Issuu on Google+


2

6 septembre 2012 No 697

T-Vice le seul

groupe haïtien sur Eastern Park Way

La formation T-Vice a une fois de plus représenté valablement la culture haïtienne en terre étrangère. Après des incertitudes dues à l’absence des groupes musicaux haïtiens sur le parcours du Labor Day l’année dernière, la présence de la formation T-Vice au carnaval de Eastern Park Way le lundi 3 septembre a été un soulagement pour la communauté haïtienne vivant à New York. Les responsables du groupe s’en félicitent et se disent satisfaits de leur participation au carnaval new yorkais. Carimi et T-Vice devraient être les deux groupes musicaux haïtiens à représenter Haïti au Labor Day, mais c’est

seulement le groupe T-Vice qui a pu performer, le char du groupe Carimi n’ayant pas été soumis à l’inspection de routine réclamée par les autorités municipales

de la ville, a-t-on appris de Michael Guirand à travers son compte Tweeter. Signalons aussi que T-Vice a joué pour la première fois sous la bannière de Digicel. Sources combinées

Une publication de Ticket Magazine S.A.

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Frantz DUVAL REDACTEUR EN CHEF SECRÉTAIRE DE RÉDACTION Marie-Brunette B. MAINSOUR Gaëlle C. ALEXIS

L’agenda de Péguy Avez-vous remarqué qu’il fait moins chaud ces derniers jours ? Non ? Et le soleil qui tape moins dur, le temps qui est masqué plus souvent, les brises qui vous rafraichissent le soir… ça ne vous a toujours pas mis la puce à l’oreille ? Toujours pas ? C’est le glas qui sonne la fin des vacances ! Si vous traînez encore les pieds, vous risquez de tout rater. Jeudi, Havana Guitar Night reçoit notre Manno national. Emmanuel « Manno » Charlemagne, Queen-B et Wooly SaintLouis vous attendent pour passer un moment mémorable. 8 h p.m. HTG 500. Mango Lounge, rue Louverture, Pétionville. Vendredi, The Hawaian Party se tiendra enfin, et pas d’Isaac pour venir gâcher l’ambiance cette fois. Au club Level One de Delmas 83, à partir de 7 h p.m., avec Samar Handal, Brother A, Steezy, Super YMB. Invité spécial : Aton. HTG 400 le billet, HTG 280 si vous avez votre carte d’invitation. Samedi, mangez de la pizza. C’est le petit répit que vous vous accordez après avoir bossé dur au sport toute la semaine. Rien de moins que Pizza Garden. Si vous avez mauvaise conscience pour les kilos, commandez une Végétarienne. Au moins vous faites la part des choses. Et si vous essayiez au slam ? Vous serez étonné de voir le nombre de talents qui existent dont vous ignoriez jusqu’à l’existence. Popeye Fried Chicken sur l’avenue Lamartinière, à l’angle de la ruelle Berne. Dimanche, difficile de trouver de quoi vous distraire ? Passez quand même du bon temps à la « Soirée antillaise » de Mango Lounge, en vibrant sous les rythmes du reggae, du zouk, du compas et de la salsa. De 7 h p.m. à 12 h 00 a.m. Entrée : HTG 250. Le lundi, vous avez un nouveau rendez-vous pour vous détendre : soirée spéciale menu créole avec le ballet Bacoulou d’Haïti, de 7 h 30 à 11 h 30 p.m. Péguy F. C. Pierre peguyfcpierre@gmail.com

RÉDACTION Joël FANFAN Dimitry Nader ORISMA Gilles FRESLET Daphney Valsaint MALANDRE Myria CHARLES Winnie Hugot GABRIEL Teddy Keser MOMBRUN Elisée Décembre Junior Plésius Louis Peguy Flore Pierre Raphaël Féquière Enock Néré Légupeterson Alexandre CORRECTION Jean-Philippe Étienne CRÉATION ARTISTIQUE Responsable graphique Réginald GUSTAVE Stevenson Estève Photographes Frédérick C. ALEXIS Homère CARDICHON Jules Bernard DELVA Moranvil MERCIDIEU Yonel Louis Publicité: 2941-4646 publicite@lenouvelliste.com Rédaction: 2945-4646 / 3806-3717


6 septembre 2012 No 697

3

John Bern

participe à One Beat Une pléiade d’artistes  se sont réunis au Quartier Latin le mardi 4 septembre 2012 pour saluer le départ de John Bern Thomas, actuel batteur de Kon’beat, qui sera aux USA du 10 septembre au 7 octobre 2012 dans le cadre d’un projet appelé One Beat. En fait, One Beat est un programme d’échange culturel organisé par le bureau des affaires éducatives et culturelles du Département d’Etat Américain qui veut rassembler des musiciens du monde entier, pour écrire, produire, développer de nouveaux styles musicaux. Il célèbre le pouvoir transformateur de l’art à travers la création de l’original, de la musique inventive. A cette édition de 2012, John Berne y sera. Au cours de cette soirée qui a rassemblé de grands noms de la musique haïtienne, du jazz en particulier le batteur a montré son talent. Pour l’encourager et l’aider, Joël Widmaer, Claude Carré, Bélo, Jacky Ambroise, Tifane, Mikaelle Cartright, Arus Joseph, Joël Pierrevil, Caleb François, Linda Goodman, Life, Kephny Eliacin, 4 Harmony et son groupe the Johnson Quintet étaient présents. Pour eux et avec eux, il expose son immense talent. Derrière la batterie, on voit un John Bern en transe, avec une vigueur et une énergie incomparables. Il fait des improvisations savantes et sa manière de jouer hypnose carrément. C’est un pro, et cela se confirme en moins d’une minute à l’écouter. En témoigne sa sélection à cet événement majeur qui rassemble 32 jeunes artistes exceptionnels (musiciens, dj, rappeurs, chanteurs, danseurs). John Berne, très enthousiaste, espère faire découvrir à tous la richesse et la beauté de la musique haïtienne (compas et rasin), en y ajoutant un brin de jazz, il jouera de ce qu’on appelle le créole jazz. S’il part pour apprendre et partager, il prévoit aussi de créer un réseau de contacts, de groupes musicaux, qu’il compte inviter à venir visiter Haïti. C’est en ce sens que notre ambassadeur John part nous représenter. Haïti au cœur, le talent au bout des doigts et la musique dans l’âme. A tes baguettes, John, et succès à toi ! Winnie Hugot Gabriel

