Page 1

Projet de l’Energie solaire.

N°2695 du 9 Novembre 2009

Un avenir radieux


Sommaire ACTUALITÉ

4-5

Le Premier ministre reçoit une délégation de la CGEM conduite par M. Mohamed Horani Forum MENA-OCDE des entreprises, le 22 novembre à Marrakech Réunion du Comité d’attribution du Label CGEM pour la RSE 54 associations ont bénéficié du Programme d’Appui aux Associations Professionnelles FÉDÉRATION

6

CETEMCO. Semaine de la céramique AGOE de la Fédération des Pêches Maritimes UNION RÉGIONALE Assemblée Générale Ordinaire Elective de l’Union Régionale de Souss Massa-Draa

ACTU CGEM.

4

CGEM-Conseil de la concurrence. Examen des possibilités de coopération

7

Assemblée Générale Ordinaire Elective de l’Union Régionale du Centre FOCUS

10

DOSSIER

12

Commerce Extérieur. Prochaines négociations d’accord de libre-échange avec la CEMAC INTERNATIONAL

16

Du «credit crunch» à l’«equity crunch» des PME françaises FOIRES & SALONS

17

Premier salon de la marque marocaine «Marca Maghribiya» MISE EN RELATION

18

INTERNATIONAL

16

Un guide de la finance islamique en ligne


ACTUALITÉ CGEM

CGEM-Conseil de la concurrence.

Examen des possibilités de coopération

M

. Mohamed Horani, président de la CGEM a reçu, le 3 novembre 2009, le président du Conseil de la concurrence M. Abdelali Benamour. Lors de cette rencontre M. Horani a relevé l’importance de la concurrence saine et loyale non seulement dans la régulation de l’économie et l’attraction de l’investissement étranger, mais aussi dans le rehaussement du Maroc dans le classement «Doing Bussiness». Il a aussi confirmé que la CGEM, à travers la Commission Label, travaille pour le renforcement de la concurrence loyale. Dans sa présentation du Conseil de la concurrence, M. Benamour a rappelé le contexte idéologique et la nature du travail du Conseil avant d’exposer sa situation qui selon les prérogatives de la loi 06-99 relative à la liberté des prix et la Concurrence, n’a qu’un rôle consultatif et non décisionnel, sans possibilité d’auto-saisine ou d’autonomie financière et morale. La rencontre avec la CGEM s’inscrit dans ca cadre. Il s’agit selon M. Benamour de sensibiliser les instances qui ont droit à sa saisine, de l’obligation de renforcer les prérogatives du Conseil de la Concurrence pour devenir une instance décisionnelle. Des propositions d’ amendements de la loi 06- 99 destinées à améliorer le cadre légis4

CGEM INFOS 9 Novembre 2009

latif régissant la concurrence en vue de la mise en concordance avec les normes internationales ont été présentées au Premier Ministre. Par ailleurs, le Conseil de la concurrence a lancé des études sur l’état de la concurrence dans quelques secteurs. La CGEM et dans la perspective de coordonner avec le Conseil de la concurrence est prête à collaborer pour le copilotage de ces études, et réaffirme la nécessité de diffuser la culture de la concurrence et l’amélioration de la mission du Conseil de la concurrence. • Le Premier ministre, M. Abbas El Fassi a reçu, le 3 novembre 2009, une délégation de la CGEM conduite par M. Mohamed Horani. M. El Fassi a appelé à cette occasion la CGEM à instaurer un dialogue direct et permanent avec les partenaires sociaux, afin de parvenir ensemble à des solutions idoines à même d’améliorer les conditions de vie et de travail des salariés. Il a également passé en revue les mesures prises par le Gouvernement dans le domaine social, se félicitant du climat de sincérité, de respect et de responsabilité ayant caractérisé les précédentes rencontres de l’exécutif avec les différents partenaires. M. Abbas El Fassi a, à cette occasion, félicité M. Horani et son équipe de la confiance placée en eux par les entreprises adhérentes à la CGEM. Au menu des discussions entre les deux parties figurent notamment des questions à caractère économique et social, les grands chantiers du pays, le projet de la loi de finance 2010 et les moyens devant permettre d’améliorer le climat des affaires. La promotion de la transparence et de la bonne gouvernance dans les transactions, la création du Conseil économique et social et le soutien de la classe moyenne ont également constitué la toile de fond des discussions. M. Horani a, de son côté, loué les bonnes relations existant entre le Gouvernement et la CGEM, exaltant les efforts déployés en vue de préserver la compétitivité des entreprises marocaines. Après avoir informé le Premier ministre des grandes lignes de la vision 2020 de la Confédération, M. Horani a mis en exergue l’importance du dialogue social et la volonté de la CGEM à soutenir les salariés parallèlement à des mesures visant la préservation de la compétitivité des entreprises. Les deux parties ont exprimé leur ferme volonté de consolider l’approche participative entre le Gouvernement et la Confédération.


Événement

La CGEM organise, le 22 novembre 2009 à Marrakech, un Forum MENA-OCDE des entreprises sous le thème « Au-delà de la crise : placer les entreprises et les citoyens au centre des réponses politiques ». Une opportunité unique qui permettra aux responsables du monde des affaires de participer à différents panels afin de formuler des stratégies économiques régionales.

