Page 1

THÉÂTRE DE LA VIE

2017 2018 Saison


EDITO


Nous sommes heureux de vous présenter notre programme pour cette nouvelle saison du Théâtre de la Vie, une maison de Théâtre qui continue à défendre une dynamique de création actuelle, jeune et engagée poétiquement. Pour cette cinquième saison, « l’écriture de plateau » (un processus de travail où le spectacle s’écrit au cours des répétitions) sera largement représentée avec la nouvelle création de la Cie Gazon-Nève, Les petits humains, suivie de La disparition des lucioles du Darpa Collectif, La montagne de la Cie Les 2 Frida et La compatibilité du caméléon de la Cie P H O S / P H O R. Une manière de soutenir la création dans ce qu’elle a de plus vivant, de plus fou et de plus connecté avec le réel. Ces quatre spectacles sont préparés par de jeunes équipes, soucieuses de témoigner de leurs expériences personnelles, de leur manière de ressentir le monde autour d’eux et de nous en offrir une synthèse. Le Théâtre de la Vie accueillera également des spectacles inspirés par des œuvres littéraires, théâtrales ou non: la saison s’ouvrira avec Chypre, une adaptation d’Othello de Shakespeare pour deux acteurs, créée en Flandre, mais dont nous accueillons la version francophone. Le Brocoli Théâtre revient avec Clotilde du nord de Louis Calaferte, créé chez nous en 2016.

En deuxième partie de saison, nous aurons le plaisir de retrouver Damien De Dobbeleer avec son adaptation du Voyage au bout de la Nuit: L.F. Céline Fragmentation 1, ainsi que la création de Jackie (un drame de princesse) d’Elfriede Jelinek, mis en scène par Olivier Lenel. Nous poursuivrons avec une nouvelle création de Frédéric Dussenne, Néron, une adaptation de Britannicus de Racine et du Couronnement de Poppée de Monteverdi, un spectacle pluridisciplinaire que nous sommes ravis de voir naître au Théâtre de la Vie. La danse sera à nouveau à l’affiche avec Piel chorégraphié par Maria Eugenia Lopez, une réflexion sur la peau, « notre tendre armure ». La deuxième édition du Festival Tri-Marrant viendra clôturer la saison en vous proposant un florilège de formes courtes qui mélangent les disciplines artistiques. Nous vous souhaitons, comme chaque année, de beaux moments de poésie, de convivialité, de plaisir partagé avec les artistes autour de problématiques communes.

Une belle nouvelle saison à tous, L’équipe du Théâtre de la Vie.


Othello, esclave noir affranchi, est à présent un vieux général à la gloire déclinante. Desdémone est une jeune femme blanche issue d’une minorité privilégiée détentrice du pouvoir dans la puissante Venise. Ils revendiquent face au monde leur amour sincère et loyal et se rient des transgressions : l’âge, les classes sociales, la couleur de peau…

CHYPRE Abdelmalek Kadi

14 - 23 septembre

Leur amour incarne la métaphore de la rencontre : rencontre entre les cultures, les langues, les communautés… Isolés sur l’île de Chypre, espèce de No man’s land auquel ils ne peuvent échapper et où le romantisme n’a pas sa place, les personnages se retrouvent prisonniers de leur destin.

À travers ce couple qui court irrémédiablement à sa perte, apparaît subtilement, en filigrane, le vrai visage cruel d'un ordre social et moral qui écrase sur son passage toute forme de résistance ou d'opposition. À l’heure de l’exacerbation des identités, des appartenances, sera-t-il encore permis d’aimer, de se parler, au-delà des catégories et des schémas imposés? Une adaptation librement inspirée de l’œuvre de Shakespeare en résonnance avec le monde d’aujourd’hui.

Avec Abdelmalek Kadi et Elsa Guenot Adaptation et mise en scène : Abdelmalek Kadi Création lumières : Gwenn Van Ees. Une production du Collectif Fabula en coproduction avec le Théâtre de la Vie.

