Page 1


2

30 août 2012 No 692

Parlez-vous

7 langue ? Slt cv ? Koid9 ? PLPP. TTYl. Si vous avez du mal à comprendre ce message, cette rubrique est pour vous ! Apprenez ici l’art des IM (instant message), sms et autres textos avec ses symboles, ses acronymes, son argot et son humour ! =D 1Bcil 1TreC B1 Bjr BN (Bon8)

: : : : :

imbécile intéressé bien bonjour Bonne nuit

Le poète Claude C. Pierre

remporte le prix Joseph D. Charles 2012 Le prix Joseph D. Charles 2012 de la bibliothèque Georges Castera du Limbé a été décerné au poète Claude C. Pierre pour son livre intitulé « Le voyage inventé » et pour son importante contribution à la promotion de notre littérature. La cérémonie de remise du prix aura lieu très prochainement dans les jardins de la bibliothèque Georges Castera du Limbé. A rappeler que ce prix a déjà été décerné à Daniel Supplice, Frankétienne, Lyonel Trouillot, André Fouad, Angélique Jules, Clausel Midy et Amorce Dugé. Lord Edwin Byron ebyronlord@gmail.com

Anglicismes, expressions et acronymes anglo-saxons BYOB : CAM : CB : COS : CTN :

Bring your own beer (Apporte ta propre bière) Bring your own bottle (Apporte ta propre bouteille) Camera (Caméra) Coffee break (Pause-café) Because (Parce que) Can't talk now (Peux pas parler maintenant)

Bizango

la vente-signature Récemment nous annoncions dans le magazine la sortie prochaine d’une nouvelle œuvre riche en rebondissements et en images, Bizango, sur le marché de la bande dessinée. Nous vous informons que la vente-signature se tiendra sous peu, soit le 2 septembre 2012, au Karibe Convention Center. Comme annoncé, la bd se vendra à USD 599. Ensuite, elle sera disponible au Complexe Galleria, situé à l’angle des rues Aubran et Lambert à Pétionville. Les auteurs, Sandra Cériné et Chevelin Pierre, seront présents pour signer votre exemplaire. Vous souhaitez connaître le secret des Bizango, cette secte dont les histoires ont probablement hanté vos nuits pendant longtemps ? Rendezvous dimanche au Karibe !

Péguy F. C. Pierre peguyfcpierre@gmail.com

La « popocyclette »

la moto de Toto aux excréments

Et si notre avenir énergétique résidait dans... les excréments ? C’est le pari de Toto, un constructeur japonais de toilettes, qui a présenté le mercredi 29 août un modèle de moto forcément révolutionnaire fonctionnant avec ce carburant gratuit et inépuisable. En montant sur l’engin à trois roues pour une démonstration dans la banlieue de Tokyo, une jolie hôtesse du constructeur Toto s’est empressée de dire que ce n’était pas le motard qui fournissait ledit carburant. «Le biogaz utilisé par le véhicule provient de déjections animales et de boues d’épuration», a tenu à préciser Kenji Fujita, un porte-parole de la compagnie inventrice notamment des toilettes chauffantes. Le doute quant à la provenance du carburant était toutefois permis car Toto a remplacé la selle traditionnelle de sa «popocyclette» par un véritable siège de toilette. A l’arrière du véhicule : un énorme réservoir surmonté, pour la décoration, d’un tout aussi énorme rouleau de papier toilette. Selon la firme, cette «moto-crotte» d’un nouveau genre a une autonomie d’environ 300 kilomètres. Inutile en tout cas de se demander comment faire le plein, car ce prototype ne sera jamais commercialisé : «Nous espérons simplement avec ce prototype mettre en avant notre souci écologique à travers nos divers produits moins gourmands en eau, comme les toilettes ou les douches», a poursuivi M. Fujita.

Oprah Winfrey

reste la personnalité la mieux payée d’Hollywood Oprah Winfrey reste la personnalité la mieux payée d’Hollywood Avec 165 millions de dollars engrangés entre mai 2011 et mai 2012, la journaliste-animatrice Oprah Winfrey conserve sa place de numéro 1 dans le classement des personnalités les mieux payées aux Etats-Unis, selon le magazine américain Forbes. Alors qu’elle avait arrêté son célèbre talk-show (The Oprah Winfrey Show) en 2011, Oprah Winfrey a réussi à repartir de plus belle en créant sa propre chaîne de télé et en lançant une nouvelle émission « Oprah’s Next Chapter » dans laquelle elle continue d’interviewer des stars du show-business. Son interview avec Rihanna a notamment contribué à ce nouveau succès. Michael Bay, 47 ans, réalisateur de la saga « Transformers », décroche la 2e place du podium avec 160 millions de dollars. Sur la dernière marche du podium on retrouve Steven Spielberg et ses 130 millions de dollars. Dans la suite du classement on retrouve le producteur Jerry Bruckheimer (« Les Experts », « Cold Case »). Avec 115 millions de dollars gagnés entre mai 2011 et mai 2012, il se place en 4e position. La seule autre femme que l’on retrouve dans ce classement est dernière exæquo avec le golfeur Tiger Woods. Il s’agit de Britney Spears, qui a empoché la modique somme de 58 millions de dollars.

