maintient cette semaine encore. De 6 h 30 à 10 h pm ce

Célébrez la pleine lune à Rustik. Pour la première fois, cette coutume très populaire dans des pays comme la Thaïlande sera fêtée en Haïti. Au programme, une animation musicale de tonnerre avec les dj Gardy, Anil Blanchet, Viteri et

Youry Vixamar. Et aussi, attendez-vous à des « body paint », des performances acrobatiques, des cocktails uniques et bien d’autres choses encore. Admission : U$ 20

Boulo Valcourt à Vert Galant

Ne ratez pas la prestation du populaire chanteur Boulo Valcourt à Vert Galant ce samedi 27 avril. Admission : 250 gourdes (cette somme incluant une bière Prestige)

Gabèl et K-Zino à Le Cosmopolitain

Retrouvez les jeunes formations musicales Gabèl et K-Zino à Le Cosmopolitain ce samedi, rue Panaméricaine, Pétion-Ville. Admission : 400 gourdes

Mardi 30 avril 2013

17 434

FANS

A l’occasion de la Journée internationale du jazz, célébrée le 30 avril, la fondation Haïti Jazz présente en concert Aaron Goldberg, pianiste américain de renom. Aaron Goldberg est venu plusieurs fois en Haïti. Il a notamment pris part au Festival International de Jazz de Port-au-Prince en 2011 où il a fait découvrir le chanteur Kephny Eliacin au public haïtien. Les artistes locaux Vanessa Jacquemin, Claude Carré, Jhon Bern Thomas, Alex Jacquemin, Richard Barbot et Joël Widmaier participeront aussi à ce concert annoncé pour 7 h 30 pm. Admission : 1000 gourdes Une publication de Ticket Magazine S.A.

Dans nos

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Frantz DUVAL

librairies

Cette semaine à la librairie La Pléiade

L’utopie révolutionnaire en Haïti : autour de Jacques Roumain éditions Presses Nationales d’Haïti Auteur : Hérold Toussaint

A l’encontre du discours dominant contemporain promouvant l’adaptation et l’ajustement à tout ce qui nous entoure et détermine tant nos sociétés que nos vies, tels la mondialisation, l’héritage de l’histoire, le sous-développement, etc., Hérold Toussaint nous présente ici un essai sur Jacques Roumain qui fut et demeure en son pays, Haïti, comme partout, une figure d’espérance. Dans cet ouvrage pédagogique, Hérold Toussaint cerne, par-delà les manifestations d’un exceptionnel sens de la responsabilité citoyenne, la nature de l’utopie fondant le projet de changement social qui inspirait Jacques Roumain. Cela le conduit à débattre des ouvrages classiques sur les idéologies et les utopies et, dans le contexte de l’occupation américaine du pays, à prendre en compte les conditions sociales d’émergence du projet, dont Jacques Roumain s’est fait le promoteur. Humaniste, Roumain refusait le racisme en même temps que la seule identification à la négritude (…) Il prônait la fierté de sa culture contre le mépris de l’Autre et, plus fondamentalement, pour des colonisés, contre le mépris de soi. Hérold Toussaint, docteur en sociologie et détenteur d’une maîtrise en communication sociale, enseigne à l’Université d’Etat d’Haïti. Il est également professeur invité à l’Université Laval (Canada). Coordonnateur du CUCI (Collectif des Universitaires Citoyens), il encourage les étudiants à publier des travaux dans le champ des sciences humaines et sociales. Il mène notamment des recherches sur la dimension utopico-critique des mouvements socioreligieux en Haïti. Ce livre est en vente cette semaine la librairie La Pléiade au prix de 500 gourdes. Librairie La Pléiade, Complexe Promenade, angle des rues Grégoire et Moïse Port-au-Prince, Haïti

RÉDACTEUR EN CHEF Gaëlle C. ALEXIS

Pêle-mêle 1. Je pense qu’avec tout le temps qu’il prend, il ne va pas uniquement demander ta main, c’est tout ton bras qu’il va demander. 2. Justice et réparation : Nou ka ba ou Jistis, men Reparasyon an, se nan Garaj pou ou ale !!! 3. Je comprends que tu veuilles que ton véhicule porte les couleurs du drapeau, mais le tien est plus du genre Bleu et Rouille ! 4. La chaîne alimentaire, c’est sur quel canal ? 5. Désolé, on n’attrape pas la grippe : c’est elle qui vous attrape... 6. La croix : le chrétien cru s’y fie ! 7. Je suis au courant de tout ce qui se passe dans la faune tropicale grâce à mon iFaune !!!

