Page 1

saison 16.17 soyez tout feu tout flamme croix-rousse.com o4 72 o7 49 49


Soyez tout feu tout flamme !

N’est pas un mot d’ordre que nous vous adressons mais une invitation à garder l’enthousiasme dans un monde qui va mal. Un monde où des tensions trop nombreuses, sociales, environnementales, économiques, religieuses pourraient nous entraîner dans la spirale de la dépression. « Soyez tout feu tout flamme », c’est une invitation à partager l’énergie des artistes qui ont décidé de réagir avec passion. Autant le dire, cette nouvelle saison sera engagée, mais elle le sera dans un esprit d’ouverture. Les artistes et les auteurs que nous avons réunis défendent des points de vue multiples. « Soyez tout feu tout flamme » est une invitation à réagir à leurs côtés.

Entretenons la flamme À La Croix-Rousse nous avons de la chance, nous avons un beau théâtre et un public fidèle. Nous avons aussi des moyens grâce au soutien des collectivités publiques que sont la Ville de Lyon, l’État, la Région et la Métropole. Alors à nous de poursuivre la mission de création et d’accueil qui nous a été confiée. Et pourtant, à côté de nous, la liste des territoires où les arts et la culture sont fragilisés continue à s’allonger. La place des arts au service d’un projet de société est sans cesse remise en cause. Au Théâtre de la Croix-Rousse, nous voulons la défendre. Nous pensons que l’effervescence artistique est une manière de lutter dans cette période difficile. Contestations joyeuses ou échos sans concession de notre société... Les artistes entretiennent la flamme de la pensée et nous entraînent avec eux.

De joyeux allumés

Notre propos n’est pas d’être alarmistes, nous voulons continuer à faire de notre Théâtre un foyer de bonne humeur et de légèreté. Nous nous appuyons sur nos partenaires pour construire un programme ambitieux qui fait la part belle à la musique et au théâtre. Avec l’Opéra de Lyon et le Théâtre de La Renaissance se construisent échanges et entraides sur la base d’une confiance réciproque. Nous coproduirons plus particulièrement cette saison la Compagnie Nomade in France d’Abdelwaheb Sefsaf et l’Ensemble Les Nouveaux Caractères de Sébastien d’Hérin et Caroline Mutel. Qu’ils soient les bienvenus pour porter haut leurs projets et les partager avec vous !

Il est temps de conclure cet édito en chanson avec L’Opéra de quat’sous : « Savoir perdre la tête : tout est là Oui il faut en passer par là » Jean Lacornerie et Anne Meillon

3


sommaire les spectacles S’il se passe quelque chose Vincent Dedienne 29 septembre › 01 octobre ’16 pp. 8-9 Angels in America Tony Kushner Aurélie Van Den Daele 06 › 08 octobre ’16 pp. 10-11 Rumeur et petits jours Raoul Collectif 11 › 15 octobre ’16 pp. 12-13 Cap Waller Bertrand Belin 18 octobre ’16 pp. 14-15 L’Opéra de quat’sous Kurt Weill / Bertolt Brecht Jean-Robert Lay / Jean Lacornerie 03 › 12 novembre ’16 pp. 16-17 Murs Abdelwaheb Sefsaf / Jérôme Richer 15 › 19 novembre ’16 pp. 18-19 L’Art de la comédie Eduardo De Filippo Patrick Pineau 23 novembre › 01 décembre ’16 pp. 20-21

Nous Camille Rocailleux Compagnie E.V.E.R 05 › 07 décembre ’16 pp. 22-23 Hansel et Gretel Les frères Grimm / La Cordonnerie 13 › 21 décembre ’16 pp. 24-25 Monsieur Croche Sébastien d’Hérin / Caroline Mutel Les Nouveaux Caractères 10 › 16 janvier ’17 pp. 26-27 Victor F Mary Shelley / Laurent Gutmann 25 janvier › 03 février ’17 pp. 28-29 Plus léger que l’air Federico Jeanmaire Jean Lacornerie Élizabeth Macocco 01 › 18 février ’17 pp. 30-31 Vanishing Point Marc Lainé les musiciens de Moriarty 07 › 11 février ’17 pp. 32-33 Valentino Suite Quatuor Debussy / Pascal Contet 14 février ’17 pp. 34-35 Le NoShow Alexandre Fecteau Nous Sommes Ici + DuBunker 09 › 11 mars ’17 pp. 36-37

4


Werther ! Goethe / Nicolas Stemann 14 › 17 mars ’17 pp. 38-39

la vie du Théâtre

Campo Santo Jérôme Combier / Ensemble Cairn 23 mars ’17 pp. 40-41

autour des spectacles pp. 56-57

La Femme rompue Simone de Beauvoir Hélène Fillières Josiane Balasko 28 mars › 01 avril ’17 pp. 42-43 Vertiges Nasser Djemaï 04 › 08 avril ’17 pp. 44-45 La Mort en rose Ana Benito / Marianne Pommier 10 › 14 avril ’17 pp. 46-47 Secrets Claron McFadden / Trio MassotFlorizoone-Horbaczewski 12 › 14 avril ’17 pp. 48-49 Borg et Théa La Soustraction des Fleurs Quatuor Béla / Karine Locatelli Jean Lacornerie 09 › 17 mai ’17 pp. 50-51 Biennale de la Danse 15 › 27 septembre ’16 pp. 52-53

compagnonnages pp. 54-55

devenez partenaire pp. 58-59

les informations pratiques accueil et réservation p. 60 formules et tarifs pp. 61-62 bulletin forfait X-Rousse pp. 63-66 calendrier p. 67 Les spectacles programmés cette saison 2016-2017 bénéficient du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, de la DRAC Île-de-France, de la DRAC Centre-Val de Loire, de la Direction générale de la création artistique, de la Mairie de Paris, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de son dispositif APSV, du Groupe des 20 Auvergne-RhôneAlpes, d’ARCADI-Île-de-France, de la Fédération WallonieBruxelles, de l’ADAMI, de la Spedidam, de l’ONDA, du Fonds SACD Théâtre, d’ODIA Normandie, de la Sacem, de l’Ensatt, du CNV-Centre national de la Chanson, des Variétés et du Jazz, de Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, de la Caisse des Dépôts. Le Théâtre de la Croix-Rousse fait partie des 34 lieux labellisés « scènes régionales » par la Région AuvergneRhône-Alpes qui soutiennent activement la création en accueillant des artistes en résidence et en coproduisant des spectacles. Leurs programmations sont concertées et complémentaires. Ces scènes jouent un rôle fondamental dans la diffusion de la création contemporaine décentralisée et de la création régionale, s’ouvrent à d’autres disciplines (musiques actuelles, classiques ou contemporaines, théâtre musical, danse, arts de la rue, du cirque ou du récit) et développent des actions de médiation entre les artistes, les œuvres et le public. Elles sont également engagées dans un processus de développement durable, respectueux de l’environnement et de l’égalité femme / homme.

5


L'équipe direction

relations publiques

gardiennage et entretien

Jean Lacornerie directeur 04 72 07 49 50 direction@croix-rousse.com

Sihem Zaoui responsable des relations publiques 04 72 07 49 43 s.zaoui@croix-rousse.com

Pierre Barciet, Bruno Bocquin, Olivier Gaudin gardiens 04 72 07 49 52

Anne Carron relations publiques 04 72 07 49 45 a.carron@croix-rousse.com

Fatima Berrahil agent d’entretien

Anne Meillon directrice déléguée 04 72 07 49 50 direction@croix-rousse.com Georges Keraghel assistant de direction 04 72 07 49 56 g.keraghel@croix-rousse.com administration Sylvie Cracco chef comptable 04 72 07 49 41 s.cracco@croix-rousse.com Cécile Lichtenstein responsable d’administration 04 72 07 32 95 c.lichtenstein @croix-rousse.com Sylvie Fournier assistante administrative et technique 04 72 07 32 91 s.fournier@croix-rousse.com Agathe Fougerol responsable de soirée 04 72 07 32 96 a.fougerol@croix-rousse.com communication presse/partenariats Sonia Razafindranaly responsable de la communication, de la presse et des partenariats 04 72 07 32 90 s.raza@croix-rousse.com Héloïse Lecomte chargée de communication webmaster éditorial 04 72 07 49 54 h.lecomte@croix-rousse.com

Sally Poulin relations publiques 04 72 07 49 53 s.poulin@croix-rousse.com billetterie Karine Fanton responsable billetterie réservations Professionnels 04 72 07 49 55 k.fanton@croix-rousse.com Thomas Magnet accueil billetterie assistant aux relations publiques 04 72 07 49 49 t.magnet@croix-rousse.com Fabien Thimon accueil billetterie relations avec les compagnies 04 72 07 49 49 f.thimon@croix-rousse.com technique Gilles Vernay directeur technique chef de service intérieur 04 72 07 49 46 tech.g.vernay @croix-rousse.com Christophe Braconnier chef électricien Sandrine Chevallier technicienne lumière Joachim Richard technicien lumière Bertrand Maïa technicien son Iban Gomez machiniste / accessoiriste Mathieu Hubert machiniste / accessoiriste

6

conception graphique Malte Martin atelier graphique avec Vassilis Kalokyris programme composé en Deck, optimo.ch et Lment, Sébastien Hayez impression Imprimeries Vincent sur Ambert PrePrint coordination du programme Claire Grenier bureau de l’association de gestion du Théâtre de la Croix-Rousse Étienne Paoli (président) Chantal Kirchner Catherine Marion Odile Ollagnon Pierre Sigaud Le Théâtre de la Croix-Rousse, association loi 1901, est conventionné par la Ville de Lyon, la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et est subventionné par la Métropole de Lyon. Licences d’entrepreneur de spectacles 1-1054499, 2-1054500, 3-1054505. Siret n º 313 915 019 00050. APE 9001Z.


photo Théâtre de la Croix-Rousse

place Joannès-Ambre 69004 Lyon o4 72 o7 49 49 croix-rousse.com

billetterie

venir au théâtre

› du mardi au vendredi de 13h à 19h › le samedi de 14h à 19h

métro ligne C stations Croix-Rousse, Hénon ou Cuire

› les lundis de spectacle à partir de 17h › les dimanches de spectacle à partir de 13h uniquement pour la représentation du jour

fermeture du Théâtre › du 13 juillet ’16 au 25 août ’16 inclus › du 24 décembre ’16 au 02 janvier ’17 inclus › les samedis de vacances scolaires excepté les 09 juillet et 27 août

administration 04 72 07 49 50 fax 04 72 07 49 51 infos@croix-rousse.com

bus arrêt Hôpital Croix-Rousse lignes C13, 38, S4 arrêt Cuire ligne C1 arrêt Croix-Rousse lignes 2, 33, 45, S6, S12 tcl.fr vélo’v bornes rond-point Hôpital Croix-Rousse, places Commandant Arnaud, Bertone, Croix-Rousse velov.grandlyon.com

votre soirée à La Croix-Rousse › Le bar du Théâtre vous accueille une heure avant et une heure après les représentations pour partager un verre entre amis ou dîner sur le pouce. › En partenariat avec la librairie Vivement Dimanche, nous vous proposons à la vente une sélection d’œuvres en lien avec la programmation (en sortie de salle uniquement). › Pour rencontrer les artistes à l’issue de la représentation, repérez les bords de scène tout au long de la saison. (cf. calendrier p. 67)

parkings payants parcs Croix-Rousse et Gros-Caillou, parking Hôpital Croix-Rousse

7


photo Julien Benhamou

confession d’un enfant du siècle en forme d’autoportrait


S'IL SE PASSE QUELQUE CHOSE Vincent Dedienne

Vincent Dedienne a du culot. Il commence son spectacle en traversant la scène dans le plus simple appareil. Nous voilà prévenus ! Il a du talent pour faire rire et il a du succès. Les portes de la radio et de la télévision lui sont grandes ouvertes et il y déjoue avec bonheur les règles du correct et de l’incorrect. Mais Vincent Dedienne revendique surtout d’être un acteur. Il veut transgresser les règles du one man show pour en faire du théâtre. Il fait rire, il raconte des blagues, mais il entraîne son public, l’air de rien, dans une réflexion plus personnelle. Est-il un acteur ou juste un comique ? Quelle est cette vocation qui le brûle depuis son enfance ? A-t-elle quelque chose à voir avec sa naissance orpheline ? « Je suis né en février 1987, à Mâcon, de parents inconnus. La mauvaise nouvelle, dans cette phrase, c’est Mâcon ». On en vient à douter du vrai et du faux dans cette confession menée tambour battant. Courageux, délirant, touchant, débordant, il peut tout faire et très vite. Il raconte son enfance provinciale, son amour pour les grandes actrices comiques et ses années d’apprentissage de comédien mais ces déclarations sont tout à coup interrompues par des sketchs de stand up. Avec Vincent Dedienne, on ne sait jamais sur quel pied danser. seul en scène | écrit par Vincent Dedienne, Juliette Chaigneau, Mélanie Le Moine et François Rollin | mise en scène Juliette Chaigneau et François Rollin | lumières Anne Coudret | scénographie Lucie Joliot | durée 1h30 | tout public production : RuqSpectacles

29 septembre › 01 octobre jeudi 29 › 20h vendredi 30 › 20h samedi 01 › 19h30 tarifs détails p.62

