Page 1

Association Française de Thermographie Infrarouge – www.aftib.org

AFTIB

7

Décembre 2011

Inscrivez-vous à la newsletter et devenez adhérent depuis notre page d’accueil www.aftib.org

Le mot du président Souvenez-vous, c’était en juin 2010. Dans sa toute première newsletter, l’AFTIB rappelait à quel point l’attente était forte de disposer d’un interlocuteur central pour promouvoir la thermographie infrarouge. 18 mois plus tard, l’AFTIB a formé aussi bien des opérateurs que des fédérations professionnelles, des membres de différents Ministères ou même, des étudiants de licences techniques. Chaque mois, l’AFTIB propose des conférences et des interventions nationales. L’association est même sollicitée au-delà de nos frontières françaises pour accompagner les décideurs et contribuer au transfert de technologie. Grâce à ses membres, l’AFTIB est heureuse de contribuer à répondre à vos attentes. Souhaitons que cela continue. Je vous souhaite de bonnes fêtes à tous ! Jacques AMSELLEM

AU SOMMAIRE Partenariat entre l’AFTIB et la Hongrie p.1 Formation d’agents municipaux à Auxerre

p.2

Nuit de la thermographie infrarouge p.2 La thermographie prend le large p.3 Opérateurs en thermographie infrarouge, quelles sont vos responsabilités juridiques ? p.4 A vous de jouer : étude de cas pratique p.4

Parution bimensuelle La seule newsletter francophone pour suivre toute l’actualité de la thermographie infrarouge : découverte des applications relatives au bâtiment, aux industries, au milieu médical, revue et test matériels de thermographie IR, certification, assurances et responsabilités de l’opérateur…

Newsletter diffusée par l’AFTIB – ©AFTIB 2011 www.aftib.org Contact : presse@aftib.fr Rédaction et conception graphique : Greenvibes SARL www.greenvibes.fr

Partenariat entre l’AFTIB et la Hongrie Dans le cadre d’un partenariat franco-hongrois signé en 2008 où la mise en œuvre d’actions conjointes dans le domaine de l’énergie est une des priorités, l’AFTIB a été sollicitée pour apporter sa contribution. En effet, face au niveau d’efficacité énergétique très faible du bâti hongrois, le recours à la thermographie permet de mieux cibler les travaux d’amélioration des performances. Dans ce cadre, la mission confiée à l’AFTIB consiste à faciliter le transfert de technologie en impliquant des experts français, des entreprises, des collectivités hongroises et une région du Sud de la Hongrie. L’état français, par le biais des services de l’ambassade en Hongrie, permet la coordination entre les parties en matière d’organisation et de communication.

La ville de Szeged, pilote du projet © www.szegedvaros.hu

Les objectifs sont les suivants :  Former et accompagner des opérateurs hongrois pour la réalisation de thermographies aériennes  Former les acteurs du bâtiment à interpréter les données  Sensibiliser les municipalités et la population L’AFTIB s’est rendue en Hongrie pour rencontrer les différents partenaires, en présence de ministres hongrois, afin de démarrer le montage et le chiffrage du projet. Ayant obtenu le feu vert du gouvernement hongrois, ce projet de coopération attend désormais le soutien financier nécessaire de la Commission Européenne pour mener à bien cette mission. L’AFTIB ne manquera pas de vous tenir informés.

Prochaines formations Module thermographie infrarouge (2 jours) MASSY: 12-13 janv., 9-10 fév. 2012 - BORDEAUX, PERPIGNAN, CHAMBERY: voir le site Module infiltrométrie et étanchéité à l’air (1 jour) MASSY: 11 janvier, 8 février, 14 mars 2012 Toutes les infos et les programmes sur : www.aftib.org/formation-thermographie.php

1|Page


Formation d’agents municipaux à Auxerre  Du service plomberie-chauffage de la ville, dont la maintenance est également facilitée par le recours à la thermographie infrarouge.

Fin novembre, l’AFTIB s’est rendue à Auxerre (Bourgogne) pour dispenser, à leur demande, une formation spécialement élaborée pour les agents municipaux en charge du patrimoine et de la maintenance des installations technique. L’objectif était d’apprendre à se servir de caméras thermiques pour analyser les quelques 300 bâtiments que compte le patrimoine communal, au regard notamment :

L’AFTIB reste à l’écoute des communes pour les accompagner et les former en thermographie en assurant également une assistance post-formation.