Edvanodji

de Vwadèzil à VwaYel  Un nouveau groupe musical vient de voir le jour dans le showbiz haïtien. Son nom est VwaYel et il est formé par Edvanodji, ex-cofondateur de Vwadèzil. Avec lui dans le groupe, Grégory St-Val a.k.a. Jubu One et Sly Milford. VwaYel vient de proposer à l’appréciation du public son premier test-pressing intitulé « Lanmou an Rabòday ». Cette œuvre annonce la sortie d’un premier album studio, qui est encore en stade de préparation. Cette chanson, qui explique un amour sans condition, où la jalousie n’a pas sa place, est actuellement en diffusion sur les ondes de différentes stations de radio de la capitale. Rappelons qu’Edvanodji (Edva Pierre) et Fresh La (Donald Joseph), amis de longue date, ont fondé ensemble le groupe Vwadèzil le 5 juillet 2003 à Port-au-Prince. Mais le premier avait choisi de laisser le groupe au mois de septembre 2007 parce qu’il ne s’entendait plus, après environ 15 ans d’amitié, avec Fresh La. Gilles Freslet (gillesfreslet@yahoo.fr)

Zatrap promet un album pour ses trois ans

Ils ont fait leur apparition en 2009 avec « Nwèl gete », une musique de circonstance sur laquelle on a retrouvé Jean-Bernard Thomas. S’en est suivie « Tiklik », leur première meringue carnavalesque (2010) ; puis « Konsolasyon », en mémoire du 12 janvier 2010 ; et « Respè pou drapo a », pour laquelle le ministère de la Culture leur a délivré une plaque en mai 2010. Aujourd’hui, Zatrap nous promet un album de quinze musiques pour ses trois ans. Malgré le succès de « Respè pou drapo a » sur le petit écran, il leur aura fallu attendre « Kwaze le 8 » avec Ti Koka, notre cher Troubadour, et une vidéo signée Réginald Georges dans les plus beaux coins de Port-Salut pour qu’Haïti soit sous le charme. Depuis, le groupe composé de Justin Pascal (Paskal), Béliard Emanoox (Emanoox), Wesly Lamour (Lywes), Ernst Duverger (Ernesto), Lovensky Jackie (Jaki) et Lemeuble Wislet (Lemèb), continue à produire de manière à faire la promotion de nos beautés créoles, de nos sites touristiques et de notre musique traditionnelle qu’il mélange avec le rap, comme c’est le cas de la meringue 2012, « Marenn ak parenn ». Finaliste de deux concours de musique dont l’un organisé par Tamise sur le thème « Katye pa m’ » et l’autre par Minustah FM, Zatrap est de plus en plus sollicité ces derniers temps. Le groupe ne se contente pas seulement des prestations de part et d’autres. Selon les informations fournies par Patrick Amazan, président-manager de Zatrap, le contenu de l’album sera envoyé aux États-Unis pour duplication sous peu. Le groupe, qui fêtera le 9 septembre prochain ses trois d’existence, espère signer son premier album en novembre au plus tard. Titré Zatrapela, les quinze titres qui seront gravés sur cet opus sont : « Byen ak mal » ; « Faites vos jeux », « Wi madam » ; « Kwaze le 8 »; « Lè yon fanm damou »; « Pèch konsyans » ; « Respè pou drapo a » ; « An n’ fè Leta pwosè » ; « Pa pale, yo konnen » ; « Zatrapela » ; « Yo se zantray nou » ; « Temwanyaj » ; « Pwovèb lakay » ; « Moun pa /Marenn ak parenn ». Les artistes invités sont soit des talents confirmés soit des voix à découvrir : Lòlò de Boukman Eksperyans ; Nirva Jean, Double M ; Ti Koka ; Triple J ; Jean-Bernard Thomas ; Lovensky ; Cris J ; Shedlin ; Fatima et Fredlyne Noël...   Plésius Junior LOUIS (JPL 109) junior.jpl007@yahoo.fr


4

6 septembre 2012 No 697

10

des

iPhone 5 d’Apple : le 12 septembre, soyez prêts ! L’iPhone 5 sera officiellement présenté le 12 septembre. Apple l’a confirmé mardi soir. Un évènement pour tous les amoureux de la marque à la pomme. Fantasme planétaire, la sortie du nouvel iPhone 5 est le grand événement high-tech de l’année. Lors d’une grand-messe 2.0, la firme Apple va dévoiler le 12 septembre son nouveau «joujou», qui fait déjà rêver tous les amoureux de la marque à la pomme. Tim Cook, le nouveau directeur général, qui remplace Steve Jobs depuis quelques mois sera bien sûr aux manettes de cette présentation ultra-secrète qui s’annonce comme toujours «simple et efficace» selon les spécialistes. Tous les yeux  du monde devraient être rivés sur l’iPhone 5. Dans les usines de Foxconn à Shenzhen (Chine), la fabrication du dernier modèle d’Apple est terminée. Près de 22 millions de modèles ont été élaborés sur une période de trois mois, selon les derniers chiffres qui circulent. Depuis des semaines, les rumeurs les plus folles circulent sur les sites spécialisés. Quelques révélations crédibles ont toutefois filtré ces derniers mois. Et une vidéo a été postée, il y a quelques jours. Elle montre à quoi ressemblera probablement l’iPhone 5. On remarque un appareil photo en haut à gauche sur la face arrière, un écran plus grand que les précédentes versions du smartphone d’Apple, mais aussi un nouvel emplacement de la prise jack sur la partie inférieure, à côté du connecteur dock. D’autres angles de vue laissent également apparaître un nouveau boitier, plus petit, de la carte sim, ainsi que le déjà célèbre connecteur dock de neuf broches L’iPhone est le smartphone le plus vendu dans le monde, avec plus de 128 millions de modèles écoulés depuis sa première commercialisation, en 2007. Vivement le 12 septembre !