9


photo Marjolaine Moulin

saga des années 80, années Reagan, années sida


ANGELS IN AMERICA

Tony Kushner / Aurélie Van Den Daele Angels in America de Tony Kushner est une œuvre magistrale située à New York, en 1985. Au cœur du libéralisme et du puritanisme de l’ère Reagan, de multiples destins se croisent et se recroisent. Prior et Louis, qui s’aiment mais que la maladie sépare. Joe et Harper, sexualité incertaine pour lui et abus de valium pour elle. Belize, infirmier émérite mais stigmatisé parce que noir et homosexuel. Roy, avocat, éminence grise du pouvoir, mouillé dans un scandale financier. Tous aiment, souffrent, luttent tandis que le sida révèle à l’Amérique ses peurs profondes. Pour sauver ces êtres du chaos, pas de Dieu – il est parti en vacances – mais des anges dont un qui débarque pour élire Prior comme prophète d’un Occident mal portant. Aurélie Van Den Daele relève avec brio le défi que pose cette œuvre fleuve, hallucinatoire, inclassable, impure, ambivalente. Trente ans après la création, elle met en question notre monde et « l’océan de conformisme » dans lequel il baigne. Le dispositif scénique, fort et inventif, réussit à nous faire vivre simultanément par les jeux de lumière, la musique, la vidéo, les tranches de vie à cru des personnages tout au long de cette formidable traversée de 4h30. Les comédiens, tous remarquables, donnent à cette pièce son humanité et sa beauté. théâtre | mise en scène Aurélie Van Den Daele avec le Collectif Deug Doen Group dramaturgie de la traduction Ophélie Cuvinot-Germain | assistanat à la mise en scène Mara Bijeljac | avec Antoine Caubet, Emilie Cazenave, Gregory Fernandes, Julie Le Lagadec, Alexandre Lenours, Sidney Ali Mehelleb, Pascal Neyron, Marie Quiquempois | lumières, vidéo, son, scénographie Collectif INVIVO - Julien Dubuc, Grégoire Durrande, Chloé Dumas | costumes Laetitia Letourneau | durée 5h avec entracte | à partir de 15 ans production : Deug Doen Group | coproduction : Théâtre de l’Aquarium, Théâtre de Rungis, La Ferme de Bel Ebat-Théâtre de Guyancourt, Groupe des 20 théâtres en Île-de-France

06 › 08 octobre jeudi 06 › 19h vendredi 07 › 19h samedi 08 › 15h tarifs détails p. 62

11


photo CĂŠline Chariot

retour du collectif loufoque pour penser autrement


RUMEUR ET PETITS JOURS Raoul Collectif

Le Raoul Collectif s’est fait connaître du public de La Croix-Rousse, en 2014, avec Le Signal du promeneur. Et les revoici, au grand complet, pour une nouvelle fois casser les codes et passer au crible les rapports sociaux, la crise des idéologies, mais à leur manière. Ce nouveau spectacle est, comme on pouvait l’espérer, à la fois fertile, joyeux, excentrique et libératoire. Le collectif belge revient jeter ses multiples grains de sable dans les rouages du rouleau compresseur de la pensée dominante. Dans l’atmosphère enfumée d’un studio de radio très années 70, un groupe de chroniqueurs pompeux est réuni pour aborder la notion de Beauté. C’est leur 347e émission mais au moment même où ils prennent l’antenne, on leur annonce qu’il s’agit de la dernière. La cohésion et l’idéal du groupe, et à travers lui le langage et les idées, sont alors mis à rude épreuve. La prise de parole est chorale, multiple, quitte à se couper les uns les autres, voire même à arriver à deux doigts d’une querelle, mais toujours fourmillante d’idées, même absurdes, surtout absurdes. Ainsi la pensée s’évade et la réflexion s’insinue dans les esprits par le rire et la loufoquerie. On ne va pas sombrer dans le défaitisme ni dans la nostalgie, mais au contraire, prendre le dessus. Comme le dit la chanson mexicaine Canta y no llores : chante et ne pleure pas. théâtre | de et par Romain David, Jérôme De Falloise, David Murgia, Benoît Piret et Jean-Baptiste Szézot assités de Yaël Steinmann | création son Julien Courroye création lumière Philippe Orivel | costumes Natacha Belova | renfort scénographie Valentin Périlleux | durée 1h20 | à partir de 15 ans production : Raoul Collectif | coproduction : Théâtre National-Bruxelles, Théâtre de Namur, Théâtre de Liège et Le Manège.Mons

11 › 15 octobre mardi 11 › 20h mercredi 12 › 20h jeudi 13 › 20h vendredi 14 › 20h samedi 15 › 19h30

tarifs détails p. 62 bord de scène mercredi 12 octobre à l’issue de la représentation

13


photo Ph. Lebruman

maître chanteur et maître guitariste, Bertrand Belin est une voix et une écriture


CAP WALLER Bertrand Belin

À l’instar d’un Bashung ou d’un Gainsbourg, Bertrand Belin trace un chemin de poète dans la musicalité des mots et des mélodies. Voix grave et profonde, il dit autant qu’il chante. Il crée des atmosphères, des esquisses de personnages, des morceaux d’histoires, des ambiances sonores, des mélodies simples et obsédantes et propose un voyage musical singulier. Si son univers poétique semble peuplé de fantômes, d’absences, de flous, de brumes et de bruines hypnotiques, ses mélodies sont précises, dessinées, parentes d’un folk rock de tradition française. Dans son dernier album Cap Waller, lui qui refuse de « stagner », se réinvente avec un côté pop à la rythmique solaire et communicative. C’est autour de ses dernières chansons qu’est composée cette soirée. Mais si Bertrand Belin est en concert dans notre salle de théâtre, c’est aussi parce que le chanteur est avide d’expériences nouvelles. Il est auteur d’un premier roman, Requin chez P.O.L, et a fait récemment ses débuts au théâtre. Magnifique fantôme dans la pièce Spleenorama de Marc Lainé, il a aussi travaillé avec Renaud Cojo pour Low / Heroes, autour de Bowie. Pour la saison 17-18, il sera invité par Jean Lacornerie à participer à une création autour de la figure de Billy the Kid. Un concert comme une porte ouverte sur une collaboration future, l’occasion de passer une soirée avec une des figures les plus singulières de la chanson française. concert | chant, guitare Bertrand Belin | clavier, basse, chœurs Thibault Frisoni claviers, chœurs, lap steel Olivier Daviaud | batterie, chœurs Tatjana Mladenovitch guitare Julien Omé | durée 1h30 18 octobre mardi 18 › 20h tarifs détails p. 62

15


cabaret jazzy pour humanitĂŠ infernale


création

l'OPÉRA DE QUAT'SOUS Kurt Weill / Bertolt Brecht Jean-Robert Lay / Jean Lacornerie

Bienvenue dans les bas-fonds londoniens des Roaring Twenties. Ici règnent voleurs, assassins, flics corrompus, exploiteurs de tout poil, mégères cupides et catins malhonnêtes. « De quoi vit l’homme ? De sans cesse torturer, dépouiller, déchirer, égorger, dévorer l’homme. L’homme ne vit que d’oublier sans cesse qu’en fin de compte, il est un homme » dit Mackie qui règne sur cette pègre. Tout le monde trahit tout le monde. Seul l’argent fait loi, celui de la bourgeoisie, du capital qui écrase. L’Opéra de quat’sous est un portrait brutal de l’humanité. Il mêle drame, cabaret sensuel et burlesque dans une énergie de crépuscule du monde. Écrit en quelques mois par Brecht et Weill, c’est une déflagration dans le monde du théâtre chanté du début du xxe siècle. « Je crois qu’il faut s’inspirer de la vitesse avec laquelle l’œuvre a été écrite pour la mettre en scène. Ce théâtre ne s’encombre pas de psychologie, il va à l’essentiel » dit Jean Lacornerie. Pour s’attaquer à ce chef-d’œuvre où les chansons sont comme des coups portés au plexus du spectateur, il fait appel à des acteurs-chanteurs rompus aux codes du music-hall et à un orchestre de neuf musiciens, férus de jazz. Il les mélange avec les gueules cassées des grandes marionnettes d’Émilie Valantin qui peupleront le plateau de mendiants, malfrats et prostituées. Une plongée dans la fange pour s’y ébrouer, prendre de la distance et regagner l’humanité. pièce avec musique | musique Kurt Weill | texte Bertolt Brecht | nouvelle traduction René Fix | mise en scène Jean Lacornerie | direction musicale Jean-Robert Lay chorégraphie Raphaël Cottin | scénographie Lisa Navarro | costumes Robin Chemin lumières David Debrinay | marionnettes Emilie Valantin | chef de chant Stan Cramer avec Gilles Bugeaud, Pauline Gardel, Vincent Heden, Nolwenn Korbell, Amélie Munier, Florence Pelly, Jean Sclavis, Jacques Verzier | avec 9 musiciens (orchestration originale) | durée 2h30 env. | à partir de 14 ans | texte en français, chansons en allemand surtitrées en français production : La Clef des Chants, association régionale de décentralisation lyrique Région Hauts-de-France Nord Pas de Calais – Picardie | coproduction : Département du Pas-de-Calais, Théâtre de la Croix-Rousse avec le soutien du Channel – SN de Calais

03 › 12 novembre jeudi 03 › 20h vendredi 04 › 20h samedi 05 › 19h30 dimanche 06 › 15h mardi 08 › 20h mercredi 09 › 20h jeudi 10 › 20h vendredi 11 › 20h samedi 12 › 16h

tarifs détails p. 62 bord de scène mercredi 09 novembre à l’issue de la représentation 17


pourquoi attendre ? faisons tomber les murs


création

MURS

Abdelwaheb Sefsaf / Jérôme Richer Après Médina Mérika et pour son deuxième spectacle musical présenté à La Croix-Rousse, Abdelwaheb Sefsaf, comédien et chanteur, a choisi de nous conter une histoire de murs. Des murs ? Quels murs ? Depuis la chute du mur de Berlin, en 1989, jamais les hommes n’ont construit autant de murs. Abdelwaheb Sefsaf, Jérôme Richer pour l’écriture, et Georges Baux, co-compositeur, imaginent une délirante galerie de portraits aussi singulière qu’improbable. C’est qu’il y en a des murs ! Murs de séparation, murs de la paix ou de la honte, murs sécuritaires, murs de protection, murs de confinement… Mais à la longue, ces murs entrent dans nos têtes. Ils cloîtrent nos esprits et deviennent le remède à nos angoisses. Et pourtant les murs tombent toujours, que ce soit sous les coups d’assaillants ou sous ceux du temps. Humour et finesse d’écriture se mettent au service d’une œuvre à la fois naïve, délicate, truculente, irrévérencieuse et engagée. Une œuvre qui dit non à l’interdit, qui explore les limites de la rencontre entre genre et mauvais genre, entre théâtre et musique, où la vidéo crée un décor et une réalité, un espace et une perspective, un passé et un présent. Au son d’une world music électro-ethnique, la voix d’Abdelwaheb Sefsaf passe d’une douceur extrême aux scats vocaux les plus fous. Sa langue est forte et poétique. Pour servir au mieux son propos, aux frontières de l’intime et du politique. À bas les murs ! théâtre musical | texte Abdelwaheb Sefsaf et Jérôme Richer | mise en scène Abdelwaheb Sefsaf | collaboration à la mise en scène et dramaturgie Marion Guerrero assistante à la mise en scène Nine D’Urso | composition et direction musicale Aligator (Baux / Sefsaf) | avec Marion Guerrero comédienne, chanteuse, Abdelwaheb Sefsaf comédien, chanteur, Georges Baux guitares, piano, Nestor Kéa live machine et instruments acoustiques | son Tom Vlahovic | lumières et vidéo Alexandre Juzdzewski durée 1h30 | à partir de 13 ans production : Compagnie Nomade in France | coproduction : Théâtre de la Croix-Rousse, Centre culturel Aragon-Oyonnax, Ville du Chambon-Feugerolles, Le Train-Théâtre – Portes-Lès-Valence

15 › 19 novembre mardi 15 › 20h mercredi 16 › 20h jeudi 17 › 20h vendredi 18 › 20h samedi 19 › 19h30 scolaire jeudi 17 › 14h30

tarifs détails p. 62 bord de scène mercredi 16 novembre à l’issue de la représentation

19


photo Philippe Delacroix

place au délire, place à la comédie, place au théâtre !


