Issuu on Google+


2

11 avril 2013 No 836

AGENDA DE

Préparé par Daphney Valsaint MALANDRE

Découvrez chaque semaine les coins branchés, les restos en vogue et les meilleures affiches de la ville avec en prime les recommandations de votre magazine préféré ! N’hésitez pas non plus à nous faire parvenir vos affiches à l’adresse email suivante : daphneyvalsaint@gmail.com

Jeudi 11 avril 2013

Projection de « Assistance mortelle » à la Fokal

Ne ratez pas la projection de « Assistance mortelle », le dernier film documentaire de Raoul Peck, à la Fokal, ce jeudi à 3 h pm.

Jedi Mizik à l’Institut français en Haïti

« Jedi Mizik », le rendez-vous hebdomadaire de l’Institut français, reçoit Stone, poète-écrivain slameur d’origine camerounaise. Invité en Haïti à l’initiative du Lycée Alexandre Dumas où il anime des ateliers, Stone se produira ce jeudi aux côtés de musiciens haïtiens. Admission : gratuite

« I love Thursday », à Acajou

Acajou, le bar-restaurant de l’hôtel Montana, maintient cette semaine encore sa traditionnelle soirée « I love Thursday ». De 6 h 30 à 10 h pm ce jeudi, profitez du buffet préparé pour l’occasion tout en appréciant la musique de Cynthia Lamy et de son groupe Extase. Admission : US$25 par personne

Buffet autour du monde à Le Plaza Hôtel

Plaza fait plaisir aux amants des fruits de mer ! Au menu, un buffet pêcheur préparé par les meilleurs chefs du restaurant. Le buffet sera ouvert de 12 h pm à 3h pm. A bon entendeur, salut !

cette formation musicale ! Le groupe bénéficiera du renfort de la jeune chanteuse Kayel et de Dr Rub à The Backyard ce vendredi. Admission : 500 gdes

Conférence à l’Institut Français en Haiti

Emoticons Part II à Garden Studio

Des invités comme Colette Pérodin, directrice de la Fondation Culture Création, Philippe Dodard, directeur général de l’Enarts, et Yves Roblin, représentant du ministère de l’Education nationale, interviendront dans une conférence donnée à sous le thème « De l’art dans les écoles ! ». Le public est attendu dès 5 h pm.

Projection de Palettes à l’Institut français en Haïti

Dans le cadre de l’exposition « Haïti Royaume de ce monde », trois épisodes consacrés à des peintres contemporains tirés de la collection documentaire « Palettes » de Alain Jaubert seront projetés à l’Institut français ce vendredi à partir de 7 h pm. Une occasion pour le public de mieux comprendre l’œuvre de Francis Bacon, Yves Klein et Marcel Duchamp, les trois artistes retenus. Admission : gratuite

Vous avez raté la première édition de Emoticons ? Pas de panique, K-Zino vous offre la chance de vous rattraper ! Revisitez le répertoire sans cesse remanié de la bande à Gérald Chéry. Et surtout, n’oubliez pas de réclamer votre T-shirt Emoticons frappé de messages aussi hilarants que suggestifs à l’entrée ! Admission : US $10

Samedi 13 avril 2013

Corneille et Luck Mervil au Par historique de la canne à sucre

Une publication de Ticket Magazine S.A.

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Frantz DUVAL RÉDACTEUR EN CHEF Gaëlle C. ALEXIS

Konkou Freestyle Rap à Casa Blanca

Vendredi 12 avril 2013

Buffet pêcheur à l’hôtel Le Plaza

One 6 s’offre une officielle grande ouverture. Le club, on se le rappelle, avait lancé ses activités au début de l’été dernier mais s’était arrêté peu après. Il veut maintenant revenir en force avec une soirée de relance animée par dj Hec Nice des Etats-Unis et les dj Fullblast et Jonathan St-Dic. Sortez talons hauts et belles chemises. L’affiche le dit, l’élégance est de mise ce vendredi. En attendant, grande ouverture ou réouverture, une nouvelle adresse où se retrouver le weekend ne saurait être de trop. Longue vie à One 6 ! Admission : US $40

Kayel et Toxic à The Backyard

Comme chaque vendredi, l’hôtel Le

FANS

Grand opening club One 6

Le Plaza Hôtel donne un nouveau rendez-vous aux fins gourmets. Désormais, explorez les cuisines du monde tous les jeudis, de midi à 3 h pm, avec le « Buffet autour du monde » du Restaurant Kanèl de l’hôtel Le Plaza. Partez à la conquête de l’Asie ce jeudi. Consommé de bœuf thaïlandais, riz frit aux légumes, mini crêpes au coco, porc aigre-doux et bien d’autres plats asiatiques pour le bonheur de vos palais !

Chaque jeudi à partir de 9 h pm, Base Week-end True invite les amateurs de rap à évaluer leurs talents à Casa Blanca (Juvénat, impasse Loé). En addition au challenge, il y a les mix des dj Benmix et NYmix. Il y a aussi la performance des groupes Zap pou Rap, Family Hood et Gabja. L’admission est gratuite. A l’achat d’une bière, une deuxième est offerte.

