Page 1

LE JARDIN DES POSSIBLES SAISON 18.19 théâtre croix-rousse croix-rousse.com o4 72 o7 49 49


SOMMAIRE édito p. 3

Fricassée de maris pp. 26-27

calendrier pp. 4-5

Federigo pp. 28-29

venir au Théâtre p. 6

Dark Circus pp. 30-31

les spectacles

Le Misanthrope pp. 32-33

Biennale de la danse p. 7 Songs pp. 8-9 Stabat Mater pp. 10-11 Ervart pp. 12-13 La Petite Fille qui disait non pp. 14-15

le Quatuor Debussy p. 59 pratiquez ! p. 60 rejoignez-nous ! p. 61

Une nuit américaine pp. 34-35

habitez le théâtre ! médiation culturelle p. 62

Fantômes pp. 36-37

les partenariats p. 63

Roméo et Juliette pp. 38-39

accueil billetterie pp. 64-65

À vif pp. 40-41 Le Tarot du grand tout pp. 42-43 Into The Woods pp. 44-45

Dévaste-moi pp. 16-17

Mon cœur pp. 46-47

L’Opéra de quat’sous pp. 18-19

Requiem(s) pp. 48-49

Evelyne Gallet et Jean Guidoni pp.20-21

8980 : Book Of Travelers pp. 50-51

Survivre en milieu hostile pp.22-23

Absence de guerre pp. 52-53

Harriet pp. 24-25

la vie du théâtre

tarifs p. 66 bulletin forfait X-Rousse pp. 67-70 l’équipe p. 71

Chap Chapô pp. 54-55 Le Temps est la rivière où je m’en vais pêcher pp. 56-57

Le Théâtre de la Croix-Rousse, association loi 1901, est conventionné par la Ville de Lyon, la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et est subventionné par la Métropole de Lyon. Licences d’entrepreneur de spectacles 1-1054499, 2-1054500, 3-1054505. Siret n º 313 915 019 00050. APE 9001Z.


LE JARDIN DES POSSIBLES Le jardin des possibles, c’est un jardin où les mauvaises herbes n’empêcheraient pas les bonnes de pousser, où l’anémone pousserait tranquillement à côté du chardon. C’est notre jardin utopique, c’est notre Théâtre 1. Vous le verrez en découvrant cette nouvelle saison, les artistes s’y emparent de la question du « vivre ensemble », cette question si galvaudée par le discours politique. Et pourtant ! Nous ressentons la nécessité d’interroger ce qui fait notre communauté. Le fait politique et social, les tensions et les affrontements. Nous ressentons le besoin de montrer l’engagement de certains et surtout de certaines pour les autres, la solidarité. Des thèmes qui vont courir d’un spectacle à l’autre en passant par le théâtre, la musique, le comique, le poignant, le poétique ou le documentaire. Le jardin des possibles, c’est notre Théâtre, c’est notre utopie. Un lieu où le théâtre et la musique se mêlent pour aiguiser notre regard et notre oreille. Théâtre souvent pluridisciplinaire puisé dans des textes de répertoire et dans l’écriture d’aujourd’hui, musique, chanson, comédie musicale, opéra mais aussi arts visuels, danse, cirque. Nous voulons tout faire pousser, tout vous proposer dans un foisonnement joyeux et indiscipliné. À vous de composer votre bouquet en fonction de vos goûts et de vos curiosités. Cette brochure est là pour vous y aider, vous pouvez aussi visiter notre site internet où vous trouverez des interviews des artistes, des vidéos et des nouvelles régulières des projets en cours. Car le jardin des possibles, c’est un lieu de création où poussent dix spectacles qui n’ont pas encore vu le jour au moment où nous publions. Nous espérons qu’ils vous plaisent, il est possible que non et c’est le risque que nous vous proposons de partager avec nous. Avec le privilège d’être les premiers à découvrir ces œuvres. C’est un privilège rare. Le jardin des possibles, c’est un lieu que nous vous proposons d’habiter pour vivre le spectacle de l’intérieur par la pratique du théâtre ou du chant. C’est aussi un lieu de débat, avec la création d’un comité de spectateurs. Vos retours nombreux à notre enquête, réalisée l’hiver dernier, nous incitent à vous rencontrer pour discuter de nos choix de programmation et à échanger sur ce qui nous anime. C’est notre utopie, c’est votre Théâtre. Jean Lacornerie et Anne Meillon

1

Et c’est l’image créée par l’atelier Malte Martin pour illustrer notre nouvelle saison.

3


CALENDRIER SEPTEMBRE

ma 16 La Petite Fille qui…

19h30

me 5

me 17 La Petite Fille qui… [BDS]

19h30

je 6

sa 1

je 18 La Petite Fille qui…

10h

ve 7

di 2

La Petite Fille qui…

14h30

sa 8

lu 3

ve 19 La Petite Fille qui…

10h

di 9

ma 4

La Petite Fille qui…

19h30

lu 10

me 5

sa 20 La Petite Fille qui…

16h

ma 11 Fricassée de maris

20h

je 6

di 21

me 12 Federigo

20h

ve 7

lu 22

je 13 Dark Circus

19h30

sa 8

ma 23

di 9

me 24

ve 14 Dark Circus

lu 10

je 25

Dark Circus

14h30

ve 26

Federigo

20h

ma 11 [choeur] présentation

19h30

Federigo

21h 10h

me 12 Ouverture de la location

sa 27

sa 15 Dark Circus

16h

je 13

di 28

di 16 Dark Circus

15h

ve 14

lu 29

lu 17 Federigo

20h

sa 15

ma 30

ma 18 Dark Circus

14h30

di 16

me 31

Dark Circus

19h30

Federigo

21h

lu 17

NOVEMBRE

ma 18

je 1

me 19 Augusto

me 19 Dark Circus [BDS]

19h30

21h

ve 2

19h

sa 3

[stage] Dévaste-moi

je 20 Dark Circus

14h30

21h

di 4

[stage] Dévaste-moi

Dark Circus

19h30

El Agitador Vórtex

19h

lu 5

Federigo [BDS]

21h

ve 21 El Agitador Vórtex

19h

ma 6

Dévaste-moi

20h

sa 22

me 7

Dévaste-moi [BDS]

20h

di 23

je 8

Dévaste-moi

20h

lu 24

ve 9

Dévaste-moi

20h

ma 25

sa 10 [stage] Ervart

di 23

me 26

di 11 [stage] Ervart

lu 24

je 27

lu 12

ma 25

ve 28

ma 13

me 26

sa 29

me 14

je 27

di 30

je 15

El Agitador Vórtex je 20 Augusto [BDS]

OCTOBRE lu 1

Federigo

ve 21 Dark Circus Federigo sa 22 Dark Circus Federigo

20h

sa 29

sa 17 L’Opéra de quat’sous

19h30

di 30

Songs

20h

di 18

me 3

Songs [BDS]

20h

lu 19

je 4

Songs

20h

ma 20 L’Opéra de quat’sous [BDS]

20h

ma 1

Stabat Mater [TLR]

20h

me 21 L’Opéra de quat’sous

20h

me 2

Songs

20h

je 22

Stabat Mater [TLR]

20h

ve 23 E. Gallet et J. Guidoni

Stabat Mater [TLR]

19h

sa 24

sa 5

[stage] Le Misanthrope

di 25

di 6

[stage] Le Misanthrope

sa 6 di 7

19h30 21h 16h 19h30

ve 28

ve 16 L’Opéra de quat’sous

ma 2

ve 5

21h

lu 31 JANVIER

je 3 20h

ve 4

lu 8

Comité spectateurs

19h30

lu 26 Atelier Quatuor Debussy [ESPE] 19h

lu 7

ma 9

Ervart

20h

ma 27 Survivre en milieu hostile

20h

ma 8

me 10 Ervart [BDS]

20h

me 28 Survivre en milieu… [BDS]

20h

me 9

Le Misanthrope

20h

je 11 Ervart

20h

je 29 Survivre en milieu hostile

20h

je 10 Le Misanthrope

20h

ve 12 Ervart

20h

ve 30 Survivre en milieu hostile

20h

ve 11 Le Misanthrope

20h

sa 13 Ervart

19h30

sa 12 Le Misanthrope

19h30

DÉCEMBRE

di 14

sa 1

di 13 Le Misanthrope

15h

lu 15

di 2

lu 14 Atelier Quatuor Debussy

19h

lu 3

ma 15 Le Misanthrope

20h

me 16 Le Misanthrope [BDS]

20h

4

ma 4

Harriet [AP]

20h


je 17 Le Misanthrope

20h

ve 18 Le Misanthrope

20h

MARS

ma 16

ve 1

me 17

sa 19

sa 2

je 18

di 20

di 3

ve 19

lu 21

lu 4

ma 22

ma 5

À vif

20h

di 21

me 23

me 6

À vif [BDS]

20h

lu 22

sa 20

je 24 Une nuit américaine

19h30

je 7

À vif

20h

ma 23

ve 25 Une nuit américaine

19h30

ve 8

À vif

20h

me 24

sa 26 Une nuit américaine

19h30

sa 9

À vif

19h30

je 25

di 27

[stage] À Vif

ve 26

lu 28

di 10 [stage] À Vif

sa 27

ma 29 Fantômes

20h

lu 11 Atelier Quatuor Debussy [ESPE] 19h

di 28

me 30 Fantômes [BDS]

20h

ma 12

lu 29

je 31 Fantômes

20h

me 13 Le Tarot du grand tout

19h30

je 14 Le Tarot du grand tout

10h

FÉVRIER ve 1

Fantômes

20h

sa 2

Fantômes

19h30

MAI

Le Tarot du grand tout

14h30

me 1

ve 15 Le Tarot du grand tout

14h30

je 2

19h30

ve 3

16h

sa 4

di 3 lu 4

ma 30

Le Tarot du grand… [BDS] Master class Debussy

16h

sa 16 Le Tarot du grand tout

Master class Debussy

18h

di 17

di 5

ma 5

lu 18

me 6

ma 19 Into The Woods

20h

lu 6 ma 7

je 7

me 20 Into The Woods [BDS]

20h

me 8

ve 8

Roméo et Juliette [AP]

20h

je 21 Into The Woods

20h

je 9

sa 9

Roméo et Juliette

19h30

ve 22 Into The Woods

20h

ve 10

15h

sa 23 Into The Woods

19h30

sa 11

di 10 Roméo et Juliette lu 11

di 24

di 12

ma 12 Roméo et Juliette [AP]

20h

lu 25

me 13 Roméo et Juliette [BDS]

20h

ma 26 Mon cœur

20h

ma 14

je 14 Roméo et Juliette

14h30

me 27 Mon cœur [BDS]

20h

me 15 Chap Chapô

19h30

20h

je 28 Mon cœur

20h

je 16 Chap Chapô

14h30

20h

ve 29 Mon cœur

20h

Roméo et Juliette [AP] ve 15 Roméo et Juliette

lu 13

Chap Chapô [BDS]

19h30

sa 16

sa 30

ve 17 Chap Chapô

14h30

di 17

di 31

Chap Chapô

19h30

lu 18

AVRIL

sa 18 Chap Chapô

16h

di 19 [marche]

15h

ma 19

lu 1

me 20

ma 2

Requiem(s)

20h

lu 20

je 21

me 3

Requiem(s) [BDS]

20h

ma 21 Le Temps est la rivière…

20h

ve 22

je 4

me 22 Le Temps est la… [BDS]

20h

sa 23

ve 5

8980 : Book Of Travelers

20h

je 23 Le Temps est la rivière…

20h

di 24

sa 6

8980 : Book Of… [BDS]

19h30

ve 24 Le Temps est la rivière…

20h

lu 25

di 7

sa 25 [yoga] initiation

10h

ma 26

lu 8

me 27

ma 9

Absence de guerre

20h

di 26

je 28

me 10 Absence de guerre [BDS]

20h

lu 27

je 11 Absence de guerre

20h

ma 28

20h30

me 29

20h

je 30

[BDS] bord de scène [AP] avant-propos séance scolaire au Studio pratiquez ! / rejoignez-nous (pp. 60-61) hors les murs [ESPE] à l’École supérieure du professorat et de l’éducation [TLR] au Théâtre de La Renaissance vacances scolaires et jours fériés

Le Temps est la rivière…

Concert Quatuor Bergen ve 12 Absence de guerre sa 13

19h30

ve 31

di 14 lu 15

5


VENIR AU THÉÂTRE (et rentrer !) Théâtre de la Croix-Rousse place Joannès-Ambre 69004 Lyon 04 72 07 49 49

en métro C (tcl.fr)

en voiture (et se garer !)

arrêt Croix-Rousse › 10 min  

Si le parking LPA CroixRousse situé sous la place du Théâtre est complet, préférez plutôt les parkings :

dernier retour à 00h15

arrêt Hénon › 7 min  

Hôpital de la Croix-Rousse › 3 min  

dernier retour à 00h12

en bus (tcl.fr) De nombreux bus vous permettent de monter sur notre belle colline, voici ceux qui vous permettent aussi d’en redescendre après le spectacle !

arrêt Cuire › 7 min  

L’Hôpital fermant à 19h le soir, le parking se libère en soirée. 103 Grande Rue de la Croix-Rousse › 80 places en bas › 150 places en haut 3,30 € * pour 2h de stationnement puis 0,40 € toutes les 15 min

dernier retour à 00h10

à vélo (surtout pour descendre !)

arrêt Hôpital de la Croix-Rousse › 2 min  

4 bornes : Rond-point Hôpital de la Croix-Rousse, Places Commandant Arnaud, Bertone et Croix-Rousse

C13

velov.grandlyon.com

LPA Gros Caillou › 10 min   167 bis Boulevard de la Croix-Rousse › 449 places 0,50 € * toutes les 15 min et plafond nocturne à 4,50 € à partir de 20h * tarifs indicatifs au 27/04/18 non contractuels

dernier retour à 00h48 (00h46 le samedi) pour la direction Hôtel de Ville

bus 38

Et aussi, covoituragegrandlyon.com

dernier retour à 22h07 pour la direction Gare Part-Dieu dernier retour à 22h44 pour la direction Caluire

C1

bus 33

dernier retour à 00h39 pour la direction Rillieux

C13 bus 38

LPA Croix-Rousse

P

rue Art aud

C13

Théâtre

ru e

Belfort

métro C Hénon

bus 38

chieze Rey rue Henri La

P Grande ru e de la Croix-Ro usse

Hôpital de la Croix-Rousse

Ma rg no ll es

dernier retour à 00h40 pour la direction Gare Part-Dieu

de

C1

ru e

arrêt Cuire › 7 min  

rue Cost e

métro C Cuire

rue Janin

rue Pailleron métro C Croix-Rousse

6

P LPA Gros Caillou

C13


création  18.19

BIENNALE DE LA DANSE © Alessandro Sciarroni

augusto Alessandro Sciarroni En préambule de saison, le Théâtre de la Croix-Rousse accueille la Biennale de la danse pour une création mondiale de l’Italien Alessandro Sciarroni qui s’intéresse ici à l’Auguste, la figure du clown et plus largement aux mécanismes du rire.

