Page 1

Les empires coloniaux au milieu du XIXe siècle Le cas de l’empire britannique


Marc Michel, La colonisation européenne aux XIXe et XXe siècles, Paris, La documentation française, 1997, p. 6.


L’Empire britannique au milieu du XIXe siècle Introduction !

Les deux empires britanniques : celui de la période mercantiliste qui s’achève avec perte des EUA et celui de l’expansion au XIXe.

!

L’empire s’organise autour de l’Inde = le pivot

!

Il reste néanmoins marqué par une absence d'unité qui tient au pragmatisme de la politique coloniale et à la décentralisation de l'organisation impériale britannique. => Un ensemble administratif complexe de statuts, règlements, modes de dévolution de la souveraineté...

! ! ! !

I. L'Empire britannique : un ensemble administratif complexe

!

II. Un ensemble composite (les composantes de l’Empire)

!

III. Gouverner l'Empire


L’Empire britannique au milieu du XIXe siècle I. L'Empire britannique : un ensemble administratif complexe !

Des colonies de peuplement aux « sphères d’influence »

! A — Empire formel / « empire informel »/ « sphères d’interférence »

! B — Colonies de peuplement / dominion / colonies de la couronne / annexions / concessions

!

1°) Colonies de peuplement = Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du S. Les seules à exister au début de la période (à part Algérie française = un trait distinctif du colonialisme britannique). A partir de mi-XIXe siècle, GB voit d’un œil favorable autonomie de ces colonies blanches, car cela signifiait leur auto-financement et donc un poids moindre pour la couronne. Elles s’acheminent donc rapidement vers autonomie.

!

2°) Dominion = les mêmes. = pays ayant leurs institutions propres mais qui restent soumis à la législation anglaise (sur immigration, navigation et surtout pol. extérieure). Ce statut va devenir un enjeux de lutte au tournant du siècle. Cf. notion de « self-government » et de « dominion » = revendications du parti du Congrès indien


L’Empire britannique au milieu du XIXe siècle ! 3°) « Colonies de la couronne » ou « colonies de domination » Domination exercée sur des masses indigènes par un petit nombre d’Européens qui, souvent, ne s’établissent pas de façon durable dans le pays. Cf. : colonies africaines sauf Afrique du S : Ouganda, Gold Coast, Kenya, etc.

!

4°) Annexions : Egypte (1882) et Chypre (1878). = Etats étrangers, qui gardent leur nationalité, leurs souverains et leurs structures politiques. Mais résidents britanniques y exercent un pouvoir considérable.

!

5°) Concessions : ports arrachés au moyen de deux conflits avec Chine. - 1839-1842 : traité de Nanking : 5 concessions dont Shangaï - 1858-1860 : traité de Tientsin : 9 ports de +, notamment dans vallée du Yangtzi


L’Empire britannique au milieu du XIXe siècle II. Les composantes de l’Empire !

A — L'empire des colonies de peuplement

!

Deux caractéristiques : > Entreprise de colonisation renouvelée durant le XIXe s. (cf. Edward Gibbon Wakefield pour l'Australie et la Nelle Zélande), > Mise en place d'une forme d'autonomie interne (évolution sensible vers le self government au Canada / en Nouvelle Zélande).

!

L’Afrique du Sud —> Cf dia. suivante


Franรงois Bedarida, Histoire de la Grande-Bretagne, tome 2, Paris, Hatier, 1972, p. 149.


L’Empire britannique au milieu du XIXe siècle II. Les composantes de l’Empire !

B — L'Inde

!

Disraeli : « le joyau de la couronne » ; « la caserne dans les mers orientales » Lord Curzon (qui est vice-roi à partir de 1899) : « le pivot et le centre de l’empire britannique ». Un paradigme de la colonisation britannique : le cœur de « l’empire formel »

!

1°) Une présence britannique ancienne East India Company (EIC), fondée en 1600 1756 : Bataille de Plassey marque le début des annexions territoriales Stabilisation vers 1850. 2 statuts apparaissent : - Inde britannique proprement dite, administrée directement par EIC - « Indian States » : états princiers, contrôlés par le biais de « résidents « britanniques (¼ du territoire ; 1/5 de la pop)

!

2°) La question du mode d’administration : passage du Company Raj au Civilian Raj

!

Company Raj vs. Civilian Raj 1857 : Révolte des Cipaye 1858 : abolition de l’EIC et 1ère nomination d’un vice-roi 1876 : Victoria proclamée Impératrice des Indes 1899-1905 : Lord Curzon vice-roi des Indes Indirect rule


Jean Chesneaux, L'Asie orientale aux XIXe et XXe siècles, Paris, PUF, 1973, p. 132.


François Bédarida, Histoire de la GrandeBretagne, tome 2, Hatier, 1972


L’Empire britannique au milieu du XIXe siècle II. Les composantes de l’Empire !

C — L’empire des dépendances coloniales

!

1°) Un premier ensemble centré sur la mer des Antilles Vieilles colonies de plantation, vestiges d'acquisitions <1845 fondés sur une prospérité sucrière passée / d’un empire centré sur l’Atlantique. Sont colonies de la couronne dirigées par un gouverneur.

!

2°) En Afrique : l’ébauche d’empires coloniaux Période d'incubation coloniale [C. Coquery-Vidrovitch] Deux zones d'expansion: Afrique du Sud (cf + haut) / Afrique occidentale (« rivières de l’huile » et enclaves pour les esclaves libérés)

! ! !

!

L’Afrique de l’Est : commerce et exploration David Livingstone (London Missionary Society) qui parcourt Afr de l’E entre 1842 et 1872

3°) En Asie du Sud-Est


L’Empire britannique au milieu du XIXe siècle III. Le gouvernement de l’Empire !

2 caractéristiques à ne pas oublier : - Contrairement à la France et l’Espagne, la Grande-Bretagne n’a jamais tenté d’imposer une gestion centralisée de ses colonies. Importance des « men on the spot » qui jouissent d’un pouvoir très grand (d’autant + qu’au début de la période communications lentes avec les colonies. Cf. : un an voire plus avec Australie) - L’autorité gouvernementale n’est pas à l’initiative de la colonisation, qui est menée par des intérêts privés. Autorités souvent forcées d’intervenir après commerçants, explorateurs, missionnaires, etc.

!

A — Le morcellement institutionnel

!

1°) Différents ministères sont en charge du suivi des intérêts britanniques dans le monde 1801 : création du poste de Secretary of State for War and Colonies 1854 création de Colonial Office 1858 : Création de l’India Office en 1858

!

2°) Le Foreign Office est en charge de l’empire informel …mais aussi de l’Egypte, du Soudan (malgré leurs annexions, car intérêts stratégiques) et des concessions en Chine.

!

B — La question de l’« indirect rule » = système théorisé par le gouverneur du Nigéria de 1912 à 1919 (F.D. Lugard, The Dual Mandat, 1921) et appliqué dans territoire qu’il administre, puis dans ensemble de l’Afrique.


Marc Michel, La colonisation européenne aux XIXe et XXe siècles, Paris, La documentation française, 1997, p. 7.


Marc Michel, La colonisation européenne aux XIXe et XXe siècles, Paris, La documentation française, 1997, p. 7.


Marc Michel, La colonisation européenne aux XIXe et XXe siècles, Paris, La documentation française, 1997, p. 6.

L'empire britannique au milieu du XIXe siècle  

Présentation

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you