17 257

Toxic veut matérialiser le grand retour dont il parle depuis un certain temps déjà. Encore une occasion pour le public de voir à l’œuvre la nouvelle équipe de

SECRÉTAIRE DE RÉDACTION Daphney Valsaint MALANDRE Chose promise, chose due ! Après que son concert, « Le jour après la fin du monde », ait été annulé, le chanteur canadien d’origine rwandais, Corneille, sera enfin en Haïti pour la seconde fois ce samedi 13. La megastar Luck Mervil, qui a par ailleurs chanté un morceau avec lui, l’accompagnera au cours de ce concert. Les artistes J-Perry et Team Lòbèy, bien qu’un peu en trop sur l’affiche, devraient apporter un peu plus de couleur à cette soirée déjà prometteuse. Admission : 1500 gdes

Dimanche 14 avril

Kiko Tru Rasta à Rustik

Kiko de Tru Rasta, que l’on n’a pas vu performer en Haïti depuis 2009, veut marquer son retour sur la scène musicale. L’artiste promet une prestation hors du commun ce dimanche dans la fraîcheur de Furcy. Admission : US $ 5

RÉDACTION Dimitry Nader ORISMA Gilles FRESLET Myria CHARLES Winnie Hugot GABRIEL Teddy Keser MOMBRUN Junior Plésius LOUIS Raphaël FÉQUIÈRE Enock NÉRÉ Légupeterson ALEXANDRE CORRECTION Jean-Philippe Étienne CRÉATION ARTISTIQUE Responsable graphique Réginald GUSTAVE Stevenson ESTÈVE Photographes Frederick C. ALEXIS Homère CARDICHON Jules Bernard DELVA Moranvil MERCIDIEU Yonel LOUIS Publicité: 2941-4646 publicite@lenouvelliste.com Rédaction: 2945-4646 / 3806-3717


11 avril 2013 No 836

3

Concert | Collecte de fonds

« Musique du monde pour un monde meilleur » Patrice Millet et la Fondaps (Fondation Perpétuel Secours) ont présenté plus d’une dizaine d’artistes en concert ce samedi 6 avril 2013. Ce concert dont le but était de recueillir des fonds au profit de la Fondaps créée en 2006, a réuni sur la scène du restaurant le Villate, à PétionVille, plusieurs personnalités du monde musical de styles différents : Joel Widmaier, Richard Barbot, Réginald Policard. Entre le compas le jazz et la musique populaire, cette soirée a enchanté des centaines de spectateurs. En début de soirée, le public a applaudi chaudement la prestation de Kéké Bélizaire (guitare), Rolls Lainé (batterie), Fabrice Rouzier (Keyboard) et Joel Widmaier (tambour). Ces musiciens dont l’expérience et le talent ne sont plus à démontrer ont interprété, accompagnés d’un bassiste, trois morceaux (version instrumentale) tirés du répertoire de

Mizik Mizik. Exécutés avec une simplicité inouïe sur des solos de Fabrice Rouzier et de Kéké Bélizaire, ces titres amusants et à la cadence lente ont laissé deviner un « line up » plutôt extra et ont rappelé un peu Les Difficiles de Pétion-Ville. Alexia Millet, fille de Patrice, charme, séduit. Accompagnée de Richard Barbot (basse), de Josué Alexis (piano), de Georges (trompette) et de Pupy (batterie), elle interprète six morceaux très appréciés et connus du public : « Big spender », « Pè Letènèl » et « Beat it » de Michael Jackson (version jazzifiée). Sa voix berceuse mêlée à sa sensualité nous baigne dans un univers de pop américain, de reggae (avec un titre de Bob Marley), de chansons françaises. La chanteuse hypnotise, attise avec son gestuel. Bonne présence sur scène, gestion du souffle et de la respiration. N’empêche que sa voix demande encore du travail.

Un entracte d’une dizaine de minutes. Richard Widmaier invite à (re)découvrir Salina Charles, gagnante du concours Digicel Stars 2012. Elle a interprété en créole et en anglais deux titres (un compas et un slow). Son avenir n’est pas sombre, son timbre n’est pas décevant, sa carrière est prometteuse. S’ensuit Patrice Millet qui dit poursuivre ses des-

REAH 10 a raté la commémoration de la mort de Toussaint Louverture Comme il l’a fait l’année dernière, le Rassemblement des Etudiants Amants d’Haïti et de ses dix départements (REAH 10), coordonné par Florial Nikerson’n, président, et Jean Penel Germain, a décidé de commémorer la 210e anniversaire de la mort de Toussaint Louverture, héros Saint-Domingue. Plusieurs activités ont été organisées pour marquer cette date dont une conférencedébat animée le vendredi 5

avril 2013 au Salòn del Cabral Biblioteca Pedro Mir (UASD) par la docteure Michel Duvivier Pierre-Louis, ex-première ministre d’Haïti et responsable de la Fokal, et Dr Alberto Despradel (Chico). Le thème retenu était « Toussaint Louverture dans l’imaginaire de l’humanité ». Le lendemain, samedi 6 avril 2013, une activité culturelle a été organisée à La Codia. Ce sont Boukman Eksperyans et Raram No Limit, groupes en provenance

d’Haïti, qui devaient animer cette soirée. Malheureusement, il n’y a eu que Raram, sans ses chanteurs vedettes Francisco et Immacula qui sont actuellement en Floride, à avoir joué. Cette activité s’est déroulée dans une salle pratiquement vide, vraisemblablement à cause d’une mauvaise promotion et d’un manque de coordination. Gilles Freslet

seins d’éradiquer la délinquance juvénile dans le pays en encadrant les jeunes au nombre de 300 à la Fondaps. Il souhaite apporter son soutien à ces jeunes issus de quartiers défavorisés, les canaliser et les éduquer par le sport. Réginald Policard, pianiste exceptionnel, en ancien membre de Caribéen Sextet, a une fois de plus fait découvrir la beauté de ses compositions musicales tirées de ses opus à succès dont « Sa se trop », « Détour », « Momentum ». Alexia Mille est revenue avec le morceau célèbre « Les feuilles mortes ». Accompagnée de Réginald Policard, de Richard Barbot, de Joel et Richard Widmaier et de Ruddy Nau (batterie), elle a encore une fois séduit. En fin de soirée, Hans Peters, pour qui construire Haïti c’est bâtir des vies, a mis le feu et a bien bouclé la boucle. Ce brillant compositeur, accompagné de Jabadou et de Joel Pierrevil (voix) interprète « Jardin d’hiver » et cinq de ses compositions à succès dont « Mizik la sou ray » et « L’escalier ». Synchronisation et présence scénique remarquables. La bande à Hans sur un accompagnement de Joel Widmaier à la batterie a créé une ambiance plutôt chaude et excitante. Rosny Ladouceur


