Issuu on Google+

Théo VIVIEN

PORTFOLIO

SÉLECTION DE PROJETS

PORTFOLIO

Architecte DE.


PORTFOLIO Théo VIVIEN

1


2


SOMMAIRE

3

Sommaire

5

Parcours

9

Projets

11

Étudiants

12 20 26 38 42 49 53 56

Serres volantes La boucle est bouclée La ville ascendante Passage intérieur Marché de la Fabrique Maison HRICH Lumière(s) sur Buzay Idea

59

Personnels

61 63

Maison AG Grange DV

65

En agence (URBANMAKERS ARCHITECTES)

67 71 77

Surélévation Surélévation II Normandie Saumurois

80

Iconographie

3


4


PARTIE 1

Parcours

5


Théo VIVIEN Architecte DE 09/01/1992

P 10, rue du Commandant Raynal 85 000, La Roche s/Yon, France E theo.vivien@gmail.com n +33 (0)6 81 00 62 53

I Savoir-faire CAO AutoCAD SketchUp Vray Revit ArchiCAD Rhinoceros 3DS Max Maxwell Render Lumion... Graphisme Suite Adobe (Photoshop, InDesign, Illustrator, Première...) Bureautique Suite Office (Word, Power Point, Excel...)

b Langues Français Langue natale Anglais Capacité professionnelle complète (B2) Espagnol Capacité professionnelle complète (B2)

6


 Expérience 2015 Urbanmakers Architectes l Nantes (44) 1 mois Architecte junior 2015 Urbanmakers Architectes l Nantes (44) 5 mois Architecte stagiaire 2014 - 2015 Gaëlle Péneau Architectes & Associés l Nantes (44) 2 mois Architecte stagiaire 2013 Topos Architecture l Nantes (44) 4 mois Architecte stagiaire, suivi de chantier de la crèche La Chanson des Poupies 2012 InSitu Architecture & Environnement l Nantes (44) 1 mois Architecte stagiaire 2011 Biron Constructions l Ste Foy (85), La Roche s/Yon (85) 1 mois Manoeuvre stagiaire

O Formation 2014 - 2016 École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes Diplôme d’État d’Architecte 2013 - 2014 Escuela Técnica Superior de Arquitectura de Sevilla 2010 - 2013 École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes 2007 – 2010 Lycée Alfred Kastler l La Roche s/Yon (85) Baccalauréat Scientifique Sciences de l’Ingénieur, mention Bien, option européenne anglais 2010 Permis B 2009 Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur 2009 Parlement Européen des Jeunes l La Roche s/Yon, (85) Délégué à la commission ECON 2 2000 – 2007 Conservatoire l La Roche s/Yon (85) Guitare (cycle I), solfège (cycle II-3) et atelier d’écriture de chansons

à Publications Théo VIVIEN (sous la direction de Maëlle TESSIER), Quel(s) chantier(s) (Quand les chantiers s’ouvrent, entre promotion et sensibilisation), mémoire, ENSAN (École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes), 2015, 236 pages

a Voyages Madrid, Bilbao, Grenade, Cordoue, Séville, Ronda, Barcelone, Porto, Lisbonne, Rome, Florence, Leeds, Londres, Berlin, Athènes, Paros, Dublin, Rotterdam, Amsterdam...

7


8


PARTIE 2

Projets

9


10


Étudiants

11


■ Camille LEVASSEUR Laura SANTAMARIA Théo VIVIEN

BERLIN (ALLEMAGNE)

SERRES VOLANTES Enseignement l Projet Degré l Licence 3 Période l Semestre 5 Option l Étrange étranger Professeur l Raphaëlle HONDELATTE Année l 2013

N

os premières recherches traitaient le sujet de la limite, en particulier celle du mur de Berlin ; comment ce dernier a t’il modifié la ville ? Comment le tissu s’est-il refermé suite à sa chute ? Quelles en sont ces conséquences ?

résultantes du mur.

Nous avons continué notre travail sur les vestiges et les friches

Le choix de cette friche au Sud de Gleisdreieck Park est représentatif

12

Puis, nous avons mené une analyse sur les différents états d’envahissement naturels de friches sélectionnées dans Berlin, pour ensuite nous focaliser sur une d’entre elles, qui nous paraissait intéressante.

des vestiges de la guerre car ce site comporte une ancienne gare de triage servant à cette époque. L’acheminement de marchandises par voies ferrées a constitué la riche biodiversité de cet endroit. En effet, la végétation est très diversifiée, nous avons d’ailleurs réalisé un herbier pour répertorier les espèces et bien prendre connaissance de l’environnement (page suivante).


MULTI-PROGRAMME

1. Perspective depuis la friche Sud sur les passerelles réaménagées.

Ce site devrait être considéré comme la pointe, la continuité de Gleisdreieck Park, seulement ces deux parties sont coupées par une route. D’anciennes passerelles ferroviaires font le lien entre les deux parties mais le programme de réaménagement de Gleisdreieck Park a entrainé la pose d’un grillage pour interdire l’accès aux passerelles et ainsi

l’accès au Sud du parc qui lui, continua à proliférer en friche. Problématique Questionnement sur l’intervention dans une friche : comment allier l’architecture au sauvage sans altérer ce dernier ? Faut-il vraiment intervenir ? Si oui, de quelle manière ? 13


1. Coupe longitudinale globale.

VEGETATION

2. Relevé de la végétation présente [Plantes] sur le site.

Fenasse

Clématite

Saponaire

Fétuque

Espèce très commune et vivace, à feuilles bien vertes. Epillets d’environ 1 cm.

Plante vivace, atteignant 75 cm de haut. Feuilles ovales, allongées. Fleur rose pâle ou blanche. Calice généralement vert pâle, velu. Pétales légèrement échancrés, longs. Floraison de juin à septembre. Souvent parfumée. Autrefois utilisée pour nettoyer la laine.

Liane atteignant parfois la cime des arbres à la lisière des forêts. Tige très épaisse. Feuilles larges, bords dentés. Fruits formant des boules.

Graminée d’environ 1 m. Tige et feuilles en touffes denses à la base, de couleur vert foncé. Feuilles coupantes sur les bords.

Baguenaudier

Essence très prolifique. Les fruits persistent longtemps pendant l’hiver. Tolère très peu l’ombre. Arbuste aéré allant de 1 à 4 m.

Laiche velue

Plante très rampante, feuilles très denses, molles mais rugueuses. Pousse sur les sables et graviers humides.

Cornouiller sanguin

Essence ligneuse, large amplitude. Fruits bleuâtres. Arbuste pouvant aller jusqu’à 3 m.

Roseau des bois

Epine noire

Arbuste abondamment ramifié. Branches tombantes. Fleuril fin mars ou début avril. Fleurs blanches.

Graminée sauvage.

Nerprun Seneçon

Arbisseau pouvant atteindre 4 m. Rameaux noirs, épineux. Feuilles caduques, ovales, dentées. Fruit noir et vénéneux.

Feuilles lobées, oblongues, un peu velues puis glabres.

Sagine

Petit gazon vivace, aspect de mousse. Feuilles filiformes. S’installe sur les rebords des murs ou encore les trottoirs.

Projet

Houblon

l’analyse en amont de la faune et la flore. Notre intervention Notre propos a été de ne pas concerne les passerelles, point toucher à la friche, de ne pas fort et singulier du site, que nous la réaménager comme le parc décidons d’ouvrir pour rendre le au Nord, mais plutôt de se reste du site accessible au public. des vingt et une passerelles, placer en dehors Petite du espècesite. vivace.Ainsi, Feuilles ovalesSix oblongues. Pousse dans les pelouses sèches, un peu rocailsur lesquelles nous allons le lieu reste témoin et préserve leuses. la grande biodiversité que intervenir, n’ont pas été envahies nous avions découverte suite à de végétaux car les bacs les Plante grimpante très répandue. Feuilles rugueuses semblables à la vigne. Fleurs minuscules. Fruits en petits cônes pendants. On le trouve dans les haies ou les taillis.

Piloselle

14

Mélilot blanc

Plante annuelle à rameaux dressés allant jusqu’à 1 m. Feuilles dentées. Petites feuilles en longues grappes étroites.

Laurier

constituant sont totalement en t de Set Antoine acier donc stériles, tandis que Plante vivace à souche rampante, peut atteindre sur1 m.les autres de etlarouges terre et des Grandes fleurs longues à capsules blanches et étroites. végétaux sont présents parmi les anciens rails (nous laissons ces dernières telles quelles).

Verge d’or

Plante peu élevée à tige dressée, parfois un peu gluante au sommet. On la trouve surtout dans les clairières.


3. Plan masse paysager.

0 km

1,5 km

3 km

ECHELLE :

15


1. Perspective sur le café.

2. Perspective sur le laboratoire d’expérimentations pour les enfants.

16


Sur ces six passerelles, nous disposons des serres qui permettent de protéger les espèces les plus vulnérables de la friche, habituellement décimées après quelques années par les arbres de haute tige, une fois la période du climax révolue. Cette conservation permet aussi de garder une trace de l’Histoire de la friche. En plus des serres, nous déployons des programmes calmes, publics, liés au parc et à la promenade : un café, un espace détente, un espace d’expérimentations pour les enfants, une volière et une serre aux ‘‘éprouvettes suspendues’’. Ces programmes permettent de dynamiser le lieu, d’y attirer le public pour inciter à la découverte de la friche Sud. Ils sont montés sur pilotis pour garder le caractère traversant des passerelles, rendant accessible la friche au Sud. Nous avons également décidé d’ajouter des escaliers en colimaçon donnant un accès direct aux passerelles depuis la voirie (celle qui sépare le Nord et le Sud).

3. Détail éclaté sur une serre. 17


1. Axonométrie globale éclatée.

2. Coupe transversale globale.

18


19


SÉVILLE (ESPAGNE)

LA BOUCLE EST BOUCLEE Enseignement l Projet Degré l Master 1 Période l Semestre 7 Option l Infraestructuras Professeur l Luis RUBIÑO-GARCIA Année l 2014

O

n propose d’abord une restructuration du site à l’échelle urbaine avec dans la création d’une plateforme multimodale qui réunit les transports du Prado. De plus, on décide de piétonnaliser plusieurs zones : la Calle Manuel Bermudo Barrera, la Avenida de Cádiz, la Calle Diego de Riaño... La volumétrie urbaine, en forme de boucle, a pour objectif de générer un espace intérieur protégé, un point attractif, vu comme un jardin planté. Le bâtiment se développe principalement en R+1 (avec quelques commerces de proximités ponctuels en RDC), favorisant ainsi la porosité et les échanges entre l’espace public et le tissus urbain alentour. En ce qui concerne le programme, on a la gare routière au R-1, qui réduit ainsi l’impact (visuel, sonore...) que peuvent avoir une quarantaine de bus sur leur environnement. Les patios, d’où surgit la végétation, s’ouvrent sur le jardin intérieur et permettent l’accès à la gare et son éclairement. L’hôtel, lui, est éloigné de la station existante et profite d’un point de vue sur l’espace public central. Les logements ont eux aussi un maximum de variations typologiques (T1 au T5, duplex...).

