Page 1

Portfolio Ecole de la nature et du paysage

Thibault Bigeon


Curiculum vitae Projet Approche scientifique Voyages et dĂŠcouvertes Approche graphique Photographie


Curiculum vitae Thibault Bigeon

2 rue Jeanne d’Arc 41 000 Blois thibaultbigeon@gmail.com 0033(0)+6.76.75.57.29 20/10/86

Etudiant en quatrième année à l’Ecole Supérieure de la Nature et du Paysage, Blois.

Parcours Scolaire 2010 - 2013

Etudiant à l’Ecole Supérieure de la Nature et du Paysage, Blois.

2008 - 2010

BTS Aménagement et Travaux Paysagers à l’Ecole du Breuil, Paris.

2004 - 2008

BEPA et BAC Professionnel Aménagements et Travaux Paysagers, Ecole du Breuil, Paris.

Expérience proféssionelle 2012 - 2013

Stage de trois mois TURF DESIGN STUDIO à Cronulla, Australie.

2011 - 2012

Premier prix étudiant national CROUS (Exposition photos argentiques community Garden N.Y.C).

2011 - 2012

Stage de deux mois à SPADINA GARDEN à Toronto, Canada.

2010 - 2011

Stage de deux mois au SNUG HARBOR BOTANICAL GARDEN à Staten Island, New York.

2008 - 2010

Stage de deux mois à l’agence BASE, Paris.

Eté 2005

Projet de réhabilitation du jardin d’essais l’ISRA, Saint-Louis, Sénégal.

2006- 2007

Stage de deux mois chez l’entreprise d’espace vert JARDEM, Monjet la Tour, Villevaudé.

Eté 2005

Stage de 3 semaines dans les jardins de l’école Du Breuil, Paris.

2004- 2006

Stages de deux fois trois semaine chez HUGUES PEUVERGNE, paysagiste, Lagny sur Marne.

Compétences IELTS niveau 6 Word / Power Point / Open Office Photoshop / In Design / Illustrator / Sketchup Vector works / Autocad

Divers Pratique du canoe Kayak au niveau National Accompagne les cours de danse africaine (Djembé) Permis de conduire


P r oj e t

BTS

Premier regard

UN potager Ambassade des états unis à paris

En 2010, l’Ambassade des États Unis de Paris qui souhaitait redessiner son jardin potager a proposée un concours aux élèves de l’école à l’école Du Breuil afin d’obtenir une boite à idée. Avec l’une de mes camarades de BTS, nous avons décidé d’y répondre. Le projet du jardin est composé de trois parties. La plus vaste est régulière. Elle comprend des carrés surélevés (plessis) dont l’intérieur reprend la forme des îlots de la ville de Washington où se trouve la Maison blanche. Entre ses carrés quelques arbres en cépées donnent du volume à l’espace potager. Puis au Sud,les carrées se déforment et donnent naissance au verger. Ce travail a donné naissance à un jardin réalisé par les étudiants de l’école et le jardinier nommé par l’Ambassade.


P r oj e t 1

ère

année

Premier regard Franchir les fossés du chateau

Ce projet orienté du paysage vers le lieu pose la question du franchissement. Comment traverser le couloir encaissé de la rampe du Château perceptible depuis le haut d’un talus ? Les fossés du château, qui tournent à l’extérieur de l’édifice dessinent une courbe qui pourrait devenir le lien entre le château et le talus qui lui fait front. L’extrapolation de cette courbe au dessus du vide rejoint l’autre rive au bord du chemin de ronde, offrant un pa­norama sur la ville et son fleuve.


P r oj e t 2

ème

année

Urban urbain space ESpace Square Vallin de la Vaissière

L’exercice consiste à aménager un petit es­ pace urbain au cœur de la ville de Blois. La place Vallin de la Vaissière qui ne joue pas son rôle de lien entre la place Louis XII et la Loire. L’ espace est légèrement surélevé et densément planté d’une végétation qui n’ est pas adaptée et qui rend la lecture du site difficile, effaçant ainsi sa proximité avec le fleuve. Cette proposition de projet est très simple et permet de raccrocher la Loire au centre ville. Une grande esplanade légèrement surélevée au nord descend progressivement, la pelouse et quelques gradins orientés sur le fleuve sont soulignés par quelques arbres.

