Page 1


2

29 mai 2012 No 629

Radio/Télé

par Daphney Valsaint MALANDRE

Soyez au courant de ce qui se dit à la radio et de ce qui se passe à la Télé. La rubrique Radio/Télé vous met chaque jour sur le coup.

Titre de l’émission : Panel Magik Animateurs : Roberson Alphonse, Robenson Geffrard, Danio Darius, Carl-Henry Cadet, Frantz Duval Période de diffusion : 7 h à 10 h a.m. Canaux de diffusion : Magik 9 (100.9 FM) / www.magik9haiti.com Type d’émission : Magazine Panel Magik a reçu le lundi 28 mai 2012 le docteur Kély Bastien, ex-sénateur de la République, qui a réagi sur son expulsion du parti INITE. Le docteur Jeanne-Marjorie Joseph, médecin légiste, a parlé de son métier et de la pratique de la médecine légale en Haïti. M. Max Beauvoir, l’ati national, a entretenu les auditeurs de zombification. Le panel compte recevoir à l’édition du mardi 29 mai Joseph Lambert, qui présentera son livre, « Les mots en vrai. Préval, Alexis, Martelly, Jude Célestin… les autres et moi ». Panel Magik étant une émission qui traite de l’actualité, les personnalités qui y sont reçues sont choisies à la dernière minute.

Palmarès officiel du 65e Festival de Cannes

Longs métrages

Palme d’Or AMOUR réalisé par Michael HANEKE Grand Prix REALITY réalisé par Matteo GARRONE Prix de la mise en scène Carlos REYGADAS pour POST TENEBRAS LUX Prix du scénario Cristian MUNGIU pour DUPÃ DEALURI (AU-DELA DES COLLINES) Prix d’interprétation féminine Cristina FLUTUR dans DUPÃ DEALURI (AU-DELA DES COLLINES) réalisé par Cristian MUNGIUCosmina STRATAN dansDUPÃ DEALURI (AU-DELA DES COLLINES) réalisé par Cristian MUNGIU Prix d’interprétation masculine Mads MIKKELSEN dans JAGTEN (LA CHASSE) réalisé par Thomas VINTERBERG Prix du Jury THE ANGELS’ SHARE (LA PART DES ANGES) réalisé par Ken LOACH

Courts métrages

Palme d’Or du court métrage SESSIZ-BE DENG (SILENCIEUX) réalisé par L.Rezan YESILBAS

Un Certain Regard :

Mention spéciale - Un Certain Regard DJECA (ENFANTS DE SARAJEVO) réalisé par Aida BEGIC Prix d’interprétation féminine Un Certain Regard À PERDRE LA RAISON interprété par Emilie DEQUENNE LAURENCE ANYWAYS interprété par Suzanne CLÉMENT Prix spécial du Jury Un Certain Regard LE GRAND SOIR réalisé par Gustave KERVERN, Benoît DELÉPINE Prix Un Certain Regard DESPUÉS DE LUCIA réalisé par Michel FRANCO

Cinéfondation :

Premier Prix de la Cinéfondation DOROGA NA (EN CHEMIN) réalisé par Taisia IGUMENTSEVA Deuxième Prix de la Cinéfondation ABIGAIL réalisé par Matthew James REILLY Troisième Prix de la Cinéfondation LOS ANFITRIONES (LES HÔTES) réalisé par Miguel Angel MOULET

Caméra d’or :

Caméra d’or BEASTS OF THE SOUTHERN WILD (LES BÊTES DU SUD SAUVAGE) réalisé par Benh ZEITLIN

Titre de l’émission : Soyons Sérieux ann Trip ! Animateurs : Frederick Alexis (Fefe), Marcelin Pécosse (Pastè Williams) Philippe JeanFrançois (Pastè Blaze) et Junior Rigolo (Sitwayen). Période de diffusion : 9 h à 11 h p.m., le mardi et le vendredi Canaux de diffusion : Magik 9 (100.9 FM) / www.magik9.com Type d’émission : Humoristique Wyclef, Mario Andrésol et Roberto Martino se prononceront sur les faits saillants de l’actualité comme à l’accoutumée. A l’émission du mardi 29 mai, ils procéderont à un listing des différents ouvrages qui seront disponibles à Livres en folie. Les examens officiels étant proches, les compères de « Soyons sérieux ann trip » énuméreront les différents cas de figure qui peuvent se présenter quand des adultes subissent ces examens en même que temps que les jeunes. Il faut noter que toutes prétendues informations entendues à ‘’Soyons Sérieux ann Trip’’ ne devraient pas être prises… au sérieux. La voix des différents invités de l’émission est en fait l’imitation d’un des animateurs.

