Page 1


19 Mars 2013 No 821

Gessica Généus est arrivée à réunir dans une même réalisation plusieurs de nos femmes, pour un projet de promotion de ce qu’elles représentent dans la société. Sur fond d’une chanson tirée de l’album « Sous la peau » de Tifane, l’actrice vend des images d’une expression forte et solide devant ce qui reste de la Cathédrale de Port-au-Prince. La musique est tendre, elle est une caresse qui capte les sens. Placée sur l’album « Sous la peau » de Tifane, elle apporte une force aux images prises par Jean Robert Duprat. Ce n’est pas la vidéo officielle de « Ayiti ap chante » que Gessica a produite, mais on a pu comprendre que l’actrice a eu la permission de la chanteuse pour utiliser le morceau. Il faut avant tout reconnaître que Stéphanie Séjour dite Tifane est coopérative, qu’elle aime s’impliquer dans le social ; et surtout que c’est naturel chez elle d’apporter son soutien, à l’enfance en particulier. Dans le projet de Gessica, l’interprète de ‘’Sekrè fanm kreyòl’’ est l’une des actrices, une de ses femmes qui disent oui à l’égalité des sexes en reconnaissant la valeur de leurs pairs. L’actrice Gessica Généus s’est d’abord inspirée d’une chanson d’Emmeline Michel. Ensuite, elle s’est résolue à faire une séance photos sur les ruines de la Cathédrale de Port-au-Prince détruite lors du séisme du 12 janvier 2010. La cathédrale, selon les dires de la réalisatrice en herbe sur le 90.1 FM à l’émission

10 fanm kanpe pou memwa

Crédit photo: Jean Robert Duprat

2

Chokarella, est le « Potanmitan » de la capitale, une archive importante qui correspond exactement avec la femme haïtienne. Sachant que ce monument est sur la liste des édifices à démolir par le ministère des Travaux publics, l’actrice, qui prête son image à Vèvè Collections depuis un certain temps, a fait appel à Clara Luce Lafond, Stéphanie Séjour dit Tifane, Phelicia Dell, Iris Mathon, Marodie Pierre, Matti Dominique, Nathalie Verch, Princesse Eud, et Linda François, pour embellir l’espace une dernière fois. Gessica Généus (conceptrice-réali-

satrice) a utilisé les services du photographe Jean Robert Duprat pour avoir l’ensemble des images nécessaires à son œuvre. La chanson « Ayiti ap chante » de Tifane a été choisie pour l’accent mis sur la femme du terroir, son harmonie, sa poésie qui détermine un être sensible et fort. Zoule Make up et Phelicia Dell ont apporté la magie de leur touche à ce projet dont une présentation officielle se fera le 23 mars à La Réserve Restaurant.

Une publication de Ticket Magazine S.A.

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Frantz DUVAL RÉDACTEUR EN CHEF Gaëlle C. ALEXIS

Blagues, danses, chants. Le samedi 16 mars dernier, le public présent au Parc Historique de la Canne à Sucre a été bien gâté. Tonm Malè, Tonton Bicha, les danseurs Wal et Fani, Magalie Erilien et Jean-Claude Eugène ont amusé l’auditoire à travers leurs prestations. Entre éclats de rire et applaudissements frénétiques, le public a incontestablement dégusté un instant de pur plaisir. de leurs gestes a dû être occultée par le stress, sûrement. Mais la performance de Magalie Erilien est superbe. Ancienne finaliste du concours de talents Digicel Stars en 2008, la chanteuse a mûri, s’est embellie, et maîtrise mieux son art. L’interprétation de « Pòs machan » et « Gade Papi », des chansons tirées du répertoire d’Emeline Michel, ainsi que « Haïti Chérie », chantée avec Jean-Claude Eugène, est révélatrice de son talent. Dans le va-et-vient des acteurs de ce spectacle qui s’étale sans aucun temps mort, je m’amuse, je ris, je chante. Mais je n’attends que Cecilia. Oui, « Cecilia ». Je n’attends qu’elle. Bizarrement, cette chanson m’a toujours fascinée. Elle me rappelle ma vie d’écolière. Le temps où elle fut comme mon réveil matin… Car tous les matins en effet, une station de radio diffusait cette chanson avant les nouvelles. Le public semble languir aussi. Et, encore une fois, le chanteur nous laisse apprécier allégrement la beauté de ce morceau. Le plus connu du public d’ailleurs. L’émotion qui se lit sur son visage et qui transperce la voix de JeanClaude Eugène est captivante. Qui est donc cette Cecilia pour le bouleverser

FANS

Plésius Junior LOUIS (JPL 109) junior.jpl007@yahoo.fr

Un peu de « Cecilia » un peu de tout !