Rencontre après-spectacle avec l’équipe de création le 22 septembre.


LES PETITS HUMAINS Compagnie Gazon-Nève

10 - 21 octobre Il ne faut pas dormir avec son enfant, il ne faut pas trop le prendre dans ses bras, il faut allaiter, il faut le mettre en crèche pour le sociabiliser, non, la mère doit le garder auprès d’elle jusqu’à ses trois ans, il ne faut pas donner de tétine, ça déforme les dents, il faut laisser pleurer son enfant, il ne faut pas l’endormir dans ses bras sinon c’est foutu, il ne faut pas le frapper, il ne faut pas punir, il faut lui mettre des limites... et surtout il faut lui donner beaucoup beaucoup d’amour.

Comment faire notre chemin de parents sans nous laisser écraser par tous ces principes tantôt ancestraux, tantôt édictés par une société psychologisée, où l’on entend tout et son contraire? À travers l’histoire d’un groupe de parole de parents en difficultés, Les petits humains interroge la notion d’amour absolu, la culpabilité et les obstacles auxquels chaque parent devra faire face un jour au cours de son existence.

Car être parent, ça s’apprend, ça se partage, ça pose question, ça remue, ça ne va pas de soi, ça demande de l’humilité et de l’humour, ce n’est pas tous les jours agréable, c’est ingrat ou détestable, ça peut faire mal, ça demande de la force et de la ténacité. Mais ça peut être merveilleux aussi.


Un projet de Thibaut Nève et Jessica Gazon Avec Sébastien Fayard, Morena Prats, Thibaut Nève, Céline Peret, Laurence Warin Mise en scène : Jessica Gazon Dramaturgie: Jessica Gazon, Thibaut Nève et Morena Prats Lumières : Guillaume Toussaint Fromentin Scénographie : Vincent Bresmal Costumes : Élise Abraham Conseiller en psychodrame analytique : Patrick Blauwart. Une création de la compagnie Gazon-Nève en coproduction avec le Théâtre de la Vie.

Rencontre après-spectacle avec l’équipe de création le 20 octobre.


CLOTILDE 24 - 27 octobre* DU NORD Brocoli Théâtre

« Si je te demandais de faire quelque chose pour moi... Si je te le demandais vraiment - du fond du coeur-... Même quelque chose de difficile... Mettons, quelque chose qui te semblerait terrible à première vue... Si tu savais que j’en ai vraiment besoin... Une supposition... Qu’est-ce que tu ferais, hein ? Moi je le sais, je peux te le dire ! Tu ferais exactement tout ce que je te demanderais ! Exactement comme moi je le ferais pour toi si tu me le demandais... C’est pas vrai ce que je te dis là ? « Extrait de Clotilde du Nord de Louis Calaferte Un homme et une femme s’aiment dans une « piaule provisoire ». Elle s’éveille, s’étire et sort du lit, pleine de joie de vivre. Peu après, l’homme se lève, réveillé par un coup de fil inopportun, mais raccroche vite. Avec sa compagne, ils se regardent langoureusement, se taquinent, se cherchent comme deux amants au début d’une parfaite idylle. Il flatte sa belle, fait l’éloge de leur histoire, lui parle sans cesse d’amour, à tel point que cela en devient presque suspect.

Elle ne dit mot mais consent. Jusqu’où ? Dans un terrible compte à rebours, l’homme va devoir convaincre Clotilde de se sacrifier pour lui. Jusqu’où ? Cette pièce construite autour de deux personnages traite de l’emprise et de la manipulation dans les relations affectives et amoureuses. L’écriture de Calaferte possède des fulgurances qui ébranlent, secouent, ravissent, une langue qui ne laisse pas indifférent.