L'ART DE LA COMÉDIE Eduardo De Filippo / Patrick Pineau

L’Art de la comédie, écrit par Eduardo De Filippo en 1964, est une formidable farce sur le théâtre, le réel et la fiction. Par un matin d’hiver dans un chef-lieu reculé de l’Italie montagnarde, le préfet De Caro, qui vient de rejoindre son tout nouveau poste, doit recevoir ses nouveaux administrés. Il a mal dormi. Oreste Campese, le directeur d’une troupe itinérante, se faufile pour demander audience. Il a besoin du soutien de Son Excellence car son théâtre vient de brûler. Bien sûr, le préfet n’a pas de temps à perdre avec des acteurs, il a autre chose à faire. Mais au moment d’être congédié, Oreste met habilement la main sur la liste des notables que le préfet doit recevoir dans l’aprèsmidi... Réalité ou fiction ? Car le médecin, le curé et l’institutrice, qui vont se succéder dans le bureau du haut fonctionnaire, vont se livrer à tour de rôle à un numéro plus extravagant que le précédent. Le préfet en a le vertige : si cette institutrice folle n’était pas folle, mais institutrice quand même – à moins que ce ne soit une actrice folle dans un rôle d’institutrice ? Et le curé ? Le médecin ? Eduardo De Filippo questionne le masque social par le jeu théâtral et ouvre une réflexion subtile sur la place du théâtre dans la cité. La mise en scène parfaitement rythmée et des acteurs rompus à l’art de cette comédie à l’italienne des années 60 vont déchaîner les rires tout au long de la soirée. Et c’est le théâtre qui en sortira gagnant. théâtre | texte Eduardo De Filippo | traduction Huguette Hatem | mise en scène Patrick Pineau | dramaturgie Daniel Loayza | scénographie Sylvie Orcier | lumières Christian Pinaud | son et musique Nicolas Daussy | costumes Brigitte Tribouilloy, assistée de Charlotte Merlin | vidéo Éric Perroys | avec Nicolas Bonnefoy, Marc Jeancourt, Julie Pouillon, Vincent Winterhalter, Fabien Orcier, Sylvie Orcier, Mohamed Rouabhi, Christophe Vandevelde | durée 1h50 | à partir de 14 ans production : Théâtre-Sénart – SN | coproduction : Compagnie Pipo, Le Grand T – Théâtre de LoireAtlantique, Théâtre Dijon Bourgogne – CDN, MC2 : Grenoble, Théâtre Firmin Gémier / La Piscine – Antony et Châtenay-Malabry, MA – SN – Pays de Montbéliard

23 novembre › 01 décembre mercredi 23 › 20h jeudi 24 › 20h vendredi 25 › 20h samedi 26 › 19h30 dimanche 27 › 15h mardi 29 › 20h mercredi 30 › 20h jeudi 01 › 20h

tarifs détails p. 62 bord de scène mercredi 30 novembre à l’issue de la représentation

21


photo Pierre Planchenault

un kaléidoscope d’images vidéo, un poème symphonique de notre temps


NOUS

Camille Rocailleux / Compagnie E.V.E.R Partant de ces vidéos accumulées sans ordre sur YouTube, omniprésentes et renouvelées chaque seconde dans un flux incessant, trois musiciens composent un portrait et un manifeste de notre époque. En résonance avec la radicale diversité des vidéos choisies, du très futile à l’éminemment politique, des grandes démonstrations de masse à la plus intime des confessions, le répertoire de ce concert ne s’attarde dans aucun style : du lyrique au death metal, du beatboxing au dodécaphonisme, des chœurs aux cordes en passant par les percussions corporelles. Sur scène, comme des danseurs ou des circassiens, les corps des trois musiciens s’engagent, se dissolvent et s’appliquent à faire exister –  en plein tumulte  – leur propre humanité. Mathieu Ben Hassen, Bertrand Blessing et Camille Rocailleux s’affranchissent des codes musicaux pour épouser avec jubilation ceux de leur génération. Également compositeurs et multi-instrumentistes, ils partagent le goût pour la transgression et l’implication assidue des corps dans leur expression. En dialogue avec le vidéaste-augmenteur Thomas Pachoud, ils élaborent une correspondance artistique détonante où vidéo et musique se nourrissent et se confrontent jusqu’à l’obtention d’un seul langage. Hybride. Scénique. Profondément émotionnel. Un langage à l’image de notre temps. Nous est un concert iconoclaste à voir hors les murs, au Théâtre de La Renaissance. concert augmenté | compositeur et interprète Camille Rocailleux | musiciens Mathieu Ben Hassen et Bertrand Blessing | environnement et création vidéo Thomas Pachoud | scénographie, lumières Jean Grison | durée 1h20 | à partir de 11 ans coproduction : Compagnie E.V.E.R, Comédie Poitou-Charentes, MCB° – Maison de la Culture de Bourges – SN, Théâtre du Vellein – Communauté d’agglomération Portes de l’Isère, L’ARC – SN du Creusot spectacle co-accueilli par le Théâtre de La Renaissance et le Théâtre de la Croix-Rousse

Hors les murs Théâtre de La Renaissance

05 › 07 décembre lundi 05 › 20h mardi 06 › 20h mercredi 07 › 20h tarifs détails p. 62

bord de scène mardi 6 décembre à l’issue de la représentation

23


photo La Cordonnerie

trop, c’est trop ! les vieux à la poubelle ! ou plutôt…


HANSEL ET GRETEL

d’après les frères Grimm / La Cordonnerie Qui ne connaît pas Hansel et Gretel, ce conte très cruel des frères Grimm ? Les petits perdus dans la forêt et la sorcière gourmande ? L’équipe de La Cordonnerie en propose une version à sa façon : Hansel et Gretel ne sont plus des enfants dont les parents veulent se débarrasser, mais deux personnes âgées. En pleine crise économique, dans les années 70, Hansel et Gretel, charmants et malicieux magiciens à la retraite, habitent chez leur fils Jacob, au chômage depuis plus d’un an. Ils vivent dans une caravane échouée à la lisière d’un terrain vague. Les temps sont durs et l’avenir incertain. Une nuit, Barbara, la très étrange et très mystérieuse amie de Jacob, va lui susurrer à l’oreille cette folle idée de perdre ces vieilles bouches à nourrir dans la forêt profonde. Car enfin, il faut regarder la vérité en face : « ils ont fait leur temps ! ». Sur scène, deux comédiens-musiciens et deux musiciens, et sur l’écran, un film merveilleusement réalisé, drôle et émouvant. Pas besoin de bande-son, elle est là en train de se faire sous nos yeux. Des dizaines d’accessoires, de bidules, des trucs tout simples, des sacs plastiques, un bac à tortue, des micros, et tout naît devant nous, dans le plaisir de l’invention, avec une imagination débordante, jusqu’à répandre des effluves sucrés dans la salle au moment crucial de l’histoire. À voir en famille évidemment ! ciné-spectacle | d’après le conte de Jacob et Wilhelm Grimm | mise en scène Samuel Hercule et Métilde Weyergans | assistés de Pauline Hercule | film scénario et réalisation Métilde Weyergans et Samuel Hercule | spectacle voix, bruitages, chant Métilde Weyergans et Samuel Hercule ou Pauline Hercule et Julien Picard | piano, mélodica Timothée Jolly ou Sébastien Jaudon | percussions, batterie, tubulum Florie Perroud ou Emmanuel Fitte-Duval | son Adrian’ Bourget et Éric Rousson | lumières Johannes Charvolin et Sébastien Dumas | durée 1h | à partir de 6 ans production : Nouveau Théâtre de Montreuil – CDN, La Cordonnerie |coproduction : Le Granit – SN de Belfort, Opéra Théâtre de Saint-Etienne

13 › 21 décembre mardi 13 › 19h30 mercredi 14 › 15h jeudi 15 › 19h30 vendredi 16 › 19h30 samedi 17 › 15h samedi 17 › 19h30 lundi 19 › 19h30 mardi 20 › 19h30 mercredi 21 › 19h30

scolaires mardi 13 › 14h30 mercredi 14 › 10h jeudi 15 › 14h30 vendredi 16 › 10h

tarifs détails p. 62 bord de scène jeudi 15 décembre à l’issue de la représentation du soir

25


une sÊance futuriste pour voyager dans l’histoire de la musique


création

MONSIEUR CROCHE

impressions d’outre-tombe Sébastien d’Hérin / Caroline Mutel Les Nouveaux Caractères Pour initier les jeunes à la musique, les musiciens virtuoses et passionnés des Nouveaux Caractères leur font découvrir des répertoires musicaux rares en les théâtralisant. Après avoir projeté Didon et Énée de Purcell dans l’univers de la bande dessinée, ils font appel cette fois à la magie et à son versant numérique pour voyager dans l’histoire de la musique. Un personnage virtuel, sarcastique et visionnaire, Monsieur Croche, ressuscité par Fréderic Deslias, spécialiste des arts numériques, accompagné de cinq instrumentistes et d’une soprano, nous invitent à un voyage futuriste dans l’histoire de la musique. Mais qui est Monsieur Croche ? Un « homme délicat entre tous » répond le célèbre compositeur Claude Debussy qui l’a inventé pour signer sous pseudonyme ses critiques musicales. Ce personnage fictif eut une vie brève mais intense, et ses propos demeurent d’une acuité qui traverse le temps. Avec une justesse et un esprit qui font mouche, il égratigne sans peur les plus grands compositeurs en se référant constamment aux Anciens : Bach, Rameau, Couperin… Et que pourrait-il bien dire aux générations futures ce mystérieux petit bonhomme, s’il lui prenait l’envie de revenir chatouiller de jeunes oreilles un sombre soir de tempête ? C’est ce que l’on découvrira au cours d’une séance très secrète, avec un invité que l’on n’attendait pas, des voix, des apparitions, des disputes, mais aussi de la musique, des poèmes, des déclarations passionnées... spectacle musical | inspiré du personnage et des écrits de Claude Debussy avec des extraits d’œuvres de Rameau, Bach, Debussy, de Falla | direction musicale Sébastien d’Hérin | mise en scène Caroline Mutel | arts numériques Frédéric Deslias / Compagnie LeClairObscur | son Antoine Briot | scénographie Analyvia Lagarde | lumières Fabrice Guilbert | durée 1h10 | à partir de 8 ans production : Les Nouveaux Caractères | coproduction : Théâtre de la Croix-Rousse, Opéra de Lyon

10 › 16 janvier mardi 10 › 19h30 jeudi 12 › 19h30 vendredi 13 › 19h30 samedi 14 › 19h30 dimanche 15 › 15h

scolaires mardi 10 › 14h30 jeudi 12 › 14h30 lundi 16 › 14h30 tarifs détails p. 62

bord de scène jeudi 12 janvier à l’issue de la représentation du soir

27


photo Pierre Grosbois

le savant, la fianc茅e, la Suisse et bien s没r, le monstre


VICTOR F

d’après Mary Shelley / Laurent Gutmann Victor F comme Victor Frankenstein. Laurent Gutmann adapte ce classique de Mary Shelley pour un spectacle ironique et facétieux, subtilement décalé qui nous entraîne à gamberger sur la science et les manipulations génétiques. On connaît tous plus ou moins l’histoire de Frankenstein, le roman de Mary Shelley, publié en 1818 alors qu’elle n’avait que 20 ans : un génial étudiant en sciences, Victor Frankenstein, parvient à créer de toutes pièces un être humain vivant. Moche et même monstrueux mais comme tout être humain, capable de penser et d’aimer. Victor F, si fier de prime abord de sa créature, va vite la renier et se réfugier avec sa fiancée dans sa Suisse natale, vert paradis de montagnes et pâturages. Mais le monstre sans nom ne supporte pas cet abandon, il poursuit son créateur qui le refuse encore. Furieux, sa nature sauvage prend le dessus et le voilà tueur en série. Mais Laurent Gutmann, le metteur en scène, et ses quatre comédiens ont pris l’histoire avec légèreté et l’on s’amuse beaucoup sans avoir trop peur. Bien sûr, il y a du suspense et le monstre lui-même se fait attendre. Bien sûr, tout cela est bien étrange. Mais le ton est décalé et plein d’humour et nous entraîne sans crier gare dans une subtile et éblouissante réflexion sur la filiation, les manipulations scientifiques sans contrôle ni raison. théâtre | d’après Frankenstein de Mary Shelley | écriture et mise en scène Laurent Gutmann | avec Éric Petitjean, Cassandre Vittu de Kerraoul, Luc Schiltz, Serge Wolf scénographie Alexandre de Dardel | costumes Axel Aust | lumières Yann Loric | son Estelle Gotteland | maquillages, perruques Catherine Saint-Sever | collaboration artistique Aurélien Desclozeaux | masque Alexis Kinebanyan – KFX Studio durée 1h30 | à partir de 14 ans production : La Dissipation des brumes matinales | coproduction : Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Le Granit – SN de Belfort

25 janvier › 03 février mercredi 25 › 20h jeudi 26 › 20h vendredi 27 › 20h samedi 28 › 19h30 dimanche 29 › 15h mardi 31 › 20h mercredi 01 › 20h jeudi 02 › 20h vendredi 03 › 20h

tarifs détails p. 62 bord de scène mercredi 01 février à l’issue de la représentation