En parallèle, à découvrir au Studio les 19, 20 et 21 septembre à 19h El Agitador Vórtex, un spectacleperformance de Cris Blanco. Le nombre de places disponibles étant restreint pour ce spectacle, la réservation est possible uniquement auprès de la Biennale de la danse. renseignements et réservations au 04 27 46 65 65

Formé aux arts plastiques après bien des expériences performatives, Alessandro Sciarroni construit depuis 2007 des pièces conceptuelles mais aussi fichtrement physiques, jusqu’à l’épuisement. Après avoir participé à un projet européen sur le genre qui lui donna l’occasion de travailler sur le rire avec des adolescents, il poursuit sa recherche sur la pratique du rire en évoquant le clown Augusto, le pitre, l’indiscipliné, le maladroit, le gaffeur qui s’oppose au clown blanc, so chic et respectable. danse | chorégraphie Alessandro Sciarroni | danseurs Massimiliano Balduzzi, Gianmaria Borzillo, Marta Ciappina, Jordan Deschamps, Pere Jou, Benjamin Kahn, Leon Maric, Francesco Marilungo, Cian Mc Conn, Roberta Racis et Matteo Ramponi | musique Yes Sœur! | lumières Sébastien Lefèvre | collaboration artistique Marta Ciappina et Elena Giannotti | durée 1h 19 › 20 septembre mercredi 19 › 21h jeudi 20 › 21h tarifs de 12,50 € à 25 € détails des tarifs à retrouver sur croix-rousse.com

bord de scène jeudi 20 septembre à l’issue de la représentation

répétition publique samedi 15 septembre à 18h

7


mĂŠlancolie sauce anglaise


création  18.19

SONGS Sébastien Daucé / Ensemble

Correspondances / Samuel Achache Quand les prémices de l’opéra anglais deviennent un moment de théâtre exceptionnel. Le projet s’est construit autour de Lucile Richardot, chanteuse hors du commun à la voix et à la personnalité très recherchées dans l’opéra baroque. Sébastien Daucé, avec son ensemble Correspondances, lui offre un répertoire taillé à sa mesure avec cette suite de songs, belle anthologie musicale qui traverse six décennies du XVIIe siècle anglais. Puis l’idée est venue d’un spectacle à part entière. Il fallait planter un décor, tisser une histoire, inventer un conte adapté à ces récits et à cet esprit mélancolique si britannique. Samuel Achache a relevé le défi, avec tout le talent qu’on lui connaît, lui et la compagnie La Vie Brève 1, pour sortir l’opéra de son carcan et en faire un moment de théâtre absolu. Dans un lieu irréel, tel un purgatoire, entre rêve et réalité, une femme chante et prend les peines des autres pour que les vivants soient allégés de leurs douleurs. Tout autour un monde s’agrège : l’orchestre qui a perdu la notion du temps, deux autres chanteurs qui actionnent cette machinerie et une comédienne, grande organisatrice de ce lieu étrange. Mais une nouvelle venue vient bousculer cet ordre des choses pour n’en faire qu’à sa tête. Elle veut garder ses peines et refuse l’oubli. Une histoire inspirée de la mythologie qui préfigure l’opéra anglais que portera quelques années plus tard Henry Purcell. 1

Le spectacle Fugue a été présenté à La Croix-Rousse en 15-16.

théâtre musical | direction musicale et orgue Sébastien Daucé | mise en scène Samuel Achache | avec Lucile Richardot alto, Margot Alexandre et Sarah Le Picard jeu, René Ramos Premier baryton-basse, Lucile Perret flûte, Angélique Mauillon harpe, Mathilde Vialle, Louise Bouedo et Étienne Floutier violes, Thibaut Roussel théorbe, Arnaud De Pasquale clavecin | scénographie Lisa Navarro | dramaturgie Sarah Le Picard costumes Pauline Kieffer | lumières César Godefroy | collaboration artistique Carla Bouis | durée 1h30 env. production : ensemble Correspondances, La Vie Brève | coproduction : Théâtre de Caen, Théâtre de Lorient – CDN, Comédie de Valence – CDN, Théâtre de Cornouailles – SN de Quimper, Fondation Royaumont, Théâtre Paul Eluard Choisy-le-Roi, Théâtre de la Croix-Rousse – Lyon, Centre culturel de rencontre d’Ambronay, Fondation Musica Solis sous égide de la Fondation Bullukian, Fondation Jan Michalski et Arcadi – Île-de-France | un spectacle en coréalisation avec le Festival d’Ambronay

02 › 05 octobre mardi 02 › 20h mercredi 03 › 20h jeudi 04 › 20h vendredi 05 › 20h

tarifs détails p. 66

coopération Théâtres

Croix-Rousse

bord de scène mercredi 03 octobre à l’issue de la représentation

Pass Songs / Stabat Mater 30 € les 2 spect. 20 € −30 ans & dem. d’emploi

Renaissance

9


Š Arnaud Bertereau

le baroque en mouvement


STABAT MATER Pergolèse / Sébastien d’Hérin David Bobée / Caroline Mutel

Un message universel où danseur et circassien subliment la musique de Pergolèse. Alors qu’à La Croix-Rousse, la saison s’ouvre avec Songs et l’ensemble Correspondances, le Théâtre de La Renaissance 1 propose Stabat Mater avec Les Nouveaux Caractères 2. Ces deux ensembles lyonnais, hissés au plus haut niveau de la musique baroque, invitent les metteurs en scène de théâtre à faire vivre ces œuvres dans notre monde contemporain. Le Stabat Mater de Pergolèse, basé sur un texte liturgique relatant la souffrance de la Vierge Marie, fait partie des joyaux du répertoire baroque. Le compositeur de vingt-six ans remit ce chef-d’œuvre sur son lit de mort en 1736. Le jeune maître renouvelait fondamentalement la musique religieuse de son temps, convaincu que le goût du public pour l’opéra triompherait aussi à l’église. La mise en scène de David Bobée et Caroline Mutel présente une série de portraits, où se mêlent danse et cirque dans un décor urbain. La figure religieuse de la Mère devient la figure de l’humanité sacrifiée. Circassien et danseur portent un message d’humanisme plein d’espoir. Un Stabat Mater de chair et de sang, de rires et de larmes, parlant d’un roi-migrant élu en son royaume de précarité. Oullins Lyon-Métropole L’ensemble Les Nouveaux Caractères a été accueilli en résidence de création au Théâtre de la Croix-Rousse en juin 2017. 1

2

performance lyrique | direction musicale Sébastien d’Hérin | mise en scène David Bobée et Caroline Mutel | avec Caroline Mutel soprano, Aurore Ugolin mezzo-soprano, Bobie M’foumou danseur, Salvatore Cappello acrobate et l’ensemble Les Nouveaux Caractères | lumières Stéphane « Babi » Aubert | son Félix Perdreau | durée 1h15 production : Les Nouveaux Caractères

hors les murs Théâtre de La Renaissance 04 › 06 octobre jeudi 04 › 20h vendredi 05 › 20h samedi 06 › 19h coopération Théâtres

tarifs de 5 € à 24 € détails des tarifs à retrouver sur croix-rousse.com

Croix-Rousse

Pass Songs / Stabat Mater 30 € les 2 spect. 20 € −30 ans & dem. d’emploi

Renaissance

11


Š Benjamin Chelly

Vincent Dedienne en pleine ĂŠbullition


création  18.19

ERVART ou les derniers jours

de Frédéric Nietzsche Hervé Blutsch / Laurent Fréchuret Une comédie extravagante autour d’un anti-héros fou de jalousie au point de mettre la ville à feu et à sang. Ervart 1 est une grande comédie, une farce peuplée de personnages rares, borderline, tordus, passionnants. Pour les jouer, le metteur en scène Laurent Fréchuret a réuni une bande de comédiens virtuoses du comique, Vincent Dedienne en tête. Il sera Ervart, le fou de jalousie. Ses crises et ses hallucinations le portent vers le massacre de masse. L’univers d’Ervart confine au fantastique. Sa femme, Philomène, fait appel à un psychanalyste obsédé de citations. Et voilà que surgissent Maurice, agent secret zoophile et Anastasia Zilowski, comédienne bilingue et pourtant sans emploi. Sans oublier Frédéric Nietzsche en personne qui passait par là. Pendant ce temps-là, une petite troupe de comédiens anglais égarés tourne autour de la maison. Rien d’étonnant donc si Laurent Fréchuret, qui a mis en scène un remarquable En attendant Godot à La Croix-Rousse en 2016, s’est pris de passion pour cette pièce hors norme de l’extravagant auteur Hervé Blutsch. Avec Ervart, on va de surprise en surprise. Les attentats, les bombes, les explosions qu’il nous montre, avec un angélisme à peine cultivé, ne sont pas ceux que l’on attendait. Le burlesque et l’effroi se partagent l’inattendu avec éclat. Quelques moments de mélancolie et de tendresse apportent une note différente. L’espace se peuple de labyrinthes, de portes communicantes, de jeux de miroirs. De quoi passer une soirée folle où le rire deviendra questionnement. 1

Le texte fait l’objet d’une nouvelle publication aux éditions Les Solitaires Intempestifs à l’automne 2018.

théâtre | texte Hervé Blutsch | mise en scène Laurent Fréchuret | avec Stéphane Bernard, Jean-Claude Bolle-Reddat, James Borniche, Maxime Dambrin, Vincent Dedienne, Margaux Desailly, Pauline Huruguen, Tommy Luminet et Marie-Christine Orry collaboration artistique Édouard Signolet | assistante à la mise en scène Flore Simon scénographie Alain Deroo et Laurent Fréchuret | lumières Laurent Castaingt costumes Colombe Lauriot Prévost | maquillage et coiffure Françoise Chaumayrac durée 1h50 env. production : Théâtre de l’Incendie | coproduction : La Comédie de Saint-Étienne – CDN, Théâtre du Rond-Point – Paris, Espace des Arts – SN de Chalon-sur-Saône

09 › 13 octobre mardi 09 › 20h mercredi 10 › 20h jeudi 11 › 20h vendredi 12 › 20h samedi 13 › 19h30

tarifs détails p. 66

pratiquez ! détails p. 60

bord de scène mercredi 10 octobre à l’issue de la représentation 13


Š Thierry Laporte

un chaperon dans la citĂŠ


LA PETITE FILLE QUI DISAIT NON Carole Thibaut Sous l’apparence d’un conte, une histoire d’émancipation, de recherche d’identité et d’amour. C’est un de ces contes dont Carole Thibaut a le secret. Un conte 1 qui a l’apparence d’un conte : on y trouve une petite fille, Marie, sa maman, Jeanne et la grand-mère, Louise. Et bien sûr, une forêt où vit un loup. Mais est-ce vraiment un conte ? Marie est une petite fille sage et responsable, une petite fille à qui l’on peut faire confiance. Jeanne est une mère aimante, à l’écoute, une mère moderne, très prise par son métier d’infirmière et par les difficultés de la vie quotidienne. Alors quand chaque semaine Marie va rendre visite à Louise, sa grand-mère, qui habite de l’autre côté de la cité, Jeanne lui recommande de prendre le chemin le plus long, celui qui contourne la Cité-Forêt et d’éviter celui qui la traverse, même s’il est plus court et attrayant. Louise et Marie parlent beaucoup, les grand-mères savent beaucoup de choses et n’hésitent pas à les transmettre. Mais un événement va pousser Marie à entrer dans la cité sous l’emprise de la colère comme on entre dans le vaste monde et Jeanne, au fond d’elle-même, savait que cela devait arriver. Un jour les petites filles désobéissent, un jour les petites filles vont se confronter aux loups et aux hommes, un jour les petites filles ne sont plus si petites, un jour les petites filles sont mises à l’épreuve parce qu’il faut bien grandir. 1

Le texte est publié à L’École des Loisirs.

théâtre | texte et mise en scène Carole Thibaut | assistanat à la mise en scène Vanessa Amaral, Malvina Morisseau et Fanny Zeller | avec Yann Mercier, Marie Rousselle-Olivier et Hélène Seretti | participation à l’image Valérie Schwarcz et Lou Ferrer-Thibaut | scénographie Camille Allain-Dulondel | lumières Yoann Tivoli | création sonore et musicale Margaux Robin | vidéo Vincent Boujon costumes Élisabeth Dordevic | durée 1h10 | dès 8 ans production : théâtre des Îlets – CDN de Montluçon, Région Auvergne-Rhône-Alpes coproduction : Théâtre d’Ivry – Antoine-Vitez | en partenariat avec le GEIQ Théâtre