Un texte de Louis Calaferte / Avec Nadège Ouedraogo & Mwanza Goutier / Mise en scène et scénographie : Michaël De Clercq / Direction artistique & dramaturgie : Gennaro Pitisci / Régie et éclairages : Josse Derbaix / Costumes : Isabelle Airaud / Création accessoires : Sabrina Cavaglia / Coaching Arts martiaux : Maître Dong Van Hung / Vidéo : Alix Dussart & Gilles Langlet / Communication : Maïté Renson. Une production du Brocoli Théâtre et du Rideau de la Méduse avec un accueil en création au Théâtre de la Vie. Le Brocoli Théâtre est soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles, direction des Arts de la scène, service du Théâtre.

*Représentations 24/10 à 13h30, 25/10 à 10h et 19h, 26/10 à 13h30 et 20h, 27/10 à 10h et 20h.


LA DISPARITION DES LUCIOLES DARPA Collectif

14 - 18 novembre

Dans une banlieue verte, un quartier est menacé par la construction d’une autoroute européenne de dernière génération. Face à la complaisance des pouvoirs publics, les habitants s’organisent. Parmi eux, quelques jeunes colocataires s’activent à l’aide de méthodes surprenantes pour empêcher le chantier d’aboutir. Quels sont les moyens de résistance d’une génération en perte de repères ?

Ce spectacle, tailladé d’éclats poétiques et musicaux, interroge la capacité de mobilisation citoyenne de notre société. S’inspirant autant de la désobéissance civile non-violente de Gandhi que de l’activisme de Greenpeace, le collectif a choisi de traiter cette question de façon joyeuse, ludique et décalée, sous la forme d’un docu-fiction sur l’engagement. Les acteurs s’amusent à prendre le rôle d’espiègles trublions, semant la pagaille dans l’espace public avec un humour


absurde typiquement belge. Bardés de tartes à la crème et armés d’un solide discours subversif, ils mettent leurs corps à l’épreuve d’une croisade loufoque contre la société techno-industrielle, même si le désaccord subsiste sur les stratégies et les tactiques de lutte à suivre.

Méditation contemplative sur la condition humaine à l’aube du 21e siècle, La disparition des lucioles est une invitation adressée au public à sortir du désenchantement en allumant un grand feu de libération spirituelle.

Conception et mise en scène : Darpa Collectif / De et avec Alessandro de Pascale, Christophe Menier, Sarah Testa, Raphaël Van Keulen et Simon Verjans / Guitare: Pierre Lateur / Regard extérieur: Alexis Garcia et Bernadette Guilbart Direction technique: Michel Delvigne / Chargé de production: Christophe Menier / Avec la collaboration artistique de Cédric Coomans (Vidéo), Maxime Glaude (Son), Alithéa Ripoll (Composition), Camille Lahaut (Scénographie), Michel Delvigne (Lumière), Florian Huet (Illustration), Laurent Plumhans (Dramaturgie). Une création de Darpa Collectif asbl en coproduction avec le Théâtre de Liège et le Théâtre de Poche. Avec l’aide du Ministère de la Communauté Française - service du théâtre, de La Chaufferie - Acte 1 et de la Province de Liège. Avec le soutien du Théâtre de la Vie, de Théâtre & Publics, du Corridor - Liège, de la Fabrique de Théâtre et de l’ESACT.


LA MONTAGNE

Les 2 Frida

5 - 16 dĂŠcembre


Dans La Montagne, Aline nous emmène dans son village, plus précisément dans le jardin collectif de Deux Acren. C’est là, sur ce lopin de terre où on cultivait encore les plantes médicinales il y a peu, qu’elle joue avec Sarah des morceaux de vie de celles et ceux qu’elles ont interviewés pendant un an. À travers ces rencontres, elles essayent de comprendre comment l’économie traverse nos vies, ce qu’elle nous donne et ce qu’elle nous retire. Parce qu’avant de signifier la bourse, la dette, les flux immatériels d’argent et de chiffre, la science économique désignait l’art de gérer le foyer.