Nokia chute en bourse, ses nouveaux modèles déçoivent Nokia et Microsoft ont dévoilé mercredi de nouveaux «smartphones» considérés comme la dernière chance du groupe finlandais de reprendre pied sur ce segment stratégique, mais l’accueil des investisseurs a été glacial, l’action Nokia chutant de près de 13%. L’ex-numéro un mondial des téléphones portables et le géant américain des logiciels ont présenté ensemble les nouveaux modèles de la gamme Lumia à New York avant une démonstration destinée à des acteurs du secteur à Helsinki, où se trouve le siège de Nokia. Le Lumia 920 et le Lumia 820 de Nokia seront équipés de la dernière version du système d’exploitation Windows Phone, dont Microsoft espère faire un rival crédible de l’iOS d’Apple et de l’Android de Google. Leur présentation est cependant loin d’avoir convaincu les analystes: à Helsinki, l’action Nokia a terminé la journée en baisse de 12,95%, à 1,99 euro, et sur le Nasdaq, le titre Microsoft était inchangé à la mi-journée. L’enjeu de ce lancement est bien plus important pour le finlandais que pour son partenaire américain. Un échec des nouveaux Lumia auprès des consommateurs pourrait condamner Nokia, déjà très affaibli, et porter un sérieux coup à la stratégie de Microsoft sur le marché du mobile. Le Lumia 920 est doté d’un écran de 4,5 pouces (11,43 cm), plus grand que ceux des précédents modèles de la gamme, et d’un appareil photo de 8,7 mégapixels, comparable à ceux de la concurrence. Mais Nokia et Microsoft ont mis en avant la technologie «Pureview», censée améliorer la netteté des photos, et les fonctions de «réalité augmentée» qui permettront par exemple d’obtenir en temps réel des informations sur les lieux filmés avec le Lumia.


5

6 septembre 2012 No 697

DE VOUS À MOI

Messagers…

J

’avais parlé récemment de la clémence de la nature envers nous qui faisait pousser, sans avoir été semées ou sans trop de soins, des plantes comme la verveine, l’asosi, la liane molle, le choublack, etc. J’avais mentionné que c’étaient de parfaits anti-saisissements, entre autres choses ; mais comment ai-je pu oublier de mentionner que c’était aussi efficace contre les movesan, les contrariétés ? N’allez pas croire que le fait d’avoir une touffe dans votre jardin vous épargnait les ennuis non, loin de là ! Mais étant donné que certaines personnes de votre entourage sont une touffe de mauvaises herbes, vaut mieux apprécier ces chères petites plantes qui vous soulagent quand ces personnes vous mettent en rage ! Puisque nous parlons d’entourage (ou plutôt JE parle, je ne veux pas vous entraver !), vous pouvez comprendre que la scène se passe partout où il y a des personnes (et également des feuilles qui poussent sou lantouray). Naturellement, je vous vois commençant déjà à m’aider à critiquer ces employés de bureau qui font office de messagers, qui sont soudainement les plus malonnèt de la terre si un jour ils osent nous dire « je ne peux pas » pour un service requis ; qui n’ont pas de mémoire vu tout ce qu’on a fait pour eux (comme si eux n’ont jamais rien fait pour nous) ; à qui on a tout à reprocher, oubliant qu’en tant qu’humains aussi, ils ont également droit à l’erreur et à la fatigue. Bon, merci de votre aide dont je me passerai volontiers, parce que, premièrement, cette rubrique n’est pas un espace de critique, je l’utilise seulement pour rapporter ce que je vois ; et deuxième-

ment, ce n’est pas de ce type de messagers-là dont je voulais parler. Maintenant, voyons si j’aurai moins d’amis quand nous aurons identifié ensemble les acteurs de ce genre de scènes… (Pourquoi avez-vous dit « bon débarras » ?) Comme je vous l’ai dit plus haut, je ne critique pas, disons que j’analyse. Et dans mes cogitations analytiques (hmmmm), je me demande quel plaisir peut trouver quelqu’un dans le fait de colporter des nouvelles inquiétantes, désagréables, nuisibles, inutiles, etc. Pour ne pas être trop dur envers ces « messagers », je me suis référé à la psychologie et je vous fais grâce du terme employé pour désigner celui (ou celle, pas de sexisme) qui déverse sa frustration, ses inquiétudes, ses peurs, ses doutes, bref, tout ce qui est négatif chez lui sur les autres. Je vis dans un beau pays. J’adore la nature. J’ai une âme d’artiste et je prends plaisir à admirer un coucher de soleil sur la mer, à laisser l’aube me faire sentir les picotements de la lune qui se retire ; je surveille le moindre bourgeonnement de mes plantes de balcon, question de me confirmer que la vie est là, porteuse d’espoir en dépit des feuilles qui sèchent, des fleurs qui se fanent. Je ne maudis pas la pluie qui tombe (seulement TPTC qui ne bouche pas à temps les crevasses et me fait tomber dans des trous), etc, etc. Ah, ah ! Vous ne saviez pas que la Sister pouvait verser dans la poésie ? C’est pour éviter de verser dans le poison ! Oui ! Ce poison frénétiquement distillé, déversé, transmis et retransmis à longueur de journée, et, en plus, avec ce son désagréable commun à tous les blackberries « klanggg » qui s’appelle BROADCAST. Vous rendez-vous compte ? Au lieu