Jedi Mizik

devient un rendez-vous

incontournable Le « Jedi Mizik » que vous connaissez tous est de jour en jour plus apprécié par le public, qui ne s’en lasse pas. Car ce petit moment de plaisir devient un moyen efficace pour chasser le stress. Ainsi « Jedi Mizik » est une réponse efficace à tous ceux qui continuent de croire qu’Haïti ne nous apporte que le stress et le malheur. Ces hommes et des femmes de talents exceptionnels se donnent le plaisir de nous emmener au pays du bien-être à travers des chansons, des danses qui valorisent notre culture. Ce jeudi 24 mai, 11 groupes et artistes ont performé sur le podium de l’IFH. Le show débute avec la fameuse prestation de Ange (fondateur de Jedi Mizik) et prend fin avec le groupe vodou « Frère Lakay ». Malgré son nom, ce groupe formé uniquement de femmes a su apporter une touche originale très appréciée par les spectateurs. Avec des chansons voudouesques et de rara, ces dernières ont étanché la soif du public. « Jedi Mizik » devient de plus en plus un spectacle à ne pas rater. Elisée Décembre eliseedecembre@gmail.com

Une publication de Ticket Magazine S.A.

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Frantz DUVAL REDACTEUR EN CHEF Stéphanie ANDRÉ SECRÉTAIRE DE RÉDACTION Marie-Brunette B. MAINSOUR Gaëlle C. ALEXIS RÉDACTION Rosemond LORAMUS Joël FANFAN Wendy SIMON Dimitry Nader ORISMA Gilles FRESLET Daphney Valsaint MALANDRE Myria CHARLES Winnie Hugot GABRIEL Teddy Keser MOMBRUN Elisée Décembre Lord Edwin Byron Junior Plésius Louis Peguy Flore Pierre CRÉATION ARTISTIQUE Responsable graphique Réginald GUSTAVE Photographes Frédérick C. ALEXIS Homère CARDICHON Jules Bernard DELVA Moranvil MERCIDIEU Yonel Louis Publicité: 2941-4646 publicite@lenouvelliste.com Rédaction: 3456 1920 / 2945-4646


29 mai 2012 No 629

Tanya et Leila Les fleurs de mai Elles nous viennent des Antilles françaises pour honorer la femme haïtienne à l’occasion de la fête des Mères. A travers « Fleur de Mai », un concert qui a pris le tournant d’un mini-gala le samedi 26 mai 2012 à Le Villate, Tanya Saint-Val et Leila Chicot ont célébré l’amour et la joie de vivre pour le plaisir de plusieurs centaines de spectateurs. Une copieuse initiative signée « Koi d’9 ». Mr et Mme Vital

21 h. Motivation et suspense s’intensifient. La rue Vilatte est bondée. A pied ou en voiture, les noms Tanya et Leila ne cessent de hanter la foule qui se masse à l’entrée de Le Villate. L’atmosphère est bruyante. A l’intérieur, point de siège vide. Ce n’est pas le public de tous les jours qui y prend place. Mais des mélomanes au look raffiné et aux multiples senteurs qui s’épanchent de toutes parts. L’envie de vivre ce moment est loin d’être atténuée, malgré les inconvénients et la montée du prix des billets. Et c’est parti pour cette soirée, qui s’annonce époustouflante. Jennifer de Canal Bleu, séduisante avec un sourire des plus envoûtants, gravit l’estrade pour souhaiter la bienvenue à tous, situer l’événement et annoncer les artistes programmés à ce rendez-vous. La situation reste tendue. En prélude, Solive Mombrun, Kurtile Lainé, Farah… et tant d’autres jeunes talents offrent un avant goût au public impatient de découvrir les fleurs de mai venues des Antilles. Jusque là, tout va à merveille. Le summum reste à atteindre. Tanya et Leila sont les perles rares convoitées à cette occasion. 22 h 10. Jennifer, enveloppée d’une fierté ardente, fait palpiter les cœurs en annonçant Leila Chicot et Tanya. Stupéfiés, les spectateurs se préparent. Une, deux, trois secondes et les applaudissements se font entendre. Dans sa courte robe laissant contempler sa gracieuse silhouette, Leila Chicot est la première à entrer en scène. Électrisante, son sourire, ses fossettes, ses moindres faits et gestes… sa beauté subjuguent. Avec ses talons hauts, elle est solide sur ses jambes et dévoile toute la félinité de son corps. Elle est bien dans sa peau et contrôle le rythme de sa respiration. Sa première interprétation, « Karese Mwen », laisse le public sans voix. Pris dans cet élan, on semble avoir du mal à se déployer la gorge pour entonner avec cette sirène à la corde vocale aiguë. On ne met pas de temps à s’adapter. Leila, maintenant, observe un moment de répit et prête l’oreille à la voix de son auditoire. Son zouk love fait oublier le compas en si peu de temps ! « Karese Mwen » fait revivre des souvenirs, amours d’ados, échanges de billets et de lettres entre amoureux. Les chansons n’ont plus de genre. Hommes et femmes chantent en chœur et se laissent emporter.