Sur le plateau, Wim les accompagne, dessinant en live le paysage montagneux de cette quête. Les 2 Frida est un espace de réflexion et de recherche créé en 2009 par Aline Mahaux et Sarah Brahy. Pour leurs créations, elles partent toujours de ce qui les divise intérieurement, de ce qui les place en adhérence ou en résistance. Elles sondent leur libre arbitre, leurs agissements, leur capacité ou non à entrer en résilience ou à passer à l’acte. Elles interrogent la dualité humaine et les résolutions que l’homme trouve pour (sur)vivre.

De et avec Aline Mahaux, Sarah Brahy Dessin et son: Wim Lots / Régie générale et lumières: Pier Gallen Conseillers artistiques - aide à la mise en scène: Coline Struyf, Pierre Verplancken Dramaturgie: Valérie Battaglia / Scénographie et costumes: Irma Morin. Création Les 2 Frida en coproduction avec le Théâtre de Liège, Théâtre de la Vie et Centre culturel de Huy. Avec l’aide du Centre Culturel René Magritte à Lessines, de la Fédération Wallonie-Bruxelles / Service du Théâtre et Service de la Diffusion et de Mariedl asbl pour la production.

Rencontre après-spectacle avec l’équipe de création le 15 décembre.


LA 16 - 27 janvier COMPATIBILITÉ DU CAMÉLÉON PHOS/PHOR

Une île désertée par ses habitants. Quatre prisonniers en fin de peine. Choisis pour une expérience pénitentiaire d’une durée d’un an. Sans menottes ni barreaux, libres de leurs mouvements, ils dorment dans des chalets tenus par des gardiens sans armes. L’hiver, la neige les retient à l’intérieur d’un vieux théâtre. Un accompagnant débarque. Avec lui, une pile de tragédies de Sophocle. Autonomes après avoir été conditionnés par un système carcéral répressif, confrontés aux parcours de ces héros grecs qui, comme eux, ont chuté, ces hommes et ces femmes sont à un croisement de leur vie. La compagnie P H O S / P H O R ancre son travail dans des sources réelles : rencontres avec les acteurs de terrain, recherche documentée approfondie et réflexions sur les problématiques et dysfonctionnements de notre société. Autant d’éléments qui nourrissent cette création, basée ici sur une expérience pénitentiaire réelle qui soulève la question de la réinsertion.

Rencontre après-spectacle avec l’équipe de création le 26 janvier.

Avec Patrick Brüll, Olivier Constant, Mercedes Dassy, Wendy Piette, David Scarpuzza Mise en scène et dramaturgie: Julien Lemonnier et Camille Sansterre Création lumières: Christophe Van Hove Création musicale: Julien Lemonnier Réalisation vidéo: Robin Montrau Montage vidéo: Ayrton Heymans Traduction de Sophocle: Sabine Baudson. Une création de P H O S / P H O R en coproduction avec le Théâtre de la Vie. Avec le soutien du Centre Culturel de Nivelles et du Centre Culturel du Brabant Wallon.


L.F. CÉLINE FRAGMENTATION 1 Damien De Dobbeleer

06 - 10 février Une œuvre littéraire magistrale. Le roman initiatique d’un homme au début du XXème, des tranchées sanglantes aux côtes africaines, de la découverte de l’Amérique capitaliste à l’exercice de la médecine dans la banlieue parisienne des années 20. Le cri de révolte d’un homme aux prises avec ce que la société engendre de pire: la guerre, le racisme, le capitalisme et la pauvreté. Plusieurs personnages atypiques se retrouvent plongés dans cette féérie cauchemardesque, telle une fanfare triste et fiévreuse. Louis-Ferdinand Céline nous raconte l’humanité sans complaisance, noire, à la dérive, avec comme seul point de fuite l’amour d’une femme. L’amour triste, mais rageur. Pathétique, mais tellement vrai. Attendrissant, mais violent. L’amour pour qui on troquerait sa vie, mais qui n’a déjà plus d’espoir. Pour la reprise de sa première mise en scène, Damien De Dobbeleer nous présente une version singulière de Voyage au Bout de la Nuit, faisant résonner son actualité, variant la tonalité de la gravité au burlesque, au travers d’une langue proche, drôle et féroce : une vision sensible et parfois délirante, toujours libre et sans concession.