SECRÉTAIRE DE RÉDACTION Daphney Valsaint MALANDRE RÉDACTION Dimitry Nader ORISMA Gilles FRESLET Myria CHARLES Winnie Hugot GABRIEL Teddy Keser MOMBRUN Junior Plésius LOUIS Raphaël FÉQUIÈRE Enock NÉRÉ Légupeterson ALEXANDRE CORRECTION Jean-Philippe Étienne CRÉATION ARTISTIQUE Responsable graphique Réginald GUSTAVE Stevenson ESTÈVE Photographes Frederick C. ALEXIS Homère CARDICHON Jules Bernard DELVA Moranvil MERCIDIEU Yonel LOUIS Publicité: 2941-4646 publicite@lenouvelliste.com Rédaction: 2945-4646 / 3806-3717


3

25 avril 2013 No 846

JEUX - 77

MOTS CACHÉS

Les mots peuvent figurer dans tous les sens : horizontalement, verticalement, en diagonale, de haut en bas et vice versa, de droite à gauche et inversement. Les dix lettres restantes désignent la privation partielle ou totale de la sensibilité du corps à la douleur.

1

L

L

I

A

T

A

B

O

U

I

L

L

I

E

A E

I

Z

B

R

I

D

G

E

N

G

A

B

I

L

L

E

U R

O

E

E

N

C

O

U

P

E

U

R

E

N

T

E

L

A

P

R

R

N

P

A

V

A

N

E

N

C

A

N

P

C

E A

5

S

O

E

U

I

E

U

R

U

O

C

E

R

E

C

L

B F

6

I

P

I

C

E

T

H

U

C

H

E

S

D

U

L

A

E E

E

A

L

O

H

H

K

I

E

H

C

S

A

J

L

B R

7

E R

F

E

N

O

R

M

A

X

I

M

E

G

O

L

A

E E

U

A

B

T

T

P

D

R

A

T

E

P

U

O

T

N

U D

R

U

R

T

A

I

M

U

E

T

T

E

M

E

S

O

Q O

10

V

C

I

N

C

R

N

I

T

S

E

F

A

H

A

I

A U

11

I

O

Q

O

A

E

T

U

D

I

E

U

B

E

N

N

B T

12

G

N

U

R

R

E

R

T

D

N

B

E

O

S

I

U

A E

E

I

E

A

C

N

O

N

O

I

A

L

N

A

N

N

X T I

N

R

T

C

A

R

T

A

R

L

N

I

T

C

O

E

U

A

U

E

A

N

O

A

S

S

A

N

D

E

C

E

V

A V

N

P

S

M

I

B

N

U

A

P

I

E

E

O

L

E

G A

T

C

A

P

T

A

G

E

L

O

R

D

G

U

I

D

E C

CARCAN CAVITÉ CHEIKH COUPEUR DÉPLU DEVENU DORSAL DRÔLE ÉDILE ÉGAUX ENCAN FAUCON FESTIN GALLE GÊNANT

GIVRURE GUIDE HEURE HUCHE ILÉON MACARON MAXIME MOLLE MUETTE NINAS OCCASE OPALIN PANTIN PAVANE PÉTARD

POLIO PURIN RATÉE RECORD RECOURU REDOUTE REFAIRE RENTE ROTANG TUDIEU UNION USANT ZÉNITH

MOZAIC

Le jeu consiste à replacer les pastilles octogonales dans les emplacements vides de manière à former des mots en lisant dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant par la première pastille en haut. Le premier mot est déjà en place, il suffit de compléter les autres. Il y a des définitions pour vous aider à identifier chaque mot. : : : : :

