Page 1

École supérieure d’art dramatique et de comédie musicale Directeur

Pierre Debauche

Directeur des études

Olivier Dumas


Président : Philippe VIOLANTI Directeur : Pierre DEBAUCHE Directeur des études : Olivier DUMAS Responsable de la licence : Jean-René MORICE et Anne REY (dans le cadre du partenariat avec l’Université d’Angers)

Philippe Violanti

Jean-René Morice


Équipe pédagogique

Pierre DEBAUCHE (Jeu, écriture) Françoise DANELL (Jeu, écriture et barre au sol) Agnès FRANÇOIS (Jeu) Olivier DUMAS (Jeu) Véronique GUIN (Chant, opérette, comédie musicale, respiration) Marylène FAMEL (Travail et dramaturgie du corps) Romain FOHR (Histoire du théâtre, scénographie et poésie) Intervenants de l’Université d’Angers : Pauline Boivineau, François Courtine, Joël Ghienne, Hélène Montagnac, Jean-René Morice, Geoffrey Ratouis, Jeanne Cherrill… Artistes associés : Zabo (Pratique instrumentale, chœurs et créations musicales) et Bastien Lecomte (Répétitions de chants, arrangements musicaux et créations musicales). À cette équipe pédagogique, il faut ajouter nos intervenants Master Class : Alan Boone (Méthode de la Respiration Sandra-Romond) Philippe Fenwick (De l’encre au plateau) Pascal Laurent (Marionnette et plasticité) Jean-Christophe Leforestier (Atelier de réalisation cinématographique, initiation prise de vue et montage) Fabrice Pruvost (Théâtralité et matérialité dans la dramaturgie de Marivaux) Catherine Rétoré (Méthode de la Respiration Sandra-Romond) Le Théâtre du jour est un théâtre élisabéthain, construit par notre équipe en 1993 et inauguré le 10 janvier 1994 avec "La Mouette" d’Anton Tchekhov. Il s’y poursuit une double activité de formation et de création réunissant : • le Théâtre École d’Aquitaine, école supérieure d’art dramatique, formant des acteurs et produisant des spectacles, délivrant depuis la rentrée 2013, en partenariat avec l’Université d’Angers, une licence "Arts du spectacle mention Théâtre" est habilitée par le Ministère de la culture à délivrer, depuis la rentrée 2016, le DNSPC (Diplôme national supérieur professionnel de comédien). • la Compagnie Pierre Debauche, troupe d’acteurs professionnels, qui poursuit un travail de création avec le mérite de l’exemplarité.

Pierre Debauche

Françoise Danell

Agnès François

Olivier Dumas

Véronique Guin

Marylène Famel

Romain Fohr


L Théâtre École d’Aquitaine École supérieure d’art dramatique et de

comédie musicale

a notion de « Théâtre École » vient de celle de « Bateau-École » : un vrai théâtre pour bâtiment, une équipe professionnelle à la manoeuvre, et des étudiants prêts à courir toutes les mers. Comme sur un bateau-école, on apprend son art dans les conditions du métier en se confrontant à la pratique comme au public. Cet environnement et cet état d’esprit sont très formateurs, entre enseignements, écriture, ateliers techniques, mises en scène, jeu, créations, et environ 300 représentations par an à Agen, dans les villages, en France, à l’étranger. C’est ainsi que le nom Théâtre École d’Aquitaine s’est imposé. Il indique aussi l’appartenance à une région, à une profession qui forme sa relève, et d’une pédagogie qui a fait ses preuves. Après trois années d’apprentissage sous l’oeil averti des spectateurs et des professionnels, chaque promotion de quinze étudiants venus de toute la France et parfois au-delà (Canada, Belgique, Brésil, Espagne, Italie, Haïti, Guyane, États-Unis, Grande-Bretagne...) s’engage dans le métier avec la force, l’acquis et l’enthousiasme où chacun continue d’apprendre en créant. Depuis la rentrée 2013, les étudiants du Théâtre École d’Aquitaine suivent un cursus menant à la licence, en 3 ans, "Arts du Spectacle mention Théâtre" délivrée par l’Université d’Angers. Depuis la rentrée 2016, le Théâtre École d’Aquitaine est habilité par le Ministère de la culture à délivrer le DNSPC (Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien).


La « classe », ce n’est pas un professeur et des étudiants. C’est un artiste et chacun des artistes qui la constituent.

La classe

Par conséquent, il faut exiger que les attitudes spirituelles soient déscolarisées. Non pas des écoliers : que travaillent des personnalités autonomes capables du désir. Le théâtre offre sans cesse une utilisation exquise du désir. Quelle chance. Dans l’école de l’imaginaire, l’imagination du « maître » n’est pas privilégiée. Elle ne s’accompagne pas de pouvoir. Elle est une imagination, chacun étant la sienne. Ainsi, l’avenir artistique de la « classe » est-il riche de prêts multiples. (L’ennui avec les épigones, c’est qu’ils mettent trop de temps à se révolter). Il faut multiplier dans la classe les esquisses, les brouillons, les approches, les études de style. Que chacun ait la chance dans sa propre trajectoire de croiser ce déclic, cette mise au monde : un moment de théâtre où l’acteur trouve une harmonie tout à coup entre son corps, le texte, l’intelligence du texte, la sonorité de sa voix, les autres, le style cherché, le sens qui se fait jour, le public. Un vaste savoir intériorisé tout à coup. Pierre Debauche


T

ous les jours, du lundi au samedi : un cours de trois heures. L’objectif des cours est à la fois de développer les aptitudes de chacun : « une école par personne » de manière à atteindre le plus haut degré, d’apprendre à travailler avec le groupe et d’adapter son jeu avec celui de ses partenaires.