4

11 avril 2013 No 836

Les inscriptions pour

Miss Haiti 2013 sont en cours Après avoir représenté Haïti à deux illustres concours internationaux, Miss Universe en 2011, puis Miss International en 2012, le mannequin Anédie Azael, fort de l’expérience acquise, lance le concours Miss Haiti 2013. Ce concours de beauté devrait élire une représentante nationale capable de prendre part aux différentes compétitions internationales du genre. Avec ce concours, Anédie, mannequin et Miss Haiti International 2012, veut toucher tout le pays. Les inscriptions, qui sont déjà en cours, sont gratuites et ouvertes à toute jeune fille correspondant au profil demandé. Les intéressées n’ont qu’à envoyer un message à l’adresse email suivante : MissHaitiOrganisation@gmail.com. Le questionnaire d’inscription leur sera alors acheminé. Des « live casting » seront organisés par la suite dans le nord, le sud et l’ouest du pays. Toutes les postulantes pourront y prendre part. Les dossiers de celles qui n’auront pas pu faire le déplacement seront toutefois pris en compte. De ces présélections et sélections devrait émerger une représentante de chacune

des régions du pays. La grande finale est prévue pour le début du mois de juillet. Les conditions de participation semblent être les mêmes que celles généralement requises par les organisateurs de concours de beauté. Il faut donc avoir entre 18 et 25 ans, être célibataire et ne pas avoir d’enfant. L’accent est aussi mis sur les mensurations. Une taille d’au moins 1,72 m, entre autres, est de mise pour participer à ce concours de beauté. La gagnante de Miss Haiti 2013 deviendra une ambassadrice de Peace Love International, la fondation d’Anédie Azael, et pourra représenter notre pays à Miss International et Miss Terre, concours dont la jeune mannequin détient la franchise pour le pays. Elle est actuellement en pourparlers en vue d’obtenir celle de Miss Monde. Pour ce qui du contrat de Miss Universe, la jeune femme a aussi essayé de l’avoir. Mais le contrat liant Nadia Pressage, actuelle détentrice de la franchise, aux organisateurs du concours n’étant pas encore arrivé à terme, la requête de la Miss Haiti International est toujours pendante. Daphney Valsaint

Alèkile

Albom: Kreyòl chante, kreyòl konprann vol II Teks: Atis:BIC Ke Alèkile ti gason pa woule sèk ankò Alèkile raf nan bokal pa alamode ankò Alèkile ti fi pa penyen poupe tèt krot ankò Alèkile nou pa benyen anba lapli ankò I Alèkile moun an pwovens pi pè vòlè ke bann chanpwèl Gen mwens bis Obama kap sikile ke rache pwèl Pa gen konatra ankò bagay sa a pesonn pa kwèl Taksi moto bwote pasaje tankou moso twèl Nou pa sezi pou selilè ankò Men Teleco pa sou gran ri ankò Nan chache poun sanble ak moun, mpa konn kisa nsanble Genlèn panse nou ka fè farin san ble II Alèkile nou pa jwe foutbòl avèk boul chosèt ankò Alèkile jenn yo pa fè lanmou an kachèt ankò Alèkile pa gen teke mab, pench ak woslè ankò Alèkile lougarou pa fè aktyalite ankò Wete trip mete pay nou pi mal Nou mete ba epi vitès maksimal Mmande mmande sa ka pe pase Men pèsonn pa fouti di anyen Se pa manti nou vin pi mal Mte konn manje zaboka ak wayal Alèkile se lèt ak sereyal Alèkile kile sa kap pase pase pase BIC tizon dife dil paka pale pale III Jenerasyon gran papam te kwè nan boule maji Jenerasyon kounye a lage nan majigridji Goch antre nan dwat nou dwat e goch demagoji San koule an ven pou la patri emoraji Pa gen jenerasyon spontane Fòk gran moun ak jèn yo soude way! Bon modèl yo pou nou enkane se vre Bon granmoun yo pou nou kopye


11 avril 2013 No 836

5

Le deuxième volume de son album a battu le record de toute sa carrière en termes de vente et de retombées positives. Depuis octobre 2012, après la vente-signature de «Kreyòl chante Kreyòl konprann Vol II», BIC est incessamment en tournée et reçoit des récompenses en Haïti et à l’étranger. Aujourd’hui que la Caravane Francophone a pris fin et qu’il a su honorer tous ses contrats, l’artiste respire un moment avant de reprendre le chemin de la scène, là où les ovations pleuvent à chacune de ses parutions.

