__MAIN_TEXT__

Page 1

THÉÂTRE PROSPERO

2019–2020


Mademoiselle Agnès Happy hour Les Coups de Théâtre

6 * *

Notre petite mort

6

Émilie Lajoie

Émilie Lajoie

Alice Moreault, Noémie O’Farrell, Frédéric Lemay

D’après Heiner Müller

Mateï Visniec

David B. Ricard et Valery Drapeau

Elena Belyea

Rebekka Kricheldorf

Guy Régis Jr

Sébastien Harrisson

Scène principale : mardi 20 h — mercredi 19 h — jeudi 20 h — vendredi 19 h — samedi 16 h — Les enivrés : représentation le lundi à 19 h Salle intime : mardi 20 h 15 — mercredi 19 h 15 — jeudi 20 h 15 — vendredi 19 h 15 — samedi 16 h 15

HORAIRES DES REPRÉSENTATIONS Programmation régulière

Tout passera

5

Le jaune écarlate

Le Théâtre indépendant

Quartett solo

4

Une (autre) compagnie de Théâtre Coop Ludotek-Art théâtre

Le kodak de mon arrière-grand-père

2

Théâtre Surreal SoReal

Parrêsia

Théâtre Point d’Orgue

Erapop, Carte Blanche et Le Groupe de la Veillée

3 Migraaaants

Madame Catherine prépare sa classe de troisième à l’irrémédiable

1

SALLE INTIME

[Hors-série]

[Hors-série]

Mourir tendre

5

* FTA

Becoming Chelsea

4

[Hors-série]

Le Groupe de la Veillée et le collectif Les Immortels

La maladie de la mort

3 Les 2 Mondes

Josep Maria Miró

Théâtre à l’eau froide, collaboration Christian Fortin Marguerite Duras

Ivan Viripaev

Le Groupe de la Veillée

1 Les enivrés 2 Le Principe d’Archimède

Auteurs, autrices

Compagnies / Producteurs

Spectacles

SCÈNE PRINCIPALE

14 avr. — 2 mai 2020

3 — 21 mars 2020

28 janv. — 15 févr. 2020

12 — 30 nov. 2019

22 oct. — 2 nov. 2019

24 sept. — 12 oct. 2019

21 mai — 4 juin 2020

Mai 2020

19 — 22 févr. 2020

21 avr. — 9 mai 2020

26 mars — 4 avr. 2020

25 févr. — 14 mars 2020

28 janv. — 15 févr. 2020

29 oct. — 16 nov. 2019

16 — 28 sept. 2019

Dates

41

40

39

38

37

36

43

43

43

30

26

22

18

14

10

Page

CRÉER DANS SON ÉPOQUE C’EST RÉVÉLER SA COMPLEXITÉ, BOUSCULER LES ÉVIDENCES JOUER L’ INCONNU


« Tout ça, ce que j’ai, tout ça n’est pas à moi, tout ça je dois le rendre, tu comprends, le rendre ?! Tout rendre ! » Oui, c’est le retour de Viripaev et la folle sagesse de ses enivrés, sous la direction de Florent Siaud. Il ouvrira notre saison 2019-2020 sous le signe de l’exubérance, de l’insolence et de l’absolu. Un peu plus tard, ce sera le retour de Martine Beaulne qui présentait il y a une vingtaine d’années, dans ce même espace, les œuvres de Mishima et Milosz. Cette fois-ci, accompagnée d’une puissante équipe de créateurs et d’interprètes, elle offre les mots de Marguerite Duras. Après Warda en 2018, voici une seconde rencontre avec la compagnie Les 2 Mondes pour Becoming Chelsea ; l’auteur Sébastien Harrisson et le metteur en scène Eric Jean, deux hommes de théâtre réunis dans une nouvelle association, ont eu envie de déployer leur imaginaire autour de la figure troublante de Chelsea Manning au Prospero. Pour Christian Fortin, qui a déjà proposé un travail remarqué dans la Salle intime, c’est avec les enjeux importants inscrits dans le texte de Josep Maria Miró que l’on découvrira

2019—2020

Le Principe d’Archimède. Puis une première incursion dans la dramaturgie des Caraïbes nous fera entendre la beauté d’une langue impétueuse, celle de Guy Régis Jr avec Mourir tendre. Trois jeunes interprètes insufflent à ce texte une musicalité qui donne au spectacle des airs de concert rock. Et Louis-Karl Tremblay qui a mis en scène la radicale Elfriede Jelinek la saison dernière, devait revenir, cette fois avec Mademoiselle Agnès de Rebekka Kricheldorf, autrice allemande à découvrir. Dans la Salle intime, où se côtoient jeunes artistes et créateurs plus aguerris, les spectacles emprunteront tantôt des formes performatives, tantôt feront entendre des œuvres inédites ou des pièces récentes revisitées, comme Müller et Visniec. Ce qui les relie, un appétit, une conviction de dire, un esprit créatif qui se dégage de leurs propositions. Pour Margarita Herrera, elle-même migrante, sa rencontre avec le texte Migraaaants est évidente ; elle comprend et endosse l’humour acide de l’auteur. Quartett solo nous dévoilera un artiste déroutant, qui accomplit un travail véritablement singulier. Très jeune, Charles Voyer

possède déjà une démarche. Pour Le kodak de mon arrière-grand-père, Valery Drapeau, qu’on a apprécié tant de fois à titre d’assistante, se présente cette fois au Prospero en tant que metteure en scène, associée au cinéaste et performeur David B. Ricard pour cette quête identitaire. Reprise d’un succès, Madame Catherine prépare sa classe de troisième à l’irrémédiable de l’autrice albertaine Elena Belyea, solidifie les liens établis depuis quelques années avec l’homme de théâtre Jon Lachlan Stewart. L’artiste qui propose un spectacle séduit parfois par son projet, mais aussi l’équipe dont il ou elle s’entoure. Pour Notre petite mort, Émilie Lajoie, à la fois autrice et comédienne du spectacle, développe un sujet délicat et fait appel à la comé­dienne Sophie Cadieux pour la diriger. La Salle intime étant aussi un territoire d’expérimentation, la comédienne Noémie O’Farrell, vue et appréciée au Prospero dans divers spectacles, propose une création avec sa complice artistique Alice Moreau. Ana Pfeiffer Quiroz, dans le

Photo : Émilie Lapointe

SAISON

cadre d’une présentation hors-série intitulée Happy Hour, s’empare d’une tribune pour expérimenter, développer, présenter son théâtre documentaire. Les hommes et femmes qui façonnent cette saison incitent aux réflexions vives, aux bouleversements sans doute, à l’emportement peut-être. Comme un habit désiré, puis porté avec amour, qui se déplace avec soi, leurs spectacles vous confient ce que notre monde porte en lui, le meilleur, le difficile aussi, puis le meilleur à nouveau. Bonne saison.