Avec Benoît Van Dorslaer, Pierre Haezaert, Alexandre Tissot, Louise Manteau, Damien De Dobbeleer, ... (distribution en cours) / Conception et mise en scène: Damien De Dobbeleer Assistanat: Louise Manteau / Collaboration artistique: Selma Alaoui / Mouvements: Alexandre Tissot Décor sonore et musicien: Thibaut Crassin / Scénographie: Delphine Coërs Création lumière: Pier Gallen / Diffusion: Rose Alenne / Photos: Géraldine Jacques. Une création de D³ DRAMA COMPANY en coproduction avec le Théâtre de la Vie. Réalisé avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Service du théâtre. D’après «Voyage au bout de la nuit» et «Casse-pipe» de L.F. Céline (c) Editions Gallimard.


JACKIE

( UN DRAME DE PRINCESSE ) Reste Poli Productions

27 février – 10 mars


Dans les années 60, Jackie Kennedy était la représentation de la femme idéale, le « rêve » de nos grand-mères: une épouse soutenante, une mère aimante, belle, gracieuse, réservée. Une femme luttant pour correspondre à cet idéal. Une princesse soumise à la domination masculine. Aujourd’hui, on nous dit que les temps ont changé… Jackie (un drame de princesse) est la nouvelle création théâtrale de Reste Poli Productions mise en scène par Olivier Lenel. Le spectacle s’articule autour du monologue Jackie écrit par Elfriede Jelinek (Prix Nobel de littérature en 2004) et tiré du recueil Drames de Princesses.

Jackie, personnage aux facettes multiples représentées par deux comédiennes, Marie du Bled et Marie-Paule Kumps, parlant d’une seule voix et incarnant une femme en lutte qui se revendique autant qu’elle se défend. Quel héritage avons-nous conservé de cette figure du glamour des années 60, trompée, ridiculisée, digne dans le veuvage, star de la presse… Avec un humour grinçant, le spectacle explore, à travers la figure de Jackie, la violence de l’effort exigé des femmes pour correspondre à l’idéal que notre société actuelle se fait d’elles. Un regard cynique et éclairant sur l’image que cette société impose à la figure féminine: mise en valeur sans être mise en avant.

Texte: Elfriede Jelinek / Traduction: Magali Jourdan et Mathilde Sobottke Avec Marie du Bled et Marie-Paule Kumps / Mise en scène: Olivier Lenel Dramaturgie: Peggy Thomas / Scénographie: Johanne Daenen Lumières: Pier Gallen / Chargée de production: Maria José Parga. Une création de Reste Poli Productions en coproduction avec le Théâtre de la Vie.

Rencontre après-spectacle avec l’équipe de création le 09 mars.


PIEL Maria Eugenia Lopez

Danse 27 – 31 mars Piel est né d’un questionnement très personnel au sujet de la solitude et du manque de contact corporel inhérent à nos sociétés contemporaines. Un corps qui n’est pas touché disparait. A partir de cette réflexion, le spectacle évoque avec poésie le besoin essentiel et instinctif qu’est le toucher. Comment la qualité des rapports et contacts physiques que nous entretenons avec les autres tout au long d’une vie influencent la perception que nous avons de notre propre corps ? Quelles est la place du toucher dans les liens familiaux, amicaux, sociaux, amoureux…et quels sont les états corporels qui en découlent ? Piel questionne également avec subtilité et humour les interdictions ou autres permissions

implicites qui font partie des codes sociaux propres à chaque culture. Ce duo interprété par les danseuses Shantala Pèpe et Maria Eugenia Lopez explore les sensations et souvenirs intimes liés à l’expérience du toucher et leurs traces sur le corps; les premières caresses, les cicatrices, les coups reçus, la maladie, la maternité, la solitude. Piel, la peau, ce palimpseste fait de mémoire vive, notre premier contact avec le monde, avec l’autre. Elles font s’entrecroiser avec dérision toutes les déclinaisons des rapports physiques et révèlent ainsi leur complexité et leur beauté.