Réunion du Comité d’attribution du Label CGEM pour la Responsabilité Sociale de l’Entreprise Marocaine des Handicapés • Mme Dounia TAARJI, Ex. Directeur Général du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières • M. Karim Eddine CHENNOUF, Directeur des Ressources Humaines et Affaires Juridiques de l’ONCF • M. Abdelmalek KETTANI, Past-président de la Commission Label

L

e Comité d’attribution du Label CGEM s’est réuni, le 3 novembre 2009 pour une séance d’information et d’échanges sur les modalités d’attribution du label sous la présidence de M. Mohamed HORANI qui a rappelé, à cette occasion, que la promotion de la responsabilité sociale des entreprises est placée au centre de la stratégie de la CGEM et qu’elle constitue un véritable pilier pour l’amélioration de la compétitivité des entreprises. Les membres du Comité ont ensuite examiné les procédures d’attribution du label et les moyens à mettre en œuvre pour sensibiliser et faire adhérer davantage les membres de la CGEM à ce processus de labellisation (www.cgem.ma). Composition du Comité d’attribution : 12 membres désignés intuitu personae dont : • 8 membres CGEM • M. Mohammed TAMER, Vice-président Général de la CGEM • M. Aziz QADIRI, Président de la Commission Label • M. Jamal BELAHRACH, Président Commission Emploi et Relations Sociales • M. Jaouad CHEIKH LAHLOU, Président Cooper Maroc • M. Mohamed Tajeddine LASRY, Président Commission Innovation et Relations avec l’Université • M. Said MOULINE, Président Commission Développement Durable • M. Abdesslam SIJELMASSI, Vice-président de la Commission Label • M. Khaïr Eddine SOUSSI, Président de la Fédération Interprofessionnelle des Secteurs Avicole - FISA • 4 personnalités reconnues dans le domaine RSE et le développement des entreprises : • Mme Amina SLAOUI, Vice-présidente de l’Association

La CGEM organise, le jeudi 12 Novembre 2009 à 17 heures, une cérémonie de remise du Label CGEM pour la responsabilité sociale de l’Entreprise aux derniers bénéficiaires. Il s’agit de : • Jet Sakane, entreprise opérant dans la promotion immobilière ; • Pack Souss, entreprise de conditionnement et d’exportation des agrumes ; • Tanger Free Zone, chargée de l’aménagement, développement, gestion et commercialisation de la Zone Franche de Tanger ; • Maghreb Steel, leader dans le secteur de la métallurgie ; • Phone Assistance & Phone Serviplus, 2 Centres de contact en délocalisation ; • Auto Hall et ses filiales Scama, Diamonds Motors, Soberma et Somma, opérant dans le montage et la distribution de différentes marques de véhicules et d’équipements. • Quelques 54 associations ont bénéficié du Programme d’Appui aux Associations Professionnelles (PAAP), financé par l’UE et géré par la CGEM. Cette conférence consacrée, le 3 novembre 2009 au bilan de ce programme sous le thème “Les Associations Professionnelles et l’Opinion Publique”, a été une occasion de s’interroger sur les nouvelles formes d’interaction entre les médias, les acteurs économiques et la société civile, générées par le développement de la technologie, a fait savoir à cette occasion M. Aziz Qadiri, président de la Commission Label et membre du bureau de la CGEM. Cette nouvelle donne a orienté la conception de la stratégie de communication des associations professionnelles à “utiliser l’opinion publique” dans ses actes de communication, a en comprendre le processus de formation et de transformation, ainsi que les démarches d’influences de l’espace public dans un but économique. L’objectif du programme, qui a nécessité un budget de 6.5 millions d’Euros est d’accroître la compétitivité des entreprises et de renforcer leur capacité de mise à niveau à travers l’appui aux associations professionnelles. Cet appui se matérialise par le renforcement des capacités opérationnelles des ces associations, le développement des services à offrir à leurs membres, l’amélioration de leur représentativité, et leur intégration dans le contexte international. CGEM INFOS 9 Novembre 2009

5


Fédération

ACTUALITÉ

CETEMCO.

Semaine de la céramique

Cadmium. - L’amélioration des modes et techniques de production de la filière du carreau traditionnel en terre cuite et du zellij de Fès : analyse des caractéristiques de ces produits en vue d’élaboration d’une norme nationale du zellije beldi. - Séquence de diagnostics technologiques pour le compte des entreprises (PME) du secteur de l’artisanat dans le cadre des prestations technologiques réseau (PTR) financées par le ministère chargé de l’industrie et le ministère de la recherche scientifique et l’OMPIC. - Amélioration de la qualité des produits du Bejmat à Meknès et des tuiles à Fès et à Safi.

L

e Centre des Techniques et Matériaux de Construction organise, du 9 au 13 novembre 2009 la semaine de la céramique sous le thème «valorisation des produits traditionnels». Cette deuxième édition s’inscrit dans le cadre de partenariat avec le ministère de l’artisanat pour la mise à niveau du secteur de l’artisanat marocain, notamment la céramique traditionnelle : Zellij, Bejmat, Poterie. Au programme de cette semaine : - des visites des unités de production pour des diagnostics technologiques. - des entretiens personnalisés avec les industriels « artisans ».

Le CETEMCO et le secteur des produits artisanaux en céramique - Enquête nationale de conformité des produits de la poterie céramique aux normes obligatoires relatives aux émissions du Plomb et du

AGOE de la Fédération des Pêches Maritimes Monsieur le Président de la CGEM informe l’ensemble des entreprises du secteur de la Pêches Maritimes et leurs associations professionnelles que l’Assemblée Générale Ordinaire Elective de la Fédération se tiendra le Jeudi le 19 novembre 2009 à 15 heures dans l’amphithéâtre de la CGEM, sis 23, boulevard Mohamed Abdou, Casablanca afin d’élire le Président et le bureau de la Fédération des Pêches Maritimes. Conformément aux statuts, seuls les membres à jour de leurs cotisations peuvent prendre part au vote lors de cette assemblée. Cette annonce tient lieu de convocation.