S’ensuivent les titres « En secret », « W pe pa », « Avwe », « Ça aurait dû être moi »... Debout ou assis, les mélomanes jouissent pleinement du bonheur d’être choristes de marque à ce spectacle unique. 11 h 15. Sous une pluie d’ovations, Leila tire sa révérence et promet à ses fans un autre séjour en Haïti très prochainement. « Leila Chicot !... Si tu ne m’avais pas invitée, chéri, tu m’aurais causé un grand tort ! », déclare une fille à son cavalier. L’atmosphère reste la même. La MC, avec son air satisfait, regagne la scène et introduit l’autre fleur de mai : Tanya Saint- Val, à qui l’on reconnait le titre de représentante glamour de la musique caribéenne de par le monde. Moment de folie. 23 h 20. Le regard direct, très assurée après le passage réussi de Leila, Tanya fait son apparition dans une longue robe noire décolletée qui rajeunit ses pas. Avec son élégance rare, son charme et son timbre vocal qui n’a pas vieilli avec le temps, le vivat est inaltérable. Elle gardera le public sous son emprise pendant environ une heure. D’emblée, la chanteuse balance l’assistance dans une ambiance rythmée. Un nouveau groove qu’apporte « Bougi Zouk ». Tube bien orchestré par les musiciens haïtiens enrôlés à cette occasion. Les mordus du zouk de l’ancienne génération réagissent, apprécient, dansent à plein corps. Les morceaux qui suivent, dont personne ne se souviendra du titre (Wi se, An sav ke se mwen ki gen tord…), sonnent moins bien. Ce sont de nouvelles compositions à caractère romantique qui cassent le rythme de l’animation. Du coup, le show devient froid. Mais la beauté créole de Tanya ne cesse de donner à admirer. Rapidement la diva se rend compte qu’ici, ces textes musicaux n’ont pas de succès. Sans être déçue, elle s’adresse au public : « Vous ne connaissez pas ces chansons… » Une petite conversation pour se familiariser et capter davantage les attentions. En dépit de tout, Tanya continue et se donne à fond pour raviver la flamme. Le trémolo de sa voix résonne dans les interprétations et confirme, une fois de plus, qu’elle a le mérite de sa renommée.

Mr et Mme Chancy

Stephanie Douyon et Adneika Jean de “Koi d’9”, satisfaites de leur “Fleurs de mai”.

Toutefois, dans la foulée, un duo entre Tanya et Leila manque à la partie. Ce désir pressant nourri par l’auditoire est malheureusement refoulé. Car Tanya chante « Wi Chalè », sa dernière interprétation pour la soirée. Un succès éminent qui laisse fluer un regain de vigueur en fin de programmation. Soudain, le public se remet debout à cet instant crucial pour profiter des dernières secondes du line-up. Le refrain et les couplets sont sur toutes les lèvres. Sa voix vibrante remplit la salle. Elle est alors empreinte de gaieté, de défoulement et de liberté. Une sonorité éclatante qui n’admet point de timides. De fort belle manière, la vedette fait swinguer tout un chacun. On entend encore les gens crier après elle : « Wi Chalè nan peyi-a ! »… « Wi Chalè » rappelle des moments forts et se révèle le hit de la soirée. Ce titre, à la surprise généralement, garde la même fraîcheur dix ans environ après sa sortie. Il infuse l’époque où Tanya tenait les rênes du zouk. Dans l’ensemble, la chanteuse a su soumettre à la convenance de ses fans une performance de qualité incontestable. Euphorie. Satisfaction et réconfort. Les éléments caractéristiques de ce concert, reléguant au fond des mémoires les méandres du quotidien, apportent durant trois heures un moment de détente et de récréation à l’occasion de la fête des Mères. Bravo Koi d’9 ! Dimitry Nader Orisma Et Lord Edwin Byron

Mary et Junior

Schephania et Ernst

3


4

29 mai 2012 No 629

Gracia Delva impressionne impressionne

Rick Ross àà Miami Miami

Une affaire

de grandes personnes Interdit aux moins de 21 ans… Il n’en fallait pas plus pour motiver la jeune adulte que je suis ! Mais je ne tarde pas à apprendre que parmi les différentes primes promises il y a aussi deux billets d’avion aller-retour Port-au-Prince/Las Vegas. Il n’y a plus de doute possible. Pour moi, « Affaire de grandes personnes » est un Bingo à ne pas rater. Déjà, je me sens adulte et je planifie mes vacances dans la ville du plaisir. Ce vendredi 25 mai 2012, je suis accueillie à l’entrée du Karibe par de charmantes hôtesses et Vanessa Craan me prend en photo. Mais la pièce d’identité de laquelle je m’étais si fièrement munie n’est réclamée nulle part. Mon visage semble avoir crié mon âge haut et fort. Je me retrouve dans une salle déjà remplie d’un public transpirant d’une élégance qui se veut décontractée. J’ai déjà le pressentiment qu’il s’agira d’un Bingo habituel. Mais je ne me laisse pas gagner par la déception. Je repense au billet pour Las Vegas. Je suis confiante. Après tout, je me suis décidée à voir les choses avec des yeux nouveaux, ce soir ; ceux d’une jeune femme qui sort seule, dans l’unique but de s’amuser. Je me laisse donc prendre au jeu. Pour un peu, je me serais précipitée sur la scène quand Kako fait appel à une « Bingo Virgin » pour tirer la première boule qui, bien sûr, ne figure pas sur mon carton. Les trois suivantes non plus, d’ailleurs. Les primes s’en vont unes à unes. Le Blackberry de Voilà, le sac de T-Mel, les billets aller-retour Port-auPrince/République Dominicaine… tous partis ! Mais je garde espoir. Je danse. J’applaudis. Je m’amuse. Bien que je me rends parfaitement compte que je n’assiste pas au Bingo le mieux réussi. Peut-être est-ce le Karibe et ses lumières bien trop étincelantes pour l’occasion… Toujours est-il que le Bingo tarde à décoller, bien que Kako nous ait dit de faire comme chez nous (en l’occurrence Mango’s). On répète pourtant le rituel. Des gens sont appelés sur le podium à partir des numéros se trouvant sur leur carton. Pendant une dizaine de minutes on prétend se trouver sur le champ de mars avec Kako et Dj Jack. On va même jusqu’à lever nos chaises pour applaudir. Mais il ne faut pas se laisser tromper. L’euphorie habituelle n’est pas là. Entre-temps, des boules sont tirées et les dernières primes s’en vont : la télévision, les billets aller-retour Port-au-Prince/Paris (emportés par celui qui a acheté le tableau de Vanessa Craan mis aux enchères) mais aussi mon billet pour Las Vegas, pendant que j’étais à une boule près du Bingo. Dire que je m’étais toujours crue très chanceuse ! Mes espoirs s’effondrent. Adieu Las Vegas… Adieu casinos et clubs ! Daphney Valsaint

