Issuu on Google+

CHRONIQUE D’UN FESTIVAL DE THÉÂTRE Quotidien gratuit. Conçu et édité au Lycée Tevfik Fikret d’Ankara. Année 2010. Numéro 1.

Photo du jour

Découverte de la vieille ville.

VOIX OFF n°1

-1-

JEUDI 13 MAI 2010


VOIX OFF

Chronique d’un festival de théâtre

EDITO(coulisses)

par Feyza Arıduru,Aslı Bulut

La définition de coulisses dans le dictionnaire est « le côté secret, caché, d’une activité » et c’est aussi « la partie située derrière la scène ». Tout le monde ne peut pas savoir ce qui se passe et ne peut pas percevoir l’ambiance dans les coulisses. Toutes les émotions sont mélangées. C’est le lieu où le comédien est à fond dans son rôle et dans sa tête : le maquillage, les costumes… Il faut faire vite, il faut se dépêcher et il faut se concentrer, il faut y aller! Il y a les coulisses avant le jeu et après le jeu. Avant le jeu, les comédiens sont seuls face à leur personnage : c’est un exercice mental difficile. À la fin du jeu, les comédiens sont tous ensemble et, en général, soulagés. Dans ce festival aussi, il y a beaucoup de comédiens, beaucoup de pièces et plusieurs types de coulisses. A part les acteurs, nous, les journalistes, sommes les seules à pénétrer dans les coulisses et à voir ce qu’il y a derrière la scène. Nous pouvons observer la tension grandissante que le comédien ressent avant le lever de rideau. Pour nous, les coulisses ont trois couleurs : le blanc, le rouge et le bleu. Le blanc représente le courage, le rouge représente la passion et le bleu représente la peur. Là, derrière, on peut observer toutes ces couleurs, mais la seule place où elles se mélangent c’est sur la scène … et c’est là que le théâtre naît. Bienvenue encore à la dixième édition des Tevfik d’Or !

VOIX OFF n°1

-2-

JEUDI 13 MAI 2010


VOIX OFF

Chronique d’un festival de théâtre

Les dessous du festival Entretien avec Madame Ayşe BAŞÇAVUŞOĞLU, Directrice Générale

Qu’est-ce que vous avez pensé quand vous avez entendu l’idée de ce festival? Cela m’a fait très plaisir. C’était l’idée de M. Abellan de Sainte Pulchérie. En fait on a commencé ce festival en fêtant la 35ème année du Lycée Tevfik Fikret. Pourquoi vous avez accepté d’organiser ce festival? Je pense que le théâtre est très important. Cela sert aux élèves à s’exprimer différemment, leur point de vue devient plus esthétique. On découvre les traditions des écoles francophones. Cela permet de mieux se connaitre. Est-ce que la place qu’on accorde au théâtre est en progrès dans cette école depuis le premier festival des Tevfik d’Or? Oui bien sûr ! Chaque année il y a beaucoup de pièces. Depuis quelques années des pièces en anglais et en turc sont aussi jouées. Selon vous, est-ce que ce festival est efficace pour l’enseignement du français? Je pense surtout que depuis quelques années beaucoup de troupes étrangères arrivent donc les élèves sont obligés de parler français pour

VOIX OFF n°1

-3-

communiquer. Qu’est-ce que le festival apporte aux élèves à votre avis ? Cela leur apporte beaucoup de choses. Cela leur permet de faire connaissance avec d’autres personnes, de découvrir le théâtre, de connaître les cultures des autres nations et cela permet aussi aux élèves de s’amuser. Quels sont les points forts et les points faibles de ce festival ? Nous n’arrivons pas à faire assez de publicité. Les médias ne s’attachent pas vraiment à cette idée. Pourtant je trouve que c’est très important. Ils ne reconnaissent pas vraiment l’importance de ce festival. Nous manquons un peu de place aussi mais j’espère que dans deux ans nous aurons un espace plus grand et plus confortable. A part cela, je pense que les autres points sont des points forts. On accueille bien les élèves étrangers qui assistent au festival. A ce sujet , merci aussi aux parents pour leur aide ! Qu’est-ce que vous voudriez ajouter à ce festival au niveau des activités ? Je voudrais ajouter des soirées culturelles où les élèves iraient voir des pièces de théâtre, des opéras ,des sites touristiques, des concerts mais également des activités professionnelles qui seraient réalisées par des professionnels de la profession.