Conception: Maria Eugenia Lopez Ecriture chorégraphique et interprétation: Maria Eugenia Lopez et Shantala Pèpe Création lumières: Guillaume Toussaint Fromentin Composition sonore: Guillaume Le Boisselier Dramaturgie: Pascale Gigon. Une création de Incógnita asbl en coproduction avec Les Brigittines et le Théâtre de la Vie. Accompagnée par le Grand Studio. Avec le soutien de la SACD, du Théâtre Marni et de Ad Libitum (Villa Libitum).


NÉRON L’acteur et l’écrit

17 - 28 avril

Néron a été placé au pouvoir par sa mère. À vingt ans il décide de s’affranchir de toute tutelle et de mettre sa puissance au service de son désir, sans fixer de limite à sa jouissance. Il ne reculera devant aucun scrupule, aucune transgression. Sexe et pouvoir, individu et collectivité, désir et responsabilité ... Néron entend rendre compte de ce moment ambivalent et délicat dans les relations entre les générations, où la jeunesse prend le pouvoir et où elle va devoir inventer ses propres valeurs et traduire sa puissance fraîchement acquise, fruit de la conquête ou du leg, en choix et en actes.

Entre Britannicus de Racine et Le couronnement de Poppée de Monteverdi; entre la musique ancienne et le rock; entre la sensualité et la violence; entre l’intime presque psychanalytique et le politique; entre le féminin et le masculin; le spectacle réunira six performers acteurs, danseurs, chanteurs et musiciens qui glisseront d’une discipline à l’autre, d’un rôle à l’autre. Cette proposition baroque à la structure rythmique et musicale au carrefour du style renaissance et du classicisme mélangera les langues, les cultures et les genres. Une fête cruelle et flamboyante.


Concept et mise en scène: Frédéric Dussenne Avec Nathalie Cornet, Adrien Drumel, Laurent Flament, Nicolas Achten… Matériaux textuels: Racine, Suetone, Tacite, Morrison… Musique: Monteverdi, les Doors… Direction musicale: Nicolas Achten (Scherzi Musicali) Chorégraphie: Laurent Flament. Une création de L’acteur et l’écrit en coproduction avec le Théâtre de la Vie et Scherzi Musicali.

Rencontre après-spectacle avec l’équipe de création le 27 avril.


Pour célébrer la fin de saison et la douceur estivale, le Festival Tri-Marrant propose sa deuxième édition au Théâtre de la Vie. Le principe du festival est simple: formes courtes sans technique et sans décor, avec 3 disciplines minimum par spectacle dont la durée est de 30 minutes. En programmant ces spectacles destinés à tous les publics, La Cie l’Aencrophone souhaite s’ouvrir à de nouvelles formes, au mélange de disciplines et permettre l’impromptu. «Voir sans artifice éclore la magie, (re)mettre la chair au centre, (re)trouver l’essence du jouet JEU, faire place à l’artiste, uniquement et singulièrement, mais pleinement et totalement, nu dans le seul vêtement de son art, en communion avec ses condisciples.» Direction artistique, Aurélie Vauthrin-Ledent assistée d’Elisabeth Noël.