Décidément, Gracia Delva ne passe jamais inaperçu. Quelques jours après sa participation au Al’s Haitian Festival, on parle encore de lui. Le député-chanteur aurait retenu l’attention du rappeur de renommée internationale Rick Ross, ce, pour les raisons suivantes : « Sa bonne prestation au festival ; ses gardes du corps ; ainsi que ses fans qui le suivaient dans ses moindres déplacements. Pedro Lucky, le patron de Al Festival, est le premier à confirmer via le site en ligne de Patrick Desvarieux, www.kompamagazine.com. « Non seulement Gracia Delva ‘’ kraze Park la’’, mais aussi Rick Ross et des policiers m’ont demandé ‘’qui est ce type’’ », écrit-il en parlant du parlementaire.

Miami a des chanteurs mais, pas d’artiste…

Se réjouissant de l’opinion positive que Rick Ross a eue de lui le week-end écoulé à Miami, Gracia Delva a déclaré à Baby One King de Konpa-Events : « A Miami, il y a des chanteurs, mais pas d’artistes. Pendant mon absence, ils ont fait leurs petites affaires, mais ils n’ont pas réussi à atteindre et encore moins à dépasser mon niveau. Qu’un artiste du calibre de Rick Ross et des policiers cherchent à savoir mon identité pour venir me féliciter est une fierté pour moi. » L’artiste continue : « Il manquait quelque chose à Miami, et les gens ont compris ce que c’était, le samedi 19 mai, au Broward Regional Park, à Fort Lauderdale, lors de ma participation à la 4e édition de Haïtian Compas Festival. Après sa prestation, Rick Ross n’est pas parti, il est resté au Park, parce que j’avais retenu son attention, il a envoyé quelqu’un pour me féliciter. » Gilles Freslet gillesfreslet@yahoo.fr

Septentrional

marque encore des points à l’échelle internationale L’une des chansons de l’album « Pi Douvan » de l’orchestre Septentrional a été sélectionnée par la maison de disques « World Music Network » pour figurer dans la liste d’une compilation titrée « The Rough Guide to Caribbean Cafe », qui parait ce lundi 28 mai 2012. Selon des informations relayées par le site en ligne Haïti Libre, la composition retenue par la compagnie anglaise de disques « Rough Guide » est l’œuvre de Jocelyn Alce, a.k.a. Ti Bas, maestro de Septen. D’autres artistes tels que Andy Palacio du Belice, Grupo Desandann, Septeto Nacional, Sierra Maestra et Ska Cubano de Cuba, Aurelio du Honduras, Gyptian de Jamaïque, Paracumbé de Porto Rico, Chichi Peralta de Puerto Plata (République Dominicaine), Un Solo Pueblo du Venezuela, André Toussaint des Bahamas et Yuchi Cordoba de la Curaçao font partie du projet.

Notons aussi que le groupe Boukman Eksperyans figure aussi dans cette liste. Le « World Music Network », cette maison de disques anglaise très réputée, est un regroupement de différents labels dont la fameuse série « Rough Guide ». Cette dernière entend principalement d’accompagner le guide touristique « Rough Guide » en faisant connaître au public de l’Occident les musiques du monde entier par des œuvres d’artistes de différents pays. Déjà une compilation a été consacrée à Haïti en l’an 2002. La compilation de « The Rough Guide to Caribbean Cafe » est disponible chez les disquaires et sur les sites des distributeurs en ligne, tels que le « World Music Network ».

Gilles Freslet Sources combinées

L’agenda de Péguy Mardi matin par exemple, il serait bon de commander votre petit-déjeuner à Céleri Rouge sur l’avenue Panaméricaine. Ils ouvrent au petit jour, à partir de 7 h du matin. Pour le repas de midi, vous avez l’embarras du choix : pâtes, sandwichs, panini, viande et volailles, salade, fruits de mer, ect. De plus, ils font la livraison et vous ne payez rien. Pour vos commandes : 37 19 96 70 ; celerirouge@gmail. com. Finissez votre soirée à Quartier Latin

Le travail fait également partie des mille et une petites satisfactions de la vie. Mais rien ne vaut les moments de détentes de vos fins d’après-midis, vos pauses déjeuner, ou vos week-end à vous la couler douce.

en écoutant la belle Célia Rose. A partir de 7 h 30 p.m. Une autre option : vous essayez au Karaoke au Garden Studio. Soit vous vous couvrirez de ridicule, soit les gens découvriront votre superbe voix. Dans les deux cas, le principal objectif est de vous marrer. 7 h p.m. Mercredi, changez votre menu habituel. Mangez thaï au Look Nun’s Thai, le restaurant thaïlandais de la rue Villate, situé presqu’en face de Happy Home.