1. Axonométrie globale.

20

■ Théo VIVIEN


LOGEMENT, BUREAU & HOTEL

2. Perspective de jour depuis la Calle Juan DE MATA CARRIAZO.

3. Perspective de nuit depuis la Calle Juan DE MATA CARRIAZO.

21


1. Perspective depuis le nouveau cheminement piĂŠton.

2. Perspective depuis la nouvelle Avenida MĂĄlaga.

22


3. Plan du R-1.

4. Plan d’étage courant.

23


1. Façade Est.

2. Façade intérieur Ouest.

3. Façade Nord.

4. Façade Ouest. 24


5. Façade Sud.

6. Façade intérieure Nord.

7. Façade intérieure Est.

8. Façade intérieure Sud. 25


NANTES (44) PFE [

]

La ville ascendante Enseignement l PFE (Projet de Fin d’Études) Degré l Master 2 Période l Semestre 9 Option l Conception architecturale et culture constructive Professeur l François DEFRAIN Année l 2016

1. Perspective depuis la nouvelle place de la Petite Hollande sur l’entrée de la bibliothèque.

L 2. Perspective aérienne sur la place de la Petite Hollande. 26

a nouvelle médiathèque municipale de Nantes agira comme une véritable extension de la ville, dans laquelle elle occupera une place prépondérante. La bibliothèque est pensée comme telle, un lieu dans lequel nous allons travailler une urbanité intérieure. Les superficies dédiées à la consultation, lieux de rencontres et d’échanges que l’on souhaite


MEDIATHEQUE

■ Théo VIVIEN

très ouverts, diffus et publics, sont assimilés à l’espace de la rue. On génère ainsi un parcours qui se déploie de manière ininterrompue dans la bibliothèque, que nous appellerons le «continuum» spatial, véritable extension de l’espace public. Les surfaces additionnelles de production, qui nécessitent des espaces et un matériel plus

spécifiques (pour le son, la vidéo...), et par conséquent plus d’intimité et de cloisonnements, sont quant à elles identifiées à un bâtiment, à un édifice. On les retrouve donc dans des entités plus fermées, des sortes de «points durs». Pour répartir la totalité du programme, on fabrique une progression verticale qui hiérarchise les programmes en distinguant en

bas ceux utilisés sur des temps courts (reprographie, prêt de matériel, ou encore espaces de consultation des périodiques, de l’actualité...), vers des temps plus longs au fur-et-à-mesure de la montée (salles de répétition, puis studios d’enregistrement, plateaux vidéos et espaces de consultation de détente, divertissement...).

27


Longue Durée

1. Schéma pré-programmatique.

REC

REC

Moyenne

REC

CONTINUUM

Courte

REC

Services automatisés

«L’étagère géante», une entité ancrée dans le site L’on décide de réunir les programmes additionnels de production (studios d’enregistrement, plateaux vidéo. ..) en un unique «point dur» au Nord, le long de la ligne de tramway. Outre l’avantage fonctionnel qui découle de la 28

REC

i Services d’accompagnement

réunion de ces programmes, cela permet de donner un ancrage solide et une véritable direction au projet, tout en répondant au front bâti du quai de la Fosse. A la pointe de cette entité, une tour, qui abrite une galerie d’exposition et des salles de lecture, émerge du reste du bâtiment. Elle constitue un signal architectural

Services Degrés de spécialisés contact humain

fort qui affirme l’échelle du site et le début de la nouvelle séquence urbaine de la Petite Hollande, mais annonce aussi la présence de l’équipement. En effet, cela rappelle l’importance d’une bibliothèque comme élément structurant du tissu urbain : plus qu’un lieu remarquable, elle agit comme un véritable phare dans la ville.


2. Axonométrie programmatique globale éclatée.

29


1. Perspective depuis la passerelle Victor SCHOELCHER.

2. Perspective sur la tour émergente, depuis le quai de la Fosse. 30


3. Coupe perspective.

4. Plan du RDC. 31


1. Plan du R+1.

2. Plan du R+2.

Une promenade ascensionnelle, de la Loire jusqu’à la «seconde berge» Le «continuum» accueillant les surfaces de consultation est assuré par une grande rampe ascendante, ouverte, et dialoguant avec l’extérieur, l’objectif étant de travailler le rapport avec l’eau à travers une déambulation depuis la Loire jusqu’au toit. Cet espace, tourné 32

vers le fleuve donc (en témoigne le porte-à-faux qui semble faire pencher le bâtiment vers lui), est conçu comme un espace générique très flexible et évolutif, pouvant être réaménagé à l’envie selon les besoins. Le parcours débute devant le bâtiment (à l’Est), par une «avantplace» dégagée sur la Loire. Cette dernière va chercher ce dernier en descendant vers


3. Plan du R+3.

4. Plan du R+4.

elle au moyen d’un système de gradins permettant de s’en approcher au plus près. Il s’agit d’un premier pas, qui propose ainsi aux nantais de retrouver un rapport avec l’eau, en grande partie perdu depuis le début du siècle dernier, comme on l’a évoqué auparavant. Cette «avant-place» donne sur l’entrée de la bibliothèque, qui anime ainsi la nouvelle place

la Petite Hollande. L’accès de l’équipement est marqué par un grand porte-à-faux, qui crée un appel incitant l’usager et le lecteur à entrer. Ensuite, l’espace de «continuum» se déploie et s’élève grâce à des points de montée prenant la forme de gradins de lecture, qui génèrent des espaces en double hauteur et desservent la totalité de l’équipement.

Le but est donc de proposer un parcours vertical ponctué par des évènements, et rythmé par de grandes fenêtres offrant différentes vues sur la Loire ces dernières s’’ouvrant à la manière d’écailles en façade Sud.

33


1

Dalle au sol Enrobée l Sol souple type linoléum Chape de ragréage (h=5 cm) Dalle de compression (h=6 cm) Poutrelles béton précontraint en T inversé (12x7,5 cm) Entrevous polystyrène expansé (PSE) (h=12 cm/e=60 cm) Pieux Vide sanitaire Pleine terre

2

Plancher d’étage Sol souple type linoléum Chape de ragréage (h=5 cm) Dalle alvéolée (h=28 cm/e=120 cm) Poutre béton précontrainte à inertie variable type Dolmen® (h=90 cm) Poteau béton préfabriqué (ø=60 cm) Câbles + rails de suspension Tasseaux bois (3x3 cm)

3

Toiture Drain + Filtre + substrat + végétaux l Dalle béton (h=15 cm) Membrane d’étanchéité (h=6 mm) Isolation en polystyrène expansé PSE (h=15 cm) Chape de ragréage (h=5 cm) Dalle alvéolée (h=28 cm/e=120 cm) Poutre béton précontrainte à inertie variable type Dolmen® (h=90 cm) Câbles + rails de suspension Tasseaux bois (3x3 cm)

3

4

2

1

4

1. Détail sur la façade Sud. 34

Façade Bardage bois à claire-voie type tasseaux (sapin du Nord) (24x6 cm) Pare-soleils horizontaux réglables Mur-rideau bois + ouvrant à la française + garde-corps X-tend Bardage bois à claire-voie type tasseaux (sapin du Nord) (24x6 cm)


1. Perspective intérieure sur l’atrium central.

2. Perspective intérieure sur la serre en toiture, point final de la promenade verticale. 35


1. Faรงade Ouest.

2. Faรงade Est.

36


3. Photographie globale de la maquette.

4. Photographie de la maquette sur la façade Sud de la bibliothèque. 37


LOGEMENT & BUREAU

1. Perspective sur la rue intérieure.

SÉVILLE (ESPAGNE)

PASSAGE INTERIEUR Enseignement l Projet Degré l Master 1 Période l Semestre 7 Option l Infraestructuras Professeur l Luis RUBIÑO-GARCIA Année l 2014 38


■ Théo VIVIEN

L

’idée ici développée est celle de la recréation d’une vie intérieure. Cela se traduit par un passage entre les deux bâtiments qui se font face, avec un jeu sur les matériaux entre le bois sombre des façades extérieures et le bois clair dans les parties creuses, des passerelles qui permettent la distribution des circulations, et l’usage de la végétation (en

particulier les garde-corps ‘’pot de fleurs’’, potentiels générateurs de rencontres pour les habitants qui viennent s’occuper de leurs plantes). La variété typologique avec les logements (du T1 au T5, duplex, studios, PMR...) jusqu’aux bureaux de type ‘’start-ups’’ (pour les jeunes entreprises qui débutent) favorise le caractère

dynamique du lieu. On a aussi sur les façades extérieures un jeu de panneaux mobiles, qui peuvent complètement ouvrir ou fermer le bâtiment selon les besoins des usagers (en termes d’intimité, de lumière...). Cette façade modulable est donc fabriquée par les habitants. 39


1. Plan du RDC.

2. Plan du R+1.

5. Façade intérieure Ouest.

6. Façade intérieure Est. 40


4. Plan du R+2.

5. Plan du R+3.

41


REHABILITATION

SÉVILLE (ESPAGNE)

MARCHE DE LA FABRIQUE Enseignement l Projet Degré l Master 1 Période l Semestre 8 Option l Rehabilitación Professeur l Luis RUBIÑO-GARCIA Année l 2014

2. Perspective depuis la nef latérale Nord.

42


L

’espace à traiter est structuré en 3 bandes : un patio central et 2 nefs latérales. Le patio se veut être un espace d’échanges, alors que les nefs sont plutôt des zones de détente et de contemplation.

1. Détail structurel éclaté.

Afin de respecter la véritable nature du patio, on place le marché en R-1. Des stands sont alignés sur les côtés mais aussi

au milieu de l’excavation, créant une passerelle centrale bordée par 2 venelles. Pour réaliser le souterrain, on renforce les fondations grâce au Jet Grouting. Dans les nefs latérales, on profite de la hauteur sous faîtage pour mettre en place un programme alternatif au R+1 avec des cafés, lieux d’expositions…

■ Miguel ARROYO-SANTOS Benoît JALLAIS Théo VIVIEN 43


1. Plan du R-1.

2. Plan du RDC.

44


La couverture est composée de panneaux sandwichs isolés afin d’éviter la surchauffe en partie haute. Certaines parties sont découvertes afin d’assurer la ventilation naturelle, mais elles peuvent aussi être occultées grâce à des tissus. La présence de végétation et d’eau participe également au confort de l’utilisateur. Avec cette proposition de marché/ espace public, on introduit une nouvelle façon de vivre le lieu en suggérant un usage continu dans le temps grâce aux programmes additionnels qui amènent la vie à d’autres moments de la journée. Le projet prend alors une autre dimension et devient plus qu’un simple marché à usage ponctuel.

3. Perspective globale éclatée.

4. Plan du R+1.

1

2

3

5

4

6

1

8

12

11

5 9

1

7 16

1

4

5

2

2

15

2

14

3

3

13

17

2 10

2

2

14

5

1

4 1

14

5

14

12 1

45


REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

1. Coupe transversale.

2. Coupe longitudinale sur le patio central.

3. Coupe longitudinale sur la nef latérale Nord.

REALISE PAR UN PRODUIT AUTODESK A BUT EDUCATIF

46


4. Perspective depuis l’Êtage.

5. Perspective depuis le patio central.

47


LOGEMENT

■ Théo VIVIEN

C

ette maison s’illustre par son patio central, qui fait référence aux riads marocains. Cet espace est le centre névralgique autour duquel s’organisent les circulations de la maison. Les larges baies toute hauteur qui l’entourent permettent de donner une vue sur les oliviers plantés au milieu et peuvent s’ouvrir lorsque

48

le temps le permet, le patio prolongeant ainsi le salon. On peut alors sortir une table pour manger dehors, à l’ombre. De part et d’autre de la maison, on a des transparences qui créent une continuité visuelle. Grâce à ce système, la chambre parentale donne à la fois sur le jardin et sur un patio annexe. Le bureau professionnel et le hammam ont

également des vues sur cet autre patio.