16 › 20 octobre mardi 16 › 19h30 mercredi 17 › 19h30 vendredi 19 › 19h30 samedi 20 › 16h scolaires jeudi 18 › 10h jeudi 18 › 14h30 vendredi 19 › 10h

tarifs détails p. 66 bord de scène mercredi 17 octobre à l’issue de la représentation

15


Š Jean-Louis Fernandez

le chant des signes


DÉVASTE-MOI Johanny Bert / Emmanuelle Laborit The Delano Orchestra

Emmanuelle Laborit, sourde de naissance, chante et danse en langue des signes. C’est un spectacle miraculeux : on y voit une formidable comédienne, Emmanuelle Laborit, militante de la langue des signes, chanter. Oui chanter. Mais en chansigne. Fan de Michael Jackson, de Nina Hagen, d’Alain Bashung, de Léo Ferré ou encore de la Callas, elle ne les entend pas mais elle aime leurs attitudes, leurs énergies et imagine le grain de leur voix. Avec le metteur en scène Johanny Bert, elle fait de cette passion un nouveau spectacle. On passe d’un récital lyrique à un bal populaire, un concert de rock ou un monologue musical au son du groupe folk-rock The Delano Orchestra. Les codes du concert rock – lumières, costumes à paillettes et tenues sexy – sont mêlés à une écriture théâtrale qui brouille les pistes. Emmanuelle Laborit se dévoile derrière les chansons et « chansigne » ses désirs, ses libérations, ses blessures. Elle dit les maux des corps féminins : corps sensuels, corps malmenés, corps masquant des sentiments enfouis, corps libérés. Les musiciens sont les vibrations de son corps, de son visage, de ses mains et les notes, ses pensées. Elle signe du bout des cheveux jusqu’au bout des doigts de pieds. Le spectateur n’a plus qu’à se laisser emporter par les sons et les signes pour un moment inoubliable d’intelligence, de beauté, de musique et de partage avec le public. tour de chant | mise en scène Johanny Bert | en collaboration avec Yan Raballand chorégraphe | avec Emmanuelle Laborit comédienne, chansigne et les musiciens de The Delano Orchestra : Guillaume Bongiraud, Yann Clavaizolle, Mathieu Lopez, Julien Quinet et Alexandre Rochon | interprète voix off Corinne Gache | recherches dramaturgiques Alexandra Lazarescou | adaptation des chansons en langue des signes Emmanuelle Laborit | vidéo Virginie Premer en alternance avec Camille Lorin costumes Pétronille Salomé | lumières Félix Bataillou en alternance avec Samy Hidous | durée 1h20 production : IVT – International Visual Theatre | coproduction : Théâtre de Romette – Clermont-Ferrand, La Comédie de Clermont-Ferrand – SN

06 › 09 novembre mardi 06 › 20h mercredi 07 › 20h jeudi 08 › 20h vendredi 09 › 20h

tarifs détails p. 66

pratiquez ! détails p. 60

bord de scène mercredi 07 novembre à l’issue de la représentation

17


© Frédéric Iovino

bal chez les maudits


L'OPÉRA DE QUAT'SOUS Kurt Weill / Bertolt Brecht

Jean-Robert Lay / Jean Lacornerie Un bal des affreux qui swingue entre critique sociale et cabaret berlinois. Bienvenue dans les bas-fonds de Londres ! Ici règnent voleurs, assassins, flics corrompus, faux mendiants, exploiteurs de tout poil, méchantes femmes d’argent et prostituées malhonnêtes. « De quoi vit l’homme ? De sans cesse torturer, dépouiller, déchirer, égorger, dévorer l’homme. Ce n’est que de ça que vit l’homme, que comme ça qu’il peut oublier qu’il n’est qu’un homme », chante Mackie qui règne sur cette pègre. Ici, tout le monde trahit tout le monde, aucune morale ne peut sauver quiconque. Seul l’argent est la règle et la vitesse des mouvements du capital donne le tempo. L’Opéra de quat’sous, écrit en 1928 par Bertolt Brecht à partir de L’Opéra des gueux de John Gay, est un portrait brutal de l’humanité moderne. Il mêle drame, cabaret sensuel et burlesque dans une énergie de crépuscule du monde. La lucidité dévastatrice qu’exprime Bertolt Brecht est portée par la musique de Kurt Weill et par des chansons comme des coups au plexus. Brecht et Weill nous plongent dans la fange pour que nous nous ébrouions, prenions de la distance, regagnions l’humanité. Pour Jean Lacornerie qui reprend son spectacle créé en 2016, ce chefd’œuvre est la source du théâtre musical du XXe siècle. Comédiens, musiciens, chanteurs se mêlent aux marionnettes d’Émilie Valantin et suscitent un parfum unique d’ironie et de nostalgie, de désespoir et de légèreté que seul le mélange de la musique et du théâtre peut provoquer. théâtre musical | musique Kurt Weill | texte Bertolt Brecht | direction musicale Jean-Robert Lay | mise en scène Jean Lacornerie | traduction René Fix | chorégraphie Raphaël Cottin | scénographie Lisa Navarro | costumes Robin Chemin | lumières David Debrinay | marionnettes Émilie Valantin | avec Gilles Bugeaud, Pauline Gardel, Vincent Heden, Nolwenn Korbell, Amélie Munier, Florence Pelly, Jean Sclavis et Jacques Verzier | orchestre Romuald Ballet-Baz, Jessy Blondeel, Stan Cramer, Yannick Deroo, Samir Ferhahi, Nicolas Lapierre, Romuald Lefèbvre et Arnaud Thuilliez | spectacle en français et en allemand surtitré en français | durée 2h production : La Clef des Chants, Région Hauts-de-France | coproduction : Département du Pas-de-Calais, Théâtre de la Croix-Rousse – Lyon | l’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté

16 › 21 novembre vendredi 16 › 20h samedi 17 › 19h30 mardi 20 › 20h mercredi 21 › 20h

tarifs détails p. 66 bord de scène mardi 20 novembre à l’issue de la représentation 19


© Marylène Eytier

© Chloé Jacquet

elle irrévérencieuse lui passionnel


EVELYNE GALLET ET JEAN GUIDONI Une soirée en chansons, solaire et nocturne. À quelques encablures du Théâtre de la Croix-Rousse, la salle de spectacle A Thou Bout d’Chant soutient la chanson française à Lyon. Deux jeunes passionnés, Lucas Roullet-Marchand et Matthias Bouffay en ont repris la direction. Ils revendiquent une chanson française moderne, vivante, plurielle, différente et indispensable. C’est avec leur complicité et leurs regards d’experts que cette soirée s’est organisée autour de deux artistes, Evelyne Gallet et Jean Guidoni. La première est croix-roussienne ! Elle séduit par sa verve et son charisme, elle est son propre univers, une personnalité hybride qui se plaît à faire rire et pleurer. Dès qu’on la range dans une case, elle court ailleurs et c’est ce qui fait son talent. Elle offre sa vision du monde, tout en panache et en légèreté : des émotions à la pelle, du culot, de la chair, de la vie dans toute sa splendeur. Le second, l’un des représentants les plus éminents de la chanson française, creuse sa verve théâtrale et subversive depuis quarante ans. Il revient sur scène avec Légendes urbaines dont il signe les textes. Dans des ambiances latines de cabaret, Jean Guidoni raconte les errances nocturnes, les rencontres fugaces, les matins blêmes et la vie qui passe. Grand interprète, sa voix est tout aussi flamboyante que sa présence scénique. tours de chant | 1ère partie Evelyne Gallet voix-guitare, Freddy Boisliveau guitares, Pierre Vadon claviers, Rémy Kaprielan batterie | son Lionel Thomas 2e partie Jean Guidoni voix, Thierry Garcia guitares, banjo, Julien Lallier piano, Philippe Drevet contrebasse-basse | son Léo Houdry durée totale 2h15 env. entracte compris production 1ère partie : Z production | 2e partie : TACET

23 novembre vendredi 23 › 20h

tarifs détails p. 66

21


Š Ollivier

we will survive


création  18.19

SURVIVRE EN MILIEU HOSTILE Sarah Bahr / Thierry Bordereau Une histoire de notre monde quand il faut s’en échapper. Survivre en milieu hostile, nous y pensons tous, que nous soyons alpiniste, marin, trekker, web-surfeur ou aventurier de canapé. Alors voici l’histoire d’un homme qui perd pied sur les sables mouvants d’une réalité qui lui échappe. Cerné par les injonctions, pas toujours hostiles d’ailleurs, de son collègue de bureau d’une agence de voyage spécialisée dans l’extrême, il trouve refuge par téléphone auprès d’une aventurière qui ne tarde pas à devenir sa seule planche de salut. Burn-out, dépression voire décompression, crise spirituelle, passion amoureuse, révélation… Le texte de Sarah Bahr et la mise en scène de Thierry Bordereau reposent sur l’extraordinaire capacité humaine à s’adapter à toutes les agressions physiques, psychiques et sociales : de l’isolement à la survie en groupe, de la soif à la faim, de la chaleur au froid, de l’effort physique à la diététique du milieu. Mais ce n’est pas forcément un drame et cette pièce se veut être une forme de conjuration légère, décalée et joyeuse à l’usage de tous les survivants potentiels que nous sommes. Une manière de mettre en jeu notre peur impuissante face à ce qui ne va pas manquer de très mal tourner et auquel nous ne manquerons pas de survivre ! théâtre | texte Sarah Bahr | mise en scène Thierry Bordereau | avec Réjane Bajard, Pierre Germain et Thierry Vennesson | scénographie Philippe Sommerhalter lumières Franck Besson | son Mathilde Billaud | costumes Catherine Ray | vidéo Véronique Bettencourt | durée 1h40 production : Locus Solus, Théâtre Jean-Vilar – Bourgoin-Jallieu | DGCA – aide au compagnonnage avec un auteur

27 › 30 novembre mardi 27 › 20h mercredi 28 › 20h jeudi 29 › 20h vendredi 30 › 20h

tarifs détails p. 66 bord de scène mercredi 28 novembre à l’issue de la représentation

23


© DR

femme de caractère


création  18.19

HARRIET Hilda Paredes / Manoj Kamps / Jean Lacornerie “I never lost a passenger”. Immense figure de l’histoire de l’Amérique, Harriet Tubman est peu connue en France où on n’enseigne pas l’histoire de l’esclavage. Elle aida de nombreux esclaves à s’enfuir et fut notamment l’animatrice d’un réseau de passeurs appelé Le Chemin de fer clandestin (The Underground Railroad). Elle s’engagea ensuite dans la guerre de Sécession, du côté du Nord, prenant la tête d’un réseau d’espionnage. Infatigable, elle milita jusqu’à sa mort à près de 90 ans pour le droit de vote des femmes. La soprano Claron McFadden 1 qui aime incarner les femmes de caractère a suscité l’écriture d’un nouvel opéra pour célébrer celle qu’on appelait « la Moïse du peuple noir ». Car la musique est au cœur de cette histoire terrible. Les déplacements des fugitifs s’effectuaient la nuit et on chantait, puisque les esclaves étaient autorisés à prier une fois le labeur accompli. Le réseau utilisait les spirituals comme messages codés pour indiquer les points de rendez-vous, les dangers, etc. On en retrouvera l’écho transformé par l’électronique dans la partition de la compositrice contemporaine Hilda Paredes. Jean Lacornerie fait aussi appel à la vidéaste californienne Miwa Matreyek pour faire dialoguer les images avec la musique, faire apparaître les traces de l’Histoire et ses résurgences aujourd’hui entre clandestins et réfugiés. 1

On se souvient d’elle dans Secrets en 16-17, Mata-Hari et dans Calamity / Billy en 17-18.

opéra contemporain | composition Hilda Paredes | textes Lex Bohlmeijer, Mayra Santos-Febres | direction musicale Manoj Kamps | mise en scène Jean Lacornerie avec Naomi Beeldens, Claron McFadden voix et l’HERMES ensemble : Wibert Aerts violon, Nico Couck guitare et Gaetan La Mela percussions | scénographie et images Miwa Matreyek | lumières Peter Quasters | électroacoustique CIRM Experimental studio | durée 1h30 env. production : Muziektheater Transparant – Anvers | coproduction : Festival Internacional Cervantino – Mexico, HERMES ensemble, Théâtre de la Croix-Rousse – Lyon, Muziekgebouw aan ‘t IJ, Huddersfield Contemporary Music Festival, Operadagen – Rotterdam | spectacle présenté dans le cadre du Centenaire de la Paix

04 décembre mardi 04 › 20h tarifs détails p. 66

avant-propos en amont du spectacle à 19h15

25


Š Olivier Galea

recettes amazoniennes


FRICASSÉE DE MARIS Betty Mindlin / Raphaèle Biston / Antoine Arnera / Ensemble Op.Cit / Chloé Bégou

Issue de récits des peuples indigènes, drôles, cruels, grivois, une fricassée inattendue pour musiciens et récitante. L’anthropologue brésilienne Betty Mindlin travaille sur les peuples indigènes d’Amazonie. L’un de ses livres, Moqueca de Maridos, relate les mythes érotiques issus de la tradition orale. Traduite en français, cette Fricassée de maris est un condensé d’histoires fantastiques, sans tabou, à l’humour détonnant, aux antipodes de nos traditions patriarcales. La place de la femme y est centrale et libre. Ces contes grivois, drôles et sérieux, tragiques par moments, nous immergent dans l’univers des peuples de la forêt. Les fils conducteurs de ces thèmes éternels sont l’amour, la séduction, la jalousie, le plaisir, les affrontements entre les hommes et les femmes, les mères et les filles… Sous l’impulsion de Guillaume Bourgogne, directeur artistique de l’ensemble Op.Cit 1 et chef d’orchestre, les récits de Fricassée de maris sont portés à la scène. C’est Chloé Bégou 2, metteuse en scène et comédienne, qui s’en empare avec la complicité de deux compositeurs lyonnais, Raphaèle Biston et Antoine Arnera, dans un alliage percutant entre texte et musique. Par le prisme de la musique, composée des sucs de la harpe, du duo clarinette-voix parlée et de la verve imprévisible du trio de jazz d’Op.Cit, cette fricassée savoureuse et décomplexée va nous enchanter. 1 2