Directeur de publication : Mohamed HORANI Redacteur en chef : Mustapha MOULAY Administration et Rédaction : 23, bd Mohamed Abdou, Palmiers - Casablanca. Tél : 05 22 99 70 00 Fax : 05 22 98 39 71 E-mail : cgeminfos@cgem.ma Régie publicitaire : Agence AUTOGRAPH, Bd Brahim Roudani (ex Route d’El Jadida). Rés. Al Fath Tél : 05 22 98 29 64 /75 Fax : 05 22 98 29 82 E-mail : contact@autograph.ma Abonnement : Malika Charafi, E-mail : charafi@cgem.ma ISSN : 0851-123X D.L : 214/99 Web : www.cgem.ma Impression : IMPRIMAHD 6

CGEM INFOS 9 Novembre 2009


Union régionale

Assemblée Générale Ordinaire Elective de l’Union Régionale du Centre Monsieur le Président de la CGEM informe l’ensemble des entreprises de l’Union Régionale du Centre et leurs associations professionnelles que l’Assemblée Générale Ordinaire Elective de l’Union Régionale se tiendra le Jeudi le 03 décembre 2009 à 16h 30 au Complexe Le DAWLIZ sis, avenue PRINCE HERITIER - Rive Droite Bouregreg, Salé, afin d’élire le Président et le bureau de l’Union Régionale du Centre. Conformément aux statuts, seuls les membres à jour de leurs cotisations peuvent prendre part au vote lors de cette assemblée. Cette annonce tient lieu de convocation. •••••••••••••

Assemblée Générale Ordinaire Elective de l’Union Régionale de Souss MassaDraa Monsieur le Président de la CGEM informe l’ensemble des entreprises de l’Union Régionale de Souss Massa-Draa et leurs associations professionnelles que l’Assemblée Générales Ordinaire Elective de l’Union Régionale se tiendra le Lundi le 23 Novembre 2009 à 15h00 au siège de l’Union Régionale, sis à Agadir, Salle des Conférences - OFPPT – Taddart., afin d’élire le Président et le bureau de l’Union Régionale de Souss Massa-Draa. Conformément aux statuts, seuls les membres à jour de leurs cotisations peuvent prendre part au vote lors de cette assemblée. Cette annonce tient lieu de convocation. CGEM INFOS 9 Novembre 2009

7


ÇA NOUS

INTÉRESSE

Forum Africain des assurances La première édition d’un Forum Africain dédié aux assurances se tiendra les 3 et 4 décembre 2009 à Marrakech, avec la participation de plus de 300 participants issus de 25 pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique. L’objectif de cette rencontre qui réunira, entre autres, des représentants gouvernementaux, des experts internationaux, des dirigeants de compagnies d’assurances, des consultants, des banquiers d’affaires et des responsables d’organismes internationaux, est de jeter la lumière sur les développements enregistrés dans ce secteur en Afrique du nord, du centre et de l’ouest. Initié par “i-conférences” sous le thème “l’assurance comme acteur majeur du développement économique d’Afrique”, ce conclave se veut une occasion pour débattre du développement du secteur des assurances et établir un échange fructueux sur les pratiques efficaces, efficientes, et les plus adaptées à la région. Il permettra aussi aux experts et spécialistes en la matière d’échanger leurs points de vue, leurs expériences et expertises et leurs connaissances sur des questions pertinentes liées, entre autres, aux moyens à mettre en place pour que ce secteur puisse jouer pleinement son rôle dans le développement économique de la ré8

CGEM INFOS 9 Novembre 2009

gion. De l’avis de ses initiateurs, “le rôle de l’assurance dans le développement économique des pays de par le monde n’est plus à démontrer, dans la mesure où il contribue à mobiliser des flux d’investissements, à même de financer la croissance économique, les infrastructures de base et les projets structurants et de renforcer le tissu social par de la prévoyance “. Et de poursuivre qu’” en Afrique, le secteur de l’assurance est encore à ses premiers balbutiements et le continent souffre du taux de couverture le plus faible au monde”, estimant que “même si le secteur connaît dans quelques pays de la région un élan soutenu, beaucoup reste à faire”. Afin d’enrichir les débats, les participants devront se pencher sur une série de questions ayant trait, entre autres, “aux insuffisances en matière de réglementation et de contrô le”, “aux techniques de marketing de l’assurance”, au “renforcement de la distribution pour une meilleure pénétration”, et au “rô le des technologies de l’information dans l’amélioration de l’efficacité des compagnies”.

Morocco-Awards Le Ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies et l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale (OMPIC) organisent la première édition des « Morocco Awards – les marques à l’Honneur 2009 », le 4 décembre 2009 à

Tanger. L’objectif de cette manifestation est de faire la promotion des marques marocaines et de souligner les efforts du Maroc en matière de propriété industrielle. La participation est ouverte à toute entreprise (personne morale ou personne physique) titulaire d’une marque de fabrique, de commerce et de distribution ou de service. Les dossiers de candidature sont à déposer soit au siège de l’OMPIC, aux Départements du Commerce et de l’Industrie ou en ligne sur le site web de l’OMPIC. Toutes les informations (Téléchargement du Règlement, Formulaire, Dépliant, Revue de presse...) sont disponibles sur les sites suivants : www.morocco-awards.com ou www.ompic.ma ou directement h t t p : / / w w w. m o r o c c o awards.com/ompic. php?lang=2id_rub=399 Contact : Mme KCHIRI au 06 64 79 16 80. Conférence arabe sur l’E-tourisme La deuxième conférence arabe sur le tourisme et le marketing électronique sera organisée en décembre 2009 dans le gouvernorat égyptien de la mer rouge, à l’initiative de l’Organisation arabe du tourisme. Initié en collaboration avec le ministère égyptien du tourisme, cette rencontre de trois jours verra la participation d’officiels et de représentants de sociétés arabes opérant dans le secteur


du tourisme électronique et du Emarketing. Elle débattra des opportunités d’investissements dans le secteur de l’E-tourisme et du E-marketing et des techniques utilisés dans ce domaine visant l’ouverture de nouveaux marchés. La première rencontre sur l’e-tourisme avait tenu ses travaux en 2008 à Charm El-Cheikh.

ment autour des enjeux macroéconomiques et des problématiques spécifiques à l’entreprise africaine, entend stimuler le développement économique, l’émergence d’une intelligence commune au continent, la mise en œuvre et le financement de projets au niveau africain. Le Forum a également pour vocation d’être un rendez-vous global et continental faisant le point des économies du continent africain et constituant une vitrine dédiée à la valorisation de l’entreprise africaine et une opportunité pour la promotion des secteurs d’activités identifiés comme porteurs de croissance.

