Page 144

Rapport d’activité environnemental

|

Umicore Rapport annuel 2012

142

Chiffres clés environnementaux Métaux rejetés dans l’eau (charge) Métaux rejetés dans l’eau (unités d’impact) DCO (demande chimique en oxygène) Métaux rejetés dans l’air (charge) Métaux rejetés dans l’air (unités d’impact) Emissions de SOx Emissions de NOx Emissions de CO2e (champ d’application 1+2) Consommation d’énergie Consommation d’eau Evaluation de la durabilité des produits Production totale de déchets Déchets dangereux dont recyclés Déchets non dangereux dont recyclés Mesures dépassant les limites Taux de non-conformité Plaintes environnementales Sites certifié ISO 14001 Sites dont les activités peuvent avoir une impact potentiel sur des zones à biodiversité de haute valeur

unité

annexes

2008

2009

2010

2011

2012

kg

E2

6.789

5.915

6.495

5.782

5.724

E2

301.271

442.575

389.676

306.627

249.146

kg kg tonnes tonnes

E2 E2 E2 E2 E2

323.653 561 415

235.266 11.950 214.650 408 369

258.309 13.582 184.066 468 426

252.681 13.867 129.900 511 412

278.131 16.901 135.346 487 399

tonnes

E3

626.568

529.628

543.807

695.733

701.898

terajoules milliers m3 nombre tonnes tonnes % tonnes % nombre % nombre %

E4 E5 E6 E7 E7 E7 E7 E7 E9 E9 E9

7.843 5.220 83.142 54.405 13,1 28.737 70,8 801 1,3 79

7.284 4.670 54.300 34.555 6,5 19.745 62,3 618 1,1 86

7.597 4.617 63.993 38.533 7,7 25.460 59,8 878 1,4 86

7.807 4.567 3 71.426 43.588 9,8 27.837 64,9 798 1,4 92

7.315 4.689 7 69.702 47.789 7,5 21.914 54,7 926 1,1 24 93

nombre

E10

-

8

8

11

15

Annexes aux chiffres clés environnementaux E1 Portée du rapport d’activité environnemental Les chiffres environnementaux clés intègrent les données des sites industriels consolidés dont Umicore a la maîtrise opérationnelle. Par rapport à 2011, les données de quatre sites ne figurent plus au rapport, d’une part pour cause de fermeture d’usines (Cranston aux États-Unis et Maintal en Allemagne chez Performance Materials ainsi que Foshan en Chine chez Recycling), d’autre part en raison de la cessation des activités industrielles sur le site (Milan en Italie chez Performance Materials). Deux sites sont venus s’ajouter à la portée du rapport : Kobe (Japon, Energy Materials) et Yokohama (Japon, Performance Materials), ce qui porte le nombre total de sites rapportés à 65, contre 67 en 2011. Les données relatives à la consommation énergétique comprennent les deux sièges administratifs de Bruxelles (Belgique) et Bagnolet (France). Dans le cadre de la procédure de reporting en vigueur chez Umicore, la plupart des sites rapportent leurs données environnementales réelles à la fin du troisième trimestre avec une prévision pour le quatrième trimestre. En janvier, le site procède à la vérification des valeurs prévisionnelles en vue d’identifier des divergences significatives et y apporte des corrections, le cas échéant. Les quatre sites les plus importants du point de vue de l’impact environnemental en 2012 - Hanau (Allemagne, Recycling, Catalysis & Performance Materials), Olen (Belgique, Energy Materials & Group R&D), Hoboken (Belgique, Recycling, Group P&T) et Changsha (Chine, Performance Materials) - rapportent leurs résultats sur l’année complète. Une analyse de sensibilité réalisée en 2012 sur les rejets de métaux dans l’air et la consommation d’énergie a révélé que la déviation potentielle de la performance environnementale du Groupe serait inférieure à 3% si l’on avait une erreur de 20% dans les données prévisionnelles. Pour en savoir plus sur l’approche d’Umicore en matière de management environnemental, rendez-vous sur www.umicore.com/sustainability/environment/

Umicore Rapport Annuel 2012  
Advertisement