Carmen Jolin Direction artistique et générale


THÉÂTRE La création est l’axe fondamental et fondateur du Prospero qui développe une trajectoire forte du texte et du jeu. Dans un dialogue étroit avec des auteurs et des artistes de territoires culturels diversifiés, elle embrasse les enjeux actuels du théâtre et ceux, fondamentaux, de notre monde ; elle questionne les conventions. Les écritures contemporaines constituent des occasions fortes pour rafraîchir son rapport à la parole et au récit en s’ouvrant aux formes nouvelles qu’elles inspirent. Prospero est également un espace de diffusion pour les compa­gnies de création québécoises, canadiennes, mais

PROSPERO aussi de l’étranger, qui peuvent y développer un point de vue particulier sur la création. Lieu ouvert à l’altérité, Prospero accueille et accompagne les productions à tous les niveaux du processus de diffusion. Les activités du théâtre ne se déploient pas uniquement du côté de la production, elles comprennent aussi l’accueil d’artistes en résidence, les rencontres avec les publics, l’accompagnement de projets d’artistes émergents et de laboratoires exploratoires comme Territoires de paroles, événement dédié à la découverte des nouvelles dramaturgies contemporaines.


Spectateurs, spectatrices du Prospero – c’est auprès de vous que prennent sens nos choix, nos défis, notre travail. Vous rencontrer, c’est sentir votre appui à l’esprit, au risque, à l’ouverture qui animent notre maison de théâtre, à cette liberté essentielle dans la création. Merci.


SC ÈNE P R I N C I P A L E


Production Le Groupe de la Veillée

16 septembre — 28 septembre 2019 Mise en scène de Florent Siaud

LES ENIVRÉS

Partenaire de production

D’ IVAN VIRIPAEV


Les enivrés D’Ivan Viripaev 16 — 28 septembre 2019

Paul Ahmarani

Dany Boudreault

David Boutin

Maxime Denommée

Production Le Groupe de la Veillée Traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel Mise en scène Florent Siaud Avec Paul Ahmarani, Dany Boudreault, David Boutin, Maxime Denommée, Marie-Pier Labrecque, Renaud Lacelle-Bourdon, Marie-France Lambert, Marie-Eve Pelletier, Dominique Quesnel, Evelyne Rompré Assistance à la mise en scène   Valery Drapeau Scénographie et costumes   Romain Fabre Conception sonore Julien Éclancher Lumières Nicolas Descôteaux Vidéo David B. Ricard Les traductions des textes d’Ivan Viripaev sont publiées aux Éditions Les Solitaires Intempestifs — Besançon Titulaire des droits : henschel SCHAUSPIEL Theaterverlag Berlin GmbH Agent de l’auteur pour l’espace francophone : Gilles Morel

Marie-Pier Labrecque

Renaud Lacelle-Bourdon

Marie-France Lambert

Marie-Eve Pelletier

Reprise d’un grand succès présenté en 2017, revoici ces enivrés qui cherchent au fond de leur soûlerie les vérités les plus fondamentales sur l’existence, l’amour et le rapport aux autres. Sous l’effet de l’alcool, les corps s’effondrent dans la boue, les esprits s’allument dans une soirée entre amis, les langues se délient dans un enterrement de vie de garçon qui dérape. Avec une dizaine d’acteurs et d’actrices, Florent Siaud fait le pari d’une direction rageuse et libre. Pour une troisième fois, le metteur en scène s’allie au Groupe de la Veillée après une première collaboration avec Illusions d’Ivan Viripaev en 2015, puis Don Juan revient de la guerre de Ödön von Horvàth en 2017. L’auteur Ivan Viripaev devient en 2016 lauréat du Grand prix du public en Pologne pour Insoutenablement longues étreintes. Avec cette pièce, la troisième du dramaturge à voir le jour à Prospero, l’auteur risque une forme plus ample. Un souffle épique. Critiques

Dominique Quesnel

Evelyne Rompré

Exquise ivresse ! (…) Un spectacle jouissif et délirant (…) Mélange de gravité et d’humour, de spiritualité et de folie, de sagesse et de désespoir total. Toujours sur la corde raide.  –– L. Boulanger, La Presse

Ce spectacle réjouissant, enlevé, remuant, mérite le détour. (…) Un hymne incandescent à la vie, à la liberté, à la quête de la perle dans un monde de boue. –– R. Bertin, JEU

Horaire Lundi 19 h Mardi 20 h Mercredi 19 h Jeudi 20 h Vendredi 19 h Samedi 16 h 12

Scène principale

Les enivrés

16 sept. 17 sept. 18 sept. 19 sept. 20 sept. 21 sept.

23 sept. 24 sept. 25 sept. 26 sept. 27 sept. 28 sept. 13


Production Théâtre à l’eau froide, en collaboration avec Christian Fortin

29 octobre — 16 novembre 2019 Mise en scène de Christian Fortin

LE PRINCIPE D’ ARCHIMÈDE

DE JOSEP MARIA MIRÓ


Le Principe d’Archimède De Josep Maria Miró 29 octobre — 16 novembre 2019

Geneviève Alarie

Daniel D’Amours

Lucien A. Bergeron

Production Théâtre à l’eau froide, en collaboration avec Christian Fortin Traduction Juan Arango Adaptation Kariane Héroux-Danis Mise en scène Christian Fortin Avec Geneviève Alarie, Daniel D’Amours, Lucien A. Bergeron, Sébastien Rajotte Assistance à la mise en scène  Frédéric Boudreault Conception d’éclairage  Claire Seyller Conception sonore Benjamin Prescott La Rue Scénographie Xavier Mary Costumes et accessoires  Audrée Villeneuve Une piscine municipale, un moniteur, un groupe d’élèves, une histoire qui circule. Trop vite, sans preuve, la rumeur s’emballe. Une fillette raconte à ses parents qu’elle a cru voir le maître-nageur embrasser un élève apeuré par l’eau, lors d’une leçon de natation. Cette petite phrase se répand comme un poison, brise durablement l’harmonie d’un quartier, détruit des vies. Deux versions d’un même événement, aussi plausible l’une que l’autre. Que décider ? Que s’est-il réellement passé ? Le texte évite brillamment les écueils d’une dramaturgie moralisatrice, expose les dangers d’informations diffusées sans vérifications, à l’heure de la surpuissance des réseaux sociaux.

Sébastien Rajotte

Auteur d’une quinzaine de textes théâtraux, metteur en scène de ses pièces en Espagne, le catalan Josep Maria Miró écrit Le Principe d’Archimède en 2011. Depuis, la pièce est produite dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique. L’auteur bouleverse la chronologie de cette histoire en multipliant les perspectives, ne donne aucune réponse, mais laisse le spectateur absorber les faits, entendre les versions de l’histoire, décider du sort de chacun. Mis en scène par Christian Fortin, qui nous avait donné le fulgurant King Dave dans la Salle intime, le spectacle pose la question cruciale de la présomption d’innocence. Peut-on impunément remplacer la justice par la vindicte populaire et le lynchage public ? Où est la vérité ? À nous de trancher.