Quant à jeudi, le spectacle traditionnel mais toujours renouvelé des Jeudis de la danse se jouera à l’Espace Liard comme à l’accoutumé. 1000 gdes. 7 h p.m. Vendredi soir, Coucous royal reprend ses droits au Quartier Latin. A partir de 7 h p.m… Pendant que Yohann sera au Karibe pour la vente signature de son dernier album «Ayiti men rock ». Artistes et groupes invités : J Perry, Wanito, et les Futuros divorciados. Admission : 1000 gdes. Les

amateurs de rock sont servis. Samedi, Karizma et Djakout Mizik animent la Soirée de remerciement qui débute a 9 h p.m. Alan et Gazzman sont les artistes invites. L’entrée est à USD 20. Péguy F. C. Pierre peguyfcpierre@gmail.com


5

Lundi 28 et mardi 29 mai 2012

NBA

San Antonio, comme d’habitude Les Spurs ont fait un chantier dans le dernier quart-temps pour effacer un débours de 9 points et battre OKC, dimanche, au AT&T Center (101-98). Si Manu Ginobili a été le meilleur joueur texan, s’est une nouvelle fois mis en valeur.

jusqu’à +10 en faveur des locaux à 2 minutes du buzzer (94-84, 101-98 score final). A noter que les Spurs ont rentré 75% de leurs tirs dans le dernier quart-temps (45,8 au total), avec 16 de leurs 39 points inscrits dans la peinture (contre 2 pour OKC dans le même temps). Surtout, leur défense a fait travailler Russell Westbrook (17 pts, 7/21), James Harden (19 pts, 7/17) et leurs coéquipiers pour marquer le moindre de leurs paniers. A noter les 12 points de Gary Neal pour SA, et les 13 unités de Derek Fisher d’OKC. Match 2 dans la nuit de mardi à mercredi, dans le Texas.

San Antonio-Oklahoma City : 101-98

Rien ne semble pouvoir arrêter San Antonio. Pas même le Thunder… Emmenés par un Manu Ginobili des grands soirs (26 pts), les Spurs ont en effet ouvert les Finales de la Conférence Ouest par une victoire contre Oklahoma City, la nuit dernière, au AT&T Center (101-98). Leur dernière défaite remonte au 11 avril et ils restent sur 19 succès consécutifs ! Kevin Durant (27 pts, 10 rbs) et compagnie semblaient pourtant avoir les cartes en main pour l’emporter en menant 71-62 après le troisième quart-temps. Un troisième quart-temps lors duquel les Texans n’ont rentré que 25% de leurs shoots pour un total de 16 points. Pas franchement satisfait

Résultats de San Antonio-OKC :

Tony Parker

de la prestation de ses ouailles à ce moment-là, Gregg Popovich trouvait les mots pour relancer la machine et les 12 dernières minutes étaient d’un autre acabit. Son équipe retrouvait l’agressivité et le mordant requis à ce niveau de la compétition. Tony Parker (18 pts, 8 rbs, 6 pds), Tim Duncan (16 pts, 11 rbs) et compagnie attaquaient le dernier quarttemps avec le couteau entre les dents et passaient un 20-5 à leurs jeunes adversaires. Ils transformaient ainsi un débours de 9 points en une avance de 6 longueurs (62-71, puis 82-76) avec 5 minutes à jouer. L’écart montait même

Match 1 : San Antonio-Oklahoma City 101-98 (SA mène 1-0)

A suivre

Match 2, 30/05 : San AntonioOklahoma City Match 3, 01/06 : Oklahoma City-San Antonio Match 4, 03/06 : Oklahoma City-San Antonio

Si nécessaire :

Match 5, 05/06 : San AntonioOklahoma City Match 6, 07/06 : Oklahoma City-San Antonio Match 7, 09/06 : San Antonio-

Hollande boycottera l’Euro Le président français François Hollande a laissé entendre qu'il n'ira pas en Ukraine pour l'Euro-2012 de football car ce qu'il s'y passe est "un problème", jeudi lors d'une conférence de presse à Bruxelles, à l'issue d'un sommet informel de l'UE. "J'aime beaucoup le football mais ce qui se passe en Ukraine est un problème", a répondu M. Hollande à une question sur ce sujet. L'Euro-2012, co-organisé par l'Ukraine et la Pologne voisine, est prévu du 8 juin au 1er juillet. Les relations entre l'Union européenne et l'Ukraine sont actuellement empoisonnées par les allégations de mauvais traitements infligés à l'opposante et ancienne Première ministre Ioulia Timochenko, en attente de son procès en appel. L'opposante est détenue à Kharkiv, l'une des quatre villes-hôtes ukrainiennes de l'Euro de football.