1. Perspective depuis le jardin.

LA CHAPELLE ST SAUVEUR (44)

MAISON HRICH

Cadre l Concours Esquisse Phase l ESQ (Esquisse) Maître d’ouvrage l Rachid HRICH Budget l 170 000 € Surface l 150 m² Année l 2012

2. Coupe transversale.

SALON

HOME CINEMA

SALLE-A-MANGER

BUANDERIE

49


1. Détail en coupe sur la façade.

2. Détail en plan sur la façade.

50


3. Plan du RDC.

CH

AM

CU

BRE

A

ISIN

E

SD

B

SA

LLE

CH

AM

GA

BRE

-A-

MA

NG

ER

RAG

E Poêle

de

ma

sse

BU

REA

U

SA

LO

N

HA M DO MAM UC / HE

CH

AM

BRE

A

4. Perspective intérieure.

51


EVENEMENT

1. Photographie en light painting devant la tour de Buzay.

■ Julie DERRÉ Seymour CAMY Rémi PETIT Théo VIVIEN 52


ROUANS (44)

LUMIERE(S) SUR BUZAY Enseignement l Projet Degré l Master 2 Période l Semestre 9 Option l Architecture en représentation Professeur l Laurent LESCOP Année l 2015

R

uine parmi les champs, l’abbaye de Buzay ne rayonne plus comme autrefois. Elle qui a façonné le territoire se retrouve aujourd’hui dévêtue de ses plus nobles apparences. Abandonnée, pillée et occupée, elle s’est défaite pour s’offrir à la nature. Pourtant, la plus orgueilleuse de ses fractions s’est refusée à telle déchéance. Droite et fière, la tour continue de témoigner d’un temps révolu et veille sans faiblir sur les restes éparpillés de l’abbaye. Le temps d’un soir, la lumière se rallume sur cette douce résistante qui a tant à raconter. Phare dans le paysage ligérien, elle ne pouvait que retrouver la lumière. Aussi, aujourd’hui, il est temps pour elle, de nous conter ses plus belles années. Cœur des déambulations, elle accueille quelques centaines de visiteurs en ce début d’été. Chacun découvre, arpente et pratique l’ensemble des ruines.

Les réminiscences lumineuses des parcours des curieux illustrent cette nouvelle jeunesse soudaine. Accompagnée par un ballet de danseurs, la tour profite de l’instant pour nous faire revivre ces époques, qui resteront à jamais gravées dans sa mémoire. Certains se plongent dans cette histoire d’une vie, d’autres plus distraits, se livrent à une appropriation soudaine et spontanée. Enfin les plus curieux questionnent cette vielle dame qui a tant à raconter et se voient inviter à monter pour mieux appréhender son passé. En haut, ils prennent la dimension de ce qui leur avait été offert plus bas. Danseurs et promeneurs se croisent et s’entremêlent pour partager une vision en lumière de leur abbaye, symbole oublié d’un riche passé qui ne peut être ignoré. Cette séquence accélérée retrace 1 heure de spectacle (sur un événement de 2h) et

2. Axonométrie globale du site.

offre un aperçu de la structure de l’événement. Composée de trois temps majeurs (deux temps de narration et un temps libre) elle mêle chorégraphies d’artistes (en rouge) et déambulations de promeneurs (en blanc). La vision aérienne des flux lumineux des promeneurs reflète le spectacle offert en haut de la tour et rediffusé sur les écrans disposés sur le site en live-light painting.

3. Axonométrie de la tour. 53


1. Coupe globale sur le site.

0 min

19 min

39 min

CHOREGRAPHIE 1/3 DEAMBULATION LIBRE

CHO DEAMBULATION LIBRE

1

1 50 m

0

2 min 30

5 min 36

9 min 10

ambiance sonore: “marais” 2 min 30

3 min 24

2min 20 accompagnement oral:

TPS (min) 0

1

2

3

4

TPS (min) 0 Danseur 1

Danseur 1 île 1 - fenêtre 4

pourtour St Bernard

Danseur 2 île 2 - fenêtre 2

Danseur 2 visage St Bernard

Danseur 3 île 3 - fenêtre 3

Danseur 3 oeil St Bernard

Danseur 4 île 4 - toit abbaye - fenêtre 4

Danseur 4 visage St Bernard

Danseur 5

Danseur 5 menton St Bernard

abbaye

0

50

100 m

2. Organigramme du déroulé du spectacle.

54

Portrait de St Bernard de Clairvaux 3 min 34

1

2

4 min 40

3

4

ambiance sonore: “déplacement”

Danseur 1 partie enceinte extérieure 1 Danseur 2 partie enceinte extérieure 2

am “

4 min 40 4 min 30

accompagnement oral:

a

Développement sur le territoire régional par lʼinstallation de granges et dʼabbayes filles (3 phases de croissance).

c TPS (min) 0

Plan roman de lʼabbaye 2 min 17

1

2

3

d

Recon de se après

Carte de développement régional 4 min 40

TPS (min) 0

1

2

3

4

Loire 1 - arrivée fille 1 Danseur 2 Grand Lieu - grange A - grange B Danseur 3 abbaye mère - grange A - grange B

TPS (min

Danseur

Loire 2 - grange A - arrivée fille 2

contour cham

Danseur 5 Loire 3 - grange A - arrivée fille 3 0

5

e

Danseur contour abbaye contour médaillo Danseur fenêtre 1,3 contour médaillo Danseur fenêtre 2,4 contour médaillo

Danseur 1

Danseur 4 Danseur 3 enceinte intérieure

9 min

4 min 20 Persistance cliché et déplacement

accompagnement oral: Typologie et construction de lʼabbaye romane selon les préceptes cisterciens.

Ordre cistercien et histoire de lʼimplantation de lʼabbaye.

b

17 min 56

3 min 23 Persistance cliché et déplacement

2 min 07

accompagnement oral:

2 min 30

14 min 33

ambiance sonore: “construction” 2 min 17

ambiance sonore: “chants cisterciens” 3 min 34

Origines du territoire ligérien et de la future implantation de lʼabbaye.

Île de Buzay

12 min 16

3 min 06 Persistance cliché et déplacement

3 min 06 Persistance cliché et déplacement

a

50 m

0

Danseur contour cham 50

100 m


59 min

1h19min

OREGRAPHIE 2/3

1h37min

CHOREGRAPHIE 3/3 DEAMBULATION LIBRE

2

DEAMBULATION LIBRE

3

3

2 50 m

0

13 min 12

14 min 45

17 min 51

1 min 33

mbiance sonore: “reconstruction”

4 min 12

on 2 3

on 3 4

mp 1

5 mp 2

3 min 05

8 min 51

2

3

4

5

6

7

8

9

10

g

début balance 1

Danseur 1 contour Caumartin

pièces balance 2

Danseur 2 bas Caumartin

début balance 2 pièces balance 1 pièces balance 3

h

3 min 15

1

2

3

4

TPS (min) 0

Danseur 4

2 min 10

1

2

3

i

Ruine actuelle (anamorphose)

TPS (min) 0

1

attique 1

pourtour tour

cheveux

attique 2

Danseur 5 visage 1

Danseur 5 fenêtres 2, fenêtres 2

50

Façade principale (anamorphose)

Danseur 1

Danseur 3 fenêtre abb.1, 2 fenêtres 1 Danseur 4

0

1 min 58

Danseur 1

Danseur 2 abbatiale - fenêtres 1

Danseur 3 visage 2 - chapelet

18 min

2 min 55 Persistance cliché et déplacement

Lʼabbaye est détruite lors des guerres de Vendée.

Lʼabbaye à son apogée après extensions.

Portrait de Caumartin

TPS (min) 0

14 min 38

ambiance sonore: “incendie” 2 min 08

1 min 55 accompagnement oral:

accompagnement oral:

Abbaye sur la balance

12 min 30

ambiance sonore: “son de cloche” 2 min 05

Reprise en main de lʼabbaye par Caumartin. Creusement du canal de Buzay et asséchement massif des marécages.

5 min 45

1

9 min 35 2 min 55 Persistance cliché et déplacement

ambiance sonore: “reconstruction” 3 min 15

f

Abbaye, digues et champs

7 min 30

4 min 15 Persistance cliché et déplacement

2 min 56 accompagnement oral: Lʼabbaye devient florissante et un pur objet de commerce, géré par ses commendataires successifs.

4 min 02

nstruction de lʼabbaye, es digues et reprise dʼactivité s la guerre de cent ans.

1 e on 1 2

3 min 15

ambiance sonore: “monnaie” 3 min 06

4 min12

accompagnement oral:

n) 0

20 min

2 min 09 Persistance cliché et déplacement

2 min 08

2

3

Danseur 2 détail tour Danseur 3 végétation 1 Danseur 4 végétation 2 Danseur 5 couronne fenêtre tour - ruine

100 m

55


56


57


58


Personnels

59


EXTENSION

■ Théo VIVIEN

1. Photographie depuis le jardin.

2. Photographie sur la charpente de l’extension.

60

3. Photographie intérieure depuis la future cuisine.


LA ROCHE-SUR-YON (85)

MAISON AG Cadre l Mission privée Phase l PRO (Projet) Maître d’ouvrage l Alexis GIRAUD Surface l 90 m² Budget l 35 000 € Année l 2016

2,67 0,2

1,01

RDC.

5. Plan du R+1. 4,78 0,96

0,5

0,20,2

2,22

1,78

0,2

0,18

C

1,59

0,2

12,7

0,2 0,9

2,21 LL

2,32

1,37

0,9

0,20,2

10,32

ette maison réalisée en autoconstruction est située dans le quartier pavillonnaire des s Gondoliers à La Roche /Yon. Il s’agit d’effectuer une extension ainsi qu’une réhabilitation complète de l’existant, qui comptait à l’origine environ 90 m², ainsi qu’un jardin d’environ 150 m².

PHASE

3,86

DESSINATEUR

5

SALON

THEO VIVIEN

5,4

1,54

0,2

0,2

LOGEMENT INDIVIDUEL

0,2

6,5

0,20,2

0,8

WC

0,96

3,06

0,6

0,2

0,57

0,6

0,85

3,2

SALLE-A-MANGER

A l’étage, on aménage deux chambres et une salle de bains sous combles, tandis que les pièces de vie, localisées au rezde-chaussée, sont conçues pour être un maximum poreuses et ouvertes les unes sur les autres.

2,38

7,3

0,8

0,2

2,4

MAISON ALEX

0,9

SL

CUISINE

1,22

1,37

0,2

0,2

4,86

2,59

7,45

On y trouve notamment la cuisine, la salle-à-manger, et un salon qui profite d’une extension de 20 m². Un espace buanderie est aussi créé à ce niveau, permettant l’installation des machines à laver et le rangement de matériel.