B

IC a décidé de s’arrêter du 5 au 10 avril, le temps de souffler avant de reprendre un trajet qui le conduira aux Etats-Unis et en Europe. Une accumulation de concerts qui a débuté depuis la signature de « Kreyòl chante Kreyòl konprann Vol II » en octobre de l’année dernière. L’album de douze titres est dédié à l’enrichissement de la langue d’Oswald Durand et de Franketienne. « Les deux volumes de ‘’Kreyòl chante Kreyòl konprann’’ sont bien reçus par le public, affirme le chanteur. En termes des rentrées et de retombées, on a enregistré les meilleurs chiffres et les plus belles propositions ! » Sur iTunes et chez les disquaires, les ventes s’amplifient. D’un autre côté, BIC signe dans le Livre d’or de la ville de Montréal ; il enflamme les salles de spectacles du Canada ; rejoint Jean Jean Roosevelt et Belo en mars pour la tournée nationale de la Caravane francophone en tant qu’ambassadeur de l’OIF, avant de laisser son empreinte à Aquin, lors du festival de la ville de cette année. Les espaces de la Fokal, de l’Institut Français en Haïti, du palais municipal de Delmas et de Mango Lounge se remplissent à chacune de ses affiches. Les paroles de ses chansons, écrites de manière à courtiser les oreilles, sont hurlées, murmurées, applaudies à chaque fois. Pourtant l’artiste reste modeste. Il sait qu’un art apprécié implique plus d’efforts. « Je n’écris ni n’interprète un texte pour le plaisir. Je veux que les gens comprennent des choses, je veux donner des matières d’étude aux jeunes de la Faculté linguistique qui décortiquent mes écrits. ‘’Nou byen mal’’, ‘’Kè klete’’, ‘’Prensip sou prensip’’, ‘’Pwen final’’, pour ne citer que ceux-là, ont des philosophies, des messages. Je veux apporter une autre approche poétique à la musique haïtienne, apporter main forte au créole. Je crois que c’est en comprenant tout cela que le KEPKAA m’invite depuis tantôt trois ans au mois créole à Montréal. Et c’est encore le fruit de ce travail qui me vaut le titre d’invité spécial cette année encore au festival Nuit d’Afrique. Tout cela signifie que je dois travailler davantage. » BIC, c’est d’abord des mots. Des mots issus d’un vocabulaire qui enchante. Lors des spectacles, le parolier use de ses compétences de professeur pour intégrer l’auditoire dans son univers. Ce sont aussi ses capacités d’acteur qui lui ont valu un rôle dans ‘’Foukifoura’’ et ‘’Voix marasa’’ de Frankétienne. Il explique : « C’est en voyant ma performance dans le clip ‘’Yon ti kalkil’’ que la troupe Comédie Plus m’a appelé pour interpréter le personnage principal dans ‘’Foukifoura’’. Et c’est en assistant à ma prestation que l’auteur a décidé que je devienne l’acteur

de succès en succès qui jouera avec lui ‘’Voix Marassa’’. C’est beaucoup d’honneur. » L’équipe de BIC réfléchit actuellement sur la réalisation d’un autre vidéoclip. Avec Lourdes Anna Chancy, sa manager et confidente, ils ont fait une présélection. « Mèsi ti cheri doudou », qui jouit de la participation de la jeune voix Rutshelle Guillaume, et « Alè kile » sont les morceaux retenus. Mais rien ne presse, ils prendront le temps de bien calculer leur prochain coup, afin qu’il soit un autre succès dans la carrière de Roosevelt Saillant. Plésius Junior LOUIS (JPL 109 junior.jpl007@yahoo.fr

Le saviez-vous

• Certains des amis de BIC s’étonnent à chaque fois qu’ils le voient sur scène. Selon eux, BIC avait un plus bel avenir sur un terrain de football. • Il s’appelle aussi Ti Roro à Delmas 32, zone où il fut le chouchou des amateurs de football. Polyvalent, il jouait tantôt avant-centre, tantôt milieu offensif • Il est fan de Original Rap Staff, Shakka Dreams, Rap In Family, Brothers Posse, Top Tyouko, Eddy François, Manno Charlemagne, Rutshelle Guillaume, Darline Desca, Queen B, Renette Désir, Miu, Jean Bernard Thomas. Izi-1 reste un artiste hors du commun à ses yeux. • Il est influencé par Manno Charlemagne. Les textes de ce grand chanteur haïtien ont marqué sa vie, quoiqu’il n’osait pas les chanter chez lui. • Il interprétait des chansons de Belo (‘’Jasmine’’, ‘’Istwa Dwòl’’ et ‘’Dyore’’) alors qu’ils n’étaient pas encore amis et que Belo n’avait pas encore de succès. • Il sent qu’il a du Féfé chez lui : maître de la scène et grande capacité d’improvisation. Il s’efforce à chaque fois de paraître différent de son ami. • Il ne peut décrire l’admiration et le respect qu’il a pour Jean Jean Roosevelt. • Tout jeune il jouait au théâtre. Il est aussi un sentimental qui utilise la musique pour faire passer ses textes.


6

Jeudi 11 avril 2013

A l’assemblée générale de la FHVB

L

e samedi 6 avril dernier, la salle de conférence de l’hôtel Le Plaza grouillait de gens ayant répondu présents à l’invitation de la Fédération haïtienne de volley-ball (FHVB) dans le cadre de son assemblée générale semi-annuelle. A tout seigneur tout honneur. Il revenait à la présidente de la FHVB Margareth Graham de souhaiter la bienvenue aux différents délégués qui avaient fait le déplacement en la circonstance tout en profitant dans ses propos de bienvenue pour soumettre l’agenda de la réunion. Beaucoup de grands points et plus particulièrement le litige opposant l’Amicale des clubs de l’Ouest (Banzai, Volley 2000 et Apex) à la Ligue de volley-ball région ouest (LVBRO) ont été débattus. Aussi bien pour le directeur technique national Yves Larieux et les vices-présidents Frédéric François et Frantz Eddy Joachim jusqu’au président de la LVBRO Markens Armony, tous en ont profité pour faire la lumière sur ce brûlant dossier qui divise les membres d’une même famille sur l’utilisation des joueurs étrangers dans les championnats et tournois sous l’égide des Ligues et reconnus par la FHVB et le quota de matches qu’ils doivent disputer pour la saison. Le nom du directeur technique de Banzai, Thomas Mickelson accusé d’être à l’origine du conflit est revenu souvent sur les lèvres si bien que bon nombre de délégués présents à cette assemblée se sont demandé à qui