Horaire Mardi 20 h Mercredi 19 h Jeudi 20 h Vendredi 19 h Samedi 16 h 16

Scène principale

Le Principe d’Archimède

29 oct. 30 oct. 31 oct. 1 nov. 2 nov.

5 nov. 6 nov. 7 nov. 8 nov. 9 nov.

12 nov. 13 nov. 14 nov. 15 nov. 16 nov. 17


Coproduction Le Groupe de la Veillée et le collectif d’artistes Les Immortels

28 janvier — 15 février 2020 Mise en scène de Martine Beaulne

LA MALADIE DE LA MORT

Partenaire de production

DE MARGUERITE DURAS


La maladie de la mort De Marguerite Duras 28 janvier — 15 février 2020 Coproduction Le Groupe de la Veillée et le collectif d’artistes Les Immortels Mise en scène Martine Beaulne Avec Sylvie Drapeau et Paul Savoie Assistance à la mise en scène  Valery Drapeau Scénographie Richard Lacroix Costumes Mérédith Caron Lumières Guy Simard Musique Vincent Beaulne Collaboratrice au mouvement  Mélanie Demers Sylvie Drapeau

Paul Savoie

« Elle arriverait avec la nuit » Un homme se rend dans une chambre d’hôtel au bord de la mer. Il y vit une relation particulière et déterminante avec une jeune femme que Duras nomme « la jeune femme des nuits payées ». Il se confronte à son incapacité à aimer, à être avec l’autre, dans l’autre. Il a cette obsession d’accéder à l’amour, mais il y a quelque chose de mort en lui, une sorte d’absence à la vie. Il est atteint de la maladie de la mort. En proposant des acteurs d’âge mûr pour incarner ce texte, la metteure en scène Martine Beaulne explore comment l’inassouvissement de leurs actes sexuels – à travers une jouissance qui échoue à faire surgir l’amour – crée un lien obsessionnel. À l’aube d’une mort physique éventuelle, à travers ce retour sur les lieux de l’offrande et du désir, la rythmique de l’écrit évoque les mouvements de la mer comme le liquide de la passion amoureuse au moult va-et-vient. « J’ai toujours pensé que l’amour se faisait à trois ; un œil qui regarde, pendant que le désir circule de l’un à l’autre. Les personnages regardent en sachant qu’ils sont à leur tour regardés. Ils sont exclus et, en même temps, inclus dans la scène primitive qui se déroule une fois encore devant eux… Ce qui m’intéresse, c’est l’étude de la fêlure, des vides impossibles à combler qui se creusent entre le mot et le geste, des résidus entre ce qui est dit et ce que l’on tait. » Marguerite Duras, La passion suspendue, 1989

Horaire Mardi 20 h Mercredi 19 h Jeudi 20 h Vendredi 19 h Samedi 16 h 20

Scène principale

La maladie de la mort

28 janv. 29 janv. 30 janv. 31 janv. 1 févr.

4 févr. 5 févr. 6 févr. 7 févr. 8 févr.

11 févr. 12 févr. 13 févr. 14 févr. 15 févr. 21


Production Les 2 Mondes

25 février — 14 mars 2020 Mise en scène d’Eric Jean

BECOMING CHELSEA

DE SÉBASTIEN HARRISSON


Becoming Chelsea De Sébastien Harrisson 25 février — 14 mars 2020 Production Les 2 Mondes Mise en scène Eric Jean Avec Stéphane Brulotte, Marie-Pier Labrecque, Sébastien René Assistance à la mise en scène et dramaturgie   Josianne Dulong-Savignac Décor Pierre-Étienne Locas Lumière Cédric Delorme-Bouchard Costumes Marie-Audrey Jacques Musique et environnement sonore   Laurier Rajotte Maquillage et coiffure   Angelo Barsetti Stéphane Brulotte

Marie-Pier Labrecque

Sébastien René

Une cabine d’ascenseur, coincée entre deux étages d’un grand hôtel, aux petites heures de la nuit. S’y retrouvent prisonniers deux voyageurs qui ne se connaissent pas : un joggeur insomniaque et une mystérieuse jeune femme à la voix rauque. Dans ce huis clos aux allures de thriller érotique, les identités se brouillent et une enquête prend forme. Qui est donc cette inconnue qui semble contrôler la mécanique de l’ascenseur ? Et que contient cette clef USB qu’elle laisse tomber, comme par mégarde, en glissant sa main dans le short du joggeur ? Inspiré de la figure ultra médiatisée de l’activiste américaine trans Chelsea Manning, née Bradley Edward Manning, et de la retentissante fuite de données vers Wikileaks qui a mené à son emprisonnement, Becoming Chelsea explore la question de la protection des données tant personnelles que militaires, de même que celle des contre-pouvoirs à l’œuvre dans nos sociétés. Le spectacle marque la première collaboration du nouveau tandem de direction de la compagnie de théâtre Les 2 Mondes : Sébastien Harrisson, auteur d’un théâtre poétique, traduit en plusieurs langues et régulièrement joué au pays comme à l’étranger, Eric Jean metteur en scène d’images puissantes et oniriques, qui a signé jusqu’à présent une quarantaine de spectacles. Un duo impeccable pour un fascinant jeu de miroirs.

Horaire Mardi 20 h Mercredi 19 h Jeudi 20 h Vendredi 19 h Samedi 16 h 24

Scène principale

Becoming Chelsea

25 févr. 26 févr. 27 févr. 28 févr. 29 févr.

3 mars 4 mars 5 mars 6 mars 7 mars

10 mars 11 mars 12 mars 13 mars 14 mars 25


Production Erapop, en coproduction avec Carte Blanche et Le Groupe de la Veillée

26, 27 et 28 mars — 2,3 et 4 avril 2020 Création de Késia Demers, Gabriel L’Archevêque et Antoine Pelletier

MOURIR TENDRE

DE GUY RÉGIS JR


Mourir tendre De Guy Régis Jr 26 mars — 4 avril 2020 Production Erapop, en coproduction avec Carte Blanche et Le Groupe de la Veillée Création et interprétation  Késia Demers, Gabriel L’Archevêque, Antoine Pelletier Conception Julie Charette Conception sonore Antoine Pelletier Direction artistique Christian Lapointe

Késia Demers

Gabriel L’Archevêque

Antoine Pelletier

Lorsqu’une éclipse survient, plongeant tout le pays dans une obscurité que l’on croit devoir durer cent ans, Perpétue poursuit son irrémédiable errance. Elle doit fuir sous les yeux d’un chœur de spectres insensibles à sa douleur, ne gardant de sa plainte, de son cri, que le ton de leur funeste récit. Guy Régis Jr questionne la condition humaine dans ce chant théâtral sacré, long poème pour une femme et un chœur. Né en Haïti en 1974, il vit actuellement à Port-au-Prince où il dirige, depuis 2014, le festival des Quatre Chemins. L’auteur compte une quinzaine de textes, publiés principalement aux Solitaires Intempestifs. Sous la direction artistique de Christian Lapointe, le texte est d’abord présenté par les finissants de l’École supérieure de théâtre lors de l’édition 2019 de l’événement Territoires de paroles au Prospero. Il apparait alors évident pour tous que l’aventure ne s’arrêtera pas là. Les jeunes interprètes, nouveaux venus sur la scène professionnelle, s’emparent de la parole ardente de l’auteur haïtien. Ils insufflent une musicalité qui donne au spectacle des airs de concert rock. Par des scansions qui s’apparentent au slam, ils font entendre toute la beauté de cette impétueuse langue.