ST

PA

PE

IL

RE

RF

SU

RU

LU

SS

DE

A

IO

B

C

D

E

7

8

9

10

11

12

9

Horizontalement 1- Canard sauvage à plumage noir. Convenance 2- Abréviation d'adolescent (fam.). Matière colorante rouge. 3- Boire. Hommage. 4- Futur bouvillon. Itou. Pronom indéfini. 5- Conjonction. Anneau de cordage. Choisi par Dieu. 6- Rivière des Alpes du Nord. Égalité = Équivalence. 7- Pièce de la charrue. Petit poisson vivant dans les eaux courantes. 8- Fidèle. Situation engendrant un effet comique. 9- Estonien. Tout petit. 10- Raisonne. Interurbain 11- Interjection exprimant le mépris. Petite pièce de bois collée. Adjectif possessif 12- Approche. inflammation de l'iris. Verticalement 1- Vin grec célèbre. Note. 2- Déplaisante. Lavande dont on extrait une essence odorante. 3- Cap du Portugal. Aplati. 4- Conspuer. Abondant. 5- Chef des armées américaines. Songe. Situé. 6- Primate nocturne d'Asie du Sud. Cri. 7- Restes. Désappointé. Mesure itinéraire chinoise. 8- Ch. -I. du dép. des Alpes maritimes. Pièce de charpente. 9- Matricule. Ancienne unité monétaire du Pérou. 10- Givre. Masse de métal ou d'alliage 11- Pronom. Coup frappé dans les arts martiaux. 12- Paradis. Unité de mesure de travail. Chef éthiopien.

SOLUTION JEUX - 76 MOTS CROISÉS 1 2

4 5 6

8

ER

6

8

7

ST

5

4

3

OT

4

3

Hormone ayant la structure d’un stérol. Se laisser aller à ne rien faire. Dont les mérites ou les qualités ont été largement reconnus.. Qui est de trop. Insecte coléoptère noirâtre qui creuse son terrier sous les crotins.

GE

3

2

E

I

2

1

B

ABAQUE ACCUSÉ BAGNE BAJOUE BANNIR BATAILLE BATEAU BILLE BIOPSIE BONTÉ BORNE BOUILLIE BRIDGE BRIQUETÉ CAPTAGE

A B C D E

MOTS CROISÉS

9 10 11 12

1

2

3

4

S O L U B L E S

U R I L A I N S

L A N I C E A A

C I E L M G A L

S I L I

5

6

7

8

9

A S N O M E G A

T O N T E A A C

U N I I R A C E

R E P V A I R E L G E R I I

10

11

C R H N E R V B I

12

C A L O S E

E C H E C

P O T T R A M E I N N E M M E R

S S L E

A S

I S O O O S L O C C O N P E N N E A A S C E T E

Pour toutes suggestions écrivez-nous à couleurproduction@yahoo.fr Couleur Production

MOTS CACHÉS PROTÉINES

MOZAIC A : BLONDINE B : MICHETON C : CÉTÉRACH D : RAINETTE E : MANDARIN


4

25 avril 2013 No 846

“Kiyès ki Toro a ?”

Carel Pèdre et Flo Martin, introduisant le premier épisode aux invités

Le vendredi 19 avril, les représentants de la boisson énergisante Toro ont organisé une grande première dans les salons de l’hôtel Royal Oasis, à Pétion-Ville, pour la projection de “Kiyès ki Toro a ?”, une nouvelle série télé-réalité, pionnière et sans pareille en Haïti ! “Kiyès ki Toro a ?” est un concours filmé qui dure huit semaines où seize finalistes devront surpasser leurs adversaires et surmonter des défis extrêmes à la fois physiques et psychologiques. L’équipe de Toro a parcouru le pays pour sélectionner les plus forts et les plus intelligents. Mais à la fin, comme tout concours, il ne peut y avoir qu’un seul Toro. Désormais, retrouvez l’émission “Kiyès ki Toro a ?” tous les dimanches soir à 8 h pm sur Télé Ginen et votez pour votre candidat préféré sur le www.KiyèskiToroA.com.