Une publication de Ticket Magazine S.A.

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Frantz DUVAL REDACTEUR EN CHEF SECRÉTAIRE DE RÉDACTION Marie-Brunette B. MAINSOUR Gaëlle C. ALEXIS RÉDACTION Joël FANFAN Dimitry Nader ORISMA Gilles FRESLET Daphney Valsaint MALANDRE Myria CHARLES Winnie Hugot GABRIEL Teddy Keser MOMBRUN Elisée Décembre Junior Plésius Louis Peguy Flore Pierre Raphaël Féquière Enock Néré Légupeterson Alexandre CORRECTION Jean-Philippe Étienne CRÉATION ARTISTIQUE Responsable graphique Réginald GUSTAVE Stevenson Estève Photographes Frédérick C. ALEXIS Homère CARDICHON Jules Bernard DELVA Moranvil MERCIDIEU Yonel Louis Publicité: 2941-4646 publicite@lenouvelliste.com Rédaction: 2945-4646 / 3806-3717


30 août 2012 No 692

t l o B in

n i a m a s j r Uéclai

a c ï a

l’

Favori du 100 m et 200 m dont il détient les records du monde, prodige de l’athlétisme et icône dans son pays, le Jamaïcain Usain Bolt fait figure de superstar des JO de Londres. Portrait de celui que l’on surnomme «La Foudre ». Né en 1986 en Jamaïque, pays roi du sprint avec les USA, Usain Bolt débute l’athlétisme à l’adolescence après s’être longtemps intéressé au cricket et au football.  Il enchaîne très rapidement les succès sur 100 m, 200 m et relai 400x100 m en établissant de nombreux records en junior, des performances augurant une carrière exceptionnelle. En 2004, Bolt passe professionnel et continue de s’entraîner au pays sous l’égide de Fitz Coleman. En constante progression et considéré par tous les amateurs d’athlétisme, Bolt se révèle surtout aux yeux du grand public à partir de 2008 et des Jeux olympiques de Pékin. Les fans découvrent alors ce grand bonhomme au physique de déménageur et au caractère affable. Un contraste énorme avec les sprinteurs des années 90 et début 2000. En effet, alors que généralement ces derniers ne dépassent que rarement les 1,85 m, Bolt atteint allègrement les 1,95 m pour 93 kg. Des mensurations impressionnantes qui permettent notamment au Jamaïcain d’enchaîner les titres en Chine : médaille d’or sur 100 m, 200 m et relai 400x100 m avec trois records du monde à la clé. Un phénomène est né en Chine. 2009 est pourtant une année sans

JO. Bolt en profite tout de même pour marquer encore plus les esprits en pulvérisant ses propres records du monde sur 100 m (9,58 sec) et 200 m (19,19 sec) aux championnats du monde de Berlin. Deux ans plus tard, à Daegu, « Lighting Bolt » remporte un nouveau titre sur 200 m mais pas sur 100 m après sa disqualification pour faux-départ. Une première fissure sur la statue du maître ? Arrivé aux JO de Londres avec des ambitions toujours aussi marquées, le roi Usain fait toujours figure de favori. Cependant, la fin des années 2000 a vu l’émergence de nouveaux talents en Jamaïque, au premier rang desquels se trouve Yohan Blake, un compatriote qui a battu Bolt lors des séries jamaïcaines pour les JO. Ajouté aux anciens comme Asafa Powell et les Américains Tyson Gay et Justin Gatlin, Usain Bolt a du se méfier de tout le monde et a gagné un 100 m qui s’est résumé à un duel USAJamaïque. Sur la distance plus adaptée à sa morphologie comme le 200 m, Bolt a connu moins de soucis ; même chose sur 4x100m, un relai qui n’a pas échappé aux jaune et vert qu’il portait avec fierté. Sources combinées

3


4

30 août 2012 No 692

Fête de Saint-Louis à Mirebalais le 24-08-12

La rivière Fer-à-Cheval, principale attraction du festival de l’Eau

Les jolies Tickettes de Mirebalais

Men rara, men rara, oooo !

