Page 1


MOT DU THÉÂTRE LA RUBRIQUE

MOT D'ANNE-MARIE WHITE ET DE BENOÎT LAGRANDEUR

La création du texte Les Mains de Jonathan nous donne tous deux un grand sentiment d’accomplissement en tant que directeurs artistiques aux terrains géographiquement éloignés. D’abord, la satisfaction commune de permettre à des créateurs audacieux d’entrer en dialogue avec une nouvelle dramaturgie, aux accents poétiques singuliers, permettre à ce poète et auteur de romans d’arriver au théâtre en étant bien entouré.

En cette saison 35e anniversaire, La Rubrique réitère son engagement envers la dramaturgie québécoise en poursuivant son mandat de porter à la scène les paroles inédites de nos auteurs dramatiques.

Permettre aussi aux artistes de Jonquière et d’Ottawa de partager leurs pratiques artistiques, confronter leurs idées, réfléchir sur la mise au monde d’une parole d’auteur qui sort des sentiers battus. Et finalement, permettre à nos publics respectifs d’assister à la manifestation de ce travail de longue haleine, et osons le dire, courageusement à contre-courant.

Nous sommes d’autant plus fiers cette année d’être les premiers à transporter les spectateurs dans l’univers théâtral de notre cher Jean-François G. Caron. La Rubrique tient à saluer Anne-Marie White, directrice du Théâtre du Trillium, précieux partenaire de cette nouvelle création.

Benoît Lagrandeur et Anne-Marie White

ANNE-MARIE WHITE - Directrice artistique et générale du Théâtre du Trillium Anne-Marie œuvre dans le milieu québécois et franco-canadien principalement comme auteure et metteure en scène. Artiste engagée dans sa communauté d’adoption, l’Ontario francophone, elle est directrice artistique du Théâtre du Trillium à Ottawa depuis septembre 2008. Elle y a entre autres développé une démarche d’auteure/metteure en scène avec Écume (tournée nationale 2010-2011) publié aux Éditions Prise de parole. Son deuxième texte, Déluge, publié à la même maison d’édition, a été mis en lecture à Montréal, Québec, Limoges (France) et a été produit à Ottawa, Montréal et Guadeloupe. Son troisième texte, Smokey Bones pour pigeons affamés sera créé à l’automne 2015 à Ottawa.


JEAN-FRANÇOIS G. CARON

PIERRE ANTOINE LAFON SIMARD

AUTEUR

MISE EN SCÈNE

Toucher. Être touché.

Les Mains de Jonathan.

C’est toujours ce qui m’a ébloui au théâtre. Ce rapprochement possible. Entre la scène et nous autres, spectateurs. Entre la fiction et la réalité. Quand ça se produit. Vous savez… Ce que d’autres appellent la magie. Ça. Au premier jour du long travail qui devait mener au résultat auquel nous assisterons ce soir, lorsque pour la première fois j’ai entendu mon texte porté par les comédiens, dès les premières répliques, j’ai compris comment l’écriture peut voyager. Comment elle peut rejoindre. Et toucher. C’est un sentiment d’une rare certitude que ne m’a jamais apporté aucune autre écriture.

Jean-François G. Caron est détenteur d’une maîtrise en études et création littéraires à l’Université du Québec à Chicoutimi. En 2005, après une riche expérience en enseignement du français, il devient rédacteur en chef de Voir Saguenay/Alma, où il est journaliste culturel et chroniqueur pendant cinq ans. Il agit alors comme rédacteur-pigiste, collaborant régulièrement avec d’autres publications, dont Lettres québécoises, Vie des arts et Le Sabord. De plus, il rédige plusieurs livres d’artistes et catalogues d’exposition, dont certains sont publiés aux éditions d’art Sagamie. En 2006, il publie un premier recueil de poésie, Des champs de mandragores. Un deuxième paraît ensuite en 2010, Vers-hurlements et barreaux de lit. La même année, Jean-François G. Caron travaille comme responsable des communications et du développement des publics pour le Théâtre La Rubrique, publie son premier roman, Nos échoueries, suivi, en 2012, par son deuxième, Rose Brouillard, le film. Il est maintenant rédacteur en chef de l’Unique, journal de l’Union des écrivains et écrivaines québécois, et membre du comité de rédaction de Lettres québécoises. La pièce Les Mains de Jonathan est sa première création théâtrale.