Les cours

Dans le cadre de la Licence Arts du Spectacle : Il y a les cours de jeu. > Les cours d’interprétation : voix, rythme, langage, corps dans l’espace, tragédie, comédie, farce, mélodrame, alexandrin, espace sonore. > Les cours d’improvisation : imagination et spontanéité du langage et du corps. Il y a les cours techniques. > Dramaturgie du corps : confiance profonde du corps et de sa musicalité par le souffle, libération de mémoires et de dépassement de soi, techniques et écriture corporelles, travail basé sur la méthode « La Voie des cinq points ». > Barre au sol : travail de la mémoire corporelle et assouplissement. > Chant : technique vocale, respiration, placement de voix, projection, polyphonie, opérette et comédie musicale. Il y a les cours sur le texte. L’atelier d’écriture : recherche de sources littéraires théâtrales, l’exercice de l’écriture « à la manière de », la différenciation d’un texte lu pour soi-même et dit pour le public, la recherche de son style, l’écriture sur un thème donné où chacun écrit puis lit aux autres son texte. Il y a les cours d’histoire du théâtre. Dramaturgie, politique et équipements culturels, analyse d’œuvres, sociologie… Il y a les cours sur la communication. Anglais, informatique de communication. Il y a les cours sur l’économie et le management des organisations. Droit du travail, principes et mécanismes comptables, maîtrise et gestion d’un environnement associatif, législation en matière de spectacle vivant… Toutes ces disciplines sont en lien direct avec les métiers de la culture. À ces disciplines s’ajoutent : > les Master Class dirigées par des professionnels du métier : respiration, dramaturgie, marionnette, atelier cinématographique... > les rencontres artistiques et professionnelles (Micheline et Lucien Attoun, David Ayala, Claire Bardainne et Adrien Mondot, Jean Boillot, Karine Gunzburger, Émeline Jouve, Tchéky Karyo, Céline Nogueira, Joël Pommerat).


L Formation Théorie Pratique

es étudiants suivent par année environ 612 heures de cours. À cela s’ajoute une autre priorité de l’école : le travail sur le terrain et la rencontre renouvelée avec le public (environ 550 heures). Cet apprentissage associe : les répétitions, la conception et la réalisation des scénographies, le montage et la création lumières, la technique du son, la communication autour du spectacle en cours jusqu'aux représentations en public, occupe les après-midis, de nombreuses soirées comme de nombreux week-ends, de courant septembre à fin juillet à l’issue du Festival d’Agen, que nous organisons. En première et deuxième année, les étudiants mettent leurs connaissances en pratique en jouant dans des spectacles (pièces classiques et contemporaines, comédies musicales, cabarets) en troisième année, outre les productions du Théâtre École d’Aquitaine, les étudiants qui le désirent peuvent créer leur spectacle pour enfants : écriture, mise en scène, scénographie, jeu. Soit près de 500 créations plus de 6 000 représentations et 600 000 spectateurs, depuis l’installation de l’école à Agen : Beckett, Feydeau, Grumberg, Hugo, Ionesco, Jarry, Molière, Pinter, Racine, Shakespeare, Tchekhov… Les différents types de spectacles partent régulièrement en tournée en France comme à l’étranger. Depuis 20 ans : - 167 villes et villages en Lot-et-Garonne, - 127 villes en Aquitaine, - 85 villes en France, - et pour diverses occasions en Andorre, Belgique, Écosse, Égypte, Géorgie, Guyane, Italie, Maroc, Monaco, Tunisie, Turquie, Suisse.

Des comédiens professionnels viennent sur le plateau avec les étudiants. Il s’agit dans un premier temps des comédiens de la Compagnie Pierre Debauche (Françoise Danell, Pierre Debauche, Olivier Dumas, Agnès François), mais aussi d’acteurs reconnus dans la profession (Alan Boone, Jean-Claude Drouot, Cyrille Josselyn, Maud Leroy et Laurent Prévot…).


Comédie musicale

Le Théâtre École d’Aquitaine est aussi une école de comédie musicale. Dans cette optique, des professionnels du milieu de la musique viennent composer, arranger, travailler avec les étudiants, et jouer avec eux : Zabo (Ah Dieu ! que la guerre est jolie, La vie aventureuse de René Descartes philosophe, Opéra canaille) Olivier Nebout (Chansons 1900, Chansons folles) Bastien Lecomte (Les Misérables, Peter Pan), Antonin Vanneuville (L’ultime tango d’Arsène Lupin), Sophie Jourdan (Un chapeau de paille d’Italie), Fabien Prou (La vie parisienne).