Des prêtres concélébrant la messe de St-Louis à Mirebalais

La première édition du festival de l’Eau a eu lieu à la rivière Fer-à-Cheval

Les filles aux couleurs de la ville

De g. à d., le député Abel Descollines, le maire Sony Ambroise et le sénateur Desras Simon Dieuseul

Fèt la te bèl

Les filles en bikini ont eu un sérieux concurrent


5

Jeudi 30 août 2012

championnat national D1

Chacun pour soi, un ballon pour tous 30 matches s’étalant sur 10 journées dans le groupe qui joue le titre, 30 matches s’étalant sur 10 journées et comptant dans la course pour le maintient ou la qualification pour le super 8, le coup d’envoi de la 2e phase du championnat sera donnée ce week-end avec une pointe de suspense aux deux extrêmes

12

formations, 2 groupes, 6 matches sur 60 à l’arrivée et deux réalités divergentes, c’est ce que le championnat national de première division offre au public haïtien à partir du dimanche 2 septembre prochain. Dans le groupe surnommé super 6 en raison du fait qu’on y joue pour le titre national, le Valencia, l’America, le FICA, le Baltimore, le Tempête et l’Aigle Noir en découdront avec un léger avantage au Valencia de Léogâne (voir encadré). Dans le groupe des relégables surnommé aussi groupe de la mort ou de l’enfer par certains fans : le Cavaly, le Violette Athlétic Club, le Victory, le Don Bosco, l’AS Capoise et l’AS Mirebalais en découdront pour éviter deux places de relégations, lutter pour deux places en super 8 ou tout au moins deux places de maintient. Dans le groupe du maintient, le Don Bosco et le Victory donneront le coup d’envoi de cette seconde phase du championnat national de D1, vendredi soir au stade Sylvio Cator. 10e à la fin de la première phase, le Don Bosco accueille un Victory qui a terminé 9e après avoir fait illusion pendant longtemps dans la perspective de jouer la 2e phase dans le groupe des concurrents pour le titre. Mais, une fin de série catastrophique

James Morisset, entraîneur d’ America des Cayes (Photo :Yonel Louis)

lui a ravi cette possibilité. Avec son entraîneur équatorien, il espère sinon évincer le Violette à la 8e place du moins, conserver la sienne pour éviter l’enfer de la seconde division. Côté Don Bosco, Sonche Pierre n’entend pas conduire une 3e formation vers la relégation après le Racing Club Haïtien et l’ASCAR. C’est une question d’honneur. Autant dire que cette 2e phase promet et en particulier le duel qui va opposer le Don Bosco au

Victory. La première journée de la 2e série continue samedi avec le match qui oppose le Violette à l’AS Mirebalais au stade et celui qui opposera le Cavaly à l’AS Capoise au parc Saint-Victor. Mais c’est à 6h du soir que commenceront les choses sérieuses avec le coup d’envoi simultané des trois premiers matches du Super six au Stade Sylvio Cator, au parc Levelt et au parc Saint-Victor. Au Stade Sylvio Cator, l’Aigle Noir (6e) accueille le Baltimore (4e) avec l’ambition de prendre sa revanche pour l’humiliation 3-0 essuyée lors de son dernier voyage à Saint-Marc sur la pelouse du Baltimore. Mais si les « vert et noir » chercheront à prendre l’avantage sur leur pelouse, le Baltimore cherchera surtout à bien voyager. A Saint-Marc le Tempête accueille un America plus soucieux que jamais d’inscrire son nom au palmarès de la Compétition pour la première fois de son histoire. 2e à l’issue de la première phase, les Cayens entendent cumuler le maximum de points possibles lors de la 2e phase pour obtenir enfin le graal. Une Cumulation de points qui commence dimanche sur la pelouse de l’ambitieux Tempête. Enfin le choc de cette première journée se joue au Cap-Haïtien entre le Valencia 1er au classement et le FICA 3e. Les capois auront l’avantage de recevoir et avec le retour de Toto Calixte à son chevet, le FICA qui vient de battre la sélection nationale 2-1 dimanche en match de préparation entend entamer la seconde phase les pieds au plancher tout en oubliant la gifle du Don Bosco 1-2 lors de la dernière journée de la première phase. D’ailleurs, l’objectif principal des Capois serait de s’offrir un 6e titre national tout en regardant l’AS Capoise filer vers la seconde division. Mais le Valencia ne l’entend pas de cette oreille. « Nous ne perdrons plus cette

