Page 148

146

|

Umicore Rapport annuel 2012

Rapport d’activité environnemental

Données du Groupe - émissions de CO2e en valeur absolue Emissions absolues de CO2e (champ d’application 1+2)

unité

2008

2009

2010

2011

2012

tonnes

626.568

529.628

543.262

695.733

701.898

Données par business group - émissions de CO2e en valeur absolue

unité

Catalysis

Energy Materials

Performance Materials

Recycling

Umicore Group

Emissions absolues de CO2e (champ d’application 1+2) tonnes

87.135

169.955

158.417

285.879

701.898

Définition des émissions de CO2e en valeur absolue (champ d’application 1+2) conformément au champ d’application 1+2 du protocole des GES : Les volumes d’émissions de CO2e en valeur absolue sont communiqués au niveau du Groupe et de ses business groups respectifs. Les émissions de CO2e sont calculées suivant la définition et la méthodologie de rapportage du Protocole des GES (WBCSD et WRI, édition révisée 2004) pour les champs d’application 1 et 2. Pour Umicore, le champ d’application 2 comprend non seulement les achats d’électricité, mais aussi les achats de vapeur et d’air comprimé à des tiers (p. ex. au sein de parcs industriels). Le CO2e comprend les gaz à effet de serre CO2, N2O et CH4 pour le champ d’application 1 et les émissions attribuables aux procédés industriels. D’autres GES ne sont pas pertinents dans les activités d’Umicore. Le champ d’application 2 des émissions ne tient compte que du CO2. Le groupe de travail “Chemical Sector Working Group on GHG Measurement and Reporting“ du WBCSD (World Business Council for Sustainable Development), auquel Umicore contrubue activement, a établi des principes directeurs supplémentairesen vue de remédier aux anomalies observées dans le rapportage des GES. En tant que membre actif ce groupe de travail, Umicore a appliqué ces directives dans son rapport 2012. La publication des directives du secteur est disponible sur le site internet du WBCSD (http://www.wbcsd.org/Pages/EDocument/EDocumentDetails.aspx?ID=15375&NoSe archContextKey=true).

Émissions de CO2e en valeur absolue Les chiffres en valeur absolue communiqués pour les gaz à effet de serre en 2012 ne peuvent pas être comparés à ceux des années précédentes en vertu de cette définition. Le rapport 2011 a été adapté à une mise en œuvre stricte de la version révisée en 2004 du protocole sur les GES. Les émissions attribuables aux procédés industriels ont été rapportées en 2011. Pour l’électricité, le facteur d’émission de CO2 moyen du réseau de distribution a servi de facteur d’émission standard dans les cas où, précédemment, l’électricité verte avait été comptabilisée avec un facteur d’émission de CO2 de 0 tonne/MWh. D’autres corrections mineures ont été apportées au rapport 2011 afin d’établir un rapport clair et stable sur les émissions de CO2e. Nous avons investi des moyens pour formuler des lignes directrices limpides à l’intention des sites, dans l’optique d’une interprétation et d’une mise en œuvre communes des règles d’établissement de rapport. Ces changements ont été imposés de manière à garantir la précision et la reproductibilité des rapports relatifs aux émissions de CO2e et pour servir de base à l’objectif de réduction quantitatif du CO2e. Cette décision induit néanmoins une discontinuité des chiffres relatifs au CO2 en valeur absolue (champ d’application 1+2) communiqués en 2011 par rapport à ceux des années précédentes. La nouvelle adaptation des principes directeurs relatifs aux émissions de gaz à effet de serre en vue de prendre en compte la directive du secteur chimique du WBCSD a eu des répercussions sur le rapport des émissions d’équivalents CO2 en valeur absolue en 2012. Les activités de nouvelles entités comme Kobe, Yokohama et l’usine pilote UHT de Hoboken ont aussi influencé ces valeurs absolues.

E4 Énergie Données du Groupe CONSOMMATION D'ÉNERGIE TJ

12.000 10.000 8.000

7.843

7.284

7.597

7.807

7.315

Le groupe de travail “Chemical Sector Working Group on GHG Measurement and Reporting“ du WBCSD (World Business Council for Sustainable Development), auquel Umicore contrubue activement, a établi des principes directeurs en vue de remédier aux anomalies observées dans le rapportage des GES. Membre actif de ce groupe de travail, Umicore a déployé ces directives dans son rapport 2012. La publication des directives du secteur est disponible sur le site internet du WBCSD. Le respect de cette directive induit, entre 2011 et 2012, une discontinuité des chiffres relatifs à la consommation énergétique, qui rend cette comparaison moins significative. L’impact équivaut à environ 300 térajoules, principalement au sein du business group Energy Materials.

6.000 4.000 2.000 0 2008

2009

2010

2011

2012

Umicore Rapport Annuel 2012  
Advertisement