Quand, tout excitée, je franchis la barrière du Parc Historique, Tonm Malè, de ses blagues hilarantes, amuse déjà un tout petit public. Me plaçant juste en face de la scène, je ne rate aucun détail. Le comédien, dans sa tenue pittoresque, semble-t-il, fait mieux rire que « Manmi Prela », le personnage qu’il incarne dans plusieurs spots. De son côté, le numéro un de la comédie haïtienne, Tonton Bicha, dans son éternel accoutrement burlesque, en rajoute à volonté. De se tordre de rire, on se retient à peine. Peu de temps après, Jean-Claude Eugène vient avec ‘’Légende’’, une chanson qu’il interprète avec Magalie Erilien. Cela me rappelle les histoires de zombies, de maître minuit, qui sont propres à notre culture. Dans son costume trois pièces, l’homme paraît mystérieux. Magalie, tenue blanche, tête baissée et recouverte d’une perruque qui cache tout de son visage, ressemble bien à une zombie. La mise en scène est fantastique et nous renvoie bien à notre imaginaire collectif. Des danseurs viennent ensuite exécuter quelques pas. La grâce et la souplesse manquent au rendez-vous. La beauté

16 570

SECRÉTAIRE DE RÉDACTION Daphney Valsaint MALANDRE

autant ? C’est très réussi. Je la voudrais bien deux fois. Mais, dommage, il s’en va derrière le stage. Emu, troublé, tourneboulé. Déjà, la soirée a un goût d’achevé. Même si Tonm Malè revient à la charge, et que Bicha nous gave de deux pubs de son plus fidèle sponsor et d’une chanson. Et justement, cette fin arrive, peu après que « Cecilia » a été reprise par Bicha, Tonm Malè, Magalie Erilien et JeanClaude lui-même. Tout compte fait, ce moment a été bien jouissif. On a chanté, on s’est esclaffé, un peu sans retenue. J’apporte chez moi quelques blagues succulentes que je partagerai et dégusterai encore quelques jours. Je rapporte beaucoup de joie, un peu de Cecilia, un peu du rythme de ce tambour omniprésent dans les chansons de Jean-Claude, bref, un peu de tout. Winnie Hugot GABRIEL winniehugot@yahoo.fr

RÉDACTION Dimitry Nader ORISMA Gilles FRESLET Myria CHARLES Winnie Hugot GABRIEL Teddy Keser MOMBRUN Junior Plésius LOUIS Raphaël FÉQUIÈRE Enock NÉRÉ Légupeterson ALEXANDRE CORRECTION Jean-Philippe Étienne CRÉATION ARTISTIQUE Responsable graphique Réginald GUSTAVE Stevenson ESTÈVE Photographes Frederick C. ALEXIS Homère CARDICHON Jules Bernard DELVA Moranvil MERCIDIEU Yonel LOUIS Publicité: 2941-4646 publicite@lenouvelliste.com Rédaction: 2945-4646 / 3806-3717


19 Mars 2013 No 821

K-Zino à Mr Grill 16-03-13

Jerry, Gérald et MaestroRicky (de gauche à droite), le solide bandevan de K-Zino

Trois K-Zino girls

Les amoureux ont eu pour leur compte

Jay R et Emmery du groupe Karizma ont fait un jam K-Zino

TiBri (au centre) a bien fêté ce samedi

Tout moun ap byen danse K-Zino

Dj Xtacy ap bay Free Hugs

Un joli couple

De grands sourires pour Ticket

Festival évangélique 16-03-13

FUN IN THE SON

Andrew Palau, le prédicateur de la soirée

Une belle foule était venue se réjouir dans le Christ

Yves et Yvan, chak moun gen yon jan yo danse

Ti Bob de Nazareth ap byen louwe

Dave Louben, le MC du festival

3


4

19 Mars 2013 No 821

Djakout & Anbyans à Café Trio 15-03-13

Djakout # 1 ap depoze bon konpa!