Horaire Jeudi 20 h Vendredi 19 h Samedi 16 h 28

Scène principale

Mourir tendre

26 mars 27 mars 28 mars

2 avr. 3 avr. 4 avr. 29


Production Théâtre Point d’Orgue

21 avril — 9 mai 2020 Mise en scène de Louis-Karl Tremblay

MADEMOISELLE AGNÈS

DE REBEKKA KRICHELDORF


Mademoiselle Agnès De Rebekka Kricheldorf 21 avril — 9 mai 2020 Production Théâtre Point d’Orgue Traduction Leyla Rabih et Frank Weigand Mise en scène Louis-Karl Tremblay Avec Éric Bernier, Stéphanie Cardi, Luc Chandonnet, Violette Chauveau, Nathalie Claude et 3 autres comédien.ne.s à venir Assistance à la mise en scène  Gabrielle Girard Éclairages et vidéo Robin Kittel-Ouimet

Stéphanie Cardi

Luc Chandonnet

Violette Chauveau

La misanthrope aurait pu être le titre de cette nouvelle satire signée Rebekka Kricheldorf. Son théâtre féroce et drôle traque les faux-semblants de notre époque, expose brillamment l’insoutenable légèreté d’une faune superficielle et vaniteuse. Mais, faut-il toujours dire tout ce que l’on pense, sans filtre ? Quel en est le prix à payer ? L’autrice s’est fait connaitre à Montréal en 2013 avec l’incisive Villa Dolorosa, l’une de ses pièces les plus jouées ; elle s’amusait alors à proposer une relecture déjantée des Trois sœurs de Tchekhov. Cette fois, avec Mademoiselle Agnès, elle remanie un classique de Molière, lui donne un souffle résolument moderne. Dans cette version féminine et contemporaine du Misanthrope, elle brosse le portrait d’une critique d’art désabusée au verbe haut et assassin, offre une cruelle satire du monde de l’art et de la critique. Autrice d’une trentaine de pièces, Kricheldorf est jouée régulièrement en Allemagne et en Europe. En 2008, le metteur en scène Louis-Karl Tremblay cofonde sa compagnie Théâtre Point d’Orgue et présente au Prospero Yvonne, Princesse de Bourgogne en 2011, puis Ombre Eurydice Parle en 2019. De retour sur la scène principale, il propose encore une fois un théâtre audacieusement actuel, écrit par une femme. Un théâtre qui remodèle les textes du passé, et ce faisant, qui cherche à sonder les pulsations d’un monde chaotique.

Nathalie Claude

Horaire Mardi 20 h Mercredi 19 h Jeudi 20 h Vendredi 19 h Samedi 16 h 32

Scène principale

Mademoiselle Agnès

21 avr. 22 avr. 23 avr. 24 avr. 25 avr.

28 avr. 29 avr. 30 avr. 1 mai 2 mai

5 mai 6 mai 7 mai 8 mai 9 mai 33


S A L L E

INTIME


MADAME CATHERINE PRÉPARE SA CLASSE DE TROISIÈME À L’IRRÉMÉDIABLE

LE KODAK DE MON ARRIÈREGRAND-PÈRE De David B. Ricard et Valery Drapeau 22 octobre — 2 novembre 2019

D’Elena Belyea 24 septembre — 12 octobre 2019

Production ∙ Théâtre Surreal SoReal Traduction et adaptation ∙ Olivier Sylvestre Mise en scène et environnement sonore ∙ Jon Lachlan Stewart Avec ∙ Alice Pascual et Frédéric Lavallée Scénographie ∙ Cédric Lord Éclairages, costumes et accessoires Zoe Roux Encore cette année, Madame Catherine vient nous plonger dans notre inavouable désarroi. Après son succès au printemps 2018, le Prospero reçoit en reprise la comédie noire de l’autrice albertaine Elena Belyea, qui s’avère toujours aussi cruellement pertinente. L’enseignante de primaire passe du profilage racial à l’obsession sécuritaire, avec en arrière-plan la crainte viscérale d’une tuerie de masse, et le besoin de s’en prémunir par tous les moyens. Le public, pris à parti, se trouve immédiatement immergé dans cet univers angoissant, interpellé par la logorrhée

exaltée d’une femme qui exprime la déroute d’une société obsédée par la sécurité. La comédienne Alice Pascual interprète fougueusement ce personnage d’enseignante qui veut à tout prix protéger ses enfants, et réussit à le rendre à la fois alarmant et hilarant. Elle illustre notre crainte des tueries de masse, notre besoin de s’en prémunir par tous les moyens. La pièce, traduite par l’auteur Olivier Sylvestre, est mise en scène par Jon Lachlan Stewart, qui s’était auparavant fait connaître avec Big Shot dans la même salle. Avec sa compagnie Théâtre Surreal SoReal, il souhaite établir un réel échange entre les communautés francophone et anglophone d’ici. Avec Madame Catherine prépare sa classe de troisième à l’irrémédiable, la conversation est bien amorcée.

Production ∙ Une (autre) compagnie de Théâtre Idéation et performance ∙ David B. Ricard M.e.s et dramaturgie ∙ Valery Drapeau Performance musicale ∙ R  oger Cournoyer et Andrew Beaudoin Lumière ∙ Louis-Charles Lusignan Spatialisation sonore ∙ Guillaume Létourneau Scénographie et accessoires Justine Bernier-Blanchette En guise d’héritage, un adolescent reçoit une caméra 8 mm et des films tournés par son arrière-grand-père. Il y découvre avec stupéfaction tout un pan caché de l’histoire de sa famille. Devenu cinéaste, David B. Ricard s’empare de ce matériau familial, expose des moments de fêtes, de réunions familiales, de vacances. Point de départ d’un spectacle au croisement du cinéma et du théâtre docu­ mentaire, le créateur entouré de musiciens présente et commente les images d’archives de cette famille qui ressemble à tant d’autres. Il questionne le passé des générations qui

Horaire Mardi 20 h 15 Mercredi 19 h 15 Jeudi 20 h 15 Vendredi 19 h 15 Samedi 16 h 15  36

l’ont succédé, scrute ces visages familiers et ces gens qu’il n’a pas connus, organise ces moments filmés de réunions festives. Ce faisant, il réfléchit à la place qu’occupent les images maintenant et se questionne sur le besoin d'autoreprésentation ; dans une ère où le numérique l’emporte sur le matériel et où la vie privée devient publique, comment percevoir justement les archives du passé et transmettre leurs histoires aux géné­rations à venir ? Les images peuvent-elles jouer un rôle dans la construction des identités ? Création multidisciplinaire empreinte d’humour et d’humanité, le spectacle révèle des secrets de famille, mais également des coutumes et manières appartenant à un passé pas si lointain. La mise en scène de Valery Drapeau harmonise musiques, lumières et images, s’attache à créer une trame puissante sur la filiation, la mémoire, le sentiment du temps qui passe. Déci­ dément, à l’heure des réseaux sociaux, la nostalgie n’est plus ce qu’elle était.