Les hôtesses de la soirée

La salle de cinéma avant l’arrivée des invités

Les hommes de « Kiyès ki Toro a ? »

Les femmes de « Kiyès ki Toro a ? »

Durant le tournage du premier épisode – les présentateurs et finalistes


25 avril 2013 No 846

5

Dans le regard de

Stevy Mahy

Interprète de la chanson « Haïti Chérie » Stevy Mahy, Guadeloupéenne, vit, comme tant d’autres avant elle, une idylle avec Haïti. Ce single, en collaboration avec James Germain et très apprécié par les connaisseurs, a fait son chemin et a touché un plus grand public grâce à la superbe vidéo réalisée en Haïti et bien diffusée sur toutes les chaînes de télévision du terroir. Déjà présentée dans les colonnes du magazine, Ticket vous dessine cette fois-ci le portrait de cette chanteuse à la voix mielleuse.

S

es yeux vous happent. Ils vous attrapent et vous scrutent. Profondément. Stevy Mahy a un vrai regard révolver. Cette beauté qui est tombée éperdument amoureuse d’Haïti nous revient de la Guadeloupe. Deux ans de cela, un jour comme aujourd’hui, elle a visité notre pays perdu et son cœur a flanché. Depuis lors, Haïti est sa deuxième patrie. Revenons encore à ses grands yeux marron clair qui lui mangent le visage. On a l’impression que ce sont eux qui lui renvoient ce reflet trop positif de la vie et de l’amour. Ce vendredi midi, au Garden Studio, c’est la femme simple au sourire franc qui me fait la bise, un bébé bruyant en main. « Ce petit bout de chou n’est pas le mien », assure-t-elle devant mon regard étonné en rendant l’enfant à sa mère. Short en jean, chemisette rose, lunettes de soleil posées sur son crâne rasé, sac en bandoulière, Stevy Mahy ne s’enrobe pas de tralalas. « Je suis bien comme je suis », sourit-elle. Tranquillement on s’installe dans un fauteuil du restaurant quasi vide. Mains jointes, Stevy nous raconte avec plaisir son histoire. « Je suis née à Paris. Mon père était musicien et ma mère est encore chanteuse. Très tôt donc je suis enveloppée dans l’univers de la musique. Depuis mon plus jeune âge, j’arpente les studios d’enregistrement et de répétition. La musique était comme une seconde peau », confie cette jolie fille des îles. C’est donc naturellement que dès l’âge de 9 ans, elle enregistre des chansons telles que « Manman depi ou pati » ou «Je veux d’un petit frère» avec sa mère. Son mentor. Son «potomitan». Ses lèvres pulpeuses cachent deux rangées de dents blanches bien alignées. Créole jusqu’au sang, elle porte la Guadeloupe dans son cœur. « J’ai beaucoup voyagé, mais mes départs me ramènent toujours en Guadeloupe », avoue l’interprète d’ ‘‘Haïti Chérie’’. Sa vie est une succession de voyages, de belles rencontres et de collaborations musicales. « J’ai chanté de 9 à 12 ans, puis j’ai arrêté », continue-t-elle. « A un moment donné, j’ai voulu tout stopper et aller voir ailleurs. Faire autre chose. Je vivais à Paris à l’époque. J’ai fait des featuring à droite à gauche, mais c’était rien de concret. Puis, en 2009, j’ai senti le besoin de revenir en Guadeloupe et de faire un album. » Un endroit où finalement la femme créole qui l’habite trouve un refuge. Elle se retrouve, se ressource et réécoute des mélodies enfouies. Si la chanson devient rapidement une grande partie de sa vie, Stevy ne se définit pas en tant que chanteuse. « Je ne suis pas que ça. Je suis une femme qui chante », explique la dame de 35 ans. Parallèlement, l’artiste, en plus d’être passionnée de l’audiovisuel et des belles images, crée sa propre ligne d’accessoires. « Je suis une malade de bijoux. Je me suis dit qu’on n’était mieux servi que par soi-même, donc j’ai créé MOUN. J’utilise du carton et des produits de recyclage, comme ça je sers deux causes », lâche-t-elle dans un éclat de rire qui éclaire son visage bien dessiné. Son site, stevymahy.com, est la galerie qui expose ses oeuvres vendables depuis quelque temps. Le 2 mai, à Miami, elle présentera sa collection pour la première fois au public. « J’ai du mal à faire plusieurs choses à la fois », confesse sans crainte la célibataire. « Je me concentre donc sur la musique en ce moment. Sur la production de mon deuxième album. » Après le succès de ‘‘The Beautiful Side of a Kreyol Folk Trip’’, Stevy veut récidiver. « Mon premier opus était plutôt une autobiographie. Si quelqu’un veut vraiment connaître Stevy, il faut juste écouter l’album. C’était une introspection. » Son amour pour Haïti débute comme toutes les plus belles passions : sans savoir comment. « Je me rappelle avoir voulu venir en Haïti depuis peut-être mes 18 ou 19 ans. C’est drôle, je ne sais toujours pas pourquoi. Mais je crois avoir été intéressée par