de vous installer paresseusement devant votre petit écran en fin de journée, vous décidez d’aller faire du sport. Malheureusement, au lieu de vous concentrer sur les mouvements qui vous garantiraient – finalement – un beau corps, vous préférez vous laisser distraire par ce fameux « klanggg » qui annonce un nouveau message, et voilà tous vos efforts sportifs du jour qui s’en vont bwa chat parce qu’on vient de vous annoncer que des bandits armés ont envahi telle zone et qu’il y a échange de tirs nourris. Et vous prenez peur ; et vous laissez à toute vitesse le club sportif pour rentrer rapidement chez vous vous empiffrer de nourriture question de faire passer le stress. Et puisqu’il faut tuer le temps (qui ne vous a rien fait), vous allumez la télé qui annonce qu’effectivement vers telle heure du matin, l’incident a eu lieu (votre messager n’a pas pris le soin de vous préciser que c’était déjà fini !) L’insécurité bat son plein ces jours-ci, c’est malheureux ; les menaces prépetites ne sont pas pour nous calmer l’esprit, c’est normal. Alors pourquoi faut-il absolument broadcaster toutes les magnitudes qui flânent à travers le monde entier, comme si cela allait minimiser les dangers qui planent sur nous ? Pourquoi aussi me faire réfléchir à deux fois au moins avant de passer ma carte de crédit pour m’offrir un petit week-end avec de l’eau salée en vagues, déjà que la facture de ladite carte est assez salée ? Parce que d’après vous, « amis » broadcasteurs, tout comme pour un cyclone, nous pouvons prendre en Haïti des mesures préventives

pour un tsunami qui frappe(ra) l’Amérique du Sud ? La première mesure, à mon avis, serait de commencer par apprendre l’espagnol ou le portugais, question de vous trouver des occupations ! Je gare ma voiture devant une clinique pour aller à ma séance de phytothérapie (bien-être et beauté obligent), et me voilà à chercher frénétiquement ce bbm reçu ce matin, me disant de me mettre à l’abri si je croise une tête bœuf ou une Nissan avec la plaque xxxx parce que, justement, une grosse tête bovine vient de se garer à contresens en face de moi. Mais où est donc le fameux towing machine du service de la circulation ? Comment faire pour aller regarder le derrière du bœuf, pardon, sa plaque, pour confirmer si je dois effectivement m’abriter ? Heureusement que je sais comment tchuiper, le tchuipage étant, comme les feuilles dont j’ai parlé plus haut, un antistress plutôt utile. Le colporteur ne vérifie pas l’information qu’il propage ; le pire, c’est qu’il peut l’avoir reçue de vous, et dans sa frénésie de montrer qu’il est informé, il vous la renvoie ! Ah ! Comme dans toutes fonctions il y a des niveaux et des titres, je veux bien accorder une promotion à ces messagers de la haute technologie. Je les appellerai désormais « BBemme » : les Black Berry Emmerdeurs. Ou encore : WhatsEp, Ep mis pour Epaves. De vous à moi, ils ont bien travaillé pour ces titres. Fè message la pase pou mwen, svp ! Sister M*

Dans nos

librairies Cette semaine à la librairie

Histoire d’Haïti : la première république noire du Nouveau Monde, éditions Perrin Auteur : Catherine Eve Roupert

« L’histoire d’Haïti, si elle n’était pas si poignante, serait un véritable roman d’aventures ! Situé au large de Cuba, l’île porte le nom Ayiti inspiré de son premier peuplement, les Amérindiens Taïnos, avant l’arrivée des Conquistadors. Son entrée dans l’histoire est fracassante : les hommes de Colomb éblouis par l’or dont elle regorge à l’état naturel pillent la région sans vergogne. Est- ce de cette époque que date ce gout immodéré pour la richesse qui ne cessera plus de miner ses dirigeants ? Après les flibustiers et les corsaires, les colons français s’y installent : la voluptueuse Saint-Domingue sera trois siècles durant la plus riche colonie du Royaume de France. Ses élites se métissent et le siècle des Lumières nourrit les rêves de liberté des esclaves haïtiens. Emmenés par ToussaintLouverture puis Jean- Jacques Dessalines, ils se soulèvent à la faveur de la Révolution Française, jettent à la mer les armées de Bonaparte et obtiennent en 1804 l’indépendance de l’île. La première république noire du monde est née. Sulfureuse Haïti... L’île va payer au prix fort sa liberté, et son apprentissage de la démocratie passe par la pire instabilité politique. Alors que les puissances étrangères tirent les ficelles à l’instar des Etats-Unis, de sanglantes dictatures terrassent régulièrement le pays : les Duvalier, Papa et Baby Doc puis les juntes militaires, soutenus par les cruelles milices des tontons macoutes. Mais le père Jean-Bertrand Aristide devenu président se transforme en tyran, comme contaminé par cette violence endémique. L’île, exsangue après le terrible séisme, puis l’épidémie de choléra, trouvera-t-elle encore la force de se relever ? En éxil, elle résiste à l’instar de ces Haïtiens qui n’oublient pas leur mère patrie et portent haut ses couleurs : René Depestre (Prix Renaudot, 1988), Frankétienne (pressenti pour le prix Nobel, Dany Laferrière (prix Médicis 2009) ou encore Jean-Michel Basquiat, peintre mondialement connu » Catherine Eve Roupert a vécu à Port-au-Prince où elle était professeur dans une école américaine. Histoire d’Haïti est un hommage au peuple haïtien et à son histoire. Ce livre est en vente cette semaine à la librairie La Pléiade au prix de 1 440 gourdes Librairie La Pléiade Angle rues Grégoire et Moïse Pétion-Ville, Haïti librarie_lapleiade@yahoo.fr