Le Calendrier VENDREDI 8 JUIN 2012 Groupe A à Varsovie POLOGNE 18h00 GRECE Groupe A à Wroclaw RUSSIE 20h45 REP. TCHEQUE SAMEDI 9 JUIN 2012 Groupe B à Kharkiv PAYS-BAS 18h00 DANEMARK Groupe B à Lviv ALLEMAGNE 20h45 PORTUGAL DIMANCHE 10 JUIN 2012 Groupe C à Gdansk ESPAGNE 18h00 ITALIE Groupe C à Poznan IRLANDE 20h45 CROATIE LUNDI 11 JUIN 2012 Groupe D à Donetsk FRANCE 18h00 ANGLETERRE Groupe D à Kiev UKRAINE 20h45 SUEDE MARDI 12 JUIN 2012 Groupe A à Wroclaw GRECE 18h00 REP. TCHEQUE

Groupe A à Varsovie POLOGNE 20h45 RUSSIE MERCREDI 13 JUIN 2012 Groupe B à Lviv DANEMARK 18h00 PORTUGAL Groupe B à Kharkiv PAYS-BAS 20h45 ALLEMAGNE JEUDI 14 JUIN 2012 Groupe C à Poznan ITALIE 18h00 CROATIE Groupe C à Gdansk ESPAGNE 20h45 IRLANDE VENDREDI 15 JUIN 2012 Groupe D à Donetsk UKRAINE 18h00 FRANCE Groupe D à Kiev SUEDE 20h45 ANGLETERRE SAMEDI 16 JUIN 2012 Groupe A à VarsovieGRECE20h45RUSSIE Groupe A à WroclawREP. TCHEQUE20h45POLOGNE DIMANCHE 17 JUIN 2012 Groupe B à Lviv DANEMARK 20h45 ALLEMAGNE Groupe B à Kharkiv PORTUGAL 20h45 PAYS-BAS LUNDI 18 JUIN 2012 Groupe C à Gdansk CROATIE 20h45 ESPAGNE

Groupe C à Poznan ITALIE 20h45 IRLANDE MARDI 19 JUIN 2012 Groupe D à Kiev SUEDE 20h45 FRANCE Groupe D à Donetsk ANGLETERRE 20h45 UKRAINE JEUDI 21 JUIN 2012 Quarts de finale à Varsovie1A20h452B VENDREDI 22 JUIN 2012 Quarts de finale à Gdansk 1B 20h45 2A SAMEDI 23 JUIN 2012 Quarts de finale à Donetsk 1C 20h45 2D DIMANCHE 24 JUIN 2012 Quarts de finale à Kiev 1D 19h45 2C MERCREDI 27 JUIN 2012 Demi-finales à Donetsk 20h45 JEUDI 28 JUIN 2012 Demi-finales à Varsovie 20h45 DIMANCHE 1ER JUILLET 2012 Finale à Kiev


6

Lundi 28 et mardi 29 mai 2012

Championnat National de D1/10e journée

Le Victory fait plier le FICA En dominant le FICA 3-1, jeudi soir au stade Sylvio Cator, le Victory a créé la sensation de la 10e journée du championnat national de première division et permis à l’America des Cayes de creuser l’écart après son nul 1-1 contre l’AS Capoise mercredi au parc Saint-Victor du Cap-Haïtien. Le Violette Athlétic Club réalise l’exploit de la journée en allant s’imposer 1-0 sur le terrain de l’Association Sportive de Mirebalais.

11

e au classement avant la rencontre, le Victory était donné perdant avant d’affronter FICA jeudi soir au Stade Sylvio Cator. Eliminé de la Ligue des Champions de la Caraïbe, n’ayant obtenu qu’une seule victoire en 8 rencontres disputées en championnat national, on ne donnait pas cher la peau d’un club qui alignait les mauvais résultats depuis le début de la compétition. Le FICA passera devant à l’issue de la rencontre, prédisaient quelques-uns à l’entrée du stade Sylvio Cator. Le match n’est qu’une formalité pour les Capois car la victoire est acquise. Mais quand l’arbitre de la partie, Fritzer Saintilus, siffle le coup d’envoi du match à 16h 10, le Victory surprend tout le monde et offre un visage plus résistant. Fait étonnant, l’entraîneur du FICA change la donne tactique. Au lieu du 1-4-4-1, le FICA adopte un 4-2-3-1 inhabituel. Comme le Victory d’ailleurs dont c’est le schéma traditionnel. Peby Metellus et Jean Paxon à la récupération se débrouillent comme diables dans un bénitier mais le Victory se retrouve avec plus d’aisance dans ce format. Et on joue seulement depuis huit minutes quand Kismy Jean-François tente une frappe de plus de trente mètres sur le côté gauche de la défense capoise. La balle est légèrement fuyante et le portier capois, Macdonald Clervil ne peut que constater les dégâts. Le Victory mène 1-0. 6 minutes plus tard, c’est Philippe Toussaint Jr qui corse la mise d’une belle frappe du pied droit à la suite d’un petit relai réussi avec Bony Pierre. Le Victory mène 2-0 après seulement 14 minutes de jeu. Cueillis à froids, les Capois réagissent. Et, lorsque Keslin Joseph parvient à conclure victorieusement un centre venu du côté gauche de la défense du Victory pour une réduction du score(29e), l’espoir renaissait. Les Capois pensaient pouvoir refaire leur retard. Le score n’est que de 2-1 à la mi-temps en faveur du Victory. En seconde période, les trois changements du FICA permettent aux visiteurs d’être plus percutants. Mais, c’était peu pour inquiéter le Victory. Et le fait pour l’arbitre de ne pas accorder un penalty au Victory pour une main dans la surface de réparation jugée non intentionnelle pour certains et intentionnelle pour d’autres, le FICA devient de plus en plus impatient dans sa construction et c’est logiquement qu’il se fait prendre en contre en toute fin de match. Kismy Jean-François réalise une frappe superbe au ras du sol que Bony Pierre conclut à bout portant