Forum international sur la gouvernance “Relever les défis de la gouvernance pour une économie plus forte, plus saine et plus juste”, tel est le thème d’un forum international, qui sera organisé le 22 novembre 2009 à Marrakech. Initié par le ministère chargé de la modernisation des secteurs publics et le programme MENA-OCDE pour la gouvernance, ce forum offrira aux décideurs politiques, aux experts et aux représentants de la société civile et médias, l’opportunité pour débattre des conditions d’une reprise économique et une croissance viable, tout en tenant compte des besoins des citoyens, des demandes de la société et des Conférence africaine défis de l’environnement. de l’investissement arabe La première édition de la Conférence africaine de l’investissement « Forum Entreprendre Africa » arabe (AAIF : Arab Africa InvestUn “Forum Entreprendre Africa’’ ment Forum) se tiendra les 10 et réunira les 11 et 12 mars 2010 à 11 décembre 2009 à Marrakech, El Jadida près de 700 leaders du avec la participation de plus de monde des affaires du continent 250 conférenciers, parmi des africain, ont annoncé lundi à Cas- représentants gouvernementaux ablanca les responsables du “Club africains, des consultants, des inEntreprendre’’, initiateur de cet vestisseurs, des avocats d’affaires et des banquiers entre autres. événement. Cette manifestation panafric- Initié par i- conférences, ce foaine, qui sera montée annuelle- rum servira d’espace de rencontre

et d’échange et une plate-forme incontournable pour les investisseurs arabes, à même de leur permettre de dénicher des opportunités d’investissement au sein de pays recelant d’importantes potentialités économiques et naturelles et d’exprimer leurs attentes par rapport à ces marchés. L’objectif de cette conférence est de débattre de thématiques stratégiques touchant les différents aspects de l’investissement et de mettre à la disposition des investisseurs arabes une plate-forme de rencontres directes avec des porteurs de projets et des représentants gouvernementaux africains. Rencontres d’affaires à Marseille Des rencontres d’affaires seront organisées du 14 au 17 décembre 2009 par l’Association Régionale pour le Développement de la Coopération Industrielle Internationale (ADECI) à Marseille. Ces rencontres s’adressent aux entreprises des deux rives de la Méditerranée, déjà actives dans les secteurs de l’environnement et des énergies, et ouvertes à l’établissement de relations de partenariat interentreprises en vue d’une recherche d’alliance fondée sur la complémentarité d’activités et de savoirfaire. Les pays concernés par cette opération sont l’Algérie, la Belgique (Wallonie), la France (région provence-Alpes Côte d’Azur), le Maroc, la Tunisie, l’Egypte et le Liban. Chaque entreprise participant à l’opération bénéficiera d’un programme individualisé de 5 à 10 rendez-vous préparés à l’avance. Ces rendez-vous auront lieu dans les entreprises françaises ou dans des salles appropriées. En outre, des ateliers de travail collectifs seront proposés sur des thèmes techniques spécifiques afin de permettre notamment les échanges d’expérience entre entreprises de même métier, experts et responsables d’administrations. CGEM INFOS 9 Novembre 2009

9


FOCUS

Projet de l’Energie solaire. Un avenir radieux

Le Projet marocain de l’énergie solaire présenté devant S.M. le Roi Mohammed VI, le 2 novembre 2009 à Ouarzazate, est un «chantier grandiose» conciliant le développement économique et social à la préservation de l’environnement et la lutte contre le changement climatique. La mise en œuvre de ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie énergétique tracée conformément aux Hautes Directives de S.M. le Roi Mohammed VI, plaçant le développement des énergies renouvelables au rang des priorités en vue de répondre aux défis de la sécurité d’approvisionnement, de préserver l’environnement et de favoriser le développement durable. ’un coût estimé à 9 milliards de dollars, le projet permettra au Royaume de disposer d’une énergie propre et abondante qui réduira les importations énergétiques en économisant 1 million de tonne équivalent pétrole de combustibles annuellement. La mise en œuvre du projet contribuera à la préservation de l’environnement en évitant l’émission de 3,7 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an. Ce projet national, ambitieux et réaliste vise la mise en place en 2020 d’une capacité de 2.000 mégawatts, soit 38% de la puissance installée à fin 2008 et 14% de la puissance électrique à l’horizon 2020. Ceci dit, à l’horizon 2020, l’électricité d’origine solaire couvrira 10% de la demande électrique. Il s’agit là d’objectifs ambitieux et réalisables grâce aux atouts reconnus du Royaume en la matière, avec notamment un sociera des fonds publics et privés nationaux potentiel énorme en énergie solaire (irradia- et étrangers et fera appel à tous les mécantion de 5 kwh par m2/ jour et 3000 heures ismes concessionnels et non concessionnels de financement mis en place dans le cadre de d’ensoleillement par an). la coopération multilatérale et bilatérale. Au niveau institutionnel, une Agence nationale, Le Maroc, plate-forme énergétique en cours de création, aura pour mission de mondiale Le Royaume a une position stratégique au veiller à la mise en œuvre des projets solaires cœur d’un carrefour énergétique, pour deve- électriques, avec comme actionnaires l’Etat, nir une plate-forme énergétique mondiale en l’Office nNational de l’électricité, le Fonds matière des échanges électriques sur le plan Hassan II pour le développement économique du pourtour méditerranéen. Le Maroc par- et social.La mise en œuvre opérationnelle du ticipe à des projets de dimension régionale, projet sera réalisée dans le cadre de partenarcomme le Plan solaire Méditerranéen et le iats publics privés associant des opérateurs de projet Dersertec, qui favorisent la synergie renommée mondiale, à travers la signature de dans le développement de l’énergie solaire conventions avec l’Etat et les autorités pubdans l’espace euro-méditerranéen. Sur le plan liques nationales et locales pour en faciliter la technique, le projet utilisera les technologies réalisation. Ce projet structurant mettra en les plus avancées disponibles tout en menant place des composantes de formation et de reune veille proactive pour suivre leur dével- cherche, développement par la création d’un oppement. Le montage financier du projet as- centre de recherche dédié à l’énergie.