Ala djaz la gen swagg ! Men sa k Anbyans lan!!!!

Animateurs et amis posent pour Ticket

Alors, mon cher Zagalo, tu t’es amusé ?

La foule a bien profité des gagnants du carnaval national

St-Patrick’s Day17-03-13 à Irish Village

D’Haïti ou d’ailleurs... Tous Irlandais un jour !

Du vert partout à l’honneur de St-Patrick...

Content de se divertir à The Irish Embassy

Trois jolies Tickettes

Joyeuse St-Patrick !


19 Mars 2013 No 821

5

Côtes-de-Fer

Deux musiciens de Kreyòl La

accidentés

La formation musicale Kreyòl La a créé la panique chez ses fans le dimanche 17 mars 2013, tard dans la soirée. Les musiciens du groupe Ti Blan (tambourineur) et Vladimir (batteur) et deux de leurs amis, ce dimanche-là, se trouvaient dans une Jeep qui a chaviré près de Côtes-de-Fer. Aucun mort, heureusement. Mais des blessés dont Antonio Guillaume dit Ti Blan, Vladimir Alexis et un ami, qui se sont retrouvés à l’hôpital pour des soins d’urgence. Quatre personnes se trouvaient dans la voiture que pilotait Vladimir en direction de Côtes-de-Fer, alors que les autres musiciens du groupe se trouvaient dans un autre véhicule. Très rapidement, la nouvelle a fait le tour du pays et de la diaspora via les réseaux sociaux, paniquant la famille des musiciens et les fanatiques. Quelques minutes après sa mésaventure, le groupe Kreyòl La, dans

une note de presse publiée sur BBM, a confirmé avoir eu un accident duquel il dit compter trois blessés. Se rendant ‘’à l’hôpital pour les suites nécessaires’’, le groupe a rassuré aux gens qu’il n’y a eu aucun mort. Environ douze heures après, l’équipe de Kreyòl La se plaignait de ne pas trouver un hôpital pour soigner ses musiciens blessés. Toutefois, à la mi-journée du lundi 18 mars 2013, ils se sont dit heureux que le Centre Ambulancier National les ait accompagnés depuis l’accident de l’entrée de Côtes-de-Fer jusqu’à leur admission à l’hôpital de Médecins Sans Frontières, à Drouillard. Là, le tambourineur Antonio Guillaume (Ti Blan), âgé de 39 ans, a subi un scanner qui n’a pas révélé aucune lésion. Ensuite les accidentés ont trouvé l’exéat, puis ont été raccompagnés chez eux. Les responsables de Kreyòl La en ont profité pour saluer et remercier pour leur support les médias, amis et familles des

victimes. Nous à Ticket, il nous était difficile de connaître la cause de cet accident. Mais très tard dans l’après-midi de ce 18 mars, Ti Djo Zenny, chanteur vedette de Kreyòl La, fatigué, nous a seulement confirmé que l’accident a eu lieu avant la prestation du groupe à Côtes-de-Fer et que quatre personnes se trouvaient dans la voiture. Cependant, il précise qu’il se trouvait dans un autre véhicule. L’interprète de « Cheri m geri » nous a aussi fait savoir que les musiciens fracturés se portent mieux malgré les blessures et les douleurs.

Bien avant ça, Vladimir Alexis avait déjà écrit sur son compte Twitter qu’il se portait mieux. On souhaite un prompt rétablissement à Ti Blan et aux amis de Kreyòl La. Gilles Freslet (gillesfreslet@yahoo.fr)