Horaire

24 sept. 25 sept. 26 sept. 27 sept. 28 sept.

1 oct. 2 oct. 3 oct. 4 oct. 5 oct.

Madame Catherine (...)

8 oct. 9 oct. 10 oct. 11 oct. 12 oct. Salle intime

Mardi 20 h 15 Mercredi 19 h 15 Jeudi 20 h 15 Vendredi 19 h 15 Samedi 16 h 15 Salle intime

Le kodak de mon arrière-grand-père

22 oct. 23 oct. 24 oct. 25 oct. 26 oct.

29 oct. 30 oct. 31 oct. 1 nov. 2 nov. 37


MIGRAAAANTS

QUARTETT SOLO

De Mateï Visniec 12 — 30 novembre 2019

D’après Heiner Müller 28 janvier — 15 février 2020

Production ∙ Coop Ludotek-Art théâtre Mise en scène ∙ Margarita Herrera Avec ∙ L  uiza Cocora, Sébastien Dodge, Mohsen El Gharbi, Sasha Samar, Lesly Velásquez Assistance à la m.e.s ∙ William Couture Installation scénographique ∙ Claudia Bernal Éclairages ∙ Raul Herrera Conception vidéo ∙ Julien Blais Conception sonore ∙ Gabriel Silva Costumes ∙ Manon Guiraud Conseil dramaturgique ∙ Florence Bobier

le cynisme des gouvernements en Europe, le rêve brisé de millions de gens, la récupé­ ration qu’en font les médias. Aujourd’hui, Visniec est traduit et joué dans plus d’une trentaine de pays. La pièce, adaptée pour le public d’ici, fait d’abord l’objet d’une résidence au Prospero en 2018. La metteure en scène Margarita Herrera en propose une lecture lors de l’événement Territoires de paroles en 2019. Les migrants de la pièce sont ici un symbole, une métaphore de l’Étranger, de celui qui, dans les yeux des autres, porte en soi L’auteur d’origine roumaine Mateï Visniec le stigma de la différence. La véritable force relève un pari presque impossible ; traiter de de la pièce réside dans le fait que l’auteur sujets inconfortables comme l’identité et réussit à transcender le stéréotype du rapport la peur de l’autre, mais le faire avec un entre victime et bourreau, où la victime humour noir et caustique. En une succession serait le migrant, et où l’agresseur serait de courtes scènes, Migraaaants retrace l’habitant du pays « envahi » par le migrant. l’itinéraire de réfugiés qui tentent de joindre Un sujet brûlant, un traitement étonnant. le vieux continent, les nombreux obstacles auxquels ils feront face. Inspirée de faits réels, chaque séquence illustre parfaitement

œuvres précédentes : Madame de Tourvel, épouse fidèle détournée de ses principes religieux et moraux. Croupissant dans l’abîme fantasque de ses souvenirs, elle ne peut s’empêcher de rejouer — non sans plaisir — le moment de sa chute. Le combat qui s’apparentait chez Müller à une joute des sexes se transpose ici en une guerre intérieure ayant choisi le corps de Tourvel comme champ de bataille. Déchirée, elle devra chercher une nouvelle voie pour assurer son extradition d’un univers polarisé dont Le Théâtre indépendant conçoit une perfor­ personne ne sort vainqueur. Quartett solo mance déjantée, s’empare d’un monument du est le plus récent opus d’un cycle autour théâtre contemporain, en extrait une toute des thèmes du désir et de la mort amorcé nouvelle trame autour de la perte de l’inno­ avec les deux pièces précédentes du cence, de la chute inéluctable d’une femme Théâtre Indépendant. À peine diplômé du perdue, de la puissance du plaisir sexuel. conservatoire d’art dramatique, l’acteur performeur Charles Voyer donne la parole Version mutilée du Quartett de Heiner Müller, à une femme au destin déconcertant, elle-même relecture radicale des Liaisons d’épouse éternelle à terroriste usant de sa dangereuses de Laclos, la pièce prend l’angle propre mort comme acte révolutionnaire. d’un personnage secondaire dans les deux La guerre est ici intérieure.

Horaire

Horaire

Mardi 20 h 15 Mercredi 19 h 15 Jeudi 20 h 15 Vendredi 19 h 15 Samedi 16 h 15 38

12 nov. 13 nov. 14 nov. 15 nov. 16 nov.

19 nov. 20 nov. 21 nov. 22 nov. 23 nov. Migraaaants

26 nov. 27 nov. 28 nov. 29 nov. 30 nov. Salle intime

Production ∙ Le Théâtre indépendant Traduction ∙ J  ean Jourdheuil et Béatrice Perregaux M.e.s et interprétation ∙ Charles Voyer Conseil dramaturgique ∙ J.J. Houle Conception sonore et musique originale ∙ Hans Martin Éclairages ∙ Flavie Lemée Conception de la scénographie et des costumes ∙ L  éo Gaudreault et Michaëlle Morasse

Mardi 20 h 15 Mercredi 19 h 15 Jeudi 20 h 15 Vendredi 19 h 15 Samedi 16 h 15 Salle intime

Quartett solo

28 janv. 29 janv. 30 janv. 31 janv. 1 févr.

4 févr. 5 févr. 6 févr. 7 févr. 8 févr.

11 févr. 12 févr. 13 févr. 14 févr. 15 févr. 39


TOUT PASSERA

NOTRE PETITE MORT

D’Alice Moreault, Noémie O’Farrell, Frédéric Lemay 3 — 21 mars 2020

D’Émilie Lajoie 14 avril — 2 mai 2020

Production ∙ Le jaune écarlate Texte, mise en scène et interprétation  Alice Moreault, Noémie O’Farrell, Frédéric Lemay Ass. à la m.e.s ∙ Florence Blais Thivierge Éclairages ∙ Hubert Leduc-Villeneuve Conception sonore ∙ A  ntoine Rochette et David Rancourt Conception des costumes ∙ Noémie O’Farrell 2015. Alice et Noémie, deux jeunes actrices, se rencontrent. Elles se découvrent l’envie commune d’aborder sur scène le sentiment fait de terreur et d’extase qui se manifeste chez celui qui prend pleinement conscience de sa finitude. Elles commencent à écrire l’histoire d’une jeune femme en deuil, Annie, à travers laquelle elles tenteront de sublimer leur peur de l’inévitable. 2019. Frédéric se joint au projet. Dès lors, les trois créateurs décident d’archiver leur processus pour mesurer le temps qui avance, inexorablement, et ainsi mettre en

lumière la nature éphémère de l’humain et du théâtre lui-même. Fiction et réalité s’entremêlent. Le spectacle, riche de sens, peut être vu sous ses différents angles ; le documentaire d’abord, sorte de métathéâtre exposant les étapes du travail de création des trois comédiens ; la fiction qui s’articule autour d’un personnage confronté à la disparition d’un être cher ; enfin, le résultat d’une recherche fouillée sur les aspects scien­ tifique, philosophique et poétique autour de la mort. Vous êtes conviés à venir célébrer la vie flamboyante qui traverse toujours nos corps alors que dans la forêt dense de nos existences, un sentiment nous traque sans relâche, celui que tout passe et que tout passera.