29


un thriller sans effusion de sang, sans violence apparente, juste avec des mots


création

PLUS LÉGER QUE L'AIR

Federico Jeanmaire / Jean Lacornerie Élizabeth Macocco Dans un appartement de Buenos Aires, une très vieille dame, Faila, a enfermé dans la salle de bain le petit voyou, Santi, qui voulait la voler. Avec une folie très argentine, Faila va soumettre son captif aux charmes vibrants et fantasques de sa conversation. Il aura beau crier et l’insulter, pour une fois qu’elle a un auditoire, elle ne va pas s’en priver. C’est qu’elle est seule, très seule et qu’elle l’a presque toujours été. Deux histoires vont s’entrecroiser au fil des jours, la sienne, sa longue et pauvre vie sans éclats mais non sans blessures et celle de sa mère morte juste après sa naissance et qui rêvait de piloter un avion. Et tant qu’elle n’aura pas fini, elle ne libérera pas Santi. L’une des grandes forces de ce monologue, c’est de faire vivre un dialogue entre ces deux protagonistes, même si on ne voit pas le garçon. Quelque chose se noue entre la vieille dame de 93 ans et le gamin des rues de 14 ans ; elle, issue de la bourgeoisie cultivée et lui, des bas-fonds. Quelque chose de drôle, tendre, absurde, cruel, pervers même parfois. La construction du récit fait monter le suspense car il faudra bien que cela s’arrête. Mais comment ? théâtre | d’après Plus léger que l’air de Federico Jeanmaire | traduction Isabelle Gugnon | mise en scène Jean Lacornerie | adaptation Martine Silber, Jean Lacornerie avec Élizabeth Macocco, Quentin Gibelin | durée 1h | à partir de 14 ans © Éditions Joëlle Losfeld, droits théâtre gérés par les Éditions Gallimard production : Compagnie À Juste Titre, Théâtre de la Croix-Rousse

au Studio 01 › 18 février mercredi 01 › 20h jeudi 02 › 20h vendredi 03 › 20h samedi 04 › 19h30 mardi 07 › 20h mercredi 08 › 20h jeudi 09 › 20h vendredi 10 › 20h samedi 11 › 19h30 dimanche 12 › 15h mardi 14 › 19h mercredi 15 › 20h jeudi 16 › 20h vendredi 17 › 20h samedi 18 › 19h30

tarifs détails p. 62 bord de scène mercredi 15 février à l’issue de la représentation

le 14 février Voyagez en Argentine et assistez dans la même soirée aux spectacles Plus léger que l’air à 19h au Studio et Valentino Suite à 21h dans la Grande salle. Prolongez ces moments en venant danser une Milonga, avec l’association Tango de Soie en troisième partie de soirée. 31


photo Patrick Berger

alors, un jour, on part, loin, très loin, vers nulle part


VANISHING POINT Marc Lainé / les musiciens de Moriarty

Dans sa vieille voiture, Suzanne roule pour rouler, sans savoir où aller. Les musiciens de Moriarty accompagnent ce voyage immobile vers les confins de mélodies rock fugitives et de ballades mélancoliques. Sur la route, Suzanne récupère Tom qui fait du stop, à la recherche de son amour, une chanteuse française évaporée dans le Grand Nord québécois. Direction Matagami, Waskaganish, Nemaska : ciel vaste, forêts enneigées, lacs gelés et villages isolés au cœur de la « Nation Crie », cette tribu indienne du bout du monde. Caméras sur le capot, Marc Lainé et son équipe ont fait le voyage, déroulant 3200 kilomètres de routes droites et de grands espaces. Ils en ont rapporté des images magnifiques et ont transposé ce road movie sur scène. Derrière les deux comédiens canadiens dans leur vieille bagnole, défilent sur un écran les paysages, motels décatis, clubs de nuit, stations-service et la route sans fin tandis qu’ils sont aussi filmés en direct. La mort n’est jamais loin, la sinistrose non plus. Et pourtant, on est vite pris au charme de ce récit initiatique, chamanique, romantique, et des dialogues, du jeu des comédiens, des procédés scéniques, simples et inventifs. Déjouant le temps et l’espace, Marc Lainé fait paradoxalement advenir le théâtre, c’est-à-dire un espace mental où ses personnages sont hantés par le monde fantastique des Amérindiens. Ils sont interprétés par des acteurs brillants : Sylvie Léonard et Jean-Philippe Perras, des Canadiens habitués du cinéma ainsi que Marie-Sophie Ferdane, excellente comédienne que l’on découvre chanteuse, à la voix sensuelle et envoûtante. road movie musical | conception, écriture, scénographie et mise en scène Marc Lainé ecriture musicale Les musiciens de Moriarty | avec Sylvie Léonard, Marie-Sophie Ferdane, Jean-Philippe Perras (sous réserve) et les musiciens de Moriarty Vincent Talpaert, Stephan Zimmerli, Thomas Puéchavy (sous réserve), Guillermo Dumay son Morgan Conan-Guez | lumières Kevin Briard | vidéo Baptiste Klein, Benoît Simon | collaboration artistique Tünde Deak | costumes Elen Ewing | assistante à la scénographie Aurélie Lemaignen | durée 1h25 | à partir de 14 ans production : La Boutique Obscure | coproduction : CDN de Haute-Normandie Petit Quevilly-RouenMont-Saint-Aignan, Théâtre National de Chaillot, La Ferme du Buisson – SN de Marne-la-Vallée, Espace Go de Montréal, SN 61, Comédie de Saint-Etienne, CDDB – Théâtre de Lorient – CDN

07 › 11 février mardi 07 › 20h mercredi 08 › 20h jeudi 09 › 20h vendredi 10 › 20h samedi 11 › 19h30

tarifs détails p. 62

bord de scène mercredi 08 février à l’issue de la représentation

33


photo Bernard Benant

sur des airs argentins, un concert sans gomina


VALENTINO SUITE

Quatuor Debussy / Pascal Contet Que faire pour la Saint-Valentin ? Et pourquoi pas de la musique avant toute chose ? Pour une soirée dédiée à l’Argentine. Ce concert concocté par le Quatuor Debussy et Pascal Contet, l’un des grands maîtres de l’accordéon en France, propose un panorama de la musique argentine, du tango aux œuvres contemporaines, à la croisée du savant et du populaire. Le Quatuor Debussy a en commun avec Pascal Contet le goût pour les collaborations et les rencontres originales. Il l’a prouvé depuis 25 ans en multipliant les expériences artistiques les plus folles. Ensemble, ils parcourent le répertoire en y glissant surprises et découvertes. Ainsi le quintette composé spécialement pour eux par Oscar Strasnoy, compositeur argentin d’origine russe et vivant aujourd’hui à Berlin, associé pour trois ans au Quatuor Debussy. Ainsi Valentino Suite que le compositeur français Christophe Julien, célèbre pour ses musiques de films, a dédié à Pascal Contet. Et bien sûr, du tango, cette « pensée triste qui se danse », entraîné par Astor Piazzolla qui, dès le milieu des années 50, a renouvelé le genre en y apportant des tonalités jazzy ou des inspirations classiques bien loin des bals musette. Piazzolla, grâce à qui, depuis les années 70, le tango, symbole de Buenos Aires et du pays tout entier, a connu une expansion planétaire. concert | composition Astor Piazzolla, Oscar Strasnoy, Juan Carlos Cobián, Juan Plaza, Christophe Julien | avec Quatuor Debussy : Christophe Collette et Marc Vieillefon violons, Vincent Deprecq alto, Cédric Conchon violoncelle et Pascal Contet accordéon | durée 1h15 14 février mardi 14 › 21h tarifs détails p.62

le 14 février Voyagez en Argentine et assistez dans la même soirée aux spectacles Plus léger que l’air à 19h au Studio et Valentino Suite à 21h dans la Grande salle.

Prolongez ces moments en venant danser une Milonga, avec l’association Tango de Soie en troisième partie de soirée.

35


photo Renaud Philippe

et comment va le théâtre ? il tourne, mais mal


LE NOSHOW

un show-must-go-on à tout prix Alexandre Fecteau / Nous Sommes Ici + DuBunker Comment ça marche le monde du théâtre ? Mal ! répondent les collectifs québécois Nous Sommes Ici et le Théâtre DuBunker. Et pourquoi ? Eh bien, c’est ce que propose d’expliquer ce NoShow, autrement dit, pas de spectacle ! Mais pourtant, si. Ces jeunes comédiens vous entraînent, avec humour, impertinence et accent dans ce « non spectacle » pour faire voler en éclats quelques tabous dont celui de l’argent. En parlant d’argent, c’est vous qui devrez choisir entre six tarifs… Et ceci n’est que la première décision que vous aurez à prendre, car à vrai dire, c’est vous qui déterminerez ce que sera Le NoShow. Mais ils ont aussi à cœur d’expliquer pourquoi ils font ce métier, ce qu’ils doivent faire pour pouvoir continuer à vivre et à en vivre. Tout est parti d’un triste bilan tiré par le metteur en scène Alexandre Fecteau : quel que soit le succès, il est aujourd’hui impossible au Québec de joindre les deux bouts en pratiquant les arts de la scène. Le NoShow dissimule sous son apparent délire festif un fin constat d’exclusion, de cynisme social et de paupérisation. Constat qui ne nous est pas étranger en France… Mais si la démonstration est implacable, elle déborde d’inventivité, de drôlerie et d’intelligence. N’oubliez pas votre téléphone portable et pour une fois, ne l’éteignez pas. théâtre performatif | idée originale et mise en scène Alexandre Fecteau | texte François Bernier, Alexandre Fecteau, Hubert Lemire et Maxime Robin (en collaboration avec les acteurs du spectacle) | avec Francesca Bárcenas, François Bernier, Catherine Dorion, Hubert Lemire, Annabelle Pelletier-Legros, Julien Storini et Sophie Thibeault | conception vidéo Marilyn Laflamme | caméra live et lumières Renaud Pettigrew | conception sonore Olivier Gaudet-Savard | durée 2h15 à partir de 13 ans coproduction : Collectifs Nous Sommes Ici et Théâtre DuBunker

09 › 11 mars jeudi 09 › 19h30 vendredi 10 › 19h30 samedi 11 › 19h30 Le début de l’expérience commence ici. Choisissez votre tarif parmi les différentes propositions. Si vous hésitez, nos comparatifs pourront (peut-être) vous éclairer. La balle est dans votre camp ! type de billet la messe du dimanche

0 €

une place de cinéma (sans popcorn)

11 €

une choucroute à la Brasserie Georges

20 €

une entrée pour le parc Walibi pour les plus de 130 cm avec location de poussette

33 €

une place pour Michel Polnareff aux Nuits de Fourvière

65 €

une place pour le match OL / AS Monaco au Grand Stade de Décines (Bloc 107) + ticket de parking

95 €

37


photo Krafft Angerer

un voyage excentrique dans l’intimité de l’égocentrique le plus célèbre de la littérature allemande


WERTHER !

d’après Goethe / Nicolas Stemann C’est une version bien secouée du roman épistolaire Les Souffrances du jeune Werther de Goethe que met en scène Nicolas Stemann avec un comédien extraordinaire, Philipp Hochmair. Comme si ce texte, qui a fait frémir toute l’Europe au xviiie siècle, parlait singulièrement à notre temps. Ce pauvre Werther, souvenons-nous, est amoureux de Charlotte, qui est fiancée à Albert. Amour impossible donc et ce n’est pas franchement rigolo. Mais loin de se moquer de cet illustre texte classique et du pathos de son héros, la mise en scène de Nicolas Stemann en ravive l’énergie et la beauté sans le trahir, mais en y ajoutant une bonne dose d’humour. Tandis que Philipp Hochmair fait véritablement pulser cette histoire et donne vie à son personnage dans un nouveau contexte, le nôtre. L’acteur arrive sur scène avec le livre de Goethe, comme pour une lecture ou une conférence. Mais peu à peu, il devient Werther, dans tous les soubresauts de son introspection maniaque, devant une caméra qu’il manie lui-même. Le roman devient journal vidéo, dans lequel ce grand égocentrique se trouve pris au piège de sa propre vanité. Créée en 1997 en allemand, cette production-signature du metteur en scène et du comédien est une nouvelle variation, en français et en allemand surtitré, autour de cette fatale obsession amoureuse : « je veux retrouver ma Lotte ». théâtre | d’après Les Souffrances du jeune Werther de Johann Wolfgang von Goethe mise en scène Nicolas Stemann | avec Philipp Hochmair | durée 1h | à partir de 15 ans spectacle en français et en allemand surtitré production : Théâtre de Vidy-Lausanne | production originale : Nicolas Stemann, Philipp Hochmair, Thalia Theater – Hambourg

14 › 17 mars mardi 14 › 20h mercredi 15 › 20h jeudi 16 › 20h vendredi 17 › 20h

tarifs détails p. 62 bord de scène mercredi 15 mars à l’issue de la représentation