4. Plan du RDC. 0,2

1,08

1,22

2,16

0,2

2,21

0,2

0,18

0,9

0,2

0,2

SDB

2,21

0,35

0,8

0,8

1,54

0,2

0,07

0,8

0,8

7,3

1,35

0,2

0,52

0,8

0,9

0,2

4,92

1,25

0,97

0,07

0,83

L’extension, habillée de bardage bois, est ouverte en angle au Nord-Ouest par une large baie vitrée toute hauteur, qui donne sur une terrasse. Cette dernière communique également avec la cuisine, et crée une continuité de l’espace par l’extérieur, lorsque le temps le permet. Pour favoriser les apports de lumière, l’extension dispose également d’une ouverture zénithale généreuse.

3,14

0,45

2,8

CHAMBRE 1

0,2

0,07

0,9

0,15

2,38

2,31

3,14

CHAMBRE 2

0,2

1,47

1,22

1,57

4,86

0,20,2

2,21

0,2

0,18

N

2,59 7,45

DESSINATEUR

ECHELLE

2

1:50 DATE

LOGEMENT INDIVIDUEL

THEO VIVIEN

DATE

ECHELLE

1

1,67

/!\ Attention : Les cotes restent indicatives, certaines d'entre elles risquent de ne pas être bonnes par rapport aux dimensions de l'existant.

0,2

1:50

N

13/04/2014

0,2

61


REHABILITATION

1. Perspective extérieure sur la grange.

■ Théo VIVIEN

2. Perspective depuis le RDC de l’espace commun.

3. Perspective depuis la passerelle.

62


BELLEVILLE-SUR-VIE (85)

GRANGE DV

0,10,2

0,1 0,06

RANGEMENT

0,68

SALLE DE JEUX

SALLE COMMUNE

SDB

2

RESERVE

2,65

1,2

1

5,39

0,2

0,2 0,47 0,1 0,1

Cadre l Mission privée Phase l ESQ (Esquisse) Maître d’ouvrage l Dominque VIVIEN Surface l 130 m² Budget l 30 000 € Année l 2016

2,54

0,3

1,64

0,64

0,13

1,15

0,21

0,06 0,31

4. Coupe longitundinale.

CHAMBRE

0,8

0,75

0,17

Coupe longitudinale.

DESSINATEUR

ECHELLE

3

L

e souhait du propriétaire était d’exploiter tout le potentiel de son bâtiment en /!\ Attention : Les cotes restent indicatives, créant un nouveau certaines lieu d'entre deelles risquent de ne pas être vie dans la grange adjacente bonnes par rapport aux dimensions de l'existant. à sa maison, afin d’accueillir occasionnellement ses enfants ainsi que ses petits enfants.

1:50

THEO VIVIEN

LOGEMENT INDIVIDUEL

GRANGE DV

DATE

13/04/2014

PHASE

ESQUISSE (ESQ)

5. Plan du RDC. 15,5 0,9

0,6

0,2 0,3

1,35

2,16

0,81

0,15

6,35

0,5

0,5

1,68

0,5

0,5

1,86

0,1

1,8

1,4

0,88

0,27

1,8

1,04

1,5

ATELIER

0,1

8

0,2

0,55

1,8

1,2

SDB

4,52

0,75

SALLE COMMUNE

0,9

2,86

0,2

0,95

4

7,47

RESERVE

1,04

3,32

0,5 0,1

2,4

3,6

1,5

2,1

0,1 0,5

13,52

CUISINE WC

BUANDERIE SALLE-A-MANGER

N

SALON

6. Plan du R+1. DESSINATEUR

ECHELLE

0,5 0,1

3,58

0,10,2

1,05

2,16

THEO VIVIEN

GRANGE DV

0,81

6,5

0,1 0,5

PHASE 0,95

0,9 0,9

ESQUISSE (ESQ)

0,6

1,4

0,9

0,27

0,5

LOGEMENT INDIVIDUEL

15,5

7 0,9

1,4

1,4

0,27

5,2

3,15

8

RANGEMENT

4

SALLE DE JEUX

0,5

0,5 0,1

DATE

CHAMBRE

0,2

Dans le fond de cet espace, au RDC, une chambre et une salle de bain avaient déjà été récemement réalisées dans cet optique, accompagnées d’un débarras autorisant divers usages (entreposage des outils, des poubelles, cave à vin...). On décide de conserver ces aménagements, et de transformer le débarras en un véritable atelier. En face, une entité vient se dresser en réponse à l’existant : on y trouve une réserve (pour entreposer les1:100 1 poubelles, le bois...), surmontée 13/04/2014 par une salle de jeux qui pourra aussi faire office de chambre pour les enfants. Une passerelle permet de faire le lien entre les deux éléments, le plancher supérieur de la chambre et du débarras étant utilisé comme lieu de stockage (car la faible hauteur sous poutres ne permet pas de générer un espace pleinement accessible). En bas, l’espace intersticiel permet de créer un espace informel commun de jeux, de loisirs et d’échanges. Il intègre un meuble servant de cave à vin.

2,15

0,6 1,2

1,47

0,3 0,2

3,32

2,4

7,3

0,5

13,52

N

63 DESSINATEUR

ECHELLE

1:100

LOGEMENT INDIVIDUEL

THEO VIVIEN


64


En agence

65


REHABILITATION

1. Perspective depuis l’angle de la rue St Maur et de la rue Faubourg du Temple après intervention.

■ Théo VIVIEN 66


PARIS (75)

SURELEVATION Cadre l Mission privée Phase l ESQ (Esquisse) Maître d’ouvrage l IDEFIA Surface l 935 m² Budget l 0 € Année l 2015

2. Photographie de l’existant avant intervention.

I

l s’agit ici d’une commande de la société IDEFIA à Urbanmakers Architectes. Constatant l’importance croissante des enjeux de densification des villes, et la tendance à l’assouplissement de certaines règles urbanistiques permettant de construire davantage en hauteur, l’entreprise a développé un procédé technique de surélévation par des structures métalliques. Cette dernière souhaitait alors illustrer son propos à travers des projets fictifs, dans le but de promouvoir cette solution. Cette mission, qui s’échelonnera sur deux projets, m’a été confiée en totalité. En aller-retour permanent avec les deux associés (Axel et Antoine), qui me guident, l’occasion d’être confronté à ce type de sujet en autonomie est pour moi une véritable chance, qui me permet de m’exprimer librement tout en apprenant...

Pour le premier projet, on est confronté à un immeuble de logements situé dans un quartier typiquement haussmanien, au croisement de la rue St Maur et Faubourg du Temple, à la limite du Xème et du XIème arrondissement de Paris. On opte pour une volumétrie simple s’inspirant du gabarit des constructions avoisinantes afin de favoriser l’insertion du projet dans son environnement et de maximiser la surface de plancher exploitable. On passe ainsi d’un bâtiment de 3 niveaux à un bâtiment de 7 niveaux (dont 2 sont sous combles). L’écriture architecturale du tout, à la fois simple et contemporaine, avec un bardage de type cassettes aluminium (en accord avec l’emploi de la structure métallique) assume clairement le contraste avec l’existant. 67


1. Perspective aérienne globale.

1. État des lieux Architecture parisienne de type faubourg avec commerce en RDC et 2 niveaux de logements couronnés par une toiture zinc.

2. Schémas détaillant l’intervention. 68

2. Suppression de la toiture existante

3. Mise en p structure mé

Suppression de la couverture et sa charpente pour ne conserver que le commerce et les logements jusqu’à R+2.

Réalisation de la s qui surmonte et q l’existant.


place de la étallique

4. Ajout des planchers et de l’enveloppe

5. Bâtiment surélevé et rénové

structure métallique qui s’insère dans

Mise en oeuvre des planchers et de l’enveloppe. Intervention du second oeuvre.

Bâtiment R+4 + 2 niveaux de combles. Surface de plancher augmentée de 60% par rapport à l’existant.

69


REHABILITATION

NANTES (44)

SURELEVATION II Cadre l Mission privée Phase l ESQ (Esquisse) Maître d’ouvrage l IDEFIA Surface l 7 300 m² Budget l 0 € Année l 2015

70


D

ans ce projet, l’objectif était également de réaliser une surélévation, mais dans un contexte bien particulier et différent du premier : l’intervention est réalisée sur un ancien foyer SONACOTRA (SOciété NAtionale de COnstruction pour les TRavailleurs Algériens) datant des années 1960, rue Louis JOXE à Nantes. Architecture typique de cette époque, il s’agit d’une construction de type «barre» de plus de 70 m de long et de 6 niveaux, avec une structure très régulière et répétitive. L’objectif, en plus d’augmenter le nombre de logements, sera donc d’atténuer cette monotonie et cet «effet barre».

1. Photographie de l’existant avant intervention.

■ Théo VIVIEN

Pour cela, on choisit de diviser le bâtiment en bandes verticales, générant un jeu de pleins et de vides. Certaines sont dotées de loggias, appuyées sur une structure métallique en surépaisseur qui supportera par la même occasion la partie surélevée, alors que les autres sont simplement équipées de balcons suspendus. La toiture est dessinée suivant un principe de pentes, qui animent la silhouette urbaine et participent également à réduire l’impression de «barre». En ce qui concerne le langage architectural, les éléments ajoutés se distinguent par leur bardage de type cassettes aluminium (comme pour le premier projet, là encore en accord avec l’emploi de la structure métallique), qui se décline en un jeu de panneaux au niveau des loggias. L’existant, duquel on souhaite conserver la trace, est quant à lui réisolé par l’extérieur et pourvu d’un bardage en bois blanc vertical.

2. Perspective depuis le jardin après intervention. 71


1. Bâtiment existant

3. Bâtiment surélevé et rénové

72

1. Schémas détaillant l’intervention.


2. Intervention

Existant

1

Ajout d’une isolation par l’extérieur

2

Remplacement des fenêtres et pose de pare-soleils

3

Pose de balcons

4

Mise en place d’une charpente métallique

5

Ajout d’espaces extérieurs

6

Bardage

7

66

77

55

11

22

3 3

44

73


Le concept de surélévation de bâtiments existants s’avère être une piste de solution envisageable et durable pour la redensification

74

et la reconstruction de la ville sur elle-même. En effet, ce procédé permettrait d’optimiser l’espace, et d’éviter la pratique de démolition

de certains édifices pour les remplacer immédiatement par des constructions neuves.