2

1

1

2


P r oj e t 2

ème

année

Programmation éco-quartier

Ce programme présente 3 typo­logies de logements: Des loge­ments collectifs, individuels et semi-collectifs. Lors du tracé du tissu urbain je me suis raccroché aux routes déjà existantes. Dans ce projet, j’ai pensé la place de l’arbre en ville en cherchant à créer des grand axes vert parti­cipant à la trame du quartier. L’implantation d’un grand parc permet retrouver une porosité des quartiers nord, plus anciens, vers le nouveau bâti.Enfin, le trai­tement de la rocade comme un boulevard urbain permet de ne pas refermer ce même quartier, incitant ainsi à traverser la route pour se rendre au parc. 1

1


P r oj e t s 3

ème

année

Scénario Proposition de déviation

Le ville de Chemery, située à quelques kilomètres de Blois est traversée par la route départementale 956 dont le trafic est trop dense. Afin de réguler la circulation et réduire les risques liés au passage d’une route importante en centre ville, la direction départementale du territoire a signé une convention avec l’école du paysage et les élèves de 3ème année. Pour répondre à cette demande, la classe a proposé différents scénarios de déviation. Ce scénario à l’ Est du village, épouse une zone humide en creux de vallon. Sa position encaissée permet de percevoir le village depuis la route sans être vu. Malgré la proximité de la ripisylve, ce tracé est un moyen d’avoir un regard sur la zone humide, en portant une réflexion sur la filtration des intrants agricoles et routiers en bordure du ruisseau. Tracé à l’Ouest du village (70 km / heure)

Un tracé très peu perceptible depuis le village

Insérer le tracer dans le paysage et redéfinir la relation des habitations les plus proches avec la départementale


P r oj e t 3

ème

année

RéHABILITATION RéSIDENCE DES BOURNAS

Dans le cadre de l’ANRU, la société de bailleurs sociaux 3F à fait appel aux élèves de 3ème année afin de répondre à une commande concernant la réhabilitation de plusieurs sites de logements sociaux collectifs considérés comme vieillissants. Ce travaille est porté sur l’amélioration des espaces extérieurs de chaque « résidence ». Mon travaille porte sur la résidence des Bournas située au Nord-Est de la ville de Blois. Dans un souci d’économie, j’ai choisi de conserver l’emplacement du parking d’origine tout en le retravaillant. Traité comme une lisière de forêt, le parking s’ouvre sur un vaste espace que j’ai qualifié de clairière. Un l’intérieur du parc, les allées reprennent la trame des bâtiments.

BB’

AA’

Coupe AA’

Coupe BB’

Hiérarchie des circulations

Emplacement du Parking

Du parking vers le parc


P r oj e t 3

ème

année

rESTAURATION

Espace éxtérieur du Siège du crédit agricole centre loire

Après la réhabilitation des bâtiments du siège social du Crédit Agricole du Loir et Cher à Blois, la banque à signée une convention avec la classe de 3ème année de l’école du paysage afin d’effectuer un travail sur les espaces extérieurs du siège. Dans le cadre de nos cours de génie urbain, ce projet a été travaillé en en deux temps. Après avoir dessiné une esquisse générale du site en groupe, chacun d’entre nous a développé une partie personnelle traitant une des parties du site, un zoom en lien avec l’esquisse. Ce travail présente une réflexion sur la composition mais aussi sur le développement d’un travail technique permettant de comprendre la complexité d’un aménagement et sa faisabilité.

AA’ 2 1

Plantes type massette Rôle de filtration . Géomenbrane (1.5mm). Couche stabilisé (grisée), 60 mm. Grave ciment 0/31,5 mm. Épaisseur 150 mm Grave calcaire 20/40. Épaisseur 150 mm

Abord du bassin: roche posé sur un lit de cailloux 2o-4o mm. Arrêt d’étanchéité entre le mur béton et le couronnement du mur. Système de drainage (grave 30 mm, et drain au fond)

1

Dalles béton préfabriquées matricées bleu gris 400/800/80 Poutre IPN, support de la terrasse suspendue PLots terrasse existante

Sous sol du bâtiment.