Assemblée générale de la Fédération haïtienne de volley-ball, samedi à l’hotel Le Plaza. De gauche à droite : Leslie Larieux (trésorière), Margareth Graham (présidente), Frédéric François (1er vice-président), Pierre Mésidor (conseiller) et Yves Larieux (directeur technique national) (Photo : Yonel Louis)

profite le crime ? Pas aux athlètes qui sont les grands perdants dans cette affaire puisque sanctionnés par la fédération : bon nombre d’entre eux faisant partie des équipes nationales ont été remerciés et aujourd’hui ils se retrouvent tout bonnement sur le pavé en attendant la levée de la sanction. Comment le père Jean Hoet, qui se passe de présentation dans le milieu du volley-ball haïtien s’est-il laissé prendre au piège de Mickelson Thomas ? s’est demandé un des délégués qui participait à la réunion. Beaucoup d’intervenants ont d’ailleurs pris la parole à cette assemblée de la FHVB d’une durée de huit heures d’horloge. Le Dr Bernard Nau, un ancien international qui, à un certain moment, présidait la fédération a parlé de la médecine sportive

et surtout des produits interdits par le CIO qui sont utilisés de nos jours par beaucoup d’athlètes, une façon de les rendre plus performants dans les compétitions de gros calibre. Quant au directeur technique national Yves Larieux, il a mis l’accent sur le volet formation avec stages et séminaires pour les cadres techniques et administratifs du volley-ball. De même,il a évoqué quelques importantes compétitions auxquelles devraient prendre part sur le plan internationales les équipes nationales masculines et féminines. A commencer par les qualifications pour la coupe du monde qui se feront à Sainte Lucie (en catégorie masculine) et à la Grenade (dans la catégorie féminine). Du côté des juniors, il faudra envisager de participer du 23 au 27 juillet au traditionnel « High

Coupe du monde U-17

Haïti, par ici la sortie

D

ans un Estadio Rommel Fernandez Gutierez (Panama city), quasiment vide, seulement 95 spectateurs, les jeunes Grenadiers nesont pas parvenenus pas à se qualifier pour les ¼ de finale de la dernière phase de la Coupe du monde U-17 de la FIFA,qui a lieu au Emirats Arabes Unis 2013, en se faisant battre (3-1) par leurs homologues du Guatemala (3-1), mi-temps (2-1), ce mardi 9 avril 2013. Après la sélection haïtienne de football senior, entraînée par le Brésilien Edson Tavares, éliminée en 2011 par la modeste équipe d’Antigua & Barbuda (0-1 et 2-1) au troisième tour des éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA, Brésil 2014, l’équipe nationale U-20, dirigée par le Cubain Manuel Navarro Rodriguez, a vécu cette même désillusion à Puebla (Mexique) en se faisant sortir par les équipes des USA (2-1) et de Costa Rica (1-0). Malheureusement, la sélection nationale U-17, sous la houlette du Brésilien Rafael Novaes n’a pas échappé à cette règle voulant que les sélections haïtiennes abandonnent la course à la qualification pour une phase finale de Coupe du monde au

troisième tour. Ainsi, après avoir subi la loi de l’équipe américaine (3-0) ce dimanche 7 avril, les jeunes Grenadiers avaient pour obligation de battre le Guatemala pour continuer d’espérer. Voulant concrétiser à tout prix ce rêve, ils ont déclenché les hostilités par leur attaquant, Jean Wisner Dérival (12’), et ce, pour faire douter les Guatémaltèques. En proie à d’énormes difficultés, économiques, une partie de la délégation bloquée en République Dominicaine, certains joueurs ayant déclaré forfait pour cause de blessure, les jeunes Grenadiers ont encaissé trois buts, perdant ainsi la rencontre par (3-1). Côté Guatemala, Christopher Ortiz s’est offert un doublé (24’et28’) avant d’offrir le troisième but à son compatriote, Mario Raul Hernandez (78’). Au fait, les U-17 se sont fait éliminer et doivent retourner au pays le mercredi 10 avril 2013. Tout est à refaire pour les autorités haïtiennes si elles veulent vraiment qu’une sélection haïtienne puisse disputer une phase finale de Coupe du monde. Il est quasi certain que ces entraîneurs

étrangers n’ont rien apporté au football national. Signalons qu’en deux rencontres, les jeunes Grenadiers n’ont inscrit qu’un but, celui de Dérival, en ont encaissé six. Ils ont pris ainsi la dernière place du groupe C. Autant dire, la participation d’Haïti à une phase finale de la Coupe du monde de la FIFA reste celle des U-17 en 2007 en Corée du Sud avec Charles Hérold Junior et Peterson Joseph, après Allemagne 1974 avec la génération d’Emmanuel Sanon et de Philippe Vorbe.