1. Perspective semi-aĂŠrienne.

75


LOGEMENT ETUDIANT

■ Antoine MOTTE Axel LE MINTIER Bruno TROVALET Pablo CALERO Esther CAMACHO Théo VIVIEN

1. Perspective depuis l’avenue Charles TILLON. 76


2. Axonométrie sur la banque d’accueil.

RENNES (35) BIM [

]

NORMANDIE SAUMUROIS Cadre l Appel d’offres public Phase l DCE (Dossier de Consultation des Entreprises) Maître d’ouvrage l Archipel Habitat Surface l 5 790 m² Budget l 9 495 000 € Année l 2015

S

i les bâtiments hauts ne constituent pas réellement une nouveauté dans le quartier, la programmation de ce nouvel ensemble se distingue par une mixité inhabituelle. Au delà de l’effet signal inhérent à la hauteur, l’enjeu architectural est celui de la cohabitation de fonctions variées, entre monumentalité et intimité. L’écriture de l’ensemble est sobre et élancée : les façades décrivent un camaïeu de blancs, composé d’éclats verticaux tantôt argentés tantôt blancs dans un jeu de dégradés vers le ciel. Elles blanchissent lorsque la lumière est rasante, captent les reflets et les tonalités changeantes du ciel. Déclinée sous la forme d’une résille plissée, cette même façade ceinture horizontalement l’ensemble des premiers étages dans un effet de drapé perforé. La proposition se lit à différentes échelles : à l’échelle de la métropole, la blancheur sculpturale de la tour la rattache aux grands objets de la ville. A l’échelle du quartier, apparaît la cohérence d’un ensemble

contenu dans un thème de façade commun à tous les programmes. A celle du piéton enfin, on perçoit le registre domestique des habitations (cadres de fenêtres, toitures en pentes, serres...).

vue des rendus des phases PRO (PROjet) fin mars, puis de la phase DCE (Dossier de Consultation des Entreprises) début mai.

Spatialement, les appartements sont conçus autour de leur fenêtre, c’est-à-dire autour de l’ensoleillement et de la vue. L’allège est calée à la hauteur du bureau, donnant ainsi l’illusion que la table de travail est en continuité avec la tablette de la fenêtre. Ce dispositif, en plus d’offrir aux étudiants un vaste plan de travail, propose d’autres fonctions, comme une assise haute permettant de jouir des vues offertes par la hauteur, des surfaces de rangement...

L’intérêt de travailler sur ce projet était pour moi triple : il s’agissait d’abord du plus gros projet de l’agence, j’ai ensuite pu utiliser pour la première fois en collaboration le logiciel Revit, dont j’ai commencé à bien maîtriser les bases en quelques semaines (2 ou 3), mais il s’agissait aussi de la première fois où je travaillais sur des phases aussi avancées d’un projet (PRO et DCE). En effet, de par mes expériences précédentes, j’avais surtout eu affaire à des esquisses ou des concours, phases sur lesquelles nous sommes généralement à l’aise en tant qu’étudiants en architecture, puisqu’elles correspondent à ce que nous sommes habitués à faire à l’école.

Sur cette opération, j’ai prêté main forte à Bruno et Pablo dans la modification, la mise à jour et le renseignement des différents documents graphiques (plans, coupes, élévations, détails...) en

D’autre part, j’ai conçu une première esquisse de la banque d’accueil du Pôle Associatif, comme une représentation allégorique du bâtiment (voir cidessus).

Des appartements confortables

77


E VOIE ECHELLE

10

11

9

8

3,300

7

3,200

6

3,200

5

3,200

4

3,200

3

3,200

2

3,200

1

1'

3,200

29,435 1,435

1,435

1,495

1,210

1,435

1,435

1,435

1,435

1,435

0,500

2,750

0,825

60,39 NGF

1,350

1,350

1,350

1,350

1,350

1,350

1,350

1,350

1,350

0,460

60,35 NGF

0,300

0,300

1,900

PIP_183_1

3,243

1,980

0,550

0,470

CANIV

60,00 NGF

PEV_130_1

LIMITE FAUX PLAFOND

0,678 4,563

2,030

CHAMBRE DE TIRAGE

1,330 VB LOCAL SURPRESSEUR

RANGEMENT VELO

SEPHORA JAPONICA

0,6%

1 UP

127,02 m² 3,2%

2,713

ACCES TOUR ETUDIANTE

1,330

0,600

1,330

GRANIT NOIR

ISSUE DE SECOURS

BETON CIRÉ

1,350

3,052

9,49 m²

A

19,910

1,330

0,600

1,330

0,662

1,353

1,298

1,330

0,600

1,330

EAU FONTE

1,800

0,430 0,600

1,330

0,286

HONE INTERP

2,030

1,000

PIP_93_3

2,600

BORNE

9,300

1,000

5,618

0,276 0,598

1,600

PIP_93_3

1,600

ISSUE DE SECOURS

1,502

BETON CIRE BETON CIRE CARRELAGE

EP/EU/VP

0,605

C C'

T NOIR

DETAIL ZNR7A_R_D03

2,661

2,495

60,00 NGF SOL FINI RENNES METROPOLE

0,600 0,430

GRANI

25 x 127

RS

DALLES

0,600

0,600

BETON CIRE

ND

3,204

CIRE

SECOU

75_1 PEV_1

2,661 BETON PEINT

3,028

PLAFO

FAUX

CIRE

BETON

SSON

0,688

2 UP ISSUE DE

0,600

PAILLA

LIMITE

1,000

2,659

2,661

2,828

LOCAL SURPRESSEUR

I

PAILLASSON

0,600

B

BETON

2,661 0,600

1,598

BETON CIRE

_3 PIP_93

WC F 4,52 m²

17,25 m²

1,350

DETAIL ZNR7A_R_D05

NIV +0,00 +60,00 NGF

LOGE GARDIEN

0,219

143,25 m²

LIMITE FAUX PLAFOND

1,763 3,363

0,830

1,160

5,36 m²

1,600

14,47 m² NIV +0,00 +60,00 NGF

0,675

1,180

1,500

2 UP

3,450

DEG 02

2,800

SIPHON

0,350 0,700

PAILLASSON

BAL x24

2,850

BETON CIRE

PIP_143_1

BAL x24

0,350

FOYER

PIP_93_3

MURET MACONNÉ

ENTREE RESIDENCE TOUR 5,491

1,850

9

10

BAL x24

0,470 0,400

8

7,11 m² 11

2,850

0,655

EP

58 x 86

18,850 PIP_93_3

3,778

BETON BALAYE BETON PEINT

5,082

5,682 HABILLAGE BOIS

PEP_93_1

1,477

ESCALIER 02

4,817

2,065

6

2,250

12

0,361

1,500 PIP_143_1

0,300

PIP_93_3

0,520

0,186

1,350

1,658

SOCLE MACHINES

33,61 m²

2,769

CARRELAGE

MURET MACONNÉ

24,01 m²

SALLE DE TRAVAIL

3

4

ESCALIER 02

13

0,350

CARRELAGE

5

BAL x24

1,495

BETON CIRE

LAVERIE

2

A

3,100

7

4,73 m²

BETON CIRE

1,355

3,095

6,445

LIMITE FAUX PLAFOND

1,255

0,350

0,600

1

0,955

14

BAL x24

2,850

2,750 1,811

1,160

20

2,850 BAL x24

0,350

0,300

1,350

2,3

H

A

3,942

2,382

15

DEG. 01

2,750

5,950

0,976

3,782

16

144 BOITES AUX LETTRES 0,151

18

17

PIP_93_3

WC H

19

11,85 m²

A

4,65 m²

20

EP

20 x 60

0,390

0,600

1 UP

21

COMMUNICATION DIRECTE AVEC LE POLE SANTE DU R+1

1,090

1 UP

175 x 170

1,200

ESCALIER 01

0,250

ASCENSEUR 02 - 630KG

BETON BALAYE

0,560 0,492

1,660

PEP_93_1

22

LOCAL MENAGE

CARRELAGE

7 1,75

P. 026

0,100

T PEIN

2,600

1,350

0,9

_1 _83 PIP 00

ON BET

3_1

8,22 m²

PEP_93_1

0,270 1,000 4,680

ON BET

CS

01

3,76 m²

E CIR

1 UP

23

EP

50 x 52

BETON CIRE

02

VB

LOCAL EDF

57

3,082

0,280 03

CIRE

BETON

0 0,90

PEINT

PIP_8

BETON

2,950

1,652

MARQUAGE AU SOL

1,850

VB

40 x 50

OPERATEUR

2 1,22

P

+60,35 NGF

CS

0,9

0,300

G

CANIVEAU FONTE

NIV +0,35

5,725

0,650

2,100

1,700

250 x 170

0,200 1,750

60,20 NGF

ISSUE DE SECOURS

CANIVEAU FONTE

F_E1

1,550

1,350

ASCENSEUR 01 - 1000KG

0,200

1 UP

39,34 m²

2,500

1,308

1,050

LOCAL VELO

2,400

F

SEPHORA JAPONICA

1,250

3,792

2,030

0,600

ONE INTERPH

59,58 NGF

3 UP NOIR GRANIT N

1,500

SOL

QUA GE AU MAR 1 UP

EDF

0,310

SECOURS

1,000

1 UP

PIP_93_3

ISSUE DE

1,443

PAILLASSO

N

BETON CIRE BETON PEINT

38 x 80

/REC 35 x 120

CIC/ECS

1,790

OPE

EU/EP

35 x 57

PAILLASSO

0,200

5

21 3

19 1

ESCALIER 03

4,250

2,410

HABILLA GE BOIS

8,813

ZAC NORMANDIE SAUMUROIS ILOT A

C

QUARTIER DU VILLEJEAN VILLE DE RENNES

5,246 1,500

SECOURS

Avenue Charles Tillon RENNES

SALLE DE REUNION 50 PERSONNES

MAITRISE D'OUVRAGE :

ARCHIPEL HABITAT 3 Place de la Communauté

50,04 m²

35208 RENNES CEDEX 2

1,336

_1

1,040

CANIVE AU FONTE

LIMITE FAUX

59,60 NGF

1,350

D

23

13,67 m²

2 UP

PIP_143_ 1

SECOURS

PEV_150

F_G1 1,350

17

URBANMAKERS

1,350

1,336

ISSUE DE

F_G1 1,350

SOL FINI RENNES METROPOLE

7

1,350

F_G1 1,350

SAS

3,89 m² 2,304

13

15

LLE

ISSUE DE

SECOURS

ZNR7A_R_D02

F_G1 1,350

38 x 42 38 SG x 51

7,750

2 UP

EIL

2,070

3,037

BANQUE D'ACCU

2 UP

2 UP

F_G1 1,350

10.

NIV -0,35 +59,65 NGF

59,65 NGF

CS

1,350

48

F_G1 1,350

10'

PROJEC TION PASSERE

PLAFON D

DETAIL

RIDEAU

0,700

1

1 UP

1,350

0,9

5,302

F_G1

PIP_143_

9

0,200

NIV -0,40 +59,60 NGF PAILLASSON

BETON CIRÉ

66

50

RIDEAU

F_G1

0,799

LIMITE FAUX

0,100

0,901

VB 1m² 11

0,325

4,799

26,77 m²

01

+59,60 NGF

1,000

1,350

59,65 NGF

0,700

HALL COMMUN 02

2,599

59,76 NGF

0,525

1,350

BORNE INTERPHO NE SECOURS

1 UP

1,500

2,949

03

24,01 m²

NOIR

3,4

1,3

F_G1

8,12 m² 0,100

04

0,203

ACCUEIL NIV -0,40

PIP_143_ 1

50

LOCAL D'ACTIVITÉS ASSOCIATIVES

GRANIT

2,250

1,686

0,150

SALLE D'ENTRETIEN

1,350

0,600

MODIFICATIONS

1,350

13

2,083

1,402

1,3

00

93_3

1,3

F_G1

1,000 PIP_93_3

RIDEAU

07 06 05

ISSUE DE

PIP_

1,0

PIP_93_3

1,000

18,01 m²

3,349

4,074

08

CFA

30 x 80

2,606

1,598

180 x

ASCENSE 165 UR 03

0,427

_2

C

E SUD

VERRE PF 1/2H

40

30 x 120

1,000

7,82 m²

0,100

0,9

PIP_93_3

09

1,136

PIP_63_1

ESCALIER (METALLIQU04 E)

2,790

GE

2,149

CFO

SOL

0,280

1,665

2,060

6,39 m²

BAL

MARQUAGE AU

PEV_175

ISSUE DE

C

PARVIS NORMANDIE

1,350

53

90

0,8

1,2

RIDEAU

MAS

BUREAU

13,53 m²

1,363

B

0,954

50

00

93_3

1,0

PIP_

1,1

00

50

0,476

1,800

59,65 NGF

0,700

WC PMR

CS

DATE INDICE

0,426

9,33 m²

1,56 m²

CIRCULATION

0,600

2,250

SALLE DE REUNION

N

ACCES RESIDENCE SUD

SAS ENTRÉE RESIDENCE SUD EU/EV/EP

47 x 115

00

93_3

0,1

1,3

RIDEAU

F_G1

89

3,129

/REC 47 x 120

CARRELA

PIP_

00

50

1,302

CIC/ECS

LOC. MEN.