 Du contrôle préventif pour détecter d’éventuelles anomalies (échauffements des installations électrique, anomalies thermiques...)  De la maintenance du centre nautique grâce aux contrôles préventifs et curatifs, et l’optimisation des systèmes et des économies d’énergies

Décembre n’est pas seulement le mois des fêtes, c’est aussi celui des Nuits de la thermographie. Si l’identité de la toute première commune française a avoir lancé l’initiative n’est pas parvenue jusqu’aux oreilles de l’AFTIB, 2011 est véritablement l’année voyant fleurir l’organisation de tels évènements un peu partout sur le territoire. Du Languedoc à l’Alsace, en passant par l’Ile-deFrance, des dizaines de soirées ont lieu cette année entre fin novembre et décembre, un moyen ludique d’attirer les habitants pour les sensibiliser à l’amélioration des performances énergétiques du bâtiment. Il s’agit le plus généralement d’inviter les particuliers à participer à une balade nocturne dans leur quartier pour visualiser en direct les déperditions de chaleur. La plupart du temps, ce parcours se termine par un débat pour répondre aux questions, à la fois relatives à la thermographie mais aussi aux économies d’énergie et aux solutions existantes. Ces Nuits sont le plus souvent animées par les Espaces Info-Energie en collaboration avec des consultants.

L’AFTIB est une association indépendante, non affiliée à une marque partenaire. La publicité contribue à financer la newsletter.

Nuits de la thermographie

PUBLICITÉ

Cettedernière est déjà présente sur d’autre véhicules du fabricant.

Mini Quizz : pour quelques degrés de plus…

Réponse A : une bonne mise au point

Pour une mesure précise de la température avec une caméra thermique, l’enjeu clé est d’assurer : A. Une bonne mise au point B. Une palette de couleurs appropriée C. Un temps de pause suffisant D. Une distance suffisante du point de mesure

2|Page


La thermographie prend le large A l’instar des radars, le recours à des caméras thermiques devient un équipement incontournable en navigation. En l’espace de quelques années, les constructeurs navals en installent sur leurs bateaux, qu’il s’agisse de navires de croisières, de bateaux de secours, de voiliers ou encore de yachts.

Or, il n’est pas question de gratter la coque pour savoir où l’eau s’infiltre. Le caractère non destructif de la technologie qu’est la thermographie en fait désormais un outil indispensable.

Prévoir le danger Plusieurs raisons expliquent cet engouement. La vision nocturne que confère une caméra thermique est évidemment un énorme avantage, permettant de détecter des objets flottants ou des écueils à éviter. Or, si un radar identifie la présence d’éléments, ces derniers ne sont matérialisés que par des points sur un écran. Impossible de définir ce qu’ils représentent, une limite que franchit la thermographie infrarouge en fournissant des images précises, de jour comme de nuit, où il n’y a pas plus sombre que la surface de l’eau lorsqu’on évolue au beau milieu de l’océan... De ce fait, la navigation s’en trouve facilitée et sécurisée. Les constructeurs l’ont bien compris : ils sont de plus en plus nombreux à équiper leurs bateaux de façon systématique (gros bâtiments et yachts/voiliers haut de gamme). Les propriétaires commencent également à prendre conscience de l’avantage de disposer de ce type de matériel pour leur sécurité avec des prix démarrant à environ 3000 €. Secourir des naufragés La thermographie est également un formidable outil pour le sauvetage d’individus tombés à l’eau, plus particulièrement la nuit. Des caméras thermiques équipent ainsi des bateaux de sauvetage au large de la Norvège où durant les longs hivers arctiques, l’obscurité règne, même de jour. L’équipement s’est donc vite révélé indispensable pour surveiller les côtes – les eaux glacées pouvant entrainer la mort d’un naufragé en une vingtaine de minutes. Entretenir et réparer les bateaux Enfin, les constructions navales n’ont jamais si bien porté leur qualificatif de "bâtiments". On retrouve dans ces structures l’ensemble des enjeux propres au bâti – autant de domaines où la caméra thermique s’avère une aide précieuse : vérification de l’étanchéité, surveillance des machines, délamination de la coque, maintenance des réseaux électriques, détection des anomalies… Au final, les navires sont semblables à des immeubles flottants, qui exigent un entretien méticuleux.