6

Jeudi 6 septembre 2012

Haïti/Eliminatoires Digicel Nations Caribbean Cup

Le groupe d’Haïti enfin complet Avec l’Arrivée de Jean Eudes Maurice ce mercredi, le groupe de joueurs retenus par le sélectionneur cubain pour disputer le premier tour des éliminatoires de la Digicel Cup des Nations de la Caraïbe est enfin complet. James Marcelin, Jean Sony Alcénat, Charles Hérold Junior, Gassendy Sauveur et surtout Belfort Kervens Fils seront les principaux absents de cette équipe haïtienne.

3

gardiens, 6 défenseurs, 7 milieux de terrain et 4 attaquants composent le groupe retenu par Israël Blake Cantero pour disputer les éliminatoires de la Digicel Cup des Nations de la Caraïbe à Port-au-Prince contre Saint-Marteen, Bermudes et Porto-Rico dans le Groupe I, du 7 au 11 septembre. Johnny Placide, Guerry Romond(Tempête de Saint-Marc) et Frandzy Montrévil (Valencia) sont les trois portiers retenus. Yves Mary Clervain, après avoir été de toutes les sélections sans pourtant avoir été titularisé, n’a été retenu. Au sein d’une défense qui sera privée des services de Frantz Bertin et de Kim Jaggy, Olrich Saurel fait son

retour et disputera les éliminatoires aux côtés de l’expérimenté Pierre Jean-Jacques mais aussi de Kevin Lafrance, de Réginald Goreux, de Judelain Aveska, d’Olrich Saurel et du jeune défenseur central de l’América des Cayes, Jean Garry Rubin. De quoi promettre une certaine stabilité devant les buts que devrait logiquement garder Johnny Placide Peterson Joseph, Jeff Louis, Alain Vubert, Peter Germain, Geraldy Joseph, Monuma Constant Jr et Jean Marc Alexandre composent un milieu de terrain dense. Unique représentant de la seconde division du championnat national haïtien de football, Monuma Constant Jr, pourrait pourtant être titularisé. La forme actuelle de Geraldy Joseph est intéressante, mais que dire de Jeff Louis qui est d’ailleurs le seul représentant de la Ligue 1 française dans le groupe. De quoi former une équipe équilibrée en dépit de l’absence des Jean-Sony Alcénat, James Marcelin, Gassendy Sauveur, Charles Hérold Jr et Wilde Donald Guerrier. En attaque, Jean-Eudes Maurice, Louis Fritznel, James Jean-François et surtout le revenant Peguerro Jean-Philippe composeront une ligne offensive obligée de se passer des services de Belfort Kervens Fils, Walson Augustin serait blessé d’après ce qui est raconté sur son profil BBM. James Pierre et Wedson Anselme, qui sont les meilleurs buteurs actuels du championnat national, sont en méforme. D’où la nécessité de ressusciter l’ancien joueur de Colorado Rapid.

Le choix tactique de Blake Cantero n’est pas encore clairement défini. De toute façon, lorsque l’arbitre central sifflera le coup d’envoi du match Haïti – Saint-Marteen vendredi, il aura eu le temps de sortir cette carte de sa manche pour surprendre son monde.

La liste au complet

Gardiens : Johnny Placide ( Le Havre) Romondt Guerry (Tempête de Saint-Marc) Frandzy Montrévil (Valencia de Léogâne) Défenseurs : Jean Jacques Pierre (Stade Malherbe de Caen en France) Jean Garry Ruben (America des Cayes) Kevin Lafrance (Priiibram en République Tchèque) Réginald Goreux (Standard de Liège en Belgique) Judelain Aveska (Independiente Rivadavia en Argentine) Olrich Saurel (Victory Sportif Club) Milieux : Peterson Joseph (Sporting Kansas aux Etats-Unis) Jeff Louis (AS Nancy Lorraine en France) Alain Vubert (Baltimore de SaintMarc) Peter Germain (Baltimore de SaintMarc) Geraldy Joseph (Valencia de Léogâne) Monuma Constant Jr (Racing Club

Haïtien) Jean Marc Alexandre (Orlando City) Attaquants : Jean Eudes Maurice (Le Mans) Louis Fritznel (Baltimore de SaintMarc) Peguerro Jean-Philippe (Sans Club après un dernier passage à Striker de Fort Lauderdale) James Jean-François (Le Mans) Sélectionneur : Israël Blake Cantero Assistant : Pierre Roland SaintJean Préparateur physique : Gregorio Modesto Broche Gomez Médecin : Jean-Mary Fritz Henry 5 groupes de 4 sélections disputant les éliminatoires de la Digicel Cup des Nations. Des groupes I à 3 sortiront deux qualifiés. Seulement le 1er de chacun des groupes IV et V se qualifieront pour la suite de la compétition. Le groupe d’Haïti est composé de Bermudes, Haïti, Porto-Rico et Saint-Martin, le groupe II est composée de Curaçao, Guyane, Sainte-Lucie et Saint-vincent. Dans le groupe III figurent : Les Iles Vierges Britanniques, Martinique, Montsérrat et Suriname. Le groupe IV est composé d’Aruba, de la Barbade, de la Dominique et de la République Dominicaine et enfin le groupe V est composé de Anguilla, Guyane Française, Saint-Kitts et Nevis et Trinidad and Tobago. Enock Néré/nereenock@gmail.com

Pratique sportive

Européocentrisme ou haïtianocentrisme : le choix ?