la religion, l’histoire, la musique du pays. J’ai toujours eu la sensation qu’Haïti était la Guadeloupe avec une toute petite différence. J’ai voulu savoir laquelle », explique avec conviction la native du Lion. « En 2010, après le tremblement de terre, j’ai fait ma première collecte pour Haïti sans jamais y avoir été. Pour acheminer ce que j’avais reçu, un ami m’a invitée à venir et aussi à parler de ma musique. Je suis arrivée en décembre 2011. Je devais rester une semaine, mais j’y suis restée deux. Je suis partie chez moi quelques jours, puis je suis revenue tout de suite après. L’attirance était inexplicable », se souvient-elle aujourd’hui encore. Le grand public haïtien ne la connaît peut-être pas encore, mais ceux qui fréquentent Garden Studio à Pétion-Ville l’ont rencontrée assez souvent lors des soirées spéciales pour dames qu’elle anime. Les auditeurs de Radio One aussi l’ont sûrement déjà entendue dans l’émission Chokarella avec Carel Pèdre. « Après mon premier séjour en Haïti, je voulais aller à la mer. J’ai suivi la route vers le Nord pour arriver à Moulin-Sur-Mer et je me suis perdue : la personne qui était avec moi dormait. J’ai continué jusqu’aux Gonaïves ! Il était déjà très tard. En revenant sur mon chemin, le soleil se levait, et, au bord de la mer, j’ai vu des femmes en blanc avec des paniers sur la tête qui chantaient une action de grâces. Avec la rizière derrière elles, et le soleil qui commençait à poindre, cela faisait comme un tableau. Et j’ai dit WOW !!! J’étais émerveillée. Quand je suis rentrée en Guadeloupe, j’ai écrit Haïti Chérie d’une seule traite !», raconte Stevy dans un sourire étincelant. Tout de suite James Germain la rejoint sur le morceau et ensemble ils produisent une chanson créole. Folklorique. Vraie. Elle aime BelO. Elle adore BIC. Le compas de Coupé Cloué l’enchante. Elle raffole de notre cuisine et de notre riche culture. Sans aucun doute, Stevy Mahy est une fille de chez nous. Gaëlle C. Alexis


6

Jeudi 25 avril 2013

Coupe de la Ligue de la Région Ouest de l.

Coupe du monde de volley-ball

Haïti à Sainte-Lucie pour une place de qualification

La mauvaise surprise des Tigresses

L

es jeunes filles en formation au ranch de la Croix des Bouquets ont surpris les Tigresses 3 sets à 2 en match comptant pour la Coupe de la Ligue de la Région Ouest de Volley-ball. Surprendre les championnes quand on joue en compétition de jeunes a tout simplement été le piment de la journée dans cette compétition. Agées entre 14 et 16 ans, elles n’évoluent qu’en championnat des moins de 19 ans. Placées au centre de formation de l’Ecole Nationale des Talents Sportifs, elles disputent la compétition U19 pour se donner justement de l’expérience. Aussi, face aux Tigresses en Coupe de la Ligue, elles étaient loin d’être favorites. Pourtant quand le match a commencé, ce sont elles qui se mettent les premières en évidence. Enock Néré

RAPHAEL FÉQUIÈRE

LA GOUTTE D’OH! La Sélection nationale féminine de volley-ball qui se prépare pour la 2e phase des Eliminatoires de la Coupe du monde du 21 au 24 juin prochain.. Debout: De gauche à droite Jean François Vanessa, Jusma Astride,Salomon Rosie Jallye, Hilaire Niva, Joachim Esther, Desrosiers Esther. (Photo : Yonel Louis )

