Issuu on Google+

LES AMERIQUES A LA RESCOUSSE DE L’EUROPE ? COMPTE RENDU


Intervenants :  Stéphane LAUER, journaliste au Monde.  Jean-Yves LE CUZIAT, vice-président de Vallourec.  Thierry OSSENT, directeur délégué aux Affaires internationales de la RATP.  Charles-Henry CHENUT, président Commission Amérique latine et Caraïbes du Comité national des conseillers au commerce extérieur de la France (CNCCEF), avocat associé.  Jean-Michel BLANQUER, président de l’Institut des Amériques et directeur de l’ESSEC. Date : 10 juin 2013 Lieu : Maison de l’Amérique latine

Compte rendu : Les Amériques à la rescousse de l’Europe ? 10 juin 2013

Page 2


Les Amériques à la rescousse de l’Europe ?

« …Les espoirs dans le secteur énergétique » Stéphane Lauer, introduit le débat en indiquant que, par rapport au marasme dans lequel reste plongée l’Europe, le rebond de la croissance américaine est sensible même si la reprise est partielle et encre fragile. Les Etats-Unis ont encore du mal à retrouver le rythme d’avant crise et enregistrent un taux de chômage de 7,5%, mais fondent leurs espoirs sur le secteur énergétique, l’exploitation du gaz de schiste améliorant significativement leur compétitivité, alors que leur capacité à se réinventer reste intacte. « Soyons présents là où le besoin s’en fait sentir » Pour sa part, Jean-Yves le Cuziat, indique que le secteur énergétique, tant aux Etats-Unis qu’au Brésil, représente un marché très porteur et très rentable pour son groupe. Le Groupe Vallourec y a effectué des investissements significatifs et réalise actuellement plus de la moitié de son chiffre d’affaires sur le continent américain, avec notamment 22 sites de production et 2900 salariés aux Etats-Unis et près de 8000 salariés au Brésil (Etat de Minas Gerais), soit 36% de ses effectifs mondiaux. « L’apport des Amériques à la culture d’un groupe français» Thierry Ossent, présente l’activité internationale de la RATP, 5e opérateur mondial de transport public, qui réalise 15% du chiffre d’affaires à l’étranger et y emploie 11 000 personnes (près de 20% des effectifs totaux du groupe). A travers son activité ingénierie, la RATP est présente de longue date sur le continent américain où elle a construit les métros de Mexico, Montréal, Rio et Caracas. Elle se concentre aujourd’hui sur son cour de métier, l’exploitation de réseaux, et possède deux filiales aux Etats-Unis (Pennsylvanie et Texas), le marché latino-américain étant plus difficile à pénétrer. D’une manière générale, l’implantation de la RATP à l’étranger apporte une plus-value dans la transmission de la culture professionnelle et entrepreneuriale au sein du groupe. Il s’agit d’un échange entre pays qui ne relève pas de la seule sphère économique, mais qui se traduit dans le l’empowerment des populations à travers la transmission du savoir-faire. « La croissance de l’économie latino-américaine portée par de nouvelles alliances stratégiques » La question des relations entre acteurs politiques et acteurs économiques est aujourd’hui centrale en Amérique latine. C’est ainsi que, comme le souligne Charles-Henry Chenut, le nouveau président mexicain favorise les partenariats public-privé et que la renaissance de l’économie américaine, et celle de l’Europe évidement, sera influencée par la dynamique économique portée par de nouvelles alliances stratégiques comme l’Alliance du Pacifique. Certes, cette Alliance, à laquelle la France vient d’obtenir le statut d’observateur, est différente par rapport à celles que l’Amérique Latine a connues. Fondée sur la volonté économique, elle donner une place importante aux entreprises tout en renforçant l’intérêt individuel de chaque pays membre. La politique actuelle du ministère français des Affaires étrangères (diplomatie économique, mise en place d’une Direction des entreprises) est propre à accompagner ces évolutions alors que proximité culturelle, sécurité juridique et climat démocratique sont les éléments clés qui motivent aujourd’hui les grands investisseurs étrangers.

Compte rendu : Les Amériques à la rescousse de l’Europe ? 10 juin 2013

Page 3


« La dynamique de l’intégration comme levier d’une croissance économique durable » Jean-Michel Blanquer souligne qu’il est en effet important que les nouvelles alliances régionales se fondent sur une volonté économique mais également sur une volonté politique, dont les résultats ont souvent été mitigés. Les trois systèmes d’intégration incarnés par le Mercosur, l’ALBA et l’Alliance du pacifique se mêlent et interagissent entre eux, mais il n’y a pas de lisibilité sur les fonctions de ces groupes et les rôles des Etats membres. Il faudrait formaliser davantage cette dynamique politique afin qu’elle puisse encadrer les phénomènes économiques qui sont à la base de la croissance. Jean-Michel Blanquer souligne par ailleurs l’importance de la question de la nature de la croissance et du développement de la région Amériques et en Europe Le secteur secondaire retrouve une place importante aux Etats-Unis puisqu’il y a un renouveau industriel, notamment grâce à l’exploitation du gaz de schiste (énergie moins chère qui favorise l’industrie nord-américaine). De même, on parle beaucoup de la « re-primarisation » des économies latino-américaines, qui est d’ailleurs un des aspects inquiétants, puisque beaucoup d’économies qui se sont engagés dans cette re-primarisation ont des taux de croissance de 5,6%. Cela n’est pas quelque chose de positif sur le long terme et ni engageant. Parallèlement, la tertiarisation de l’économie européenne se poursuit. Ceci conduit à une réflexion sur l’homogénéité du continent américain. Cette homogénéité n’existe pas ; il y a en réalité plusieurs modèles de croissance, de nature très différente et d’ampleur très différente. Ces interventions, tout comme le débat qui a suivi, ont permis l’échange d’expériences et la réflexion sur un contexte économique et politique en changement marqué par le rebond de l’économie des EtatsUnis et le nouveau rôle de l’Amérique Latine sur la scène internationale.

Compte rendu : Les Amériques à la rescousse de l’Europe ? 10 juin 2013

Page 4


Institut des Amériques 60, boulevard du Lycée 8ème étage - 92170 Vanves Tél: +33 1 41 90 04 96

www.institutdesameriques.fr

Compte rendu : Les Amériques à la rescousse de l’Europe ? 10 juin 2013

Page 5


CR 10 juin 2013