A

près la clôture des J.O, nous, de cette partie de la Caraïbe, devrions en tirer les enseignements. Comment ? A mon sens, en initiant et en approfondissant le débat. Où ? Mais à travers la presse, en priorité sur les ondes. Par qui ? Mais par les directeurs d’opinion. Pourquoi ? Pour sensibiliser les preneurs de décision. Or, à quoi assistons-nous ? Le sujet est déjà évacué puisque le football européen redevient notre centre d’intérêt. Les commentateurs sportifs nous gavent de nouvelles sur la reprise des championnats français, anglais, espagnol, italien… Nous sommes amplement renseignés sur le transfert de Alexander Song au Barça. La victoire d’Everton sur Manchester United fait sensation. Manchester City a failli être accroché. Le Barça écrase la Real Sociedad pendant que le Real Madrid et Valence partagent le point du nul. Il en sera ainsi toute la saison. A dire vrai, l’écho de la victoire du Valencia sur America des Cayes nous est parvenu. Au surplus, Federer gagne le tournoi de Cincinnati dans l’Ohio aux dépens de Novack Djokovic (6-0, 7-6). Nadal

est forfait pour Flushing Meadows. De l’information à travers le monde, nous en sommes (et en serons) gavés. Nous admirons les idoles des autres. Mais Rio, c’est dans quatre ans. Le maire de Rio a reçu le dimanche de clôture des jeux la flamme olympique de son homologue de Londres. Tous les pays participants fourbissent leurs armes et pensent déjà à la moisson de médailles à récolter à Rio. Pour espérer en décrocher au moins une, il est impératif que l’on se mette au travail. L’européocentrisme ne mène à rien. Il nous faut nous tourner vers nousmêmes. Cela part d’un bon sentiment que l’intention, après inventaire, de rénovation des infrastructures existantes. Il semble qu’à travers le pays, les autorités aient identifié quinze stades à rénover. Plus largement, et si l’on commençait par les écoles? Pendant le déroulement des J.O de Londres, un soir sur «Sportissibo» fut pris l’exemple américain: la majorité des écoles serait dotée d’une piscine olympique. Je relaie l’information à un ami qui releva aussitôt qu’à Léogâne, une piscine était fonctionnelle; de ses yeux vue,

elle est maintenant jonchée de détritus. Sans ce nécessaire ressaisissement, comment voulez-vous que nous rattrapions le temps perdu pour nous hisser au niveau de la Jamaïque ?

Littoral et montagne inexploités Justement, toujours à l’écoute d’une fréquence, de la bouche d’un connaisseur du sprint jamaïcain, j’apprenais que l’athlétisme est pratiqué dès l’école maternelle. Tout s’explique alors. La domination du sprint mondial par les athlètes jamaïcains n’est pas le fruit du hasard. De plus, Haïti baigne dans la mer des Caraïbes, nous avons un long littoral que nous envierait un pays enclavé, donc nous n’avons que de villes côtières. Pourtant, sportivement, nous n’en tirons aucun profit. De même, nous sommes un pays montagneux; or, à voir évoluer les athlètes kenyans et éthiopiens, nous apprenons que leur préparation se fait dans les hauteurs. Le succès de l’Ethiopienne Tirunesh Dibaba en 10 000 m féminins ou celui

de sa compatriote Mezeret Defar en 5 000 m féminins s’explique aisément. Qu’est-ce qui nous empêche de nous doter de l’encadrement technico-administratif pour tirer le meilleur d’une jeunesse haïtienne qui ne demande qu’à se mettre en valeur ?

Le travail de base

Les ondes devraient bruire des échos de débats autour des dispositions à prendre pour une réelle exploitation des potentialités physiques et mentales de nos jeunes. Qu’on se le dise et que l’on se fasse à l’idée que le relèvement sportif haïtien commencera à la base. Dans les écoles, une contribution parentale était (ou est) réclamée au titre de la pratique sportive, mais cette pratique reste soit fictive soit embryonnaire. Et si le gouvernement de l’Etat se dotait d’un budget conséquent à cette fin ? Peut-être que, dans quinze ans, dans vingt ans, la médaille olympique après laquelle nous courons depuis les J.O de Montréal de 1976 sera enfin décrochée ? Pour provoquer l’allégresse de tout un peuple et faire le bon renom du pays d’Haïti. Les J.O, c’est de la préparation intensive et continue, l’improvisation n’y a pas de place. Alors, au travail ! Jean-Claude Boyer jc2boyer@yahoo.com/21 août 2012


7

Jeudi 6 septembre 2012

T-Parc Rony Colin / Championnats et tournois de vacances d’été

Cristiano Ronaldo "Je ne veux pas plus d'argent"