39


photo Pierre Nouvel

plongée musicale parmi les vestiges d’une utopie abandonnée


CAMPO SANTO impure histoire de fantômes Jérôme Combier / Ensemble Cairn

Campo Santo c’est à la fois un concert, une installation sonore et visuelle, de la littérature autour d’une histoire oubliée. Dans les années 30, les Soviétiques achetèrent aux Norvégiens une île située dans l’archipel du Spitzberg, au pôle Nord, pour y exploiter une mine de charbon. Ils y construisirent une cité utopique qui fonctionna de manière autonome, une vaste entreprise qui compta jusqu’à 1500 employés et où tout était gratuit. Après la chute de l’Union soviétique, la production diminua peu à peu et l’exploitation minière s’arrêta. Le 31 mars 1998, un dernier navire quitta l’île. Le compositeur Jérôme Combier a fait le voyage vers Le Spitzberg, où avec son équipe, il a enregistré les sons – piano déglingué, bruits de cuves, de bidons, bruits de radiateur, vent, goélands – et filmé ces lieux désertés par les hommes. À partir de cette « matière première », il a conçu Campo Santo comme une immersion sonore et visuelle dans la ville désaffectée. Mais c’est aussi l’évocation des utopies économiques et sociales, des phalanstères, des cités radieuses et idéales, des illusions perdues, et bien sûr du marxisme. Sur le plateau, différents tableaux se succèdent mêlant les musiciens de l’Ensemble Cairn aux images du vidéaste Pierre Nouvel. Chœurs et ballets virtuels, fragments de textes, échos de chansons convoquent les fantômes des hommes dans les vestiges d’un lieu et d’une époque effacés. concert-installation | compositeur Jérôme Combier | scénographe, vidéaste Pierre Nouvel | assistanat à la mise en scène Bertrand Lescat | créateur lumière Bertrand Couderc | ingénieur du son - Ircam Sébastien Naves | informaticien musical - Ircam Robin Meier | avec les musiciens de l’Ensemble Cairn : Sylvain Lemêtre percussions, Arnaud Lassus percussions, Fanny Vicens accordéon, Cédric Jullion flûte, Christelle Séry guitare électrique | durée 1h20 env. | à partir de 15 ans production déléguée : Ensemble Cairn | coproduction : Théâtre d’Orléans, Ircam-Centre Pompidou, Le Tandem – SN d’Arras-Douai, MCB° Maison de la Culture de Bourges – SN | spectacle co-accueilli par Grame, CNCM et le Théâtre de la Croix-Rousse

23 mars jeudi 23 › 20h tarifs détails p. 62

41


Félix Vallotton © 2016 Kunbsthaus Zürich / all rights reserved

un cri de violence et de haine venu de la nuit, porté par Josiane Balasko


LA FEMME ROMPUE

Simone de Beauvoir / Hélène Fillières Josiane Balasko Au cœur des trois nouvelles qui composent La Femme rompue de Simone de Beauvoir, il y a ce Monologue surprenant. Âpre, haletant, c’est un cri de rage, tantôt d’une ironie mordante, tantôt extrêmement cru, et même carrément trash. Celui d’une femme plongée dans une solitude absolue un soir de réveillon et qui a perdu ceux qu’elle a aimés, son mari qui l’a quittée, son fils dont elle n’a pas eu la garde, et sa fille, suicidée. Simone de Beauvoir en disait : « J’ai choisi un cas extrême : une femme qui se sait responsable du suicide de sa fille et que tout son entourage condamne […]. Pour récuser le jugement d’autrui, elle enveloppe dans sa haine le monde entier. Je voulais qu’à travers ce plaidoyer truqué le lecteur aperçût son vrai visage. » Pour l’incarner, la comédienne Hélène Fillières (ici metteure en scène) a choisi Josiane Balasko. « Josiane, nous dit-elle, est une actrice rugueuse. Une actrice qui a du coffre. Une actrice qui ne minaude pas pour séduire ni pour attirer la compassion. La définition de la femme « idéale » selon moi : la femme sans concession ». Celle qui peut faire résonner cette phrase du texte « lucide, trop lucide. Ils n’aiment pas qu’on voit clair en eux ; moi je suis vraie, je ne joue pas le jeu, j’arrache les masques ». Simone de Beauvoir réussit à faire en sorte que le public – qu’il éprouve de la sympathie ou de la réprobation à l’égard de cette femme impossible – soit forcé de se reconnaître en elle. théâtre | d’après Monologue extrait de La Femme rompue de Simone de Beauvoir mise en scène Hélène Fillières | avec Josiane Balasko | costumes Laurence Struz décor Jérémy Streliski | son Mako | durée 1h10 env. | à partir de 15 ans La Femme rompue est édité aux Éditions Gallimard |production : C.I.C.T. – Théâtre des Bouffes du Nord coproduction : L’Avant Seine – Théâtre de Colombes, Châteauvallon – SN, Théâtre Princesse Grace-Monaco

28 mars › 01 avril mardi 28 › 20h mercredi 29 › 20h jeudi 30 › 20h vendredi 31 › 20h samedi 01 › 19h30 tarifs détails p. 62

43


photo DR

que sont nos quartiers devenus ? et nous avec ?


VERTIGES Nasser Djemaï

Vertiges est une plongée onirique au cœur d’une famille, dans une cité. Une fable, drôle et cruelle, hors des clichés, sur ce qu’est devenue notre République. Après plusieurs années d’absence, Nadir décide de se rapprocher des siens pour s’occuper de son père, dans cet environnement qui lui est à la fois familier et étranger. Il se retrouve englouti dans un intérieur où tous les miroirs sont déformants, peut-être un asile pour fous, avec une famille engluée dans ses paradoxes et son aveuglement. Vertiges est l’aboutissement d’un long travail en immersion auprès des familles, des habitants, une collecte documentaire que l’auteur-metteur en scène a entreprise comme il l’avait fait pour Invisibles, présenté en 2013 à La Croix-Rousse. Mais il a aussi confronté ce matériau à ses comédiens-collaborateurs, eux aussi issus de cette double culture franco-maghrébine. « Il existe des mondes parallèles, tout près de chez nous, comme des poches gorgées de particules encombrantes, sans cesse irriguées par un trop plein d’incompréhension. Ces kystes urbains sont perçus aujourd’hui comme des prisons à ciel ouvert, des ghettos. C’est là que mes parents vivent, c’est là, entre autres, que j’ai grandi (…) sans problème, avec même un sentiment de légèreté. » Ainsi s’exprime Nasser Djemaï au sujet de ces « quartiers » dont il cherche à ouvrir les fenêtres. théâtre | texte et mise en scène Nasser Djemaï | dramaturgie Natacha Diet avec Fatima Aibout, Clémence Azincourt, Zakariya Gouram, Martine Harmel, Issam Rachyq-Ahrad et Lounès Tazaïrt | lumières Renaud Lagier | son Frédéric Minière | scénographie Alice Duchange | vidéo Claire Roygnan | costumes Benjamin Moreau | durée 1h45 | à partir de 13 ans production : Compagnie Nasser Djemaï | coproduction : MC2 : Grenoble, Théâtre des Quartiers d’Ivry – CDN du Val-de-Marne, Le Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique, Le Granit – SN de Belfort, Maison des Arts du Léman – Thonon, Théâtre de Château Rouge – Annemasse, Théâtre du Vellein – Villefontaine, Théâtre de la Croix-Rousse, Théâtre de Rungis

04 › 08 avril mardi 04 › 20h mercredi 05 › 20h jeudi 06 › 20h vendredi 07 › 20h samedi 08 › 19h30

tarifs détails p. 62 bord de scène mercredi 05 avril à l’issue de la représentation

45


photo CĂŠdric Roulliat

un cabaret littĂŠraire et musical pour penser la mort autrement


LA MORT EN ROSE

Ana Benito / Marianne Pommier Ana Benito et Marianne Pommier sont deux comédiennes issues de la compagnie La Boulangerie du metteur en scène et auteur compositeur Camille Germser. Elles partagent avec lui le goût d’un théâtre décalé et musical. Et elles le prouvent. Ce n’était pas gagné d’avance. Il faut être à la fois très folles et très sérieuses, très gourmandes de vivre et très savantes, pour concevoir un spectacle de cabaret autour de la mort. C’est une subtile phrase du philosophe Emil Cioran qui leur a inspiré le titre et l’ambiance de leur spectacle : « Qui ne voit pas la mort en rose est affecté d’un daltonisme du cœur. » Du rose partout donc pour égrener textes et chansons. Socrate, Dostoïevski, Jack London ou Cervantes sont convoqués à travers certaines pages inoubliables alors que certaines morts aussi ridicules qu’improbables pointent le temps d’un sourire. On entre en communication téléphonique avec l’au-delà, on danse le sirtaki avec Zorba le Grec, on chante et on assiste même à d’autres fantaisies improvisées. Et on goûte surtout au plaisir d’être ensemble en petit comité au Studio du Théâtre. Car la volonté des deux comédiennes est bien de créer un moment convivial et de rire de cette fin inéluctable, seul instant d’une égalité vraie entre les hommes. Bref, une invitation à voir la mort en rose autant qu’à célébrer la vie. cabaret loufoque et littéraire | conception et interprétation Ana Benito et Marianne Pommier | création lumière Andrea Abbatangelo | création musicale Laurent Péju | durée 1h10 | à partir de 13 ans production : Cie La Douce

au Studio 10 › 14 avril lundi 10 › 20h mardi 11 › 20h mercredi 12 › 20h jeudi 13 › 20h vendredi 14 › 20h scolaires mardi 11 › 14h30 jeudi 13 › 14h30

tarifs détails p. 62 bord de scène mercredi 12 avril à l’issue de la représentation

47


photo Marco Mertens

dites-moi un secret et j’en ferai mon spectacle


SECRETS

Claron McFadden Trio Massot-Florizoone-Horbaczewski Secrets est un spectacle musical qui repose sur une idée simple et formidable. La soprano américaine Claron McFadden a demandé à son public de lui confier un secret, sous le sceau de l’anonymat. Comme elle ne chante pas seulement dans les salles de concert mais aussi dans des lieux de vie, comme les maisons de retraite, ses spectateurs lui ont confié des histoires intenses et personnelles. Elle a transposé ces histoires en textes musicaux à la fois puissants et fragiles. Le spectacle qui en découle est la traduction en musique de la confiance qui lui a été faite par les narrateurs anonymes. Claron McFadden qui est aussi à l’aise dans le jazz que dans l’opéra, utilise tous les registres de sa voix, du murmure au blues profond, du scat débridé aux vocalises virtuoses pour caractériser chaque histoire, dans un climat musical différent. En contrepoint, le trio Massot-Florizoone-Horbaczewski explore les frontières entre la musique de chambre, le jazz et les tapis sonores mélancoliques. Ils marient la voix à leurs instruments hétéroclites (accordéon, violoncelle et trombone) avec une telle intelligence et un tel savoir-faire qu’ils sonnent autant qu’un orchestre. Leur musique donne à ces secrets lourds ou légers, à ces mensonges ou à ces trahisons, une émotion qui palpite tout au long du spectacle. Claron McFadden participera aux côtés de Bertrand Belin à la création Calamity / Billy durant la saison 17-18 au Théâtre de la Croix-Rousse. spectacle musical | conception, voix Claron McFadden | composition Tuur Florizoone, Michel Massot, Marine Horbaczewski | dramaturgie Tobias Kokkelmans | avec le trio Tuur Florizoone accordéon, Michel Massot tuba, trombone, Marine Horbaczewski violoncelle | décor, lumières Peter Quasters | son Ludo Vleugels | durée 1h15 tout public | spectacle en français et en anglais production : Muziektheater Transparant – Anvers, JazzLab Series et Aventura Musica coproduction : Opera Days Rotterdam | spectacle co-accueilli par le Théâtre de La Renaissance et le Théâtre de la Croix-Rousse

12 › 14 avril mercredi 12 › 20h jeudi 13 › 20h vendredi 14 › 20h tarifs détails p. 62

bord de scène jeudi 13 avril à l’issue de la représentation

49


photo DR

une épopée venue du futur en opéra de poche


création

BORG ET THéA

Trio La Soustraction des Fleurs / Quatuor Béla Karine Locatelli / Jean Lacornerie Ce conte plonge dans le futur pour en ramener les fragments loufoques de la grande épopée humaine du troisième millénaire. « Dans de nombreuses mythologies, le monde se fait en plusieurs fois. Plusieurs essais sont nécessaires avant qu’il se constitue », nous dit Jean-François Vrod, musicien, conteur et auteur de Borg et Théa. Grand connaisseur des cultures traditionnelles, il crée un théâtre musical singulier où le récit s’enroule autour de la musique. Il puise dans l’onirisme des traditions orales, fait de burlesque et de merveilleux, pour imaginer comment l’humanité fera face à un réchauffement climatique de plus de 20°C. Les uns vivent sous l’eau au prix de sérieuses mutations, les autres sur ou sous terre soumis à de mystérieux dérèglements temporels. Borg et Théa, le couple au cœur de cette histoire, sont ainsi promis à des destins différents, lui va vieillir alors qu’elle est condamnée à rajeunir. Vrod partage cette aventure dramatique avec son trio La Soustraction des Fleurs : Frédéric Aurier, membre de l’iconoclaste Quatuor Béla et le percussionniste Sylvain Lemêtre. Tous les trois ont composé un opéra de poche pour récitants, quatuor à cordes et violon traditionnel mutant, percussions et chœurs. L’occasion pour Jean Lacornerie, après Le Roi et moi, de retrouver les enfants de la Maîtrise de l’Opéra de Lyon pour une création qui fait la part belle à la jeunesse, à ses espérances malgré les catastrophes. théâtre musical | livret Jean-François Vrod | musique La Soustraction des Fleurs direction musicale Karine Locatelli | mise en scène Jean Lacornerie | avec Le Quatuor Béla : Julien Dieudegard et Frédéric Aurier violons, Julian Boutin alto, Luc Dedreuil violoncelle ; La Soustraction des Fleurs : Jean-François Vrod violon, Frédéric Aurier violon, Sylvain Lemêtre percussions ; La Maîtrise de l’Opéra de Lyon | durée 1h | à partir de 8 ans production : Opéra de Lyon, Théâtre de la Croix-Rousse, L’Oreille droite – Quatuor Béla une commande du Quatuor Béla,Théâtre de la Croix-Rousse, Opéra de Lyon et festivals Détours de Babel, Voix du Prieuré et Nuits d’Eté

09 › 17 mai mardi 09 › 19h30 mercredi 10 › 19h30 vendredi 12 › 19h30 samedi 13 › 19h30 dimanche 14 › 15h mardi 16 › 19h30 mercredi 17 › 19h30

tarifs détails p. 62 bord de scène mardi 16 mai à l’issue de la représentation

scolaires jeudi 11 › 14h30 mercredi 17 › 10h 51


biennale de la da

sound of music Yan Duyvendak / Andrea Cera / Olivier Dubois Christophe Fiat Michael Helland Sound of Music est une comédie musicale éblouissante : de la beauté, de la virtuosité, des danseurs et des chanteurs enflammés. C’est sexy, débordant, enivrant. Mais derrière le faste des paillettes, est-il possible d’entendre la catastrophe politique, écologique et sociale dans laquelle nous sommes embarqués ? Yan Duyvendak crée un spectacle à double tranchant, où l’enchantement de l’illusion théâtrale n’est jamais séparé de la conscience des problèmes qui agitent notre monde. Un spectacle qui souligne la contradiction irréductible entre volonté critique et désir d’abandon.