Production ∙ Émilie Lajoie Mise en scène ∙ Sophie Cadieux Avec ∙ Émilie Lajoie, Sylvie Potvin, Hubert Proulx Assistance à la m.e.s  Gabrielle Noumeir-Gagnon Conception décors et costumes  Daniel Séguin Éclairages ∙ Hubert Leduc-Villeneuve Conseillers à la création  Sophie Cadieux, J-F Nadeau, Félix Beaulieu-Duchesneau Comme une évidence, Pascale savait qu’elle allait un jour devenir mère. Sentir la vie grandir dans son ventre, dans ses tripes. Et si la vie, justement, en voulait autrement ? Et si ce n’était jamais possible ? Jamais. Une pièce bouleversante sur le désir d’enfant, sur l’incapacité d’exaucer ce désir, sur la difficile route d’un couple qui s’aime, mais n’arrive pas à donner la vie. Écrite et interprétée avec une grande maturité par

Horaire Mardi 20 h 15 Mercredi 19 h 15 Jeudi 20 h 15 Vendredi 19 h 15 Samedi 16 h 15

3 mars 4 mars 5 mars 6 mars 7 mars

la jeune finissante du Conservatoire d’art dramatique de Montréal Émilie Lajoie, mise en scène par la comédienne Sophie Cadieux, Notre petite mort offre un doux regard sur ce deuil tabou. Avec audace, humour et bienveillance, l’autrice pénètre dans l’intimité de deux êtres qui espèrent, se déchirent, se raccrochent, et devront apprendre à cesser d’y croire. Chaque étape décisive de la vie de Pascale et Martin mène inéluctablement à ce cruel constat. Même si l’amour est toujours présent, même si le désir demeure. En fili­ grane elle pose la question de la maternité comme accomplissement ultime des femmes, des suites d’une relation lorsque cette éventualité n’est plus possible. Un sujet complexe et douloureux, un traitement profondément humain.

Horaire 10 mars 11 mars 12 mars 13 mars 14 mars Tout passera

17 mars 18 mars 19 mars 20 mars 21 mars Salle intime

Mardi 20 h 15 Mercredi 19 h 15 Jeudi 20 h 15 Vendredi 19 h 15 Samedi 16 h 15 Salle intime

Notre petite mort

14 avr. 15 avr. 16 avr. 17 avr. 18 avr.

21 avr. 22 avr. 23 avr. 24 avr. 25 avr.

28 avr. 29 avr. 30 avr. 1 mai 2 mai 41


LE GROUPE DE LA VEILLÉE HORS-QUÉBEC

HORS-SÉRIE

NOUS, L’EUROPE, BANQUET DES PEUPLES 6 — 14 juillet 2019 au Festival d’Avignon

En tournée en 2020, dans plusieurs pays européens Conception, musique, mise en scène Roland Auzet

Avec ∙ Robert Bouvier, Rodrigo Ferreira, Olwen Fouéré, Vincent Kreyder, Mounir Margoum, Rose-Nyndia Martine, Dagmara MrowiecMatuszak, Karoline Rose, Emmanuel Schwartz, Artemis Stavridi, Thibault Vinçon, le Chœur de l’Opéra Grand Avignon et quarante chanteurs amateurs Scénographie ∙ Roland Auzet, Bernard Revel, Juliette Seigneur, Jean-Marc Beau Lumière ∙ Bernard Revel Musiques électroniques ∙ Daniele Guaschino Chorégraphie ∙ Joëlle Bouvier Vidéo ∙ Pierre Laniel Musiques électroniques ∙ Daniele Guaschino Costumes ∙ Mireille Dessingy Collaboration artistique ∙ Carmen Jolin Assistant mise en scène ∙ Victor Pavel Le Groupe de la Veillée s’associe à un projet de création international présenté dans le cadre de l’édition 2019 du In du Festival

d’Avignon. Cette grande aventure réunit onze interprètes de nationalités différentes et les structures théâtrales de plusieurs Christophe Raynaud pays européens et du Canada. Laurent Gaudé a composé un récit européen actuel qui interroge le sens de l’avenir, du devenir. À titre d’interprète, Emmanuel Schwartz partage la scène avec dix acteurs.trices et un chœur d’une soixantaine de personnes. Pierre Laniel assure la conception et l’installation vidéo, et Carmen Jolin agit en tant que collaboratrice artistique. Dans ce foisonnant contexte de création, La Veillée approfondit son projet artistique et développe des collaborations avec des artistes audacieux d’ici et d’ailleurs. Production L’Archipel Scène nationale de Perpignan | Coproduction Act Opus – Compagnie Roland Auzet | Compagnie du Passage, Neuchâtel (Suisse) | Scène Nationale de Saint-Nazaire | Le Groupe de la Veillée /Théâtre Prospero | MC2 Grenoble scène nationale | Théâtre-Sénart, Scène nationale | Festival d’Avignon | Opéra Grand Avignon | Théâtre de Choisy-le-Roi – Scène conventionnée pour la diversité linguistique | MA Scène Nationale de Montbéliard | Teatr Polski Bydgoszcz (Pologne) | Châteauvallon scène nationale

Parrêsia compagnie de création Mise en scène ∙ Ana Pfeiffer Quiroz Avec ∙ Anna Beaupré Moulounda et Thomas Leblanc Un duo percutant : l’homme parle sans fard de son enfance et de la découverte de sa LES COUPS DE THÉÂTRE sexualité, la femme se confie sur son rapport Festival international des arts jeune public déconcertant à la maternité et à ses origines. Mai 2020 Deux êtres, interprétés par Thomas Leblanc et Anna Beaupré Moulounda, se dévoilent Cet évènement a pour mission de favoriser crûment, par bribes, donnent parfois à l’épanouissement des arts destinés à entendre l’indicible. Des textes crus habitent l’enfance et à la jeunesse. le plateau. La présence des acteurs, proche et franche, les incite à livrer des récits qui nous confrontent à la monstruosité de nos sociétés et de nous-mêmes. Peu importe nos origines culturelles, les morceaux de vies viennent creuser dans les sillons les plus profonds de notre humanité. Loin du cynisme, Demort, Lage la le sexe, la violence et la famille sont scrutés en toute intimité et sans pitié. En 2017, Ana Pfeiffer Quiroz, artiste d’origine péruvienne, met sur pied la compagnie de création Parrêsia avec les deux comédiens de Happy Hour. Dans la Grèce antique, parrêsia fait allusion au droit citoyen d’énoncer une vérité intime sur la place publique, un geste qui comporte une part de risque et nécessite un certain courage.