A

près avoir franchi avec brio le premier tour des éliminatoires de la coupe du monde de volley-ball 2014, disputé en Dominicanie, la sélection nationale masculine composée de quinze personnes dont onze joueurs, a laissé Port-au-Prince mercredi 23 avril à destination de Castries (Sainte-Lucie) pour y jouer la deuxième phase de cette compétition pour la zone NORCECA qui se tiendra du 26 au 29 avril 2013. Elle doit affronter respectivement le pays hôte, Saint-Kitts & Névis et Salvador. Suite à un camp d’entraînement de deux semaines sous la houlette de l’expert français, André Glaive, l’équipe haïtienne de volley-ball, aux dires de la présidente de la Fédération haïtienne de volley-ball, est très motivée pour s’emparer de l’un des deux billets donnant accès au tour final des éliminatoires de la coupe du monde de volley-ball dont la phase finale aura lieu en Pologne en 2014. La sélection nationale débutera la compétition ce samedi 27 avril en affrontant d’abord le pays hôte, ensuite son homologue de SaintKitts. Finalement, les protégés d’Yves Joseph Larrieux joueront leur dernier match de poule dimanche matin face à Salvador. Au terme des matches de poule, les deux premiers sont qualifiés pour

le tour final qui aura lieu au début de l’année prochaine. « Pour répéter l’expert français, l’équipe monte en puissance. Il se peut qu’elle soit la grande surprise de cette compétition. On est donc très serein et j’ose dire que l’équipe a de très fortes chances de franchir cette étape », a déclaré la présidente de la Fédération haïtienne de volley-ball, Margareth Graham. Pour effectuer ce voyage, la fédération devait disposer de la somme de vingt-et-un mille (21.000) dollars américains n’incluant pas les frais d’hôtel et de nourriture, et de l’acquisition de matériel de sport et autres... « On a dû contacter pas mal d’institutions du pays. Au final, seul le ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique a répondu à notre appel, et ce, à hauteur de cinq mille dollars. C’est minime au regard du budget de voyage à Castries », a regretté Margareth Graham, lauréate du prix du meilleur dirigeant sportif de l’Ashaps. Ainsi, pour éviter la mise à l’index du volley-ball national à l’échelle internationale et régionale, et ce, pour une durée de quatre ans, les autorités de la fédération ont dû puiser dans leurs ressources pour faciliter le départ de la sélection masculine. « Pour effectuer ce voyage, on a dû se transcender. En effet, on a avancé des fonds personnels. Sachant qu’on a

d’autres échéances, on espère trouver une certaine lueur d’espoir au bout du tunnel. Des sacrifices, il en faut, car l’équipe nationale présente un potentiel énorme pour qu’on aille de l’avant », a fait savoir la patronne de la fédération. Signalons que, du 21 au 24 juin prochain, la sélection nationale féminine de volley-ball disputera le second tour des éliminatoires de la coupe du monde de volley-ball qui aura lieu à la Grenade. Les membres de la délégation haïtienne: Ralph Adolphe, Grégory Allen, Junior Beaufosse, Jean Dénis Destiné, Sénel Volvick Dupuy, Roudolphe Willem Gaëtan, Amos Fils Mabou, Fritz-Emmanuel Mabou, Martin Fedler Manassé, Junior Mendes et Junior Philibert. Staff technique : Yves Joseph Larrieux, entraîneur, Junior Siècle, assistant, Frederick Défay, Arbitre et Lesly Larrieux Eugène, Responsable de la délégation.

