Issuu on Google+

The European Court ~ Tribune Cour Glaciale

Scandale à la Cour

Dimanche 14 Février2010

Journal Hebdomadaire officiel de la Cour Européenne n° 45

L’échiquier et en place, les pièces avances

C’est maintenant officiel   le   Roi   et   la   Reine   de   Suède   se   sont   séparés.   La   nouvelle   couvait   depuis   quelques   jours   déjà,   et   nous   avons   dus   attendre   l’autorisation   officielle   de   la   reine   de   Suède   Désirée   Clary   pour   publier   cet   article.   Depuis   quelques   temps   déjà,   les   relations   entre   la reine Désirée Clary et   le   Roi   Bernadotte   s’étaient   considérable­ ment   refroidis,   car   la   Reine   faisait   face   aux   obligations   royales,   pratiquement   seule.   La   Reine   quittera   prochai­ nement   le   château   pour   l’une de ses nombreuses   résidences secondaires.

L’impudeur   s’affiche   à   la Cour Européenne,  en   effet   le   Tsar   de   Russie,   qui   est   connu   pour   la   rudesse avec laquelle   il   applique   l’étiquette,   à   reconnu   publiquement   aimer   se   promener   nu   sur   son   balcon.   Comble   de   l’impudeur   il   prati­ querait   de   l’échangisme   en Prusse. Loin d’être un   cas   isolé,   le   Roi   des   Belges   a   également   manifesté qu’il aimait se   promener   nu.   Rendez­ vous   compte :   se   promener nue devant sa   femme   et   son   enfant !   Décidément   cette   Cour   Européenne et de plus en   plus   décadente !   Mais   que fait l’inquisition ?

Face   à   l’adversité,   la   renonciation   du   Pape   Poussé   par   l’Opus   Dei,   tous   les   membres   de   la   Cour   Européenne   avaient   voulu   montrer   qu’il   ne   faisait   qu’un   bloc face à eux et qu’ils   seraient   capables   de   faire   front   le   moment   venu.   Mais   cette   cohésion   n’étant   qu’une   façade,   déjà   les   ambitions   de   chacun   se   mettent en avant. Le Roi   d’Angleterre Georges II,   ne   manque   pas   une   occasion de se mettre en   avant   et   de   vouloir   fomenter   avec   l’aide   du   Roi du Portugal Jean IV,   un   pouvoir   parallèle   pour contourner celui du

Pape,   et   ainsi   de   négocier   directement   avec   le   Président   de   l’Opus   Dei   voir   même   l’ensemble   des   mem­ bres   ce   l’institution.   Mais   devant   la   réti­ cence   du   Roi   de   Portugal,   il   semble   y   renoncer   pour   le   moment.   Certains   vou­ draient pousser le Tsar   Pierre   III   à   devenir   le   nouveau   Pape,   mais   est­ce la solution ? Une   chose   est   sure,   avec   le   départ   imminent   du   Pape, ses légats tentent   d’accaparer le pouvoir,   mais il est peu probable   qu’on   leur   en   laisse   le   temps,   car   bien   fou   et   celui qui lit l’avenir !

Les premières répétitions   en   vue   de   la   grande   bataille   pour   la   reprise   de   Jérusalem   ont   com­ mencées ! Les premiers à   ouvrir   le   banc   furent   le   Prince,   Guillaume   II   secondé par la Reine de   Hongrie   et   de   Bohême,   Eléonore   de   Neubourg,   face au Roi de Portugal   Jean   IV.   Ce   dernier   connaissant parfaitement   le terrain donna du fils à   retordre   aux   deux   monarques,   qui   appri­ rent bien des choses lors   de cette répétition.

Ensuite   le   Régent,   bien   qu’en infériorité numéri­ que   affronta   le   tsar   de   Russie   et   le   Roi   de   Pologne,   ce   dernier   restant   quelque   peu   en   retrait.   Puis   se   fut   la   Princesse   Hélène   de   Turn   und   Taxis   qui   affronta en deux temps la   Reine   de   Suède   Désirée   Clary   et   le   Tsar   de   Russie.   Enfin   le   Roi   de   Portugal   Jean   IV,   à   nouveau   mais   cette   fois   en   temps   qu’attaquant   face   à   l’Impératrice   Marie­Louise.

Une   fois   toutes   des   répétitions   terminées,   le   Prince   d’Orange   Guillaume   II,   nommé   Commandant en Chef de   l’armée   très   catholique   par le Pape Léon XII, eut   la   lourde   tâche   de   recenser   toutes   les   erreurs   de   manœuvres,   manquement des troupes   ou   erreurs   stratégiques,   afin   que   celles­ci   soient   analysées, comprises et à   l’avenir   ne   se   reprodui­ sent.   Tous   les   participants   aux   manœuvres, purent ainsi

échangés   sur   les   erreurs   des   uns   et   des   autres,   sur   le   manque   qu’organisation   de   certaines   troupes,   dont   les   Monarques   ne   semblent   pas   prendre   conscience   de   l’importance   de   la   cause et de la reprise de   Jérusalem.   Il   faut   dire   aussi que le Pape et ses   deux légats non pas fait   grands choses non plus   pour   intéresser   les   Monarques   de   la   Cour   Européenne à la grande   Croisade !

Manœuvres Militaires

La Stratégie se mets en place

Journal disponible uniquement auprès des membres éminents de la Cour d’Europe. Page 1/2


Collecte des fonds,   Coadjutrice quand   c’est partie ! tu nous tiens !

Journal Hebdomadaire officiel de la Cour Européenne n° 45

Nouvelle réunion   de l’Opus Dei

Le poteau Rose   était en or !