Résultats : Mardi 9 avril 2013

Estadio Rommel Fernandez Gutierez (Panama city) Guatemala (U-17) - Haiti (U-17) : 3-1 Christopher Ortiz 24’28’ & Mario Raul Hernandez 78’ (Gua) ; Jean Wisner Dérival 12’ (Haï). Avertissements : Ednal Clébert 81’ L’équipe haïtienne : Cadet.Carlens, Clébert, Frédérick, Oracius.- Etienne (Cap), Dérival (Derrick Etienne/39’), Phédé, Joseph (Ronald Destiné/59’).- Alexandro (Therson Philippe/36’) & Désiré. Légupeterson Alexandre /petoo76@aim.com

performance Championships » à Fort Lauderdale. Pour finir, la CASOVA prévue pour ce même mois de juillet à la Martinique dans la catégorie féminine et à Trinidad-Tobago pour la catégorie masculine. Le dossier du championnat national scolaire a été présenté par Frantz Eddy Joachim, le bilan financier par la trésorière Lesly Larieux, la prochaine édition du « Mass Mini Volley » sorte de camp d’été répartis à travers le territoire par Eddyson Jolicoeur. La FHVB a profité de cette assemblée pour procéder à la nomination de Régine Séjour comme la nouvelle secrétaire de cette fédération en remplacement d’Eddy Joseph qui a démissionné de son poste. Seul point noir à cette assemblée générale semi-annuelle de la FHVB, la direction technique nationale n’a jusqu’à cette date donné aucune précision sur la mise en place de cette structure tant attendue pour le développement du volley-ball de plage (beach volley). Dans les coulisses, il est question de l’élaboration d’un circuit annuel sur la côte des Arcadins. Emmanuel Bellevue

RAPHAEL FÉQUIÈRE

LA GOUTTE D’OH! Une génération sans relève

M

ontée en groupe II, descente en groupe III, maintien dans l’un de ces groups de la zone américaine, la participation d’Haïti à la Coupe Davis, sorte de Mondial du tennis, marque le pas depuis une vingtaine d’années. La cause : rien n’est jamais certain pour la relève des générations. De Ronald Agénor à Iphton Louis, les structures de l’émancipation des jeunes pousses n’ont pas évolué. Le minitennis scolaire n’a pas fait long feu pour plusieurs raisons. Il connaît plusieurs éclipses et de longs passages à vide. Quant à la permanence de la structure technique nationale, elle reste souvent à la merci des volontaires et des sponsors qui font souvent office de dépanneurs pour combler le vide financier laissé par l’État. La relève, l’équipe nationale de tennis n’est pas assurée d’en avoir pour un temps relativement long. Et dire que la Fédération haïtienne de tennis semble la seule à planifier son programme annuel contre vents et marées, à l’image de l’École nationale des talents sportifs. Mais le manque de clubs de tennis et le peu d’infrastructures au niveau national pour promouvoir ce sport est évident. Et c’est là que le bât blesse le plus.


7

Jeudi 11 avril 2013

La Digicel Kick Start est dans nos murs Trois entraîneurs de Chelsea (Andrew Ottley, Kane Cowburn and David Monk) arrivent en Haïti ce mercredi pour assurer, jeudi, la 5e participation haïtienne en 6 édition à la « Digicel Kick Start Clinic », la première depuis l’association de Chelsea à l’Académie Digicel.

T

rente jeunes haïtiens travailleront pour la première fois sous la houlette des entraîneurs en provenance de Chelsea lors de la tenue, jeudi, au stade Sylvio Cator, de la 6e édition de la « Digicel Kick Start Clinic » en prévision de l’Académie Digicel qui sera tenue au cours du mois d’octobre 2013 en Barbade. Entamé lundi, lors du lancement de la 6e édition de la « Digicel Kick Start Clinic 2013, Haïti sera donc la 2e étape du parcours des techniciens de Chelsea qui visiteront 10 pays travaillerons avec 300 jeunes soit 30 par pays, pré-sélectionnés, par les responsables de Fédération de Football de chacun des pays pour participer à la « Digicel Kick Start Clinic ». « Je remercie particulièrement le président de la Caribbean Football Union, Gordon Derrick, pour sa présence en vue de supporter notre magnifique programme » assurait `a Port of Spain, lundi, le responsable de sponsorship du Groupe Digicel, Marilyn Allen, dans son allocution de circonstance « Ayant une idée de l’impact positif de la Kick Start Academie sur les jeunes footballeurs à travers la Caraïbes, je suis heureux de pouvoir maintenant visiter les différents pays où se tiennent la « Digicel Kick Start Clinic » assure le responsable de développement au niveau international à Chelsea, David Monk lors de la conférence de lancement de la 6e édition. « Nous continuerons a développer la session clinic tout en ajoutant des test qui nous permettront de déceler la vitesse individuelle, l’agilité, la vitesse de réaction

De gauche à droite : David Monk, responsable international en chef du développement de Chelsea, John Delves (Digicel Trinidad), Marilyn Allen, responsable de sponsorship du groupe Digicel.

avec ou sans balle aux pieds qui nous permettront de distribuer des invitations spéciales pour l’Academy en octobre. Nous procéderons ainsi vu que ce sont des qualités que requiert le football moderne », continuait-t-il A l’issue de la tenue de la « Digicel Kick Start Clinic » de Trindidad, trois jeunes : le milieu de terrain de W Connection de Trinidad, Kori Cupid, celui de Queens Park de Trinidad Sebastian Camacho et le défenseur gaucher de Saint Anns Rangers de Port of Spain, Travell Edward ont été retenus pour participer à l’Académie Digicel qui aura lieu au cours du mois d’octobre 2013 en Barbade. Le jeune

milieu gauche de Saint Ann Ranger, Rahean Bordes à quant à lui bénéficié d’une invitation spéciale pour le talent démontré à la Digicel Kick Start de Trinidad. « Il faut de tout pour faire une équipe de football, nous n’accordons aucune priorité à un poste sur le terrain. Durant notre pèlerinage dans les 10 pays que nous auront à visiter dans le cadre de cette phase pré-académique, nous retiendrons des joueurs qui se distinguerons à tous les postes » assure le responsable de développement au niveau international à Chelsea, David Monk en ce qui à trait au fait que le choix du collège des entraîneurs porte sur 3 milieux de terrains.