A. Vue réelle en pleine nuit B. Image A. éclaircie numériquement C. Image à la caméra thermique A et C sont extraites de la vidéo présentant la caméra Night Navigator 3 de la société Current Corporation, visionnable sur www.currentcorp.com/product-videos

La thermographie éclaire aussi la Marine Secours en mer, surveillance des pêches et des activités illicites (narcotrafic, pirates…), protection de l’environnement (lutte contre la pollution, surveillance des aires protégées…) forment une grande partie de l’activité de la Marine Nationale. Dans ce cadre, la thermographie infrarouge est un atout précieux, permettant une vision nocturne facilitant notamment la détection des activités à bord de bateaux ou l’immigration clandestine.

3|Page


Opérateur en thermographie infrarouge, quelles sont vos responsabilités juridiques ?

Pourtant, une telle démarche demeure indispensable, tant les conséquences directes et indirectes des missions confiées peuvent impacter sur l’opérateur. En effet, ce dernier reste responsable au titre de la responsabilité contractuelle de droit commun (article 1147 du Code civil, relatif aux dommages et intérêts résultant de l'inexécution de l'obligation). Pour s’en convaincre, prenons l’exemple d’un opérateur qui vient de réaliser un repérage des canalisations de chauffage en préparation d’un carottage pour le percement d’une dalle. En cas d’erreur d’interprétation conduisant à la rupture des dites canalisations, un immeuble peut se retrouver sans chauffage en plein hiver. Cet incident peut avoir de fâcheuses conséquences : l’habitant obligé de recourir à un vieux chauffage mal réglé mettant le feu peut très bien se retourner contre l’opérateur.

Ce dernier doit donc rester particulièrement vigilant car sa responsabilité peut être appelée. Pour cette raison, les contraintes techniques du matériel usité doivent être soigneusement consignées dans les documents et rapports pour couvrir le professionnel en cas de problème. D’autre part, de nombreux donneurs d’ordre exigent de l’opérateur qu’il dispose d’une RCP et c’est un passage obligé pour intervenir sur des chantiers où la responsabilité décennale est engagée. A signaler, il existe désormais des contrats spécifiques pour les opérateurs en thermographie. Se renseigner auprès de Charles de CASTELBAJAC (PROTEXI) : Tél : 06 61 80 15 58 – Email : ccastelbajac@orange.fr

© iStock/DIGIcal

La pratique de la thermographie infrarouge n’étant pas règlementée, l’opérateur n’a pas d’obligation en l’état actuel de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle (RCP).

A vous de jouer ! Etude de cas pratique Les photos suivantes ont été prises à l’intérieur d’un logement dont les murs sont non isolés mais tapissés sur une sous-couche en mousse fine. L’image de droite présente un détail pris à la caméra thermique du bas du mur, à gauche de la tablette (voir la photo de gauche). Elle surimpose la plinthe en vision infrarouge sur fond visible. Sur le thermogramme, la plinthe apparait nettement bleutée en comparaison avec le plancher et le mur jaunâtre, indiquant une température inférieure. Des points bleu foncé sont également observables tout le long.

En fait, ces points bleus matérialisent les points d’attache probablement métalliques du tissu tendu sur le mur, la plinthe arrivant pratiquemment au bord de la tapisserie. Au final, cette dernière joue le rôle d’isolant sur le mur, avec une température de surface supérieur à la plinthe. Cette dernière génère un pont thermique au regard du confort apporté par le revêtement sur les murs. Ainsi, la présence de parois tapissées permet d’isoler le revêtement de façon homogène. La sensation de parois froides disparait (ou diminue), contribuant à l’amélioration du confort thermique des habitants. Vous aussi avez croisé des exemples intéressants ? Envoyez-les à l’AFTIB (presse@aftib.fr) avec votre analyse pour les publier.

4|Page

Newsletter N°7  

La lettre d'information de l'AFTIB : Association Française de Thermographie Infrarouge dans le Bâtiment.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you