Calendrier de l’équipe nationale

Samedi 27 avril 2013 Sainte-Lucie - Haïti : Haïti - Saint-Kitts & Névis : Dimanche 28 avril 2013 Haïti - Salvador : Légupeterson Alexandre/petoo76@aim.com

Le volley sur deux fronts S’il ne reste au football que la Gold Cup pour tenter un exploit dans les mois qui viennent, le volley-ball haïtien se remet en selle pour redorer le blason de la représentation d’Haïti en sport. Un ambitieux objectif. Nos athlètes seront sur deux fronts : les garçons, du 26 au 29 avril à Sainte Lucie ; les filles, du 21 au 24 juin pour le second tour des éliminatoires de la Coupe du monde de Grenade. Le problème de trouver les ressources financières pour une représentation digne d’Haïti à l’extérieur reste évident. On sait que la Fédération haïtienne de volley-ball, dépourvue de moyens à l’instar des autres fédérations, se trouvait dans une situation inconfortable avant le départ de sa délégation pour Sainte-Lucie. Le ministère des Sports aurait contribué à hauteur de 5 000 dollars US. Peut-on continuer à quémander ou à puiser dans ses propres ressources pour faire oeuvre qui vaille dans le sport? C’était le cas de la délégation haïtienne qui a pris l’avion ce mercredi pour représenter notre pays.


7

Jeudi 25 avril 2013

BOXE

Alciné subit un KO technique

CE QUE JE PENSE Raymond Jean-Louis

Pour le conseil supérieur du sport national

L

Joachim Alciné

J

oachim Alciné a subi la défaite par K.-O. technique devant Brian Rose dans un combat pour le titre vacant intercontinental de la WBO des super-mi-moyens à Blackpool au Royamue-Uni, samedi. Rose (23-1-1, 7 K.-O.) a passé le K.-O. à la 59e seconde du 12e et dernier round du combat dans une décision discutable de l'arbitre. Ce dernier a mis fin aux hostilités après que l'Anglais eut servi une combinaison gauche-droite au Québécois qui était coincé dans un coin. Avant cet arrêt, Alciné et Rose avaient livré un combat très partagé.

Selon certaines cartes de pointage d'observateurs, Rose avait le dessus alors que c'était le contraire pour d'autres. Rose, dont c'était le plus important test de sa carrière jusqu'ici, avait préparé le terrain à l'assaut précédent en faisant mal paraître Alciné au cours des 30 dernières secondes. Alciné remontait dans un ring pour une première fois depuis son revers aux mains de Matthew Macklin en septembre dernier à Las Vegas. L'ancien champion avait alors été vaincu par K.-O., mais dès l'engagement initial.

e Sport national, on le sait, souffre d’une grave crise d’identité. Pour cela, il est temps de cerner les causes majeures de la dégradation de la santé de nos institutions sportives. D’autant que l’on persiste à rester loin de la source alimentant les plantes sauvages aux racines vivaces qui ont envahi nos plantations sportives. Qu’on cesse enfin de tourner autour de la plaie ! De la fin des années 70 à nos jours, de criantes lacunes administratives ont généré une montagne de problèmes techniques sur notre territoire sportif. De plus, le hasard, l’amateurisme exagéré et les fréquentes pannes ont provoqué un fossé qu’on ne pourra combler que par le rejet pur et simple de la routine, de l’improvisation et du conformisme. Donc, il faut enfin accorder les partitions en vue d’aboutir à un changement basé sur le positivisme et le réalisme. En Haïti et dans la diaspora, à tous les niveaux et dans tous les domaines, la classe dirigeante a gaspillé ou marginalisé certaines initiatives qui s’accordent avec les intérêts majeurs de la collectivité sportive. On dirait que les responsables de toutes les tendances n’ont pas d’oreilles pour écouter les propositions allant dans le sens du ‘’changement efficace’’, le vrai changement. Les termes ‘’illusionnistes et utopistes’’ sont souvent

Ligue des Champions/ demi-finale aller

Dortmund, presque parfait

N

ouveau choc sur la planète football. Le Real Madrid a été emporté par le Borussia Dortmund (4-1) de Robert Lewandowski, auteur d’un quadruplé, en demi-finale aller de la Ligue des champions mercredi. Les Madrilènes sont condamnés à l’exploit dans une semaine en Espagne. «Kolossal». Après le Bayern mardi face au Barça, c’est Dortmund qui a marqué les esprits mercredi contre le Real Madrid (4-1). A peine remise de la claque de la veille, la planète foot n’imaginait pas revivre pareille soirée. C’est arrivé et les deux grands d’Espagne ont quitté l’Allemagne la tête cabossée avant les matches retours de la semaine prochaine. Dans un Signal Iduna Park en fusion, les Madrilènes ont été soufflés par l’audace et le talent allemand, caractérisés par la triplette Reus-Lewandowski-Götze. Ce dernier, transféré depuis mardi au Bayern Munich, était attendu. Il a répondu présent. Dans tous les bons coups, sifflé par quelques-uns en début de match, le milieu offensif a trouvé Robert Lewandowski pour l’ouverture du score (9e). Et on n’a plus entendu