D

10

CGEM INFOS 9 Novembre 2009


DOSSIER

Commerce Extérieur.

Prochaines négociations d’accord de libre-échange avec la CEMAC Le Ministère du Commerce Extérieur envisage d’ouvrir des négociations d’accord de libre-échange avec le groupement de la Communauté Economique et Monétaire des pays d’Afrique Centrale (CEMAC). Une étude d’impact sera prochainement réalisée par le ministère pour identifier les enjeux de cet accord ainsi que les opportunités que peuvent tirer les entreprises. Une description du groupement CEMAC, la structure de ses échanges commerciaux ainsi que le cadre réglementaire général régissant les relations commerciales entre le Maroc et les pays africains, font l’objet de ce dossier d’information.

CEMAC : Historique La Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) a été créé par le traité signé le 16 mars 1994 à N’Djaména. Le lancement officiel des activités a eu lieu le 25 juin 1999 par les chefs d’état des pays membres, avec la nomination des responsables des divers organes et l’adoption d’un plan d’action dit « Déclaration de Malabo ». Ce groupement comprend six membres : Cameroun, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad, Congo Brazzaville et la République Centrafricaine. La CEMAC constitue un prolongement de l'Union monétaire (BEAC) et de l'Union Douanière et Économique de l'Afrique Centrale (UDEAC) dont elle prend le relais et qu'elle renforce.

CEMAC : Présentation du groupement • La CEMAC compte trois PMA (Pays les Moins Avancés) parmi les six pays membres, qui sont : la Guinée Equatoriale Tchad, République Centrafricaine. • La CEMAC représente un marché de 38 millions de consommateurs. • Afin de faciliter l’application du tarif extérieur commun (application des mêmes droits de douane quelque soit le point d’entrée de la marchandise sur le territoire douanier communautaire), les pays membres de la CEMAC ont adopté un système harmonisé de désignation et de codification des marchandises qui circulent de part et d’autre de leurs frontières respectives. • Cette harmonisation a aboutit à la création de quatre catégories de marchandises ; les taux du droit de douane applicables aux 12

CGEM INFOS 9 Novembre 2009


produits des pays tiers importés dans la CEMAC sont fixés comme suit : Type de produits 1ère

Biens de nécessité Matières premières et biens d'équipement Biens intermédiaires et divers Biens de consommation courante

Catégorie

Droit de douane

Catégorie I

5%

Catégorie II

10%

Catégorie III

20%

Catégorie IV

30%

• Les autres taxes appliquées à l’import, sont : - Taxe sur le Chiffre- d’affaires (10 % à 18 %) - Droit d’accès appliqué à certains produits, les taux sont librement fixés par les Etats membre de la CEMAC à l’intérieur d’une fourchette déterminée par le Comité de Direction de la CEMAC. - Surtaxe temporaire qui ne doit pas dépasser 30 %, appliquées à certains produits afin de protéger les industries implantées dans la CEMAC.

Indicateurs macro-économiques de la CEMAC 2006 ! 3,1 2,7

2007 ! 4,2 2,6

2008 ! 6,2 2,6

5,4

1,7

3,6

Secteur extérieur (variation annuelle en %) Exportations, FOB Importations, FOB ! Comptes nationaux (en % du PIB) Investissements Epargne intérieure Epargne nationale

! 15,5 27,5 !

! 4,7 12,5 !

! 24,7 9,9 !

27,1 47,8 29,6

29,5 47,6 28,4

27 51,1 31,1

PIB nominal (en milliards de FCFA) Population (en millions d'habitants) PIB par tête d'habitant (en dollars US)

27004,3 36,5 1416,5

28594,6 37,5 1570,9

33437,8 38,4 1821,2

PIB, prix et population Taux de croissance (PIB réel) Taux moyen de croissance démographique Inflation (prix à la consommation en moyenne annuelle, décembre)

Source : Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC).

Comparaison des échanges commerciaux entre le CEMAC et l’UEMOA1 CEMAC Valeur (en MDH)

UEMOA

Exportations

882

Part en pourcentage/ Total Afrique 17,32%

Importations

706

16,33%

Valeur (en MDH) 1384

Part en pourcentage/ total Afrique 27,17%

444

10,2%

1 Union Economique et Monétaire Ouest Africaine, en cours de négociation avec le Maroc d’un accord commercial et d’investissement / Source : Ministère du Commerce Extérieur. CGEM INFOS 9 Novembre 2009

13


DOSSIER Principaux produits des pays membres de la zone CEMAC

Pétrole brut (en millions de tonnes) Cameroun Congo Gabon Guinée Equatoriale Tchad ! Cacao (en milliers de tonnes) Cameroun Gabon Guinée Equatoriale ! Café (en milliers de tonnes) Cameroun RCA Gabon Guinée Equatoriale ! Coton- graine (en milliers de tonnes) Cameroun RCA Tchad ! Bois-grumes, sciages et dérivés (en milliers de m3) Cameroun RCA Congo Gabon Guinée Equatoriale !