saison » s’arroge le droit d’avancer le président du Valencia, Guston SaintLouis. Le Valencia n’a pas perdu en effet depuis 11 journées. Son dernier revers remonte à la 11e journée du championnat le 27 mai au Land des Gabions face à l’America des Cayes. Mieux encore, à côté de ce long bail d’invincibilité le Valencia détient avec Walson Augustin le seul joueur à avoir réalisé quatre doublés en une seule saison depuis l’instauration du championnat national de D1 en 1989. De quoi permettre à ces dirigeants de rêver qu’enfin leur club remportera le championnat national de D1 pour la première fois de son histoire après avoir réalisé deux grandes premières : battre le Cavaly et terminer en tête de la première série. Enock Néré

Calendrier complet Groupe des relégables Vendredi 31 aout 2012 Stade Sylvio Cator Don Bosco vs Victory SC Samedi 1er septembre Stade Sylvio Cator Violette vs AS Mirebalais Parc Saint-Victor AS Capoise vs Cavaly AS

Groupe des Champions

Dimanche 2 septembre Stade Sylvio Cator Aigle Noir vs Baltimore Parc Levelt Tempete vs America des Cayes Parc Saint-Victor FICA vs Valencia FC Classement des buteurs 1 - Walson Augustin (Valencia), Wedson Anselme (Aigle Noir) et Frantz Pierre (Violette Athlétic Club) 8 buts chacun 2 – Jocelyn Cénat (America des Cayes) 7 buts 3 – Lucksène Elistin (Violette Athletic Club) 6 buts

Le Classement à la fin de la première phase

Walson Augustin, meilleur buteur (8 buts) Photo :Yonel Louis


6

Jeudi 30 août 2012

Treize expatriés au chevet du Onze national

A

quelques huit jours du coup d’envoi du premier tour de la Coupe Caraïbes à Port-auPrince (7 au 11 septembre), la sélection haïtienne de football n’a convaincu personne au terme des trois tests matches disputés contre respectivement le Don Bosco (1-0) et le FICA (1-0 et 1-2). Inquiet face à une telle situation, le sélectionneur national, Israël Blake « Kiki » Cantero suite à une séance de travail avec le Directeur technique national, a fait appel à un groupe de treize joueurs évoluant presque tous en Europe. Méconnaissable face au Don Bosco (1-0), but de Jean Garry Rubbin, la sélection nationale de football n’avait pas fait mieux lors de sa tournée au Cap-Haïtien le weekend écoulé au terme de son double confrontation face au FICA. Vendredi 24 août au parc SaintVictor, il a fallu attendre les deux minutes du temps additionnel (90+2) pour voir les protégés de Cantero, inscrivaient le but victorieux par l’intermédiaire de Fritznel Louis pour s’imposer au terme d’un match dominé totalement par les Capois, et ce pour la plus grande déception du public local. Deux jours après soit dimanche

26 août, l’équipe nationale avait été baladée par le FICA qui allait s’imposer par (2-1). L’unique but des Grenadiers avait été un but inscrit contre son camp par Paxon Jean. Mécontente de la prestation du 11 national, la presse sportive capoise n’a été absolument pas clémente voire même impitoyable avec les Grenadiers suite à leur tournée effectuée au Cap-Haïtien la semaine dernière pour y affronter le Football Inter Club Association (FICA) à deux reprises. « C’est une tournée vite à oublier tant cette sélection a été médiocre. Elle n’a aucun fond de jeu, à un certains moment dans le second match, on avait l’impression que c’était le FICA, notre équipe nationale», a commenté un confrère capois joint au téléphone. En réaction, le sélectionneur national a fait savoir qu’il est conscient de la prestation médiocre de ses poulains. « Sans doute, l’équipe nationale n’a laissé aucun bon souvenir au Cap-Haïtien », a-t-il reconnu avant d’ajouter, « Je compte faire appel à certains expatriés pour éradiquer le mal dont souffre la sélection nationale », a-t-il conclu. Devant ce fait accompli, le directeur technique national ne voulant pas commenter la situation du groupe