FESTIVAL TRI-MARRANT 2 Compagnie l’Aencrophone

22 – 23 – 24 juin


SLAM – SCÈNE

OUVERTE

Chaque quatrième lundi du mois

Que vous soyez fin conteur ou écrivain du dimanche, à n’en pas douter, le slam est fait pour vous. Si en plus, vous avez toujours rêvé d’avoir durant trois minutes, un public à votre écoute, n’hésitez plus et venez prendre le micro chaque quatrième lundi du mois et ce, à partir de septembre. Le concept est simple : à l’appel de votre nom, le Théâtre de la Vie vous invite à monter sur scène afin que vous déclamiez un texte de votre création. Que vous soyez accompagné musicalement ou que vous le fassiez a cappella, l’important est que vous nous emmeniez dans votre univers aussi fou soit-il. Le principal mot d’ordre est la liberté d’expression. Les soirées slam sont ouvertes à tout le monde, hommes et femmes de tous âges, de toutes origines, de toutes langues, de toutes religions. Le jeune collectif de slam « Slameke » se chargera de l’animation accompagné de l’inénarrable Tatiana. Le Théâtre de la Vie vous attend bien nombreux que vous soyez slameur ou que vous ayez juste envie de profiter de la soirée en tant que spectateur.


Le Théâtre de la Vie a à cœur de réduire la distance qui peut exister entre une œuvre ou un lieu théâtral et une personne. Cette mission est nécessaire pour assurer le droit d’accès à la diversité de la vie culturelle et la possibilité pour chacun d’assister à une pièce et de la critiquer. Elle va de pair avec la remise en question de la société qui est un engagement propre au théâtre. Au sein de cet espace de création, les artistes font ainsi se rejoindre différents domaines traversant notre vie en collectivité. Le politique, le social ou encore le culturel s’y rencontrent de manière sensible et affirmée, portés par la parole et le corps.

Vers les Publics

Dans ce cadre, le Théâtre de la Vie propose différents outils et activités à l’attention des publics scolaires et associatifs.

Nous vous proposons : - Une mise à disposition des différents outils didactiques : Dossiers pédagogiques pour chaque spectacle Dossiers thématiques (les métiers du théâtre, le théâtre contemporain,…) - Une visite guidée du Théâtre de la Vie : Découverte de cet ancien bâtiment industriel transformé en théâtre intime et des membres de l’équipe qui y travaille - Une ouverture des répétitions pour les écoles artistiques (académies, conservatoires,…) - Une rencontre avant ou après spectacle entre votre groupe… …Et des membres de l’équipe du Théâtre de la Vie (possibilité d’intervention dans l’établissement scolaire ou associatif) …Et des comédiens et/ou metteurs en scène (sous réserve d’acceptation des équipes artistiques) Sur demande, possibilité d’envisager ensemble des activités sur mesure


Nos avantages - Lieu intime et convivial (72 places) - Proximité avec les équipes artistiques - Attention particulière portée à chacun - Accessibilité en transports en commun (à deux minutes du Botanique) - Une personne spécifique en lien avec les écoles et les structures associatives - Pour les groupes facturés, un payement après-spectacle, ajusté au nombre d’élèves et d’accompagnants effectivement présents le soir de la représentation

Nos tarifs scolaires et associatifs Tarifs scolaires :

- 6€ par élève - Une place offerte par accompagnateur de 10 élèves - Participation à l’action Carte PROF : le détenteur de la Carte PROF bénéficie d’une place gratuite pour la première date de chaque spectacle de la programmation de saison (sur réservation). Il peut venir accompagné d’une personne qui bénéficiera d’un tarif réduit à 9€

Tarifs associatifs :

- 6€ par personne - Une place offerte par accompagnateur de 6 personnes - Accès à la première de chaque pièce gratuitement pour les animateurs (un animateur par structure associative, réservation obligatoire) - Participation à l’action Article 27

Parce qu’une remise en question de la société ne peut se faire sans se remettre en question soi-même, le Théâtre de la Vie est inlassablement désireux de recevoir les retours que les spectateurs peuvent formuler sur la représentation à laquelle ils ont assisté ou sur l’accueil qu’ils ont reçu lors de leur venue. Conquis ou réservés, tempérés ou incisifs, n’hésitez pas à nous faire part des critiques de vos groupes scolaires ou associatifs via le contact de médiation culturelle. Plus d’informations Aaricia Vanhamme publics@theatredelavie.be