Résultats des matches comptant pour la 10e journée

Toussaint Junior Philippe et Beby Metellus (Photo : Yonel Louis)

(83e). Le Victory mène 3-1. Quand au cours des arrêts de jeu, Kismy Jean-François tente un lob de près de 40 mètres, mais manque le cadre de peu, les dés étaient jetés depuis longtemps. Le Victory avait gagné depuis longtemps et ce but aurait été la cerise sur le gâteau.

Et de 2 pour le Violette

Moins d’une semaine après avoir obtenu sa première victoire dans la

compétition, le Violette remet ça jeudi en allant s’imposer 1-0 en déplacement aux dépens de l’Association Sportive de Mirebalais au parc SaintLouis de Mirebalais. Une réalisation de Frantz Pierre et le tour est joué. Le Violette réalise la 2e victoire en déplacement de la 10e journée et vient poser des questions à son collègue du bas de classement, le Don Bosco de Pétion-Ville.

Mercredi 23 mai 2012 Stade Sylvio Cator Cavaly bat Don Bosco 1-0 Parc Saint-Victor du Cap-HaïtienAS Capoise et America des Cayes 1-1 Jeudi 24 mai 2012 Stade Sylvio Cator Victory bat FICA 3-1 Parc Levelt de Saint-Marc Tempête et Valencia 2-2 Parc Saint-Louis de Mirebalais Violette bat AS Mirebalais 1-0 31 mai 2012 Aigle Noir vs Baltimore

Classement après les matches disputés et comptant pour la 10e journée +5

1 – América des Cayes 19 pts

2 – FICA 18 pts +1 3 – AS Capoise 15 pts +2 4 – Cavaly 14 pts et un match en moins 5 – Valencia 13 pts +2 et un match en moins 6 – Tempête 13 pts -2 7 – AS Mirebalais 11 pts et une rencontre en moins 8 – Baltimore 10 pts -1 et un match en moins 9 – Aigle Noir 9 pts -3 et un match en moins 10 – Victory 9 pts et 2 matches en moins 11 – Violette 8 pts -1 et un match en moins 12 – Don Bosco 8 pts -3

Classement des buteurs

Jocelyn Cénat de l’América des Cayes 6 buts

Bony Pierre et Jean Eyma (Photo : Yonel Louis)


7

Lundi 28 et mardi 29 mai 2012

Championnat National de D1/11e journée

America termine en tête et le Violette rechute Un but de Rubens Jean Garry depuis la 34e minute de jeu a suffi à l’America des Cayes pour renouer avec la victoire et conserver la tête du classement à la fin de la série aller de la première phase du championnat national de première division. A 10 contre 11, l’Aigle Noir est venu semer le doute dans l’esprit du Violette en le dominant 3-1 au stade Sylvio Cator en match comptant pour la 11e journée

Diaw : «On n’est pas favori

Résultats complets de la 11e journée

I

L’équipe América des Cayes (Photo : Yonel Louis)

l n'y aura pas une longue série pour le Violette. Battu dimanche sur sa pelouse par l'Aigle Noir, la série de deux victoires enregistrées par le Violette après huit journées de disette est finie. Pourtant, le public mis en appétit par les deux dernières sorties commençait à sortir la tête de l'eau. Environ 3 000 spectateurs avaient effectué le déplacement dans l'espoir d'assister à une éventuelle seconde victoire de leur club à domicile. Avec leur capitaine, Lucksène Elistin en tête, les joueurs du Violette font leur entrée sur la pelouse avec une certaine fierté, comme pour dire à leurs fans que la période de la honte est finie. Nous allons enchaîner avec les bons résultats. Mais d'entrée de jeu, l'Aigle Noir prend le match à bras le corps. Sans complexe les joueurs de l'Aigle jouent comme s'ils recevaient et le Violette est contraint de défendre dès le début du match. Une reprise de volée du jeune Chery Johnley (2e minute), une frappe croisée de Wedson Anselme (4e), une reprise intéressante de Johnny Joseph (5e) oblige les « bleu et blanc » à rester prudents. Le danger vient de toutes parts. Henri Philogène se paie même un arrêt extraordinaire sur une reprise de volée superbe de Chéry Johnley à la 21e minute. Mais après 27 minutes de jeu, Guilliano Philippe disjoncte. Il frappe Frantz Pierre qui s'écroule et l'arbitre Allan Jacques ne peut que lui coller un rouge direct. L'Aigle devra jouer à 10 contre 11. Et quand sur un centre parfait de Jeff Narcisse, Frantz Pierre ouvre le score pour son 3e but en 3 matches de suite. La situation se corse pour l'Aigle car le Violette mène 1-0 et on joue seulement depuis 32 minutes. Cependant, la joie n'aura duré que 4 minutes pour le Violette, car,