FTA — FESTIVAL TRANSAMÉRIQUES 21 mai au 4 juin 2020 Cette grande fenêtre sur la création contemporaine revient au Prospero avec des propositions inédites.

Photo : Christophe Raynaud De Lage

Texte Laurent Gaudé

42

HAPPY HOUR 19 — 22 février 2020 Salle intime

43


PROSPERO + JOURNÉES DE LA CULTURE 2019 Vendredi 27 septembre 2019, de 17 h à 18 h Pour découvrir l’envers du décor, nous vous invitons à une visite complète du Prospero ! Au programme : visite de l’atelier de construction des décors, des loges, des salles de spectacle et de l’espace de répétition. La visite se terminera par une rencontre dans le chaleureux café-bar du Prospero. Plus d’informations à venir en septembre 2019. NUIT AUX FLAMBEAUX SUR LES FAUBOURGS Samedi 29 février 2020

RENDEZ-VOUS DU MERCREDI Un moment enrichissant qui prolonge et éclaire la rencontre avec une œuvre. Le Prospero organise six rencontres aprèsspectacles entre le public, les artistes de la scène principale et des spécialistes invités. Ces rendez-vous se déroulent chaque deuxième mercredi d’une série de représentations pour partager des points de vue sur le spectacle et en savoir plus sur son processus de création. 25 sept. 6 nov. 5 févr. 4 mars 3 avr. 29 avr.

Les enivrés Le Principe d’Archimède La maladie de la mort Becoming Chelsea Mourir tendre (un vendredi, exceptionnellement) Mademoiselle Agnès

1 Café-bar du Prospero 1371, rue Ontario Est (à l’étage) Ouverture 1 h avant la représentation Le lieu idéal pour boire un verre, rencontrer vos amis et souvent les comédiens après le spectacle ! 2

Mac bar et fromage 514 303-6622 1345, rue Ontario Est / coin Panet Dimanche – mardi : jusqu’à 21 h Mercredi – jeudi : jusqu’à 22 h Vendredi – samedi : jusqu’à 23 h 3

Usine Grecque 514 303-6622 1345, rue Ontario Est / coin Panet Dimanche – mardi : jusqu’à 21 h Mercredi – jeudi : jusqu’à 22 h Vendredi – samedi : jusqu’à 23 h 4

Vegan Rapide 514 360-8954 1385, rue Ontario Est Tous les jours : jusqu’à 22 h

5

Grill Barroso 514 521-2221 1480, rue Ontario Est Lundi – mercredi : jusqu’à 22 h Jeudi – samedi : jusqu’à 23 h 6

Station Ho.st Microbrasserie 514 564-4678 1494, rue Ontario Est / coin Alexandre-DeSève Tous les jours : jusqu’à 2 h du matin cuisine ouverte jusqu’à 22 h 7

Grenade 514 525-4251 1603, rue Ontario Est / coin Champlain Tous les jours : jusqu’à 3  h du matin 8

Au Petit Extra 514 527-5552 1690, rue Ontario Est / coin Papineau Lundi – mercredi : jusqu’à 22 h Jeudi – samedi : jusqu’à 22 h 30 15 % de rabais sur présentation de votre billet de spectacle (alcool exclu)

44

Bistro Pavillon 514 508-1208 1650, rue Sainte-Catherine Est (hors plan) Lundi – mardi : fermé Mercredi – jeudi : jusqu’à 22 h Vendredi – samedi : jusqu’à 22 h 30 15 % de rabais sur présentation de votre billet de spectacle (alcool exclu) P

Stationnement

–– Rue Ontario parcomètres (2 h max.) ou rues voisines –– Stationnement de l’Hôpital Notre-Dame : rue Plessis / tarif soirée (après 17 h) et fin de semaine :8 $ (comptant ou Interac) –– Stationnement 2200, rue Plessis / tarif soirée (après 18 h) : 6 $ TTC (comptant ou Interac) 

Avenue Papineau

ntario

Rue O

9

Rue de Champlain

Rue Alexandre-DeSève

Rue Plessis

Rue Panet

Pour la Nuit blanche, laissez-vous charmer par une expérience culturelle unique dans le Centre-Sud ! Des parcours guidés pour découvrir les lieux culturels des faubourgs et apprécier l’impressionnante vitalité artistique du secteur. Sur votre chemin, nous vous accueillerons au Prospero. Détails à venir en février 2020. Plus d’infos : voiesculturelles.qc.ca

L’AVANT ET L’APRÈS SPECTACLE

Est

45


Soutenir Le Groupe de la Veillée et le théâtre Prospero, c’est encourager une démarche originale et distincte du paysage théâtral québécois, c’est dire oui à une aventure authentique, hors des sentiers battus, c’est oser la découverte d’œuvres inédites.

À LA DÉFENSE DE L'ART CONTEMPORAIN DEPUIS 31 ANS EXPERT-CONSEIL À LA COUR, SUCCESSIONS, DONS AUX MUSÉES

Jean Goguen (1927-1989) : Encre sur papier, 1957, 23 x 16 cm

www.daigneaultinc.com 550, avenue Beaumont, Montréal Tél.514-885-4238 artcontemporain@galeriericdevlin.com


SOUTENIR LA VEILLÉE ET LE THÉÂTRE PROSPERO

PROSPERO ET LA VEILLÉE

À CELLES ET CEUX QUI NOUS ACCOMPAGNENT DANS LA DÉCOUVERTE QUI RECONNAISSENT DANS NOS CHOIX UN ESPRIT AVENTUREUX QUI ACCOMPAGNENT NOS TRAJECTOIRES SINGULIÈRES

DÉCOUVRIR des œuvres théâtrales rarement montées sur nos scènes québécoises. Pour TRAVAILLER à l’émergence de nouvelles formes d’écritures scéniques et ACCUEILLIR les artistes novateurs, établis, jeunes créateurs ou aguerris.

Directrice artistique et générale Carmen Jolin

Directeur technique Michel St-Amand

Rédactrice Diane Jean

Adjointe à la direction générale et coordonnatrice de la soirée-bénéfice Élodie Enfrin

Responsable de la billetterie Philippe Dandonneau

Design / Conception graphique Principal

Superviseure de l’accueil et guichetière principale Marie-Ève Bourque

Comité de lecture Catherine Vidal, Olivier Arteau

Votre geste de soutien nous rend plus fort et nous permet de partager avec les publics, et plus d’une centaine d’artisans du théâtre d’ici, chaque année, nos espaces de création, nos savoirs, nos ambitions.

