Issuu on Google+

Le contexte historique Du XIIème au XIVème siècle, des guerres saintes sont lancées par l’Église catholique, sous le nom de « Croisades ». L’objectif annoncé est de conquérir les lieux saints du Moyen Orient, qui sont aux mains des Musulmans. Mais en 1204, les Croisés s’emparent de Constantinople qui est chrétienne, à la demande de Venise. Et en 1209 commence une croisade contre d’autres chrétiens, la croisade dite « des Albigeois » destinée à combattre l’hérésie Cathare, qui se répand dans le grand Sud-Ouest de la France. Elle va durer 70 ans. L'inquisition va être créée dans cette période. Cette croisade va sonner le glas d’un grand mouvement culturel, alors à son apogée, celui des troubadours et de l'occitan comme langue de la culture européenne, concurrente du latin (c’est Dante qui invente le terme lenga d’oco, et il s’adresse lui-même en Occitan au troubadour Arnaut Daniel dans la Divine Comédie). La politique se mêle bien sûr à la guerre sainte : dans le Sud-Ouest de la France s'affrontent les influences de la France, de l'Aragon, de l'Angleterre, du Saint Empire Romain Germanique, et du Pape. Les Cathares sont protégés par Raimon de Toulouse, un Seigneur très puissant dont le Comté est quasiment un Etat indépendant héritier du royaume Wisigoth. La principale conséquence de la Croisade sera la chute de ce quasi-état. C'est Blanche de Castille qui profitera de la situation et son fils Saint Louis rattachera le Comté de Toulouse à la couronne de France. Une cour française remplacera les troubadours, ce sera la fin de l'occitan comme langue des arts.

Le siège de Carcassonne La croisade commence en juillet 1209 par l'atroce massacre de la population de Béziers qui refusait de livrer les Cathares. C'est là que l'abbé Arnaud, le moine-général qui commande la croisade aurait dit « tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ». Le Vicomte Raimon Trencavel, Seigneur de Béziers et Carcassonne, se réfugie derrière les tours de Carcassonne. Les Croisés vont l'attirer dans un piège, et nommer à sa place le nouveau chef de la Croisade, le cruel et redouté Simon de Montfort, réputé invincible.

Bougres vient de « Bulgare » parce que l'hérésie Cathare avait des racines en Bulgarie. Hérésie, étymologiquement, signifie « le choix ».


Le contexte historique