Quinzaine de la Francophonie

Des enfants sous le charme de Gaëtan

Le chanteur suisse Gaëtan, actuellement en Haïti pour une semaine d’activités (du 14 au 21 mars 2013) dans le cadre de la Quinzaine de la Francophonie, a charmé un grand public majoritairement composé d’ados lors un concert de musique qui a lieu le samedi 16 mars 2013 sur la place St-Pierre, à Pétion-Ville. Gaëtan a bercé avec environ une vingtaine de chansons tirées de son répertoire musical de style rock, reggae, blues, boogie-woogie, un public jeune grâce au concours de l’Ambassade et de la Coopération suisse dans le souci d’ouvrir la culture francophone à la jeunesse haïtienne. Cet auteur-compositeur né à Genève a cajolé avec son ukulélé (instrument d’origine portugaise et hawaïenne, sorte de guitare à quatre cordes et au son très aigu) les adolescents, pour la plupart des écoliers invités par la mairie de PétionVille et accompagnés de leurs parents. Ils ont, sous un ciel ensoleillé, passé une après-midi magique où la bonne humeur se lisait sur leur visage. Accompagné de Tim Sullivan au trombone, de Didier Blum à la batterie, de Fred Leclercq à la guitare ukulélé et de Julian Mayor au son, Gaëtan, qui compte à son actif quatre albums avec plus de cent vingt chansons, a interprété ses morceaux les plus appréciés et demandés en Suisse tels « Dentier du loup » (traduit en créole haïtien), « Les tartines », « Les Martiens », « Les chocottes », « Martin la Chance », des chansons courtes (de trente secondes à une minute) d’une diversité musicale et de styles variés, des musiques facilement apprenables par les jeunes. Les paroles des compositions sont brèves, simples. Elles traduisent le quotidien, campent des super héros, des personnages un peu loufoques et décalés, bref, tout ce qui peut faire attirer l’attention de jeunes enfants de 4 à 16 ans et gagner leur écoute est source d’inspiration et motif de création. « Je ne m’interdis aucun thème, dit Gaëtan qui chante pour enfants depuis environ dix ans. Ce que j’aime composer correspond aux jeunes, car mes morceaux sont courts et sont généralement ponctués de gestes pour faire sentir corporellement le rythme de la chanson. J’ai toujours senti, dès le début de ma carrière, cette fibre pour les enfants », confie Gaëtan lors d’un entretien à l’hôtel Ritz Kinam. Auteur-compositeur et interprète de renommée, Gaëtan emmène depuis plus de dix ans le jeune public dans son univers musical farfelu et poétique. Il

a déjà composé plus de 120 chansons et enregistré quatre albums qui sont recommandés par les experts de l’éducation nationale suisse. Gaëtan et ses musiciens sillonnent la Suisse et la France où ils sont invités par de nombreux festivals et théâtres de renom dont le prestigieux « Caribakids Bimbadaboum » organisé tous les ans en Suisse. Il boucle sa semaine d’activités ce mercredi 20 mars, Journée internationale de la fran-

cophonie, par un concert exceptionnel au palais municipal de l’art à Delmas 33. Gaëtan-parcours et discographie Gaëtan est diplômé en 2000 de l’Institut Jacques-Dalcroze où il se forme à la musique. Puis, curieux insatiable, il se met au chant, à la batterie, au piano, à la composition et à la pédagogie musicale… Après un passage éclair au Conservatoire Supérieur de Musique de Genève où il rafle quand même le prix

Oli Duret aurait-il enfin trouvé sa “voix” ? Au cours d’une conférence de presse donnée au restaurant Océane dans la soirée du lundi 18 mars, le chanteur Olivier Duret a officiellement lancé sa carrière solo en introduisant auprès du public son nouveau single dénommé « Danre Ra ». Avec un style compas, la musique parle d’amour, de relations à longue distance et des hauts et bas qui existent entre un couple amoureux. Ce projet de faire cavalier seul ne date pas d’hier. Déjà, en laissant le groupe T-Vice à la fin de l’année 2011, le chanteur prévoyait de se consacrer entièrement à sa carrière solo. Mais à la dernière minute, il avait préféré s’unir à son ami d’enfance, MikaBen, pour créer Kon’Beat, une formation musicale qui n’aura pas atteint le succès escompté. Suite à cet échec, Olivier, que l’on connaît mieux comme Oli Duret, retourne à ses anciennes amours. On le retrouvera donc en solo, mais aussi (il l’a confirmé au cours de la conférence de presse) aux côtés du groupe T-Vice auquel il prête à nouveau ses services. Puisse-t-il, cette fois, réussir ces nouveaux paris ! DVM