Deux façons de soutenir Le Groupe de la Veillée/Théâtre Prospero

Adjointe à l’administration et comptabilité Liliane Paquin Natacha Osadchuck

Responsable de l’entretien Joël Naud

Équipe d’accueil Guichetière Lisa Mollier / Ouvreurs, ouvreuses Félix Chabot-Fontaine, Gabriel Guertin-Pasquier, Sarah Massicotte, Antoine Pelletier, Charlotte Raoutenfeld, Geneviève Voyzelle

Pour DÉFRICHER de nouvelles écritures, DÉBUSQUER de nouveaux talents, PROVOQUER des rencontres, FAIRE

FAIRE UN DON Quel que soit le montant, votre geste fait une différence ! PARTICIPER À LA SOIRÉE-BÉNÉFICE Une soirée de gala conviviale et festive !

Coprésidents d’honneur Macha Grenon, comédienne – Me Robert Daigneault, Daigneault avocats inc. Membres du comité Gabriel Arcand, Le Groupe de la Veillée – Me Alain Bergeron, Morency Avocats – Lino Delarosbil, Mazars – Hervé Foulon, Groupe HMH – Marybel Hudon, CRH – Johanne Madran, Desjardins – Maude Pintal, Ædifica – Jean-Marc Viau, Complexe Enviro Connexions

Responsable des communications Sandra Loué Directeur de production et location de salles Pierre Mainville

Relations de presse Karine Cousineau Communications Consultante, développement statégique marketing Plaque tournante, Johanne Brunet

CONSEIL D’ADMINISTRATION

CAMPAGNE DE FINANCEMENT 2018 — 2019 Notre immense gratitude à l’endroit de nos comités d’honneur et de développement philanthropique de la soirée-bénéfice du 14 mai 2019.

Directrice administrative Suzanne St-Denis

Membres du comité de développement philanthropique Johanne Brunet, Plaque Tournante – Nathalie Fagnan, Héma-Québec – Tilama Hernandez, Banque de développement du Canada — Christiane Pelchat, Réseau Environnement Grand merci aux artistes et donateurs d’œuvres d’art Chantal Bourgeois, André Fournelle, Léo Rosshandler, Luc Wiseman, Galerie d’art contemporain Éric Devlin

Président Me Alain Bergeron Morency Société d’avocats Vice-président Gabriel Arcand Le Groupe de la Veillée Secrétaire Claude Lemieux Le Groupe de la Veillée Trésorier Lino Delarosbil CPA, CA, Mazars

Administrateurs Me Caroline Bergeron, Innocap Inc Nathalie Fagnan, Héma-Québec Tilama Hernandez, Banque de développement du Canada Carmen Jolin, Le Groupe de la Veillée

Membres de la corporation Le Groupe de la Veillée Gabriel Arcand Carmen Jolin Claude Lemieux Pierre Mainville Téo Spychalski

Christian Lapointe, Carte Blanche Johanne Madran, Desjardins, Caisse de la Culture Me Christiane Pelchat, Réseau Environnement

IMMENSE MERCI !

Un très grand merci à tous nos donateurs ! À notre partenaire de saison et de production

À notre partenaire de production

À nos partenaires gouvernementaux

Merci également à nos partenaires de services

50

LE GROUPE LA VEILLÉE

À notre grand donateur


Elle vous donne près de 25 % de rabais sur le tarif régulier des spectacles. Vous pouvez faire vos achats en ligne, par téléphone ou au guichet, dans la limite des places disponibles, à n’importe quel moment de l’année.

LE MODULABLE  Créez votre forfait !

À l’achat d’un forfait, la carte Prospero vous est offerte !

Une paire de billets pour les productions du Groupe de la Veillée : Les enivrés et La maladie de la mort

LE DUO LA VEILLÉE  120 $

Rabais de 5 $ sur le prix régulier d'un billet pour les spectacles présentés sur la scène principale. Non-valable pour les spectacles hors-série.

Carte Accès Montréal

∙ E  ntrée prioritaire en salle ∙ Tarif privilège au café-bar ∙ 2 échanges sans frais (avec avis de 48 heures ouvrables) pour le même spectacle, dans la limite des places disponibles ∙ O ffres exclusives tout au long de la saison ∙ Rabais chez nos partenaires : 20 % Espace Libre, 15 % Usine C, Danse Cité, Orchestre Métropolitain, magazine Nouveau Projet, Cinémas Beaubien, du Parc et du Musée

De plus, vous profitez d’un traitement particulier au Prospero grâce aux nombreux avantages offerts :

La carte Prospero offre liberté, privilèges et l’entrée prioritaire en salle.

Les 5 spectacles réguliers présentés sur la scène principale (26 $ / spectacle - Exclut Mourir tendre)

À partir de 3 spectacles parmi tous ceux présentés dans les deux salles du Prospero (27 $ par spectacle, Scène principale) (25 $ par spectacle, Salle intime + Mourir tendre)

Carte Prospero  15 $ – en vente jusqu’au 22 oct.

37 $ 31 $ 29 $ 28 $

Régulier 65 ans + 30 ans – & Professionnels* Carte Prospero**

25 $

Adulte

23 $

Politique générale ∙ L  es taxes et frais de billetterie sont inclus dans tous les prix affichés, que vous achetiez au guichet, au téléphone ou en ligne ∙ L  es billets de spectacles sont non remboursables ∙ S  euls les détenteurs de la carte Prospero ont le privilège d’effectuer jusqu’à 2 échanges (avec avis de 48 heures ouvrables) pour le même spectacle, dans la limite des places disponibles ∙ C  ompte tenu de la configuration variable et du caractère intimiste de nos deux salles, les retardataires ne peuvent pas être admis ∙ L  a direction se réserve le droit d’apporter des changements à la programmation et à la tarification sans préavis

Communiquez avec la billetterie  514 526-7288 poste 210 billetterie@laveillee.qc.ca

21 $

Scolaire

20 $

Scène Salle principale intime

Tarifs de groupe (à partir de 15 billets)

*(UDA, UNEQ, CEAD, SACD, SCAM, AQAD, AQM, ATEQ) **(Limite de 2 billets par spectacle, par carte Prospero)

25 $

26 $

28 $

30 $

Scène Salle principale intime

Tarifs à la pièce

TARIFS

THEATREPROSPERO.COM

CARTE PROSPERO

+1 514 526-6582 

LE PRINCIPAL  130 $

FORFAITS

BILLETTERIE 


www.theatreprospero.com

+1 514 526-6582

Fière partenaire de la saison 2019–2020

1371, rue Ontario Est, Montréal QC H2L 1S2

Profile for Théâtre Prospero

Théâtre Prospero Saison 2019-2020  

Programme de la saison 2019-2020 du théâtre Prospero Design graphique Principal Studio

Théâtre Prospero Saison 2019-2020  

Programme de la saison 2019-2020 du théâtre Prospero Design graphique Principal Studio

Advertisement