local a néanmoins confirmé la venue de treize expatriés pour renforcer l’équipe nationale. « Ils sont au nombre de treize, les expatriés, Jean Marc Alexandre et Peterson Joseph qui jouent dans la Major Soccer League (MLS) et Judlin Aveska (Independiente /Argentine) et le reste, en Europe. Avec ce groupe, on est convaincu que l’équipe nationale avec Cantero qui n’est pas surement Tavares, remportera ce tour assez facilement », a déclaré Wilner Etienne. Au sein des treize appelés, il faut mentionner la présence du jeune attaquant de l’équipe du Mans, JeanFrançois James, né le 15 août 1993 (19 ans). Il jouera sur le fond de l’attaque avec Kervens Fils Belfort et Jean Eudes Maurice. S’exprimant sur le cas des joueurs comme Charles Hérold Junior et Wild Donald Guerrier, le patron de la direction technique nationale n’a pas mâché ses mots pour déclarer : « Charles avait abandonné le groupe. Ainsi, il n’est plus question de l’appeler. Donald Guerrier a été déjà exclu de la sélection. Donc, pas besoin de parler de sanction pour ni l’un ni l’autre ». Rappelons que le premier tour du tournoi qualificatif à la Gold Cup

baptisé « Coupe Caraïbes » aura lieu au stade Sylvio Cator du 7 au 11 septembre et pour l’occasion, l’équipe nationale en profitera des deux journées mondiales de la FIFA pour affronter respectivement les équipes de Porto-Rico, Saint-Martin et Les 13 expatriés convoqués : Gardiens : Johnny Placide (Havre/ France) Défenseurs : Jean Jacques Pierre (Caen/France), Kévin Pierre Lafrance (FK Viktoria Zizkov/Rép. Tchèque), Réginald Goreux (Standard de Liège / Belgique), Kim Jaggy (FC Wil/Suisse), James François (Le Mans FC /France) et Frantz Bertin (Alki Larnaca/Chypre). Milieux de terrain : Jean Sony Alcénat (SC FC Petrolul Ploiesti/Roumanie), Jean Marc Alexandre (San Jose Earthquakes/USA), Jeff Louis (AS Nancy/France), Judlin Aveska (Independiente /Argentine), Peterson Joseph (Kansas City/USA) Attaquants : Kervens Fils Belfort (Le Mans/France) et Jean Eudes Maurice (PSG/France). Légupeterson Alexandre /petoo76@aim.com Treize expatriés au chevet du 11 national

Le Real se révolte Battu 3-2 à l’aller, le Real Madrid a renversé le Barça à Bernabeu (2-1) pour s’adjuger la SurperCoupe d’Espagne. Et lancer sa saison après trois ans de domination des Catalans dans cette compétition.

E

t de dix. En attendant, un jour, de décrocher cette fameuse Decima en Ligue des champions, le Real Madrid s’est offert une dixième Supercoupe d’Espagne. Elle a d’autant plus de valeur qu’elle prive le Barça d’un trophée qu’il détenait depuis trois saisons. En s’imposant à Bernabeu (2-1), mercredi, les Merengue ont remporté la manche retour, une semaine après avoir perdu la manche aller (3-2). Cela leur suffit pour offrir à José Mourinho son troisième titre sur le banc madrilène. Déjà le premier pour Luka Modric, fraîchement arrivé de Tottenham et remplaçant de Mesut Özil dans les ultimes minutes. Le but offert sur un plateau par Victor Valdes à Angel Di Maria, au Camp Nou, a, il est vrai, facilité la tâche du Real. Mais si le gardien catalan a vite craqué mercredi, il a tout fait pour se racheter. Sans lui, Gonzalo Higuain aurait sûrement signé un triplé. L’Argentin, une nouvelle préféré à Karim Benzema, n’a marqué qu’une fois, dès la 11e minute, bien aidé par un raté de Mascherano (1-0). Mais il a perdu trois duels devant Valdes, impérial en première période (6e et 22e), sauvé par son poteau gauche en seconde (80e).

Casillas a (aussi) sorti le grand jeu

Entre-temps, Cristiano Ronaldo

avait mis le Real à l’abri (2-0, 19e), en échappant lui aussi à une défense décidément hors sujet. Le Portugais, déjà buteur à l’aller, en a profité pour remettre quelques pendules à l’heure. Cette cinquième réalisation en autant de Clasicos consécutifs le hisse à hauteur d’Ivan Zamorano, le seul, avant lui, à avoir réussi une telle performance. Sur un coup franc parfaitement enroulé, Lionel Messi a de son côté égalé les 15 buts de Raul lors des Real-Barça. Insuffisant pour offrir à Tito Vilanova son premier trophée comme successeur de Pep Guardiola. Etouffé par le pressing madrilène, son équipe a tardé à sortir la tête de l’eau. Et lorsqu’elle y est parvenue, elle s’est heurtée à Iker Casillas. Le gardien merengue a sorti le grand jeu quand il le fallait. Quand Pedro (62e) et Montoya, dans le temps additionnel (90e+2), se sont présentés face à lui. Le Real débute ainsi sa saison comme il avait achevé la précédente : en domptant son rival catalan.