Op.Cit Malik a été présenté à La Croix-Rousse en 14-15. Bakakaï a été présenté à La Croix-Rousse en 13-14.

concert conté | texte d’après Fricassée de maris de Betty Mindlin et des narrateurs indigènes brésiliens | composition Raphaèle Biston et Antoine Arnera | mise en scène, jeu et scénographie Chloé Bégou | avec l’Ensemble Op. Cit : Grégory Ballesteros piano, Laure Beretti harpe, Émilie Martin contrebasse, Clélia Bobichon clarinette basse, Emmanuel Scarpa batterie | collaboration artistique Nicole Mersey et Adèle Gascuel dramaturgie Gaëlle Jeannard | scénographie et costumes Éloïse Simonis | lumières Kamille Fau | son Jocelyn Prestat | durée 1h15 production : La Colonie Bakakaï | coproduction : CIMN – Festival Détours de Babel, l’ensemble Op. Cit le texte est édité aux Éditions Métailié – Paris et traduit par Jacques Thieriot

11 décembre mardi 11 › 20h tarifs détails p. 66

coopération Théâtres

Retrouvez en concert Antoine Arnera pour la création de Furvent au Théâtre de La Renaissance, mardi 12 février ’19 à 20h. Croix-Rousse

Renaissance

27


Š Bern Swaelz

le music-hall gagne son paradis


création  18.19

FEDERIGO d’après Prosper Mérimée / Camille Germser Un music-hall de poche pour renverser la morale, le temps d’une soirée jubilatoire. À l’occasion des fêtes de fin d’année, Camille Germser invite le public au Studio. Sa fascination pour le music-hall, ses plumes, ses paillettes et ses illusions – qu’il écrive ses propres fantaisies ou qu’il mette en scène Molière 1 – passe cette fois par une comédie musicale de poche. Il s’est inspiré de Federigo, une courte nouvelle de Prosper Mérimée qui, issue de la tradition napolitaine, renverse les codes et la morale. Un jeune seigneur napolitain, après avoir provoqué la ruine des grandes fortunes de son temps, extorque à la Mort deux vies supplémentaires au terme desquelles il obtient que Saint-Pierre et Jésus-Christ lui ouvrent les portes du Paradis sans condition. Pour une fois, la morale est du côté du pécheur, le temps d’une parodie comme on savait le faire au Moyen Âge et l’on assiste à un duel entre le Seigneur tout puissant et l’homme. Pour le metteur en scène, le théâtre avec ses jeux d’illusions a lui aussi le pouvoir de renverser l’ordre social et les valeurs établies. Le travesti Charlène Duval, grande prêtresse du music-hall parisien, sait incarner toute la fantasmagorie des origines et de l’identité. C’est elle qui va jalonner le récit de Mérimée, dans une série d’improbables personnages qui vont de Marlene Dietrich à Jésus. À ses côtés, Jacques Verzier improvisera un prédicateur, tout en fesses, avec des ailes dans le dos. 1

Le spectacle Les Précieuses ridicules a été présenté à La Croix-Rousse en 15-16.

music-hall | d’après Prosper Mérimée | adaptation, musique et mise en scène Camille Germser | avec Charlène Duval et Jacques Verzier | scénographie Caroline Oriot | costumes Agathe Trotignon | lumières Dominique Plaideau | durée 1h10 production : La Boulangerie, Théâtre de la Croix-Rousse – Lyon, Théâtre Roger Barat – Herblay

au Studio 12 › 22 décembre mercredi 12 › 20h jeudi 13 › 21h vendredi 14 › 20h lundi 17 › 20h mardi 18 › 21h mercredi 19 › 21h jeudi 20 › 21h vendredi 21 › 21h samedi 22 › 19h30

tarifs détails p. 66 bord de scène jeudi 20 décembre à l’issue de la représentation

29


Š J.-M. Besenval

fondus au noir


DARK CIRCUS Stereoptik En route pour le cirque ! Un cirque imaginaire grâce à la magie d’un film d’animation, réalisé sous nos yeux. Dans une ville en noir et blanc, un cirque bien étrange s’est installé. Un Monsieur Loyal y présente des numéros plus catastrophiques les uns que les autres ! Les acrobates disparaissent dans l’espace, le dompteur est dévoré par un lion bien gourmand, la trapéziste se balance, s’envole et tombe… Fort heureusement, un jongleur maladroit va finir par déjouer ce triste sort et la joie et le rire vont revenir par la grâce du nez du clown. Le cirque, la ville et ses habitants vont reprendre leurs couleurs. Ouf ! Ce drôle de conte conçu à partir d’une histoire originale de Pef, l’auteur du célébrissime Prince de Motordu, est en réalité le prétexte à la réalisation d’un film en direct par deux touche-à-tout de génie. À la fois musiciens et plasticiens, Romain Bermond et Jean-Baptiste Maillet fabriquent et bricolent au fur et à mesure de la représentation le son et les images d’un film d’animation projeté sur grand écran. Du bout de leurs pinceaux, armés de ciseaux, de papier calque, de sable, de craies, d’encres, de cartons et de manivelles, ils inventent un cinéma, sans pellicule, à la Méliès. Ils créent, sous les yeux des spectateurs ébahis, tout un univers magique et émerveillent l’enfant qui demeure en chacun de nous. conte musical et graphique | d’après une histoire originale de Pef | concept, mise en scène et interprétation Romain Bermond et Jean-Baptiste Maillet regard extérieur Frédéric Maurin | durée 55 min | dès 8 ans production : Stereoptik | coproduction : L’Hectare – Vendôme, Théâtre Jean Arp – Clamart, Théâtre Le Passage – scène conventionnée de Fécamp, Théâtre Epidaure – Bouloire – Cie Jamais 203

13 › 22 décembre jeudi 13 › 19h30 samedi 15 › 16h dimanche 16 › 15h mardi 18 › 19h30 mercredi 19 › 19h30 jeudi 20 › 19h30 vendredi 21 › 19h30 samedi 22 › 16h

scolaires vendredi 14 › 10h vendredi 14 › 14h30 mardi 18 › 14h30 jeudi 20 › 14h30

tarifs détails p. 66 bord de scène mercredi 19 décembre à l’issue de la représentation

31


© Alice Colomer

la fête à Célimène


LE MISANTHROPE Molière / Thibault Perrenoud L’atrabilaire amoureux de Molière se révèle dans toute sa vérité. Une fête chez Célimène, une soirée à laquelle le public est invité 1 parmi les personnages de Molière. On boit, on mange, on rit, on danse. Et on s’affole. Thibault Perrenoud transpose son Misanthrope chez la jeunesse mondaine d’aujourd’hui, un microcosme aussi cruel que la cour de Louis XIV mais traversé par un tourbillon d’ironie joyeusement désespérée. D’emblée, dit le metteur en scène, Alceste est à bout : « Laissez-moi là, je vous prie ! ». Il jette sa première réplique, comme une torche, allumant une ligne de feu qui le sépare des autres hommes. Mais s’il s’élève contre les mondanités, la mauvaise foi, l’hypocrisie, c’est parce qu’il est avant tout amoureux. Il est jaloux, en colère et infiniment sincère. Il n’est pas le seul, l’amour fait souffrir, l’amour appelle la violence et les personnages s’entrechoquent dans une course effrénée. Les conventions sautent au cours de cette soirée folle qui plonge au cœur de la pièce sans la trahir un seul instant. Mieux vaut être prévenu, une fête chez Célimène avec les comédiens de Kobal’t, ce n’est pas de tout repos ; c’est nerveux, iconoclaste, toujours au bord de la crise et diablement vivant. 1

Une partie du public sera installée sur scène.

théâtre | mise en scène Thibault Perrenoud | avec Marc Arnaud, Mathieu Boisliveau, Chloé Chevalier, Caroline Gonin, Éric Jakobiak, Guillaume Motte et Aurore Paris assistant à la mise en scène Guillaume Motte | dramaturgie Alice Zeniter | scénographie Jean Perrenoud | lumières Xavier Duthu | durée 1h55 production : compagnie Kobal’t

09 › 18 janvier mercredi 09 › 20h jeudi 10 › 20h vendredi 11 › 20h samedi 12 › 19h30 dimanche 13 › 15h mardi 15 › 20h mercredi 16 › 20h jeudi 17 › 20h vendredi 18 › 20h

tarifs détails p. 66

pratiquez ! détails p. 60

bord de scène mercredi 16 janvier à l’issue de la représentation

33


le théâtre fait son cinéma


création  18.19

UNE NUIT AMÉRICAINE Western et Shock Corridor

d’après Lee Wells et Samuel Fuller Mathieu Bauer La dernière séance en deux films mais au théâtre. Metteur en scène, musicien et directeur du Nouveau théâtre de Montreuil, Mathieu Bauer 1 est aussi cinéphile et c’est en virtuose qu’il transpose des films au théâtre. Pas besoin d’avoir vu ceux dont il s’inspire car chacune de ses créations prend ses distances avec la matière de départ. On s’en rendra compte en assistant à cette Nuit américaine réunissant Western, inspiré de La Chevauchée des bannis du cinéaste André de Toth d’après le roman de Lee Wells, et Shock Corridor qui reprend le film culte de Samuel Fuller. Western est un huis clos dans un village montagneux du Wyoming, enfoncé dans la neige et coupé du monde. Éleveurs et fermiers sont contraints de s’unir pour lutter contre une bande de hors-la-loi. Shock Corridor est un autre huis clos, dans un asile psychiatrique où un journaliste se fait interner pour enquêter sur un meurtre. À travers ces deux films, c’est un pan de l’Histoire des États-Unis qui surgit. Mathieu Bauer déconstruit les scénarios, y fait intervenir d’autres personnages, mobilise scénographie et musique en direct. À La Croix-Rousse, nous aimons proposer dans notre saison un marathon de théâtre. Entouré d’une troupe de douze jeunes comédiens et musiciens issus de l’École du Théâtre National de Strasbourg, Mathieu Bauer fait revivre les séances de cinéma chères à Eddy Mitchell. Il va jusqu’à mettre en scène l’entracte avec des attractions sur le modèle du concert-cabaret, et comme il se doit : bonbons, esquimaux, chocolats ! 1

Le spectacle Une faille a été présenté à La Croix-Rousse en 13-14.

théâtre | Western d’après La Chevauchée des bannis de Lee Wells et d’autres matériaux textuels et musicaux | Shock Corridor d’après le film de Samuel Fuller | adaptation et mise en scène Mathieu Bauer | avec Éléonore Auzou-Connes, Clément Barthelet, Romain Darrieu, Rémi Fortin, Johanna Hess, Emma Liégeois, Thalia Otmanetelba, Romain Pageard, Maud Pougeoise, Adrien Serre et les musiciens Mathieu Bauer, Sylvain Cartigny et Joseph Dahan | collaboration artistique et composition Sylvain Cartigny | scénographie et costumes Chantal de la Coste | dramaturgie Thomas Pondevie | création sonore Alexis Pawlak | création lumière Xavier Lescat | durée totale 3h10 [Shock Corridor 1h30 – Attractions (entracte) 30 min – Western 1h10] production : Nouveau théâtre de Montreuil – CDN | avec la participation artistique du Jeune théâtre national

24 › 26 janvier jeudi 24 › 19h30 vendredi 25 › 19h30 samedi 26 › 19h30

tarifs détails p. 66 35


© Monique Brun

les poètes et les spectres


FANTÔMES Monique Brun / Thibaud Defever Ode guitare et voix pour saluer nos bienveillants fantômes en chansons et en poésie. Qui n’a pas au fond du cœur et de ses souvenirs un être disparu ? Leur départ fut une tragédie. Une fois franchie la stupeur, la mémoire lancinante du dernier souffle se dissipe. Ils nous reviennent intacts. Intacts et beaux. Parce que tout ce qui nous les ramène est vivant. Un son, une lumière, une brise, une température, une odeur, une pensée. Sous une forme volontairement minimale, deux artistes se rencontrent pour la première fois sur ce projet commun rêvé par eux de longue date. La parole poétique et intime côtoie le souffle de la guitare de Thibaud Defever, par ailleurs chanteur-auteur-compositeur, tendrement persuasif, subtilement virtuose. À ses côtés, Monique Brun, comédienne et invitée de choix du Studio de La Croix-Rousse 1, s’empare du superbe texte, La Maison des morts de Guillaume Apollinaire, qui est au cœur de cette promenade, parmi d’autres poèmes qui lui font écho. Tous deux chantent, principalement des chansons de Thibaud Defever (plus connu sous le nom de Presque Oui) et la guitare se mêle aux textes des poètes pour nous guider entre morts et vivants. Alors, quelques portes s’entrouvrent – avec précaution – sur un apaisement inattendu. 1

Le spectacle Léo 38 a été présenté en 13-14 et Un p’tit rêve très court en 17-18.