Entre nous, il faut bien que je l’admette. Les Mains de Jonathan est une pièce qui plonge ses origines dans les frissons de ma vie intime. Elle vient d’un fils qui aimait découvrir le monde du bout des doigts, et qui m’apprenait à en faire autant. Mais elle fouille aussi mes manques les plus urgents, mes besoins inavouables, inassouvissables. Lorsque j’ai créé Jonathan, j’ai lentement redécouvert la vie à l’aune de ses longs doigts. J’ai compris que dans un monde qui s’offre de plus en plus comme une expérience virtuelle, nous connaîtrons bientôt cette nécessité de nous tourner vers nos propres corps pour enfin se souvenir de ce que signifie exister. Toucher. Être touché. C’est d’ailleurs ce que j’ai toujours attendu de l’écriture. Qu’elle fasse son chemin jusqu’au plus près de l’être. Qu’elle touche, enfin. Je sais maintenant que c’est le théâtre qui pouvait le mieux y arriver. L’honneur est grand de savoir tout le travail réalisé autour de mon texte. Par le metteur en scène Pierre Antoine Lafon Simard. Par tous les comédiens. Et par les équipes de La Rubrique et du Trillium. Toute cette énergie, et cette confiance qu’on a accordées à mes mots, ce qu’on a bien voulu leur faire dire... Je crois bien n’avoir jamais connu plus grande satisfaction. Ne reste qu’à espérer ce rapprochement possible. Entre la scène et nous autres, entre la fiction et la réalité… Ce qui éblouit. Ça. Toucher. Être touché. Je vous souhaite une très belle soirée. Je sais déjà comme la mienne sera parfaite.

Je suis entré dans la dramaturgie de Jean François G. Caron comme on se perd en foret. Ces forêts acides du fjord après la pluie, où l’eau noircit les pierres et fait pleurer les aiguilles de pin. Au coeur de ce village au terroir de partout, Jonathan touche. Du bout des doigts il sonde; la peau, le coeur, la douceur et les plus noires passions. Son toucher trouble et libère ce que les siens auraient parfois voulu cacher.

Pierre Antoine Lafon Simard est diplômé du Département de théâtre de l’Université d’Ottawa, du Conservatoire d’art dramatique de Québec en interprétation et du programme de mise en scène à l’École Nationale de Théâtre du Canada. Il a signé la mise en scène de plusieurs spectacles, dont Taram, autour de l’univers de la slameuse Marjolaine Beauchamp, Déluge avec Anne-Marie White, une production du théâtre du Trillium ou encore My German Lollipop, Hamlet Machine et Woyzeck. Également concepteur vidéo et DJ, il se produit sous le nom d’ANA STAEL.

C’est cette facette de l’oeuvre qui m’a tout de suite happée. Ce personnage qui révèle et enflamme, ses doigts comme autant d’étincelles dans les fantasmes de ceux qu’il effleure. Ses doigts traçant la cartographie des craintes, des peurs, des jalousies et des désirs qui lient ces personnages. Ce texte hors du temps, où la nature elle-même s’érotise, au son des notes de piano. Le tout au coeur d’une forêt secrète, gorgée d’eau et de sang. C’est ce que nous cherchons ensemble avec cette magnifique équipe bicéphale et interprovinciale, avec qui recherche et risque font loi, le tout sous la plume attentive du poète. Jean François G. Caron touche ici la scène pour la première fois, et comme son Jonathan, il nous emporte et nous bouleverse.