avancés pour envoyer les auteurs de ces initiatives sur la tribune des éternels observateurs passifs. Décidément, l’administration sportive haïtienne ne tolère pas les ouvertures ou les percées qui mettent l’accent sur la discipline et la rigueur dans la gestion des affaires sportives. En dépit de l’indécente indifférence qui accueille d’habitude chez nous les entreprises allant à l’encontre du conformisme ronflant, il faut lutter pour forcer les décideurs à monter dans le train du redressement. Sur la tribune des revendications sportives, nous formulons aujourd’hui cette proposition : Implantation du ‘’ Conseil Supérieur du Sport National’’ (CSSN). Alignant des responsables compétents provenant de toutes les disciplines (athlètes et arbitres retraités, dirigeants, entraineurs, journalistes, etc), le CSSN est présidé par le Commissaire national des Sports élu pour 5 ans par l’Assemblée général du Comité Olympique Haïtien et approuvé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports qui transmettra le dossier au Parlement pour ratification. La concrétisation du CSSN dépend de l’accueil de la grande famille sportive haïtienne. Nous souhaitons que cette proposition ne termine pas sa course dans la machine à broyer les initiatives porteuses d’espoirs ou dans le désert de la marginalisation.

un penalty consécutif à une faute de Xabi Alonso sur Reus (66e). Il aurait pu rejoindre Messi, seul joueur ayant inscrit cinq buts en un seul match de Ligue des champions (contre Leverkusen), mais Diego Lopez a sorti sa plus belle horizontale (79e). Une occasion manquée dont il se fichera certainement si quelqu’un ose lui en parler. Lui qui est le premier joueur à inscrire un quadruplé au Real Madrid en Coupes d’Europe.

Le Real condamné à l’exploit

Cristiano Ronaldo, comme le Real, est condamné à l’exploit au match retour

personne pour le conspuer. Comme tous les autres, il a reçu l’ovation de son public en fin de rencontre. Avant de s’asseoir devant le «Mur» pour remercier ce fabuleux 12e homme.

Le jour de Lewandowski

Dans un jour de grâce, Robert Lewandowski, lui aussi en partance

pour le rival bavarois, a fait très mal à Pepe, dépassé sur l’ouverture du score et mystifié par son crochet sur le troisième but (55e). Cinq minutes plus tôt, l’attaquant du BvB avait profité d’une frappe manquée de Reus pour s’offrir un doublé. Le quadruplé, pour son dixième but en C1 cette saison, est arrivé peu après l’heure de jeu, sur

C’est donc le scénario rêvé pour le BvB, qualifié miraculé en quarts de finale contre Malaga et extraordinaire mercredi soir. Sans les trois derniers buts de Lewandowski, les Allemands auraient certainement fait la grimace en zone mixte. Ils seraient revenus sur cet accrochage entre Varane et Reus (42e). Si elle était en dehors de la surface, la faute du défenseur français aurait pu être sifflée. Björn Kuipers a laissé le jeu se poursuivre et 20 secondes plus tard, Cristiano Ronaldo a égalisé (43e) après une grossière erreur de Mats Hummels. Le douzième but du Portugais dans la compétition. Une maigre consolation pour Madrid, éliminé à 88% et condamné à l’exploit dans une semaine en Espagne. Source : L’Equipe


8

25 avril 2013 No 846

Anniversaire de BIC à Le Villate, le 23-04-13 “M anvi tounen klou beton pou m kloure planch ou”

Superbe scène pour un superbe artiste, la fête était plus que réussie pour le parolier-chanteur-compositeur Roosevelt Saillant dit BIC

BIC et son grand complice Jean Jean Roosevelt

On ti konvèsasyon avèk Lionel Benjamin

Gato-Gita pou BIC

BIC et Bélo en profonde communion sur un morceau


Dans le regard de Stevy Mahy