Vi rg in ie ©

pièce pour 12 danseurs | conception et direction artistique Yan Duyvendak assistant à la création Nicolas Cilins livret Christophe Fiat | traduction et adaptation anglaise Martin Striegel chorégraphies de All Right Good Night, Staying Afloat, Chinese Are On Tour, Rain Dance Olivier Dubois | assistant chorégraphique d’Olivier Dubois Cyril Journet | autres chorégraphies Michael Helland | musique Andrea Cera | répétition chant Sylvie Zahnd | scénographie Sylvie Kleiber lumières Vincent Millet | costumes Nicolas Fleury | programmation Thomas Köppel | avec Thomas Bernier, Maria Einfeldt, Angelika Erlacher, Gabrielle Fallot, Eveline Gorter, Jan Grossfeld, Katrin Immervoll, Sorina Kiefer, Sven Niemeyer, Maxime Rullier, Mario Saccoccio, Jeffrey Sebogodi | ainsi que des danseurs du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon | durée 1h10 production déléguée : Dreams Come True, Genève et Théâtre de Vidy-Lausanne | coproduction : La Bâtie-Festival de Genève, Théâtre Forum Meyrin, Théâtre Nanterre-Amandiers – CDN, Festival actoral – Marseille, Pour-cent culturel Migros

septembre jeudi 15 › 20h vendredi 16 › 18h30 samedi 17 › 18h30 bord de scène vendredi 16 septembre à l’issue de la représentation

52

Kh an

M ar cD om ag e ©

©

Sé ba st ie n

M on ac ho n

3 spectacles au Théâtre de la Croix-Rousse

tarifs tarif plein 32 € tarif réduit 28 €

+65 ans, en famille 3 et + ; groupes 10 et + ; demandeurs d’emploi

demi-tarif 16 €

–26 ans, bénéficiaires du RSA


nse combat de carnaval et carême Olivia Grandville Dix danseurs exécutent les consignes murmurées par la chorégraphe dans leur mini-casque, sur un tableau de Brueghel l’ancien. Combat de Carnaval et Carême met en scène la rencontre de l’abstinence et de l’excès. Autour de cette œuvre, Olivia Grandville invente un dispositif de composition tout à fait singulier. Les danseurs-performeurs réagissent aux consignes, les interprètent, jouent avec, pour créer un tableau vivant. Se dégage une organisation magique du chaos. La joie aussi de voir dix artistes sur un plateau déborder du cadre dans une danse généreuse et profuse. pièce pour 10 danseurs | chorégraphe Olivia Grandville | danseurs Bryan Campbell, Konan Dayot, Tatiana Julien, Gaspard Guilbert, Maximin Marchand (chant), Aurélie Mazzeo, Martina Musilova, Sylvain Riejou, Asha Thomas, Lise Vermot musique Olivier Renouf | scénographie Yves Godin, Olivia Grandville et Daniel Janneateau | collaboration et assistance Jeanne Brouaye | création lumière Yves Godin |durée 1h production : Compagnie La Spirale de Caroline coproduction : Le Lieu Unique – Nantes, CCAM Vandœuvre-lès-Nancy, Le Théâtre – Saint-Nazaire, Pôle Sud – CDC de Strasbourg, La Ménagerie de verre – Paris, Le Prisme – Élancourt, Charleroi Danses

septembre mercredi 21 › 19h jeudi 22 › 19h

tarifs tarif plein 32 €
 tarif réduit 28 €

bord de scène jeudi 22 septembre à l’issue de la représentation

demi-tarif 16 €

jessica and me Cristiana Morganti L’une des plus célèbres interprètes de Pina Bausch se met en scène dans une pièce irrésistible de poésie et de drôlerie. Cristiana Morganti a dansé depuis 1993 dans toutes les créations de « Pina ». Dans Jessica and me, la danseuse égrène ses souvenirs de danse, se livre sur son métier avec facétie et émotion. Sous les rires et les larmes, dans cet hommage rendu à la danse et au temps qui passe, plane une légère mélancolie, élégamment maquillée derrière un grand sourire rouge mi-clown, mi-femme fatale. « Show must go on ». solo | chorégraphie et interprétation Cristiana Morganti | collaboration théâtrale Gloria Paris | création lumières Laurent P. Berger | vidéo Connie Prantera conseiller musical Kenji Takagi durée 1h10 production : il Funaro Centro Culturale Pistoia-Italie

septembre samedi 24 › 17h dimanche 25 › 15h mardi 27 › 20h bord de scène dimanche 25 septembre à l’issue de la représentation

tarifs tarif plein 25 € tarif réduit 22 €

+65 ans, en famille 3 et + ; groupes 10 et + ; demandeurs d’emploi

demi-tarif 12,5 € –26 ans, bénéficiaires du RSA

+65 ans, en famille 3 et + ; groupes 10 et + ; demandeurs d’emploi –26 ans, bénéficiaires du RSA

53


Compagnonnages complicité avec le Théâtre de La Renaissance

création 17-18 : Calamity / Billy Les deux figures légendaires du Far West en texte et en musique sous la baguette de Gérard Lecointe dans une mise en scène de Jean Lacornerie. Le Théâtre de la Croix-Rousse et le Sur une composition de Gavin Bryars, Théâtre de La Renaissance (OullinsBertrand Belin interprétera Billy the Lyon Métropole) développent chacun, Kid. L’autre personnage de ce diptyque, au sein de la métropole lyonnaise, Calamity Jane, œuvre composée un projet artistique centré sur le par Ben Johnston, sera interprété théâtre et la musique. C’est pourquoi, par la soprano Claron McFadden. en toute complicité, ils ont décidé de Ce spectacle sera coproduit par les construire un partenariat privilégié. deux théâtres, avec la participation Offres complémentaires, spectacles des Percussions Claviers de Lyon. invités en commun, projet de création en gestation. Ainsi ces actions réciproques permettent de partager plus largement encore le domaine du spectacle musical dans la métropole, en France et à l’étranger. Le Quatuor Debussy a hérité des parti-

dans l’atelier du Quatuor Debussy

spectacles invités en commun Nous Cie E.V.E.R | Camille Rocailleux concert augmenté au Théâtre de La Renaissance du 5 au 7 décembre 2016 (pp. 22-23) Secrets Claron McFadden spectacle musical au Théâtre de la Croix-Rousse du 12 au 14 avril 2017 (pp. 48-49) clin d’œil complice Le Théâtre de La Renaissance accueillera du 26 au 28 janvier 2017 L’Opéra de quatre notes de Tom Johnson mis en scène par Shirley et Dino. À voir en contrepoint de notre Opéra de quat’sous. Pas de comparaison cependant car cet opéra de chambre atypique des années 70 propose, avec un humour implacable, de décortiquer le cerveau des chanteurs.

tions du Quatuor Parrenin, célèbre quatuor d’après-guerre. Il vous invite à découvrir la richesse de ce fonds de musique française des xixe et xxe siècles sous forme de lecture musicale. Sur le mode d’un jeu avec le public, il s’agira d’élire le coup de cœur de la soirée et d’inscrire ainsi de nouvelles partitions dans le répertoire du Quatuor pour être interprétées sur les scènes du monde entier. À vous de jouer ! entrée libre sur réservation au Studio du Théâtre, les lundis 28 novembre et 13 mars à 19h et à la galerie de l’ESPE le lundi 06 février à 19h (5, rue Anselme Lyon 4) À noter également, dans le cadre de la mission de transmission du Quatuor Debussy auprès des jeunes quatuors en lien avec le Conservatoire de Lyon (CRR), la Master Class ouverte au public le lundi 12 décembre de 16h à 20h au Studio du Théâtre

renseignements 04 72 07 49 49 54


le projet Français du futur avec la Compagnie Nomade in France La Compagnie Nomade in France est invitée par le Théâtre de la CroixRousse pour un compagnonnage de trois ans qui se traduira par de nouvelles créations présentées sur le grand plateau (dont Murs sera la première en novembre 2016) et par la participation au grand projet d’action culturelle de la compagnie : Français du futur. Français du futur est né de la rencontre d’Abdel Sefsaf avec un chauffeur de taxi à Montréal. Celui-ci portait un coquelicot à la boutonnière, comme de nombreux canadiens au mois de novembre, en souvenir des soldats morts au combat. Ce chauffeur, d’origine syrienne, s’était assez récemment installé au Canada. Ce n’était pas son histoire. Alors pourquoi lui a demandé Abdel ? « Mes enfants sont tous nés au Canada, alors s’il est vrai que je ne suis pas un Canadien du passé, je suis un Canadien du futur ». Méditant cette notion, Abdel a repris à son compte cette pensée : si les Français ne sont pas tous des Français du passé, ils sont tous des Français du futur. Dès lors, comment mieux incarner l’idée d’une égalité gravée sur le fronton de chaque mairie ?

Autour de cet axe de réflexion, la compagnie propose un projet d’action culturelle et artistique qui articule et met en relation écriture de texte, écriture musicale, pratique théâtrale, chant et slam, à partir des expériences et de la parole livrées par chacun des participants. Différents temps se succèderont : une première année de conduite d’ateliers ouverts à différents groupes (saison 16-17), une deuxième année d’approfondissement, qui pourra être ouverte à de nouveaux groupes et qui donnera lieu à une restitution mise en espace. Les ateliers aboutiront la troisième année à l’enregistrement d’un CD et à la réalisation d’un projet de théâtre musical par la Compagnie Nomade in France. Projet en collaboration avec le Centre Culturel Aragon d’Oyonnax, la Comédie de Saint-Etienne, la Vallée de l’Ondaine et la Maison des Métallos à Paris.

renseignements sur le projet équipe des relations publiques 04 72 07 49 43 relationspubliques@croix-rousse.com La Compagnie Nomade in France mêle théâtre et musique. Elle est née sous l’impulsion d’Abdelwaheb Sefsaf, son directeur artistique, comédien et chanteur, et de Georges Baux, son directeur musical, multi-instrumentiste d’exception. Leur musique relève de la worldélectro sur des chansons douces-amères, au lyrisme oriental et au rayonnement électromagnétique. Elles sont la rencontre de deux mondes à l’instar de leur travail de plateau. (voir pp. 18-19 Murs)

55


autour des spect le Théâtre ? une histoire de rencontres La rencontre et l’échange sont essentiels pour se comprendre. Le Théâtre de la Croix-Rousse, soucieux de tisser des liens avec tous les publics, propose par de multiples rendez-vous, une ouverture sur le travail des artistes, metteurs en scènes, musiciens, comédiens. Organisées autour des spectacles de la programmation, avant ou après, ces rencontres enrichissent l’expérience du spectateur et construisent une approche des langages artistiques d’aujourd’hui, toujours porteurs de sens. Tout le monde peut prendre part à ces actions : individuels, associations, scolaires, groupes, comités d’entreprise, centres sociaux, universités… L’équipe des relations publiques du Théâtre de la Croix-Rousse accompagne votre venue au Théâtre et se propose de bâtir avec vous des projets personnalisés. contactez-nous Sihem Zaoui responsable des relations publiques Anne Carron et Sally Poulin relations publiques relationspubliques@croix-rousse.com 04 72 07 49 43 Retrouvez tous les rendez-vous de la saison et bien plus sur croix-rousse.com, rubrique « Le Théâtre et vous ».

les tarifs groupes, scolaires, associations et comités d’entreprise pour les places à l’unité Écoles élémentaires › 6 à 8 € Collèges › 9 à 11 € Lycées / Étudiants › 12 à 13 € Centres sociaux, MJC › 6 à 8 € CE, Associations du personnel › 18 à 20 € Pour plus de détails sur l’ensemble de notre tarification, à l’unité ou au forfait : 04 72 07 49 43

photo DR

56


acles quelques repères

pour les scolaires Toute la saison, des actions d’éducacharte de coopération culturelle tion artistique proposent différentes Le Théâtre de la Croix-Rousse est formes d’interventions adaptées aux signataire de la charte de coopération niveaux scolaires. Elles se déclinent culturelle initiée par la Ville en projets de pratique artistique de Lyon avec 25 établissements, pour théâtrale ou musicale, interventions contribuer au développement culturel d’artistes en classe ou au Théâtre, de la métropole et de ses habitants rencontres pédagogiques avec et tisser en commun une culture les enseignants, répétitions ouvertes, solidaire. Dans ce cadre, le Théâtre visites du Théâtre ou encore propodéveloppe des actions autour de sitions de petites formes artistiques plusieurs axes : une approche terrien classe. toriale en direction des quartiers De l’élémentaire aux études supédes Pentes de la Croix-Rousse rieures, autant de projets sont et au-delà, une prise en compte des possibles dans le cadre de dispositifs publics prioritaires en partenariat de l’Éducation Nationale ou de parteavec des structures d’insertion nariats sur mesure. socio-professionnelle et à travers des programmes tels que Culture & pour les groupes Handicap, Culture & Santé ou Culture Comités d’entreprise, associations & Insertion. du personnel ou groupes d’amis, une tarification spécifique vous est proposée : prix réduits pour les spectacles à la location comme au forfait. Plusieurs propositions comme, par exemple, l’élaboration pour les associations de soirées au Théâtre, qui vous Des actions construites en partenariat avec différents acteurs de la vie permettent de venir entre amis, entre collègues ou en famille sont associative : de multiples intervendisponibles sur croix-rousse.com tions autour des spectacles concrérubrique « Le Théâtre et vous ». tisées par des ateliers de pratique, des rencontres ou encore des débats qui s’adressent à tous.