DISTRIBUTION

CONCEPTEURS JOSÉE BERGERON-PROULX (SCÉNOGRAPHIE) Diplômée du programme de scénographie à l’École nationale de théâtre du Canada en 2007, Josée touche à la conception de décors et de costumes, ainsi qu’à la réalisation de peintures scéniques et d’accessoires. Depuis 5 ans, elle signe et réalise les décors avec le Théâtre du Trillium d’Ottawa, le Théâtre Le Clou pour les Zurbains, et avec l’Illusion théâtre de marionnettes pour le spectacle jeune public Ondin. On a également pu voir ses conceptions en 2008 au Rideau vert pour Construction, en 2010 à l’Usine C pour Exécuteur 14, à l’espace création de Loto-Québec pour l’exposition Les Belles-sœurs s’exp(l)osent, de même qu’en 2012 à la Petite Licorne pour Le Nid. Le décor de Carmen, en 2011, était sa première collaboration lyrique avec les Jeunesses Musicales. Elle transmet cette passion des arts de la scène pour sa quatrième année en enseignant la scénographie au collège Jean-Eudes de Montréal.

FRANÇOIS ÉDOUARD BERNIER Diplômé du Conservatoire d’art dramatique en 2007, François Édouard commence sa carrière dans Corps et Âme de John Mighton présentée au Périscope à Québec par le Théâtre Niveau Parking. Récemment, il était de la distribution de Projet Feydeau de Frédéric Moreau et de Charme de Joëlle Bond. Il est aussi l’un des créateurs et interprètes du iShow, création collective présentée à l’Usine C et s’étant méritée le titre de meilleure production Montréal en 2013 par l’Association québécoise des critiques de théâtre. À la télévision, on l’a vu dans Providence, Vrak la vie, Un tueur si proche, Les Bobos et dans la Web série Offre d’emploi. François Édouard œuvre aussi en doublage et prête sa voix à de nombreux personnages dont Louis dans le dessin animé Oh non! Des Aliens présenté sur la chaîne française Canal J.

NATHALY CHARRETTE

BENOÎT LAGRANDEUR

SARA LÉTOURNEAU

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 1994, Nathaly a travaillé à la télévision dans Les Héritiers Duval. Elle a aussi joué dans Le Retour ainsi que dans Histoires de Filles, Radio-Enfer, La Galère et Yamaska.

Formé en interprétation à l’Option théâtre du cégep Lionel-Groulx, il assume la direction artistique du Théâtre La Rubrique depuis 1997. Il a joué dans une trentaine de productions, notamment sous la direction de Claude Poissant, Brigitte Haentjens, René Richard Cyr, Guylaine Rivard, Patric Saucier, Éric Chalifour et Patrick Quintal. Il a également signé la mise en scène d’une quinzaine de pièces dont les Porteurs d’eau, les Vacarmes, Les Sens et Charles et Berthin.

Sara Létourneau est une artiste multidisciplinaire. Elle s’expose et se livre en art performance, au théâtre, dans son travail pictural et en musique en tant qu’auteure-compositrice-interprète.

Depuis son arrivée dans la région d’Ottawa-Gatineau, elle a joué pour le Théâtre de l’Île, la Compagnie Vox Théâtre, le Théâtre de la Vieille 17, le Théâtre du Trillium, le Théâtre de la Catapulte ainsi que pour le Théâtre Sortie de Secours de Québec. Elle fait plusieurs tournées au Canada. Nathaly a aussi reçu des bourses du Conseil des arts de l’Ontario pour ses propres projets.

Le Gala des Masques a mis en nomination deux spectacles dont il a fait la mise en scène pour le Théâtre La Rubrique (Celle-là et le Désir) et a attribué le Masque de la production «Régions» à Laguna Beach. Il a aussi participé à la fondation de deux associations de diffuseurs au sein desquelles il agit toujours à titre d’administrateur; l’une régionale, Objectif Scène, et l’autre nationale, l’Association des diffuseurs spécialisés en théâtre.

Elle a participé à plusieurs projets de théâtre notamment pour le Théâtre La Rubrique (La liberté), dans plusieurs projets de la Chaire de recherche du Canada sur la dramaturgie sonore et des projets indépendants comme Filles de guerres lasses et Pendant le Jack Side Jazz Band (mise en scène de Josée Laporte). Elle présente régulièrement ses chansons dans les salles du Québec et elle a présenté ses actions en art performance dans plus d’une trentaine d’évènements au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie.