Pluie de trophées et de récompenses

P

resque un demi-million de gourdes investies dans la répartition de primes et trophées par le PDG de Radio-Télé Zénith, Rony Colin, à l’adresse des meilleurs joueurs du traditionnel championnat de vacances d’été et également dans l’organisation de la “ mini copa “ qui démarre ce dimanche, toujours sur fond de sport et de musique. L’homme à tout faire dans la zone de la plaine du Cul-de-Sac, est en train de défier toute concurrence en matière de “ Showbiz “. Avec le support de commanditaires, Rony Colin qui dirige la fondation qui porte d’ailleurs son nom et Radio-Télé Zénith, donne rendez-vous le dimanche 23 septembre en cours pour la finale du traditionnel championnat de vacances d’été, qui mettra aux prises les formations de Fuji For Life et Continental de Shada. En compagnie de Me Jonas SaintJuste et de Toussaint Serge, respectivement président et coordonnateur du comité d’organisation, Rony Colin

s’active dans la planification, question de faire de cette journée de clôture un succès sans précédent. “ 6 pou 6 “ est le thème retenu en la circonstance pour cette dernière journée avec au menu : petite finale et grande finale, show de danse, animation de DJ et un total de treize formations musicales à pouvoir défiler sur le podium, dont Djakout # 1, T-Vice, Mass Konpa, Izolan, Rokfam etc... Question de clôturer la période estivale et maintenir la jeunesse de la plaine du Cul-de-Sac dans le bain de la compétition, Rony Colin, a pensé également à l’organisation d’une mini copa baptisée “ Back to School “ qui démarre ce dimanche à compter de 6 : 00 Pm. Huit équipes réparties en deux groupes de quatre participent à ce tournoi : Groupe A : Taw Taw de Santo, Fwet Cash de Cabaret, Yon Sel Mo de Pelé et Star 2000 de Lilavois Groupe B : Full Stars de Santo, Ifoksa de Bon Repos, Fraternité de

Ségur et Bel Efô de Moléard Au programme de la première journée : 6 : 00 : Taw Taw-Fwet Cash 8 : 00 : Yon Sel Mo-Star 2000 L’animation musicale sera assurée par DJ Nal, DJ Claudy Mix, DJ Vaglavi et Wendy 50 000 gourdes ira à l’équipe championne, 25 000 au vice-champion et 5 000 attribuées au meilleur joueur, meilleur gardien et meilleur butteur Pour ce qui a trait au traditionnel championnat de vacances d’été, Rony Colin a parlé de la prime de 100 000 gourdes au champion, 50 000 au vicechampion, et 5 000 pour le meilleur joueur, meilleur butteur et meilleur gardien, et pour finir une prime récompensant le joueur le plus fair-play de la compétition. Emmanuel Bellevue

25 nouveaux entraîneurs de niveau II

25

entraîneurs émanant de toutes les disciplines sportives ont suivi un stage de niveau II au Centre Polyvalent de Formation du Ministère des Sports à la Croix des Bouquets du 29 août au 3 septembre, dans le cadre du Programme d’Etat de Certification des Cadres Sportifs (PECCS). 13 formateurs haïtiens de niveau international ont assuré la formation des 25 participants au séminaire de formation de niveau II du 29 août au 3 septembre. Ces 13 formateurs ont été préalablement formés durant

les 5 sessions de formation organisées d’avril 2011 à avril 2012 par le MJSAC et assuré par l’Association Canadienne des Entraîneurs dans le cadre du Programme de Certification des Cadres Sportifs. Conçu par le MJSAC en vue d’homologuer les titres des intervenants en Activités Physiques et Sportives et de réguler leurs activités, le programme d’Etat de Certification des Cadres Sportifs a réalisé, via ce séminaire, sa sixième session de formation depuis avril 2011 avec l’aide du Comité Olympique Canadien et

de l’Association Canadienne des Entraîneurs (ACE). Savoir intervient dans tout ce qui a rapport avec les différents échelons des activités physiques et sportives et avec quelle compétence, c’ est l’objectif visé par le Ministère des Sports. Viser le haut niveau passe par tous les détails à commencer par la formation adéquate du matériel humain et l’érection d’infrastructures dignes de l’objectif visé. Cette formation rentre justement dans le cadre de la formation du matériel humain.

Brazuca, ballon du prochain Mondial au Brésil

O

n connaît le successeur du ballon de volley Jabulani, pour le prochain Mondial au Brésil en 2014. Il s'appelera "Brazuca". Un nom qui fait référence au mode de vie local, et qui a été choisi par les votes de plus d'un million de Brésiliens sur le site officiel de la FIFA. Autrement dit, c'est la première fois que le public a l'occasion de voter pour élire le nom du ballon de la Coupe du Monde. Un vote massif en la faveur de "Brazuca" d'ailleurs, puisqu'il a rassemblé près de 70% des voix. En même temps, les autres noms proposés étaient "Bossa Nova" et "Carnavalesca". Heureusement que les Brésiliens ont du goût. Pour ce qui est du ballon en lui-même, il faudra encore patienter pour l'entrevoir, puisqu'Adidas bosse toujours dessus. Il devrait être révélé courant 2013.

Cristiano Ronaldo a publié un communiqué sur son site officiel suite aux rumeurs qui ont suivi ses déclarations après Real MadridGrenade (3-0). CR7 avait exprimé sa "tristesse" pour "des motifs professionnels" au terme d'une rencontre où il avait pourtant inscrit deux buts.

P

lusieurs médias ont vu dans ces déclarations une manoeuvre pour obtenir une augmentation salariale."Que je sois triste et que j'aie exprimé cette tristesse a fait sensation. Je suis accusé de vouloir plus d'argent mais, un jour, il sera prouvé que ce n'est pas le cas. A ce sujet, je veux juste garantir aux fans du Real Madrid que ma motivation, mon dévouement, mon implication et mon désir de gagner toutes les compétitions ne seront pas affectés. J'ai trop de respect pour moi-même et pour le Real Madrid pour donner moins que ce que je suis capable de faire à ce club. J'embrasse tous les Madridistes", a déclaré l'attaquant du Real Madrid via un communiqué publié sur son site internet. "Je suis triste pour un motif professionnel, c'est pour cela que je ne fête pas mes buts", avait affirmé l'homme aux 150 buts en Liga à l'issue du match contre Grenade. "Les gens ici savent pourquoi, mais je ne peux pas le dire" avait précisé le Portugais. Au départ, certains "soupçons" portaient également sur l’attribution à Andres Iniesta du titre de joueur européen de l’année, jeudi, par l’UEFA. Mais Ronaldo, malgré sa mine ouvertement déconfite lors de la cérémonie, avait nié tout rapport. "Ce qui s'est passé avec Iniesta n'a rien à voir. Je ne vais plus parler de cela et me concentrer uniquement sur mes matches de sélection avec le Portugal. Des choses plus importantes", avait déclaré CR7


8

6 septembre 2012 No 697

JEUX - 32 MOTS CACHÉS

Les mots peuvent figurer dans tous les sens : horizontalement, verticalement, en diagonale, de haut en bas et vice versa, de droite à gauche et inversement. Les huit lettres restantes forment le verbe qui désigne un être troublé, gêné dans le fonctionnement.

