Page 19

17

|

Umicore Rapport annuel 2012

Rapport de gestion

Performance économique stockage énergétique. La charte a été signée le 17 janvier 2013. Nous avons aussi scellé des partenariats avec la Katholieke Universiteit Leuven (KUL), l’université de Gand et le TNO en vue du lancement d’une plate-forme minière urbaine au Benelux, dans le giron de l’Institut européen d’innovation et de technologie (EIT). Sur notre site de Hanau, nous avons aussi convenu d’accueillir le groupe de projet Fraunhofer, qui étudie les cycles de vie des matériaux et les stratégies en matière de ressources. En avril s’est tenue la sixième édition des Umicore Scientific Awards. Le prix “Thèse de doctorat” est allé à Niels Verellen de la KUL. Il a consacré ses travaux dans le domaine des nanomatériaux plasmoniques. La candidature de Niels figurait parmi 28 dossiers envoyés des quatre coins de l’Europe. Le prix principal est décerné à un doctorant qui, par la qualité de ses recherches, fait progresser la science dans les domaines essentiels à la croissance de l’activité d’Umicore et contribue au développement d’une société durable. Ces domaines sont les suivants : la technologie et les applications des particules fines, la technologie des composés métalliques (par ex. le recyclage), les thèmes liés à aux énergies renouvelables, la catalyse et, enfin, les questions sociétales ou économiques liées aux composés métalliques. Trois autres prix sont venus récompenser des étudiants de Master.

L’action Umicore En 2012, les marchés boursiers se sont redressés, après la décroissance du second semestre 2011. Cette reprise a contrasté avec la conjoncture économique plus difficile tout

au long de l’année notamment imputable à la politique monétaire menée par les États-Unis et l’Europe, où les faibles taux d’intérêt ont incité les investisseurs à investir sur les marchés boursiers. En 2012, le cours de l’action Umicore s’est apprécié de 31%, passant de € 31,87 à € 41,69, soit 8% de mieux que l’indice Dow Jones Specialty Chemicals en valeur relative et corrigée des fluctuations de change. Le cours de l’action a dépassé de 10% son indice local, le BEL20. Durant l’exercice, nous avons conservé notre place dans l’indice FTSE4Good sustainability et dans plusieurs autres fonds durables. À la fin 2012, trois sociétés d’investissement ont déclaré détenir des participations dans Umicore supérieures au seuil de déclaration de 3%. À la fin de l’exercice, l’actionnariat regroupant l’ensemble de ces déclarations équivalait à 11,32%. En 2012, Umicore a affecté 1.106.040 actions propres à l’exercice d’options sur actions du personnel. 24.450 autres ont servi à l’octroi d’actions aux membres du Conseil d’administration et du Comité de direction. À la fin de l’exercice, nous en détenions 8.113.448, soit 6,8% de nos actions propres en trésorerie. Si l’affectation du résultat proposée est approuvée, un dividende brut de € 1,00 par action sera attribué au titre de l’exercice 2012. En tenant compte du dividende intermédiaire de € 0,50 payé en septembre 2012, un montant différentiel brut de € 0,50 sera donc mis en paiement le 8 mai 2013.

En avril, Niels Verellen, de la KUL (Katholieke Universiteit Leuven), a remporté le Umicore Scientific Award d’une valeur de 10.000 euros, pour sa thèse dans le domaine des nanomatériaux plasmoniques. La candidature de Niels figurait parmi 28 dossiers envoyés des quatre coins de l’Europe. Denis Goffaux, CTO d’Umicore, a commenté : “La recherche universitaire fondamentale joue un rôle majeur dans le secteur industriel et la société tout entière. Le monde a besoin de plus de scientifiques talentueux comme Niels. Je suis fier de lui remettre le Umicore Scientific Award 2012. Son travail est important, car il pose les bases pour la conception et la compréhension de nouveaux nanosystèmes plasmoniques plus avancés, avec des applications potentielles au niveau, notamment, des capteurs chimiques et biologiques. “

Le prix principal est décerné à un doctorant qui, par la qualité de ses travaux, fait progresser la science dans les domaines essentiels à la croissance de l’activité d’Umicore et à la construction d’une société durable. Ces domaines sont les suivants : la technologie et les applications des particules fines, la technologie des composés métalliques (par ex. le recyclage), les thèmes liés aux énergies renouvelables, la catalyse et, enfin, les questions sociétales ou économiques liées aux composés métalliques. Depuis son lancement en 2007, Umicore et ses partenaires ont examiné plus de 200 candidatures et récompensé 23 scientifiques à travers l’Europe, et ce à hauteur d’environ 100.000 euros.

Accédez directement aux chiffres

.XLS

www.umicore.com/reporting/ data

Umicore Rapport Annuel 2012  
Umicore Rapport Annuel 2012  
Advertisement