chansons et mots | matériaux textuels et musicaux Guillaume Apollinaire, Charles Baudelaire, Georges Bataille, William Blake, Raymond Carver, Thibaud Defever, Léo Ferré, Zbigniew Herbert, Jean-Claude Pirotte et Bruno Ruiz conception et interprétation Monique Brun et Thibaud Defever | durée 1h production : Alude 03

au Studio 29 janvier › 02 février mardi 29 › 20h mercredi 30 › 20h jeudi 31 › 20h vendredi 01 › 20h samedi 02 › 19h30

tarifs détails p. 66 bord de scène mercredi 30 janvier à l’issue de la représentation

37


© Stofleth

un opéra sous les bombes


ROMÉO ET JULIETTE William Shakespeare / Boris Blacher Emmanuel Calef / Jean Lacornerie

Le drame de Shakespeare condensé en un opéra onirique. Ce Roméo et Juliette-là est une découverte. Une de ces œuvres qui ont par miracle pu être écrites au beau milieu de la tourmente puis se sont faites oublier dans un repli du temps. Boris Blacher fut très célèbre. Compositeur allemand adulé par l’avant-garde des années 30, il est peu à peu marginalisé par les nazis. Lorsque la situation n’est vraiment plus tenable à Berlin, il part se réfugier dans les montagnes autrichiennes et là, veut continuer. Écrire des œuvres qui puissent être jouées n’importe où sous les bombes, sans moyen, des œuvres qui marquent le monde. C’est ainsi qu’il écrit en 1944 son Roméo et Juliette. 1h15 pas plus, huit chanteurs, neuf musiciens, mais l’essence de l’œuvre de Shakespeare et le texte employé à la virgule près. Lui qui écrivait une musique ample et joyeuse compose une œuvre à la beauté dépouillée et fantomatique. Le romantisme a déposé ses oripeaux pour montrer un amour dévoré jusqu’à l’os. Et au beau milieu de cela, des chansons dans la plus pure tradition du cabaret berlinois en hommage à cette avant-garde insolente que les nazis voulaient effacer. L’œuvre a été créée en 1950 au Festival de Salzbourg puis on oubliera presque Blacher. Sa création en France, mise en scène par Jean Lacornerie en collaboration avec l’Opéra de Lyon en 2015, fut un événement. Reprise ! Avec une nouvelle distribution de jeunes chanteurs prêts à aimer à en mourir… opéra | d’après William Shakespeare | composition Boris Blacher | direction musicale Emmanuel Calef | mise en scène Jean Lacornerie | avec les Chanteurs du Studio et l’Orchestre de l’Opéra de Lyon | décor Lisa Navarro | costumes Robin Chemin | lumières David Debrinay | chorégraphie Raphaël Cottin | spectacle en anglais et allemand surtitré en français | durée 1h15 production : Opéra de Lyon | coproduction : Théâtre de la Croix-Rousse – Lyon

08 › 15 février vendredi 08 › 20h samedi 09 › 19h30 dimanche 10 › 15h mardi 12 › 20h mercredi 13 › 20h jeudi 14 › 20h vendredi 15 › 20h scolaire jeudi 14 › 14h30

bord de scène mercredi 13 février à l’issue de la représentation

tarifs détails p. 66

avant-propos en amont des représentations les vendredi 08, mardi 12 et jeudi 14 février à 19h15

39


Š Nathadread Pictures

la parole est Ă la France


À VIF Kery James / Jean-Pierre Baro Sous prétexte d’un concours d’éloquence, Kery James fait entendre deux voix de la France. Le poète et rappeur français Kery James signe et interprète, aux côtés du comédien Yannik Landrein, une joute théâtrale ludique et éclatante qui brise les idées reçues de deux Frances qui s’ignorent et s’opposent. La mise en scène de Jean-Pierre Baro, dans sa simplicité, éclaire ce spectacle aussi poétique que politique. Deux jeunes futurs avocats s’affrontent au célèbre concours d’éloquence du barreau sur un sujet éminemment politique : l’État est-il seul responsable de la situation des banlieues ? Kery James incarne Souleymann Traoré, l’élève brillant de banlieue, tandis que Yannik Landrein interprète son adversaire, Yann Jaraudière, fils de famille aisée. Mais Kery James brouille les pistes : c’est Souleymann qui prend le parti du non. Non, l’État n’est pas responsable. C’est aux jeunes de banlieues de prendre leur destin en main. Comme il l’a fait lui-même. Face à lui, Yann Jaraudière développe l’argumentation contraire, sociale, engagée. Oui, la responsabilité de l’État est pleine et entière. L’affrontement est courtois, les arguments forts. Le style est vif, brillant, souvent drôle, la parole juste et intelligente. Mais la plus grande prouesse du spectacle, c’est qu’il rassemble et fédère ceux qui y assistent. théâtre | texte Kery James | mise en scène Jean-Pierre Baro | avec Kery James et Yannik Landrein | voix-off Jean-Pierre Baro | collaboration artistique Pascal Kirsch scénographie Mathieu Lorry Dupuy | son Loïc Le Roux | lumières, vidéo Julien Dubuc conseil à la dramaturgie Samuel Gallet | durée 1h15 production : Astérios Spectacles | coproduction : Les Scènes du Jura – SN, Radiant-Bellevue – Caluire-et-Cuire, Le Train-Théâtre – Portes-les-Valence, Maison de la Musique – Nanterre, Pôle-Culturel – Alfortville, L’Atelier à Spectacle – Vernouillet

05 › 09 mars mardi 05 › 20h mercredi 06 › 20h jeudi 07 › 20h vendredi 08 › 20h samedi 09 › 19h30

tarifs détails p. 66

pratiquez ! détails p. 60

bord de scène mercredi 06 mars à l’issue de la représentation

41


Š Éric Massua

cartes du tendre


LE TAROT DU GRAND TOUT Lamine Diagne / François Cervantès Dans un hôpital immense, contes et musiques pour guérir un enfant. Lamine Diagne est musicien, saxophoniste, joueur de flûte et de doudouk. Il se produit régulièrement au sein de formations jazz ou aux côtés de Youssou N’Dour. C’est aussi un conteur de grand talent qui s’est immergé régulièrement à la Timone, l’hôpital de dix-sept étages de Marseille où il a rencontré beaucoup d’enfants malades. À partir de cette expérience, François Cervantès a écrit pour lui un texte de fiction. L’histoire d’un musicien qui garde son neveu quelques jours pendant que ses parents sont à l’étranger. Suite à un accident de voiture, l’enfant se retrouve immobilisé sur un lit d’hôpital, sans que personne ne sache s’il remarchera un jour. Affolé, en état second, ne pouvant prendre ni la place des parents ni celle des médecins, cet homme se lance dans une entreprise folle pour guérir cet enfant. Il part explorer la grande tour et ses habitants et rapporte chaque jour les histoires étranges qu’il a récoltées lors de ses excursions, comme une potion contre l’envoûtement de la maladie. Un grand cube de papier sur lequel se projettent dessins et vidéos, un guitariste pour tisser l’univers sonore, quelques notes de flûte et l’art du conteur, c’est tout. Simplicité et grâce. Le spectacle évoque la fragilité de la vie, notre condition de passant. Le Tarot du grand tout : un jeu de cartes posé sur la table de chevet, des histoires pour guérir par l’imagination. théâtre conté | conception et mise en scène Lamine Diagne | texte François Cervantès et Lamine Diagne | avec Lamine Diagne et Wim Welker | lumières Sylvio Charlemagne musique Wim Welker | scénographie, ambiance sonore, photo et vidéo Éric Massua durée 50 min | dès 7 ans production : Cie de l’Enelle | coproduction : La Criée – Théâtre National de Marseille, Théâtre Massalia – Marseille, Théâtre Fontblanche, Friche la Belle de Mai – Pôle des Arts de la Scène

13 › 16 mars mercredi 13 › 19h30 vendredi 15 › 19h30 samedi 16 › 16h scolaires jeudi 14 › 10h jeudi 14 › 14h30 vendredi 15 › 14h30

tarifs détails p. 66 bord de scène vendredi 15 mars à l’issue de la représentation du soir

43


la forĂŞt surprenante de Broadway


création  18.19

INTO THE WOODS Stephen Sondheim / James Lapine Samuel Sené / Olivier Bénézech

Il y a encore des surprises après le happy end des contes de fées. Into The Woods, c’est la forêt, la forêt des contes de fées ou celle de notre inconscient comme l’a révélé Bruno Bettelheim. Stephen Sondheim, considéré aujourd’hui comme le dernier géant de Broadway, a imaginé de s’y faire croiser Cendrillon, sa marâtre et ses demi-sœurs, le Petit Chaperon Rouge, Raiponce, Jack et son haricot magique, une horrible sorcière avec des personnages inventés, un boulanger et sa femme victime d’un sortilège d’infertilité… Dans la forêt profonde, lieu de toutes les transgressions, les caractères se révèlent. Le prince, plus harceleur que charmant, fait fuir Cendrillon, la sorcière perd ses pouvoirs, le Petit Chaperon Rouge est loin d’être ingénue, pourtant l’histoire semble filer vers une fin heureuse. Mais tout se détraque au second acte, lorsque la femme du géant, tué par Jack, cherche à se venger. Certains y perdront la vie, d’autres comprendront que sans solidarité la vie n’est pas possible. Cette comédie musicale aux allures faussement enfantines fait passer du sourire à l’émotion. Créé au plus fort des années sida (1987), Into The Woods a été interprété comme une métaphore de la solidarité nécessaire pour faire front en des temps difficiles. Les temps ont changé mais la morale de l’histoire est toujours nécessaire. La musique de Sondheim élève la comédie musicale à son plus haut niveau d’engagement et de perfection. comédie musicale | musique et chansons Stephen Sondheim | livret James Lapine direction musicale Samuel Sené | mise en scène Olivier Bénézech | avec Sinan Bertrand, Dalia Constantin, Scott Emerson, Grégory Garell, Bastien Jacquemart, Alyssa Landry, Jérôme Pradon, Jasmine Roy, Charlotte Ruby et l’Orchestre de l’Opéra de Reims chorégraphie Johan Nus | costumes Frédéric Olivier | lumières Jean-Baptiste Cousin assistant à la mise en scène Jean-François Martin | chef de chant Julien Mouchel spectacle en anglais surtitré en français | durée 2h30 avec entracte production : La Clef des Chants, Région Hauts-de-France | coproduction : Conseil Départemental du Pas-de-Calais

19 › 23 mars mardi 19 › 20h mercredi 20 › 20h jeudi 21 › 20h vendredi 22 › 20h samedi 23 › 19h30

tarifs détails p. 66 bord de scène mercredi 20 mars à l’issue de la représentation

45


© Pierre Grosbois

état d’urgence


MON CŒUR Pauline Bureau Un choc théâtral sur le scandale du Mediator. 2014. Pauline Bureau entend Irène Frachon à la radio, la pneumologue de Brest qui a dénoncé l’un des plus gros scandales sanitaires français, celui du Mediator. Touchée par son courage et sa détermination, Pauline Bureau décide alors de porter au théâtre ce combat. Elle rencontre des dizaines de victimes et ces témoignages vont lui permettre de construire le personnage de Claire. Claire est hantée depuis l’enfance par des problèmes de poids. Après une grossesse, un médecin lui prescrit du Mediator. Sept ans plus tard, elle s’effondre devant son fils de sept ans. Commence alors le calvaire. Opération à cœur ouvert, rééducation, un mari qui part, chômage. Des années plus tard, elle comprend grâce à Irène que ces pilules pour maigrir ont failli la tuer et ont en grande partie détruit sa vie. Commence alors un long chemin judiciaire pour faire reconnaître son statut de victime. Un chemin rude, violent. Consolée par son fils, accompagnée par sa sœur, par Hugo – un avocat spécialisé en droit des victimes – et par Irène Frachon, c’est ce parcours que met en scène Pauline Bureau avec une précision clinique. Scènes choc, images fortes, dialogues brefs, changements de décors rapides, on est dans l’urgence. Le cynisme et la brutalité des avocats et des experts sont ahurissants. Et pourtant, il règne sur le plateau comme un état de grâce, la tendresse que Pauline Bureau porte à ses personnages. théâtre | texte et mise en scène Pauline Bureau | avec Yann Burlot, Nicolas Chupin, Rébecca Finet, Sonia Floire, Camille Garcia, Marie Nicolle, Anthony Roullier et Catherine Vinatier | dramaturgie Benoîte Bureau | scénographie Emmanuelle Roy composition musicale et sonore Vincent Hulot | lumières Bruno Brinas | costumes et accessoires Alice Touvet | collaboratrice artistique et chorégraphie Cécile Zanibelli vidéo Gaëtan Besnard | perruques Catherine Saint Sever | durée 2h production : La part des anges | coproduction : Le Volcan – SN du Havre, Théâtre Dijon Bourgogne – CDN, Le Merlan – SN de Marseille, La Garance – SN de Cavaillon, Théâtre André Malraux – Chevilly-Larue

26 › 29 mars mardi 26 › 20h mercredi 27 › 20h jeudi 28 › 20h vendredi 29 › 20h

tarifs détails p. 66 bord de scène mercredi 27 mars à l’issue de la représentation

47


© Joot Prod

sacré quatuor


REQUIEM S Les Sept Dernières Paroles du Christ en croix et Requiem Haydn / Mozart / Quatuor Debussy Louise Moaty

Nouveau défi pour le Quatuor Debussy, une fête musicale qui devient aussi une fête pour les yeux. Un oratorio et un requiem ? Mais que vient faire le Quatuor Debussy sur le terrain de la musique vocale ? Quelle mouche a encore piqué cet empêcheur de tourner en rond pour vouloir mettre en parallèle ces deux chefs-d’œuvre ? Peut-être parce que Haydn et Mozart se vouaient une mutuelle admiration. Peut-être surtout parce que ces œuvres prennent toutes deux racine dans un dialogue entre humain et divin, entre vie et mort, entre ciel et terre. Deux œuvres dépouillées du texte dont elles sont issues pour ne garder que l’essence même de la musique et en découvrir toute son intensité. Quatre hommes, quatre présences, quatre solitudes qui font corps avec la musique. Si l’œuvre de Haydn est au répertoire de tous les quatuors à cordes depuis toujours, la transcription du Requiem de Mozart, datant de 1802, est beaucoup moins connue. On doit sa résurrection au Quatuor Debussy, toujours avide de découvertes, qui depuis quelques années ne se lasse pas de jouer ce monument partout dans le monde. Un éclairage à la bougie et une mise en mouvement pour donner du corps et de la matière avec cette mise en espace de Louise Moaty. Les musiciens jouent sans partition. Nouveau défi fait d’ombres et d’éblouissements, de rencontres et d’isolement, à l’image de la musique qui nous est donnée. concert mis en lumière | musique Les Sept Dernières Paroles du Christ en croix de Haydn et Requiem de Mozart | avec le Quatuor Debussy : Christophe Collette et Marc Vieillefon violons, Vincent Deprecq alto, Cédric Conchon violoncelle mise en espace Louise Moaty | lumières Christophe Naillet | durée 1h45 production : Quatuor Debussy, Cie Les Mirages, Les Agents Réunis

02 › 03 avril mardi 02 › 20h mercredi 03 › 20h

tarifs détails p.66 bord de scène mercredi 03 avril à l’issue de la représentation

Retrouvez les autres rendez-vous avec le Quatuor Debussy p. 59.