à la 36e minute, Wedson Anselme se trouve à point nommé pour battre Henri Philogène et rétablir l'équilibre 1-1. Paniqués, les joueurs du Violette essaient de réagir mais l'Aigle Noir reprenait graduellement son ascendant sur la rencontre. Quand, Chéry Johnley sert à la perfection, Frédéric Simon qui plein de sang froid, s'en va dribbler Henri Philogène et marquer dans les buts vides et donner l'avantage à l'Aigle une minute avant la mitemps, ce n'était que logique. Quoique jouant à dix, l'Aigle mène 2-1 et ce sera le score à la mi-temps. En seconde période, le Violette tente comme il peut de réagir, mais leur jeu est trop stéréotypé et l'Aigle Noir contrôle la situation comme un poisson dans l'eau. Et même s'ils nourrissent l'espoir que leur équipe obtiendra l'égalisation, mais l'évidence semblait indiquer que le Violette encaisserait un 3e but. Un 3e but que Ronald Baptiste inscrit de la tête à la réception d'un corner botté par Wedson Anselme à 6 minutes de la fin de la partie. Au coup de sifflet final, l'Aigle Noir s'impose 3-1 et progresse d'une place au classement. Le Violette reste quand même 11e en raison de la défaite du Don Bosco au Cap-Haït-en sur la pelouse du FICA.

Dimanche 27 mai 2012 Parc Levelt de Saint-Marc Baltimore et Victory 0-0 Land des Gabions des Cayes America bat Valencia 1- 0 Stade Sylvio Cator Aigle Noir bat Violette 3-1 Parc Saint-Victor du CapHaïtien FICA bat Don Bosco 1-0 Parc Saint-Louis de Mirebalais A S Mirebalais et AS Capoise 0-0 Parc Julia Vilbon Cavaly et Tempête 1-1 (match discontinué après l'égalisation du Tempête)

Classement après les matches disputés et comptant pour la 11e journée +6

1 - América des Cayes 22 pts

2 - FICA 20 pts +2 3 - AS Capoise 16 pts +2 4 - Cavaly 14 pts et un match en moins 5 - Valencia 13 pts +2 et un match en moins 6 - Tempête 13 pts -2 7 - AS Mirebalais 12 pts et une rencontre en moins 8 - Aigle Noir 12 pts -1 et un match en moins 9 - Baltimore 11 pts -1 et un match en moins 10 - Victory 10 pts et 2 matches en moins 11 - Violette 8 pts -3 et un match en moins 12 - Don Bosco 8 pts -4

Fox Sports twitte la mort de Messi par erreur

P

endant quelques secondes, Fox Sports a annoncé dimanche après-midi la mort de Lionel Messi sur l’un de ses comptes Twitter. C’est le buzz de la soirée sur internet. Quelques secondes durant, le compte Twitter de la déclinaison sudaméricaine de Fox Sports, première

chaîne d’info sportive sur le continent, a annoncé le décès du meilleur footballeur de la planète, Lionel Messi. Le message, en espagnol, est le suivant : “Nous devons annoncer la triste nouvelle du décès de Lionel Messi suite à un arrêt cardiaque durant un entraînement”,

Invaincu lors des deux premiers tours, San Antonio est l'épouvantail des Playoffs. Boris Diaw préfère cependant tempérer, avant le choc face à Oklahoma City en finale de la conférence Ouest. Sa forme après les deux premiers tours

«Ça va, tout se passe bien, on est très content du parcours pour l’instant, puisque c’est un parcours sans faute, même s’il y a eu des matchs plus difficiles que d’autres. Surtout le premier match que l’on a fait à Los Angeles. On a très mal commencé, ils ont pris beaucoup de point d’avance, mais on a réussi à remonter. En règle générale, ce sont de bons Play-offs que l’on réalise pour l’instant. Donc on est assez contents et on sait que cela va être de plus en plus dur. Avec Oklahoma, le niveau monte encore d’un cran».

Le statut de favori accordé à San Antonio aux Etats-Unis

«On n’est pas favori. Oklahoma a fait une très belle saison, on est passé devant au dernier moment, en fin de saison, donc ils restent quand même favoris. Cela se gère normalement, il faut respecter toutes les équipes, ce que l’on a réussi à faire jusqu’à présent. Il va falloir faire attention dès le début, dès le premier match, surtout ceux à la maison, car ce sont les plus importants des Play-offs».

La défense contre OKC

«J’arrive à l’entrainement (ndlr, entretien réalisé mercredi matin heure américaine), donc on va m’expliquer comment cela va se passer, à la fois pour moi et pour l’équipe. C’est le premier entrainement depuis les Clippers, donc on va voir. Je n’ai pas d’idée de comment on va défendre sur Kevin Durant et je ne sais pas ce qui va être mis en place. On a des joueurs qui défendent bien et qui vont réussir à tenir sur lui, Kawhi Leonard par exemple, et puis on va s’entraider.»


8

29 mai 2012 No 629

Leila et Tanya  

Leila et Tanya