MOTS CROISÉS 1

R

E

R

R

A

N

S

E

P

L

R

E

F

R

E

E

N

G

R

E

I

V

B

O

I

R

A

A

I

I

A

U

N

H

E

A

R

E

L

L

E

S

M

I

N

T

S

X

U

E

G

C

4

M

T

A

X

N

E

D

I

I

U

A

I

S

E

V

S

I

R

5

I

O

D

R

U

I

E

V

L

D

M

R

O

L

E

I

L

O

T

N

E

E

E

A

S

T

I

E

A

A

R

A

P

L

A

T

A

A

A

D

T

R

B

C

I

R

E

M

G

L

E

E

G

I

7

B

C

U

E

N

O

C

O

O

S

U

O

N

O

L

V

O

G

8

L

A

E

N

O

R

P

N

L

T

U

N

E

R

G

I

U

R

E

R

I

U

T

E

R

M

E

G

E

L

I

S

I

E

T

O

U

A

M

D

U

R

A

R

E

D

I

R

T

E

S

R

I

N

E

T

A

E

O

B

D

R

R

M

U

R

R

I

M

R

E

A

N

G

M

E

M

A

I

R

E

E

B

Q

E

O

M

E

R

E

T

E

L

E

S

S

O

U

I

I

E

R

U

L

I

E

I

T

R

E

S

N

E

P

E

R

O

N

F

R

U

E

L

R

P

R

M

U

S

C

A

D

I

N

E

S

R

E

G

N

R

E

M

E

I

U

O

L

B

E

M

O

I

D

I

E

M

E

C

H

E

I

M

A

T

M

A

T

E

L

O

V

A

B

V

N

I

E

R

F

MARITAL MÈCHE MÉFIER MOUTON MUSCADINE MUTER NARRER OBVIER OSSELET PANAMA RADEAU RADIO RÉDUIRE REPENSER SABRER

SELLER SIGLE SIMILI TAMTAM TERROIR TIGRON TOCSIN TORCHE ULTIME UNIÈME USITÉE VERNI VISON

Horizontalement 1 - Aventuriers. 2 - Printemps. Ville du Brésil. Réfuta. 3 - Membre d’un cercle de poètes français du XIX e siècle. Par opposition à. 4 - En matière de. Débats. 5 - Unit. Intenta. 6 - Ventilas. Partie terminale d’une tige. 7 - Naturel. Rongé. 8 - Symbole chimique.Dette. Néant. 9 - La belle saison. Frustrée. 10 - Enzyme. Fignolé. Verticalement 1 - Président haïtien du XIX e siècle. 2 - Relatives à une organisation internationale. 3 - Acide. Règle. 4 - Meuglements. Homère en était un. 5 - Riches. 6 - Écrivis. Mesure chinoise. 7 - Ensevelis. 8 - Préposition. D’une ville du Nord. 9 - Attaché. Conceptuel. 10 - Eclusé. Prince troyen.

2

7 6

5

3

=

5

13

=

4

15

=

7 6

10

10

=

13

12

MOTS CACHÉS

Chaudière

MOTS CROISÉS 1

1 2

Retrouvez l’horloge qui indique l’heure exacte, sachant qu’une horloge retarde de 10 minutes, une autre de 5 minutes, et une troisième est en avance de 10 minutes.

1

9

9

19

L’HEURE 10 9 8

8

6

INDIQUEZ

2 3 4

7

CARRÉ MYSTÈRE

62

8

10 9 8

6

SOLUTION JEUX - 31

Complétez la pyramide avec les nombres manquants. Chaque brique contient la somme des deux cases situées en dessous de celle-ci.

11 12 1

5

3

PYRAMIDE

11 12 1

4

2

E

EMPIRE EMPOTÉ ENCRER ENGROSSIR FAUVE FIERTÉ FREIN GIRELLE GLOBAUX GOUGE GRÉER IDIOME LEVIER LISEUR MAMIE

3

1

T

AGOUTI ALEXIE ALIGNÉ ALORS APLAT BÂTIMENT BAVOLET BISOU BLEUE CANOTAGE CARAT DÉNUDÉ ÉBLOUI ÉDUQUER EMBRUN

2

10 9 8

2 3 4

3

11 12 1

7 6

5

2 3 4

10 9 8

4

11 12 1

7 6

5

2 3 4

MOT À L’AUTRE A S N T T N L

I A A I A A A

N I T T N I I

S N I A I N N

I T F N N E E

Pour toutes suggestions écrivez-nous à couleurproduction@yahoo.fr

Couleur Production

3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

P E R T I N E N T U C D

2

3

A N V E E N U E LA I L R E N C R O U N S T E C

4

T I F E A L P L U T T E

5

O I L O N E P E R E R S

6

I L E O N T H A R L E E

7

S I L T I T A N E L V E

8

A E L A E I S S B I E N

9

10

A B N B A B R U S S P E E D S E O T N A GG T E

11

A S E U A R D U E R I T

12

T A L U S

O L E I N E


Onze National new look