49


© Josh Goleman

portrait de l’Amérique sous Trump


8980 : BOOK OF TRAVELERS Gabriel Kahane / Daniel Fish Une épopée en train, en musique et en images à la rencontre de l’Amérique qui a voté Trump. Ou pas. L’élection de Donald Trump a été, pour de nombreux Américains, un immense choc. Comment en était-on arrivé là, sans rien voir venir ? Gabriel Kahane, musicien et compositeur, décide dès le lendemain de l’élection de quitter New York et sa vie d’artiste pour partir en train à travers les États-Unis. Il voyagera deux semaines sans connexion internet et sans téléphone et parcourra 8980 miles soit près de 15 500 kilomètres pour rencontrer cette Amérique qui le laisse dans l’incompréhension. 8980 : Book Of Travelers est un concert-spectacle, avec musique et film, né des rencontres et des histoires qu’il a récoltées dans l’intimité forcée des voitures-bars. Des « petits blancs » qui ont peur du déclassement. Une veuve qui cherche l’amour sur internet. Des cowboys, des receveurs de la poste, des membres de sectes d’un autre âge, des soldats, des concepteurs de logiciels… Il écoute avec bienveillance et s’amuse parfois. Il raconte, alors, en s’accompagnant au piano, entre pop et folk, les fractures qui remontent du passé. Déroulant ses images du voyage, il dresse des portraits en chansons comme autant de visages de cette Amérique qu’il s’efforce de reconnaître et d’aimer… Son road-trip délicat nous offre la chance d’entendre les voix intérieures de ce pays dont les excès nous laissent parfois muets. road-movie musical | composition et interprétation Gabriel Kahane | mise en scène Daniel Fish | scénographie et vidéo Jim Findlay | lumières Mark Barton | film Tamara Ober, Jim Findlay, Daniel Fish et Julia Frey | spectacle en anglais surtitré en français | durée 1h05 création : Brooklyn Academy of Music | diffusion : Rain dog productions

05 › 06 avril vendredi 05 › 20h samedi 06 › 19h30

tarifs détails p. 66 bord de scène samedi 06 avril à l’issue de la représentation

51


© DR

la démocratie à l’épreuve d’elle-même


création  18.19

ABSENCE DE GUERRE David Hare / Aurélie Van Den Daele L’Histoire immédiate comme une fable pour mettre en évidence les rouages qui minent notre démocratie. Aurélie Van Den Daele, avec son Deug Doen Group, s’impose de plus en plus comme l’une des plus intéressantes metteuses en scène du théâtre contemporain. On se souvient d’Angels in America 1 de Tony Kushner, véritable plongée dans l’Amérique des années 80 au moment de l’arrivée du sida. Cette fois, elle monte une pièce du dramaturge britannique David Hare, qui revient sur la campagne électorale du parti travailliste, en Angleterre, au début des années 90 pour en faire une fiction historique. George Jones, leader de l’opposition de gauche a enfin une chance d’accéder au pouvoir. Homme de conviction, il passe pour un « pur ». Seulement, une fois dans l’arène, les règles du jeu électoral changent la donne. Les stratégies de communication transforment les idées en « éléments de langage », l’obsession des sondages remplace les convictions et les luttes intestines effacent le débat citoyen. Inspiré de faits réels, Absence de guerre est un thriller politique à dimension shakespearienne, une plongée au cœur du QG du parti travailliste qui nous entraîne dans les coulisses d’une guerre électorale haletante et sans pitié. Aurélie Van Den Daele propose un regard sur « l’art de la politique » dans la tradition anglaise, pour lutter à sa manière par le biais du théâtre contre l’effondrement de notre démocratie. 1

Présenté à La Croix-Rousse en 16-17.

théâtre | texte David Hare | traduction Dominique Hollier | mise en scène Aurélie Van Den Daele | avec Émilie Cazenave, Grégory Corre, Grégory Fernandes, Julie Le Lagadec, Alexandre Le Nours, Sidney Ali Mehelleb, Marie Quiquempois et Victor Veyron | collaboration artistique Mara Bijeljac | scénographie, lumières, vidéo, son Collectif INVIVO : Chloé Dumas, Julien Dubuc et Grégoire Durrande | costumes Élisabeth Cerqueira | cadreur plateau Julien Dubuc | durée 2h30 env. production : Deug Doen Group | coproduction : Théâtre de l’Aquarium – Paris, Ferme de Bel Ébat – Théâtre de Guyancourt, Fontenay en Scène, La Faïencerie-Creil, théâtre des Îlets – CDN de Montluçon

09 › 12 avril mardi 09 › 20h mercredi 10 › 20h jeudi 11 › 20h vendredi 12 › 20h

tarifs détails p. 66 bord de scène mercredi 10 avril à l’issue de la représentation

53


Š Paul Smith

mĂŠlodie de haut vol


CHAPǑ CHAPÔ sérénade mouvementée pour six têtes en l’air Alain Reynaud / Heinzi Lorenzen

Quand le jardin public s’anime au son de la musique, on y croise de drôles de personnages. Dans ce jardin public qu’est-ce-qu’on y voit ? Un kiosque, une baraque aux objets trouvés, des chaises publiques, un parc à jeux, un zoo humain, un jardin aux quatre vents où l’on s’endort le temps d’un rêve et des allées pour se promener avec des enfants, des grands-pères ou des chiens. Mais voici le chef d’orchestre ! La boîte à musique se met en route, l’apesanteur est en déroute. Tendez l’oreille, ouvrez les yeux : le spectacle commence. Tout un univers créé par deux clowns-metteurs en scène, Alain Reynaud et Heinzi Lorenzen, qui réunit au plateau un sextet composé d’un violoncelliste, une clarinettiste, une harpiste, un duo de voltigeurs circassiens et une danseuse-chanteuse. Ensemble ils ont échangé leurs savoirs, créé un groupe, à tel point qu’on ne sait plus très bien qui fait quoi au bout du compte. Chacun des artistes est pourtant hautement spécialisé dans sa partie, qu’il s’agisse de Pedro et Anaïs dont les envols sont à couper le souffle, d’Isabelle la danseuse capable de faire tourbillonner chacun d’entre nous au milieu de la piste ou, bien entendu, du trio de musique de chambre rompu aux exercices les plus fous. Musique classique, musique klezmer, accents de jazz ou encore musique originale écrite pour le spectacle, cette revue est au fond prétexte à partager la musique. Réveillez-vous, entendez les mélopées de ce jardin extraordinaire ! cirque musical | direction artistique et mise en scène Alain Reynaud | mise en scène Heinzi Lorenzen | avec Fabrice Bihan violoncelle, Nathalie Cornevin harpe, Louise Marcillat clarinette, Isabelle Quinette danse et chant, Anaïs Albisetti et Pedro Consciencia acrobatie | scénographie Camille Allain-Dulondel | lumières Pascal Chassan | costumes Patricia De Petitville et Barbara Mornet | durée 50 min dès 6 ans production : Philharmonie du Luxembourg, Les Nouveaux Nez & Cie coproduction : Théâtre de la Croix-Rousse – Lyon

15 › 18 mai mercredi 15 › 19h30 jeudi 16 › 19h30 vendredi 17 › 19h30 samedi 18 › 16h scolaires jeudi 16 › 14h30 vendredi 17 › 14h30

tarifs détails p. 66 bord de scène jeudi 16 mai à l’issue de la représentation du soir

55


retour Ă la nature


création  18.19

LE TEMPS EST LA RIVIÈRE OÙ JE M'EN VAIS PÊCHER Henry David Thoreau / David Gauchard Explorer le temps, la nature et nos sociétés dans une œuvre puissante par la grâce d’un collectif d’artistes. Juillet 1845. Henry David Thoreau s’installe dans une cabane près de l’étang de Walden (Concord, Massachusetts). Il a 28 ans. Pendant deux ans, deux mois et deux jours, en quasi autarcie, il étudie méthodiquement la nature qui l’environne. Neuf ans plus tard, il publie, sous le titre Walden ou la Vie dans les bois, le récit de cette expérience. Attiré par la puissance littéraire et poétique de ce texte, véritable pamphlet à l’encontre du mode de vie occidental, David Gauchard décide d’en faire un spectacle. Comme d’autres artistes avant lui, il met ses pas dans l’œuvre de celui qui a tant influencé les mouvements environnementalistes (sans parler de son influence philosophique et politique qui inspira le Mahatma Gandhi et Martin Luther King). Il propose une variation sur les quatre saisons en quatre tableaux, à la manière de Poussin ou de Vivaldi pour interroger notre rapport au temps (celui que l’on s’impose pour réaliser sa vie, celui que l’on subit, celui auquel on décide parfois d’échapper) et à la nature. Avec un collectif d’auteurs, plasticiens, musiciens, comédiens, il propose un voyage autour de ce texte porté par la musique live de Laëtitia Shériff et de Thomas Poli, qui nous emmènera de la contemplation à la fureur, du chant au silence, de l’harmonie à l’anarchie. Leur message adressé aux générations futures est simple : redonnons du sens aux mots « Temps » et « Nature » dans nos vies. théâtre | librement inspiré de l’œuvre d’Henry David Thoreau | idée originale et mise en scène David Gauchard | avec Léonore Chaix, Vincent Mourlon, Nicolas Petisoff et Sophie Richelieu | musique Thomas Poli et Laëtitia Shériff | scénographie David Gauchard et Fabien Teigné | vidéo, graphisme, performance David Moreau et Alexandre Machefel | lumières Jérémie Cusenier | son Denis Malard | collaboration artistique Pierre Bellec, Samuel Gallet, Denis Lavalou et Raphaël Thébault | durée 1h20 production : L’unijambiste | coproduction : Espace Malraux – SN de Chambéry et Savoie, Théâtre de l’Union – CDN du Limousin, Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines – SN, Espace Jean Legendre – Compiègne, Les Scènes du Jura – SN, Théâtre de Cornouaille – SN de Quimper, Théâtre de la Croix-Rousse – Lyon, Théâtres en Dracénie – Draguignan

21 › 25 mai mardi 21 › 20h mercredi 22 › 20h jeudi 23 › 20h vendredi 24 › 20h samedi 25 › 19h30

tarifs détails p. 66

pratiquez ! détails p. 60

bord de scène mercredi 22 mai à l’issue de la représentation 57


© Bruno Amsellem / Divergence

la  vie du théâtre


QUATUOR DEBUSSY compagnonnage Le Quatuor Debussy dispose de nouveaux locaux de travail à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPE), non loin du Boulevard de la Croix-Rousse. Les musiciens ne se sont donc pas trop éloignés du Théâtre et c’est tant mieux car ils sont profondément attachés à leur territoire, sur lequel ils multiplient les actions artistiques. Le compagnonnage entre nos deux structures croix-roussiennes se poursuit avec la programmation du concert Requiem(s) (p. 49) et une série de rendez-vous tout au long de la saison pour partager leur passion de la musique : le cycle Dans l’atelier du Quatuor Debussy et une master class ouverte au public avec le Quatuor Bergen. L’occasion pour ce tout jeune quatuor de présenter à son tour un concert au Studio et de participer à une action de médiation. dans l’atelier du Quatuor Debussy Un cycle de trois rencontres pour comprendre le quatuor de l’intérieur dans un cadre convivial d’échange avec le public. › lundi 26 novembre ’18 à 19h(ESPE) : concert spécial famille Découverte du quatuor à cordes pour tous avec de courts extraits commentés. Les musiciens dressent un panorama de l’art du quatuor à cordes pour les petits et les grands ! › lundi 14 janvier ’19 à 19h (Studio du Théâtre) : au cœur d’une œuvre – Requiem de Mozart L’aventure de la transcription du Requiem de Mozart pour quatuor à cordes n’est pas banale. Elle vaut bien une rencontre et des explications des musiciens qui ont tant fait pour la faire connaître, avant le concert du mois d’avril. › lundi 11 mars ’19 à 19h (ESPE) : concert découverte Un concert rencontre autour d’une ou deux œuvres choisies par le Quatuor. Ces œuvres sont puisées dans le cadre de leur actualité du moment. Surprise !