Marcello et la Super Coupe d’Espagne


7

Jeudi 30 août 2012

Senior Caribbean Table Tennis Championships

La 3e place à Mario Pyram chez les vétérans

L

a délégation haïtienne conduite par le coordonnateur international Hérold François et le viceprésident exécutif de l'AHTT, Eddy Bazile avait fait le voyage la semaine dernière afin de représenter Haïti au 54e championnat caribéen de tennis de table qui a eu lieu du 22 au 26 août 2012 à Santo Domingo. Mario Pyram s'est adjugé la médaille de bronze dans la catégorie vétéran. " L'Association Haïtienne de Tennis de Table (AHTT) devait multiplier les championnats et tournois nationaux à tous les niveaux afin de rendre beaucoup plus compétitifs les pongistes haïtiens en prévision bien sûr des nombreux rendez-vous que le tennis de table haïtien aura à honorer dans les prochains jours ", a déclaré le directeur technique national, Mozart François, de retour de son voyage de Santo Domingo afin d’évaluer les pongistes haïtiens à cette compétition. Multiplier les tournois et championnats est certes une chose mais le grand problème pour l'AHTT c’est de trouver les fonds pour le financement

des activités comme c'est le cas pour bon nombre de fédérations et associations de disciplines sportives militant dans le pays. Pour ce déplacement en République voisine, pongistes et dirigeants ont du eux-mêmes couvrir les frais de voyage et d'hébergement n'était le soutien financier des entreprises Fabrice Joseph, la participation d'Haïti à cette importante compétition serait quasiment impossible. " Il faudra ajouter dans tout ce beau monde, l'apport de la fédération dominicaine qui s'est vu dans l'obligation de fermer les yeux sur d'autres frais à payer par la délégation, et là il convient de poser la question : quel est vraiment le rôle de l'instance de tutelle, qui n'est autre le ministère des Sports, appelée à nous venir en aide quand le besoin se fait sentir "?, a affirmé le vice-président exécutif, Eddy Baptiste, très fâché. Faute de préparation adéquate et absence de compétition, nos pongistes ne pouvaient pas tenir le rythme face à des adversaires très expérimentés, et qui durant une saison ont pu

participé à différentes compétitions se déroulant au niveau de la zone. A part Mario Pyram, qui est parvenu à monter sur le podium au niveau vétéran le reste de l'effectif n’a pas offert une bonne performance à l’occasion de ce 54e championnat senior de la Caraïbes auquel ont pris part 14 pays. " Plusieurs invitations émanant de l'instance internationale et confédérations régionales ont été lancées à l'AHTT, mais comment parvenir à les honorer si au niveau des secteurs concernés ( l'Etat et Comité Olympique Haïtien ), rien n'est entrepris pour nous aider ", a fait remarquer le DTN, Mozart François. Et ce n'est pas chaque jour que l'on doit compter toujours sur le concours du secteur des affaires sollicité également par d'autres fédérations et associations qui à l'image du tennis de table ne reçoivent aucune subvention de la part de l'Etat haïtien à travers le ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique. Emmanuel Bellevue/manubellevue@yahoo.fr

Neymar est-il déjà ruiné ? Adulé par Pelé et déjà une véritable star dans son pays, Neymar connaît également les travers caractéristiques des personnes qui s’enrichissent trop vite. Plusieurs spécialistes s’inquiètent de ses multiples dépenses. Des excès et une mauvaise gestion

Neymar n’en finit plus de dépenser son argent. Le site de Forbes a même répertorié quelques uns de ces récents acquis : un appartement pour 150 000 dollars à São Paulo, un triplex pour 750 000, un manoir pour 2 millions, sans compter sur l’achat d’une Porsche d’une valeur oscillant entre 400 et 500 000 dollars, un penthouse pour 1 million offert à sa femme de 18 ans, 15 000 dollars par mois pour la pension alimentaire de son fils, et enfin l’achat d’un yacht italien pour 8 millions acheté beaucoup trop cher d’après les spécialistes. Une liste bien trop garnie, même pour une star du ballon rond... C’est la spécialiste du sport chez Forbes, Christina Settimi qui sonne la sonnette d’alarme car le joueur

ne toucherait d’après elle “que” 8 millions de dollars par an entre sponsoring et salaire versé par Santos, ce qui serait insuffisant pour combler ses