Bernheim, il se lance les deux pieds en avant dans la composition de chansons pour les enfants. Gaëtan est l’auteur de quatre albumsdisques (avec une version instrumentale) qui sont célèbres et bien reçues autant par la critique de la musique enfantine que par les éducateurs. Il s’agit de « Trente-sept chansons courtes », album paru en 2001 ; « Parler à la lune », sorti en 2004 ; « Martin la Chance », en 2008 ; et « Les chocottes », en 2012. Rosny Ladouceur rosnyladouceur@gmail.com


6

Mardi 19 mars 2013

Wisline Dolcé meilleure

joueuse de l’année

C

inq fois championne nationale avec les Tigresses, vingt-cinq matches en sélection nationale pour 11 buts inscrits avec au passage un titre de champion caribéen de football féminin (2010), Wisline Dolcé vient d’être distinguée meilleure joueuse de la saison 2012. Portrait d’une femme vouée au football. 1m 68 de hauteur pour environ 120 livres de muscles caché sous une personne apparemment timide et qui évite les contacts en apparence. C’est l’image qu’offre la meilleure joueuse de la saison 2012 du football féminin haïtien. Et pourtant, cette distinction, elle ne l’a pas volée. Wisline a fait une grosse saison 2012. Née en compagnie de son frère jumeau, Wislin, le 22 novembre 1986 à Port-au-Prince, cette universitaire aujourd’hui,a commencé le football dans les rues en compagnie des enfants de son quartier à Drouillard. « J’avais 11 ans, quand un ami de la famille, m’ayant vu jouer, s’entend avec mes parents et m’emmène au club Bigio pour me présenter aux responsables des Tigresses/Tigers. Je fus présentée à Mirlande Therléus. Elle me donna un ballon et me demanda de jongler avec; je me suis exécutée et elle a fait une petite fiche technique a mon sujet. Ensuite, Mirlande me dit que j’avais la technique nécessaire pour intégrer le groupe des enfants du club » explique-t-elle pour raconter son entrée aux Tigresses. 5 ans plus tard, elle évoluait en première division : « C’est l’année où

Wisline en bref

Nom : Dolcé Prénom : Wisline Date de naissance : 22 novembre 1986 Lieu de naissance : Port-auPrince Etat Civil : Célibataire Niveau d’études : Universitaires Sports : Football Poste : milieu offensif Clubs successifs : Tigresses/ Tigers, Indiana FC Palmarès : Vainqueur du championnat national 2005, 2006, 2007, 2011 et 2012 Distinction : Joueuse de la saison 2012

Préférences

Plats : Riz aux haricots Boissons : Jus du fruit de la passion (grenadia) Couleur : Jaune et crème Joueur : Kaka, Franck Lampard Joueuse : Mirlande Therléus, Martha du Brésil Clubs : Milan AC, Brésil Stade : Santiago Bernabeu Coach: Wilner Lamarre, Shek Borowsky Voiture : BMW Mode de voyage : Avion Equipementier : Nike

j’allais avoir 16 ans que j’ai intégré l’équipe première. C’était en 2003 et depuis je ne l’ai pas quittée. A l’arrivée nous avons remporté le championnat national de D1 féminin en 2005, 2006, 2007, 2011 et 2012. J’ai terminé en 2e place en 2008, 2009 et 2010 pendant l’éclosion de Valentina » continue-t-elle. Aujourd’hui, Wisline ne sait même plus combien de buts elle a inscrit dans sa carrière : « Je sais que pour la saison 2012 j’en ai marqué onze mais ne me demandez pas plus, je ne me souviens pas »explique-t-elle, les yeux dans le vague. Toute footballeuse qui lui est, Wisline a pourtant quelque chose qu’elle dégoûte dans le football. « Je n’aimerais pas que ma fille soit footballeuse en Haïti pour deux raisons. 1) Le football féminin est traité en parent pauvre. 2) La perception d’une footballeuse n’est pas bonne à cause du comportement sexuel de certaines joueuses. Beaucoup de gens pensent que n’inporte quelle joueuse on est censé suivre le courant, alors que ces faux. Par contre si ma fille se trouvait à l’extérieur, je n’aurais aucun problème à ce qu’elle soit footballeuse » continue-t-elle avant de révéler ses rêves de femme. « Je rêve de fonder un foyer avec mon petit ami et d’avoir deux enfants (une fille et un garçon) dans la mesure où tous les deux nous aurions trouvé un travail convenable » conclut-elle. La meilleure joueuse de la saison 2012, Wisline Dolcé est actuellement en 3e année universitaire. Enock Néré/nereenock@gmail.com

RAPHAEL FÉQUIÈRE

LA GOUTTE D’OH! Bon signe pour le Racing mais...