C’est   partie,   la   grande   collecte des fonds afin de   financer   le   départ   des   pèlerins   vers   la   Terre­ Sainte   à   commencée.   Bien   qu’on   s’attende   à   ce   que   les   dons   soient   moins   nombreux   et   moins   importants,   ils   n’inquiè­tes   pas   outre   mesure le Pape Léon XII   ni le Président de l’Opus   Dei.   Même   la   grande   réforme   religieuse   en   cours   et   malgré   le   transfert   de   fond   conséquent   pour   la   financer. En fait rien ne   semble   troubler   «les   sages»   du   Conseil   de   l’Opus   Dei,   alors   que   l’Europe semble assaillie   de   toute   part   et   ses   frontières menacées !

La   Coadjutrice   de   la   Cour   Européenne,   s’est   entretenue   à   deux   reprises avec le Légat du   Pape Léon XII, le Roi de   Pologne   Stanislas   Ier,   trésorier de la Cour, au   sujet des comptes afin de   faire le bilan de l’année   écoulée, afin que celui­ci   puisse être présenté lors   d’une réunion de l’Opus   Dei   pour   aval   et   enfin,   devant le Conclave. Elle   c’est   également   longue­ ment   entretenue   avec   le   Pape Léon XII, qui quoi   que renonçant à son titre   de   Pape,   doit   répondre   du   trésor   de   la   Cour   Européenne. Déjà, quel­ ques   anomalies   sont   apparues,   mais   qui   ne   sont pas préoccupantes.

Mercredi s’est tenue une   nouvelle   réunion   exceptionnelle de l’Opus   Dei, dans le cadre de la   renonciation   du   pape   Léon   XII,   l’un   des   objectifs   de   la   réunion   était   les   termes   exigés   par le Pape Léon XII sur   sa   renonciation   qui   apparaissent   comme,   purement   et   simplement   scandaleux. A croire que   le Pape avait prévus son   coup   d’éclat   lors   du   dernier   Conclave.   Car   les   membres   de   l’Opus   Dei   par   la   voie   de   son   Président de l’époque le   Cardinal   Adam   avez   accepté   de   maintenir   la   prime d’ancienneté de sa   cour   de   Champagne,   bien mal lui en a prit !

En effet, l’Opus Dei se   retrouve   pris   au   piège   face   aux   exigences   du   Pape   de   partir   avec   l’équivalant   de   17   années   de   bons   et   loyaux   services !   Cela   signifie simplement que   Léon   XII   partir   avec   plus de 100 mille pièces   d’or   et   probablement   d’avantage, car d’après   nos   informateurs,   la   somme avec laquelle le   Pape   Léon   XII   devrait   partir   sera,   sans   doute   plus   importante   que   celle,   avec   laquelle   est   parti le précédent pape   Pie VII. Mais le poteau   rose à été découvert et   la   nouvelle,   fait   grand   bruit !   Un   vent   de   colère souffle !

La somme avec laquelle   le Pape Léon XII devrait   partir, à tôt fait d’arriver   aux   oreilles   du   Roi   d’Angleterre Georges II,   ambassadeur   exception­ nel   des   membres   de   la   Cour Européenne auprès   du   Pape.   Il   failli   en   tomber   à   la   renverse,   tant   cette   nouvelle   le   consterna,   le   Pape   qui   ne   cessait   de   prôner   l’honnêteté   et   la   miséricorde, et bien qu’il   n’est   pas   fait   vœux   de   pauvreté avait fortement   ainsité les monarques de   la   Cour   Européenne   à   mené   un   train   plus   modeste.   Or   l’on   voit   bien à présent que la

Charité   bien   ordonné   commence   par   soit   même,   c’est   là   un   précepte   que   les   monarques   de   la   Cour   Européenne   ne   lui   connaissait   pas.   Aussi,   Georges   II,   demanda   l’assentiment   du   Consul   Jean IV de Portugal afin   qu’ensemble   et   avec   l’aval   de   l’ensemble   de   la   Cour   Européenne   de   faire   une   lettre   ouverte   au Pape, lui demandant,   au  nom  de  la   raison  de   renoncer   aux   100   mille   pièces   d’or.   Cela   constituerait,   sans   nul   doute   une   véritable   déclaration   de   guerre   contre le Pape !

Les   entretiens   indivi­ duels voulus par le Pape   Léon   XII   et   menés   par   ses   deux   légats,   le   Tsar   Pierre III de Russie et le   Roi de Pologne Stanislas   Ier,   se   sont   transformés   en   véritable   tribunal   de   l’Inquisition,   comme   le   redoutait   un   certain   nombre   de   Monarques.   Dans   chacun   des   deux   blocs,   oriental   et   occi­ dental,   les   membres   ont   pris   position   pour   faire   rectifier   les   comptes   rendus   menés,   pour   la   plupart à charge, comme   l’aurait fait un véritable   Inquisiteur.   Mais   les   Légats sont au­delà de la   mission impartie 

par   le   Pape !   Cela   divise une nouvelle fois   les membres de la Cour   Européenne   et   les   tractations   en   cours   pourraient   rapidement   tourner à l’affrontement   voir à la déclaration de   guerre.   Déjà   plusieurs   Monarques   ont   ordon­ nés   à   leur   troupe   de   faire   mouvement !   Le   Tsar   Pierre   III   a   déjà   été contrait de revoir de   nombreuses   copies   et   les   tentions   sembles   s’apaiser   pour   le   moment.   Mais   d’autres   dans le bloc occidental   ne   l’entendent   pas   de   cette oreille et sont sur   le pied de guerre !

Vers une déclaration de Guerre ?

L’Inquisition remplace la Légation !


Journal disponible uniquement auprès des membres éminents de la Cour d’Europe. Page 2/2


Journal N°45