nombreux achats. Elle prévient : “C’est clair qu’il est probablement en train de trop dépenser. Je ne dirais pas que Santos est responsable de son comportement mais ils ont quand même eu tendance à se plier très facilement aux exigences de Neymar pour le rendre heureux.” Kurt Badenhausen lui est moins sévère et estime que Neymar n’en est qu’au début de sa carrière. “Neymar va gagner de plus en plus d’argent, il est encore jeune et a encore facilement dix années de plus à jouer.” Mais bon, vous l’aurez bien compris, chez Neymar, le problème n’est pas tellement la quantité d’argent qu’il gagne mais bien sa gestion. Un départ vers l’Europe ne devrait pas arranger les choses..

POUR EN SAVOIR PLUS

Les notes du match Real-Barcelone, côté Real

Iker Casillas – 6 : Sur le coup-franc de Messi, le mur est très mal placé. Une erreur de la part de San Iker ou est-ce que les consignes n’ont pas été respectées par ses coéquipiers ? Quoi qu’il en soit, il a su répondre présent, comme tout grand gardien qui se respecte, pour sauver son équipe devant Pedro et Montoya. Alvaro Arbeloa – 5 : Auteur d’interventions décisives devant Pedro qui a tenté de le mettre sous pression en un contre un, il reste encore limite quand Iniesta vient dans sa zone. Le latéral droit espagnol a fait son match, sans être particulièrement bon ni mauvais. Il a été en difficulté lorsque Jordi Alba a décidé de mettre les gaz en seconde période. Ses lacunes seraient bien plus visibles dans une équipe moyenne, il a de la chance d’avoir une superbe défense centrale. Sergio Ramos – 6.5 : Le véritable patron de la défense, c’est bien Sergio Ramos. Très précieux quand les actions se sont plus précises et dangereuses du côté catalan, il se mue en pompier pour éteindre les incendies et rassurer la Maison Blanche. En seconde période, il a été bien gêné par Pedro et ses appels dans la profondeur. Il s’est repris en devançant Jordi Alba, en bonne position dans la surface. Un nouveau match plein, même si sa teinture reste fortement critiquable. Pepe – 7 : Marcelo – 6 : Xabi Alonso – 6.5 : Sami Khedira – 6.5 : Angel Di Maria – 4 : Mesut Özil – 6 : Cristiano Ronaldo – 7 : Gonzalo Higuain – 5.5 : Son match reste en deçà de ce qu’on peut attendre de lui, malgré quelques succulentes inspirations.

Le Celtic Glasgow qualifié

Le Celtic Glasgow, vainqueur en Suède (2-0), s’est imposé à domicile face à Helsingborgs (2-0) et se qualifie pour la Ligue des Champions.

Fenerbahçe éliminé

Malgré un but de Moussa Sow, Fenerbahçe a été tenu en échec à domicile par le Spartak Moscou (1-1). Déjà battus lors du barrage aller (2-1), les Turcs ne disputeront donc pas la phase de poules de la Ligue des Champions.


8

30 août 2012 No 692

JEUX - 30 MOTS CACHÉS

MOTS CROISÉS

Les mots peuvent figurer dans tous les sens : horizontalement, verticalement, en diagonale, de haut en bas et vice versa, de droite à gauche et inversement. Les sept lettres restantes forment le diminutif du nom de la science qui étudie le temps qu’il fait et le temps qu’il fera.