Atelier costumes

Atelier décors

Un atelier costumes sur le site Jules Ferry avec une professionnelle permanente permet aux étudiants qui le souhaitent d’aborder les différentes étapes de travail liées au costume de scène : travail de recherche historique, patron, découpe, essayage… Un fond d'un millier de costumes est aussi à disposition des étudiants pour leurs passages de scènes, représentations…

Un atelier de construction de décors avec deux techniciennes permanentes permet aux étudiants qui le souhaitent d’aborder les techniques de construction (décors, accessoires), de la lumière (projecteurs, vidéo) et du son. Les étudiants qui le souhaitent peuvent devenir régisseur des spectacles créés dans le cadre de l'école (son, lumières, vidéo) en fonction des projets et des envies des étudiants.

Bibliothèque Une bibliothèque en Arts du spectacle (théâtre francophone du répertoire et œuvres contemporaines, romans, poésies, revues de théâtre, livres d’histoire…) sont dans un lieu dédié au sein du Théâtre du Jour. Quelques 2000 ouvrages sont en libre accès et empruntables par nos étudiants.


P

our se présenter au concours, le baccalauréat ou une équivalence est demandé. Des dérogations sont accordées après examen du dossier par une commission interne.

Modalités d’inscription Concours

Les candidats doivent attester d’une formation ou d’une pratique théâtrale initiale d’au moins un an. Aucune condition de nationalité n’est imposée. Les candidats étrangers doivent toutefois parler couramment français. Les candidats doivent être âgés de plus de 18 ans et de moins de 30 ans. Des dérogations sur les limites d’âge sont accordées après examen du dossier par une commission interne. L’inscription au concours se fait sur dossier. Les candidats doivent envoyer une lettre de motivation et un curriculum vitae avant le 1er avril de chaque année. Les candidats sont ensuite convoqués pour un entretien individuel (aucune scène jouée n’est demandée). Les admis sont reçus par les membres du jury composé de professionnels de l’école et membres de l’Université. Un stage d’une semaine confirmera le choix du jury. Renseignements sur le concours : Frais d'inscription au concours d'admission : 50 euros au 05 53 47 82 09 ou administration-tea@orange.fr ORGANISATION DES ÉTUDES La durée des études est de trois ans. Les cours se déroulent d’octobre à juin, avec une période de mise en situation professionnelle au mois de juillet lors du Festival d’Agen. Les périodes de congés scolaires sont aménagées en fonction du programme pédagogique de l’École. La présence et la ponctualité à tous les cours sont indispensables. Des frais d’inscription sont à verser à chaque rentrée, auprès du Théâtre École d’Aquitaine et de l’Université d’Angers. Les élèves bénéficient du statut d’étudiant et sont affiliés au régime de sécurité sociale étudiant. Ils peuvent percevoir une bourse d’enseignement attribuée sur critères sociaux conformément aux barèmes du CROUS. Le coût de l’école est de 280 euros par mois pendant 9 mois (octobre à juin) pour chacune des années de formation.


L Soutiens Institutions Parrainages

e Théâtre École d’Aquitaine est soutenu par la ville d’Agen, Agen agglomération, le Conseil départemental de Lot-et-Garonne, le Conseil Régional de la nouvelle Aquitaine et le ministère de la culture (DRAC Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes) qui sont ses premiers soutiens. Le public est le deuxième financeur du Théâtre École d’Aquitaine dans ses murs ou en tournée. Les étudiants sont les troisièmes contributeurs. Le mode de financement du Théâtre École d’Aquitaine se caractérise donc par un soutien institutionnel qui nous a permis de nous inscrire dans la géographie des lieux de formation du secteur public, à parité avec des ressources propres que nous nous devons d’entretenir et de développer continuellement. C’est, à la fois, un gage d’indépendance et une nécessité. La taxe d’apprentissage, que nous sommes autorisés à recevoir en tant qu’organisme de formation, ainsi que le mécénat sont deux autres éléments essentiels à la conduite de notre mission. Cette taxe d’apprentissage vient pour une part importante du réseau professionnel théâtral mais aussi de nombreux commerces et entreprises qui investissent également par du mécénat.

Le mécénat est une forme de financement relativement récente en France pour les organismes d’intérêt général. Nous sommes habilités à délivrer un reçu fiscal accordant des réductions d’impôts en contrepartie des dons qui nous sont attribués. Enfin, de nombreuses personnalités et institutions ont apporté leur parrainage au Théâtre École d’Aquitaine. Elles sont, en plus des acteurs que nous avons formés, notre légitimité et le réseau d’amitié dont nous sommes fiers.

© Photos : François Sternicha © Maquette & design : Florian Duval


Théâtre École d’Aquitaine

École supérieure d’art dramatique et de comédie musicale 21 rue Paulin Régnier - 47000 Agen Tél. 05 53 47 82 09 • administration-tea@orange.fr www.theatredujour.com

Plaquette TEA (02-17)  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you