Feyza Arıduru,Zeynep Merve Öziç

JEUDI 13 MAI 2010


VOIX OFF

Chronique d’un festival de théâtre

Du côté des spectacles Le Divan

par la troupe du Lycée Boženy Nĕmcové (République tchèque)

Mercredi le 12 mai on a vu la pièce Le Divan. On n’a pas pu entendre certaines choses. On ne peut pas dire qu’on a tout compris mais en général, on a aimé leur spectacle. Ils venaient d’arriver donc on pense qu’ils n’ont pas pu assez répéter et s’entraîner dans cette salle de théâtre qu’ils ne connaissaient pas. Nous, nous n’avons pas pu entendre leurs répliques mais on a senti leur énergie et leurs émotions quand ils étaient sur la scène. Il n’y avait pas beaucoup de décors – seulement un banc, mais on a aimé les costumes. Il y avait aussi des moments drôles : on a rigolé à la fin de la première et au début de la deuxième scène quand l’acteur principal embrassait amoureusement son divan et quand il se fâchait parce que les gens jouaient dessus. Feyza,Selin et Zeynep Photos: Erdal

VOIX OFF n°1

-4-

JEUDI 13 MAI 2010


VOIX OFF

Chronique d’un festival de théâtre

Carnets en poche Entretien avec Madame Alperi Yavaş Ce sourire éclatant comme le soleil qui brille sur ce festival, c’est le sien. Elle est une des sous-directrices du collège et un élément incontournable dans l’organisation de ce festival. département de français, de sport, d’arts plastiques, Yeşim Can l’informaticienne, le personnel de service, tous nous aident pendant la période de préparation. Moi, j’essaye d’assurer la coordination.

Depuis quand vous travaillez et organisez ce festival ? Il y a 9 années que j’ai commencé à travailler. Nous sommes sûres que c’est dur, comment vous réussissez ? Il y a une grande équipe qui travaille ensemble. Le

Ce festival est international. Est-ce que cela pose des problèmes ? Non, ce qui est important, c’est de découvrir de nouvelles cultures, alors les problèmes sont rapidement résolus si on suit notre objectif. Quel est votre meilleur souvenir ? Chaque année, j’ai des souvenirs différents mais

l’un est commun à chaque festival : samedi, à 23h30, quand tout le monde est parti, je me souviens de la journée passée et je me sens soulagée, ce sont des moments merveilleux. Que pensez vous de ce festival et qu’en attendez vous ? Je pense que ce festival sert à attacher les élèves à l’école hors des cours et des examens. Le sentiment de responsabilité s’accroît et réunir les élèves dans une activité culturelle aide à renforcer les relations entre eux. J’espère que ce festival continuera comme ça.

Divertissements 7 d i f f é r e n c e s VOIX OFF n°1

-5-

JEUDI 13 MAI 2010

ASLI BULUT et BAHAR


VOIX OFF

Chronique d’un festival de théâtre

Mots mêlés I

C

S

R

U

E

T

C

A

E

U

X

O

O

U

K

V

G

M

R

N

J

X

U

X

N

O

F

U

I

Armoire

N

I

Z

P

L

O

M

P

S

O

Bonheur

E

G

A

L

L

I

U

Q

A

M

F

V

M

Z

B

T

S

O

N

R

Emotion

E

M

U

T

S

O

C

S

T

A

Ennui

R

I

O

R

I

M

P

T

E

Q

I

B

O

N

H

E

U

R

B

S

R

E

P

O

R

T

A

G

E

I

Archives (humour) Année Zéro -10 ans après, metteur en scène

VOIX OFF n°1

-6-

JEUDI 13 MAI 2010

Acteur Actrice

Costume Coulisses

Maquillage Miroir Reportage


Voix OFF n°1