master class › lundi 04 février ’19 dès 16h (Studio du Théâtre) Le Quatuor Bergen a été lauréat du Tremplin jeunes quatuors de la Philharmonie de Paris. Cette séance de travail est une expérience riche tant pour les spectateurs qui découvrent l’art de l’interprétation que pour les jeunes instrumentistes qui approfondissent leur savoir en public. Maîtres et élèves se retrouveront autour de deux œuvres. Vous pouvez assister à tout ou une partie de ce cours de 16h à 18h et / ou de 18h à 20h. entrée libre renseignements et réservations 04 72 07 49 49 pour tous ces rendez-vous action culturelle Le Quatuor Bergen participera à un projet d’éveil musical, mené avec les élèves de CE2 de l’École Aristide Briand (Lyon 7) autour de la création d’un chœur alliant chant et soundpainting. concert du Quatuor Bergen (organisé par l’association Paroles et Musique) › jeudi 11 avril ’19 à 20h30 (Studio du Théâtre) renseignements et réservations  04 72 07 49 49 tarifs 16 € / 13 € pour les adhérents Paroles et Musique détail du programme : parolesetmusique-lyon.org

© Quatuor Debussy

59


PRATIQUEZ ! le spectacle de l’intérieur Pousser la porte du Théâtre en passant par l’entrée des artistes, c’est notre credo pour créer le désir et la rencontre. Cette saison, le Théâtre de la Croix-Rousse propose, dès la rentrée, différentes offres de pratiques artistiques, occasionnelles ou régulières, selon vos disponibilités et vos aspirations. stages de pratique artistique expérimentez de l’intérieur à travers une discipline, une œuvre ou une thématique en lien avec : › Dévaste-moi : Yan Raballand, chorégraphe, vous propose d’habiter une chanson avec votre corps tout entier. les 03 et 04 novembre ’18 › Ervart : vivez une expérience au cœur des mots à écrire et à interpréter avec Laurent Fréchuret, metteur en scène, et Hervé Blutsch, auteur. les 10 et 11 novembre ’18 › Le Misanthrope : laissez-vous guider par Guillaume Motte, comédien, dans un travail d’interprétation de scènes issues de la pièce de Molière. les 05 et 06 janvier ’19 › À Vif : appropriez-vous les techniques de l’art oratoire, proposées par Guillaume Allardi, comédien et collaborateur sur le spectacle, et explorez le pouvoir de l’éloquence. les 09 et 10 mars ’19 tarifs (1 stage + 1 place de spectacle) 80 € / 50 € pour les −30 ans et demandeurs d’emploi

chœur chanter, un exercice libérateur À La Croix-Rousse, nous avons à « chœur » de vous faire vibrer les cordes vocales ! Cette saison, c’est le moment où jamais pour faire entendre votre voix, pour laisser s’exprimer votre timbre et faire bouger votre corps, en un mot pour trouver l’harmonie. En compagnie de Landy Andriamboavonjy, chanteuse et cheffe de chœur, de Mathieu Lebot Morin, chorégraphe et metteur en scène et de Clélia Bressat-Blum cheffe de cœur et pianiste, vous ferez partie du premier chœur du Théâtre de la Croix-Rousse ! tarif 350 € pour 45h de pratique d’octobre ’18 à mai ’19 › rdv de présentation : le 11 septembre ’18 à 19h30 (entrée libre) marche et yoga En lien avec le spectacle Le Temps est la rivière où je m’en vais pêcher, la compagnie L’unijambiste vous invite à découvrir Henry David Thoreau en marchant ou en méditant et à partager la pensée anticonformiste de l’auteur. marche : le 19 mai ’19 à 15h initiation au yoga : le 25 mai ’19 à 10h accès libre sur réservation informations et inscriptions Pôle Relations Publiques 04 72 07 49 43 relationspubliques@croix-rousse.com croix.rousse.com

© Bruno Amsellem / Divergence

60


REJOIGNEZ-NOUS ! Vous êtes nombreux à échanger avec nous à la sortie du spectacle, sur les réseaux sociaux, par mail ou par courrier pour faire part de vos impressions ou de vos idées. Vous avez été également nombreux à prendre le temps de répondre à notre enquête des publics 1 et nous vous en remercions vivement. Ces retours sont essentiels pour construire une relation avec vous et partager nos expériences mutuelles. Nous vous proposons de poursuivre ces échanges tout au long de l’année. 1

Enquête réalisée en janvier 2018 par le cabinet GECE.

comité de spectateurs le spectacle en question

sur le web le spectacle augmenté

Aujourd’hui plus que jamais, l’équipe du Théâtre de la Croix-Rousse s’interroge sur ce qui vous fait vibrer, ce qui vous questionne, ce qui vous turlupine, vous laisse coi, vous transporte… pour mieux comprendre vos attentes et mieux construire votre Théâtre de demain.

Plusieurs outils vous permettent de vous organiser parmi les nombreux rendez-vous proposés durant la saison (spectacles et hors spectacles), de nourrir l’avant et l’après de vos expériences et d’échanger !

Lors de notre enquête, nous avons proposé à ceux qui le souhaitaient de rejoindre un comité de spectateurs. Beaucoup ont porté un intérêt à cette proposition, aussi nous vous invitons à un premier rendez-vous qui dessinera les contours de cette initiative le 08 octobre à 19h30 au Studio (entrée libre, réservation conseillée au 04 72 07 49 43). Trois autres rendez-vous seront proposés au fil de la saison.

› la newsletter une à deux fois par mois, restez informés des spectacles, rencontres, stages… et recevez des offres privilégiées ou bonus autour de la programmation inscription en ligne : croix-rousse.com › facebook « TheatreCroixRousse » des bonus et des infos insolites autour des spectacles › facebook « Elles CroixRousse » l’équipe des relations publiques en action ! stages, rencontres, projets participatifs, ateliers, actualité de nos amis… › twitter l’actu du Théâtre, des tournées, des artistes programmés, vos impressions au sortir des spectacles… › instagram les coulisses des spectacles, la vie du Théâtre vue de l’intérieur › youtube interviews d’artistes, teasers › et bien sûr le site internet croix-rousse.com

© instagrammeur @Splyy_

61


HABITEZ LE THÉÂTRE ! médiation culturelle Un théâtre, c’est une maison : un lieu où chacun peut vivre des émotions fortes, s’exprimer, apprendre, débattre, rencontrer des amis et des artistes, aimer, chanter, manger… L’équipe des relations publiques invite chacun à l’habiter et à partager l’espace de la découverte, du jeu et de la parole avec les artistes : organiser une soirée, visiter le Théâtre, rencontrer les équipes artistiques, participer à des stages de pratique artistique ou encore créer des projets en écho avec la programmation… avec les associations Un parcours à la carte vous est proposé en fonction de vos envies, de vos projets, de vos disponibilités… pour préparer ou prolonger la venue au spectacle, ou encore pour construire des actions de plus grande envergure sur une thématique en lien avec notre programmation. Tout est à imaginer ensemble. Nous sommes là pour vous guider et vous conseiller. avec les scolaires Dans le cadre des dispositifs de l’Éducation Nationale, nous élaborons avec vous des projets artistiques qui allient découverte de spectacles, ateliers de pratique et restitutions. De manière plus ponctuelle, nous pouvons imaginer ensemble la venue d’un artiste dans votre établissement ou toutes sortes de rencontres pour permettre à vos élèves de mieux appréhender l’univers théâtral.

avec les comités d’entreprise et les associations du personnel Des tarifs préférentiels, oui, mais pas que ! Venir au Théâtre de la Croix-Rousse, c’est l’occasion de découvrir un artiste, un univers et de prolonger la soirée autour d’un verre dans un espace dédié. N’hésitez pas à nous solliciter pour une présentation de la saison dans votre entreprise, pour élaborer des actions ou des parcours spécifiques. contactez-nous › Sihem Zaoui Responsable des relations publiques › Fabienne Basquin et Anne Carron Relations publiques relationspubliques@croix-rousse.com 04 72 07 49 43 Retrouvez tous les rendez-vous de la saison et bien plus sur croix-rousse.com les tarifs groupes, scolaires, associations et comités d’entreprise

Le Théâtre de la Croix-Rousse est co-signataire de la Charte de coopération culturelle initiée par la Ville de Lyon, pour contribuer au développement culturel de la Métropole et tisser, avec les habitants, une culture solidaire.

› pour les places à l’unité écoles élémentaires › 8 € collèges › 6 € à 10 € lycées / supérieur › 6 € à 12 € centres sociaux / MJC › 8 € autres associations › 8 € à 12 € CE, associations du personnel › 18 € à 21 € Pour plus de détails sur l’ensemble de notre tarification, à l’unité ou au forfait : 04 72 07 49 43

62


LES PARTENARIATS Chaque année, le Théâtre de la Croix-Rousse mène des partenariats avec d’autres acteurs culturels pour permettre la production ou l’accueil de certains des spectacles de la programmation. Cette saison, le partenariat historique avec l’Opéra de Lyon se poursuit, ainsi que la belle complicité avec le Théâtre de La Renaissance à Oullins. Ce sont des partenariats au long cours dont il est bon de rappeler l’importance pour notre Théâtre et son activité. L’Opéra de Lyon

Le Théâtre de La Renaissance – Oullins

L’Opéra de Lyon offre ses capacités de production de maison d’opéra pour porter sur notre scène des œuvres lyriques à l’attention d’un nouveau public. C’est aussi l’occasion de présenter des ouvrages à la dimension d’un plateau de théâtre.

Les Théâtres de la Croix-Rousse et de La Renaissance cheminent ensemble depuis quatre saisons. Spectacles musicaux invités dans un esprit de complémentarité, projet de création et coproduction (Calamity / Billy en 17-18), actions de médiation sont au cœur de leur coopération autour du théâtre musical.

La saison 18-19 propose la reprise de Roméo et Juliette, créé en 2015 à La Croix-Rousse, avec une nouvelle distribution (pp. 38-39).

La saison 18-19 propose ces accueils partagés : Songs (pp. 8-9), Stabat Mater (pp. 10-11), Fricassée de maris (pp. 26-27), Furvent (pp. 26-27)

Pour ouvrir la saison, nous retrouvons bien sûr la Biennale de la danse et le Festival d’Ambronay pour la coproduction de Songs.

ATS Studios, mécène fondateur du Théâtre de la Croix-Rousse L’agence de communication sonore ATS Studios, nº 1 français de l’identité téléphonique, soutient avec constance depuis 2013 le projet du Théâtre de la Croix-Rousse. Un partage de valeurs, d’échanges et de découvertes pour ses clients, comme pour ses salariés et partenaires.

Parce que nous aimons la musique, nous soutenons ceux qui la mettent en scène. ats-studios.com

63


ACCUEIL BILLETTERIE accueil au guichet et par téléphone

comment réserver ?

modalités de paiement

› du mardi au vendredi de 13h à 19h › le samedi de 14h à 19h › les lundis de spectacle à partir de 17h › les dimanches de spectacle à partir de 13h

› en ligne croix-rousse.com (sans majoration du prix des places ni frais de traitement)

› Les places sont à régler dans un délai de 3 jours ouvrables à partir de la date de réservation. Au-delà, la réservation est supprimée. Les billets réservés moins de 3 jours avant la date de la représentation devront être réglés au moment de la réservation.

… toute l’année sauf › du 13 juillet au 23 août ’18 inclus › du 23 décembre ’18 au 02 janvier ’19 inclus › les samedis de vacances scolaires (à l’exception des 07 juillet ’18, 25 août et 01 septembre ’18, ainsi que les samedis de représentation où la billetterie reste ouverte.)

quand réserver ? › dès le 23 mai ’18 pour les forfaits › dès le 12 septembre ’18 pour l’achat de places à l’unité et du Pass 15/15

› par téléphone 04 72 07 49 49 › au guichet du Théâtre › par courrier adressé à : Service Billetterie Théâtre de la Croix-Rousse Place Joannès-Ambre 69004 Lyon › auprès d’autres points de vente (à partir du 12 septembre ’18, hors formules) › Magasins Fnac, Carrefour, U, Géant, Intermarché, www.fnac.com et sur votre mobile avec l’appli « La Billetterie Fnac Spectacles » › Ticketmaster.fr, Auchan, Cora, Cultura, E-Leclerc Les billets achetés auprès de ces points de vente ne peuvent être repris ou échangés. Des frais de majoration sont à prévoir.

comment régler ? carte bancaire sur place et par téléphone – chèque – espèces – ChèqueVacances (ANCV) et Chèque Culture (Groupe Up) – Carte Scènes et Sorties – Bon cadeau X-Rousse – Pass Région Auvergne-RhôneAlpes – Pass’Culture de la Ville de Lyon – Carte Champ Libre-Univ. Lyon 2 (Attention, en cas d’annulation du spectacle, le Pass Région, le Pass’Culture et Champ Libre ne peuvent être recrédités ni remboursés)

64

› Sur internet le paiement en ligne est obligatoire. › Chèque Vacances, ChèqueCulture : si le montant des places est inférieur à la valeur du chèque, nous ne remboursons pas la différence. retrouvez nos conditions générales de vente sur le site du Théâtre www.croix-rousse.com


© Lara Garaix

comment venir jusqu’au Théâtre ?

aïe, j’ai un empêchement

oups, je suis en retard…

voir p. 06

le changement de date est gratuit à La Croix-Rousse !

Les retards, quels qu’ils soient, ne donneront lieu à aucun report ni dédommagement.

la Croix-Rousse accessible à tous

Sous certaines conditions :

Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, nous vous invitons à nous signaler votre venue 24h avant la date choisie.

› Un seul changement par spectacle est autorisé, sur présentation du billet au guichet du Théâtre, 48h au plus tard avant la date à modifier.

Pour les personnes mal ou non-voyantes, le programme présentant la saison est disponible en audio et sur notre site internet. croix-rousse.com

› Aucun échange ne sera effectué une fois la représentation passée.