57


photo Théâtre de la Croix-Rousse

58


mécénat devenez partenaire du Théâtre de la Croix-Rousse

nos références Depuis 2013, la société ATS STUDIOS a décidé de soutenir le projet du Théâtre de la Croix-Rousse. Cette entreprise de la métropole lyonnaise, Vous désirez vous associer à un projet spécialiste de la communication sonore artistique au croisement du théâtre (messages téléphoniques, playlists, et de la musique et, avec nous, créations musicales, jingles…) a trouvé défendre l’idée d’un théâtre accessible dans ce partenariat un partage de à tous ? Rejoignez les entreprises valeurs, d’échanges et de découvertes ou les particuliers partenaires du pour ses clients, comme pour ses Théâtre de la Croix-Rousse en choisis- salariés. sant le mécénat qui vous correspond. le mécénat d’entreprise Associez-vous à la saison ou contribuez à un projet spécifique du Théâtre, en moyens financiers ou en compétences *. Vous devenez mécène et vous rejoignez le nouveau Cercle du Théâtre de la Croix-Rousse. Vous bénéficiez à ce titre de ses avantages : › réservation prioritaire de places de spectacle pour vos collaborateurs › organisation d’événements uniques › rendez-vous réguliers en lien avec la programmation du Théâtre : rendezvous avec les artistes, répétitions, débats… › visites guidées du Théâtre Nous sommes à votre disposition pour imaginer avec vous un projet original et personnalisé selon vos attentes, vos envies et vos moyens. le mécénat particulier Devenez plus qu’un spectateur et contribuez par un don au projet artistique du Théâtre **.

Parce que nous aimons la musique, nous soutenons ceux qui la mettent en scène. ATS STUDIOS, mécène fondateur du Théâtre de la Croix-Rousse. www.ats-studios.com

Nous ont rejoints depuis, sous forme de partenariats, de mécénat en nature, compétences ou numéraire : le Crédit Mutuel, Transdev, la société Desk, Croix-Rousse le Village. Rejoignez-les ! contact Sonia Razafindranaly responsable mécénat et partenariats 04 72 07 32 90 s.raza@croix-rousse.com + d’infos croix-rousse.com * contributions déductibles de l’impôt sur les sociétés à hauteur de 60 %, donnant droit à des contreparties d’un maximum de 25 % de l’apport ** réduction de l’impôt sur le revenu égale à 66 % du montant du don

59


ACCUeIL eT RéSeRVATION accueil sur place et par téléphone › du mardi au vendredi de 13h à 19h › le samedi de 14h à 19h › les lundis de spectacle à partir de 17h › les dimanches de spectacle à partir de 13h uniquement pour la représentation du jour

… toute l’année sauf › du 13 juillet au 25 août inclus › du 24 décembre au 02 janvier inclus › les samedis de vacances scolaires excepté les 09 juillet et 27 août

réservations Ouverture des réservations le 25 mai 2016 pour les forfaits et le 07 septembre 2016 pour l’achat de places à l’unité et de Pass Liberté. comment réserver ? › sur Internet croix-rousse.com › par téléphone 04 72 07 49 49 (location uniquement) › au guichet du Théâtre › par courrier Service Billetterie Théâtre de la Croix-Rousse Place Joannès-Ambre 69004 Lyon › auprès d’autres points de vente (location uniquement, à partir du 07 septembre 2016) › Fnac, Carrefour, Géant, Magasins U, Intermarché : www.fnac.com et sur votre mobile avec La Billetterie by Fnac › Ticketmaster.fr, Auchan, Cora, Cultura, E-Leclerc : 08 92 39 01 00 (0,34 € TTC / min)

60

comment régler ? – CB – chèque – espèces – Chèque-Vacances (ANCV) et Chèque Culture (Groupe Up) – Carte Scènes et Sorties – Carte M’ra de la Région Rhône-Alpes (attention, en cas d’annulation du spectacle, la carte M’ra ne pourra pas être recréditée)

– Pass’Culture (de la Ville de Lyon) – Contremarque Culture (émise par le Comité d’établissement de la SNCF /  Cheminots) modalités de paiement › votre réservation est effective à réception de votre règlement, à nous faire parvenir dans les trois jours ouvrables suivant votre commande. Au-delà, la réservation est supprimée. › sur Internet le paiement en ligne est obligatoire › bon cadeau X-Rousse, Chèque-Vacances, Chèque Culture : si le montant des places est inférieur à la valeur du chèque, nous ne remboursons pas la différence. aïe, je suis en retard… Les retards, quels qu’ils soient, ne donneront lieu à aucun report ni dédommagement. Grande salle : au-delà de l’heure indiquée sur le billet, l’accès aux places numérotées n’est plus garanti. Les spectateurs retardataires seront placés en fonction des fauteuils disponibles, et si le spectacle le permet. Studio : le placement est libre dans cette salle. La configuration ne permet pas l’entrée des retardataires.

je ne peux pas assister à la séance choisie ! le changement de date est gratuit à La Croix-Rousse ! Sous certaines conditions néanmoins : – Un seul changement par spectacle est autorisé, sur présentation du billet au guichet du Théâtre, 48h au plus tard avant la date à modifier – Le changement se fait uniquement sur le même spectacle, et dans la limite des places disponibles. Aucun échange ne sera effectué une fois la représentation passée. Le changement de date ne concerne que les billets émis par le Théâtre de la Croix-Rousse.

la Croix-Rousse accessible à tous afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, nous vous invitons à nous signaler votre venue 24h avant la date choisie pour les personnes mal ou non-voyantes, la plaquette présentant la saison est disponible en audio sur CD et sur notre site Internet croix-rousse.com si vous êtes concerné par ces informations, merci de nous contacter : 04 72 07 49 43 / relationspubliques @croix-rousse.com


les formules les Forfaits X-Rousse Des tarifs privilégiés dès 2 spectacles, sans spectacle imposé ! › tous les avantages et tarifs du forfait, sur votre formulaire p. 63

venue en famille Pour favoriser la venue en famille, nous vous proposons un tarif qui vous invite à en profiter ! Pour cela, venez à 3 minimum sur la même représentation : les adultes bénéficient du tarif réduit 1 au lieu du tarif plein. Et, comme à La Croix-Rousse la famille c’est au sens large, grandsparents, cousin, nièce, etc. profitent aussi du tarif en famille ! Les membres de la famille bénéficiant d’un tarif encore inférieur (demandeurs d’emploi, RSA, –26 ans et –12 ans) conservent bien sûr le tarif auquel ils ont droit.

bon cadeau X-Rousse = offrez des spectacles ! Choisissez le montant de votre bon cadeau en toute liberté. valable un an à partir de la date d’émission

Disponible au guichet du Théâtre ou sur croix-rousse.com

le Pass Liberté = 3 fauteuils pour 60 €, quand vous voulez et avec qui vous voulez ! En vente dès le 07 septembre 2016. offre soumise à conditions, voir sur croix-rousse.com

Disponible au guichet du Théâtre ou sur notre site › Une fois le Pass Liberté en poche, choisissez quand vous le souhaitez spectacles et dates ! réservation dans la limite des places disponibles, sur les spectacles de la saison 16-17

› Venez accompagné sur 1 spectacle, c’est possible ! Le Pass Liberté doit être utilisé au minimum sur 2 spectacles différents.

le bon plan X-Rousse notre formule Jour J = 1h pour tenter sa chance ! * › 10 € pour tous › 2h avant chaque représentation ** et durant 1 heure ! › achat sur place, ou par téléphone (paiement CB obligatoire) * dans la limite des places disponibles ** sauf spectacles Biennale de la Danse

Balises Le Théâtre de la Croix-Rousse fait partie des 29 théâtres de la Métropole. Découvrez les avantages Balises sur www.balises-theatres.com 61


Tarifs des places à l'unité au Théâtre de la Croix-Rousse

spectacles Hors les murs

› tarif plein 26 € › tarif réduit 1 20 € +65 ans, en famille 3 et + *, groupes 10 et + * › tarif réduit 2 13 € –26 ans, demandeurs d’emploi, › tarif –12 ans 10€ › tarif RSA 5 €

au Théâtre de La Renaissance Nous (pp. 22-23)

Groupes scolaires, associatifs et comités d’entreprise reportez-vous pp. 56-57 spectacles en partenariat avec la Biennale de la Danse Sound of Music (p. 52) Combat de Carnaval et Carême (p. 53) 32 € › tarif plein › tarif réduit 28 € +65 ans, en famille 3 et + *, groupes 10 et + *, demandeurs d’emploi › demi-tarif 16 € –26 ans, bénéficiaires du RSA Jessica and me (p. 53) › tarif plein 25 € 22 € › tarif réduit +65 ans, en famille 3 et + *, groupes 10 et + *, demandeurs d’emploi › demi-tarif 12,50 € –26 ans, bénéficiaires du RSA

62

› tarif plein 24 € › tarif +65 ans 22 € › tarif réduit 16 € –30 ans, en famille 3 et + *, familles nombreuses, groupes 10 et + *, parents accompagnant un enfant de –16 ans, personnes en situation de handicap, professionnels du spectacle › tarif réduit 14 € étudiants, demandeurs d’emploi › tarif –12 ans 10 € › tarif RSA, ASS 5 € Les tarifs réduits seront appliqués uniquement sur présentation des justificatifs (pour les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires du RSA, les justificatifs devront dater de moins de 3 mois). * Pour les tarifs en famille 3 et + et groupes 10 et + (au moins 3 membres d’une même famille ou au moins 10 personnes assistant à la même représentation), les personnes bénéficiant d’un tarif encore inférieur, comme les –26 ans ou les bénéficiaires du RSA, conservent bien sûr le tarif auquel ils ont droit.


le forfait X-Rousse en 6 étapes ! dès 2 spectacles, vous bénéficiez d’un tarif privilégié, aucun spectacle n’est imposé ! › vous profitez d’un meilleur placement (jusqu’à la date d’ouverture des ventes à l’unité)

› vous avez la possibilité de nous régler en plusieurs fois › si vous ajoutez d’autres spectacles en cours de saison, vous conservez le tarif forfait › vous pouvez revenir voir gratuitement un spectacle qui vous a particulièrement plu (dans la limite des places disponibles, sur présentation du billet initial 5 minutes avant la représentation, muni d’une pièce d’identité)

1 forfait, c’est pour une personne. Merci de remplir autant de bulletins que de forfaits si le choix des spectacles ou si les coordonnées diffèrent. Faites-nous parvenir vos bulletins dans le même envoi si vous désirez des places côte à côte. (bulletin téléchargeable sur croix-rousse.com, également disponible au guichet du Théâtre ou sur simple appel téléphonique.)

Si vous avez besoin de précisions, appelez-nous au 04 72 07 49 49.

étape 1 merci de remplir ce formulaire nom *

|

prénom *

| |

ville *

adresse * code postal * portable *

téléphone

e-mail * date de naissance je souhaite recevoir la newsletter et les informations du Théâtre par e-mail je souhaite recevoir les informations de nos partenaires culturels Conformément à la loi “Informatique et Libertés” du 06 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant par e-mail à infos@croix-rousse.com * champs obligatoires

personnes avec les mêmes forfaits : identifiez-vous ! exemple nom Borg

prénom Jean

Nbre de spectacles 4

tarif

nom

prénom

Nbre de spectacles

tarif

nom

prénom

Nbre de spectacles

tarif

nom

prénom

Nbre de spectacles

tarif

nom

prénom

Nbre de spectacles

tarif

réduit –26 ans


étape 2 composez votre forfait › choisissez au minimum 2 spectacles dans la liste ci-dessous hors spectacles en option › indiquez pour chaque spectacle une date souhaitée et une date de repli date souhaitée Vincent Dedienne

date de repli

nbre places

date souhaitée  lus léger P que l’air

JJ MM JJ MM

Angels in America

Vanishing Point

Rumeur et petits jours

Quatuor Debussy

Bertrand Belin

18 10

Campo Santo

Murs

La Femme rompue

L’Art de la comédie

Vertiges

Hansel et Gretel

La Mort en rose 15h

nbre places

JJ MM JJ MM

14 02

Werther !