INFORMATIONS PRATIQUES Théâtre de la Vie Rue Traversière 45 1210 Bruxelles www.theatredelavie.be

Administration Tél. 02 219 11 86 info@theatredelavie.be

Accès

Arrêt Botanique : Metro 2, 6 & Tram 92, 93 Arrêt Traversière : Bus 61, 65, 66 Arrêt Houwaert : Bus 59 Parking Bota : Rue Traversière 17 (forfait de 3,50€ de 19h30 à 1h) Les spectacles ont lieu du mardi au samedi à 20h. Les portes du Théâtre de la Vie s’ouvrent à 19h. Bar et petite restauration (quiches, rouleaux de printemps, gâteaux,…) avant et après le spectacle.

Tarifs

Tarif plein : 13€ Tarif réduit : 9€ (étudiants, demandeurs d’emploi, seniors, groupes,…) Tarif mini : 6€ (groupes scolaires, associations, habitants de Saint-Josse, étudiants en école d’art dramatique,…)

Carte de fidélité : trois spectacles vus, quatrième offert !


Par internet www.theatredelavie.be Par téléphone Vous pouvez réserver vos places en téléphonant au +32 (0)2 219 60 06. En dehors des heures de bureau, un répondeur enregistrera vos réservations. Par courriel Vous pouvez réserver vos places en nous écrivant à l’adresse reservations@theatredelavie.be en précisant le spectacle, la date et le nombre de places souhaitées.

Réservations

Le soir de la représentation La billetterie est ouverte 1h avant la représentation. Les tickets sont à retirer au plus tard 1/4h avant le début du spectacle. Paiement le soir de la représentation par liquide ou bancontact. Placement libre. Si le spectacle affiche complet, vous pouvez vous inscrire sur liste d’attente sur place, le soir de la représentation.

Tatiana Bureaux, scène SLAM et accueil Alexis Coeurderoi, réservations et billetterie, scène SLAM Thibaud Decoene, régie Aïcha El Kadari, entretien Pier Gallen, direction technique et régie Fatma Girretz, administration Alexandrine Ouedraogo, comptabilité Sophie Sommer, assistanat administratif Peggy Thomas, direction Aaricia Vanhamme, communication - développement des publics

L’équipe

Conception et réalisation : 1kilo3 Le Théâtre de la Vie est subventionné par La Fédération Wallonie-Bruxelles et soutenu par la Commune de Saint-Josse-Ten-Noode. Le Théâtre de la Vie est partenaire du Bamp, Arsène 50, Carte Prof, Article 27, Théâtrez-moi! et Nomade.


PROGRAMME DE LA SAISON 2017-2018

SOIRÉE D’OUVERTURE DE SAISON 14 - 23 septembre

10 - 21 octobre

LES PETITS HUMAINS Compagnie Gazon-Nève

24 - 27 octobre 14 - 18 novembre

CHYPRE Abdelmalek Kadi

CLOTILDE DU NORD Brocoli Théâtre

LA DISPARITION DES LUCIOLES DARPA Collectif 5 - 16 décembre

LA MONTAGNE Les 2 Frida

16 - 27 janvier

LA COMPATIBILITÉ DU CAMÉLÉON P H O S / P H O R

06 - 10 février

L.F. CÉLINE FRAGMENTATION 1Damien De Dobbeleer

27 février – 10 mars

JACKIE ( UN DRAME DE PRINCESSE ) Reste Poli Productions 27 – 31 mars

17 - 28 avril 22 – 24 juin

PIEL Maria Eugenia Lopez

NÉRON L’acteur et l’écrit

FESTIVAL TRI-MARRANT 2 Compagnie l’Aencrophone

Chaque 4ème lundi du mois

SLAM Scène ouverte

Ed. Resp. : P.Thomas – Rue Traversière 45 1210 Bruxelles

08 septembre

Programme Théâtre de la Vie 17 18  

Programme complet des spectacles

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you