D

imanche au stade, peu nombreux, ils (les fans du Racing) étaient venus soutenir leur club favori devant le Don Bosco. Au bilan ; une victoire 3-2 et le Racing prend la tête du classement du championnat national de D1. Fait à signaler: le Racing qui va fêter samedi ses 90 ans n’avait pas fait stade comble. Signe des temps: les nouveaux fans ont d’autres chats à fouetter comme se chercher un endroit sécuritaire pour voir ou revoir un match du championnat espagnol. Suivez mon regard. Cela dit, les dirigeants vontils se croiser les bras devant ce désastre : un beau stade et une belle pelouse sans public. La situation est telle qu’il faut tout faire pour vendre le spectacle et relever le défi de l’absentéisme grandissant du public au stade Sylvio Cator. Les derbys et les matches phares n’étant plus ce qu’ils étaient. Les dirigeants aussi. Où se trouve la clé du problème ?


7

Mardi 19 mars 2013

Championnat national de D1

Le Racing prend la tête du classement

E

n dominant le Don Bosco 3-2 dimanche en match comptant pour la 3e journée du championnat national de D1, le Racing Club Haïtien prend la tête du classement à l’issue de la 3e journée. Le Baltimore vainqueur du Valencia 1-0 prend la 2e place dans une compétition vraiment lancée. Don Bosco - Racing Club Haïtien et Baltimore - Valencia restaient les deux plus grandes affiches de la 3e journée du championnat national. Au stade Sylvio Cator, plus de trois mille spectateurs ont effectué le déplacement pour voir quelle résistance le Don Bosco allait opposer au Racing Club Haïtien. La partie démarre sur des chapeaux de roues. Mais c’est le Racing Club Haïtien qui trouve la faille dans la défense du Don

Bosco dès la 10e minute avec Noël Sylvestre qui ouvre le score pour permettre au Racing Club Haïtien de mener 1-0. Au moment où le Don Bosco cherche à

se tirer d’affaire, Titin Kendy aggrave le score à la 34e minute. Le Racing Club Haïtien mène par 2-0 avant que le transfuge du Baltimore, Fritznel Louis ne corse

Digicel procède à la reconstruction du Parc Land des Cayes

D

igicel, sponsor officiel du football haïtien, en partenariat avec la Banque de la République d’Haïti (BRH) a procédé à la pose de la première pierre de la reconstruction du Parc Land des Gabions des Cayes.

Les travaux de reconstruction comprennent les aménagements suivants : • Mobilisation et démolition • Construction des tribunes officielles, vestiaires, bureaux d’administration et toilettes • Construction des gradins • Clôture du terrain • Eclairage du stade • Aménagements extérieurs et façades • SiègesVIP Commentant les travaux de reconstruction du parc, le Maire des Cayes, Frantz Telusma, déclare : « Au nom de la population des Cayes, je remercie Digicel et la BRH pour ce don précieux fait à la communauté. Par ce geste, les habitants des Cayes pourront désormais assister et participer aux matchs de football en grand nombre jour et nuit. » « Une fois de plus, Digicel réitère son engagement à contribuer au développement du football national. Aujourd’hui, la compagnie en partenariat avec la BRH est fière de lancer les travaux de construction de ce stade combien significatif dans l’histoire du football en Haiti. Ces aménagements intérieurs et extérieurs du parc Land des Gabions ne manqueront pas d’insuffler une énergie nouvelle à tout le secteur sportif de la ville des Cayes en général et de celui du football en particulier.» a déclaré Damian Blackburn, PDG de Digicel. Cette nouvelle initiative garantit un appui continu de Digicel à la relance et au développement du football national. Le parc Land des Gabions est le troisième parc du pays qui sera réhabilité par Digicel après ceux de Saint Marc et du Cap Haïtien.