« Ce qui importe c’est le langage du football et le langage du football vient du coeur et non de la langue parlée » continue M. Monk, interrogé sur ce que la barrière linguistique pourrait créer comme désavantage tant dans la communication que dans les débouchés pour de jeunes ne parlant pas anglais. Ce qui peut rassurer les jeunes haïtiens qui auront l’avantage de travailler avec les coaches anglais, jeudi. Pour ce qui concerne la « Digicel Kick Start Clinic » 2013 qui a lieu, jeudi, en Haïti, elle constitue en quelque sorte la 3e phase d’un long processus de qualification pour l’Académie Digicel qui chez nous se prépare en 4 étapes. La première avec un travail méticuleux de sélections qui réunies 90 jeunes footballeurs de tous les horizons, la 2e en une compétition où les jeunes sont distribués dans des formations impromptues où ils jouent en compagnie d’autres jeunes joueurs qui leurs sont inconnus. De cette 2e phase 30 sont retenus pour disputer la « Digicel Kick Start Clinic » sous la houlette des techniciens de Chelsea et de ces 30, 3 seront retenus par les coaches anglais pour participer à l’Academie Digicel 2013 en Barbade. Lancé pour la première fois à Guyana en 2008, la Digicel Kick Start Clinic est une initiative de la Digicel visant à offrir aux jeunes la possiblité de se frotter avec les meilleurs jeunes joueurs sous la houlette de techniciens d’envergure mondiale afin de partager leur expérience et d’en tirer le maximum pour la suite de leur carrière footballistique. Enock Néré/nereenock@gmail.com nenock@yahoo.com

Lettre/note rectificative de la FHVB Monsieur Féquière, Nous lisons avec étonnement vos commentaires sur l’assemblée générale semi-annuelle de la Fédération Haitienne de Volleyball, parus dans la rubrique “La Goutte d’OH” de l’édition du lundi 8 et mardi 9 avril 2013 de Le Nouvelliste-Ticket Magazine. Ceux qui étaient presents Samedi à l’Hôtel Le Plaza, qui ont suivi les nombreuses présentations faites par les membres du bureau fédéral et ont pris part aux échanges qui s’en suivirent, ont une lecture très différente de la vôtre, eu égard à la teneur et au déroulement de cette AG. Vous conviendrez qu’en journaliste avisé, n’ayant pas été présent à cette activité, votre lecture et reddition de cette AG n’ont pas saisi l’essence et la portée des débats.Le bureau fédéral demeure donc à votre entière disposition pour vous rencontrer, afin de vous renseigner et pour répondre à toute question que vous auriez. Plusieurs inexactitudes ont ce-

pendant été relevées dans vos propos et permettez-nous de vous les lister: 1. L’assemblée en question s’est déroulée le Samedi 6 avril, et non dimanche. 2. Le bureau fédéral, qui dirige depuis 30 mois les destinées du volley haitien, en est à sa cinquième assemblée générale semi-annuelle ordinaire, et non à sa première. 3. La fréquence de ces assemblées a pour but de a) réunir tous ceux qui, à travers le pays, sont intéressés à la cause et au développement du volley, b) de les informer, à travers une multitude de présentations, sur tous les aspects et les activités entreprises par le bureau et les ligues, c) de les écouter et prendre note de leurs doléances et d) en toute transparence et équité, d’avoir des débats ouverts (il est vrai, parfois, orageux) autour de questions qui peuvent être épineuses pour certains. 4. Les assemblées organisées par ce bureau sont prévues pour durer au moins sept heures d’horloge. Les dé-

légues sont avisés à l’avance (l’ordre du jour est circulé la semaine d’avant l’assemblée). Petit déjeuner, pausecafé, déjeuner sont prévus et servis. Beaucoup de questions d’intérêt général sont soulevées et débattues tout au cours de la séance, bien qu’il en reste toujours quelques unes, auxquelles réponses sont données à la fin de l’assemblée. Au regard de ce qui précède, des objectifs poursuivis par le bureau fédéral, des résultats concrets réalisés sur les terrains de jeu de la République et en dehors du pays et dont Ticket Magazine en fait continuellement état, il est clair qu’une nouvelle dynamique traverse le monde du volley et cette dynamique, positive et porteuse, est en train de bouleverser et de mettre à nu de mauvaises habitudes, fortement ancrées chez ceux qui se battent aujourd’hui pour préserver leurs “privilèges” et qui vont à contrecourant de cette mouvance. Nos responsabilités de dirigeants, nous les embrassons pleinement, et

en dépit des nombreux défis auxquels nous faisons continuellement face, nous avançons résolument et envisageons l’avenir avec beaucoup de sérénité, avec et comptant sur tous ceux qui veulent travailler et avancer. Nous vous demandons, en toute équité et dans le souci de rétablir la vérité, de publier cette note rectificative dans votre prochaine édition de Ticket Magazine. Pour votre gouverne, vous trouverez, ci-joint, copie de la presentation faite à l’AG de Samedi dernier par les membres du bureau fédéral. Nous attendons votre confirmation de rencontre. Sportivement, Le Bureau Fédéral

-----------------------Note de la rédaction :Ticket Sport était présent à cette assemblée générale du samedi 6 avril 2013. Voir le reportage publié en page 6.