1,0

2,6

50

0,5

0,600

1,303

4,522

00

1,3

033

F_G1

12,

11,39 m²

19,991

1,311

BETON CIRÉ

5,16 m²

1,311

1,000

PIP_93_3

STOCKAGE

DETAIL ZNR7A_R_D06

0,600

1,690

GRANIT

NOIR

1,329

1

46

80

50

0,1

50

BUREAU

3,7

143_

ETTE HEN KITC

V/EP EU/Ex 37

93_3

0,9

1,4

1,3

RIDEAU

F_G1

PIP_

A

B

2,030

00

00

1,0

0,1

93_3

0,100

0,397

D

75

PIP_ PIP_

BETON CIRÉ

23

3,332

CISS

1,314

_1

BETON CIRÉ

78

FON X PLA

2,6

1,3

F_G1

CISS 11,59 m²

CHAMBRE DE TIRAGE

1,314

PEV_126

0,380

0,600

AU FONTE

59,74 NGF

PROJECTION IMMEUBLE PONT

ZNR7A_R_D07

1,314

CANIVE

BUREAU

C

DETAIL

1,314

GRANIT NOIR

EST

E A

2,9%

1,250 BETON CIRÉ

16,16 m²

RESIDENCE ETUDIANTE ET ACTIVITES

NORD

OUEST

6,433 2,030

ESPACE DETENTE

0,200

00

1,500

0,1

50

89 3,7

60

3,7

1 UP

0,5

FAU LIMITE

1,1

ION TILAT VEN RELLE NATU

ARD PUIS 60 60 x x 70ht

VB SOUS STATION

2%

_1 NOIR

85

1,350

65

4,6

PEV_130_1

25

ISSUE DE SECOURS

2,8

40

_164

1,6

PEV

5,1

LIMITE FAUX PLAFOND

60 BETO NIT

T

PARKING ET MAISONS

AVENUE CHARLES TILLON

2,043

0,1 GRA

CHAUFFAGE URBAIN

N PEIN

P2

ACCES RÉSIDENCE ÉTUDIANTE

59,74 NGF

59,78 NGF

6,7%

00

2,030

9,538

0,201

PARVIS EXTÉRIEUR RESIDENCE ÉTUDIANTE

SEPHORA JAPONICA

1,1%

0,330

63

% 1,8

3,5

1,300

2,615

LIMITE FAUX PLAFOND

06

NIV +0,00 +60,00 NGF

0,3

59,81 NGF 3, 9%

59,52 NGF 59,97 NGF

33,952

6,1

NIV -0,35 +59,65 NGF 1,150

J

B

59,97 NGF

PATIO

59,99 NGF

15,908

4,723

11

31,80 m²

BORNE

7,8

LOCAL SOUS STATION

0,600

CANIVEAU FONTE

A

1,300

0,600

B

AVENUE WISTON CHURCHILL

P. 025

CONTROLEUR TECHNIQUE

SPS

SOCOTEC

IPAC CONSEIL

ARCHITECTE MANDATAIRE

PLAFON D

1,867

59,60 NGF

7

ARCHITECTE ASSOCIÉ Tel : 09 81 92 39 66

20, Rue Mercoeur

info@urbanmakers-archi.eu

44000 NANTES

www.urbanmakers-archi.eu

BET

1,281 1,800

26,606

1,151

0,246

1,350 LIMITE DE

1,350

PROPRIET E

1,350 1,350 1,350

0,455

11, Allée du Bâtiment - CS34237

www.betom.fr

Tel : 02 99 83 47 00

35517 CESSON SEVIGNE cedex

59,45 NGF

cconstruction.rennes@socotec.com

Tel : 02 99 27 65 19 fcornee@cap-terre.com

35042 RENNES cedex

www.cap-terre.com

Tel: 02 23 21 16 05

Décoparc, 6 Rue Edison 35760 MONTGERMONT

chrystele.latchoumy@ipac-conseil.fr

RESIDENCE ETUDIANTE

E

SOL FINI RENNES METROPOLE

www.thearchitectes.com

CAP TERRE

m.gatel@betom.fr

4d, Avenue des peupliers - CS 71768

1,350

Tel : 09 71 00 01 83 contact@teharchitectes.com

Tel : 02 99 27 05 05

11, Allée du Bâtiment - CS 34237 35042 RENNES cedex

1,703

ACCES LOCAL D'ACTIVITES PARAMEDICALES ET ASSOCIATIVES

THE ARCHITECTES 8, Rue du Roi Albert 44000 NANTES BET ENVIRONNEMENT

BETOM

PLAN DU RDC - RÉSIDENCE

3 VOIE ECHELLE

DATE : 07/05/2015

AFFAIRE : ZNR

ARCHI

1

E

EMETTEUR

ECHELLE : 1/50

R

DCE

UMK

PROJET

PHASE

PLAN

ZONE

NOM DU DOCUMENT :

RDC

TYPE

-

ETAGE

ZNR7A_R_P00

INDICE

1. Plan du RDC.

E 11

10

9

8

3,300

7

3,200

6

3,200

5

3,200

4

3,200

3

3,200

2

3,200

1

3,200

3,247

23,170

2,083

2,083

0,600 1,400

1,200

PIP_73_2

1,344

0,900

1,344

0,372

TOITURE TERRASSE VEGETALISEE NON ACCESSIBLE

B

CHAMBRE PIP_83_1

1,044

0,900

C

16,57 m²

C'

NAISSANCE EP

3,810

1,044

PIP_83_1

0,900

1,195

1,309

0,564

1,222

0,372

0,751

0,900

LINOMEUM

0,800

1,200

0,400

PVC

0,800

PIP_73_2

LINOMEUM

0,600 1,248

A

LOG A407

T1

3,810

0,900 3,810

1,044

3,875 0,700

0,700

0,900

RETOMBÉE DE POUTRE

LOG A406

2,960 U RIDEA

0,180

0,180 U RIDEA

NAISSANCE EP

BAC DE TYPE "HYDROPACK TOUT EN UN"

U RIDEA F_A2

VEGETALISATION TYPE "MIX FLORE ID MOTTES"