Duel pour le ballon entre Mondésir Luckson Clenord (Racing Club Haitien) et Eliphène Cadet (Don Bosco) ( Photo : Yonel Louis)

Classement des Équipes au : 18 Mars 2013 No 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Clubs Racing CH Baltimore AS Mirebalais Tempête FC Victory SC Don Bosco Valencia FC America FC FICA

PTS 7 5 5 4 4 4 4 4 4

J 3 3 3 3 3 3 3 3 3

G 2 1 1 1 1 1 1 1 1

N 1 2 2 1 1 1 1 1 1

P 0 0 0 1 1 1 1 1 1

BP 4 2 2 3 3 5 2 2 1

BC 2 1 1 2 2 5 2 2 3

Diff. +2 +1 +1 +1 +1 0 0 0 -2

Vendredi, cérémonie de pose de la première pierre au parc des Gabions par le No1 de Digicel en Haïti, Damian Black Burn, le président de la FHF, Yves Jean-Bart et la Ministre des Sports Magalie Adolphe Racing. (Photo : Yonel Louis)

l’addition à la 41e minute. En seconde période, alors que les fans du Racing Club Haïtien attendaient une manita (5-0) de leur formation, le Don Bosco, malgré l’absence de Péguerro, retrouve un peu de son inspiration sous l’impulsion d’Eliphène Cadet. D’abord, c’est l’ancien joueur de l’Aigle Noir et du Tempête qui joue les meneurs pour porter l’ancien joueur de l’Association Sportive de Mirebalais, Jimmy Fédé à réduire le score dans un premier temps à la 69e minute puis de réaliser le doublé et le réduire à nouveau à la 82e minute. Le Racing Club Haïtien est parvenu quand même à conserver un avantage d’un but jusqu’au coup de sifflet final pour s’imposer 3-2 et prendre la première place du classement. Au parc Levelt, le Valencia s’est battu bec et ongles pour rentrer aux vestiaires avec sa cage inviolée à la mi-temps. Mais en seconde période un but de Peter Germain aura raison de la défense des champions en titre et aucun autre but ne sera marqué dans cette partie. Le Baltimore s’impose 1-0 et prend la 2e place du classement avec 7 pts, juste derrière le Racing Club Haïtien. Un but de Germain Kenz dès la 7e minute a permis à l’America des Cayes de s’imposer 1-0 aux dépens du Cavaly dimanche au Land des Gabions, réalisant au passage son premier succès en compétition nationale depuis l’arrivée de l’entraîneur Wilcuins Plaisir. Dans ce duel entre rouges le succès des locaux les replace dans la compétition au moment où la Digicel s’apprête à entamer l’aménagement du Land des Gabions. Au Cap-Haïtien, un but de Arthur Louis Smith, dès la 17e minute a suffi au Football Inter Club Association (FICA) de prendre le dessus, 1-0, sur l’Association Sportive de Petit-Goâve qu’il relègue à la dernière place du classement après trois saisons. A Jacmel, le Victory a misé sur son buteur fétiche, Ricardo Charles et un transfuge du Tempête, Vaniel Sirin pour venir à bout du Tempête de Saint-Marc 2-0 en match comptant pour la 3e journée. Le Jérémien Ricardo Charles a dû attendre la 40e minute pour vaincre la défense saintmarcois en ouvrant le score en faveur du Victory et permettre aux locaux de mener 1-0 à la pause. Il ne restait plus qu’une minute à jouer quand Vaniel Sirin marqua contre ses anciens coéquipiers, scellant définitivement la victoire du Victory qui s’impose 2-0 aux dépens du Tempête.

Résultat complet de la 3e journée

Stade Sylvio Cator Racing Club Haïtien bat Don Bosco 3-2 Au parc Saint-Louis de Mirebalais Association Sportive de Mirebalais bat Aigle Noir 1-0 Au parc Levelt de Saint-Marc Baltimore bat Valencia de Léogane 1-0 Au Land des Gabions des Cayes America des Cayes bat Cavaly 1-0 A Jacmel Victory bat Tempête de Saint-Marc 2-0 Enock Néré


8

19 Mars 2013 No 821


Wisline Dorcé meilleure joueuse de l'année  

Football féminin

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you