8

11 avril 2013 No 836

JEUX - 74

MOTS CROISÉS

MOTS CACHÉS

Les mots peuvent figurer dans tous les sens : horizontalement, verticalement, en diagonale, de haut en bas et vice versa, de droite à gauche et inversement. Les cinq lettres restantes désignent un magasin où sont vendus toutes sortes d’objets (synonyme : bric-à-brac). E

N

I

C

B

E

L

U

D

E

S

A

L

T

A

E

R

M

A

R

N

E

R

I

U

O

F

I

L

I

E

N

I

E

E

C

B

A

N

A

L

I

T

E

M

B

A

V

E

R

A

T

P

O

R

L

P

A

M

E

R

E

N

N

U

I

T

E

B

C

P

R

E

L

E

C

A

R

D

I

N

A

L

S

E

G

A

E

6

A

B

I

E

G

A

R

E

G

N

A

M

Z

E

D

E

T

J

7

H

E

H

T

E

C

H

A

U

D

E

R

V

R

I

R

I

B

8

A

A

A

N

C

E

E

T

R

A

C

E

I

E

A

B

S

A

L

U

C

U

C

C

E

R

E

G

R

U

N

C

R

A

P

C

B

A

H

U

T

E

L

E

N

O

Z

O

G

S

E

S

R

R

E

A

R

C

L

L

O

R

E

T

E

T

T

I

U

T

O

I

11

E

I

E

R

I

E

B

T

A

H

C

A

R

V

G

I

C

S

12

T

M

C

E

R

R

O

P

U

R

I

N

U

E

U

C

H

P

I

A

A

U

A

I

I

R

Y

H

P

E

Z

T

F

O

A

A

B

N

P

S

B

C

E

S

U

E

I

R

U

F

O

T

I

N

A

T

S

E

I

T

N

A

R

E

L

O

T

N

I

B

N

T

H

E

E

O

T

R

A

C

N

A

R

D

E

N

S

E

U

E

R

R

V

O

C

C

I

R

E

G

A

L

E

B

E

N

E

S

ENNUI ESPACER ÉVISCÉRÉ FOUIR FUGUER FURIEUSE HABITÉE HAPPER ÎLIEN INTOLÉRANT MANGER MARNE OBOLE OCCIRE OZONE

PÂMER PROCHAIN PURIN RAIDE RANCART STRIE TÉTER TOUER UNTEL URGER VINGT VOICI ZÉPHYR

MOZAIC

Le jeu consiste à replacer les pastilles octogonales dans les emplacements vides de manière à former des mots en lisant dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant par la première pastille en haut. Le premier mot est déjà en place, il suffit de compléter les autres. Il y a des définitions pour vous aider à identifier chaque mot. : : : : :

Dont on peut se vêtir. Arrondissement de la ville de Québec. Filet utilisé pour la pêche à la crevette et aux poissons plats.. Pivotante, tournante. Je t’interdis de faire cela envers moi ou de répliquer.

RA

TA

NE

VE

TI

RO

TA

HA

TA

PO

BE

LE

A

AB

C

D

E

7

8

9

10

11

12

9 10

Horizontalement 1 - Plante submergée dans les eaux stagnantes. Appris. 2 - Bière. Jeunes femmes élégantes et faciles. 3 - Nichon. Pièce d’armure couvrant la tête du cheval. 4 - Émettre un bruit plaintif. Titre d’honneur chez les Anglais. 5 - Interjection marquant la joie. Creuser. 6 - Crochets. Silencieux. 7 - Ancien do. Empereur romain. Tamis. 8 - Jeu de cartes. Nom scandinave du dieu germanique Wotan. Germanium. 9 - Fruit sphérique rouge. Géant des contes de fées. 10 - Lieux. Joint. 11 - Insecte parasite. Originales. 12 - Introduit. Risquera. Verticalement 1- Mélancolie douce et rêveuse. Voile d’avant sur les voiliers modernes. 2- Patrie de Zénon. Halte. 3- Chant funèbre. Invitation faite à quelqu’un de pas répéter quelque chose. 4- Infecte. 5- Pronom personnel. Mesure. Ancien émirat de l’Arabie. 6- Petit navire. Éructation. Issu. 7- Engrais azoté. Pondéré. 8- Terme de tennis. Équipé. Capitale de la dynastie shogunale des Tokugawa. 9- Extrême maigreur. Fret d’un bateau. 10- Colorés. Logement. 11- Ajusté. Plaire. 12- Détérioré. Astucieuse. Adjectif possessif.

SOLUTION JEUX - 73 1 2

4 5 6

9

B

6

5

2

E G L O G U E

N G A O U L E S T S O U E L S A U S L I T E M E B R E U H E S

10 11 12

M A L T

3

MOTS CROISÉS

1

8

RT

5

4

7

PO

4

3

3

AU

3

2

M

CARDINAL CÉGEP CÉLERI CINÉMA CORBEAU CREUSE CRISPANTE CUCUL DÉMIS DENSE ÉBÈNE ÉCARTÉE ÉCHAUDÉ ÉGALE ÉLUDÉ

2

1

A

ABATIS ABJECTE ABRÉGÉ ACHAT AIMANTER AMBLE ASTICOT ATLAS AUTOBUS BAHUT BANALITÉ BARIL BAVER BRASSER CAHIER

A B C D E

1

4

5

6

G E O T A N N O G N C I E R O U N B E E

7

8

A N O S S E I V N E E R N P I E N I E L

Pour toutes suggestions écrivez-nous à couleurproduction@yahoo.fr Couleur Production

9

10

T R I M E R

G A L G G E I B N D E I L N N A E M R R E R P E A R S I R E S

A N T R E

11

12

MOTS CACHÉS TOPAZE

MOZAIC A : FRISOLÉE B : COURTOIS C : GROSSEUR D : THANATOS E : DOBERMAN


BIC de succès en succès