2006

2007

2008

54,6 4,4 13,3 11,9 17,1 7,9

52,2 4,3 11,0 12,1 17,5 7,3

51,9 4,3 12,9 12,4 15,6 6,7

199,7 196,3 0,5 3,0

190,5 186,5 0,5 3,5

194,0 190,0 0,5 3,5

64,1 62,3 1,5 0,2 0,1

70,2 62,6 7,3 0,2 0,1

67,4 60,1 7,0 0,2 0,1

371,7 270,0 3,7 98,1

314,3 212,0 2,3 100,0

330,9 201,4 4,5 125,0

8044,8 2573,6 710,0 1710,0 2488,3

8555,9 2730,6 630,9 1880,5 2639,0

8921,1 2872,5 659,8 2149,0 2618,8

Source : Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) 

A l’exception de la République Sud Africaine, les principaux fournisseurs africains du Maroc sont le Gabon et la Côte d’Ivoire, tandis que les principaux marchés à l’export sont le Sénégal, le Nigeria et la Côte d’Ivoire2. 2 Information recueillie dans une étude réalisée par la Direction des Etudes et des Prévisions financières, Ministère de l’Economie et des Finances (Octobre 2008).

Cadre réglementaire des relations entre le Maroc et ses partenaires africains La mise en place d’un cadre réglementaire approprié sur le plan bilatéral, constitue un outil essentiel pour le développement des transactions commerciales à l’étranger, en particulier avec les pays disposant d’un niveau de développement similaire, d’où la préoccupation du Maroc à encourager la coopération économique et com14

CGEM INFOS 9 Novembre 2009


merciale bilatérale. Durant la dernière décennie, le Maroc a adopté une stratégie de renforcement des liens économiques avec l’Afrique à travers la négociation et la conclusion de plusieurs accords commerciaux à caractère classique ou préférentiel avec 16 pays africains : Guinée, Tchad, Bénin, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Guinée Equatoriale, Niger, Centre Afrique, Sénégal, Angola, Burkina Faso, Congo, Gabon, Mali, Nigeria, RDC. Par ailleurs, des commissions interétatiques mixtes ont été créées ou réactivées lors de nombreuses visites de délégations officielles. Une telle initiative visait le renforcement des parts de marché ainsi que la diversification des débouchés extérieurs. Le Maroc a lancé en mars 2000 avec l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) des négociations pour la mise en place d’un accord commercial et d’investissement à Rabat. Après quatre années de discussions préliminaires, les négociations ont abouti à la signature d’un projet d’accord en 2002, mais qui n’est pas encore entré en vigueur étant donné que certains pays membres de l’UEMOA considèrent que leurs économies ne sont pas prêtes à concurrencer les entreprises marocaines et souhaitent au préalable la mise en place de mécanismes préférentiels en termes de tarifs et de règles d’origine. Du côté marocain, les propositions ont été faites sur l’exonération totale des droits et taxes pour une liste de produits industriels provenant de l’UEMOA et une réduction sur les produits agricoles. Il était notamment question du libre accès en franchise douanière des produits industriels originaires de l’UEMOA dès l’entrée en vigueur de l’accord. En échange, il était demandé aux pays de l’UEMOA d’appliquer une réduction progressive des droits de douane et des taxes d’effet équivalents pour les produits industriels marocains. Le taux de droits de douane nul devant intervenir avec un différé de quelques années qu’il restait à fixer. Depuis 2001, le Maroc fait également partie de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SA) qui regroupe la Libye, Soudan, Burkina Faso, Tchad, Mali, Niger. Cette institution a pour but de faciliter les liens économiques, sociaux et culturels entre les états membres et avec les autres pays africains et arabes. Par ailleurs, plusieurs conventions ont été signées lors d’une tournée Royale en 2004 avec cinq pays d’Afrique subsaharienne : Bénin, Cameroun, Gabon, Niger et Sénégal, dans lesquels le Maroc a pris part, soit par son expertise soit par des apports financiers. Lors de cette visite, les conventions les plus importantes signées par le Maroc ont porté sur le principe de non-double imposition, l’encouragement et la protection des investissements. Le Maroc a pris une initiative en faveur des pays africains en octroyant des préférences tarifaires aux produits originaires et en provenance des Pays les Moins Avancés d’ Afrique (PMA). En effet, lors de la conférence du Caire du sommet Europe-Afrique en 2000, le Maroc a procédé à l’annulation de la dette des pays africains les moins avancés, tout en exonérant totalement leurs produits des droits de douane à l’entrée du marché marocain.

Contraintes du développement des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Afrique Selon une étude réalisée par la Direction des Etudes et Prévisions financières (Ministère de l’Economie et des Finances, Octobre 2008), le FMI a identifié des facteurs qui entravent le commerce entre le Maroc et les pays africains notamment : • Le niveau élevé de restriction des régimes commerciaux en Afrique comparativement à d’autres régions ainsi que celui des droits de douane qui enregistrent un taux additionnel moyen de 20 % en Afrique. • Les mesures non-tarifaires telles que les certificats d’importation, les contrôles qualité imposés parfois aux importations de manière discriminatoire et la multiplicité des régimes fiscaux entre les pays. • Problèmes structurels liés notamment à l’infrastructure des transports. Ce handicap est amplifié par les dispositions des accords bilatéraux préférentiels qui soumettent l’octroi des avantages fiscaux à la condition du respect de la règle du transport direct. Ainsi, le transit d’un produit en territoire tiers occasionne de facto une rupture de la règle et constitue un motif de soustraction du produit du bénéfice du régime préférentiel. • De même, malgré l’existence de plusieurs accords commerciaux entre le Maroc et ces pays, il existe un déficit informationnel au sujet du cadre préférentiel du commerce avec les pays partenaires africains ainsi que le manque de diffusion des opportunités qu’il peut offrir aux opérateurs économiques. CGEM INFOS 9 Novembre 2009