Opéra de quat’sous

pour la séance du 17/12

date de repli

19h30

23 03

Secrets

Monsieur Croche

Borg et Théa

Victor F

étape 3 sélectionnez vos tarifs › en fonction du nombre de spectacles choisis et de votre situation / âge tarif plein nbre de spectacles

prix place

prix forfait

nbre forfaits

2 spect.

22 €

44 €

x

3 spect.

20 €

60 €

x

4 spect.

18 €

72 €

x

5 spect.

16 €

80 €

x

6 spect.

15 €

90 €

x

7 spect.

15 €

105 €

x

8 spect.

14 €

112 €

x

9 spect.

14 €

126 €

x

10 spect.

13 €

130 €

x

x 13 €

x

… spect. (*) sous-total

total * Au-delà de 10 spectacles, veuillez indiquer le nombre de spectacles choisis, et multiplier par le prix de la place à l’unité.


tarif réduit 1 +65 ans famille 3 et + groupes 10 et + nbre de spectacles

prix place

prix forfait

nbre forfaits

tarif réduit 2 prix place

total

–26 ans dem. d’emploi

prix forfait

nbre forfaits

2 spect.

18 €

36 €

x

11 €

22 €

x

3 spect.

17 €

51 €

x

11 €

33 €

x

4 spect.

16 €

64 €

x

11 €

44 €

x

5 spect.

15 €

75 €

x

10 €

50 €

x

6 spect.

14 €

84 €

x

10 €

60 €

x

7 spect.

14 €

98 €

x

10 €

70 €

x

8 spect.

13 €

104 €

x

10 €

80 €

x

9 spect.

13 €

117 €

x

10 €

90 €

x

10 spect.

12 €

120 €

x

10 €

100 €

x

… x 12 €

x

… x 10 €

x

… spect. (*) sous-total

total

sous-total

tarif –12 ans nbre de spectacles

prix place

...

prix forfait ...

x 10 €

nbre forfaits

total

x

sous-total

tarif RSA nbre de spectacles

prix place

...

prix forfait

x 5 €

...

nbre forfaits

total

x

sous-total

sous-total forfaits

étape 4 ajoutez vos options › vous pouvez sélectionner, si vous le désirez, un ou plusieurs spectacles en supplément de votre forfait et profiter d’un tarif privilégié (si vous avez souscrit 1 forfait X-Rousse, vous pouvez réserver 1 pl. par spectacle)

Biennale de la Danse

date souhaitée

date de repli

JJ MM JJ MM

tarif plein

nbre places

total

autres tarifs nbre réduits places

28 €

×

16 €

×

Combat de Carnaval et Carême

28 €

×

16 €

×

Jessica and me

22 €

×

Sound of Music

total

12,50 € ×

sous-total

Théâtre de La Renaissance Nous

date souhaitée

date de repli

prix

nbre places

tarif plein et tarif réduit 1

16 €

×

tarifs réduits 2 et –12 ans

10 €

×

5 €

×

tarif RSA

total

JJ MM JJ MM

sous-total

vous y êtes presque !


étape 5 retenez votre place pour Le NoShow ! Le début de l’expérience que vous propose ce spectacle commence par le choix du tarif. D’après vous, combien coûte un spectacle ? Le NoShow est un spectacle où chaque spectateur décide du prix de son billet. Choisissez votre tarif parmi les différentes propositions, et entrez dans une expérience unique. Si vous hésitez, nos comparatifs pourront (peut-être…) vous éclairer. La balle est dans votre camp ! Inscrivez le nombre de billets désirés dans la case du tarif que vous aurez choisi. (pp. 36-37) Le spectacle est en placement libre : il n’y aura aucun lien entre le montant que vous choisirez et votre placement dans la salle.

nbre montant places

type de billet la messe du dimanche

0 €

×

une place de cinéma (sans popcorn)

11 €

×

une choucroute à la Brasserie Georges

20 €

×

une entrée pour le parc Walibi pour les plus de 130 cm avec location de poussette

33 €

×

une place pour Michel Polnareff aux Nuits de Fourvière

65 €

×

une place pour le match OL / AS Monaco au Grand Stade de Décines (Bloc 107) + ticket de parking

95 €

×

total

sous-total

étape 6 on récapitule ! sous-total Forfaits X-Rousse

sous-total Biennale de la Danse

sous-total Théâtre de La Renaissance Hors les murs

sous-total Le NoShow

 ous souhaitez recevoir vos billets à domicile v pensez à joindre les justificatifs de tarifs réduits

+1 €

vous souhaitez retirer vos billets lors de votre 1 spectacle (remis sur présentation des justificatifs tarifs réduits) merci d’indiquer votre e-mail pour recevoir le récapitulatif de votre réservation er

. . . . . . . . . . . . . . . . ....................................................... .............

montant total de vos réservations Facilités de paiement  vous souhaitez régler par chèque, libellez-le à l’ordre du Théâtre de la Croix-Rousse.  vous souhaitez régler en deux fois : à partir de 50 €, rédigez 2 chèques, datés du jour de votre réservation, d’un montant équivalent (exemple : un chèque de 32 € et un de 31 € pour un montant de 63 € en évitant ainsi les centimes). Le second sera débité un mois plus tard.  vous souhaitez régler en trois fois : à partir de 150 €, rédigez trois chèques, datés du jour de votre réservation, d’un montant équivalent (exemple : deux chèques de 52 € et un de 51 € pour un montant de 155 € en évitant ainsi les centimes). Le second sera débité un mois plus tard, le troisième le mois suivant.

remarques


calendrier lu 5 ma 6 me 7 je 8 ve 9 sa 10 di 11 lu 12 ma 13 me 14 je 15 ve 16 sa 17 di 18 lu 19 ma 20 me 21 je 22 ve 23 sa 24 di 25 lu 26 ma 27 me 28 je 29 ve 30

SEPTEMBRE

je 1 ve 2 ouverture de la location sa 3 di 4 lu 5 ma 6 me 7 je 8 ve 9 sa 10 Biennale Sound of Music 20h di 11 Biennale Sound … [BDS] 18h30 lu 12 Biennale Sound of Music 18h30 ma 13 me 14 Biennale Combat… 19h Biennale Combat… [BDS] 19h Biennale Jessica and me 17h Biennale Jessica … [BDS]15h Biennale Jessica and me 20h

je 15 ve 16 sa 17

DÉCEMBRE L’Art de la comédie

20h 20h

me 1 je 2

Nous [TR] Nous [TR] [BDS] Nous [TR]

Master Class Debussy Hansel et Gretel Hansel et Gretel Hansel et Gretel Hansel et Gretel Hansel et Gretel Hansel et Gretel [BDS] Hansel et Gretel Hansel et Gretel Hansel et Gretel Hansel et Gretel

di 18 lu 19 Hansel et Gretel ma 20 Hansel et Gretel me 21 Hansel et Gretel je 22 sa 1 19h30 ve 23 di 2 sa 24 lu 3 di 25 ma 4 lu 26 me 5 ma 27 je 6 Angels in America 19h me 28 ve 7 Angels in America 19h je 29 sa 8 Angels in America 15h ve 30 di 9 sa 31 lu 10 JANVIER ma 11 Rumeur et petits jours 20h di 1 me 12 Rumeur et petits … [BDS] 20h lu 2 je 13 Rumeur et petits jours 20h ma 3 ve 14 Rumeur et petits jours 20h me 4 sa 15 Rumeur et petits jours 19h30 je 5 di 16 ve 6 lu 17 sa 7 ma 18 Cap Waller 20h di 8 me 19 lu 9 je 20 ma 10 Monsieur Croche ve 21 Monsieur Croche sa 22 me 11 di 23 je 12 Monsieur Croche lu 24 Monsieur Croche [BDS] ma 25 ve 13 Monsieur Croche me 26 sa 14 Monsieur Croche je 27 di 15 Monsieur Croche ve 28 lu 16 Monsieur Croche sa 29 ma 17 di 30 me 18 lu 31 je 19 NOVEMBRE ve 20 ma 1 férié sa 21 me 2 di 22 je 3 Opéra de quat’sous 20h lu 23 ve 4 Opéra de quat’sous 20h ma 24 sa 5 Opéra de quat’sous 19h30 me 25 Victor F di 6 Opéra de quat’sous 15h je 26 Victor F lu 7 ve 27 Victor F ma 8 Opéra de quat’sous 20h sa 28 Victor F me 9 Opéra de quat’sous [BDS] 20h di 29 Victor F je 10 Opéra de quat’sous 20h lu 30 ve 11 Opéra de quat’sous / férié 20h ma 31 Victor F sa 12 Opéra de quat’sous 16h di 13 lu 14 ma 15 Murs 20h me 16 Murs [BDS] 20h je 17 Murs 14h30 Murs 20h ve 18 Murs 20h sa 19 Murs 19h30 di 20 lu 21 ma 22 me 23 L’Art de la comédie 20h je 24 L’Art de la comédie 20h ve 25 L’Art de la comédie 20h sa 26 L’Art de la comédie 19h30 di 27 L’Art de la comédie 15h lu 28 Atelier Quatuor Debussy 19h ma 29 L’Art de la comédie 20h me 30 L’Art de la comédie [BDS] 20h S’il se passe quelque … S’il se passe quelque … OCTOBRE S’il se passe quelque …

20h

20h 20h 20h

ve 3 sa 4 di 5 lu 6 ma 7

FÉVRIER Plus léger que Victor F [BDS] Plus léger que Victor F Plus léger que Victor F Plus léger que

l’air l’air l’air l’air

20h 20h 20h 20h 20h 20h 19h30

Atelier Quatuor … [ESPE] 19h Plus léger que l’air 20h Vanishing Point 20h 16h me 8 Plus léger que l’air 20h 14h30 Vanishing Point [BDS] 20h 19h30 je 9 Plus léger que l’air 20h 10h Vanishing Point 20h 15h ve 10 Plus léger que l’air 20h 14h30 Vanishing Point 20h 19h30 sa 11 Plus léger que l’air 19h30 10h Vanishing Point 19h30 19h30 di 12 Plus léger que l’air 15h 15h lu 13 19h30 ma 14 Plus léger que l’air 19h Valentino Suite 21h 19h30 me 15 Plus léger que l’air [BDS]20h 19h30 je 16 Plus léger que l’air 20h 19h30 ve 17 Plus léger que l’air 20h sa 18 Plus léger que l’air 19h30 di 19 lu 20 ma 21 me 22 je 23 ve 24 sa 25 di 26 lu 27 ma 28 MARS me 1 je 2 ve 3 sa 4 di 5 lu 6 ma 7 me 8 14h30 je 9 Le NoShow 19h30 19h30 ve 10 Le NoShow 19h30 sa 11 Le NoShow 19h30 14h30 di 12 19h30 lu 13 Atelier Quatuor Debussy 19h 19h30 ma 14 Werther ! 20h 19h30 me 15 Werther ! [BDS] 20h 15h 20h je 16 Werther ! 14h30 ve 17 Werther ! 20h sa 18 di 19 lu 20 ma 21 me 22 je 23 Campo Santo 20h ve 24 sa 25 20h di 26 20h lu 27 20h ma 28 La Femme rompue 20h 19h30 me 29 La Femme rompue 20h 15h je 30 La Femme rompue 20h ve 31 La Femme rompue 20h 20h

AVRIL La Femme rompue

19h30

Vertiges Vertiges [BDS] Vertiges Vertiges Vertiges

20h 20h 20h 20h 19h30

La Mort en rose La Mort en rose La Mort en rose me 12 La Mort en rose [BDS] Secrets je 13 La Mort en rose La Mort en rose Secrets [BDS] ve 14 La Mort en rose Secrets sa 15 di 16 lu 17 férié ma 18 me 19 je 20 ve 21 sa 22 di 23 lu 24 ma 25 me 26 je 27 ve 28 sa 29 di 30 MAI lu 1 férié ma 2 me 3 je 4 ve 5 sa 6 di 7 lu 8 férié ma 9 Borg et Théa me 10 Borg et Théa je 11 Borg et Théa ve 12 Borg et Théa sa 13 Borg et Théa di 14 Borg et Théa lu 15 ma 16 Borg et Théa [BDS] me 17 Borg et Théa Borg et Théa je 18 ve 19 sa 20 di 21 lu 22 ma 23 me 24 je 25 férié ve 26 sa 27 di 28 lu 29 ma 30 me 31

20h 14h30 20h 20h 20h 14h30 20h 20h 20h 20h

sa 1 di 2 lu 3 ma 4 me 5 je 6 ve 7 sa 8 di 9 lu 10 ma 11

19h30 19h30 14h30 19h30 19h30 15h 19h30 10h 19h30

vacances scolaires et jours fériés [BDS] bord de scène [TR] au Théâtre de La Renaissance [ESPE] à l’École supérieure du professorat et de l’éducation séance scolaire

67


Les spectacles de la saison 16-17 | Théâtre de la Croix-Rousse  

Découvrez les spectacles qui jalonneront la saison 2016 - 2017 au Théâtre de la Croix-Rousse.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you