2

Coupe AA’


P r oj e t

PArc public MC leod parc, aUstralie

Le Macleod Park se situe au milieu d’une zone résidentielle, à Preston, une petite ville du comté de Liverpool à environ quarante kilomètres à l’Ouest de Sydney. La ville sous la direction du comté souhaite aménager un parc sur des terres inexploitées mais elle n’a qu’un budget de 1 millions de dollars, ce qui ne permet pas beaucoup d’extravagance. Le diagnostic réalisé sur site a fait ressortir plusieurs enjeux qui ont donné suite à un aménagement réalisé en collaboration avec le chef d’agence un projeteur, une élève de l’école et moi-même. Ce nouvel aménagement constitue une passerelle écologique floristique et faunistique. Il cherche à valoriser la végétation indigène à l’intérieur du parc au travers de la présence de milieux existants et doit faciliter les interactions entre le parc et ses alentours.

Coupe AA’

AA’

australie


Projet 3ème année

MISe en lumière Place Saint Louis, ville de Blois La place St Louis est entourée de bâtiments et pourtant elle se situe sur les hauteurs de la ville de Blois. Pour comprendre cet emplacement privilégié, le projet a pour but d’insister sur la topographie ressentie par le promeneur lors de l’ascencion du coteau. PLusieurs lignes lumineuses sur le sol reprenent les courbes de niveau du coteau. Lors d’une marche nocture la topographie qui emmerge du sol est amplifiée par la formes des toîts qui se dessinent en lumière sur le mur en bordure du coteau. Ainsi, les gens peuvent avoir l’impression de dominer la ville.


Projet

Extérieur à l’école

concertation Jardin du monde, centre social de la quinière Suite à notre exposition photographique sur les Community Garden de New-York, le centre social de La Quinière à Blois a souhaité nous rencontrer pour travailler sur le projet d’un jardin communautaire pour les habitants du quartier. Très intéressés par le projet nous avons fait appel avec Myriam à un 3ème étudiant de l’école. Le jardin déjà bien développé aujourd’hui est né de plusieurs réunions d’abord avec les animateurs du centre et les habitants motivés. Puis ensuite, une réunion avec la direction des espaces verts de la ville nous a permis d’obtenir une parcelle de 200 mètres carrés. Sous forme d’ateliers ludiques plusieurs formes de jardins sont apparues enrichis par de multiples idées des habitants. Afin de lancer la réalisation nous avons mené quelques ateliers de travaux paysagers et des visites de jardins. Très vite les habitants qui ce sont appropriés le projet ont fait mûrir le jardin. Aujourd’hui c’est un lieu de plaisir, les gens s’y retrouvent pour jardiner, discuter ou manger les quelques légumes déjà sortis de terre. Une quinzaine de personnes sont très motivés et font vivre le jardin que nous continuons à suivre.

Plan du jardin, traduction des envies de chacun


A ppr oc he

sc i e nt i f i q ue

éTUDE DE SITE Carnet de terrain

Euphorbia ‘diamond frost

Depuis le haut du mont Aigoual, Cévennes

Euphorbia ‘diamond frost

Euphorbia characias


A ppr oc he

sc i e nt i f i q ue

Les données pédologiques, botaniques et écologiques sont tant d’informations que le paysagiste doit savoir maîtriser. Ces données sont des clefs qui nous permettent de pouvoir s’interroger sur l’élaboration d’un projet qui ne peut voir le jour sans qu’une analyse complète du site, de son sol, de sa population végétale et animale et d’autres facteurs anthropiques soit effectuée. Les sorties terrains sont de pertinentes mises en pratique des travaux et d’études réalisées en classe durant l’année. Elles constituent une confrontation avec des milieux parfois atypiques et permettent de prendre conscience qu’aucun élément du paysage ne fonctionne seul. Elles permettent de conclure qu’il est important de savoir utiliser toutes sortes de données pour mieux dialoguer avec le site. Cynpopogon citrentus