15


I N T E R N AT I O N A L

Un guide de la finance islamique en ligne

T

andis que les uns ont assisté, le 3 novembre, à la première rencontre organisée au sein du Ministère français de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi sur la place de la finance islamique en France, d’autres ont pu lire le jour même le premier guide de la finance islamique en ligne. « Paris, capitale européenne de la finance islamique ? », «Finance islamique et innovation financière : quelles perspectives ? Quelles leçons ?», Telles sont les quelques questions qui ont soulevées lors de la con-

Brèves

férence organisée au ministère, à laquelle ont participé notamment

Anouar Hassoune, vice-président du groupe Moody’s, Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, et Christine Lagarde, ministre français de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi. Le Guide de la finance islamique, édité par l’agence Herbert Smith, quand bien même sertil de plaquette commerciale, aborde les aspects théoriques de la finance islamique (riba, ijara, mourabaha, sukuk...), comprend de nombreux schémas explicatifs et un glossaire. En 34 pages, il remplit par là un objectif pédagogique fort bienvenu.

• L’Union européenne (UE) sortira de la récession au deuxième semestre de 2010, selon des prévisions de la Commission européenne, qui s’attend à une croissance de 0,7 %. La Commission européenne prévoit une croissance de 0,7 % dans l’UE en 2010 et de 1,6 % en 2011, après une contraction de 4,1 % attendue pour cette année. La situation restera toutefois difficile sur le marché de l’emploi avec un taux de chômage qui devrait dépasser les 10 % dans l’UE en 2010. Le déficit public devrait lui aussi se creuser, pour atteindre 7,5 du PIB. “L’économie européenne est en train de sortir de la récession. Cela doit beaucoup aux mesures ambitieuses prises

par les gouvernements, les banques centrales et l’UE, qui ont non seulement empêché une crise systémique mais ont amorcé la reprise”, a affirmé, dans un communiqué, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Joaquin Almunia. “Toutefois, des défis majeurs doivent être relevés”, a-t-il poursuivi, soulignant que pour assurer une “relance soutenue et durable”, il est essentiel de terminer l’assainissement du secteur bancaire et de “déterminer de quelle manière nous pouvons le mieux corriger les effets néfastes de la crise sur les marchés de l’emploi, les finances publiques et la croissance potentielle”.

Revue de presse

Du «credit crunch» à l’«equity crunch» des PME françaises

Beaucoup a été dit sur la pénurie de crédits bancaires (« credit crunch ») et les menaces d’étranglement des entreprises. En revanche, la pénurie de financement en capital (« equity crunch ») est en train de s’abattre sur les entrepreneurs, les PME, les entreprises de taille intermédiaire (ETI) qui représentent près des deux tiers de l’économie française. Trop de PME voient leur chiffre d’affaires baisser, les délais de paiement se dégrader et les financements bancaires se durcir. Contrairement aux grands acteurs, nos PME françaises manquent de fonds propres et n’ont pas accès aux marchés financiers. La crise de liquidités est là, mortelle : 40.000 PME ont déjà déposé leur bilan. Au travers des PME, c’est l’économie française qui souffre : taux de chômage de 10 %, investissement en chute (- 40 milliards d’euros en 2009), balance commerciale déficitaire. D’un autre côté, ce sont près de 120 milliards d’euros qui ont été apportés aux banques et grandes entreprises dans les douze derniers mois : 20 milliards prêtés aux banques par l’Etat et la Banque centrale européenne et plus de 100 milliards d’euros ont été levés par les grandes entreprises puis par les banques depuis janvier 2009. Les institutions financières et les grandes entreprises ont pu, grâce à leur proximité avec l’Etat et les marchés financiers, éviter la crise de liquidités et renforcer leur financement. Il n’en va pas de même pour les PME. 16

CGEM INFOS 9 Novembre 2009


FOIRES &

SALONS Salon de l’industrie indienne

Marca Maghribiya

Le Ministère du Commerce Extérieur et l’Office des Foires et Expositions de Casablanca organisent le premier salon de la marque marocaine « Marca Maghribiya », du 03 au 06 décembre 2009 à l’office des foires et expositions de Casablanca. S’inscrivant dans une stratégie de développement des exportations par la promotion des produits « Maroc », Marca Maghribiya invite toutes les entreprises marocaines produisant des marques marocaines à exposer et à faire connaitre leurs produits et services à ce consommateur potentiel et l’encourager à consommer ce produit qui est de qualité répondant à ses besoins et attentes, d’où la devise : « Produisons marocain, consommons marocain ». Le salon « Marca Maghribiya » vise la promotion et la valorisation des produits et services portant la marque marocaine, auprès des consommateurs nationaux et internationaux ainsi que des réseaux et relais de distribution. Ce salon se veut un forum d’échanges et de rencontres professionnelles où chaque entreprise en tant qu’exposant ou visiteur, viendrait tester son marché et nouer des relations d’affaires. «Marca Maghribiya» abritera une centaine d’exposants, tous secteurs confondus à savoir l’agriculture, l’agroalimentaire, les industries métallurgiques mécaniques, électriques, électroniques, bâtiment, les nouvelles technologies, le textile-cuir, la chimie-Parachimie, la pêche, l’ameublement-décoration et les services. Pour plus d’informations : www.marcamaghribiya.com Contact : 05 22 47 46 27. urbacom@wanadoo.ma

Organisé par l’Association des chambres d’industrie et de commerce indiennes “Assocham, le salon international dédié aux produits de l’industrie indienne aura lieu du 12 au 14 novembre 2009 à Casablanca. Ce Salon vise à contribuer à la promotion des produits indiens au Maroc et favoriser la mise en place de partenariats entre les professionnels indiens et leurs homologues marocains. Les grandes firmes industrielles indiennes, notamment Tata et Essar, ont déjà défini les domaines d’investissement au Maroc qui constitue une plate-forme d’exportation tournée vers l’Europe, l’Afrique et le Moyen Orient. Le textile, le prêt à porter, les produits électroménagers, les pièces de rechange pour voiture et les produits cosmétiques sont autant d’outputs de l’industrie indienne qui figureront dans ce Salon international. L’inde est un important partenaire commercial du Maroc avec un volume d’échange de près de 2 milliards de dollars, générés en grande partie des exportations de phosphates et dérivés, notamment l’acide phosphorique.