Si vous êtes concerné par ces informations, merci de nous contacter : 04 72 07 49 43 relationspubliques @croix-rousse.com

› Le changement se fait uniquement sur le même spectacle et dans la limite des places disponibles.

Ne concerne que les billets émis par le Théâtre de la Croix-Rousse.

Grande salle Au-delà de l’heure indiquée sur le billet, la numérotation des places devient caduque. Les spectateurs retardataires seront placés en fonction des fauteuils les plus accessibles. Afin de ne pas déranger la représentation en cours, l’accès en salle pourra être refusé. Studio Le placement est libre dans cette salle. La configuration ne permet pas l’entrée des retardataires.

le bar du Théâtre Une heure avant et après les représentations pour partager un verre entre amis ou dîner sur le pouce.

© Lara Garaix

65


TARIFS places à l’unité › tarif plein

27 €

› tarif réduit 1 21 € +65 ans, en famille 3 et + *, salut les copains 5 et + * › tarif Pass 15/15

15 €

› tarif réduit 2 13 € −30 ans, demandeurs d’emploi › tarif −12 ans

10 €

› tarif rsa

5 €

* sortir en tribu en famille 3 et + 3 membres d’une même famille assistant à la même représentation salut les copains 5 et + groupe d’amis, à partir de 5, assistant à la même représentation Pour ces deux tarifs, les Pass 15/15, –30 ans, demandeurs d’emploi, –12 ans, bénéficiaires du rsa conservent bien sûr le tarif auquel ils ont droit. Les tarifs réduits seront appliqués uniquement sur présentation des justificatifs (pour les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires du rsa, les justificatifs devront dater de moins de 3 mois).

formules et bons plans pour jouer la sécurité › les forfaits X-Rousse Des tarifs privilégiés dès 2 spectacles, AUCUN spectacle imposé ! tous les avantages et tarifs du forfait, sur votre formulaire pp. 67-70 quand vous voulez et autant que vous voulez › le Pass 15/15 Achetez votre Pass 15 € et profitez de places à 15 € sur tous les spectacles de la saison. en vente à partir du 12 septembre ’18 Pass nominatif et individuel / 1 pl. par spectacle / réservation dans la limite des places disponibles

à consommer sur place ! › le dernière minute 10 € la place 30 min avant la représentation pour les −30 ans, les demandeurs d’emploi & les +65 ans au guichet, dans la limite des places disponibles

Pass Songs / Stabat Mater 30 € les 2 spectacles 20 € pour les −30 ans et dem. d’emploi (voir p. 09 et p. 11)

› un établissement scolaire, une association, un CE, une association du personnel › un salarié et vous bénéficiez des avantages d’un comité d’entreprise, d’une association du personnel ou d’une carte CE (liste complète des cartes ouvrant droit à réduction sur notre site)

une tarification privilégiée vous est proposée (voir p. 62)

Balises découvrez les avantages sur balises-theatres.com

Carte Culture de la Ville de Lyon bénéficiez de réductions sur une sélection de spectacles de la saison en appelant la billetterie au 04 72 07 49 49 retrouvez la sélection sur notre site internet

à offrir ! › le bon cadeau X-Rousse Choisissez le montant de votre bon cadeau en toute liberté. À utiliser pour tout achat de places, formules et bons plans. En vente toute l’année, au guichet du Théâtre ou sur notre site internet. Valable un an à partir de la date d’achat du bon cadeau. L’achat de places se fait ensuite directement au guichet du Théâtre.

66

vous êtes :

retrouvez tous les tarifs et les avantages sur croix-rousse.com


le forfait X-Rousse en 7 étapes dès 2 spectacles, un tarif privilégié ! aucun spectacle n’est imposé ! › profitez d’un meilleur placement jusqu’à la date d’ouverture des ventes à l’unité

› conservez le tarif forfait si vous ajoutez d’autres spectacles en cours de saison › revenez voir gratuitement un spectacle qui vous a particulièrement plu dans la limite des places disponibles, sur présentation du billet initial 5 minutes avant la représentation, muni d’une pièce d’identité

› réglez en plusieurs fois si vous le souhaitez, sans frais supplémentaires 1 forfait par personne Merci de remplir autant de bulletins que de forfaits souscrits si le choix des spectacles ou si les coordonnées diffèrent. Faites-nous parvenir vos bulletins dans le même envoi si vous désirez des places côte à côte. bulletin téléchargeable sur croix-rousse.com, également disponible au guichet du Théâtre ou sur simple appel téléphonique

Si vous avez besoin de précisions, appelez-nous au 04 72 07 49 49.

étape 1 merci de remplir ce formulaire

|

* prénom

* code postal

|

* ville

* nº de portable

|

téléphone

* nom * adresse

* email * je souhaite recevoir par email les actualités et les offres du Théâtre

oui

non

* je souhaite recevoir par courrier des actualités et le programme de la saison prochaine * je souhaite recevoir par sms des offres

oui

non

Les données recueillies sur ce formulaire sont enregistrées par le Théâtre de la Croix-Rousse dans un fichier informatisé, pour le suivi du traitement des réservations et l’envoi d’informations facilitant votre venue au spectacle. Ces éléments sont également destinés à une meilleure connaissance de notre public et à la réalisation de bilans sur la fréquentation du Théâtre. Conformément à la loi « Informatique et Libertés », vous pouvez à tout moment exercer vos droits d’accès aux données vous concernant pour modification, rectification ou suppression, en vous adressant par email à : resa@croix-rousse.com * champs obligatoires

oui

non


étape 2 choisissez vos spectacles › 2 spectacles au minimum dans la liste ci-dessous › indiquez pour chaque spectacle une date souhaitée ET une date de repli date souhaitée

date de repli

date souhaitée

JJ MM JJ MM

Songs

Une nuit américaine

Ervart

Fantômes Studio

 a Petite Fille L qui disait non

Roméo et Juliette

Dévaste-moi

À vif

L’Opéra de quat’sous

Le Tarot du grand tout

 velyne Gallet E et Jean Guidoni

date de repli

23 11

Into The Woods

Survivre en milieu hostile

Mon cœur

Harriet

04 12

Requiem(s)

Fricassée de maris

11 12

8980 : Book Of Travelers

Federigo Studio

Absence de guerre

Dark Circus

Chap chapô

Le Misanthrope

Le Temps est la rivière…

étape 3 sélectionnez vos tarifs › en fonction du nombre de spectacles choisis et de votre situation / âge tarif plein nbre de spectacles

prix place

prix forfait

nbre forfaits

2 spect.

22 €

44 €

×

3 spect.

20 €

60 €

×

4 spect.

18 €

72 €

×

5 spect.

16 €

80 €

×

6 spect.

15 €

90 €

×

7 spect.

15 €

105 €

×

8 spect.

14 €

112 €

×

9 spect.

14 €

126 €

×

13 €

130 €

×

… × 13 €

×

10 spect. … spect. (*) sous-total

total * Au-delà de 10 spectacles, veuillez indiquer le nombre de spectacles choisis, et multiplier par le prix de la place à l’unité.


tarif réduit 1 +65 ans famille 3 et + * salut les copains 5 et + * nbre de spectacles

prix place

prix forfait

nbre forfaits

tarif réduit 2 −30 ans dem. d’emploi prix place

total

prix forfait

nbre forfaits

2 spect.

18 €

36 €

×

11 €

22 €

×

3 spect.

17 €

51 €

×

11 €

33 €

×

4 spect.

16 €

64 €

×

11 €

44 €

×

5 spect.

15 €

75 €

×

10 €

50 €

×

6 spect.

14 €

84 €

×

10 €

60 €

×

7 spect.

14 €

98 €

×

10 €

70 €

×

8 spect.

13 €

104 €

×

10 €

80 €

×

9 spect.

13 €

117 €

×

10 €

90 €

×

12 €

120 €

×

10 €

100 €

×

… × 12 €

×

… × 10 €

×

10 spect. … spect. (*) sous-total

total

sous-total

tarif −12 ans nbre de spectacles

prix place

...

prix forfait

nbre forfaits

...

× 10 €

* en famille 3 et + 3 membres d’une même famille assistant à la même représentation

total

x

* salut les copains 5 et + groupe d’amis, à partir de 5, assistant à la même représentation

sous-total

Les Pass 15/15, −30 ans, dem. d’emploi, rsa, −12 ans conservent bien sûr le tarif auquel ils ont droit.

tarif rsa nbre de spectacles

prix place

...

× 5 €

prix forfait

nbre forfaits

...

total

x

sous-total

sous-total forfaits X-Rousse

étape 4 plusieurs personnes avec les mêmes forfaits ? identifiez-vous ! ex.

Debussy

Célimène

4

réduit –30 ans

nom

prénom

Nbre de spectacles

tarif

nom

prénom

Nbre de spectacles

tarif

nom

prénom

Nbre de spectacles

tarif

nom

prénom

Nbre de spectacles

tarif

étape 5 venez accompagné ! si vous souhaitez venir accompagné sur l’un de vos spectacles : sélectionnez le tarif dont bénéficie la personne qui vous accompagne, et indiquez le nombre de places 2 pl. maximum par spectacle choisi dans le cadre de votre forfait, à la même représentation famille tarif plein +65 ans copains –30 ans dem. emploi –12 ans rsa

ex.

27 € nom spectacle

Ervart

21 €

21 €

13 €

13 €

10 €

5 €

×1

nom spectacle

×

×

×

×

×

×

×

nom spectacle

×

×

×

×

×

×

×

nom spectacle

×

×

×

×

×

×

×

sous-total


étape 6 ajoutez vos options vous pouvez sélectionner si vous le désirez, un ou plusieurs spectacles en supplément de votre forfait et bénéficier d’un tarif privilégié si vous avez souscrit 1 forfait X-Rousse, vous pouvez réserver 1 pl. par spectacle

Biennale de la danse Augusto / A. Sciarroni

date date souhaitée de repli

JJ MM

prix

nbre places

total

JJ MM

tarif plein tarifs réduits

22 €

×

12,50 €

×

sous-total

Théâtre de La Renaissance Stabat Mater

date date souhaitée de repli

JJ MM

prix

nbre places

total

JJ MM

tarif plein

20 €

×

tarifs réduits 1 et 2

12 €

×

5 €

×

rsa sous-total

étape 7 on récapitule ! sous-total forfaits X-Rousse

sous-total places supplémentaires à l’unité

sous-total Biennale de la danse sous-total Théâtre de La Renaissance Hors les murs  ous souhaitez recevoir vos billets à domicile v pensez à joindre les justificatifs de tarifs réduits

+1 €

 ous souhaitez retirer vos billets lors de votre 1er spectacle v (remis sur présentation des justificatifs tarifs réduits) merci d’indiquer votre email pour recevoir le récapitulatif de votre réservation . . . . . . . . . . . . . . . . ....................................................................

montant de vos réservations Facilités de paiement  vous souhaitez régler par chèque, libellez-le à l’ordre du Théâtre de la Croix-Rousse.  vous souhaitez régler en deux fois : à partir de 50 €, rédigez 2 chèques, datés du jour de votre réservation, d’un montant équivalent (exemple : un chèque de 32 € et un de 31 € pour un montant de 63 € en évitant ainsi les centimes). Le second sera débité un mois plus tard.  vous souhaitez régler en trois fois : à partir de 150 €, rédigez 3 chèques, datés du jour de votre réservation, d’un montant équivalent (exemple : deux chèques de 63 € et un de 64 € pour un montant de 190 € en évitant ainsi les centimes). Le second sera débité un mois plus tard, le troisième le mois suivant.

remarques


L'ÉQUIPE Théâtre de la Croix-Rousse standard 04 72 07 49 50 croix-rousse.com direction Jean Lacornerie directeur Anne Meillon directrice déléguée Georges Keraghel collaborateur de direction, responsable de production administration Sylvie Cracco responsable du service, chef comptable Cécile Lichtenstein chargée d’administration, responsable de la paie

relations publiques

gardiennage et entretien

Sihem Zaoui responsable des relations publiques

Pierre Barciet, Bruno Bocquin, Olivier Gaudin gardiens

Fabienne Basquin relations publiques Anne Carron relations publiques accueil et billetterie Karine Fanton responsable billetterie réservations Professionnels Yan Malaisé accueil billetterie, assistant aux relations publiques Hugo Giolat accueil billetterie, relations avec les compagnies Agathe Fougerol responsable de soirée

Sylvie Fournier assistante administrative et technique

technique

communication presse / partenariats

Gilles Vernay directeur technique, chef de service intérieur

Claire Grenier responsable communication, presse et partenariats Héloïse Lecomte chargée de communication, webmaster éditorial

Christophe Braconnier chef électricien Sandrine Chevallier technicienne lumière Joachim Richard technicien lumière

Fatima Berrahil agent d’entretien association de gestion du Théâtre de la Croix-Rousse Étienne Paoli (président) Chantal Kirchner Catherine Marion Odile Ollagnon Pierre Sigaud Et l’ensemble du personnel intermittent et des agents d’accueil. conception graphique Malte Martin atelier graphique avec Vassilis Kalokyris programme composé en Deck, optimo.ch et Duo, atelier graphique Malte Martin impression Imprimeries Vincent sur Amber PrePrint

Bertrand Maïa technicien son Jean-Christophe Corbin chef-machiniste Jean-Marie Peigné machiniste

71


ÇA POUSSE !

SAISON 18-19 - programme  

Découvrez les spectacles, artistes et activités de la nouvelle saison 18-19 du Théâtre de la Croix-Rousse ! Retrouvez toute l'actualité du T...

SAISON 18-19 - programme  

Découvrez les spectacles, artistes et activités de la nouvelle saison 18-19 du Théâtre de la Croix-Rousse ! Retrouvez toute l'actualité du T...

Advertisement