V oy a ge s

e t dé c ouv e r t e s

Senegal

réhabilitation du jardin d’essais

Avec les membres de l’association Jardinons Sans Frontières dont j’ai fait parti nous avons réfléchi à un projet de réhabilitation du Jardin de L’ISRA ( Institut Sé­négalais de Recherches Agricoles). Pendant presque 1 mois, nous avons vécu à Saint Louis du Sénégal et rénové le jardin d’essai de l’institut, un espace fréquenté par la population du quartier et quelques associations. Ce voyage à été humainement très intéressant. Il arrive parfois que les différences de cultures créent des désaccords, toutes sortes de discus­sions enrichissantes qui poussent à regarder plus loin. Ce type de voyage a réveillé ma curiosité et m’a permit de ren­contrer et de découvrir des paysages arides. C’est aussi l’occasion de vivre la vie des locaux aux tra­vers de fêtes, baptêmes et autres célébrations.

Photos au jardin d’essais


V oy a ge s

e t dé c ouv e r t e s

Amérique du Nord stages et opportunitées

Broklyn b ridge, New-York

Deux mois de stage, puis quatre à la découverte de l’Amérique du Nord et de ses jardins. Déambuler à vélo, en street-car de New York à Toronto, le carnet à la main. Chaque petit instant à son mot à dire et chaque espace mérite d’être figé,dessiné, raconté. Les voyages sont indispensables pour se nourrir de références, appréhender de nouveaux espaces publics ou privés, comprendre les formes de la ville et prendre conscience qu’il existe de nouveaux milieux, de nouvelles faune et flore...


A ppr oc he

gr aphi q ue

REprésentation Techniques variées

Stalingrad, Paris

St Nicolas Blois

La côte, Australie

Les Halles, Paris

Le mode de représentation, le mé­dium utilisé, la façon de tirer un trait de crayon ne raconte jamais la même his­ toire. Expérimenter graphiquement c’est aussi dompter le paysage, lui faire dire ce que l’on veut qu’il dise. Savoir dessiner c’est quelque part savoir décrypter une perspective, l’analyser. C’est aussi com­prendre le corps, le mouvement, tant de choses utiles lorsqu’il s’agit d’ inventer, de retravailler un lieu, de projeter. Le dessin c’est savoir séduire, don­ner envie et faire intervenir l’imaginaire. Lorsque je dessine, le temps s’arrête, j’essaie de comprendre comment s’ar­ticule l’espace, comment se rencontre toutes ces choses qui composent une scène.

Skyline, Toronto


A ppr oc he

Image mentale du pays de Questembert

Street car, Toronto

Nu

Pont des arts, Paris

Fanfare de P창ques, Toronto

gr aphi q ue


P hot ogr aphi e

Exposition

Community gardens de New York


P hot ogr aphi e

En 2011, je suis parti à New York avec une autre étudiante de l’école dans le cadre d’un stage. Parallèlement et avec l’aide financière du CROUS nous souhaitions réaliser une exposition de photographies argentiques sur les Community Garden de New York. Pour nous, visiter New York et y vivre pendant 2 mois, devait passer par la visite de ses petites parcelles installées aux pieds des immeubles de briques. Dérobés par les green invaders à la fin des années 70, ils sont devenus de vrais jardins de ville. À deux sur un vélo au cœur de Manhattan, nous sommes partis à la rencontre de ses petits bouts de jardins. Chaque jardin a été une surprise et été trouvé de façon incongru. Le hasard nous mène aux plus beaux des jardins. Chaque parcelle se laisse raconter par les usagers et leurs déambulations. Les clichés photographiques aux formats variés présentent plusieurs scènes de la vie du jardin. Les jardiniers, le public, les enfants qui jouent, les fêtes , les ornements, les plantes et sculptures agrippées sur les grillages ou posées dans le jardin.

Portfolio 2014 issu  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you