1,221

1,950

VEGETALISATION SUR PLEINE TERRE

0,650

F_A2

1,950 1,950 1,950

NAISSANCE EP

13,402

0,650

I

SDE 2,70 m² 0,679

F_A2

3,020

U RIDEA

0,700

0,700

0,180

EU/EP

50 x 135

0,265

0,985

3,020

0,180 F_A2

F_A1

NAISSANCE EP

0,464

T1

RIDEAU

ECLAIRAGE ENCASTRE ORIENTABLE DE TYPE TESIS DE CHEZ ERCO OU EQUIVALENT PUISSANCE VARIABLE SUIVANT SITUATION

PIP_92_1

T1

3,020

3,020

0,900

CHAMBRE

LOG A405

LOG A404

T1

0,180

F_A1

0,658

16,76 m²

LOG A403

3,020 RIDEAU

1,000

0,700

2,083

T1 0,180

SDE 2,68 m²

0,730

0,600

CHAMBRE

VH

40 x 50

1,445

0,700

LOG A402

T1

F_A1

1,305

0,985

T1 LOG A401

3,060 RIDEAU

0,265

16,76 m²

16,78 m² 0,900

0,740

0,600

CHAMBRE

PIP_83_1

0,600

16,76 m²

0,900

EU/EP

50 x 107

1,200

LINOMEUM PVC

0,800

0,900 0,372

1,295

0,985

1,270

0,985

CHAMBRE

SDE 2,68 m² 0,658

1,344

0,900

0,720

1,550

0,625

PIP_92_1

PIP_92_1

1,044

LINOMEUM

1,315

1,000

0,900

2,67 m² 0,648

EU/EP

50 x 107

0,900

SDE

1,575

0,625

0,400

0,600 0,400

PVC

0,372 0,740

1,044

0,600

PIP_83_1

0,600

1,000

PIP_92_1

0,265

0,748

1,295

1,295

EU/EP

50 x 107

0,900

0,900

0,615

0,800

SDE 2,69 m²

0,700

PVC

VB

45 x 50

0,550

1,575

1,344

0,922 0,800 1,344

1,000

PIP_73_2

1,300

EU/EP

42 x 127

0,668

1,000

1,300

0,750

PIP_73_2

VMC

50 x 50

AEP

50 x 65

1,319

0,400

47,73 m²

0,372

CIRCULATION

EU

47 x 60

0,600

1 UP

01

2,000

2,000

PE NT E 02

2,210

0,600

50 x 180

3,836

BETON

03

DF

A

CIC/ECS/REC

FRI

VMC

53 x 60

1 UP 04

50 x 105

2,275

60 x 50

2,500

1,050

05

PIP_92_1

PIP_73_2

PVC

0,922

16,76 m²

1,044

CHAMBRE

17,08 m² 3,875

1,000

0,800

PIP_73_2

0,740

CHAMBRE

3,730

06

40 x 50

0,960

F_E2

2,085

1,200

0,500

0,985

0,748

0,900

0,668

0,900

0,900

2,69 m²

0,332

1,344

SDE 0,900

0,372

0,985

07

VH

50 x 185

LINOMEUM

1,800

1,200

1,200

0,740

0,350

08

CIC/ECS/REC

3,875

STORE

1,344 PIP_83_1

0,900

EU/EP

42 x 136

0,372

PVC

0,922 0,800

PIP_73_2

LINOMEUM

1,000

0,748

1,335

0,600

1,044

F_B1

0,960

A

0,900

09

3,520

F_E2

18

PEP_93_1

PIP_83_1

7,735 12,425

H

SDE 2,69 m²

17

4,400

PIP_92_1

0,668

16

0,960

ISSUE DE SECOURS

PIP_92_1 EU/EP

15

0,280

1,950

4,133

42 x 136

14

EDF

+73,00 NGF

1,000

13

50 x 185

NIV +13,00

1,550

LINOMEUM

VB

40 x 50

PVC

SG

50 x 40

2,700

0,900

50 x 60

1,150

OPE

EF

50 x 65

12

2,240

CS

G

11

1,000

2,600

2,267

175 x 170

0,200 1,750

ESCALIER 01

ASCENSEUR 02 - 630KG

0,250

10

1,400 1,550

1,200

250 x 170

0,200

TE PEN

ASCENSEUR 01 - 1000KG

F_E2

2,500

2,560

3,821

5,725

PIP_83_1

F

2,752

LINOMEUM

0,960

1,200

3,458

1,950

1,395

1,920

1,280

1,920

0,640

1,920

1,131

0,983

10,058 ECHELONS ACCES A LA TERRASSE POUR MAINTENANCE

TOITURE TERRASSE VEGETALISEE NON ACCESSIBLE

TOITURE TERRASSE VEGETALISEE NON ACCESSIBLE PARKING ET MAISONS

RESIDENCE ETUDIANTE ET ACTIVITES

NORD

AVENUE CHARLES TILLON

OUEST

NAISSANCE EP

N

A

B

B

C

PARVIS NORMANDIE

E 0,960

2,090

0,600

0,600

35 x 60

EU/EP

0,600

ZAC NORMANDIE SAUMUROIS ILOT A

0,900

1,572

SECOURS

1,000

PIP_93_3

1,601

1 UP

SORTIE DE

0,350

0,725

1,000

PIP_92_1

LINOMEU M

PVC

1,388

0,719 0,800

0,800

0,400

C

0,180

3 Place de la Communauté 35208 RENNES CEDEX 2

2,866

ARCHITECTE MANDATAIRE

LOG B405

ARCHITECTE ASSOCIÉ

URBANMAKERS

T1

Tel : 09 81 92 39 66

20, Rue Mercoeur

info@urbanmakers-archi.eu

44000 NANTES

www.urbanmakers-archi.eu

BET

4,837

RIDEAU

0,600

1,920

Tel : 02 99 27 05 05

11, Allée du Bâtiment - CS 34237

m.gatel@betom.fr www.betom.fr

Tel : 02 99 83 47 00

4d, Avenue des peupliers - CS 71768 35517 CESSON SEVIGNE cedex

cconstruction.rennes@socotec.com

78

fcornee@cap-terre.com www.cap-terre.com

Tel: 02 23 21 16 05

Décoparc, 6 Rue Edison 35760 MONTGERMONT

chrystele.latchoumy@ipac-conseil.fr

RESIDENCE ETUDIANTE PLAN DU R+4 - RÉSIDENCE DATE : 07/05/2015

AFFAIRE : ZNR

2. Plan du R+4.

Tel : 02 99 27 65 19

IPAC CONSEIL

3

E

www.thearchitectes.com

SPS

SOCOTEC

E

2,029

Tel : 09 71 00 01 83 contact@teharchitectes.com

8, Rue du Roi Albert 44000 NANTES

CAP TERRE 11, Allée du Bâtiment - CS34237 35042 RENNES cedex

CONTROLEUR TECHNIQUE

3,840 1,920

THE ARCHITECTES

BET ENVIRONNEMENT

BETOM 35042 RENNES cedex

F_A4

0,640

QUARTIER DU VILLEJEAN VILLE DE RENNES Avenue Charles Tillon RENNES MAITRISE D'OUVRAGE :

ARCHIPEL HABITAT

17,75 m²

RIDEAU

0,600

1,800

03

0,900

CHAMBRE

T1

F_A4

1,920

26,591

PIP_73_2

3,630

LOG B404

4,436

F_A4

1,232

SDB 3,40 m²

1,710

0,866

1,799

0,200

1,793

4,800 RIDEAU

4,160

1,291

0,270

CHAMBRE

0,200

1,920

ESCALIER PVC

0,600

1,080

1,522

1,302

0,198

1,000 1,000

68

67

LINOMEUM

1,000 PIP_92_1

D

72

PIP_73_2

PIP_73_2

0,800

AEP

39 x 74

EU/VMC

39 x 60

4,702

EDF

0,944

0,250

1,314

73

71

70 69

1,743

0,600

0,800

PIP_73_2

0,550

SDB 3,59 m² PIP_73_2

0,800

74

1 UP

0,800

38 x 80

/REC 35 x 121

CIC/ECS

SG

OPE

35 x 56

0,900

0,550

1,344

2,506 RIDEAU

F_A4

0,640

75

81

82

16,54 m²

1,920

7

1,300

LINOMEU M

PVC

0,952 0,800

PIP_73_2

25,99 m²

LOG B403

T1BIS

F_A4

10.

38 x 51

LINOMEU M

PVC

0,900 PIP_73_2

1,200

3,400

2,560

10'

1,580

1,272

0,200

0,600

0,600

RIDEAU

1,155

0,270

CHAMBRE

T1 2,689

EU/EP

41 x 80

1,272 1,300

76

79

CS 80

VB

40 x 50

0,900

4,450

3,944

0,750

LOG B402

PIP_93_3

1,000 0,200

1,920

0,900

19,73 m²

77

78

1,300

7,687

1,202

0,600

2,036 PIP_63_1

9,287

T2

RIDEAU

CHAMBRE

0,800

18,08 m²

NAISSANCE EP

+73,00 NGF 0,700

2,500

3,944

0,800

1,826

SEJOUR

LOG B401

0,372

1,228

0,270

0,672

CHAMBRE

SDB

0,900 2,72 m² 0,678

1,350

1,344

0,372

0,900

13,45 m²

0,408 0,544

0,478

0,900 1 2, 46

8,500

0,800

0,600

1,208

2,62 m²

PIP_73_2

1,208 0,900

40 x 50

NIV +13,00

23,76 m²

1,000 PIP_92_1

VH

0,600

1,000 0,250

PIP_73_2

0,800

1 3_ PIP _8

0, 90

B2

9

F_

RE

1, 78

ST O

0

,3 3

2, 67 8

5, 68

SDB

F_E5

CIRCULATION

2,150

EU/EP

47 x 85

F_E2

6,15 m²

PIP_92_1

EU/EP

47 x 90

MODIFICATIONS

8,187

13,036 1,000

47 x 91

0,960

2, 59 2

F_E5

2,350

DF

0,831

0 1, 00

DE

C BA

0 0, 60

0, 51 7

90

LINOMEUM

1,225

1, 00 0

DATE INDICE

0,640

10

PVC

PIP_92_1

5 1, 81

VE GET FL ALISA ORE TIO ID

SDB 4,67 m²

0, 83 2 30EU /E x P 84

0 0, 96

0,740

3, 74 N M TYPE 8 OTT TY ES "MIX TO PE " UT "H EN YDRO UN " PAC K

VE GET PL ALISA EIN E TE TIO RR N SU E R

0,960 1,382

CUISINE

0,600

20,374 3,840

0, 59 0

F_A4

C

SUD

6,427

C

EST

E A

AVENUE WISTON CHURCHILL

J

1

ARCHI PROJET

UMK

EMETTEUR

DCE

PHASE

ECHELLE : 1/50

R

ZONE

PLAN TYPE

NOM DU DOCUMENT :

R+4

ETAGE

-

INDICE

ZNR7A_R_P04


3. Coupe perspective sur un logement étudiant. LAMES 325mm

LIMITE DE PROPRIETE

LAMES 320mm COIFFE D'ACROTERE: TOLE ALUMINIUM PLIEE FINITION ANODISEE IMPERATIVEMENT IDENTIQUE AU BARDAGE

NIV. ACROTERE TOUR +54,85 114,85 NGF

4. Façade Sud de la résidence étudiante.

NIV. SOL FINI R+18 +52,20 112,20 NGF

111,85 NGF RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

1,950

LAME D'ALUMINIUM FINITION MATE

LAME D'ALUMINIUM FINITION BRILLANTE

F_A1

F_A1

F_A2

F_A1

F_A2

F_A2

F_A2

F_D1

F_A2

109,87 NGF 0,851

NIV. SOL FINI R+17 +49,40 109,40 NGF

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

1,950

FENETRE D'ANGLE RESIDENCE TOUR : ENSEMBLE MENUISE EN ALUMINIUM POSE SUR PRE-CADRE FORMANT UNE BAIE SAILLANTE VIS A VIS DU PLAN DE FACADE CHASSIS OUVRANT OF/OB SUR ALLEGE VITREE FIXE / CHASSIS FIXE FINITION DES MENUISERIES ALUMINIUM ANODISE TEINTE DOREE VITRAGE D'ANGLE COLLE BORD A BORD.

109,05 NGF

RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 01

F_C1

F_A1

F_A2

F_A1

F_A2

F_A2

F_A2

F_A2

F_A2

107,07 NGF NIV. SOL FINI R+16 +46,60 106,60 NGF

0,850 RIDEAU : COULEUR 01

106,25 NGF RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

1,950

RIDEAU : COULEUR 01

F_A1

F_A1

F_A2

F_A1

F_A2

F_A2

F_A2

F_D1

F_A2

104,27 NGF NIV. SOL FINI R+15 +43,80 103,80 NGF

0,850 RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 01

0,870

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

F_C1

0,530

1,950

0,850

103,45 NGF

RIDEAU : COULEUR 01

F_A2

F_A1

F_A2

F_A2

F_A2

F_A2

F_A2

101,47 NGF NIV. SOL FINI R+14 +41,00 101,00 NGF

0,850

F_A1

100,65 NGF

RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

1,950

JOINT HORIZONTAL: JOINT FILANT MINIMAL A CHAQUE NIVEAU (RECOUPEMENT DE LA LAME D'AIR)

RIDEAU : COULEUR 02

F_A1

F_A1

F_A2

F_A1

F_A2

F_A2

F_A2

F_D1

F_A2

98,67 NGF NIV. SOL FINI R+13 +38,20 98,20 NGF

0,850 RIDEAU : COULEUR 01

97,85 NGF RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

1,950

RIDEAU : COULEUR 01

F_C1

F_A1

F_A2

F_A1

F_A2

F_A2

F_A2

F_A2

F_A2

95,87 NGF NIV. SOL FINI R+12 +35,40 95,40 NGF

0,850

2,300

2,559

RIDEAU : COULEUR 01

4,480

95,05 NGF RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

1,950

RIDEAU : COULEUR 01

F_A1

F_A1

F_A2

F_A1

F_A2

F_A2

F_A2

F_D1

F_A2

93,07 NGF NIV. SOL FINI R+11 +32,60 92,60 NGF

0,850

TOLE PLANE DE JONCTION ENTRE DEUX FENETRES: TOLE ALUMINIUM FINITION ANODISE DORE STRICTEMENT IDENTIQUE AUX BARDAGES DORES DU PROJET OSSATURE ENTRE PRE-CADRES GARANTISSANT LA PARFAITE PLANIMETRIE DE LA TOLE PLANE DE JONCTION ENTRE DEUX FENETRES

DETAIL ZNR7A_R_D00

RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 01

92,25 NGF RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

RIDEAU : COULEUR 02

1,950

RIDEAU : COULEUR 01

F_C1

F_A1

F_A2

F_A1

F_A2

F_A2

F_A2

F_A2

F_A2

90,27 NGF NIV. SOL FINI R+10 +29,80 89,80 NGF

0,850 RIDEAU : COULEUR 01

89,45 NGF RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

1,950

FENETRE SUD RESIDENCE TOUR: MENUISERIES EXTERIEURES ENSEMBLE ALUMINIUM COMPOSE D'UN GRAND VITRAGE FIXE ET D'UN OUVRANT SUR ALLEGE VITREE FIXE. MENUISERIES DE TYPE WICONA "WICLINE 65" A OUVRANT CACHE TOUTES LES FINITIONS SONT ANODISE DORE INTERIEUR/EXTERIEUR ELLES SONT ASSORTIES AU BARDAGE PRISE D'ENTREE D'AIR LOCALISEE EN PARTIE HAUTE DU CHASSIS VITRE FIXE