Elec expo 2009

La 5e édition d’”Elec expo” aura lieu du 17 au 21 novembre 2009 à Casablanca. L’électricité, l’éclairage, l’électronique et les énergies renouvelables sont les quatre grands secteurs qui seront représentés à cette édition du salon, organisé par la Fédération nationale de l’Electricité et de l’électronique (FENELEC) sous l’égide des ministères de l’Industrie, du Commerce et des nouvelles Technologies, de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement et du Commerce extérieur. Plusieurs pays ont confirmé leur participation au Salon dont l’Autriche, l’Allemagne, la Chine, l’Espagne, la France, l’Inde, l’Italie, le Portugal, la Pologne, la Turquie, la Tunisie et les Etats-Unis, souligne la même source, ajoutant que des milliers de visiteurs, donneurs d’ordre, prescripteurs et acheteurs potentiels des secteurs public et privé sont attendus à cette édition. CGEM INFOS 9 Novembre 2009

17


Mise en RELATION

Mise en relation

Nom de la société: ESA DIS TICARET DANISMANLIK VE EGITIM Personne à contacter: Nilgun SEZENLER GSM: +90 555 311 40 69 E-mail: esadisticaret@yahoo.com.tr Objet de la demande: Importateurs de chemises pour hommes et garçons Nom de la société: PLATURK PLASTIK SAN. Personne à contacter: Hasan Husnu ERDOGAN Tel: +90 216 471 32 32 Fax: +90 216 471 32 40 E-mail: info@plasturk.com.tr Site web: www.plasturk.com.tr Objet de la demande: Importateurs de bande en PVC pour rideaux, panneaux en PVC pour murs, systèmes câbles en PVC, stores, panneaux et cadre pour fenêtres Personne à contacter : Defne ISCI E-mail : defneisci@yahoo.com Objet de la demande : Importateurs de fil Nom de la société: ASPAR ALYANS Personne à contacter : Kemal TEFIK Adresse: 928 Sokak No :42 Kemeraltı – IZMIR 35210 Tel: +90 232 445 50 54 Fax: +90 232 482 21 22 GSM: +90 532 466 95 55 E-mail : info@asparalyans.com Objet de la demande : Importateurs de bijoux Nom de la société: SAM METAL LTD. Personne à contacter : Busra SAVAS Tel: +90 212 549 87 22 Fax: +90 212 549 87 30 E-mail: busra@sammetal.com.tr Site web: www.sammetal.com.tr Objet de la demande: Importateurs d’accessoires et fourniture de textile en métal Nom de la société: NIHAT UYAR LIMITED ve UYARLAR DEMIR CELIK SANAYI A.S. Personne à contacter : Ziya CETIN Tel: +90 212 422 15 56 Fax: +90 212 422 13 16 E-mail : import_export@nihatuyar.com.tr 18

CGEM INFOS 9 Novembre 2009

Site web: www.nihatuyar.com.tr Objet de la demande: Importateurs d’articles en fer et en acier Nom de la société: LODOS METAL SANAYI VE TICARET LTD. STI. Personne à contacter: Cem Utku TURKYAR Adresse: Organize Sanayi Bolgesi, 23. Cadde, No :54, 38070 Melikgazi – KAYSERI Tel: +90 352 322 16 56 Fax: +90 352 322 16 58 E-mail: cemturkyar@gmail.com Site web: www.lodosmetal.com.tr Objet de la demande: Importateurs de mobilier métallique et accessoires et de portes en acier Nom de la société: GLZ FASHION Personne à contacter: Tamer DORTER Adresse: Halkcı sok. Kayhan pas. No :28 Bakırkoy - ISTANBUL Tel: +90 212 572 74 20 Fax: +90 212 572 74 20 E-mail: tamerdorter@gmail.com Site web: www.glzfashion.com Objet de la demande : Importateurs de prêt-à-porter Nom de la société: FERRO ATLAS MADEN DENIZCILIK EMLAK YATIRIM ITH. IHR. LTD. STI. Personne à contacter : Baris BILAN Adresse: Cumhuriyet Mah. Gurpınar Yolu No :8 Kat :2 D :103 Beykent, Buyukcekmece – ISTANBUL Tel: +90 212 873 31 00 Fax: +90 212 873 30 61 E-mail : barisbilan@ferroatlas.com Site web: www.ferroatlasmedya.com Objet de la demande : Importateurs de matériel électronique, ordinateurs et pièces détachées informatiques Nom de la société: FIRAT PLASTIK KAUCUK SAN. VE TIC. A.S. Personne à contacter : Mehmet MUTLU Adresse: Turkoba Koyu P.K. 12, 34907 Buyukçekmece – ISTANBUL Tel: +90 212 866 41 41 Fax: +90 212 859 04 00 E-mail: m.mutlu@firat.com Site web: www.firat.com Objet de la demande Importateurs de portes et fenêtres en PVC


Cgem Infos N°2695 9 Novembre 2009  

Projet de l’Energie solaire. N°2695 du 9 Novembre 2009

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you