GENEVIÈVE COUTURE (COSTUMES) Geneviève Couture est diplômée de l’Université d’Ottawa [Lettres françaises et Théâtre]. Depuis 1998, elle œuvre dans le milieu théâtral en tant que comédienne et conceptrice de costumes. On a pu la voir entre autres dans Le Projet Turandot et L’Hôtel (Théâtre la Catapulte), L’Enfant-problème, Écume et Déluge (Théâtre du Trillium), Leçon d’anatomie de Larry Tremblay dans une mise en scène d’Anne-Marie White, Violette sur la terre (Théâtre du Tandem-TNO-Théâtre en scène (France)), Un Bain de ménage et Feu, la mère de Madame (Théâtre de l’Île) ainsi que L’Honnête homme/Un One Woman Show (Poésie électrique) pour lequel elle reçoit le prix Interprétation féminine de l’année lors des Prix Rideau Awards 2009. Elle a signé la conception de costumes de nombreux spectacles dont Ubu Roi (Drama Guild), La Conférence des oiseaux (Comédie des deux rives), Regarde-moi (Théâtre la Catapulte), Un Bain de ménage et Feu, la mère de Madame (Théâtre de l’Île), Le Bout du monde et Écume (Théâtre du Trillium) pour lesquels elle sera nominée dans les catégories Interprétation féminine de l’année et Meilleure conception de l’année. Lauréate du prix d’excellence pour l’avancement du théâtre francophone au Canada de l’Association des Théâtres Francophones du Canada en 2008, elle reçoit le prix Découverte 2009 du Réseau Socioaction des Femmes Francophones. GUILLAUME HOUËT (ÉCLAIRAGES) Côtoyant la scène depuis près de 15 ans, Guillaume alterne technique, régie, direction technique et de production, tant en création qu’en tournée, mais se consacre surtout et avant tout à la conception d’éclairages et l’adaptation à la tournée pour le théâtre et la danse. En effet, il a eu le grand privilège d’avoir fréquemment pu se joindre aux équipes de création des compagnies d’Ottawa-Gatineau, telles le Théâtre La Catapulte, la Cie Vox Théâtre, le Théâtre du Trillium, le Théâtre de la Vieille 17, le GCTC, le Théâtre Dérives Urbaines, le Théâtre de l’Île, le Théâtre Français du CNA, Mi Casa Theatre et Ottawa Dance Directive, puis à Toronto, le Théâtre la Tangente, et le TNO de Sudbury. De plus, il a voyagé au Rwanda en octobre 2009 où il a assuré la régie de Goodness de Volcano Theatre, de Toronto, et collabore occasionnellement avec José Navas, Compagnie Flak, à titre de directeur technique et régisseur. Récipiendaire d’un prix d’excellence décerné en 2007 par la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada, Guillaume est également trois fois lauréat du prix de la Conception d’éclairages de l’année remis par Les Prix Rideau Awards d’Ottawa: en 2010 pour L’honnête homme, un one woman show de Marc Lemyre, en 2011, pour Écume, du Théâtre du Trillium, et enfin en 2012, pour Frères d’hiver, du Théâtre la Catapulte. GUILLAUME THIBERT (MUSIQUE ORIGINALE ET ENVIRONNEMENT SONORE) Compositeur, concepteur sonore et travailleur culturel, Guillaume Thibert est très actif dans le milieu musical au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il est codirecteur artistique du Centre d’Expérimentation Musicale (CEM) et consultant pour la Chaire de recherche du Canada pour une dramaturgie sonore au théâtre de l’UQAC. Il a collaboré à de nombreux projets de recherche-création avec plusieurs artistes en arts visuels, en cinéma, en musique, en marionnette et en théâtre. Sa démarche musicale privilégie l’interaction avec les artistes, les intégrant directement au processus de création afin de créer des œuvres qui combinent musicalité et narrativité sonore.