RIDEAU : COULEUR 01

F_A1

F_A1

F_A2

F_A1

F_A2

F_A2

F_A2

F_D1

F_A2

0,850

87,47 NGF

1,395

4,480

NIV. SOL FINI R+9 +27,00 87,00 NGF

1,920

1,920

86,65 NGF RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 01

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

1,950

RIDEAU : COULEUR 01

F_C1

F_A1

F_A2

F_A1

F_A2

F_A2

F_A2

F_A2

F_A2

84,67 NGF 0,850

NIV. SOL FINI R+8 +24,20 84,20 NGF

83,85 NGF

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

1,950

RIDEAU : COULEUR 03

FAÇADE TOUR : BARDAGE LAMES PLANES A EMBOITEMENT ALUMINIUM LARGEUR 320MM DECLINAISON EN DEUX FINITIONS GRIS ANODISE BRILLANT / GRIS ANODISE MAT

F_A1

F_A1

F_A2

F_A1

F_A2

F_A2

F_A2

F_D1

F_A2

81,87 NGF NIV. SOL FINI R+7 +21,40 81,40 NGF

0,850 RIDEAU : COULEUR 03

81,05 NGF RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

1,950

RIDEAU : COULEUR 03

F_C1

F_A1

F_A2

F_A1

F_A2

F_A2

F_A2

F_A2

F_A2

79,07 NGF NIV. SOL FINI R+6 +18,60 78,60 NGF

78,25 NGF RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 03

1,900

1,870

NIV. ACROTERE RES. SUD +17,20 77,20 NGF

F_A1

NIV. SOL FINI R+5 +15,80 75,80 NGF

75,45 NGF NIV PARKING R+5 +15,00

RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

F_A4

F_A1

F_A4

F_A4

F_A4

F_A4

2,800

1,950

RIDEAU : COULEUR 03

F_A4

73,47 NGF 0,850

NIV. SOL FINI R+4 +13,00 73,00 NGF

72,65 NGF

NIV PARKING R+4 +12,30

RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

F_A4

F_A1

F_A4

F_A4

F_A4

F_A4

2,800

1,950

RIDEAU : COULEUR 03

FENETRE SUD RESIDENCE SUD: MENUISERIES EXTERIEURES ENSEMBLE ALUMINIUM COMPOSE D'UN GRAND VITRAGE FIXE ET D'UN OUVRANT SUR ALLEGE VITREE FIXE. MENUISERIES DE TYPE WICONA "WICLINE 65" A OUVRANT CACHE TOUTES LES FINITIONS SONT ANODISE DORE INTERIEUR/EXTERIEUR ELLES SONT ASSORTIES AU BARDAGE PRISE D'ENTREE D'AIR LOCALISEE EN PARTIE HAUTE DU CHASSIS VITRE FIXE

F_A4

70,67 NGF NIV. SOL FINI R+3 +10,20 70,20 NGF

0,850 RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 03

RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

69,85 NGF RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

RIDEAU : COULEUR 04

F_A3

F_A5

F_A5

F_A5

F_A5

1,900

1,550

NIV PARKING R+3 +9,20

F_A5

F_A5

68,27 NGF 68,10 NGF NIV. SOL FINI R+2 +7,40 67,40 NGF

FAÇADE PLISSEE: PANNEAUX VERTICAUX TOLE D'ALUMINIUM DEPLOYEE PLIEE DANS LA HAUTEUR. FAÇON DE PLI LATERAL ET RENFORCEMENT PAR PLAT ALUMINIUM SOUDE POUR MAINTIEN DE LA PARFAITE RIGIDITE DU PANNEAU DANS LA HAUTEUR MAILLE TYPE "GRAFICA" DE CHEZ AFRACOM 100*40*10 TAUX DE PERFORATIONS > 50% FINITION ALUMINIUM NATUREL BRUT FIXATION SUR LISSES HAUTES ET BASSES FILANTES ACIER GALVANISE

4,920

NIV PARKING R+2 +6,50

NIV PARKING R+1 +3,80

NIV. SOL FINI R+1 +3,80 63,80 NGF

63,18 NGF

3,580

MUR RIDEAU RDC VITRE: VITRAGES CLAIRS MIS EN OEUVRE PAR CAPOT SERREUR FINITION ALUMINIUM ANODISE TEINTE ARGENTEE Y COMPRIS CAPOT SERREUR FILM EN VITROPHANIE HAUTEUR 1.30 DANS PARTIES VITREES BASSES DE LOCAUX D'ACTIVITE DONNANT SUR LA RUE MOTIF AU CHOIX DE L'ARCHITECTE

NIV PARKING RDC -0,25

NIV. SOL FINI DALLE SOCLE -0,40 59,60 NGF

PARKING ET MAISONS

SOCLE D'ACTIVITES ET RESIDENCE

ENTREE SOCLE D'ACTIVITÉ

VOIR DOCUMENT ZNR7A_P_F00 - FAÇADE SUD

FENETRE A SOUFFLET: SUR MUR RIDEAU FIXE

PIED DE MUR RIDEAU: TOLE D'HABILLAGE DE FINITION SELON PROFIL DE VOIRIE

MUR RIDEAU RDC OPAQUE: PANNEAUX PLANS ISOLANTS TYPE PANNEAUX SANDWICH MAINTENU PAR CAPOT SERREUR FINITION ALUMINIUM ANODISE TEINTE DOREE

79 N

DATE INDIC

Avenue Ch RENNES

MAITRISE D'OU

ARCHITECTE M

3 Place de la C

35208 RENNES

ARCHIPEL H

20, Rue Merco

URBANMAK

44000 NANTES

BET

4d, Avenue de

SOCOTEC

35517 CESSON

11, Allée du Bâ

BETOM

35042 RENNES

CONTROLEUR T

PROJET

ARCHI

AFFAIRE : Z


Iconographie pages 12-13 : 1. Perspective, © Théo VIVIEN, 2013 / pages 14-15 : 1. Coupe, © Laura SANTAMARIA, 2013; 2. Légende, © Camille LEVASSEUR, Théo VIVIEN, 2013; 3. Plan, © Camille LEVASSEUR, 2013 / pages 16-17 : 1. 2. Perspectives, © Théo VIVIEN, 2013; 3. Détail, © Théo VIVIEN, 2013 / pages 18-19 : 1. Axonométrie, © Théo VIVIEN, 2013; 2. Coupe, © Laura SANTAMARIA, 2013 pages 20-21 : 1. Axonométrie, © Théo VIVIEN, 2014; 2. 3. Perspectives, © Théo VIVIEN, 2014 / pages 22-23 : 1. 2 . Perspectives, © Théo VIVIEN, 2014; 3. 4. Plans, © Théo VIVIEN, 2014 / pages 24-25 : 1. 2. 3. 4. Façades, © Théo VIVIEN, 2014 Pages 26-27 : 1. 2. Perspectives, © Théo VIVIEN, 2016 / pages 28-29 : 1. Schéma, © Théo VIVIEN, 2016; 2. Axonométrie, © Théo VIVIEN, 2016 / pages 30-31 : 1. 2. Perspectives, © Théo VIVIEN, 2016; 3. Coupe perspective, © Théo VIVIEN, 2016 4. Plan, © Théo VIVIEN, 2016 / pages 32-33 : 1. 2. 3. 4. Plans, © Théo VIVIEN, 2016 / pages 34-35 : 1. Détail, © Théo VIVIEN, 2016; 2. 3. Perspectives, © Théo VIVIEN, 2016 / pages 36-37 : 1. 2. Façades, © Théo VIVIEN, 2016; 3. 4. Photographies, © Théo VIVIEN, 2016 pages 38-39 : 1. Perspective, © Théo VIVIEN, 2014 / pages 40-41 : 1. 2. 3. 4. Plans, © Théo VIVIEN, 2014; 5. 6. Façades, © Théo VIVIEN, 2014 / pages 42-43 : 1. Détail, © Théo VIVIEN, 2014; 2. Perspective, © Théo VIVIEN, 2014 / pages 44-45 : 1. 2. Plans, © Miguel ARROYO-SANTOS, 2014; 3. Perspective, © Théo VIVIEN, 2014; 4. Plan, © Théo VIVIEN, 2014 / pages 46-47 : 1. 2. 3. Coupes, © Benoît JALLAIS, 2014; 4. 5. Perspectives, © Théo VIVIEN, 2014

80


pages 48-49 : 1. Perspective, © Théo VIVIEN, 2012; 2. Coupe, © Théo VIVIEN, 2014 / pages 50-51 : 1. 2. Détails, © Théo VIVIEN, 2012; 3. Plan, © Théo VIVIEN, 2012; 4. Perspective, © Théo VIVIEN, 2012 pages 52-53 : 1. Photographie, © Théo VIVIEN, 2015; 2. Axonométrie, © Seymour CAMY, Théo VIVIEN, 2015; 3. Axonométrie, © Julie DERRÉ, Théo VIVIEN, 2015 / pages 54-55 : 1. Coupe, © Seymour CAMY, Rémi PETIT, 2015; 2. Organigramme, © Rémi PETIT, 2015 pages 56-57 : 1. Affiche, © Florian GRIVEAU, Théo VIVIEN, 2011 pages 60-61 : 1. 2. 3. Photographies, © Théo VIVIEN, 2016; 4. 5. Plans, © Théo VIVIEN, 2016 pages 62-63 : 1. 2. 3. Perspectives, © Théo VIVIEN, 2016; 4. Coupe, © Théo VIVIEN, 2016; 5. 6 Plans, © Théo VIVIEN, 2016 pages 66-67 : 1. Perspective, © Théo VIVIEN, Urbanmakers Architectes, 2015; 2. Photographie, © Urbanmakers Architectes, 2015 / pages 68-69 : 1. Perspective, © Théo VIVIEN, 2015; 2. Schémas, © Théo VIVIEN, 2015 pages 70-71 : 1. Photographie, © Théo VIVIEN, 2015; 2. Perspective, © Théo VIVIEN, 2015 / pages 72-73 : 1. Schémas, © Théo VIVIEN, 2015 / pages 74-75 : 1. Perspective, © Théo VIVIEN, 2015 pages 76-77 : 1. Perspective, © Air Studio, 2014; 2. Axonométrie, © Théo VIVIEN, 2015 / pages 78-79 : 1. 2. Plans, © Théo VIVIEN, Urbanmakers Architectes, 2015; 3. Coupe, © Urbanmakers Architectes, 2014; 4. Façade, © Théo VIVIEN, Urbanmakers Architectes, 2015

81


© Copyright 2016. Imprimé en France métropolitaine. 82


83


A ThĂŠo VIVIEN P 42, rue de la Chapelle 75 018, Paris, France E theo.vivien@gmail.com n +33 (0)6 81 00 62 53


Portfolio