1

O

M

E

R

E

G

E

L

J

U

N

T

E

A

U

B

U

E

P

R

P

E

S

U

G

E

N

I

R

A

T

N

A

U

S

L

A

E

L

N

S

H

T

A

M

I

A

O

U

O

E

F

4

E

E

I

L

O

A

H

A

I

N

E

U

X

T

T

R

B

F

5

U

T

D

I

N

L

E

E

D

N

E

M

A

C

A

E

R

L

M

N

O

F

G

P

A

T

D

O

U

V

E

A

R

X

A

E

U

A

R

F

E

N

D

R

E

R

E

V

A

N

O

I

B

S

7

R

C

I

A

I

E

O

O

L

I

C

O

U

C

D

E

I

C

8

A

A

S

P

T

M

R

P

I

U

P

P

A

A

O

T

E

E

G

V

U

E

I

M

E

M

E

G

O

T

R

N

U

B

G

D

E

O

L

S

P

O

R

I

O

H

C

E

S

E

A

A

A

E

P

R

E

R

E

S

E

P

U

R

E

R

E

D

S

V

I

R

Q

E

G

E

D

E

L

A

I

N

T

E

R

R

S

E

L

E

U

C

E

V

E

N

T

S

E

R

U

M

U

U

O

R

A

T

I

U

D

E

L

I

T

A

U

P

E

N

R

O

U

A

Q

R

D

A

G

E

N

T

F

I

C

H

U

E

G

L

P

G

U

E

A

S

E

C

H

E

N

I

T

A

M

O

E

A

I

E

E

L

M

A

L

L

E

E

D

R

A

T

U

O

R

B

R

R

R

A

MATHS MATIN MÉGOT MIAOU MURAGE MUSÉUM NÉGUS NURSAGE ODORAT OUTARDE PLANER PLONGE POUPIN QUIDAM RADIAL RAGER

4

5

6

7

8

9

10

2

X

DÉLAI DÉLIT DÉPIT DIAPO DORIS DOUVE ÉPURER FICHUE HAINEUX IMPORTÉ INTER JUNTE LAQUER LIAGE LICOU MALLE

3

1

M

ADORER AFFILER AGENT ALERTER AMENDE ANOREXIE APPUI ASSOUPIR AVÉRER BALOURD BARBEAU BAVER BUFFLE CANCAN CÉDER DÉGEL

2

3

6

9 10 Horizontalement 1 - Ville du Nord-Est (trois mots). 2 - Mille-pattes. Gai participe. Interjection. 3 - Rêver. 4 - Rascasse blanche. 5 - Terme par lequel les juifs désignent les non-juifs. Paradis terrestre. 6 - Relatif au mouton. Tentera. 7 - Écrivain américaine. Symbole chimique. Bochimans. 8 - Divinités de la mythologie. Acquérir (phonétiquement). 9 - Travaillerai. 10 - Le noble art. Agave du Mexique.

REGEL SAUCER SÈCHE SÉCHOIR SÉRUM SITUÉE SOMME TARIN TAUPE TÉLEX URGER VACANT VENTS VERSE

Verticalement 1 - Ville de la Grand’Anse. Fleuve de Russie. 2 - Petit cours d’eau. Clip. 3 - Qui contient de l’huile. 4 - Asuccédé à la CEE. Refus. Ivette. 5 - Domestique. Art en désordre. 6 - Bisons d’Europe. Lisières. 7 - Filles du frère.Ris en désordre. 8 - Vagabondes. Champion. 9 - Facteur Rhésus. Pianiste américain. 10 - Possédant.

PYRAMIDE Complétez la pyramide avec les nombres manquants. Chaque brique contient la somme des deux cases situées en dessous de celle-ci.

SOLUTION JEUX - 29 9 18

ZIG ZAG 5 4

13

INDIQUEZ

L’HEURE

1

11 12 1

7 6

5

2 3 4

10 9 8

2

11 12 1

7 6

5

A

D C G

F

D

E

F

E

B

B

H

E

C

B

G

G

F

C

A

D

A G H

H

A

B

D

C

F

H

A

E

D C

B

E

E

B

C

H

F

E

A

G

F

D

D

A

G D

F

H

C

F

E

B

C G H

A

B G H

Tranquille

SANS CASES NOIRES 1

1 2 3 4

Retrouvez l’horloge qui indique l’heure exacte, sachant qu’une horloge retarde de 10 minutes, une autre de 5 minutes, et une troisième est en avance de 5 minutes. 10 9 8

MOTS CACHÉS

2 3 4

10 9 8

3

11 12 1

7

6

5

2 3 4

10 9 8

4

11 12 1

7 6

5

2 3 4

MOT OBSCUR 1 M

U S C A D E

2 A

L O U E

3 N T

E

4 E

N V O L E R

T

T E

N D O N I

Q U E

6 O

U

T

I

L

7 T

O

I

L E

5

L O G

Pour toutes suggestions écrivez-nous à couleurproduction@yahoo.fr

Couleur Production

5 6 7 8 9 10 11 12

F L A G A O L E S S A L

2

R E N I N E L C A S T E

3

4

O N OO O N NE A A U V L E U U L U E L V V V E

5

6

D A U R EE E T B I R E U R I S T T E C R A S S

7

8

I S C N E O N M E S P F F O E R E T S I A E A

9

O L E N I P O T S U A U

10

N O A A I S S E A U X U

11

P N A N T I S V L E E U

12

P E R T E E V I E R S

Usain Bolt l’éclair jamaïcain / Le Real se révolte  

Usain Bolt l’éclair jamaïcain / Le Real se révolte

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you