CRÉDITS Une co-production du Théâtre La Rubrique et du Théâtre du Trillium

CONSEIL D’ADMINISTRATION DU THÉÂTRE LA RUBRIQUE (Jonquière)

Texte Jean-François G. Caron

Président : Pierre-Paul Legendre Vice-présidente : Pauline Tremblay Trésorière : Claircy Proulx Secrétaire : Céline Gagnon Administrateurs : Gilles Blackburn Rachel Gagnon Lyne L’Italien Benoît Lagrandeur

Mise en scène Pierre Antoine Lafon Simard Assisté de Andrée-Anne Giguère et Lisa L’Heureux Avec François Édouard Bernier, Nathaly Charrette, Benoît Lagrandeur et Sara Létourneau Scénographie : Josée Bergeron-Proulx Éclairages: Guillaume Houët Costumes: Geneviève Couture Musique originale et environnement sonore : Guillaume Thibert Directions de production: Isabeau Côté et Benoit Roy Construction des décors : Joëlle St-Germain, Audrey Bergeron, Martin Gagnon Régie: Jean-François Larouche Graphisme: Marielle Couture Publicité télé : Alexandre Rufin, Simon Tessier Accueil et billetterie : Anne-Morice Bérubé, PierreAlexandre Bouchard, Olivier Hardy, Ély Rivard ainsi que l’équipe du Centre culturel ÉQUIPE DU THÉÂTRE LA RUBRIQUE (Jonquière) Direction artistique : Benoît Lagrandeur Direction générale : Lyne L’Italien Adjointe aux directions: Lyna Dallaire Communications : Laurie Boivin Médiation culturelle : Justine Boulanger ÉQUIPE DU THÉÂTRE DU TRILLIUM (Ottawa) Direction artistique et générale : Anne-Marie White Adjoint à la direction et relations publiques : Louis-Philippe Roy Direction des partenariats et développement d’affaires : Josianne Lavoie Direction de production : Benoit Roy


À LA RUBRIQUE CE PRINTEMPS

REMERCIEMENTS Merci à toute l’équipe de création qui s’est emparée de ce texte de Jean-François G. Caron pour en faire une expérience théâtrale mémorable. À Ville de Saguenay : Madame Lise Laroche et son équipe du Centre culturel du mont Jacob, au Service Arts, culture, communautaire et bibliothèques pour leur soutien constant. Au conseil d’administration du Théâtre La Rubrique. À nos partenaires et particulièrement Madame Hélène Saint-Gelais d’Hydro-Québec et Monsieur Jocelyn Robert de Télé-Québec. À l’École secondaire publique De La Salle. À Gabrielle Desbiens, Frédéric Guay, Lucile Côté, Gilles Martel, Sylvie Gravel, Guillaume Langlois et Julie Pelletier pour leur collaboration à ce projet. Merci aussi à vous, spectateurs, d’être fidèles à nos rendez-vous théâtraux.

Mercredi 16 avril, 20 h ANGOISSE COSMIQUE OU LE JOUR OÙ BRAD PITT FUT ATTEINT DE PARANOÏA Théâtre Niveau Parking Public adulte 23, 24 et 25 avril (en représentations scolaires) LE FANTÔME DE CANTERVILLE Théâtre des 4 coins 10 à 14 ans Samedi 3 mai, 15 h ÉDREDON Les Incomplètes 2 à 5 ans

SUR LES PLANCHES RÉGIONALES AU CHAMP DE MARS Théâtre Mic-Mac Salle Lionel-Villeneuve Roberval Du 4 avril au 3 mai LES MEILLEURS MÔMENTS Le collectif à tour d’role en collaboration avec Café-théâtre Côté-Cour Jonquière Du 2 juillet au 2 août FRAGMENTS (Le Soulier de satin de Paul Claudel) Les Têtes Heureuses À surveiller prochainement


LES MAINS DE JONATHAN - Programme de soirée (Jonquière)  

LES MAINS DE JONATHAN co-production Théâtre La Rubrique et Théâtre du Trillium du 19 mars au 5 avril 2014 *Programme de soirée - Jonquière*

Advertisement